L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL"

Transcription

1 L ORGANISATION DE L APPAREIL RESPIRATOIRE

2 a-presentation -Présence de 2 poumons(droit et gauche) posés sur le diaphragme: -poumon droit divisé en 3 lobes( supérieur, moyen et inferieur) -poumon gauche divisé en 2 lobes(supérieur et inférieur) et une cavité réservé a l emplacement du cœur. Les lobes sont séparés entre elle par des scissures.

3 b-voies AERIENNES Les voies aériennes sont des canalisations menant l air de l atmosphère jusqu aux alvéoles qui eux sont le siège exclusif des échanges gazeux entre l air et le sang.

4 b-voies AERIENNES Ramifications des voies aériennes PORTION CONDUCTRICE: Ne contient pas d alvéoles donc ne participe pas aux échanges gazeux dans le sang. PORTION RESPIRATOIRE Donc eux participent aux échanges gazeux

5 c-alveoles,site DES ECHANGES GAZEUX RELATIONS ENTRE LES VAISSEAUX SAN- GUINS ET LES VOIES AERIENNES: Les vaisseaux sanguins qui irriguent le poumon accompagnent en général les voies aériennes et subissent aussi de nombreuse ramifications. Le plus petits de ces vaisseaux se divisent en réseaux de capillaires qui irriguent richement les alvéoles.

6 c-alveoles,site DES ECHANGES GAZEUX

7 d-relations ENTRE LES POUMONS/CAVITE THORACIQUE

8 PRESSION PULMONAIRE Liquide intrapleural :lubrifie la surface externe des poumons La cavité thoracique et le diaphragme font fixé la couche externe de la «plèvre pariétale» et vont donc la compacter pour lui donner une forme de sorte a envelopper les poumons.

9 La mécanique ventilatoire

10 1.Les pressions pulmonaires Importance des relations entre les pressions atmosphérique, intra- Importance des relations entre les pressions atmosphérique, intrapleurale et intra-alvéolaire en mécanique respiratoire.

11 pression atmosphérique La pression exercé par le poids de l air atmosphérique sur un objet est capable de faire monter une colonne de mercure à une hauteur de 760 mm du niveau de la mer.

12 Les poumons et la cage thoracique sont étroitement accolés sous l'action de la pression transmurale. La pression intraalvéolaire de 760mmHg tend à gonfler le poumon tandis que la pression intrapleurale de 756mmHg tend à la comprimer. La différence de pression transmurale résultante de -4mmHg en poussant vers l'extérieur sur les poumons les distend jusqu'à ce qu'ils remplissent la cage thoracique.

13 pneumothorax Pneumothorax, perforation de la paroi thoracique (par plaie pénétrante ou fracture de côte). De l'air pénètre dans la plèvre où la pression est inférieur à la pression barométrique. Résultats : suppression de la différence de pression provocant ainsi l'affaissement du poumon. Pneumothorax à admission intermittente: c'est une complication grave qui, si elle n'est pas soignée peut etre mortelle. Cela survient dans 2 ou 3% des cas. L'air qui rentre dans la cavité pleurale à l'inspiration ne peut plus en sortir à l'expiration, habituellement sur un mécanisme de valve anti-retour. La pression augmente dans la plèvre comprimant le poumon (détresse respiratoire) et le coeur (détresse cardio-vasculaire).

14 2.La respiration Les variations cycliques de la pression alvéolaire, conséquence indirecte de l'activité des muscles respiratoires, causant l'écoulement de l'air entrant dans les poumons et en sortant

15 Inspiration

16 expiration

17 Modifications du volume pulmonaire et de la pression Pendant l'inspiration, la pression intra-alvéolaire est inférieure à Patm: écoulement d'air vers alvéoles. Pendant expiration, Palv est supérieur à Patm: écoulement d'air vers atm. À la fin de l'inspiration et de l'expiration, Palv =Patm: pas d'écoulement d'air. Durant tout le cycle ventilatoire, la pression intrapleurale est inférieur à Patm. Il y a donc en permanence une différence de pression transmurale qui tend à distendre le poumon, même pendant l expiration.

18 3.Les volumes pulmonaires normalement les poumons contiennent environ 2 à 2,5 l d'air pendant un cycle respiratoire mais peuvent étre remplis jusqu'à 5,5 l ou plus et être vidés jusqu'à environ 1l. Un spiromètre est une cloche remplie d'air baignant dans un enceinte remplie d'eau. Cette cloche est reliée au patient au travers d'un embout buccal, le patient respire (ses narines sont bouchées). Quand le patient respire, on observe une montée (à l'expiration) et une descente ( à l'inspiration) de la cloche.la plume relié à la cloche par un fil inextensible passant sur une poulie, monte quand la cloche baisse à l'inspiration et descend quand elle monte à l'expiration. L'enregistrement est appelé SPIROGRAMME. -volume courant(vt), volume d'air entrant dans les poumons et en sortant au cours du cycle ventilatoire: 500ml au repos. -volume de réserve expiratoire(vre),volume maximal d'air chassé au cours d'une respiration maximal active par rapport à une respiration de repos:1l -même après une expiration active maximale, il reste environ 1l d'air c'est le volume résiduel. -le volume de réserve inspiratoire, volume d'air qui peut être inspiré en plus du volume de repos, il atteint 3l. -la capacité inspiratoire: volume maximal d'air inspiré : 3,5l VC+VRI -capacité résiduelle fonctionnelle: volume des poumons à la fin d'une expiration normal passive 2,2l VR+VRE. -capacité vitale: volume maximal d'air mobilisable, VRI+VT+VRE ou CI+VRE: 4,5l -capacité pulmonaire totale: volume maximal d'air contenu dans les poumons VR+CV, en moyenne 5,7l.

19 4.La ventilation alvéolaire la ventilation alvéolaire est plus petite que la ventilation pulmonaire en raison de l'espace. La ventilation pulmonaire ou ventilation par minute, qui est le volume d'air inspiré et expiré en une minute, varie selon deux facteurs le changement de volume et la fréquence respiratoire qui, est en moyenne, au repos, de 12 par minute. Ventilation pulmonaire (ml/min) =volume courant(ml) X fréquence respiratoire(cycles/min)

20 Afin d'augmenter la ventilation, il est en règle générale plus avantageux d'augmenter plus le volume courant que la fréquence respiratoire, ceci en raison de l'existence de l'espace mort.

21 Pour pouvoir déterminer la ventilation alvéolaire, il faut tenir compte de l'espace mort anatomique. Ventilation alvéolaire= (volume courant volume de l'espace mort respiratoire) x fréquence respiratoire pour des valeurs de repos normales: ventilation alvéolaire (ml/min)= ( )x 12= 4200 ml/min ml cycles/min Donc au repos, la ventilation alvéolaire est de 4200ml/min quand la ventilation pulmonaire est 6000ml/min.

22 Les échanges gazeux dans les alvéoles et les tissus

23 Pressions partielles des gaz : Loi de Dalton : dans un mélange de gaz, la pression exercée par chaque gaz est indépendante de la pression exercée par les autres gaz. Pression totale Somme des pressions individuelles = Pressions partielles La pression atmosphérique ou barométrique, représente la somme des pressions partielles de l azote (79%), de l oxygène (21%), de gaz carbonique La diffusion nette d un gaz s effectue d une zone de pression partielle élevée vers une zone de pression partielle basse.

24 Les valeurs normales des gaz alvéolaires correspondent à : -une PO 2 de 105 mmhg 2 -une PCO 2 de 40 mmhg (azote gaz inerte du point de vue biologique) Dans l air inspiré 160 mmhg et 0,3 mmhg : PO 2 alvéolaire est plus faible que la PO 2 atmosphérique parce qu une partie de l O 2 pénètre dans les capillaires

25 Effets de diverses conditions sur les pressions alvéolaires Conditions PO 2 alvéolaire Respirer de l air ayant une PO 2 faible Augmenter la ventilation alvéolaire sans modification du métabolisme Diminuer la ventilation alvéolaire sans modification du métabolisme Augmenter le métabolisme sans modification de la ventilation alvéolaire Augmentations proportionnelles du métabolisme et de la ventilation alvéolaire Diminution Augmentation Diminution Diminution (consomation de l'02) Aucune modification

26 Effets d une augmentation ou d une diminution de la ventilation alvéolaire sur les pressions partielles Hypoventilation: Diminution de la ventilation alvéolaire qui devient insufisante pour l'élimination du C02 produit par le metabolisme Il y a augmentation de la PC02 dans les alveoles Hyperventilation: Augmentation de la ventillation alvéolaire qui devient excessive par rapport au besoin d'elimination du C02 produit par le métabolisme Il y a diminution de la PC02 dans les alvéoles La PO 2 s approche de zéro quand la ventilation alvéolaire est d environ 1 l/min. A ce point tout l oxygène qui pénètre dans les alvéoles passe dans le sang et il ne reste presque plus d oxygène dans les alvéoles

27 Pressions gazeuses normales dans le sang systémique Veineuse Artérielle Alvéolaire PO 2 40 mmhg 100 mmhg 105 mmhg PCO 2 46 mmhg 40 mmhg 40 mmhg Les différences de pressions partielles de l oxygène et du gaz carbonique de part et d autre de la membrane alvéolo-capillaire ont pour conséquence la diffusion nette de l oxygène et du gaz carbonique La diffusion nette de ces gaz cesse quand les pressions partielles dans les capillaires sont pratiquement égales à celles dans les alvéoles

28 Les érythrocytes contiennent une protéine, l hémoglobine qui lie l oxygène absorbé dans les poumons Chaque molécule d hémoglobine se compose de 4 sous-unités liées les unes aux autres O 2 Chaque sous-unité constitue un groupe moléculaire qui porte le nom d hème N-Globine Une seule molécule d hémoglobine peut lier 4 molécules d oxygène

29 Résumé :

30 La chaîne polypeptidique existe sous deux formes: La désoxyhémoglobine (Hb) et l oxyhémoglobine (HbO 2 ) La fraction des molécules d hémoglobine sous forme d oxyhémoglobine porte le nom de pourcentage de saturation de l hémoglobine Effet de la Po 2 sur la saturation de l hémoglobine Courbe de dissociation de l hémoglobine Le dégré de liaison de l o 2 à l hémoglobine augmente rapidement de 10 mmhg à 60 mmhg, de sorte qu à une Po 2 de 6O mmhg, 90% de la totalité de l hémoglobine est lié à l o 2.

31 Pour une Po 2 donnée, divers facteurs peuvent influencer le degré de saturation de l hémoglobine : Une élévation de la température diminue l affinité de l hémoglobine pour l oxygène en modifiant sa conformation moléculaire Les ions H + se lient à la désoxyhémoglobine : rôle tampon

32

33

34 La régulation de la respiration: La respiration est un mécanisme autonome et rythmé contrôlé par deux régulations: 1- Régulation nerveuse 2- Régulation chimique

35 1-Régulation nerveuse: Il y a plusieurs centres de contrôle: Le centre bulbaire: situé dans le bulbe rachidien et constitué de deux groupes de neurones. Le groupe respiratoire dorsale : Neurones inspiratoires Le groupe respiratoire ventrale: Neurones expiratoires et inspiratoires Le centre pneumotaxique et apneustique: situé dans la protubérance.il contrôle le centre bulbaire.

36 A- Le centre bulbaire L inspiration est un phénomène actif résultant de la décharge d influx nerveux provenant du groupe respiratoire dorsal du bulbe rachidien. L expiration est un phénomène passif résultant de la diminution voir l arrét de l envoie de ces influx nerveux inspiratoire. Le groupe respiratoire dorsale est responsable du rythme de la respiration. Tandis que le groupe respiratoire ventrale ne rentre en jeu quand cas d expiration active

37 B- Le centre pneumotaxique et apneustique: Le centre pneumotaxique: envoie des influx nerveux au groupe respiratoire dorsal ce qui inactive les neurones inspiratoire et donc limite la durée de l inspiration. Le centre apneustique: envoie des influx nerveux au groupe respiratoire dorsal pour s opposé a l extinction des neurones inspiratoire et renforçant ainsi la commande respiratoire. Le centre pneumotaxique est dominant par rapport au centre apneustique.

38 2-Régulation chimique: Il y a 3 facteurs principaux impliqués dans le contrôle de la respiration: La baisse de la Po2 artérielle L augmentation de la PCo2 artérielle L augmentation de la concentration en ions H+,non attribué à des L augmentation de la concentration en ions H+,non attribué à des variation de gaz carbonique

39 A- la baisse de la Po2 artérielle La variation de la Po2 artérielle surveillé par les chémorécepteurs périphériques. Si Po2 artérielle < 60 mmhg chémorécepteurs périphériques sont stimulés. Les chémorécepteurs périphériques envoie des influx nerveux aux neurones inspiratoires du bulbe. Ce qui entraine une augmentation réflexe de la ventilation.

40 B- l augmentation de la PCo2 artérielle Ce sont les chémorécepteurs centraux qui font le lien entre la variation de la PCo2 artérielle et les ajustement compensatoire de la ventilation Ils ne surveille pas la PCo2 artérielle mais la concentration en ions H+ dans le liquide extracellulaire (LEC) cérébrale. Cette formation d ion vient de la combinaison du Co2 et de H2O: Co2 + H2O H+ + HCo3 - Ce qui entraine une augmentation de H+ dans LEC cérébrale stimule Les chémorécepteurs centraux stimule Les neurones inspiratoires Augmentation de la ventilation

41 B- l augmentation de la concentration artérielle en ions H+ non attribué à des variations de gaz carbonique. Augmentation de la concentration en H+ artérielle. stimule Les chémorécepteurs périphériques stimule Les neurones inspiratoires bulbaires stimule Les neurones innervant le diaphragme et les muscles intercostaux AUGMENTE LA VENTILATION

42

43

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

L APPAREIL VENTILATOIRE

L APPAREIL VENTILATOIRE L APPAREIL VENTILATOIRE SOMMAIRE I) Les voies aériennes a supérieures II) III) IV) V) La m Les voies aériennes a inférieures Les alvéoles pulmonaires Les poumons La mécanique ventilatoire L appareil ventilatoire

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 5 : Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale TP1 : Le système cardio-vasculaire et respiratoire FONTAINE Lionel RADONDY Yoan Groupe :

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L EQUILIBRE ACIDE-BASE Question 1 :l état acido-basique A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L C) La

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire La fonction respiratoire Introduction Fonction vitale : Au-delà de 3 min = atteintes graves Après 5 min = très altérés On parle de 3 phénomènes : Ventilation : respiration visible, échanges aériens intérieur

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan

Introduction. VO 2 max I. Adaptation globale. Fonctions. Plan Adaptations CardioVasculaire et Ventilatoire à L Exercice Musculaire Helmi BEN SAAD (MD, PhD) helmibensaad@rnstn Introduction Adaptation? Problème (1/2 intérieur, environnement) Réponses Physiologique

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Évaluation de la fonction respiratoire

Évaluation de la fonction respiratoire AFM - L. Audinet AFM / R. Bourguet AFM - L. Audinet Évaluation de la fonction respiratoire dans les maladies neuromusculaires FÉVRIER 2009 Les maladies neuromusculaires se caractérisent par le développement

Plus en détail

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES

Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Chapitre 1. MILIEU INTERIEUR ET FLUX DE LIQUIDES Exercice A :Une faible absorption des acides aminés (anorexie, dénutrition, problème métabolique etc.) ne permet pas à l organisme de renouveler et de conserver

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

ENTRAINEMENT ET PREPARATION PHYSIQUE. Thierry GUITOT

ENTRAINEMENT ET PREPARATION PHYSIQUE. Thierry GUITOT ENTRAINEMENT ET PREPARATION PHYSIQUE Thierry GUITOT Qu est ce que l ATP? A dénosine T ri P hosphate Pour qu un muscle se contracte, il faut un composé à haut potentiel énergétique. ATP ADP +P (énergie)

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 6 : La régulation nerveuse de la pression artérielle. Thème : Corps humain, sport et santé Chapitre : La régulation nerveuse de la pression artérielle. - La notion de pression artérielle : La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5

APPAREIL RESPIRATOIRE. Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Vie végétativev APPAREIL RESPIRATOIRE Département d anatomie Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 APPAREIL RESPIRATOIRE Voies de conduction aérienne: supérieures : Fosses nasales - Olfaction

Plus en détail

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes

Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Sciences La respiration Objectifs : Le système respiratoire fonction principale et fonctions annexes Supports : Démarche : Documents-élève, logiciel "Pulmo", maquette de poumon, vidéo cordes vocales (

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique

Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Thème 3 : Corps humain et santé : l'exercice physique Chapitre 1 : Des modifications Introduction physiologiques à l'effort Au cours d'un effort physique, on observe des manifestations de cet effort chez

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIOLOGIE

NOTIONS DE PHYSIOLOGIE NOTIONS DE PHYSIOLOGIE TABLE DES MATIÈRES 1 L OREILLE ET LE SYSTÈME O.R.L. (OTO-RHINO-LARYNGO-LOGIQUE)...2 1.1 DESCRIPTION...2 1.2 FONCTIONNEMENT...4 2 LA RESPIRATION...5 2.1 L APPAREIL VENTILATOIRE...6

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description Spirométrie De quoi s agitil? La spirométrie est un examen indolore, très reproductible et fort simple qui reste le principal test de fonction respiratoire. C est un outil essentiel du suivi de la mucoviscidose

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique.

Thème 2 : Corps humain, sport et santé. Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Thème 2 : Corps humain, sport et santé Chapitre 5 : Les réponses de l organisme à un effort physique. Lors d'un effort physique, le fonctionnement de l'organisme est modifié. Essoufflements, palpitations,

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Centre de tests www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Un centre de tests compétent En étroite collaboration, le centre de fitness CTS et la Physio Balance vous propose

Plus en détail

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES Surveillance technique du respirateur Surveillance clinique et biologique du patient Surveillance de la jonction machine / patient Autres éléments de

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIOLOGIE

NOTIONS DE PHYSIOLOGIE NOTIONS DE PHYSIOLOGIE 1. L appareil circulatoire La circulation sanguine joue plusieurs rôles essentiels : o Transport de l oxygène (O2) et du dioxyde de carbone (CO2) o Transport des éléments nutritifs

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE 14.10.08 Mme Payan Soins infirmiers II LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE I)La fréquence respiratoire A)Définition de la respiration B)Rappels anatomo physiologiques C)Mesure de

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43.

Table des matières. Avant-propos... ix Chapitre 1 Hydrostatique... 1. Chapitre 2 Résistance des matériaux... 31. Chapitre 3 Hydrodynamique... 43. Avant-propos....................................................................................................... ix Chapitre 1 Hydrostatique.........................................................................

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

Développement de l enfantl croissance et maturation

Développement de l enfantl croissance et maturation Psychopédagogie des APS Développement de l enfantl croissance et maturation Introduction Pour optimiser l enseignement de l EPS aux enfants et adolescents, il est nécessaire d avoir quelques connaissances

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

Oxygénothérapie. à l usage des. secouristes

Oxygénothérapie. à l usage des. secouristes Oxygénothérapie à l usage des secouristes - Septembre 2003-2 ème Edition Vincent Elmer-Haerrig, Infirmier DE Sommaire Introduction 2 Aspects légaux de l oxygénothérapie en France 3 Anatomie et physiologie

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Sujet : N 1. Les échanges gazeux et la prise en charge des gaz respiratoires par le sang

Sujet : N 1. Les échanges gazeux et la prise en charge des gaz respiratoires par le sang SESSION 2007 CA PLP externe CAFEP Section: BIOTECHNOLOGIES Option: SANTE ENVIRONNEMENT EXPOSE DE BIOLOGIE HUMAINE Sujet : N 1 Les échanges gazeux et la prise en charge des gaz respiratoires par le sang

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3

DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Sciences expérimentales et technologie au cycle 3 LE CORPS HUMAIN ET L EDUCATION A LA SANTE RESPIRATION ET CIRCULATION Année scolaire 2001-2002 1 LES PROGRAMMES

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

Technique d'auscultation pulmonaire Dernière mise à jour : 2010-4-14 - Dernière personnalisation : 2014-3-20. Cadre de référence.

Technique d'auscultation pulmonaire Dernière mise à jour : 2010-4-14 - Dernière personnalisation : 2014-3-20. Cadre de référence. Technique d'auscultation pulmonaire Dernière mise à jour : 2010-4-14 - Dernière personnalisation : 2014-3-20 Personnalisée par Centre hospitalier de l'université de Montréal (CHUM) Dans notre établissement,

Plus en détail

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la Emphysèmes Excès d air Emphysème et dyspnée. Définition: État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la bronchiole terminale, accompagnée d une destruction des cloisons

Plus en détail

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée)

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) 1 1. Introduction 2. Surveillance de la respiration 2.1. Définition 2.2. Observation 2.2.1. Quand? 2.2.2. Quoi? 2.3. Modifications

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

CHIRURGIE DE L EMPHYSL

CHIRURGIE DE L EMPHYSL CHIRURGIE DE L EMPHYSL EMPHYSÈMEME Bulle géante g sur «poumon sain» bullectomie Emphysème me bulleux compressif résection-capitonnagescapitonnages Emphysème me non bulleux distendu réduction de volume

Plus en détail

Biologie et physiopathologie humaine

Biologie et physiopathologie humaine Biologie et physiopathologie humaine Session Juin 2011 - Corrigé Un sujet étonnant (une bonne partie du sujet porte sur la partie 5 «Respiration» comme en 2009) mais qui ne présente finalement pas de difficultés

Plus en détail

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort un certain nombre

Plus en détail

Aide aux devoirs Les AVC

Aide aux devoirs Les AVC Le cerveau et les AVC Le cerveau est l organe le plus complexe de votre corps. Il commande tout ce que vous faites, pensez, ressentez et dites! Il possède plus de 100 milliards de cellules nerveuses spéciales

Plus en détail

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Dr Jean Charles BONNEAU ANGERS pollinarium 1 Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Qu est que la pollinose, son impact sur la santé & la société?

Plus en détail

Lecture préparatoire du cours de DEA

Lecture préparatoire du cours de DEA www.activecanadian.com ACTIVE Lecture préparatoire du cours de DEA Active Canadian vous souhaite la bienvenue à la formation de gestion d urgence des arrêts cardiaque. Pendant ce cours vous allez pratiquer

Plus en détail

Stellar 100 Stellar 150

Stellar 100 Stellar 150 Stellar 100 Stellar 150 Ventilateur invasif et non invasif Guide de gestion des données Français Le tableau suivant indique où vous pouvez visualiser les données de la Stellar. Les données affichées dans

Plus en détail

Complejo Las Musas - Salta 271 - www.complejolasmusas.com.ar - info@complejolasmusas.com.ar

Complejo Las Musas - Salta 271 - www.complejolasmusas.com.ar - info@complejolasmusas.com.ar Curiosités de la SPA Douche écossaise La douche écossaise est d'utiliser l'eau comme agent thérapeutique, résultant d'une hydrothérapie. Le massage est causée par une combinaison d'un flux vertical de

Plus en détail

INITIATION À L APNÉE

INITIATION À L APNÉE F I C H E P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R FICHE N INITIATION À L APNÉE «Apprendre à respirer et à se relaxer ( ) est le meilleur moyen de se préparer à retenir le

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Stellar 100 Stellar 150

Stellar 100 Stellar 150 Stellar 100 Stellar 150 Ventilateur invasif et non invasif Guide de gestion des données Français Le tableau suivant indique où vous pouvez visualiser les données de la Stellar. Les données affichées dans

Plus en détail

LE METABOLISME AEROBIE. {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME AEROBIE...3. 1.1. Méthode directe...

LE METABOLISME AEROBIE. {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME AEROBIE...3. 1.1. Méthode directe... LE METABOLISME AEROBIE Le 24 Octobre 1998 {Licence STAPS 98-99. C1-M2. Cours de François COTTIN} 1. LE METABOLISME AEROBIE...3 1.1. Méthode directe... 3 1.1.1. Les équivalents énergétiques...3 1.1.2. Quotient

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Les barotraumatismes («baro» = pression) sont des accidents liés à la loi de Mariotte. Ce sont des accidents fréquents. Ils surviennent surtout dans les 10 premiers mètres. Les effets

Plus en détail

Séquence : La circulation sanguine

Séquence : La circulation sanguine Séquence : La circulation sanguine Objectifs généraux : Amener l élève à Comprendre le rôle du cœur dans la circulation sanguine. Connaître le rôle du sang et ses composants. Connaître l anatomie du cœur.

Plus en détail

Ce qu il faut savoir

Ce qu il faut savoir La circulation Séquence 14 À quoi sert mon cœur? D ans Ce qu il faut savoir les fonctions vitales, le rôle du sang et de l appareil circulatoire reste prépondérant. Tous les êtres vivants «baignent» dans

Plus en détail

Le système cardiaque

Le système cardiaque Le système cardiaque Plan Chap 1: Généralités Chap 2: Anatomie cardiaque Chap 3: L activité mécanique cardiaque Chap 4: Régulation de l activité cardiaque Chap 1: Généralité I.Organisation du système cardiovasculaire

Plus en détail

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web.

Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Tous les mots surlignés en jaune ren voient à des liens (images, animations, vidéos...)sur le web. Chapitre 1 : Respiration et occupation des milieux de vie Problème : En quoi consiste la respiration?

Plus en détail

Le cliché thoracique

Le cliché thoracique Le cliché thoracique Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Nomenclature radiologique... 1 2 Le cliché thoracique de face... 2 2. 1 Qualité du cliché... 1 2. 2

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

Anat-Physio : divers. Question 1

Anat-Physio : divers. Question 1 Question 1 05ANA-DI-4-01(1) Pourquoi avez-vous besoin d uriner pendant ou après une plongée? Expliquez le mécanisme. L'augmentation de pression sur l'organisme d'une part, les vasoconstrictions périphériques

Plus en détail

Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2

Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2 Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2 Le dioxyde de carbone Le dioxyde de carbone est un gaz incolore, quasiment inodore et insipide. Il est donc pratiquement indétectable par les

Plus en détail

Fonctions non ventilatoires

Fonctions non ventilatoires UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 11 : Fonctions non ventilatoires Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Section 2.2 Le comportement des gaz

Section 2.2 Le comportement des gaz 6. Dans un gaz, les particules sont très espacées et se déplacent librement dans toutes les directions, ce qui fait que le désordre dans cette phase est extrêmement élevé. ar contre dans un liquide ou

Plus en détail

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Drainage thoracique Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Plan Rappels anatomiques Indications et leur diagnostic Types de drainages Réalisation Surveillance

Plus en détail

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE»

CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» ANNEXE A.1 CORRIGÉ DE LA GRILLE «CONTRÔLE DE LA PRESSION ARTÉRIELLE» Inscrire les termes suivants dans les espaces appropriés : Contrôle nerveux : sympathique Fréquence cardiaque et/ou parasympathique

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

Oxygène médicinal LIV. Bouteille d oxygène médicinal à détendeur-débitmètre intégré. Linde: Living healthcare*

Oxygène médicinal LIV. Bouteille d oxygène médicinal à détendeur-débitmètre intégré. Linde: Living healthcare* LIV TM Bouteille d oxygène médicinal à détendeur-débitmètre intégré Linde: Living healthcare* LIV TM la bouteille à robinet détendeur-débitmètre intégré Légère, pratique et fonctionnelle Prête à l'utilisation

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT

LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT LA VENTILATION MECANIQUE POUR CEUX QUI DEBUTENT sept 2011 Prat G Page 1 19/07/2013 PREAMBULE Ce polycopié s adresse à tous ceux qui arrivent en réa (nouvelles infirmières, nouveaux internes et externes),

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01

Plus en détail

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Partie 2 Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Y Cette partie doit permettre à l élève d appréhender quelques aspects généraux concernant le fonctionnement du corps humain. Il s agit principalement

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail