Les communes de convergence De la théorie a la pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les communes de convergence De la théorie a la pratique"

Transcription

1 PROGRAMMER POUR LA RESILIENCE: NIGER Les communes de convergence De la théorie a la pratique Equipe Pays des Nations Unies Niger, Mars 2014 vs

2 Renforcement de la Résilience: le nouveau paradigme «la capacité des ménages, des communautés et des systèmes à anticiper, résister, absorber, gérer et recouvrer des impacts négatifs des chocs et des tensions, sans mettre en cause leurs perspectives de long terme»

3 Communautés résilientes Resilient Communities Communauté Résiliente Rev. Nov Durabilité des moyens de subsistance et environnementaux 2. Planification informée par les risques et pratiques comportementales résilientes 3. Protection sociale et prestation des services sociaux de base 4. Cohésion sociale, prévention des conflits et sécurité communautaire Moyens d existence durables Sécurité alimentaire et nutritionnelle Gestion durable des ressources naturelles, réduction des risques de catastrophes Normes sociales, comportements et pratiques favorables à la prévention et à la résilience Décentralisation de compétences et ressources; planification et budgétisation informé par les risques Couverture effective des services sociaux de base (santé, éducation, WASH, état civil, ) Protection sociale des groupes vulnérables (filets sociaux, cash transfert, gratuite des soins,...) Cohésion sociale, prévention des conflits, sécurité des biens et des personnes

4 Le défis : Passer de la théorie à l action

5 Les Communes de Convergence un concept pour renforcer la résilience Approche novatrice développée dans le cadre de l Initiative 3N avec l appui des Agences de Nations Unies au Niger Point d entrée: la Commune (élu locaux, maire, conseil communal, chefferie traditionnelle, associations et collectivités locales) Convergence géographique: ciblage convergent sur les mêmes communes, sélectionnées sur la base de critères d équité, vulnérabilité, typologie et opérabilité Convergence programmatique: planification conjointe, suivi et évaluation Convergence opérationnelle : exécution, gestion, coordination

6 Cadre de reference Contexte politique et programmatique favorable, cadre institutionnel porteur, environnement donateur propice. Au Niger: Initiative 3N, PDES , SDS Niger ; Politique nationale de Protection sociale, décentralisation ; DNPGC; UNDAF ; Au niveau régional et mondial: Stratégie intégrée des NU pour le Sahel ; AGIR-Sahel (UE) ; REGIS (USAID) ; Programmes régionales BM, BAD, FAO, UA ;

7 L Initiative 3N Cinq axes stratégiques : Axe 1 : Accroissement et diversification des productions agro-sylvopastorales et halieutiques. Axe 2 : Approvisionnement régulier des marchés ruraux et urbains en produits agricoles et agroalimentaires. Axe 3 : Amélioration de la résilience des populations face aux changements climatiques, crises et catastrophes. Axe 4. Amélioration de l état nutritionnel des nigériennes et des nigériens. Axe 5. Creation d un environment favorable et coordination Les principes directeurs d intervention de l I3N sont : (i) la concentration des actions et appuis aux niveaux des communes, des villages agricoles et des exploitations familiales ; (ii) la prise en compte du genre ; (iii) le ciblage (iv) la durabilité de la base productive et l adaptation aux changements climatiques ; (v) la mobilisation et la responsabilisation de tous les acteurs

8 Stratégie intégrée pour le Sahel des Nations Unies To Address Causes of Instability in a Sustainable & Long-term Perspective GOAL 1- Inclusive & Effective Governance 1. Foster Democratic Practices 2. Support Local Governance 3. Access to Resources and Socioeconomic Services 4. Strengthen Regional Mechanism for Economic Governance 5. Combat Impunity & Corruption 6. Support Community Security 7. Develop Early Warning Systems 8. Sustainable Security Sector Governance GOAL 2 - Security Mechanisms Addressing Cross-Border Threats 1. Enhance Regional Security Analysis 2. Enhance National Capacity to Tackle Terrorism & TOC 3. Enhance National Capacities for Border Management 4. Strengthen Regional Capacity to Tackle Terrorism & TOC 5. Enhance Capacity for regional and interregional Cooperation to Combat Illicit Trafficking, Arms Control & Movement of Armed/ Criminal Elements GOAL 3 - Humanitarian & Development Plans for Long-Term Resilience 1. Identify & Track Vulnerable Households 2. Cover and Ensure access to Basic Services & Social Protection System 3. Strengthen Risk Management Capacities 4. Strengthen Sustainable livelihoods 5. Natural Resources Management Mechanism to ensure Environmental Sustainability 6. Population dynamics UN System, Regional Institutions, Governments, CSOs, Populations

9 La vision «Un ensemble d acteurs partageant des objectifs communs intervient de manière concertée et coordonnée dans une commune, en vue d accroître l impact de leurs actions sur le bien-être économique et social des populations, la résilience et la cohésion sociale, par rapport à une situation où elles mèneraient leurs activités isolément».

10 La Commune de convergence synergie de l action, au même temps dans le même lieu PDC / PIA Programmes et projets Partenaires locaux Conseil municipal et cadre de coordination Services techniques 10

11 Stratégie d action Partir de ce que nous faisons déjà: plus une question de how que de what Attaquer les causes sous-jacentes et structurelles (changements climatiques, pression démographique, conflits, migrations, gaps de capacité, ) Approche multisectorielle et multi-acteur, informé par l analyse de risques et des vulnérabilités Continuité entre l action humanitaire et les programmes de développement Focus sur l équité : ciblage basé sur les indicateurs sociaux, économiques et démographiques, l analyse des risques et le niveau de pauvreté des ménages Synergie, synchronisation, complémentarité et coordination (travailler ensemble dans le même lieu et en même temps)

12 . Stratégie../2 Approche programme au niveau commune dans le cadre de la politique nationale de décentralisation; outils communs de planification, suivi, évaluation et rapportage. Programmation sensible à la résilience : rendre explicite la contribution à la résilience, tel que pour genre et environnement. Partenariats et alliances solides autour d objectifs communs. Appropriation par les collectivités locales et co-financement des plans d action annuels par le budget municipal. Cadre de concertation municipal (élus locaux, chefs traditionnels, services techniques, PTF, ONG, associations). Monitorage des résultats basés sur l équité (MoRES, analyse au niveau local pour l identification des goulots d étranglement).

13 Sélection des Communes Ciblage de 35 communes prioritaires établi de concert entre le HCi3N et les agences de Nations Unies sur la base de: Degré de vulnérabilité : insécurité alimentaire, malnutrition, accès aux services sociaux Typologie : zones agricoles, pastorales, agro-pastorales, nomade, sédentaire Opportunités existantes dans la commune, programmes et projets en cours Répartition des communes en cercles concentriques : travail séquentiel et multi-agence pour la mise en œuvre progressive d un paquet intégré et multisectoriel pour renforcer la résilience des communautés. 12 communes (en ) 12 communes ( en ) 11 communes (en 2014)

14 N REGION DEPARTEMENTS COMMUNES Les (premières) 35 ComDeCo Taux d'achèvemt Prévalence moyenne ISA > 30% CLASSE MAG >= 15 AU MOINS 2 FOIS Zones Agro- Ecologique SANTE Pop Non couverte par une structure sanitaire Pop AGADEZ BILMA CU BILMA Pa s tora l e 23% 6,077 2 AGADEZ IFEROUANE IFEROUANE Pa s tora l e 22% 12,082 3 AGADEZ INGALL INGALL Pa s tora l e 41% 44,795 4 DIFFA GOUDOUMARIA GOUDOUMARIA Agri col e 50% 127,753 5 DIFFA MAINE SOROA FOULATARI Agropa s tora l e 50% 5,278 6 DIFFA MAINE SOROA NGUELBEYLI Agropa s tora l e 50% 1,755 7 DOSSO LOGA FALWEL Agri col e 25% 59,842 8 DOSSO LOGA SOKORBE Agri col e 25% 42,196 9 MARADI DAKORO CU DAKORO Agropa s tora l e 48% 65, MARADI DAKORO DAN GOULBI Agropa s tora l e 48% 49, MARADI DAKORO KORNAKA Agropa s tora l e 48% 162, MARADI GUIDAN-ROUMDJI CHADAKORI Agri col e 38% 107, MARADI MADAROUNFA DJIRATAOUA Agri col e 25% 84, MARADI MADAROUNFA GABI Agri col e 25% 87, MARADI MADAROUNFA SERKIN YAMMA Agri col e 25% 38, MARADI MAYAHI CU MAYAHI Agri col e 22% 104, MARADI MAYAHI GUIDAN AMOUMOUNE Agri col e 22% 93, TAHOUA BAGAROUA BAGAROUA Agri col e 35% 65, TAHOUA BOUZA ALLAKEYE Agri col e 32% 78, TAHOUA ILLELA TAJAE Agri col e 35% 56, TAHOUA MADAOUA BANGUI Agri col e 21% 110, TAHOUA MADAOUA OURNO Agri col e 21% 74, TAHOUA TAHOUA BAMBEYE Agri col e 45% 114, TAHOUA TAHOUA TEBARAM Agropa s tora l e 45% 44, TAHOUA TASSARA TASSARA Pa s tora l e 26% 26, TILLABERI OUALLAM DINGAZI Agri col e 29% 51, TILLABERI OUALLAM SIMIRI Agri col e 29% 106, TILLABERI OUALLAM TONDIKIWINDI Agropa s tora l e 29% 107, ZINDER KANTCHE KANTCHE Agri col e 0% 52, ZINDER KANTCHE YAOURI Agri col e 0% 35, ZINDER MIRRIAH DOGO Agri col e 25% 87, ZINDER MIRRIAH GAFATI Agri col e 25% 43, ZINDER MIRRIAH KOLERAM Agri col e 25% 26, ZINDER TANOUT OLLELEWA Agropa s tora l e 32% 106, ZINDER TARKA TARKA (BELBEDJI) Agropa s tora l e 32% 91,032

15 La carte des communes ciblés

16 Approche multisectoriel Plan de développement communal

17 Paquets multi-acteurs Interventions Partenaires actuels et potentiels FAO PAM UNICEF UNDP OCHA OMS BM FIDA Autres Production agropastorale x x x x x 1 Accès aux marchés, moyens d existence, AGR x x x x x Nutrition x x x x x 4 Communication pour le développement Protection sociale (transferts/filets sociaux) Prévention et gestion crises, réduction risques x x x x x x x x x x x x x x x x x x Gestion environnement x x x 1, 2 Eau et assainissement x x x 1, 3 Santé x x x x 3, 4 Education x x x x 3, 4 Protection enfance, état civil x x x Gouvernance locale x x x x Axe 3N 2 1,2,3, , 4 5

18 Exemple de paquet d interventions ( FAO, PAM, UNICEF, UNDP, UNFPA) Production agro-pastorale: aménagement périmètres irrigués, maraichage, boutiques d intrants, banques céréalières, semences améliorés, santé animale, récupération des terres cultivables Nutrition: dépistage actif et prise en charge de la malnutrition aigue modérée et sévère ; prévention de la malnutrition chronique ; supplémentation en micronutriments Communication pour le développement: promotion des Pratiques familiales essentielles, appui aux radios communautaires, formation de relais... Santé: renforcement des services de proximité (HD, CSI, case de santé); prévention et prise en charge communautaire des maladies de l enfance WASH: eau potable (forages, mini AEP, traitement), assainissement (ATPC); hygiène, eau et assainissement dans les écoles et formations sanitaires Education: promotion de l éducation des filles, cantines scolaires, bourses d étude, kits scolaires, infrastructure Protection: renforcement du service d Etat civil, de justice juvénile (SEJUP), promotion de l enfant a base communautaire, formation de relais communautaires... Prévention et gestion des crises: blanket feeding, distributions ciblés, cash and food for assets, cash transfert Gouvernance locale: renforcement des capacités des administrations municipales (formation, équipement, assistance technique). Appui a la prévention et gestion des crises et a la réduction de risques

19 Effets escomptées a moyen terme (3 à 5 ans) 1. La population de la commune a amélioré sa sécurité alimentaire et nutritionnelle et sa résilience face aux catastrophes naturelles et aux stress prolongés. 2. Les ménages ont augmenté leur revenu, grâce à une production agro-pastorale et halieutique améliorée, à une commercialisation accrue et plus efficiente des produits et à d autres AGR. 3. Les enfants ont amélioré leur état nutritionnel et de santé ; ont accès à une éducation de qualité ; ils sont enregistrés à l état civil et sont protégés contre la maltraitance et les abus. 4. Les femmes participent activement à la vie publique et à la prise de décisions, et utilisent des services de santé maternelle et reproductive de meilleur qualité. 5. Les adolescent(e)s et les jeunes disposent de plus d opportunités de travail, de participation et d épanouissement, y compris le sport et l accès aux media. 6. Les services publiques sont équipés et fonctionnels, et offrent des services de qualité avec du personnel qualifié. 7. La gouvernance locale est renforcée pour gérer au mieux les compétences et ressources de la décentralisation, assurer la cohésion sociale, la sécurité civique, la préparation et gestion des crises et catastrophes, et maitrise les outils de planification, suivi et évaluation.

20 Rôle et responsabilités des acteurs Niveau commune (maire, conseil communal, chefferie traditionnelle): maitre d œuvre de la planification, gestion, suivi et évaluation des activités programmées. Niveau régional et départemental (gouvernorat, conseil régional, préfecture, services techniques): exécution des activités planifiées par les services techniques compétentes ; appui technique, et coordination de l intercommunalité. Niveau national : encadrement dans l Initiative 3N, orientation stratégique, coordination PTF-Gouvernement, mobilisation de ressources pour la mise à l échelle de l approche Communes de convergence. PTF (bailleurs, agences multi et bilatérales, ONG, programmes): financement, assistance technique, renforcement de capacités, planification, suivi, évaluation. Exécution directe ou via ONG d activités programmées.

21 Processus de mise en œuvre../1 Identification de 35 communes hautement vulnérables, dont 11 priorisées pour 2014 (HC-3N, FAO, PAM, Unicef). Inscription de l approche ComDeCo dans le cadre de l Initiative 3N ; haut niveau d appropriation et de participation technique. Endossement de l approche par l Equipe pays de NNUU dans le cadre de l UNDAF Adhésion d autres agences (PNUD, UNFPA) et établissement d un groupe technique multi-agence. Définition des paquets d intervention et préparation des outils communs de programmation, suivi et évaluation. Au 15 mars 2014, les ateliers de programmation participative dans les 11 communes ont été complétés.

22 Processus de mise en œuvre../2 Les 11 plans d actions communaux ont été élaborés et agréés avec les élus locaux, chefferie traditionnelle, autorités et services techniques régionales et départementales, HC3N et agences NNUU. Engagement budgétaire total (provisional) de US$ 18 millions, dont $ 700,000 de cofinancement par les budgets municipaux. La phase d exécution est en cours, y compris le recrutement de volontaires nationaux (VNU) pour le renforcement des capacités de planification, gestion, suivi et évaluation des communes. Réalisation imminente de l enquête de ligne base dans 22 communes en partenariat avec le Institut National de Statistique.

23 Budget programmé par Commune (11 communes, au 18 Mars 2014) Région/Commune PAM/FAO/UNICEF/ UNDP/UNFPA Communes Total US$ Agadez Bilma 1,432, ,000 1,570,673 Diffa Foulatari 1,172,437 21,919 1,194,356 Nguelbéyli 1,328,555 23,883 1,352,438 Maradi Djirataoua 1,366, ,165 1,542,497 Guidan Amoumoune 1,590,348 87,171 1,677,519 Tahoua Bagaroua 1,101, ,629 1,213,565 Zinder Dogo 2,958,037 70,821 3,028,858 Gafati 2,259,926 19,100 2,279,026 Kantché 1,660,252 16,200 1,676,452 Koléram 1,403,565 18,127 1,421,692 Yaouri 1,040,592 14,467 1,055,059 Grand Total 17,314, ,482 18,012,135

24 Objectifs de l enquête de base L enquête combine des méthodes quantitatives et qualitatives pour : Définir une ligne de base dans chaque commune de convergence; Permettre la mensuration des effets et impact des interventions sur des indicateurs économiques, sociaux et de résilience. Identifier et analyser les obstacles et goulots d étranglement dans l utilisation des services sociales de base et l adoption des pratiques familiales essentielles. Analyser les facteurs de risque auxquels les ménages et les communautés sont exposés, leur stratégies d adaptations et les mécanismes de réponse endogènes; Le début de l enquête est prévu a fin Mars 2014 et l Institute National de Statistique conduira l enquête dans le première groupe des 22 communes.

25 Principaux indicateurs de l enquête de base % de ménages affecté par l insécurité alimentaire modéré et sévère % de ménages ayants accès aux moyens de production % de adultes femmes et homes ayants accès aux activités génératrices des revenu % de ménages ayants accès à l énergie % de familles vulnerables qui bénéficient des mesures de protection sociale % de enfants de 0 à 59 mois qui souffrent de malnutrition chronique et aigue % de femmes et enfants souffrants de anémia % des mères qui appliquent pratiques familiales essentielles pour la survie et le développement de l enfant % des femmes enceintes qui beneficent de services de sante reproductive et de PTVME du VIH % des mères qui bénéficient de l accouchement assisté par du personnel qualifié % des enfants vaccinés % de enfants qui ont achevé une éducation de base % de communes avec des mécanismes de réduction de risques et de prévention et gestion des crises % de communes qui implémentent des initiatives de consolidation de la paix.

26 Challenges Décentralisation effective de compétences, responsabilités et ressources au niveau municipal, pour une appropriation pleine de la part des communes. Gaps de capacité des administrations locales et des services techniques. Articulation, coordination effective et synchronisation des investissements productifs, sociales et humanitaires au sein de la même commune Prise en compte des aspects transversaux liés au genre, la démographie, cohésion sociale, construction de capacités, intercommunalité et autres. Apprendre à mieux travailler ensemble sur le terrain!

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Cameroun Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Le projet de descriptif de programme de pays relatif au Cameroun (E/ICEF/2012/P/L.35) a été présenté au Conseil d administration pour examen

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DES BANQUES CEREALIERES

ETAT DES LIEUX DES BANQUES CEREALIERES REPUBLIQUE DU NIGER ***************** ***************** MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ***************** ******************

Plus en détail

ABA GRANGOU. 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012

ABA GRANGOU. 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012 ABA GRANGOU La Vision du Président, partagée par la Première Dame, est de voir que chaque Haïtien arrive enfin à s'alimenter sainement trois fois par jour 7 Mois après le lancement du 24 Janvier 2012 Préparé

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE DE PAYS

ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE DE PAYS Mesure des résultats, partage des enseignements ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE DE PAYS Niger: Évaluation du portefeuille d activités du PAM (2007-2011) Février, 2013 Préparé par DAI: Evaluation Report Equipe

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire

Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action. Les concepts et les cadres de la sécurité alimentaire Programme de la CE/FAO Sécurité alimentaire : information pour l'action Formation à distance pour renforcer les compétences et répondre aux exigences de formation des réseaux et des systèmes d information

Plus en détail

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga

Burundi. Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo. Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Burundi Rapport national intermédiaire du suivi de la mise en oeuvre du Cadre d'action de Hyogo Nom du point focal : Mr SERVILIEN Nitunga Organisation : Ministère de l'intérieur et de la Sécurite Publique

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence. May-September 2012. Document de Capitalisation

Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence. May-September 2012. Document de Capitalisation Transfert de Cash en Milieu Urbain dans un Contexte d Urgence May-September 2012 Document de Capitalisation Projet de transfert de cash dans les villes de Tillabery, Tahoua et Agadez Niger Avec la Collaboration

Plus en détail

ANNEXE 3. Période 2011-2015

ANNEXE 3. Période 2011-2015 ANNEXE 3 GUIDE DE MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LA MISE EN OEUVRE DU PLAN OPERATIONEL DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA EN MILIEU DE TRAVAIL Période 2011-2015 BUJUMBURA, 19 Mai 2011 2 Sommaire 0. Introduction.3

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE SECURITE SOCIALE NOTE ANALYTIQUE SUR LE SECTEUR DE LA PROTECTION SOCIALE

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE SECURITE SOCIALE NOTE ANALYTIQUE SUR LE SECTEUR DE LA PROTECTION SOCIALE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE SECURITE SOCIALE Introduction NOTE ANALYTIQUE SUR LE SECTEUR DE LA PROTECTION SOCIALE La Protection sociale peut être définie comme l ensemble de mesures

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE

5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET C A T A S T R OPHE 5ème P L A T E F ORME REGIONALE AFRICAINE ET 3 è m e REUNION MINISTERIELLE P OUR LA R E D U C T I ON DES RISQUES DE CATASTROPHE DU 13 AU 16 MAI 2014 ABUJA (NIGERIA) DECLARATION SOMMAIRE C ONTRIBUTION AFRICAINE

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

STRATEGIE DE COMMUNICATION CONJOINTE DU SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BENIN (2012-2015) (SYNTHESE DU DOCUMENT FINAL)

STRATEGIE DE COMMUNICATION CONJOINTE DU SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BENIN (2012-2015) (SYNTHESE DU DOCUMENT FINAL) STRATEGIE DE COMMUNICATION CONJOINTE DU SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BENIN (2012-2015) (SYNTHESE DU DOCUMENT FINAL) ACTIONS STRATEGIQUES DE COMMUNICATION AU SEIN DU SNU/BENIN SNU-Bénin INTRODUCTION Unis

Plus en détail

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE Fiche d Information sur le genre Les Fiches d Information sur le genre, rédigés par le Help Desk pour l

Plus en détail

PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015

PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015 PROGRAMME DES EXAMENS PREMIER SEMESTRESTRE SUITE ET FIN ET SECOND SEMESTRE 2015 Master 2 développement Licence, master 1 et master 2 droit Licence, master 1 logistique Licence, master 1 et master 2 sciences

Plus en détail

Note Conceptuelle du Programme National de Lutte contre la Faim et la Malnutrition

Note Conceptuelle du Programme National de Lutte contre la Faim et la Malnutrition La Vision du Président de la République, partagée par la Première Dame, est de voir que chaque Haïtien puisse enfin s'alimenter sainement trois fois par jour. LES CHIFFRES DE LA FAIM Les ressources de

Plus en détail

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme

Appel à propositions. La gestion durable des ressources naturelles et changements climatiques. L`élevage avec un focus sur le pastoralisme Foire aux savoirs Consolider la Résilience à l insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel / Afrique de l Ouest Ouagadougou, Burkina Faso, 5-7 Novembre 2013 Appel à propositions Venez nous rejoindre

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve

Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion de l atelier sur les critères de ciblage et de vulnérabilité 07 mai 2013, Hôtel Kempinski El Farouk, Quartier du Fleuve Assistance Alimentaire

Plus en détail

Annexe 1: Zones prioritaires ciblées au titre de l IPSR (2014-2016)... 21

Annexe 1: Zones prioritaires ciblées au titre de l IPSR (2014-2016)... 21 SYSTEME D ASSURANCE QUALITE DES EVALUATIONS Bureau de l évaluation Mesurer les résultats et partager les enseignements TERMES DE REFERENCE EVALUATION D'OPERATION A MI-PARCOURS [VERSION FINALE, 18 MAI 2015]

Plus en détail

Activité n 8.2.5 du PAA 2014

Activité n 8.2.5 du PAA 2014 République du Niger Fraternité Travail Progrès MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE Secrétariat Général DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PROGRAMMATION DIVISION DES ETUDES, RECHERCHES Termes de références pour la

Plus en détail

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Ouagadougou/Burkina Faso, du 05 au 07 novembre 2013 1. Introduction Au Sahel, environ

Plus en détail

Directeur Général de l association ALIMA

Directeur Général de l association ALIMA Directeur Général de l association ALIMA L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

MODULE II:Le cadre logique, et cadre de résultat comme outil de planification et de gestion axée sur les résultats du développement

MODULE II:Le cadre logique, et cadre de résultat comme outil de planification et de gestion axée sur les résultats du développement MODULE II:Le cadre logique, et cadre de résultat comme outil de planification et de gestion axée sur les résultats du développement 1 la GARD-Le cadre logique et cadre de résultat Principaux éléments de

Plus en détail

PLAN D INVESTISSEMENT PNIA/SDR NIGER

PLAN D INVESTISSEMENT PNIA/SDR NIGER REPUBLIQUE DU NIGER COMITE INTERMINISTERIEL DE PILOTAGE DE LA SDR FRATERNITE-TRAVAIL-PROGRES SECRETARIAT EXECUTIF PLAN D INVESTISSEMENT PNIA/SDR NIGER Juin 2010 TABLE DE MATIERES INTRODUCTION... 1 I. ORIGINE

Plus en détail

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization)

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization) DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio IV Cadre Pays Stream 2013-2015 BURKINA FASO 1. Contexte et finalités de la présence de la coopération italienne Le Burkina Faso est l'un des

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique?

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Note de position de CARE sur le changement climatique Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Le changement climatique représente une menace sans précédent pour les populations des pays en

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

LE PLAN NATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS DE LA DECENTRALISATION DU NIGER

LE PLAN NATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS DE LA DECENTRALISATION DU NIGER REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES RELIGIEUSES ****************** DIRECTION GENERALE DE LA DECENTRALISATION

Plus en détail

Nations Unies et des Instituticns SpicialTsÉpç à Genève saisit cette occasion Pour renouveler au Bureau du Haut-Com

Nations Unies et des Instituticns SpicialTsÉpç à Genève saisit cette occasion Pour renouveler au Bureau du Haut-Com U Amtrassade de Madagascar en Suisse Représentation Permanente auprès de l'office des Nations Unies et des Institutions Spécialisées à Genève et à Vienne N" A 2hk /RP/GNV/HCDH MR NOTE VERBALE La Mission

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Plan de présentation. Contexte du plan. Rôle du CONASUR But du plan. Objectifs du plan. Méthodologie

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

RECENSEMENT DES BANQUES CÉRÉALIÈRES AU NIGER

RECENSEMENT DES BANQUES CÉRÉALIÈRES AU NIGER RÉPUBLIQUE DU NIGER FRATERNITÉ-TRAVAIL-PROGRÈS MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT AGRICOLE SECRETARIAT GENERAL RECENSEMENT DES BANQUES CÉRÉALIÈRES AU NIGER Rapport principal (Version provisoire) Consultants :

Plus en détail

Garantir l accès aux soins de santé

Garantir l accès aux soins de santé 10 April 2011 Operational Guidance on Refugee Protection and Solutions in Urban Areas Ensuring Access to Health Care Garantir l accès aux soins de santé Directives opérationnelles en matière de protection

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

Integrating Nutrition and food security programming. Sharing Good practices Tchad / 2014

Integrating Nutrition and food security programming. Sharing Good practices Tchad / 2014 Integrating Nutrition and food security programming Sharing Good practices Tchad / 2014 SECTION 1: OVERVIEW. Title of project/programme/initiative Implementing/responsible organisations(s) Geographical

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015

SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015 SYSTEME DES NATIONS UNIES AU BURKINA FASO PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT UNDAF 2011 2015 26 Mars 2010 AVANT PROPOS Au cours de ces dernières décennies, le Burkina Faso a incontestablement

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA

PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA CROIX-ROUGE MALIENNE Reconnue d utilité publique par decret No.123 du 23 septembre 1965 PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA CROIX- ROUGE MALIENNE Période : 2010-2014 Juin 2010 1 Préface et Remerciements

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA Plan de présentation Introduction Etat des lieux du secteur Stratégies

Plus en détail

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 :

SECTION 1 : INTRODUCTION SECTION 1 : 1 SECTION 1 : 2 3 Le but de cette version 2.0 du Manuel technique du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire est d apporter aux analystes de la sécurité alimentaire des normes techniques

Plus en détail

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015]

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Septembre 2012 Table des Matières SYNOPSIS... 1 A : VISION ET OBJECTIFS DU MOUVEMENT SUN... 2 B : APPROCHES STRATÉGIQUES ET OBJECTIFS...

Plus en détail

PLAN OPERATIONNEL ET STRATEGIQUE POUR 2011-2013 DE L ORGANISATION PAYSANS ACTIFS CONTRE L IGNORENCE ET LA FAIM. PACIF asbl

PLAN OPERATIONNEL ET STRATEGIQUE POUR 2011-2013 DE L ORGANISATION PAYSANS ACTIFS CONTRE L IGNORENCE ET LA FAIM. PACIF asbl PLAN OPERATIONNEL ET STRATEGIQUE POUR 2011-2013 DE L ORGANISATION PAYSANS ACTIFS CONTRE L IGNORENCE ET LA FAIM PACIF asbl - BP : 42 Uvira/Sud-Kivu(RD.CONGO) - BP :3695 Bujumbura II/Burundi Tél. +243 997

Plus en détail

TCHAD, MAURITANIE, NIGER & BURKINA FASO

TCHAD, MAURITANIE, NIGER & BURKINA FASO UK PARIS FRANCE LYON BARCELONE FICHES TECHNIQUES ESPAGNE MAURITANIE BURKINA FASO NIGER TCHAD LIBAN GÉORGIE TURQUIE ARMÉNIE SYRIE TERRITOIRE PALESTINIEN OCCUPÉ AZERBAÏDJAN IRAK AFGHANISTAN PAKISTAN NÉPAL

Plus en détail

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Jean-Charles Dupin UN Coordinator / Focal point on the LRA Security Institutions Unit / BINUCA L évolution du contexte

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ACTION POUR LA NUTRITION 2012-2015

PLAN NATIONAL D ACTION POUR LA NUTRITION 2012-2015 PLAN NATIONAL D ACTION POUR LA NUTRITION 2012-2015 Antananarivo Juillet 2012 SOMMAIRE RÉSUMÉ EXECUTIF... 8 I-CONTEXTE GENERAL... 1 II- SITUATION NUTRITIONNELLE A MADAGASCAR... 3 III- PROBLEMATIQUE DE LA

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial Note conceptuelle Forum Social Mondial 2015 - Tables rondes Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE CONTINGENCE MULTI RISQUE NIGER (PNC_MR) 2013

PLAN NATIONAL DE CONTINGENCE MULTI RISQUE NIGER (PNC_MR) 2013 PLAN NATIONAL DE CONTINGENCE MULTI RISQUE NIGER (PNC_MR) 2013 Version Aléas couverts Participants Finale Période couverte Avril 2013 à Mars 2014 Dernière mise à jour 22 /03/2013 Personne responsable Menace

Plus en détail

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition. Rome, 19-21 novembre 2014. Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Octobre 2014 ICN2 2014/2 Deuxième Conférence internationale sur la nutrition Rome, 19-21 novembre 2014 Document final de la Conférence: Déclaration de Rome sur la nutrition Nous félicitant de la participation

Plus en détail

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 CONTEXTE. Evènements clés:

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 CONTEXTE. Evènements clés: Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

ETUDE REALISEE AVEC L APPUI DE LA COOPERATION ITALIENNE REALISEE PAR LAZARE HOTON, ECONOMISTE LISA HUBERT, ECONOMISTE

ETUDE REALISEE AVEC L APPUI DE LA COOPERATION ITALIENNE REALISEE PAR LAZARE HOTON, ECONOMISTE LISA HUBERT, ECONOMISTE ETUDE SUR LES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES ET LA FINANCE RURALE MECANISMES INCLUSIFS DE FINANCEMENT ALTERNATIF EN ZONE AGROPASTORALE DES REGIONS DE TAHOUA, MARADI ET ZINDER ETUDE REALISEE AVEC L APPUI

Plus en détail

Contribution des femmes aux dépenses des ménages et à la réduction de la pauvreté à Maradi

Contribution des femmes aux dépenses des ménages et à la réduction de la pauvreté à Maradi REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité- Travail- Progrès MINISTERE DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Etablissement Public à Caractère Administratif OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PAUVRETE ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL

LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Santé et de l Action Sociale Cellule d Appui à la Couverture maladie Universelle LE SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE EN SANTÉ DU SÉNÉGAL Par:

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés:

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés: Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Ordre du jour : Revue de l ordre du jour et des points d action de la dernière réunion - dont Attaques contre les écoles (MENET, Cluster) Bref compte-rendu

Plus en détail

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE COMMUNE DE BOBO-DIOULASSO BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE PROJET D ARRETE N 2014 /CB/M/SG PORTANT

Plus en détail

Dossier de sponsor. Le Volontariat par le service. Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement

Dossier de sponsor. Le Volontariat par le service. Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement Dossier de sponsor Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement Le changement commence maintenant et avec vous The better education and citizen participation

Plus en détail

HAUTE AUTORITE A LA CONSOLIDATION DE LA PAIX LIGNES DIRECTRICES A L INTENTION DES DEMANDEURS

HAUTE AUTORITE A LA CONSOLIDATION DE LA PAIX LIGNES DIRECTRICES A L INTENTION DES DEMANDEURS HAUTE AUTORITE A LA CONSOLIDATION DE LA PAIX PROJET D APPUI A LA PAIX ET A LA STABILITE (PAPS) BP 550 Niamey - Tél. +227 20 72 31 93 - E-mail. PAPS.HACP@yahoo.com LIGNES DIRECTRICES A L INTENTION DES DEMANDEURS

Plus en détail

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Accès à l eau potable et à l assainissement dans les Andes du Sud en Equateur Région de Saraguro-Oña ecobeton

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS Bulletin humanitaire Haïti Numéro 44 Septembre 2014 Au sommaire FAITS SAILLANTS Lutte contre l épidémie de choléra : près de 185,000 personnes ont reçu le vaccin contre le choléra dans trois départements

Plus en détail

SOMMAIRE STANDARDS MINIMUMS POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE DANS L'INTERVENTION HUMANITAIRE

SOMMAIRE STANDARDS MINIMUMS POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE DANS L'INTERVENTION HUMANITAIRE SOMMAIRE STANDARDS MINIMUMS POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE DANS L'INTERVENTION HUMANITAIRE Veuillez trouver ci-après la version sommaire des Standards Minimums pour la protection de l enfance dans l intervention

Plus en détail

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social 2012-2016 Stratégie du Pôle Social 4+4 4+4 Stratégie du Pôle Social 2012-2016 »YɪàL G Ö dg á«é«jgî SG 4+4 2012-2016 Introduction Notre pays entre dans une nouvelle phase de construction d un projet national

Plus en détail