LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI"

Transcription

1 LES EUROPÉENS ET LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS ENQUÊTE D OPINION HAPPYCURIOUS POUR SANOFI

2 Face à la contrefaçon de médicaments, les européens entre méfiance et ignorance Enquête happycurious pour SANOFI conduite auprès d un échantillon de 5010 Européens représentatif de la population (sexe/âge/région) du 7 au 17 avril Questionnaires auto-administrés online. Constitution de l échantillon par pays France : 1002 personnes Royaume-Uni : 1001 personnes Allemagne : 1001 personnes Italie : 1004 personnes Espagne : 1002 personnes Répartition par âge Entre 18 et 24 ans - 14 % Entre 25 et 34 ans - 16 % Entre 35 et 44 ans - 18 % Entre 45 et 54 ans - 17 % Entre 55 et 64 ans - 14 % 65 ans et plus - 20 % happycurious est un cabinet de conseil spécialisé dans l intelligence sociale. Son champs d expertise est la compréhension des transformations sociales à l appui de méthologies quantitatives et qualitatives.

3 RÉSULTATS CONSOLIDÉS EUROPE

4 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 27% à des produits électroniques 18% à des pièces détachées Autres circuits 63% 20% 72% À DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe À DES MARQUES DE VÊTEMENTS 9% 90% 51% Dans les circuits de distribution officiels EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ INFORMÉ(E) SUR UN FAUX MÉDICAMENT? LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 34% 23% 54% 9% 7% peut être dangereux 49% est certainement dangereux 47% 66% 23% 84% 3% est inoffensi f 1%

5 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS EUROPÉENS ET CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS Pour les Européens, la contrefaçon c est d abord le luxe et les marques de vêtements Dans l esprit des Européens, la contrefaçon est généralement associée à l'univers du luxe et des grandes marques de vêtements. Ils sont peu nombreux à associer ce mot à la question des médicaments (20%). Tandis qu une majorité d entre eux (66%) a déjà entendu parler de la contrefaçon de médicaments, les personnes interrogées semblent «dans le brouillard» sur la question des faux médicaments : 77% déclarent ne pas être suffisamment informés ou en situation de méconnaissance du sujet. 84% des personnes interrogées déclarent n avoir jamais vu ni identifié de faux médicament.

6 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS EUROPÉENS ET CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS Mais le sentiment de danger lié aux faux médicaments est prégnant La notion de danger autour des faux médicaments est consensuelle dans la mesure où 96% des Européens interrogés estiment que les faux médicaments peuvent être ou sont certainement dangereux. Une majorité de l échantillon (54%) s estime insuffisamment informée sur la question. Les Européens semblent finalement démunis par rapport à l appréhension du risque réel.

7 INTERNET ET MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 41% 27% 62% 21% Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement Pour gagner du temps Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays POUR PAYER MOINS CHER 18% 82% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : 22% 78% 5% 60% 55% 7% Autres raisons LES RAISONS POUR LES QUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

8 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS Exposition potentielle aux faux médicaments : Internet d abord La perception de la dangerosité se cristallise autour de l achat de médicaments en ligne puisque 90% des personnes interrogées citent Internet comme première source potentielle de diffusion de faux médicaments. Seuls 18% des Européens déclarent avoir déjà acheté des médicaments en ligne. 78% de cette sous-population a eu le sentiment d acheter en toute sécurité. En revanche 60% de ceux qui déclarent n avoir jamais acheté de médicaments en ligne ne l ont pas fait considérant qu'il y a un réel danger à le faire. 55% de l échantillon total déclare tout simplement préférer les points de vente physiques.

9 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ- VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : 19% Dans votre valise en soute à bagages 23% Je ne prends jamais l'avion 14% Autre 5% Avec vous en cabine 28% 81% VOUS EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 30% ET L'AVEZ-VOUS FAIT... 83% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 16% 48% 52% 13% 7% 8% 7% 2% En toute confiance 84% Europe Am. du Nord Am. du Sud Asie Afrique Océanie

10 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES Les voyages, deuxième circonstance d'exposition aux faux médicaments Pour rappel, 51% de l échantillon total considère que l on peut être exposé à des faux médicaments en voyageant. Les Européens sont prévoyants dans la mesure où ils sont 81% à déclarer voyager avec une trousse à pharmacie. Le voyage en avion fait l objet d une attention et d une organisation particulière et assez rationnelle : 30% répartissent leurs médicaments entre la cabine et la soute à bagage, 28% prennent leurs médicaments avec eux en cabine.

11 FOCUS SUR LA FRANCE Echantillon de 1002 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

12 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 23% 25% 83% 32% à des produits électroniques à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS À DES PRODUITS DE LUXE 2% 1% autres circuits dans les circuits de distribution officiels 95% 58% à des marques 64% EN VOYAGE de vêtements 5% SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 15% 31% 6% 4% peut être dangereux 51% est certainement dangereux 47% 54% 85% 15% 90% 1% est inoffensif 1%

13 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 35% 21% 63% 21% Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement Pour gagner du temps POUR PAYER MOINS CHER 6% 94% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 40% 60% 3% 70% 48% 5% Autres raisons VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

14 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 15% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 24% Autre 3% Avec vous en cabine 25% 85% Dans votre valise en soute 21% Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 27% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? ET L AVEZ-VOUS FAIT... 74% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 15% 38% 62% 15% Europe Am. du Nord 6% Am. du Sud 9% Asie 15% 3% Afrique Océanie En toute confiance 85%

15 FRANCE 32% des Français associent médicaments et contrefaçon et ils sont 83% à associer ce mot à l univers des marques de luxe (vs. 63% pour les Européens). La contrefaçon des médicaments semble davantage visible que dans les autres pays puisque 85% des Français interrogés estiment en avoir déjà entendu parler (vs. 66% pour l échantillon total) et 31% d entre eux se considèrent suffisamment informés (vs.23%). L achat de médicament en ligne est une pratique isolée puisque 6% des Français ont déjà acheté des médicament en ligne (vs. 18% en Europe). 70% de ceux qui ne l ont jamais fait considèrent qu il y a un réel danger à acheter des médicaments online (vs. 60% en Europe) Les Français sont plus nombreux à n avoir jamais acheté de médicaments en voyage (62% vs. 48% pour les Européens). La sensibilité des Français sur le sujet semble plus forte que dans les autres pays d Europe. S ils sont tentés par le fait de faire des économies en achetant des médicaments online, la conscience du danger est réellement présente et les freine. Enfin, si l achat dans les autres pays d Europe ne leur pose pas de problème, les Français privilégient l achat de médicaments dans leur propre pays.

16 FOCUS SUR LE ROYAUME-UNI Echantillon de 1001 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

17 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 31% 15% 52% 17% à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS à des produits électroniques à des produits de luxe 3% autres circuits dans les circuits de distribution officiels A DES MARQUES 66% DE VÊTEMENTS EN VOYAGE 10% 14% 84% 61% SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 16% 11% 7% peut être dangereux 45% est certainement dangereux 47% 50% 50% 21% 63% 82% 6% est inoffensi f 2%

18 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 48% 41% 64% 30% Pour gagner du temps Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER 15% 85% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : 34% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète 66% d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 8% 65% 45% 8% Autres raisons LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

19 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 13% Autre 6% 33% Dans votre valise en soute 23% Avec vous en cabine 34% 67% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? 77% SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 24% ET L AVEZ-VOUS FAIT... En ayant le sentiment de prendre un certain risque 13% 50% 50% 20% Europe Am. du Nord 4% Am. du Sud 13% Asie 8% 4% Afrique Océanie En toute confiance 87%

20 ROYAUME-UNI Les britanniques n associent pas spontanément contrefaçon et médicaments. Ils se situent en dessous de la moyenne européenne en ce qui concerne la sensibilité générale au sujet : 50% de la population interrogée a déjà entendu parler de contrefaçon de médicaments (vs 66% Europe). Ils sont plus nombreux que les Européens à estimer ne pas être suffisamment informés : 63% (vs 54%) et légèrement moins nombreux (92%) à considérer qu un faux médicament peut être dangereux voire très dangereux. 82% estiment n avoir jamais été exposés à des médicaments contrefaits. 15% de l échantillon britannique déclare avoir déjà acheté des médicaments en ligne (vs18% à l échelle européenne) et 65% d entre eux identifient un réel danger dans l achat de médicament en ligne. La moitié de l échantillon britannique déclare avoir déjà acheté des médicaments en voyage et 67% prennent une trousse à pharmacie pour partir en voyage (vs 81% pour la moyenne européenne). Tout en exprimant une sensibilité moindre à la contrefaçon de médicaments, les britanniques semblent en attente d en savoir davantage compte tenu du danger identifié. D autant qu ils sont davantage habitués à acheter des médicaments quand ils voyagent.

21 FOCUS SUR L ALLEMAGNE Echantillon de 1001 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

22 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 18% 13% 53% 18% à des produits électroniques à des pièces détachées À DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe 2 % autres circuits À DES MARQUES DE EN VOYAGE 62% VÊTEMENTS 10% 3 % 93% 75% Dans les circuits de distribution officiels SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 20% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) POUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 20% 49% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 13% 6% peut être dangereux 50% DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT est certainement dangereux 46% est inoffensif 1% 80% 31% 81% 3%

23 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 13% 19% 85% Pour avoir accès à des médicaments non disponibles dans mon pays Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER 53% 26% Pour gagner du temps 47% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 88% 10% Autres raisons 12% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 36% 67% 4% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

24 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 16% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Dans votre valise en soute 24% Je ne prends jamais l'avion 13% Autre 5% Avec vous en cabine 22% 84% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 36% ET VOUS L AVEZ FAIT... 83% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 26% 53% 47% 11% Europe Am. du Nord 4% Am. du Sud 12% Asie 8% 2% Afrique Océanie En toute confiance 74%

25 ALLEMAGNE 49% des allemands estiment ne pas être suffisamment informés, ce qui les situe légèrement en dessous de la moyenne européenne. 18% d entre eux associent médicaments et contrefaçon (vs 20%) La contrefaçon est visiblement plus présente à l esprit des allemands puisque 80% d entre eux en ont déjà entendu parlé (vs 66% pour la moyenne européenne), ils se rapprochent en cela des niveaux de sensibilité de la France. Mais ce qui distingue le plus les allemands des autres pays est l habitude de l achat en ligne puisqu une majorité d entre eux (53%) déclare avoir déjà acheté des médicaments sur Internet (vs.18% pour la moyenne européenne). 88% ont le sentiment de le faire en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale. Seuls 12% d entre eux estiment prendre un risque en agissant ainsi. En Allemagne, l'achat des médicaments sur Internet serait motivé à 85% par l'envie de payer moins cher. Les allemands sont aussi légèrement plus nombreux à avoir pour habitude voyager avec une trousse à pharmacie (84%) et sont une légère majorité (53%) à acheter des médicaments en voyage. Mais ils sont 83% à concentrer ces achats de médicaments dans la zone européenne, se situant ainsi au niveau de la moyenne européenne.

26 FOCUS SUR L ITALIE Echantillon de 1004 personnes (49% d hommes, 51 % de femmes, âgées de + de 18 ans)

27 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ- VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 28% 20% 59% 85% à des produits électroniques à des pièces détachées 18% A DES MÉDICAMENTS à des produits de luxe A DES MARQUES DE VÊTEMENTS 8% 4% 2 % autres circuits 92% 30% dans les circuits de distribution officiels EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 34% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 29% 44% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 6% 8% peut être dangereux DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT 50% est certainement dangereux 47% 66% 27% 86% est inoffensif 1% 2%

28 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS 57% 29% 49% 16% QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? Pour gagner du temps Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER POUR AVOIR ACCÈS À DES MÉDICAMENTS NON DISPONIBLES DANS MON PAYS AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 8% 92% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 35% de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète 65% Autres raisons d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale 4% 57% 60% 6% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet

29 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ-VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? 91% 9% QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Dans votre valise en soute 24% Je ne prends jamais l'avion 12% Autre 4% Avec vous en cabine 32% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 28% ET VOUS L AVEZ FAIT... 88% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 14% 55% 45% 13% Europe Am. du Nord 6% 5% 6% Am. du Sud Asie 0% Afrique Océanie En toute confiance 86%

30 ITALIE Les Italiens associent encore davantage la contrefaçon aux marques de vêtements (85% vs 72). Ils sont moins nombreux que la moyenne européenne à s estimer insuffisamment informés sur la contrefaçon (44 vs 54%) Ils ne sont que 30% (vs 51% en Europe) à penser que l on peut être exposé à des médicaments contrefaits quand on voyage. Ils sont en revanche 92% à penser qu'internet est le premier moyen d'exposition et de circulation des médicaments contrefaits, ce qui se situe dans la moyenne européenne. D'ailleurs seuls 8% des Italiens déclarent avoir déjà acheté des médicaments sur Internet (vs. 18% des européens). Parmi ceux qui l'ont fait, ils sont 35% à l'avoir fait en ayant le sentiment de prendre un risque (vs. 22% seulement sur la moyenne européenne). La principale motivation pour acheter des médicaments sur Internet est la possibilité d accéder à des médicaments indisponibles en Italie, et dans une moindre mesure la possibilité de payer moins cher. Les Italiens sont donc mieux informés, plus prudents dans leurs pratiques d'achat sur Internet.

31 FOCUS SUR L ESPAGNE Echantillon de 1002 personnes (50% d hommes, 50% de femmes, âgées de + de 18 ans)

32 CONNAISSANCE DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS QUAND ON VOUS DIT «CONTREFAÇON» PENSEZ-VOUS PLUTÔT SPONTANÉMENT : SELON VOUS, DANS QUELLES CIRCONSTANCES PEUT-ON ÊTRE EXPOSÉ(E) À UN MÉDICAMENT CONTREFAIT? 36% 17% à des pièces détachées à des produits électroniques 7% 3% autres circuits 66% 12% A DES MÉDICAMENTS 81% à des produits de luxe À DES MARQUES DE VÊTEMENTS 6% dans les circuits de distribution officiels 88% 32% EN VOYAGE SUR INTERNET AVEZ-VOUS DÉJÀ ENTENDU PARLER DE LA CONTREFAÇON DE MÉDICAMENTS? 51% PENSEZ-VOUS ÊTRE SUFFISAMMENT INFORMÉ(E) SUR LES MÉDICAMENTS CONTREFAITS? 18% 59% AVEZ-VOUS DÉJÀ VU/IDENTIFIÉ UN FAUX MÉDICAMENT? 10% 8% peut être dangereux 51% DIRIEZ-VOUS QU'UN FAUX MEDICAMENT est certainement dangereux 46% 49% 23% 82% 2% est inoffensi f 1%

33 INTERNET ET EXPOSITION AUX MÉDICAMENTS CONTREFAITS QUELLES RAISONS MOTIVERAIENT POUR VOUS L'ACHAT DE MÉDICAMENTS SUR INTERNET? AVEZ-VOUS DÉJÀ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET? 51% 25% 49% 14% Pour gagner du temps Pour pouvoir acheter anonymement / discrètement POUR PAYER MOINS CHER POUR AVOIR ACCÈS À DES MÉDICAMENTS NON DISPONIBLES DANS MON PAYS 8% 92% LORSQUE VOUS AVEZ ACHETÉ DES MÉDICAMENTS SUR INTERNET VOUS AVEZ EU LE SENTIMENT : LES RAISONS POUR LESQUELLES VOUS NE L AVEZ PAS FAIT 54% 4% 46% 59% 58% 9% VOUS CONSIDÉREZ QU IL Y A UN RÉEL DANGER À ACHETER CE TYPE DE PRODUITS EN LIGNE VOUS PRÉFÉREZ ACHETER VOS MÉDICAMENTS DANS UN POINT DE VENTE PHYSIQUE Vous ne saviez pas qu on pouvait acheter des médicaments sur Internet de prendre un petit risque : on ne sait jamais ce que l'on achète d'acheter en toute sécurité, exactement comme dans une pharmacie normale

34 MÉDICAMENTS CONTREFAITS ET VOYAGES QUAND VOUS PRÉPAREZ UN VOYAGE, PENSEZ- VOUS À PRENDRE UNE TROUSSE À PHARMACIE? QUAND VOUS PRENEZ L AVION, VOS MÉDICAMENTS VOYAGENT : Je ne prends jamais l'avion 7% Autre 8% 24% Dans votre valise en soute 25% Avec vous en cabine 27% 76% Certains en cabine et d autres dans votre valise en soute 33% VOUS-EST-IL DÉJÀ ARRIVÉ D ACHETER UN MÉDICAMENT EN VOYAGE? SUR QUELLE ZONE GÉOGRAPHIQUE? ET VOUS L AVEZ FAIT... 87% En ayant le sentiment de prendre un certain risque 14% 63% 37% 8% Europe Am. du Nord 12% Am. du Sud 3% 3% 0% Asie Afrique Océanie En toute confiance 86%

35 ESPAGNE A l image des Italiens, les Espagnols sont plus nombreux que la moyenne européenne à associer contrefaçon et marques de vêtements (81% vs 72%) et nettement moins nombreux à lui associer les médicaments (12% vs 20%). Ils sont également moins nombreux que la moyenne européenne à avoir déjà entendu parler de la contrefaçon de médicaments (49% vs 66%). Autre similitude avec l Italie, ils ne sont que 8% à avoir déjà acheté des médicaments sur Internet. Ils sont encore plus nombreux d'ailleurs à l'avoir fait en ayant le sentiment de prendre un petit risque (46%). Les espagnols sont légèrement moins nombreux à penser à prendre leurs médicaments quand ils partent en voyage (76% vs. 81). Ils sont donc logiquement plus nombreux (63% vs. 52) à avoir acheté des médicaments à l'étranger. Si les Espagnols semblent donc avoir des comportements qui les exposent moins à la contrefaçon de médicaments, en particulier en ligne, et sont plus méfiants quant à leur dangerosité, il n en demeure pas moins les moins bien informés sur la question.

36 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS

37 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS Si la majorité des Européens a déjà entendu parlé de contrefaçon de médicaments, ce constat recouvre des fortes disparités : La France et l Allemagne se situent en tête du peloton des pays à forte sensibilité, tandis que l Espagne semble moins sensible à la question. Les Européens se retrouvent sur la question du danger de façon consensuelle : insuffisamment informés, les 5 pays concernés par l enquête s accordent sur l impression de grand risque que leur inspire ce sujet. Une méfiance naturelle s exprime vis à vis des achats de médicaments en dehors des circuits traditionnels de distribution. Les différences les plus fortes s expriment sur l usage d Internet pour les achats de médicaments : l Allemagne occupe une place à part, où l argument économique motive une pratique courante de l achat online. Le Royaume-Uni semble également plus enclin à ce type d achat tout en restant prudent, tandis que le trio latin (France, Espagne et Italie) se montre très réticent à acheter des médicaments online.

38 CONCLUSIONS ET ENSEIGNEMENTS Les voyages font enfin apparaître des différences culturelles assez marquées : Entre la France et l Espagne par exemple : les Français pratiquent une forme de protectionnisme sans doute liée à leur forte culture du médicament- et achètent peu de médicaments en voyage. Les espagnols sont visiblement plus habitués à acheter des médicaments et l Amérique latine leur ouvre les portes d un marché auxquels ils ont plus facilement accès pour des raisons linguistiques évidentes. La Grande-Bretagne, la France et l Italie se concentrent sur des achats de proximité en Europe même si les Anglais pratiquent eux aussi plus volontiers un marché avec lequel ils partagent la même langue : l Amérique du Nord.

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE

BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE BRANCHE NATIONALE DES LOUEURS DE VÉHICULES COURTE DURÉE POIDS DU SECTEUR 16 millions de locations 200 000 voitures achetées (10% du marché) 2,5 Milliards CA 12 000 salariés 4 200 agences de location LA

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

Enquête Profil des passagers aériens 2012

Enquête Profil des passagers aériens 2012 Sous-direction des Etudes, des Statistiques et de la Prospective Enquête Profil des passagers aériens 2012 Résultats annuels cumulés Bureau Prévision, Prospective et Veille Stratégique Direction du Transport

Plus en détail

Les Français et leurs dépenses en voyage

Les Français et leurs dépenses en voyage Les Français et leurs dépenses en voyage Etude Visa Europe menée par TNS Sofres en Novembre 14 Sommaire 1 Rappel méthodologique 3 Résultats détaillés 5 3 Annexes 1 1 Rappel Méthodologique Rappel du dispositif

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Janvier 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Hommes 54% Femmes 46% 18-24 ans 18% 25-34 ans 25% 35-44 ans 23% 45-54 ans 18% 55+ ans 16% Faible fréquence

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

Enquête nationale auprès des passagers aériens

Enquête nationale auprès des passagers aériens Enquête nationale auprès des passagers aériens Conseil national de l information statistique Commission «Entreprises et stratégies de marché» Vendredi 16 avril 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Dans le monde, de plus en plus d objets sont copiés illégalement. Il est interdit d en acheter.

Dans le monde, de plus en plus d objets sont copiés illégalement. Il est interdit d en acheter. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2006 Französisch Zeit: 45 Minuten Alle Abteilungen Nom: Numéro : Total : 51p Points : Note : Contrefaçons 1 : quels sont les risques? Dans le monde, de plus en plus d objets sont

Plus en détail

Comment partager sans se sur-exposer?

Comment partager sans se sur-exposer? Comment partager sans se sur-exposer? Conférence de presse Mercredi 12 décembre 2012 Méthodologie de l enquête 1 Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1554 individus âgés de 13 ans et plus Interrogation

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

CHIFFRES CLÉ Étude quantitative sur le tourisme responsable

CHIFFRES CLÉ Étude quantitative sur le tourisme responsable CHIFFRES CLÉ Étude quantitative sur le tourisme responsable Informations générales : Les résultats présentés sont les conclusions d une étude réalisée par Dedicated Research et commandée par le Trade for

Plus en détail

Enquête Nationale des Passagers Aériens - 2010 Résultats de l enquête pour l ensemble des aéroports

Enquête Nationale des Passagers Aériens - 2010 Résultats de l enquête pour l ensemble des aéroports DGAC/DTA/SDE Sous-direction des Études, des Statistiques et de la Prospective Bureau de la Prospective et de la Veille Stratégique Décembre 2011 Direction générale de l'aviation civile Sous-direction des

Plus en détail

GUIDE À L USAGE DES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE QUI NE VOYAGENT PAS DE MANIÈRE HABITUELLE OU VOYAGENT POUR LA PREMIÈRE FOIS EN AVION

GUIDE À L USAGE DES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE QUI NE VOYAGENT PAS DE MANIÈRE HABITUELLE OU VOYAGENT POUR LA PREMIÈRE FOIS EN AVION GUIDE À L USAGE DES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE QUI NE VOYAGENT PAS DE MANIÈRE HABITUELLE OU VOYAGENT POUR LA PREMIÈRE FOIS EN AVION En tant que personne à mobilité réduite (PMR), vous devez pouvoir profiter

Plus en détail

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances 1 Présentation du groupe Maximiles «Le leader européen de la fidélisation en ligne» Naissance 1999 Nationalité France, Angleterre,

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2

Baromètre : Le bien être psychologique des salariés au travail. Septembre 2008 vague 2 Baromètre : Le bien être psychologique des au travail Septembre 2008 vague 2 Introduction 1 Le rappel du contexte Afin de favoriser, développer et promouvoir l amélioration du bien-être des personnes au

Plus en détail

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Les mondes économiques français et allemand portent-ils le même regard sur les objectifs de la transition

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable

25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Les Français et l économie 25 Novembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Lire la Société et le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Echantillon : 1

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français.

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. COMMUNIQUE DE PRESSE Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. PARIS le 19 Novembre 2009 pour diffusion immédiate L influence d Internet dans

Plus en détail

2) Combien de déplacements professionnels avez-vous fait entre juillet et décembre 2013? : - Moins de 2 : 11 % - De 3 à 4 : 68 % - Plus de 5 : 21 %

2) Combien de déplacements professionnels avez-vous fait entre juillet et décembre 2013? : - Moins de 2 : 11 % - De 3 à 4 : 68 % - Plus de 5 : 21 % Résultats commentés du baromètre Final publié 1) Voyageurs d'affaires : entre juillet et décembre 2013, vous avez : Moins voyagé qu'au 1er semestre 2013 : 17 % Autant voyagé qu'au 1er semestre 2013 : 38%

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

ÉCONOMIE DE PARTAGE ET ESPACE DE TRAVAIL

ÉCONOMIE DE PARTAGE ET ESPACE DE TRAVAIL ÉCONOMIE DE PARTAGE ET ESPACE DE TRAVAIL Le regard des salariés européens COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOVEMBRE 2015 L économie de partage boostée par le numérique est de toutes les discussions et bouscule les

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes

Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes 575BZ03, Juillet 2006 Etude sur la sécurité auprès des indépendants et des professions libérales Résultats concernant le secteur des médecins généralistes SPF Intérieur, Direction générale Politique de

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Les Français et les dangers de la contrefaçon

Les Français et les dangers de la contrefaçon Septembre 2012 PRESENTATION DES RESULTATS N 110211 Fabienne GOMANT Laure BONNEVAL UNIFAB Les Français et les dangers de la contrefaçon - L étude en détails- Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris

Plus en détail

Contexte. Sommaire. Nouvelles tendances de consommation touristique et e-tourisme... 2. Synthèse de l'étude Ardesi/BVA... 8

Contexte. Sommaire. Nouvelles tendances de consommation touristique et e-tourisme... 2. Synthèse de l'étude Ardesi/BVA... 8 Contexte Internet constitue pour les professionnels du tourisme un média important pour faire davantage connaître et donc vendre leur offre, qu ils proviennent du secteur public ou privé. Les stratégies

Plus en détail

Préparation du voyage en Espagne du 11 au 15 mars 2012. Réunion du jeudi 16 février 2012

Préparation du voyage en Espagne du 11 au 15 mars 2012. Réunion du jeudi 16 février 2012 Préparation du voyage en Espagne du 11 au 15 mars 2012 Réunion du jeudi 16 février 2012 Programme du voyage Programme du voyage Dimanche 11 mars 2012 Vol PARIS-MADRID, 07H00-09h20. Chargements des bagages

Plus en détail

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis

Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis Les soins de santé en Europe et aux Etats-Unis Résultats du baromètre 2011 et évolutions observées depuis 2006 - Synthèse 1 Introduction La Santé est un enjeu majeur pour les opinions publiques. C est

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2014 Perception du risque et comportement d investissement 3 décembre 2014 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale? Parce

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01

Plus en détail

Le Marché des Vins bio. 27 janvier 2015 Millésime Bio

Le Marché des Vins bio. 27 janvier 2015 Millésime Bio 7 e Rencontres professionnelles de la viticulture biologique Le Marché des Vins bio Elisabeth Mercier Agence BIO Panorama de la viticulture bio en France et dans le Monde 27 janvier 2015 Millésime Bio

Plus en détail

Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014

Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014 Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014 SDE1 2022c Contexte L ouverture, en 1994, des gares TGV de Roissy CDG 2 et Lyon Saint-Exupéry a sensiblement modifié l attractivité et les

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Enquête sur la complémentarité modale TGV/ Avion ********** Synthèse des résultats 2008. Roissy-Charles de Gaulle Lyon-Saint Exupéry.

Enquête sur la complémentarité modale TGV/ Avion ********** Synthèse des résultats 2008. Roissy-Charles de Gaulle Lyon-Saint Exupéry. Enquête sur la complémentarité modale TGV/ Avion ********** Synthèse des résultats 2008 Roissy-Charles de Gaulle Lyon-Saint Exupéry février 2009 Contexte L intermodalité TGV-Avion : une pratique qui se

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

L Europe des consommateurs : L introduction de la monnaie unique

L Europe des consommateurs : L introduction de la monnaie unique Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : L introduction de la monnaie unique Résumé pour la Commission européenne Direction générale XXIV Rapport INRA Août 1997 Avant tout autre considération concernant

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

American Express Business Travel enquête sur les préférences des voyageurs d affaires

American Express Business Travel enquête sur les préférences des voyageurs d affaires 1 American Express Business Travel enquête sur les préférences des voyageurs d affaires Paris, le 28 février 2008 Malgré la montée des préoccupations environnementales et le progrès des technologies de

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON?

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Une étude pour TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Novembre 2013 Descriptif de l'étude Objectifs : Connaître le degré d'adoption de la tablette en entreprise. Savoir à quelles applications ces nouveaux

Plus en détail

Commission AILLERET : A propos de la stratégie colis/express.

Commission AILLERET : A propos de la stratégie colis/express. Commission AILLERET : A propos de la stratégie colis/express. La mondialisation des échanges, le développement du e.commerce, l interdépendance des économies, les délocalisations des centres de production,

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Le tourisme responsable en 2008

Le tourisme responsable en 2008 Le tourisme responsable en 2008 Avril 2008 Contact TNS Sofres : Département Sésame Catherine Sabatier / Thibault Martinerie 01-40-92-27-62 / 47-36 Catherine.sabatier@tns-sofres.com / Thibault.martinerie@tns-sofres.com

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Synthèse du Baromètre 2015 BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises Reflet d une société en mutation Le projet de loi pour la croissance et l activité du Ministre

Plus en détail

BILLET D AVION. Petit guide pour éviter les mauvaises surprises

BILLET D AVION. Petit guide pour éviter les mauvaises surprises BILLET D AVION Petit guide pour éviter les mauvaises surprises Vous avez choisi de partir avec WEP. Il est fort probable que vous devrez voyager en avion. Pour la plupart des programmes proposés par WEP

Plus en détail

Les Français et la vue

Les Français et la vue pour Les Français et la vue Novembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : SNOF Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

Les Français et leur santé pendant les vacances

Les Français et leur santé pendant les vacances Juillet 2013 N 111201 UPSA Contact : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Les Français et leur santé pendant les vacances La méthodologie Etude réalisée pour : Echantillon : Echantillon

Plus en détail

PNTS. MetLife SONDAGE LOI HAMON

PNTS. MetLife SONDAGE LOI HAMON 1 PNTS MetLife SONDAGE LOI HAMON Etude MetLife : Notoriété de la loi Hamon Sondage réalisé par la société d étude Toluna pour MetLife sur un échantillon de 1000 personnes du 6 au 9 octobre 2014 Synthèse

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA. 2013 : 7 ème vague du baromètre Principaux enseignements En octobre 2006,, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut

Plus en détail

Les Français et la concurrence

Les Français et la concurrence Les Français et la concurrence Principaux enseignements Contacts TNS Sofres Aurélie BOUILLOT 01 40 92 35 73 Aurelie.bouillot@tns-sofres.com Simon LOUSSOUARN 01 40 92 27 60 Simon.loussouarn@tns-sofres.com

Plus en détail

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé

Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Baromètre de confiance à l égard des professionnels de santé Sondage Viavoice pour le Groupe Pasteur Mutualité VIAVOICE «Mieux comprendre l opinion pour agir» Études et conseil en opinions 9 rue Huysmans

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Le Baromètre des Vacances des Européens

Le Baromètre des Vacances des Européens Le Baromètre des Vacances des Européens 11 ème édition Présentation des résultats 17 Mai 2011 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON : Tél : 01.41.98.92.15 / Email : fabienne.simon@ipsos.com Austragésila

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

Le Baromètre des Vacances des Européens

Le Baromètre des Vacances des Européens Le Baromètre des Vacances des Européens 11 ème édition Présentation des résultats 17 Mai 2011 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON : Tél : 01.41.98.92.15 / E-mail : fabienne.simon@ipsos.com Austragésila

Plus en détail

TrustThisProduct - service en ligne de marketing international dédié aux producteurs du monde entier.

TrustThisProduct - service en ligne de marketing international dédié aux producteurs du monde entier. TrustThisProduct - service en ligne de marketing international dédié aux producteurs du monde entier. Le service TrustThisProduct offre de nombreux avantages! Vous pouvez notamment : - enregistrer et modifier

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE RAPPORT REDIGE PAR INRA (EUROPE) EUROPEAN COORDINATION OFFICE S.A. POUR La Direction Générale Emploi et Affaires sociales Sécurité sociale et intégration sociale Recherche

Plus en détail

Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015

Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015 Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015 1 Résultat du questionnaire Un questinnaire en ligne a été réalisé par l Organiation des Suisses de l étranger (OSE) du 5 au

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet?

Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet? Etude auprès des dentistes Quelles difficultés rencontrent-ils dans la gestion de leur cabinet? OpinionWay pour American Express - Etude dentistes page 1 Méthodologie et échantillon Mode de recueil Online

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Université à l étranger: University of Malta Semestre/Année de séjour : 6eme semestre Domaine d études : Lettres Modernes QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT L accueil : Quelle impression avez-vous eu à votre

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

La formation professionnelle en Europe

La formation professionnelle en Europe Baromètre de l Observatoire Cegos La formation professionnelle en Europe + Focus sur la réforme en France 23 juin 2015 Méthodologie L'Observatoire Cegos a conduit cette étude entre les mois d avril et

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 Constat issu de la 17 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences de profils et de comportement

Plus en détail

L honnêteté des Canadiens Rapport

L honnêteté des Canadiens Rapport L honnêteté des Canadiens Rapport 507, place d Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Télec. : 514-987-1960 www.legermarketing.com Table des matières 1. Constats de l étude...3

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme)

La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe. Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) La satisfaction à l égard des gares et des trains, en France et en Europe Julien Damon Professeur associé à Sciences Po (Master Urbanisme) Une multitude de sondages ponctuels et d études mesure les niveaux

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes

Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Baromètre On-Off-Mobile de PagesJaunes Étude barométrique sur la communication multicanal auprès des décideurs et des consommateurs Vague 2 Mars 2009 TNS Sofres 138, Avenue Marx Dormoy 92129 Montrouge

Plus en détail