PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière"

Transcription

1 PRESSION ARTERIELLE ET PAROI VASCULAIRE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière

2 INTRODUCTION Quelques définitions 1. Pression artérielle Lorsque, dans le langage courant, on parle de «tension artérielle», il s agit en fait de PRESSION ARTERIELLE. Selon la loi de Laplace, T = Pt. r (T = tension, Pt = p. transmurale, r = rayon) Cette grandeur oscille durant le cycle cardiaque entre une valeur maximale, la pression systolique (PS) et une valeur minimale, la pression diastolique (PD). La pression systolique dépend de la fonction cardiaque et de l élasticité des grosses artères (aorte par exemple). La pression diastolique est surtout fonction de la vitesse d écoulement du sang dans les vaisseaux c est à dire de la résistance périphérique totale (résistance vasculaire, RPT).

3 2. Parois vasculaires Les parois vasculaires des vaisseaux (à l exception des capillaires) sont constituées de trois couches cellulaires concentriques qui sont respectivement de l extérieur vers l intérieur : - l adventice, faite de cellules conjonctives de soutien - la média faite de cellules élastiques et musculaires, enfin - l intima constituée de cellules endothéliales athrombogènes

4

5 On voit donc que la paroi vasculaire (et ses différents composants) joue un rôle très important dans les valeurs et les fluctuations de cette pression, non seulement au cours du cycle cardiaque mais aussi dans le temps, c est à dire au cours du vieillissement. Celui-ci est encore considéré comme le principal facteur de risque des maladies vasculaires, mais des études récentes suggèrent que le mode de vie jouerait lui aussi un rôle déterminant. Il existe en effet une rigidification progressive des artères avec l âge. Chez certaines personnes pourtant, et pour des raisons encore mal comprises, ce phénomène banal devient pathologique. Ce phénomène porte différents noms : durcissement des artères, rigidité vasculaire ou encore artériosclérose.

6 La rigidité artérielle est la principale cause de l hypertension artérielle des sujets âgés. Celle-ci est un facteur de risque majeur d accident cardiaque mais aussi d accident vasculaire cérébral (AVC). Enfin, la rigidité artérielle rend les artères plus sensibles aux transformations cellulaires qui conduisent à l athérosclérose et ses complications gravissimes. Avec le temps, les modifications de la rigidité artérielle sont beaucoup plus importantes que les variations de PA et peuvent constituer un meilleur indice de l état cardio-vasculaire. Des méthodes de mesure fiable de la rigidité artérielle ont été mises au point et deviennent maintenant un excellent outil permettant un diagnostic clinique et pronostique.

7 I. LA PRESSION ARTERIELLE La pression artérielle (PA) est un phénomène périodique constitué d une composante continue, la pression moyenne (PAM) et d une composante pulsatile, la pression pulsée (PP) qui est calculée quelle que soit la méthode de mesure utilisée comme la différentielle entre la valeur haute, systolique (PAS) et la valeur basse, diastolique (PAD). PP = PAS - PAD 1. La pression artérielle systolique (PAS) Valeur maximale mm Hg Cette pression dépend d un certain nombre de facteur (4) que l on appelle déterminants, lesquels jouent un rôle fondamental. Ce sont respectivement : - l éjection ventriculaire gauche, - la compliance des gros troncs artériels, - les ondes de réflexion, - les résistances périphériques

8 2. La pression artérielle diastolique (PAD) Valeur maximale quelque soit l âge : 95 mm Hg Cette pression est également sous la dépendance de certains facteurs, essentiellement deux. Les principaux déterminants de la PAD sont respectivement : - les résistances périphériques, plus spécialement au niveau des petites artères et artérioles, - la rigidité de la paroi des gros troncs artériels 3. La pression artérielle moyenne La pression artérielle moyenne est définie comme la pression diastolique plus un tiers de la différentielle. C est un outil commode pour évaluer le niveau de pression. Il ne faut toutefois pas oublier que c est une pression théorique, définie comme la pression qui assurerait, toutes choses égales par ailleurs, le même débit artériel dans un système continu et non pulsatile. PAM = PAD + 1/3 PP

9

10 La pression artérielle moyenne est cependant une grandeur fondamentale car sa valeur décroît régulièrement de l aorte jusqu en périphérie et c est elle qui détermine le sens du flux dans un système hydraulique. Cependant, elle suppose un débit cardiaque constant et non pulsatile comme cela est observé dans la vie courante. Comme notre cœur bat et que la pulsatilité cardiaque est une caractéristique de la vie (la PA varie tout au long du cycle cardiaque autour de sa valeur moyenne), il faut donc tenir compte non seulement de cette PAM mais aussi des fluctuations autour de cette valeur donc de la pression différentielle (PP). Pour mémoire : PAM = Débit cardiaque. Résistances périphériques

11 II. LA PRESSION PULSEE Plusieurs travaux ont montré ces dernières années que la pression pulsée reflète l état des gros troncs artériels et qu elle est très bien corrélée aux différents indices traduisant l hypertrophie ventriculaire gauche, et cela indépendamment de la PAM. Elle dépend de trois facteurs hémodynamiques différents : - la vitesse de l éjection ventriculaire, - le degré de rigidité de l arbre aortique, - le régime des ondes de réflexion de la pression artérielle. Pression pulsée.jpg

12 Ainsi, pour une fonction cardiaque donnée, alors que la pression moyenne dépend avant tout de l état des artérioles, la pression pulsée dépend beaucoup plus de la rigidité des gros troncs artériels, en particulier de l aorte. Comme la rigidité artérielle augmente avec l âge beaucoup plus que le rétrécissement du calibre des petites artères, le sujet hypertendu est caractérisé avant tout par une augmentation très marquée de la pression pulsée et de manière plus accessoire de la pression artérielle moyenne. Notons que l augmentation de la pression pulsée résulte simultanément d une augmentation de la pression systolique et d une diminution de la pression diastolique, ces deux modifications étant la conséquence de l augmentation de la rigidité des artères de gros calibre. La pression pulsée est donc un excellent reflet de l état d élasticité des parois artérielles.

13 La pression pulsée est donc un excellent reflet de l état d élasticité des parois artérielles ; ainsi, une perte de l élasticité de l aorte et des gros troncs artériels est toujours responsable d une augmentation de la pression pulsée, mais sans aucune modification de la pression artérielle moyenne.

14 a. Conséquences de l élévation de la pression pulsée sur le coeur sur les artères augmente le travail cardiaque augmente la consommation d oxygène facilite l installation de l hypertrophie ventriculaire gauche provoque une baisse de la perfusion coronaire (PAD) provoque des cassures des bio-élastomères provoque des lésions structurales de la paroi artérielle

15 b. implications épidémiologiques La pression pulsée est un excellent élément prédictif de la mortalité cardio-vasculaire elle permet de modifier la prise en charge des sujets hypertendus

16 c. valeur normale de la pression pulsée obtenue suite à l étude d un grand nombre se sujets 95 % des sujets normaux étudiés ont une pression pulsée < 60 mm Hg ( 41 +/- 18 mm Hg : valeur moyenne +/- 2 déviations standards) 60 mm Hg est donc la valeur limite de référence

17 d. implications thérapeutiques la compliance des artères de gros et moyen calibre est le principal déterminant de la pression pulsée du point de vue pharmacologique et thérapeutique, il faudra déterminer les classes thérapeutiques agissant préférentiellement sur les parois vasculaires de ces vaisseaux pour favoriser l abaissement de la pression pulsée

18 III. RIGIDITE ARTERIELLE son évaluation clinique n est pas de pratique courante s accentue avec la sédentarité modifie l hémodynamique cardiaque principal facteur du vieillissement artériel facteur majeur des risques d AVC, IC, IDM dépendant du mode de vie (aggravé par les régimes riches en sel et en protéines animales) constitue un meilleur indice de l état cardiovasculaire que la pression artérielle

19 Plusieurs éléments modifient la rigidité de la paroi vasculaire. En réalité, ces éléments affectent surtout les différentes couches de la paroi. Les propriétés viscoélastiques d une artère dépendent de la proportion de fibres collagènes et d élastine dans la paroi. Or, avec l âge, - les fibres élastiques deviennent moins déformables (diminution de l élasticité) ; les artères se dilatent moins bien en systole. - les fibres collagènes s épaississent. On suspecte enfin la rigidité de rendre les artères plus sensibles aux mécanismes qui génèrent l athérosclérose. Tous ces processus vont diminuer sensiblement le diamètre interne des artères. En conséquence, l hydraulique se modifie s accompagnant :. d une diminution de la vitesse d écoulement du sang. d une diminution du débit sanguin.

20 Différents examens permettent de mesurer cette rigidité artérielle et donc dévaluer l âge du système artériel. Ce bilan vasculaire a pour but d apprécier le degré de vieillissement du système artériel et de permettre un meilleur choix du traitement dans les maladies cardiovasculaires. Pour cela, deux examens sont utilisés : la vitesse de l onde de pouls (V.O.P.) et la tonométrie d aplanation.

21 1. Mesure de la vitesse de l onde de pouls Mesure indolore (non invasive), simple, répétitive, destinée à évaluer la rigidité artérielle. Le patient est allongé bras légèrement fléchi. Deux capteurs de pression sont placés sur l artère carotide et l artère fémorale et permettent d enregistrer la vitesse de l onde de pouls carotido-fémorale. La mesure est répétée une dizaine de fois. Une courbe en fonction de l âge est établie à la fin de l examen qui dure en totalité 20 minutes.

22 2. La tonométrie d aplanation Méthode nouvelle, non invasive, faite sur le sujet allongé, particulièrement adaptée pour mesurer la pression pulsée et analyser le rôle des ondes de réflexion. Utilise une sonde placée sur l artère radiale. L enregistrement des mesures permet d apprécier la courbe de pression artérielle aortique à partir d une courbe de la pression artérielle radiale. L examen, d une durée de 20 minutes, renseigne sur l état des artères du patient par rapport à «l effet âge» dans le cadre du développement de l hypertension artérielle. L interprétation de l examen est faite le jour même et adressée au médecin prescripteur.

23

24 La forme de la courbe de pression est caractérisée par un point d'inflexion qui divise l'onde de pression en un pic systolique précoce (Pi) et un autre un peu retardé (Ppk). Ce pic est dû au retour systolique de l'onde réfléchie provenant de la périphérie et qui va entraîner une élévation de la pression différentielle et de la PAS. Des études publiées par plusieurs équipes montrent que le vieillissement artériel entraîne une augmentation de la pression pulsée centrale (PP aortique) environ deux fois plus importante que celle des pressions mesurées aux niveaux périphériques. Conclusion Dans plusieurs centres, la mesure de la PP est maintenant intégrée dans les paramètres d'évaluation du niveau de pression d'un sujet. La recherche pharmacologique devra déterminer s'il existe des classes thérapeutiques abaissant durablement la PP, pour un même abaissement de la PAM, démontrant ainsi un effet artériel propre.

PRESSION ARTERIELLE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66

PRESSION ARTERIELLE. Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66 PRESSION ARTERIELLE Docteur Etienne SAVIN Sce. Expl. Fonctionnelles Hôpital Lariboisière 01 43 89 14 66 I. GENERALITES 1. Définition Lorsque, dans le langage courant, on parle de «tension artérielle»,

Plus en détail

Circulation artérielle

Circulation artérielle Circulation artérielle Plan 1- Caractéristiques générales 1-1 Anatomiques 1-2 Histologiques 1-3 Innervation et vasomotricité La circulation artérielle Circulation à haute pression Propagation du sang du

Plus en détail

17/12/2014. Plan du cours

17/12/2014. Plan du cours Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine Département de médecine La Pression artérielle et sa régulation 1ere Partie Année universitaire 2014-1515 Présentation Dr. S. FERHI Plan du cours Objectif

Plus en détail

LES VAISSEAUX SANGUINS

LES VAISSEAUX SANGUINS LES VAISSEAUX SANGUINS PLAN DU COURS: LES VAISSEAUX SANGUINS (chap.20) STRUCTURE ET FONCTIONS DES VAISSEAUX SANGUINS introduction structure des parois vasculaires réseau artériel capillaires réseau veineux

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation

UE 13 Cardiologie. Physiologie de la circulation UE 13 Appareil Cardio-vasculaire 08/02/12 à 13h30 Ronéotypeur : Vincent Marmouset Ronéolecteur : Pierre-Yves Meun Professeur Bonnin UE 13 Cardiologie Physiologie de la circulation 1 I. Organisation générale

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

La régulation de la pression artérielle

La régulation de la pression artérielle 1ère année MASTER SVT La régulation de la pression artérielle Introduction La pression artérielle est générée par la pompe cardiaque et elle dépend à la fois de la masse sanguine et de la contraction cardiaque.

Plus en détail

Physiologie de la circulation coronaire

Physiologie de la circulation coronaire Physiologie de la circulation coronaire Dr. KERMICHE 1 Les objectifs du cours A la fin du cours l étudiant doit: Expliquer la raison d être de la circulation coronaire et de nommer les principales ramifications

Plus en détail

Les déterminants de la pression artérielle

Les déterminants de la pression artérielle Les déterminants de la pression artérielle Vendredi 30 novembre 2012 Emmanuelle Vidal-Petiot Explorations fonctionnelles rénales - Bichat Plan du cours Rappels sur la circulation Mesure de la pression

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

HYPERTENSION ARTÉRIELLE. École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

HYPERTENSION ARTÉRIELLE. École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 HYPERTENSION ARTÉRIELLE École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. PRESSION ARTERIELLE (PA) : RAPPELS 1. Définition La pression artérielle est la pression de

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. 1) LA PAROI VASCULAIRE. Les capillaires qui sont les vaisseaux les plus petits présentent une paroi simple qui est appelée endothélium. La paroi

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION I. La fonction Cardiaque 2 Sam BAYAT MCU-PH Le débit cardiaque et son contrôle Le débit cardiaque = Fréquence cardiaque x Volume d'éjection systolique : Q & = Fc Ves La Fc

Plus en détail

Le Système Vasculaire

Le Système Vasculaire Le Système Vasculaire II/ Les différentes portions du système vasculaire 1. Les artères 2. Les capillaires 3. Les veines 4. Les lymphatiques : un système à part. LES ARTERES I. Anatomie des artères II.

Plus en détail

Point de vue "physique": caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des

Point de vue physique: caractérisation du système cardiovasculaire à partir des lois de l'hydrodynamique et des propriétés du cœur, du sang et des v fluide constante L A B Il faut une pompe pour créer une P qui compense la chute. - si fluide non-visqueux: OK - si fluide visqueux il faut dépenser de l'énergie pour compenser la perte due à et définie

Plus en détail

Biophysique - Biophysique des parois vasculaires BIOPHYSIQUE. Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT

Biophysique - Biophysique des parois vasculaires BIOPHYSIQUE. Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT BIOPHYSIQUE Cours 5 - Biophysique des parois vasculaires (Mécanique des fluides) Pr Éric VICAUT I. Élasticité des vaisseaux A. Loi de Hooke simplifiée B. Tension superficielle C. Loi de Laplace appliquée

Plus en détail

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE METHODES DE MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE Définitions Généralités Diagnostiquer une hypertension artérielle (HTA), décider de la traiter et évaluer l efficacité de son traitement nécessitent une détermination

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention

Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Maladies cardiovasculaires Facteurs de risque et prévention Présenté par Simon Bérubé, M.D. 8 avril 2008 Plan Les facteurs de risque Les habitudes de vie Signes et symptômes Prise en charge médicale, quand

Plus en détail

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE

CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : la et son évolution au cours de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort la est modifiée.

Plus en détail

Généralités sur la. circulation sanguine

Généralités sur la. circulation sanguine Généralités sur la circulation sanguine Le système circulatoire ACTEURS DU SYSTEME CIRCULATOIRE Pompe Cœur Fluide Sang Conduits Vaisseaux 1- Schéma général Plan 1-1 Circulations systémique et pulmonaire

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale?

Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale? 9 Quelles relations existe-t-il entre communication nerveuse et communication hormonale? Document 1 : la pression artérielle et ses facteurs de variation. La pression artérielle ou tension artérielle est

Plus en détail

LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE

LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE LE CONTROLE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE L'Hypertension artérielle et les risques associés L'Hypotension artérielle et les risques associés Une hypertension artérielle est caractérisée par des chiffres

Plus en détail

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL. GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES

LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL. GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES LIGUE CARDIOLOGIQUE BELGE CHOLESTEROL GabrieleJasmin@Fotolia DES REPONSES CLAIRES Risque Cardiovasculaire global Certains comportements de notre vie de tous les jours augmentent notre probabilité de faire

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

La pression artérielle rielle n est n grandeur strictement régulr

La pression artérielle rielle n est n grandeur strictement régulr La pression artérielle rielle n est n pas une grandeur strictement régulr gulée. Elle doit être à tout moment suffisante pour que le débit d local de chaque organe soit ajusté à ses besoins métaboliques.

Plus en détail

Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement )

Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement ) Mesures invasives par pression.. et comment ça fonctionne ( brièvement ) 1 1 Mesure instantanée, invasive, précise et surveillance en continue de la pression artérielle du patient, réalisée par l introduction

Plus en détail

Professeur Patrick LEVY

Professeur Patrick LEVY Physiologie Chapitre 2 : Débit Sanguin Rénal et Filtration Glomérulaire Professeur Patrick LEVY MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Anatomie fonctionnelle

Plus en détail

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE PREMIER EXEMPLE : Vers l étape 1 DEUXIEME EXEMPLE : Vers l étape 3 Nathalie Bontempelli Olivier Hanecart Karine Voyer TÂCHES

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle

Régulation de la pression artérielle Régulation de la pression artérielle H.LEFEBVRE Introduction Pression artérielle = élément réglé Autres variables (notamment débit et résistance) s adaptent constamment Pression artérielle = Résistance

Plus en détail

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE Congrès SAMEV 2010 L artériopathie oblitérante des membres inférieurs Complication fréquente et redoutable

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

L hypertension artérielle

L hypertension artérielle Qu est-ce que cela veut dire : «je vais prendre votre tension?» Normalisez votre pression artérielle. Vous vivrez en meilleure santé et plus longtemps. Journée mondiale L hypertension artérielle Comité

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique.

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Chapitre 3 : Fonctionnement cardiaque et circulation sanguine. Nous avons vu qu au cours d un effort, on observait une augmentation du débit ventilatoire.

Plus en détail

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique.

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. La principale variable cardiovasculaire régulée est la pression artérielle moyenne (PAM), dans la circulation systémique. Cette pression est

Plus en détail

Hypertension arterielle. Eric DRAI Septembre 2008

Hypertension arterielle. Eric DRAI Septembre 2008 Hypertension arterielle Eric DRAI Septembre 2008 Qu est-ce que la pression artérielle? Pression du sang dans les artères. On parle aussi de tension artérielle,, car cette pression est aussi la force exercée

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

Projet d Initiative en Physiologie Humaine :

Projet d Initiative en Physiologie Humaine : Projet d Initiative en Physiologie Humaine : Caractérisation des modifications d'écoulement au niveau des anévrismes : application au traitement des anévrismes cérébraux par embolisation Par : BES Pierre,

Plus en détail

L APPAREIL VASCULAIRE

L APPAREIL VASCULAIRE L APPAREIL VASCULAIRE I. INTRODUCTION : ORGANISATION GÉNÉRALE II. ANATOMIE ET HISTOLOGIE GÉNÉRALE I.1. Les artères: - Les trois tuniques. L intima, la média et l adventice. - Artères élastiques, artères

Plus en détail

Le système cardio-vasculaire P.1

Le système cardio-vasculaire P.1 Le système cardio-vasculaire P.1 Date : 21/10/04 M. Bugnazet 1. Le cœur : A) Position du cœur : Le Cœur possède environ la taille et la forme d un point serré. Il occupe une position centrale dans la cage

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures

Mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures Mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures Niels Gobin a, Grégoire Wuerzner b, Bernard Waeber c, Michel Burnier b Département de Médecine, CHUV, Lausanne a Service de Médecine Interne,

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

démasquez le tueur silencieux parlez-en à votre médecin Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation

démasquez le tueur silencieux parlez-en à votre médecin Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation démasquez le tueur silencieux mesurez VOTRE TENSION parlez-en à votre médecin Ligue Cardiologique Belge Working Group on Cardiovascular Prevention and Rehabilitation Pourqu Qui est-ce tueur si oi tueur?

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Pathologies et médicaments cardiovasculaires

Pathologies et médicaments cardiovasculaires Pathologies et médicaments cardiovasculaires 2 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité physique et espérance de vie chez le cardiaque Cohorte de Framingham 5209

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 27/03/2008 Réf.: CMUB-027 Pagination : 1 de 6 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 27 Rédacteurs Dr JM YEGUYAIAN (SAMU 21), Dr DIDIER HONNART (SRAU

Plus en détail

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Relation portance - succion Jacques PARAIRE Géologue Groupe des techniques routières Laboratoire régional de Saint-Brieuc INTRODUCTION RÉSUMÉ Cet article

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

TD 3 Régulation de l activité cardiaque

TD 3 Régulation de l activité cardiaque Régulation de l activité cardiaque OBJECTIFS Connaître l anatomie de l innervation cardiaque et le fonctionnement de l arc réflexe cardiaque. Expliquer la réponse de l organisme à une augmentation de la

Plus en détail

U 1 Université Montpellier 1

U 1 Université Montpellier 1 U 1 Université Montpellier 1 Le contrôle systémique de l appareil cardiovasculaire Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat Service d Exploration et Médecine Vasculaire Hôpital Carémeau - CHU de Nîmes Département

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

المجلةالصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٣ Les maladies cardio-vasculaires sont la cause principale de morbidité et de mortalité dans les pays industrialisés. Elles sont

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Conseils aux hypertendus stressés

Conseils aux hypertendus stressés Conseils aux hypertendus stressés 1. 2. 3. 4. 5. 6. Si votre pression artérielle est élevée mais a été prise dans une période de stress, dites-le à votre médecin, et faites-la mesurer à nouveau, dans un

Plus en détail

Roland Asmar EXPERTISE MÉDICALE CONTINUE EN NÉPHROLOGIE. Institut cardiovasculaire, 2, rue du Docteur-Blanche, 75016 Paris, France

Roland Asmar EXPERTISE MÉDICALE CONTINUE EN NÉPHROLOGIE. Institut cardiovasculaire, 2, rue du Docteur-Blanche, 75016 Paris, France Néphrologie & Thérapeutique 3 (2007) 163 184 EXPERTISE MÉDICALE CONTINUE EN NÉPHROLOGIE Pression artérielle. Régulation et épidémiologie. Mesures et valeurs normales Blood pressure. Regulation and epidemiology.

Plus en détail

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Le tensiomètre Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Un peu d'histoire C'est en 1628 que W. Harvey découvrit la circulation du sang. C'est pourtant seulement en 1730 que la pression

Plus en détail

résumés des communications / Sciences cliniques

résumés des communications / Sciences cliniques résumés des communications / Sciences cliniques LA RÉSOLUTION DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE SUITE À UNE CHIRURGIE BARIATRIQUE EST PRÉDITE PAR LA DIMINUTION DU DIAMÈTRE SAGITTAL ET L ÂGE Auclair A, Martin

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE

LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE 14.10.08 Mme Payan Soins infirmiers II LES PARAMETRES VITAUX LE POULS, LA PRESSION ARTERIELLE I)Généralités II)Le pouls A)Définition B)Valeurs physiologiques C)Localisation D)Indications E)Objectifs F)Pré

Plus en détail

Physiologie / Régulation de la tension artérielle

Physiologie / Régulation de la tension artérielle Physiologie / Régulation de la tension artérielle Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Définitions Régime pulsatile Max: pression systolique :

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE HTA LE POINT DE VUE DU «PLOMBIER» DR PHILIPPE GOSSE

PHYSIOPATHOLOGIE HTA LE POINT DE VUE DU «PLOMBIER» DR PHILIPPE GOSSE PHYSIOPATHOLOGIE HTA LE POINT DE VUE DU «PLOMBIER» DR PHILIPPE GOSSE LES ACTEURS LA POMPE LE VOLUME CIRCULANT L ARTERE LES RESISTANCES:»PAM=Q.R, R=K L/ r 4 VASOMOTRICITE ARTERIOLAIRE STRUCTURE ARTERIOLES

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale TP1 : Le système cardio-vasculaire et respiratoire FONTAINE Lionel RADONDY Yoan Groupe :

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

De l âge et Des Variables

De l âge et Des Variables Spécificités Cardiovasculaires du Senior à l exercice lexercice Mise à jour février 2011 J.C. VERDIER F. CARRE C.C.S. De l âge et Des Variables Le vieillissement est un processus Physiologique La variabilité

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation Plan généralg Régulation de la pression arté DC 1 Module cardio-vasculaire 2011/12 J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1 1. Contexte 2. Établir la pression arté Régler la

Plus en détail

IV Hypertension artérielle

IV Hypertension artérielle IV Hypertension artérielle IV.1. Contexte Dr Sylvie MERLE, directrice Observatoire de la Santé de la Martinique Aurélie MALON, stagiaire PROFET, CIRE Antilles-Guyane Il est admis que l hypertension artérielle

Plus en détail

Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle CFLHTA_dec2012.indd 1 28/11/12 15:38 Edito «L hypertension artérielle est une maladie silencieuse responsable de 7

Plus en détail

BIOPHYSIQUE CARDIOVASCULAIRE SYNTHESE DU COURS DE DFGSM2 UE CARDIO-VASCULAIRE D. Mariano-Goulart. Université Montpellier 1.

BIOPHYSIQUE CARDIOVASCULAIRE SYNTHESE DU COURS DE DFGSM2 UE CARDIO-VASCULAIRE D. Mariano-Goulart. Université Montpellier 1. BIOPHYSIQUE CARDIOVASCULAIRE SYNTHESE DU COURS DE DFGSM2 UE CARDIO-VASCULAIRE D. Mariano-Goulart. Université Montpellier 1. 0 - PRESENTATION ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Ce document de synthèse porte sur

Plus en détail

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors :

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors : Ch. 5 ONDES ET IMAGERIE MEDICALE Objectifs : Connaître la définition et la distinction d une onde sonore et d une onde électromagnétique (domaines de fréquence ) Connaître les vitesses de propagation de

Plus en détail

Hypertension artérielle (item 130)

Hypertension artérielle (item 130) Cardiologie 17 Référence Hypertension artérielle (item 130) Recommandations de la Société Européenne d Hypertension Artérielle et de la Société Européenne de Cardiologie (2007). Contexte La morbi-mortalité

Plus en détail

Doppler : principes de base. Dr Thierry Puttemans Imagerie Médicale

Doppler : principes de base. Dr Thierry Puttemans Imagerie Médicale Doppler : principes de base Dr Thierry Puttemans Imagerie Médicale Si l émetteur et le récepteur sont immobiles, le fréquence Fr perçue par le récepteur est égale à la fréquence d émission Fe Si l émetteur

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES L hypertension artérielle (HTA) est une élévation anormale de la pression artérielle au repos. Son origine est multifactorielle, faisant intervenir des facteurs individuels et des facteurs d environnement.

Plus en détail

O EA-4324. L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) rphy

O EA-4324. L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) rphy L activité physique : un moyen de prévention du Diabète de type 2 (DT2) C. Goanvec, PhD EA 4324 Optimisation des Régulations Physiologiques ORPHY O EA-4324 1 rphy DT2 : définitions Fédération Internationale

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

Devoir de contrôle N 3

Devoir de contrôle N 3 Devoir de contrôle N 3 M : Hakim 4 ème sciences expérimentales 2009-2010 Première partie : restitution des connaissances (12 points) A // QCM (4 points) Pour chacune des questions suivantes il peut y avoir

Plus en détail

Hypertension artérielle et anesthésie

Hypertension artérielle et anesthésie Encyclopédie Médico-Chirurgicale 36-652-B-20 (2004) Hypertension artérielle et anesthésie T. Barbry P. Coriat Résumé. L hypertension artérielle est la pathologie intercurrente la plus fréquente dont souffrent

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Variabilité de la PA Variations non cycliques - Stress physiques ou psychosensoriels

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire,

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

STENOSE D'ARTERE RENALE :

STENOSE D'ARTERE RENALE : STENOSE D'ARTERE RENALE : HISTOIRE NATURELLE DE LA PHYSIOPATHOLOGIE AU DIAGNOSTIC Professeur Jean-Marie KRZESINSKI Chef du service de Néphrologie, C.H.U. Sart Tilman 4000 Liège (Belgium) INTRODUCTION La

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

ALTIMETRE ELECTRONIQUE

ALTIMETRE ELECTRONIQUE ALTIMETRE ELECTRONIQUE Version 1.10 Manuel d utilisation 1 Edition : 09 janvier 2005 Composition du document INDEX DES PAGES Ce document comprend 18 pages numérotées et datées conformément au présent tableau.

Plus en détail

TD LA REGULATION HORMONALE

TD LA REGULATION HORMONALE TD LA REGULATION HORMONALE IDENTIFIER LES CARACTERISTIQUES DE LA REGULATION HORMONALE DE L EQUILIBRE HYDROMINERAL DU MILIEU INTERIEUR DOCUMENT 1 LES CONSEQUENCES DES VARIATIONS DE LA PRESSION OSMOTIQUE

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH

PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire. Sam BAYAT MCU-PH PHYSIOLOGIE DE LA CIRCULATION II. La fonction vasculaire Sam BAYAT MCU-PH Plan Introduction Rappel: organisation du système vasculaire La fonction vasculaire La fonction vasculaire Relations structure-fonction

Plus en détail