RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013"

Transcription

1 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin d évaluer le niveau de contamination des poissons dans le lac Mégantic et la rivière Chaudière. Le premier échantillonnage des poissons a été réalisé du 18 au 31 juillet 2013 par la firme Golder Associés. Cette campagne a couvert quatre zones, une dans le lac Mégantic et trois dans la rivière Chaudière, entre le PK 0 et le PK 1, au PK 54 et au PK 93. Les trois autres campagnes d échantillonnage de poissons ont été effectuées par la Direction des opérations régionales Secteur de la faune de l Estrie, de Montréal et de la Montérégie maintenant du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Le premier échantillonnage effectué par le MFFP a eu lieu dans la rivière Chaudière le 29 août 2013, dans le secteur du PK 15. Le deuxième échantillonnage a eu lieu les 16 et 17 septembre 2013 dans le lac Mégantic, en bordure de la zone affectée par le déversement. Le troisième échantillonnage a eu lieu le 25 octobre 2013 dans la rivière Chaudière, au pied du barrage Mégantic. ANALYSES AU LABORATOIRE Les poissons ont été analysés pour y mesurer les teneurs en contaminants bioaccumulables courants, soit le mercure, les biphényles polychlorés (BPC), les dioxines et les furannes chlorés et les polybromodiphényléthers (PBDE). Ces analyses ont été réalisées principalement aux laboratoires du Centre d expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ), rattaché au Ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Des analyses d hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et de composés perfluorés ont été effectuées dans la chair et le foie d un certain nombre de poissons afin de compléter le portait du niveau d exposition aux produits déversés lors de l accident. Lorsque le prélèvement du foie s est avéré difficile techniquement, un échantillon composite de viscères abdominaux a été prélevé et analysé. Les analyses de HAP et de composés perfluorés ont été effectuées à la Direction générale des Laboratoires d expertise du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation, ainsi qu au laboratoire du professeur Sébastien Sauvé du Département de chimie de l Université de Montréal. Pour les espèces d intérêt sportif, c est principalement la chair, c est-à-dire la partie du poisson consommée par les humains qui a été analysée. Des analyses ont également été réalisées sur des meuniers noirs entiers, pour estimer à quelles teneurs en contaminants sont exposés les mammifères et les oiseaux qui s alimentent de poissons. 1

2 RÉSULTATS Mercure Les teneurs en mercure dans la chair des touladis de petite ou moyenne taille capturés en 2013 dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière sont de 3 à 4 fois supérieures à la norme canadienne de 0,5 mg/kg pour la commercialisation des produits de la pêche (tableau 1). Les teneurs en mercure dans les perchaudes de grande taille provenant du lac Mégantic excèdent aussi par 2,5 fois cette norme. Les achigans présentent aussi des teneurs en mercure légèrement supérieures à la norme canadienne. Ces dépassements de la norme canadienne ne sont pas dus au déversement de pétrole du 6 juillet En effet, de tels dépassements sont attribuables à plusieurs années d exposition mercurielle, et les teneurs mesurées se comparent à celles mesurées dans de nombreux plans d eau, en conditions naturelles (MDDEP, 2012). Le tableau 1 montre que les teneurs en mercure des touladis de petite et moyenne taille capturés en 2013 dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière sont similaires aux teneurs mesurées à l été 2011 en ce qui concerne les recommandations de consommation. Les recommandations de consommation du poisson provenant du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont données dans le Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce du Québec, comme pour les autres plans d eau du Québec (http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/guide/). Autres métaux Dans la chair des poissons, les teneurs en métaux autres que le mercure sont du même niveau que celles qui ont été mesurées dans d autres plans d eau du Québec (Laliberté, 2013), sauf pour l arsenic. Pour ce métal, les teneurs dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont un peu plus élevées que celles de l étude précitée, mais cela n est pas dû au déversement de pétrole. Cette différence est due aux teneurs en arsenic naturellement un peu plus élevées dans le bassin de la rivière Chaudière que dans d autres bassins. D ailleurs, comme le montre le tableau 1, les teneurs en arsenic des meuniers noirs entiers pêchés dans le lac Mégantic sont les mêmes en 2011 et en Pour ces métaux autres que le mercure, il n y a pas de norme canadienne pour la commercialisation des produits de la pêche. BPC, dioxines et furannes, PBDE Les teneurs en BPC et en dioxines et furanes dans la chair des poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont inférieures aux normes de l Union Européenne pour la commercialisation des produits de la pêche de 75 ug/kg pour les BPC et de 3,5 ng/kg pour les dioxines et furanes en équivalents 2

3 toxiques (tableau 2). Les normes canadiennes pour ces deux groupes de substances sont en révision. Pour les PBDE, le tableau 2 signale des dépassements des recommandations d Environnement Canada pour la protection des poissons (Environnement Canada, 2013a). Cependant, il n y a aucune évidence indiquant que le déversement de pétrole du 6 juillet 2013 soit la cause de ces dépassements ou qu il ait eu un effet sur les teneurs en BPC, en dioxines et furannes et en PBDE dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière. En effet, pour les trois familles de substances, les teneurs listées dans le tableau 2 sont peu élevées, des teneurs plus fortes étant observées à d autres endroits au Québec (Laliberté, 2003; 2011). De plus, comme le montre les tableaux 2 et 3, les teneurs dans les poissons capturés en 2013 sont similaires à celles mesurées avant le déversement pétrolier (été 2011). HAP Le Canada ne dispose pas de norme pour la teneur en HAP dans les poissons. À des fins de protection de la santé humaine, il existe toutefois des normes européennes pour les teneurs maximales dans le poisson fumé concernant le benzo(a)pyrène (2 ng/g poids frais) et pour la sommation du benzo(a)pyrène, du benzo(a)anthracène, du benzo(b)fluorenthène et du chrysène (20 ng/g) (Commission européenne, 2011). Comme le montre le tableau 3, les teneurs de ces substances dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière sont de beaucoup inférieures à ces normes. Les données du tableau 3 montrent cependant que les teneurs en HAP totaux mesurées dans la chair des poissons capturés en juillet 2013, dans le lac Mégantic et dans la rivière Chaudière entre les PK 0,75 et 1, sont plus élevées que celles de l échantillon témoin de De plus, dans la chair comme dans le foie des poissons échantillonnés en juillet 2013, les teneurs sont plus élevées que dans les poissons pêchés plus tard (août, septembre et octobre). Ces résultats portent à croire que le déversement de pétrole et possiblement les retombées de l incendie du 6 juillet 2013 ont fait augmenter les teneurs en HAP dans les poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière et que ces teneurs ont diminué dans les mois qui ont suivi. Pour les HAP, il n y a pas de données sur d autres plans d eau du Québec auxquelles les valeurs du tableau 3 peuvent être comparées. Composés perfluorés Plusieurs composés perfluorés peuvent être présents dans les mousses extinctrices comme celles qui ont été utilisées lors de l incendie du 6 juillet 2013, mais seul le sulfonate de perfluorooctane (PFOS) fait l objet de recommandations fédérales pour la qualité de l environnement. En ce qui a trait aux teneurs dans les poissons, ces recommandations sont de 8300 ng/g pour la protection des poissons eux-mêmes et de 4,6 et 8,2 ng/g, respectivement, pour 3

4 la protection des mammifères et oiseaux qui s alimentent de poissons (Environnement Canada, 2013b). Ces recommandations concernent les teneurs dans les poissons entiers. Dans le tableau 3, elles sont comparées aux teneurs mesurées dans la chair du poisson, qui constitue une part importante de la masse de ces derniers. Un seul dépassement de critère a été observé, soit la teneur de 4,93 ng/g dans un achigan capturé en août 2013 à 18 km en aval du barrage Mégantic, qui dépasse la recommandation pour la protection des mammifères piscivores de 4,6 ng/g. Des analyses du poisson entier auraient peut-être généré plus de dépassements des critères, car, comme le montre le tableau 3, les teneurs dans le foie et les viscères sont plus élevées que dans la chair. Ces organes constituent cependant une faible part du poids total des poissons. Il n y a pas d évidence claire à l effet que les événements du 6 juillet 2013 aient entraîné une hausse des teneurs en PFOS ou en composés perfluorés totaux dans les poissons. Dans le foie des poissons, les teneurs mesurées en juillet semblent bien un peu plus élevées que celles mesurées durant les mois qui ont suivi, mais ce n est pas le cas dans la chair. De plus, les teneurs mesurées en 2013 ne se distinguent pas de celles de Comme pour les HAP, il n y a pas de données sur d autres plans d eau du Québec auxquelles les teneurs de composés perfluorés du tableau 3 peuvent être comparées. Conclusion Le déversement de pétrole dans le lac Mégantic et la rivière Chaudière du 6 juillet 2013 n a pas eu d effets mesurables sur la contamination du poisson dans ces plans d eau par le mercure, les autres métaux, les BPC, les PBDE, les dioxines et furannes chlorés et les composés perfluorés. En effet, pour ces substances, le niveau de contamination des poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2013 ne diffère guère de ce qui a été mesuré avant l événement et de ce qui est mesuré sur d autres plans d eau du Québec. Pour les HAP, le déversement semble avoir causé une hausse des teneurs en juillet 2013, sans toutefois que celles-ci atteignent les critères disponibles pour ces substances. De plus, les teneurs avaient sensiblement diminué dès l automne Des échantillonnages seront réalisés de nouveau en 2014 pour faire le point sur le niveau de contamination du poisson. Références Commission européenne, Règlement (UE) nº 835/2011 du 19 août 2011 modifiant le règlement (CE) nº 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales pour les hydrocarbures aromatiques polycycliques dans les denrées alimentaires, Journal officiel de l Union européenne, L 215/4 L 215/8. Commission européenne, Règlement (UE) nº 1259/2011 du 2 décembre 2011 modifiant le règlement (CE) nº 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales en dioxines, en PCB de type dioxine et en PCB autres que ceux de type dioxine des denrées alimentaires, Journal officiel de l Union européenne, L 320/18. 4

5 Environnement Canada, 2013a. Recommandations fédérales pour la qualité de l environnement Polybromodiphényléthers (PBDE), 28 pages. Environnement Canada 2013b. Sulfonate de perfluorooctane dans l environnement canadien. Rapport n o En14-96/2013F-PDF, ISBN , 25 pages. MDDEP, Portrait de la qualité des eaux de surface au Québec Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs (MDDEP), Québec, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 97 p. LALIBERTÉ, D., Évolution des teneurs en mercure et en BPC de quatre espèces de poissons du Saint-Laurent, , Québec, ministère de l Environnement, Direction du suivi de l état de l environnement, envirodoq n o EN/2003/0287, 85 p., 6 annexes. LALIBERTÉ, D., Teneurs en polybromodiphényléthers (PBDE) dans les poissons du fleuve Saint-Laurent et des lacs et rivières du Québec ( ), Québec, ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 48 p. LALIBERTÉ, D., Teneurs en métaux dans l eau et les poissons des lacs de la région de Chibougamau et d Oujé-Bougoumou ( ), Québec, ministère du Développement durable, de l Environnement, de la Faune et des Parcs, Direction du suivi de l état de l environnement, ISBN (PDF), 40 p ann. 5

6 Tableau 1 Teneurs en mercure et en autres métaux dans la chair des poissons d'intérêt sportif et dans les meuniers noirs entiers du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2011 et en 2013 Plan d'eau et site Année Classe de taille N 1 Hg As Ba Cd Co Cr Cu Fe Mn Mo Ni Pb Se Sr V Zn U d'échantillonnage cm (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) (mg/kg) Norme 0,5 2 environ 1 km en amont du barrage Mégantic - Grand corégone 2011 petit ,35 - Grand corégone 2011 moyen ,36 - Grand corégone 2013 moyen ,39 0,11 0,018 < 0,009 0,009 0,011 0,32 4,5 0,11 0,008 0,010 0,004 0,34 0,08 < 0,04 3,1 < 0,005 - Grand corégone 2011 grand >45 1 0,43 - Perchaude 2011 moyen ,58 - Perchaude 2013 grand >25 4 1,23 - Touladi 2011 très petit <45 1 1,20 - Touladi 2013 très petit <45 6 0,51 - Touladi 2011 petit ,18 - Touladi 2013 petit ,75 0,15 0,002 < 0,009 0,004 0,005 0,36 4,2 0,08 < 0,001 0,011 0,003 0,22 0,02 < 0,04 2,6 < 0,005 - Touladi 2011 moyen ,41 0,22 0,01 < 0,009 0,004 0,004 0,20 2,5 0,09 0,0011 0,006 0,009 0,14 0,03 < 0,04 3,1 < 0,005 - Touladi 2013 moyen ,95 0,11 0,003 < 0,009 0,006 < 0,003 0,34 3,7 0,09 0,001 0,005 0,001 0,23 0,03 < 0,04 2,7 < 0,005 - Éperlan 2013 petit ,36 0,13 0,40 0,014 0,013 0,018 0, ,8 0,007 0,025 0,020 0,94 4,7 < 0,04 28 < 0,005 - Meunier noir entier 2011 grand >40 5 0,24 0,24 1,40 0,043 0,220 0,470 1, ,031 0,360 0,085 2, , ,012 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,26 0,24 1,40 0,042 1,600 1,700 1, ,043 0,390 0,160 2, , ,010 - Achigan 2013 petit ,29 0,12 0,022 < 0,009 0,003 0,010 0,49 3,6 0,16 0,002 0,014 0,003 0,28 0,71 < 0,04 5,2 < 0,005 - Achigan 2013 moyen ,45 0,12 0,004 < 0,009 0,003 0,014 0,59 4,5 0,09 0,003 < 0,005 < 0,001 0,31 0,10 < 0,04 4,5 < 0,005 - Achigan 2013 grand >35 4 0,51 0,13 0,005 < 0,009 0,003 < 0,003 0,46 4,5 0,07 0,003 0,005 < 0,001 0,30 0,08 < 0,04 3,8 < 0,005 - Doré jaune 2013 moyen ,41 0,04 < 0,001 < 0,009 0,004 < 0,003 0,34 3,3 0,08 0,002 < 0,005 < 0,001 0,27 0,06 < 0,04 6,8 < 0,005 - Ouananiche 2013 moyen ,44 0,17 0,015 < 0,009 0,007 < 0,003 0,53 3,8 0,10 0,004 0,007 0,002 0,31 0,03 < 0,04 3,4 < 0,005 - Touladi 2013 petit ,54 0,09 0,025 < 0,009 0,005 0,020 0,49 3,6 0,13 0,003 0,018 0,003 0,32 0,03 < 0,04 4,0 < 0,005 - Touladi 2013 moyen ,57 0,13 0,009 < 0,009 0,005 0,010 0,59 4,9 0,10 0,004 0,010 < 0,001 0,30 0,04 < 0,04 7,1 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 petit ,22 0,13 0,013 < 0,009 0,009 0,003 0,56 4,9 0,27 0,003 < 0,005 0,001 0,40 0,22 < 0,04 4,8 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 moyen ,20 0,09 0,033 < 0,009 0,006 0,120 0,44 8,5 0,07 0,011 0,030 0,004 0,26 0,09 < 0,04 5,9 < 0,005 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,24 0,10 0,51 0,019 0,810 0,730 0, ,2 0,029 0,089 0,023 1,60 7,1 < 0,04 22 < 0, km en aval du barrage Mégantic (PK15) - Achigan 2013 petit ,29 0,14 0,068 < 0,009 0,006 0,023 0,36 2,7 0,15 0,005 0,032 0,009 0,32 0,47 < 0,04 5,0 < 0,005 - Achigan 2013 moyen ,52 0,11 0,002 < 0,009 0,004 < 0,003 0,30 2,7 0,08 0,002 < 0,005 < 0,001 0,27 0,05 < 0,04 4,0 < 0,005 - Truite brune 2013 moyen ,36 0,20 0,013 < 0,009 0,005 < 0,003 0,52 3,4 0,10 0,003 < 0,005 0,001 0,25 0,16 < 0,04 3,4 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 petit ,13 0,11 0,029 < 0,009 0,012 0,013 0,39 4,1 0,10 0,004 0,030 0,006 0,20 0,05 < 0,04 5,0 < 0,005 - Truite-arc-en-ciel 2013 moyen ,10 0,10 0,004 < 0,009 0,011 0,007 0,35 2,7 0,07 0,002 0,010 0,002 0,19 0,06 < 0,04 7,8 < 0,005 - Meunier noir entier 2013 grand >40 3 0,17 0,13 1,10 0,021 0,720 0,540 0, ,018 0,078 0,030 2,10 12 < 0,04 21 < 0,005 1 Nombre de poissons dans l'homogénat 2 Santé Canada - norme pour la commercialisation des produits de la pêche

7 Tableau 2 Teneurs en BPC, en dioxines et en furannes et en PBDE dans la chair des poissons d'intérêt sportif et dans le meunier noir entier du lac Mégantic et de la rivière Chaudière en 2011 et 2013 Plan d'eau et site Année mois Classe de taille N 1 BPC 2 Diox. fur. 3 PBDE 4 BDE-99 BDE-100 Gras d'échantillonnage cm µg/kg ng/kg µg/kg µg/kg µg/kg (%) Critère ou norme ,5 6 1 et environ 1 km en amont du barrage Mégantic - Achigan grand >35 3 7,85 1,06 0,28 0,114 - Grand corégone moyen ,3 0,1 2,5 0,91 0,27 3,0 - Touladi moyen ,3 17,8 2,7 2,4 5,4 - Touladi moyen ,8 11,0 1,8 1,5 2,3 - Meunier noir (chair) grand >40 1 9,5 1,6 0,01 0,24 - Meunier noir (chair) grand >40 2 3,02 1,3 0,01 0,16 - Meunier noir entier grand > ,1 10 0,01 1,5 3,8 - Achigan grand > ,0 8,9 1,2 0,75 1,9 - Achigan grand >35 4 9,97 9,6 1,14 0,98 - Ouananiche moyen ,3 0,1 2,5 0,50 0,28 6,3 - Touladi moyen ,8 13,7 2,7 1,8 2,8 - Touladi petit ,4 10,0 1,48 1,33 - Truite-arc-en-ciel moyen ,0 4,4 0,92 0,23 1,3 - Meunier noir (chair) grand > ,8 21,1 0,02 2,34 - Meunier noir entier grand > ,6 35 0,01 3,9 4,9 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) - Achigan grand >35 2 3,68 3,7 0,42 0,39 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) - Achigan grand >35 2 8, ,07 1,47 - Meunier noir (chair) moyen ,81 7,3 0,02 0,80 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) - Achigan moyen ,49 4,4 0,46 0,49 - Truite brune moyen ,0 19,8 1,6 2,3 2,9 - Truite-arc-en-ciel moyen ,2 0,0 6,8 2,6 0,50 2,9 - Meunier noir (chair) grand >40 3 5,9 4,5 0,02 0,47 - Meunier noir entier grand > ,3 29 0,1 3,2 7,0 1 Nombre de poissons dans l'homogénat 2 Sommation de 71 congénères; 3 Sommation de 17 congénères de dioxines et furannes en équivalents toxiques à la 2,3,7,8-TCDD 4 Sommation de 14 congénères 5 Union Européenne - (Règlement No 1259/2011, 2 décembre 2011) norme pour la commercialisation des produits de la pêche, somme des BPC28, BPC52, BPC101, BPC138, BPC153 et BPC180 6 Union Européenne - (Règlement No 1259/2011, 2 décembre 2011) norme pour la commercialisation des produits de la pêche, somme des dioxines et furanes en équivalent toxiques à la 2,3,7,8-TCDD 7 Environnement Canade - 1 ng/g pour la protection du poisson et 3 ng/g pour la protection de la faune terrestre piscivore 8 Environnement Canada - 1 ng/g pour la protection du poisson

8 Tableau 3 Teneurs en HAP, en composés perfluorés, en BPC et en PBDE dans la chair, le foie et les viscères de poissons du lac Mégantic et de la rivière Chaudièdre en 2011 et 2013* Tissus Plan d'eau et site Année Mois Classe de taille Benzo(a)pyrène 3HAP 1 HAP 2 PFOS 3 PFAS 4 BPC 5 PBDE 6 cm d'échantillonnage (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) (ng/g pf) Critère ou norme ,6 8 chair 8,2 8 environ 1 km en amont du barrage Mégantic Achigan grand >35 <0,005 0,02 1,05 2,22 8,18 Meunier noir grand >40 <0,005 0,03 0,26 2,23 6,25 Meunier noir grand >40 <0,005 0,02 10,36 1,37 5,04 Meunier noir grand >40 <0,005 < LDM 0,24 0,76 2,15 Achigan grand >35 <0,005 <LDM 0,42 4,13 7,92 Touladi petit <0,005 0,03 0,87 0,64 1,92 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) Achigan grand >35 <0,005 0,03 6,02 4,14 9,65 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) Achigan grand >35 <0,005 0,04 5,69 2,64 6,31 Meunier noir moyen <0,005 0,06 23,54 1,44 4,34 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) Meunier noir grand >40 <0,005 0,14 1,28 2,04 5,03 Achigan moyen <0,005 0,15 2,54 4,93 9,90 Critère Il n'y a pas de critères pour le foie et les viscères de poissons foie

9 environ 1 km en amont du barrage Mégantic Achigan grand >35 <0,012 0,06 5,25 16,15 45,0 14,6 2,0 Meunier noir grand >40 <0,012 0,56 116,7 17,50 52,0 39,0 16,2 Achigan grand >35 <0,012 <LDM 2,24 15,80 30,4 13,8 10,4 0,75 km en aval du barrage Mégantic (PK0,75) Achigan grand >35 <0,022 0,18 20,2 46,70 92,8 14,8 13,8 1 km en aval du barrage Mégantic (PK1) Achigan grand >35 <0,013 0,08 12,4 16,57 41,2 13,7 20,0 Meunier noir moyen ,0145 0,45 176,1 13,76 47,8 60,6 50,6 viscères environ 1 km en amont du barrage Mégantic Meunier noir grand >40 0,0797 0,51 2,85 11,52 29,2 57,6 31,8 Meunier noir grand >40 0,0522 0,33 1,8 3,74 10,7 50,2 91,9 15 km en aval du barrage Mégantic (PK15) Meunier noir grand >40 0,0522 0,86 13,5 13,01 27,7 45,8 36,1 1 Sommation de 4 HAP :benzo(a) pyrène, benzo(a)anthracène et benzo(b)fluoranthène et chrysène 6 Sommation sur 14 congénères de PBDE 2 Sommation de 29 HAP 3 PFOS : sulfonate de perfluorooctane (un des composés perfluorés) 7 Règlement Européen (N 835/2011, 19 août 2011) pour le poisson fumé (consommation humaine) 8 Recommandation provisoire d'environnement Canada : 8300 ng/g pour les tissus de poissons, 4 Sommation de 20 substances perfluorées 4,6 ng/g pour la nourriture des mammifères et 8,2 ng/g pour la nourriture des oiseaux 5 Sommation de 71 congénères de BPC * Les concentrations de BPC et de PBDE dans la chair des poissons sont présentés au tableau 2.

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

SÉDIMENTS RIVES USAGES. État actuel : Intermédiaire

SÉDIMENTS RIVES USAGES. État actuel : Intermédiaire Suivi de l état du EAU La contamination des poissons d eau douce par les toxiques 3 e édition État actuel : Intermédiaire Pour les années 2010 2014, seuls les grands brochets du lac Saint Louis présentent

Plus en détail

LA CONTA MI NATION DES

LA CONTA MI NATION DES EAU SÉDIMENTS RIVES RESSOURCES BIOLOGIQUES USAGES LA CONTA MI NATION DES SÉDI MENTS PAR LES TOXI QUES Le lac Saint-Louis : confluent de deux rivières Problématique Le lac Saint-Louis, formé par la con

Plus en détail

Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds

Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds Plan de surveillance des dioxines et métaux lourds Point sur les mesures effectuées dans l environnement de l UIOM Athanor Association pour le Contrôle et la Prévention de l Air dans la Région Grenobloise

Plus en détail

Introduction. Introduction. Cédric HALKETT Ingénieur Expert Qualité des Eaux

Introduction. Introduction. Cédric HALKETT Ingénieur Expert Qualité des Eaux Les Réseaux de suivi de la qualité des milieux aquatiques : Présentation et perspectives d avenir Introduction Introduction 3 èmes rencontres scientifiques de l Agence de l Eau Cédric HALKETT Ingénieur

Plus en détail

PCB ET DIOXINES DANS LES TRUITES LACUSTRES DU LÉMAN PCBS AND DIOXINS IN LAKE GENEVA TROUT

PCB ET DIOXINES DANS LES TRUITES LACUSTRES DU LÉMAN PCBS AND DIOXINS IN LAKE GENEVA TROUT Rapp. Comm. int. prot. eaux Léman contre pollut., Campagne 2014, 2015, 98-102 PCB ET DIOXINES DANS LES TRUITES LACUSTRES DU LÉMAN PCBS AND DIOXINS IN LAKE GENEVA TROUT CAMPAGNE 2014 PAR Patrick EDDER SERVICE

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Étude de la pollution des sols aéroportuaires et de ses impacts environnementaux et sanitaires Céline HEBRARD - LRPC Lille Page 2/X Contexte Première démarche d appréciation de la qualité des sols aéroportuaires

Plus en détail

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE FÉVRIER 2004 LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE 1 Table des matières MESURE DES PARTICULES PM10 SUR LE SITE DE LA MEDE 3 Les objectifs de l étude 3 Les moyens 3 Dispositif de prélèvement

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93)

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93) DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE LISTE DE DIFFUSION : GERARD FILIS FRANÇOIS DUPERRIER DELTAVILLE SERVICE LABORATOIRE - JL MARTRES - 20 MAI 2013 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

du fleuve Saint-Laurent Section canadienne

du fleuve Saint-Laurent Section canadienne Secteur préoccupant du fleuve Saint-Laurent Section canadienne Statut des altérations des utilisations bénéfiques Septembre 2010 Le fleuve Saint-Laurent draine les Grands Lacs et compte parmi les plus

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de. Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010

Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de. Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010 Expositions alimentaires aux PCBs : analyse des évolutions de 2005-2010 Etude de l Alimentation Totale 2-2006-2010 Contexte Présentation des EAT Objectifs Evaluer la composition / contamination des aliments

Plus en détail

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Mars 2010 Ministère du Développement

Plus en détail

de la rivière Niagara Section canadienne

de la rivière Niagara Section canadienne Secteur préoccupant de la rivière Niagara Section canadienne Statut des altérations des utilisations bénéfiques Septembre 2010 La rivière Niagara est une voie navigable de 58 km reliant le lac Érié et

Plus en détail

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères Présentation ORDIMIP 16 nov 2005 Projet d un d biocentre à Bordères res sur l Echezl SOMMAIRE 1. GRS VALTECH en quelques mots 2. Le projet de Bordères res sur l Echezl : choix du site 3. Description du

Plus en détail

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau Sites et sols pollués en CHINE Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau P2 Les Guides relatifs à la gestion des sites et sols pollués P3 Le gouvernement chinois (Ministère de l Environnement)

Plus en détail

Contamination des aliments pour animaux par la dioxine : quelques FAQ

Contamination des aliments pour animaux par la dioxine : quelques FAQ Contamination des aliments pour animaux par la dioxine : quelques FAQ 1. Qu entend-on par «dioxine»? Le terme dioxine désigne une famille de molécules d hydrocarbures polyaromatiques portant de 1 à 8 atomes

Plus en détail

5.3.1 L indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP)

5.3.1 L indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP) 5.3 Sous-bassin de la rivière Yamaska Nord 5.3.1 L indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP) N de station IQBP - 2007 Évolution 2001-2003 et 2005-2007 Facteurs déclassants en 2007 Provenance

Plus en détail

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr BP 570-447 Nantes Cedex Tél. 0 5 85 44 44 - Fax 0 5 85 44 50 www.inovalys.fr RESULTATS PARTIELS : D400077 (Ce document n'est pas le rapport d'analyse définitif) Réf. Dossier : DEVIS 77 Bd du Rempart BP

Plus en détail

Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia

Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia Radio France - Cédric Lieto Commune Francin EVALUATION QUALITE DE L AIR www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Janvier 2015 Siège social : 3

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS

EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS Action I-A-01 - Amélioration des méthodes de prélèvements pour les paramètres physicochimiques Lionard E.,

Plus en détail

LE SECTEUR RESIDENTIEL FICHE SYNTHESE. Lorsque la combustion est incomplète, sont retrouvés dans les fumées : le monoxyde de carbone (CO),

LE SECTEUR RESIDENTIEL FICHE SYNTHESE. Lorsque la combustion est incomplète, sont retrouvés dans les fumées : le monoxyde de carbone (CO), LE SECTEUR RESIDENTIEL FICHE SYNTHESE Lorsque la combustion est incomplète, sont retrouvés dans les fumées : le monoxyde de carbone (CO), les imbrûlés solides (suies, goudrons, charbon,..), les Composés

Plus en détail

Réseau National de surveillance des ports Maritimes

Réseau National de surveillance des ports Maritimes Réseau National de surveillance des ports Maritimes Sédiments 12 octobre 2007 Historique des versions du document version Auteur commentaires 1 C/QEL Affaire suivie par Jean-Yves LAMBERT & Gérard PANCRATE

Plus en détail

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie du développement durable et de l énergie PROJET D ARRÊTE fixant les critères de sortie du statut de déchet pour les granulats élaborés à partir de déchets du

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE EB.AIR/WG.1/2005/14 22 juin 2005 COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANE EXÉCUTIF DE LA CONVENTION SUR LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE À LONGUE

Plus en détail

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs

Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Mémoire présenté par l Association des Ingénieurs-Conseils du Québec (AICQ) au bureau d audiences publiques sur l environnement

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE DE

ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE DE SIG Services Industriels de Genève 2, Ch. Château-Bloch CH-1219 LE LIGNON ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE DE SEDIENTS DU RESERVOIR DE VERBOIS Institut F.-A. Forel Université de Genève 10, route de Suisse case

Plus en détail

INCENDIE DE L USINE DE VALORISATION ENERGETIQUE

INCENDIE DE L USINE DE VALORISATION ENERGETIQUE INCENDIE DE L USINE DE VALORISATION ENERGETIQUE MULTI-FILIERE DE FOS-SUR-MER Analyse, investigation et expertise de l événement réalisées par Air PACA sur le compartiment aérien Le 2 novembre l usine de

Plus en détail

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité 12 octobre 2012 Centre de stockage de déchets d ultimes non dangereux ou dangereux Les obligations réglementairesr en matière de conception et de traçabilit abilité Présentation de l inspection des installations

Plus en détail

Décembre 2008. Table des matières

Décembre 2008. Table des matières Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé

Plus en détail

Quelques commentaires concernant l émission France 3 «Cévennes : Révélations sur une pollution cachée»

Quelques commentaires concernant l émission France 3 «Cévennes : Révélations sur une pollution cachée» Bonifacio Iglesias Maire Prof. i. R. Dr. Peter Krauss Chimie bio-inorganique Université de Tuebingen 1 er adjoint au Maire d Anduze Mairie, Plan de Brie 30140 Anduze accueil : 04 66 61 80 08 mobile : 06

Plus en détail

L autorisation de mise sur le marché des produits et la lecture de l étiquette

L autorisation de mise sur le marché des produits et la lecture de l étiquette -I - Fiche I - 1 Du choix des produits phytosanitaires à leur stockage L autorisation de mise sur le marché des produits et la lecture de l étiquette a) ÉLÉMENTS DE RÉGLEMENTATION Pour être vendu, distribué,

Plus en détail

Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910

Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910 Christophe MERLIN DREAL Auvergne, unité territoriale 63 Sophie SEYTRE DREAL Auvergne, service risques Evolution du cadre réglementaire ICPE rubrique 2910 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes

Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes Annexe 5 de la circulaire du 5 janvier 2009. Les questions les plus fréquentes Mr MASSAT La Drôme laboratoires Valence Annexe technique circulaire du 5 janvier 2009 Responsabilité Prélèvements sur site

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins page 1/6 Consensus Scientifique sur Source : GESAMP (2010) les Déchets marins Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - La production mondiale de plastiques augmente et cette hausse s accompagne d une augmentation

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

Lac-Mégantic. Compléter la décontamination Redonner le centre-ville aux citoyens. 16 février 2015

Lac-Mégantic. Compléter la décontamination Redonner le centre-ville aux citoyens. 16 février 2015 1 Lac-Mégantic Compléter la décontamination Redonner le centre-ville aux citoyens 16 février 2015 Plan de la présentation 2 1. Bilan des interventions 2. Suivi environnemental 3. Rivière Chaudière 4. Travaux

Plus en détail

ASSAINISSEMENT DÉFINITIF DE LA DÉCHARGE INDUSTRIELLE DE BONFOL SUIVI ENVIRONNEMENTAL DE RÉALISATION

ASSAINISSEMENT DÉFINITIF DE LA DÉCHARGE INDUSTRIELLE DE BONFOL SUIVI ENVIRONNEMENTAL DE RÉALISATION ASSAINISSEMENT DÉFINITIF DE LA DÉCHARGE INDUSTRIELLE DE BONFOL SUIVI ENVIRONNEMENTAL DE RÉALISATION RAPPORT INTERMÉDIAIRE 16-2015 Domaine : Eaux Sujet : Monitoring de la STEP pour le mois d avril 2015

Plus en détail

par Carole Blanchet, M.Sc., Responsable de l étude Michel Lucas, M.Sc. et Éric Dewailly, m.d., Ph.D.

par Carole Blanchet, M.Sc., Responsable de l étude Michel Lucas, M.Sc. et Éric Dewailly, m.d., Ph.D. ANALYSES DES ACIDES GRAS OMÉGA-3 ET DES CONTAMINANTS ENVIRONNEMENTAUX DANS LES SALMONIDÉS RAPPORT FINAL par Carole Blanchet, M.Sc., Responsable de l étude Michel Lucas, M.Sc. et Éric Dewailly, m.d., Ph.D.

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS - OMS (1998) les Dioxines Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les dioxines sont principalement libérées par les activités humaines telles que l'incinération

Plus en détail

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS DÉCEMBRE 2011 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS Le nouveau chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés, du Manuel de comptabilité pour le secteur

Plus en détail

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire et Les Polychlorobiphényles (PCB) sont des substances persistantes dans l environnement largement répandues à la surface du globe. Produit depuis 1929, interdit en France depuis 1980. et Le problème des

Plus en détail

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI

Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Modification des seuils de rejet Potassium, Chlorures et Fluorures de SOCATRI Page : 1/25 Sommaire 1 Objet du document...3 2 Références...4 3 Définitions...5 4 Rappel sur le procédé de traitement des effluents

Plus en détail

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air»

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» SVT Physique Technologie Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» Collège Niveau indicatif : 4 ème ou 3 ème La qualité de l air Mise en situation réelle

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit Utilisation du produit : : Shampooing pour chiens Société : chemin des Monges 31450 DEYME tel : 33 (0)5 62 71 78

Plus en détail

L évaluation de l exposition alimentaire de la population antillaise est également actualisée sur la base des nouvelles données disponibles :

L évaluation de l exposition alimentaire de la population antillaise est également actualisée sur la base des nouvelles données disponibles : Résumé exécutif Actualisation de l exposition alimentaire au chlordécone de la population antillaise Evaluation de l impact de mesures de maîtrise des risques Le chlordécone est une molécule organochlorée,

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles

L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles L évaluation quantitative des expositions chimiques liées à l alimentation : données et modèles Jean-Luc Volatier Anses DER Académie nationale de Pharmacie, 18 juin 2014 Les étapes de l évaluation des

Plus en détail

L étang de Vendres. mars 2011

L étang de Vendres. mars 2011 7 L étang de Vendres mars 2011 1. INTRODUCTION 123 2. SUIVI HYDROLOGIQUE DU FIL MED 126 2.1. Température de l eau 126 2.2. Salinité 126 2.3. Oxygène dissous 128 3. DIAGNOSTIC DE L EUTROPHISATION 128 3.1.

Plus en détail

GUIDE DE CARACTÉRISATION PHYSICO- CHIMIQUE DE L ÉTAT INITIAL DU MILIEU AQUATIQUE AVANT L IMPLANTATION D UN PROJET INDUSTRIEL

GUIDE DE CARACTÉRISATION PHYSICO- CHIMIQUE DE L ÉTAT INITIAL DU MILIEU AQUATIQUE AVANT L IMPLANTATION D UN PROJET INDUSTRIEL GUIDE DE CARACTÉRISATION PHYSICO- CHIMIQUE DE L ÉTAT INITIAL DU MILIEU AQUATIQUE AVANT L IMPLANTATION D UN PROJET INDUSTRIEL 2015 Version 1 Photos de la page couverture (de haut en bas) : 1. Échantillonnage

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant :

DIRECTIVE NITRATES. Argumentaires micro-économiques concernant : DIRECTIVE NITRATES Argumentaires micro-économiques concernant : Le projet d arrêté complémentaire version du 23 octobre 2012 La révision des zones vulnérables Introduction La France est concernée par deux

Plus en détail

Mons, Date de la poste. Chère Madame XXX,

Mons, Date de la poste. Chère Madame XXX, INSTITUT PROVINCIAL D'HYGIENE ET DE BACTERIOLOGIE DU HAINAUT - MONS Mons, Date de la poste Chère Madame XXX, Vous avez collaboré à l enquête sur les «polluants organiques persistants» (POP s) dans le lait

Plus en détail

Analyses de sols en ville de Fribourg

Analyses de sols en ville de Fribourg Analyses de sols en ville de Fribourg Campagnes 2011 à 2014 Teneurs en polluants Dépassements des valeurs de référence OSol Aucun dépassement des valeurs limites OSol Dépassement d'une ou plusieurs valeurs

Plus en détail

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie.

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie. MasterSciencesd M delaterre,del'eaauetdel'environ nnement In ngénieriedeshyd drosystèmesetdesbassinsversan nts P ParcoursIMACOF ROBERTBenjjamin Juin Aoûtt2012 Maîtredestage:ETIENNEHélène SA AGEClain,ConseiilGénéraldelaVienne

Plus en détail

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Version 5 Décembre 2004 SOMMAIRE 1. - OBJET DU GUIDE METHODOLOGIQUE...1 2.

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES Adoptée par l'assemblée générale de l'amm, Vancouver,

Plus en détail

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Rédaction : Marc Guisolan / étudiant ETC 3 / 1483 Frasses

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

Forum Tchernobyl - principales conclusions. 6 & 7 septembre 2005 AIEA 1, OMS 2, PNUD 3

Forum Tchernobyl - principales conclusions. 6 & 7 septembre 2005 AIEA 1, OMS 2, PNUD 3 Forum Tchernobyl - principales conclusions 6 & 7 septembre 2005 AIEA 1, OMS 2, PNUD 3 Le 5 septembre 2005 le Forum Tchernobyl 4 a publié, sous l égide de l AIEA, de l OMS et du PNUD, un rapport de 600

Plus en détail

de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire

de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire Les réseaux de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire RNO et RINBIO T. Laugier Ifremer Sète POURQUOI? Convention OSPAR Directive Cadre Eau Autres Directives AEE CT - Eau Autres accords

Plus en détail

de production. Le déplacement d un incinérateur mobile pourrait toutefois pallier, du moins partiellement, cette contrainte économique.

de production. Le déplacement d un incinérateur mobile pourrait toutefois pallier, du moins partiellement, cette contrainte économique. Article publié dans Porc Québec Juin 2004 RECHERCHE Trois incinérateurs d animaux morts au banc d essai SYLVAIN PIGEON, M. SC., INGÉNIEUR ET CHARLES FORTIER, INGÉNIEUR JUNIOR ET AGRONOME, BPR GROUPE-CONSEIL

Plus en détail

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Le Conseil régional

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS (IMMERSION EN MER)*

DEMANDE DE PERMIS (IMMERSION EN MER)* Environnement Canada Environment Canada DEMANDE DE PERMIS (IMMERSION EN MER)* Identification de la demande (À L USAGE DU BUREAU) Nom : Numéro : Les permis sont délivrés en vertu de la partie 7, section

Plus en détail

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes

Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Octobre 2009 Comparaison de l activité et de la consommation de fruits et légumes selon le poids chez les enfants et les jeunes Introduction Selon des études fondées sur des données autodéclarées, la prévalence

Plus en détail

Les polybromodiphényléthers (PBDE) dans les matières en suspension et les sédiments du fleuve Saint-Laurent

Les polybromodiphényléthers (PBDE) dans les matières en suspension et les sédiments du fleuve Saint-Laurent Les polybromodiphényléthers (PBDE) dans les matières en suspension et les sédiments du fleuve Saint-Laurent Problématique Les polybromodiphényléthers (PBDE) ont été utilisés comme retardateurs de flamme

Plus en détail

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides

Plus en détail

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE

LE PROJET DE PRELEVEMENT KILOMETRIQUE Avis de l Union Wallonne des Entreprises UNION WALLONNE DES ENTREPRISES Chemin du Stockoy, 1-3 à 1300 WAVRE Tél. + 32 (0) 10 47.19.41 - Fax : + 32 (0) 10 45 33 43- E-mail : samuel.saelens@uwe.be 1. Introduction

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE DU LAC D ANNECY

SYNDICAT MIXTE DU LAC D ANNECY SYNDICAT MIXTE DU LAC D ANNECY Etude bibliographique de la contamination des milieux lacustres par les micropolluants (PCB et HAP) - Application au lac d Annecy - Rapport d étude Photo : D.ZANELLA - SILA

Plus en détail

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon La transmission de l information le long de la chaîne de valeur pour assurer la conformité réglementaire pour les applications au contact alimentaire. Cas des Plastiques Innov Day, Packaging: interactions

Plus en détail

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats.

Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats. Mise en place d'un test de génotoxicité sur le gardon Rutilus rutilus introduit dans des lagunes de traitement de lixiviats Ivan Starikov Encadrant: Lotfi Aleya Co-encadrant: Nicolas Capelli UMR CNRS 6249

Plus en détail

5.1.1 Indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP)

5.1.1 Indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP) 5. DIAGNOSTIC DU BASSIN VERSANT DE LA YAMASKA 5.1 Sous-bassin de la rivière Yamaska Sud-Est 5.1.1 Indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP) N de station IQBP - 2007 Évolution 2001-2003

Plus en détail

Le Regroupement des usagers du Saint-Laurent (RUSL)

Le Regroupement des usagers du Saint-Laurent (RUSL) Le Regroupement des usagers du Saint-Laurent (RUSL) Commentaires remis à la Commission mixte internationale concernant le projet d'ordonnance d'approbation, le plan de régularisation et autres sujets connexes

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007

COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007 COMITE SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 02-2007 Objet : Evaluation scientifique du "Guide sectoriel pour l'instauration d'un système autocontrôle dans le

Plus en détail

étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Résultats de l étude Pour une maternité sans danger

étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Résultats de l étude Pour une maternité sans danger Résultats de l étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Pour une maternité sans danger Le secteur de la coiffure Au Québec, les travailleuses enceintes ou qui allaitent

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire

Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire Pr D Parent-Massin Laboratoire de Toxicologie Alimentaire et Cellulaire EA 3880 Université de Bretagne Occidentale RISQUE Le risque est

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI N ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI visant à l automaticité du déclenchement de mesures d urgence en cas de pics de pollution Présentée par Mesdames

Plus en détail

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT Séverine KIRCHNER Société de Médecine et de Santé au Travail Dauphiné-Savoie 18 Annecy, 18 PAGE 1 Plan National Santé-Environnement 2009-2013 Plan national (PNSE 2) publié

Plus en détail

RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE DU LIEU D ENFOUISSEMENT DE LA VILLE DE QUÉBEC

RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE DU LIEU D ENFOUISSEMENT DE LA VILLE DE QUÉBEC RENCONTRE DU COMITÉ DE VIGILANCE DU LIEU D ENFOUISSEMENT DE LA VILLE DE QUÉBEC Le 27 septembre 2011 à 19h00 Restaurant Le Montagnais 9450, boulevard Sainte-Anne Sainte-Anne-de-Beaupré Étaient présents

Plus en détail

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 Sommaire 1. Projet Deux Rives- Identification de la ZAC Danube 2. Présentation de l Eco quartier DANUBE 3. Etudes précédentes et

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition Projet d aménagement de la future clinique du Sport Localisation du site Secteur de Langlade Commune de Toulouse Projet d aménagement du site : Usage

Plus en détail

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE 2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE Faits saillants Le régime hydrique de la rivière du Diable et de ses tributaires est de type «pluvio-nival», lequel se caractérise par l évènement de deux cycles

Plus en détail

Bienvenue Congrès 2007 AAPQ

Bienvenue Congrès 2007 AAPQ Bienvenue Congrès 2007 AAPQ LE PHYTOTRAITEMENT Le Roseau Épurateur et les systèmes MRP Une solution pour La gestion des eaux sanitaires et pluviales Présenté par Jean Pichette ing. et Robert Lapalme M.

Plus en détail

Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs

Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs Questionnaire pour l évaluation des accumulateurs et chargeurs Edition : novembre 2012 SuperDrecksKëscht B.P. 43 L-7701 Colmar-Berg Tél. : 00352 488 216 1 Fax : 00352 488 216 255 Courriel : info@sdk.lu

Plus en détail

Objet : Lettre de décision relative à CENDRES DE BAGASSE ALBIOMA LE MOULE

Objet : Lettre de décision relative à CENDRES DE BAGASSE ALBIOMA LE MOULE Direction générale de l'alimentation Service des actions sanitaires en production primaire Sous-direction de la qualité et de la protection des végétaux Bureau de la réglementation et de la mise sur le

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Bernard Tissot et Georges Pédro

AVANT-PROPOS. Bernard Tissot et Georges Pédro AVANT-PROPOS Bernard Tissot et Georges Pédro Le thème de l étude Santé-Déchets est très vaste et son contour est difficile à délimiter. Il fait appel à de nombreuses disciplines qui ne sont pas toutes

Plus en détail

Avant Après Après 2 ans

Avant Après Après 2 ans Avant Après Après 2 ans le 14 octobre 2015 au Centre de congrès de l Hôtel Plaza Québec situé au 3031, boul. Laurier, Québec Dans le cadre de son Colloque annuel 2015 sous le thème «Réhabilitation - un

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Dioxines, furanes et PCB de type dioxine : Evaluation de l'exposition de la population française Questions/Réponses

Dioxines, furanes et PCB de type dioxine : Evaluation de l'exposition de la population française Questions/Réponses Janvier 2006 Dioxines, furanes et PCB de type dioxine : Evaluation de l'exposition de la population française Questions/Réponses En juin 2000, l'afssa avait rendu publique la première évaluation de l'exposition

Plus en détail

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses Site : Plate-forme de broyage et stockage de déchets verts - SYDED 87 Localisation : commune de Saint Martin le Vieux Date : du 4 au 22 janvier 2013 Paramètres étudiés : particules en suspension PM 10

Plus en détail

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales?

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? mai 2011 Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? Projet ADAPROD Avis N AO-1046-1994 Une étude réalisée par l iteipmai LES ÉTUDES

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Décembre 2012 GUIDE A L INTENTION DES AUTORITES COMPETENTES POUR LE CONTROLE DE LA CONFORMITE AVEC LES ACTES LEGISLATIFS DE L UE

Plus en détail