Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chirurgie du rachis. Rééducation post-opératoire immédiate. Centre des Massues"

Transcription

1 Chirurgie du rachis Rééducation post-opératoire immédiate Centre des Massues Service chirurgie : Dr Roussouly Dr Nouvel Kinésithérapie : N.Zeizig, M.Pagés, P.Pommerol Lyon Octobre 2003

2 Différents types de pathologie Scolioses ou cypho-scolioses neurologiques IMC (amélioration de la position assise) Myopathie Paraplègie PAA

3 Différents types de pathologie Scolioses idiopathiques de l adulte ou de l adolescent Dorsale Avec gibbosité + importante Dorso lombaire lombaire

4 Associée à une libération antérieure Gibbectomie ou thoracoplastie

5 Différents types de pathologie Cyphoses S A Grande cyphose

6 On élimine : -les ALS, -les spondylolisthésis qui ont peu de retentissements sur la fonction respiratoire.

7 Différents types de chirurgie Avec matériel de Colorado par voie postérieure par voie antérieure par voies postérieure et antérieure

8 Colorado postérieur Pendant l intervention Position à plat ventre gène respiratoire coussins sous les crêtes iliaques et les épaules

9 Colorado antérieur Pendant l intervention Position en décubitus latéral

10 Colorado antérieur Côté opéré Pendant l intervention Le poumon n est pratiquement plus fonctionnel (pneumothorax) A la fermeture du thorax, le poumon est regonflé manuellement, avec maintien de la PEEP, jusqu au réveil du patient épanchement pleural drainé risques d encombrement et d atélectasie

11 Colorado antérieur Pendant l intervention Côté non opéré appuyé sur un billot Risque d atélectasie

12 Colorado antérieur Deux possibilités de voie d abord abdominale thoracique

13 Colorado antérieur Abord abdominal extra thoracique Pas d atteinte pulmonaire directe mais retentissement respiratoire Mise sur un lit normal

14 Colorado antérieur Abord thoracique Thoracotomie pure ou thoracophrénolaparotomie 1 côte en moins 1 drain pleural Avec retentissement respiratoire maximum

15 La douleur Surveillée par l anesthésiste et le personnel soignant, la douleur est mieux maîtrisée. Moins de tabous sur la morphine Gestion par les patients (PCA)

16 La douleur Courants antalgiques (TENS) pour les douleurs intercostales ou rachidiennes qui se prolongent

17 La douleur! Si les morphiniques sont trop forts, risques de dépression respiratoire Encombrement bronchique Endormissement, assoupissement Effets secondaires Nausées Constipation Perturbations psychologiques

18 La douleur Moins de douleur pas d aggravation de la perte de la saturation en O2 moins de respiration saccadée et oppressée plus de détente psychologique et musculaire

19 Rééducation post opératoire immédiate La douleur diminuée Facilite un travail respiratoire précoce Une récupération fonctionnelle rapide

20 REEDUCATION

21 REEDUCATION Les buts Lutte contre les risques thromboemboliques et cutanés trophiques Travail respiratoire Récupération de l autonomie

22 Rééducation post opératoire immédiate Retour du bloc Le patient est installé sur le dos, un coussin sous les genoux Contrôle de la motricité Bas de contention S assurer de sa bonne ventilation (saturomêtre)

23 Rééducation post opératoire immédiate Lutte contre les risques thromboemboliques Bas de contention

24 Rééducation post opératoire immédiate Lutte contre les risques thromboemboliques Massages circulatoires Mobilisation des MI

25 Rééducation post opératoire immédiate Lutte contre les risques thromboemboliques Contractions statiques et actives des MI Chevilles, orteils, quadriceps

26 Rééducation post opératoire immédiate Lutte contre les risques thromboemboliques Exercices respiratoires

27 Rééducation post opératoire immédiate TRAVAIL RESPIRATOIRE

28 Rééducation post opératoire immédiate Respiration Dans les grosses déformations, par voie postérieure ou antérieure, la capacité respiratoire est diminuée de 50%, voir plus, le lendemain de l intervention.

29 Les patients ayant déjà des difficultés respiratoires sont signalés par l anesthésiste. En cas d insuffisance respiratoire chronique sévère ou de détresse respiratoire, un transfert en service réanimation est prévu.

30 Voie antérieure

31 Rééducation post opératoire immédiate Colorado antérieur mise en lit Strycker retournements réguliers sur le ventre 3 fois par 24 heures pour faciliter le drainage pleural

32 Lit Strycker La mise régulière sur le ventre Évite la formation de brides pleurales liées à l ouverture du thorax Assure une meilleure ventilation Lutte contre les risques d encombrements

33 Rééducation post opératoire immédiate Respiration Le drain pleural entraîne douleur et gène respiratoire Ablation en fonction de la radio pulmonaire (habituellement à J3)

34 Lit Strycker

35 Rééducation post opératoire immédiate Exercices respiratoires Respiration diaphragmatique, on insiste sur la mobilisation abdominale évite l encombrement bronchique entraîne la circulation sanguine facilite la relaxation musculaire et active le transit intestinal

36 Rééducation post opératoire immédiate Exercices respiratoires Respiration lente et profonde pour corriger la tendance à une respiration superficielle et rapide qui pourrait entraîner l hypoxie

37 Rééducation post opératoire immédiate Exercices respiratoires Si encombrement bronchique chez l IMC Stimulation réflexe à visée expectorante Aérosol vibrations - aérosol

38 Rééducation post opératoire immédiate Exercices respiratoires Après une voie antérieure, travail de l inspiration+++, pour maintenir l expansion normale du poumon.

39 Rééducation post opératoire immédiate Exerciseur respiratoire

40 Respiration Relaxateur de pression à la demande

41 Relaxateur de pression

42 Rééducation post opératoire immédiate Exercices respiratoires Associés à des mouvements des membres sup

43 Rééducation post opératoire immédiate J0 J1 Colorado postérieur Changements de positions, décubitus latéral droit et gauche Vérification des points d appui

44 Rééducation post opératoire immédiate Colorado postérieur Lever précoce (J1 ou J2) Lever monobloc Ne pas mobiliser la zone greffée

45 Rééducation post opératoire immédiate Colorado postérieur Passage en position assis-debout, au bord du lit

46 Rééducation post opératoire Colorado antérieur Après l ablation du drain pleural (J3) transfert sur un lit normal 1er lever

47 Rééducation post opératoire Marche en cadre ou sur place Récupération de l indépendance : lever et coucher seul, marche seul

48 Bandage thoraco abdominal Le temps de la marche

49 Maintien post op Pas de contention Corset de maintien Lombostat Appui manubrial

50 Corset de maintien post opératoire Objectifs du corset Protéger contre les mouvements susceptibles d entraîner des douleurs Faciliter la consolidation de la greffe osseuse Prendre de bonnes habitudes d utilisation de son dos

51 Corset de maintien post opératoire Entre J10 et J15 Prise d empreinte par moulage plâtré ou système ORTEN Recherche de l équilibre frontal et sagittal

52 Corset de maintien post opératoire Polyéthylène bivalve Lombostat Respectant la lordose physiologique

53 Corset de maintien post opératoire Polyéthylène bivalve Lombostat Eviter les appuis trop forts sur les auvents chondro costaux Et sur le ventre

54 Corset de maintien post opératoire Polyéthylène bivalve Lombostat Bon appui pubien Spécule inter mammaire

55 Corset de maintien post opératoire Polyéthylène bivalve Lombostat Maintien haut enveloppant les omoplates

56 Corset de maintien post opératoire Polyéthylène bivalve Avec appui manubrial

57 Corset de maintien post opératoire En général les patients se trouvent bien dés qu ils sont tenus Moins douloureux et rassurés

58 Gymnase Contrôle de la CV Avec et sans corset

59 Gymnase Travail devant le miroir Education posturale Prise de conscience du nouveau schéma corporel

60 Gymnase Global

61 Gymnase Ceintures scapulaires

62 Gymnase Membres infèrieurs

63 Adaptation ergonomique Conseils de protection du rachis

64 Adaptation ergonomique Sièges hauts

65 Adaptation ergonomique Gestes de la vie courante

66 Retour à domicile entre J15 et J20 Ne pas conduire pendant 2 mois Reprise du travail entre 3 et 6 mois selon pénibilité

67

68 Evolution depuis 30 ans Il y a 30 ans, matériel de Harrington Plâtre pendant 4 mois, puis 12 mois de corset La contention était contraignante, serrée, souvent haute pour bien protéger le matériel avec une limitation respiratoire importante

69 Evolution depuis 30 ans A présent le matériel est solide d emblée, les contraintes de contention post-op sont beaucoup moins fortes Les accidents neurologiques sont rares

70 Conclusion La respiration n est pas l objectif premier de la chirurgie rachidienne mais la CV, qui diminue en post op, s améliore au bout de quelques semaines avec la reprise d une activité normale

71 Conclusion La colonne est bloquée sur plusieurs étages diminution du jeu costal Mais la cage thoracique est plus redressée plus de possibilités de travailler l expiration

72

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

Scoliose idiopathique

Scoliose idiopathique Scoliose idiopathique désordre anatomique du rachis dans les 3 plans de l espace non complètement réductible sans cause connue et évoluant durant la croissance Scoliose idiopathique Déformation 3D déviation

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements

RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements Les étirements se font en fin de journée, lentement, sans à coup, c est une période de retour au calme. Le principe général est de partir d une position de

Plus en détail

Intérêt de l analyse sagittale du rachis dans la conception et la réalisation du traitement orthopédique de l enfant et de l adulte

Intérêt de l analyse sagittale du rachis dans la conception et la réalisation du traitement orthopédique de l enfant et de l adulte Intérêt de l analyse sagittale du rachis dans la conception et la réalisation du traitement orthopédique de l enfant et de l adulte Dr Isabelle Courtois Frédéric Delamarre Saint Etienne Analyse sagittale

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS:

VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: VOTRE SÉANCE D ÉTIREMENTS: Les étirements: une étape dans votre entraînement. Ils s intègreront au retour de toutes vos sorties et pourront même être pratiqués lors de vos journées de repos sans échauffement

Plus en détail

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou.

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou. LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE LES OBJECTIFS - Soulager les zones sollicitées par le stress. Le plexus et l abdomen. Les vertèbres dorsales et la zone entre les omoplates. - Assouplir et étirer le

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Technologie gymnique travail des abdominaux

Technologie gymnique travail des abdominaux 1 - Pourquoi renforcer Pour améliorer la respiration, avec une meilleure expiration Pour modifier la statique rachidienne, par rétroversion du bassin et limiter les appuis sur les arcs postérieurs, Pour

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Programme d exercices de renforcement musculaire

Programme d exercices de renforcement musculaire Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Hôpital du Saint-Sacrement 1050, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1S 4L8 Téléphone : 418 682-7511, p. 7915 chudequebec.ca Programme d exercices de renforcement

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

La spasticité - quelle prise en charge?

La spasticité - quelle prise en charge? AVC, TCC et maladies neurologiques : Développer et actualiser notre pratique soignante Plan Introduction La spasticité - quelle prise en charge? Présentation clinique et retentissement Traitement Résumé

Plus en détail

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Informations Patients Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Madame, Monsieur, ce livret est conçu pour vous guider après votre

Plus en détail

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme DU soins infirmiers en réanimation, SSPI et urgences Module 10-surveillance postopératoire à court terme CRITERES DE SORTIE DE SSPI Critères de sortie SSPI But principal du séjour en SSPI réduire les complications

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

Rouleau de mousse. Inclut 7 exercices :

Rouleau de mousse. Inclut 7 exercices : Rouleau de mousse Pointes de Massage et Pointes de Massage Deux-en-un Inclut 7 exercices : p.2 Massage d une cuisse p.2 Massage du bas de la jambe p.3 Massage des fessiers p.3 Massage des abducteurs p.3

Plus en détail

LA METHODE MEZIERES ET LE BADMINTON

LA METHODE MEZIERES ET LE BADMINTON MEMOIRE DE FIN DE FORMATION A LA METHODE MEZIERES LA METHODE MEZIERES ET LE BADMINTON AMIK PROMOTION 2009-2011 NITA ADRIAN 2 INTRODUCTION L ouvrage présente les avantages de l utilisation de la méthode

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune Ecole du dos de Paris Traitement et Prévention de la lombalgie commune Les différentes façons d envisager Dans la forme: Libéral / Hôpital Prise en charge curative Place de l auto-traitement Dans le fond:

Plus en détail

Compensation par une talonnette (CT) Nos expériences avec une compensation par une talonnette dans le traitement de la scoliose Extrait du magazine Orthopädische Praxis, n 4, avril 91 p. 255-262, Medizinisch

Plus en détail

l adulte avec paralysie cérébrale

l adulte avec paralysie cérébrale Particularités de l installation assise de l adulte avec paralysie cérébrale Dr Antoine GASTAL MPR Marie Christine BERNARD Kinésithérapeute Service CECOIA Hôpital Nationale Saint Maurice Dr Célia RECH

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

LE LOMBOSTAT. DEFINITION: Appareil immobilisant le rachis lombaire par rapport au bassin

LE LOMBOSTAT. DEFINITION: Appareil immobilisant le rachis lombaire par rapport au bassin TETE & TRONC Fiche 1 DEFINITION: Appareil immobilisant le rachis lombaire par rapport au bassin LIMITES: En haut :Antérieure: Appendice xyphoïde du sternum Latérale: Dernières côtes couvertes Postérieure:

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE 2 Démarche de réentrainement à l effort à domicile Ce fascicule présente une démarche pour le réentrainement à l effort et des exercices réalisés avec le

Plus en détail

Gymnastique-Dos Méthode Mézières

Gymnastique-Dos Méthode Mézières Gymnastique-Dos Méthode Mézières Présentation simplifiée Stéphane CARTRON - Professeur de gymnastique - Intervenant à la Faculté des Sciences du Sport et au CREPS de Poitiers - Master en Sciences et Techniques

Plus en détail

Cyphose posturale et pathologique

Cyphose posturale et pathologique Cyphose posturale et pathologique Brice Ilharreborde CHU Robert Debré Université Paris VII Introduction Verticalisation = antéversion du bassin Mise en place progressive des courbures 3 mois: port de tête

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

Exercices : renforcement et stabilisation lombaire

Exercices : renforcement et stabilisation lombaire Exercices : renforcement et stabilisation lombaire Exercice no 1 : Assis, il s agit de rentrer le ventre comme si vous ameniez le nombril à l intérieur comme la flèche l indique à la photo de gauche. Ceci

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

richardlyons-fotolia.com PARTIE 2 Ergonomie et soins

richardlyons-fotolia.com PARTIE 2 Ergonomie et soins richardlyons-fotolia.com 2 Ergonomie et soins Prévention des risques liés à un alitement prolongé Généralités TD 14 OBJECTIFS Présenter les différents risques liés à un alitement prolongé. Énoncer les

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées.

Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144. 1. Examen clinique. Société Française de Rhumatologie. Les Publications sélectionnées. Société Française de Rhumatologie Les Publications sélectionnées Revue du Rhumatisme 71 (2004) 137-144 Catherine Marty Service de neuro-orthopédie, hôpital Raymond-Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré,

Plus en détail

Causes de l incontinence urinaire

Causes de l incontinence urinaire Causes de l incontinence urinaire Transitoire - fonctionnelles (alitement pour cause médicale, non repérage des toilettes) - infection urinaire - fécalome ; - confusion ; - iatrogènies (diurétiques, sédatifs,.).

Plus en détail

FRACTURES DU RACHIS. I/ Généralités:

FRACTURES DU RACHIS. I/ Généralités: I/ Généralités: 32 ou 34 vertèbres (7 VC+12VT+5VL+5VS+3 ou 5VCc) Fractures graves /AVP Stabilité de la fracture Pronostic neurologique II/ Fracture de l odontoïde: Axis (2ème VC après Atlas) + fréquente

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE

ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE Commission Apnée Centre Cécile Pétré Janvier 2013 ANATOMIE PHYSIOLOGIE APNEE I. Définitions Anatomie Physiologie Apnée I. Pourquoi? I. Les principaux organes et fonctions concernés

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Il participe à l évaluation physique Il participe au suivi de la pratique sportive Il participe à la réhabilitation thérapeutique GN PICHARD IFMK REIMS

Plus en détail

Prise en charge orthopédique

Prise en charge orthopédique AFM / L. Audinet Prise en charge orthopédique et maladies neuromusculaires SEPTEMBRE 2011 Dans les maladies neuromusculaires, l atteinte du muscle strié squelettique retentit sur l appareil locomoteur.

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière Programme Formation formative Cette formation comprend 4 modules conformément à l arrêté du 26

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière Centre Hospitalier Régional d Orléans Centre d Enseignement des Soins d Urgence 45 Formation d adaptation à l emploi des Conducteurs ambulanciers de SMUR de la fonction publique hospitalière Formation

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière.

Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière. Mathias WILLAME Masseur Kinésithérapeute Ostéopathie. Prévention des Lombalgies par une gymnastique douce et régulière. Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement,

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés

Vous accueille et vous informe. Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés L équipe de soins Vous accueille et vous informe Service de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Unité des Grands Brûlés Professeur Jean-Pierre Chavoin, Chef de Service Hôpital Rangueil -

Plus en détail

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique E. DELANDE, O.HANAFIA ET A.MOYON INTERNES EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE ANNÉE 2014-2015 Sommaire Généralités du drainage thoracique Les drains thoraciques

Plus en détail

Galette physiosit, un cadeau pour votre dos

Galette physiosit, un cadeau pour votre dos Galette physiosit, un cadeau pour votre dos Cette «galette» originale offre beaucoup d avantages par rapport aux modèles classiques. Sa forme, plus haute d un côté, avec une pente douce, permet de bénéficier

Plus en détail

Dossiers Be-pure Savoirs & santé

Dossiers Be-pure Savoirs & santé Exercices de renforcement musculaire Julien Ondedieu Membres inférieurs : I1 Chaise (contre-indication : problèmes de genoux) Appuyez votre dos au mur et faites-le glisser vers le bas jusqu à former un

Plus en détail

5.3 Les gestes et postures

5.3 Les gestes et postures 5.3 Les gestes et postures Répétition ou maintien prolongé de gestes sans charge Lorsqu il n est pas possible de procéder à des aménagements ergonomiques, ou en complément de ceux-ci, les gestes adéquats

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

LA PREVENTION EN ENTREPRISE

LA PREVENTION EN ENTREPRISE LA PREVENTION EN ENTREPRISE Bien dans son corps, bien dans sa tête, mieux dans son travail La compétitivité de l entreprise et l efficacité des salariés reposent de plus en plus sur leur bien-être au travail.

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

ADDUCTEURS. Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs. Ce que vous devez faire :

ADDUCTEURS. Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs. Ce que vous devez faire : ADDUCTEURS Muscles sollicités : Muscles adducteurs (face interne de la cuisse) Adducteurs Allongé(e) au sol, sur le côté, un bras tendu dans le prolongement du corps, la tête en appui sur l'épaule, une

Plus en détail

Technical Zoom. Vibromassage avec U-Tech de Weelko. Mettez-vous aux mains de U-Tech, F-833. Esthétique juin 2014

Technical Zoom. Vibromassage avec U-Tech de Weelko. Mettez-vous aux mains de U-Tech, F-833. Esthétique juin 2014 Technical Zoom Esthétique juin 2014 TABLE Vibromassage et séances 2 Appareil et applicateurs 3 Vitesse de travail et spécification techniques 4 Information web 5 Vibromassage avec U-Tech de Weelko Cellulite?

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger Pour en savoir plus sur la douleur chronique Nicole Brunet Aline Boulanger Jeu-questionnaire Vrai ou faux La cause de la douleur chronique est toujours connue Jeu-questionnaire Vrai ou faux Le stress et

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

EXERESE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES

EXERESE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES EXERESE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES I) Poumon et anesthésie 1) Anesthésie générale Effets de l anesthésie : - Hypoxémie : elle est secondaire à la dépression centrale. - Trouble du rapport V/Q = secondaire

Plus en détail

L'obligation du renforcement musculaire

L'obligation du renforcement musculaire L'obligation du renforcement musculaire Ici, je ne vais pas vous parler de musculation avec matériel. Travaillant dans le secteur de la remise en forme, j'ai la chance de pouvoir encadrer des sportifs

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

Education du patient à la gestion de sa douleur. version 080512

Education du patient à la gestion de sa douleur. version 080512 Education du patient à la gestion de sa douleur version 080512 1 AUTEURS : SULTANA Roland (Kinésithérapeute Cadre de Santé). Kinésithérapeute- Chef, Institut de Rééducation Fonctionnelle Pomponiana. PUCCINI

Plus en détail

Orthopédie LES DOSSIERS. Rachis cervical : colliers cervicaux. Epaule : immobilisation d épaule, claviculaire ou scapulo-humérale

Orthopédie LES DOSSIERS. Rachis cervical : colliers cervicaux. Epaule : immobilisation d épaule, claviculaire ou scapulo-humérale Orthopédie Rachis cervical : colliers cervicaux Une orthèse est une aide technique destinée à suppléer ou à corriger une fonction déficiente. Elle permet de compenser les limitations ou même accroître

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber

décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber Syndrome post-chute Syndrome (Murphy 1982) décompensation des mécanismes d équilibration désordres posturo-cinétiques peur de tomber associant versant moteur troubles de l équilibre et de la posture déséquilibre

Plus en détail

Techniques de désencombrement respiratoire

Techniques de désencombrement respiratoire Techniques de désencombrement respiratoire Cours DES MPR Février 2011, Reims Professeur FC Boyer Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Reims Hôpital Sébastopol, France, fboyer@chu-reims.fr

Plus en détail

Surveillance de la Maladie de Gaucher

Surveillance de la Maladie de Gaucher Surveillance de la Maladie de Gaucher CETG 24 mars 2006 Christian LAVIGNE CHU Angers 1 Maladie de Gaucher Maladie rare traitement efficace, coûteux, astreignant prototype de thésaurismose curable incertitude

Plus en détail

orteils ou «griffes d orteils»

orteils ou «griffes d orteils» FICHE D INFORMATION PATIENT : les déformations des orteils ou «griffes d orteils» Madame, monsieur, votre chirurgien vient de vous proposer une prise en charge chirurgicale pour votre pathologie du pied

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell

Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell Gainage et entraînement de stabilisation avec le Fitball Roller et le rouleau Pilates de Vistawell But de la leçon: L entraînement sur des surfaces instables stimule les réactions intra et intermusculaires.

Plus en détail

L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE

L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE Page 1 sur 11 SOMMAIRE Page I) L ergonomie 3 Définition Domaines de spécialisation Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Conclusion : 4 II) La profession de coiffeur

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

Traitement chirurgicale de la scoliose idiopathique

Traitement chirurgicale de la scoliose idiopathique Traitement chirurgicale de la scoliose idiopathique I OBEID, N AUROUER, JM VITAL Traitement de la scoliose Surveillance Traitement orthopédique Chirurgie Chirurgie de la scoliose Pourquoi la chirurgie

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE A. DIMEGLIO, C. SUZZI 1 1277 Avenue de Toulouse 34070 Montpellier Prof. Alain DIMEGLIO Vous pouvez poser des questions au Pr. DIMEGLIO sur son email : alaindimeglio@wanadoo.fr

Plus en détail

Introduction au Toucher Massages des personnes alitées

Introduction au Toucher Massages des personnes alitées Introduction au Toucher Massages des personnes alitées à L'Institut de formation en soins infirmiers par: Martine Latour Hyères Tel: 04 94 65 54 12 06 86 20 75 99 Dans ce cours nous explorerons une approche

Plus en détail

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles ABDOMINAUX (Entretien) 1- Départ: Allongé sur le dos, jambes fléchies, bras le long du corps. Exercice: Ramener les genoux sur la poitrine en soufflant et en rentrant le ventre. Revenez à la position initiale

Plus en détail

Pour ton kiné. Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile.

Pour ton kiné. Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile. 1 2 Pour ton kiné Ce livret constitue une base, non exhaustive, d exercices afin d accompagner l enfant dans la réalisation de ses exercices à domicile. Après avoir réalisé votre bilan initial de prise

Plus en détail

Les conseils de. Les appareils de cardio-training

Les conseils de. Les appareils de cardio-training Les conseils de Les appareils de cardio-training Aujourd hui, toutes les salles de fitness disposent d une gamme variée d appareils de cardio-training permettant d améliorer sa condition physique dans

Plus en détail

Intérêt d une bonne analyse du terrain dans la prise en charge des cervicalgies.

Intérêt d une bonne analyse du terrain dans la prise en charge des cervicalgies. Intérêt d une bonne analyse du terrain dans la prise en charge des cervicalgies. Philippe Campignion Kinésithérapeute, conférencier, consultant et directeur du centre de formation Philippe Campignion en

Plus en détail

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus...

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Dr Patrice FORGET Service d Anesthésiologie Unité de douleur chronique Cliniques universitaires Saint-Luc. Université catholique de Louvain, Bruxelles,

Plus en détail