Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA"

Transcription

1 Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse Zurich Téléphone Fax Politique de placement de Swisscanto pour novembre 2010 Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Les évaluations relatives plaident en faveur des actions et des emprunts d Etat AAA. En conséquence, nous renforçons la quote-part d actions d un point de pourcentage. Nous vendons les emprunts des pays émergents avec bénéfice et nous réduisons légèrement la surpondération dans les hedge funds. Les acteurs du marché avaient à juste titre prévu un affaiblissement des indicateurs avancés. Par conséquent, la concrétisation du ralentissement de la croissance n aura été qu une source bénigne d inquiétude sur les marchés d actions. Par ailleurs, les derniers indicateurs avancés ont à nouveau surpris positivement. Les amateurs de platitudes ont pu se régaler de diverses déclarations en provenance du G20, comme la decision «to implement clear, credible, ambitious and growth friendly medium-term fiscal consolidation plans and continue with monetary policy which is appropriate to achieve price stability». La lecture de cette allégation par les Britanniques et les Allemands, adeptes d une politique fiscale conservatrice, est évidemment bien différente de celle que peuvent en faire les cercles ultrakeynésiens aux Etats-Unis. Le seul signal du G20 exploitable pour nous est la décision que les Etats-Unis devraient adopter, dans l éventualité d une rapide dépréciation du dollar, une attitude conciliante à l encontre d actions de soutien concertées. Indépendamment de cela, nous pensons que le dollar US commencera par se stabiliser par rapport au franc suisse. La sous-évaluation de la devise américaine face à la monnaie helvétique, relativement importante en termes de parité de pouvoir d achat puisqu elle avoisine les 18%, en est l un des piliers essentiels. La seule véritable action entreprise par le G20 et qui a dépassé les simples formules à rallonge réside dans la nouvelle répartition des sièges au sein des organisations internationales en faveur des pays émergents. Les emprunts d Etat AAA sont historiquement chers. La probabilité qu à moyen terme (2 à 5 ans), les banques centrales réussissent à relancer l économie, à augmenter les taux d inflation et/ou à «pousser» à la hausse les prix des placements à risque est relativement

2 élevée. Pour ces raisons, nous maintenons la surpondération des emprunts d entreprise, y compris celle des emprunts à haut rendement. Malgré la forte pente de la courbe des rendements et les avantages en termes de rendement qui en découlent, nous préservons en matière de duration de l indice de référence une échéance à moyen terme au sein des portefeuilles d obligations. Nous évitons toujours les extrémités courte et longue du spectre des échéances. Nous considérons toujours les placements monétaires comme sans intérêt en raison de leur rémunération quasiment nulle. Dans la stratégie du Portfolio Fund Balanced, leur quote-part est toutefois plus élevée en raison de la réduction de la surpondération des obligations suisses par rapport au mois précédent. Nous réagissons ainsi au risque d une nouvelle hausse des taux en Suisse au cours des prochains mois. Même après l évolution réjouissante des cours ces deux derniers mois, les actions sont toujours intéressantes, comme le montre le graphique 1 basé sur le marché mondial des actions. Graphique 1 : Marché des actions mondial MSCI : évaluation conservatrice basée sur les bénéfices tendanciels Évaluation équitable Indice logarithmé Sous-/surévaluation estimée en % (échelle de gauche) Ce déficit d évaluation estimé à 18% à fin octobre ne devrait pas se combler rapidement, en raison de la forte insécurité qui règne quant à l évolution économique. Mais même si cette sous-évaluation n était pas compensée mais restait constante, les actions devraient malgré tout continuer à générer un meilleur rendement que les obligations et les placements monétaires, tant que la courbe d évaluation équitable continue à grimper. Cette dernière est déterminée principalement par les bénéfices des entreprises. Le graphique 2 montre l évolution des bénéfices du MSCI Monde depuis Sur la base de pronostics extrêmement conservateurs de 3% de croissance réelle de l économie mondiale et 2% 2

3 d inflation mondiale, la croissance équilibrée des bénéfices serait de 5% en valeur nominale. Selon les chiffres IBES, les analystes prévoient néanmoins une croissance d environ 16% des bénéfices en Par une estimation également prudente selon laquelle l écart par rapport à l évaluation équitable diminue de moitié en l espace de 5 ans, le rendement total attendu pour 2011 est de 7,4% (5% plus 2,4% 1 ) pour le marché mondial des actions, ce qui le place largement au-dessus de celui des emprunts d Etat AAA. Graphique 2 : Evolution des bénéfices par action de l indice d actions mondial MSCI Swisscanto augmente d un point de pourcentage la quote-part des actions en raison des évaluations attrayantes. Compte tenu de la surpondération actuelle et de la bonne performance du marché au mois dernier, il ne faut pratiquement pas racheter d actions. Depuis notre recommandation d emprunts des pays émergents au détriment de la quote-part de dollar début mars 2010, l indice obligataire JP Morgan Emerging Markets a progressé de plus de 13% en dollars US. Les très importants apports de capitaux des derniers mois par des investisseurs à la recherche de rendement ont contraint plusieurs pays émergents à introduire ou à envisager des restrictions pour les marchés de capitaux. Nous craignons que le rétrécissement des écarts de rendement ne soit déjà allé trop loin et que les investisseurs sous-estiment les nouveaux risques liés aux obligations des marchés émergents. C est la raison pour laquelle nous réduisons notre exposition à ces titres. Quant à l allocation des risques, nous nous sentons nettement plus à l aise sur des marchés d actions sensiblement plus liquides. 0,9 2,38% 0,8 puisque l écart d évaluation devrait se situer vers 10% après 5 ans, au lieu de 20% aujourd hui = 3

4 Politique de placement pour novembre 2010 Stratégie de change : Nous sous-pondérons le CHF et l EUR en faveur des monnaies liées aux matières premières que sont le CAD et l AUD, et de la SEK, actuellement sous-évaluée. La reprise économique s est poursuivie au Canada. La problématique de l endettement souverain au sein de la zone euro pourrait s aggraver encore si la croissance faiblit. Le franc suisse est devenu «cher». Face au yen, nous privilégions actuellement le dollar US qui est déjà sensiblement sous-évalué. Parallèlement, cette allocation constitue une garantie contre un effondrement potentiel du marché, puisqu un tel événement entraînerait selon toute vraisemblance une dépréciation de la devise japonaise et un mouvement de fuite vers le dollar US. En matière de stratégie obligataire : Des hausses de taux d intérêt aux Etats-Unis et dans la zone euro sont extrêmement improbables dans un avenir proche en raison de la dégradation des données économiques. La probabilité de nouveaux assouplissements quantitatifs se fait plus forte. La FED «veut» voir baisser encore plus les taux d intérêt à l extrémité longue de la courbe. Sur la base de la pente raide des courbes de taux d intérêt et de la forte probabilité de nouveaux rachats d emprunts d Etat par les banques centrales, une duration neutre est souhaitable malgré le contexte actuel de taux d intérêt historiquement bas. Au Japon, la duration est légèrement inférieure à la moyenne. Nous renforçons la pondération des emprunts d entreprise par rapport à celles des emprunts d Etat. Grâce à la bonne situation des liquidités et à une gestion des coûts prudente, les risques de défaillance sont inférieurs à la moyenne en dépit du ralentissement de la croissance économique. Au sein du Portfolio Fund Balanced, nous réduisons la surpondération des emprunts en francs suisses, car les taux d intérêt devraient avoir atteint leur plancher. Les positions en emprunts dans les Etats PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne) restent globalement sous-pondérées même après l achat d emprunts d Etat italiens et espagnols. Nous vendons les emprunts des Etats émergents. Même si notre impression n est pas fondamentalement négative, nous considérons les resserrements des écarts de 4

5 crédit comme exagérés et privilégions par conséquent les allocations dans le domaine des actions. 5

6 En matière de stratégie des actions : Parmi les marchés d actions, nous considérons les titres européens comme particulièrement dignes d intérêt. Nous continuons à préférer sur l ensemble des marchés les petites capitalisations aux grandes capitalisations. Les niveaux de liquidité élevés et l évaluation attrayante de nombre de ces actions laissent encore prévoir des reprises, en particulier par les grandes entreprises. Nous maintenons notre préférence pour les domaines cycliques au détriment des entreprises plus défensives. Stratégie Balanced + : Au sein du module obligataire, les emprunts d entreprise restent surpondérés. Les emprunts des pays émergents libellés en devises locales sont vendus en raison du resserrement des écarts de crédit. Les ressources ainsi libérées seront utilisées pour acheter des actions. Pour des raisons d évaluation, nous surpondérons les actions. Celles-ci sont évaluées de manière plus avantageuse que les emprunts des Etats émergents. Les matières premières et le private equity restent pondérés de façon neutre puisque nous privilégions l investissement en actions. La quote-part d immobilier suisse est supérieure à la pondération de l indice de référence, celle des fonds immobiliers étrangers y est inférieure. La surpondération des hedge funds est réduite. Même si les marchés continuent à présenter des opportunités d investissement intéressantes pour les gestionnaires de hedge funds, nous voyons actuellement de meilleures perspectives dans les marchés d actions. 6

7 Tableau 1 : Politique de placement de Swisscanto, à l exemple du fonds stratégique de placement Swisscanto (LU) Portfolio Fund Balanced (en %) Stratégie actuelle Stratégie précédente Indice de référence Marché monétaire 5,5 4,5 10,0 Obligations en CHF 29,0 31,0 29,0 Obligations en monnaies étrangères avec couverture 4,5 4,5 4,0 Obligations en monnaies étrangères 18,0 18,0 17,0 Actions suisses 9,0 8,5 8,0 Actions étrangères 34,0 33,5 32,0 Total des obligations 51,5 53,5 50,0 Total des actions 43,0 42,0 40,0 7

8 Tableau 2 : Politique de placement de Swisscanto avec investissements alternatifs à l exemple de l indice Balanced + Stratégie actuelle Balanced + Novembre 2010 Indice de référence Balanced + Ecart stratégie actuelle Balanced + vs ind. réf. Balanced+ Stratégie précédente Balanced + Octobre 2010 Liquidités Marché monétaire 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% Obligations Obligations en CHF 11,0% 16,0% -5,0% 11,0% Obligations en monnaies étrangères 9,8% 12,0% -2,2% 8,8% EUR 4,1% 5,1% -1,0% 4,1% USD 4,6% 4,6% 0,0% 3,6% GBP 0,6% 0,6% 0,0% 0,6% JPY 0,5% 1,7% 0,0% 0,5% High Yield EUR 3,7% 0,0% 3,7% 3,7% Obligations EMMA en USD 0,0% 2,0% -2,0% 0,0% Autres: obligations en AUD 1,0% 0,0% 1,0% 0,0% Autres: obligations en SEK 0,5% 0,0% 0,5% 0,5% Total 26,0% 30,0% -4,0% 26,0% Emprunts convertibles 2,0% 2,0% 0,0% 2,0% Actions Large Small Large Small Large Small Large Small Suisse 7,5% 1,6% 7,2% 0,8% 0,3% 0,8% 7,2% 1,3% Etranger 15,6% 2,5% 14,7% 1,3% 0,9% 1,2% 15,3% 2,2% Europe sans UK, sans la Suisse 4,3% 1,4% 3,9% 0,7% 0,4% 0,7% 4,3% 1,4% Grande-Bretagne 2,3% 2,4% -0,1% 2,3% Amérique du Nord 3,9% 0,7% 3,6% 0,4% 0,3% 0,3% 3,6% 0,4% Japon 1,6% 0,4% 1,8% 0,2% -0,2% 0,2% 1,6% 0,4% Asie-Pacifique sans le Japon 2,0% 2,0% 0,0% 2,0% Marchés émergents 1,5% 1,0% 0,5% 1,5% Autres 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% Total I 23,0% 4,0% 21,9% 2,1% 1,1% 1,9% 22,5% 3,5% Total II 27,0% 24,0% 3,0% 26,0% Immobilier Suisse 11,0% 10,0% 1,0% 11,0% Etranger 3,0% 4,0% -1,0% 3,0% Total 14,0% 14,0% 0,0% 14,0% Hedge funds Private equity Diversified 18,0% 17,0% 1,0% 19,0% 2,0% 2,0% 0,0% 2,0% Matières premières 8,0% 8,0% 0,0% 8,0% Autres 3,0% 3,0% 0,0% 3,0% Total 100,0% 100,0% 0,0% 100,0% Votre interlocuteur Thomas Härter, Chief Strategist Téléphone , Swisscanto Asset Management SA, Waisenhausstrasse 2, 8021 Zurich Zurich, le 2 novembre

Du risque systémique à un retour aux données fondamentales?!

Du risque systémique à un retour aux données fondamentales?! Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Politique de placement

Politique de placement Décembre 2014 Politique de placement Edition CH, DE, AT, IT, FR, FL et LU La surpondération des actions reste inchangée, de même que la répartition géographique. Baromètre des actions de Swisscanto Pondération

Plus en détail

Politique de placement

Politique de placement Mai 2015 Politique de placement Edition CH, DE, AT, IT, FR, FL et LU L'assouplissement quantitatif dans la zone euro donne des ailes aux actions européennes. Nous restons fidèles à notre stratégie actuelle

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015 Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015 Introduction Au premier trimestre, les investisseurs ont redécouvert les actions européennes grâce à

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Informations relatives aux décisions du comité de placement Stratégie de placement Coup de projecteur Le CHF profite de son statut de valeur refuge Actions Moment de répit avant la poursuite de la reprise?

Plus en détail

Boussole. Identification du marché baissier. Chute des prix du brut - causes & effets. Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir

Boussole. Identification du marché baissier. Chute des prix du brut - causes & effets. Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir Boussole Septembre 215 Identification du marché baissier Chute des prix du brut - causes & effets Crise de la dette mondiale - les moyens d en sortir Ce qu il faut savoir sur les actions Votre patrimoine,

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Commentaires des gérants 2014 Zurich Invest Select Portfolio (Performances brutes, en base CHF)

Commentaires des gérants 2014 Zurich Invest Select Portfolio (Performances brutes, en base CHF) Commentaires des gérants 2014 Zurich Invest Select Portfolio (Performances brutes, en base CHF) Les cours des actions atteignent de nouveaux niveaux records La tendance positive enregistrée sur les marchés

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

Boussole. Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions. Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut

Boussole. Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions. Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut Boussole Mars 2015 Global Macro Risk Indicator Un environnement prometteur pour les actions Optimisme conjoncturel grâce à la baisse des prix du pétrole brut La décision de la BNS - et ce qu elle signifie

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement

Perspectives et stratégie de placement Perspectives et stratégie de placement 26 mars 2015 Independent Asset Managers since 1982 Environnement macro-économique Au niveau macro-économique, les chiffres de l économie américaine sont relativement

Plus en détail

Taux actuels Etat au 31.03.2015

Taux actuels Etat au 31.03.2015 Autres fonds 2300415 Swisscanto (CH) Alternative Fund - Directional CHF B CH0023004150 0.6400 Autres fonds 4869647 Swisscanto (CH) Alternative Fund - Diversified CHF Bb CH0048696477 0.6750 Autres fonds

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet En juillet, le marché français de la gestion collective a enregistré une légère hausse de +1,2%. Le total des actifs sous gestion atteint désormais 761,2 milliards

Plus en détail

Évolution de votre investissement. BNP Paribas L1 Safe High Growth W10. Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel

Évolution de votre investissement. BNP Paribas L1 Safe High Growth W10. Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel Évolution de votre investissement BNP Paribas L1 Safe High Growth W10 Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel 2 Sommaire Éditorial 1. Revue des marchés 4 2. Concept & objectif du compartiment

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions 2,0 2,0 1,5 États-Unis UEM 1,5 0,5 0,5 0,0 0,0 11-2010 11-2011 11-2012 11-2013 11-2014 11-2015 11-2016 Taux à dix

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire Boussole Décembre 2014 Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US Flash Crash sur le marché obligataire Hausse des cours sur le marché des actions - quand la fin est proche Les

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Perspectives Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Une approche mesurée du risque s impose : la prise de risque maitrisée est la solution AUTEUR : STEFAN HOFRICHTER

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT)

Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Réservé aux investisseurs professionnels Assemblée générale de la Caisse de Pensions des Interprètes et Traducteurs de Conférence (CPIT) Asset management Stéphane Scherer Client Relationship Manager 18

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Avril 2015 Joost van Leenders, CFA Chef économiste, Multi Asset Solutions joost.vanleenders@bnpparibas.com +31 20 527 5126 LE CLIMAT D'INVESTISSEMENT EN BREF

Plus en détail

Belfius Pension Fund Rapport mensuel. Juin 2013

Belfius Pension Fund Rapport mensuel. Juin 2013 Belfius Pension Fund Rapport mensuel Juin 2013 Marchés Actions Bernanke éclipse l'amélioration des chiffres économiques Equity Indices - 1 month YTD (%, in EUR) MSCI Europe -5.30% 1.43% MSCI EMU -5.63%

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement CREDIT SUISSE FONDATION DE PLACEMENT 2E PILIER Directives de placement 1 avril 2015 Sommaire Article Page 1 Principes généraux 2 2 Portefeuilles mixtes (Balanced Portfolios) 4 2.1 CSF 2 Mixta-LPP 25 4

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Stratégie de placement janvier / février 2010

Stratégie de placement janvier / février 2010 Informations relatives aux décisions du comité de placement Stratégie de placement janvier / février 2010 Valiant Banque Privée Contenu Environnement macro-économique... 3 Évolution économique actuelle

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

ACTIONS: PAR SECTEUR Nous continuons de privilégier les secteurs cycliques bon marché tels que la technologie, les financières et les industrielles.

ACTIONS: PAR SECTEUR Nous continuons de privilégier les secteurs cycliques bon marché tels que la technologie, les financières et les industrielles. CLASSES D ACTIFS Nous continuons de surpondérer les actions: la classe d actifs est moins chère que les obligations et les bénéfices des entreprises continuent de progresser. ACTIONS: PAR RÉGION ET PAR

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

La reprise des bénéfices prolongera le rallye. Pictet Asset Management Unité Stratégie

La reprise des bénéfices prolongera le rallye. Pictet Asset Management Unité Stratégie CLASSES D ACTIFS Nous restons positifs à l égard des actions, compte tenu essentiellement de l amélioration des perspectives bénéficiaires à l échelle mondiale. ACTIONS: PAR RÉGION ET PAR STYLE Les actions

Plus en détail

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse.

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Helvetia Fondation de placement Edition 0 Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Principes généraux Le conseil de fondation adopte les directives de placement

Plus en détail

La Fed et la Chine pèsent sur les actions. Pictet Asset Management Unité Stratégie. Perspectives mensuelles à trois mois pour l investisseur en euros

La Fed et la Chine pèsent sur les actions. Pictet Asset Management Unité Stratégie. Perspectives mensuelles à trois mois pour l investisseur en euros CLASSES D ACTIFS Nous ramenons l allocation en actions à neutre au profit des liquidités. Nos indicateurs de liquidité suggèrent des pressions sur les classes d actifs risquées. ACTIONS: PAR RÉGION ET

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Juillet 2015 ALLOCATION D ACTIFS EN BREF Joost van Leenders, CFA Chef économiste, Multi Asset Solutions joost.vanleenders@bnpparibas.com +31 20 527 5126 Multi-asset

Plus en détail

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Publié en avril 2015 Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels Stratégie d'investissement mensuelle de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Section 1 : Opinions mensuelles

Plus en détail

2013 : la grande rotation des actifs?

2013 : la grande rotation des actifs? 1 janvier 213 213 : la grande rotation des actifs? MARTIN LEFEBVRE Stratège Placement et répartition de l actif 514 871-799 martin.lefebvre@bnc.ca Revue annuelle En dépit des nombreuses incertitudes, le

Plus en détail

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Investissements illiquides et stratégies de placement Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Actifs illiquides Introduction et définition Les actifs illiquides sont des actifs dont le volume d échange est

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2013 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine reste d avis que nous sommes dans une période

Plus en détail

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Inform informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2006 Swisscanto le centre de compétence des Banques Cantonales

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin juin

L évolution du marché des OPCVM à fin juin L évolution du marché des OPCVM à fin juin Le marché des fonds de droit français enregistre un recul d encours de -1,4% en juin, l équivalent de 11 milliards d euros de moins par rapport à fin mai. La

Plus en détail

MMR Monthly Market Report Octobre 2010

MMR Monthly Market Report Octobre 2010 Contexte économique mondial Le ralentissement de l économie mondiale reste modéré L économie mondiale traverse actuellement une phase de ralentissement après la forte reprise initiée par les plans gouvernementaux

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT BANQUE PRIVÉE NOVEMBRE 215 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) SA 1/12 EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) SA - COMITÉ D INVESTISSEMENT 2/12 SOMMAIRE Synthèse... 4 Conjoncture

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Suite au puissant rebond des marchés action de jeudi, les marchés action se sont consolidés avec une légère hausse. Des ventes de détail moins bien qu'attendu ont été contrebalancés par une confiance des

Plus en détail

L amélioration des perspectives économiques soutient les actions. Pictet Asset Management Unité Stratégie

L amélioration des perspectives économiques soutient les actions. Pictet Asset Management Unité Stratégie CLASSES D ACTIFS Nous maintenons la surpondération des actions, sur fond de consolidation de la croissance dans les économies développées, alimentant les bénéfices des entreprises. ACTIONS: PAR RÉGION

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES 3 1. AI Europe... 3 2. AI Patrimoine... 3 3. AI Emergents... 4 4. AI Strategy Neutral... 5 5. AI Strategy Balanced...

Plus en détail

GENÈVE, LE 25 MARS 2015

GENÈVE, LE 25 MARS 2015 BANQUE PRIVÉE BENOIT CLIVIO DIRECTEUR, RESPONSABLE DU MARCHÉ SUISSE GENÈVE, LE 25 MARS 2015 EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. BANQUE PRIVÉE BRUNO JACQUIER CHEF ÉCONOMISTE EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE)

Plus en détail

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto

Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Inform Informations générales pour les caisses de pension 1 er trimestre 2005 Gestion de placements mixtes chez Swisscanto Dans le cadre de la gestion de placements

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Ancien schéma versus nouveau schéma ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Tresorerie

Plus en détail

Fonds collectif stratégique de rendement GPPMD

Fonds collectif stratégique de rendement GPPMD SÉRIE A Résultats d exploitation Pour le semestre clos le 30 juin 2015, le Fonds a généré un rendement total de 6,82 %. Le Fonds a affiché des résultats positifs pour la première moitié de 2015, tirant

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Mensuel. Février 2015. Actualité. Marchés

Mensuel. Février 2015. Actualité. Marchés AM Actualité Mensuel Marchés Février 2015 Vocation du document Le présent document a été produit par HSBC Global Asset Management afin de partager sa vision de long terme. Cette vision, présentée par classes

Plus en détail

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 130 125 120 115 110 105 95 90 Rendement depuis 31/12/2014 (% changement en EUR) MSCI Europe MSCI EMU MSCI United Kingdom ( ) MSCI World ex-europe ( ) MSCI

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma

Nouvelle Classification Europerformance. Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma Nouvelle Classification Europerformance Règles de mapping - Nouveau schéma versus ancien schéma NOUVELLE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE ANCIENNE CLASSIFICATION EUROPERFORMANCE Famille Trésorerie Trésorerie

Plus en détail

Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève

Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève Editorial Chères collaboratrices, Chers collaborateurs, Chers bénéficiaires de rentes, La crise de l euro et les incertitudes

Plus en détail

Cantaluppi & Hug AG Software and Consulting. Comptabilité des titres - Plan comptable

Cantaluppi & Hug AG Software and Consulting. Comptabilité des titres - Plan comptable Comptabilité des titres - Plan comptable Ce document concerne le plan comptable d'une comptabilité des titres. Deux remarques préalables s'imposent. Nous considérons ici la notion de titre dans un sens

Plus en détail

Point de la situation pour les obligations

Point de la situation pour les obligations Point de la situation pour les obligations Inform informations générales à l intention des investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2005 Situation initiale : composantes du taux d intérêt d un emprunt

Plus en détail

Le tableau ci-dessous vous présente les différentes Familles, Types, Catégories et Souscatégories et vous permet de les comparer.

Le tableau ci-dessous vous présente les différentes Familles, Types, Catégories et Souscatégories et vous permet de les comparer. BIG 1 Cette notice présente la classification EuroPerformance. La classification EuroPerformance est une grille de lecture du marché des OPCVM avec une approche hiérarchique à trois niveaux : La famille

Plus en détail

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011

LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011 LE FONDS EN EUROS DE CARDIF ASSURANCE VIE DONNÉES AU 30 SEPTEMBRE 2011 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance Epargne Pension AEP - Assurance Epargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes

Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes TwinStar - Rapport annuel 31/12/2011-1 / 6 Rapport annuel 2011 des fonds d investissement internes twinstar Table des matières 1 Définition...2 2 Politique d investissement des fonds internes...2 2.1 Equity

Plus en détail

Présentation de la situation des placements mobiliers

Présentation de la situation des placements mobiliers Présentation de la situation des placements mobiliers Assemblée générale des délégués 2011 Portefeuille investi de la CARMF au 31 décembre 2010 PORTEFEUILLE TOTAL : 4,56 milliards d euros Une gestion de

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Les placements à revenu fixe, un défi pour les caisses de pension suisses

Les placements à revenu fixe, un défi pour les caisses de pension suisses ab Focus pour la clientèle institutionnelle Septembre 2012 Les placements à revenu fixe, un défi pour les caisses de pension suisses Le 2 e pilier fait face à de multiples défis : l augmentation de l espérance

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International

Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International Une stratégie neutre au marché Edition Suisse Swisscanto (LU) Equity Fund Long/ Short Selection International Le défi Réalisation de rendements indépendamment de la situation du marché Un environnement

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement

Perspectives et stratégie de placement Perspectives et stratégie de placement Mars 2014 Independent Asset Managers since 1982 Environnement macro-économique Au niveau macro-économique, les chiffres économiques récents aux Etats-Unis indiquent

Plus en détail

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2012. Inform Les créanciers sous l emprise de la crise de l euro

Informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2012. Inform Les créanciers sous l emprise de la crise de l euro Informations générales pour les investisseurs institutionnels e trimestre Inform Les créanciers sous l emprise de la crise de l euro Swisscanto leader de la gestion d actifs Swisscanto figure parmi les

Plus en détail

L allocation, c est comme une boîte de chocolats...

L allocation, c est comme une boîte de chocolats... L allocation, c est comme une boîte de chocolats... Pictet Asset Management : Nos choix pour 2015 Frédéric Rollin Janvier 2015 Les marchés du cœur de la zone euro ont connu des performances exceptionnelles

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

Perspectives d investissement 2015

Perspectives d investissement 2015 (traduction d extraits de la version anglaise Investment Perspectives 2015 ) Janvier 2015 PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT 2015 Table des matières Pages RESUME SYNTHETIQUE 1 REVUE DE NOS THEMES D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015 LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Index Solutions Placements en obligations: les réponses de la gestion indicielle à l environnement de taux d intérêt bas

Index Solutions Placements en obligations: les réponses de la gestion indicielle à l environnement de taux d intérêt bas Index Solutions Placements en obligations: les réponses de la gestion indicielle à l environnement de taux d intérêt bas Newsletter n o 12 Dans cet environnement, les fonds indiciels sur les obligations

Plus en détail

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE DEUXIÈME PARTIE LES RISQUES Les opérations de marché présentent des risques qui doivent être identifiés et mesurés. En matière de finance internationale, on pense d abord au risque de change. Celui-ci

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail