Document général d information sur la taxe de séjour

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document général d information sur la taxe de séjour"

Transcription

1 Document général d information sur la taxe de séjour Contexte général Ce document a été réalisé sur la base de la réglementation en vigueur, mais également des guides pratiques réalisés par la société cartedhote (société spécialiste de la taxe de séjour, de son instauration et de sa gestion) et des expériences synthétisées par la Mission Régionale des Offices de Tourisme et Pays touristiques d Aquitaine. Le présent dossier a pour but préparer la mise en place de la taxe de séjour en Pays d Albret mais également de mettre en place une véritable dynamique autour de la taxe de séjour en associant les logeurs et les collectivités. LE TERRITOIRE CONCERNE Ce document est proposé aux hébergeurs du Pays d Albret en amont des réunions d informations qui se dérouleront entre septembre et octobre 2006 à Nérac et Mézin. Les hébergeurs trouveront dans ce document les renseignements généraux concernant la taxe de séjour. En vue de la préparation de ces réunions, nous vous invitons à prendre connaissance des caractéristiques générales de la taxe de séjour et à nous faire part de vos éventuelles remarques ou questions. P. 1/8

2 Qu est-ce que la taxe de séjour? La taxe de séjour, appelée aussi "la taxe de saison" a été instituée par la loi du 13 avril L'exposé des motifs de l'époque donne les raisons de l'institution de la taxe de séjour avec la plus grande franchise : la France perd une clientèle touristique fortunée au profit des villes d'eaux étrangères, d'allemagne et d'autriche-hongrie notamment, parce que les infrastructures des stations et les équipements hôteliers français ne sont pas à la hauteur. L'affectation de la taxe de séjour concerne alors toutes les dépenses destinées à favoriser la fréquentation touristique de la commune. Et depuis bientôt un siècle, elle n a jamais perdu sa vocation puisque, encore aujourd hui, les recettes de la taxe sont affectées directement pour le tourisme, ce qui en fait un cas unique en France (Article L du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT)). Depuis la loi du 17 mars 1927, le Conseil Général peut instituer une taxe additionnelle de 10% à la taxe de séjour perçue dans le département par les communes et groupements de communes. La taxe de séjour dépend essentiellement du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT). Plusieurs décrets, les plus récents étant ceux du 24/12/2002 (Décret n et Décret n ), et plusieurs lois, la dernière étant la loi de finance pour 2002 du 28/12/2001 (Loi n ) réglementent également la taxe de séjour. Pourquoi une taxe de séjour en Pays d Albret? L objectif de la taxe de séjour est de conforter la vocation touristique et de loisirs de la destination Pays d Albret. L instauration de la taxe de séjour en Pays d Albret s appuie sur une volonté forte des élus locaux. Elle s inscrit dans le cadre d une politique active de développement touristique du territoire (tourisme fluvial, création ou modernisation d équipements touristiques structurants ) Grâce à cette taxe, les Offices de Tourisme disposeront de moyens supplémentaires pour améliorer les conditions d accueil des touristes et développer l offre touristique du territoire en collaboration avec les socio-professionnels de l Albret (éditions, salons touristiques.). Quels sont les communes et groupements de communes habilités à lever la taxe de séjour? A l'origine la taxe de séjour ne pouvait être instituée que par les seules stations classées (stations hydrominérales, climatiques, uvales, de tourisme, balnéaires ou de sports d'hiver et d'alpinisme). P. 2/8

3 Depuis s y sont ajoutées : les communes de montagne depuis la loi montagne du 09 Janvier 1985 (Articles 3 et 4 de la loi n 85-30) et les communes littorales depuis la loi littorale du 03 Janvier 1986 (Loi n 86-2) Les communes réalisant des actions de promotion touristique depuis la loi du 5 janvier 1988 (Articles 57 à 59 de la loi n 88-13). Il s'agit de véritables opérations visant à promouvoir la fréquentation touristique ; ces actions doivent être renouvelées. Les communes réalisant des actions de protection et de gestion de leurs espaces naturels depuis la loi du 02 Février 1995 (Loi n ). Les groupements de communes peuvent instituer la taxe s'ils remplissent les conditions que doivent réunir les communes pour l'instituer, par un vote à la majorité simple (Article L du CGCT) de l'organe délibérant, et s'ils disposent de la compétence tourisme. La taxe ne peut être instituée à la fois au profit d'un groupement et de la commune. La taxe de séjour relève donc d un choix de la commune ou du groupement de communes, et sa mise en place sur le territoire est votée par la structure délibérante : En Pays d Albret, les collectivités habilités à lever la taxe de séjour sont les communautés de communes du Val d Albret et du Mézinais, ainsi que les communes des coteaux d Albret, de Lamontjoie, du Nomdieu et de Saint-Vincent de Lamontjoie. Quelle peut-être l affectation du produit? La loi du 5 janvier 1988 (Articles 57 à 59 de la loi n 88-13) distingue, pour l'utilisation de la taxe, les communes ou groupements disposant d'un office de tourisme de ceux n'en disposant pas. - Dès lors qu'il existe un office de tourisme (Article L du CGCT) (communal ou intercommunal) qui est un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial), son budget comprend obligatoirement en recettes le produit de la taxe (Article L du CGCT). - En l'absence d Office de Tourisme EPIC, le produit de la taxe est affecté à des dépenses destinées à favoriser la fréquentation touristique de manière plus générale (Article L du CGCT). En Pays d Albret, les Offices de Tourisme sont sous forme associative. Les collectivités peuvent leur reverser tout ou partie du montant de la taxe de séjour, sans caractère obligatoire. P. 3/8

4 Le régime de perception : réel ou forfaitaire? Les collectivités locales touristiques françaises ont la faculté d'instituer : - soit une taxe de séjour due par les résidents occasionnels dite "au réel" - soit une taxe de séjour due par les logeurs dite "forfaitaire" Taxe de séjour au réel Au réel, le montant de la taxe due par chaque touriste devant l'acquitter est égal au tarif qui lui est redevable en fonction du classement de l'hébergement multiplié par le nombre de nuitées correspondant à son séjour. Le versement de la taxe par le logeur intervient à la fin de la période de perception de la commune, auprès du receveur municipal. Taxe de séjour forfaitaire Au forfait, la taxe de séjour est assise sur la capacité d'accueil de l'hébergement. Le montant de base du forfait est donc indépendant du nombre de personnes effectivement hébergées. Il est égal au tarif en vigueur pour l'établissement considéré, multiplié par la capacité d'accueil exprimée en nombre de personnes, et par le nombre de nuitées de fonctionnement de l'établissement à l'intérieur de la période de perception afin de tenir compte du taux moyen de fréquentation. Ce montant est ensuite affecté d'un abattement obligatoire, qui varie selon la durée d'ouverture de l'établissement comprise dans la période de perception : - de 1 à 60 nuitées : - 20% - de 61 à 105 : - 30% - de 106 et plus : - 40% Ce montant peut être à nouveau diminué d'un abattement facultatif, librement déterminé par la collectivité. Les tarifs utilisés pour le calcul de la taxe de séjour forfaitaire sont identiques à ceux de la taxe de séjour au réel (Article D du CGCT). Quelles sont les principaux éléments distinctifs entre la taxe de séjour au réel et la taxe de séjour forfaitaire? Entre les deux régimes les personnes redevables changent : - Au réel : elle est payée par les touristes - Au forfait : elle est payée par les logeurs Les sommes collectées sont : - Au réel : indexées sur la fréquentation - Au forfait : fixes, calculées sur la capacité d hébergement P. 4/8

5 La TVA : - Au réel : la taxe de séjour ne rentre pas dans la base d imposition de la TVA des logeurs professionnels. Elle s applique après la TVA. - Au forfait : les sommes dues au titre de la taxe de séjour par les logeurs doivent être intégrées à la base d imposition de la TVA, depuis le 24 mars 1994 (Bulletin Officiel des Impôts 3B-1-94). Les tarifs utilisés sont identiques pour le calcul de taxe de séjour au forfait ou au réel (Article D du CGCT). Doit-on obligatoirement appliquer l une ou l autre forme de taxation à l ensemble des types d hébergements? Deux grands régimes d'imposition sont possibles : - Assujettir globalement l'ensemble des hébergements soit à la taxe de séjour au réel, soit à la taxe de séjour forfaitaire. - Assujettir certaines natures d hébergements à la taxe de séjour au réel et d'autres à la taxe de séjour forfaitaire. Qui est assujetti à l une ou l autre forme de taxation? Le critère d'assujettissement est la nature de l'hébergement, qui implique un prix minimum et un prix maximum par personne et par nuitée (Article L du CGCT). L'ensemble des hébergements, quelle que soit leur nature, doit être soumis soit à l'une, soit à l'autre des deux taxes, au réel ou forfaitaire. - La taxe au réel assujettit des touristes. - La taxe forfaitaire assujettit les logeurs. Qui recouvre la taxe de séjour au régime du réel et quelles sont ses obligations? Au réel, les logeurs recouvrent la taxe de séjour auprès des personnes en séjour qui payent un loyer sur une commune dans laquelle elles ne sont pas redevables de la taxe d habitation. Les logeurs ont un rôle d'intermédiaire dans le cadre du recouvrement de la taxe, et sont soumis à un certain nombre d'obligations : - L affichage des tarifs, qui figurent également sur la facture remise au client (Article L du CGCT) - La perception de la taxe (Article R du CGCT). - La tenue d'un état : nombre de personnes, nombre de jours, montant perçu, motifs d'exonération ou de réduction, sans éléments relatifs à l'état civil (Article D ). P. 5/8

6 Tarifs applicables Les tarifs applicables sont fixés par décret du Conseil d Etat. Ce décret fixe, par nature d hébergement, les tarifs minimum et maximum autorisés. Quels peuvent être les tarifs de la taxe de séjour? Le tarif de la taxe de séjour est fixé par la collectivité dans les limites du barème suivant (Article L du CGCT) Nature de l hébergement Hôtels Résidences Meublés 4 étoiles et plus Tarifs mini. Tarifs maxi Hôtels Résidences Meublés 3 étoiles Hôtels Résidences Meublés 2 étoiles Villages de vacances grand confort Hôtels Résidences Meublés 1 étoile Villages de vacances confort Hôtels Résidences Meublés non classés Camping - Caravanages Hébergements de plein air 3 et 4 étoiles Camping - Caravanages Hébergements de plein air Port de plaisance 1 et 2 étoiles Le tarif de la taxe de séjour est défini d après le classement préfectoral de l hébergement et non d après son affiliation à un label (Gites de France, Clévacances, Logis de France, Fleur de soleil ). REDUCTIONS ET EXONERATIONS C'est toujours l'assujetti qui peut bénéficier d'exonération ou de réduction, c est à dire les touristes au réel et les logeurs au forfait. Quelles sont les exonérations et réductions existantes? Les exonérations obligatoires sont : - Les enfants de moins de treize ans - Les agents de l Etat en fonction sur le territoire (sur présentation d un ordre de mission) P. 6/8

7 - Les mineurs en séjour, pendant leurs congés, dans des centres de vacances agréés - Les bénéficiaires d aides sociales (invalides, RMIstes ) - Les personnes attachées aux malades dans les stations hydrominérales, climatiques et uvales. Les exonérations facultatives sont : - Les personnes qui participent au développement et au fonctionnement de la station - L extension de l exonération pour l ensemble des mineurs (moins de 18 ans) - Les personnes bénéficiant de chèques-vacances - Les personnes qui occupent des locaux dont le loyer est inférieur à un montant déterminé par décret. Les réductions obligatoires sont fixées par décret et sont : - Les membres de familles nombreuses qui se voient appliquer le même taux de remise que celui de leur carte SNCF. Les réductions facultatives sont : - Le conseil peut majorer les réductions octroyées aux familles nombreuses. Lorsque la taxe de séjour est forfaitaire, il n'existe aucune réduction ni exonération possible, à l'exception des établissements exploités depuis moins de deux ans qui en sont exonérés. PERIODE DE PERCEPTION Quelle est la durée de perception possible? C est la commune ou le groupement de communes qui fixe librement la période de perception (L du CGCT) : soit toute l'année, soit en choisissant une ou plusieurs périodes durant lesquelles la taxe de séjour s applique (sans limitation du nombre de périodes). Quand et comment a lieu le versement de la taxe de séjour? La période de perception de la taxe de séjour est fixée par délibération de la collectivité. Elle peut, par exemple, être trimestrielle, semestrielle Pour chaque période de perception, le montant de la taxe due par chaque redevable fait l'objet d'un titre de recettes adressé par le maire ou le président la communauté de commune au receveur municipal. P. 7/8

8 Le produit de la taxe est versé par le logeur au receveur municipal aux dates fixées par délibération de la collectivité. Le comptable procède à l'encaissement de la taxe et en donne quittance. (Décret nº du 24 décembre 2002 art. 7 Journal Officiel du 29 décembre 2002) LA MISE EN PLACE DE LA TAXE DE SEJOUR EN PAYS D ALBRET 1. Etape de préparation Réalisées par l Office de Tourisme du Pays d Albret, l Office de Tourisme du Mézinais et la Communauté de Communes du Mézinais. (1er semestre 2006) - Recherche documentaire - Recensement des hébergements existants en Pays d Albret - Elaboration du document général d information sur la taxe de séjour destiné aux hébergeurs - Elaboration des scénarii de gestion de la taxe de séjour (schéma d organisation de la TS). 2. Etape de concertation septembre / octobre 2006 Présentation du projet et des enjeux auprès des hébergeurs Questions / Réponses avec les hébergeurs Synthèse des débats destinée aux collectivités délibérantes Proposition de délibération et d un schéma d organisation de la taxe de séjour 3. Etape de validation par les collectivités habilitées novembre / décembre 2006 En matière de taxe de séjour, les collectivités sont maîtresses de bout en bout. Ainsi, elles ont en charge l institution, la gestion et l affectation, sans faire appel aux services fiscaux de l Etat. Pour instituer la taxe de séjour, les collectivités doivent délibérer afin de : - Définir le régime de perception : taxe de séjour au réel ou forfaitaire? - Arrêter les tarifs applicables conformément au barème établi par décret en Conseil d Etat : où se placer dans les fourchettes réglementaires? - Etablir les réductions et exonérations possibles : quelle assiette de perception appliquer? - Fixer la période de perception : toute l année ou une partie? - Définir les dates de reversement : saisonnières, trimestrielles? - Entériner la date de mise en application de perception L objectif est l instauration de la taxe de séjour à l échelle des 36 communes de l Albret, à la même date et selon les mêmes conditions d application. P. 8/8

SAGITTA Consultants en gestion publique LA TAXE DE SÉJOUR

SAGITTA Consultants en gestion publique LA TAXE DE SÉJOUR LA TAXE DE SÉJOUR L a taxe de séjour a été créée en 1910 dans le but de faire supporter par les touristes le financement d une part des charges que leur présence occasionne aux communes. En 2001, 1954

Plus en détail

Taxe de séjour. modalités pratiques

Taxe de séjour. modalités pratiques Taxe de séjour modalités pratiques sommaire Taxe de séjour modalités pratiques 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Avant-Propos Pourquoi instaurer une taxe de séjour? A quoi sert la taxe de séjour? Qui est assujetti

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION

TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION MAIRIE DE COURNON D'AUVERGNE SERVICE TOURISME TAXE DE SEJOUR GUIDE D'INFORMATION ET D APPLICATION Sommaire : Page 2 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Présentation de la taxe de séjour -qui est habilité

Plus en détail

SOMMAIRE. Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20. Modalités de perception Page 30. Tarifs en vigueur Page 50. Obligations de l hébergeur Page 70

SOMMAIRE. Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20. Modalités de perception Page 30. Tarifs en vigueur Page 50. Obligations de l hébergeur Page 70 SOMMAIRE Mise en place de la Taxe de Séjour Page 20 Modalités de perception Page 30 Tarifs en vigueur Page 50 Obligations de l hébergeur Page 70 Modèles Page 80 -Déclaration en Mairie des Meublés de Tourisme

Plus en détail

Taxe de séjour : Mode d emploi

Taxe de séjour : Mode d emploi Taxe de séjour : Mode d emploi Partie 1 : Taxe de séjour locale La taxe de séjour a été instituée par la loi du 13 avril 1910 pour permettre aux collectivités de disposer de moyens supplémentaires afin

Plus en détail

Annexe 1 à la délibération du 7 décembre 2015 n 2015-0340 REGLEMENT DE RECOUVREMENT DE LA TAXE DE SEJOUR A POITIERS POUR L ANNEE 2016

Annexe 1 à la délibération du 7 décembre 2015 n 2015-0340 REGLEMENT DE RECOUVREMENT DE LA TAXE DE SEJOUR A POITIERS POUR L ANNEE 2016 Annexe 1 à la délibération du 7 décembre 2015 n 2015-0340 REGLEMENT DE RECOUVREMENT DE LA TAXE DE SEJOUR A POITIERS POUR L ANNEE 2016 «Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment ses

Plus en détail

Mode d emploi pour le soutien à la valorisation touristique de notre territoire

Mode d emploi pour le soutien à la valorisation touristique de notre territoire TAXE DE SÉJOUR Mode d emploi pour le soutien à la valorisation touristique de notre territoire EDITION 2012 Un peu d histoire... 2 La taxe de séjour, appelée aussi "taxe de saison", a été instituée en

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE

GUIDE D APPLICATION DE 1 Rue Maxime De Coniac 50240 SAINT-JAMES Tel : 02 33 89 62 08 Fax : 02 33 89 62 09 officedetourisme@cdc-saintjames.org www.saintjamestourisme.fr GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL A DESTINATION

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE.

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE. TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE. 1 Champs d application. - Modalités générales d application Conformément à l article L 2 333 26 et suivant du CGCT, la Ville du Teich a institué la taxe séjour : o pour réaliser

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR AU REEL MODE D EMPLOI

TAXE DE SEJOUR AU REEL MODE D EMPLOI TAXE DE SEJOUR AU REEL MODE D EMPLOI Communauté de communes INTERCOM BALLEROY LE MOLAY LITTRY Les écoles 1336, route de Balleroy 14330 LE MOLAY LITTRY Tél. : 02 31 21 42 27 / Fax : 02 31 21 47 77 PRESENTATION

Plus en détail

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA 1 Modalités pratiques de la mise en place de la taxe de séjour sur le territoire de la communauté de communes de la Sologne des Etangs ( Délibération

Plus en détail

Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015. Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE. Beaux Esprits

Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015. Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE. Beaux Esprits Pays de Fontenay-le-Comte Sud-Vendée TAXE DE SÉJOUR 2015 Mode d emploi AUX HÉBERGEURS DU TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE Beaux Esprits Le Rabelais AUX ORIGINES DE LA TAXE DE SÉJOUR La taxe de séjour a été instituée

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE SOMMAIRE PRESENTATION PAGE 3 MISE EN PLACE PAGE 4 TARIFS ET EXONERATIONS PAGE 5 MODE DE CALCUL PAGE 6 LES REGLES A SUIVRE PAGE 7 LES PENALITES PAGE 8 L ORGANISATION PAGE 9

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR

GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR Lubersac, Montgibaud, Benayes, Saint-Pardoux Corbier, Saint-Martin Sepert, Saint-Julien le Vendomois GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR Comme dans toute le France, la Taxe de séjour est supportée

Plus en détail

LA TAXE DE SÉJOUR : MODE D EMPLOI 2016

LA TAXE DE SÉJOUR : MODE D EMPLOI 2016 Communauté de Communes des Gorges de la Haute Dordogne LA TAXE DE SÉJOUR : MODE D EMPLOI 2016 Document d information à destination des hébergeurs des Gorges de la Haute Dordogne Pour toute information

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR Guide d Application TOURISME. Communauté Communes Florac Sud Lozère. www.vacances-cevennes.com

TAXE DE SEJOUR Guide d Application TOURISME. Communauté Communes Florac Sud Lozère. www.vacances-cevennes.com TOURISME TAXE DE SEJOUR Guide d Application 2015 Communauté Communes Florac Sud Lozère www.vacances-cevennes.com Qu est-ce qu une taxe de séjour? La taxe de séjour a été instituée par la loi du 13 avril

Plus en détail

VILLE DE LA CROIX VALMER. TAXE DE SéJOUR

VILLE DE LA CROIX VALMER. TAXE DE SéJOUR VILLE DE LA CROIX VALMER TAXE DE SéJOUR taxe de séjour Commune de La Croix Valmer Sommaire: - Qu est que la taxe de séjour?... - Qui est assujetti à la taxe de séjour?... - Les tarifs... - Les réductions,

Plus en détail

Taxe de séjour Guide d application 2015

Taxe de séjour Guide d application 2015 Taxe de séjour Guide d application 2015 EPIC Office de Tourisme LascauxDordogne, Vallée Vézère Place Bertran de Born 24290 Montignac Tél : 05.53.51.82.60 / mail : contact@lascaux dordogne.com www.lascaux

Plus en détail

GUIDE D'APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR

GUIDE D'APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR Office de Tourisme d'istres GUIDE D'APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR Pour toute information : Office de Tourisme, 30 allée Jean Jaurès 13800 Istres Tél. : 04 42 81 76 00 PRESENTATION La taxe de Séjour

Plus en détail

La Taxe de Séjour : Pourquoi?

La Taxe de Séjour : Pourquoi? / Page 1 PRESENTATION La Taxe de Séjour : Pourquoi? La création d une taxe de séjour sur le territoire de compétence de la Communauté de Communes Bruyères Vallons des Vosges correspond à la volonté d agir

Plus en détail

Guide pratique TAXES DE SÉJOUR

Guide pratique TAXES DE SÉJOUR Ministère de l intérieur Direction générale des collectivités locales Ministère de l économie, de l industrie et du numérique Direction générale des entreprises Guide pratique TAXES DE SÉJOUR Mise à jour

Plus en détail

guide taxe de séjour

guide taxe de séjour guide taxe de séjour Ce guide est conçu pour les loueurs d Hébergements Touristiques de Bandol. Il a pour objectif d apporter toutes les informations pour percevoir la taxe de séjour. SOMMAIRE 1- Mise

Plus en détail

TAXE DE SÉJOUR AU FORFAIT, tout savoir!

TAXE DE SÉJOUR AU FORFAIT, tout savoir! TAXE DE SÉJOUR AU FORFAIT, tout savoir! Comment ça marche? La taxe de séjour est un impôt payé uniquement par le touriste et prélevée par le logeur, que son établissement soit classé ou non. La Communauté

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL 20 JANVIER 2015 RELEVÉ DE DÉCISIONS

CONSEIL MUNICIPAL 20 JANVIER 2015 RELEVÉ DE DÉCISIONS CONSEIL MUNICIPAL 20 JANVIER 2015 RELEVÉ DE DÉCISIONS 1 CAP Atlantique Rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public des équipements aquatiques Vu le Code général des Collectivités Territoriales,

Plus en détail

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Guide de la Taxe de séjour UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Question tourisme? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr PRÉCURSEUR, POUR VOUS SERVIR La taxe de séjour,

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Ailette LA TAXE DE SEJOUR GUIDE D APPLICATION

Communauté de Communes du Val de l Ailette LA TAXE DE SEJOUR GUIDE D APPLICATION Communauté de Communes du Val de l Ailette LA TAXE DE SEJOUR GUIDE D APPLICATION PRÉSENTATION Pourquoi la taxe de séjour sur tout le territoire du Val de l Ailette? La Communauté de Communes du Val de

Plus en détail

GUIDE DE LA TAXE DE SÉJOUR. Un outil pour le développement touristique de la vallée de Kaysersberg. www.kaysersberg.com

GUIDE DE LA TAXE DE SÉJOUR. Un outil pour le développement touristique de la vallée de Kaysersberg. www.kaysersberg.com GUIDE DE LA TAXE DE SÉJOUR Un outil pour le développement touristique de la vallée de Kaysersberg www.kaysersberg.com 1 La taxe de séjour, à quoi ça sert? La taxe de séjour est en vigueur depuis 1910 en

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA TAXE DE SEJOUR

GUIDE PRATIQUE DE LA TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE DE LA TAXE DE SEJOUR DESCRIPTIF A L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE L HEBERGEMENT JUILLET 2015 La taxe de séjour, à quoi ça sert? Le Conseil municipal s est engagé dans la promotion tourisque

Plus en détail

Office de tourisme des Monts de Lacaune TAXE DE SEJOUR. Guide d application 2013

Office de tourisme des Monts de Lacaune TAXE DE SEJOUR. Guide d application 2013 Office de tourisme des Monts de Lacaune TAXE DE SEJOUR Guide d application 2013 SOMMAIRE p.2 Le mot du Président de l office de tourisme des Monts de Lacaune p.3 Présentation de la taxe de séjour p.4 Les

Plus en détail

TAXE DE SÉJOUR AU RÉEL MODE D EMPLOI

TAXE DE SÉJOUR AU RÉEL MODE D EMPLOI TAXE DE SÉJOUR AU RÉEL MODE D EMPLOI Communauté de communes Pays de Forcalquier-Montagne de Lure Boulevard des Martyrs 04300 Forcalquier Tél : 04.92.75.33.21 Retrouvez toutes les informations dont vous

Plus en détail

INTERCOM DU PAYS BRIONNAIS RUE DES MARTYRS-27800 BRIONNE. Tél. : 02.32.45.78.75 - Fax : 02.32.45.98.84 - E-mail : info@cc-brionne.

INTERCOM DU PAYS BRIONNAIS RUE DES MARTYRS-27800 BRIONNE. Tél. : 02.32.45.78.75 - Fax : 02.32.45.98.84 - E-mail : info@cc-brionne. INTERCOM DU PAYS BRIONNAIS RUE DES MARTYRS-27800 BRIONNE Tél. : 02.32.45.78.75 - Fax : 02.32.45.98.84 - E-mail : info@cc-brionne.fr SOMMAIRE 1 ORIGINE ET UTILITE DE LA TAXE DE SEJOUR :... 3 2 MISE EN PLACE

Plus en détail

Guide pratique à l attention des hébergeurs

Guide pratique à l attention des hébergeurs Guide pratique à l attention des hébergeurs 01/01/2016 Communauté de Communes du Cubzaguais 44 rue Emile Martin Dantagnan 33240 ST ANDRE DE CUBZAC 05.57.43.96.37. contact@cdc-cubzaguais.fr www.cdc-cubzaguais.fr

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal CONSEIL MUNICIPAL Séance du 18 octobre 2012 à 19 heures. Salle du Conseil municipal COMPTE-RENDU Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, décide : MOTION Projet de loi visant à ouvrir le mariage

Plus en détail

FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire

FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire L article 67 de la loi de finances pour 2015 procède à une refonte d ampleur de la taxe de séjour et de la

Plus en détail

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide

A l usage des Hébergeurs. TaXe de sejour memento guide A l usage des Hébergeurs TaXe de sejour memento guide Edition 2015 Le mot du Président Issoire Communauté, compétente en matière de tourisme sur le territoire de ses communes membres, a décidé de clarifier

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Un peu d histoire Des bureaux de bienfaisance (à la révolution) Aux bureaux d aide sociale (1953) et depuis 1986 : Le centre communal d action sociale L ACTION SOCIALE

Plus en détail

La loi sur le tourisme du 9 février 1996 (RS/VS 935.1) est modifiée comme suit:

La loi sur le tourisme du 9 février 1996 (RS/VS 935.1) est modifiée comme suit: Loi sur le tourisme Modification du 8 mai 04 Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 5, 4, et 8 de la Constitution cantonale; sur la proposition du Conseil d'etat, ordonne: I La loi sur le

Plus en détail

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES ET DES ACHATS 2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR

GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR 1. LA TAXE DE SEJOUR La taxe de séjour a été instituée par la loi du 13 avril 1910. Ses modalités d application sont régies par une Circulaire datée du 3 octobre

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement

Réforme de la fiscalité de l aménagement Réforme de la fiscalité de l aménagement Mai 2011 1 Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement www.logement.gouv.fr www.developpement-durable.gouv.fr Réforme de la

Plus en détail

Taxe locale sur la publicité extérieure

Taxe locale sur la publicité extérieure Page 1 sur 6 Taxe locale sur la publicité extérieure Créée par la loi de Modernisation pour l'economie (loi LME du 04 aout 2008) et applicable depuis 2009, la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE)

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement

Réforme de la fiscalité de l aménagement Réforme de la fiscalité de l aménagement Présentation aux maires de l Isère (à Colombe) Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL www.developpement-durable.gouv.fr Introduction Réforme de la fiscalité de l

Plus en détail

Monsieur Charles SCIBETTA Maire vice-président de la Métropole Nice Côte d'azur. 16 avril 2015 16 avril 2015

Monsieur Charles SCIBETTA Maire vice-président de la Métropole Nice Côte d'azur. 16 avril 2015 16 avril 2015 DÉPARTEMENT des Alpes Maritimes ARRONDISSEMENT DE GRASSE CANTON DE CARROS DÉLIBÉRATION n 061/2015 EXTRAIT DU REGISTRE des Délibérations du Conseil Municipal extraordinaire L'an deux mille quinze le 23

Plus en détail

Torgon Tourisme. Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement

Torgon Tourisme. Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement TAXE DE SEJOUR Qu est ce que la taxe de séjour? Instituée par la loi cantonale sur le tourisme du 9 février 1996, elle est perçue annuellement du 1 er

Plus en détail

LOI 2003 1312. Extrait Article 71. Industries :

LOI 2003 1312. Extrait Article 71. Industries : 1 LOI 2003 1312 Extrait Article 71 Industries : - Mécanique et décolletage - Matériels et consommables de soudage - Construction métallique - Matériels aérauliques et thermiques 2 Loi n 2003-1312 du 30

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 PLF POUR 2015 - (N 2234) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL N o II-464 (2ème Rect) APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

COMMUNE D'AVENCHES REGLEMENTCOMMUNAL DE LA TAXE DE SEJOUR ET DE LA TAXE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES.

COMMUNE D'AVENCHES REGLEMENTCOMMUNAL DE LA TAXE DE SEJOUR ET DE LA TAXE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES. COMMUNE D'AVENCHES REGLEMENTCOMMUNAL DE LA TAXE DE SEJOUR ET DE LA TAXE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES. Chapitre 1: généralités Art. 1 : principe Le présent règlement a pour objets: a) la taxe communale

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-04-30-27

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-04-30-27 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 30 avril 2015 DCM N 15-04-30-27 Objet : Actualisation des dispositions relatives

Plus en détail

COMMUNE DE MARCHAUX Département du Doubs

COMMUNE DE MARCHAUX Département du Doubs COMMUNE DE MARCHAUX Département du Doubs Séance de conseil municipal du 16 décembre 2014 A 20h30 Convocation : 11 décembre 2014 Président de séance : CORNE Patrick Secrétaire de séance : POMARO Marie-Ange

Plus en détail

TAXE D HABITATION. Code Général des Impôts, article 1411 extrait

TAXE D HABITATION. Code Général des Impôts, article 1411 extrait TAXE D HABITATION ABATTEMENTS SUR LA BASE D IMPOSITION DES HABITATIONS PRINCIPALES Code Général des Impôts, article 1411 extrait «I. La valeur locative afférente à l'habitation principale de chaque contribuable

Plus en détail

Règlement sur la taxe de promotion touristique

Règlement sur la taxe de promotion touristique Règlement sur la taxe de promotion touristique Vu les articles 7 à de la loi cantonale sur le tourisme du 9 février 996, Vu l article de l Ordonnance générale de la loi sur le tourisme du 6.06.996, la

Plus en détail

Propos introductifs. Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques.

Propos introductifs. Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques. Propos introductifs Une taxe centenaire : Création, en 1910, d une taxe unique de séjour pour les stations hydrothermales et climatiques. Une dizaine de textes législatifs a fait évoluer le dispositif

Plus en détail

Règlement sur la taxe de promotion touristique

Règlement sur la taxe de promotion touristique Règlement sur la taxe de promotion touristique Projet approuvé le 22.07.09 variante 7 Vu les articles 27 à 31 de la loi cantonale sur le tourisme du 9 février 1996, Vu l article 21 de l Ordonnance générale

Plus en détail

Pour vous aider à comprendre : Le règlement applicable, expliqué pas à pas

Pour vous aider à comprendre : Le règlement applicable, expliqué pas à pas Ce qui change en 2015, suite à la réforme Pour vous aider à comprendre : Le applicable, expliqué pas à pas Loi n 2014-1654 du 29 décembre 2014 art 67 La loi de finances 2015 a été adoptée en dernière lecture

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

La taxe locale sur la publicité extérieure

La taxe locale sur la publicité extérieure La taxe locale sur la publicité extérieure Saint-Martin sur le Pré Contact : MAIRIE Place du Général de Gaulle - 51520 Saint-Martin-sur-le-Pré Horaires d'ouverture Du lundi au jeudi de 14h30 à 18h30 Les

Plus en détail

REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES

REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES REGLEMENT DE LA TAXE COMMUNALE DE SEJOUR ET DE LA TAXE COMMUNALE SUR LES RESIDENCES SECONDAIRES Ce règlement est rédigé de manière épicène et tous les titres ou fonctions peuvent concerner autant les femmes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE SAINT-GENIS-LAVAL Service finances Service Marchés Publics 106, avenue Clémenceau BP 80 69565 SAINT-GENIS-LAVAL cedex Tél: 04.78.86.82.64 MISSION

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme

Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme ROCHEFORT-EN-TERRE TOURISME / Octobre 2014 ROCHEFORT-EN-TERRE TOURISME / Octobre 2014 Page 1 Engagements Les devoirs du loueur, même

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail

EXCUSES : Mlle KHACEF Mmes DI MATTEO HENROT MM BRIGIDI BARCELLA

EXCUSES : Mlle KHACEF Mmes DI MATTEO HENROT MM BRIGIDI BARCELLA PRESENTS : MM DE CARLI - MARINI TOUDMA BERNARD LOT FERRARI BUTTAY CHEMINI BOVA FEITE LEPEZEL KABA - MAAZI Mmes BESSICH ABRAM MIRANDOLA CRESTANI GIANNINI DA COSTA KANE DI PELINO LECLERC BRIGIDI-GODEY EXCUSES

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE FICHE TECHNIQUE - MISE À JOUR MARS ARS 2010 Avant-propos Cette fiche ne traite pas des dispositifs dépendant des concessions municipales d affichage ou apposés sur des éléments de mobilier urbain. Depuis

Plus en détail

Commentaire Décision n 2012-298 QPC du 28 mars 2013 I. Les dispositions contestées A Historique et contexte

Commentaire Décision n 2012-298 QPC du 28 mars 2013 I. Les dispositions contestées A Historique et contexte Commentaire Décision n 2012-298 QPC du 28 mars 2013 SARL Majestic Champagne (Taxe additionnelle à la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises Modalités de recouvrement) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

La taxe de séjour dans le département du Calvados

La taxe de séjour dans le département du Calvados La taxe de séjour dans le département du Calvados Situation en décembre 2013 Rappel des objectifs de la démarche : Disposer d informations sur la taxe de séjour dans le département et établir un état des

Plus en détail

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ),

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ), L 15/24 DIRECTIVE 2001/115/CE DU CONSEIL du 20 décembre 2001 modifiant la directive 77/388/CEE en vue de simplifier, moderniser et harmoniser les conditions imposées à la facturation en matière de taxe

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2001-0124/PR/MEFPP modifiant le décret N 9 9-0025 PR/MEFPP du 3 mars 1999 portant attributions et organisation du Ministère de l'économie, des finances

Plus en détail

Préavis municipal no 15-2012

Préavis municipal no 15-2012 Municipalité Servion, le 22 mai 2012 Servion Au Conseil communal 1077 Servion Préavis municipal no 15-2012 concernant : - L'abrogation du Règlement communal sur la distribution de l'eau des Cullayes -

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

Introduction à la fiscalité française

Introduction à la fiscalité française Introduction à la fiscalité française Chapitre 1 1 Généralités L impôt est un prélèvement pécuniaire : Requis et Subi par l État ; par les collectivités territoriales (région, département, commune) ; par

Plus en détail

Réunion d Information. Hébergements touristiques 2013

Réunion d Information. Hébergements touristiques 2013 Réunion d Information Hébergements touristiques 2013 La Règlementation en vigueur Les normes de classement Ce qui change depuis fin 2009 Les hébergements concernés par le nouveau classement Les Hôtels

Plus en détail

TAXE D'AMÉNAGEMENT. au 1 er janvier 2014 TAXE D AMÉNAGEMENT POUR LES DOSSIERS DE DEMANDE D'AUTORISATION D'URBANISME

TAXE D'AMÉNAGEMENT. au 1 er janvier 2014 TAXE D AMÉNAGEMENT POUR LES DOSSIERS DE DEMANDE D'AUTORISATION D'URBANISME TAXE D'AMÉNAGEMENT au 1 er janvier 2014 TAXE D AMÉNAGEMENT POUR LES DOSSIERS DE DEMANDE D'AUTORISATION D'URBANISME Votre projet de construction, d agrandissement ou de rénovation peut, selon sa nature,

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE FAMILLE PLUS, label national, pour l accueil des familles et des enfants dans les communes touristiques françaises JUILLET 2008 1/13 Cahier des charges

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

La nouvelle fiscalité de l aménagement Mai 2012

La nouvelle fiscalité de l aménagement Mai 2012 0 La nouvelle fiscalité de l aménagement SOMMAIRE 1 2/3 Introduction LA TAXE D AMENAGEMENT 4 Schéma de synthèse 5/6 La Taxe d Aménagement 7/8 La base d imposition 9 Taux 10 Mode de calcul 11/12 Exonérations

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Modifiée suite aux remarques des Conseils Municipaux du 8 Juillet 2015 Projet de charte élaboré par le groupe de travail composé de : Joseph Evenat, Didier

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 18 DECEMBRE 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 18 DECEMBRE 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE ORDINAIRE DU 18 DECEMBRE 2014 Présents : Mesdames Michèle BIZOT-GASTALDI, Christine NEURY, Sandrine RAYNIER, Marie- Hélène RIBIERE, Thérèse RUSSO, Annie TURREL

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Logement de fonction 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 1 er octobre 2012 Mise à jour le 10 décembre

Plus en détail

CONVENTION REGLANT LES CONDITIONS DE RECOUVREMENT DE LA REDEVANCE ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE

CONVENTION REGLANT LES CONDITIONS DE RECOUVREMENT DE LA REDEVANCE ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE Annexe no 1 à la délibération du conseil de la communauté du 31 mars 2009 CONVENTION REGLANT LES CONDITIONS DE RECOUVREMENT DE LA REDEVANCE ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CERGY-PONTOISE

Plus en détail

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES TFB-13 2012 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES EXONERATION EN FAVEUR DES ENTREPRISES NOUVELLES POUR LES ETABLISSEMENTS QU ELLES ONT CREES OU REPRIS A UNE ENTREPRISE EN DIFFICULTE Code Général des

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

Piscines et centres aquatiques

Piscines et centres aquatiques Collectivités locales et TVA Piscines et centres aquatiques Les communes peuvent être amenées, notamment pour promouvoir le développement social, culturel et sportif de leur territoire, à animer des activités

Plus en détail

Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation relative aux jeux de casino

Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation relative aux jeux de casino ministère de l intérieur, DE l outre-mer et des collectivités territoriales Direction des libertés publiques et des affaires juridiques Circulaire du 15 novembre 2010 relative à l évolution de la réglementation

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 23 - Propositions de la Commission. Texte adopté par le Sénat en première lecture. Texte du projet de loi

TABLEAU COMPARATIF - 23 - Propositions de la Commission. Texte adopté par le Sénat en première lecture. Texte du projet de loi - 23 - TABLEAU COMPARATIF le Sénat Projet de loi relatif à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs Projet de loi relatif à la rémunération au titre

Plus en détail

La taxe de séjour dans le département des Alpes de Haute-Provence Diagnostic et optimisation Synthèse de l étude menée par l ADT

La taxe de séjour dans le département des Alpes de Haute-Provence Diagnostic et optimisation Synthèse de l étude menée par l ADT La taxe de séjour dans le département des Alpes de Haute-Provence Diagnostic et optimisation Synthèse de l étude menée par l ADT Assemblée générale de l Agence de Développement Touristique 14 juin 2013

Plus en détail

L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES CHAPITRE 4 L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES LES COMPÉTENCES Qu est-ce que la clause générale de compétence? La collectivité territoriale qui bénéficie de la clause générale de compétence dispose

Plus en détail

INSTRUCTION. N 04-065-M49 du 16 décembre 2004 NOR : BUD R 04 00065 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 04-065-M49 du 16 décembre 2004 NOR : BUD R 04 00065 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique Page 1 of 8 INSTRUCTION N 04-065-M49 du 16 décembre 2004 NOR : BUD R 04 00065 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÈGLES DE TVA APPLICABLES AU SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT

Plus en détail

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 9 FEVRIER 2007 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 9 FEVRIER 2007 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 9 FEVRIER 2007 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------ BUDGET PRIMITIF DE L'EXERCICE 2007 MODALITES

Plus en détail

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE Ce document ne présente que les principes du régime fiscal de la micro-entreprise que peuvent choisir les entrepreneurs individuels. D'un point de vue social, les micro-entrepreneurs

Plus en détail

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de..,

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., Annexe 2 MODELE CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., «Agir ensemble pour un autre lien social et pour préparer un autre avenir

Plus en détail

L ELABORATION DU BUDGET

L ELABORATION DU BUDGET L ELABORATION DU BUDGET L élaboration du budget constitue une phase importante du processus budgétaire. Elle est organisée selon des modalités différentes au niveau national et au niveau local. I - L élaboration

Plus en détail

Le bureau du recrutement et des concours

Le bureau du recrutement et des concours Cette brochure présente les conditions d inscription ainsi que les nouvelles épreuves applicables dès 2013 au concours d attaché d administrations parisiennes. Dans un souci pédagogique, divers indications

Plus en détail

DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche

DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche DEPARTEMENT de la DROME SYNDICAT MIXTE du SCoT ROVALTAIN-Drôme-Ardèche 1, avenue de la Gare Quartier de la Gare 26300 ALIXAN n 10-27 DELIBERATION du COMITE SYNDICAL du SCoT ROVALTAIN Drôme-Ardèche Le 22

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION

PROJET DE DELIBERATION PROJET DE DELIBERATION OBJET : GESTION MUNICIPALE - DELEGATION AU MAIRE Secrétariat général RAPPORTEUR : Madame Patricia BORDAS, Premier adjoint Le conseil municipal a la possibilité de déléguer directement

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail