Facteurs influençant le processus d audit et de feedback: La perception des infirmières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Facteurs influençant le processus d audit et de feedback: La perception des infirmières"

Transcription

1 Facteurs influençant le processus d audit et de feedback: La perception des infirmières KATHRYN BALDWIN (BN, MSc(A) Candidate) VENESSA CHRISTINA (BSc, MSc(A) Candidate) Superviseurs: ALAIN BIRON, (N, PhD) Adjoint au directeur, qualité, performance et sécurité des patients JESSICA EMED, BSc (inf.), MSc(A) Infirmière clinicienne spécialisée hématologie-oncologie-médecine interne KARINE LEPAGE, BSc (inf.), MSc Infirmière chef-hématologie-oncologie-médecine interne

2 Remerciement Nous aimerions remercier les infirmières ayant participées à cette étude Nous sommes très reconnaissantes envers les personnes suivante pour leur soutient, connaissances et suggestions à travers ce projet: Alain Biron Jessica Emed Karine Lepage Nous aimerions remercier Marineh Carapetian et Stephanie Hall pour leur efforts de recrutement incroyable.

3 Plan de la présentation Introduction Question à l étude Milieu Méthodes Résultats Discussion Limites Implications cliniques

4 Questions Qui, dans cette salle, possède de l expérience avec l audit et feedback? Qui croie que l emploie des audits et du feedback est pertinent dans les soins infirmiers? Qui croie que les audits et le feedback ont un impact sur la qualité des soins? Comment utilisez-vous les audits et le feedback dans votre département?

5 Introduction

6 Revue de littérature L introduction de soins basés sur des données probantes possèdent une importance grandissante dans les soins infirmiers en oncologie Plusieurs paramètres empêchent l introduction de soins basés sur des données probantes en soins infirmiers oncologiques L audit et son feedback sont largement utilisés et recommandés quant à l introduction de pratiques basées sur des données probantes (Bradshaw, 2010; Dulko, 2007; van Dijk, Hooft, & Wieringa-de Waard, 2010)

7 Audits et Feedback Résumé de la performance clinique échelonné sur une période de temps Utilisé afin d éclairer la pratique des professionels audités (RNAO, 2012)

8 Audits et Feedback Jusqu à présent, il a été démontré que le processus avait une efficacité limitée sur la pratique Le processus serait plus efficace si nous possédions une meilleure compréhension de comment et quand il fonctionne le mieux (Foy et al., 2005; Ivers et al., 2012)

9 Question à l étude

10 Question à l étude Quelle est la perception des infirmières, travaillant dans un environnement de soins aigues, quant aux facteurs influençant l efficacité du processus d audit et de feedback sur leur pratique infirmière?

11 Milieu

12 Hôpital général Juif 637 lits universitaires affiliés en soins aigus Soignant une population culturellement diversifiée au Québec depuis 1934 Plus de patients sont admis chaque année, en plus de patients externes Services de radiothérapie, brachythérapie, chirurgie oncologique, chimiothérapie et une unité de recherche clinique From:

13 Les départements 7NW (34 lits) Hématologie-Oncologie et Médecine Interne Leucémie, lymphome, myélome multiple, jeunes adultes Traitements inclus : investigation initiale, diagnostic, traitements, gestion des symptômes, et quelques fois des soins palliatifs 7W (35 lits) Médecine Interne Admet souvent des patients oncologiques ayant d autres maladies aiguës La chimiothérapie est administrée par une infirmière externe à l unité si un patient requiert ce traitement sur cette unité

14 Méthodes

15 Méthodes Étude qualitative, descriptive: Offfre la capacité d entretenir des discussions en profondeur avec les participants Permet une compréhension riche de la perspective des infirmières (Magilvy & Thomas, 2009; Vivar, McQueen, Whyte, & Armayor, 2007)

16 Méthodes Entrevue individuelle et semi-structurée Durée de 30 minutes à 1 heure Exemples de questions: Parlez-moi de vos expériences concernant les audits et le feedback sur votre unité. Selon vous, quel est le but de faire des audits sur votre unité? Comment la façon que les audits et le feedback sont faits sur votre unité vous font sentir?

17 Critères d inclusion/d exclusions

18 Analyse des données

19 Résultats

20 Caractéristiques de l échantillon 14 entrevues ont été faites avec des infirmières: 7 infirmières de chaque département Agées entre 20 et 40 ans Nombre d années d expérience: entre 1 et 11 ans Scolarité: 8 possédant un Baccalauréat, 6 possédant une Maîtrise ou en voie de l obtenir

21 Résultats Trois principaux thèmes émergent: Pertinence du processus d audit et de feedback Processus d audit et feedback Facteurs individuels

22 Pertinence du processus Comprendre l importance «J ai l impression que beaucoup de gens ne comprennent pas nécessairement que c est un audit de feedback pour la qualité des soins on peut avoir l impression c est plus une opération plus pour des punitions» - JGH05

23 Pertinence du processus La priorité des critères d audits Quelques fois, les éléments audités, même s ils sont importants, trop d emphase y sont accordés. Lorsqu un patient est critique, lorsque c est une situation aigüe, tu dois priorisés et quelques fois, les éléments audités sont en bas de ta liste de priorités. (traduction libre) Sometimes it feels like the things that [are] audited, although they re important, there s too much emphasis put on like, sort of little things. Whereas like, if you have a very critically sick patient, it s an acute situation, you make priorities, and sometimes the things that are audited are the bottom of that list JGH09

24 Le processus Je crois que le processus d audit et de feedback devrait être fait C est plutôt la façon dont c est livré que je n aime pas, comment ils le font (traduction libre) I think they [A&F] should be done. It s more of the delivery that I don t like, or how they [auditors] do it JGH16 Caractéristiques du feedback «(pour donner le feedback) Il faut toujours utilisé une méthode en sandwich dire le positif, négative puis on finit positif. Je pense que ça aiderait, ça aide les gens à accepter (le feedback)» JGH19

25 Le processus Le «timing» «Le processus d audit et de feedback n est pas toujours efficace avec les infirmières. Si tu planifies de faire les tâches à la fin de la journée et ils auditent au début de la journée, plusieurs infirmières se sentent attaquées et ont même des sentiments très négatifs à ce sujet.» (Traduction libre) It s [A&F] not always effective for the nurses. If you plan on doing it [practices audited] at the end of the day, and at the very beginning of the day they [auditors] tell you that it s not done, a lot of nurses feel attacked, and they feel some of them feel pretty negative about it. JGH21

26 Facteurs individuels Personalité «Il a des personnes qui sont très réfractaires au changement. Tu peux faire la quantité d audits que tu veux, tu peux avoir la meilleure approche que tu veux. Ces personnes-là vont toujours faire la même chose de la même manière en tout temps. Alors moi je ne sais pas si les audits font une différence» JGH06

27 Facteurs individuels Responsabilité professionelle C est important pour moi parce que je sens que je rempli les attentes face aux soins requis. Si je manque quelque chose, je veux le savoir, c est pour cette raison que c est important pour moi (Traduction libre) It s [A&F] important to me because I feel like I m fulfilling my expectations in giving care. If there s something I missed, I want to know about it, and that s why it s important for me JGH15

28 Discussion

29 Comprendre l objectif des A&F Si les infirmières ne comprennent pas l objectif des A&F, elles seraient plus enclines à ignorer les feedbacks Ce qui rend les A&F moins efficace Ce sujet n a pas été bien approfondi au sein de la littérature Une cause probable quant au manque de compréhension: Les infirmières sont peu impliquées dans le processus (Overeem et al., 2009; Porter & Lee, 2013)

30 La priorité des critères dans les audits Si une infirmière ressent un manque de cohérence entre les critères de l audit et la priorité des soins à administrer, elle sera plus encline à être indifférente au feedback Ce qui rend les A&F moins efficace L acuité des unités participantes ont pu possiblement influencer les infirmières à établir des tâches prioritaires comportant des conséquences immédiates sur leurs patients que d envisager les critères des audits (Ebright et al., 2003; Ivers et al., 2014; van der Veer et al., 2010; & van Sonsbeek et al., 2014)

31 Le «timing» des A&F Lorsque les A&F ont lieu au début du quart de travail, les infirmières ont tendance à interpréter le feedback de façon plus personnelle simplement parce qu elles n ont pas eu le temps de compléter les tâches. La majorité des recherches effectuées sur les A&F se penchent sur sa fréquence et sa périodicité. (Corbett & Anderson, 2001; Hysong, Best & Pugh, 2006; Ivers et al., 2012; Myny et al., 2012; van der Veer et al., 2010)

32 Caractéristiques du feedback Le feedback comprenant des indications spécifiques étaient plus utiles et pertinentes parce que les infirmières pouvaient l appliquer de façon directe au sein de leur pratique Dans la littérature, le feedback est considéré plus efficace lorsqu il introduit des objectifs spécifiques et des plans d actions Il semble que lorsque le feedback se présente comme une aide plutôt qu une punition, il y a une augmentation de son efficacité (D Lima et al., 2015; Flottorp et al., 2010; Ivers et al., 2014; Larson et al., 2013)

33 Limites

34 Limites Tous les participants lors de cette étude étaient des femmes. Il aurait été intéressant de receuillir la perspective d infirmiers Toutes les participantes étaient bien instruites Il semble qu elles possédaient une compréhension adéquate concernant les stratégies déployées quant à l amélioration de la qualité des soins telle que les A&F

35 Implications pour la pratique

36 Implications pour la pratique Implication active des professionels recevant le feedback Augmenter son importance comme stratégie d amélioration de la qualité Informer les infirmières des incidents ayant survenue suite au manque d adhérence à certains critères d audits Aider les infirmières à comprendre la sélection des critères Permettre aux infirmières de terminer les soins prioritaires avant d effectuer l audit Minimiser les réponses négatives et améliorer la réponse face à l audit (Larson et al., 2015; van Sonsbeek et al., 2014)

37 Implications pour la pratique Procurer du feedback avec des buts, actions et plans concrèts peut aider les infirmières à diriger leur attention vers les tâches Diminuer le risque de prendre le feedback personnel et améliorer son efficacité Le feedback contenant plus de reconnaissances peut améliorer la réponse des infirmières face au processus d audit et de feedback Conduisant à une stratégie plus efficace pour améliorer la qualité des soins

38 Conclusion

39 Conclusion L audit et le feedback est une stratégie qui peut être efficace pour introduire les soins basés sur des données probantes dans les soins infirmiers en oncologie Les infirmières ont partagé plusieurs facteurs qui peuvent influencer l efficacité du processus

40 Finalement Comment utiliserez-vous les audits et le feedback dans votre département?

41 Merci!!

42 References Bradshaw, W. G. (2010). Importance of nursing leadership in advancing evidence-based nursing practice. Neonatal Network: The Journal of Neonatal Nursing, 29(2), Burnard, P. (1991). A method of analyzing interview transcripts in qualitative research. Nurse Education Today, 11(6), Chaillet, N., Dubé, E., Dugas, M., Audibert, F., Tourigny, C., Fraser, W. D., & Dumont, A. (2006). Evidence-based strategies for implementing guidelines in obstetrics: a systematic review. Obstetrics & Gynecology, 108(5), Corbett, A. T., & Anderson, J. R. (2001, March). Locus of feedback control in computer-based tutoring: Impact on learning rate, achievement and attitudes. InProceedings of the SIGCHI conference on Human factors in computing systems (pp ). ACM. D Lima, D. M., Moore, J., Bottle, A., Brett, S. J., Arnold, G. M., & Benn, J. (2015). Developing effective feedback on quality of anaesthetic care: what are its most valuable characteristics from a clinical perspective?. Journal of health services research & policy, 20(1 suppl), Ebright, P. R., Patterson, E. S., Chalko, B. A., & Render, M. L. (2003). Understanding the complexity of registered nurse work in acute care settings.journal of Nursing Administration, 33(12), Elo, S., & Kyngas, H. (2008). The qualitative content analysis process. Journal of Advanced Nursing. 62(1), Flottorp, S. A., Jamtvedt, G., Gibis, B., & McKee, M. (2010). Using audit and feedback to health professionals to improve the quality and safety of health care. WHO. regional office for Europe. Foy, R., Eccles, M. P., Jamtvedt, G., Young, J., Grimshaw, J. M., & Baker, R. (2005). What do we know about how to do audit and feedback? Pitfalls in applying evidence from a systematic review. BMC health services research, 5(1), 50. Hysong, S. J., Best, R. G., & Pugh, J. A. (2006). Audit and feedback and clinical practice guideline adherence: Making feedback actionable. Implementation Science, 1(9), 5-3. Ivers, N., Jamtvedt, G., Flottorp, S., Young, J. M., Odgaard-Jensen, J., French, S. D.,... & Oxman, A. D. (2012). Audit and feedback: Effects on professional practice and healthcare outcomes. Cochrane Database of Systemic Reviews, 6.

43 References Ivers, N. M., Sales, A., Colquhoun, H., Michie, S., Foy, R., Francis, J. J., & Grimshaw, J. M. (2014). No more business as usual with audit and feedback interventions: towards an agenda for a reinvigorated intervention. Implement Sci, 9(1), 14. Larson, E. L., Patel, S. J., Evans, D., Saiman, L. (2013) Feedback as a strategy to change behavior: The devil is in the details. Journal of Evaluation in Clinical Practice, 19(2), Magilvy, J. K., & Thomas, E. (2009). A first qualitative project: Qualitative descriptive design for novice researchers. Journal for Specialists in Pediatric Nursing, 14(4), Myny, D., Van Hecke, A., De Bacquer, D., Verhaeghe, S., Gobert, M., Defloor, T., & Van Goubergen, D. (2012). Determining a set of measurable and relevant factors affecting nursing workload in the acute care hospital setting: A cross-sectional study. International journal of nursing studies, 49(4), Overeem, K., Wollersheim, H., Driessen, E., Lombarts, K., Van De Ven, G., Grol, R., & Arah, O. (2009). Doctors perceptions of why 360 degree feedback does (not) work: a qualitative study. Medical education, 43(9), Porter, M. E., & Lee, T. H. (2013). The strategy that will fix health care. Harvard Business Review, 91(10), Registered Nurses Association of Ontario. (2012). Toolkit: Implementation of best practice guidelines (2nd Ed.). Toronto, ON: Registered Nurses Association of Ontario. van der Veer, S. N., de Keizer, N. F., Ravelli, A. C., Tenkink, S., & Jager, K. J. (2010). Improving quality of care. A systematic review on how medical registries provide information feedback to health care providers. International journal of medical informatics, 79(5), van Dijk, N., Hooft, L., & Wieringa-de Waard, M. (2010). What are the barriers to residents' practicing evidence-based medicine? A systematic review. Academic Medicine, 85(7), van Sonsbeek, M. A. M. S., Hutschemaekers, G. G. J. M., Veerman, J. W., & Tiemens B., B. G. (2014). Effective components of feedback from routine outcome monitoring (ROM) in mental health care: Study protocol of a three-arm parallel-group randomized controlled trail. BioMed Central Psychiatry, 14(3), Vivar, C. G., McQueen, A., Whyte, D. A., & A& rmayor, N. C. (2007). Getting started with qualitative research: Developing a research proposal. Nurse Researcher, 14(3),

L expérience des jeunes adultes en oncologie: comment se sentent-ils «connus» par l équipe de soins

L expérience des jeunes adultes en oncologie: comment se sentent-ils «connus» par l équipe de soins L expérience des jeunes adultes en oncologie: comment se sentent-ils «connus» par l équipe de soins GABRIELLE BOUCHARD, BSc (biologie), MSc(A) Cand. SUSANNA JACOBSEN, BA (littérature), MSc(A) Cand. École

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant!

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! 2 e Swiss Congress for Health Professions Winterthur 1 juin 2012 La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation

Plus en détail

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Séminaire EHESP-ANFH Paris, 10 février 2015 La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Christophe Debout Inf,PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 1 (for C/C+ grade) Question 2 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Developpement & Formation Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Building capability «BP Strategy, Safety People Performance» Tony Hayward, CEO BP Octobre 2007 Human resources are the most invaluable

Plus en détail

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs)

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) Brigitte Fournier, IPO Clinique d oncologie ambulatoire M.Sc. Infirmières (candidate)

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins Medicognos Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga Dr Silviu Braga Directeur R&D Medicognos SA par des médecins pour des médecins Pourquoi une nouvelle génération? Les

Plus en détail

DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI

DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI Céline Gélinas, inf., Ph.D., Marie-Anik Robitaille, M.A., Lise Fillion, inf., Ph.D. & Manon Truchon, Ph.D. Dans

Plus en détail

Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier

Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier Marie-Noëlle Giroux, inf., M. Sc., chef de service secteur accueil-orientation-intégration, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

Contents National 4 French Reading; Context: Learning

Contents National 4 French Reading; Context: Learning Contents National 4 French Reading; Context: Learning (questions extracted from General past papers) Question Topic Learning in context (Forum: should you do holidays? Solène replies) Learning in context

Plus en détail

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone 3 juin 2015 Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Anne-Marie Leclerc, inf.

Plus en détail

Analyse de pratiques en groupe avec des étudiantes infirmières en pratique avancée: une avenue novatrice

Analyse de pratiques en groupe avec des étudiantes infirmières en pratique avancée: une avenue novatrice Analyse de pratiques en groupe avec des étudiantes infirmières en pratique avancée: une avenue novatrice Kathleen Lechasseur, inf., Ph.D. Professeure adjointe Faculté des sciences infirmières Université

Plus en détail

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Andrée Desmarais Conseillère clinicienne en soins infirmiers 17 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

Se «tournée» vers le patient

Se «tournée» vers le patient Se «tournée» vers le patient Joane Boulanger, inf., M. Sc., Conseillère cadre secteur évaluation de la qualité, Direction des soins infirmiers et des regroupements clientèles (DSI-RC) Ariane Delisle, inf.,

Plus en détail

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR DES SOINS CENTRÉS SUR LE PATIENT EN ONCOLOGIE Karine Bilodeau, inf., Ph.D. (c) CON (c) Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal 1 Post CANO Vancouver

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail

UN OUTIL POLITIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ : APPLICATION EN CONTEXTE INFIRMIER!

UN OUTIL POLITIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ : APPLICATION EN CONTEXTE INFIRMIER! UN OUTIL POLITIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ : APPLICATION EN CONTEXTE INFIRMIER! Présentation de: Geneviève Roch, inf. Ph.D. Professeure adjointe Faculté des sciences infirmières, Université Laval Centre

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE Valérie Berger Inf, Ph.D, Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR, pole santé publique, CHU de Bordeaux

Plus en détail

La collaboration : un outil pour assurer un suivi optimal de la clientèle

La collaboration : un outil pour assurer un suivi optimal de la clientèle La collaboration : un outil pour assurer un suivi optimal de la clientèle La pratique collaborative fait appel à plusieurs professionnels de différents domaines avec des formations variées en vue d assurer

Plus en détail

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge

Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Formation à l Evidence-Based Nursing en formation de premier cycle: récit d une expérience dans une Haute Ecole belge Nadine Jacqmin Inf., L.Sc., étudiante au doctorat en sciences infirmières (Université

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst

Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst Liste de tous les périodiques Pour le baccalauréat en Sciences infirmières au site de Bathurst Université de Moncton Campus de Shippagan Site de Bathurst Octobre 2007 LISTE ALPHABÉTIQUE DES PÉRIODIQUES

Plus en détail

LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE

LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE LA PRESCRIPTION ANTIBIOTIQUE : UNE APPROCHE SOCIO- COMPORTEMENTALE Prof. Céline Pulcini Service de Maladies Infectieuses CHRU de Nancy 5 février 2015 DU ATB Grenoble BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Définition

Plus en détail

Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient

Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient Marie-Thérèse Lussier MD, MSc Claude Richard PhD 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques Montréal, 2 octobre 2014 Plan Introduction

Plus en détail

Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain

Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain Christiane Ouellet, inf., LL.M (c)., infirmière-chef 3e AB, Direction des soins infirmiers regroupements clientèle (DSI-RC) Élisa Gélinas-Phaneuf,

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Olga Kharytonava disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou

Plus en détail

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat

17 janvier 2014. Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 17 janvier 2014 Jean-François Desbiens, inf., Ph.D Gabrielle Fortin, T.S., étudiante au doctorat 1. Introduction o Mieux comprendre comment la formation continue peut contribuer au développement des compétences

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire

L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire JNEP 2015, Lyon L utilisation des savoirs scientifiques dans le domaine du bloc ope ratoire C. Debout Inf PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers Supérieurs Membre de la Chaire Santé Sciences-Po/IDS

Plus en détail

Module Title: FRENCH 6

Module Title: FRENCH 6 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: FRENCH 6 Module Code: LANG 7001 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Studies

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Contents National 5 French Reading; Context: Employability

Contents National 5 French Reading; Context: Employability Contents National 5 French Reading; Context: Employability (questions extracted from Credit past papers) Question Topic Jobs (Vincent Pernaud; radio presenter) Jobs (Marie-Laure Lesage; Concierge d hôtel

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS 3ème Séminaire européen du SIDIIEF «Les maladies chroniques : Formation, recherche et leadership clinique en soins infirmiers» 26 mars 2015 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

«Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici»

«Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici» «Bienvenue au Canada: on ne s inquiète pas de l assurance privée ici» Amélie Quesnel-Vallée Professeur adjoint, Université McGill Département d épidémiologie, biostatistique et santé au travail, Département

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

La pratique infirmière fondée sur les données probantes

La pratique infirmière fondée sur les données probantes La pratique infirmière fondée sur les données probantes Qu en est-il dans les milieux de pratique des infirmières? Nicole Ouellet, Ph.D. UQAR La pratique basée sur les données probantes Quelques éléments

Plus en détail

Évaluation de la formation continue des besoins des infirmières Haïtiens : Preuve de l Enquête Qualitative et Quantitative

Évaluation de la formation continue des besoins des infirmières Haïtiens : Preuve de l Enquête Qualitative et Quantitative Évaluation de la formation continue des besoins des infirmières Haïtiens : Preuve de l Enquête Qualitative et Quantitative Jill Caporiccio,BSN, RN; Kettie Louis, DNP; Annie Lewis-O connor, PhD, NP; Kerry

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Congrès SIDIIEF 2015 Montréal Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Yolande KOTTELAT, inf, ICL Jenny GENTIZON, inf, MScSI Martine ROESSLI, responsable

Plus en détail

Demande de propositions

Demande de propositions PREMIERS SOINS EN SANTÉ MENTALE Demande de propositions Pour les membres de la collectivité des vétérans Évaluation de projets DATE DE PUBLICATION : 27 novembre 2015 DATE LIMITE PRÉSENTATION DES PROPOSITIONS

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal

Sarah DÉRAPS. Université du Québec à Montréal Analyse communicationnelle de l épuisement professionnel (burnout) chez les travailleurs et travailleuses du domaine des communications-marketing au Québec Sarah DÉRAPS Université du Québec à Montréal

Plus en détail

236. 2. 7 mai. 9 mai. Final paper. Final paper dû le 12 Mai

236. 2. 7 mai. 9 mai. Final paper. Final paper dû le 12 Mai 236. 2 17ème 5 mai 7 mai 9 mai dû le 12 Mai objectifs pp.76 78 pp.78 7Turn in p. 83. I L Europe pp. 80 81 8ème 3 mars 5 mars 7 mars Révision Examen 2 La famille pp. 134 137 9ème 10 mars 12 mars 14 mars

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2007-2008 ULB 1 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

A tool-kit for program sustainability evaluation

A tool-kit for program sustainability evaluation A tool-kit for program sustainability evaluation 5th Nordic Health Promotion Research Conference Esbjerg,, Denmark, June 16, 2006 Ridde Valéry, Ph. D., valery.ridde@umontreal.ca Pluye,, Pierre, MD. Ph.

Plus en détail

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition.

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition. Contrat de santé sous forme de calendrier : un outil pour les professionnels de la santé Fiche No 48 pour intervenir avec les personnes âgées Haber D., and Looney C. (2000) Health Contract Calendars: A

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Prise en charge de l'élimination intestinale des patients hospitalisés : Un outil pédagogique et didactique pour les soignants..

Prise en charge de l'élimination intestinale des patients hospitalisés : Un outil pédagogique et didactique pour les soignants.. Valérie Berger Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR CHU de Bordeaux Geneviève Chêne PU-PH pole

Plus en détail

Que savons-nous sur le partage des connaissances?

Que savons-nous sur le partage des connaissances? Programme in Policy en élaboration Decision-Making des décisions McMaster Université University McMaster 9 juillet 2013 Que savons-nous sur le partage des connaissances? Atelier SPARK Création de liens

Plus en détail

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée?

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Denis A. Roy MD, MPH, MSc, FRCPC Vice-président, science et gouvernance clinique, INESSS Professeur-adjoint de clinique,

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION GCNA

Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION GCNA SUPERVISION OF PROFESSIONAL STAFF: TEACHER EVALUATION Appendix C CRITERIA FOR A PROFESSIONAL GROWTH PLAN A Professional Growth Plan is a written statement describing a teacher s intended focus for professional

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son destinataire

Plus en détail

Metacognitive Questionnaire on Time: Feeling of the Passage of Time

Metacognitive Questionnaire on Time: Feeling of the Passage of Time Timing & Time Perception Metacognitive Questionnaire on Time: Feeling of the Passage of Time M. Lamotte, N. Chakroun, S. Droit-Volet, and M. Izaute Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, CNRS

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain APPLICATION DOMAIN: Choose a domain PERSONAL DATA DONNEES PERSONNELLES 1. SURNAME NOM DE FAMILLE: 2. FORENAME(S) PRENOM(S): 3. PERMANENT ADDRESS RESIDENCE PERMANENTE: 4. EMAIL - MÉL: 5. PRIVATE TELEPHONE

Plus en détail

Gouvernance des Technologies de l Information

Gouvernance des Technologies de l Information Walid BOUZOUITA Auditeur Interne secteur des télécommunications CISA, ITIL walid.bouzouita@ooredoo.tn Gouvernance des Technologies de l Information 08 Mai 2014, Maison de l Exportateur Implémenter la

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 2 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 23 13 15 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to write about the

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps

17/11/2012. Place des comportements dans l approche multimodale. Approche multimodale * Publication princeps Place des comportements dans l approche multimodale Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Approche multimodale * Groupe de mesures d efficacité scientifiquement prouvée visant à améliorer

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

Obtention du marquage CE pour un dispositif médical

Obtention du marquage CE pour un dispositif médical Université de Technologie de Compiègne Obtention du marquage CE pour un dispositif médical Extraits du dossier de Validation des Acquis de l Expérience (VAE) pour l obtention du Master "Qualité et Performance

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

E-Health evaluation at stake

E-Health evaluation at stake E-Health evaluation at stake Les enjeux de l évaluation en e-santé Myriam Le Goff-Pronost, Telecom Bretagne Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu Réalisations et perspectives en matière de e-santé pour les

Plus en détail

DÉFIS D IMPLANTATION D DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE. El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP

DÉFIS D IMPLANTATION D DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE. El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP DÉFIS D IMPLANTATION D DES DOSSIERS DE SANTÉ ÉLECTRONIQUES DSE El Kebir Ghandour PhD Sylvie Jetté PhD Jean-Paul Fortin MD, MBA, MPH,FRCP Plan Déterminants des TIC DSE Définition, Avantages, Impacts du

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves Cet atelier portera sur 1. la recherche dans la documentation de sources pertinentes; 2. l évaluation

Plus en détail

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Réalisé par Étienne St-Jean, Ph.D. Professeur en management, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad Integration of services for frail elderly- SIPA and PRISMA projects and after Céline Bureau, M.Sc.Inf. (cbureau.csss-iugs@msss.gouv.qc.ca) CSSS-IUG

Plus en détail

AOC Insurance Broker

AOC Insurance Broker AOC Insurance Broker Compare Your Expat Health Insurance AOC International Expat Groupe Cadre www.aoc insurancebroker.com www.assurance sante expatrie.eu Email : contact@aoc insurancebroker.com www.cadrass.com

Plus en détail

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique

Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Module 6 Enseigner et apprendre l EBM lors d un audit clinique Bienvenue au Module 6 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment traduire un audit clinique en question

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6 CLUB DE GYMNASTIQUE! Bulletin Hiver 2013 Newsletter Winter 2013 514.872.3043 info@gymgadbois.com Rappel de nos heures d ouverture au club de gym Gadbois: Semaine: 13:30-20:00 Fin de semaine: 9:00-14:00

Plus en détail

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie

Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Présenté par Mélanie Dessureault, inf. clin. et Caroline Fortin, AIC radio-oncologie Quiz de la radio-oncologie Rôle de l infirmière en radio-oncologie Mise en contexte (création des outils) Premier outils:

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Telemonitoring Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Télémédecine Teleconsultation ( with patient) Telediagnostics ( with data) Telemonitoring ( non invasive captation of physiological parameters) Telecare ( treatment

Plus en détail

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli

L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli L entraînement à la synergie d équipe «CrewResource Management» Cyrille Colin Pauline Occelli Du CRM au CRM Aviation: 70 % des accidents proviennent d erreurs humaines Cockpit Crew Company Resource Management

Plus en détail

Équipes Santé familiale Promouvoir les les soins de de santé primaire. recrutement externe

Équipes Santé familiale Promouvoir les les soins de de santé primaire. recrutement externe Équipes Équipes Santé Santé familiale familiale Promouvoir Promouvoir les soins les de soins santé de primaire santé primaire Équipes Santé familiale Promouvoir les les soins de de santé primaire Guide

Plus en détail

Formation des Infirmiers au Brésil pour travailler dans le social: dispositifs de formation Introduction

Formation des Infirmiers au Brésil pour travailler dans le social: dispositifs de formation Introduction Formation des Infirmiers au Brésil pour travailler dans le social: dispositifs de formation Fabiana Ribeiro SANTANA. Doctorante en cotutelle en Sciences infirmières à l Université de São Paulo et en Sciences

Plus en détail