AMVOQ LE MAGAZINE JOYEUX TEMPS DES FÊTES ET MEILLEURS VŒUX POUR La référence pour les marchands de véhicules d'occasion

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AMVOQ LE MAGAZINE JOYEUX TEMPS DES FÊTES ET MEILLEURS VŒUX POUR 2011. La référence pour les marchands de véhicules d'occasion"

Transcription

1 LE MAGAZINE AMVOQ HIVER La référence pour les marchands de véhicules d'occasion ASSOCIATION DES MARCHANDS DE VÉHICULES D OCCASION DU QUÉBEC JOYEUX TEMPS DES FÊTES ET MEILLEURS VŒUX POUR 2011 Envoi de Poste-Publications / Numéro de convention AMVOQ, 5600, boul. des Galeries, bureau 220, Québec (Québec) G2K 2H6

2

3 CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AMVOQ M. Michel Noël, président Garage Michel Noël enr., 180, de l Anse Beaumont, Bellechasse QC G0R 1C0 Tél. : (418) M. Roger Hébert, vice-président Beauce Auto (2000) inc., 405, boul. Renault Beauceville QC G5X 1N7 Tél. : (418) M. Claude Malo, secrétaire Automobiles Claude Malo inc., 914, route 343 Saint-Ambroise de Kildare QC J0K 1C0 Tél. : (450) M. Clément Dubé, trésorier Clément Dubé Radiateur inc., 83-B, route 132 ouest La Pocatière QC G0R 1Z0 Tél. : (418) M. Alain Guy, directeur Garage du Lac inc, 941, 94 e rue Lac-à-la-Tortue QC G0X 1L0 Tél. : (819) M. Daniel Gervais, directeur Gervais auto inc., 300, 108 e avenue Saint-Georges-de-Champlain QC G9T 3M7 Tél. : (819) M. Christian Simard, directeur Gestion Christian Simard, 1129, boul. Saint-Paul Saguenay QC G7J 3Y2 Tél. : (418) Mme Dominique Durocher, directrice Auto Durocher ( Québec inc.), 3637, boul. Sainte-Rose Laval QC H7P 1C5 Tél. : (450) M. Roger Beaupré, directeur Eugène Baillargeon Auto ltée, 19, rue Odette-Pinard Québec QC G1E 5P6 Dreef - Fotolia.com LA REVUE AMVOQ EST PUBLIÉE PAR L ASSOCIATION DES MARCHANDS DE VÉHICULES D OCCASION DU QUÉBEC (AMVOQ). ELLE EST DISTRIBUÉE AUX MEMBRES DE L AMVOQ AINSI QU À CERTAINS INTERVENANTS DU DOMAINE DE L AUTOMOBILE ET AUX ENCANS. Direction de la publication M e Thomas Roberge Conseiller juridique Assistant à la rédaction Publicité et développement Étienne Rompré Conception graphique Steve Harrison Photos de la page couverture Derek Miller/Dimitry Remesov - Fotolia.com Impression Offset Beauce Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec Envoi de publication canadienne Convention no SOMMAIRE 04 MESSAGE DU PRÉSIDENT Maintenir la cadence 06 Congrès La norme des conseillers en vente arrive à grands pas! 10 L ABC de la mise en demeure 12 Votre site Internet est-il à jour? 14 Le conseil d administration, une implication immense dans l intérêt des membres 16 Une problématique qui refait surface 18 CAA-Québec se réfère au site PresqueNeuf.ca et le recommande HIVER Pourquoi choisir le programme d'assurance d'intact? 22 Du rêve à la réalité! 24 Un programme de certification adapté : Clé Verte 26 Norme professionnelle pour conseiller en vente d automobiles : le bilan! 28 La préparation et l entretien des batteries d accumulateurs 30 Les Automobiles Bourgon, une carrière, une histoire 33 Chroniques 5600, boulevard des Galeries, bureau 220 Québec (Québec) G2K 2H6 Téléphone : (418) / Sans frais : Télécopieur : (418) /

4 MESSAGE DU PRÉSIDENT Michel Noël Président AMVOQ DEPUIS 2009, POUR RÉPONDRE À VOS DEMANDES, NOUS AVONS ENTREPRIS UN PROGRAMME AMBITIEUX ET NOUS N AVONS PAS L INTENTION DE RALENTIR LA CADENCE. Mikael Damkier - Fotolia.com 04

5 MAINTENIR LA CADENCE N ous espérions le réaliser sur une période maximale de trois ans. Il sera complété un an plus tôt. Nous avons une équipe compétente, dédiée à vos intérêts et à ceux de l AMVOQ. Développement du portail «PRESQUE NEUF» Réalisé en septembre 2009 et présenté au congrès de Québec; Acquisition de notre plateforme GVO réalisée en août 2009; Transfert de la plateforme GVO sur nos propres serveurs en avril 2010; Engagement de Alain Frigon pour la mise en marché de PresqueNeuf, GVO+ et de sites internet, en décembre 2009; La nouvelle plateforme GVO 3 sera réalisée à compter de décembre 2010 pour être déployée en septembre Et ce n est pas tout. Depuis près d un an, Catherine Langlois et Richard Cliche travaillent avec le CSMO au développement d une norme pour les conseillers aux ventes. Elle permettra à tous les conseillers aux ventes, propriétaires ou employés, d obtenir une certification de leurs qualifications de la part du Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale (MESS). Les premières inscriptions auront lieu au début de l été et les premières certifications au début de l automne Enfin nous aurons une reconnaissance de notre profession. Je souhaite une inscription massive des membres. Votre collaboration est indispensable pour nos permettre, collectivement, d atteindre les standards d excellence que nous nous sommes fixés. En outre, la dernière phase de la révision des règles relatives à la publicité aux pratiques de commerce, en matière de commerce automobile, sera de toute évidence au menu de Le projet de loi de la phase 3 de la modernisation de la LPC devrait être déposé en février. On nous a indiqué que l intention du ministre de la Justice est de déposer, en même temps, le projet de loi sur le transfert de l émission des permis de commerçants recycleurs, de la SAAQ à l OPC. Si tel était le cas, l adoption de ces projets de loi rencontrerait deux de vos principales revendications : un système unique de publicité et de pratiques de commerce pour l ensemble des commerçants d automobiles et l obligation pour tous ceux qui commercent, de détenir une licence, un cautionnement et de ce fait, percevoir la TPS. L année 2010 n a pas été de tout repos. Les administrateurs, qui sont des bénévoles, ont eu à faire face à des situations difficiles. Je les remercie pour leur implication et nous leur sommes tous redevables pour leur dévouement. Je leur souhaite une année 2011 moins mouvementée. Pour nous tous, une stabilisation du marché et surtout un retour à la normale des prix à l approvisionnement seraient les bienvenus Merci à vous tous qui contribuez au succès de votre association et à l amélioration de l image de notre industrie. Merci à nos employés. Merci à nos partenaires et collaborateurs. Les administrateurs se joignent à moi pour vous souhaiter un Joyeux Noël, une Bonne et Heureuse Année. Santé, Bonheur et que tous vos projets se réalisent au cours de l année 2011! 05

6 CONGRÈS AMVOQ 2010 L'AMVOQ A TENU, DU 22 AU 24 OCTOBRE DERNIER, SON 21 e CONGRÈS AU MANOIR RICHELIEU. L'ÉVÉNEMENT A PERMIS DE FAIRE LE POINT SUR PLUSIEURS DOSSIERS EN COURS, ET DE PRENDRE LA MESURE DE TOUT CE QUI RESTE À ACCOMPLIR PAR L'ORGANISME VOUÉ À L'AMÉLIORATION DU SECTEUR DE LA VENTE DE VÉHICULES D'OCCASION. L'humoriste Sylvain Larocque a fait participer les membres de l'amvoq en l'imaginant jouer un bien mauvais rôle. Plus de 450 personnes ont participé à l'événement, dont une centaine en tant qu'exposants. Plusieurs entreprises y participaient pour la première fois, dont AON, la Clé verte, F& I Innovation, RPM (Pierre Michaud), Précursoft, Servex, Service de financement TD, ainsi que SIR Québec. Avec les habituels partenaires que sont DPA assurance, Intact, NAPA pièces d'auto et la Société Trader, tous pouvaient créer de précieux contacts et enrichir leurs connaissances. L'événement a été présenté conjointement par l'animateur Marc Boilard, ainsi que par le directeur général et conseiller juridique Jean-François Cavanagh. Il s'agissait du premier congrès organisé sous la direction de M e Cavanagh, mais également le dernier, puisque celui-ci n'est plus à l'emploi de l'association depuis le 12 novembre dernier. Un déroulement soigné Pour faciliter les déplacements et favoriser la participation des congressistes, chacun devait porter une cocarde identifiant différemment les participants et les exposants. Cela permettait également d'assister à des ateliers tout en respectant les capacités des salles grâce à l'utilisation de trois couleurs. La première de ces activités, «Des questions... vos idées!», offerte par Michel Noël et par M e Cavanagh, permettait de questionner les dirigeants quant aux sujets chauds de l'actualité automobile et aux modifications actuelles et prévisibles des normes entourant la vente de véhicules d'occasion. Une autre présentation appréciée, offerte cette fois par l'expert en esthétique François Bonneville, a prouvé qu'avec les bons outils et le savoir nécessaire, il est presque possible de réaliser des miracles avec un véhicule à l'aspect défraîchi. Le pédagogue dirige le Centre de formation esthétique automobile du Québec. 06 Le Manoir Richelieu et son casino étaient décorés de citrouilles et de sorcières pour souligner la fête de l'halloween qui allait bientôt avoir lieu. Réalisations et nouveautés Le congrès 2010 marque l'avènement du premier régime d'assurance collective offert aux employés et membres de l'amvoq. L'«Automatik+» est un programme multiemployeurs offrant à de petites entreprises des protections dentaires, accidentelles et pour médicaments comparables à ceux qu'obtiennent d'importantes entreprises. L'offre concoctée par le Groupe conseil Giguère & Fréchette est réalisée avec la Financière Sun Life. Afin de mieux vous renseigner, consultez le site

7 L'AMVOQ collabore dorénavant avec AON, une mutuelle de prévention, afin de prévenir les accidents qui peuvent survenir au sein de l'entreprise, mais également de diminuer les coûts reliés aux réclamations. Comme l'a expliqué M me Michèle Bouchard, les employeurs participant à un tel programme peuvent voir leurs cotisations à la CSST diminuer sensiblement, et ce, en lien avec leurs efforts à faire régresser le nombre de blessures. Les économies potentielles ne se concrétisent qu'après quelques années, mais peuvent atteindre des milliers de dollars, ainsi que participer tout comme le programme d'assurance collective mentionné précédemment à la rétention d'excellents employés. Une équipe affairée Les salariés de l'amvoq sont maintenant une quinzaine. Récemment, ils ont beaucoup travaillé à l'intégration du précédent logiciel GVO de mise en ligne de véhicules d'occasion à la plateforme Internet de l'organisme. Le site a été réalisé à une vitesse remarquable. Des améliorations informatiques importantes sont à prévoir pour M e Richard Cliche poursuivra durant les prochains mois d'importants dossiers pour l'amvoq, dont l'avènement de la première norme professionnelle des conseillers en vente automobile. Celle-ci pourrait survenir à la fin de l'année 2010, et participer à la réputation croissante ainsi qu'au professionnalisme des marchands de véhicules. Et au printemps prochain, il est possible que l'épineux dossier du transfert des responsabilités de la Société d'assurance automobile du Québec vers l'office de la protection du consommateur pour tout ce qui concerne l'émission des licences de commerçant soit enfin conclu. Les musiciens du groupe Famous ont repris de nombreux succès des décennies précédentes, au grand plaisir des congressistes. Voici les membres du conseil d'administration de l'amvoq : MM. Claude Malo, Christian Simard, Alain Guy, Roger Hébert, le président Michel Noël, Dominique Durocher, Clément Dubé, Daniel Gervais, ainsi que le nouveau membre Roger Beaupré, d'e. Baillargeon auto, en remplacement de Gilles Deschenaux. Le directeur principal des services techniques du CAA-Québec Pierre Beaudoin, l'un des conférenciers, a présenté de nombreuses technologies et véhicules qui pourraient faire leur apparition sur nos routes plus rapidement que nous pourrions l'imaginer. Photos : Frédéric Laporte 07

8 INFORMATION Catherine Langlois AMVOQ David Gilder - Fotolia.com LA NORME DES CONSEILLERS EN VENTE ARRIVE À GRANDS PAS! IL Y A PLUS D UN AN QUE VOUS ÊTES INFORMÉS, PAR LA REVUE, DE L AVANCEMENT DES TRAVAUX QUANT AU DÉVELOPPEMENT DE LA NORME DE CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES. D ès le printemps prochain, vous commencerez à voir de la publicité sur la norme et, à compter de l été 2011, vous pourrez vous y inscrire. Enfin, les premiers conseillers certifiés devraient commencer à en recevoir l attestation du ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale en septembre de la même année. Il y aura deux volets au programme offert. D abord, ceux qui ont une année ou plus d expérience dans la vente d automobiles pourront s inscrire à la reconnaissance des acquis. Dans le cadre de ce processus, certains devront probablement compléter leur formation sur l un ou l autre des aspects de la norme. Ensuite, ceux qui détiennent moins d une année d expérience dans la vente automobile devront s inscrire au programme de formation complet pour obtenir leur attestation. Peu importe le volet qui s appliquera à vous, vous aurez accès à la formation qui portera sur les compétences énoncées ci-après. 1 Communiquer avec la clientèle. 2 Conseiller la clientèle pour l achat ou la location d un véhicule. 3 Effectuer des activités liées au suivi après-vente. 4 Effectuer des activités de prospection. 5 Participer à l organisation des ventes. Cette formation vous permettra de faire une révision des aspects juridiques et financiers de la vente et de la location d automobile. Vous pourrez ainsi mettre à jour vos connaissances sur les contrats de vente, comment les remplir et pourquoi. Par ailleurs, vous obtiendrez une foule de renseignements concernant vos droits et obligations ainsi que ceux des consommateurs. Nous vous tiendrons informés de l évolution de ce programme pour que vous puissiez en profiter dès le début de son déploiement. Nous espérons que vous serez les premiers à recevoir votre attestation qui vous aidera certainement à vous démarquer auprès de la concurrence. Je profite de l occasion pour vous souhaiter un joyeux temps des fêtes et une bonne et heureuse année! 08

9

10 DROIT M e Thomas Roberge Conseiller juridique AMVOQ SI SOUVENT NOMMÉE «LETTRE D AVOCAT», LA MISE EN DEMEURE, COMME NOUS L ÉCRIVIONS DANS L ÉDITION DE PRINTEMPS 2010, EST PARFOIS FONDAMENTALE À LA RECEVABILITÉ D UN RECOURS DEVANT LES TRIBUNAUX. L ABC DE LA MISE EN DEMEURE P uisque les consommateurs n hésitent plus à en faire parvenir lorsqu ils sont insatisfaits, il apparaît opportun d en démystifier les principaux aspects et, par le fait même, de vous fournir les outils pour l utiliser efficacement. Qu est-ce qu une mise en demeure? Il s agit du document qui ordonne officiellement au destinataire d exécuter ses obligations et de respecter ses engagements contractuels. Elle consacre l intention d entreprendre un recours devant les tribunaux. Pour produire l effet souhaité, la mise en demeure doit être écrite. Cette exigence s explique d abord, par le souci de faciliter la preuve de la transmission puis, dans les conséquences qui s y rattachent pour les parties. Contenu de la mise en demeure Inutile d écrire un roman interminable, votre mise en demeure doit être précise, concise et structurée. Ainsi, on devrait y retrouver un résumé de la problématique, la possibilité d un règlement et un délai pour régler le litige. Celui-ci devrait se situer, pour être jugé raisonnable, entre 5 et 10 jours. Une fois qu il est écoulé, le destinataire est «formellement» en demeure et un recours peut être entrepris devant les tribunaux, tel que la Division des petites créances. Lorsque vous devez répondre à une mise en demeure, il s agit plutôt d éclaircir les faits, si nécessaire, et de fournir votre position quant au litige invoqué. Geo Martinez - Fotolia.com Qui peut préparer et envoyer la mise en demeure? Vous pouvez le faire vous-même, préparer ou répondre à une mise en demeure n est pas sorcier. L exemple annexé à cet article devrait vous êtes utile, si vous souhaitez faire ce travail vous-même. Si le dossier vous apparaît trop complexe, n hésitez pas à consulter un avocat. Quant à l expédition, vous devez toujours faire parvenir votre avis par courrier recommandé et en conserver la preuve de réception. Si le destinataire refuse la livraison de votre lettre, n hésitez pas à recourir aux services d un huissier. Dernier conseil : garder une copie de votre envoi. Quand utiliser la mise en demeure? On néglige souvent l importance de discuter verbalement avec l autre partie. Pourtant, la plupart des problèmes se règlent précisément à cette étape. Avant d envoyer une mise en demeure, rendez-vous service, dialoguez avec l autre partie vous ne pouvez qu être surpris des résultats. En terminant, je tiens à vous souhaiter mes meilleurs souhaits de joyeux Noël et de bonne année! 10

11 Modèle de mise en demeure Saint-Crédit-sur-le-Lac, le 12 novembre 2010 PAR COURRIER RECOMMANDÉ SOUS TOUTES RÉSERVES Monsieur L acheteur 66, rue du consommateur Saint-Crédit-sur-le-Lac C3B 4A5 La date doit apparaître sur votre mise en demeure. ATTENTION : utilisez toujours un moyen de livraison qui vous donne une preuve de transmission, tel qu un courrier recommandé. Cette mention devrait apparaître. Objet : Mise en demeure Défaut de prendre livraison Monsieur, Inscrire les coordonnées complètes. Le ou vers le 22 octobre 2010, vous avez fait l acquisition à notre commerce d un véhicule portant le numéro de série En date de la présente, vous avez toujours fait défaut de prendre livraison du véhicule en question, contrairement à ce qui était prévu dans le contrat. Malgré plusieurs tentatives, nous avons été incapables de vous joindre par téléphone afin de conclure une entente avec vous. Nous vous mettons formellement en demeure de prendre livraison du véhicule dans les 10 jours suivant la réception de la présente. À défaut d agir en ce sens, des procédures judiciaires pourront être intentées contre vous afin d obtenir l exécution dudit contrat, sans autre avis ni délai. VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE. Débutez par la date inscrite au contrat puis rappelez de manière concise l origine de la mise en demeure. Si vous doutez de la date, utilisez la formule «le ou vers le». Résumez les faits et n hésitez pas à mentionner que vous avez déjà tenté de rejoindre l autre partie ou que vous aviez une entente qui n a pas été respectée. Utilisez un titre clair et précis. M S Lemarchand Monsieur Lemarchand Garage Lemarchand inc. 1234, rue du vendeur, Saint-Crédit-sur-le-Lac, C3B 7B P. j. Contrat de vente Vous devez demander quelque chose, accorder un délai à l autre partie d agir et indiquer que vous n hésiterez pas à aller devant les tribunaux, le cas échéant. N oubliez surtout pas de signer votre mise en demeure! Joignez les documents nécessaires à la résolution du litige, tel que le contrat de vente. 11

12 INTERNET Alain Frigon Consultant Internet AMVOQ Dmitriy Chistoprudo - Fotolia.com 12 VOTRE SITE INTERNET EST-IL À JOUR? EN NAVIGUANT SUR L INTERNET, ON SE REND RAPIDEMENT À L ÉVIDENCE QUE PLUSIEURS SITES WEB DATENT DE PLUSIEURS ANNÉES ET QUE CEUX-CI NE RESPECTENT PLUS LES NORMES TECHNOLOGIQUES D AUJOURD HUI. I l ne faut jamais négliger l importance de revoir régulièrement son site web et de le modifier, afin qu il demeure à la fine pointe de la technologie. Les internautes ne naviguent plus d une seule et même manière, tel qu ils le faisaient depuis l avènement de cette technologie. L apparition de plusieurs nouveaux moteurs de recherche, qui gagnent en popularité, ainsi que le développement de nouveaux équipements informatiques de tous genre contribuent, entre autres, à cette effervescence. Il ne faut pas hésiter à adapter votre publicité Internet pour vous assurer d attirer le plus grand nombre possible d acheteurs qui magasinent sur le web. Lorsque vous analysez votre site web, mettez-vous dans la peau d un internaute qui magasine son prochain véhicule sur Internet. Avez-vous jeté un coup d œil sur les sites web d autres détaillants ainsi que ceux de vos concurrents? Avez-vous regardé votre site web dernièrement? Avez-vous tenté de sélectionner un véhicule et d envoyer un message? Ce message arrive-t-il à destination? L adresse de courrier électronique inscrite est-elle encore active? Est-ce que tous les internautes voient correctement votre inventaire, selon le fureteur utilisé (Chrome, Safari, Firefox ou Internet Explorer)? Si vous n êtes pas satisfaits des réponses obtenues à ces questions, il apparaît opportun d envisager de rajeunir votre site web! Depuis bientôt un an, nous avons créé un ensemble de différents sites web, conçus et testés, afin de fonctionner avec les toutes dernières technologies. En ligne depuis déjà plusieurs mois, nous sommes prêts pour la mise en place de ces nouveaux produits auprès de l ensemble des membres. L AMVOQ vous offre maintenant une gamme de services web adaptés à vos besoins, et ce, à des coûts raisonnables! Profitez-en! Une publicité de type COOP! Rappelez-vous que votre association est une organisation sans but lucratif, que tous les profits réalisés avec PresqueNeuf.ca sont réinvestis en publicité télévisée, ce qui va continuellement vous profiter ainsi qu à tous les autres membres. Choisir PresqueNeuf.ca, c est choisir son association!

13

14 INFORMATION Catherine Langlois AMVOQ JE CONSIDÈRE IMPORTANT DE SOULIGNER QUE CERTAINS MEMBRES DE L ASSOCIATION TRAVAILLENT TRÈS FORT AFIN D EN FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT. QUELQUES-UNS DEPUIS MOINS LONGTEMPS ET D AUTRES DEPUIS LES TOUT PREMIERS DÉBUTS. Le conseil d administration se réunit plusieurs fois l an afin de travailler pour les membres, s assurer du bien-être de l association et d étudier d éventuels partenariats dont pourrait bénéficier l AMVOQ. Ayant cessé depuis bien longtemps de compter les heures accordées à leur association, ces administrateurs travaillent d arrache-pied afin de prendre les meilleures décisions pour vous satisfaire. Alors, au nom de l AMVOQ et de tous ses membres, je tiens à les remercier pour leur implication et la détermination de chacun à faire de cette association la plus reconnue dans le domaine des véhicules d occasions. Le conseil d administration, UNE IMPLICATION IMMENSE DANS L INTÉRÊT DES MEMBRES Merci à tous pour votre belle implication! Vos administrateurs : Nom : M. Michel Noël Position : Président Membre : Garage Michel Noël Ville : Beaumont Combien de temps dans le domaine : 40 ans Conseil d administration depuis : 21 ans Je suis encore là, aujourd hui, parce que je constate le fruit de nos efforts, au fur et à mesure que les années avancent. La réalisation de tous les projets effectués depuis le tout début me motive. Nous constatons de jour en jour l amélioration de l image et de la crédibilité des marchands de véhicules d occasion ainsi que les bienfaits pour les consommateurs d avoir certaines règles à respecter. Ce qui me passionne le plus, ce sont tous les défis intéressants que cette association nous amène à réaliser. Il nous reste un grand bout de chemin à faire et c est en se regroupant que nous y arriverons. Nom : M. Roger Hébert Position : Vice-Président Membre : Beauce Auto (2000) inc. Ville : Beauceville Combien de temps dans le domaine : 23 ans Conseil d administration depuis : 7 ans Je prends les intérêts des membres à cœur. Notre implication nous amène à prendre des décisions qui ne sont pas toujours faciles et cela me donne du «challenge». J aime avoir le sentiment du devoir accompli et le partager avec tous les membres du conseil d administration. 14

15 Nom : M. Claude Malo Position : Secrétaire Membre : Automobiles Claude Malo inc. Ville : Saint-Ambroise de Kildare Combien de temps dans le domaine : 35 ans Conseil d administration depuis : 17 ans Après toutes ces années d expérience comme marchand de véhicules d occasion, en suivant les traces de mon père, rester honnête dans ce domaine est ma philosophie. Cela devient donc ma préoccupation première au sein de l AMVOQ, soit de nous aider par des actions concrètes et des outils, à montrer aux consommateurs qu il existe encore des marchands honnêtes auxquels ils peuvent se fier pour l achat d un véhicule. Nom : M. Clément Dubé Position : Trésorier Membre : Clément Dubé Radiateur inc. Ville : La Pocatière Combien de temps dans le domaine : 22 ans Conseil d administration depuis : 2 ans C est passionnant de voir un groupe de gens expérimentés dans le même domaine qui se consultent ouvertement sur un sujet et qui en arrivent à une seule réponse. Pour ma part, j ai l impression de donner peu et d en retirer beaucoup. J aime l atmosphère qui y règne et je côtoie des gens très intelligents. Nom : M. Alain Guy Position : Directeur Membre : Garage du lac Ville : Lac-à-la-Tortue Combien de temps dans le domaine : 24 ans Conseil d administration depuis : 3 ans Nom : M. Daniel Gervais Position : Directeur Membre : Gervais Auto inc. Villes : Trois-Rivières et Saint-Georges de Champlain Combien de temps dans le domaine : 20 ans Conseil d administration depuis : 4 ans Ce qui me passionne le plus c est l esprit d équipe que nous avons Ce qui me passionne à l AMVOQ, c est de représenter tous les dans le conseil d administration, mais aussi avec tous les membres. C est gratifiant de mener à terme de beaux projets et de voir la réussite de ceux-ci. PresqueNeuf en est un, et nous en sommes très fiers. Nous avons comme objectif la réussite de tous! marchands et de suggérer de nouvelles idées qui ne peuvent qu améliorer le domaine de l occasion. J aime également échanger avec d autres marchands comme moi qui sont directement impliqués dans la vente automobile. Il est également de notre responsabilité de s assurer du bon fonctionnement de l association ainsi que de sa santé financière. Nom : M. Christian Simard Position : Directeur Membre : Gestion Christian Simard et Auto Sélection Ville : Saguenay Combien de temps dans le domaine : 35 ans Conseil d administration depuis : 4 ans À l AMVOQ, plus particulièrement au conseil d administration, partager mes idées, mes connaissances dans le domaine automobile et discuter de l avenir du secteur avec des gens très intéressants fait grandir mes connaissances. Partager ma plus grande passion qu est l automobile, voilà ce qui m inspire et me passionne. Nom : Mlle Dominique Durocher Position : Directrice Membre : Auto Durocher Ville : Laval Combien de temps dans le domaine : 10 ans Conseil d administration depuis : 1 an Bachelière de l UQAM en gestion, j ai décidé de travailler pour l entreprise familiale. Quelques années plus tard, il y a environ 1 an, je me suis donné un nouveau défi, soit de me présenter pour siéger au conseil d administration de l AMVOQ. Mon premier objectif était de rehausser l image de l industrie de la vente de voitures d occasion et de donner le goût à d autres femmes d œuvrer dans ce domaine qui est devenu très passionnant, pour moi, au fil des années. À ce jour, ce défi m a apporté différentes expériences qui se sont avérées des plus enrichissantes. Nom : M. Roger Beaupré Position : Directeur Membre : Eugène Baillargeon Autos Ville : Québec Combien de temps dans le domaine : 25 ans Conseil d administration depuis : Nouveau J aimerais terminer en souhaitant la bienvenue à notre nouvel administrateur qui vient de se joindre à nous : M. Roger Beaupré de Eugène Baillargeon Auto à Québec. Avec plus de 25 ans d expérience dans le domaine automobile, M. Beaupré aura l intérêt des membres à cœur autant que les autres membres du CA. Nom : M. Gilles Deschenaux Position : Vice-Président (sortant) Membre : GilJean Deschenaux inc. Ville : Québec Combien de temps dans le domaine : Conseil d administration depuis : 10 ans L AMVOQ tient à remercier tout spécialement un joueur important au sein du conseil, qui s est occupé, au cours des 10 dernières années, des intérêts des membres. Il a également su émettre son point de vue sur différents sujets, a pris en charge plusieurs dossiers. De plus, il était toujours à l écoute des membres. En quelques mots, il a fait grandir l association et, pour tous ses efforts, nous lui sommes très reconnaissants. 15

16 OPC Marc Migneault Avocat Office de la protection du consommateur UNE PROBLÉMATIQUE QUI REFAIT SURFACE waynerd - Fotolia.com 16 DEPUIS QUELQUE TEMPS, L OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR EST CONFRONTÉ À UNE PROBLÉMATIQUE QUI SEMBLE REFAIRE SURFACE DANS LE SECTEUR DE L AUTOMOBILE D OCCASION : CERTAINS COMMERÇANTS ANNONCERAIENT DES PRIX QUI NE CORRESPONDENT PAS À CE QU ILS VEULENT VÉRITABLEMENT OBTENIR. CETTE FAÇON DE FAIRE VISE D ABORD À ATTIRER LA CLIENTÈLE AVEC DES BAS PRIX POUR TENTER, ENSUITE, DE LES AUGMENTER LORSQUE LE CLIENT EST SUR PLACE. Une telle pratique est risquée. En effet, tant la Loi sur la protection du consommateur (LPC) que le Décret concernant l application de règles de conduite aux commerçants d automobiles d occasion (le Décret) s appliquent ici : l article 2 du Décret et l article 224 de la LPC interdisent d exiger un prix supérieur à celui annoncé pour l automobile et prévoient que ce prix doit comprendre tous les frais. Les seules exceptions que permettent ces dispositions concernent, pour les automobiles d occasion, la taxe de vente du Québec (TVQ) et la taxe sur les produits et services (TPS). Parmi les stratagèmes utilisés par certains pour tenter de contourner ces règles, on retrouve la vente d une inspection de l automobile que le consommateur s apprête à acheter. Pour ce faire, il semble qu on ait parfois recours à des techniques de vente sous pression ou à d autres trucs pour convaincre le consommateur qu il doit acheter quelque chose qui, en fin de compte, profite bien plus au commerçant. En effet, les garanties prévues par la LPC sont les mêmes, que le commerçant ait inspecté le véhicule, ou non. Par ailleurs, l Office est d avis que le consommateur devrait faire inspecter l automobile qu il convoite par un technicien qui n est pas lié au vendeur, et ce, pour éviter tout conflit d intérêts. L utilisation de techniques visant à augmenter le prix, sans que le consommateur obtienne une contrepartie qu il voulait réellement, enfreint tant la lettre que l esprit de la réglementation. Il est clair que le commerçant ne peut faire indirectement ce qu il lui est interdit de faire directement. Il faut savoir que les tribunaux sont assez peu tolérants face à de telles finasseries. En tout état de cause, l article 224 de la LPC précise même qu on ne peut exiger un prix supérieur à celui annoncé, et ce, «par quelque moyen que ce soit»! Il est quelque peu décevant de voir de telles pratiques refaire surface lorsqu on considère que les commerçants d automobiles d occasion ont servi d exemple en matière de prix tout inclus, et ce, depuis l adoption du Décret en Outre l impact qu elles peuvent avoir sur l image du commerçant y ayant recours et sur la réputation de l industrie en général, elles pourraient entraîner des recours de la part des consommateurs, de même que des poursuites instituées par l Office. Dans ce dernier cas, sachez que l amende minimale est de 600 $ par chef d accusation. À cela, ajoutons que le président de l Office peut obtenir de la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) qu elle suspende la licence d un commerçant déclaré coupable d'une infraction en vertu de la LPC.

17

18 CAA QUÉBEC Daniel Bédard Membre du comité de conciliation/ médiation de l AMVOQ et de CAA-Québec VOUS NE LE SAVIEZ PROBABLEMENT PAS, MAIS LES SERVICES-CONSEILS AUTOMOBILES DE CAA-QUÉBEC UTILISENT RÉGULIÈREMENT LE SITE DES MARCHANDS DE L'AMVOQ COMME RÉFÉRENCE AFIN DE VALIDER LES «PRIX COURANTS» DE VÉHICULES, UNE DES DEMANDES PARMI LES PLUS FRÉQUENTES FAITES PAR LES MEMBRES CAA-QUÉBEC. Bien sûr, d'autres sites offrent un service de recherche de véhicules du même genre et sont aussi utilisés, mais le moteur de recherche du site Web est particulièrement bien conçu et utile. Bravo à ses concepteurs! En effet, seulement quelques clics dans la section «Recherche du site» (dans le menu de gauche) permettent aux agents d'information de valider la disponibilité et la valeur d un véhicule. Qui plus est, nous nous servons aussi de PresqueNeuf.ca comme outil nous permettant de valider la justesse des prix indiqués dans les guides de prix les plus populaires. En fait, le marché réel est un indicateur précieux pour offrir la meilleure information possible à propos de la valeur d un véhicule. De plus, en utilisant chaque jour ce site, il nous arrive de constater des erreurs ou omissions et de les indiquer à l'amvoq, qui y effectue les corrections par la suite. Une suggestion : il est important pour les marchands d'inscrire dans la description de chaque véhicule annoncé la fiche complète du véhicule, les caractéristiques de la garantie ainsi que le fait que le véhicule ait été accidenté, si tel est le cas. Ce site web est avantageux autant pour les marchands que pour les clients. Il faut savoir que lorsque les agents d'information des services-conseils automobiles de CAA-Québec vérifient des prix pour les membres qui les contactent, il arrive qu un modèle similaire à celui pour lequel un membre effectue une recherche soit vendu moins cher chez les marchands de l'amvoq. Lorsque cela se produit, le membre CAA-Québec désire savoir à quel endroit ce véhicule se trouve et c'est avec plaisir que les services-conseils automobiles de CAA-Québec dirigent le client chez le ou les marchands possédant ces véhicules. Que dire aussi de la section qui permet de consulter, encore là très rapidement, la fiche technique de tous les véhicules, y compris la liste des équipements optionnels et ceux proposés en option à l'origine; quelle excellente base de données offerte aux marchands, mais aussi aux clients qui souhaitent comparer les caractéristiques techniques des véhicules, plus particulièrement ceux de seconde vie! Le partenariat entre l'amvoq et CAA-Québec ne se limite pas seulement au programme de conciliation et médiation, mais procure également aux marchands une clientèle qui, trop souvent, ne prend pas soin de comparer les prix pour un même véhicule. Les lentilles de phares abîmées : étude de CAA-Québec Si vous ne l'avez pas encore fait, nous vous invitons à consulter l'étude qui a été réalisée par CAA-Québec à propos des lentilles de phares abîmées par les intempéries et le soleil. Leur polissage permet de retrouver une visibilité exceptionnelle et de conduire le véhicule de façon sécuritaire. Vous pouvez lire les conclusions de cette étude inédite sur le site caaquebec.com dans la section automobile. D ailleurs, vous avez pu bénéficier d une «clinique» à cet effet lors du dernier congrès de votre association. En terminant, CAA-Québec profite de cette occasion pour souhaiter de joyeuses fêtes à tous les marchands ainsi qu aux membres de la direction de l'amvoq. CAA- QUÉBEC SE RÉFÈRE AU SITE PRESQUENEUF.CA ET LE RECOMMANDE «Le marché réel est un indicateur précieux pour offrir la meilleure information possible à propos de la valeur d un véhicule.» 18

19

20 ASSURANCE Nancy Duchesne Courtier en assurances de dommages Groupe DPA POURQUOI CHOISIR LE PROGRAMME D'ASSURANCE D'INTACT? Sir_Eagle - Fotolia.com DPA ASSURANCE ET INTACT ASSURANCE TIENNENT À VOUS REMERCIER POUR VOTRE PRÉSENCE À NOTRE KIOSQUE LORS DU DERNIER CONGRÈS. C'EST TOUJOURS UN RÉEL PLAISIR POUR NOUS DE VOUS RENCONTRER, D'ÉCHANGER ET DE RÉPONDRE À VOS QUESTIONS. C omme chaque année, le programme d'assurance est passé à la loupe, nous sommes à l'affût des commentaires des membres et de l offre de la concurrence, ce qui nous permet d'ajouter des protections ou encore d'améliorer certaines limites à celles qui existent déjà. Voici un résumé des modifications apportées au programme d'assurance : les situations nouvellement acquises passent de $ à $; les frais pour service de protection incendie passent de $ à $; les frais de préparation de preuve de perte passent de $ à $; les frais supplémentaires passent de $ à $; les frais de pollution des détaillants de lubrifiants passent de $ à $. Sans oublier toutes les autres particularités qui font en sorte que notre programme se démarque de la concurrence. Il ne vous reste plus qu à profiter du programme d'assurance d'intact! Il a été conçu pour vous, pour vos activités et il répond à votre besoin de bien protéger votre entreprise, et ce, à un prix compétitif. Voilà une belle occasion qui vous est offerte. Profitez-en pour demander à votre courtier une soumission ou contactez DPA assurances directement. En terminant, en mon nom personnel ainsi qu en celui de DPA Assurances, je vous souhaite un excellent temps des fêtes! Santé et prospérité! 20

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR L AQTIS A Q T I S 533, O n t a r i o E s t, # 3 0 0 M o n t r é a l, Q C H 2 L 1 N 8 T. : 5 1 4 8 4 4-2 1 1 3 F : 5 1 4 8 4 4-3 5 4 0 Pour toute information complémentaire,

Plus en détail

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Description du métier Les conseillers et conseillères en vente d automobiles renseignent et conseillent toute personne intéressée à l achat d un véhicule

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers

Mémoire du Mouvement des caisses Desjardins. présenté à. l Autorité des marchés financiers présenté à l Autorité des marchés financiers dans le cadre de la consultation relative à la distribution de produits d assurance par les concessionnaires et autres marchands d automobiles Octobre 2006

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels.

Les employés. de HP font des choses. exceptionnelles. HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Les employés de HP font des choses exceptionnelles HP Carrière exceptionnelle. Résultats exceptionnels. Chaque jour, des employés de HP des quatre coins du globe font des choses exceptionnelles pour nos

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

Jeu de la conso : 8 L'achat d'un véhicule d'occasion

Jeu de la conso : 8 L'achat d'un véhicule d'occasion Jeu de la conso : 8 L'achat d'un véhicule d'occasion Que prévoit la Loi sur la protection du consommateur (LPC) si j'achète mon véhicule d'un particulier? Comment protéger ce type d'achat? La Loi sur la

Plus en détail

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple)

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple) Votre spécialiste en acquisition de talents Symbiose Ressources humaines 514-448-5630 info@symbioserh.net Tabledesmatières NoteconcernantlacandidateTremblay(exemple)...1 Résumédelacandidature(exemple)...2

Plus en détail

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie!

ésultats RÉ/USSISSEZ tous vos projets avec les courtiers les plus performants de l industrie! RE/NOMMÉS pour leurs performances, leur efficacité et leur implication, les courtiers RE/MAX se distinguent également par leur connaissance approfondie du marché, et le grand nombre d outils et de ressources

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas-Saguenay. Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population

Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas-Saguenay. Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population No. 6 oct. 2011 Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population Réouverture du bureau Depuis le 6 septembre dernier, les bureaux du Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas- Saguenay

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION

RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION RÉUSSIR UNE DEMANDE DE SUBVENTION Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Comment réussir une demande de subvention» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la demande

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE Vous venez de prendre connaissance de vos résultats de la session et on vous annonce que vous êtes exclue ou exclu de votre programme d études! Ceci indique que vous ne

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0

préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 LE SOMMAIRE EXÉCUTIF DE MON PROJET D AFFAIRES préparé par votre équipe du Centre local de développement (CLD) MRC de Matawinie 3184, 1 re Avenue Rawdon (Québec) J0K 1S0 Téléphone : 450 834-5222 Sans frais

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation GUIDE DU PARTICIPANT à des activités de formation Ce guide vise à informer les membres de l Ordre des règles entourant la participation à des activités de formation, aux fins de l obligation de formation

Plus en détail

LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES

LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES LES ASPECTS LÉGAUX DE L ACHAT D UNE FRANCHISE CHOSES À FAIRE AVANT D ACHETER UNE FRANCHISE EN 11 ÉTAPES PAR ME FRANÇOIS ALEPIN ALEPIN GAUTHIER AVOCATS INC. Étape 1 : Fixer les objectifs visés par la réalisation

Plus en détail

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009 Coupé cousu! Place à la jeunesse 2009 COUPÉ COUSU! Paul et Louise Cousu offrent depuis plus de 30 ans des services de confection et de réparation de vêtements. Aujourd hui, leurs économies et leurs investissements

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les investisseurs

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les investisseurs Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les investisseurs Le financement participatif est un processus permettant à une personne ou à une entreprise de recueillir de petites

Plus en détail

1. Les objectifs... 2. 2. La politique de crédit... 2. 2.1. L enquête de crédit... 2. 2.2. La gestion des soumissions... 3

1. Les objectifs... 2. 2. La politique de crédit... 2. 2.1. L enquête de crédit... 2. 2.2. La gestion des soumissions... 3 Politique de crédit et de recouvrement Table des matières 1. Les objectifs... 2 2. La politique de crédit... 2 2.1. L enquête de crédit... 2 2.2. La gestion des soumissions... 3 2.3. La ligne de crédit...

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription Processus de demande d une bourse d études Qui est admissible? Les candidats doivent répondre aux critères suivants pour que leur demande soit évaluée : - Être inscrit dans une université ou un collège

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Vente

Plus en détail

Découvrez. vos garanties collectives

Découvrez. vos garanties collectives Découvrez vos garanties collectives Accédez facilement à vos garanties collectives sur Internet Grâce à notre site des Services aux participants, vous pouvez facilement accéder aux renseignements dont

Plus en détail

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES Traditionnellement, pour acheter un véhicule d occasion, on allait chez un concessionnaire de voitures neuves, un marchand spécialisé ou encore, on achetait d un

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS

FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS L INDUSTRIE AUTOMOBILE QUÉBECOISE Démarrer une carrière dans l industrie automobile, ça vous intéresse? C est à votre portée!

Plus en détail

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers

RBC Assurances : une force à mon service. À l usage des conseillers À l usage des conseillers RBC Assurances : une force à mon service > Un soutien inégalé > Des outils de vente à l avant-garde de l industrie > Une gamme complète de produits > Un nom respecté, synonyme

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ

DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ DÉCLARATION DU DEMANDEUR INDEMNITÉS POUR INVALIDITÉ Vous trouverez les directives pour remplir ce formulaire et de l espace supplémentaire au verso de la page 4. Nom : Adresse : Prénom rue Nom de famille

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle

Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Questions fréquentes Évaluation de l équivalence professionnelle Si vous pensez avoir de l expérience et des compétences dans un métier spécialisé qui soient équivalentes à un programme d apprentissage

Plus en détail

Maître de cérémonie. Avocat (20 minutes)

Maître de cérémonie. Avocat (20 minutes) PROPOSITIONS CONCERNANT LE CONTENU DES INTERVENTIONS DANS LE CADRE DU PROJET «PETITES CRÉANCES» Maître de cérémonie Introduction : o Présentation des participants; Notre avocate et «Maître de cérémonie»,

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT

RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT RÈGLEMENT N O 10 SUR LE STATIONNEMENT Adopté par le conseil d administration le 22 mai 2001 Modification entérinée par le conseil d administration le 10 février 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. Droit de stationnement...

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Campus de La Pocatière Campus de Saint-Hyacinthe DIRECTION GÉNÉRALE 5 FÉVRIER

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

Procédure Agri-investissement. et Agri-Québec

Procédure Agri-investissement. et Agri-Québec Procédure Agri-investissement et Agri-Québec Section 10 Fermeture de dossiers Préparé par DIRECTION DE L INTÉGRATION DES PROGRAMMES Applicable à partir de l année d assurance 2010 (Date de mise à jour

Plus en détail

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS

Ma gestion FLOTTE. Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS Ma gestion de FLOTTE Foire aux questions Souscripteurs en automobile commerciale PARTIES IMPLIQUÉES INTACT ASSURANCE, FLEET COMPLETE ET TELUS 1. Pouvez-vous m en dire plus sur Fleet Complete? Fleet Complete

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons

Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Demande pour le Programme de soutien au démarrage d entreprises pour les compagnons Section A : Renseignements personnels et commerciaux Numéro de référence : AVIS SUR LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE La

Plus en détail

Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles

Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles Table des matières SECTION 1 DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE

UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE UNE INVITATION À DEVENIR COACH BÉNÉVOLE À tous les coachs certifiés d ICF Québec Dans le cadre de son congrès annuel, les 25 et 26 octobre 2012, ICF Québec, souhaite lancer un programme de coaching pro

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE

LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE Un mini ebook lisible en 15 minutes! Une publication de En collaboration avec TABLE DES MATIÈRES Que veut-on dire par «contenu»? 3 Pourquoi

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué!

URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! URGENCE SINISTRE! Propriétaire paniqué! Un feu? Une inondation? Une explosion? Un arbre est tombé sur votre maison suite à une tempête? Un refoulement d égout? Voici les étapes à suivre, en bref : 1. Communiquez

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions

Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions Régime collectif d assurance responsabilité professionnelle de l Ordre des comptables professionnels agréés du Québec Foire aux questions 1. J adhère au régime collectif pour la première fois le 1 er avril

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions

Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau. Exemples de questions Examen d habileté à effectuer des tâches de chef d équipe pour le personnel de bureau (G C E B) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca.

Plus en détail

Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres?

Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres? GUIDE DU PROPRIÉTAIRE Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres? 5 conseils qui pourront vous faire économiser des milliers de dollars lors du remplacement de vos portes et

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail