Kayes, le 09 Avril 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kayes, le 09 Avril 2013"

Transcription

1 «Rapport de Dépistage de masse dans les structures de santé de la zone d intervention du projet CRM & CRF dans les districts sanitaires de Kayes et Yélimané» «Appui à la prévention et la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au Mali» Kayes, le 09 Avril

2 Plan de Présentation 1. Objectifs 2. Résultats attendus 3. Méthodologie 4. Résultats obtenus 5. Recommandations 6. Conclusion

3 Volontaires au cœur de notre action

4 Objectifs Objectif général Améliorer la réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle dans les zones d intervention du projet par le dépistage de masse des enfants de 0 59 mois. dans les districts sanitaires de Kayes et Yélimané. Objectifs Spécifiques Dépister tous les enfants vus de 0 59 mois avec un taux de couverture minimum de 50%; Evaluer l état nutritionnel des enfants de 0-59 mois à l aide du PB et la recherche des œdèmes nutritionnels ; Référer aux centres de santé les plus proches tous les enfants dépistés malnutris MAM & MAS ; Détecter les cas d enfants potentiellement susceptibles d être malnutris et éviter que les enfants malnutris modérés ne basculent dans la malnutrition aigüe sévère ;

5 Quelques Résultats Attendus Résultats attendus Tous les enfants de 0 59 mois vus sont dépistés ; L état nutritionnel des enfants de 0-59 mois dépistés est connu ; Tous les enfants dépistés malnutris MAM & MAS bénéficient d une carte de référence vers les centres de santé les plus proches ; Un minimum de 50% des enfants de la zone définie dans les DS de Kayes et de Yélimané sont dépistés.

6 Liste des Structures de Santé appuyés par le Projet NUT CRM/CRF dans les cercles de Kayes Yélimané Région de Kayes Cercle de Kayes CSCOM de AMBIDEDI POSTE CSCOM de AMBIDEDI-KORE CSCOM de AOUROU CSCOM de BAFARARA CSCOM de BATAMA CSCOM de BOUNTINGUISSE CSCOM de DAGASSENOU CSCOM de DIALA KHASSO CSCOM de DIALLANE CSCOM de DIAMOU CSCOM de DIBOLI CSCOM de DJINGUILOU CSCOM de DRAMANE CSCOM de FEGUI CSCOM de GABOU CSCOM de GORI - GOPELA CSCOM de GOUMERA CSCOM de KAKADIAN CSCOM de KAYES - KHASSO CSCOM de KAYES LAFIABOUGOU CSCOM de KAYES NDI CSCOM de KONIAKARI CSCOM de KOUSSANE CSCOM de LANY TOUNKA CSCOM de LEYA CSCOM de LONTOU CSCOM de MARENA - GADIAGA CSCOM de MARENA DIOMBOUGOU CSCOM de PLATEAU CSCOM de SADIOLA CSCOM de SAME - KAYES CSCOM de SEGALA CSCOM de SELIFELY CSCOM de SERENATY CSCOM de SERO CSCOM de SOMANKIDI CSCOM de Tichy Cercle de Yélimané CSCOM de LAMBATRA CSCOM de TRINGA MARENA CSCOM de DIALAKA CSCOM de KANGUESSANOU CSCOM de OUOLOGUELA CSCOM de FANGA CSCOM de TAKABA CSCOM de KERSIGNANE DIAFOUNOU CSCOM de DOGOFRI CSCOM de TAMBACARA CSCOM de DIONGAGA CSCOM de SAMBAGA CSCOM de GORY CSCOM de YAGUINE CSCOM de DIONCOULANI CSCOM de BILADJIMI CSCOM de NIOGOMERA CSCOM de KODIE CSCOM de BANDIOUGOULA CSCOM de KREMIS CSCOM de LAKANGUEMOU CSCOM de KIRANE CSCOM de KERSIGNANE KANIAGA CSCOM de HAMDALLAYE CSCOM de WAIKANOU CSREF de YELIMANE

7 Méthodologie 1. Recrutement et identification des équipes de dépistage (volontaires) Vulgarisation des critères de choix des volontaires au niveau communautaire par les vingt (20) animateurs du projet Identification d un total de 1342 personnes recensées; Application du choix des critères de volontariat, Un total de 1224 volontaires a été recruté et validé par signature soit deux (2) volontaires X 10 villages X 61 centres de santé (D autres aires de santéontétécouvertesàplusde10villages)

8 Méthodologie 2. Zone de dépistage Un découpage géographique a été opéré par les animateurs du projet dans chaque aire de santé en étroite collaboration avec les chefs de postes; Dix (10) villages par aire de santé soit un total de 122 villages; La couverture géographique des aires de santé varie d une structure de santé à une autre d où une répartition dans certains CSCOM à plus de dix (10) ou moins de villages/quartiers.

9 Méthodologie 3. Population Cible Le dépistage de masse couvre exclusivement tous les enfants de moins de 5 ans (0-59 mois) de la zone ciblée par la mesure du PB (bande de Shakir) et la recherche des œdèmes bilatéraux; La cible de l indicateur de dépistage est à enfants ( soit 50% de la population des enfants < 5ans); Un objectif de dépistage chiffré par volontaire n a pas été effectué mais le dépistage systématique était érigé en objectif;

10 Méthodologie 4. Formation des équipes de dépistage Production des outils de collecte de données (notamment les outils du protocole national de PEC sur la malnutrition: fiche de pointage, fiche de référence ); Elaboration d un masque de saisie pour la compilation des données; Formation des volontaires communautaires par les animateurs du projet (précédemment formé sur le protocole national de PEC de la malnutrition aiguë en vigueur au Mali) appuyés les chefs de poste médicaux; Cette formation a aussi pris en compte des enseignements sur le mouvement croix rouge croissant Rouge (principes, valeurs du mouvement) assurée par les membres du comité régional de la croix Rouge Malienne de Kayes.

11 Méthodologie 5. Planification stratégique du dépistage Informations diffusées dans les radios locales pour les jours de dépistage au niveau de certaines communes. Des lettres d informations ont été portées ver les structures techniques de l état, au niveau des conseils de cercles de Kayes et Yélimané ; Les jours de dépistage ont été planifiés entre l animateur de la Croix Rouge et les chefs de postes médicaux afin qu une supervision de proximité soit effectuée; Des crieurs publics ont passé dans l ensemble des zones qui seront couvertes par le dépistage afin de sensibiliser la population sur les jours; Les dix villages de chaque aire de santé ont été divisés en deux groupes afin que l animateur et le chef de poste supervisent cinq (5) villages chacun; Pour la collecte et l analyse des données, un masque de saisie a été élaboré; Non utilisation des logiciels comme ENA, EPI INFO (Pas de prévalence recherchée au cours de ce dépistage de masse).

12 Méthodologie 6. Supervision Une supervision du dépistage est faite par l équipe de coordination du projet, des équipes de la Direction Régionale de la Santé et des districts Sanitaires de Kayes et Yélimané. Sept (7) équipes de supervision ont constitués et les constats globaux se résument à : Points forts Points faibles Difficultés et Contraintes Bonne implication des chefs de poste lors Non-respect du planning par certains Niveau d Alphabétisation bas de de la formation et de la supervision du animateurs liés à l indisponibilité des chefs certains volontaires dépistage; de poste médicaux (urgence de réunion à Kayes ); Adhésion de la population pour le dépistage et le référencement des cas MAS &MAMverslesstructuresdesanté; Mobilisation massive des volontaires croix Rouge Malienne autour de l activité de dépistage; Dotation des équipes en moyens matériels nécessaires; Disponibilité des outils de collecte de données; Choix des sites appropriés pour le dépistage par les équipes au niveau des villages/quartiers; Identification et correction des erreurs au cours du dépistage Insuffisance dans le remplissage des outils decollectededonnées; Insuffisance dans la sensibilisation sur sites des mamans des enfants malnutris à répondre à la référence; Insuffisance dans la couverture de dépistage de certains CSCOM; Non-respect du planning par certains animateurs liés à l indisponibilité des chefs de poste médicaux (urgence de réunion à Kayes ); Insuffisance dans la technique de recherche des œdèmes nutritionnels; Confusion au niveau de la population entre l activité de dépistage de masse et la distribution gratuite de vivres; Nombre de jours de dépistage insuffisant Perte de certaines copies de fiches de référence par les volontaires Difficulté dans la gestion de la foule dans les centres urbains

13 Méthodologie 7. Phase pilote Phase pilote réalisée dans certaines structures de santé afin de s assurer de la stratégie de dépistage, de la formation des volontaires, du remplissage des outils de collecte de données (pré test dans six 6 CSCOM des chefs lieux de Kayes et Yélimané); La phase pilote a permis de : Mettre en place la stratégie porte à porte car la stratégie fixe ne marche pas en zone urbaine et probablement dans certaines zones rurales; Mettre plus d accent dans ans la formation et supervision du dépistage par les chefs de postes médicaux (faiblesse constatée) ; Remplir systématiquement les doublons des coupons de référence (certaines volontaires ne le font ou ont égaré les coupons) Une bonne participation des crieurs publics qui véhiculent l information sur les jours de dépistage (mauvaise information donnée par certaines personnes sur une distribution gratuite de vivres) ; Campagnes de ratissage doivent être prévues afin de couvrir l ensemble de l aire de santé;

14 Résultats obtenus Graphique N 1 : Résultat global du dépistage communautaire des enfants de 0-59 mois DS Kayes. Le graphique N 1 montre un total de enfants dépistés de 0 59 mois. Un total de 5283 enfants détectés MAM, MAS et les cas d œdèmes sur lesquels 4586 ont été référés sur la base des doublons de coupons de référence rapportés par les volontaires soit un taux de référence de 86,80%. La tranche d âge la plus affectée par la malnutrition aigüe globale à kayes constitue les 0 11 mois avec un taux MAG = 8,4% (MAM = 7,0% et MAS = 1,4%) comparativement à la tranche d âge mois avec un taux MAG = 6,4% (MAM = 5,4% et MAS = 1,0%). Le taux de malnutrition global du district sanitaire de Kayes est de MAG = 7,2 % avec un taux de MAM = 6,0% et un taux de MAS = 1,2%.

15 Résultats obtenus Graphique N 2 : Résultat global du dépistage communautaire des enfants de 0-59 mois DS Yélimané. Le graphique N 2 montre un total de enfants dépistés de 0 59 mois. Un cumul 1405 enfants détectés MAM, MAS et les cas d œdèmes sur lesquels 1405 ont été référés sur la base des doublons de coupons de référence rapportés par les volontaires soit un taux de référence de 100%. La tranche d âge la plus affectée par la malnutrition aigüe globale à kayes constitue les 0 11 mois avec un taux de MAG = 8,8% (MAM = 7,8% et MAS = 1,0%). Le taux de malnutrition global du district sanitaire de Yélimané est de MAG = 4,9% avec un taux de MAM = 4,4% et un taux de MAS = 0,5%.

16 Résultats obtenus Tableau N 1: Tableau récapitulatif des Résultats du dépistage des Enfants de 0-59 mois Kayes Yélimané VERT JAUNE ROUGE OEDEMES REFERES TOTAL 0-59 mois Le tableau N 5 montre un total de enfants dépistés pour l ensemble des deux (2) districts sanitaires. On observe de ce total, 5649 enfants dépistés malnutris modérés contre 923 malnutris aiguës sévères sans complication médicale. Un total de 116 cas d œdèmes détectés par les volontaires qui seront confirmés par les agents de santé au niveau des CSCOM. Un total de 5991 enfants ont reçu le coupon de référence, copies des coupons rapportés par les volontaires soit un taux de référence de 89,5%.

17 Résultats obtenus Graphique N 3 : Résultat global du dépistage communautaire des enfants de 0-59 mois Kayes Yélimané. Le graphique N 3 cumulatif de l ensemble des deux (2) districts sanitaires montre un total de enfants dépistés de 0 59 mois. Le taux de Malnutrition aigüe global cumulé MAG = 6,6% avec un taux de MAM = 5,5% et un taux de MAS = 1,0%. L analyse des données montre également sur l ensemble des deux (2) districts sanitaires couverts par le dépistage, la tranche d âge 0 11 mois est plus affectée par la malnutrition MAG = 8,6% (MAM = 7,1% et MAS = 1,4%) comparativement à la tranche d âge mois MAG = 5,6% (MAM = 4,8% et MAS = 0,8%).

18 Recommandations A la suite de la première phase de dépistage, quelques recommandations sont formulées : - Prévoir quatre (4) jours dont deux (2) de formation des volontaires en intégrant l activité de sensibilisation sur les PFE et deux (2) jours de dépistage de masse dans la communauté; - Impliquer fortement les leaders communautaires, les chefs coutumiers et les responsables communaux/collectivités lors du dépistage de masse; - Prévoir une fiche pour répertorier tous les enfants référés par village ; - Mettre en place les rapports de synthèses villages, CSCOM et par animateurs pour une meilleure compilation des données; - Impliquer fortement les agents de santé dans l activité de dépistage pour assurer le suivi des référés en lien avec les chargés Nutrition des CSCOM ; - Faire un retour des résultats du dépistage dans chaque aire de santé couverte ; - Mettre en place un suivi/moyen de suivi des références plus accru que les visites à domicile prévus par les volontaires ;

19 Conclusion L activité de dépistage n a pas été tout-à-fait réalisée telle qu initialement planifiée (répartition des aires de santé en dix villages dans un rayon de moins de 10km) mais l objectif recherché est atteint. Un total de enfants de 0 59 mois a été dépisté courant le mois de février sur un objectif attendu de enfants. Le dépistage de masse demeure une activité de réponse pour la prise en charge des cas de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans.

20 MERCI DE VOTRE ATTENTION

REMERCIEMENTS SIGLES ET ACRONYMES

REMERCIEMENTS SIGLES ET ACRONYMES RAPPORT FINAL REMERCIEMENTS La Croix-Rouge française (CRF) et la Croix-Rouge malienne (CRM) s associent au consultant pour adresser leurs remerciements à toutes les personnes physiques et morales qui ont

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

Cluster Nutrition. UNICEF/Mali 12 mars 2015

Cluster Nutrition. UNICEF/Mali 12 mars 2015 Cluster Nutrition UNICEF/Mali 12 mars 2015 1 1 LA COUVERTURE DANS LES PROGRAMMES PCIMA 2 IMPACT DU PROGRAMME PCIMA, MALI IMPACT = couverture x efficacité Lien entre l efficacité et la couverture : un cercle

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005 Objectif global : Appropriation et mise en œuvre de la stratégie d ARCHI 2010 au niveau national. Objectif du projet : Renforcement des activités de santé à base communautaire du CRM. Indicateurs Sources

Plus en détail

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle Cela fait maintenant une journée que je suis dans le Kanem. Je suis en mission dans cette partie Nord du pays pour quelques

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Coordination du CLUSTER Nutrition - Mali

Coordination du CLUSTER Nutrition - Mali Le Mercredi 4 Décembre 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Grenier de l UNICEF, la 24 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Ibrahima

Plus en détail

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES

RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES RECRUTEMENT D UN CONSULTANT Etude Besoin et Coûts Malnutrition, Niger TERMES DE REFERENCES Consultant pour le suivi et l évaluation d une étude nationale sur l évaluation des besoins et des coûts nécessaires

Plus en détail

CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL

CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte n - 2, Bamako Tél. (+223) 20 24 45 69 / Fax : (+223) 20 24 04 14 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL

Plus en détail

Activités sanitaires- région de Kidal

Activités sanitaires- région de Kidal Mission Mali 1 Activités sanitaires- région de Kidal 1 S1 à S20 Année 2013 Médecins du Monde - Belgique 2 Plan de l exposé» Contexte» Réponse à l Urgence Sanitaire» Etat des lieux» Paquet d activités mené

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES. Année 2012

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES. Année 2012 1 CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte N 2, Bamako Tél. (+223) 20 73 28 25 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES Année 2012

Plus en détail

Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune V de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011

Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune V de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011 Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune V de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011 Mars-avril 2011 SOMMAIRE Résumé du rapport 1. Introduction 2. Présentation de d enquête 3. Contexte

Plus en détail

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE ACTION INTERNATIONALE Novembre 2009 N 3 Accès aux systèmes et soins de santé primaire Emetteur : DROI p.1/6 ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE Un défi pour améliorer l accès à des services de

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012 Compte-Rendu de la Réunion du Le mercredi 07 novembre 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 32 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée

Plus en détail

Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune I de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011

Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune I de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011 Rapport sur la Nutrition et la Mortalité dans la commune I de Bamako Mali du 28 mars 2011 au 12 avril 2011 Mars-avril 2011 SOMMAIRE Résumé du rapport 1. Introduction 2. Présentation de d enquête 3. Contexte

Plus en détail

CROIX - ROUGE MALIENNE

CROIX - ROUGE MALIENNE CROIX - ROUGE MALIENNE SECRETARIAT GENERAL Djélibougou, Rue 261, Porte n - 2, Bamako Tél. (+223) 20 24 45 69 / Fax : (+223) 20 24 04 14 / B.P : 280 E-mail : crmalienne@croixrouge-mali.org RAPPORT ANNUEL

Plus en détail

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali)

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) Diabète Au Mali présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) La situation du diabète au Mali - épidémiologie Le diabète est déjà un problème de santé publique au Mali Prévalence

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 27 JUIN 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 27 JUIN 2012 Le mercredi 27 juin 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la grande salle Deniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Albert Tshiula, Coordinateur

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA)

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) 1 Module 1. Objectifs d apprentissage Discuter de la malnutrition aiguë et des mesures à prendre en réponse Identifier

Plus en détail

Décembre 2012. Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu

Décembre 2012. Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu Décembre 2012 Résumé exécutif Enquête Multisectorielle Nutrition, Sécurité Alimentaire et Eau Hygiène et Assainissement Zone de Santé de Nyunzu Province du Katanga République Démocratique du Congo Financé

Plus en détail

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Création de la Demande en Planification Familiale Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Plan de la Présentation Cadre Logique Exemples Résultats Leçons Apprises Défis PERForM

Plus en détail

GORGOL : MAURITANIE NOVEMBRE 2013

GORGOL : MAURITANIE NOVEMBRE 2013 GORGOL : MAURITANIE NOVEMBRE 2013 REMERCIEMENTS La Croix Rouge Française, le Comité Local du Croissant Rouge Mauritanien et le Coverage Monitoring Network tiennent à adresser leurs remerciements à toutes

Plus en détail

Coordinateur des Ressources Humaines H/F- Bamako - MALI

Coordinateur des Ressources Humaines H/F- Bamako - MALI Coordinateur des Ressources Humaines H/F- Bamako - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A TRAVERS LES ORGANISATIONS COMMUNAUTAIRES DE BASE

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A TRAVERS LES ORGANISATIONS COMMUNAUTAIRES DE BASE GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION DES MOUSTIQUAIRES IMPREGNEES A TRAVERS LES ORGANISATIONS COMMUNAUTAIRES DE BASE Version Janvier 2013 1 Table des matières I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIF DU PROGRAMME

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 02 Mai 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 02 Mai 2013 Le Jeudi 02 Mai 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 9 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Albert Tshiula,

Plus en détail

La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes

La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes United Nations Population Fund Mars Décembre 2011 Suite à la crise libyenne survenue en février 2011, la frontière

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013 Le mercredi 06 Mars 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 5 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Cissé, Chargé

Plus en détail

Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle pour le cercle de Kita Exp. 332/2009

Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle pour le cercle de Kita Exp. 332/2009 TERMES DE REFERENCE Pour l évaluation Externes d Action contre la Faim pour le programme : Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle pour le cercle de Kita Exp. 332/2009 Programme financé par Référence du

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

RAPPORT SQUEAC DS de la TAPOA 27 Janvier 2014 au 13 Février 2014

RAPPORT SQUEAC DS de la TAPOA 27 Janvier 2014 au 13 Février 2014 RAPPORT SQUEAC DS de la TAPOA 27 Janvier 2014 au 13 Février 2014 Sophie MASSOT REMERCIEMENTS Nous adressons nos remerciements à toutes les personnes qui ont rendu possible la réalisation de cette évaluation

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE Historique- Rappel (1/2) Avant 1960 : Collecte des données sur : grandes endémies, vaccinations, accouchements

Plus en détail

NAME OF PROGRAMME: Projet CMAM. LOCATION: District sanitaire de Tominian, Région de Ségou, Mali

NAME OF PROGRAMME: Projet CMAM. LOCATION: District sanitaire de Tominian, Région de Ségou, Mali NAME OF PROGRAMME: Projet CMAM LOCATION: District sanitaire de Tominian, Région de Ségou, Mali DATE OF INVESTIGATION: From 29 th July 2014 to 19 th August 2014 AUTHOR: Aziz GOZA TYPE OF INVESTIGATION:

Plus en détail

Dans ce numéro : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu.

Dans ce numéro : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu. N 375 du 31 Juillet 2013 Dans ce numéro : ONU-MALI : Participation massive pour le premier tour des élections présidentielles au Mali, selon l'onu. 1-2 Participation massive pour le premier tour des élections

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

DISTRICT SANITAIRE DE NANORO, BURKINA-FASO FÉVRIER-MARS 2014

DISTRICT SANITAIRE DE NANORO, BURKINA-FASO FÉVRIER-MARS 2014 2014 DISTRICT SANITAIRE DE NANORO, BURKINA-FASO FÉVRIER-MARS 2014 REMERCIEMENTS LVIA, Medicus Mundi Italie et le Coverage Monitoring Network adressent leurs remerciements à toutes les personnes qui ont

Plus en détail

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45 Cluster Santé Mali Rapport de Réunion Du 13 Novembre 2013 à la Direction Nationale de la Santé DATE Mercredi, 13 novembre 2013 HORAIRE 14H30 17H45 LIEU Direction Nationale de la Santé (DNS) Salle de réunion

Plus en détail

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et URC/HCI : PROTOCOLE DE RECHERCHE ET D EVALUATION Evaluation de la Dissémination du Niger au Mali des meilleures pratiques de la mise en œuvre du collaboratif d amélioration des soins obstétricaux et néonataux

Plus en détail

RAPPORT D EVALAUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MANUTRITION AIGUE BURKINA FASO KATUMWA BAGUNDA CELESTIN ET DAVID RIZZI

RAPPORT D EVALAUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MANUTRITION AIGUE BURKINA FASO KATUMWA BAGUNDA CELESTIN ET DAVID RIZZI RAPPORT D EVALAUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA MANUTRITION AIGUE BURKINA FASO KATUMWA BAGUNDA CELESTIN ET DAVID RIZZI 15 AU 26 MARS 2010 Remerciements... 3 Acronymes... 4 1 Introduction... 5 1.1 Objectifs

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste RESPONSABLE TECHNIQUE SANTE/NUTRITION Rattachement hiérarchique COORDINATEUR ASSOUNGHA Pays / ville d affectation TCHAD, HADJER HADID Création

Plus en détail

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE REPUBLIQUE DU CONGO Unité* Travail* Progrès ------------------------- RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE (Projet) Rédigé par GNIMI Christophe, Nutritionniste Et KIBANGOU Hugues Saturnin, Statisticien Table des matières

Plus en détail

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION,

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT. Les indicateurs ci-dessous sont donnés à titre

Plus en détail

RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART

RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART République d Haïti Ministère de la Santé Publique et de la Population RAPPORT DE L ENQUETE NUTRITIONNELLE NATIONALE AVEC LA METHODOLOGIE SMART Mars 2012 wfp.org/fr Programme Alimentaire Mondial RAPPORT

Plus en détail

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments

Plus en détail

BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION

BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION En réponse à des taux de malnutrition aigüe préoccupants, ACF-France a

Plus en détail

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle

Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise nutritionnelle EUROPEAN COMMISSION DIRECTION GENERALE DE L'AIDE HUMANITAIRE - ECHO Décision d'aide humanitaire d urgence F9 (FED9) Intitulé : Aide humanitaire en faveur des populations maliennes affectées par la crise

Plus en détail

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger Saint Brieuc le mercredi 17 avril 2013 Ir. Ludovic Andres Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger 1. Le GRAP 3A 2. La sécurité alimentaire nutritionnelle

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE. Une approche communautaire pour la réhabilitation nutritionnelle et le changement des comportements alimentaires en Côte d Ivoire

EVALUATION EXTERNE. Une approche communautaire pour la réhabilitation nutritionnelle et le changement des comportements alimentaires en Côte d Ivoire EVALUATION EXTERNE JUIN 2013 Une approche communautaire pour la réhabilitation nutritionnelle et le changement des comportements alimentaires en Côte d Ivoire Financée par Commission Européenne Par Christine

Plus en détail

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES FORUM REGIONAL SUR LA POLITIQUE HUMANITAIRE Dakar 2-3 octobre

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO Pour des centres de santé contractés pour le financement basé sur la performance District GASABO Nom du centre de Santé x. Population de rayonnement

Plus en détail

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX FRANÇAIS (FR) AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX Au regard des principes généraux des axes stratégiques, la Fondation Rotary considère que : 1. Elle a pour objectifs d optimiser le traitement des dossiers

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

ASSOCIATION «NEW FACE» PROJET VICTIMES DES SEQUELLES DU NOMA»

ASSOCIATION «NEW FACE» PROJET VICTIMES DES SEQUELLES DU NOMA» PROJET «SANTE ET REINSERTION DES ENFANTS VICTIMES DES SEQUELLES DU NOMA» 1. Contexte Justifications : 1.1. Présentation du pays ASSOCIATION «NEW FACE» 1.1.1. Situation géographique Le Mali est un pays

Plus en détail

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO)

Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) BUREAU OMS TCHAD Sous bureau d Abéché Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) Rapport de formation en nutrition des Responsables des Centres de Santé (RCS)

Plus en détail

Les indices anthropométriques

Les indices anthropométriques Les indices anthropométriques Construction, enjeux et analyse statistique Gilles CAPON UR 106 - «Nutrition, Alimentation, Sociétés» Institut de recherche pour le développement Plan Concepts Calcul des

Plus en détail

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité Bulletin humanitaire Niger Numéro 09 06 mars 2013 Au sommaire Sécurité alimentaire: Bosso et Goudoumaria LE NIGER ET LA CRISE MALIENNE Nb.de réfugiés 50.000 Nb.de ménages 10.000 sont en vulnérabilité modérée

Plus en détail

Les textes fondamentaux de la SN sont révisés et adaptés aux Statuts modèles

Les textes fondamentaux de la SN sont révisés et adaptés aux Statuts modèles CADRE LOGIQUE DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ORGANISATIONNEL Goal Le Renforcement Des Capacités De La Croix Rouge Sénégalaise Lui Permet D Améliorer Ses Services en Direction des Communautés Vulnérables

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Distribution des cas confirmés, probables et suspect par préfecture, Epidémie d Ebola, Guinée, 2014 Rapport de la Situation Epidémiologique Guinée, Epidémie de la Fièvre Hémorragique Ebola Situation au 2 juin 24 8: h Points saillants : Télimélé : Pas de nouveau cas notifié ; un () cas décédé en hospitalisation.

Plus en détail

Programme d appui à la prévention et la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au Mali

Programme d appui à la prévention et la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au Mali 1 Programme d appui à la prévention et la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au Mali Nom et Prénom Fonction Affectation Responsable hiérarchique (superviseur direct) Collaboration Subordonnés

Plus en détail

GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION

GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION GUINÉE PROJET «MAMANS BOUILLIE» : ALLIER ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET PRÉVENTION DE LA SOUS-NUTRITION En réponse à des taux de malnutrition aigüe préoccupants, ACF Espagne, avec ses partenaires

Plus en détail

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION

1. ANTÉCÉDENTS ET JUSTIFICATION REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES ARCHIVES INFORMATION DOCUMENTATION ET RELATIONS PUBLIQUES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT TECHNIQUE

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre ANNEXE Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre Public cible : Personnes âgées de 65 ans et plus, primo-bénéficiaires détectées à risque modéré de chutes. Objectifs

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère: Santé Publique et lutte contre le SIDA Agence nationale d exécution : Cellule Technique Nationale FBP Accès financier aux soins de santé pour la couverture universelle

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005

ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 ASSURANCE MALADIE ET STRATEGIES DE PROTECTION SOCIALE EN AFRIQUE FRANCOPHONE (Cas du RWANDA) Kigali novembre décembre 2005 1 Travail réalisé par : 1. Dr Innocent GAKWAYA : RAMA 2. Dr Charles RUDAKUBANA

Plus en détail

Situation actuelle de l extension IRA-C : expérience du Sénégal

Situation actuelle de l extension IRA-C : expérience du Sénégal Situation actuelle de l extension IRA-C : expérience du Sénégal Dr Youssouph GAYE Chef Division, Alimentation, Nutrition et Survie de l Enfant Obudu 23 Octobre 2009 Sommaire Contexte Étapes de mise en

Plus en détail

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet Projet d appui au renforcement des capacités en gestion de la santé en Haïti PARC Unité de santé internationale Objectifs du projet Le PARC contribue à l amélioration de la gouvernance du système de santé

Plus en détail

Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012

Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012 Plan stratégique de l UNHCR pour la nutrition et la sécurité alimentaire 2008-2012 PLAN STRATÉGIQUE DE L UNHCR POUR LA NUTRITION ET LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 2008-2012 Table of contents Résumé d orientation...iv

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Évaluation participative d une politique municipale

Évaluation participative d une politique municipale Évaluation participative d une politique municipale Raïmi B. Osseni, M.A.P. Assistant de recherche, École nationale d administration publique Isabelle Bourgeois, Ph.D. Professeure, École nationale d administration

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL

SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL SSIAD des deux cantons de VIENNE PLAN DE TRAVAIL interne Phase 1 Phase 2 Définition du cadre évaluatif Recueil d informations Analyse des informations Phase 3 1- Appréciation réalisation objectifs 2 -

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION

ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION ÉQUIPE SPÉCIALE INTERINSTITUTIONS POUR LA PRÉVENTION DES CATASTROPHES CADRE D ACTION POUR L APPLICATION DE LA STRATÉGIE INTERNATIONALE DE PRÉVENTION DES CATASTROPHES (SIPC) Juin, 2001 -2- TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

EVALUATION DE LA PHASE PILOTE DE LA PRISE EN CHARGE À BASE COMMUNAUTAIRE DE LA MALNUTRITION AIGUE

EVALUATION DE LA PHASE PILOTE DE LA PRISE EN CHARGE À BASE COMMUNAUTAIRE DE LA MALNUTRITION AIGUE EVALUATION DE LA PHASE PILOTE DE LA PRISE EN CHARGE À BASE COMMUNAUTAIRE DE LA MALNUTRITION AIGUE USAID/BASICS MADAGASCAR RAPPORT FINAL JUILLET 2008 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier ici les 148 personnes

Plus en détail

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015

Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 Document de travail 20.02.2014 Swiss Working Paper sur la santé dans l agenda post-2015 20.02.2014 Les questions liées à la santé sont des éléments clés dans le cadre des objectifs actuels du Millénaire

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Appui au Ministère de la Santé dans la

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER CHAPITRE 2 DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER Ce chapitre s adresse aux directeurs de programme, à leurs partenaires nationaux, aux coordinateurs d enquête et au personnel technique. Il vous aidera

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI À LA PRÉVENTION, AU DÉPISTAGE ET À LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGÜE AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE

PROGRAMME D APPUI À LA PRÉVENTION, AU DÉPISTAGE ET À LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGÜE AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE PROGRAMME D APPUI À LA PRÉVENTION, AU DÉPISTAGE ET À LA PRISE EN CHARGE DE LA MALNUTRITION AIGÜE AU NIVEAU COMMUNAUTAIRE DISTRICT SANITAIRE DE COMMUNE II - BAMAKO / MALI 16 JANVIER 15 FEVRIER 2015 Ghislaine

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Le Projet Santé Dar Naïm : Une expérience de protection sociale en santé à Nouakchott, R. I. Mauritanie Bâ Abdoulaye Samba Informations générales Zone d intervention La Commune de Dar Naïm est nouvelle

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs A. PAGE DE COUVERTURE RAPPORT ANNUEL 2009 NOM, ADRESSE ET CONTACT SIDA KA TAA, BP 533 BOBO- DIOULASSO 01 Téléphone : 20 97-74-75 E-mail : sidakataa@hotmail.com sidakataa@yahoo.fr TITRE DU PROJET NUMERO

Plus en détail

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION

CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION CHAPITRE VII SUIVI DE LA PLANIFICATION Rôles et responsabilités du CSI pour le futur 7.1 Suggestion de fréquence des rencontre Afin de piloter ce dossier, le CSI pourrait viser de se réunir de manière

Plus en détail

Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002

Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002 APCAM/PASIDMA Projet d Appui au Système D Information Décentralisé du Marché Agricole (PASIDMA) Rapport d activités 2001 et Perspectives pour 2002 Version actualisée Bamako, le 7 Mars 2002 Plan d action

Plus en détail

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning.

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning. COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE : CONDITIONS PRÉALABLES... 2 DESCRIPTION

Plus en détail