NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin Conjoncture économique Conjoncture financière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière"

Transcription

1 NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin

2 Synthèse Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre 1. La baisse de 5 des prix pétroliers au 2 e semestre 2014 est un remède puissant à la faiblesse chronique de la demande mondiale. Elle redistribue géographiquement et démographiquement les revenus pétroliers, détenus par un petit nombre d'acteurs ayant un fort taux d épargne, aux consommateurs des classes moyennes du monde entier, qui ont une forte propension à la dépense. La croissance mondiale pourrait s'approcher de 3% en L Europe est stimulée de surcroît par la baisse de l'euro et la reprise du crédit. Cet effet positif de la baisse des prix pétroliers est cependant lent à se diffuser début 2015, les ménages épargnant pour l instant cet excédent de pouvoir d achat, tout particulièrement aux et en Chine. Ces deux pays ont connu une croissance décevante au 1 e trimestre, comme les années précédentes, ce qui suggère un défaut dans la désaisonnalisation des statistiques. La zone euro a plus clairement bénéficié de ce contre-choc pétrolier, tout particulièrement la France. 2. Mais la baisse des prix du pétrole a précipité l entrée de la zone euro en déflation en début d année. Pour éviter que cette déflation ne s'installe durablement, la BCE, ayant atteint un plancher sur son taux directeur (0,05% depuis septembre 2014), s est engagée dans une politique monétaire non conventionnelle d achats d obligations (essentiellement d Etat), sur le marché secondaire, afin d'augmenter son bilan de Mds. Ces achats se font à hauteur de 60 Mds par mois, et seront poursuivis jusqu en septembre Cette perspective a contribué à maintenir les rendements obligataires à long terme à des niveaux exceptionnellement bas en zone euro et a alimenté la baisse de l euro. 3. Les taux à long terme devraient rester durablement bas en zone euro, tant que le retour à une inflation «normale» d environ 2% n est pas assuré. Mais aux, le taux de chômage est désormais revenu à 5,4% et la Fed veut entamer un cycle de hausse des taux courts cette année : les taux longs américains devraient s'orienter graduellement à la hausse pour refléter ce changement de régime monétaire. 4. Les marchés boursiers ont bénéficié depuis 2013 de la détente des primes de risque. Ils devraient poursuivre leur progression sous l effet de la croissance des résultats des entreprises, qui devraient accélérer tout particulièrement en Europe en Le secteur immobilier européen devrait également bénéficier du climat de reprise de l activité et de taux longs très bas. Prévisions AG2R LA MONDIALE Rappel : réalisé Prévu déc-14 déc-15 déc-16 Pétrole ($/b.) euro-dollar 1,23 1,05 1,12 PIB (moyenne annuelle) Monde 2,8% 2,8% 3,4% 2,4% 2,4% 2,9% Zone Euro 0,9% 1,3% 1,6% France 0,2% 1,3% 1,6% Inflation (moyenne annuelle) Monde 2,3% 2, 2,6% 1,6% 0,4% 2,3% Zone Euro 0,4% 0,3% 1,1% France 0,5% 0,3% 0,9% (glissement) 0,1% 0,7% 0,9% Taux 3 mois (fin d'année) 0,25% 0,95% 1,95% France 0,08% 0,02% 0,03% Taux 10 ans 2,21% 2,9 3,2 France 0,86% 0,8 1,1 Indices boursiers S&P CAC Direction de la Recherche - 10/06/2015 2

3 Première partie Conjoncture économique Direction de la Recherche - 10/06/2015 3

4 Derniers PIB connus L'Europe peine à compenser le ralentissement américain et chinois au 1er trimestre Croissance mondiale, trimestrielle, annualisée (*) Croissance par pays 8% 6% 4% 2% -2% -4% -6% -8% 3,9% ,3% Inde Chine Japon Espagne France Zone Euro Monde Italie Roy. Uni Allemagne Brésil Russie déc.-14 mars-15-12,3-0,7-0,9-0,4 6,4 6,1 5,3 1,2 3,9 2,7 3,8 0,1 2,2 1,4 1,5 2,5 1,3 0,0 1,2 2,5 1,2 2,8 1,1 2,2 1,7 1,5 (*) PIB agrégé : USA, Zone euro, Japon, Roy.-Uni & BRIC, aux taux de change 2014 Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Direction de la Recherche - 10/06/2015 4

5 Indicateurs avancés Meilleure orientation des indicateurs avancés en mai Indices avancés PMI-ISM manufacturiers : le niveau 50 indique le seuil de croissance dans l'industrie mai Roy. Uni -1,8 0,2 60 Japon -0,7 1,0 55-0,1 1,3 50 Allemagne -1,0 0,0 45 Chine Monde 0,3 0,1 0,5 0,6 40 Monde Chine 35 Zone euro 01/06/ Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg, Feri Zone Euro France Italie Variation sur 3 mois Variation sur 1 mois 0,2 1,2 1,0 1,8 1,4 2, Direction de la Recherche - 10/06/2015 5

6 Prévisions de croissance (PIB) La croissance mondiale peinerait à dépasser 3% en 2015 Croissance mondiale, trimestrielle, annualisée (*) 8% 6% 4% 2% -2% -4% -6% -8% 3,9% Croissance du PIB 2,4 PIB poids moy ,0 Roy. Uni 22% 2,8 1,6 2,2 2,4 2,4 2,9 1,5 Brésil 3% 3,2 2,7 0,1 0,9 2,3 Allemagne 1,6 Japon 6% 0,5 1,6-0,1 1,4 2,0 1,4 Japon Chine 13% 9,9 7,7 7,4 7,0 6,6-0,1 1,3 Inde 3% 7,6 6,4 7,2 6,8 7,4 Zone Euro 0,9 Zone Euro 17% 0,7-0,3 0,9 1,3 1,6 1,3 Allemagne 5% 1,3 0,2 1,6 1,5 1,9 France 0,2 France 3% 0,8 0,7 0,2 1,3 1,6 0,9 Brésil Italie 3% -0,5-1,7-0,4 0,7 1,3 0,1 0,7 Espagne 2% 0,6-1,2 1,4 2,6 2,1 Italie -0, Roy. Uni 4% 1,3 1,7 2,8 2,0 2,0-2, Russie Russie 2% 3,3 1,3 0,6-2,9 1,5 0,6 Monde 10 3,1 2,7 2,8 2,8 3,4 Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Chine Inde Monde Espagne 1,4 2,8 7,2 2,8 2,6 2,4 7,4 7,0 6,8 Direction de la Recherche - 10/06/2015 6

7 Dernière inflation connue Fin de l'épisode déflationniste en zone euro? Inflation mondiale, glissement annuel Inflation glissement annuel (%) avr.-15 6% 5% Monde Zone Euro Russie Brésil 8,4 16,4 4% 1,7% 3% 2% 1% 0,3-1% -2% Inde Monde Chine Japon Allemagne France Zone Euro Italie Roy. Uni Espagne -0,1-0,1-0,5 1,7 1,5 0,4 0,6 0,7 0,4 0,4 0,1 0,7 0,0 0,3 0,0 0,8 1,8 0,1 4,9 sous-jacente ensemble Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Direction de la Recherche - 10/06/2015 7

8 Matières premières Le pétrole se stabiliserait vers 60 $ le baril % -14% Pétrole, variation en moyenne annuelle 33% 42% 34% 16% 2 11% 2% -37% 39% 29% 1% -3% -9% % 2500 Or : $/once (en dollars constants de 2014 = hors inflation) Pétrole : Brent, $/baril (en dollars constants de 2014) Prévisions AG2R LAMONDIALE Consensus Indice composite CRB d'un panier de matières premières (en dollars constants de 2014) Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Direction de la Recherche - 10/06/2015 8

9 Prévisions d`inflation L'inflation devrait rebondir en 2016, le pétrole se stabilisant 6% 5% 4% 3% 2% 1% Inflation mondiale, glissement annuel -1% Prévisions d'inflation 6,6 2,0 2,3 1,6 2,0 1,0 Allemagne Inflation moy ,9 2,3 1,5 1,6 0,4 2,3 0,7 Japon 2,7 Brésil 5,4 6,4 6,0 8,0 5,9 0,5 Japon 0,2 0,4 2,7 0,7 0,9 Roy. Uni 1,5 Chine 2,9 2,6 2,0 1,6 2,0 0,4 Inde 8,3 10,0 6,6 5,6 6,1 1,6 Zone Euro 1,9 1,3 0,4 0,3 1,1 0,3 France 0,5 Allemagne 1,6 1,5 0,9 1,0 1,5 0,3 France 1,5 0,8 0,5 0,3 0,9 Zone Euro 0,4 Italie 2,0 1,3 0,2 0,2 0,8 0,2 Italie Espagne 2,2-0,2-0,1 1,1 0, Roy. Uni 2,7 2,6 1,5 0,5 1,8-0,1 Espagne Russie 9,2 6,7 7,8 15,5 8,9-0,2 Monde 2,8 2,5 2,3 2,0 2,6 Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Russie Brésil Inde Monde Chine 6,0 7,8 5,6 8,0 15,5 Direction de la Recherche - 10/06/2015 9

10 Baromètre de la sortie de crise L'Europe n'a toujours pas retrouvé son niveau de PIB d'avant crise PIB : Evolution cumulée en volume (%) EMPLOIS : variation cumulée (mns) Gains de productivité cumulés (%)(*) du 1e trimestre 2008 au 1e t du 1e trimestre 2008 au 1e t du 1e trimestre 2008 au 1e t Chine 78,1 Inde 38,1 Chine 72,1 Inde 58,2 Chine 26,1 Inde 45,2 Brésil 17,6 Brésil 11,5 Espagne 20,9 Monde Allemagne Roy. Uni Russie 17,5 9,2 4,1 4,0 2,8 Allemagne Roy. Uni Russie 1,9 1,5 1,2 1,0 Brésil France Russie 8,1 4,3 2,3 1,3 France 1,9 France -0,1 Zone Euro 1,0 Japon -0,1 Japon -0,7 Japon 1,0 Zone 01/06/2014 Euro -1,5 Italie -0,8 Roy. Uni 0,1 Espagne -4,9 Zone Euro -3,5 Allemagne -0,5 Italie -9,1 Espagne -4,4 Italie -5,9 (*) évolution du PIB par emploi Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri Direction de la Recherche - 10/06/

11 Deuxième partie Conjoncture financière Direction de la Recherche - 10/06/

12 Taux de change Les marchés de changes nivellent les écarts de compétitivités des pays développés Evolution du taux de change euro-dollar 1,60 1,50 1,40 1,30 1,20 1,10 1,00 0,90 0,80 0,70 Euro/dollar Prévisions 0, Prévisions déc-15 déc-16 déc-17 déc-18 Euro/dollar 1,13 1,05 1,12 1,19 1,20 Dollar/yen Sous-évaluation ou surévaluation des devises (écart à la parité de pouvoir d'achat vis-à-vis du dollar, calcul FMI) Inde -64% -63% Russie -5-17% Chine -33% -31% Brésil -29% -7% Espagne -2% Japon -11% 4% Allemagne -8% 12% Italie -6% 15% France -1% 2 Roy. Uni Actuelle 31/12/2013 6% Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg, Feri, FMI Direction de la Recherche - 10/06/

13 Politique monétaire en Europe Face à la contraction du crédit en zone euro, la BCE veut regonfler son bilan Total du bilan de la BCE (Mds euros) Crédit total aux résidents (Mds ) Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg La BCE veut faire remonter son bilan à 3000 La reprise du crédit s'est interrompue en avril Crédit aux Gouvernements Les banques augmentent encore leur portefeuille d'emprunts d'etat (qui ne consomment pas de fonds propres) Crédit au secteur privé le crédit aux ménages et aux entreprises a rechuté en avril Direction de la Recherche - 10/06/

14 Taux d`intérêt à court terme Des taux durablement nuls en zone euro, mais en hausse aux dès 2015 Taux directeur des banques centrales 16% 14% 12% taux Fed Funds Taux BCE prévisions prévisions 1 8% 6% 4% 2% Prévisions juin-15 déc-15 déc-16 déc-17 déc-18 déc-19 déc-20 taux Fed Funds 0,25 0,75 1,75 2,75 3,50 3,50 3,50 Tx REPO BCE 0,05 0,05 0,05 0,65 1,25 1,85 2,00 Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg Direction de la Recherche - 10/06/

15 Marché obligataire Bulle obligataire ou nouvel environnement de taux durablement très bas? Taux des emprunts d'etat à 10 ans 16% 14% Les taux à long terme des principaux pays industrialisés ont connu une forte baisse tendancielle depuis 30 ans, qui a alimenté des plus values récurrentes des portefeuilles obligataires. Ces gains récurrents ne se reproduiront plus. France 12% Allemagne 1 Japon 8% 6% 4% 2% Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg Direction de la Recherche - 10/06/

16 Marchés boursiers Le potentiel de hausse du CAC reste important Evolution de l'indice CAC Evolution des marchés boursiers, dividendes réinvestis Indice CAC % 16,1% Indice Nikkei (yen) 15,8% 36% Indice eurostoxx 9% 13,8% Dernier Prévision Consensus à 12 mois Indice S&P 500 ($) 8% 1,7% Pays émergents (MSCI - $) -8% 1,5% Prévisions déc-15 déc-16 déc-17 déc-18 déc-19 déc-20 CAC depuis 30/12/14 13,5% 22% 31% 38% 47% 52% 57% Depuis 12 mois depuis le début de l'année Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg Direction de la Recherche - 10/06/

17 Valorisation du CAC 40 Un niveau de est envisageable d'ici fin 2016 Rapport prix / résultats nets CAC 40 11,0 12,0 13,0 14,0 15,0 16,0 17,0-25% % Croissance attendue des résultats cumulée depuis % % % % : 5200? 2016 : 5600? Consensus des analystes : hausse cumulée de 16% des résultats entre 2014 et 2016 Maintien des valorisations actuelles Moyenne historique du PE constaté sur le CAC 40 : 16,8 sur 10 ans Sources : AG2R LA MONDIALE, Bloomberg Direction de la Recherche - 10/06/

18 Ratio prix dividende Le ratio prix sur dividende reste historiquement modeste Rapport prix/dividende du CAC 40 depuis CAC 40 : ratio prix/dividendes écart type; Moyenne; écart type; Sommes nous déjà dans une bulle boursière? Jugeons-en d'après les dividendes, au moyen du ratio prix/dividende (c'est à dire l'inverse du taux de dividende). Ce ratio prix/dividende reposer sur des données plus objectives que le ratio price/earning (PE) : les dividendes sont tangibles et publiés, alors que les résultats peuvent subir de nombreux retraitements pour facteurs exceptionnels, qui ne font pas toujours l'unanimité. Ce ratio P/D présente une moyenne de 47 depuis 1993 (soit un taux de dividende proche de 2%) avec un maximum à plus de 100 pendant la bulle internet (moins de 1% de taux de dividende), et un minimum de 16 début 2009 (plus de 6% de rendement). Depuis ce point bas le marché s'est renchéri, mais le ratio P/D, à 30, reste nettement en dessous de la moyenne. Pour retourner à la moyenne, il faudrait soit que les résultats baissent d'un tiers rapidement, ce qui paraît peu probable à ce stade de la reprise économique, soit que les prix des actions montent encore de 5! La hausse récente n'exclut pas une rechute temporaire, dans le cadre de la volatilité traditionnellement élevée des actions. Mais les valorisations boursières actuelles en Europe n'ont rien d'excessif, et laissent encore une marge importante de hausse à moyen terme. Direction de la Recherche - 10/06/

19 Risque et rendement annuels Les forts rendements potentiels ont pour contrepartie une volatilité élevée Volatilité passée et rendements réels attendus des principales classes d'actifs 8% 7% 6% 5% 4% 3% Rendements annuels moyens hors inflation projetés pour Frontière efficiente : ensemble des portefeuilles combinant les différents actifs de façon à maximiser le rendement à chaque niveau de risque Immobilier 9% 3% Actions France 22% 7% Actions USA; 23%; 5% 2% 1% -1% Obligations 6,2% -0,8% Monétaire 3% -1% Or; 16%; Panier mat. Prem. CRB 16% -2% 5% 1 15% 2 25% Risque (écart type des rendements réels annuels historiques ) Inflation française attendue : 1,8% Sources : AG2R LA MONDIALE, Feri, Bloomberg Direction de la Recherche - 10/06/

20 Avertissement Ce document original est la propriété de AG2R LA MONDIALE. Toute reproduction ou cession sans l accord de son auteur est interdite. Non contractuel, ce document n'est ni un conseil fourni, ni une consultation et ne peut engager la responsabilité de l'auteur en cas d'exploitation. L'ensemble des informations contenues dans ce document peut être amené à changer sans avertissement préalable. Les performances citées ont trait aux années passées et ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les prévisions ont un caractère purement heuristique. Direction de la Recherche - 10/06/

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C 49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C -SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE AGRÉMENT N GP95012 TVA

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

Stratégie d investissement

Stratégie d investissement Stratégie d investissement SG Private Banking Lettre de la Stratégie d Investissement AVRIL 2009. N 26 Éditorial Il est désormais acquis que l activité connaît dans les pays développés une récession sans

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 6 N 68 Il faudrait que les Banques Centrales sortent du suivi à court terme de l économie La Réserve Fédérale et la BCE, probablement parce que cela rend leur communication

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mercredi 09 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient profiter d'un regain d'appétit pour le

Plus en détail

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Accélération de l'inflation en Europe et aux Etats-Unis Conjoncture économique Conjoncture financière octobre 2016 Philippe Brossard Synthèse Accélération de l'inflation en Europe et aux

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Reflation progressive Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2017 Clémentine Cazalets - Philippe Brossard Synthèse Reflation progressive 1. L inflation accélère dans les pays

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Tableau de bord de l Epargne en Europe

Tableau de bord de l Epargne en Europe STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Juin 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits, ou

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 décembre 1 N 119 L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? La baisse du prix du pétrole, quand on prend en compte la taille

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO

DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO Rapport de gestion 2014 Catégorie : Actions Zone Euro Objectif de gestion : A un horizon supérieur à 5 ans, L objectif de gestion est d obtenir des performances supérieures

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Note de conjoncture Juillet 2015.

Note de conjoncture Juillet 2015. Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015. En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011-

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- La politique salariale dans la Fonction publique Le calendrier des négociations salariales a été défini

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N 79 Les marchés financiers ignorent les effets de la hausse future du prix du pétrole Nous pensons que le scénario le plus probable pour le prix du pétrole est : - une

Plus en détail

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL

BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL BILLET D HUMEUR BOURSIERE PAR JEAN-MARC DIEHL LES PERFORMANCES L année 2013 va sans doute s achever par une performance boursière de l indice CAC 40 d environ 17,90% après un plus haut à 4356,28 pts et

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Le site www.regardbtp.com s est enrichi en 2015 d une rubrique

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Le site www.regardbtp.com s est enrichi en 2015 d une rubrique LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2016 www.probtp.com PARTICULIERS RBTP 0001 V5 01/2016 Document non contractuel Édito Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale du BTP.

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Chine : la croissance du PIB atteint +7,5% au T2 sur un an.

Chine : la croissance du PIB atteint +7,5% au T2 sur un an. 18 juillet 2014 Informations générales Juridique et financière Innovations et services L essentiel de la semaine Zone euro : inflation confirmée à +0,5% sur un an en mai et recul de l activité dans la

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc.

Letko, Brosseau & Associés Inc. Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Le FMI prévoit une amélioration de la croissance mondiale de 3,3 % cette année à 3,8 % en 2015 alimentée

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Les Web Conférences Cortal Consors

Les Web Conférences Cortal Consors Les Web Conférences Cortal Consors Des formations gratuites! Échangez en direct avec des experts un large choix de formations accessibles et interactives tout au long de l'année Comment diversifier ses

Plus en détail

Automobile : le coup de frein?

Automobile : le coup de frein? Automobile : le coup de frein? Wilfried Verstraete, Président du Directoire d Euler Hermes Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable Etudes sectorielles Conférence

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010

Après la crise, la reprise. Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le 21 juin 2010 Perspectives économiques et financières françaises et internationales - : Après la crise, la reprise Quelles opportunités pour les entreprises françaises? UIMM Loire Saint-Etienne, le juin Marc Touati,

Plus en détail

Institut du Patrimoine

Institut du Patrimoine Allocation Trimestrielle 4 eme Trimestre 2014 Institut du Patrimoine ANALYSE MACROECONOMIQUE Indices Internationaux Baisse des principaux indices sur les marchés développés Hausse des principaux indices

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1 L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 10 1.1 L environnement macroéconomique

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Commentaire mensuel sur les marchés

Commentaire mensuel sur les marchés Commentaire mensuel sur les marchés Perturbations, inquiétude et confusion sur les marchés Une gestion méthodique est essentielle pour garder son calme et maintenir le cap L intérêt d une méthode de gestion

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Identification de l'opcvm. Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63.

Identification de l'opcvm. Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63. Rapport semestriel Identification de l'opcvm Société de gestion AGF Asset Management. 20, rue Le Peletier - 75009 PARIS. n agrément : GP 97-63. Dépositaire: Société Générale 50 Boulevard Haussmann 75431

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Naohiko Baba Blaise Gadanecz Patrick McGuire naohiko.baba@bis.org blaise.gadanecz@bis.org patrick.mcguire@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31

Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31 Le CAC vu de Nouillorque (Sem 51, 18 déc. 15) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La FED relève enfin ses taux, Le rallye de fin d année, sur fond de récession

Plus en détail

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire

avril 2011 conjoncture internationale Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer Remontée de l emploi intérimaire avril 2011 N 314 la vie économique et sociale des infrastructures dévastées, Kesennuma, 25 mars 2011 conjoncture Succession de chocs conjoncture française Se comparer pour s améliorer emploi Remontée de

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

GEMAST OBLIG COURT TERME

GEMAST OBLIG COURT TERME Fonds commun de placement GEMAST OBLIG COURT TERME Exercice du 01/07/2014 au 30/06/2015 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion Cet OPCVM

Plus en détail

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX *

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * Département analyse et prévision de l OFCE Cette étude évalue l impact à différents horizons temporels d une hausse des taux (courts et longs) sur le passif des agents

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

La BCE se tient donc prête à acquérir des obligations souveraines sur le marché secondaire, mais à la condition expresse que les

La BCE se tient donc prête à acquérir des obligations souveraines sur le marché secondaire, mais à la condition expresse que les Marchés Financiers Le 03 août 2012 Marchés Financiers ANALYSE : analyse DE de LA SITUATION la situation La a été dominée par les annonces de Mario Draghi, Président de la BCE lors du comité de politique

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines Octobre 2014 Points saillants Titres à revenu fixe canadiens et américains Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail