LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI"

Transcription

1 LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI

2 Face à la contrefaçon de médicaments, les européens entre méfiance et ignorance Enquête happycurious pour SANOFI conduite auprès d un échantillon de 5010 Européens représentatif de la population (sexe/âge/région) du 7 au 17 avril Questionnaires auto-administrés online. Constitution de l échantillon par pays France : 1002 personnes Royaume-Uni : 1001 personnes Allemagne : 1001 personnes Italie : 1004 personnes Espagne : 1002 personnes Répartition par âge Entre 18 et 24 ans - 14 % Entre 25 et 34 ans - 16 % Entre 35 et 44 ans - 18 % Entre 45 et 54 ans - 17 % Entre 55 et 64 ans - 14 % 65 ans et plus - 20 % happycurious est un cabinet de conseil spécialisé dans l intelligence sociale. Son champs d expertise est la compréhension des transformations sociales à l appui de méthologies quantitatives et qualitatives.

3 RÉSULTATS CONSOLIDÉS EUROPE

4 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 27% à des produits électroniques 18% à des pièces détachées Autres circuits 63% 20% 72% À DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe À DES MARQUES DE VÊTEMENTS 9% 90% 51% Dans les circuits de distribution officiels EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ INFORMÉ(E) SUR UN FAUX MÉDICAMENT? LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 34% 23% 54% 9% 7% peut être dangereux 49% est certainement dangereux 47% 66% 23% 84% 3% est inoffensi f 1%

5 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS EUROPÉENS ET CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS Pour les Européens, la contrefaçon c est d abord le luxe et les marques de vêtements Dans l esprit des Européens, la contrefaçon est généralement associée à l'univers du luxe et des grandes marques de vêtements. Ils sont peu nombreux à associer ce mot à la question des médicaments (20%). Tandis qu une majorité d entre eux (66%) a déjà entendu parler de la contrefaçon de médicaments, les personnes interrogées semblent «dans le brouillard» sur la question des faux médicaments : 77% déclarent ne pas être suffisamment informés ou en situation de méconnaissance du sujet. 84% des personnes interrogées déclarent n avoir jamais vu ni identifié de faux médicament.

6 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS EUROPÉENS ET CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS Mais le sentiment de danger lié aux faux médicaments est prégnant La notion de danger autour des faux médicaments est consensuelle dans la mesure où 96% des Européens interrogés estiment que les faux médicaments peuvent être ou sont certainement dangereux. Une majorité de l échantillon (54%) s estime insuffisamment informée sur la question. Les Européens semblent finalement démunis par rapport à l appréhension du risque réel.

7 INTERNET ET MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 41% 27% 62% 21% Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement Pour gagner du temps Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays POUR PAYER MOINS CHER 18% 82% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : 22% 78% 5% 60% 55% 7% Autres raisons LES RAISONS POUR LES QUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

8 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS Exposition potentielle aux faux médicaments : Internet d abord La perception de la dangerosité se cristallise autour de l achat de médicaments en ligne puisque 90% des personnes interrogées citent Internet comme première source potentielle de diffusion de faux médicaments. Seuls 18% des Européens déclarent avoir déjà acheté des médicaments en ligne. 78% de cette sous-population a eu le sentiment d acheter en toute sécurité. En revanche 60% de ceux qui déclarent n avoir jamais acheté de médicaments en ligne ne l ont pas fait considérant qu'il y a un réel danger à le faire. 55% de l échantillon total déclare tout simplement préférer les points de vente physiques.

9 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ- VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : 19% Dans votre valise en soute à bagages 23% Je ne prends jamais l'avion 14% Autre 5% Avec vous en cabine 28% 81% VOUS EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 30% ET L'AVEZ-VOUS FAIT... 83% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 16% 48% 52% 13% 7% 8% 7% 2% En toute confiance 84% Europe Am. du Nord Am. du Sud Asie Afrique Océanie

10 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES Les voyages, deuxième circonstance d'exposition aux faux médicaments Pour rappel, 51% de l échantillon total considère que l on peut être exposé à des faux médicaments en voyageant. Les Européens sont prévoyants dans la mesure où ils sont 81% à déclarer voyager avec une trousse à pharmacie. Le voyage en avion fait l objet d une attention et d une organisation particulière et assez rationnelle : 30% répartissent leurs médicaments entre la cabine et la soute à bagage, 28% prennent leurs médicaments avec eux en cabine.

11 FOCUS SUR LA FRANCE Echantillon de 1002 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

12 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 23% 25% 83% 32% à des produits électroniques à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS À DES PRODUITS DE LUXE 2% 1% autres circuits dans les circuits de distribution officiels 95% 58% à des marques 64% EN VOYAGE de vêtements 5% SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 15% 31% 6% 4% peut être dangereux 51% est certainement dangereux 47% 54% 85% 15% 90% 1% est inoffensif 1%

13 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 35% 21% 63% 21% Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement Pour gagner du temps POUR PAYER MOINS CHER 6% 94% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 40% 60% 3% 70% 48% 5% Autres raisons VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

14 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 15% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 24% Autre 3% Avec vous en cabine 25% 85% Dans votre valise en soute 21% Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 27% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? ET L AVEZ-VOUS FAIT... 74% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 15% 38% 62% 15% Europe Am. du Nord 6% Am. du Sud 9% Asie 15% 3% Afrique Océanie En toute confiance 85%

15 FRANCE 32% des Français associent médicaments et contrefaçon et ils sont 83% à associer ce mot à l univers des marques de luxe (vs. 63% pour les Européens). La contrefaçon des médicaments semble davantage visible que dans les autres pays puisque 85% des Français interrogés estiment en avoir déjà entendu parler (vs. 66% pour l échantillon total) et 31% d entre eux se considèrent suffisamment informés (vs.23%). L achat de médicament en ligne est une pratique isolée puisque 6% des Français ont déjà acheté des médicament en ligne (vs. 18% en Europe). 70% de ceux qui ne l ont jamais fait considèrent qu il y a un réel danger à acheter des médicaments online (vs. 60% en Europe) Les Français sont plus nombreux à n avoir jamais acheté de médicaments en voyage (62% vs. 48% pour les Européens). La sensibilité des Français sur le sujet semble plus forte que dans les autres pays d Europe. S ils sont tentés par le fait de faire des économies en achetant des médicaments online, la conscience du danger est réellement présente et les freine. Enfin, si l achat dans les autres pays d Europe ne leur pose pas de problème, les Français privilégient l achat de médicaments dans leur propre pays.

16 FOCUS SUR LE ROYAUME-UNI Echantillon de 1001 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

17 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 31% 15% 52% 17% à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS à des produits électroniques à des produits de luxe 3% autres circuits dans les circuits de distribution officiels A DES MARQUES 66% DE VÊTEMENTS EN VOYAGE 10% 14% 84% 61% SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 16% 11% 7% peut être dangereux 45% est certainement dangereux 47% 50% 50% 21% 63% 82% 6% est inoffensi f 2%

18 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 48% 41% 64% 30% Pour gagner du temps Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER 15% 85% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : 34% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète 66% d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 8% 65% 45% 8% Autres raisons LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

19 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 13% Autre 6% 33% Dans votre valise en soute 23% Avec vous en cabine 34% 67% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? 77% SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 24% ET L AVEZ-VOUS FAIT... En ayant le sentiment de prendre un certain risque 13% 50% 50% 20% Europe Am. du Nord 4% Am. du Sud 13% Asie 8% 4% Afrique Océanie En toute confiance 87%

20 ROYAUME-UNI Les britanniques n associent pas spontanément contrefaçon et médicaments. Ils se situent en dessous de la moyenne européenne en ce qui concerne la sensibilité générale au sujet : 50% de la population interrogée a déjà entendu parler de contrefaçon de médicaments (vs 66% Europe). Ils sont plus nombreux que les Européens à estimer ne pas être suffisamment informés : 63% (vs 54%) et légèrement moins nombreux (92%) à considérer qu un faux médicament peut être dangereux voire très dangereux. 82% estiment n avoir jamais été exposés à des médicaments contrefaits. 15% de l échantillon britannique déclare avoir déjà acheté des médicaments en ligne (vs18% à l échelle européenne) et 65% d entre eux identifient un réel danger dans l achat de médicament en ligne. La moitié de l échantillon britannique déclare avoir déjà acheté des médicaments en voyage et 67% prennent une trousse à pharmacie pour partir en voyage (vs 81% pour la moyenne européenne). Tout en exprimant une sensibilité moindre à la contrefaçon de médicaments, les britanniques semblent en attente d en savoir davantage compte tenu du danger identifié. D autant qu ils sont davantage habitués à acheter des médicaments quand ils voyagent.

21 FOCUS SUR L ALLEMAGNE Echantillon de 1001 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

22 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 18% 13% 53% 18% à des produits électroniques à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe 2 % autres circuits À DES MARQUES DE EN VOYAGE 62% VÊTEMENTS 10% 3 % 93% 75% Dans les circuits de distribution officiels SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 20% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) POUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 20% 49% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 13% 6% peut être dangereux 50% DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT est certainement dangereux 46% est inoffensif 1% 80% 31% 81% 3%

23 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 13% 19% 85% Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER 53% 26% Pour gagner du temps 47% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 88% 10% Autres raisons 12% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 36% 67% 4% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

24 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 16% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Dans votre valise en soute 24% Je ne prends jamais l'avion 13% Autre 5% Avec vous en cabine 22% 84% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 36% ET VOUS L AVEZ FAIT... 83% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 26% 53% 47% 11% Europe Am. du Nord 4% Am. du Sud 12% Asie 8% 2% Afrique Océanie En toute confiance 74%

25 ALLEMAGNE 49% des allemands estiment ne pas être suffisamment informés, ce qui les situe légèrement en dessous de la moyenne européenne. 18% d entre eux associent médicaments et contrefaçon (vs 20%) La contrefaçon est visiblement plus présente à l esprit des allemands puisque 80% d entre eux en ont déjà entendu parlé (vs 66% pour la moyenne européenne), ils se rapprochent en cela des niveaux de sensibilité de la France. Mais ce qui distingue le plus les allemands des autres pays est l habitude de l achat en ligne puisqu une majorité d entre eux (53%) déclare avoir déjà acheté des médicaments sur Internet (vs.18% pour la moyenne européenne). 88% ont le sentiment de le faire en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale. Seuls 12% d entre eux estiment prendre un risque en agissant ainsi. En Allemagne, l'achat des médicaments sur Internet serait motivé à 85% par l'envie de payer moins cher. Les allemands sont aussi légèrement plus nombreux à avoir pour habitude voyager avec une trousse à pharmacie (84%) et sont une légère majorité (53%) à acheter des médicaments en voyage. Mais ils sont 83% à concentrer ces achats de médicaments dans la zone européenne, se situant ainsi au niveau de la moyenne européenne.

26 FOCUS SUR L ITALIE Echantillon de 1004 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

27 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ- VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 28% 20% 59% 85% à des produits électroniques à des pièces détachées 18% A DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe A DES MARQUES DE VÊTEMENTS 8% 4% 2 % autres circuits 92% 30% dans les circuits de distribution officiels EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 34% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 29% 44% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 6% 8% peut être dangereux DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 50% est certainement dangereux 47% 66% 27% 86% est inoffensif 1% 2%

28 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS 57% 29% 49% 16% QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? Pour gagner du temps Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER POUR AVOIR ACCÈS À DES MÉDICAMENTS NON DISPONIBLES DANS MON PAYS AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 8% 92% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 35% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète 65% Autres raisons d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 4% 57% 60% 6% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

29 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 91% 9% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Dans votre valise en soute 24% Je ne prends jamais l'avion 12% Autre 4% Avec vous en cabine 32% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 28% ET VOUS L AVEZ FAIT... 88% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 14% 55% 45% 13% Europe Am. du Nord 6% 5% 6% Am. du Sud Asie 0% Afrique Océanie En toute confiance 86%

30 ITALIE Les Italiens associent encore davantage la contrefaçon aux marques de vêtements (85% vs 72). Ils sont moins nombreux que la moyenne européenne à s estimer insuffisamment informés sur la contrefaçon (44 vs 54%) Ils ne sont que 30% (vs 51% en Europe) à penser que l on peut être exposé à des médicaments contrefaits quand on voyage. Ils sont en revanche 92% à penser qu'internet est le premier moyen d'exposition et de circulation des médicaments contrefaits, ce qui se situe dans la moyenne européenne. D'ailleurs seuls 8% des Italiens déclarent avoir déjà acheté des médicaments sur Internet (vs. 18% des européens). Parmi ceux qui l'ont fait, ils sont 35% à l'avoir fait en ayant le sentiment de prendre un risque (vs. 22% seulement sur la moyenne européenne). La principale motivation pour acheter des médicaments sur Internet est la possibilité d accéder à des médicaments indisponibles en Italie, et dans une moindre mesure la possibilité de payer moins cher. Les Italiens sont donc mieux informés, plus prudents dans leurs pratiques d'achat sur Internet.

31 FOCUS SUR L ESPAGNE Echantillon de 1002 personnes (50% d hommes, 50% de femmes, âgées de + de 18 ans)

32 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 36% 17% à des pièces détachées à des produits électroniques 7% 3% autres circuits 66% 12% A DES MÉDICAMENTS 81% à des produits de luxe À DES MARQUES DE VÊTEMENTS 6% dans les circuits de distribution officiels 88% 32% EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 51% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 18% 59% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 10% 8% peut être dangereux 51% DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT est certainement dangereux 46% 49% 23% 82% 2% est inoffensi f 1%

33 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 51% 25% 49% 14% Pour gagner du temps Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER POUR AVOIR ACCÈS À DES MÉDICAMENTS NON DISPONIBLES DANS MON PAYS 8% 92% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 54% 4% 46% 59% 58% 9% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

34 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ- VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 7% Autre 8% 24% Dans votre valise en soute 25% Avec vous en cabine 27% 76% Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 33% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? ET VOUS L AVEZ FAIT... 87% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 14% 63% 37% 8% Europe Am. du Nord 12% Am. du Sud 3% 3% 0% Asie Afrique Océanie En toute confiance 86%

35 ESPAGNE A l image des Italiens, les Espagnols sont plus nombreux que la moyenne européenne à associer contrefaçon et marques de vêtements (81% vs 72%) et nettement moins nombreux à lui associer les médicaments (12% vs 20%). Ils sont également moins nombreux que la moyenne européenne à avoir déjà entendu parler de la contrefaçon de médicaments (49% vs 66%). Autre similitude avec l Italie, ils ne sont que 8% à avoir déjà acheté des médicaments sur Internet. Ils sont encore plus nombreux d'ailleurs à l'avoir fait en ayant le sentiment de prendre un petit risque (46%). Les espagnols sont légèrement moins nombreux à penser à prendre leurs médicaments quand ils partent en voyage (76% vs. 81). Ils sont donc logiquement plus nombreux (63% vs. 52) à avoir acheté des médicaments à l'étranger. Si les Espagnols semblent donc avoir des comportements qui les exposent moins à la contrefaçon de médicaments, en particulier en ligne, et sont plus méfiants quant à leur dangerosité, il n en demeure pas moins les moins bien informés sur la question.

36 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS

37 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS Si la majorité des Européens a déjà entendu parlé de contrefaçon de médicaments, ce constat recouvre des fortes disparités : La France et l Allemagne se situent en tête du peloton des pays à forte sensibilité, tandis que l Espagne semble moins sensible à la question. Les Européens se retrouvent sur la question du danger de façon consensuelle : insuffisamment informés, les 5 pays concernés par l enquête s accordent sur l impression de grand risque que leur inspire ce sujet. Une méfiance naturelle s exprime vis à vis des achats de médicaments en dehors des circuits traditionnels de distribution. Les différences les plus fortes s expriment sur l usage d Internet pour les achats de médicaments : l Allemagne occupe une place à part, où l argument économique motive une pratique courante de l achat online. Le Royaume-Uni semble également plus enclin à ce type d achat tout en restant prudent, tandis que le trio latin (France, Espagne et Italie) se montre très réticent à acheter des médicaments online.

38 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS Les voyages font enfin apparaître des différences culturelles assez marquées : Entre la France et l Espagne par exemple : les Français pratiquent une forme de protectionnisme sans doute liée à leur forte culture du médicament- et achètent peu de médicaments en voyage. Les espagnols sont visiblement plus habitués à acheter des médicaments et l Amérique latine leur ouvre les portes d un marché auxquels ils ont plus facilement accès pour des raisons linguistiques évidentes. La Grande-Bretagne, la France et l Italie se concentrent sur des achats de proximité en Europe même si les Anglais pratiquent eux aussi plus volontiers un marché avec lequel ils partagent la même langue : l Amérique du Nord.

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007

ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007 ENQUETE EUROPEENNE BVA 2007 COMMENT LES EUROPEENS CONSIDERENT-ILS LA QUALITE DE LEUR LOGEMENT? Une enquête a été effectuée par l institut BVA auprès de 1 000 personnes âgées de plus de 18 ans, dans chacun

Plus en détail

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved. Les Français et l achat de produits de santé sur Internet Que pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance? Savent-ils qu ils peuvent effectuer leurs achats en ligne? Sont-ils

Plus en détail

Les Européens deux ans après le début de la crise

Les Européens deux ans après le début de la crise pour Les Européens deux ans après le début de la crise Septembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : L Humanité Echantillons Echantillon de 1010 personnes, représentatif

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens.

Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens. L actualité des études online Communiqué de presse Septembre 2006 Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens. Les internautes

Plus en détail

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013 Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France Présentation STIF 20 juin 2013 Sommaire Objectifs et Méthodologie Profil des visiteurs Modes de déplacements à Paris/Ile de France L usage

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014

Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014 Enquête Profil des passagers aériens 2013-2014 Résultats annuels cumulés Direction du Transport Aérien Rapport du 5 septembre 2014 SDE1 1411c Objectifs de l enquête La DGAC réalise depuis 2009 chaque année

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

Les Françaises et la création d entreprises

Les Françaises et la création d entreprises Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour

Plus en détail

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1

http://www.ipsos.fr/canalipsos/articles/1752.asp?rubid=0&print=1 Page 1 of 6 Les caisses «libre-service», une solution aux files d attentes? 19 décembre 2005 - La période des fêtes de fin d année, pourtant largement placée sous le signe de la consommation, peut s avérer

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

Département Opinion et Stratégies d Entreprise La perception des Français du marché et des acteurs de l immobilier 2010

Département Opinion et Stratégies d Entreprise La perception des Français du marché et des acteurs de l immobilier 2010 Département Opinion et Stratégies d Entreprise La perception des Français du marché et des acteurs de l immobilier 2010 1 Yves-Marie Cann Directeur d études au département Opinion et Stratégies d entreprise

Plus en détail

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis 6 ème vague du baromètre : graphiques des principaux résultats du baromètre 28 septembre 2012 1 En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société

Plus en détail

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Septembre 2006 Sommaire I - Introduction 3 Le contexte et

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Enquête quantitative (1ère partie) - Juin 2005 - SOMMAIRE!"#$%&'(! )! *+, -!! $./ 0 1#2'3# 4! & 5 1.1 Destinations de vacances

Plus en détail

BAROMETRE EUROPEEN sur les principaux débats de santé Résultats 2010 et évolutions observées depuis 2006. - Note de synthèse -

BAROMETRE EUROPEEN sur les principaux débats de santé Résultats 2010 et évolutions observées depuis 2006. - Note de synthèse - BAROMETRE EUROPEEN sur les principaux débats de santé Résultats 2010 et évolutions observées depuis 2006 - Note de synthèse - 1 Le Groupe Europ Assistance en partenariat avec le Cercle Santé Société a

Plus en détail

AFNIC Perception du ".fr" par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002

AFNIC Perception du .fr par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002 AFNIC Perception du ".fr" par les internautes français Rapport de synthèse du 18 juin 2002-1- Plan de la présentation Méthodologie Les internautes français et le.fr : signification, utilisation, importance

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

Les Français et l Auto-Entreprise. pour

Les Français et l Auto-Entreprise. pour Les Français et l Auto-Entreprise pour 1Méthodologie, questionnaire Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1071 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70

LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE. Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 LE BAROMETRE DE LA SANTE VISUELLE Information presse : agence Greenwich Laurence Ulsas Anne Sophie Cosqueric 01 58 05 10 70 Méthodologie Dates de terrain : du 10 au 21 mars 2010 sur la France entière.

Plus en détail

Should I stay or should I go?

Should I stay or should I go? WAVE Women And Vehicles in Europe 7ème édition du baromètre TNS Sofres Should I stay or should I go? 1 Rappel de la méthodologie Échantillon Un questionnaire adressé aux professionnels de l automobile

Plus en détail

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi»

Les effets de l expérimentation. «Cours le matin, sport l après-midi» note d. Année scolaire 2010-2011 11.31. «Cours le matin, sport l après-midi» note d informationdécembre 11.31 «Cours le matin, sport l après-midi» est un dispositif expérimental d aménagement du temps scolaire autour de la pratique sportive. Les élèves engagés dans cette expérimentation

Plus en détail

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE

Eurobaromètre Standard 78. L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Eurobaromètre Standard 78 L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPEENNE Automne 2012 RAPPORT NATIONAL BELGIQUE Ce sondage a été commandé et coordonné par la Commission européenne, Direction générale Communication

Plus en détail

L Observatoire de l accès aux soins

L Observatoire de l accès aux soins Octobre 2011 N 19743 L Observatoire de l accès aux soins Enquête auprès des Français et des professionnels de santé pour NOTE MÉTHODOLOGIQUE Étude réalisée pour : JALMA Échantillon : Mode de recueil :

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

dans la Vallée du Rhône et l Arc

dans la Vallée du Rhône et l Arc pour Enquête sur les déplacements des touristes et excursionnistes dans la Vallée du Rhône et l Arc languedocien Juillet 2006 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Damien Philippot 01 45 84 14 44 Note méthodologique

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile. Juin 2014

Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile. Juin 2014 Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile Juin 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français La culture financière des Français Présentation aux Journées de l économie - Lyon - 9 novembre 2011 Principaux résultats de l étude réalisée à la demande de l Institut pour l Education Financière du Public

Plus en détail

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv Contacts Pôle Opinion Corporate Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Pôle Opinion-Corporate (jerome.sainte-marie@csa.eu) Nicolas Fert, Chargé d études sénior au Pôle Opinion-Corporate (nicolas.fert@csa.eu)

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE»

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» VAGUE 5 Janvier 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90

Plus en détail

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour JF N 110614 Contacts IFOP : Jérôme FOURQUET Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le baromètre d des médias Résultats détaillés Juillet 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux

Plus en détail

Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition? Etude Harris Interactive pour le Mouvement pour l Equilibre Nutritionnel (MENU) Enquête réalisée du 24 au 26 juin et du 04 au

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38 BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE 2 ème édition AVRIL 2008 Contact TNS Sofres : Pôle Actualité Stratégies d Opinion Guillaume PETIT Marie-Colombe AFOTA 01 40 92 46 90 / 45 03 Contact Presse : laboite com

Plus en détail

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses

Etude sur les habitudes de voyage des Suisses Etude sur les habitudes de voyage des Suisses réalisée pour Maison de la France Avril 2009 2 Chapitre 1 : Descriptif de la recherche Objectifs de l étude 3 L étude avait pour premier objectif de fournir

Plus en détail

La crise des migrants

La crise des migrants La crise des migrants Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 septembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 septembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Hommes 54% Femmes 46% 18-24 ans 18% 25-34 ans 25% 35-44 ans 23% 45-54 ans 18% 55+ ans 16% Faible fréquence

Plus en détail

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination Issy-les-Moulineaux, le 20 juillet 2007 2 e édition de l enquête Cegos sur la diversité et la discrimination en entreprise Comment favoriser la diversité en entreprise? Réponses croisées des responsables

Plus en détail

Les Français et la vue

Les Français et la vue pour Les Français et la vue Novembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : SNOF Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

Observatoire de la confiance

Observatoire de la confiance Observatoire de la confiance Les Français au carrefour de l Europe Novembre 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Date de terrain 2 502 individus âgés de 15 ans et plus : France : 501 Allemagne

Plus en détail

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009

ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN. - Sondage de l'institut CSA - SITUATION DE SURENDETTEMENT. N 0900198 Mars 2009 ASSOCIATION CRESUS ETUDE AUPRES DE PERSONNES EN SITUATION DE SURENDETTEMENT - Sondage de l'institut CSA - N 0900198 Mars 2009 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion Tél.

Plus en détail

Nouvelles consommations, Nouvelle confiance Les Français et la consommation collaborative. jeudi 14 novembre 2013

Nouvelles consommations, Nouvelle confiance Les Français et la consommation collaborative. jeudi 14 novembre 2013 Nouvelles consommations, Nouvelle confiance Les Français et la consommation collaborative jeudi 14 novembre 2013 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1005 individus âgés de 15 ans

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE FORMATION EN QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS Le questionnaire est anonyme; n inscrivez votre nom sur aucune des pages du questionnaire ni sur la feuille-réponses. Les réponses

Plus en détail

Voyage d affaires. Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs

Voyage d affaires. Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs Voyage d affaires Après s la crise Nouvelles tendances Nouveaux voyageurs Baromètre 2010 Enquête réalisr alisée e par téléphone t du 7 mai au 28 août t 2010 Interrogation d un d échantillon de 550 personnes,

Plus en détail

Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise. Sondage ELABE Novembre 2015

Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise. Sondage ELABE Novembre 2015 Les DIRIGEANTS et la CESSION-TRANSMISSION d entreprise Sondage ELABE Novembre 2015 Fiche technique Echantillon de 402 DIRIGEANTS D ENTREPRISE (au siège) représentatif des entreprises de France de 10 à

Plus en détail

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE POIDS DU SECTEUR 16 millions de locations 200 000 voitures achetées (10% du marché) 2,5 Milliards CA 12 000 salariés 4 200 agences de location LA

Plus en détail

2010 Ipsos. Ipsos Marketing

2010 Ipsos. Ipsos Marketing Note méthodologique Échantillon de 350 individus âgés de 18 à 30 ans, Résidant en Savoie ou en Quotas en termes de sexe, âge et département Mode de recueil Interviews en mode auto-administré on-line (Panel

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009 La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires Novembre 2009 Sommaire 1. Louer un logement : une mission particulièrement difficile pour les Français 2. Des avis en revanche

Plus en détail

Les Français et le greenwashing

Les Français et le greenwashing Les Français et le greenwashing - Vague 2 - Juin 2012 1 La méthodologie 1 Note méthodologique Étude réalisée pour : WWF et L Observatoire indépendant de la publicité Échantillon : Echantillon de 1001 personnes,

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

FONDATION K D URGENCES

FONDATION K D URGENCES FONDATION K D URGENCES LES DIFFICULTES DES FAMILLES MONOPARENTALES - Sondage de l'institut CSA - N 1100500 Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

L observatoire Ifop pour Citadines La mobilité géographique en France. Petit déjeuner presse 2 février 2010

L observatoire Ifop pour Citadines La mobilité géographique en France. Petit déjeuner presse 2 février 2010 L observatoire Ifop pour Citadines La mobilité géographique en France Petit déjeuner presse 2 février 2010 1 La mobilité géographique en France Frédéric Dabi Directeur du département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

santé Les pharmaciens et les applications Baromètre exclusif

santé Les pharmaciens et les applications Baromètre exclusif Enquête Baromètre exclusif Les pharmaciens et les applications santé Après un premier volet ayant permis de décrypter votre perception des objets connectés, nous consacrons la seconde partie de notre enquête

Plus en détail

La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire

La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire Septembre 2013 Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email : jgoarant@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de

Plus en détail

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013 IMAGE DES METIERS DU TOURISME Mars 2013 AMéthodologie page 2 Méthodologie Volet Jeunes de 15 à 25 ans : Echantillon de 519 personnes, représentatif des Français âgés de 15 à 25 ans, constitué selon la

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Conférence de presse du 14 octobre 2014 Résultats de l étude quantitative Rapport du 10 octobre 2014 BJ10753 A : INFOPRO De : OpinionWay Philippe Lemagueresse/ Pascal Novais / Isabelle De Paepe OpinionWay

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

La perception de l ISR

La perception de l ISR La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête EIRIS / Ipsos Octobre 2011 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 16 au 19 sept. 2011 dans le cadre de la 2

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui,

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, Réussir ses années lycée Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, en matière d orientation, revêtent chacune leur importance. En tant qu année du passage vers l enseignement

Plus en détail

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique DECROCHAGES De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique 1 Rappel de la méthodologie Huitième édition Échantillon! 1006 individus âgés de 15

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

Usages et attitudes à l égard des nouvelles formes de distribution alimentaire en ligne

Usages et attitudes à l égard des nouvelles formes de distribution alimentaire en ligne Usages et attitudes à l égard des nouvelles formes de distribution alimentaire en ligne FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Ce rapport présente les résultats d une enquête menée par l ObSoCo. Les données présentées

Plus en détail

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises Le 16 novembre 2007 L APCE Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Emmanuel RIVIÈRE / Mathilde TOMMY-MARTIN 01 40 92 46 30 / 44 30

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation RÉSUMÉ 9 Résumé Le concept de la «demande» appliqué à l éducation La demande est rapidement devenue une partie importante du discours sur la réforme éducative dans le monde entier. C est un concept controversé.

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

La baisse du pouvoir d achat : une crise internationale

La baisse du pouvoir d achat : une crise internationale Paris, le 5 Septembre 2008 La baisse du pouvoir d achat : une crise internationale Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information internationale France

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

TRANSPORTS COLLECTIFS

TRANSPORTS COLLECTIFS TRANSPORTS COLLECTIFS Les 14 et 15 juin 2006 TILDER Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Agnès BALLE 01 40 92 44 90 agnes.balle@tns-sofres.com PTB - 48 IP 60 138 avenue Marx Dormoy 92129 Montrouge

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016.

L utilisation des technologies numériques à l école : le point de vue des élèves Résultats du sondage n=252 Janvier 2016. Introduction Ce sondage fait partie du processus consultatif et participatif du Pacte pour un Enseignement d'excellence. Il a été réalisé entre septembre 2015 et janvier 2016 à partir d'un questionnaire

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Étude auprès des membres de l ARCES

Étude auprès des membres de l ARCES Observatoire de l ARCES Étude auprès des membres de l ARCES Occurrence pour l ARCES Observatoire de l ARCES Mai 2005 Occurrence pour l'arces - Observatoire n 1 1 Sommaire Méthodologie 3 1 ère partie :

Plus en détail