Tableau d amortissement et suite géométrique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau d amortissement et suite géométrique"

Transcription

1 Tableau d amortissement et suite géométrique ENONCE : Afin d être plus compétitive, une entreprise décide d emprunter pour investir dans de nouvelles machines. Elle souhaite rembourser en 3 ans par mensualités constantes. 1) Taux d intérêt mensuel : L entreprise cherche à quel taux mensuel t elle doit emprunter pour que l annuité soit inférieure à mensuel. a) Montrer que cela revient à résoudre l inéquation : t < (1 + t) -36 b) On s intéresse à la fonction f(t) = t pour t compris entre 0,001 et 0,01. 1 (1 + t) 36 Compléter le tableau de valeurs suivant : t 0,001 0,002 0,003 0,004 0,005 0,006 0,007 0,008 0,009 0,01 f(t) 2829,4 2881,7 3152,1 3207,9 3264,4 3321,4 c) En déduire le taux le plus élevé qu elle peut avoir, à 0,001 près, pour que les mensualités soient inférieures à ) Tableau d amortissement : Pour le taux retenu dans la question 1), on admet que les amortissements de cet emprunt A 1, A 2,., A 36 correspondantes aux échéances 1, 2,, 36 forment suite géométrique de premier terme A 1 = 2588,12 et de raison q = 1,004. a) Calculer la somme des 36 amortissements. Arrondir le résultat à l unité. Que constate-t-on? b) L entreprise cherche à partir de quelle mensualité de rang n elle aura remboursé au moins la moitié du capital emprunté. Montrer que cela revient à écrire la condition sur l entier n : 2588,12 x ( 1 1,004 n ) > ( 1 1,004) c) On admet que cette équation se ramène à 1,004 n > 1,0773. En s aidant de la calculatrice, trouver l entier n répondant à la question. d) Ecrire la dernière ligne du tableau d amortissement en prenant pour annuité a = 2988,12. 1

2 Correction avec la calculatrice Graph 25 + : 1) Taux d intérêt mensuel a) On utilise la formule classique : V 0 = a (1 (1 + t) n ) t Avec V 0 : capital emprunté = a : annuité t : taux périodique On a ainsi : a = V 0 t < 3000 comme condition sur l annuité (1 (1+ t) - n ) On obtient donc l inégalité demandée : t < (1 (1 + t) - n ) b) Pour compléter le tableau pour la fonction f, on va utiliser l application TABLE. Sélectionner dans le menu principal, à l aide du bouton directionnel, l application TABLE et faire. Dans le cas où des fonctions sont déjà présentes, il faut les effacer une à une en utilisant la touche ( DEL) et puis (YES), et se déplacer à l aide du bouton directionnel. 2

3 Lorsque l écran ne comporte pas de fonctions, utiliser les touches et pour la variable X, pour saisir la fonction : Y1 = X/ (1 (1 + X)^(-36)) et valider avec. On va, maintenant, calculer les valeurs de la fonction f pour des valeurs de X comprises entre 0,001 et 0,01. Sélectionner la touche (RANG) et entrer les données : Strt : 0,001, End : 0,01, ptch : 0,001. Puis, appuyer sur la touche. Pour l affichage des données on va choisir un affichage adapté en sélectionnant Puis se déplacer avec sur Display et vérifier que Nrm2 est bien sélectionné. Sinon faire (Norm) pour afficher Nrm2. Faire et sélectionner alors la touche (TABL) 3

4 Il apparaît ainsi un tableau à 2 colonnes. La colonne X correspond aux valeurs du taux mensuel x. La colonne Y1 correspond aux valeurs de f(x) pour chaque valeur de x. A l aide du bouton directionnel dérouler toutes les valeurs vers le bas jusqu à atteindre la valeur 0,01 pour compléter le tableau de valeurs. Tableau de valeurs T 0,001 0,002 0,003 0,004 0,005 0,006 0,007 0,008 0,009 0,01 f(t) 2829,4 2881,7 2934,6 2988,1 3042,1 3096,8 3152,1 3207,9 3264,4 3321,4 c) Pour obtenir des mensualités inférieures à 3000 le taux mensuel doit être au plus de t = 0,004 soit 0,4 % ( ce qui représente un taux annuel de 4,8 % ). 2) Tableau d amortissement a) Pour une suite géométrique, la formule de calcul de la somme des n premiers termes est : S n = A 1 (1 q n ) (1 q) Sélectionner dans le menu principal, à l aide du bouton directionnel, l application RUN et faire. On saisit alors le calcul suivant : 2588,12 (1 (1,004) 36 ) / (1 1,004) et faire. On a donc : S 36 = 2588,12 (1 (1,004) 36 ) / (1 1,004) = On constate un résultat connu, la somme des amortissements sur la période de remboursement est égale au montant de l emprunt. 4

5 b) On veut S n / 2 Soit : 2588,12 (1 (1,004) n ) (1 1,004) c) On va à nouveau sélectionner TABLE avec le menu et saisir la fonction : g(n) = (1,004) n Y2 = (1,004) x On va alors se placer sur la ligne Y1 puis à l aide de la touche fonction. (SEL) déselectionner cette On va, maintenant, calculer les valeurs de la fonction g pour des valeurs de X comprises entre 1 et 36. Sélectionner la touche (RANG) et entrer les données : Strt : 1, End : 36, ptch : 1. Puis, appuyer sur la touche. Sélectionner alors la touche (TABL) Il apparaît ainsi un tableau à 2 colonnes. La colonne X correspond aux valeurs du mois. La colonne Y2 correspond aux valeurs de g(x) pour chaque valeur de x. 5

6 A l aide du bouton directionnel dérouler toutes les valeurs vers le bas jusqu à atteindre la valeur Y2 supérieur à 1,0773. On voit qu il faut n = 19 pour dépasser 1,0773, donc au bout du 19 e l entreprise aura remboursé la moitié de la somme empruntée. mois de remboursement d) Pour écrire la dernière ligne d amortissement on utilise les relations suivantes : D n désignant le reste du capital dû au début du n e mois, I n l intérêt à payer pour le n e mois s écrit I n = D n x 0,004 et on a : a = A n + I n Au 36 e mois on a l amortissement égal au restant dû : D 36 = A 36 = a I 36 = a - D 36 x 0,004 Ce qui nous donne (1 + 0,004) A 36 = a soit A 36 = a / ( 1,004) = 2988,12/1,004 = 2 976,22 I 36 = 2976,22 x 0,004 = 11,90 Montant restant dû Amortissement Intérêt Annuité 2976, ,22 11, ,12 On peut également obtenir A 36 en entrant une fonction dans TABLE : Y3 = 2588,12 (1,004) (X-1) Il s agit de la formule générale pour une suite géométrique : A n = A 1 q n-1 On va alors se placer sur la ligne Y2 puis à l aide de la touche fonction. (SEL) déselectionner cette Sélectionner alors la touche (TABL) Il apparaît ainsi un tableau à 2 colonnes. La colonne X correspond aux valeurs du mois. La colonne Y3 correspond aux valeurs de A n pour chaque valeur de n A l aide du bouton directionnel dérouler toutes les valeurs vers le bas jusqu à 36 6

7 POUR ALLER PLUS LOIN LA PROGRAMMATION : Pour réaliser un tableau d amortissement on peut aussi utiliser la programmation. Pour cela, consulter l exercice sur la programmation pour réaliser un tableau d amortissement. Pour lancer le programme «AMORTIS», que l on suppose enregistré sur la calculatrice, sélectionner et à l aide du bouton directionnel choisir l application PRGM et faire. Ensuite se positionner sur le programme AMORTIS Puis faire (EXE) et saisir la valeur de l annuité A= 2988,12 et faire Saisir alors la valeur du capital emprunté B = Puis saisir la valeur du taux mensuel (en pourcentage) : T = 0,4 L écran affiche alors la valeur de K = 1 (1 e ligne du tableau) pour continuer faire Ensuite CAPITAL = puis l amortissement = 2588,12 et l intérêt = 400 7

8 En continuant jusqu à K = 36 on aboutit au résultat pour compléter la dernière ligne du tableau : CAPITAL = 2976,2 AMMORTISSEMENT = 2976,22 INTERET = 11,90 Si on continue à utiliser la touche autre simulation., le programme redemande des informations pour faire une REMARQUE : le programme est mis en ligne sur le site CASIO Education et vous pouvez directement le charger sur votre calculatrice à l aide du cordon SB-88 et du programme CASIO FA

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte ENONCE : Pressiomètre Seringue à piston vissant On utilise un échantillon d air emprisonné dans une seringue graduée en cm 3, le volume maximal étant 60

Plus en détail

ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES)

ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES) ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES) Depuis sa publication en 1973, la formule de Black et Scholes s est imposée comme la référence pour la valorisation

Plus en détail

ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité)

ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité) ENONCE : Le chiffrement de Hill ( Niveau Terminale S spécialité) Le mathématicien américain Lester Hill (1891-1961) a inventé une méthode de chiffrement à clé symétrique (secrète) par substitution polygraphique

Plus en détail

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Par Benoît Truchetet www.casio-education.fr Ce guide est dédié à Madame Meyniel ancien chef d établissement, mes collègues

Plus en détail

ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale)

ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale) ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale) Nous allons, dans cette activité, étudier le changement d état liquide à l état gazeux correspondant à

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde Cours d algorithmique pour la classe de 2nde F.Gaudon 8 juillet 2009 Table des matières 1 Avant la programmation 2 1.1 Qu est ce qu un algorithme?................................. 2 1.2 Qu est ce qu un

Plus en détail

MODE STATISTIQUE A UNE VARIABLE DE QUELQUES CALCULATRICES

MODE STATISTIQUE A UNE VARIABLE DE QUELQUES CALCULATRICES MODE ISTIQUE A UNE VARIABLE DE QUELQUES CALCULATRICES (Cliquer sur la calculatrice choisie) Calculatrices CASIO : FX 9 Collège FX 9 Collège New + FX 9 Collège D GRAPH 5 + GRAPH 35 + et 65 Calculatrices

Plus en détail

Statistique à deux variables

Statistique à deux variables Statistique à deux variables 1 Étendue en millions de kilomètres carrés 14 13,5 13 12,5 12 11,5 11 10,5 10 1978 y = 0,0424x + 96,522 1983 1988 1993 1998 2003 2008 Quel avenir pour l ours polaire? Le graphique

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Chapitre 3 Term. STMG Les suites numériques Ce que dit le programme : Suites arithmétiques et géométriques CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Suites arithmétiques et géométriques Expression du terme

Plus en détail

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES 3 novembre 205 66 exercices de mathématiques pour Terminale ES Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 3 novembre 205 I Suites........................................ I. Suite

Plus en détail

Algorithmes et programmation en Pascal

Algorithmes et programmation en Pascal Algorithmes et programmation en Pascal Faculté des Sciences de Luminy Edouard Thiel TP Deug 1 Mass MA Module de 75 heures 1997 à 2004 2 Algorithmes et programmation en Pascal Edouard Thiel Table des matières

Plus en détail

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde Cours d algorithmique pour la classe de 2nde F.Gaudon 10 août 2009 Table des matières 1 Avant la programmation 2 1.1 Qu est ce qu un algorithme?................................. 2 1.2 Qu est ce qu un langage

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Amortissement annuité 1 180 000 14 400 12 425,31 26 825,31 2. 2) Indiquer ce que sera la deuxième ligne du tableau en justifiant chacun des résultats.

Amortissement annuité 1 180 000 14 400 12 425,31 26 825,31 2. 2) Indiquer ce que sera la deuxième ligne du tableau en justifiant chacun des résultats. EXERCICES SUR LES EMPRUNTS INDIVIS Exercice 1 Pour financer l extension de son magasin, un responsable a contracté un emprunt remboursable, intérêts compris, sur 10 ans par annuités constantes. Voici le

Plus en détail

52321 - Informatique 2. Tableur. Emploi usuel d un tableur 26.02.2007. Emploi usuel d un tableur Autres emplois Simulation Scénario Exercices

52321 - Informatique 2. Tableur. Emploi usuel d un tableur 26.02.2007. Emploi usuel d un tableur Autres emplois Simulation Scénario Exercices 52321 - Informatique 2 26.02.2007 Peter DAEHNE Emploi usuel d un tableur Autres emplois Simulation Peter DAEHNE -2- Emploi usuel d un tableur Créer des tableaux comprenant: des cellules contenant des valeurs

Plus en détail

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes.

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes. Plan Intérêts 1 Intérêts 2 3 4 5 6 7 Retour au menu général Intérêts On place un capital C 0 à intérêts simples de t% par an : chaque année une somme fixe s ajoute au capital ; cette somme est calculée

Plus en détail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail

La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES. Ce qui est demandé. Les étapes du travail La maison Ecole d ' Amortissement d un emprunt Classe de terminale ES Suites géométriques, fonction exponentielle Copyright c 2004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence L objectif de cet exercice

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION. Option économique MATHEMATIQUES III. Année 2006

CONCOURS D ADMISSION. Option économique MATHEMATIQUES III. Année 2006 ESSEC M B A CONCOURS D ADMISSION Option économique MATHEMATIQUES III Année 2006 La présentation, la lisibilité, l orthographe, la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront

Plus en détail

Utilisation de la calculatrice Fiche 1. Prise en main de la calculatrice

Utilisation de la calculatrice Fiche 1. Prise en main de la calculatrice Utilisation de la calculatrice Fiche 1 Prise en main de la calculatrice Première étape : Maîtriser l affichage des nombres : Avec la TI Entrer dans les réglages par la touche MODE L écran suivant apparaît

Plus en détail

Algorithmes (2) Premiers programmes sur calculatrice. Programmation sur calculatrice TI. codage

Algorithmes (2) Premiers programmes sur calculatrice. Programmation sur calculatrice TI. codage Objectifs : lgorithmes () Premiers programmes sur calculatrice - passer de la notion d algorithme à la notion de programme - aborder la notion de langage de programmation - s initier à la programmation

Plus en détail

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7.

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. BACCALAURÉAT GENÉRAL Session 2011 MATHÉMATIQUES Série ES Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. L utilisation d une calculatrice

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité)

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité) BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES Terminales ES (Spécialité) Vendredi 7 février 0 8h - h coefficient : 7 Les calculatrices sont autorisées Le sujet est composé de exercices indépendants. Le candidat

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail

GEOGEBRA : Les indispensables

GEOGEBRA : Les indispensables Préambule GeoGebra est un logiciel de géométrie dynamique dans le plan qui permet de créer des figures dans lesquelles il sera possible de déplacer des objets afin de vérifier si certaines conjectures

Plus en détail

MesFrais. MesFrais est un programme qui va vous permettre :

MesFrais. MesFrais est un programme qui va vous permettre : MesFrais MesFrais est un programme qui va vous permettre : - de gérer vos Notes de Frais - de les prendre en Photos, - de gérer vos Frais kilométriques - de tout envoyer par email (photos incluses) - de

Plus en détail

Baccalauréat Mathématiques-informatique Polynésie juin 2007

Baccalauréat Mathématiques-informatique Polynésie juin 2007 Durée : 1 h 30 La calculatrice est autorisée. Le candidat doit traiter les DEUX exercices L annexe 1 est rendre avec la copie Baccalauréat Mathématiques-informatique Polynésie juin 2007 EXERCICE 1 10 points

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Loi binomiale

Probabilités conditionnelles Loi binomiale Fiche BAC ES 05 Terminale ES Probabilités conditionnelles Loi binomiale Cette fiche sera complétée au fur et à mesure Exercice n 1. BAC ES. Centres étrangers 2012. [RÉSOLU] Un sondage a été effectué auprès

Plus en détail

Statistiques avec la graph 35+

Statistiques avec la graph 35+ Statistiques avec la graph 35+ Enoncé : Dans une entreprise, on a dénombré 59 femmes et 130 hommes fumeurs. L entreprise souhaite proposer à ses employés plusieurs méthodes pour diminuer, voire arrêter,

Plus en détail

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3].

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3]. 1S DS 4 Durée :?mn Exercice 1 ( 5 points ) Les trois questions sont indépendantes. 1. Soit f la fonction définie par f(x) = 3 x. a) Donner son ensemble de définition. Il faut 3 x 0 3 x donc D f =] ; 3]

Plus en détail

L emprunt indivis - généralités

L emprunt indivis - généralités L emprunt indivis - généralités Les modalités de calcul d un échéancier de remboursement d un emprunt indivis forment un thème d étude des outils de gestion en BTS HR (partie mathématiques financières)

Plus en détail

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur 1) Pour travailler avec une calculatrice virtuelle sur l ordinateur Il faut télécharger et installer le logiciel TIEmu3 à l adresse suivante : http://lpg.ticalc.org/prj_tiemu/win32.html (le fichier tiemu-3.01-win32-setup)

Plus en détail

Chapitre Communication de données

Chapitre Communication de données Chapitre Communication de données Ce chapitre contient toutes les informations qu il est nécessaire de connaître pour échanger des programmes entre deux calculatrices Power Graphic CASIO, raccordées entre

Plus en détail

Prise en main d un tableur Open Office

Prise en main d un tableur Open Office Prise en main d un tableur Open Office 1 Présentation de l écran de travail Barre des menus Barre d outil Standard Barre de mise en forme Zone d édition des formules zone active Adresse de la zone active

Plus en détail

u n+1 = qu n 100 100 (diminution) (augmentation) ou 1

u n+1 = qu n 100 100 (diminution) (augmentation) ou 1 I SUITES GÉOMÉTRIQUES 1 DÉFINITION Dire qu une suite(u n ) est géométrique signifie qu il existe un nombre réel q non nul tel que, pour tout entier n, u n+1 = qu n Le réel q est appelé la raison de la

Plus en détail

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n )

I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) UPV MathsL1S1 1 Suites. Maths fi I Suites géométriques, maths fi (1 + α + α 2 + + α n ) I Deux résultats fondamentaux 1) 1 + 2 + + n = n (n + 1) / 2 On peut connaître ce résultat par coeur. (D ailleurs

Plus en détail

Séquence 3. Expressions algébriques Équations et inéquations. Sommaire

Séquence 3. Expressions algébriques Équations et inéquations. Sommaire Séquence 3 Expressions algébriques Équations et inéquations Sommaire 1. Prérequis. Expressions algébriques 3. Équations : résolution graphique et algébrique 4. Inéquations : résolution graphique et algébrique

Plus en détail

Baccalauréat général Antilles-Guyane

Baccalauréat général Antilles-Guyane Baccalauréat général Antilles-Guyane Mathématiques-informatique - série L - juin 2004 La calculatrice est autorisée. Le candidat doit traiter les DEUX exercices Les annexes 1 et 2 sont à rendre avec la

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé Baccalauréat ES Centres étrangers 1 juin 14 - Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points Commun à tous les candidats 1. On prend un candidat au hasard et on note : l évènement «le candidat a un dossier

Plus en détail

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que :

En 2005, année de sa création, un club de randonnée pédestre comportait 80 adhérents. Chacune des années suivantes on a constaté que : Il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie lors de l évaluation finale. Les élèves n ayant pas la spécialité mathématique traiteront les exercices 1, 2,3 et 4, les élèves ayant

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Durée : 2 heures Coefficient : 2

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Durée : 2 heures Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Durée : 2 heures Coefficient : 2 SUJET Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il

Plus en détail

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale Déterminer la mesure principale d un angle orienté de mesure! 115" Problèmatique : Appelons θ la mesure principale, θ et! 115" sont deux mesures du même angle,

Plus en détail

Probabilités. Rappel : trois exemples. Exemple 2 : On dispose d un dé truqué. On sait que : p(1) = p(2) =1/6 ; p(3) = 1/3 p(4) = p(5) =1/12

Probabilités. Rappel : trois exemples. Exemple 2 : On dispose d un dé truqué. On sait que : p(1) = p(2) =1/6 ; p(3) = 1/3 p(4) = p(5) =1/12 Probabilités. I - Rappel : trois exemples. Exemple 1 : Dans une classe de 25 élèves, il y a 16 filles. Tous les élèves sont blonds ou bruns. Parmi les filles, 6 sont blondes. Parmi les garçons, 3 sont

Plus en détail

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants?

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants? EMPRUNT INDIVIS Objectifs : - Savoir calculer une annuité de remboursement constante ; - Dresser un tableau d amortissement d emprunt par annuités constantes ou par amortissements constants ; - Calculer

Plus en détail

Mathématiques I. Recueil d exercices #2. Analyse II

Mathématiques I. Recueil d exercices #2. Analyse II FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET SOCIALES Sections des sciences économiques et des hautes études commerciales Mathématiques I Cours du professeur D. Royer Recueil d exercices #2 Analyse II Semestre

Plus en détail

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 Durée : 3h Calculatrice autorisée NOM : Prénom : Sauf mention du contraire, tous les résultats doivent être soigneusement justifiés. La précision et la clarté de

Plus en détail

«L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC SUITES NUMERIQUES

«L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC SUITES NUMERIQUES «L art de la réussite consiste à s entourer des meilleurs» STAGE INTENSIF OBJECTIF BAC SUITES NUMERIQUES LIBAN 2015 Une retenue d'eau artificielle contient 100 000 m3 d'eau le 1er juillet 2013 au matin.

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG Chapitre 1. TAUX D EVOLUTION... 5 1. TAUX D EVOLUTION ET COEFFICIENTS MULTIPLICATEURS... 5 a. Taux d évolution... 5 b. Coefficient multiplicateur... 5 c. Calcul d une

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Table des matières 1. Accéder au gestionnaire de notes... 3 2. Sélectionner une classe... 4 3. Première

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

Emprunts indivis (amortissement)

Emprunts indivis (amortissement) 1. Amortissement constant : a) Activité : Une entreprise souhaite renouveler son parc informatique. Elle estime qu elle doit dépenser 5 000 ; elle emprunte cette somme au taux de 5 % annuel le 1 er janvier

Plus en détail

CREATION D UN TABLEAU PERMETTANT DE CONTRÔLER LE POURCENTAGE D AUGMENTATION OU DE DIMINUTION D UN PRODUIT avec EXCEL 97

CREATION D UN TABLEAU PERMETTANT DE CONTRÔLER LE POURCENTAGE D AUGMENTATION OU DE DIMINUTION D UN PRODUIT avec EXCEL 97 CREATION D UN TABLEAU PERMETTANT DE CONTRÔLER LE POURCENTAGE D AUGMENTATION OU DE DIMINUTION D UN PRODUIT avec EXCEL 97 1. Enregistrer en premier le classeur et donner un nom au fichier En utilisant le

Plus en détail

Document fonctionnel Prêts hypothécaires variables : évaluations des versements et les hypothèses

Document fonctionnel Prêts hypothécaires variables : évaluations des versements et les hypothèses MD FONCTIONS PRÉSENTÉES DANS LE PRÉSENT DOCUMENT : Quelles options sont offertes dans en ce qui concerne les paiements hypothécaires? Comment entrer un prêt hypothécaire à paiements variables? Quels sont

Plus en détail

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION

2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION 2 de AP1 : utilisation de la calculatrice en mode «Programme» CORRECTION Algorithmes et programmes : Un algorithme est un ensemble d'instructions structuré de manière à atteindre un but. Ces instructions

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Séquence 1. Matrices - Applications

Séquence 1. Matrices - Applications Séquence 1 Matrices - Applications Sommaire 1. Pré-requis 2. Notion de matrice Addition-Multiplication par un réel 3. Multiplication de matrices 4. Applications 5. Synthèse de la séquence 6. Exercices

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL

BACCALAUREAT GENERAL ACCALAUREAT GENERAL Session 2009 MATHÉMATIQUES - Série ES - Enseignement de Spécialité Liban EXERCICE 1 1) 2) C 3) C 4) A Explication 1. Chacun des logarithmes existe si et seulement si x > 4 et x > 2

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION CPAExtra

GUIDE D UTILISATION CPAExtra GUIDE D UTILISATION CPAExtra OCTOBRE 2014 DL Le guide d utilisation du «Rapport mensuel en ligne» du CPA Québec vise à rendre sa compréhension plus simple et plus rapide. Vous pourrez, à l aide de ce guide,

Plus en détail

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas.

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas. Logiciel Excel version Office 2007. Voici une liste non exhaustive de fonctions de ce logiciel en relation avec le stage. Au sommaire : 1. Créer des boutons de raccourci dans une barre d outils: a) Sélection

Plus en détail

Leçon 01 Exercices d'entraînement

Leçon 01 Exercices d'entraînement Leçon 01 Exercices d'entraînement Exercice 1 Etudier la convergence des suites ci-dessous définies par leur terme général: 1)u n = 2n3-5n + 1 n 2 + 3 2)u n = 2n2-7n - 5 -n 5-1 4)u n = lnn2 n+1 5)u n =

Plus en détail

Développements limités. Notion de développement limité

Développements limités. Notion de développement limité MT12 - ch2 Page 1/8 Développements limités Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R non vide et non réduit à un point. I Notion de développement limité Dans tout ce paragraphe, a désigne un

Plus en détail

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE INDUSTRIAL AUTOMATION Interactive Graphical SCADA System INSIGHT AND OVERVIEW GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE Page 1 de 27 Guide de démarrage rapide pour IGSS FREE50 Introduction Ce guide a pour but de vous

Plus en détail

( ) + 4 800 sur l intervalle [0 ; 410]. Sa représentation

( ) + 4 800 sur l intervalle [0 ; 410]. Sa représentation Baccalauréat Professionnel Commerce services vente représentation 1. France, juin 006 1. France, juin 005 4 3. France, juin 005 6 4. France, juin 005 9 5. France, juin 004 11 6. France, juin 004 13 7.

Plus en détail

Logistique, Transports

Logistique, Transports Baccalauréat Professionnel Logistique, Transports 1. France, juin 2006 1 2. Transport, France, juin 2005 2 3. Transport, France, juin 2004 4 4. Transport eploitation, France, juin 2003 6 5. Transport,

Plus en détail

Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication.

Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication. Mode d emploi base de données AIFRIS : déposer les propositions de communication. Pour déposer les propositions de communication, on va sur le site aifris.eu, On clique dans la colonne de droite sur la

Plus en détail

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée)

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée) SESSION DE FORMATION Gestion Commerciale 1 SOMMAIRE Les Clients... 4 Fiche CLIENT... 4 Fiche CLIENT- Paramètres... 4 Fiche CLIENT- Contacts... 5 Fiche CLIENT- banque... 5 Fiche CLIENT- Tarifs... 5 Fiche

Plus en détail

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ Auteur : S.& S. Etienne F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ TI-Nspire CAS Mots-clés : représentation graphique, fonction dérivée, nombre dérivé, pente, tableau de valeurs, maximum, minimum. Fichiers associés

Plus en détail

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés.

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés. Suites numériques 1ère STG Introduction : Intérêts simpleset composés. On dispose d un capital de 1 000 euros que l on peut placer de deux façons différentes : à intérêts simples au taux annuel de 10%.

Plus en détail

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous :

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous : Fiche professeur FMB 4 : ACOUSTIQUE TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : caractéristiques d un son, intensité, hauteur et timbre, niveau d intensité acoustique, période, fréquence, harmoniques,

Plus en détail

Optimisation des fonctions de plusieurs variables

Optimisation des fonctions de plusieurs variables Optimisation des fonctions de plusieurs variables Hervé Hocquard Université de Bordeaux, France 8 avril 2013 Extrema locaux et globaux Définition On étudie le comportement d une fonction de plusieurs variables

Plus en détail

FONCTIONS FINANCIÈRES

FONCTIONS FINANCIÈRES FONCTIONS FINANCIÈRES Les fonctions financières d Excel permettent de calculer des mensualités, des taux d intérêts, des durées, etc. À chaque fois, il faudra faire très attention au niveau de la durée

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Emprunts et financements

Emprunts et financements @2m Version du 12/04/2010 fiche guide pour axim 05.0-A Emprunts et financements Plan Les éléments du passif au BO (bilan d ouverture) Les emprunts en cours et prévus Les emprunts court terme, OCC, créances

Plus en détail

Editer un rapport en ligne

Editer un rapport en ligne Editer un rapport en ligne La fonction Rapports permet d'éditer des catalogues. Un catalogue répond à un besoin qu'il faut identifier avant de commencer la construction du rapport qui permettra de l'éditer

Plus en détail

Import d'écritures d'isagri vers COMPTABILITEEXPERT. I - Créer le dossier dans ComptabilitéExpert. II - Import comptabilité générale exercice N-1

Import d'écritures d'isagri vers COMPTABILITEEXPERT. I - Créer le dossier dans ComptabilitéExpert. II - Import comptabilité générale exercice N-1 Import d'écritures d'isagri vers COMPTABILITEEXPERT I - Créer le dossier dans ComptabilitéExpert Menu Fichier Dossier : bouton [Ajouter] Saisir le code Onglet «Signalétique» : Renseigner au moins la raison

Plus en détail

Tp n 1 : Notions de base sur Excel

Tp n 1 : Notions de base sur Excel Tp n 1 : Notions de base sur Excel 1) Généralités Après avoir ouvert le logiciel excel 2007, l écran se compose des éléments suivants : Bouton Microsoft Office Barre d outils accès rapide aux commandes

Plus en détail

Formules emprunts obligataires

Formules emprunts obligataires Formules emprunts obligataires Sommaire Formules emprunts obligataires1 I Emprunts obligataires avec obligations remboursées au pair (R=C)2 1 Cas général2 2 Annuités constantes3 3 Amortissements constants3

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Démonstrations exigibles au bac

Démonstrations exigibles au bac Démonstrations exigibles au bac On donne ici les 11 démonstrations de cours répertoriées comme exigibles dans le programme officiel. Toutes ces démonstrations peuvent donner lieu à une «restitution organisée

Plus en détail

GECOP : POUR UNE MEILLEURE GESTION SCOLAIRE.

GECOP : POUR UNE MEILLEURE GESTION SCOLAIRE. 1 GECOP : POUR UNE MEILLEURE GESTION SCOLAIRE. Par Mr Lahcen Baissa.Tél : 0672556601.émail : baissalahcen@hotmail.com 2 GECOP : MODE D EMPLOI. Introduction Ce logiciel vous garantie une meilleure gestion

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 (ES) ES : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes?

Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes? Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes? Ce texte est tiré d un article de D. Bayer et P. Diaconis Trailing the dovetail shuffle to its lair Ann. Appl. Prob. 992, vol 2, No 2, 294-33. Introduction

Plus en détail

Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés.

Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés. Calculs financiers (1) : intérêts simples, composés. 1. Intérêts simples Paul doit 10 000 à son fournisseur. Celui-ci lui accorde un crédit au taux annuel de 5% à intérêts simples (capitalisation annuelle).

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) L attention des candidats est attirée sur le fait que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

WINORPHY. L essentiel tout en évitant la surcharge dûe à une notice trop complète. I PRÉAMBULE

WINORPHY. L essentiel tout en évitant la surcharge dûe à une notice trop complète. I PRÉAMBULE WINORPHY L essentiel tout en évitant la surcharge dûe à une notice trop complète. I PRÉAMBULE Les capteurs connectés sont automatiquement reconnus par le logiciel : pas d intervention nécessaire pour les

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

Utilisation du logiciel de configuration 32H avec l interface HCOM-USB

Utilisation du logiciel de configuration 32H avec l interface HCOM-USB Utilisation du logiciel de configuration 32H avec l interface HCOM-USB 1. Introduction Le logiciel «32H» permet de configurer la gamme des transmetteurs et indicateurstransmetteurs «A puissance 3» compatibles

Plus en détail

Les emprunts indivis. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M

Les emprunts indivis. Administration Économique et Sociale. Mathématiques XA100M Les emprunts indivis Administration Économique et Sociale Mathématiques XA100M Les emprunts indivis sont les emprunts faits auprès d un seul prêteur. On va étudier le cas où le prêteur met à disposition

Plus en détail

GESTION ET SUIVI DES TACHES

GESTION ET SUIVI DES TACHES GESTION ET SUIVI DES TACHES Cette option doit vous permettre de mettre en place au sein de votre centre de formation un suivi des tâches administratives. Vous pouvez pour cela découper l activité administrative

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail