5 S COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON. vendre. M. Lynn Gaude!, LL.B. Yukon Public Legal Education Association

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 S COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON. vendre. M. Lynn Gaude!, LL.B. Yukon Public Legal Education Association"

Transcription

1 5 S COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON -, 1 A vendre M. Lynn Gaude!, LL.B. Yukon Public Legal Education Association lm

2 Yukon Public Legal Education Association C.P.2799 Whitehorse (Yukon) YIA 5K (De l'extérieur de Whitehorse, téléphonez àfrais virés.) La Yukon Public Legal Education Association est une société à but non lucrati f dont le mandat est de renseigner la population du Yukon au sujet de la loi. Elle est financée par le ministère de la Justice du Canada et par le ministère de la Justice du Yukon. Version française et contribution financière: Bureau des services en français Ministère du Conseil exécutif Gouvernement du Yukon Copyright 1992 Les gens intéressés à reproduire le présent document à des fins non commerciales sont encouragés à le faire, à condition d'indiquer qu'il s'agit d'une publication de la YPLEA. Une lettre ou un simple appel téléphonique suffira pour vous assurer que l'information livrée dans le présent document est encore valable. ISBN Conception et mise en page: Horizon Graphies, Whitehorse

3 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON M. Lynn Gaudet, LL.B. Yukon Public Legal Education Association 1992

4

5 Table des matières Chapitre 1 LE COÛT RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE _ 1 Chapitre 2 UN APERÇU DE LA TRANSACTION DANS SON ENSEMBLE 6 Chapitre 3 COMMENT PRÉSENTER UNE OFFRE 11 Chapitre 4 COMMENT FINANCER L'ACHAT 15 Chapitre 5 LE RÔLE DE L'AGENT D'IMMEUBLES - 18 Chapitre 6 LE BUREAU D'ENREGISTREMENT DES TITRES DE BIENS-FONDS _ Chapitre 7 AVEZ-VOUS BESOIN DES SERVICES D'UN AVOCAT Annexe A AFFIDAVIT DU VENDEUR/DE LA VENDEUSE 40 Annexe B GLOSSAIRE DE TERMES JURIDIQUES

6 Dans la présente brochure, le terme «acheteur» désigne la personne qui achète la résidence, et le terme «vendeur» désigne celle qui vend la résidence. Pour ne pas alourdir le texte, nous nous conformons à la règle qui permet d'utiliser le masculin avec une valeur neutre.

7 Cher lecteur, La présente brochure s'adresse à ceux et à celles qui prévoient acheter ou vendre une résidence. Elle décrit les diverses étapes d'une vente classique. Cependant, les renseignements qu'elle contient ne s'appliquent pas à la vente de maisons mobiles, à moins que celles-ci ne soient comprises dans la vente d'un terrain. Notre objectif principal est de faire de vous des consommateurs mieux avertis quant aux services qu'offrent les avocats et les agents d'immeubles. Par conséquent, la présente brochure n'est pas un guide expliquant, étape par étape, comment acheter une propriété sans l'aide de qui que ce soit. Les transactions immobilières varient tellement d'une à l'autre qu'il nous aurait été impossible de fournir des directives précises au sujet des documents requis, tout en produisant une brochure brève et facile à lire. Si vous avez l'intention de vous occuper vous-même des modalités administratives que nécessite une transaction immobilière, lisez d'abord la présente brochure et assurez-vous de bien comprendre tous les aspects de la transaction. Préparez ensuite un brouillon de tous les documents, et consultez au moins un avocat en droit immobilier afin de discuter des étapes que vous entendez suivre et de relever les risques que vous prenez, le cas échéant, étant donné les circonstances. La présente brochure contient des renseignements généraux de nature juridique et ne saurait remplacer l'avis de conseillers juridiques dans le cadre d'une transaction en particulier. Si vous avez besoin d'aide ou de plus amples renseignements, veuillez vous reporter à la liste d'organismes offrant des services d'aide, qui se trouve à la page 47. Le glossaire, que vous trouverez à l'annexe B, contient la définition de tous les termes juridiques utilisés dans la présente brochure. Si vous avez d'autres questions, veuillez faire appel au service d'information juridique (Law Line), au De l'extérieur de Whitehorse, composez le Bonne lecture!

8

9 Chapitre 1 LE COÛT RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE Pour la plupart des gens, l'acquisition d'une résidence constitue l'achat le plus important de leur vie. Il s'agit d'une décision à ne pas prendre à la légère. Outre les obligations légales que vous prenez lorsque vous présentez une offre d'achat pour une résidence, la transaction comporte de nombreux aspects financiers qui peuvent coûter plus que prévu. Lorsque vous tentez de déterminer si vous pouvez vous permettre d'acheter une résidence en particulier, vous devez être au courant des frais qui doivent être couverts dès le début de la transaction. Dans le présent chapitre, nous allons traiter des frais qui viennent souvent s'ajouter au versement initial. Mais tout d'abord, parlons un peu du versement initial. Si vous avez l'intention de demander un prêt hypothécaire, vous devrez faire un versement initial d'au moins la p. 100 du prix d'achat, à moins qu'il ne s'agisse pour vous de l'achat d'une première propriété. En effet, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) offre un programme grâce auquel les acheteurs d'une première résidence peuvent faire un versement initial représentant aussi peu que 5 p. 100 du prix d'achat. Normalement, vous ne pouvez emprunter l'argent nécessaire au versement initial. Il est évident que plus le montant du versement initial est considérable, moins élevé sera le montant du prêt hypothécaire, ce qui permettra de réduire sensiblement le montant total des intérêts que vous devrez rembourser au fil des années. En plus du versement initial... En plus du versement initial, il faut souvent prévoir certaines autres dépenses s'inscrivant dans le cadre de l'achat d'une résidence, dont les suivantes. Honoraires d'avocat Si un avocat s'occupe de l'aspect juridique de la transaction (voir le chapitre 7), vous devrez verser les honoraires professionnels qui s'appliquent. Dans le cas d'une transaction standard (requérant un prêt hypothécaire), vous pouvez vous attendre à payer 1 p. 100 du prix d'achat en honoraires d'avocat. Donc, si vous retenez les services d'un avocat pour l'achat d'une maison de $, 1 1, ~endre COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

10 LE coût RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE vous devrez payer des honoraires d'environ 800 $. À cela s'ajoutent les débours de l'avocat et la TPS (taxe sur les produits et services) sur le montant des honoraires. Débours Les débours sont des frais remboursables que l'avocat engage en votre nom pour préparer la transaction comme il se doit, entre autres pour obtenir un état de taxes ou pour enregistrer le transfert au Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds. En moyenne, les débours s'élèvent à environ 200 $ (sans compter les frais d'arpentage). Taxes L'acheteur doit verser les taxes exigibles pour la partie de l'année civile pendant laquelle il est propriétaire. Si la vente a lieu après le 2 juillet, il est probable que le vendeur ait déjà payé les taxes. Dans ce cas-ci, l'acheteur doit verser au vendeur la part qu'il lui doit. Si la vente a lieu avant le 2 juillet, il incombe à l'acheteur de veiller à ce que le vendeur paie sa part des taxes, car c'est l'acheteur qui sera, au sens de la loi, responsable d'acquitter le montant des taxes à payer au 30 juin. Droits d'approbation du prêt hypothécaire Il est possible que la banque exige des frais pour traiter la demande de prêt hypothécaire. L'approbation de la SCHL entraîne également certains frais. Vous êtes invité à vous renseigner auprès de votre banque et de la SCHL afin d'obtenir le montant exact de ces frais. Assurance-hypothèque Lorsque l'acheteur dépose un versement initial inférieur à 25 p. 100 du prix d'achat, on considère que le prêt hypothécaire est à proportion élevée, et l'acheteur doit verser à la banque, à titre d'assurance-hypothèque, un certain pourcentage du montant total du prêt hypothécaire. Il est toutefois possible d'ajouter cette dépense aux versements mensuels. Évaluation Avant d'approuver votre assurance-hypothèque, la banque peut demander à ce que la propriété soit évaluée. Cette évaluation, qui coûte entre 200 $ et 300 $, est nécessaire si vous empruntez auprès de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Assurance-vie Si vous le désirez, vous pouvez souscrire une assurance-vie, de telle sorte que le prêt hypothécaire sera automatiquement remboursé, advenant votre décès en tant que propriétaire. Cependant, cette assurance-vie n'est pas obligatoire. 2 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

11 LE COÛT RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE Crédit de taxes Si vous payez vos taxes mensuellement à la banque, en même temps que les versements sur votre prêt hypothécaire, il est possible que vous deviez verser à la banque un crédit de taxes pour veiller à ce que la somme que vous lui payez soit suffisante pour couvrir le montant des taxes annuelles, lorsque celles-ci viendront à échéance. Assurance de biens L'acheteur doit souscrire une assurance de biens sur la propriété à compter de la date où le titre de propriété change de mains. Lorsqu'elle consent un prêt hypothécaire, la banque exige que la propriété soit couverte par une assurance de biens. On se procure ce type de police d'assurance, qui peut coûter quelques centaines de dollars par année, directement auprès des compagnies d'assurance. Certificat de localisation S'il n'existe aucun certificat de localisation à jour, l'acheteur a le choix de faire arpenter la propriété, ou de faire mettre à jour les données d'un arpentage antérieur. Il est possible que la banque exige un certificat de localisation avant de vous consentir un prêt hypothécaire. L'arpentage sert à déterminer avec exactitude les limites de la propriété. C'est la seule façon de s'assurer que la clôture, la remise ou la résidence elle-même se trouve sur votre propriété, et que les structures appartenant à votre voisin n'empiètent pas sur votre terrain. Attendez-vous à devoir débourser environ 500 $ pour un certificat de localisation. Réparations Il est possible que l'acheteur doive effectuer certains travaux afin que la propriété respecte les normes qu'exige la compagnie d'assurance. Électroménagers Les électroménagers, comme le réfrigérateur et la cuisinière, ne sont pas inclus dans la vente, sauf en cas d'indication contraire dans la convention provisoire. Frais de rajustement quant au combustible Normalement, l'acheteur dédommage le vendeur pour le cornbustible laissé sur la propriété, notamment dans les réservoirs à combustible. Bien que les parties intéressées puissent négocier cette modalité, le vendeur fait habituellement remplir les réservoirs à combustible, et l'acheteur paie pour le contenu des réservoirs. COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON 3

12 LE coût RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE Renseignements sur les bâtiments N'importe qui peut se procurer auprès du service de l'inspection des bâtiments (Building Inspection Department) de la ville de Whitehorsc, moyennant 25 $, un relevé informatique faisant état de tous les permis de construction, de travaux de plonlberie ou de chauffage au bois délivrés pour une propriété en particulier. Pour les propriétés situées à l'extérieur des limites de la ville de Whitehorse, il est possible d'obtenir ces renseignements auprès de la Direction de la sécurité publique du gouvernelnent du Yukon. Les renseignements conservés par la Direction ne sont pas nlis à la disposition du public en général, et seul un avocat ou un agent d'immeubles agissant en votre nom peut y avoir accès. Dans quelle mesure la maison est-elle isolée, et avec quoi? C)o Le système d'égout et d'alimentation en eau de la maison est-if défectueux? 0 La maison vaut-elle le prix demandé? À combien s'élèvent les frais annuels de chauffage et de services publics? À combien s'élèvent les taxes? r~ Est-ce que les permis correspondent à ce qui se trouve sur la propriété? oc) ~-) 0 l_ o La propriété est-elfe visée par certaines restrictions en matière de zonage? Les fondations et la structure des bâtilnents sont-elles solides? Lors de l'achat d'une résidence, la plupart des gens engagent des dépenses du genre de celles décrites aux pages précédentes. Il arrive souvent qu'il faille également ajouter à cela les frais de déménagenlent et les frais de raccordement des services publics, comlne l'électricité et le téléphone. Il est extrêlnement iinportant que vous inspectiez la propriété de fond en colnble et que vous posiez toutes vos questions avant de présenter une offre d'achat. Comnle nous le verrons au chapitre 3, une fois acceptée par le vendeur votre 4 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

13 LE coût RÉEL DE L'ACHAT D'UNE RÉSIDENCE offre constitue une convention qui oblige légalement. Si vous avez des questions bien précises, l'agent d'immeubles est tenu de vous répondre en toute honnêteté. S'il vous fournit des renseignements inexacts, il peut être possible d'obtenir une compensation de la part du vendeur. Donc, essayez d'en apprendre le plus possible avant de présenter votre offre. COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON 5

14 Chapitre 2 UN APERÇU DE LA TRANSACTION DANS SON ENSEMBLE Lors de la vente d'une résidence, la transaction juridique qui a lieu au Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds correspond au transfert du bien-fonds proprement dit, c'est-à-dire du titre de propriété du terrain. On fait référence à la maison située sur la propriété en tant qu' «amélioration» apportée au terrain. l~es améliorations incluses dans le transfert se linlitent à celles énumérées dans la convention signée par l'acheteur et le vendeur (la «convention provisoire»). Sauf en cas d'indications contraires, seuls sont inclus les éléments reliés en permanence au terrain. L,es élérnents mobiles sont exclus. Le Bureau d'enregistrement des titres de biensfonds, situé à Whitehorse, conserve le titre original de toutes les propriétés situées au Yukon. l\vec les documents nécessaires ct une fois les droits exigibles acquittés, le Bureau d'enregîstrement des titres de biens-fonds inscrira le nom du nouveau propriétaire ct les détails de toute hypothèque grevant la propriété. (Pour de plus anlples renseignements au sujet du rôle du Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds, consultez le chapitre 6.) Dans une transaction iinmobilière, le terme «acheteur» désigne habituellement la personne qui achète la propriété. On utilise le tenne «vendeur» pour désigner la personne qui vend la propriété. Règle générale, la vente de biens imnl0biliers conlprend les trois contrats suivants. 1. lja convention d'inscription. Il s'agit du contrat entre le vendeur et l'agent d'immeubles établissant leurs obligations ct leurs droits respectifs concernant la visite de la Inaîson, le courtage, etc. Le chapitre 5 traite du rôle de l'agent d' iln I11eubles. 2. l~a convention entre le vendeur et l'acheteur établissant les conditions de la vente. Cette convention est connue sous différents nools. La plupart du teinps, on l'appelle «convention provisoire» ou «convention d'achat-vente». Ce contrat est un docuinent essentiel, établissant les obligations et les droits légaux du vcndeur ct de l'acheteur. l.je chapitre 3 traite en détail de la convention provisoire. 6 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

15 .!!!!.~ERÇU DE LA TRANSACnON DANS SON ENSEMilLE La convention provisoire est d'abord considérée comine une offre d'achat, dès que l'acheteur la signe. Cette convention n'oblige légalement qu'une fois signée par le vendeur. Elle devient alors le contrat écrit établissant les détails sur lesquels les parties s'entendent pour la vente de la propriété. Ces conventions sont souvent imprimées sur des fomlulaires standard. Les agents d'immeubles et les avocats utilisent des formulaires. Cependant, ces fonnulaires ne sont pas la solution à tous les problèmes. Ils présentent seulement une façon pratique de coucher sur papier les points sur lesquels s'entendent acheteurs et vendeurs. Les conditions stipulées sur le formulaire peuvent toujours faire l'objet de discussions et de négociations entre les parties avant la signature du formulaire. Toutes les clauses contenues dans ces formulaires peuvent être modifiées, ct il est possible d'ajouter des clauses supplémentaires. Le doèument ne prend la valeur d'une convention qu'après que les deux parties y ont apposé leur signature. Après quoi, aucune modification ne peut y être apportée unilatéralement. 3. La convention hypothécaire entre l'acheteur et la banque. (Bien que le crédit puisse parvenir d'autres sources, cornme une société de crédit ou même le vendeur, dans la plupart des cas, le financement est assuré par les banques. C'est pourquoi nous utilisons le terme «banque» pour désigner la partie qui fournit le crédit pour l'achat de la propriété.) Le terme «créancier hypothécaire» désigne la partie qui consent le prêt hypothécaire. Le créancier hypothécaire imposera certaines exigences afin de protéger le bien donné en nantissenlcnt. Entre autres, il exigera que l'acheteur souscrive une assurance et ohticnnc un certificat de localisation. Le chapitre 4 traitc plus en détail du tïnanceiticnt. Conclusion de la transaction La «date de transfert de la propriété» (égafclnent appeléc «date d'occupation») est celle à laquelle on règle tous les aspects juridiqucs ct financiers du transfert, et que l'on enregistre auprès du Bureau d'cnregistrelnent des titres de hiens- fonds tous les documents nécessaires au transfert de titre de propriété. Habituellement, c'est également le jour où l'acheteur obtient les clés de la propriété. Bien avant la date de transfert de la propriété, le vendeur doit fournir à l'acheteur un document de transfert notarié, dûnlent signé devant ténloin par le propriétaire inscrit ou les propriétaires inscrits. C'est ce qu'on appelle le formulaire «Tran~~ferofLand». Si la propriété n'est grevée d'aucune hypothèque et que le titre de propriété est tout à fait lihrc, le vendeur doit également produire le duplicata du certificat de titre (OCT). COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON 7

16 UN APERÇU DE LA TRANSACnON DANS SON ENSEMBLE Le vendeur doit également, avant la date de transfert de la propriété, libérer le titre de toute charge, telle que de l'hypothèque. En réalité, le vendeur a habituellelnent besoin des fruits de la vente pour rembourser le solde de son prêt hypothécaire. C'est pourquoi les avocats ont recours à un système leur permettant de s'échanger des documents et des fonds selon le principe de «condition expresse». Par exemple, l'avocat du vendeur fera parvenir le document de transfert à l'avocat de l'acheteur à la condition expresse que ce document ne soit enregistré Les trois contrats faisant normalement partie d'une vente de biens immobiliers 1 Vendeur 1 1Agent d'immeubles 1 Banque (créditeur hypothécaire) 8 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

17 UN APERÇU DE LA TRANSACnON DANS SON ENSEMBLE qu'une fois que la banque de l'acheteur aura versé dans le compte en fiducie de l'avocat de l'acheteur tous les fonds permettant de conclure la transaction. En vertu des règles régissant leur profession, les avocats sont tenus de respecter ces conditions expresses. En plus du formulaire de transfert proprement dit, il est possible que le vendeur doive fournir d'autres documents, selon la nature des charges grevant la propriété et selon les particularités de la situation (ex. : si quelqu'un est locataire des lieux). Si l'acheteur retient les services d'un avocat, ce dernier demandera au vendeur de fournir une déclaration sous serment (un affidavit) indiquant qu'il est «non résident» en vertu de la Loi de l 'Ïfnpôt sur le revenu, et qu'il ne doit pas de TPS. Cet affidavit protège l'acheteur contre les effets des lois fédérales pouvant rendre l'acheteur responsahle si un vendeur non résident ne verse pas au gouvernement fédéral les taxes qu'il pourrait devoir dans le cadre de la vente, en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu ou de la Loi sur la taxe d'accise. L'avocat de l'acheteur exige également du vendeur un affidavit concernant l'état civil du vendeur afin de protéger l'acheteur contre les effets des dispositions de la Loi sur le patrimoine familial et l'obligation alinzentaire, car un vendeur légalement marié n'a pas le droit de vendre la résidence familiale sans le consentement de son conjoint. Vous trouverez à la page 32 un exenlple d'affidavit du vendeur contenant les dispositions indiquant le statut de résident et l'état civil du vendeur de même qu'une disposition quant à l'absence de TPS à payer. Avant de signer ce document technique, il faut demander conseil à un avocat en droit immohilier. Le fait de fournir une fausse déclaration sous serment constitue un crime, et le vendeur doit comprendre exactement ce pourquoi il prête serment, à défaut de quoi il risque d'avoir à en suhir les conséquences, comnle dc devoir payer une anlcnde ou une S0l11nlC due. De façon générale, l'avocat de l' achcteur veille à ce que tous les docunlents fournis par le vendeur soient en règle, prépare le contrat de financement (qui sc fait habituellement par voie d' hypothèque), encaisse lc prêt hypothécaire auprès de la banque, s'occupe de la comptabilité, verse les sommes dues à toutes les parties, et enregistre les docurnents en les livrant en nlain propre au Bureau d'enregistrement des titres de hiens-fonds avant la date de transfert de la propriété. (Le chapitre 7 décrit plus en détaille rôle de l'avocat.) C'cst donc à la datc de transfert de la propriété que sc fait le transfert de fonds et de documents, mais la nature des documents transférés dépend des circonstances particu]ières au transfert. Pour procéder à un transfert de biens-fonds sans l'aide d'un avocat, il faudra que le vendeur et l'acheteur en viennent à une entente, à savoir quand et où aura lieu COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON 9

18 UN APERÇU DE LA TRANSACnON DANS SON ENSEMBLE le transfert proprement dit des fonds et des documents, le jour du transfert de la propriété. Ce transfert peut se faire au Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds, de sorte que le document de transfert puisse être remis au Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds et enregistré le même jour. Cependant, n'oubliez pas qu'il est possible que le personnel du Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds ne puisse confirmer le transfert que le jour suivant le dépôt des documents. Bien entendu, le personnel du Bureau se réserve le droit de refuser tout document mal rempli. Puisque le vendeur a le droit de recevoir son argent le jour de la conclusion de la transaction, mais qu'il est recommandé que l'acheteur ne verse l'argent qu'une fois que le titre du bienfonds porte bien son nom, cette transaction doit être orchestrée avec soin avec le Bureau d'enregistrement des titres de biens-fonds, si la transaction se fait sans l'aide d'avocats. l 0 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

19 ~O'''''''''''''IAI.I -._......_ -..-._.~-_.."'-- ~._--_ Chapitre 3 COMMENT PRÉSENTER UNE OFFRE Il incombe à l'acheteur de présenter une offre au vendeur, et cela se fait habituellement sur un formulaire standard contenant toutes les conditions et dispositions usuelles d'une offre d'achat de bien-fonds. Une fois signée par le vendeur, indiquant ainsi qu'il accepte l'offre, ce formulaire devient une convention provisoire, c'est-à-dire le contrat principal liant l'acheteur et le vendeur dans le cadre de la vente. Le document est d'abord signé par l'acheteur. À ce moment, il constitue une offre voulant que l'acheteur propose au vendeur d'acheter la propriété, selon les conditions établies dans le document "'..."' ~~~ ;::= ~ :- _"""'" 1 "'"..._ _ sr! ~ _ _-----~ \. =-:=..:.':=:.-::-:..--.:=t.-=--=--=-...::=:.::.:---::=----::::::~_= =-= ~-..._~..._ _---"---_ ~~ ;==:..::::=E="=~==.:...s=o ==.=:.::._...::..~~== = ~ ==.=::-~===-=.::.=-_ Si le vendeur désire accepter l'offre, il signe alors le document, qui dès ce moment oblige légalement les deux signataires. Rien n'oblige le vendeur à accepter la première offre, ni aucune des offres d'achat qui lui est présentée, et il peut choisir d'attendre pour analyser les autres offres qu'il recevra.._...,-_ ~...~_.._.._ _..._...-.._... ~-_ _._--_ ~"" ,..., _-.._...-._.~_._.._._ -..-~, a-~.=:--=-7-===-~:=.:=..=..==~=:.:.~ :::...-=:-... ~ ~l=~;;;;~_=.:::r::~i:=;=4~;:--:.::---- l "-.-::=-.-:=..:-.::::=:-:.::::--==-=:.:=--= ~ _ _-- --~..._ I _-_..._ _~ ~! " ~fi..._... : ==.:;::-:_==:~~-:.:-~====.::=E=_~:.-:== =':.~~.:::.~===-~ _ _-: _--~._--~._~------_..._-- _ ~ Il est recommandé que l'acheteur consulte un avocat en droit immobilier avant de présenter son offre. L'avocat est en mesure de conseiller l'acheteur sur les détails de l'offre qu'il entend présenter, et sur la formulation de toute clause «sous réserve» qui protégera l'acheteur. Dispositions de l'offre Il est absolument essentiel que l'acheteur et le vendeur comprennent toutes les dispositions de la vente, c'est-à-dire toutes les clauses du formulaire standard. COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON Il

20 COMMENT PRÉSENTER UNE OFFRE L'acheteur et le vendeur peuvent également négocier la modification de certaines clauses standard afin que la convention reflète mieux les modalités de la transaction. Voici quelques-unes des dispositions faisant partie de la plupart des conventions. Prix d'achat Il s'agit du montant à payer par l'acheteur pour acquérir la propriété. L'acheteur peut faire n'importe quelle offre, et le vendeur est libre de l'accepter ou de la refuser pendant la période pour laquelle elle demeure valable. Date limite d'acceptation L'acheteur peut indiquer clairement jusqu'à quand (date et heure) l'offre demeure valable. Si l'offre n'est pas acceptée avant la date limite, aucun contrat ne lie les parties, et l'acheteur n'a aucune obligation face au vendeur. Le vendeur peut présenter une contre-offre (voir la page 14). Il arrive souvent que l'acheteur n'accorde au vendeur qu'un court délai pour répondre à l'offre (ex. : 48 ou 72 heures). Éléments visés par la transaction Afin d'éviter tout désaccord, l'offre doit décrire avec précision quels sont les éléments faisant l'objet de la transaction. Sauf en cas d'indication contraire dans l'offre proprement dite, la transaction vise seulement les éléments reliés en permanence au terrain, comme la résidence, la clôture et l'entrée sur le terrain. Beaucoup d'autres éléments peuvent être la cause de malentendus, comme les remises, les serres et toute autre dépendance. Si ces structures sont incluses dans la transaction, l'offre doit le stipuler clairement. De plus, la résidence ne comprend que les articles qui y sont spécialement installés et qui ne peuvent en être retirés. Donc, à moins que la convention ne contienne une clause spéciale à cet effet, la transaction ne comprend pas les articles comme les électroménagers, les rideaux, les contre-fenêtres et les appareils d'éclairage. Comme on peut le constater, il est important que le vendeur et l'acheteur expriment clairement ce que la transaction contient, selon eux. Si certains électroménagers doivent être inclus dans la transaction, on devrait les identifier dans la convention en indiquant leur numéro de série ou en fournissant une description (ex. : «le lave-vaisselle, le réfrigérateur et la cuisinière se trouvant dans la maison, le jour de l'inspection»). Autrement, le vendeur est libre de céder les électroménagers de son choix. Conditions L'offre établira vraisemblablement les conditions s'appliquant à la vente. En joignant les conditions à l'offre, l'acheteur tente de s'assurer qu'il n'est pas tenu de conclure la transaction si certaines conditions, par exemple l'obtention d'un 1 2 COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON

21 COMMENT PRÉSENTER UNE OFFRE prêt bancaire, ne sont pas remplies. L'acheteur est tenu de faire tout ce qui est en son pouvoir pour remplir ces conditions. Tant l'acheteur que le vendeur peut poser des conditions à la convention. Par exemple, l'acheteur peut indiquer que l'offre d'achat n'est valable que si les résultats de l'inspection de la structure ou du système électrique du bâtiment sont satisfaisants, alors que le vendeur peut déclarer qu'il acceptera l'offre d'achat à condition qu'elle soit approuvée par un tiers, comme son conjoint ou un locataire. Dépôt L'acheteur verse habituellement un dépôt au moment de présenter son offre. Ce dépôt est remis à l'agent d'immeubles qui le garde dans un compte «en fiducic» jusqu'à ce que le vendeur ait accepté l'offre. À ce moment, le dépôt sera débité du prix d'achat. Si l'offre est refusée, ou si l'une ou l'autre des conditions de l'offre ne peut être remplie, l'acheteur récupère son dépôt. Une fois remplies les conditions posées par l'acheteur, la convention oblige légalement les parties, et l'acheteur qui néglige de mener la transaction à terme risque de perdre son dépôt. Le vendeur dispose également d'autres recours advenant que l'acheteur ne donne pas suite à son offre. Date de transfert de la propriété Il s'agit de la date à laquelle le titre de propriété est porté au nom dc l' achcteur, le vendeur reçoit son argent, et l'hypothèque est enregistrée. C'est ce qu'on appelle également la «date d'occupation». Tous les frais de rajustement, par exemple pour le combustible et les taxes, sont réglés à cette date, et tous les risques et toutes les responsabilités, par exemple aux fins des assurances, sont pris en charge par l'acheteur. En présentant ou en acceptant une offre, les parties devraient prévoir, avant la datc de transfert de la propriété, un délai raisonnable pour l'exécution des modalités administratives. Il faut généralclnent deux semaines avant que la banque n'approuve lc financernent, et encore trois semaines pour lc traitelnent des aspects juridiques du transfert. Date de prise de possession C'est à cettc date que l'acheteur prendra possession des lieux, c'est-à-dire qu'il obtiendra les clés de la maison et le droit de s'y installer. Cette date coïncide souvent, mais pas nécessairement, avec la date de transfert de la propriété. Clause de délais fixés Il arrive qu'une offre porte la Inention «délais fixés, condition essentielle». Cela signifie que les dates mentionnées dans le contrat, comme la date de transfert de la propriété, ne peuvent être renégociées. (Si, plus tard, l'entente ne peut être conclue avant la date de transfert de la propriété, il est possible de poursuivre la COMMENT ACHETER OU VENDRE UNE RÉSIDENCE AU YUKON 13

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi.

Acte de vente : Document juridique qui transmet le titre de propriété de l'immeuble du vendeur à l'acheteur et en fait foi. Glossaire des prêts Acompte : Montant en espèces que l'acheteur doit verser au vendeur pour prouver sa bonne foi. Si l'offre est acceptée, l'acompte est affecté à la mise de fonds. Si l'offre est subséquemment

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau).

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). PROMESSE D ACHAT La présente promesse d achat est conclue entre : l' «acheteur» (nom), (domicile actuel) (téléphone, domicile) (avec coacquéreur) (nom) domicile actuel) (téléphone, domicile) et le «vendeur»

Plus en détail

Le processus de vente résidentielle

Le processus de vente résidentielle Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus de vente résidentielle Cette brochure vous aidera à comprendre le processus de vente immobilière

Plus en détail

Conseils utiles pour les clients qui font des transactions immobilières

Conseils utiles pour les clients qui font des transactions immobilières Le contenu de ce document est offert à titre éducatif et informatif seulement et ne remplace en aucun cas des conseils juridiques. Ce document a pour but de souligner des éléments clés des et commerciales.

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE Les présentes lignes directrices sont fournies par la SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE, pour les

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

Royal (Jordan) Inc RE/MAX. Marché d acheteur. Marché de vendeur. C est lorsque la demande diminue que le surplus

Royal (Jordan) Inc RE/MAX. Marché d acheteur. Marché de vendeur. C est lorsque la demande diminue que le surplus ACHETER DANS UN MARCHÉ DE VENDEUR OU MARCHÉ ACHETEUR Marché d acheteur On reconnaî t un marché d acheteur à l augmentation marquée de l inventaire des maisons à vendre qui résulte en plus d acheteurs que

Plus en détail

LE PETIT PROPRIETAIRE

LE PETIT PROPRIETAIRE Prospectus concernant les prêts hypothécaires sociaux accordés par la s.a. LE PETIT PROPRIETAIRE agréée par la région Bruxelles-Capitale inscrite en vertu d'une décision de la Commission bancaire, financière

Plus en détail

Offre d achat propriété résidentielle*

Offre d achat propriété résidentielle* Offre d achat propriété résidentielle* (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : Téléphone (jour) : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Téléphone (jour): Téléphone (jour):

Plus en détail

INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES

INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 April 2015 - 2 - INITIATIVE CIBLÉE POUR LES TRAVAILLEURS ÂGÉS EXIGENCES

Plus en détail

Le processus d achat résidentiel

Le processus d achat résidentiel Ce guide a été produit grâce à la généreuse contribution de l Alberta Real Estate Foundation Le processus d achat résidentiel Cette brochure vous aidera à comprendre le processus d achat immobilier résidentiel.

Plus en détail

MONOPOLY Règles de Tournoi:

MONOPOLY Règles de Tournoi: MONOPOLY Règles de Tournoi: OBJECTIF L'objectif du jeu est de devenir le joueur le plus riche en achetant, en louant et en vendant des propriétés. Essayez d acheter toutes les propriétés appartenant à

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement (EPL)

Encouragement à la propriété du logement (EPL) Encouragement à la propriété du logement (EPL) Guide explicatif concernant la demande d un versement anticipé Objectifs de ce document Ce document, qui complète la formule "Demande de versement anticipé"

Plus en détail

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur»)

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur») ACCORD DE PRÊT INTERVENU CE jour du mois de 20. N o de prêt du Prêteur : ENTRE : La Société canadienne d'hypothèques et de logement ou Un prêteur approuvé par la Société canadienne d'hypothèques et de

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL Numéro de dossier 120514B ENTRE : Nicole Leblanc Léo Ferré 4545 rue des Sitelles, Montréal, Qc, T.P.S. # : 145111191 T.V.Q. #

Plus en détail

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride?

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? R- L achat immobilier en Floride est une belle opportunité d investissement. Que ce soit pour diversifier vos actifs, créer une plus-value, profiter de

Plus en détail

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit :

Inutilisable pour. une transaction. Spécimen. Elle est située sur un terrain loué appartenant à et décrit comme suit : FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 PROMESSE D ACHAT MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ Inutilisable pour NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier 2015. 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Jugements 2013 ACRONYMES ET EXPRESSIONS 2 APERÇU 3

Jugements 2013 ACRONYMES ET EXPRESSIONS 2 APERÇU 3 ACRONYMES ET EXPRESSIONS 2 APERÇU 3 FOIRE AUX QUESTIONS 4 1. J ai obtenu un jugement de la cour pour recouvrer une créance non réglée. Dois-je recourir aux services d un avocat? 4 2. Quelle est la différence

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

OFFRE D'ACHAT. (ci-après appelée l'a Offre»)

OFFRE D'ACHAT. (ci-après appelée l'a Offre») OFFRE D'ACHAT (ci-après appelée l'a Offre») Par : NOMISOCIÉTÉ : re~résentée Dar : ADRESSE (ci-après appelée Il) À: GILLES BESNER, BESTRUST, SELON JUGEMENT (ci-après appelée le ) L'acheteur offre par les

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

La fermeture du dossier de succession

La fermeture du dossier de succession Bureau du tuteur et curateur public La fermeture du dossier de succession L administration d une succession Guide pratique 4 Bureau du tuteur et curateur public du Yukon Sources d information Whitehorse

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016

SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 SERVICES D EMPLOI EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 Veuillez soumettre : l'état des revenus et des dépenses 2015-2016 des

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

- et - CONDITIONS DE VENTE DU SYNDIC

- et - CONDITIONS DE VENTE DU SYNDIC Dans l'affaire de la faillite de : Centre du Pneu M.C. inc. Débitrice - et - DEMERS BEAULNE INC. Syndic CONDITIONS DE VENTE DU SYNDIC Voici les conditions de vente de DEMERS BEAULNE INC. Les conditions

Plus en détail

PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES

PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES AVIS N O 2 RELATIF AU RISQUE DE MARCHÉ Août 2014 PLACEMENTS EN PRÊTS HYPOTHÉCAIRES INDIVIDUELS ET EN BLOCS DE CRÉANCES HYPOTHÉCAIRES Contraintes réglementaires en vertu de la Loi sur les caisses populaires

Plus en détail

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers

Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Parcs de maisons mobiles et zones résidentielles à baux fonciers Renseignements contenus dans la brochure La Loi sur la location à usage d habitation (la Loi) s applique à la plupart des logements locatifs,

Plus en détail

Inutilisable. transaction. Spécimen

Inutilisable. transaction. Spécimen Inutilisable FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Royal LePage Guide à l intention de l acheteur

Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Royal LePage Guide à l intention de l acheteur Le «Guide à l intention de l acheteur» a été préparé par les agents immobiliers de Royal LePage afin de vous

Plus en détail

STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ

STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ STRATÉGIE DE COPROPRIÉTÉ FAISANT APPEL À L ASSURANCE MALADIES GRAVES SUN LIFE Aidez vos clients propriétaires d entreprise à fidéliser leurs meilleurs employés. Stratégie de copropriété faisant appel à

Plus en détail

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec

Avis légal. I 2 FISCALLIANCE 2011 L Incorporation des Courtiers Immobiliers du Québec Avis légal L incorporation des courtiers est un sujet très complexe, lequel ne saurait évidemment être traité en profondeur dans le présent document. Ce fascicule vise à sensibiliser les courtiers quant

Plus en détail

Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé

Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé complétant la formule "Demande de versement anticipé" dans le cadre de la loi sur l'encouragement à la propriété du logement.

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Version 01.01.2015 Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle De quoi s'agit-il? Pour financer la propriété d'un logement pour vos propres besoins, vous pouvez retirer

Plus en détail

Glossaire des termes du marché boursier

Glossaire des termes du marché boursier des termes du marché boursier Action Titre représentatif d'une participation ou d'une part de propriété dans une entreprise, qu'il s'agisse d'une action ordinaire ou privilégiée. Action cotée en bourse

Plus en détail

Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès

Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès Le 7 juin 2004 Affaires juridiques et fiscales Les impôts n'expirent jamais et sont même héréditaires Le pouvoir de percevoir et d'exiger le recouvrement des créances fiscales avant et après le décès Hélène

Plus en détail

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience.

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience. Comment se préparer à une audience Introduction Vous avez produit une demande à la Régie du logement, ou reçu copie d'une demande. Que vous soyez demandeur ou défendeur, il est important de bien se préparer

Plus en détail

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire

La rente viagère. I. Définition et principes. 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La rente viagère I. Définition et principes 1. La vente en viager est un contrat aléatoire La vente en viager est la vente d'un bien dont le vendeur (le crédirentier) cède la pleine ou la nue-propriété

Plus en détail

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements

Plus en détail

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia Achat de marchandises ou de stock Montant payé pour l achat de matières premières, de produits semi-finis et de produits finis en vue de les vendre ultérieurement. Achats Prix versé à des fournisseurs

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ DIVISE FRACTION D UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DÉTENU EN COPROPRIÉTÉ DIVISE NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF COPROPRIÉTÉ

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD")

ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS L'ACCORD) ACCORD EUROPÉEN SUR UN CODE DE CONDUITE VOLONTAIRE RELATIF À L'INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE CONCERNANT LES PRÊTS AU LOGEMENT (CI-APRÈS "L'ACCORD") L'accord a été négocié et adopté par les associations

Plus en détail

CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT

CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT Annexe I CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT Un exemplaire de la convention de subordination de prêt qui doit être présentée à l ACFM en trois copies si des créances de rang inférieur sont incluses dans

Plus en détail

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur à un mineur. Le rapport

Plus en détail

Manuel du tarif et de la facturation. 6. Dépens et contributions

Manuel du tarif et de la facturation. 6. Dépens et contributions Manuel du tarif et de la facturation 6. Dépens et contributions Aide juridique Ontario Titre : Manuel de tarif et de la facturation Auteur : Les services aux avocats et paiements Dernière mise à jour :

Plus en détail

RÉNOVATIONS ONTARIO 2015 - Guide pour les propriétaires ÉTAPES 1.

RÉNOVATIONS ONTARIO 2015 - Guide pour les propriétaires ÉTAPES 1. RÉNOVATIONS ONTARIO 2015 - Guide pour les propriétaires ÉTAPES 1. 2. 3. 4. Remise du formulaire de demande complet, accompagné de tous les documents requis à la Division du logement social. Seulement les

Plus en détail

Le rôle de l exécuteur testamentaire

Le rôle de l exécuteur testamentaire Le rôle de l exécuteur testamentaire Bureau du tuteur et curateur public L administration d une succession Guide pratique 2 Bureau du tuteur et curateur public du Yukon Sources d information Whitehorse

Plus en détail

COUR SUPRÊME DU YUKON. DIRECTIVE DE PRATIQUE N O 21 Procédure successorale Directives concernant l'état de l'actif et du passif et la répartition

COUR SUPRÊME DU YUKON. DIRECTIVE DE PRATIQUE N O 21 Procédure successorale Directives concernant l'état de l'actif et du passif et la répartition COUR SUPRÊME DU YUKON DIRECTIVE DE PRATIQUE N O 21 Procédure successorale Directives concernant l'état de l'actif et du passif et la répartition Les lignes directrices suivantes pour la préparation d'un

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

La responsabilité civile et l'entreprise

La responsabilité civile et l'entreprise La responsabilité civile et l'entreprise Dans la présente rubrique, nous poursuivons notre étude de la responsabilité civile, cette fois-ci du point de vue d'un commerce ou d'une entreprise. Les questions

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel :

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel : CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL 1. PARTIES ENTRE : Représenté par : Courriel : 2. OBJET DU CONTRAT Les services de L'INSPECTEUR sont retenus par l'acheteur (LE

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

LES DISPENSES DE PROSPECTUS

LES DISPENSES DE PROSPECTUS LES DISPENSES DE PROSPECTUS 1 2 Qu est-ce qu une dispense de prospectus? 4 Pourquoi se prévaloir d une dispense? 4 7 Les conditions qu un émetteur doit remplir pour se prévaloir d une dispense de prospectus

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHECAIRES

DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHECAIRES A DIRECTIVES POUR LES PRETS HYPOTHECAIRES (à taux d'intérêt variable) Édition 2002 Pensionskasse Alcan Schweiz Bellerivestrasse 28/Postfach CH - 8034 Zürich 044 387 50 30 Contenu Art. 1 Art. 2 Art. 3 Art.

Plus en détail

Formule 15. [Inscrire le NID] DÉBITEUR HYPOTHÉCAIRE : [Inscrire le nom complet du débiteur hypothécaire] [nom du conjoint] [nom]

Formule 15. [Inscrire le NID] DÉBITEUR HYPOTHÉCAIRE : [Inscrire le nom complet du débiteur hypothécaire] [nom du conjoint] [nom] [Si prêt assuré en vertu de la LNH, ajoutez] Prêt fait en vertu de la Loi nationale sur l habitation Formule 15 HYPOTHÈQUE Loi sur l'enregistrement foncier, L.N.-B.1981, chap. L-1.1, art.25 Loi sur les

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE TABLE DES MATIÈRES Votre procuration est un document important Mise en garde 4 Pour bien comprendre la procuration Note explicative 6 1. Qu est-ce qu une procuration?...

Plus en détail

LE CONTRAT DE VIE COMMUNE

LE CONTRAT DE VIE COMMUNE LE CONTRAT DE VIE COMMUNE CLAUSES À PRENDRE EN CONSIDÉRATION INTRODUCTION Cette liste a pour objectif de servir d aide-mémoire dans la rédaction d un contrat de vie commune. Elle doit être lue avec la

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 19 - Le prêt et le financement des entreprises Réponses aux questions 19.1 Le prêt de biens qui se consomment

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

Le 20 décembre 2004. Protection du bénéficiaire désigné. Affaires juridiques. En résumé. Fondements de la décision

Le 20 décembre 2004. Protection du bénéficiaire désigné. Affaires juridiques. En résumé. Fondements de la décision Le 20 décembre 2004 Affaires juridiques Protection du bénéficiaire désigné Répercussion de la décision de la Cour dans l'affaire Thibault 1 sur la désignation de bénéficiaire et l'insaisissabilité des

Plus en détail

Acheter un logement auprès du Community Land Trust Bruxelles (CLTB)

Acheter un logement auprès du Community Land Trust Bruxelles (CLTB) Acheter un logement auprès du Community Land Trust Bruxelles (CLTB) 1. QUE FAIRE POUR QUE SA CANDIDATURE POUR L'ACHAT D'UN LOGEMENT CLTB SOIT PRISE EN CONSIDÉRATION? Il faut être membre du CLTB et respecter

Plus en détail

Règlement pour le dépôt des actions nominatives Romande Energie Holding SA

Règlement pour le dépôt des actions nominatives Romande Energie Holding SA Romande Energie Holding SA Dépôt-titres c/o SIX SAG AG Case postale CH-4601 Olten N de fax: +41 (0) 58 499 3971 http://www.romande-energie.ch Règlement pour le dépôt des actions nominatives Romande Energie

Plus en détail

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties Berne, le 7 avril 2000 mod Aide à l'exécution de la LIM: les garanties L'art. 12 de la LF du 21 mars 1997 sur l'aide aux investissements dans les régions de montagne (LIM) exige que: "le canton veille

Plus en détail

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015

PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE REDDITION DE COMPTES POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2014-2015 1 PARTENARIATS POUR LA CRÉATION D'EMPLOIS DE L'ONTARIO

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT (unifamiliale, copropriété ou terrain)

PROMESSE D ACHAT (unifamiliale, copropriété ou terrain) PROMESSE D ACHAT (unifamiliale, copropriété ou terrain) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES NOM «ACHETEUR 1» NOM «VENDEUR 1» ADRESSE ADRESSE CODE POSTAL CODE POSTAL TÉL. RÉSIDENCE TÉL. TRAVAIL TÉL. RÉSIDENCE

Plus en détail

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique Cour des petites créances Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique 3 Justice Services judiciaires Sources d information Whitehorse (Yukon) Gouvernement du Yukon Services aux consommateurs

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel :

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL ET : SPÉCIMEN. Téléphone : No du membre. Courriel : CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL 1. PARTIES ENTRE : Représenté par : 2. OBJET DU CONTRAT Les services de L'INSPECTEUR sont retenus par l'acheteur (LE CLIENT)

Plus en détail

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE Avis est, par les présentes, donné à d'administrateur d'une compagnie en faillite. de ses obligations et responsabilités à

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes

LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes LUNETTERIE NEW LOOK INC. Régime de réinvestissement des dividendes 19 mars 2014 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Table des matières Introduction... 2 Vue d ensemble... 3 Définitions... 3 Questions

Plus en détail

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions

Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Transfert d'un contrat d'assurance-vie à une société par actions Avril 2014 Lorsqu'une société par actions a besoin d'assurance-vie sur la tête d'un actionnaire qui a un lien de dépendance avec la société,

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. Par la présente, je(nous) soussigné(s), , en la ville de,code postal: Numéro(s) de téléphone: CI-APRÈS NOMMÉ(S) L'ACQUÉREUR

PROMESSE D ACHAT. Par la présente, je(nous) soussigné(s), , en la ville de,code postal: Numéro(s) de téléphone: CI-APRÈS NOMMÉ(S) L'ACQUÉREUR PROMESSE D ACHAT * Il est à noter que la présente promesse d achat ne constitue qu un simple outil pouvant être utile afin de guider les parties lors d une transaction immobilière. Chaque transaction est

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant :

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant : Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur Identification du requérant Nom, prénom ou raison sociale du requérant : (ci-après appelé le «requérant») Nom du commerce ou de

Plus en détail

Schéma de la procédure de poursuite

Schéma de la procédure de poursuite Schéma de la procédure de poursuite Acteur responsable pour l'étape Créancier Débiteur Office compétent Juge S A I S I E P O U R S U I T E Paiement Avis de saisie Exécution de la saisie Réquisition de

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

L achat et la vente d une résidence

L achat et la vente d une résidence L achat et la vente d une résidence Introduction Cette capsule se veut un guide juridique pour les acheteurs et vendeurs d immeubles résidentiels en Saskatchewan. Elle aborde les questions d intérêt juridique

Plus en détail

Instructions pour remplir le Formulaire 5 Demande de retrait ou de transfert de fonds d'un compte immobilisé de l'ontario

Instructions pour remplir le Formulaire 5 Demande de retrait ou de transfert de fonds d'un compte immobilisé de l'ontario Commission des services financiers de l Ontario Instructions pour remplir le Formulaire 5 Demande de retrait ou de transfert de fonds d'un compte immobilisé de l'ontario Renseignements généraux Vous devez

Plus en détail

Patrimoines. Question de divorce

Patrimoines. Question de divorce Patrimoines Question de divorce Après toute l'attention suscitée par l'augmentation des taux de divorce au cours des dernières années, vous serez peut-être surpris d'apprendre que les divorces chez les

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES VIA CAPITALE DU MONT-ROYAL NOM DE L AGENCE DU CRTIER FORMULAIRE

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MME et MM. les Directeurs Date : des Caisses Régionales d'assurance Maladie 10/06/97 MM. les Directeurs

Plus en détail

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement

Une introduction au nouveau guide de la SCHL sur les réserves de remplacement Supplément technique à l intention des coopératives qui ont Octobre 1998 une convention d exploitation administrée par la SCH Une introduction au nouveau guide de la SCH sur les réserves de remplacement

Plus en détail

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur.

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur. Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile?

En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile? En quoi un AGENT IMMOBILIER peut-il m être utile? Pourquoi a-t-on dressé cette liste? Les sondages indiquent que de nombreux propriétaires et acheteurs ne connaissent pas la contribution réelle apportée

Plus en détail

Document d'information

Document d'information Document d'information CPG Opportunité de revenu annuel HSBC Non enregistrés Le présent document d information s applique à tous les certificats de placement garanti Opportunité de revenu annuel HSBC non

Plus en détail

Le bail commercial : les aspects importants à vérifier

Le bail commercial : les aspects importants à vérifier Le bail commercial : les aspects importants à vérifier Le choix d un local commercial est une étape cruciale dans le développement d une entreprise. L endroit choisi peut sembler prometteur mais il faut

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

N 130 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1983-1984 MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE

N 130 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1983-1984 MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE PROJET DE LOI adopté le 13 juin 1984 N 130 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1983-1984 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE tendant à faciliter l'accession à la propriété immobilière

Plus en détail

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur ou de

Plus en détail

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial 12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial Par Luc Audet, avocat Audet & Associés Avocats, Inc. 164, rue Notre-Dame est, Montréal (Québec) H2Y 1C2 Tél : 514-954-9600 Fax : 514-954-9547 Courriel

Plus en détail

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL?

LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? 0 LE LOGEMENT EST VENDU : QUE DEVIENT LE BAIL? Rien n interdit au propriétaire de mettre en vente le bien loué pendant la durée de la location. En soi, la vente du bien loué ne met pas fin au bail, mais

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES La convention entre actionnaires est un contrat écrit, conclu entre tous les actionnaires d une entreprise incorporée et régissant les droits, pouvoirs et obligations de ceux-ci

Plus en détail

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU :

SUR LA PROPOSITION DE, IL EST RÉSOLU : EXTRAIT du procès-verbal d une séance ordinaire du Conseil d administration du CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE-SAINT-LAURENT tenue à le à compter de heures et à laquelle

Plus en détail