RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013"

Transcription

1 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin d évaluer le niveau de contamination des poissons dans le lac Mégantic et la rivière Chaudière. Le premier échantillonnage des poissons a été réalisé du 18 au 31 juillet 2013 par la firme Golder Associés. Cette campagne a couvert quatre zones, une dans le lac Mégantic et trois dans la rivière Chaudière, entre le PK 0 et le PK 1, au PK 54 et au PK 93. Les trois autres campagnes d échantillonnage de poissons ont été effectuées par la Direction des opérations régionales Secteur de la faune de l Estrie, de Montréal et de la Montérégie maintenant du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Le premier échantillonnage effectué par le MFFP a eu lieu dans la rivière Chaudière le 29 août 2013, dans le secteur du PK 15. Le deuxième échantillonnage a eu lieu les 16 et 17 septembre 2013 dans le lac Mégantic, en bordure de la zone affectée par le déversement. Le troisième échantillonnage a eu lieu le 25 octobre 2013 dans la rivière Chaudière, au pied du barrage Mégantic. ANALYSES AU LABORATOIRE Les poissons ont été analysés pour y mesurer les teneurs en contaminants bioaccumulables courants, soit le mercure, les biphényles polychlorés (BPC), les dioxines et les furannes chlorés et les polybromodiphényléthers (PBDE). Ces analyses ont été réalisées principalement aux laboratoires du Centre d expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ), rattaché au Ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Des analyses d hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et de composés perfluorés ont été effectuées dans la chair et le foie d un certain nombre de poissons afin de compléter le portait du niveau d exposition aux produits déversés lors de l accident. Lorsque le prélèvement du foie s est avéré difficile techniquement, un échantillon composite de viscères abdominaux a été prélevé et analysé. Les analyses de HAP et de composés perfluorés ont été effectuées à la Direction générale des Laboratoires d expertise du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation, ainsi qu au laboratoire du professeur Sébastien Sauvé du Département de chimie de l Université de Montréal. Pour les espèces d intérêt sportif, c est principalement la chair, c est-à-dire la partie du poisson consommée par les humains qui a été analysée. Des analyses ont également été réalisées sur des meuniers noirs entiers, pour estimer à quelles teneurs en contaminants sont exposés les mammifères et les oiseaux qui s alimentent de poissons. 1

2 RÉSULTATS Mercure Les teneurs en mercure dans la chair des touladis de petite ou moyenne taille capturés en 2013 dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière sont de 3 à 4 fois supérieures à la norme canadienne de 0,5 mg/kg pour la commercialisation des produits de la pêche (tableau 1). Les teneurs en mercure dans les perchaudes de grande taille provenant du lac Mégantic excèdent aussi par 2,5 fois cette norme. Les achigans présentent aussi des teneurs en mercure légèrement supérieures à la norme canadienne. Ces dépassements de la norme canadienne ne sont pas dus au déversement de pétrole du 6 juillet En effet, de tels dépassements sont attribuables à plusieurs années d exposition mercurielle, et les teneurs mesurées se comparent à celles mesurées dans de nombreux plans d eau, en conditions naturelles (MDDEP, 2012). Le tableau 1 montre que les teneurs en mercure des touladis de petite et moyenne taille capturés en 2013 dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière sont similaires aux teneurs mesurées à l été 2011 en ce qui concerne les recommandations de consommation. Les recommandations de consommation du poisson provenant du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont données dans le Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce du Québec, comme pour les autres plans d eau du Québec (http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/guide/). Autres métaux Dans la chair des poissons, les teneurs en métaux autres que le mercure sont du même niveau que celles qui ont été mesurées dans d autres plans d eau du Québec (Laliberté, 2013), sauf pour l arsenic. Pour ce métal, les teneurs dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont un peu plus élevées que celles de l étude précitée, mais cela n est pas dû au déversement de pétrole. Cette différence est due aux teneurs en arsenic naturellement un peu plus élevées dans le bassin de la rivière Chaudière que dans d autres bassins. D ailleurs, comme le montre le tableau 1, les teneurs en arsenic des meuniers noirs entiers pêchés dans le lac Mégantic sont les mêmes en 2011 et en Pour ces métaux autres que le mercure, il n y a pas de norme canadienne pour la commercialisation des produits de la pêche. BPC, dioxines et furannes, PBDE Les teneurs en BPC et en dioxines et furanes dans la chair des poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont inférieures aux normes de l Union Européenne pour la commercialisation des produits de la pêche de 75 ug/kg pour les BPC et de 3,5 ng/kg pour les dioxines et furanes en équivalents 2

3 toxiques (tableau 2). Les normes canadiennes pour ces deux groupes de substances sont en révision. Pour les PBDE, le tableau 2 signale des dépassements des recommandations d Environnement Canada pour la protection des poissons (Environnement Canada, 2013a). Cependant, il n y a aucune évidence indiquant que le déversement de pétrole du 6 juillet 2013 soit la cause de ces dépassements ou qu il ait eu un effet sur les teneurs en BPC, en dioxines et furannes et en PBDE dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière. En effet, pour les trois familles de substances, les teneurs listées dans le tableau 2 sont peu élevées, des teneurs plus fortes étant observées à d autres endroits au Québec (Laliberté, 2003; 2011). De plus, comme le montre les tableaux 2 et 3, les teneurs dans les poissons capturés en 2013 sont similaires à celles mesurées avant le déversement pétrolier (été 2011). HAP Le Canada ne dispose pas de norme pour la teneur en HAP dans les poissons. À des fins de protection de la santé humaine, il existe toutefois des normes européennes pour les teneurs maximales dans le poisson fumé concernant le benzo(a)pyrène (2 ng/g poids frais) et pour la sommation du benzo(a)pyrène, du benzo(a)anthracène, du benzo(b)fluorenthène et du chrysène (20 ng/g) (Commission européenne, 2011). Comme le montre le tableau 3, les teneurs de ces substances dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont de beaucoup inférieures à ces normes. Les données du tableau 3 montrent cependant que les teneurs en HAP totaux mesurées dans la chair des poissons capturés en juillet 2013, dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière entre les PK 0,75 et 1, sont plus élevées que celles de l échantillon témoin de De plus, dans la chair comme dans le foie des poissons échantillonnés en juillet 2013, les teneurs sont plus élevées que dans les poissons pêchés plus tard (août, septembre et octobre). Ces résultats portent à croire que le déversement de pétrole et possiblement les retombées de l incendie du 6 juillet 2013 ont fait augmenter les teneurs en HAP dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière et que ces teneurs ont diminué dans les mois qui ont suivi. Pour les HAP, il n y a pas de données sur d autres plans d eau du Québec auxquelles les valeurs du tableau 3 peuvent être comparées. Composés perfluorés Plusieurs composés perfluorés peuvent être présents dans les mousses extinctrices comme celles qui ont été utilisées lors de l incendie du 6 juillet 2013, mais seul le sulfonate de perfluorooctane (PFOS) fait l objet de recommandations fédérales pour la qualité de l environnement. En ce qui a trait aux teneurs dans les poissons, ces recommandations sont de 8300 ng/g pour la protection des poissons eux-mêmes et de 4,6 et 8,2 ng/g, respectivement, pour 3

4 la protection des mammifères et oiseaux qui s alimentent de poissons (Environnement Canada, 2013b). Ces recommandations concernent les teneurs dans les poissons entiers. Dans le tableau 3, elles sont comparées aux teneurs mesurées dans la chair du poisson, qui constitue une part importante de la masse de ces derniers. Un seul dépassement de critère a été observé, soit la teneur de 4,93 ng/g dans un achigan capturé en août 2013 à 18 km en aval du barrage Mégantic, qui dépasse la recommandation pour la protection des mammifères piscivores de 4,6 ng/g. Des analyses du poisson entier auraient peut-être généré plus de dépassements des critères, car, comme le montre le tableau 3, les teneurs dans le foie et les viscères sont plus élevées que dans la chair. Ces organes constituent cependant une faible part du poids total des poissons. Il n y a pas d évidence claire à l effet que les événements du 6 juillet 2013 aient entraîné une hausse des teneurs en PFOS ou en composés perfluorés totaux dans les poissons. Dans le foie des poissons, les teneurs mesurées en juillet semblent bien un peu plus élevées que celles mesurées durant les mois qui ont suivi, mais ce n est pas le cas dans la chair. De plus, les teneurs mesurées en 2013 ne se distinguent pas de celles de Comme pour les HAP, il n y a pas de données sur d autres plans d eau du Québec auxquelles les teneurs de composés perfluorés du tableau 3 peuvent être comparées. Conclusion Le déversement de pétrole dans le lac Mégantic et la rivière Chaudière du 6 juillet 2013 n a pas eu d effets mesurables sur la contamination du poisson dans ces plans d eau par le mercure, les autres métaux, les BPC, les PBDE, les dioxines et furannes chlorés et les composés perfluorés. En effet, pour ces substances, le niveau de contamination des poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2013 ne diffère guère de ce qui a été mesuré avant l événement et de ce qui est mesuré sur d autres plans d eau du Québec. Pour les HAP, le déversement semble avoir causé une hausse des teneurs en juillet 2013, sans toutefois que celles-ci atteignent les critères disponibles pour ces substances. De plus, les teneurs avaient sensiblement diminué dès l automne Des échantillonnages seront réalisés de nouveau en 2014 pour faire le point sur le niveau de contamination du poisson. Références Commission européenne, Règlement (UE) nº 835/2011 du 19 août 2011 modifiant le règlement (CE) nº 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales pour les hydrocarbures aromatiques polycycliques dans les denrées alimentaires, Journal officiel de l Union européenne, L 215/4 L 215/8. Commission européenne, Règlement (UE) nº 1259/2011 du 2 décembre 2011 modifiant le règlement (CE) nº 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales en dioxines, en PCB de type dioxine et en PCB autres que ceux de type dioxine des denrées alimentaires, Journal officiel de l Union européenne, L 320/18. 4

5 Environnement Canada, 2013a. Recommandations fédérales pour la qualité de l environnement Polybromodiphényléthers (PBDE), 28 pages. Environnement Canada 2013b. Sulfonate de perfluorooctane dans l environnement canadien. Rapport n o En14-96/2013F-PDF, ISBN , 25 pages. MDDEP, Portrait de la qualité des eaux de surface au Québec Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs (MDDEP), Québec, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 97 p. LALIBERTÉ, D., Évolution des teneurs en mercure et en BPC de quatre espèces de poissons du Saint-Laurent, , Québec, ministère de l Environnement, Direction du suivi de l état de l environnement, envirodoq n o EN/2003/0287, 85 p., 6 annexes. LALIBERTÉ, D., Teneurs en polybromodiphényléthers (PBDE) dans les poissons du fleuve Saint-Laurent et des lacs et rivières du Québec ( ), Québec, ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 48 p. LALIBERTÉ, D., Teneurs en métaux dans l eau et les poissons des lacs de la région de Chibougamau et d Oujé-Bougoumou ( ), Québec, ministère du Développement durable, de l Environnement, de la Faune et des Parcs, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 40 p ann. 5

6 Tableau 1 Teneurs en mercure et en autres métaux dans la chair des poissons d'intérêt sportif et dans les meuniers noirs entiers du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2011 et en 2013 Plan d'eau et site Année Classe de taille N 1 Hg As Ba Cd Co Cr Cu Fe Mn Mo Ni Pb Se Sr V Zn U d'échantillonnage cm (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) Norme 0,5 2 environ 1 km en amont du barrage Mégantic - Grand corégone 2011 petit ,35 - Grand corégone 2011 moyen ,36 - Grand corégone 2013 moyen ,39 0,11 0,018 < 0,009 0,009 0,011 0,32 4,5 0,11 0,008 0,010 0,004 0,34 0,08 < 0,04 3,1 < 0,005 - Grand corégone 2011 grand >45 1 0,43 - Perchaude 2011 moyen ,58 - Perchaude 2013 grand >25 4 1,23 - Touladi 2011 très petit <45 1 1,20 - Touladi 2013 très petit <45 6 0,51 - Touladi 2011 petit ,18 - Touladi 2013 petit ,75 0,15 0,002 < 0,009 0,004 0,005 0,36 4,2 0,08 < 0,001 0,011 0,003 0,22 0,02 < 0,04 2,6 < 0,005 - Touladi 2011 moyen ,41 0,22 0,01 < 0,009 0,004 0,004 0,20 2,5 0,09 0,0011 0,006 0,009 0,14 0,03 < 0,04 3,1 < 0,005 - Touladi 2013 moyen ,95 0,11 0,003 < 0,009 0,006 < 0,003 0,34 3,7 0,09 0,001 0,005 0,001 0,23 0,03 < 0,04 2,7 < 0,005 - Éperlan 2013 petit ,36 0,13 0,40 0,014 0,013 0,018 0, ,8 0,007 0,025 0,020 0,94 4,7 < 0,04 28 < 0,005 - Meunier noir entier 2011 grand >40 5 0,24 0,24 1,40 0,043 0,220 0,470 1, ,031 0,360 0,085 2, , ,012 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,26 0,24 1,40 0,042 1,600 1,700 1, ,043 0,390 0,160 2, , ,010 - Achigan 2013 petit ,29 0,12 0,022 < 0,009 0,003 0,010 0,49 3,6 0,16 0,002 0,014 0,003 0,28 0,71 < 0,04 5,2 < 0,005 - Achigan 2013 moyen ,45 0,12 0,004 < 0,009 0,003 0,014 0,59 4,5 0,09 0,003 < 0,005 < 0,001 0,31 0,10 < 0,04 4,5 < 0,005 - Achigan 2013 grand >35 4 0,51 0,13 0,005 < 0,009 0,003 < 0,003 0,46 4,5 0,07 0,003 0,005 < 0,001 0,30 0,08 < 0,04 3,8 < 0,005 - Doré jaune 2013 moyen ,41 0,04 < 0,001 < 0,009 0,004 < 0,003 0,34 3,3 0,08 0,002 < 0,005 < 0,001 0,27 0,06 < 0,04 6,8 < 0,005 - Ouananiche 2013 moyen ,44 0,17 0,015 < 0,009 0,007 < 0,003 0,53 3,8 0,10 0,004 0,007 0,002 0,31 0,03 < 0,04 3,4 < 0,005 - Touladi 2013 petit ,54 0,09 0,025 < 0,009 0,005 0,020 0,49 3,6 0,13 0,003 0,018 0,003 0,32 0,03 < 0,04 4,0 < 0,005 - Touladi 2013 moyen ,57 0,13 0,009 < 0,009 0,005 0,010 0,59 4,9 0,10 0,004 0,010 < 0,001 0,30 0,04 < 0,04 7,1 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 petit ,22 0,13 0,013 < 0,009 0,009 0,003 0,56 4,9 0,27 0,003 < 0,005 0,001 0,40 0,22 < 0,04 4,8 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 moyen ,20 0,09 0,033 < 0,009 0,006 0,120 0,44 8,5 0,07 0,011 0,030 0,004 0,26 0,09 < 0,04 5,9 < 0,005 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,24 0,10 0,51 0,019 0,810 0,730 0, ,2 0,029 0,089 0,023 1,60 7,1 < 0,04 22 < 0, km en aval du barrage Mégantic (PK15) - Achigan 2013 petit ,29 0,14 0,068 < 0,009 0,006 0,023 0,36 2,7 0,15 0,005 0,032 0,009 0,32 0,47 < 0,04 5,0 < 0,005 - Achigan 2013 moyen ,52 0,11 0,002 < 0,009 0,004 < 0,003 0,30 2,7 0,08 0,002 < 0,005 < 0,001 0,27 0,05 < 0,04 4,0 < 0,005 - Truite brune 2013 moyen ,36 0,20 0,013 < 0,009 0,005 < 0,003 0,52 3,4 0,10 0,003 < 0,005 0,001 0,25 0,16 < 0,04 3,4 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 petit ,13 0,11 0,029 < 0,009 0,012 0,013 0,39 4,1 0,10 0,004 0,030 0,006 0,20 0,05 < 0,04 5,0 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 moyen ,10 0,10 0,004 < 0,009 0,011 0,007 0,35 2,7 0,07 0,002 0,010 0,002 0,19 0,06 < 0,04 7,8 < 0,005 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,17 0,13 1,10 0,021 0,720 0,540 0, ,018 0,078 0,030 2,10 12 < 0,04 21 < 0,005 1 Nombre de poissons dans l'homogénat 2 Santé Canada - norme pour la commercialisation des produits de la pêche

7 Tableau 2 Teneurs en BPC, en dioxines et en furannes et en PBDE dans la chair des poissons d'intérêt sportif et dans le meunier noir entier du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2011 et 2013 Plan d'eau et site Année mois Classe de taille N 1 BPC 2 Diox. fur. 3 PBDE 4 BDE-99 BDE-100 Gras d'échantillonnage cm µg/kg ng/kg µg/kg µg/kg µg/kg (%) Critère ou norme ,5 6 1 et environ 1 km en amont du barrage Mégantic - Achigan grand >35 3 7,85 1,06 0,28 0,114 - Grand corégone moyen ,3 0,1 2,5 0,91 0,27 3,0 - Touladi moyen ,3 17,8 2,7 2,4 5,4 - Touladi moyen ,8 11,0 1,8 1,5 2,3 - Meunier noir (chair) grand >40 1 9,5 1,6 0,01 0,24 - Meunier noir (chair) grand >40 2 3,02 1,3 0,01 0,16 - Meunier noir entier grand > ,1 10 0,01 1,5 3,8 - Achigan grand > ,0 8,9 1,2 0,75 1,9 - Achigan grand >35 4 9,97 9,6 1,14 0,98 - Ouananiche moyen ,3 0,1 2,5 0,50 0,28 6,3 - Touladi moyen ,8 13,7 2,7 1,8 2,8 - Touladi petit ,4 10,0 1,48 1,33 - Truite-arc-en-ciel moyen ,0 4,4 0,92 0,23 1,3 - Meunier noir (chair) grand > ,8 21,1 0,02 2,34 - Meunier noir entier grand > ,6 35 0,01 3,9 4,9 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) - Achigan grand >35 2 3,68 3,7 0,42 0,39 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) - Achigan grand >35 2 8, ,07 1,47 - Meunier noir (chair) moyen ,81 7,3 0,02 0,80 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) - Achigan moyen ,49 4,4 0,46 0,49 - Truite brune moyen ,0 19,8 1,6 2,3 2,9 - Truite-arc-en-ciel moyen ,2 0,0 6,8 2,6 0,50 2,9 - Meunier noir (chair) grand >40 3 5,9 4,5 0,02 0,47 - Meunier noir entier grand > ,3 29 0,1 3,2 7,0 1 Nombre de poissons dans l'homogénat 2 Sommation de 71 congénères; 3 Sommation de 17 congénères de dioxines et furannes en équivalents toxiques à la 2,3,7,8-TCDD 4 Sommation de 14 congénères 5 Union Européenne - (Règlement No 1259/2011, 2 décembre 2011) norme pour la commercialisation des produits de la pêche, somme des BPC28, BPC52, BPC101, BPC138, BPC153 et BPC180 6 Union Européenne - (Règlement No 1259/2011, 2 décembre 2011) norme pour la commercialisation des produits de la pêche, somme des dioxines et furanes en équivalent toxiques à la 2,3,7,8-TCDD 7 Environnement Canade - 1 ng/g pour la protection du poisson et 3 ng/g pour la protection de la faune terrestre piscivore 8 Environnement Canada - 1 ng/g pour la protection du poisson

8 Tableau 3 Teneurs en HAP, en composés perfluorés, en BPC et en PBDE dans la chair, le foie et les viscères de poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudièdre en 2011 et 2013* Tissus Plan d'eau et site Année Mois Classe de taille Benzo(a)pyrène 3HAP 1 HAP 2 PFOS 3 PFAS 4 BPC 5 PBDE 6 cm d'échantillonnage (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) Critère ou norme ,6 8 chair 8,2 8 environ 1 km en amont du barrage Mégantic Achigan grand >35 <0,005 0,02 1,05 2,22 8,18 Meunier noir grand >40 <0,005 0,03 0,26 2,23 6,25 Meunier noir grand >40 <0,005 0,02 10,36 1,37 5,04 Meunier noir grand >40 <0,005 < LDM 0,24 0,76 2,15 Achigan grand >35 <0,005 <LDM 0,42 4,13 7,92 Touladi petit <0,005 0,03 0,87 0,64 1,92 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) Achigan grand >35 <0,005 0,03 6,02 4,14 9,65 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) Achigan grand >35 <0,005 0,04 5,69 2,64 6,31 Meunier noir moyen <0,005 0,06 23,54 1,44 4,34 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) Meunier noir grand >40 <0,005 0,14 1,28 2,04 5,03 Achigan moyen <0,005 0,15 2,54 4,93 9,90 Critère Il n'y a pas de critères pour le foie et les viscères de poissons foie

9 environ 1 km en amont du barrage Mégantic Achigan grand >35 <0,012 0,06 5,25 16,15 45,0 14,6 2,0 Meunier noir grand >40 <0,012 0,56 116,7 17,50 52,0 39,0 16,2 Achigan grand >35 <0,012 <LDM 2,24 15,80 30,4 13,8 10,4 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) Achigan grand >35 <0,022 0,18 20,2 46,70 92,8 14,8 13,8 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) Achigan grand >35 <0,013 0,08 12,4 16,57 41,2 13,7 20,0 Meunier noir moyen ,0145 0,45 176,1 13,76 47,8 60,6 50,6 viscères environ 1 km en amont du barrage Mégantic Meunier noir grand >40 0,0797 0,51 2,85 11,52 29,2 57,6 31,8 Meunier noir grand >40 0,0522 0,33 1,8 3,74 10,7 50,2 91,9 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) Meunier noir grand >40 0,0522 0,86 13,5 13,01 27,7 45,8 36,1 1 Sommation de 4 HAP :benzo(a) pyrène, benzo(a)anthracène et benzo(b)fluoranthène et chrysène 6 Sommation sur 14 congénères de PBDE 2 Sommation de 29 HAP 3 PFOS : sulfonate de perfluorooctane (un des composés perfluorés) 7 Règlement Européen (N 835/2011, 19 août 2011) pour le poisson fumé (consommation humaine) 8 Recommandation provisoire d'environnement Canada : 8300 ng/g pour les tissus de poissons, 4 Sommation de 20 substances perfluorées 4,6 ng/g pour la nourriture des mammifères et 8,2 ng/g pour la nourriture des oiseaux 5 Sommation de 71 congénères de BPC * Les concentrations de BPC et de PBDE dans la chair des poissons sont présentés au tableau 2.

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides

Plus en détail

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire et Les Polychlorobiphényles (PCB) sont des substances persistantes dans l environnement largement répandues à la surface du globe. Produit depuis 1929, interdit en France depuis 1980. et Le problème des

Plus en détail

PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions. Octobre 2007

PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions. Octobre 2007 PCB ou PolyChloroBiphényles : - l état des lieux - le plan national d actions Octobre 2007 A/ ETAT DES LIEUX 1) Les PCB : usages et effets sur la santé Les PCB, ou PolyChloroBiphényles, sont des dérivés

Plus en détail

Graphisme et infographie : Deschamps Design Impression: Imprimerie Transcontinental.

Graphisme et infographie : Deschamps Design Impression: Imprimerie Transcontinental. Pour obtenir d autres exemplaires ou la collection complète des fiches, veuillez vous adresser au Bureau de coordination de Saint-Laurent Vision 2000: 1141, route de l Église C.P. 10 100 Sainte-Foy (Québec)

Plus en détail

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent Mémoire soumis à Environnement Canada Plan Saint-Laurent Présenté par le Comité de la zone d intervention prioritaire Jacques-Cartier

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Sommaire. Avertissement... 2 Introduction et cadre de l étude... 3 I Généralités sur les dioxines et furanes... 3

Sommaire. Avertissement... 2 Introduction et cadre de l étude... 3 I Généralités sur les dioxines et furanes... 3 Sommaire Avertissement... 2 Introduction et cadre de l étude... 3 I Généralités sur les dioxines et furanes... 3 I-1 Définition... 3 I-2 Sources d émissions... 4 I-3 Conséquences sur la santé... 5 I-4

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

Table des matières. Avant-Propos 3. 1. Les objectifs 3. 2. Les principes 4. 3. Les bénéficiaires 4. 4. Les modalités de pêche 4. 5.

Table des matières. Avant-Propos 3. 1. Les objectifs 3. 2. Les principes 4. 3. Les bénéficiaires 4. 4. Les modalités de pêche 4. 5. PÊCHE SAISON 2015-2016 CODE DE PRATIQUE RELATIF À LA PRATIQUE DES ACTIVITÉS DE PÊCHE DES ABÉNAKIS D ODANAK ET DE WÔLINAK 1 Table des matières Avant-Propos 3 1. Les objectifs 3 2. Les principes 4 3. Les

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ACTIONS

PLAN NATIONAL D ACTIONS Ministère de l Écologie, Ministère de l Agriculture Ministère de la Santé, du Développement et et de la Pêche de la Jeunesse de l Aménagement durables et des Sports PLAN NATIONAL D ACTIONS SUR LES POLYCHLOROBIPHENYLES

Plus en détail

développement d'un Micro- système de mesure

développement d'un Micro- système de mesure Qualité chimique des eaux Application de la DCE développement d'un Micro- système de mesure Ph. Namour, N. Jaffrezic Université de Lyon/Cemagref Micro-capteur Environnementaux Besoins métrologiques Dispositif

Plus en détail

Complexe de la Romaine

Complexe de la Romaine Complexe de la Romaine Étude d impact sur l environnement Volume 10 Cartes en pochette volume 10volume 1 Hydro-Québec Production Décembre 2007 Cette étude d impact sur l environnement est soumise à la

Plus en détail

Analyses de sols en ville de Fribourg, 2011-2014. Synthèse des résultats. 30 janvier 2015. Service de l environnement SEn Amt für Umwelt AfU

Analyses de sols en ville de Fribourg, 2011-2014. Synthèse des résultats. 30 janvier 2015. Service de l environnement SEn Amt für Umwelt AfU Analyses de sols en ville de Fribourg, 2011-2014 Synthèse des résultats 30 janvier 2015 Service de l environnement SEn Amt für Umwelt AfU Direction de l aménagement, de l environnement et des constructions

Plus en détail

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Service Régional de l Environnement Souss

Plus en détail

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Organisme Indépendant des producteurs de boues de Lorraine Version du 18 juillet 2014 Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Le cahier des charges

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Pollution de l eau : Origines et impacts

Pollution de l eau : Origines et impacts Pollution de l eau : Origines et impacts Les eaux de surface sont de plus en plus polluées. Elles contiennent des millions de tonnes de polluants formés des rejets chimiques de nos industries, de notre

Plus en détail

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux R. Losno, Professeur, Université Paris 7 Denis-Diderot, LISA EECA - EUROFINS Alan

Plus en détail

Figure 1 : Plan de localisation du jardin partagé du Vieux Lyon (source : Géolyon).

Figure 1 : Plan de localisation du jardin partagé du Vieux Lyon (source : Géolyon). COMPTE-RENDU D ANALYSES DE SOLS INTERPRETATION DE L ETAT DES MILIEU (IEM) Jardin «Les Terrasses», 27 Montée du Chemin Neuf, Lyon 5 ème 1. Introduction Contexte : Actuellement, la Ville de Lyon met à la

Plus en détail

La sortie du statut de déchets du bois d emballage :

La sortie du statut de déchets du bois d emballage : La sortie du statut de déchets du bois d emballage : point d avancement et conséquences DÉROULEMENT Préambule : les enjeux dans lequel s inscrit la SSD Analyse comparée des régimes déclaration et enregistrement

Plus en détail

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Laboratoire accrédité (n o 131) selon les exigences ISO/CEI 17025 par le Conseil canadien des normes le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Au service de la collectivité québécoise Le Laboratoire

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les PCB. Polychlorobiphényles

Consensus Scientifique sur. les PCB. Polychlorobiphényles page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS - OMS (2003) les PCB Polychlorobiphényles Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les polychlorobiphényles (PCB) sont un groupe de composés chimiques synthétiques

Plus en détail

Installation de La Glacière

Installation de La Glacière Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2012 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou 1 Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou Organisme scientifique sollicité : IGEDD/UO Responsable: CEFREPADE Institution bénéficière

Plus en détail

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec L eau faisant partie de notre patrimoine collectif, il importe d en assurer la pérennité et de favoriser l amélioration ou la

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Installations de combustion Rubrique 2910. Les nouveaux textes parus en 2013. Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014

Installations de combustion Rubrique 2910. Les nouveaux textes parus en 2013. Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014 Installations de combustion Rubrique 2910 Les nouveaux textes parus en 2013 Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014 Sommaire 1. Définition d'une installation de combustion 2. Evolution des

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Grands ouvrages Barrage de Villerest

Grands ouvrages Barrage de Villerest Le Trambouzan ROANNE Le Renaison ins Le Rh Le R eins Tra m bou ze Grands ouvrages Barrage de Villerest s L'I le ab Le G an d L'Aix nand Le Ber on nz L'A BALBIGNY BALBIGNY Lo ise L n s so na ha C e FEURS

Plus en détail

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47 Mars 2015 ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec DEMANDE D INFORMATION NO.1 DEMANDE D INFORMATION No. 47 Le document d analyse des données de surveillance des

Plus en détail

1336-36-3 35065-27-1 53469-21-9 12672-29-6 11097-69-1 11096-82-5 PCDD TCDD 1 746-01-6 2562

1336-36-3 35065-27-1 53469-21-9 12672-29-6 11097-69-1 11096-82-5 PCDD TCDD 1 746-01-6 2562 PCB (polychlorobiphényles), PCB-DL, PCDD et pcdf 1 Composés organochlorés PCB et PCB-DL : Biphényles chlorés et Polychlorobiphényles "dioxine-like" PCDD et PCDF : Polychlorodibenzo-dioxines Polychlorodibenzo-furanes

Plus en détail

Dossier pour améliorer. la qualité de l eau, les produits ménagers

Dossier pour améliorer. la qualité de l eau, les produits ménagers Sophie PERROTTO pour l'agek, le 20/08/11 Dossier pour améliorer la qualité de l eau, les produits ménagers 1 L'eau est une ressource indispensable à la vie. Toutefois, il y a malheureusement une pollution

Plus en détail

Études de cas sur la gestion du mercure au Québec Impact des avis de santé sur la consommation de poisson

Études de cas sur la gestion du mercure au Québec Impact des avis de santé sur la consommation de poisson Étude de cas sur la gestion du mercure au Québec - Impact des avis de santé sur la consommation de poisson Claire Laliberté, Institut national de santé publique du Québec Études de cas sur la gestion du

Plus en détail

Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008. L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination

Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008. L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination Système de conversion Plasco CMM 6 oct. 2008 L objectif Plasco : aucun déchet, aucune contamination 2 Conception d usines qui optimisent la valorisation des déchets 99,8 % des déchets sont convertis en

Plus en détail

Hygiène du travail et assainissement d un site pollué

Hygiène du travail et assainissement d un site pollué Hygiène du travail et assainissement d un site pollué 26 ème journées franco-suisses de santé au travail Strasbourg 11 & 12 juin 2015 Jean Parrat Hygiéniste du travail SSHT Ingénieur de sécurité Service

Plus en détail

N DRC-12-126318-06147A-V2

N DRC-12-126318-06147A-V2 NOTE D ETUDE 14/6/213 N DRC-12-126318-6147A-V2 Note sur l assimilation d un produit (bois faiblement adjuvanté) à un combustible de référence et sur la surveillance des installations classées dans la rubrique

Plus en détail

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr ANF Becquerel Stratégie Prélèvement Etude d'impact http://reseau-becquerel.in2p3.fr Les mesures de radioactivité dans l environnement Deux finalités complémentaires mais distinctes Mesures à but réglementaire

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE x PN UEMOA xxxx : 011 ICS 67 SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. Descripteurs: Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-ZERBO

Plus en détail

Elaboration d un modèle de transfert du sol vers l œuf de poule

Elaboration d un modèle de transfert du sol vers l œuf de poule RMT Modélisation 22 Novembre 2011 Transfert de Polluants Organiques Persistants vers l œuf de poule : influence des caractéristiques des polluants et du statut physiologique de l animal Elaboration d un

Plus en détail

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Olivier ATTEIA - Jean-Louis CRABOS Roubaix 10 mai 2012 Le Réseau Aquitain sur la Pollution

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

LES PNEUS HORS D USAGE

LES PNEUS HORS D USAGE LES PNEUS HORS D USAGE Le contexte Les pneus sont principalement composés de caoutchouc synthétique, un dérivé du pétrole, et de caoutchouc naturel, provenant d arbres originaires d Amérique du Sud et

Plus en détail

Équipe 3 : Étudiants : Entrepreneurs : Animateur : Preneur de notes :

Équipe 3 : Étudiants : Entrepreneurs : Animateur : Preneur de notes : IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 3 : Étudiants : Cédric Drouin, Patrick Dagenais, Isabelle Dame, Mario Alain, Odette Assiba Fagnissè Totin et Karine Désaulniers Entrepreneurs

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL POUR LE SECTEUR BELGE DE LA PECHE, période de programmation 2007-2013, cofinancé par le FONDS EUROPEEN POUR LA PECHE (FEP)

PROGRAMME OPERATIONNEL POUR LE SECTEUR BELGE DE LA PECHE, période de programmation 2007-2013, cofinancé par le FONDS EUROPEEN POUR LA PECHE (FEP) PROGRAMME OPERATIONNEL POUR LE SECTEUR BELGE DE LA PECHE, période de programmation 20072013, cofinancé par le FONDS EUROPEEN POUR LA PECHE (FEP) En date du 11 novembre 2008, le Programme Opérationnel (PO)

Plus en détail

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Version V6 du 16/09/2011 Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Mise en œuvre de la circulaire du 5 janvier 2009 et du courrier du 23 mars 2010 Amandine

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics II Ressource en eau et sols 1. La ressource en eau 1.1 Approche quantitative 1.2 Approche qualitative 2 Les sols 2.1 L'érosion 2.2 Les contaminations Le cycle de l eau pour la

Plus en détail

Sites et Sols pollués. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Contexte. Définition. Sources de pollutions

Sites et Sols pollués. Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes. Contexte. Définition. Sources de pollutions Tableau de bord Santé-Environnement Rhône-Alpes Contexte Le sol provient de la décomposition et de l altération des roches par l action de l eau, de l air et des êtres vivants. Tout usage des sols par

Plus en détail

Critères pour l évaluation de la qualité des sédiments au Québec et cadres d application : prévention, dragage et restauration

Critères pour l évaluation de la qualité des sédiments au Québec et cadres d application : prévention, dragage et restauration Critères pour l évaluation de la qualité des sédiments au Québec et cadres d application : prévention, dragage et restauration Environnement Canada et Ministère du Développement durable, de l Environnement

Plus en détail

POLLUTION PRÉNATALE :

POLLUTION PRÉNATALE : POLLUTION PRÉNATALE : Rapport sur des substances toxiques détectées dans le sang du cordon ombilical de nouveau-nés canadiens Juin 2013 POLLUTION PRÉNATALE : Rapport sur des substances toxiques détectées

Plus en détail

Contamination de l'eau, des sédiments et du biote par les perfluorés au Canada

Contamination de l'eau, des sédiments et du biote par les perfluorés au Canada Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Contamination de l'eau, des sédiments et du biote par les perfluorés au Canada Mélanie Desrosiers melanie.desrosiers@mddefp.gouv.qc.ca Division

Plus en détail

Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010

Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010 Commission Locale d Information et de Surveillance (CLIS) Réunion du 29 Avril 2010 Contexte La revitalisation interne du site a été articulée autour de 4 projets.centre de service ArcelorMittal Eurofield

Plus en détail

Le monitoring de la qualité

Le monitoring de la qualité SÉDIMENTS RIVES RESSOURCES BIOLOGIQUES 3 e édition Le monitoring de la qualité des eaux marines dans les secteurs coquilliers Cap Piailleur, Îles-de-la-Madeleine Photo : Martin Rodrigue, Environnement

Plus en détail

Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Mitchell SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Chatwell Transports Canada Raman Birk TPSGC

Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Mitchell SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian Chatwell Transports Canada Raman Birk TPSGC Évaluation du transport des produits chimiques perfluorés par les eaux souterraines dans une ancienne zone d entraînement à la lutte contre les incendies Lindsay Paterson SLR Consulting (Canada) Ltd. Ian

Plus en détail

Ce plan de travail couvre la période allant de Novembre 2008 à Décembre 2009.

Ce plan de travail couvre la période allant de Novembre 2008 à Décembre 2009. Nom du Centre Régional : Centre National des Technologies de Production plus Propre (CNTPP) (Algérie). Plan de travail soumis par : Nom : Mokhtar BOUOUDINA Fonction : Directeur Général Et Nom : Fazia DAHLAB

Plus en détail

Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB)

Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB) Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB) JRVS Pays de la Loire 5 /12/ 2013 Hélène Lepoivre, médecin, ARS - DVSS Gaëlle Duclos, ingénieure, ARS

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0106 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité État: septembre 2010 Page 2 de 6 0 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

Dioxines, Furanes & PCBs

Dioxines, Furanes & PCBs http://www.unice.fr/zetetique Dioxines, Furanes & PCBs Henri BROCH Professeur à l'université de Nice-Sophia Antipolis 1 Les "dioxines", qu'est-ce que c'est? 2 Quelles sont les sources d'émission? Que sait-on

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TECHNIQUE 2012

TABLEAU DE BORD TECHNIQUE 2012 Commission internationale pour la protection des eaux du Léman PLAN D ACTION 211-22 en faveur du Léman, du Rhône et de leurs affluents «Préserver le Léman, ses rives et ses rivières aujourd hui et demain»

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures

Consensus Scientifique sur. les. Fluorures page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS (2002) les Fluorures Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les aliments et l'eau de boisson contiennent généralement au moins un peu de fluorures. On

Plus en détail

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse.

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse. Le contrôle des teneurs en dioxines dans les produits agro-alimentaires : cohérence entre la réglementation européenne et les performances des méthodes d analyse de routine The control of the dioxin contents

Plus en détail

Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g

Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g DR Nettoyant de fer à souder Pain de sel ammoniac pour le nettoyage de fers et pannes à souder 1249945 - Griffon Nettoyant de fer à souder 150 g iche de données de sécurité Page : 1/5 * 1 Identification

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Mon carnet analytique Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Chromatographie en phase liquide (SPE en ligne) Chromatographie en phase gazeuse SPE en ligne : optimisez la préparation

Plus en détail

SPECIFICATIONS DU BEURRE DE KARITE NON RAFFINE

SPECIFICATIONS DU BEURRE DE KARITE NON RAFFINE PN UEMOA xxxx : 2011 ICS 67 SPECIFICATIONS DU BEURRE DE KARITE NON RAFFINE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. DESCRIPTEUR Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-

Plus en détail

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et

Plus en détail

Dossier factuel. Communication Technoparc de Montréal (SEM-03-005)

Dossier factuel. Communication Technoparc de Montréal (SEM-03-005) Dossier factuel Communication Technoparc de Montréal (SEM-03-005) Constitué conformément à l article 15 de l Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l environnement Mars 2008 Rendu publiquement

Plus en détail

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Rappel problématique générale Outils de modélisation disponibles Projets en cours en Méditerranée B. Thouvenin BE/LBCM Journée

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N o 10

FICHE TECHNIQUE N o 10 Comité Zone d Intervention Prioritaire Date d'ouverture du dossier : 01/04/2003 FICHE TECHNIQUE N o 10 Thématique : Projet : Localisation : Protection et restauration écologique des milieux naturels Aménagement

Plus en détail

ENVIRONNEMENT RÈGLEMENT CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES CONFÉRENCE DE PRESSE NATIONALE DU 11 JUIN 2015 MONTRÉAL RICHARD LANGELIER

ENVIRONNEMENT RÈGLEMENT CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES CONFÉRENCE DE PRESSE NATIONALE DU 11 JUIN 2015 MONTRÉAL RICHARD LANGELIER Sur le territoire de la Ville de Mercier, on retrouve plusieurs sablières/gravières et ce depuis les années 40. L exploitation de sablières/gravières laisse des trous énormes sur le territoire. À la fin

Plus en détail

{Les eaux profondes {Les eaux de surface

{Les eaux profondes {Les eaux de surface F1 : Les différents types de pollution Une pollution est un phénomène ou élément perturbateur d un équilibre établi et plus particulièrement si cet élément est nuisible à la vie. Nous trouvons les pollutions

Plus en détail

RÉGION 05 Estrie. Plan régional de conservation des milieux humides et de leurs terres hautes adjacentes LES MILIEUX HUMIDES UNE SOURCE DE VIE

RÉGION 05 Estrie. Plan régional de conservation des milieux humides et de leurs terres hautes adjacentes LES MILIEUX HUMIDES UNE SOURCE DE VIE RÉGION 05 Estrie Plan régional de conservation des milieux humides et de leurs terres hautes adjacentes LES MILIEUX HUMIDES UNE SOURCE DE VIE PLAN DE CONSERVATION Portrait des milieux humides et de leurs

Plus en détail

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler Protection, prévention et impact environnemental des incendies de stockages de pneumatiques Dossier de retour d expérience du SNCP Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Direction F - Office alimentaire et vétérinaire DG (SANCO)/2009-8033 RM - FINAL RAPPORT D'UNE MISSION EFFECTUÉE EN REPUBLIQUE ALGERIENNE

Plus en détail

CPCU Vaugirard. Diagnostic initial

CPCU Vaugirard. Diagnostic initial CPCU Vaugirard Diagnostic initial 11 octobre 2012 CPCU Vaugirard Diagnostic initial 11 octobre 2012 CPCU Vaugirard / Chaufferie Vaugirard - 25, Rue Georges Pitard 75015 Paris/ Diagnostic initial Table

Plus en détail

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n L Observatoire global du Saint-Laurent I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n accès intégré aux données scientifiques en soutien à la conservation de l environnement, au développement économique

Plus en détail

Qualité de l eau et contaminations : Contamination par les PolyChloroBiphényles (PCB) dans l estuaire de la Seine

Qualité de l eau et contaminations : Contamination par les PolyChloroBiphényles (PCB) dans l estuaire de la Seine Qualité de l eau et contaminations : Contamination par les Problématique La famille des PolyChloroBiphényles regroupe 209 composés se différenciant par le nombre et la position d atomes de chlore sur une

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Dialogues. au bord de l eau

Dialogues. au bord de l eau Dialogues au bord de l eau Dans le bassin Loire-Bretagne... ISBN (PDF) : 978-2-916869-53-7 C est sur les bords de la Loire, de la Rance, du Loiret, de l Elorn, du Trieux, de la Vilaine, que sont nés et

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

10. DEFINIR LES GRANDS AXES D'AMELIORATIONS DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

10. DEFINIR LES GRANDS AXES D'AMELIORATIONS DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION 10. DEFINIR LES GRANDS AXES D'AMELIORATIONS DU SECTEUR DE LA CONSTRUCTION Norvège prospective Une étude prospective a été menée en Norvège pour le secteur de la construction avec des objectifs de réduction

Plus en détail

Dossier de Demande de régulariser l Autorisation d Exploiter Centre de Stockage de Déchets Non Fermentescibles peu Evolutifs d Hardivillers (60)

Dossier de Demande de régulariser l Autorisation d Exploiter Centre de Stockage de Déchets Non Fermentescibles peu Evolutifs d Hardivillers (60) Plateforme multifilières ONYX EST Chalon-sur-Saône 03/2013 Dossier de Demande de régulariser l Autorisation d Exploiter Centre de Stockage de Déchets Non Fermentescibles peu Evolutifs d Hardivillers (60)

Plus en détail

VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE

VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE DE PROTECTION DES SOLS ET DE RÉHABILITATION DES TERRAINS CONTAMINÉS PROTECTION DE LA SANTÉ HUMAINE DIRECTION RISQUES BIOLOGIQUES, ENVIRONNEMENTAUX ET OCCUPATIONNELS

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Direction F - Office alimentaire et vétérinaire Ares(2012)337212 DG(SANCO) 2011-8886 - RM FINAL RAPPORT D'UN AUDIT EFFECTUÉ EN

Plus en détail

Annexe A - Evaluation des risques à la santé humaine

Annexe A - Evaluation des risques à la santé humaine Annexe A - Evaluation des risques à la santé humaine Rédigé à la demande du: Ministère de la Santé et du Mieux-être, Gouvernement du Nouveau Brunswick Février 2005 Table des matières 1.0 Objectifs et fondements...1

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction de l Eau et de la Biodiversité Sous-Direction de la Protection et de la Gestion des Ressources

Plus en détail

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Matériaux de. référence certifiés. Matériaux de

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Matériaux de. référence certifiés. Matériaux de SC SCIENCE Matériaux de 47 Les matériaux de référence certifi és (CRM) EnviroMAT et AgroMAT sont conçus pour compléter les programmes d evaluation des performances existants dans les secteurs d analyse

Plus en détail

DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL GLOBAL

DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL GLOBAL DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL GLOBAL DU BASSIN VERSANT IMMÉDIAT DE LA CHAÎNE DES LACS (MUNICIPALITÉ DU CANTON D ORFORD) RÉALISÉ PAR : LE RAPPEL Et l Association des riverains de la Chaîne des Lacs FÉVRIER

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. La chlordécone

GÉNÉRALITÉS. La chlordécone FICHE N GÉNÉRALITÉS La chlordécone Cet insecticide organochloré a été utilisé de 1972 à 1993 contre le charançon du bananier en application sous forme de poudre en cercle au pied du tronc. La molécule

Plus en détail

10 ANNÉES DE DONNÉES RECUEILLIE PAR LE RÉSEAU NATIONAL DE SURVEILLANCE DE LA POLLUTIONATMOSPHÉRIQUE (RNSPA) SOMMAIRE DES DONNÉES DE 1999 À 2008

10 ANNÉES DE DONNÉES RECUEILLIE PAR LE RÉSEAU NATIONAL DE SURVEILLANCE DE LA POLLUTIONATMOSPHÉRIQUE (RNSPA) SOMMAIRE DES DONNÉES DE 1999 À 2008 10 ANNÉES DE DONNÉES RECUEILLIE PAR LE RÉSEAU NATIONAL DE SURVEILLANCE DE LA POLLUTIONATMOSPHÉRIQUE (RNSPA) SOMMAIRE DES DONNÉES DE 1999 À 2008 Section de l analyse et qualité de l air Direction de la

Plus en détail

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées

Analyses et Contrôle des Huiles Usagées Analyses et Contrôle des Huiles Usagées I. Huiles lubrifiantes Depuis la découverte du pétrole, l'utilisation rationnelle des différentes fractions qui le composent a fortement influencé sur l environnement,

Plus en détail

Contamination des sols en zone méditerranéenne : état des lieux et diagnostics

Contamination des sols en zone méditerranéenne : état des lieux et diagnostics OTMED «Demain encore des sols en Méditérranée» 9 novembre 2015 Contamination des sols en zone méditerranéenne : état des lieux et diagnostics Annabelle AUSTRUY INSTITUT ECOCITOYEN pour la Connaissance

Plus en détail