Parlons sécurité des patients

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Parlons sécurité des patients"

Transcription

1 Parlons sécurité des patients Vol. 9 N o octobre 2014 L équipe de la gestion des risques La Semaine nationale de la sécurité des patients est une campagne annuelle visant à accroître la volonté d apporter des améliorations marquées dans le domaine de la qualité et de la sécurité des patients. S adressant à toutes les personnes concernées, directement ou indirectement,par la prestation des soins de santé : professionnels de la santé, étudiants en santé, gestionnaires, patients, clients ainsi que leurs familles, la Semaine nationale de la sécurité des patients encourage le questionnement, l écoute et la discussion, tout en éveillant l intérêt pour les questions de sécurité des patients et leurs solutions. Le thème retenu est : Questionner, écouter et parlez-en. Cette année, la Semaine nationale de la sécurité des patients se déroulera du 27 au 31 octobre. L angle privilégié est de faire connaître vos réalisations ou vos innovations qui ont amélioré la sécurité des usagers. Voici donc une brève description des réalisations : Ressources Intermédiaires Le milieu des ressources intermédiaires est un environnement qui présente un défi pour le personnel dans l organisation des services et l utilisation des outils. La distribution de la médication par les aidessoignants nécessite un encadrement particulier. L équipe a travaillé en collaboration avec les membres du personnel des ressources intermédiaires afin d augmenter la sécurité concernant la distribution de la médication. En plus d obtenir la confirmation par la personne de son «nom», l ajout de la photo au Kardex permet d augmenter la sécurité de cette activité et de rencontrer une norme de l agrément en lien avec la double identification. Il s agit d une pratique déjà instaurée en CHSLD, mais des adaptations sont nécessaires dans un contexte de soins offerts en partenariat avec le secteur privé. Les travaux se poursuivent afin de s assurer que l ensemble des ressources intermédiaires mettent en place cette mesure. Équipe de formation en soins infirmiers L équipe de la formation a innové en organisant des capsules de sensibilisation auprès des infirmières externes en soins infirmiers, et ce, en lien avec les processus d enquêtes et de poursuites adressés contre l établissement. Équipe de la chirurgie d un jour Nous désirons mentionner le bon travail de l équipe de la chirurgie d un jour (CDJ) qui a amélioré son processus de gestion de dossiers en se dotant d un moyen simple, mais efficace, d identification des analyses de laboratoire requises. Un mécanisme de communication a été mis en place entre les équipes de la CDJ et de la brancarderie afin de rendre plus sécuritaire l ensemble du processus. Rapport d accidents / incidents (AH-223) Nous désirons souligner la bonne collaboration des gestionnaires lors de l implantation du nouveau formulaire AH-223. Plusieurs activités de formation ont été réalisées auprès de vos équipes. Cela a permis aux déclarants de maintenir une saine déclaration, tout en s appropriant le nouvel outil. Prévention des infections Nous savons tous que l hygiène des mains est la mesure la plus efficace pour contrer les infections nosocomiales et protéger notre clientèle. Ainsi, des audits sur l hygiène des mains ont été effectués dans les 11 centres d hébergement et au CHRDL, entre juin et octobre 2013, par l équipe des conseillères en prévention des infections. Plus de moments ont été observés, dont en CHSLD et au CHRDL. Il s agit du premier audit de cette envergure au sein de l organisation. SUITE À LA PAGE 2

2 SUITE DE LA PAGE 1 Centre d hébergement Saint-Antoine de Padoue Au printemps dernier, une équipe interdisciplinaire s est réunie afin de faire l analyse du processus d administration de la médication dans son milieu. À l aide de la démarche d analyse des modes de défaillances, de leurs effets et leur criticité (AMDEC), l élément le plus significatif auquel l équipe a souhaité s attarder est la présence de distractions. L introduction d une tablette de communication («PAD») a été retenue. Cet outil s adresse à tous les membres de l équipe. Il permet la transmission d informations non urgentes à l infirmière, tout en diminuant les interruptions durant l administration de la médication. Les échanges sont plus satisfaisants, de meilleure qualité entre les membres du personnel et le suivi est plus facile. Comité de travail interdisciplinaire pour l oxygénothérapie Un comité de travail interdisciplinaire a été créé en janvier dernier dans le but de réduire le nombre d incidents/accidents reliés au processus d oxygénothérapie, principalement lors des déplacements des usagers au CHRDL. Nous remercions tous les collaborateurs qui participent au projet de réalisation d analyses des modes de défaillances, de leurs effets et de leur criticité (AMDEC) pour diminuer les risques auprès de la clientèle. Centre d hébergement Saint-Jacques Depuis l été 2014, une équipe interdisciplinaire s est mobilisée auprès de la clientèle à risque de chutes. Cette équipe a ajusté son fonctionnement de travail. Elle s est donnée différents moyens, tels que, l observation du milieu afin d identifier les mesures d amélioration de l environnement et des processus en place, l utilisation judicieuse des outils de communication et de décision clinique par les membres du personnel, l analyse en équipe des mesures préventives personnalisées selon la condition de l usager et enfin, l analyse du rapport trimestriel des déclarations de chutes des résidents du milieu par une personne-ressource. Sommaire Parlons sécurité des patients Visite d agrément Les visiteurs Calendrier de la visite Projet de loi n o Stationnement des visiteurs au CHRDL... 9 Focus Aînés Éveil à une carrière Bienvenue aux externes Un engagement remarquable Dernière rencontre populationnelle à NDP Vaccination contre la grippe Des nouvelles de la fondation Recevez votre Vent du Nord par courriel Hélène Gaboury Service des communications Afin de vous assurer de toujours obtenir votre Vent du Nord dès sa parution, faites parvenir votre adresse courriel à Prochaines parutions Dates de publication Dates et heures de tombée 31 octobre octobre 2014 à midi 14 novembre novembre 2014 à midi Le Vent du Nord est publié par le Service des communications du CSSS du Nord de Lanaudière Éditeur : Le Service des communications du CSSS du Nord de Lanaudière Rédactrice en chef : Hélène Gaboury Montage graphique : Hélène Gaboury Révision : Louis Farley Impression : Caroline Paquin et Josée Sabourin Les auteurs ont la pleine responsabilité du contenu de leurs textes. Courriel : 2 17 octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

3 En route vers la visite d agrément 2014 Martin Beaumont, directeur général Depuis plusieurs mois, plusieurs d entre vous travaillez d arrache-pied à la préparation de notre visite d agrément, laquelle se tiendra du 27 au 31 octobre Au cours des dernières années, nous avons vécu, ensemble, au rythme de l amélioration continue de la qualité des soins et des services offerts à notre communauté. Cet engagement collectif reflète également le choix de notre slogan : Ensemble, engageons-nous pour la vie, pour la qualité. Au cours des deux dernières années, je demeure convaincu que notre démarche d agrément nous a permis d améliorer plusieurs de nos processus d affaires, que ce soit en lien avec la gestion des médicaments, la prévention des chutes, notre plan de sécurité, la gestion des infections nosocomiales, de même que notre système de gouvernance. Si cette démarche nous permet d améliorer un seul élément qui nous permettra d offrir de meilleurs soins, elle est, à mes yeux, une démarche payante. Vous savez, l agrément peut être perçu comme une autre «patente» pour ajouter du travail aux intervenants; un élément de distraction ou une démarche dispendieuse qui ne crée pas beaucoup de résultats pour tous les efforts qui y sont consentis. Mais, il faut savoir aller au-delà de ces préjugés et se rappeler que la démarche d agrément est une opportunité formidable nous permettant de nous comparer aux plus hauts standards de qualité reconnus nationalement et internationalement et qu elle constitue une démarche réelle d amélioration de nos façons de faire. En terminant, je tiens à remercier chaleureusement tous les intervenants qui ont été engagés, de près ou de loin, dans la planification de la visite Je remercie principalement les chefs d équipe de nos 32 équipes qualité, notre coordonnateur en chef, M. Jean-Yves, «le doyen», Tremblay et Mme Dominique Joyal. Je suis convaincu que cette démarche leur a permis de développer de nouveaux talents. Lors de la visite, nous serons donc, tous ensemble, engagés pour la vie, de même que pour montrer aux visiteurs d Agrément Canada, que nous sommes également engagés pour la qualité! Rencontrez nos visiteurs Dominique Joyal, coordonnatrice de l agrément En préparation à notre visite d agrément, qui se tiendra du 26 au 31 octobre prochains, nous vous proposons quelques notes biographiques des personnes qui constitueront notre équipe de visiteurs. M. Raymond Coulombe, chef d équipe des visiteurs, est présentement retraité du réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Il a été directeur des soins infirmiers et des programmes cliniques et hospitaliers aux centres de santé et des services sociaux (CSSS) de Gaspé et de Rimouski. Entre 2006 et 2014, il a œuvré comme directeur général au CSSS de Rimouski-Neigette et au CSSS Alphonse-Desjardins (Centre hospitalier affilié universitaire de Lévis). À titre de cadre supérieur, il a été impliqué de près dans les transformations qui sont survenues dans le réseau de la santé et des services sociaux : virage ambulatoire, diminution des séjours hospitaliers, chirurgie et médecine de jour, fusion des établissements de santé, réorganisations administratives et création de liens avec les partenaires du réseau. Mme Lucie Baril est consultante pour les services transfusionnels et pour les laboratoires biomédicaux. Elle a occupé le poste de chargée clinique de sécurité transfusionnelle au Centre hospitalier affilié universitaire-csss de Trois-Rivières ainsi que pour les CSSS de la Mauricie et Centre-du-Québec. Elle a occupé ce poste régional de mai 1999 à juillet 2014, soit depuis l implantation du système du sang au Québec. Elle possède une grande expertise en médecine transfusionnelle et en gestion de la qualité. Ses réalisations ont été l implantation et l unification des pratiques transfusionnelles dans les centres de la région, dans le but d atteindre un optimum de qualité et de respecter les normes établies. Elle possède également une solide expérience en banque de sang et dans les laboratoires biomédicaux. csssnl.qc.ca Mme Lynne Desmarais est directrice du projet clinique, de la santé publique et du développement des communautés (DPCSPDC) ainsi que des soins infirmiers (DSI) du Centre de santé et de services sociaux Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS). SUITE À LA PAGE 4 Le Vent du Nord 17 octobre

4 Suite de la page 3 Rencontrez nos visiteurs Mme Ghislaine Boucher fait de la consultation privée dans le domaine des soins et particulièrement en réorganisation et optimisation du travail. Actuellement, elle travaille au CSSS de Kamouraska. Elle occupe le poste de directrice des services professionnels adjointe. Elle assiste le DSP dans les responsabilités cliniques et de gestions pour les secteurs suivants : le département de pharmacie, le laboratoire et l'imagerie médicale. Elle a occupé les fonctions d'adjointe à la direction générale du CSSS de RDL. Le poste de directrice des soins qu'elle a occupé, pendant plusieurs années, lui a permis de développer une vaste expérience en administration, en gestion et en évaluation de la qualité des soins. Dans le cadre de la réorganisation du travail, elle a travaillé à recadrer les responsabilités et le rôle du personnel des soins infirmiers et ainsi développer des programmes de qualité. M. Benoit Tétreault est directeur des services multidisciplinaires au CSSS de Laval. Entre 2006 et 2011, il occupait la fonction de directeur santé mentale adulte au même établissement. Il a mis en place plusieurs ententes de services avec les partenaires. En 2008, l Agence de la santé de Laval décernait un prix régional dans la catégorie «concertation et partenariat multisectoriel», pour l entente entre l unité de traitement transitoire mobile du CSSS de Laval et les services communautaires de crise lavallois. Il a occupé plusieurs postes de gestion auprès de clientèles et d équipes interdisciplinaires variées à la Cité de la santé de Laval, au Centre hospitalier ambulatoire de Laval et au CHRDL. La création d un programme de réinsertion sociale et l implantation d une équipe inter établissement de suivi intensif dans le milieu ont mérité aux équipes, sous la responsabilité de monsieur Tétreault, les prix CHRDL dans la catégorie «innovation» et dans la catégorie «qualité des services». Mme Béatrice Deleurence travaille depuis septembre 2010 en qualité de gestionnaire en santé mentale au CSSS des Sommets à Sainte-Agathe et occupait auparavant le poste de directrice du programme de santé mentale du CSSS d'antoine Labelle à Rivière Rouge et Mont-Laurier (4 unités de soins dont de la longue durée, 3 cliniques externes, encadrement de 2 ressources à accompagnement continu et de ressources non institutionnelles). Dans les 2 CSSS, elle a participé à une démarche de révision des offres de service, démarche impliquant l'ensemble des acteurs, partenaires et usagers afin de favoriser une meilleure accessibilité, continuité et qualité des services offerts. Elle gère actuellement tous les services du programme de santé mentale et le programme de dépendance. Mme Louise Charest-Boulé est biochimiste clinique au CSSS du Sud-Ouest-Verdun, Hôpital de Verdun, poste qu'elle occupe depuis Chargée du service de biochimie, elle agit aussi comme responsable professionnelle du laboratoire de biochimie dans le cadre des services vendus à l'hôpital de LaSalle. Auparavant, elle était biochimiste clinique, adjointe à la directrice du département de biochimie de l'hôpital de Montréal pour Enfants, de 1978 à De 1996 à 1998, elle a aussi assumé le rôle de biochimiste-conseil au service de biochimie de l'hôpital Douglas. Dre Willine R. Rozefort, M.D. M.SC. CCFP, FCFP est membre certifié du Collège des médecins de famille du Canada et membre du Conseil médical du Canada. Elle détient également un fellow du Collège des médecins de famille du Canada, une maîtrise en santé communautaire et un certificat en gestion des services de santé. Dre Rozefort est directrice des services professionnels et hospitaliers à l Institut Douglas et codirectrice de la Qualité octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

5 Agrément 2014 Horaire de visite du 26 au 31 octobre 2014 csssnl.qc.ca Le Vent du Nord 17 octobre

6 Agrément 2014 Horaire de visite du 26 au 31 octobre octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

7 Agrément 2014 Horaire de visite du 26 au 31 octobre 2014 csssnl.qc.ca Le Vent du Nord 17 octobre

8 Agrément 2014 Horaire de visite du 26 au 31 octobre octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

9 Pour en savoir davantage sur le projet de loi n o 10 Service des communications et des affaires publiques Le 25 septembre dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Dr Gaétan Barrette, déposait son projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales (projet de loi n o 10). Afin d informer les intervenants du contenu du projet de loi, des rencontres ont été organisées par la direction générale auprès des gestionnaires, des chefs de département et de l exécutif du CMDP, de même que des intervenants du CHRDL. De plus, afin de joindre le plus grand nombre d intervenants possible, une section a été crée sur notre site intranet afin d y regrouper les informations connues. Vous trouverez dans cette section : le projet de loi n o 10 une vidéo réalisée par M. Martin Beaumont, directeur général de l établissement, reprenant le contenu des rencontres organisées au cours des dernières semaines; la présentation utilisée lors des rencontres; une section Foire aux questions que vous pouvez alimenter par vos questions, en écrivant à l adresse ; Le projet de loi sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d État (projet de loi n o 15) Pour le moment, en dehors des informations déjà transmises, peu d informations ont circulées. Nous sommes toutefois en mesure de dire que la commission parlementaire visant l étude du projet de loi se tiendra du 20 octobre au 13 novembre 2014, en vue d une adoption en décembre. De même, trente jours après l adoption du projet de loi, un appel aux candidatures sera lancé pour les postes de PDG et PDGA des nouveaux centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), lesquels devraient être comblés en janvier 2015 (les PDG et PDGA seront tous nommés par le ministre). Enfin, le ministre a annoncé l abolition des agences, de même que des CA de l ensemble des établissements du réseau pour le 1 er avril Mesure d optimisation pour l amélioration de la gestion du stationnement des visiteurs (P-2) du CHRDL Isabelle Bélanger, chef du Service de la sécurité et coordonnatrice des mesures d'urgences Suivant une analyse auprès d autres centres hospitaliers de la province, notre CSSS a décidé d automatiser complètement le système de paiement de son stationnement destiné aux usagers et visiteurs du CHRDL (P-2). Cette mesure s inscrit dans le plan d optimisation des ressources financières mis de l avant par l établissement afin de maximiser les services directs à la clientèle. Ainsi, de façon progressive, les heures de présence d un caissier à la guérite située à la sortie du stationnement P-2 du CHRDL seront réduites, et ce, jusqu au 1 er novembre prochain, date à compter de laquelle tous les paiements devront se faire de façon automatisée, en argent comptant ou par carte de crédit. D ores et déjà, les usagers et visiteurs du CHRDL sont invités à prendre l habitude de payer leurs frais de stationnement en utilisant l une des trois caisses automatiques situées à l intérieur du centre hospitalier aux endroits suivants : À l entrée principale, porte RC-A-12 À la sortie des polycliniques, porte SB-F-200A À la sortie de l urgence, porte SB-F-246 Il sera toujours possible de payer les frais de stationnement à la sortie du stationnement P-2 du CHRDL, mais par carte de crédit seulement. Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées. De même, ce changement n a aucun impact pour les détenteurs de cartes de stationnement prépayées. Soulignons enfin qu un soutien à distance est prévu pour les personnes qui éprouveraient des difficultés à effectuer leur paiement. L assistance d un agent de sécurité est en effet accessible en appuyant sur la touche ornée d un téléphone, qui est présente tant sur les caisses automatiques qu aux entrées/sorties extérieures du stationnement. csssnl.qc.ca Le Vent du Nord 17 octobre

10 Pour en savoir plus sur Focus AÎNÉS Chantale Tremblay, coordonnatrice SAPA Dans les prochains mois, nous vous présenterons des articles en lien notre approche Focus Aîné et liés à chacune des lettres du mot AÎNÉS. Commençons donc par la lettre «A» pour autonomie et mobilité, en vue d éviter le déclin fonctionnel dans les activités de la vie courante de nos aînés. Une personne âgée est considérée indépendante (autonome) lorsqu elle peut réaliser de façon satisfaisante l ensemble des activités à accomplir pour remplir ses obligations de la vie courante. On divise habituellement ces activités en trois types : Activités de base de la vie quotidienne (AVQ), associées aux soins personnels comme faire sa toilette, se laver, s habiller, s alimenter, se rendre aux toilettes, se déplacer, etc. Activités relatives à la vie domestique (AVD), associées aux activités telles : utiliser le téléphone, préparer les repas, prendre ses médicaments, gérer ses finances, faire le ménage, utiliser les transports, etc. Activités reliées à la vie en société, c est-à-dire recevoir sa famille, visiter des amis, aller à la bibliothèque, etc. Maintenir l autonomie lors d une hospitalisation Une bonne connaissance du statut fonctionnel habituel dans les activités de la vie courante est nécessaire pour estimer la contribution d un nouvel incident et pour viser (de façon réaliste) une récupération des capacités antérieures lors d une hospitalisation. On ne saurait trop répéter que l approche de soins doit favoriser le retour à l autonomie, mais qu il faut aussi tenter de compenser les incapacités. Or, l environnement physique est un incontournable dans cette reprise d indépendance (ex. : mains courantes et corridors dégagés, lit à la bonne hauteur pour effectuer les transferts de façon sécuritaire, proximité des toilettes, etc.). Prévenir le syndrome d immobilisation Le syndrome d immobilisation découle des conséquences de l alitement ou de la réduction des mouvements et de la mobilité. Ces symptômes sont physiques, psychiques et métaboliques. Ils résultent de la décompensation de l équilibre physiologique précaire de la personne âgée par le seul fait de l interruption ou de la diminution des activités quotidiennes habituelles. La prévention de ce syndrome doit devenir une priorité pour les soignants, car il peut causer des dommages irréversibles par son retentissement multi systémique (ex : contractures, plaies de pression, hypotension orthostatique, formation de thrombus, etc.). Prendre les trois repas au fauteuil, encourager les activités de la vie quotidienne et les transferts, et s assurer de faire marcher tous les clients hospitalisés quotidiennement sont essentiels à la prévention du syndrome d immobilisation. Référence : Fiches techniques de l Approche adaptée en milieu hospitalier. Le 10 octobre 2014 Un «Éveil à une carrière au CSSSNL» réussi! Les participantes de l activité Éveil à une carrière au CSSSNL tenue le 10 octobre dernier, en compagnie des responsables de l activité, notamment, mesdames Isabelle Ducasse, chef secteur dotation et recrutement; Johanne Corriveau, agente de gestion du personnel; Lise Beaudry-Bélair, coordonnatrice archives, accueil et admission et Audrey Lanoix, inf. BSc., conseillère intérimaire au développement et dotation du personnel en soins infirmiers. Suivez-nous! twitter.com/csssnl facebook.com/csss du Nord de Lanaudière octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

11 Bienvenue aux nouveaux externes Encore cette année, notre CSSS accueille onze jeunes étudiants en médecine dans le cadre de leur externat. Soutenus et supervisés par Dr Raymond Thibodeau, en collaboration avec plusieurs membres de notre équipe médicale et de nos équipes de soins, ces étudiants poursuivront leur formation au sein de notre établissement. C est donc avec joie que nous accueillons (premier rang) Timothé Beaudet, Dr Raymond Thibodeau, Laurent Bilodeau, Georges Zaarour et Daniel Éthier, de même que (deuxième rang) Carolane Lessard, Marilou Legris-Sylvestre, Annie Le Nguyen, Kristin Radtke, Hélène Maillé, Rosi Abitbol et Sadaf Frohar. Module Parents-enfant Un engagement remarquable! Andréanne Laliberté, chef du module Pédiatrique et Module Parentsenfant et Nathalie Caron, CAP volet soins infirmiers du continuum FEJ Depuis peu, un nouveau mode de formation continue a vu le jour au Module Parents-enfant et au service de 1 re ligne en périnatalité, Petite Enfance. Il s agit de capsules cliniques en lien avec les nouveaux bébés et leur famille. Cette nouveauté a été apportée suivant ces objectifs : Procéder à l amélioration des pratiques pour lesquelles il y a moins d exposition; Favoriser l implication des infirmières dans ces travaux d amélioration; Favoriser la collaboration médico-nursing; Favoriser le lien entre la 1 re ligne et la 2 e ligne dans une perspective de continuum; Reconnaître l investissement, l implication et l engagement de chacun. Les capsules sont animées par différentes infirmières selon le sujet. Elles sont préparées à même leur temps de travail et même sur leur temps personnel, de façon bénévole. Les capsules sont, de plus, élaborées en collaboration avec le chef de la pédiatrie, Dr Ahmad Ghais et la conseillère clinicienne en soins infirmiers, Mme Lyne Périgny. Face au travail accompli, nous tenons à féliciter mesdames Sylvie Carrier, Marie-Josée Melançon, Sophie Cousineau, Jessie Corfield, Marie-Claude Joly, Danièle Marcotte, Chantal Fournier, Linda Masse et Nancy Blais pour l intérêt qu elles portent à leur profession ainsi que pour leur implication. À Notre-Dame-des-Prairies, le 5 novembre 2014 Parlons santé et services sociaux Hélène Gaboury, Service des communications Afin de mieux faire connaître le rôle et les services offerts par le CSSS ainsi que par le comité des usagers et la commissaire locale aux plaintes et à la qualité des services et de recevoir les commentaires, suggestions et interrogations de la population, dans une optique d amélioration continue des soins et services, nous poursuivons, cet automne, nos rencontres d information. La prochaine et dernière rencontre de la saison se tiendra à Notre-Dame-des-Prairies, le mercredi 5 novembre 2014, à 19 h, à la salle communautaire, 225, boulevard Antonio-Barrette, à Notre-Dame-des-Prairies. C est donc avec grand plaisir que nous vous informons de cette prochaine rencontre et vous invitons à diffuser l information auprès de vos clientèles. csssnl.qc.ca Le Vent du Nord 17 octobre

12 Pourquoi choisir de se faire vacciner contre la grippe? France Arbour, infirmière, Service de santé et mieux-être au travail En tant que travailleurs de la santé et des services sociaux, nous avons tous de bonnes raisons de nous faire vacciner contre la grippe. L Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS), vous en suggère quelques unes : Une infirmière en néonatalité se fait vacciner contre la grippe à chaque année. Plusieurs raisons peuvent motiver sa décision : Ses enfants ont 18 mois et 3 ans; Elle a déjà eu la grippe et ne veut pas la ravoir; Ses petits patients sont à risque de complications; Elle a confiance en la vaccination. Un salubriste se fait vacciner contre la grippe depuis 5 ans. Pourquoi? Ses tâches le rendent plus vulnérable à attraper la grippe que s il travaillait dans une tour à bureau; Il est diabétique; Il désire protéger sa mère qui a 75 ans; Il peut propager le virus sans même en ressentir les symptômes. Un préposé aux bénéficiaires en centre d hébergement se fait vacciner régulièrement depuis Qu est-ce qui motive son choix? Le vaccin est gratuit et facilement disponible; Il estime que la grippe est une menace; Il veut rester au travail et ne pas surcharger ses collègues à cause de son absence; Ses clients âgés sont vulnérables, même s ils sont vaccinés. Une agente administrative se fera vacciner cette année pour la première fois. Pourquoi? Elle veut être en santé pour recevoir sa famille à Noël; Elle déteste être malade; Elle sera bénévole dans une ressource intermédiaire durant la période des fêtes; Elle a 60 ans. Un médecin se fait vacciner depuis qu il travaille dans le milieu de la santé. Qu est-ce qui motive son choix? Il redoute les complications de la grippe; Il sait que le vaccin ne donne pas la grippe; Il veut donner l exemple; Sa conjointe est asthmatique. Le vaccin contre la grippe vous protège tout en protégeant vos proches. De plus, il réduit les risques d éclosion de la grippe et ses complications pour vos patients et vos collègues. N hésitez plus! La vaccination antigrippale vous sera offerte à compter du 3 novembre Consultez les prochaines parutions du Vent du Nord pour avoir toute l information. Des biscuits qui font sourire Sophie Leblanc-Leroux, coordonnatrice aux communications, Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière Les restaurants Tim Hortons de la grande région de Joliette, à la suite de la campagne Biscuits Sourire, ont remis la somme de $ à la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière. Pour la 7 e année consécutive, cet argent servira à la clientèle pédiatrique du CSSS du Nord de Lanaudière, et ce, à travers le financement de divers projets et équipements. Merci de tout cœur à ceux qui ont participé, en très grand nombre, à la campagne Biscuits Sourire de Tim Hortons. Votre simple geste permettra à la jeune clientèle recevant des soins et services au CSSS du Nord de Lanaudière de retrouver leur sourire d enfant! octobre 2014 Le Vent du Nord csssnl.qc.ca

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Vol. 10, n o 6 27 mars 2015

Vol. 10, n o 6 27 mars 2015 Vol. 10, n o 6 27 mars 2015 Martin Beaumont, directeur général Comme vous le savez sans doute, je quitterai notre CSSS, le 31 mars prochain, pour occuper mes nouvelles fonctions { titre de président-directeur

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier

Absences : Mme Céline Leclair et M. Philip Cohen. Personne-ressource : Madame Céline Mercier PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES COLLINES, TENUE LE LUNDI, 14 DÉCEMBRE 2009 À 19H00, SALLE DE CONFÉRENCE DE L HÔPITAL MÉMORIAL

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014.

Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014. Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014. Présenté à l assemblée générale 2015-01. L année 2014 en a été une d

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation»

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» «Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» 26 et 27 avril 2007 Best Western Hôtel Universel Drummondville. Ce colloque est organisé avec l appui financier

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

L'EXERCICE DU LEADERSHIP

L'EXERCICE DU LEADERSHIP L'EXERCICE DU LEADERSHIP Enjeu 9 Édition Chargée de projet : Line Blackburn Rédaction : Line Blackburn et Stéphanie Bonaventure Édition : Guylaine Boucher Mise en page : Patricia Gaury Révision linguistique

Plus en détail

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie Cote DST-11-08 Réservé à la Direction générale Politique Titre : Politique de gestion des aires de stationnement Destinataires : Familles ou proches de résidents, employés, médecins, partenaires, bénévoles

Plus en détail

Projet de loi n o 20

Projet de loi n o 20 Loi édictant la Loi favorisant l accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée Mémoire présenté

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012

Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 Mars 2013 Par le Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal Mesures fiscales pour les personnes proches aidantes et les personnes aidées - 2012 préparé par Ruth Rose Professeure associée

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX CONCERNANT LE LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE NOVEMBRE

Plus en détail

Le travail continue! Message du président

Le travail continue! Message du président Bulletin / avril 2014 Section Télébec Message du président Le travail continue! L hiver est maintenant derrière nous et les beaux jours du printemps sont à notre porte. Enfin, diront certains. Mais, quelle

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers Cadre de référence à l intention des directrices, directeurs et des responsables des soins infirmiers 2 e édition Adopté

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs Le jeudi 5 décembre 2013 Hôtel Chéribourg, Magog-Orford (Sortie 118 de l Autoroute 10 Direction Orford) 2603, chemin du Parc Orford

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2013-2014. Adopté au conseil d administration le 10 juin 2014

Rapport annuel de gestion 2013-2014. Adopté au conseil d administration le 10 juin 2014 Rapport annuel de gestion 2013-2014 Adopté au conseil d administration le 10 juin 2014 Ce document est produit par la Direction générale du Centre de santé et de services sociaux de Maskinongé Rédaction

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

«L AVENIR DU HORS CAMPUS»

«L AVENIR DU HORS CAMPUS» ASSOCIATION DES ÉTUDIANT(E)S HORS CAMPUS UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS RIVIÈRE 4 IEME CONGRÈS 27 ET 28 OCTOBRE 2001 «L AVENIR DU HORS CAMPUS» LES PARTICIPANTS AEHCUQTR M. Claude Salvas, président Mme Micheline

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES Présences Absences Employés Marcel Paul Raymond (président), Robert Bissonnette

Plus en détail

Poursuivre l excellence en gériatrie 2013

Poursuivre l excellence en gériatrie 2013 Mercredi 18 septembre 2013 (en soirée) Programme du congrès 17 h Souper pour médecins et personnel infirmier praticien commandité par le Projet ontarien de soutien en cas de troubles du comportement (POSTC/BSO)

Plus en détail

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011

MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 1 MESURES FISCALES POUR LES PROCHES AIDANT-E-S ET LES PERSONNES AIDÉES, 2011 préparé par Ruth Rose professeure associée de sciences économiques Université du Québec à Montréal mars 2012 AVANT PROPOS Ce

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

TRADUCTION PROCÈS-VERBAL ABRÉGÉ DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TRADUCTION PROCÈS-VERBAL ABRÉGÉ DU CONSEIL D ADMINISTRATION PRÉSENCES Sont présents : TRADUCTION PROCÈS-VERBAL ABRÉGÉ DU CONSEIL D ADMINISTRATION Sylvie Bélanger JoAnne Beninger Collin Bourgeois *Cynthia Désormiers Priscille Desjardins Howard Longfellow Léo Malette

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM Comment pouvez-vous l aider? Pour vous, pour la vie L équipe de soins a identifié votre proche comme étant à risque de développer un delirium ou vous a

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION Compte rendu. Le 27 septembre 2011 à 9 h 30 Salle Reynald Fournier, Gaspé

COMITÉ DE GESTION Compte rendu. Le 27 septembre 2011 à 9 h 30 Salle Reynald Fournier, Gaspé Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles COMITÉ DE GESTION Compte rendu Le 27 septembre 2011 à 9 h 30 Salle Reynald Fournier, Gaspé PRÉSENCES : Madame Lise Bernatchez Directrice générale Madame Linda Keating

Plus en détail

L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS?

L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS? ASSOCIATION DES GESTIONNAIRES DE PARCS IMMOBILIERS CRÉER UNE EXPÉRIENCE DE SERVICE EXCEPTIONNELLE CONFÉRENCE PRÉSENTÉE PAR LOUIS FABIEN, PROFESSEUR HEC MONTREAL LE 29 SEPTEMBRE 2010 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013

L Assurance autonomie : vision de l AQDR Par l Assemblée des présidents du 28 octobre 2013 CSSS 036M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX 6 NOVEMBRE

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX D AHUNTSIC ET MONTRÉAL-NORD ET CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE SAINT-LAURENT PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ JANVIER

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU 6 SEPTEMBRE 2011

PROCÈS-VERBAL DU 6 SEPTEMBRE 2011 3587 PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE HARRICANA CONSEIL DES COMMISSAIRES PROCÈS-VERBAL DU 6 SEPTEMBRE 2011 Session ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire Harricana tenue

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

SOMMAIRE MESSAGE DU PRÉSIDENT... 3 RAPPORT DES AUDITEURS... 5 CERTIFICAT DE L ACTUAIRE... 6 ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉSUMÉ DU BILAN...

SOMMAIRE MESSAGE DU PRÉSIDENT... 3 RAPPORT DES AUDITEURS... 5 CERTIFICAT DE L ACTUAIRE... 6 ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉSUMÉ DU BILAN... RAPPORT ANNUEL 2010 FONDS D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC 740 RUE MAURICE, BUREAU 310, MONTRÉAL (QUÉBEC) H3C 1L5 TÉL. : (514) 842-4979 1-800-842-4979

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM

PROJET DE REDÉPLOIEMENT DU CUSM 1 1.1 INTRODUCTION 1.1.1 CONTEXTE Le projet de construction d un nouveau centre hospitalier est un projet qui chemine depuis un grand nombre d années déjà et dont la finalité première est de doter le Québec

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Mise à jour : juillet 2009 Version 3.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES LEVER LES BARRIÈRES POUR MIEUX TRAVAILLER EN RÉSEAU La lutte aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) est une priorité

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Un pour tous. tous pour un!

Un pour tous. tous pour un! La contribution d une communauté virtuelle d apprentissage et de pratique au développement de la pratique professionnelle des infirmières dans les groupes de médecine de famille (GMF) au Québec Un pour

Plus en détail

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 1 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

École Le Petit Prince

École Le Petit Prince École Le Petit Prince 44, rue de Juan-les-Pins, Gatineau (Québec) J8T 6H2 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Procès verbal Mercredi 9 octobre 2013, à 19 h Sont présents : André Côté Parent Katya Coulombe Parent Martine

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

Volet réceptivité des milieux aux offres de service proposées

Volet réceptivité des milieux aux offres de service proposées Volet réceptivité des milieux aux offres de service proposées 3 Céline Poissant et Caroline Richard Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation Agence de

Plus en détail

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription

Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription Inscrivez-vous au tirage ou prenez une part supplémentaire pour augmenter vos chances de gagner en remplissant le formulaire d'inscription GAGNANTS 2014 31 décembre 2014 Nicole Martel Technicienne en administration

Plus en détail

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT Guide à l intention des parents Pour vous, pour la vie Bienvenue à l unité néonatale de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Dans les prochains

Plus en détail

ÉVÉNEMENT-BÉNÉFICE 2010 PROGRAMME DE PARTENARIAT

ÉVÉNEMENT-BÉNÉFICE 2010 PROGRAMME DE PARTENARIAT ÉVÉNEMENT-BÉNÉFICE 2010 PROGRAMME DE PARTENARIAT UN COUP DE CŒUR POUR VOUS, UN COUP DE POUCE POUR ELLES! «Longtemps, elles ont erré cachées sous le voile de la misère et de la détresse. Grâce à Logis RoseVirginie

Plus en détail