Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery"

Transcription

1 Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery T. auer*, P. Hardy* * Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital mbroise- Paré ; université Paris-Île-de-France Ouest, oulogne. C est très fréquemment le siège de pathologies mécaniques liées à des troubles L avant-pied morpho-statiques ou à des déformations acquises qui deviennent plus ou moins sympto- D matiques en fonction de l activité et des habitudes de chaussage. Le traitement repose avant tout sur des adaptations du chaussage, associées ou non à des orthoplasties. On distingue les pathologies du premier rayon (hallux valgus, hallux rigidus), les problèmes au niveau des rayons latéraux (métatarsalgies, névrome de Morton, quintus varus) et les déformations des orteils. En cas d échec du traitement médical ou podologique et de retentissement fonctionnel persistant, une intervention chirurgicale peut être indiquée. Récemment, de nouvelles techniques chirurgicales percutanées ont été développées pour l avant-pied : elles permettent de réaliser tout type d intervention par des abords peu invasifs pour limiter l agression chirurgicale et la morbidité, améliorer le résultat fonctionnel et étendre les indications de la chirurgie de l avant-pied. Le traitement chirurgical des différentes pathologies mécaniques de l avant-pied est abordé ici en détaillant les caractéristiques, les résultats et les indications de la chirurgie percutanée. Hallux valgus (figure 1) Figure 1. et : aspect préopératoire. C et D : contrôle après correction par technique percutanée. Dans l hallux valgus, il existe une déformation dans les 3 plans (valgus métatarso-phalangien et metatarsus varus, metatarsus elevatus, pronation ou supination du premier rayon). Le traitement chirurgical doit s adapter aux différentes déformations pour obtenir l alignement du premier rayon. Cette correction passe par des gestes osseux et des gestes sur les parties molles. La chirurgie percutanée permet de réaliser chacun de ces gestes, en fonction de chaque cas : gestes osseux : la résection osseuse (exostosectomie, résection d ostéophytes) permet de diminuer le volume de la tête du premier métatarsien pour 14 La Lettre du Rhumatologue N avril 2010

2 Points forts La chirurgie percutanée représente une évolution majeure récente de la chirurgie de l avant-pied. Le but est de réaliser les mêmes interventions qu avec les techniques conventionnelles en diminuant considérablement l agression chirurgicale sur les tissus mous. Hallux valgus : la correction par technique percutanée permet d obtenir des résultats comparables à ceux des techniques conventionnelles, avec des suites immédiates qui semblent cependant plus simples (intervention réalisée en ambulatoire, appui complet immédiat). Hallux rigidus : si la sélection des patients est bonne, le succès du traitement est similaire quelle que soit la technique utilisée : l amélioration est significative dans les 2 cas et les taux de complications sont comparables. Chirurgie des rayons latéraux : Les techniques percutanées apportent un réel bénéfice et deviennent incontournables ; elles permettent de réaliser les gestes chirurgicaux avec une fiabilité et une efficacité au moins équivalentes à celles des techniques conventionnelles, sinon meilleures, et surtout une morbidité nettement diminuée. Mots-clés Chirurgie percutanée Hallux valgus Métatarsalgies Ostéotomie métatarsienne supprimer le conflit dorso-médial avec les chaussures. Elle est effectuée à l aide d une fraise conique motorisée par une incision médiale de 2 mm. La correction de la déformation nécessite généralement la réalisation d ostéotomies métatarsienne et phalangienne réalisées grâce à la même incision, à l aide d une fraise droite utilisée comme une scie. Différentes ostéotomies peuvent être pratiquées (translation, rotation médiale, varisation, abaissement, etc.) en fonction de l importance de la déformation pour obtenir l alignement du premier rayon. Certaines ostéotomies peuvent être fixées à l aide de vis ou de broches percutanées selon les cas ; gestes sur les parties molles : l arthrolyse latérale de l articulation métatarso-phalangienne du premier rayon est simple à réaliser, par une incision de 2 mm en regard de l interligne. Un allongement percutané du tendon de l extenseur propre de l hallux peut également être associé. La correction est maintenue par un pansement spécifique. L appui complet sur chaussure médicalisée à semelle plate rigide est autorisé immédiatement. Le pansement est changé après 10 jours puis 2 fois par semaine pendant le premier mois. Un contrôle clinique et radiographique est effectué au 10 e jour puis 1 mois après l opération. La reprise des activités professionnelles peut être envisagée après une dizaine de jours en fonction du travail effectué (station debout prolongée ou non). La reprise du chaussage normal est possible après environ 1 mois. Les résultats obtenus par technique percutanée sont comparables à ceux obtenus avec une technique conventionnelle tant sur le plan de la fonction (douleur, mobilité, chaussage) que sur celui de la correction de la déformation. Il est impossible de dire, à l heure actuelle, si une technique chirurgicale est meilleure qu une autre et si elle permet un retour au chaussage normal et aux activités plus rapidement qu une autre. Le choix d une des nombreuses techniques chirurgicales possibles de correction de l hallux valgus dépend de nombreux facteurs tels que l importance et la réductibilité de la déformation, la mobilité articulaire, le morphotype de l avant-pied, la congruence articulaire, les habitudes de chaussage, l activité du patient et les habitudes du chirurgien. Hallux rigidus (figure 2) L hallux rigidus symptomatique peut nécessiter un geste chirurgical quel que soit son stade évolutif. Ce geste peut être réalisé très simplement par technique percutanée et permet de limiter l enraidissement lié à un abord extensif. Il peut s agir d une intervention conservatrice (résection d ostéophytes pour améliorer la mobilité, ostéotomie de raccourcissement pour décomprimer l articulation), d une résection arthroplastique (en cas d hallux rigidus évolué et mobile) ou d une arthrodèse métatarso-phalangienne (en cas d hallux rigidus évolué et raide). L avantage du traitement chirurgical percutané dans l hallux rigidus réside dans la simplicité du geste et des suites opératoires (avec une récupération plus rapide). Figure 2. : Hallux rigidus. : arthrodèse métatarso-phalangienne percutanée. Métatarsalgies statiques (figure p. 16) Le traitement des métatarsalgies statiques des rayons latéraux avec hyperkératose plantaire est avant tout podologique, avec la mise en place Keywords Percutaneous surgery Hallux valgus Metatarsalgia Metatarsal osteotomy La Lettre du Rhumatologue N avril

3 Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique d orthèses à appui rétrocapital. En cas d échec, le traitement chirurgical est indiqué. Il s agit de l indi cation idéale de traitement par technique percutanée : une ostéotomie métatarsienne distale est réalisée sur les 2 e, 3 e et 4 e rayons par une incision dorsale de 2 mm pour chaque rayon. ucune ostéosynthèse n est nécessaire et l appui complet sur chaussure plate est immédiat pour permettre une correction automatique harmonieuse de l arche métatarsienne antérieure (avec un recul et une élévation des têtes métatarsiennes visant à supprimer l hyperappui et les symptômes plantaires). La technique percutanée est simple, reproductible et très efficace ; les symptômes disparaissent au bout de 2 mois. Cette technique percutanée est plus fiable que la technique conventionnelle, et permet une amélioration fonctionnelle significative et rapide. Les suites opératoires sont nettement plus simples ; la morbidité liée aux cicatrices notamment est quasi nulle. Enfin, cette technique permet d éviter l enraidis sement, complication classique et fréquente du traitement conventionnel des métatarsalgies. C Névrome de Morton Le traitement du névrome de Morton est avant tout médical (infiltration et orthoplasties) ; en cas d échec, il devient chirurgical. Le traitement percutané consiste en une libération du nerf comprimé associée à une ostéotomie métatarsienne distale. Ce traitement a l avantage d être simple et efficace et de traiter à la fois la compression du nerf interdigital (par section du ligament inter-capito-métatarsien) et les métatarsalgies (par ostéotomie métatarsienne) qui sont souvent associées. De plus, dans cette technique, le nerf comprimé est libéré, il n est pas réséqué. Les suites opératoires sont simples, avec un œdème qui peut cependant persister quelques semaines en raison des ostéotomies. Cinquième rayon Le 5 e rayon peut être le siège de déformations (quintus varus, bunionette) à l origine d un conflit avec les chaussures et de douleurs chroniques. En cas d échec du traitement podologique, une intervention chirurgicale peut être indiquée pour corriger la déformation et supprimer le conflit osseux par des ostéotomies. Cependant, la chirurgie du 5 e rayon est parfois source de complications, avec notamment des douleurs cicatricielles fréquentes et des risques de nécrose du 5 e métatarsien. Le traitement chirurgical par technique percutanée est particulièrement intéressant dans ces pathologies, car il permet de réaliser très simplement tous les gestes nécessaires à la correction des déformations (arthrolyse, allongement tendineux, ostéotomie, résection osseuse) avec des suites opératoires très simples (appui complet, pas d ostéosynthèse) et une morbidité quasi nulle. Figure 3. : métatarsalgies et hyperkératose plantaire. : ostéotomie métatarsienne distale percutanée. C : aspect postopératoire. Déformations des orteils (figure 4) Les déformations des orteils (en griffe, en marteau, en col de cygne) sont souvent à l origine de douleurs importantes dans les chaussures avec parfois des plaies chroniques et des risques d infection d évolution parfois grave en fonction de l état général et des pathologies associées (diabète, artérite, immunodépression). Les orthoplasties sont longtemps efficaces, tant que les déformations sont réductibles (totalement ou partiellement). En cas 16 La Lettre du Rhumatologue N avril 2010

4 de déformation fixée et d échec du traitement podologique, le traitement chirurgical est nécessaire. La correction des différentes déformations est obtenue en associant arthrolyse, allongement tendineux, ostéotomies et résection arthroplastique à divers degrés en fonction de l importance de la déformation et de la raideur. Il s agit ici encore d une indication idéale de chirurgie percutanée qui permet la correction des différentes déformations par des gestes simples, adaptés à chaque cas, sans ostéosynthèse, avec des résultats plus rapides qu avec les techniques traditionnelles et une iatrogénie quasi nulle (notamment chez les patients à risque). Place actuelle de la chirurgie percutanée de l avant-pied Le principe de la chirurgie percutanée de l avant-pied repose sur la réalisation de gestes osseux (résection osseuse, ostéotomies), articulaires (réorientation des surfaces articulaires, résection-arthroplastie, arthrodèse) ou capsulo-ligamentaires (arthrolyse, libération ligamentaire, allongement tendineux) par des incisions de quelques millimètres à l aide d instruments spécifiques (figure 5). Le but est de réaliser les mêmes interventions qu avec les techniques conventionnelles en diminuant considérablement l agression chirurgicale sur les tissus mous, ce qui permet d obtenir théoriquement des suites opératoires plus simples et une récupération fonctionnelle plus rapide. Les interventions sont de plus en plus souvent réalisées en ambulatoire, sous anesthésie loco-régionale. Les différents gestes sont effectués avec des instruments spécifiques (mini-bistouris, râpes, fraises motorisées pour réaliser les ostéotomies) sous contrôle fluoroscopique. La plupart des ostéotomies ne sont pas fixées par une ostéosynthèse, et le maintien des corrections est assuré par un pansement postopératoire spécifique. Généralement, l appui complet sur chaussure médicalisée est autorisé immédiatement dès la sortie de l hôpital. Un suivi radioclinique est nécessaire le premier mois pour la réalisation du pansement postopératoire puis pour la reprise du chaussage normal et des activités. En ce qui concerne le traitement de l hallux valgus, la correction par technique percutanée permet d obtenir des résultats comparables à ceux des techniques conventionnelles, avec des suites immédiates qui semblent cependant plus simples. Une Figure 4. : griffes d orteils. : aspect postopératoire après traitement percutané. Figure 5. Traitement percutané de l hallux valgus. évaluation à moyen et long termes est nécessaire pour mieux définir les indications idéales de traitement percutané de l hallux valgus. De plus, cette technique n est pas encore suffisamment répandue pour le traitement de ce type de cas et nécessite un apprentissage plus long que pour les techniques conventionnelles. À l heure actuelle, si la sélection des patients (qui dépend surtout de l expérience des chirurgiens) est bonne, le succès du traitement de l hallux valgus est similaire quelle que soit la technique utilisée : l amélioration est significative dans les 2 cas et les taux de complications sont comparables. La Lettre du Rhumatologue N avril

5 Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Le traitement percutané de l hallux rigidus permet d obtenir des résultats comparables à ceux des différentes techniques conventionnelles et ce, quels que soient le stade de l arthrose et le degré d enraidissement. À la différence de l hallux valgus, dans l hallux rigidus, les techniques percutanées sont simples (avec une courbe d apprentissage rapide) et reproductibles. Les suites opératoires semblent également plus simples, avec un retour au chaussage normal plus rapide et une morbidité moindre. Pour la chirurgie des rayons latéraux (métatarsalgies, névrome de Morton, quintus varus, déformations des orteils), les techniques percutanées deviennent progressivement incontournables, car elles permettent de réaliser tous les gestes chirurgicaux avec une fiabilité et une efficacité au moins équivalentes à celles des techniques conventionnelles, sinon meilleures, et surtout une morbidité nettement diminuée. Cela permet d envisager certains gestes chirurgicaux percutanés simples chez des patients fragiles (diabétiques, artéritiques, immunodéprimés) avec une amélioration nette et rapide pour un risque très limité. Enfin, la chirurgie percutanée est particulièrement intéressante et indiquée dans le traitement des troubles statiques iatrogènes de l avant-pied (échecs d interventions antérieures, récidives, complications). Dans ces situations complexes de reprises, il existe souvent un double problème lié au rapport bénéfice/risque, avec la nécessité de réaliser des gestes extensifs pour espérer une amélioration, et des risques majorés liés aux cicatrices existantes. La chirurgie de reprise de l avant-pied par technique percutanée offre la possibilité d un bon compromis qui permet d envisager tous les gestes chirurgicaux nécessaires tout en limitant les risques liés aux cicatrices. Les suites opératoires sont souvent très simples, et l amélioration fonctionnelle est rapidement obtenue. Ce type de chirurgie de reprise nécessite cependant une certaine expérience en chirurgie percutanée de l avant-pied. Conclusion La chirurgie percutanée représente une évolution majeure récente dans la chirurgie de l avant-pied. Elle permet de réaliser de nombreux gestes avec des suites opératoires simplifiées et des risques nettement diminués. Si, pour la correction de l hallux valgus, aucune technique (conventionnelle ou percutanée) n a à l heure actuelle fait la preuve de sa supériorité (en termes de résultat fonctionnel, de rapidité de récupération, de fiabilité ou de morbidité), pour la chirurgie de l hallux rigidus ou des rayons latéraux (métatarsalgies, névrome de Morton, quintus varus, déformations des orteils) après échec du traitement médical et podologique et pour la chirurgie de reprise en revanche, les techniques percutanées apportent un réel bénéfice. En effet, ces nouvelles procédures permettent de pratiquer des gestes chirurgicaux complets aboutissant à une amélioration fonctionnelle significative et plus rapide que celle obtenue par les techniques conventionnelles tout en diminuant nettement les risques opératoires. Elles permettent également d étendre les indications chirurgicales aux patients fragiles (diabétiques, artéritiques, immunodéprimés) et aux reprises d interventions antérieures en raison de leur faible morbidité. Pour en savoir plus Magnan, Pezze L, Rossi N, artolozzi P. Percutaneous distal metatarsal osteotomy for correction of hallux valgus. J one Joint Surg m 2005;87(6): Isham S. The Reverdin-Isham procedure for the correction of hallux abducto valgus. distal metatarsal osteotomy procedure. Clin Pediatr Med Surg 1991;8(1): Maffulli N, Oliva F, Coppola C, Miller D. Minimally invasive hallux valgus correction: a technical note and a feasibility study. J Surg Orthop dv 2005;14: Magnan, ortolazzi R, Samaila E et al. Percutaneous distal metatarsal osteotomy for correction of hallux valgus. Surgical technique. J one Joint Surg m 2006; 88(Suppl. 1): De Prado M, Ripoll PL, Golano P. Hallux valgus. In : Cirurgia percutanea del pie. arcelone : Masson, 2003: Laffenêtre O, Cermolacce C, Coillard JY et al. Mini invasive surgery of hallux valgus. In : Valtin, Leemrijse T (eds). Chirurgie de l avant-pied. Cahiers d enseignement de la SOFCOT (Elsevier) 2005: auer T, De Lavigne C, iau D et al. Percutaneous hallux valgus surgery: prospective multicenter study of 189 cases. Orthop Clin North m 2009;40(4): auer T, Laffenêtre O, De Lavigne C. Ostéotomies métatarsiennes. EMC, Techniques chirurgicales Orthopédietraumatologie (Elsevier Masson) 2008: De Lavigne C, Laffenêtre O, auer T. Ostéotomies métatarsiennes percutanées. EMC, Techniques chirurgicales Orthopédie-traumatologie (Elsevier Masson) 2009; Les articles publiés dans La Lettre du Rhumatologue le sont sous la seule responsabilité de leurs auteurs. Tous droits de traduction, d adaptation et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays. mai EDIMRK SS - Dépôt légal : à parution. Imprimé en France - xiom Graphic Cormeilles-en-Vexin Le flyer Journal en ligne EULR 2010 est routé avec ce numéro. Photographie de couverture : Natallia Yaumenenka 18 La Lettre du Rhumatologue N avril 2010

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE et traumatologie du sport Cabinet du Docteur Guy Mylle VOUS AVEZ UN HALLUX VALGUS VOUS

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

La chirurgie du pied et la cheville

La chirurgie du pied et la cheville La chirurgie du pied et la cheville Informations pour les patients de Dr. med Alex Pellegrino www.etzelclinic.ch/fr/informations à l attention des patients/pied & Cheville etzelclinic ag Churerstrasse

Plus en détail

orteils ou «griffes d orteils»

orteils ou «griffes d orteils» FICHE D INFORMATION PATIENT : les déformations des orteils ou «griffes d orteils» Madame, monsieur, votre chirurgien vient de vous proposer une prise en charge chirurgicale pour votre pathologie du pied

Plus en détail

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 243 Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Nous étudierons d abord les principales causes de ces luxations

Plus en détail

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville L articulation de la cheville met en relation le péroné en externe, le tibia en interne et l astragale (talus). On retrouve également des ligaments qui

Plus en détail

PRISE EN CHARGE : Le point de vue du chirurgien orthopédiste Dr Nicolas CELLIER Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pr Asencio CHU Carémeau - Nîmes 27 septembre 2012 - Nîmes Indispensable

Plus en détail

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE Pour évaluer le creux, il existe de très nombreuses mesures radiographiques N = 120 à 125 PIED NORMAL Pied

Plus en détail

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied 366 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45c2. Principe III. Obtenir une longueur relative correcte des différents métatarsiens (parabole métatarsienne). b) Sur l incidence de trois quart. 1. Incidence

Plus en détail

LES DEFORMATIONS DU PIED

LES DEFORMATIONS DU PIED LES DEFORMATIONS DU PIED Les déformations de la voûte plantaire Les déformations de l'avant-pied (orteils non inclus) Les déformations du gros orteil Les griffes d'orteil Orteils infraductus et supraductus

Plus en détail

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER

Pied neurologique central. F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Pied neurologique central F. COROIAN, B. COULET, I. LAFFONT Département MPR CHRU MONTPELLIER Montpellier, 12/06/2013 La marche chez l hémiplégique 94% marchent au terme du séjour en centre spécialisé -73%

Plus en détail

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique?

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Dr F.C AILLON Equipe multidisciplinaire pied diabète Boulogne sur mer Lille Lesquin 01 juin 2007 Quel bénéfice? Quoi, quand et qui corriger?

Plus en détail

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS M.Boussad, A.Dahdouh, A.Boulahouache, N.Baouane, A.Ikhlef,ML Kanoun (Béjaia, Algérie) INTRODUCTION L opération

Plus en détail

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE

EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE EVALUATION DE LA CAPACITE FONCTIONNELLE AU TRAVAIL ET PODOLOGIE Docteur Agnès ROULET CCPP MONTPELLIER DU Podologie Janvier 2014 POURQUOI EVALUER LA CAPACITE FONCTIONNELLE LORS D UNE ATTEINTE DU PIED? Proposer

Plus en détail

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Les techniques Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux 115 Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Historique, définition Cette ostéotomie a été pratiquée par L. S. Weil (Chicago) depuis 1985.

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

La baropodométrie dynamique

La baropodométrie dynamique La baropodométrie en chirurgie du pied Bordeaux le 27 mars 2004 La baropodométrie dynamique dans la chirurgie des troubles statiques du pied Docteur E. Toullec Centre de Chirurgie du Pied Polyclinique

Plus en détail

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE A. ANATOMIE DU PIED 1. Le squelette 1 Le squelette du pied est constitué de 26 os que l on range dans trois groupes : Le tarse Le tarse est un massif osseux composé de 7 os disposés

Plus en détail

HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005

HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005 LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE : APPROCHE MÉDICALE ET PRISE EN CHARGE DE PÉDICURIE- PODOLOGIE HAS RECOMMANDATIONS JUILLET 2005 cycle d'analyse des recommandations- Personnes de 75 ans et plus ayant la capacité

Plus en détail

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris CONGRES SASPAS Le mardi 26 mars 2013 Caroline Terris LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE I/ ANATOMIE DE L APPAREIL UNGUEAL L'appareil unguéal comprend le tissu péri- unguéal

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE QU EST-CE QUE C EST? Il existe de nombreux types de «conflits» au niveau de la cheville : un tissu (os ou «parties molles») vient «se coincer» dans l articulation. La localisation peut être en avant de

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

Déformations congénitales isolées du pied

Déformations congénitales isolées du pied Déformations congénitales isolées du pied J. Lechevallier, S. Abuamara, clinique chirurgicale infantile, CHU, Rouen «Masso-kinésithérapie et traitement orthopédique des déformations congénitales isolées

Plus en détail

L hallux valgus, qu est-ce que c est?

L hallux valgus, qu est-ce que c est? Remis à M r, me..................................................... le.................................................................. par le D r............................................................

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

HALLUX RIGIDUS Traitement par ostéotomie et arthroplastie

HALLUX RIGIDUS Traitement par ostéotomie et arthroplastie Persomed HALLUX RIGIDUS Traitement par ostéotomie et arthroplastie Organe : Avant-pied, métatarse, phalange, Articulation métatarso-phalangienne Diagnostic : Hallux rigidus,arthrose métatarso-phalangienne

Plus en détail

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher *

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * *Clinique Universitaire de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport CHU de Grenoble, Hôpital Sud Avenue de Kimberley, BP 338,

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales L arthrose digitale est extrêmement fréquente et souvent bien tolérée. Les crises sont de périodicité et d intensité variables. Le facteur héréditaire est net et les associations avec les atteintes des

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus I. LES TECHNIQUES Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus Le scarf, cette longue ostéotomie du premier métatarsien, est le plus souvent associé à l ostéotomie de

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature!

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! Dr Frédéric BRACCINI 25 avenue Jean Médecin 06000 Nice www.braccini.net «Opération reine», la rhinoplastie est sans

Plus en détail

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG

Biomécanique de la marche. Douleurs du pied en pratique clinique. Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied. Service de rhumatologie / HUG Douleurs du pied en pratique clinique Dr. Thierry Fulpius Consultation du pied Service de rhumatologie / HUG Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... 16 septembre 2009 Douleur

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

LE SYNDROME DE MORTON

LE SYNDROME DE MORTON DOCUMENT D INFORMATION SUR LE SYNDROME DE MORTON CENTRE DU PIED 68, rue du Commandant Rolland 13008 Marseille Tél. 04 91 32 66 20 email : centredupied13@free.fr Qu est ce que c est? C est un syndrome canalaire

Plus en détail

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque 24 Journée de Bichat. Le Genou mécanique et sportif Prise en charge des douleurs de pointe de rotule Khiami F, Rolland E, CatonnéY Pitié-Salpêtrière Les douleurs de pointe de rotule Épidémiologie Sportifs

Plus en détail

ARTHROSE DE LA CHEVILLE ET DU PIED

ARTHROSE DE LA CHEVILLE ET DU PIED L A L E T T R E L E T T R E D I N F O R M A T I O N ( 3 n u m é r o s p a r a n ) M a r s 2 0 1 2 Hors-série n 11 Éditorial L arthrose de la cheville et des articulations du pied est souvent mal connue

Plus en détail

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna Apport de la biopsie par voie postérieure transpédiculaire dans le diagnostic de la spondylodiscite tuberculeuse dorsale et lombaire avec enquête bactériologique négative ( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf.

Plus en détail

L analyse baropodométrique du pied creux varus

L analyse baropodométrique du pied creux varus Paris,19 septembre 2009 L analyse baropodométrique du pied creux varus Dr Bernard BAUDET- TOULOUSE Dr Eric TOULLEC - BORDEAUX Conflit d intérêt : sans bénéfice Classiquement, l évaluation de la répartition

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

DOCUMENTATION D INFORMATION POUR LE PATIENT Dr Barbara Piclet-Legré, Dr Marianne Hélix-Giordanino, Corinne Ferrari, Sophie Ciolkovitch

DOCUMENTATION D INFORMATION POUR LE PATIENT Dr Barbara Piclet-Legré, Dr Marianne Hélix-Giordanino, Corinne Ferrari, Sophie Ciolkovitch DOCUMENT D INFORMATION SUR L HALLUX RIGIDUS CENTRE DU PIED 68, rue du Commandant Rolland 13008 Marseille Tél. 04 91 32 66 20 email : centredupied13@free.fr Qu est ce que c est? C est une arthrose c est

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception DEFINITIONS «TENNIS ELBOW» / «EPICONDYLITE latérale» Enthésopathie = tendinopathie

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Fracture du scaphoïde

Fracture du scaphoïde Fracture du scaphoïde Pouvez vous répondre à ces 10 questions? Christian Dumontier SOS Mains saint Antoine Merci à Roure, Herbert 10 Questions Fréquence Signes cliniques Les radios à prescrire Classification

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

ORTHOPÉDIE. Colliers cervicaux. Prothèses mammaires

ORTHOPÉDIE. Colliers cervicaux. Prothèses mammaires ORTHOPÉDIE Colliers cervicaux Prothèses mammaires Ceintures médico-chirurgicales et corsets orthopédiques Bandages herniaires Orthèses élastiques de contention des membres Vêtements compressifs pour grands

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

Cher Patient, Os iliaque. Bourrelet cotyloïdien. Tête fémorale. Col fémoral. Fémur

Cher Patient, Os iliaque. Bourrelet cotyloïdien. Tête fémorale. Col fémoral. Fémur CherPatient, Vous êtes de plus en plus nombreux à souffrir d une destruction progressive de vos articulations qui diminue plus ou moins votre mobilité et altère votre qualité de vie. Grâce aux progrès

Plus en détail

Chirurgie ambulatoire du pied. Quelques explica6ons

Chirurgie ambulatoire du pied. Quelques explica6ons Quelques explica6ons Ainsi que le précisent les ar0cles D. 6121-301- 1, R. 6121-4 du code de la santé publique, la chirurgie ambulatoire est une alterna0ve à l hospitalisa0on complète dont l objec0f est

Plus en détail

Nature de la demande

Nature de la demande COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 septembre 2012 Nom : Modèles et références: Demandeur : Fabricant : Données disponibles

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

IV Pied du nouveau-né et de l enfant

IV Pied du nouveau-né et de l enfant IV Pied du nouveau-né et de l enfant L e médecin de famille ne peut pas ignorer en 1996 L'évolution physiologique de la morphologie du pied de l'enfant pour ne pas prescrire inutilement de semelles orthopédiques

Plus en détail

Traitement d une rupture des tendons de l épaule. sous arthroscopie

Traitement d une rupture des tendons de l épaule. sous arthroscopie Traitement d une rupture des tendons de l épaule sous arthroscopie Persomed Siège social 2 rue de la Concorde 68000 Colmar tél. : +33 (0)3 89 41 39 94 fax : +33 (0)3 89 29 05 94 www.persomed.com Chirurgie

Plus en détail

DIABETIQUE: Pourquoi le pied? Quelle prise en charge?

DIABETIQUE: Pourquoi le pied? Quelle prise en charge? DIABETIQUE: Pourquoi le pied? Quelle prise en charge? Dr N de Hesselle, PH MPR Dr G de Wailly,PH Chirurgien Vasculaire La Châtre «Le Lion d Argent» Mardi 14 juin 2011 Le pied: Un des organes le plus exposé

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire

Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire Métastases vertébrales Stratégie thérapeutique multidisciplinaire GENERALISTE Oncologue Radiologue Radiothérapeute Chirurgien Vincent Pointillart Unité de Pathologie Rachidienne CHU Bordeaux Clairement

Plus en détail

La rééducation. Quel est le rôle de la rééducation?

La rééducation. Quel est le rôle de la rééducation? La rééducation Cette fiche complète le guide SOR SAVOIR PATIENT Comprendre l ostéosarcome Quel est le rôle de la rééducation? Quand, comment et où faire une rééducation avant une chirurgie conservatrice?

Plus en détail

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE

LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION. Dr B VESSELLE LIGAMENT CROISE ANTERIEUR ET REDUCATION Dr B VESSELLE Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION

Plus en détail

LES ORTHÈSES DE LA MAIN

LES ORTHÈSES DE LA MAIN DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 18-19-20 mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Orthèses

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de pédicure-podologue diplômé d État ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un référentiel

Plus en détail

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA Dr Alexandre Köstli Médecin chef de service Dr Stephan Styger Médecin chef Dr Luc Baillod Médecin chef Concept de formation post graduée pour les médecins assistants

Plus en détail

Chirurgie vidéo-assistée du Ligament Croisé Antérieur (LCA) Technique du Dr Costes

Chirurgie vidéo-assistée du Ligament Croisé Antérieur (LCA) Technique du Dr Costes Chirurgie vidéo-assistée du Ligament Croisé Antérieur (LCA) Technique du Dr Costes Imagerie pré-opératoire : IRM Confirmation de la rupture du Ligament Croisé Antérieur (LCA). Recherche de lésions associées

Plus en détail

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus»

«pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» LE PIED AU TRAVAIL «pied plat» «pied creux» «pied valgus» «pied varus» 26 os - 31 articulations Des Muscles intrinsèques ++ Des Muscles extrinsèques ++ Les combinaisons sont nombreuses LES LESIONS DU PIED

Plus en détail

la FMC objectif > Raisonner d après la localisation de la douleur, les données de l examen physique et de l interrogatoire

la FMC objectif > Raisonner d après la localisation de la douleur, les données de l examen physique et de l interrogatoire 2260-fmc-001-006 26/09/03 10:27 Page I la du généraliste vendredi 3 octobre 2003 n 2260 cahier détachable FIGURES RÉALISÉES PAR LE DR JEAN-MARIE LE MINOR D APRÈS SAPPEY, 1888 dossier Démarche diagnostique

Plus en détail

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied

Métatarsalgies. Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique. Le pied : sujet complexe!? Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Douleurs «non traumatiques» du pied en pratique clinique Dr Thierry Fulpius Consultation du pied Le pied : sujet complexe!? Anatomie... Biomécanique... Chaussure... Service de rhumatologie / HUG 27 août

Plus en détail

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection Chirurgie du pied Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus réponses à vos questions Avec la collaboration du Dr Olivier BONIFACE Chirurgie du pied et de la cheville collection Réalisé avec le soutien

Plus en détail

Capsulite rétractile. Cas clinique n 1. Traitement de la douleur d épaule chronique

Capsulite rétractile. Cas clinique n 1. Traitement de la douleur d épaule chronique Traitement de la douleur d épaule chronique Experts: Dr. J. L. Ziltener, méd du sport, M. Monnin physio, Dr. A. Lädermann, orthopédiste Animatrices: T. Sacroug et M.C. Kramer Colloque MPR 28 octobre 2009

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille

Le poignet douloureux chronique. Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Le poignet douloureux chronique Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur Clinique Monticelli - Marseille Squelette Squelette! Avant-bras: -! Radius Squelette! Avant-bras: -! Radius -!

Plus en détail

Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN. pour Intervention du 00/00/00

Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN. pour Intervention du 00/00/00 Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN pour Intervention du 00/00/00 La chirurgie assistée par ordinateur ( CAO ) a connu au cours de ces dernières années un certain engouement

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA PAROI ABDOMINALE

CHIRURGIE DE LA PAROI ABDOMINALE CHIRURGIE DE LA PAROI ABDOMINALE Définition et avant-propos Les disgrâces qui affectent la paroi abdominale sont particulièrement mal ressenties et mal vécues. L'apparition de la lipoaspiration a transformé

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN

FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN FRACTURE DE LA BASE DU 5ème METATARSIEN Sylvie BESCH Hôpital National de Saint Maurice Service de Rééducation Fonctionnelle et Traumatologie FRACTURE DES MÉTATARSIENS GÉNÉRALITÉS Fréquence +++ Différents

Plus en détail

Le pied diabétique. Dre Nadesh Morissette Médecine interne, Hôtel-Dieu de Québec Colloque annuel du REINQ 7 octobre 2015

Le pied diabétique. Dre Nadesh Morissette Médecine interne, Hôtel-Dieu de Québec Colloque annuel du REINQ 7 octobre 2015 1 Le pied diabétique Dre Nadesh Morissette Médecine interne, Hôtel-Dieu de Québec Colloque annuel du REINQ 7 octobre 2015 2 Objectifs Décrire la physiopathologie de l ulcère diabétique et les déformations

Plus en détail

Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique

Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique Les infections du pied Dr S CONTIOS Chirurgie Orthopédique Qu est que c est? pourquoi? Évolution possible et risque? Ulcération chronique de la face plantaire des pieds - Apparait aux points d appuis

Plus en détail

PIED PLAT VALGUS SERINGE R, WICART

PIED PLAT VALGUS SERINGE R, WICART PIED PLAT VALGUS SERINGE R, WICART Ph Hôpital Saint-Vincent de Paul Paris - France Différents degrés de gravité Pied plat valgus statique = affaissement de l arche interne du pied en charge Pronation Supination

Plus en détail

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER

Podologie du Sport. Arnaud PERRIER Podologie du Sport Arnaud PERRIER 1 Les soins liés s au sport Pathologies les plus fréquentes en pédicurie du sport : 1- Les hyperkératoses 2- Les phlyctènes 3- Les hématomes sous unguéaux 4- Les échauffements

Plus en détail

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001)

HEMORROIDES. 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) HEMORROIDES 1) Traitement chirurgical: les indications (recommandations 2001) 2) Comparaison de 2 techniques chirurgicales: Milligan-Morgan (technique conventionnelle) Vs Longo (anopexie par agrafage circulaire).

Plus en détail

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Pascal Bizot Département de chirurgie osseuse Université d Angers CRIOGO CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Infection des PTH et PTG Tableaux

Plus en détail

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient

Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient Nouvelle greffe osseuse pré-implantaire : «l Ulna Proximal» Aujourd hui la fiabilité des traitements implantaires ne se discute plus. Un volume osseux déficient est le seul obstacle chez certains patients.

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

Cas Cliniques en Podologie

Cas Cliniques en Podologie Cas Cliniques en Podologie Étude et solutions Nicolas Teboul Pédicure-podologue 12/2009 Les cas concernés Le pied Le genou La hanche Le dos Pathologies du pied Myo-aponévrosite plantaire Syndrôme de Morton

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VI FACULTE DE MEDECINE PITIE-SALPETRIERE

UNIVERSITE PARIS VI FACULTE DE MEDECINE PITIE-SALPETRIERE UNIVERSITE PARIS VI FACULTE DE MEDECINE PITIE-SALPETRIERE TRAITEMENT DE LA MALADIE DE MORTON : MESOTHERAPIE EPIDERMIQUE (ME-technique de PERRIN) VERSUS MESOTHERAPIE INTRADERMIQUE PROFONDE (IDP) A PROPOS

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département médecins généralistes. L unité de chirurgie gynécologique apporte aux patientes une solution chirurgicale de qualité dans le cadre d une étroite collaboration

Plus en détail

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique B05-1 B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique 1. Données d u problème Le diabète est la première cause d amputation non accidentelle dont il multiplie le risque par

Plus en détail

Curriculum Vitae. Jean-Claude ROUZAUD INSTITUT MONTPELLIERAIN. Clinique Clémentville DE LA MAIN. 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER

Curriculum Vitae. Jean-Claude ROUZAUD INSTITUT MONTPELLIERAIN. Clinique Clémentville DE LA MAIN. 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER Jean-Claude ROUZAUD Curriculum Vitae INSTITUT MONTPELLIERAIN DE LA MAIN Clinique Clémentville 25 Rue de Clémentville 34070 MONTPELLIER 04 67 069 069 (institut) 06 29 42 28 98 (kinés) institutmain@institutmain.fr

Plus en détail

Les pieds de Françoise

Les pieds de Françoise opérations d' Hallux Valgus Les pieds de Françoise de septembre 2010 à avril 2011 le 9 septembre 2010 L'Hallux ( "gros orteil" en grec) Valgus ("en dehors" en latin) Le gros orteil se déplace vers les

Plus en détail

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE L'APPENDICECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Vous allez (Votre enfant va) être opéré(e) prochainement d'une appendicectomie par laparoscopie. Ce document est destiné à vous expliquer : ce que représente cette maladie;

Plus en détail

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE HOPITAL IBN ROCHD ANNABA ALGERIE SERVICE DE RADIOLOGIE ET D IMAGERIE MEDICALE Journées françaises de Radiologie Paris Octobre 2011 Efficacité des infiltrations péri radiculaires

Plus en détail

CAUSES ET TRAITEMENTS DES HALLUX VALGUS RECIDIVANTS

CAUSES ET TRAITEMENTS DES HALLUX VALGUS RECIDIVANTS JOGS Toulouse 2 juillet 2010 CAUSES ET TRAITEMENTS DES HALLUX VALGUS RECIDIVANTS Eric TOULLEC ( BORDEAUX ) Hallux valgus = déséquilibre musculaire 1er rayon Laxité MP1 Laxité CM1 Dysmorphie tête M1 Dysmorphie

Plus en détail

Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON)

Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON) Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON) Philippe MEYER Xavier DEMONDION (Lille) Thierry FABRE (Bordeaux) Thierry TAVERNIER (Lyon) Cafcim 17 janvier 2015 Généralités Pathologie

Plus en détail