Marguerite d Aboville paysagiste

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marguerite d Aboville paysagiste"

Transcription

1 Marguerite d boville paysagiste CV 14 rue Portefoin Paris margueritedaboville.com

2

3 Marguerite d boville Paysagiste FE* Née en 1976 à uray (56) 14 rue Portefoin Paris FORMTION 2002 Diplomée paysagiste avec félicitations du jury, Greenwich University, Londres Soutenance en planification territoriale, delta de Llobregat, province de Barcelone. Formée à Greenwich University, Londres Echange Erasmus à l Escuela Tecnica Superior de Barcelona en Espagne Diplômée en Maîtrise de Biologie Générale et Géologie, Université d Orsay, Paris XI. PRCOURS PROFESSIONNEL depuis 2014 Marguerite d boville - paysagiste FE* indépendante ppels d offres publics, projets d espaces privatifs telier François Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste, Paris Projets de résidentialisation - Les Mureaux, Epinay sur Seine, Paris 13 M. d boville paysagiste chef de projet - Conception et suivi de chantier gence lthabegoïty-bayle, Paris Projets d aménagement de centre-ville ancien- Saumur, Belfort M. d boville paysagiste chef de projet et chargée de projet - Conception gence Jacqueline Osty et ssociés, Paris Projet de rénovation du ZOO de Vincennes, biozone de la Patagonie M. d boville paysagiste chargée de projet - Conception gence Bruel-Delmard, Paris ZC Eco quartier des Rives de la Haute Deule, Lille M. d boville paysagiste chargée de projet - Conception gence HYL, Paris ZC de la Vache à l ise, Bobigny M.d boville chef de projet - Conception et suivi de chantier Jordi Henrich architecte, Barcelone Isabel Bennasar architecte, Barcelone M. d boville chargée de projet - Conception Gustafson-Porter landscape architect, Londres Projet d aménagement de Battersea Power Station, Londres M. d boville chargée de projet - Conception 2002 ONG Grupedsac, Oaxaca, Mexico Chantier Permaculture, bassin de récolte EP et irrigation des cultures M. d boville chargée de projet - Conception et main d oeuvre chantier. *diplôme européen habilité équivalent DPLG par la Fédération Française du Paysage

4 Opération coeur de Pays 13 PLCES ET JRDINS ménagement de la Place d rmes à Belfort Maîtrise d Ouvrage Ville de Belfort Maîtrise d Oeuvre lthabegoïty - Bayle architectes 3M euros / 1 ha ménagement de la place historique et rues attenantes Calendrier PRO en 212 Plaquette pour la commission du 08/12/2011 ménagement des abords de l bbatiale, Bernay 27 Maîtrise d Ouvrage Ville de Bernay Maîtrise d Oeuvre Urbicus paysagistes M. d boville chargée de projet 1 ha ménagement de deux parvis et rues attenantes Calendrier VP en Sogeti Ingénierie 30 novembre 2011 Saint Elie gardens, Beyrouth, Liban Maîtrise d ouvrage Solidere, Beyrouth Maîtrise d oeuvre Gustafson Porter Landscape architects, Londres Conception des jardins Calendrier VP en 2005 réf. Marguerite d boville - 1/6

5 gence Jacqueline Osty et ssociés, Paris Zoo de Vincennes :biozone de la Patagonie, PRO Gustafson-Porter, Londres Battersea Power Station, Londres : aménagement des espaces publics en collaboration avec Grimshaw rchitects, VP ESPCE REPUBLIQUE ET CLES DE LOIRE MENGEMENT URBIN ménagement piétonnier du centre ville de Saumur (49) Maîtrise d ouvrage Ville de Saumur Maîtrise d oeuvre lthabegoïty-bayle architectes - M. d boville chargée de projet 10 M eur HT/ 4 ha Nivellement détaillé espace République, Cales de Loire Calendrier PRO en 2012 Plan projet 2008 ESPCE REPUBLIQUE ET CLES DE LOIRE MENGEMENT PIETONNIER DU CENTRE VILLE DE SUMUR MRS 2012 LTHBEGOITY-BYLE, BBYLONE, OGI, ON 21 Zac de la Vache à l ise et parvis du campus des métiers Université Paris XIII, Bobigny (93) Maîtrise d ouvrage Sequano ménagement Maîtrise d oeuvre Bruno Mader architecte HYL paysagistes - 2,9 M eur HT PRO, DCE, CT, VIS, DET, OR Calendrier Livré en 2008 Parc de l Eco quartier Clichy-Batignolles, Paris 17 Maîtrise d ouvrage Ville de paris maîtrise d oeuvre gence Jacqueline Osty paysagistes - M. d boville chargée de projet telier François Grether, architectes urbanistes 2ème tranche 2,2 ha Jardins partagés, aires de jeu, serrurerie Calendrier PRO en 2010 Ecoquartier des Rives de la Haute Dêule, Lille (59 venue des saules, «voie-jardin» entre Euratechnologies et le quartier de Lomme. Maîtrise d ouvrage Sorelli pour la communauté urbaine de Lille maîtrise d oeuvre telier Bruel et Delmar paysagistes - M. d boville chargée de projet 3000 m2 env Conception «voie-jardin» Nivellement détaillé vers noues et bassin d infiltration Calendrier VP, PRO en 2010 Parc Zoologique de Vincennes, Paris Maîtrise d ouvrage Société Chrysalis (groupe Bouygues) maîtrise d oeuvre gence Jacqueline Osty, paysagistes - M. d boville chargée de projet Tschumi et Decharrières, architectes Responsable de la biozone de la Patagonie mphithéatre vers l enclos des Otaries, Dessin des rochers Modelage du terrain de la plaine de Patagonie Calendrier PRO en 2010 Battersea Power Station, Londres Maîtrise d ouvrage Parkview International Maîtrise d oeuvre Grimshaw architects, Londres Gustafson Porter Landscape architects, Londres M. d boville chargée de projet 10 M eur HT/ 4 ha Masterplan en équipe, conception de jardins avec jeux de buée, Modelage du terrain en amphithéatre vers la Tamise Calendrier VP en 2005 réf. Marguerite d boville - 2/6

6 espaces RESIDENTIELS Résidentialisation de la cité Roger Masson, Bezon (95) Maîtrise d ouvrage B habitat, Bezon Maîtrise d oeuvre telier Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste, Paris Coût / Surface 2M eur HT/ 1,1 ha VP, PRO, DCE Parkings drainants, noues d infiltration, plantations Calendrier DCE sept 2014 Résidentialisation Cité Léon Jouhaux, Les Mureaux (78) Maîtrise d ouvrage Opievoy Maîtrise d oeuvre Canale3 architectes / réhabilitation 200 logements-mandataires telier Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste- co traitant Coût / Surface eur HT VP, PRO Noues de rétention, parkings et circulations, plantations Calendrier PRO déc 2014 Jardins de l Hotel de région d uvergne, Clermont Ferrand (63) Maîtrise d ouvrage Conseil régional d uvergne Maîtrise d oeuvre Bruno Mader architecte HYL paysagistes, M. d boville chargée de projet 1M eur HT/ m2 Carnet de détails DCE Parking drainant, noues d infiltration, plantations Calendrier DCE en 2008 Cours intérieures foyer jeunes travailleurs, ZC de la Vache à l ise, Bobigny(93) Maîtrise d ouvrage Sequano ménagement Maîtrise d oeuvre telier Tabet architecte HYL paysagistes, 1000 m2 env Conception des jardins, plantations Calendrier VP, PRO, DCE en 2008 Glebe place, Chelsea, Londres Maîtrise d ouvrage Client privé Maîtrise d oeuvre Foster and Partners architects, Londres Gustafson Porter landscape architects, Londres Conception des jardins et terrasses Calendrier VP en 2005 réf. Marguerite d boville - 3/6

7 espaces RESIDENTIELS - suite Résidence Massena, Paris 13 Maîtrise d ouvrage SNI Maîtrise d oeuvre telier Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste eur HT / 2000 m2 env Etudes, VIS, DET, OR Réhabilitation des espaces extérieurs, plantations Calendrier livré en mai 2014 Résidence Rue de Strasbourg, Epinay sur Seine (93) Maîtrise d ouvrage BHabitat Maîtrise d oeuvre telier Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste eur HT / 2000 m2 env Plantations et suivi général du chantier : VIS, DET, OR Calendrier Livré en déc 2014 Résidence Ilot Cotton, Tremblay en France (93) Maîtrise d ouvrage Vilogia Maîtrise d oeuvre telier Tribel Paysagiste rchitecte Urbaniste lot Plantations eur HT/ 1,3 ha Plantations Calendrier Etudes en 2014, DET en janv 2015 réf. Marguerite d boville - 4/6

8 PLNIFICTION URBINE Yverdon les Bains, Suisse (VD), Etude de la traversée Maîtrise d ouvrage Ville d Yverdon les Bains maîtrise d oeuvre HYL paysagistes - M. d boville chargée de projet Hüsler - Bureau d études circulation Circulation et programmation centre ville Place centrale : intermodalités et évènements du centre Calendrier Etudes en 2009 Shoreline Walk, Beyrouth, Liban Maîtrise d ouvrage Solidere, Beyrouth Maîtrise d oeuvre Gustafson Porter Landscape architects, Londres M. d boville chargée de projet Conception des espaces jeux d eau, détails de réalisation Calendrier ET, VP, PRO en 2005 Concours : Garden by the Bay, Singapour Maîtrise d ouvrage Ville de Singapour maîtrise d oeuvre Gustafson Porter landscape architects M. d boville chargée de projet, équipe internationale Parc botanique au coeur du nouveau développement de Singapour Calendrier Projet lauréat 2006 (en cours de réalisation) Etude de définition pour l aménagement du Parc Couriot, St Etienne (42) Maîtrise d ouvrage Ville de Saint Etienne maîtrise d oeuvre HYL paysagistes M. d boville chargée de projet model, image 3D et schémas de synthèse Calendrier rendu en 2009 ppel d offre: ménagement du centre-ville d uray(56) ménagement de deux places historiques et création d un itinéraire de mise en réseau des parkings Maîtrise d Ouvrage Ville d uray (56) Maîtrise d oeuvre Groupement DOTS: telier DOTS paysagistes Marguerite d boville paysagiste co-traitante Delphine Isabelle rchitecte monuments historiques Infra services - BET ETC et SRECO - Bureau d étude Circulation et stationnement 1, 92 M euros Constitution du dossier d appel d offre, Note méthodologique et tableau d honoraires Calendrier Nov classé 7ème / 16 participants GrÞve de de GrÞve Saint-Roch GrÞves de Saint-Roch ippodrome Lac de NeuchÔtel DerriÞre la Maladaire La GrÞve de la Maladaire - Dessus P eti tma itre M a da ire de So us - B o is L ou is D uc ros R en Ú ub erj o no is S ou s - B oi s de H en ry C orre vo n M arro ni ers Li s de B ea ure ga rd M on tez Sa bl o nn ai re 1 4 vri l Li se ron s 1 4 v ril de Be au reg ard Sa bl o nn ai re H e nri C o rrev on M o nte z C le nd y C le nd y - D e sso us R ou te C h es eau x P ay ern e R ou te ca nt on al e 4 02 c Cl en d y G rþv e C h. de s S p orts C le nd y l ' I ns trie B u ron de GrÞ ve P la ge I ris Ja cq ue s la N eu ve Co ry B u ron C ory B ai ns l ' I ns tri e Q ua tre Bu ron B ai ns G as pa rin FrÚ d Úri c Fra nc oi s - M a da ire va nt S ai nt - R oc h l 'I n du stri e P ec he urs P ec he urs l ' nc ie n S tan d l ' nc ie n S tan d S p orts S p orts S ta S ta du du l Ú e W in tert hu r P hi lo so ph es S t-ro ch Je an - Bu ron Je an -Jac qu es P ati no ire de s B os qu ets l Ú e W in tert hu r C an al O ri en ta l S ta d ' a thl Ú tis me S ta mu ni ci pa l C ou ve rt V oi e fe rrú e C. F.F. S TE P T erra in foo tb al l T erra in s po rt S ta mu ni ci p al T erra in de te ni s T erra in s de te n is IBV HUSLER G ST- MSTERPLN TRVERSEE DU CENTRE- EQUIPE HYL/IBV HUSLER- OCTOBRE 2009 la Gare la Gare l'usine a Gaz l'usine Ó Gaz GrÞve de la Gare ux teliers ux teliers de GrÞve ux teliers Saint-Roch teliers ux GrÞves de Saint-Roch L' Hippodrome teliers DerriÞre les Lac de NeuchÔtel PrÚs du Lac L' Hippodrome ux Iles ux PrÚs des Iles DerriÞre la Maladaire La GrÞve de la Maladaire - Dessus P eti tma itre M a da ire de So us - B o is L ou is D uc ros R en Ú ub erj o no is S ou s - B oi s de H en ry C orre vo n M arro ni ers Li s de B ea ure ga rd M on tez Sa bl o nn ai re 1 4 vri l Li se ron s 1 4 v ril de Be au reg ard Sa bl o nn ai re H e nri C o rrev on M o nte z C le nd y C le nd y - D e sso us R ou te C h es eau x P ay ern e R ou te ca nt on al e 4 02 c Cl en d y G rþv e C h. de s S p orts C le nd y l ' I ns trie B u ron de GrÞ ve P la ge I ris Ja cq ue s la N eu ve Co ry B u ron C ory B ai ns l ' I ns tri e Q ua tre Bu ron B ai ns G as pa rin FrÚ d Úri c Fra nc oi s - M a da ire va nt S ai nt - R oc h G are s PÛ ch eu rs l ' nc ie n S tan d l 'I n du stri e P ec he urs P ec he urs l ' nc ie n S tan d l ' nc ie n S tan d S p orts S p orts S ta S ta du du l Ú e W in tert hu r V a le nti n C asi n o l e D os so n M ai so n R ou ge 1 6 P hi lo so ph es S t-ro ch Je an - Bu ron Je an -Jac qu es l ' rsen al S al le po ly va le nt e L a M ari ve Q ua i N o ge nt S al le de gy mna sti q ue l ' Hi po dro me p omp i ers C ase rne S Úc ho ir l ' rsen al l ' Hi po dro me P ati no ire de s B os qu ets l Ú e W in tert hu r C an al O ri en ta l de s Il es C ha in et tes M i d i L Úo n - M ic ha ud M i di C ha in ett es C an al M u gu ets O ri en tal M i di H oo g Jo rdi l s V al en ti n P esta l o zi Jo rdi l s Ro g er de Gu im ps 2 P esta l o zi s Jo rdi ls R o ge r de G u im ps Fo u r P esta l oz zi P la ce l e F ou r M i li eu Fo u r s M ou li n s l ' m iti Ú P la ce L ac M i l ie u l e M i li eu l e B utt in l e P un ai se P rú s Ca se rne s s Ca se rne s C o l Þg e C o l Þg e l e Fo rg e l e G are s Re mp arts P arc L ac ug us te F al le t P ass ag e C ure l ' nc ie nn e P os te s Re mp arts ug us te F al le t de Gl ey res P la ce B el - i r P ost e P ost e G are Ec ol e S al le g ym na sti qu e G are G are l e V au ti er G are Q ua i T hi Þl e L a Th i Þl e Q ua i l ' nci e nn e D ou an e C y gn es C yg ne s C y gn es C y gn es P eu p li ers P arc de s C yg ne s L a Th i Þl e C ha pe l e Q ua i t el ie rs P eti te s Ro ch es L ' I nd Úp en da nc e C ha in ett es s V erg ers Ki en er V erg ers M i ch au d O i sea ux L Úo n C e ris ie rs lp e s M o ul in s T il le u ls L a T hi Þl e R og er Ja rdi ns S ai nt - G eo rge s C he min e t d ' Orb e de C h amb lo n C he min e t S ai nt - G eo rge s de C h amb lo n N eu ch Ô tel 2 4 Ja nv ie r du C h emi ne t C ha mb lo n du F on te na y Ch em in et Ju ra M uj on de F on te na y R og er Gu i mps G ui mp s du M on t d' O r M o ul in s G Ú nú ral G ui sa n L a T hi Þl e L a Th iþ le M i di M on t d' O r G Ún Ú ral G u is an du Cu rti l M a il le t la P ai x C ha rmil l es B ou le au x B ou le au x d' O rbe d ' Orb e C urti l M a il le t Ch as sero n Ch am bl on L a Th iþ le S ai nte - Cro ix T ui l eri es F le ure tte s U tti ns Gra nd so n M uj o n N eu ch Ô tel Q ua i Th i Þl e C ol lþ g e V oi e s ferrú es C F Fo n t. V oi e fe rrúe C F K io sq ue Ó m usi q ue F F S ta d ' a thl Ú tis me S ta mu ni ci pa l C im eti Þre C im eti Þre H al le de g y mna sti qu e P arc p ub li c Ec ol e C hô te au H tel de V i l e T emp l e Eg l is e Fo n t. de Ti vo li C asi n o C ou ve rt V oi e fe rrú e C. F.F. S TE P T erra in foo tb al l T erra in s po rt S ta mu ni ci p al T erra in de te ni s T erra in s de te n is DP 391 DP DP DP DP DP 320 DP DP DP DP DP DP DP 328 DP DP DP DP DP DP DP 381 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 318 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 81 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 171 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 203 DP DP DP DP DP DP 156 DP DP DP DP DP DP 187 DP DP 186 DP DP DP 311 DP DP 9001 DP DP 255 DP DP DP DP DP DP 204 DP DP DP DP DP DP DP DP DP 235 DP DP DP DP DP DP 329 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 308 DP DP DP DP DP DP 223 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 215 DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP DP 128 DP DP DP DP IBV HUSLER G la Gare la Gare l'usine a Gaz l'usine Ó Gaz GrÞve de la Gare ux teliers ux teliers de GrÞve ux teliers Saint-Roch teliers ux GrÞves de Saint-Roch L' Hippodrome teliers DerriÞre les Lac de NeuchÔtel PrÚs du Lac L' Hippodrome ux Iles ux PrÚs des Iles DerriÞre la Maladaire La GrÞve de la Maladaire - Dessus P eti tma itre M a da ire de So us - B o is L ou is D uc ros R en Ú ub erj o no is S ou s - B oi s de H en ry C orre vo n M arro ni ers Li s de B ea ure ga rd M on tez Sa bl o nn ai re 1 4 vri l Li se ron s 1 4 v ril de Be au reg ard Sa bl o nn ai re H e nri C o rrev on M o nte z C le nd y C le nd y - D e sso us R ou te C h es eau x P ay ern e R ou te ca nt on al e 4 02 c Cl en d y G rþv e C h. de s S p orts C le nd y l ' I ns trie B u ron de GrÞ ve P la ge I ris Ja cq ue s la N eu ve Co ry B u ron C ory B ai ns l ' I ns tri e Q ua tre Bu ron B ai ns G as pa rin FrÚ d Úri c Fra nc oi s - M a da ire va nt S ai nt - R oc h G are s PÛ ch eu rs l ' nc ie n S tan d l 'I n du stri e P ec he urs P ec he urs l ' nc ie n S tan d l ' nc ie n S tan d S p orts S p orts S ta S ta du du l Ú e W in tert hu r V a le nti n C asi n o l e D o so n M ai so n R ou ge 1 6 P hi lo so ph es S t-ro ch Je an - Bu ron Je an -Jac qu es l ' rsen al S al le po ly va le nt e L a M ari ve Q ua i N o ge nt S al le de gy mna sti q ue l ' Hi po dro me p omp i ers C ase rne S Úc ho ir l ' rsen al l ' Hi po dro me P ati no ire de s B os qu ets l Ú e W in tert hu r C an al O ri en ta l de s Il es C ha in et tes M i d i L Úo n - M ic ha ud M i di C ha in ett es C an al M u gu ets O ri en tal M i di H oo g Jo rdi l s V al en ti n P esta l o zi Jo rdi l s Ro g er de Gu im ps 2 P esta l o zi s Jo rdi ls R o ge r de G u im ps Fo u r P esta l oz zi P la ce l e F ou r M i li eu Fo u r s M ou li n s l ' m iti Ú P la ce L ac M i l ie u l e M i li eu l e B utt in l e P un ai se P rú s Ca se rne s s Ca se rne s C o l Þg e C o l Þg e l e Fo rg e l e G are s Re mp arts P arc L ac ug us te F al le t P ass ag e C ure l ' nc ie nn e P os te s Re mp arts ug us te F al le t de Gl ey res P la ce B el - i r P ost e P ost e G are Ec ol e S al le g ym na sti qu e G are G are l e V au ti er G are Q ua i T hi Þl e L a Th i Þl e Q ua i l ' nci e nn e D ou an e C y gn es C yg ne s C y gn es C y gn es P eu p li ers P arc de s C yg ne s L a Th i Þl e C ha pe l e Q ua i t el ie rs P eti te s Ro ch es L ' I nd Úp en da nc e C ha in ett es s V erg ers Ki en er V erg ers M i ch au d O i sea ux L Úo n C e ris ie rs lp e s M o ul in s T il le u ls L a T hi Þl e R og er Ja rdi ns S ai nt - G eo rge s C he min e t d ' Orb e de C h amb lo n C he min e t S ai nt - G eo rge s de C h amb lo n N eu ch Ô tel 2 4 Ja nv ie r du C h emi ne t C ha mb lo n du F on te na y Ch em in et Ju ra M uj on de F on te na y R og er Gu i mps G ui mp s du M on t d' O r M o ul in s G Ú nú ral G ui sa n L a T hi Þl e L a Th iþ le M i di M on t d' O r G Ún Ú ral G u is an du Cu rti l M a il le t la P ai x C ha rmil l es B ou le au x B ou le au x d' O rbe d ' Orb e C urti l M a il le t Ch a sero n Ch am bl on L a Th iþ le S ai nte - Cro ix T ui l eri es F le ure tte s U tti ns Gra nd so n M uj o n N eu ch Ô tel Q ua i Th i Þl e C ol lþ g e V oi e s ferrú es C F Fo n t. V oi e fe rrúe C F K io sq ue Ó m usi q ue F F S ta d ' a thl Ú tis me S ta mu ni ci pa l C im eti Þre C im eti Þre H al le de g y mna sti qu e P arc p ub li c Ec ol e C hô te au H tel de V i l e T emp l e Eg l is e Fo n t. de Ti vo li C asi n o C ou ve rt V oi e fe rrú e C. F.F. S TE P T erra in foo tb al l T erra in s po rt S ta mu ni ci p al T erra in de te ni s T erra in s de te n is IBV HÛSLER G (zu prufen) Bahnplateau L=34.14m P=8% L=57.10m S=8% L=95.81m R=600.00m L=48.01m R=600.00m L=20.00m P1=0% Strasse bis um +1 m anheben: Strasse Busplateau (zu prufen) Kreisel m 5.57m 6.89m 5.86m Massstab 1:500 DTV (Durchschnitlicher Täglicher Verkehr) v. de la Gare 10'000-12'000 MFZ/Tag musée 5'000-6'000 MFZ/Tag Position du tunnel et traversée du centre concept TP concept MD dépot bus dépot train giratoire du ac voie ferrée traversée du centre l option tunnel ouest la place beir la thièle le lac lentrée ouest du tunnel sortie est du tunnel la placed arme PORTES CCROCHES ET SEUILS STRTES ET LIGNES UN MONUMENT DNS L VILLE ÉTUDE DE DÉFINITION POUR L MÉNGEMENT DU PRC COURIOT VILLE DE SINT ÉTIENNE ÉQUIPE HYL / KUM / ICON / IOSIS MI 2009 RENDU DÉFINITIF PHSE 3 PNNEU 1 VISION CONCEPTUELLE DE SYNTHÈSE VLORISER DEUX PORTES SYMBOLIQUES : L PORTE EST ET LE NOUVEL CCUEIL DU MUSÉE L PORTE OUEST ET LE COL DES CRSSIERS OUVRIR LE PRC UX QURTIERS ET TISSER U QUOTIDIEN DE NOUVEUX LIENS URBINS LE COTEU : DECOUVRIR LE PTRIMOINE CULTIVER ET HBITER LES PENTES LES BLCONS DES PLTEFORMES : RETOURNER LE MUSÉE SUR LE PRC INSTLLER L GRE DNS LE PRC COLONISER LES PLTEFORMES L CRÊTE : PRCOURIR LE RELIEF, L PROMENDE BELVÉDÈRE MONT SLSON PRIRIE PINÈDE JRDINS OUVRIER PRC HBITÉ 545 P. DES SSOCITIONS 537 IRE DE JEUX 529 PRIRIE PROM. V.F. RMBL CENTRE VILLE LLÉE DU PRC PROMENDE DES BELVÉDÈRES L LLÉE DES VOIES FERRÉES LE BLCON DE L PLTEFORME LE COL DES CRSSIERS PLCE DE L PREILLE L PRIRIE LES JRDINS OUVRIERS L PSSERELLE EN BLCON L IRE DE JEUX DE L EMBRNCHEMENT NCIEN TELIER MECNIQUE L HOTEL DES JRDINS L EXPLOITTION DES BOISEMENTS DES CRSSIERS LES JRDINS LE BOIS DE PINS PLCE DU PUITS DE CHTELUS BLCON BEUBRUN L RMBL DUPRÉS : PORTE EST réf. Marguerite d boville - 5/6

9 ESPCE PRIVTIF Concours festival international des jardins jardins de couleurs «let insects color!» Maitrise d Oeuvre Marguerite d boville, Fausta Occhipinti - paysagistes Damien Chivialle - artiste concepteur d installations publiques coordination conception et graphisme : Fausta Occhipinti conception et plantations : Marguerite d boville conception et pergola : Damien chivialle Côut/ Surface 250 m2 mission Concours 2009 ménagement de la cour intérieure de l entreprise Eulidia- Paris «the green cube» Maîtrise d Ouvrage Entreprise eulidia Maîtrise d Oeuvre Marguerite d boville Paysagiste, Michèle Gey-Smith rchitecte, Scénographe rne Medhorn, Greenwall eur HT Mur végétal et aménagement de la cour intérieure Calendrier VP nov 2014 Réhabilitation d un appartement privé- Paris Marais Maîtrise d Oeuvre Marguerite d boville eur HT / 35 m2 Redistribution/ optimisation de l espace et de la lumière Calendrier Livré en 2014 réf. Marguerite d boville - 6/6

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 1 Objectifs de travail L objet de ce document est de rassembler les palmarès d audience des programmes de fiction dans les principaux

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction

Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Société d Ingénierie et d Economie de la Construction Missions Maîtrise d Oeuvre Phase Etudes : ESQ, APS, APD, PRO, Maitrise d o e u v r e, Est i m a t i o n s Economie de la construction & ingénierie

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e DECOUVRIR LA BIBLE N 9 M a n o n G i r a u d D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e Découverte historique et exégétique des prophètes Isaïe et Jérémie, accompagnée

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

Plan de lecture. Pour lire la Bible en 1 an

Plan de lecture. Pour lire la Bible en 1 an Plan de lecture Pour lire la Bible en 1 an Le plan de lecture ci-après permet de lire toute la Bible en 1 an avec une lecture matin et soir, par exemple, ou en 2 ans avec lecture de l Ancien Testament

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

u i o i é a é i u o i o a u é a i o é u

u i o i é a é i u o i o a u é a i o é u Lecture orale fiche 1. a é i u o é a i u o u i o i é a é i u o i o a u é a i o é u Lecture orale fiche 2. fa fi fu fo fé fi fu fé fa fo fa fo fu fé fi Lecture orale fiche 3. sa su si so sé si sé su sa

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 e Journée de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute rep 55 ème journée d Etude et de 1 de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute reproduction même partielle et interdite. DEVIENT

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

R icha rd L e P lad ec D irecteu r d es Op éra tion s. M a d am e, Ma d em oi s e ll e, Mo n si eu r,

R icha rd L e P lad ec D irecteu r d es Op éra tion s. M a d am e, Ma d em oi s e ll e, Mo n si eu r, M a d am e, Ma d em oi s e ll e, Mo n si eu r, F ai s an t s uit e à v ot r e demand e, nous a v on s l e pl ai s i r d e v ou s a d r es s e r, c i - j oi nt e s, n o s p r op o s iti on s de m enu s

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18

CP, cahier du jour. L. 3/09/07 : Lecture : a/o p 18 Ecriture : a a o o Dictée : a, a, o, o, a, o Maison : lecture p 18 PÉRIODE 1 N. B. : - Dans les dictées, les lettres soulignées sont données deux fois après avoir dit le mot, les mots ou lettres en italique font l objet d un rappel grammatical - Les devoirs sont écrits

Plus en détail

2004 - PAYSAGISTE CESP Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles - enseignant: Gilles VEXLARD

2004 - PAYSAGISTE CESP Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles - enseignant: Gilles VEXLARD CV GILLES BRUSSET Né le 07 septembre 1975. Paris 14ème Architecte DPLG - Paysagiste DPLG gérant de paysarchitectures EURL FORMATION - PAYSAGISTE DPLG (VAE) Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Las concepciones de la Ciencia frente a las humanidades

Las concepciones de la Ciencia frente a las humanidades Las concepciones de la Ciencia frente a las humanidades Anne-Françoise Schmid To cite this version: Anne-Françoise Schmid. Las concepciones de la Ciencia frente a las humanidades. Conférence prononcée

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

6 U 4. Tribunal de commerce de Fécamp

6 U 4. Tribunal de commerce de Fécamp 6 U 4 Tribunal de commerce de Fécamp GENERALITES 6 U 4/1-3 Registres des délibérations 1-1908 (8 janvier)-1920 (7 juillet) 2-1920 (7 juillet)-1935 (16 janvier) 3-1935 (16 janvier)-1958 (1er octobre) 1908-1958

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

É C H A FAU DAG E Septembre 2016 LA MARQUE Modèle (Date d'effet) MULTI Multi-SYSTEM Multi-RETO (29/03/13) Structure porteuse Structure multidirectionnlle multiniveau Acier galvanisé s 320N/mm² Largeur

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

PLAN DE SITUATION Source: géoportail 2011 PRISES DE VUE 4 3 1 2 Source: géoportail 2011 Vue n 1 depuis l avenue de Paris (au premier plan : zone réaménagée avec la passerelle Pierre-Simon Girard), Septembre

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Délégation Générale au Développement Urbain Service territoires et planification PLAN LOCAL D URBANISME GIVORS PROJET DE MODIFICATION N 10 (correspondant à la modification n 4 de l ancien PLU spécifique

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

DOS SIER DE PRESSE AGGLO 360 FACILITER L ACCÈS DANS L AGGLOMÉRATION 2 SEPTEMBRE 2013

DOS SIER DE PRESSE AGGLO 360 FACILITER L ACCÈS DANS L AGGLOMÉRATION 2 SEPTEMBRE 2013 2 SEPTEMBRE 2013 CONTACT Élise FRISONI 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 elise.frisoni@grand-nancy.org 1 En phase avec son Plan Déplacements Urbains adopté en 2006, la Communauté urbaine met à la disposition

Plus en détail

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès.

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès. Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles Enoncer le théorème de Thalès Les droites ( BA ) et ( ZI ) sont sécantes en R, et les droites ( AI ) et ( BZ

Plus en détail

VEGETALE TRANSVERSALE

VEGETALE TRANSVERSALE VEGETALE TRANSVERSALE Rapport de PFE Yoana Spasova 08247 Monsieur Jean Magerand - directeur d étude '- 1 \ ", L AIR URBAIN A LA GRANDE ECHELLE L agrandisement de la ville se fait a partir du developpement

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes

T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes La volonté du «TWEET» : Proposer un rendez-vous supplémentaire aux étudiants poloistes L esprit du «TWEET» : Performance, convivialité et mixité. Les équipes

Plus en détail

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o D o c u m e n t a t i o n G $)A (& n (& r a l e m a c h i n e s p o u r c o u t u r e s s u r j e t L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée Le vélo imaginaire D es s ine v él o ui Si j'étais... rep rés te ton U ne éta t Si j'étais... p ièc e v él o, je s era is... Un p a nnea u rtier, je s era is... d' â me feuil C ha c ra y ons C ha v él

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE MAISON D HABITATION

CONSTRUCTION D UNE MAISON D HABITATION CONSTRUCTION D UNE MAISON D HABITATION Mai 2014 Mission complète Construc on d une maison d habita on et d un atlier d ar ste Maison RT 2012 (Chauffage gaz) Architecte DPLG Coût HT montant de travaux :

Plus en détail

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris

Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris 1 Guide régional PACA de production de légumes biologiques d hiver sous abris Catherine MAZOLLIER - GRAB référente régionale PACA en légumes biologiques avec la collaboration de Abderraouf SASSI, technicien

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Action phare : Présentation : Coup de chapeau état des lieux : Objectifs fixés : Témoignages : évaluation : S. Bisso. V. Vincent. déchets.

Action phare : Présentation : Coup de chapeau état des lieux : Objectifs fixés : Témoignages : évaluation : S. Bisso. V. Vincent. déchets. Po j 2012-2013 o o --------------MOIR H--------------- -D - Po o o H No gy M M Nob 14 Tog hu o o g j c p oy u go u budg p jo go hâ > 1 ph b p p p L g p o o ) J u I pg o c u PN u oy d fo o (gâc c I u b

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

Lecture : Atelier hebdomadaire

Lecture : Atelier hebdomadaire Je reconnais les sons Je lis des mots Je lis des phrases Colorie le dessin du mot qui ne commence pas pareil que les autres. Fiche n 4 Ecoute et coche le bon mot. 4 Regarde le dessin et coche le bon mot.

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

D i g i t a l M a t r i x

D i g i t a l M a t r i x i g i t a l M a t r i x S y s t è m e s i n t e r c o m Mat ri ce s, St ations utilisate u r s, Ac ce s s o i re s RTS Systèmes intercom à matrices numériques - Interconnecter le monde C o n n e x i o

Plus en détail

171 LOGEMENTS HPE RENNES (35) 3 ha - 8500 m² SHON Requalification espaces publics, 90 studios étudiants, 55 logements collectifs P.L.U.S., 18 villas urbaines, 3 maisons PLAI, 5 maisons en accession Mission

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

FOSTER FOSTER FOSTER SUD PDV ARTHEA Master 1

FOSTER FOSTER FOSTER SUD PDV ARTHEA Master 1 SELECTION DE PROJETS MARION BATTENTIER Diplômée d Etat en architecture battentiermarion@gmail.com 07 81 46 06 74 2005 2007 FOSTER FOSTER FOSTER SUD PDV ARTHEA Master 1 Diplome architecture 2009 2011 2013,

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015

Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie. Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 Ville de Changé EcoQuartier de La Barberie Rencontre Sarthoise sur l aménagement durable 29 septembre 2015 1 Plan de la Présentation La ville de Changé La Barberie La Gestion du projet - Calendrier - Acteurs

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE V ILLE D E S A IN T JE A N D E B R A Y E /B O U Y G U E S IM M O B ILIE R + B D V A A

Plus en détail

SUR DEMANDE - ON REQUEST ECROUS - NUTS - SECHSKANTMUTTER SERIE DE ECROUS AUTOFREINES HEXAGONAUX - TOUT METAL PREVAILING TORQUE TYPE HEXAGON NUTS - ALL METAL SECHSKANT SICHERUNGSMUTTERN - GANZ METAL SERIE

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD)

Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) Journée Concertation 2 RM Paris 16 nov. 2010 Les 2 roues motorisés (2RM) Quelques résultats issus de l enquête nationale transports et déplacements de 2008 (ENTD) CGDD SOeS Marina Robin / Philippe Roussel

Plus en détail

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE

LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE direction départementale de l'equipement Haute-Saône LA PROCEDURE D'ABANDON MANIFESTE Mise à jour : juillet 2007 SOMMAIRE PROCEDURE 2 SYNOPTIQUE DE LA PROCEDURE 3 MODELE PROCES-VERBAL 4 TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

CAPÉnergie. Conduite et amélioration de la performance énergétique. Présentation du programme. Avec la participation financière de

CAPÉnergie. Conduite et amélioration de la performance énergétique. Présentation du programme. Avec la participation financière de Conduite et amélioration de la performance énergétique Présentation du programme Avec la participation financière de Conduite et amélioration de la performance énergétique Programme Rhône-Alpes pour les

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX Gare d Eau CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX à lille -59 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640

Plus en détail

SOMMAIRE. L inventaire des données. Danièle BOUCON. Objectifs. Description. Modèle d inventaire et outils. Méthodologie. Conclusion.

SOMMAIRE. L inventaire des données. Danièle BOUCON. Objectifs. Description. Modèle d inventaire et outils. Méthodologie. Conclusion. Les outils CNES L inventaire des données Danièle BOUCON Réunion PIN du 22 mars 202 Réunion PIN du 22 mars 202 Outils CNES Objectifs SOMMAIRE Description Modèle d inventaire et outils Méthodologie Conclusion

Plus en détail

Habitat Individuel & Collectif. Sanitaire & Social. Hôtellerie & Restauration. Résidence & Tourisme

Habitat Individuel & Collectif. Sanitaire & Social. Hôtellerie & Restauration. Résidence & Tourisme Hubert BLANCHARD Architecte DPLG Toulouse (31) 2, Rue de la Bastide 31000 TOULOUSE. 06 07 80 59 85 hubertblanchard@orange.fr Aménagement Urbain & Paysager Bâtiment Industriel Tertiaire & Activités Hôtellerie

Plus en détail

APPARTEMENTS D EXCEPTION

APPARTEMENTS D EXCEPTION APPARTEMENTS D EXCEPTION PRESTIGE AU CŒUR D UN QUARTIER CALME ET PRIVILÉGIÉ Plage Gare Commerces Salle de spectacle Protégée au sein de la ville d été, la résidence Carré Vivaldi, bénéficie d une situation

Plus en détail

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet

AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet AUTO DIAGNOSTIC La gestion de production de mon cabinet En 5 minutes et 15 questions, esu ez l effi a it de vot e fo tio p odu tio et d te i ez les a es d a lio atio s. Pour chaque réponse «Oui», comptez

Plus en détail

Quartier de la Gare. à Segré & Ste Gemmes d Andigné MERCREDI 13 NOVEMBRE 2013. Ste Gemmes d'andigné. Dossier de Presse / Quartier de la Gare

Quartier de la Gare. à Segré & Ste Gemmes d Andigné MERCREDI 13 NOVEMBRE 2013. Ste Gemmes d'andigné. Dossier de Presse / Quartier de la Gare Crédit photo : Jacques Boucheton Architecte Quartier de la Gare à Segré & Ste Gemmes d Andigné MERCREDI 13 NOVEMBRE 213 Ste Gemmes d'andigné Préambule En 212, sensible à l offre de santé et aux nouveaux

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S D im a n c h e 1 3

Plus en détail

Cahier parc d activités Les Foulons

Cahier parc d activités Les Foulons Cahier parc d activités Les Foulons édition 03 Le parc d activités des Un site attractif pour les entreprises, un cadre de travail foulons privilégié fin d améliorer le cadre de travail, de valoriser l

Plus en détail