STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie"

Transcription

1 Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes DRAC 01 -Alpes PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES CONSTRUIRE UNE PISCINE CONSTRUIRE UNE PISCINE La piscine est une des constructions annexes qui participent à l agrément d une maison. Elle a souvent un impact non Services Territoriaux de l Architecture La piscine est une des constructions négligeable La piscine et du Patrimoine est annexes sur une qui le des participent paysage constructions environnant annexes qui à l agrément de participent d une les à maison. Elle a souvent un impact non aménagements l agrément d une négligeable de sur terrain maison. le paysage qu elle Elle a environnant nécessite, souvent un sa impact forme, non Les missions de la DRAC de par sa coloration, négligeable ses abords. sur le La paysage construction environnant d une piscine de devra par tenir les les aménagements La Direction Régionale des Affaires terrain Culturelles qu elle est le nécessite, service déconcentré sa forme, du ministère sa coloration, ses abords. La compte aménagements : de terrain qu elle nécessite, sa forme, sa de la Culture et de la Communication. Elle exerce à la fois des missions régionales et construction départementales. d une En 2010, piscine la DRAC devra a intégré tenir les SDAP, compte : coloration, services de la topographie ses départementaux abords. du terrain, La de construction d une piscine devra tenir l architecture et du patrimoine, désormais appelés services compte territoriaux : de l architecture et du patrimoine (). des caractéristiques du lieu (végétation, accès, orientation, de la topographie du terrain, ensoleillement, de la topographie vents, du terrain, La DRAC coordonne et met en oeuvre la politique du ministère de la Culture et de architecture la des bâtiments environnants des des Communication caractéristiques dans la région. du Elle veille lieu à l application (végétation, des lois etc accès, caractéristiques réglementations ) orientation, du du lieu (végétation, ensoleillement, accès, orientation, vents, architecture domaine culturel. des Ses bâtiments missions concernent environnants la protection et etc la ensoleillement, valorisation ) du patrimoine, vents, la architecture des bâtiments environnants promotion de l architecture, le soutien à la création artistique et la démocratisation etc ) culturelle. La DRAC veille à la cohérence d une politique globale en région et agit en liaison étroite S T A P Nota avec : Il les est collectivités conseillé locales. également de tenir compte de la stabilité du terrain, de la sécurité pour si, les dans enfants. le champ des patrimoines et de l architecture, Nota : Il plusieurs est conseillé de ses services également de tenir compte de la stabilité contribuent à la mise en œuvre de la réglementation en du vigueur, terrain, tels de que la : sécurité la Conservation pour les enfants. Régionale des Monuments Historiques, le Service Architecture, Nota : Il le est Service conseillé Régional également de de tenir compte de la stabilité Le respect l Archéologie des et les huit principes Services Territoriaux tels de que l Architecture simplicité du terrain, et du Patrimoine. de des la sécurité formes, pour les rapport enfants. équilibré avec le relief, discrétion dans la coloration des bassins sont le gage d une intégration harmonieuse Les missions dans des Le respect des principes tels que simplicité des formes, rapport le site. équilibré avec le relief, discrétion dans la coloration des bassins Les participent à la promotion de la qualité patrimoniale, Le respect architecturale des principes et urbaine, tels à que simplicité des formes, rapport la conservation et à la valorisation du patrimoine monumental. sont le gage Ils veillent d une à la intégration préservation Quels sont les projets concernés équilibré? avec le relief, discrétion harmonieuse dans la coloration dans le site. des bassins et à la mise en valeur des espaces protégés : abords de monuments historiques, secteurs sauvegardés, zones de protection du patrimoine architectural sont urbain le gage et paysager d une intégration (ZPPAUP) harmonieuse dans le site. Il s agit des piscines situées dans le périmètre de monuments historiques (rayon de 500 ou aires de mise en valeur de l architecture et du patrimoine (AVAP). Avec les autres services mètres) de l État ou en en région, sites ils participent inscrits à ou la gestion en zones des sites Quels de et paysages, sont protection les à projets l aménagement du concernés patrimoine? architectural, urbain du territoire et aux réglementations concernant l environnement, l urbanisme et le et paysager (ZPPAUP). Il s agit des piscines situées dans le périmètre de monuments renouvellement urbain, dans un objectif de qualité durable Quels des espaces sont urbains les projets naturels. concernés? historiques (rayon de 500 mètres) ou en sites inscrits ou Au moyen d une équipe pluridisciplinaire, les, services Il s agit de proximité, des piscines travaillent situées en dans le périmètre de monuments Quels relation types directe avec de les piscines usagers et de nombreux autorise-t-on partenaires zones historiques ou interlocuteurs? protection (rayon institutionnels. de du 500 patrimoine mètres) ou architectural, en sites inscrits urbain ou et en Les piscines enterrées, c est mieux! Pour paysager l usage, (ZPPAUP). Au sein de la DRAC, les œuvrent pour la promotion zones d un aménagement de protection pour qualitatif le du paysage et patrimoine de la architectural, maison et urbain pour et durable du territoire, où paysage, urbanisme et architecture l environnement. paysager entretiennent (ZPPAUP). un dialogue raisonné entre dynamiques de projet et prise en compte du patrimoine. Les piscines hors-sol ou semi-enterrées sont exceptionnellement tolérées uniquement en cas de non visibilité et en cas de contraintes Quels types de archéologiques piscines autorise-t-on interdisant? les fouilles. Les Quels piscines types de enterrées, piscines c est autorise-t-on mieux!? Pour l usage, pour le paysage Les piscines de la maison enterrées, et pour c est l environnement. mieux! Pour l usage, pour le Les paysage piscines de hors-sol la maison ou et semi-enterrées pour l environnement. sont exceptionnellement Il faut tenir compte de l environnement tolérées et de uniquement la topographie en cas du de site Les piscines hors-sol ou semi-enterrées non visibilité sont exceptionnellement et en cas de contraintes tolérées uniquement archéologiques en interdisant cas de non les fouilles. visibilité et en cas de pour les terrains plats ou assimilés contraintes avec absence archéologiques de reliefs interdisant environnants, les fouilles. peu de problèmes, pour les terrains en pente : ATTENTION Il faut tenir compte de l environnement et de la topographie l observation de l environnement est du essentielle Il site faut tenir : compte il faut de respecter l environnement les caractéristiques et de la topographie du lieu. La piscine doit faire partie du paysage du pour site les dans terrains lequel plats elle ou doit assimilés se fondre. avec absence de l implantation d une piscine doit s inscrire reliefs pour environnants, les dans terrains le peu contexte plats de problèmes, ou assimilés paysager avec du absence terrain de d assise qui tient compte de la forme de pour la reliefs parcelle, les environnants, terrains de la peu pente, de : ATTENTION problèmes, de la nature du sol, de la végétation locale. pour l observation les terrains de l environnement pente : ATTENTION est essentielle : il faut pour certains plans d occupation des respecter sols, l observation possibilité les caractéristiques de l environnement d implantation du lieu. est La des essentielle piscine piscines doit : il faire faut enterrées dans les marges de recul. Sont partie respecter exclues du paysage les caractéristiques les piscines dans lequel hors-sol. elle du doit lieu. se La fondre. piscine doit faire partie l implantation du paysage d une dans piscine lequel doit elle s inscrire doit se fondre. dans le contexte Service Départemental paysager l implantation du terrain d une d assise piscine qui doit tient s inscrire compte dans de la le forme contexte de de l'architecture Service Départemental et du la paysager parcelle, de du la terrain pente, d assise de la nature qui tient du compte sol, de la de la végétation forme de Fiche Conseil n 3 - Construire Patrimoine une de piscine l'architecture - du Série Urbanisme et du / Architecture locale. la parcelle, / Paysage de / Environnement la pente, de la nature du sol, de la végétation Patrimoine du 165 rue Garibaldi locale. pour certains plans d occupation des sols, possibilité 165 rue BP Garibaldi 3162 d implantation pour certains des piscines plans d occupation enterrées dans des les sols, marges possibilité de 69 Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine DRAC 10/12/02 10/12/02 FICHE CONSEIL FICHE CONSEIL La piscine doit s inspirer du «bassin La ancien piscine» qui doit privilégie s inspirer l authenticité du «bassin et La piscine doit s inspirer du «bassin ancien une bonne» qui intégration privilégie à l environnement, une à travers bonne un choix intégration de matériaux à l authenticité ancien qui privilégie l authenticité et et une bonne intégration à l environnement, à travers un choix de matériaux l environnement, et de couleurs à harmonie travers un avec choix la de matériaux nature. et de couleurs en harmonie et de couleurs en harmonie avec la avec la nature. nature. 1/4

2 69 - Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine du Etat des lieux Le terrain naturel existant est en forte pente Vue en coupe Vue en plan Vue de loin Etat projeté : à proscrire Le projet ne respecte pas la pente du terrain. Le terrain naturel n est pas respecté Vue en coupe Vue en plan Etat projeté Vue de loin Vue en coupe La forte pente est absorbée par des murets structurant le paysage en pierre de pays ou dans des tonalités de la terre et du pisé local Vue en plan Vue de loin 2/4 Fiche Conseil n 3 - Construire une piscine - Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement

3 Quelles formes de bassins? des formes géométriques simples, les formes libres (formes en haricots, en coeur etc...) sont à éviter. En aucun cas, la piscine ne doit apparaître comme un élément rapporté. Comment traiter les abords de la piscine? Pour obtenir une bonne intégration de la piscine dans le paysage environnant, il importe de ne pas négliger le choix des matériaux et leur coloration notamment pour : Forme de bassin à proscrire Les revêtements de finition du bassin Ils doivent privilégier les tons sombres et d aspect mat. Selon la teinte du revêtement, l eau prendra une teinte différente (ex : un liner blanc ou bleu donnera une eau d un bleu peu naturel). En effet, le bleu azur a un impact très fort dans le paysage. La piscine dans son environnement doit être un miroir d eau qui reflète la nature. Avec liner bleu ou blanc A EVITER Avec liner de teinte sombre A PRIVILEGIER Conseils En cas de visibilité évidente et/ou à proximité immédiate de monument historique, les liners de teintes bleue, turquoise, beige clair et blanche sont à proscrire. A ce sujet, il est intéressant de s inspirer des bassins anciens qui utilisent les matériaux de la nature (pierre, enduit au sable) et du construit avec des bassins aux eaux reflétant les teintes de la végétation et du ciel. Les margelles, les dallages, le mobilier (cf photos ci-contre) Les matériaux naturels et traditionnels sont préférables (matériaux s apparentant à la pierre locale, dalles de pierre, gravier, bois etc...). Cependant, ils peuvent être préfabriqués (béton revêtu, pierres reconstituées ou construites en pierre de pays, en briques posées sur chant ou en carreaux de terre cuite etc...). Il faut privilégier une unité de coloration en évitant les teintes trop claires. Fiche Conseil n 3 n 2 - Construire Les couvertures une piscine dans le - Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Pierres et galets 3/4

4 D Fiche Conseil (69) - Mise à jour Août Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine du 69 présentant qui déterement, des s monts du s étendent Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine du Le Grenier d Abondance - 6, quai Saint-Vincent Lyon cedex 01 Tél.: Fax : ratégique sont dévemétallurgie,un soin particulier doit utomobile.abords des piscines. En être apporté aux dallages et à la sobriété du mobilier aux tout état de cause, il faut toujours penser à homogénéiser les couleurs entre piscine, abords et nature afin d obtenir une intégration satisfaisante dans es cultures otammentl environnement. Nota : Ne pas oublier également la sécurité des enfants en prévoyant la mise en place de barrières. onurbation ent, drainé ry et Bron, ment pourles n polycenon urbaine en la. couvertures de piscines sont-elles autorisées? cas de non visibilité, sont tolérées les couvertures en métal ou en verre qui doivent être traitées comme des serres anciennes, dôme translucide, en cas de visibilité, sont admis uniquement les bâches et les volets roulants. La teinte des bâches doit être la plus discrète possible et doit se confondre dans l environnement (ex. : vert foncé). Dallage pierre Les locaux annexes Les locaux techniques (type «pool-house» ) ont généralement besoin d un espace réduit et peuvent être situés à l intérieur d un bâtiment existant (cave, garage, hangar, abri de jardin etc...) ou parfois sous un escalier. Quand cela est possible, les locaux techniques doivent être enterrés. Margelle bois et liner sombre Conseils Quand ces constructions ne peuvent être enterrées, elles doivent être en dur, enduites et revêtues d un toit couvert en tuiles canal en terre cuite rouge naturel ou avec une couverture identique à celle de l existant, de préférence accolée au bâtiment existant. La loi du 4 janvier 2003 impose l installation d un dispositif de sécurité normalisé pour les «piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif». Tous les propriétaires devront équiper leur installation, soit de barrières d une hauteur minimale de 1.10 m, soit de couverture de sécurité, soit d alarme sonore, soit d abri Liner beige de piscine. 4/4 Fiche Conseil n 3 - Construire une piscine - Série Urbanisme Fiche Conseil / Architecture n 1 - La/fenêtre Paysage dans / Environnement le bâti ancien

5 Fiche synthèse PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES -Alpes D R A01 C -Alpes Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires-Alpes Culturelles 69 Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine DRAC Construire une piscine Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine Prescriptions du Les missions de la DRAC La Direction Régionale des Affaires Culturelles est le service déconcentré du ministère de la Culture et de la Communication. Elle exerce à la fois des missions régionales et la topographie du terrain naturel devra être respectée, départementales. En 2010, la DRAC a intégré les SDAP, services départementaux de lesl architecture mouvements de terre seront limités 50 cmdeet la terreetsera régalée en pente douce, et du patrimoine, désormais appelés services à territoriaux l architecture patrimoine (). lesduniveaux de sol devront s implanter le plus près possible du terrain naturel, DRAC coordonne et met en oeuvre la politique du ministère de la Culture et de la lesla enrochements qui sont installés, en décor, aux abords des piscines sont à proscrire, Communication dans la région. Elle veille à l application des lois et réglementations du en domaine fonction deses la missions topographie terrain, murets, dont l utilité de mur de soutènement s avère culturel. concernentdu la protection et lales valorisation du patrimoine, la promotion de l architecture, le soutien à la création artistique et la démocratisation culturelle. indispensable, sont admis si ils sont en pierre ou enduits dans la tonalité du pisé local. La DRAC veille à la cohérence d une politique globale en région et agit en liaison étroite avec les collectivités locales. si, dans le champ des patrimoines et de l architecture, plusieurs de ses services contribuent à la mise en œuvre de la réglementation en vigueur, tels que : la Conservation Régionale des Monuments Historiques, le Service Architecture, le Service Régional de l Archéologie et les huit Services Territoriaux de l Architecture et du Patrimoine. Quelles sont les pièces à joindre avec la déclaration de travaux? Les missions des plan de situation (établi à l échelle du plan d occupation des sols ou du tableau d assemblage Les participent à la promotion la qualitélepatrimoniale, urbaine, à au(x) monument(s) concerné(s), du cadastre) permettant dedesituer lieu du architecturale projet paret rapport la conservation et à la valorisation du patrimoine monumental. Ils veillent à la préservation et à la mise en valeur des espaces protégés : abords de monuments historiques, secteurs sauvegardés, zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP) ou aires de mise en valeur de l architecture et du patrimoine (AVAP). Avec les autres services de l État en région, ils participent à la gestion des sites et paysages, à l aménagement du territoire et aux réglementations concernant l environnement, l urbanisme et le renouvellement urbain, dans un objectif de qualité durable des espaces urbains et naturels. photos en couleur du terrain d implantation de la piscine en vue rapprochée et dans son environnement, plan de masse indiquant la topographie du terrain naturel, Au moyen d une équipe pluridisciplinaire, les, services de proximité, travaillent en relation directe avec les usagers et de nombreux partenaires ou interlocuteurs institutionnels. coupe vérifier l implantation de laqualitatif piscine par rapport au relief du terrain et Au sein depermettant la DRAC, les de œuvrent pour la promotion d un aménagement et durable du territoire, où paysage, urbanisme etdes architecture entretiennent un dialogue indiquant également le traitement espaces extérieurs, raisonné entre dynamiques de projet et prise en compte du patrimoine. descriptif des matériaux prévus (liner, margelle, bâche, volets roulants etc...). Plan de situation Fiche Synthèse - Construire une piscine - Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Plan de masse 1/200 1/2

6 D Fiche Conseil (69) - Mise à jour Août 2012 présentant qui déterement, des s monts du s étendent 69 Service Territorial de l Architecture et du Patrimoine du Le Grenier d Abondance - 6, quai Saint-Vincent Lyon cedex 01 Tél.: Fax : ratégique sont dévemétallurgie, utomobile. Haie existante es cultures otamment onurbation ent, drainé ry et Bron, ment pour n polycenon urbaine la. Coupe 1/100 2/2 Fiche Synthèse - Construire une piscine - Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement

Nota : Il est conseillé également de tenir compte de la stabilité du terrain, de la sécurité pour les enfants.

Nota : Il est conseillé également de tenir compte de la stabilité du terrain, de la sécurité pour les enfants. 10/12/02 La piscine est une des constructions annexes qui participent à l agrément d une maison. Elle a souvent un impact non négligeable sur le paysage environnant de par les aménagements de terrain qu

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

PA10 - Règlement du Lotissement

PA10 - Règlement du Lotissement MAITRE D OUVRAGE 22, Rue d Issenheim 68190 RAEDERSHEIM Tel 03 89 48 19 52 Fax 03 89 48 02 70 info@fha-lotisseur.fr MAITRE D ŒUVRE - GEOMETRE 21, rue Jacobi-Netter 67200 STRASBOURG Tel 03 88 36 94 68 Fax

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel g u i d e pr a t i q u e PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable Revaloriser l habitat traditionnel Sommaire Revaloriser l habitat traditionnel Accompagner vos projets... 3 Les types

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 Cerfa 13409*03 - - Cerfa 13406*03 Septembre 2014 Préalables Pour constituer votre dossier de permis de construire, une notice explicative est disponible auprès de

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT Maître d'ouvrage : LTA Cité de l'habitat - Route de Thann 68460 LUTTERBACH Tél : 03 89 51 33 55 Fax : 03 89 52 75 69 DEMANDE DE PERMIS D'AMENAGER Commune de MOOSCH Lotissement "LES PRIMEVERES" Maître d'oeuvre

Plus en détail

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme 3 parcelles viabilisées disponibles 781 à 849 m 2-40 euros le m 2 8 parcelles vendues Pour plus d'informations, contacter : Mme Kmieciak, Secrétaire Générale

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 SCOT du bassin de vie d Avignon - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 Déroulé de la présentation Elément déclencheur de la démarche Objectifs et limites du volet «énergies» du SCOT du bassin de vie d Avignon

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE Document de présentation Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE 1 Situation : Il s agit d un ensemble immobilier destiné à recevoir

Plus en détail

LOTISSEMENT «LA BOULAYE»

LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Réalisation d un lotissement sur la Commune de S t J e a n P i e r r e F i x t e pour le Compte de la SAEDEL LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Règlement du lotissement PA10 Mai 2012 2- REGLEMENT DU LOTISSEMENT

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT RÈGLEMENT N o 761-07-15 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT #761-07 PORTANT SUR LE PLAN D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs.

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs. CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. UA ARTICLE UA 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

>I Aménagement ext. I

>I Aménagement ext. I >I Aménagement ext. I PISCINES MOBILIER EXTERIEUR Sommaire Piscines Objets décoratifs Compléments pour allées et terrasses Murets et barbecues Mobilier extérieur Balustres Textes de référence Mise en œuvre

Plus en détail

GUIDE POUR L'INSTALLATION DE PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES OU PHOTOVOLTAÏQUES DANS LE HAUT-RHIN

GUIDE POUR L'INSTALLATION DE PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES OU PHOTOVOLTAÏQUES DANS LE HAUT-RHIN GUIDE POUR L'INSTALLATION DE PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES OU PHOTOVOLTAÏQUES DANS LE HAUT-RHIN La préservation de l'environnement a induit de nouveaux impératifs tels la diversification des sources d'énergie

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES DISPOSITIONS GENERALES Caractère de la zone La zone du futur lotissement comprend des espaces naturels situés dans le centre bourg de Forges, à proximité de l église et de la mairie. Cette zone s étend

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 04 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS DIX RECOMMANDATIONS AUX SERVICES

FICHE PRATIQUE 04 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS DIX RECOMMANDATIONS AUX SERVICES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS DIX RECOMMANDATIONS AUX SERVICES FICHE PRATIQUE 04 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS DIX RECOMMANDATIONS AUX SERVICES POUR MIEUX GUIDER L USAGER DANS LA CONSTITUTION

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce,

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/6 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-30, deuxième alinéa, du code du patrimoine - articles 20, 21 et 48 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUELLES SONT LES RÈGLES À SUIVRE POUR L'ÉLABORATION DE VOTRE PROJET

Plus en détail

VILLE DE PLENEUF VAL ANDRE

VILLE DE PLENEUF VAL ANDRE PA10 VILLE DE PLENEUF VAL ANDRE Section E Chemin des Dîmes Lotissement «Les Terrasses des Dîmes» Maîtres d ouvrage : Ville de Pléneuf Val André Monsieur DENIS Jacques Dossier 62638L Dressé le : 27 mai

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

le permis de construire, la déclaration préalable

le permis de construire, la déclaration préalable le permis de construire, la déclaration préalable Vous avez un projet de construction neuve ou d'extension, de plus de 20 m², d une maison individuelle? Vous souhaitez modifier l'utilisation de locaux

Plus en détail

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015.

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. TRAVAUX ENVISAGÉS : Demande de permis d urbanisme pour la démolition de deux maisons unifamiliales

Plus en détail

«LES ALLEES D U SOLEIL»

«LES ALLEES D U SOLEIL» DÉPARTEMENT DU GARD COMMUNE DE REDESSAN LOTISSEMENT «LES ALLEES D U SOLEIL» CAHIER DES CHARGES ET DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES AMÉNAGEUR : JUIN 2011 LOTISSEMENT «LES ALLEES DU SOLEIL» Cahier des charges

Plus en détail

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS CARACTERE DE LA ZONE : il s'agit d'une zone naturelle destinée à l'urbanisation future à vocation principale

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

4. Environnement bâti

4. Environnement bâti 4. Environnement bâti 4.1. Organisation générale Le territoire intercommunal se caractérise par une urbanisation dispersée. Seuls les vastes espaces forestiers à Saint-Gatien-des- Bois et certains sites

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales

PLAN LOCAL D URBANISME. PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales COMMUNE DE VILLAR SAINT-PANCRACE Département des Hautes-Alpes (05) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE N 5-1 : Cahier des prescriptions architecturales Prescrit par délibération du 27 juin 2008 Arrêté par délibération

Plus en détail

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes Annexes Définitions Précisions concernant la signification de certains mots ou expressions utilisés dans le présent règlement. Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain

Plus en détail

règles d architecture dans le Pilat Parc naturel régional du Pilat

règles d architecture dans le Pilat Parc naturel régional du Pilat Parc naturel régional du Pilat règles d architecture dans le Pilat L e projet du Parc naturel régional porte une attention particulière aux questions d architecture et d urbanisme. Il veille à une cohérence

Plus en détail

PERMIS de CONSTRUIRE

PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS de CONSTRUIRE PERMIS DE CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE (PCMI) Démarche à effectuer Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou vous agrandissez une maison. Vous

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune.

La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune. ZONE UC La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune. Le secteur UCa correspond aux extensions pavillonnaires plus éloignées du centre - bourg. Une partie nord de la zone

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI

RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURAL (PIIA) MUNICIPALITÉ DE SAINT-HENRI Mai 2005 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...2 CHAPITRE I...4 DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES ET

Plus en détail

DOSSIER DE PERMIS D AMENAGER Règlement PA10

DOSSIER DE PERMIS D AMENAGER Règlement PA10 Sébastien Le Pape Primaël Nouailles Jean-Louis Départ Pierre Jeanjean Géomètres-Experts Gildas Carré Urbaniste DOSSIER DE PERMIS D AMENAGER Règlement PA10 Jacobus Vos Ingénieur Département de la Dordogne

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

LES DIFFERENTS PLANS D UNE CONSTRUCTION LES DIFFERENTS PLANS D UNE CONSTRUCTION

LES DIFFERENTS PLANS D UNE CONSTRUCTION LES DIFFERENTS PLANS D UNE CONSTRUCTION Ph. Calvisi / 5ème / Architecture Architecture Etude : Plan de situation : Le plan de situation précise la position géographique de votre parcelle dans la commune ou le lotissement. Plan de masse : Le

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

LA CHARTE. des terrasses des cafés. et restaurants d Orléans. édition 2009

LA CHARTE. des terrasses des cafés. et restaurants d Orléans. édition 2009 V I L L E D O R L É A N S LA CHARTE des terrasses des cafés et restaurants d Orléans édition 2009 un grand projet ensemble embellissons notre ville Signée en juin 2003, la charte des terrasses des cafés

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs

observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs observer comprendre intervenir Sorèze palette de couleurs Palette de couleurs pour une cohérence dans le bâti ancien La couleur est un élément chromatique du paysage qui change constamment. L aspect coloré

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4);

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT XX-XXX RÈGLEMENT AUTORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES À DES FINS RÉSIDENTIELLES ET COMMERCIALES SUR LE TERRAIN PORTANT LE NUMÉRO DE LOT 1 852 819 DU CADASTRE DU QUÉBEC ET

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE CHENOISE. Règlement 3 DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE CHENOISE. Règlement 3 DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE COMMUNE DE CHENOISE PLAN LOCAL D URBANISME Règlement 3 Arrêté par délibération du Conseil municipal en date du : Approuvé par délibération du conseil municipal en date du

Plus en détail

guide pratique Petite Extension LA DECLARATION PREALABLE

guide pratique Petite Extension LA DECLARATION PREALABLE LA DECLARATION PREALABLE guide pratique Petite Extension Vous avez un projet - d'extension de moins de 20 m²? - d'extension d'une habitation de moins de 20 ou 40m²*? * - extension de moins de 20 m² - extension

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

CONSULTATION D ACQUEREURS EN VUE DE LA CESSION D UN TERRAIN

CONSULTATION D ACQUEREURS EN VUE DE LA CESSION D UN TERRAIN VILLE DE PUTEAUX DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE CONSULTATION D ACQUEREURS EN VUE DE LA CESSION D UN TERRAIN SITE D UNE CONTENANCE D ENVIRON 999m² SITUE AU 91 BD Richard Wallace et 31 rue Rouget de Lisle

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE

HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE Département de HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE METZ TESSY P.L.U. PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION N 1 REGLEMENT Dossier soumis à enquête publique par arrêté du 8 février 2012 1 2 / 87 DISPOSITIONS APPLICABLES

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT PA 10.2 Chalamont (01) Lotissement «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT Complémentaire aux dispositions d urbanisme en vigueur sur la commune ~ REGLEMENT SIMPLIFIE~ Complémentaire aux dispositions

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

Commune de SAINT-THURIAL Plan Local d Urbanisme. Règlement Modification du 13 septembre 2010

Commune de SAINT-THURIAL Plan Local d Urbanisme. Règlement Modification du 13 septembre 2010 Commune de SAINT-THURIAL Plan Local d Urbanisme Règlement Modification du 13 septembre 2010 SOMMAIRE TITRE I- DISPOSITIONS GENERALES... 3 ARTICLE 1 - CHAMP D APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN LOCAL D URBANISME...

Plus en détail

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015 CYPRIM Réglementation publicitaire Elaboration du règlement local de publicité Ville de Juvisy-sur-Orge ---------------- Réunion publique du 24 novembre 2015 Présentation des règles 1 Publicité : 1. Règles

Plus en détail

TITRE II DISPOSITIONS RELATIVES AUX ZONES URBAINES CHAPITRE 1. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ua*

TITRE II DISPOSITIONS RELATIVES AUX ZONES URBAINES CHAPITRE 1. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ua* Ua TITRE II DISPOSITIONS RELATIVES AUX ZONES URBAINES CHAPITRE 1 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ua* CARACTERE DE LA ZONE Ua C est une zone déjà urbanisée, à caractère central d habitat, de commerces,

Plus en détail

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé 13 Eaux pluviales En cas d un dimensionnement insuffisant du réseau en place, des aménagements nécessaires à l écoulement des eaux pluviales et visant à la limitation des débits évacués de la propriété

Plus en détail

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN REGLEMENT DE LOTISSEMENT PA 10 SNC FONCIER CONSEIL ORLÉANS CBC ARCHITECTURE & URBANISME REGLEMENT DE LOTISSEMENT Le lotissement du

Plus en détail

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0 Ce questionnaire a pour but de bien définir la position et les risques liés à l implantation de votre maison à proximité ou en massif forestier. Nous vous soumettons plusieurs propositions. Vous choisirez

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord KERG & EWEN A R C H I T E C T E S S. C. Objet PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE Commune ESCH-SUR-ALZETTE Parcelles 1630 15057 Section A d Esch-Nord Maître

Plus en détail

Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions

Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions Demande de Permis de construire pour une extension de maison individuelle Projet avec démolitions Extension d une maison existante Demandeur Mr et Mme KAOUACHI 24, rue du Canada 13010 Marseille Tél. 06

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une crèche mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294

Cahier des charges pour la réalisation d une crèche mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294 mixte Rue Paul Langevin parcelle 889 D 294 S O M M A I R E 1. PRESENTATION DE L OPERATION DE LA ZAC DE CHATEAU GOMBERT 3 2. PRESENTATION DU TERRAIN 4 3. CONTRAINTES APPLICABLES AU PROJET 4 3.1. LES CONTRAINTES

Plus en détail