Enquête. chez les. lombalgiques opérés.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête. chez les. lombalgiques opérés."

Transcription

1 Enquête chez les lombalgiques opérés. ( Kinésithérapie Scientifique Novembre 1995 ) José CURRALADAS C.H.U Henri MONDOR CRETEIL. Qualifiée de "Fléau social" par de nombreux auteurs, la Lombalgie a des conséquences socio-économique importantes dans le monde du travail. Cette pathologie est responsable de près de 20% des arrêts de travail en France et touche 80% de la population.chacun en souffre au moins une fois dans sa vie. Le coût pour l'assurance maladie et la sécurité sociale est énorme et malgré l'unanimité de tous, la prévention reste encore un objectif à atteindre. Ce travail a pour but de cerner le parcours des lombalgiques venant se faire opérer et de vérifier l'application des moyens de prévention et les traitements pratiqués avant l'intervention chirurgicale. 1/ La méthode. L'enquête est menée dans le service de Neuro-chirurgie du Pr. KERAVEL au CHU Henri Mondor. Elle concerne 200 patients lombosciatalgiques opérés. Elle s'est déroulée de septembre 1994 à avril 1995 et à été réalisée par José CURRALADAS Masseur-Kinésithérapeute.200 personnes ont été questionnés, celles- ci étaient hospitalisées pour une cure de hernie discale lombaire (L5/S1, L4/L5, L3/L4, isolées ou associés). Les questions sont posées lors du premier

2 lever du patient à J1 post opératoire après l'ablation du redon selon le protocole en vigueur dans le service et la prescription du chirurgien. 2/ Les résultats Le sexe. Sur 200 patients, 122 sont des hommes ( 61%) et 78 des femmes (39%). Les hommes sont majoritaires chez les ouvriers et les cadres, les femmes le sont chez les employés de bureau, profession de santé, sans profession et les retraités. L'âge. L'age des patients est compris entre 18 et 76 ans. Les 30/40 ( 24,5%) comprennent une bonne moitié d'ouvriers, cadres et employés de bureau. Les 40/50 ans ( 31%) une forte proportion d'ouvrier. On constate que ce sont les tranches d'ages comprises entre 30 et 60 ans qui sont les plus touchées, et parmi celles-ci, les 40/50 ans représentent 31% des patients opérés, les hommes étant toujours plus nombreux que les femmes.

3 Les Accidents du Travail. Ceux-ci représentent 18% de l'ensemble des patients hospitalisés pour 82% en arrêt maladie simple. La catégorie professionnelle qui compte le plus d' Accident du Travail est celle des ouvriers avec 40% d' A.T. Le siège des lésions. Celui-ci change en fonction de l'age des patients interrogés. En effet, chez les moins de 30 ans, la lésion discale est essentiellement située dans la région lombo-sacrée avec atteinte uniquement soit de L5/S1 soit de L4/L5. Puis à partir de 30 ans, les étages sus-jacents sont touchés à leur tour, parfois sur plusieurs niveaux ( voir tableau ).Au total, 62% des lésions discales se situent en L5/S1 pour 29% en L4/L5, 4% en L3/L4 et enfin 4% sur plusieurs niveaux. Le niveau de l'atteinte n'a aucune conséquence sur la durée de la douleur pré opératoire.

4 Les catégories socio-professionnelles. Les catégories socio-professionnelles concernées ont été classées comme suit: ouvrier,employé de bureau, cadres, profession de santé, commercial, sans profession, enseignant, retraite, commerçant, agriculteur, autres. Parmi les catégories les plus touchées par ces atteintes discales arrive en tête celle des ouvriers (mâcons, manutentionnaires, chauffeurs-livreurs,...) avec 23% puis les employés de bureau ou sédentaires (15%) enfin les retraités (11%) et les cadres (10%). S'il n'est pas vraiment étonnant de trouver en tête des professions ou la charge de travail est importante en termes de contraintes rachidiennes, les deux catégories qui suivent reflètent la répartition sociale du monde moderne. D'une part, des employés sédentaires assis un grand nombre d'heures par jour, souvent démusclés et stressés, comptant plus de femmes que d'hommes et des retraités signant le vieillissement de notre population avec une espérance de vie et de

5 soins adaptés de plus en plus importants ( avec toujours un nombre de femmes plus important que d'hommes). Les ouvriers, eux comptent une majorité d'hommes. Le peu d'agriculteurs recensé dans cette étude est certainement lié à l'implantation en zone urbaine du CHU Mondor.Les commerçants, professions de santé, commerciaux, sont peu représentés et l'explication peut en être multiple :(couverture sociale insuffisante, pression économique, chômage.). Les cadres,eux représentent seulement 10% des patients opérés ( alors que leur représentation dans la population active est plus importante). 3/ Questions posées: Cette opération est elle la première que vous subissez sur votre rachis lombaire? Pour 151 personne (76%) l'intervention sur le rachis était la première du genre. Mais un nombre important, 23% était hospitalisé pour une seconde cure de hernie discale. Enfin 2% se faisaient opéré pour la troisième fois. Si l'on regarde de plus près, par tranche d'âge, la récidive n'existe pas avant 30 ans dans cette étude.entre 30 et 50 ans, 42% des personnes interrogées ont rechuté alors que dans les tranches d'âge supérieure les rechutes diminuent.

6 La catégorie professionnelle la plus touchée par les récidives est celle des ouvriers (34%), alors que certaines professions (commercial, enseignant, commerçant, cadre) ont un très faible taux de rechute. Pour venir vous faire opérer, avez vous été adressé par: un généraliste? un rhumatologue? ou êtes-vous venu directement voir un chirurgien? Les résultats à cette question semblent assez logiques. En effet, 49% des patients ont été adressés au chirurgien par un rhumatologue et 35% par un généraliste. Remarquons que les généralistes sont consultés de préférence avant 30. Entre 50 et 60 ans 11% des personnes ont été consultés directement un neuro-chirurgien sans passer par leur médecin traitant. La durée de la souffrance ne change en rien la catégorie des praticiens consultés.cependant, les plus de 70 ans consultent de préférence un rhumatologue. Parmi les patients souffrant depuis moins de six mois 49% ont consulté un rhumatologue, 32% un généraliste, 11% sont venus directement consulter dans le service et enfin 6% par d'autres chemins.

7 Avant l'intervention avez vous bénéficier de séances de Kinésithérapie?, de conseil dans une Ecole du Dos?, de cours d'ergonomie dans l'entreprise?, de séances d'ostéopathie?, autres?. ( Seul les patients ayant effectués plus de cinq séances de masso-kinésithérapie rentrent dans cette catégorie).les réponses à cette question doivent nous faire réfléchir. En effet, 33% seulement des personnes interrogées ont eu des soins de kinésithérapie avant de subir l'intervention rachidienne.quand à l'information et à la prévention, les chiffres sont catastrophiques puisque c'est simplement 3% de lombalgiques qui ont bénéficié de cours d'ergonomie dans leur entreprise et 2% ont suivi des conseils d'école du dos pour la prévention des lombalgies!!. Reste 20% des patients qui n'ont bénéficié que d'un traitement médical classique (anti-inflammatoires et antalgiques) sans autre thérapeutique adjuvant avant de venir se faire opérer. Parmi les catégories socio-professionnelles aucune ne se distingue par sa fréquentation assidue des cabinets de kinésithérapie : 46% pour les ouvriers, 42% pour les employés de bureau, 40% pour les cadres, 56% pour les commerciaux, 33% pour les sans professions, 43% pour les retraités, 25% pour les enseignants et 0% pour les commerçants et... les professions de santé! Parmi les praticiens ce sont les rhumatologues qui prescrivent le plus à leur patients des soins avant de se décider à les adresser au neuro-chirurgien puisque 53% d'entre eux ont bénéficié de soins en kinésithérapie et 71% d'infiltration.

8 Chez les médecins généralistes, la tendance à ne pas prescrire de soins de rééducation est réelle puisque 29% des patients adressés par ceux-ci n'ont eu aucun soin pré opératoire, qu'il soit physique (kiné) ou mécanique (inflitr., ), alors que les rhumatologues eux, ne comptent que 19% de patients pour lesquels ils n'ont rien prescrit. Seul 33% ont subi des infiltrations et 1% des patients ont bénéficié des tractions vertébrales.. Quand aux patients qui ont essayé d'autres thérapies avant de se décider a se faire opérer,ils sont 7% à avoir eu recours à un ostéopathe et 1% a avoir eu des soins en mésothérapie. Les patients dont l'age est compris entre 40 et 60 ans ont bénéficiéde manière plus fréquente de séances de Masso-kinésithérapie alors que l'utilisation des

9 infiltrations s'effectue à tout âge. Seul les 25/30 ans connaissent les conseils d'hygiène rachidienne alors que l'ostéopathie touche toutes les tranches d'âges. Depuis combien de temps aviez vous mal au dos?( Il n'est pas tenue compte des sciatiques paralysantes opérées en urgence.). Une franche majorité souffrent depuis moins de 6 mois (68%) avant de se décider à l'intervention ce qui est assez court, et cela dans toutes les catégories d'âge, sauf parmi les 40/50 ou 24 % ont attendu plus de 6 mois et parmi les 50/60 ans ou 35% d'entre eux ont attendu plus d'un an avant de se décider. La fréquentation plus importante dans ces tranches d'âges des services d'un kinésithérapeute (43% ont bénéficié de kinésithérapie contre 33% pour l'ensemble des personnes interrogées) n'est peut-être pas un hasard dans ce processus, bien qu'aucune étude puisse l'affirmer. Si l'on constate que le niveau de l'atteinte rachidienne n'a que peu de conséquence sur la durée de la douleur pré opératoire, la prise en charge par la Sécurité Sociale au titre d'un Accident du Travail augmente la durée de la douleur pré opératoire (les patients repoussent apparemment l'échéance de l'intervention) puisque que seulement 57 % d'entre eux se font opérer a moins de 6 mois contre 72% dans un autre contexte socio profesionnel. En cas de récidive, quelle est la date de la première intervention?( dans cette étude, la première intervention à été pratiquée dans la grande majorité des cas en dehors du service de l'hopital henri mondor.)

10 On constate que pour la majeure partie des patients qui rechutent, la récidive s'effectue dans les cinq années qui suivent la première intervention. En effet, 31% ont rechuté avant un an et 56% entre deux et cinq ans. Soit un total de 87% avant cinq ans. Après cinq ans, ce sont 7% qui rechutent.le taux de rechute, qui est de 21% en moyenne,est le suivant par catégorie d'age: 30/40 ans: 21% 40/50 ans: 30% 50/60 ans: 23% Comme nous l'avons déjà constaté, ce sont les ouvriers qui viennent en tête des récidives (34%), puis les sans professions (33%) et enfin les retraités (25%). Parmi ces récidivistes, 100% d'entre eux ont effectué des soins de kinésithérapie avant de se faire opéré une seconde fois, mais seulement 2% ont suivit les conseils "d'école du dos" avant la première intervention.

11 3/ Les commentaires Il ressort de cette étude que les candidats à la cure de hernie discale sont en majorité des hommes dont l'âge se situe entre 30 et 60 ans et se situant professionnellement dans trois grandes catégories: ouvriers, employés de bureau et retraités. Malgré le faible taux d'accident de travail de cette enquête (18%), les patients reconnaissaient que leur douleur provenait de leurs conditions de travail mais que leur pathologie lombaire n'avait pas été déclarée en tant qu ' Accident du Travail ou n'avait pas été reconnu comme tel par l'employeur. Parmi les catégories socio-professionnelles les plus touchées, (ouvriers manutentionnaires, employés de bureau, retraités et les cadres) une minorité d'entre eux ont bénéficié de séances de kinésithérapie et pratiquement aucun de conseils d'ergonomie et d'économie rachidienne. (voir tableau). Les lombalgies sont responsables en France de près de 12 millions de journée de travail perdues et représentent un coût pour le système de Sécurité Sociale estimé à près de 8 Milliards de Francs chaque année. Le chiffre de 3% de patients ayant eu dans leur entreprise des conseils d'ergonomie devrait inciter les responsables économique a privilégier le système de prévention. Le niveau de l'atteinte lésionnelle évolue avec l'âge des patients.localisé en majorité à un seul étage avant 30 ans, il touchesouvent plusieurs niveaux dans les tranches d'âges supérieures.le vieillissement du Disque Inter Vertébral et l'affaiblissement des structures musculo-ligamentaires en sont certainement responsables.

12 Seul 33% des patients opérés ont été envoyés par leur médecin chez un Kinésithérapeute pour tenter d'améliorer l'état clinique et pour éviter ou tout du moins repousser l'intervention. Ce faible taux est d'autant plus remarquable que 49 % d'entre eux ont été suivi par un rhumatologue et 35 % par un généraliste. La démarche d'un traitement masso-kinésihérapique n'a pas l'air d'être automatique chez les prescripteurs. Pour quelle raison?. Pensent-ils que ces techniques soient totalement inefficaces ou ignorent-ils les possibilités thérapeutiques de la masso-kinésithérapie?. Le nombre de patient n'ayant effectué aucun soin (autre que le traitement médicamenteux) avant de se faire opérer est important (20%). Peut on en déduire; soit qu'ils souffraient trop, soit qu'ils se sont fait opérer très rapidement sur leur demande alors qu'un certain nombre d'entre eux aurait pu éviter ou retarder l'intervention?. Pourquoi n'ont-ils effectué aucun autre soin avant de se faire opérer?. Le médecin prescripteur en a-t-il décidé autrement ou bien est-ce à la demande du personnelle du malade que l'intervention chirurgicale à été décidée?. Peut on en déduire qu'il n'a pas été prescrit de soins de kinésithérapie, ou bien que les lombagiques ayant bénéficié des soins et des techniques d'un masseur-kinésithérapeute sont en faible pourcentage dans cette enquête par ce qu'ils retardent ou évitent l'intervention chirurgicale (en rééquilibrant leur statique rachidienne et tonifiant leur musculature)? la question mérite d'être posée. En effet, les praticiens rééducateurs, qu'ils soient médecins ou kinésithérapeutes, sont conscient de l'importance du travail d'éducation du patient. Les acquisitions dans la connaissance de la maîtrise du positionnement

13 lombopelvien, l'éveil de sa vigilance ostéoarticulaire et musculaire, la répétitiondu geste et son intégration somatique quotidienne, sont le traitement majeur de la lombalgie commune. La reprogramation sensitivo motrice du rachis dans son ensemble, par un travail proprioceptif de microcontractions multiples et multidirectionnelles entraîne un positionnement correct du rachis dans la gestuelle habituelle du patient. Dans cette enquête il ressort qu'un pourcentage non négligeable ( 23% ) de lombosciatalgiques lombalgiques opérés étaient hospitaliséspour seconde cure de hernie discale. ( La première intervention ayant été pratiquée dans la grande majorité de ces cas hors de l'hopital Henri Mondor).Lors de l'interrogatoire, ces patients avouent n'avoir pas suivi de séances de kinésithérapie après la première opération (il n'est pas possible de savoir s'ils n'ont pas été volontairement à ces séances ou si elles n'étaient pas prescrites lors de la première hospitalisation) ni aucun conseils pour éviter les récidives ne leur à été prodigué. En 1994, dans le service de Neuro-Chirurgie, les malades hospitalisés pour une seconde intervention représentent 28.7% mais seul 7.7% étaient des patients qui avaient été opérés la première fois dans notre service. Il faudrait pouvoir suivre le parcours des malades pour avoir le chiffre exact des récidives dans ce type de pathologie.par contre, tous sans exception ont essayé un traitement masso-kinésithérapique avant de se faire opérer une seconde fois (espéraient-ils en cela éviter la seconde intervention? sans doute).

14 Les tractions ne sont pas ou presque pas employées. Pourquoi?. Est-ce encore une technique à utiliser pour les pathologies lombaires? En tout état de cause même si l'intervention semble inévitable et justifiée par la douleur, il apparaît que la majeure partie des personnes opérées du dos n'ont jamais eu de conseils pour économiser leur rachis ni dans leur activité professionnelle, ni ailleurs puisque c'est seulement 3% d'entre eux qui ont bénéficié de cours d'ergonomie dans leur entreprise et 2% de conseils de prévention des rachialgies. Ce très faible taux de personnes informées des risques qu'encourt leur rachis et des gestes simples pour éviter et rechuter est catastrophique et doit interpeller les praticiens et responsables économiques. Il est donc absolument nécessaire de prévenir ces accidents lombaires par une éducation préventive dans l'entreprise ( 61% des personnes interrogés qui étaient victimes d'un A.T n'avaient jamais eu de kiné ni de cours de prévention des lombalgies.).

15 4/ Conclusion Il ressort de cette étude qu'un nombre encore trop important de personnes n'ont jamais entendu parler de conseil pour économiser leur rachis.l'intervention chirurgicale, malgré les techniques de plus en plus fiables et précises, n'empêche pas un nombre non négligeable d'opérés de récidiver : dans le groupe des lombalgiques opérés dans le service de neuro chirurugie de l'hopital Henri Mondor, 23% des patients étaient hospitalisés pour une seconde cure de hernie discale, ( dont 87% dans les cinq années suivant la première intervention.) Il apparaît donc logique de mettre en place un système pédagogique, informatif sur les risques rachidiens et les moyens de les éviter La prise de conscience corporelle, la connaissance de la mobilité lombo pelvienne, l'apprentissage du verrouillage lombaire et l'utilisation des techniques de soulagement du rachis doivent être les axes de travail incontournables d'une prévention efficace des accidents rachidiens. Cette connaissance du corps, des mécanismes lésionnels et des gestes nécessaire à la protection du rachis en général est certainement la seule solution si l'on veut éviter un grand nombre d'accidents et prévenir les récidives. Or, ce travail ne peut être mis en oeuvre n'importe ou et n'importe comment. Seul les professionnels de la santé que sont les kinésithérapeutes, par leurs connaissances de l'anatomie, de la physiologie, de la biomécanique de l'appareil locomoteur et de la globalité incontournable du corps et de l'esprit humain, sont à même d'effectuer cette éducation. Celle-ci doit être systématisée, non seulement dans les entreprises, mais aussi elle doit être introduite des le plus jeune age, à l'école, et doit faire partie de l'arsenal thérapeutique du praticien. Remerciements au Pr. KERAVEL pour son aide.

16 Bibliographie. L. Simon, Ch Hérisson, J.M Privat, J.P Bouvier, P. Fedou. La hernie discale lombaire. Masson Paris. R. Cailliet. Les lombalgies. Masson Paris. Y. Chaouat. Les conséquences socio-économiques des maladies rhumatismales. Rd. Primart. F. Dufey. Lombalgies, la rançon du progrès. Kinésithérapie Scientifique Sept J. Lecomte, A. Dupuy. Prévention des rachialgies. Kinésithérapie Scientifique Janvier Boris J. Dolto Le corps entre les main. Ed Hermann. Gouriet Lombalgie chronique, du déconditionnemnt à l'athlétisation. Kinésithérapie Actualité Mai 95

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs Carrière et mal de dos, la nécessaire prévention Les professionnels des métiers de la petite enfance sont particulièrement confrontés au fléau social qu est le mal de dos. Touchant près de 80 % de la population

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue?

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue? Association Française des Polyarthritiques & des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques 9, rue de Nemours - 75011 Paris E-mail : afp@nerim.net - www.polyarthrite.org Tél. : 01 400 30 200 - Fax : 01 400

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Référentiel concernant la rééducation en cas de lombalgie commune

Référentiel concernant la rééducation en cas de lombalgie commune ARGUMENTAIRE Référentiel concernant la rééducation en cas de lombalgie commune Réponse à une saisine de la CNAMTS en application de l article L162-1-7 du Code de la sécurité sociale Mars 2011 1 L avis

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Service de Chirurgie orthopédique et Traumatologique Hôpital Beaujon 100, boulevard du général Leclerc 92110 CLICHY Accueil : 01 40 87 52 53 Consultation : 01 40 87 59 22 Feuillet d information complémentaire

Plus en détail

Opération de la hernie discale. Des réponses à vos questions

Opération de la hernie discale. Des réponses à vos questions Opération de la hernie discale Des réponses à vos questions Introduction Quel objectif? Cette brochure résume les informations reçues lors de l entretien que vous avez eu avec le neurochirurgien concernant

Plus en détail

HERNIE DISCALE LOMBAIRE

HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l'attention du patient HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée ; il faudrait

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2015 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Lombalgies

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos des instruments ayant une très faible efficacité. Le Nubax Trio est maintenant soutenu par de nombreux brevets et distributeurs à travers le monde. Cet appareil

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO)

RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) décembre 2010 Comité de rédaction : René Couratier,

Plus en détail

«La gestion des douleurs», l après TMS

«La gestion des douleurs», l après TMS Journée territoriale de la prévention des risques professionnels CDG82 MONTAUBAN (82) «La gestion des douleurs», l après TMS Christiane.Daban Octobre 2012 Kinésithérapie & Prévention -> Ce qui fait la

Plus en détail

Formation à la Méthode Mézières Paris

Formation à la Méthode Mézières Paris Formation à la Méthode Mézières Paris 2015-2016 Les organisateurs Présentation La Méthode Mézières est une méthode de rééducation globale et individuelle conçue et élaborée dès 1947 par Françoise Mézières,

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

LE CONCOURS D ENTREE DANS LES ECOLES DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE

LE CONCOURS D ENTREE DANS LES ECOLES DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE LA PROFESSION DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE Le masseur-kinésithérapeute est le praticien diplômé qui exécute des actes médicaux de massage, de gymnastique médicale et de rééducation fonctionnelle et motrice.

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc

PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc CONGRES UCL DE MEDECINE GENERALE 1 juin 2013 PROTEGER SON DOS ex. Cliniques St Luc Philippe Mahaudens, PhD Faculté des sciences de la motricité UCL Service de Médecine Physique et Réadaptation, Saint-Luc

Plus en détail

La prise en charge des lombalgiques

La prise en charge des lombalgiques La prise en charge des lombalgiques Approche au Grand-Duché de Luxembourg Dr Nicole Majery Service de Santé au Travail Multisectoriel FMP, Bruxelles,17.4.08 Plan: Projet STM: 2001-2007: Financement Contenu

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05

Prise en charge rééducative du sportif lombalgique. Luc Sénégas Décembre 05 Prise en charge rééducative du sportif lombalgique Luc Sénégas Décembre 05 Les pathologies lombaires se développent le plus souvent chez les personnes non adaptées physiquement Actif Sédentaire Exemple

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE Diagnostic de l ostéoporose en rhumatologie chez les femmes ménopausées Juillet 2004 I. PROMOTEURS Société de rhumatologie de l'ouest (SRO) Société

Plus en détail

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Définition L'expertise est un moyen d'investigations qui éclaire une juridiction

Plus en détail

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital!

M 1795. Secrétariat du Grand Conseil. Proposition de motion Moins d'attente pour se faire opérer à l'hôpital! Secrétariat du Grand Conseil M 1795 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Patrick Saudan, Gabriel Barrillier, Michèle Ducret, Michel Ducret, Pierre Kunz et Jean- Marc Odier Date de dépôt

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

Avantages - Voordelen. Détails - Details. Organisation - Organisatie

Avantages - Voordelen. Détails - Details. Organisation - Organisatie Organisation - Organisatie Avantages - Voordelen Détails - Details Mutualité Socialistes du Brabant 306 Rue du Midi 111 1000 Bruxelles Tél. : (02) 506 96 11 Fax : (02) 514 59 26 Acupuncture Activité sportive

Plus en détail

Études. Coût de la chirurgie d une hernie discale

Études. Coût de la chirurgie d une hernie discale Études Coût de la chirurgie d une hernie discale 1 Table des matières 03 Objectif 04 Introduction 05 Données et méthodologie 06 Caractéristiques des hospitalisations 09 Profil de la population hospitalisée

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

Parmi ces recommandations, la cure thermale tient une place prépondérante dans le traitement et la prise en charge de la maladie.

Parmi ces recommandations, la cure thermale tient une place prépondérante dans le traitement et la prise en charge de la maladie. CHAINE THERMALE DU SOLEIL - S.A.S au capital de 8.129.638,30 - SIREN 310 968 540 - APE 741 j - Directeur de la publication : Biche Barthélémy - Coordination édition : Anne Mascarou Photos : Chaîne Thermale

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE

LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE Feuillet d'information complémentaire à l attention du patient LA HERNIE DISCALE LOMBAIRE Madame, Monsieur, Suite aux examens, une hernie discale au niveau du rachis lombaire a été diagnostiquée, il faudrait

Plus en détail

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S

LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S LES DOULEURS LOMBAIRES D R D U F A U R E T - L O M B A R D C A R I N E S E R V I C E R H U M A T O L O G I E, C H U L I M O G E S INTRODUCTION La lombalgie est un symptôme fréquent avec une prévalence

Plus en détail

RESPIRATION ABDOMINALE INVERSÉE :

RESPIRATION ABDOMINALE INVERSÉE : INTÉRÊT DANS LES LOMBALGIES, SCIATIQUES ET RACHIALGIES, ET DANS LES MANUTENTIONS DE CHARGES Arnaud CHOPLIN 1, Roland SULTANA 2, Thierry RUBINO 3, Didier BALLADUR 4 Technique MOTS CLÉS La pratique de la

Plus en détail

L'assurance maladie de la sécurité sociale

L'assurance maladie de la sécurité sociale Association internationale de la sécurité sociale Conférence régionale de l'aiss pour l'afrique Lusaka, Zambie, 9-12 août 2005 L'assurance maladie de la sécurité sociale Mise en place des régimes de soins

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule

Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Orientation en rééducation après chirurgie des ruptures de coiffe et arthroplasties d épaule SÉRIE DE CRITÈRES DE QUALITÉ POUR L ÉVALUATION ET

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

Cure de Hernie discale lombaire

Cure de Hernie discale lombaire Cure de Hernie discale lombaire QU EST CE QUE LA HERNIE DISCALE ET LA SCIATIQUE Les vertèbres lombaires (L1 à L5) et le sacrum (S1) sont séparées par les disques intervertébraux qui jouent un rôle d'amortisseur.

Plus en détail

Schweizerische Gesellschaft für Forensische Psychiatrie SGFP Société Suisse de Psychiatrie Forensique SSPF

Schweizerische Gesellschaft für Forensische Psychiatrie SGFP Société Suisse de Psychiatrie Forensique SSPF Schweizerische Gesellschaft für Forensische Psychiatrie SGFP Société Suisse de Psychiatrie Forensique SSPF Arrêt du Tribunal fédéral du 03.11.2006 sur l'assistance au suicide d'une personne atteinte de

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait.

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait. TARIF: Généralités: 1 Le physiothérapeute est libre de choisir les méthodes de traitement en fonction de la prescription médicale et de ses connaissances professionnelles. Sur la base de la prescription

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 La chiropraxie pour les seniors : Pathologies, prévention et traitement Avec une espérance de vie qui ne cesse de croître, les chiropracteurs sont de plus en plus confrontés

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat

Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat rappeler l examen clinique du rachis Reconnaître les signes d alertes(red flags) Distinguer la lombalgie commune d une lombalgie

Plus en détail

Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU

Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU Fracture de côte et kinésithérapie, mythe ou réalité? Étude FRA.CO.NOU 13eme CPLF Lyon 18/01/2009 Aline CHAPUIS (KRA-Lyon) Audrey MAURRIC-DROUET (SUK-Paris) Eric BEAUVOIS (CKRF-Lyon) Contexte épidémiologique

Plus en détail

PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A.

PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A. Société d assurance mutuelle à cotisations fixes Entreprise régie par le code des assurances. Créée en 1931 PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A. CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Article 1 OBJET DU CONTRAT... 2

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

PCS du père AG ACCE PICS PI E O Total

PCS du père AG ACCE PICS PI E O Total Groupe socioprofessionnel du fils en fonction de celui du père en France en 2003 PCS du AG ACCE PICS PI E O Total fils Agriculteur 252 6 2 2 3 20 285 Artisan, Commerçant 72 182 37 60 43 225 619 Cadre supérieur

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE EVALUATION DE L IMPACT DE L EDUCATION DU PATIENT SUR L OBSERVANCE DU PORT DE L ORTHESE DE REPOS DE MAIN DANS LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE Emilie LEBLONG, Anne-Cécile BARRE, Aleth PERDRIGER, Isabelle BONAN

Plus en détail

dmt Lombalgies et travail : Pour une stratégie consensuelle La lombalgie en chiffres Paris, 18 janvier 2002 notes de congrès La fréquence

dmt Lombalgies et travail : Pour une stratégie consensuelle La lombalgie en chiffres Paris, 18 janvier 2002 notes de congrès La fréquence dmt 90 notes de congrès TD 118 Lombalgies et travail : Pour une stratégie consensuelle Paris, 18 janvier 2002 Cette journée, organisée conjointement par la Société française de médecine du travail et la

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. MONSIEUR Edouard CHEVALIER

RAPPORT DE STAGE S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE. MONSIEUR Edouard CHEVALIER S ANNEE SCOLAIRE 2010-2011 B 3EME 5 RAPPORT DE STAGE CABINET DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE MONSIEUR Edouard CHEVALIER 42 Ter Rue Gambetta 58600 FOURCHAMBAULT Collège PAUL LANGEVIN 9, rue Dufaud 58600 FOURCHAMBAULT

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition 09-0749 1 WHO/EMP/MAR/2009.3 Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition Synthèse des résultats des études publiées entre 1990 et 2006 Organisation

Plus en détail

Guide pour soulager. le mal de dos. Les réponses à vos questions. Au travail A domicile. ADULTE le mal de dos. Mal de dos_cor 31/10/05 15:56 Page 2

Guide pour soulager. le mal de dos. Les réponses à vos questions. Au travail A domicile. ADULTE le mal de dos. Mal de dos_cor 31/10/05 15:56 Page 2 Mal de dos_cor 31/10/05 15:56 Page 2 ADULTE le mal de dos Guide pour soulager le mal de dos Les réponses à vos questions novembre 2005 Au travail A domicile Mal de dos_cor 31/10/05 15:55 Page 3 «J'en ai

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique?

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? Caterina REGIS IFH Infirmière Ressource Douleur CETD CHU Montpellier Déclaration publique d intérêts Je soussignée

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information Filtrer ce qui est important Filtrer les informations au regard de sa mission Transformer l'information

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

La prise en charge de votre spondylarthrite

La prise en charge de votre spondylarthrite G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre spondylarthrite Vivre avec une spondylarthrite Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Document adopté à la 351e séance de la Commission, tenue le, 30 novembre 1990, par sa résolution COM-351-9.1.2

Document adopté à la 351e séance de la Commission, tenue le, 30 novembre 1990, par sa résolution COM-351-9.1.2 Cat. 2.115.9.3 L'UTILISATION DES INFORMATIONS OBTENUES LORS D'UN EXAMEN MÉDICAL PRÉ- EMBAUCHE POUR CONTESTER UNE RÉCLAMATION POUR LÉSION PROFESSIONNELLE ET LE DROIT AU RESPECT DE SA VIE PRIVÉE Novembre

Plus en détail

INTRODUCTION. en améliorant la prise en charge de l'hygiène bucco-dentaire dans ces établissements, en facilitant l'accès aux soins bucco-dentaires.

INTRODUCTION. en améliorant la prise en charge de l'hygiène bucco-dentaire dans ces établissements, en facilitant l'accès aux soins bucco-dentaires. INTRODUCTION I. MOTIFS DE L'ENQUETE L'accès aux soins bucco-dentaires des personnes âgées dépendantes peut être problématique avec pour conséquence un mauvais état de santé bucco-dentaire, d'autant plus

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier

Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier Les Troubles Musculo-Squelettiques et Lombalgies chez le Personnel Soignant en Milieu Hospitalier Résultats d une enquête menée à l hôpital Pasteur de Colmar au Centre pour Personnes Agées en Novembre

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 5 L'ACTIVITÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE...

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE

INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE INFLUENCE DE L APPARENCE DU CANDIDAT SUR LA DÉCISION D EMBAUCHE Etude menée début 2012 auprès de 80 personnes réalisant des entretiens de recrutement en France Propriété intellectuelle de Karine Averseng.

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

RESULTATS DE L'ENQUETE DE SATISFACTION en Communication Interne ("Clin d'œil" et Intranet) CTB Bénin - Février 2012

RESULTATS DE L'ENQUETE DE SATISFACTION en Communication Interne (Clin d'œil et Intranet) CTB Bénin - Février 2012 RESULTATS DE L'ENQUETE DE SATISFACTION en Communication Interne ("Clin d'œil" et Intranet) CTB Bénin - Février 2012 "Clin d'œil" Sur l'ensemble des 179 abonnés à la liste de diffusion du "Clin d'œil",

Plus en détail