La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?"

Transcription

1 La découverte de médicaments en biotechnologie

2 La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007

3 Initiation du projet Découverte d un nouveau mécanisme physiopathologique Amélioration d un médicament existant Découverte fortuite Génétique 3 1 février 2007

4 Initiation du projet: Découverte d un nouveau mécanisme physiopathologique Nouvel enzyme, récepteur, hormone Structure connue ou non Validation 4 1 février 2007

5 Découverte d un nouveau mécanisme physiopathologique: Validation Rôle identifié Physiologie Pathologie (upregulation) Fonction vitale ou non Répartition dans l organisme Stimulation ou antagonisme Génétique 5 1 février 2007

6 Initiation du projet: Amélioration d un médicament existant Efficacité Effets secondaires Pharmacocinétique et facilité d administration 6 1 février 2007

7 Initiation du projet: Découverte fortuite Effets secondaires Toxicologie 7 1 février 2007

8 Exemples Tracleer Orexin récepteur antagonistes Renine inhibiteur S1P1 récepteur agonistes Calcium antagonistes 8 1 février 2007

9 Conclusions Initiation du projet Étape essentielle Nécessite le plus d expérience, le plus d attention Conditionne le succès d un processus de découverte 9 1 février 2007

10 Quel type de médicament Protéine recombinante Anticorps Chimie organique Autres Thérapie génique Cellules souches RNA interférant Thérapie cellulaire 10 1 février 2007

11 Processus complet Découverte d un lead Optimisation du lead Characterisation in vivo Sélection 11 1 février 2007

12 Découverte d un lead chimique Mise en place d un système de criblage biochimique Clonage, expression enzyme ou récepteur Mesure inhibition enzymatique ou blocage récepteur, stimulation récepteur 12 1 février 2007

13 Découverte d un lead chimique Caractéristiques du système Haut rendement Automatisable Robuste Sélectif Simple et peu coûteux 13 1 février 2007

14 Découverte d un lead chimique Quel système? Fluorescence Radio-isotopes Croissance microbienne (antibiotiques) Cellules entières Tissus isolés 14 1 février 2007

15 Découverte d un lead chimique Interprétation des données Informatique essentielle Connaissances chimie 15 1 février 2007

16 Découverte d un lead chimique Librairies de produits Diversité Stabilité Pureté Produits utilisables 16 1 février 2007

17 Optimisation du lead Amélioration des caractéristiques Puissance Stabilité Solubilité Sélectivité Potentiel toxique absorption Elimination Interactions médicamenteuses 17 1 février 2007

18 Optimisation du lead Moyens utilisables Modélisation assistée par ordinateur Connaissances chimie organique Chimie combinatoire et/ou parallèle Modélisation in silico 18 1 février 2007

19 Caractérisation in vivo Premiers tests in vivo Modèles in vivo plus sophistiqués 19 1 février 2007

20 Premiers tests in vivo Modèle physiopathologique Simple Adapté Robuste Permet une grande qualité de tests Notion de Dose Réponse essentielle Pharmacocinétiques 20 1 février 2007

21 Premiers tests in vivo Quelques exemples TPA Renin Tracleer Orexin Clazosentan 21 1 février 2007

22 Modèles in vivo plus sophistiqués Modèles plus proches de la physiopathologie Modèles chez grands animaux 22 1 février 2007

23 Modèles in vivo plus sophistiqués Quelques exemples Tracleer Clazosentan Anti-thrombotiques S1P février 2007

24 Modèles in vivo plus sophistiqués Limitations Différence d espèces Maladies complexes, multifactorielles Effets secondaires rares Informations Dose (concentrations plasmatiques efficaces) Comparaison avec produits existants Potentiel toxique 24 1 février 2007

25 Autres critères de sélection Pharmacocinétique Potentiel interactions médicamenteuses Sélectivité In vitro In vivo Possibilité de synthèse (coût de production) stabilité 25 1 février 2007

26 Sélection Selection 26 1 février 2007

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux

État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux État des lieux des biotech en France vision macroéconomique Pierre-Yves Arnoux Leem Direction des Affaires scientifiques pharmaceutiques et médicales 11 décembre 2008 Le plan d études du Leem Les segments

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2

LE FERMENTEUR. il permet de réaliser les cultures dans des conditions stériles, physiquement et chimiquement contrôlées : température ph agitation po2 FERMENTATION le terme de fermentation est réservé à la culture de microorganismes (bactéries, levures, moisissures) mais, métaboliquement parlant, on devrait réserver ce terme aux cultures en conditions

Plus en détail

DUT GÉNIE BIOLOGIQUE - MONTPELLIER

DUT GÉNIE BIOLOGIQUE - MONTPELLIER DUT GÉNIE BIOLOGIQUE - MONTPELLIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Spécialité : DUT Génie Biologique - Montpellier OBJECTIFS Le DUT Génie

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER ACADEMIQUE Etablissement Faculté / Institut Département

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

PARCOURS : Toxicologie humaine, Évaluation des Risques et Vigilance (THERV)

PARCOURS : Toxicologie humaine, Évaluation des Risques et Vigilance (THERV) PARCOURS : Toxicologie humaine, Évaluation des Risques et Vigilance (THERV) La spécialité THERV s organise en deux finalités, l une dite «Recherche», l autre dite «Professionnelle». 2 UE sont obligatoires

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES AUX REUNIONS PATIENTS Octobre 2012 Décembre 2012 Avril 2013 Prostate Androgènes Anti-androgènes Professeur Pierre FOSSATI Mai 2013 Autres documentations sur le site de l Association

Plus en détail

CERTIFICAT DE COMPÉTENCES EN BIO-INFORMATIQUE

CERTIFICAT DE COMPÉTENCES EN BIO-INFORMATIQUE CERTIFICAT DE COMPÉTENCES EN BIO-INFORMATIQUE Organisé par l équipe pédagogique : Statistique bioinformatique du département IMATH Responsable de la formation : Pr. Jean-François Zagury Coordinateur des

Plus en détail

les protéines et le fonctionnement des cellules

les protéines et le fonctionnement des cellules les protéines et le fonctionnement des cellules marcel.dellanoce@free.fr 1 / 9 marcel.dellanoce@free.fr les protéines et le fonctionnement des cellules 1 assurer la structure et l'organisation des tissus

Plus en détail

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches

Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Agro-Bio Tech Scale up Scale down : vers une meilleure intégration industrielle des biotechnologies blanches Frank Delvigne (Ulg GxABT) Exploitation industrielle des micro organismes : biotechnologies

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice

Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice Professeur Frédéric CHARBONNIER Laboratoire de Neurobiologie des Réseaux Sensorimoteurs- CNRS/Université Paris Descartes Les travaux que je

Plus en détail

Les métiers de la Pharmacocinétique

Les métiers de la Pharmacocinétique Conférence d UEP préparation à la filière industrie n 2 Les métiers de la Pharmacocinétique M. P. Genissel (Servier) M. X. Declèves (MC) Groupe 2 12/12/2007 1/12 Cursus professionnel de M. Genissel : M.

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

ESSAIS CLINIQUES, PHARMACOVIGILANCE, PHARMACOEPIDEMIOLOGIE J.L. MONTASTRUC et M. LAPEYRE-MESTRE Mai 2010

ESSAIS CLINIQUES, PHARMACOVIGILANCE, PHARMACOEPIDEMIOLOGIE J.L. MONTASTRUC et M. LAPEYRE-MESTRE Mai 2010 ESSAIS CLINIQUES, PHARMACOVIGILANCE, PHARMACOEPIDEMIOLOGIE J.L. MONTASTRUC et M. LAPEYRE-MESTRE Mai 2010 On entend par essai clinique «toute recherche biomédicale organisée et pratiquée chez l homme en

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE

LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Organisation de la formation L2 Sciences de la Terre

Plus en détail

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ

MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ MASTER (LMD) - BIOLOGIE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Le Master Biologie Santé est une formation qui s adresse

Plus en détail

- CONFIDENTIEL - Postes ouverts ULB - BT. [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS. Postes ouverts ULB - BT

- CONFIDENTIEL - Postes ouverts ULB - BT. [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS. Postes ouverts ULB - BT [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 1/7 BONE THERAPEUTICS [20110115_postes] Version : 1 Auteur: IB Date: 20110115 Pg. 2/7 Technicien de Laboratoire Le laboratoire de Biologie Osseuse

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL ( 60 crédits soit 30 crédits/semestre)

MASTER PROFESSIONNEL ( 60 crédits soit 30 crédits/semestre) UNIVERSITE PAUL CEZANNE - AIX-MARSEILLE III Site Web : www.univ.u-3mrs.fr U.F.R. : Faculté des Sciences et Techniques Avenue Escadrille Normandie Niemen F-13397 Marseille Cedex 20 MASTER PROFESSIONNEL

Plus en détail

UFR des Sciences. Objectifs. Description. Publics Débouchés. Modalités d'accès. Formation continue Responsable

UFR des Sciences. Objectifs. Description. Publics Débouchés. Modalités d'accès. Formation continue Responsable UFR des Sciences 33 rue Saint-Leu 80039 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Description Publics Débouchés Modalités d'accès Formation continue Responsable Licence Domaine Sciences, Technologies,

Plus en détail

Immunointervention (introduction) DFGSM3 2012 2013 Pr Michel Abbal

Immunointervention (introduction) DFGSM3 2012 2013 Pr Michel Abbal Immunointervention (introduction) DFGSM3 2012 2013 Pr Michel Abbal Généralités En introduction aux interventions de : M. Pasquet : vaccinations (enfant) et TTT par Ig P. Massip : vaccinations (adulte)

Plus en détail

UFR de Médecine. Objectifs. Description. Débouchés. Modalités d'accès. Organisation. 3, Rue des Louvels 80036 Amiens Cedex 1

UFR de Médecine. Objectifs. Description. Débouchés. Modalités d'accès. Organisation. 3, Rue des Louvels 80036 Amiens Cedex 1 UFR de Médecine 3, Rue des Louvels 80036 Amiens Cedex 1 Licence Domaine Sciences, Technologies, Santé Mention Sciences pour la santé Parcours type Biologie humaine et technologie de la santé -BHTS (Institut

Plus en détail

Cordarone et Thyroïde par François Boustani

Cordarone et Thyroïde par François Boustani Physiologie de la thyroïde : l hormonosynthèse thyroïdienne se fait à partir de l iode essentiellement d origine digestive et de la thyroglobuline qui est une protéine synthétisée par la thyroïde à partir

Plus en détail

Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow

Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow SFT, Nancy, 20 octobre 2009 Plan Modèles pour l évaluation de: o Tératogénèse o Fertilité o Développement post-natale Choix d espèce

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

la Recherche et du Développement

la Recherche et du Développement Laboratoire GlaxoSmithKline Centre de Recherches 25, avenue du Québec ZA de Courtaboeuf 91951 Les Ulis cedex Tél. : 01 69 29 60 00 Fax : 01 69 07 48 92 www.gsk.fr Mc CANN-ERICKSON PARIS SiteCom Noisiel

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

Études non cliniques sur les produits dérivés du plasma et les produits analogues

Études non cliniques sur les produits dérivés du plasma et les produits analogues Études non cliniques sur les produits dérivés du plasma et les produits analogues DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la Division of Hematology (division d hématologie), ou DH, de l Office of Blood

Plus en détail

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00)

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00) Pour jeudi 12/02/2014 DEVOIR A LA MAISON BMGG (temps recommandé : 2H00) Calculatrice non autorisée Dictionnaire anglais/français autorisé. Clonage et PCR En 1983, Kary Mullis conçut l'idée de la réaction

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

La production de médicaments par les OGM

La production de médicaments par les OGM La production de médicaments par les OGM L.M. HOUDEBINE Unité de biologie du Développement et Biotechnologies INRA 78352 Jouy-en-Josas Cedex Depuis les temps les plus reculés, les communautés humaines

Plus en détail

Dossier : réceptologie

Dossier : réceptologie Hétérodimères de récepteurs à sept domaines transmembranaires : enfin la démonstration de leur implication dans une pathologie V. Contesse* vitro sur des modèles de cellules transfectées révèlent notamment

Plus en détail

Méthodes thérapeutiques

Méthodes thérapeutiques Méthodes thérapeutiques Dr AKA ANY-GRAH Sandrine Pharmacotechnie armelleci@yahoo.fr 1 Plan INTRODUCTION I. L Allopathie II. L homéopathie CONCLUSION 2 Objectifs Objectif principal :Connaitre les bases

Plus en détail

PHARMACOLOGIE. Un médicament = Principe(s) Actif(s) + Excipient(s)

PHARMACOLOGIE. Un médicament = Principe(s) Actif(s) + Excipient(s) PHARMACOLOGIE Article L 511.1 du Code de la Santé Publique = On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme présentant des propriétés curatives (ex : antibiotiques) ou préventives

Plus en détail

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES - LES TECHNIQUES DE FRACTIONNEMENT TISSULAIRE ET CELLULAIRE - LA CYTOMETRIE EN FLUX - LES CULTURES CELLULAIRES Professeur Jean CAMBAR Laboratoire de Biologie

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

INexium. Astra Zeneca. Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux. ésoméprazole. Anne Delahaye et Magalie Schmit

INexium. Astra Zeneca. Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux. ésoméprazole. Anne Delahaye et Magalie Schmit Iexium ésoméprazole Astra Zeneca Anti-secrétoire gastrique et anti-ulcéreux Anne Delahaye et Magalie Schmit PLA GEERAL Le besoin médical Découverte et optimisation du candidat médicament Méthodes d études

Plus en détail

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr Pharmacie c est quoi? Une formation multidisciplinaire Des études professionnalisantes De très nombreux métiers UNE FORMATION PLURIDISCIPLINAIRE Des

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système

Plus en détail

Bachelier - Technologue de laboratoire médical Option chimie clinique

Bachelier - Technologue de laboratoire médical Option chimie clinique Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Catégorie Paramédicale Bachelier - Technologue de laboratoire médical Option chimie clinique HELHa Fleurus Rue de Bruxelles 101 6220

Plus en détail

Applications de la Biotechnologie dans l industrie

Applications de la Biotechnologie dans l industrie Applications de la Biotechnologie dans l industrie Centre d Activités Régionales pour la Production Propre (CAR/PP) Plan d Action pour la Méditerranée Centre d Activités Régionales pour la Production Propre

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

Les acteurs métiers de l'industrie pharmaceutique

Les acteurs métiers de l'industrie pharmaceutique Les acteurs métiers de l'industrie pharmaceutique Clémence DELATTRE Alexis LAMBERT Alice LIMONCIEL Andonala RANDRIANARIZAFY Département Génie Biologique 1 ère année Chef de projet : Richard CHRISTEN 22

Plus en détail

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE Ou le grand bêtisier AVERTISSEME T: Devant la recrudescence de contre vérités de natures ignares ou purement trompeuses, destinées à alimenter un Marketing pauvre concernant

Plus en détail

Disponible sur www.servier.fr

Disponible sur www.servier.fr Disponible sur www.servier.fr Servier Medical Art est une banque d'images que nous mettons à votre disposition afin de vous aider à illustrer vous-même vos présentations Powerpoint. Servier Medical Art

Plus en détail

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS La triade de l écotoxicologie Milieu physique (eau ou sédiment) EXPOSITION Organisme

Plus en détail

Bachelier en Biologie médicale

Bachelier en Biologie médicale Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier en Biologie médicale Année académique 2014-2015 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

SCIENCES DU MEDICAMENT

SCIENCES DU MEDICAMENT SCIENCES DU MEDICAMENT Présentation : Le Master Mention Sciences du Médicament de Montpellier s appuie sur une forte expérience de formation dans le domaine du médicament et des produits de santé de l

Plus en détail

Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année. Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament

Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année. Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament Pharmacologie et thérapeutiques UE 2.11 IFSI 1 ère année Pharmacologie : Introduction - Généralités autour du médicament F. Bengeloun sept. 2015 Qu est ce que la pharmacologie? = Science des effets et

Plus en détail

Des médicaments au service de l humanité

Des médicaments au service de l humanité Des médicaments au service de l humanité LA RECHERCHE D AUJOURD HUI, LES MEDICAMENTS DE DEMAIN LES PERSPECTIVES PROMETTEUSES DE LA BIOTECHNOLOGIE POUR LA SANTÉ HUMAINE federation europeenne d associations

Plus en détail

AVIS. Afssa Saisine n 2005-SA-0241. Maisons-Alfort, le le 7 mars 2008

AVIS. Afssa Saisine n 2005-SA-0241. Maisons-Alfort, le le 7 mars 2008 Maisons-Alfort, le le 7 mars 2008 AVIS LE LA DIRECTEUR DIRECTRICE GÉNÉRAL GÉNÉRALE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à l'évaluation de la sécurité d'un complément alimentaire

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité en échangeant de l'information.

Plus en détail

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques Danielle LE ROY INRS PARIS Décembre 2007 REACH ETAT DES LIEUX décembre 2006 Adoption du règlement par le Parlement européen puis

Plus en détail

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Société Domaine d excellence : Développement d Anticorps d à façon Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Collaborations de long terme avec acteurs de classe mondiale

Plus en détail

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation Traitements futurs Dr François Grand Maison, neurologue et directeur, clinique Neuro Rive Sud Traitements de la SP I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Plus en détail

Exploration biochimique du testicule endocrine

Exploration biochimique du testicule endocrine Exploration biochimique du testicule endocrine Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones testiculaires Le testicule représente la glande endocrine

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires :

DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires : R a p p o r t d e x p e r t i s e DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires : état des lieux j u i l l e t 2 0 11 Un médicament biologique est une substance produite à partir

Plus en détail

7 mars 2007. 7 mars 2007. 7 mars 2007

7 mars 2007. 7 mars 2007. 7 mars 2007 7 mars 2007 7 mars 2007 7 mars 2007 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE Arrêté du ministre de l enseignement supérieur, de la recherche scientifique

Plus en détail

Planning d Examen. TD Biologie animale Langue 2 Physique. TD Physique. Biologie animale Chimie 2. TD Chimie 2. Biologie végétale. TD Biologie animale

Planning d Examen. TD Biologie animale Langue 2 Physique. TD Physique. Biologie animale Chimie 2. TD Chimie 2. Biologie végétale. TD Biologie animale 1 ère Année LMD BENOUAZ N. BENSMIRA Z. BELFEDAL/MEKRI BELFEDAL/MEKRI BENAOUM BENOUAZ N. FREHA M. FREHA/ELOUALI/ TADJEDDINE/FERGOUG BOUNAB K. BENOUAZ MEDJDOUB MADANI/MERZAG IBRI K. TD Biologie animale Langue

Plus en détail

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13.

Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire. Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13. Physiologie de l axe hypothalamohypophysaire Téléchargement: 1) http://demo.claroline.net 2) Rubrique : Sciences 3) Titre: PHYSIO13 I. Hypothalamus Plan 1. Données morphologiques 2. Les hormones hypothalamiques

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

Technologie d analyses biomédicales (140.B0)

Technologie d analyses biomédicales (140.B0) Technologie d analyses biomédicales (140.B0) Description - cours de la formation générale Éducation physique (109) 109-101-MQ Activité physique et santé Le cours vise à analyser sa pratique de l activité

Plus en détail

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Les Services de Recherche et de Production de Protéines Recombinantes Chaque programme

Plus en détail

Aspects moléculaires du vivant : synthèse, structure, fonction et interactions (AMV) CBM (Département)

Aspects moléculaires du vivant : synthèse, structure, fonction et interactions (AMV) CBM (Département) Aspects moléculaires du vivant : synthèse, structure, fonction et interactions (AMV) Agnès DELMAS Coordinateur 02.38.25.76.42 AGNES.DELMAS http://cbm.cnrs-orleans.fr/spip.php?rubrique31 Aspects moléculaires

Plus en détail

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka 1 Anticorps monoclonaux Population homogène d anticorps issus d un «seul et unique» clone de cellules B Les anticorps monoclonaux sont des anticorps ne reconnaissant

Plus en détail

Conception de Médicament

Conception de Médicament Conception de Médicament Approche classique HTS Chimie combinatoire Rational Drug Design Ligand based (QSAR) Structure based (ligand et ou macromolec.) 3DQSAR Docking Virtual screening Needle in a Haystack

Plus en détail

Programme ENVIRHOM-Santé Nouvelles données expérimentales

Programme ENVIRHOM-Santé Nouvelles données expérimentales Programme ENVIRHOM-Santé Nouvelles données expérimentales Isabelle Dublineau Pôle RadioProtection de l Homme Présentation CLI Cadarache Commission Environnement St Paul-Lez-Durance 23 Octobre 2013 Effets

Plus en détail

Des pistes pour l'avenir

Des pistes pour l'avenir Des pistes pour l'avenir Il existe plusieurs voies d attaque et de recherche pour parvenir à endiguer l épidémie de diabète NID qui commence à poindre dans les pays industrialisés. Certaines thérapies

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GENIE BIOLOGIQUE. Option Industries Agroalimentaires et Biologiques. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GENIE BIOLOGIQUE. Option Industries Agroalimentaires et Biologiques. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GENIE BIOLOGIQUE Option Industries Agroalimentaires et Biologiques www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Le DUT Génie Biologique prépare en 4 semestres au métier

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

les Facteurs de la Coagulation

les Facteurs de la Coagulation LA COAGULATION plan Définition les Facteurs de la Coagulation Déroulement de la coagulation A. la thrombinoformation B. Fibrinoformation Les inhibiteurs physiologiques de la coagulation Définition étape

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

Besoins d innovation et attente des entreprises

Besoins d innovation et attente des entreprises Besoins d innovation et attente des entreprises ExonHit Therapeutics Fabien Rouet Directeur Système d information/bioinformatique France/US fabien.rouet@exonhit.com http://www.linkedin.com/in/fabienrouet

Plus en détail

Leptine et diabète LA LEPTINE POSSEDE DEUX TYPES DE RECEPTEURS

Leptine et diabète LA LEPTINE POSSEDE DEUX TYPES DE RECEPTEURS Leptine et diabète La leptine est une hormone protéique de 16 KDa (précédé d une séquence signal hydrophobe) comportant 167 acides aminés produite à partir du "gène de l'obésité" ob, principalement par

Plus en détail

TECHNOLOGIES DU VIVANT

TECHNOLOGIES DU VIVANT TECHNOLOGIES DU VIVANT L institut Technologies du vivant L institut Technologies du vivant fait partie de la Haute Ecole d Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis. Les missions de l institut comprennent

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, OPTION GÉNIE BIOLOGIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation Formation universitaire professionnalisante

Plus en détail

Automatisation et criblage à haut débit

Automatisation et criblage à haut débit Automatisation et criblage à haut débit Définition Criblage à haut débit («High-Throughput-Screening» - HTS) Par une combinaison d équipements de robotique, de logiciels de traitement de données et de

Plus en détail

De quelle maladie souffre chaque patient?

De quelle maladie souffre chaque patient? De quelle maladie souffre chaque patient? FT1 : identifier des pathologies à partir d antibiogrammes VERSION ELEVES ( Tâche réalisée à partir d informations trouvées sur le site www.e-bug.eu) Contexte

Plus en détail

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps Les Nanofitines, substituts d anticorps Journée Anticorps, Nantes, décembre 2012 Contact : Mathieu CINIER, mathieu@affilogic.com AFFILOGIC: start up sur le site de la faculté des sciences faculté des sciences

Plus en détail

UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques

UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques Jeudi 6 décembre 10h30-12h30 Pr Renato Monteiro Ronéotypeur : Aït Abdelmalek Belloumi Ronéolecteur : Bchini Nessim UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques Le prof

Plus en détail

Amgen A propos de la biotechnologie

Amgen A propos de la biotechnologie Amgen A propos de la biotechnologie A propos de la biotechnologie La biotechnologie a permis de découvrir et de développer une nouvelle génération de médicaments à usage humain. Grâce aux progrès réalisés

Plus en détail

Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances.

Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances. Julien Santini 31 mars 2011 Les enjeux La PKD est la plus fréquente des maladies héréditaires, entre 1/400 et 1/1000 naissances. Elles est responsable 7 à 8 % des cas d IRCT dans les pays développés. Sévérité

Plus en détail

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Licence Électronique, énergie électrique, automatique Licence Informatique Licence Mathématiques Licence Mécanique

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail