TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES. I Introduction générale 1"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES I Introduction générale 1 1 Introduction à la réalité virtuelle Fondement de la réalité virtuelle Introduction Définitions de la réalité virtuelle Modèle de référence pour l immersion et l interaction L approche «instrumentale» pour l immersion et l interaction Le modèle de référence en RV Structuration du traité de la réalité virtuelle L interfaçage, l immersion et l interaction Les outils et les modèles informatiques des environnements virtuels Les applications de la réalité virtuelle Présentation du contenu du volume «l Homme et l environnement virtuel» Objectif du volume Partie 1 : L Homme et son environnement Partie 2 : Percevoir le monde Partie 3 : L Homme en mouvement Partie 4 : Interagir avec les objets et le monde Partie 5 : L Homme dans un monde virtuel

2 xviii Le traité de la réalité virtuelle Partie 6 : Les usages de la RV comme outil en Sciences de la Vie Références bibliographiques II L homme et son environnement 23 2 L environnement naturel de l Homme Introduction L être humain, son environnement naturel Les facteurs humains et le facteur humain Définitions Démarche systémique L homme en action Facteurs influents Conclusion Références bibliographiques Les sens de l homme Introduction La vision Le système visuel humain Traitement de l information dans le système visuel La perception visuelle de la profondeur Les caractéristiques psychophysiques de la vision L ouïe Introduction Le système auditif

3 Table des matières xix Perception auditive Perception spatiale du son Perception et organisation de scènes sonores complexes Interaction avec d autres modalités Sensibilité cutanée La peau Classification des capteurs biologiques Les ambiances chimiques : l odorat et le goût Les odeurs Les saveurs Proprioception Introduction Physique de la gravité et des accélérations L appareil vestibulaire et les voies kinesthésiques Références bibliographiques Étude et modélisation du mouvement humain Considérations liminaires sur l étude biomécanique du mouvement La Biomécanique n est-elle qu une subdivision de la Mécanique? Quel cadre conceptuel? Quelles techniques biomécaniques? Quelle démarche modélisatrice? Quelles hypothèses pour simplifier le réel? Conclusion sur l étude de la biomécanique Etude et modélisation du mouvement humain

4 xx Le traité de la réalité virtuelle Introduction sur le mouvement Généralités sur l analyse d un geste Modélisation biomécanique du geste Exemple de résolution d un problème de Dynamique Inverse Limites de la modélisation Conclusion sur la modélisation Références bibliographiques Ergonomie, facteurs humains et réalité virtuelle Introduction Ergonomie et Facteurs-Humains : définition Origine, spécificité et contributions Organisation et objectif du chapitre Critères, dimensions et méthodes pour la conception et l évaluation des environnements virtuels Critères généraux de l ergonomie applicables aux environnements virtuels Principales dimensions pour la conception des environnements virtuels Méthodes et techniques pour la conception Quelques problématiques actuelles et perspectives Rôle de l immersion sur la performance Conclusion en forme de perspective Sources bibliographiques en Ergonomie et Facteurs Humains Références bibliographiques Invariants et variabilité : antinomie ou complémentarité 151

5 Table des matières xxi 6.1 Introduction La recherche d invariants et l existence de la variabilité Variabilité et psychologie différentielle : les processus vicariants Variabilité intra-individuelle : relaxation, état stable et processus émergents L étude de la complexité De la théorie de l information à l analyse des séries temporelles Bruit blanc ou bruit coloré Exactitude et variabilité La variabilité : adaptabilité et équilibre dynamique De l antinomie à la complémentarité Conclusion Références bibliographiques III Percevoir le monde Théories de la perception : le monde comme mémoire externe Introduction Brève présentation des théories classiques de la perception Les précurseurs des théories actives de la perception La perception comme extraction d invariants sensori-moteurs Extériorité de la perception L exemple de la cécité aux changements L exemple des nombreux défauts de notre système visuel

6 xxii Le traité de la réalité virtuelle Le monde comme mémoire externe : deux analogies Le monde comme mémoire externe : perspectives bergsoniennes et limites Références bibliographiques Se déplacer et naviguer dans l espace Se déplacer dans l espace : processus perceptifs et cognitifs Cognition spatiale : types d espaces, modes d accès et exploration Modalités sensorielles mises en jeu lors des déplacements Principaux concepts et théories de la cognition spatiale Recherches sur les déplacements chez le sujet humain Méthodes d étude de la cognition spatiale humaine Propriétés des cartes cognitives Méthodes de navigation Différences inter-individuelles et stratégies Apport de la réalité virtuelle dans les recherches sur les déplacements La réalité virtuelle comme outil d étude de la cognition spatiale humaine : intérêt et limites Exemples de recherches sur la cognition spatiale utilisant la réalité virtuelle Perspectives Références bibliographiques Remplacer un sens par un autre : la suppléance perceptive Introduction Les dispositifs de suppléance perceptive

7 Table des matières xxiii Les systèmes invasifs Les systèmes non invasifs Résultats fondamentaux et enjeux théoriques Nécessité d une action Mise en extériorité des percepts Extériorité et spatialisation Plasticité structurelle et fonctionnelle Modalité des sensations et amodalité des perceptions Dispositifs de suppléance perceptive et expérience qualitative Conclusion Perspectives Conséquences sur une définition de nos modalités perceptives Références bibliographiques IV L Homme en mouvement Le contrôle de l action Introduction Le mouvement Les pionniers du contrôle moteur Les débuts : Woodworth Wiener et la cybernétique Shannon et la théorie de l information Bernstein et le problème des degrés de liberté Les techniques d étude du contrôle moteur

8 xxiv Le traité de la réalité virtuelle Les analyses cinématique et dynamique L analyse vidéo du mouvement Les modèles de mouvement humain Les lois, à la base des modèles L approche cybernétique et le programme moteur L approche non-prescriptive Perspectives et champs d application Clinique Ergonomie Cinéma, multimédia Et la parole? Références bibliographiques Le mouvement biologique : perception, reproduction, synthèse Introduction La perception du mouvement biologique Des points caractéristiques valent une image complexe : Johansson Paolo Viviani et la théorie motrice de la perception Processus local ou processus global : Maggie Shiffrar De la perception à la mémoire du mouvement biologique : l anticipation perceptive Substrat neurophysiologique La réalité virtuelle doit-elle tenir compte des lois du mouvement biologique? La réalité virtuelle permettra-t-elle de mieux comprendre la perception du mouvement biologique? Conclusions

9 Table des matières xxv 11.6 Références bibliographiques V Interagir avec les objets et le monde Percevoir les objets Le sens haptique manuel : introduction Les différentes procédures d exploration manuelle Les relations entre propriétés spatiales et matérielles Perception analytique ou perception globale? Interférence ou facilitation? La perception des principales propriétés spatiales L orientation La longueur La localisation La courbure La perception des propriétés matérielles des objets : la texture Conclusions générales Références bibliographiques Le contrôle adaptatif ou comment acquérir et maintenir une performance Les altérations dues aux modifications des espaces de travail de l Homme et de l outil Le contrôle adaptatif Les premières études de l adaptation L adaptation dans la vie courante Le système visuo-manuel et son adaptation

10 xxvi Le traité de la réalité virtuelle La fonction de localisation des objets dans l espace L épreuve de mesure des capacités d adaptation L adaptation prismatique Le décours temporel de l adaptation, de la désadaptation et de l adaptation répétée Les effets cumulés d une succession d expositions adaptatives L adaptation à la relation qui lie les mouvements de la main et de la souris à ceux du curseur Le système de coordination œil-tête et son adaptation La stabilisation du regard Le réflexe vestibulo-oculaire stabilisant l œil sur la cible Le RVO et le port de casque de visualisation L adaptation de réflexe vestibulo-oculaire L adaptation de l Opérateur à la relation qui lie ses propres mouvements à ceux d un outil L adaptation des relations visuo-motrices du virtuoréalitéopérateur Références bibliographiques VI L Homme dans un monde virtuel Immersion et présence Introduction Immersion Richesse Sensorielle Interactivité Facteurs structuraux de l Immersion

11 Table des matières xxvii 14.3 Présence Questionnaires et mesures subjectives Mesures physiologiques Mesures comportementales L immersion du sujet par rapport aux environnements réel et virtuel Introduction L environnement réel masqué par l environnement virtuel L environnement réel partiellement exploité pour l interfaçage avec l environnement virtuel L environnement réel n est pas exploité en tant que tel dans la simulation Conclusion sur le positionnement des espaces réel et virtuel Conclusion du chapitre Références bibliographiques La latence temporelle dans la boucle de réalité virtuelle Introduction et posée du problème Définitions : délai, retard ou latence? Comment mesurer la latence? Les latences sont inhérentes à la technologie Latence des capteurs Systèmes de reconnaissance et multimodalité Latence et temps de transmission de l information Latence et temps de traitement Latence et interfaces sensorielles Effet du délai sur la boucle sensorimotrice

12 xxviii Le traité de la réalité virtuelle 15.7 Délai et immersion : une cause de désorientation spatiale et de simulator sickness? Comment réduire les conséquences de la latence? Déterminer les valeurs critiques de la latence Habituer l Homme aux délais Prédire le mouvement pour anticiper Conclusions Références bibliographiques Éthique, droit et réalité virtuelle Introduction Loi sur la protection des personnes se prêtant à des recherches biomédicales Recommandations aux promoteurs et aux chercheurs Autorisation des lieux de recherches biomédicales sans bénéfice individuel direct Ethique et droit Perspectives juridiques et éthiques selon Huriet Ethique et droit en télé-médecine Références bibliographiques VII Les usages de la réalité virtuelle en sciences de la vie Interactions entre réalité virtuelle et sciences du comportement Introduction L apport de la réalité virtuelle aux Sciences du Comportement Recherche fondamentale

13 Table des matières xxix Recherche appliquée Apport des Sciences du Comportement à la réalité virtuelle Quels sont les bons paramètres? Le réalisme La notion de «temps réel» L immersion et la présence Conclusions Références bibliographiques

Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée

Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée 1 Sylvain COLLET Master 2 PLS http://link.dixkey.com Nouvelles approches : multimédia réalité virtuelle réalité augmentée Interaction homme machine Catherine RECANATI 19 février 2010 2 Plan I) Multimédia

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie»

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie» Origine du terme «ergonomie» L origine du mot ergonomie est grecque (Ergon = travail, Nomos = lois) et se traduit par la science du travail. Le mot «travail» vient du latin «tripalium» qui désignait à

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT

LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT FINALITE DE LA REALITE VIRTUELLE permettre à une ou plusieurs personnes des activités sensori-motrices et

Plus en détail

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité)

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) designer, responsable diplômes cy cle long École de design Nantes Atlantique,

Plus en détail

La substitution sensorielle: stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant

La substitution sensorielle: stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant : stratégies d'exploration tactile et auditive chez le malvoyant Chantal Junker-Tschopp Symposium ABA: Déficit visuel et réadaptation Dimensions affectives, sociales, neuroscientifiques et technologiques

Plus en détail

1 LA MODÉLISATION DE L HUMAIN VIRTUEL ET SON EXPLOITATION

1 LA MODÉLISATION DE L HUMAIN VIRTUEL ET SON EXPLOITATION 1 LA MODÉLISATION DE L HUMAIN VIRTUEL ET SON EXPLOITATION Stéphane Donikian, Philippe Fuchs et Claude Andriot 1.1 LA MODÉLISATION DE L HUMAIN VIRTUEL 1.1.1 LE BESOIN D HUMAINS VIRTUELS EN RÉALITÉ VIRTUELLE

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

2. Stimulations sensorielles

2. Stimulations sensorielles 2. Stimulations sensorielles 2.1. Introduction Position spatiale et orientation «Route» map «Survey» map Trajet défini Exécution motrice 2.1. Introduction Mémoire spatio-temporelle du trajet Position spatiale

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS

L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS Page 1 Avril 2009 L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS (compte rendu de la participation à 2 événements : Expérimenter l ergonomie organisé par l université de Provence et la journée mondiale

Plus en détail

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

Chp1: Introduction à l IHM -Introduction à l IHM -Historique. Beyaoui W. / Smida M. Cours IHM-Chap1

Chp1: Introduction à l IHM -Introduction à l IHM -Historique. Beyaoui W. / Smida M. Cours IHM-Chap1 Chp1: Introduction à l IHM -Introduction à l IHM -Historique 1 IHM Interface Homme Machine Interactions Homme Machine Communication Homme Machine Dialogue Homme Machine Interaction Personne Machine 2 Définitions

Plus en détail

Se former au bilan de compétences

Se former au bilan de compétences Se former au bilan de compétences formation Se former au bilan de compétences Comprendre et pratiquer la démarche Claude LEMOINE Préface de Jacques AUBRET 4 e édition Claude LEMOINE est professeur émérite

Plus en détail

J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek

J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek Suggestion hypnotique dans l étude de l activation douloureuse en IRMf A. Urbanik, J. Aleksandrowicz*, B. Sobiecka, J. Kozub, R. Chrzan, M. Binder**, M. Grzybek Département de Radiologie et Psychiatrie*

Plus en détail

Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts

Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts Conception et développement d une interface à retour d effort sur les doigts Application aux interactions manuelles en réalité virtuelle ACTION A5 SP1 PERF RV 1 Motivation Participation à l Action 5 du

Plus en détail

Visualisation Scientifique Immersive et Interactive (VSI²)

Visualisation Scientifique Immersive et Interactive (VSI²) Visualisation Scientifique Immersive et Interactive (VSI²) Réalisation d'une plate-forme technologique de recherche en Réalité Virtuelle Institut Fédératif de Recherche "Etienne-Jules MAREY" Le projet

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail

Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008

Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008 22 mai 2008 Soutien à la recherche sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques - 2008 Appel à soutien d équipe émergente En 2008, l Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP),

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1 TABLE DES MATIÈRES chapitre huitième Du contrat d entreprise ou de service... 1 section I De la nature et de l étendue du contrat... 1 Article 2098... 1 1. Définition et caractéristiques du contrat d entreprise

Plus en détail

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie;

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie; Arrêté royal du 5 décembre 2003 relatif aux spécialisations des conseillers en prévention des services externes pour la prévention et la protection au travail (M.B. 22.12.2003) Modifié par: (1) arrêté

Plus en détail

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée

PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Séminaire de valorisation GO 2 «Sécurité routière» 22 mars 2010 - Paris PARTAGE Contrôle partagé entre conducteur et assistance à la conduite automobile pour une trajectoire sécurisée Coordinateur : Jean-Michel

Plus en détail

Partie 1 Introduction à l IHM et historique

Partie 1 Introduction à l IHM et historique Partie 1 Introduction à l IHM et historique Stéphanie Jean-Daubias INFO Stephanie.Jean-Daubias@liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ L3 Plan du cours Introduction à l IHM o Historique

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION EN MANAGEMENT DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS MANAGÉRIALES STRUCTURE DE LA FORMATION Programme de formation : 7 jours Siège social : 3B, Rue Taylor, CS 20004 75481 PARIS Cedex

Plus en détail

Conception d un micro éditeur d encre électronique et Embarquement d un système de reconnaissance d écriture manuscrite sur Téléphone mobile

Conception d un micro éditeur d encre électronique et Embarquement d un système de reconnaissance d écriture manuscrite sur Téléphone mobile Conception d un micro éditeur d encre électronique et Embarquement d un système de reconnaissance d écriture manuscrite sur Téléphone mobile Eric Anquetil, François Bouteruche IRISA INSA de Rennes Campus

Plus en détail

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN QUALITE-OUTILS METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE. Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch

L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE. Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch Séminaire de Prospective Scientifique La Rochelle 17-20 mars 2014 1

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique...

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique... 24350_V_Karim.book Page xiii Wednesday, November 30, 2011 8:32 AM TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE HUITIÈME Du contrat d entreprise ou de service..... 1 SECTION I De la nature et de l étendue du contrat..........

Plus en détail

Ergonomie des postes, du logiciel et des lieux de travail

Ergonomie des postes, du logiciel et des lieux de travail Ergonomie des postes, du logiciel et des lieux de travail Un recueil sur CD-ROM Référence : 3213591CD ISBN : 978-2-12-213591-4 Année d édition : 2012 Analyse «Adapter le travail à l Homme», tel est l objectif

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs.

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. 1. Des réflexions liminaires : Il est important de replacer la problématique de l hétérogénéité des élèves

Plus en détail

Référentiel de la marque «Démarche T»

Référentiel de la marque «Démarche T» V7 Référentiel de la marque «Démarche T» 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 LES CRITERES DE LA DEMARCHE T... 4 1. La direction stratégique, premier pilier...4 2. L action des services de production,

Plus en détail

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation

praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation praxisa PSYCHOLOGIE GENERALE plan de formation Livret 1 : "connais-toi toi même". "ETRE BIEN DANS SA TETE, ETRE BIEN DANS SON CORPS". Vous étudiez les différentes méthodes historiques pour apprendre à

Plus en détail

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7 Table des matières Introduction.......................................................................... 1 Quelques choix fondamentaux........................................................... 2 La nature

Plus en détail

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec

Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Approche des facteurs psychosociaux dans les centres d appels d urgence 911 de la sécurité publique municipale du Québec Georges Toulouse, IRSST Louise St-Arnaud, Université Laval Denis Duhalde, Alain-Steve

Plus en détail

Projet de chaire CFM- ENS sur Modèles et Sciences des Données

Projet de chaire CFM- ENS sur Modèles et Sciences des Données Projet de chaire CFMENS sur Modèles et Sciences des Données Chaire portée par Florent Krzakala et Stéphane Mallat 1. DES MODELES ET DES DONNEES Un des enjeux de la science moderne est de modéliser des

Plus en détail

3 décembre 17 décembre 2 et 3. novembre. 2015 NICE 5 et 6. novembre. 2 et 3. novembre. 2015 NICE 16 et 17. novembre 2015 FREJUS 30.

3 décembre 17 décembre 2 et 3. novembre. 2015 NICE 5 et 6. novembre. 2 et 3. novembre. 2015 NICE 16 et 17. novembre 2015 FREJUS 30. Madame, Monsieur, UNIFORMATION, le CONSEIL REGIONAL PACA et la Direccte PACA se sont associés pour vous soutenir dans la démarche de professionnalisation de vos salariés. FORMATIONS GRATUITES INSCRIVEZ-VOUS

Plus en détail

Nouvelles technologies du jeu video et musicothérapie active : Le projet MAWii

Nouvelles technologies du jeu video et musicothérapie active : Le projet MAWii Nouvelles technologies du jeu video et musicothérapie active : Le projet MAWii Un environnement informatique pour la musicothérapie I La musicothérapie : Principe Techniques Applications II Etat de l art

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Table des matières. Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise...................................................... Liste des figures.................................................................. Liste des tableaux...............................................................

Plus en détail

Perception auditive et perception de la parole. 6. La parole multisensorielle

Perception auditive et perception de la parole. 6. La parole multisensorielle Perception auditive et perception de la parole 1. Les objets sonores La nature des sons (signal, représentation temps-fréquence), entre cause physique et expérience perceptive Jean-Luc Schwartz, GIPS-Lab

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

Psychologie et Sciences Contemporaines

Psychologie et Sciences Contemporaines Psychologie et Sciences Contemporaines CM DEUG 1 2ème semestre http://dartar.free.fr/deug2005 Dario Taraborelli taraborelli@ens.fr CM7 - Introduction aux Sciences Cognitives 1 Un pas en arrière re René

Plus en détail

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7

-Adapt-livre - p.5 -Image-touch - p.6 -Edu-touch : créons ensemble p.7 Offre de Formations Les Doigts Qui Rêvent Pour découvrir, s informer et sensibiliser : Sensibilisation à la cécité : " le toucher, une expérience sensorielle" - p.1 -Livre à vous : livres à toucher, histoires

Plus en détail

V- Schéma général de la mise en place de la LEPI VI- VII-

V- Schéma général de la mise en place de la LEPI VI- VII- Mission d Actualisation et de Formulation. Etude sur la liste électorale permanente et informatisée (LEPI) et Formulation du Projet d Assistance Electorale présenté par Felix Sessou, I- I-Méthode de Travail

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION

CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION CHAPITRE 2 : LA PERCEPTION La perception = résultat d une interaction entre la personne et l environnement Elle est unique Elle est très utile au marketing : elle cherche à donner aux consommateurs des

Plus en détail

L approche qualité perçue

L approche qualité perçue Jean-Louis GIORDANO L approche qualité perçue, 2006 ISBN : 2-7081-3493-0 Sommaire Introduction... 11 Partie I La perception des qualités Valeurs perçues, valeurs vendues Chapitre 1 Définition et enjeux...

Plus en détail

Système de gestion des risques

Système de gestion des risques Méthodes scientifiques pour les applications prometteuses des systèmes de gestion des risques Environnement (contexte) Domaines de risque Critères de risque Analyse des risques Identification des risques

Plus en détail

PLAN DU COURS 4. L'âge adulte : interactions entre plasticité et flexibilité 4.1. Stabilité et modulation du patron locomoteur La locomotion chez l'adulte Locomotion sans contraintes environnementales

Plus en détail

Les interfaces tactiles permettentelles de limiter les difficultés d utilisation des TIC chez les personnes âgées? Eric Jamet & Céline Colin CRPCC

Les interfaces tactiles permettentelles de limiter les difficultés d utilisation des TIC chez les personnes âgées? Eric Jamet & Céline Colin CRPCC Les interfaces tactiles permettentelles de limiter les difficultés d utilisation des TIC chez les personnes âgées? Eric Jamet & Céline Colin CRPCC Questions Le projet «bornes interactives en lieu public»

Plus en détail

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES PRESENTATION SIMULATION NUMÉRIQUE DES SYSTÈMES PHYSIQUES Développé par la société Atemi, SiNuSPhy est un logiciel de simulation numérique destiné

Plus en détail

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Un contexte à la recherche d outils pour aider à piloter les systèmes agricoles

Plus en détail

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1 Table des matières Partie I : Introduction et méthodologie 1 1. Introduction générale et portée de l étude 1 2. Hypothèses de base 3 3. Objectif de l étude 5 4. Le processus de recherche 6 4.1. Sélection

Plus en détail

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle.

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Objectifs : - Comprendre le métier et analyser les éléments structurants la situation professionnelle, les classes de situation,

Plus en détail

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle

DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle DU de Neuropsychologie Paris VI: Approches théoriques & cliniques 2006-2007 l apraxie gestuelle Valérie Hahn-Barma Psychologue-Neuropsychologue Définitions de l apraxie «perturbation située au niveau des

Plus en détail

Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle»

Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle» Organisation des études conduisant au DUT, spécialité «Génie Électrique et Informatique Industrielle» Programme Pédagogique National s du Cœur de Compétence 3 Sommaire 1s de l 3 : Informatique des Systèmes

Plus en détail

CAOPR. CAO et Prototypage Rapide. Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel

CAOPR. CAO et Prototypage Rapide. Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel . Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel CAO et Prototypage Rapide CAOPR La démarche de conception De l'idée au produit Du développement de l'idée à la commercialisation du produit

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

Formation pédagogique La précocité intellectuelle.

Formation pédagogique La précocité intellectuelle. Formation pédagogique La précocité intellectuelle. IEN Metz Sud 23 novembre 2011 Le bilan psychologique dans la prise en charge de la précocité L INTELLIGENCE? Un concept flou Capacité d'un organisme à

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1

TABLE DES MATIÈRES. LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1 TABLE DES MATIÈRES Page AVANT-PROPOS... iii LISTE DES OUVRAGES CITÉS EN ABRÉGÉ...v LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix TITRE I : INTRODUCTION GÉNÉRALE ET GAGE COMMUN DES CRÉANCIERS... 1 SECTION 1 : APERÇU GÉNÉRAL

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

M2 d ergonomie par apprentissage En partenariat avec le CFA Union

M2 d ergonomie par apprentissage En partenariat avec le CFA Union Faculté des Sciences d'orsay MASTER INDIFFÉRENCIÉ (Pro. & Rech. ) D ERGONOMIE Domaine : SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE Mention : BIOLOGIE ET SANTE Spécialité : Ergonomie, Ingénierie de la Santé et des Facteurs

Plus en détail

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 1 CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Dekhicilatifa@gmail.com Plan 2 IA et ses applications Réalité virtuelle IA 3 plan 4 1. Def. 2. Applications. 3. IA faible et forte 4. Fiction 5. Méthodes et approches

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

Xavier MONTSERRAT. Comment motiver. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3209-1

Xavier MONTSERRAT. Comment motiver. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3209-1 Xavier MONTSERRAT Comment motiver Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3209-1 Introduction Qu est-ce qui nous pousse à agir? L histoire de l être humain est ancrée dans celle de ses motivations.

Plus en détail

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37 Table des matières Les auteurs Table des encadrés Table des figures V XIII XV Avant-propos 1 Préface 7 Chapitre introductif 9 Les restructurations et la reconstruction de la confiance envers les banques

Plus en détail

Les secteurs d emploi

Les secteurs d emploi Les secteurs d emploi ADMINISTRATION, COMMERCE ET INFORMATIQUE Aime se sentir efficace et responsable Aime travailler avec les mots ou les chiffres (symboles, langages spécialisés, règles et normes) Aime

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1 Table des matières Avant-propos.................................................... Remerciements................................................... Liste des tableaux................................................

Plus en détail

Table des matières. Première partie. La santé au travail

Table des matières. Première partie. La santé au travail Introduction générale.............................................................. 7 Première partie La santé au travail CHAPITRE I La Santé à l épreuve du travail...15 La notion de travail..................................................................15

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Réalité virtuelle Evelyne Klinger Novembre 2015

Réalité virtuelle Evelyne Klinger Novembre 2015 Réalité virtuelle Evelyne Klinger Novembre 2015 Plan du cours 1 Notions fondamentales 3 1.1 Origine du concept 3 1.2 Historique 3 1.3 Définitions 5 1.3.1 Finalité de la réalité virtuelle 5 1.3.2 Définition

Plus en détail

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001 23 AVRIL 2012 «L approche processus pour la maîtrise de son activité» Droit réservé : Pierre Leclercq MWQ : approche processus 26/04/2012-1 L approche processus et la norme ISO 9001 L approche processus

Plus en détail

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE

ECOLE D ARZEW (EAZ) SECURITE INDUSTRIELLE ECOLE D ARZEW (EAZ) INDEX THEMES DUREE PERIODE ZSEC 01 ZSEC 02 EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN ENTREPRISE ANALYSE DES ACCIDENTS DE TRAVAIL PAR METHODE DE L ARBRE DES CAUSES 05 Jours 05 Jours ZSEC

Plus en détail

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont

La psychologie du développement en 20 grandes notions. Céline Clément Élisabeth Demont P s y c h o S u p La psychologie du développement en 20 grandes notions Céline Clément Élisabeth Demont Conseiller éditorial Stéphane Rusinek Illustration de couverture Franco Novati Dunod, Paris, 2013

Plus en détail

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com Le site conçu par les professionnels de l immobilier Les quatre syndicats majeurs de la Profession immobilière (SNPI, UNIS, FNAIM et FPI), les grands

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 1 PLAN Qu est-ce qu un système de gestion environnementale (SGE)?

Plus en détail

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image

Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles. Accès au graphique et à l image Dispositifs de substitution sensorielle destinés aux personnes déficientes visuelles ou aveugles Accès au graphique et à l image Journée du 14 Octobre 2004 Importance des informations graphique et image

Plus en détail

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a :

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Les apports de Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Rétro-action

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie SOMMAIRE Introduction 1 Première partie ACCOMPAGNER LES PERSONNES SOUFFRANT D ACOUPHÈNES 1. COMPRENDRE LES ACOUPHÈNES 5 2. ÊTRE SOPHROLOGUE SPÉCIALISÉ DANS LES ACOUPHÈNES 17 Deuxième partie MISE EN PRATIQUE

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail RÉF. : PS14 PRÉVENTION GÉNÉRALE Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail Définir les risques psychosociaux et comprendre leurs mécanismes Identifier l impact des RPS sur

Plus en détail

«SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE»

«SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE» D P Gestion & Services Agréé par la Préfecture de Bourgogne PROGRAMME - MODULE 2 - EN INTRA «SNOEZELEN UNE RELATION PRIVILEGIEE» Préparer les participants et leur donner les outils concrets pour pratiquer

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

Expérience Picturale Augmentée

Expérience Picturale Augmentée Expérience Picturale Augmentée Fribourg Rebecca Guyet Florian Saint-Maxent Manon Sené Baptiste I- Concept Le cœur du projet est d offrir à un public une expérience picturale augmentée. Le fil conducteur

Plus en détail

MSHU052 : Déterminants psychologiques de la motricité. 14 h CM

MSHU052 : Déterminants psychologiques de la motricité. 14 h CM MSHU052 : Déterminants psychologiques de la motricité 14 h CM Mots clés : - Intégration multisensorielle; - Illusions perceptivo-spatiales; - Navigation spatiale - Environnements immersifs - Perturbations

Plus en détail

Méthodes employées Outils utilisés Type de données obtenues. -Photos -Journal de terrain intégrant les échanges chercheur/informateur

Méthodes employées Outils utilisés Type de données obtenues. -Photos -Journal de terrain intégrant les échanges chercheur/informateur Une approche psycho-anthropologique des savoirs à l école de la vie chez des adultes peu ou pas scolarisés au Brésil Thèse de Candy Laurendon-Marques (Université d Angers et Universidade Federal do Rio

Plus en détail

CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL

CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DES RISQUES AU SEIN DU SECTEUR PUBLIC LOCAL Etat des lieux et enjeux Etude du Forum pour la Gestion des Villes et de BDO Novembre 2013 Pourquoi une enquête consacrée au contrôle

Plus en détail

Camille Beglot Vincent Mercier Yoann Vandecnocke. Visite Virtuelle de l UTC

Camille Beglot Vincent Mercier Yoann Vandecnocke. Visite Virtuelle de l UTC Camille Beglot Vincent Mercier Yoann Vandecnocke Automne 2011 SI28 Sommaire Synopsis 2 Cahier des charges 3 Scénario 4 Story Board.4 Conclusion..6 1 Synopsis Concept Le but du projet est de réaliser un

Plus en détail

Stress et émotions Repérages et gestion par les outils des thérapies cognitivo-comportementales

Stress et émotions Repérages et gestion par les outils des thérapies cognitivo-comportementales Stress et émotions Repérages et gestion par les outils des thérapies cognitivo-comportementales Formation de Programme complet Symbiofi SAS Parc Eurasanté 70 r. du docteur Yersin 59120 Loos contact@symbiofi.com

Plus en détail

Perf RV 2 L humain virtuel au travail dans l usine du futur

Perf RV 2 L humain virtuel au travail dans l usine du futur ETAT DE L ART SUR LES MODELES DE COMPORTEMENTS ET LES MODELES DE TACHES POUR LA GENERATION D'OPERATEURS VIRTUELS AU TRAVAIL Thématique : Réalité Virtuelle, Interface Homme - Machine et Simulation Perf

Plus en détail

Les formes de communication

Les formes de communication 12. Les formes de communication On distingue deux grandes formes de communication : la communication verbale et la communication non verbale. La communication verbale Elle est constituée des signaux linguistiques

Plus en détail

La gestion du changement par l évaluation : Récit d apprentissages surprenants

La gestion du changement par l évaluation : Récit d apprentissages surprenants La gestion du changement par l évaluation : Récit d apprentissages surprenants Marie-France Allen Conseillère en évaluation de programme Direction de la qualité, de la performance et des mandats universitaires

Plus en détail