Sujets mémoire Master SPEd Année académique (Mémoire à présenter en 2015)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujets mémoire Master SPEd Année académique 2013-2014 (Mémoire à présenter en 2015)"

Transcription

1 Sujets mémoire Master SPEd Année académique (Mémoire à présenter en 2015) Promoteur(s) Sujet de mémoire Terrain Amougou T. Dualisme financier et développement en Afrique: points de rencontre, de conflit et d'incompatibilité dirimante entre l'ethos financier séculaire (tontines, micro finance traditionnelle...) des peuples africains et la libéralisation financière (marché financier, finance directe, micro finance moderne...) Oui Amougou T. L'analyse des problématique historiques de la coopération au développement et de leurs liens avec les paradigmes de développement Amougou T. La lecture critique des théories économiques du développement Amougou T. Les problématiques historiques et contemporaines de la démocratie et du pouvoir politique en Afrique Oui subsaharienne Amougou T. La redéfinition du développement comme construction d'acteurs et de territoires autonomes. Oui Amougou T. L'approche du temps dans l'évaluation des projets, programmes et politiques de développement Amougou T. Acteurs populaire, économie populaire et capitalisme en Afrique Oui Ansoms A. PRIORITE «Vivre de proche au lieu d étudier à distance : Les opportunités et les limites des simulations comme méthode d enseignement active au sein des études du développement» Contexte : Depuis plusieurs années, j utilise des jeux de simulation dans mes cours en Masters d études du développement. Généralement, les étudiants semblent apprécier cette approche. Mais quelles sortes de compétences sont réellement entrainées par moyen de cette méthode? Mémoire : Le mémoire part d un article de Woolcock ( Higher education, policy schools, and development studies : What should masters degree students be taught? (Journal of International Development 19 (1) : 55-73, 2007) pour définir quelles compétences sont clé au sein d un master en Etudes du Développement. Le mémoire analyse ensuite comment l utilisation des jeux de simulation peut (ou ne peut pas) renforcer l entrainement de certaines compétences clé sur base de 2 cas d étude (jeu de simulation Development Monopoly et jeu de simulation Land Rush ). Indispensable. Le terrain consiste d une propre recherche auprès des étudiants impliqués dans des jeux de simulation (LLN)

2 Ansoms A. PRIORITE «Villagisation en Afrique subsaharienne : Signe de modernité ou perturbation sociétale?» Contexte : Pendant les dernières décennies, plusieurs pays africains ont mené des politiques de villagisation (regrouper des populations dans des villages). Le but de ces politiques est de rompre avec un passé de habitations dispersées, pour regrouper la population dans des villages modernes et ainsi faciliter l approvisionnement des services de base. Cependant, ces expériences de regroupement ont souvent créées des perturbations au niveau sociétal. Mémoire : Le mémoire fait une revue de littérature sur des expériences de villagisation dans le continent Africain. Ensuite, il analyse de manière plus approfondie le cas du Burundi et du Rwanda, où il y a eu plusieurs vagues de villagisation. Pas nécessaire, mais possible (Burundi ou Rwanda). Ansoms A. PRIORITE Ansoms A. «Capital social après le génocide rwandais : Reconstruction sociale ou nécessité économique» Contexte : Avant 1994, le Rwanda avait une vie associative très riche. Beaucoup d acteurs dans le milieu rural faisaient partie de multiples types d associations de base. Cependant, après le génocide de 1994 et vu la nature locale de la violence - on supposait que le rétablissement de cette vie associative serait très difficile pendant les années suivantes. Néanmoins, une enquête en 2004, faite par An Ansoms indique que 10 ans après, il y a de nouveau beaucoup de petites associations auxquelles qu une grande partie de la population participe. Mémoire : Le mémoire fait tout d abord une revue de littérature sur le concept du capital social. Ensuite, le mémoire se concentre sur le cas du Rwanda pour analyser la vie associative post-1994 sur base des données rassemblées dans l enquête 2004 (ces données n ont jusqu à maintenant jamais été analysées de manière systématique. Le mémoire répond aux questions suivantes : de quel type d associations est-ce qu on parle, qui est membre, et quels sont les motivations de ces membres? Ensuite, comment est-ce que ces associations fonctionnent? Est-ce qu elles reflètent une reconstruction sociale, ou est-ce que leur existence s ancre plutôt dans une nécessité économique? «Rwanda comme histoire de reconstruction post-conflit réussie ou ratée? Analyse du discours de la presse internationale autour de la 20ième commémoration du génocide» Contexte : 2014 sera l année de la 20ième commémoration du génocide de 1994 au Rwanda. Cet évènement sera fort commenté dans la presse internationale. Cependant, les points de vues sont fort contradictoires sur si le parcours du Rwanda au cours des 20 dernières années a été un succès. Mémoire : Le mémoire fait une analyse de discours des articles qui apparaissent dans 3 à 5 journaux belges et français. Le mémoire analyse si et comment différentes thématiques sont abordés dans le corpus des articles publiés pendant (et autour) de la semaine de commémoration officielle (Avril 2014). Les thématiques considérés sont : le génocide et ses conséquences immédiates ; la réconciliation et les gacaca ; la situation politique et les élections (gouvernance politique) ; les dynamiques régionales et les relations internationales du Rwanda ; la situation macro-économique et la gouvernance technocratique (contrôle de corruption, doing business) ; les conditions de vie à la base, pauvreté, inégalité, éducation, santé ;... Pas nécessaire. L étudiant reçoit accès à la base de données quantitatif et aux interviews qualitatives. L étudiant doit être familier avec SPSS, et doit être capable de faire une analyse quantitative. Recherche pourrait être combiné avec terrain en (encore 10 ans plus tard) Mémoire sera basé sur une propre recherche, mais pour laquelle qu un terrain n est pas nécessaire.

3 Ansoms A. «L accaparement des terres au Nord? L articulation difficile entre développement industriel et besoins fonciers locaux Le cas de Doel dans le port d Anvers» Contexte : Le phénomène d accaparement des terres reçoit beaucoup d attention au niveau international. Surtout en Afrique, mais également en Asie et en Amérique Latine, il y a de fortes tensions entre les besoins fonciers des populations locales d un part, et les intérêts fonciers d acteurs étrangers et élites locales. Cependant, également en Europe, il y a des cas où ce type de tension existe. Mémoire : Le mémoire engage dans une revue de littérature sur l acquisition foncière a grande échelle au niveau mondial. Ensuite, il développe comment cette problématique n est pas seulement présent au Sud, mais également au Nord. Le mémoire analyse le cas d étude de Doel, un petit village au Nord de la Flandre qui doit faire place pour l expansion du port d Anvers. Indispensable. Le terrain consiste d une propre recherche en Belgique (Doel, zône du port d Anvers) ; connaissance du néerlandais est un vrai atout (!) Ansoms A. «La nouvelle Révolution Verte en Afrique Subsaharienne : quel rôle pour les petits paysans?» Contexte : Dans le Rapport de Développement Mondial 2008, la Banque Mondiale a redécouvert le rôle du secteur agricole pour le développement national. Le Rapport plaide en faveur d une nouvelle Révolution Verte, inspirée par les Révolutions Vertes qu il y a eu en Asie et Amérique Latine pendant les années Cette même idée a été adoptée par des bailleurs de fonds importants, comme p.e. The Bill and Melinda Gates Foundation. Cependant, il reste à voir quel rôle que les petits paysans souvent la majorité de la population puissent jouer dans une telle révolution. Mémoire : Le mémoire fait une revue de littérature sur les expériences d innovation dans le secteur agraire en Afrique Subsaharienne. Il analyse de manière plus approfondie quelques cas d étude contrastants. Ansoms A. «Les big men en Afrique Subsaharienne : quels sont leurs rôles dans la gouvernance politique?» Contexte : En Afrique subsaharienne, des formes de gouvernance par moyen de réseaux informels sont souvent importantes. Dans ces réseaux, des big men occupent souvent un rôle important. Les big men fleurissent souvent dans des contextes d état faible, et sont capables de se manœuvrer dans différents registres de légitimité (formels et informels). Mais en même temps c est un statut fragile et souvent temporaire, vu que la loyauté de la part de ses sujets doit continuellement être renforcée. Mémoire : Le mémoire fait une revue de littérature théorique sur le phénomène de big men, et analyse plusieurs exemples de big men dans des contextes réels. Il se questionne sur l identité du big men, de ses bases de pouvoir et ses réseaux, de ses multiples rôles (p.e. dans le domaine politique, économique, militaire), etc. Pas nécessaire, mais possible. Pas nécessaire, mais possible.

4 Ansoms A. «Discours versus réalité : la modernisation au Rwanda versus la marginalisation dans les collines.» Contexte : Le gouvernement rwandais a une vision très claire sur la façon dont le pays doit moderniser ; de plus, les bailleurs de fonds considèrent le Rwanda comme un pays exemplaire en termes de reconstruction économique post-conflit. En outre, les réalisations au niveau des plusieurs indicateurs quantitatifs sont impressionnants. Cependant, il y a plusieurs chercheurs qui indiquent que les réalités dans les collines ne reflètent pas ces échos positifs. Mémoire : Le mémoire analyse le discours sur le développement et la modernisation du Rwanda sur base de 3 sources : 1) Speeches de président Kagame et des acteurs du gouvernement ; 2) Documents politiques ; 3) le New Times (www.newtimes.co.rw) - le New Times est le journal dominant au Rwanda supporté par le gouvernement. Ensuite, le mémoire confronte ce discours à la littérature scientifique sur les évolutions au niveau du développement rural local. Pas nécessaire, mais possible (Rwanda). Bonne connaissance d anglais est nécessaire. Ansoms A. «Comprendre le génocide rwandais du point de vue socio-économique : Analyse du discours sur la paysannerie et les politiques rurales du régime Habyarimana versus les réalités au milieu rural» Contexte : Dans la littérature sur le génocide rwandais, la plupart des sources scientifiques se concentre sur les aspects ethniques, politiques, et militaires du conflit. Cependant, il y a également des aspects socioéconomiques à considérer. Malgré un discours pro-paysan, le monde rural a été confronté avec des politiques contre-productives pendant la décennie qui précède Mémoire : Ce type de mémoire consiste tout d abord d une recherche dans des archives (Musée Royal de l Afrique Centrale, archives privés) pour y trouver les trésors cachés car très peu de ces documents se trouvent sur l internet. Il faut donc un vrai chercheur. Sur base de ces trésors, le mémoire analyse le discours et les politique rurales d avant 1994 pour les confronter aux réalités du terrain. Ensuite, le mémoire fait le lien avec les facteurs socio-économiques qui ont joués au niveau de la participation populaire dans le génocide de Ansoms A. «Survivre à la guerre : Analyse des moyens d existence des marchands à Bukavu (Sud Kivu, RDC)» Contexte : Au cours des deux dernières décennies, l Est de la RDC a connu plusieurs cycles de violence entre de multiples fractions armées. Cette violence a profondément affecté les moyens d existence des populations civiles. Comment est-ce que cette population a vécu cette période, et comment ont les différents cycles de violence affectés leurs conditions de vie? Mémoire : L étudiant fait tout d abord une recherche de terrain à Bukavu. Sur base d interviews semistructurés, il/elle rassemble des récits de vie auprès des marchands actifs dans les multiples marchés à et aux environs de Bukavu. Le mémoire donne tout d abord un aperçu des différents cycles de violence qui ont affecté les environs de Bukavu. Ensuite, le mémoire analyse comment ce contexte violent a affecté les conditions de vie, et quelles types de stratégies les marchands ont adoptés pour pouvoir survivre. Analyse des archives du Musée Royal de l Afrique Centrale (Tervuren) Terrain est indispensable (Est RDC) ; d ailleurs, il serait bien que l étudiant(e) a déjà une expérience de terrain en Afrique. D autre part, il y a des contacts avec l UCB qui peuvent aider avec l organisation pratique de ce terrain.

5 Ansoms A. «L accaparement foncier au Burundi : Le rôle des élites locales» Contexte : Dans un contexte de globalisation et de libéralisation, l Afrique est de plus en plus confrontée à la commercialisation de ses espaces. Une variété d acteurs opérant à large échelle investisseurs privés internationaux, Etats «investisseurs», et entrepreneurs locaux recherchent de grandes quantités de terres pour la production de cultures vivrières ou de biocarburant. Cependant, il est intéressant de constater que l accaparement des terres se produit aussi au niveau local avec les acteurs locaux comme protagonistes. Ces «captures» d espaces par les élites ont toujours eu lieu, mais les réseaux d élites utilisent maintenant les opportunités offertes par le nouveau discours sur l agriculture comme moteur du développement pour assurer leur contrôle sur l espace. Mémoire : l étudiant fait tout d abord une recherche de terrain au Burundi et étudie un cas spécifique plus en détail. Cette recherche peut être encadrée par un doctorant sur le terrain. Le mémoire présente tout Terrain est indispensable (Est RDC) ; d ailleurs, il serait bien que l étudiant(e) a déjà une expérience de terrain en Afrique. D autre part, il y a des contacts locaux qui peuvent aider avec l organisation pratique de ce terrain. d abord le débat sur l accaparement foncier, et pointe vers le manque d attention donnée au rôle des élites locales. Ensuite, le mémoire analyse le cas d étude recherché par l étudiant même. Bartiaux F. Les ménages peu consommateurs et les ménages surconsommateurs d énergie en Belgique : pratiques et représentations (analyse de données d enquêtes) / Bartiaux F. Perspectives de ménages et de consommation d énergie en Belgique / Bartiaux F. Vers l abandon de la voiture personnelle? Entretiens compréhensifs et/ou récits de vie à réaliser en Belgique francophone Baudin T. Infécondité en Europe : une analyse quantitative Non Baudin T. Organisation de l adoption d enfants : une étude comparative Etats-Unis Europe Non Baudin T. La religion influence-t-elle la fécondité au niveau individuel en Belgique? Non Baudin T. Analyse des données d exode rural dans la Belgique de la transition démographique Non Baudin T. Contrôle des naissances, infécondité et célibat dans Europe de la transition démographique Non Baudin T. Confiage d enfants versus adoption en Afrique Sub-Saharienne Eventuellement

6 Bocquier P. + Transitions démographiques et urbaines au 19 e et 20 e siècle dans les arrondissements de Belgique Registres belges de population Eggerickx T. Bocquier P. Analyse comparée des transitions démographiques et urbaines au 19 e et 20 e siècle dans les régions de Belgique et de France Reconstitution des séries par milieu et par région Bocquier P. Analyse biographique comparée des déterminants des migrations internes des années 50 aux années 80 (Sénégal, Mali, Niger, Côte d Ivoire) Données enquêtes REMUAO 1993 Charlier S. Les enjeux autour du développement durable en milieu rural, notamment l'agroécologie avec une perspective de genre Charlier S. L'approche de la nutrition dans une perspective systémique Charlier S. Genre et empowerment Charlier S. Le cycle des projets/programmes de développement avec une perspective de genre (genre dans la coopération) De Leener P. Perspective critique du genre en Afrique Oui De Leener P. Economies collaboratives et alternatives Oui De Leener P. Dynamiques d'enrichissement des (nouvelles) élites en Afrique Oui De Leener P. Processus de production des normes et règles en Afrique Oui De Leener P. L'individu sujet de lui-même en Afrique Oui Eggerickx T. La sous-fécondité en milieux urbain et industriel des générations du début du 20 e siècle, en Belgique. Quel impact de la crise des années 1930? Données rétrospectives des recensements de la population 1961, 1981 et 2001 (données individuelles) Eggerickx T. Approche longitudinale de la population résidente de Louvain-la-Neuve Fichier Registre national (données individuelles) Eggerickx T. Masquelier B. Les inégalités sociales de mortalité : une revue de la littérature Littérature

7 Eggerickx T. Sanderson J.-P. Trajectoires résidentielles en Belgique des générations du baby-boom et des générations post-baby boom Recensement et registre national (données individuelles) Eggerickx T. Sanderson J.-P. L évolution des choix résidentiels des retraités en Belgique Recensement et registre national (données individuelles) Eggerickx T., Costa R. La transition migratoire en Belgique : le rôle des migrations pendulaires (domicile-travail) au début du 20 e siècle Recensements de la population, de l industrie Eggerickx T. Le retour vers la ville : mythe ou réalités Recensement et registre national (données individuelles) Gourbin C. Prise en charge de la dépendance dans les systèmes de protection sociale dans les pays de l Union européenne : la place de l aide informelle / Gourbin C Vieillissement et dépendance cognitive (Union Européenne) / Gourbin C. Comparaison internationale des données sur la dépendance des personnes âgées / Gourbin C. La place de la contraception d urgence dans la planification familiale : étude de cas en Afrique subsaharienne Eventuellement Lemaître A. L institutionnalisation de l économie solidaire au Brésil Au Brésil Lemaître A. Les incubatrices d économie solidaire au Brésil A Bahia (au Brésil) Lemaître A. L encastrement politique des initiatives d économie solidaire au Brésil Au Brésil Lemaître A. Les mouvements d économie solidaire en Amérique latine Masquelier B. Analyse de la transition sanitaire à Madagascar à partir de données de registres de décès (sur la période ) Eventuellement à Antananarivo (Institut National de Statistiques) mais pas nécessaire Masquelier B. Situations résidentielles des personnes âgées dans les pays du Sud Non nécessaire (analyse de données d enquête et recensements) Masquelier B. La saisonnalité des décès dans les pays du Sud Eventuellement à Antananarivo mais non nécessaire Masquelier B. Réseaux de parenté des personnes âgées dans les pays du Sud Non nécessaire

8 Masquelier B. Qualité des données démographiques collectées dans les recensements au Sénégal Eventuellement à Dakar (IRD) mais pas nécessaire Masquelier B. Schémas par âge de la mortalité et causes de décès dans les situations de conflits Pas nécessaire : données sur les urgences humanitaires du CRED. Masquelier B. Changements affectant les réseaux de parenté au cours de la transition démographique Non Rizzi E. La formation des couples en Belgique et en Europe Entretiens en profondeur en Belgique et/ou données d enquêtes existantes. Possible stage/terrain dans un autre pays européen. Rizzi E. Avoir ou ne pas avoir un enfant : choix, contraintes et négociation entre partenaires. Entretiens en profondeur en Belgique et/ou données d enquêtes existantes. Possible stage/terrain dans un autre pays européen. Rizzi E. Politiques de soutien de la fécondité : sont-elles efficaces? Entretiens en profondeur en Belgique et/ou données des enquêtes existantes. Possible stage/terrain dans un autre pays européen. Rizzi E. Causes et conséquences de la dissolution des couples Entretiens en profondeur en Belgique et/ou données d enquêtes existantes. Possible stage/terrain dans un autre pays européen. Rizzi E. Pierrard A. Les questions de population au cinéma, en littérature ou dans les bandes dessinées. Pour plus de détail Schoumaker B. Déterminants des naissances gémellaires en Afrique subsaharienne Schoumaker B. Préférences pour les garçons et ralentissements des transitions de fécondité (Egypte, Bangladesh) Schoumaker B. Fécondité des hommes en Afrique sub-saharienne (pays et question de recherche à déterminer) Burkina, Sénégal,

9 Schoumaker B. Les données sur la demande d enfants permettent-elles d améliorer les projections de fécondité? Schoumaker B. Accès à l emploi en Belgique pour les époux/ses d étudiants de pays tiers : quels changements au cours des dix dernières années Belgique Entretiens Schoumaker B. Living apart together en Afrique sub-saharienne : une mesure à partir des EDS Schoumaker B. Mémoire méthodologique sur la méthode des own children de mesure de la fécondité Schoumaker B. Emergence de l infécondité volontaire dans les villes d Afrique sub-sahariennes Schoumaker B. Insécurité économique et instabilité matrimoniale (RD Congo, Ghana, ) Kinshasa Schoumaker B. Intentions de retour des migrants sub-sahariens de Belgique (quali) Schoumaker B. Mesure des migrations de retour des migrants subsahariens à partir des sources existantes Schoumaker B. Intégration économique des migrants subsahariens en Belgique (enquêtes EFT) Verhaegen E. Verhaegen E. Verhaegen E. Les actions collectives en Afrique face à la privatisation des ressources. Analyse des formes de résistance paysanne face à la privatisation des ressources (terre, eau, forêt,...) et de reconstruction de droits de propriété commune à partir d'une étude de cas dans une région d'afrique. Le travail pourrait porter soit sur les pratiques des communautés rurales elles-mêmes, soit sur les mobilisations citoyennes pour peser sur le paysage institutionnel et juridique. Acquisitions à grande échelle des terres en Afrique (land grabbing) : impacts pour les populations rurales. Etude de cas dans une région où du land grabbing s'est concrétisé. Les mouvements «reclaiming the commons» autour de l'eau en Europe ou en Amérique latine. On assiste à un foisonnement de mouvements et d'initiatives concrètes en Europe et en Amérique latine qui visent à sortir les systèmes de distribution de l'eau de la sphère privée pour instaurer des modes de gouvernance qui associent les usagers-citoyens et les pouvoirs publics. Le thème du travail devrait porter sur un mouvement ou une initiative particulier (par exemple, le mouvement «beni comuni» en Italie ou la très récente Initiative Citoyenne Européenne «L'eau comme commun» à l'échelle de l'ue). Si possible, un travail d'observations et d'enquêtes de terrain, dans le cadre d'une étude cas, est souhaité Un travail de terrain doit être envisagé. Selon le cas étudié, un travail d'enquête pourrait avoir lieu.

10 Verhaegen E. Des engagements individuels aux transformations institutionnelles : analyse de la dimension politique des initiatives «de transition» (groupements d'achats communs, amap, SEL, commune en transition, groupements mutualistes,...). Il s'agit d'observer et de comprendre les articulations entre des «niches» d'innovations socio-économiques et techniques et la sphère publique, sur un terrain particulier (tel que l'agro-alimentaire, l'eau, l'accès à la terre, le crédit,...). Un travail d'enquête auprès des acteurs «en transition» et des pouvoirs publics est à prévoir en Belgique. Verhaegen E. Analyse comparative de la structuration de différents mouvements sociaux autour de l'agro-alimentaire en Belgique et/ou en France. Différents mouvements d'action collective liée à l'alimentation convergent et s'institutionnalisent mais avec des stratégies et des rythmes différents et avec des tensions internes. Par exemple en Belgique, les voedselsteams en Flandre, les gasap à Bruxelles et les gacs en Wallonie suivent des trajectoires distinctes. De même, la situation en France présente des particularités propres. Une première analyse comparative de ces trajectoires pourrait constituer une étude originale. Un travail d'enquête auprès des animateurs de ces mouvements est à prévoir en Belgique et éventuellement en France. Ce travail pourrait se faire en collaboration avec une ONG ou une association impliquée dans la structuration de ces mouvements. Yepez I. Migration, famille et maternité transnationales Yepez I. et Piccoli E. Gestion de ressources, modèle de développement et communautés locales dans des pays andins (Pérou, Bolivie, Equateur) Terrain possible Yepez I. Politiques migratoires européennes et leur impact dans les processus de regroupement familial, études de cas Yepez I. Communautés migrantes latino-americaines en Belgique Yepez I. Migration, crise et développement : quels liens? Etude de cas Yepez I. Féminisation des migrations

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles?

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Perrine Burnod CIRAD UMR TETIS Observatoire du foncier à Madagascar Ward Anseeuw

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Comité économique et social européen RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Des représentants des acteurs économiques et sociaux de l'union

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION SUR LE MICRO ASSURANCE AU SEIN DE L ONG CADERCO- SAVINGS FOR LIFE INTERNATIONAL. L ONG

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

CHAPITRE VI UN ESSAI DE SYNTHESE

CHAPITRE VI UN ESSAI DE SYNTHESE CHAPITRE VI UN ESSAI DE SYNTHESE CHAPITRE VI : UN ESSAI DE SYNTHESE Introduction 1) La relation dialectique entre dynamiques démographiques et développement 2) Les dynamiques démographiques et les théories

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur la mobilisation des ressources fiscales?

Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur la mobilisation des ressources fiscales? Colloque «L effectivité du droit économique dans l espace OHADA» Université du Luxembourg, 20-21 novembre 2014-10-03 Réformes fiscales et du droit des affaires en Afrique subsaharienne. Quel impact sur

Plus en détail

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Luis Frota, Programme STEP Département de la Sécurité Sociale BIT Turin, 26 Novembre 2007 Campagne mondiale sur l extension de la sécurité

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

Sciences, guerre, et développement

Sciences, guerre, et développement Sciences, guerre, et développement E. Zaccai (partie 2) 2012-2013 PREPARATION 3 Pole Berhneim Paix et Citoyenneté de l'ulb Définitions du développement, évolution des richesses et de la santé dans le monde

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

Filière «Politiques et Sociétés» 2015/2016

Filière «Politiques et Sociétés» 2015/2016 Filière «Politiques et Sociétés» 2015/2016 1. Présentation de la filière Politiques et Sociétés Objectifs généraux La filière «Politiques et Sociétés» permet aux étudiants d enrichir leur socle de connaissances

Plus en détail

!"# $ ( ' ) * + * + +, " #

!# $ ( ' ) * + * + +,  # Laurent NOWIK / Joseph LARMARANGE! : les taux sont toujours annuels et se calculent à partir de la population moyenne. " #!"# $ On utilise la formule suivante : Population (1/1/ t+1) Population (1/1/t)

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT -

Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT - Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT - 2 ème Subvention forfaitaire à l Ecole Régionale post-universitaire d Aménagement et

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS UFR CRAC CENTRE D ETUDE DES RELIGIONS Table des matières I. Contexte... 2 II. Offre de formation... 2 III. Présentation des débouchés... 2 IV. Organisation...

Plus en détail

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Etude au Bénin, Burkina, Mali et Niger Avril 2011 Présentation à Nyeleni, Mali, novembre

Plus en détail

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 PNPMS Ministère de la Santé Plan 2009-2011 Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 Le document reprend les éléments essentiels produits lors de l'atelier qui s'est tenu

Plus en détail

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD

INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD INVESTIR DANS LA DÉMOCRATIE LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Programme des Nations Unies pour le développement LE PROGRAMME GLOBAL D APPUI AU CYCLE ÉLECTORAL DU PNUD Les élections

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive

Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive Service Consolidation de la Paix (S3.1) Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive Introduction Pour exécuter et renforcer la politique étrangère,

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

«Mineurs non accompagnés» Mme. Violeta Quiroga (Directrice du Groupe de Recherche IFAM- Fundació Père Tarrés Universitat Ramón Llull)

«Mineurs non accompagnés» Mme. Violeta Quiroga (Directrice du Groupe de Recherche IFAM- Fundació Père Tarrés Universitat Ramón Llull) Soutien du Processus Euro-Africain sur la Migration et le Développement («Processus de Rabat») Réunion d experts sur les GroupesVulnérables Rabat, 27-29 Juillet 2010 «Mineurs non accompagnés» Mme. Violeta

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail

Appel à contributions 43 ème Congrès de l'uplegess EM Strasbourg Business School - 27-30 mai 2015

Appel à contributions 43 ème Congrès de l'uplegess EM Strasbourg Business School - 27-30 mai 2015 Appel à contributions 43 ème Congrès de l'uplegess EM Strasbourg Business School - 27-30 mai 2015 Les voix de l Europe : pratiques plurilingues, identités et circulation des savoirs L Europe est-elle un

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

Le FMI et son rôle en Afrique

Le FMI et son rôle en Afrique Le FMI et son rôle en Afrique M a r k P l a n t, V a l e r i a F i c h e r a, N o r b e r t F u n k e D a k a r, l e 3 n o v e m b r e 2 0 1 0 Sommaire Comment fonctionne le FMI? Comment l Afrique a-t-elle

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE 37 ème Assemblée Générale de la FANAF YAOUDE (CAMEROUN) 23-28 Février 1 ASSURANCE MALADIE 2 - Un des principaux

Plus en détail

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation

La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation La recherche interventionnelle en santé des populations : moteur d innovation L O U I S E P O T V I N, P h D C H A I R E D E R E C H E R C H E D U C A N A D A A P P R O C H E S C O M M U N A U T A I R

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables

L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. L'Afrique peut-elle devenir le nouvel atelier du monde à l'horizon 2050? Quelques conditions préalables Contribution

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Partenaire de changement

Partenaire de changement Partenaire de changement Equipe de Solidarité Socialiste Carte d identité Statut : Organisation non Gouvernementale de Coopération au Développement agréée par la Coopération belge Naissance : 1963 Siège

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Atelier sur l état des lieux des Mutuelles de solidarité au Sud-Kivu. Lieu : UCB, Bukavu, 4 février 2011

Atelier sur l état des lieux des Mutuelles de solidarité au Sud-Kivu. Lieu : UCB, Bukavu, 4 février 2011 Atelier sur l état des lieux des Mutuelles de solidarité au Sud-Kivu. Lieu : UCB, Bukavu, 4 février 2011 1. Contexte Subdivisé en 8 territoires, le Sud-Kivu comptait en 2005 près de 4 millions d habitants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA)

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) PLACE ET RÔLE DE L ADMINISTRATION - DE LA FONCTION PUBLIQUE - DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DE L ETAT ET DE LA VISION NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3 ème RGP/H.

3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3 ème RGP/H. Chapitre 3 : Elaboration des Documents Techniques Ce chapitre traitera de l élaboration du questionnaire qui a servi à la collecte des données sur le terrain et des autres documents techniques, notamment

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale 1 Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale Version de mars 2015 Les enjeux En lançant l'initiative spéciale «Un seul monde sans faim», le ministère fédéral allemand de la Coopération

Plus en détail

Master Economie de la santé et développement international

Master Economie de la santé et développement international Master Economie de la santé et développement international BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Analyse économique et développement international Organisation : Ecole d'economie Lieu de formation

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Vingt-neuvième réunion Le 12 avril 2014 Déclaration de M. Akagha-Mba, Ministre de l Économie et de la Prospective, Gabon Représentant les pays suivants : Bénin,

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE CHAPITRE 1 ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE L enjeu théorique COOPÉRATION ET ÉCONOMIE SOCIALE : UNE SYNTHÈSE INTRODUCTIVE L initiative

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial Note conceptuelle Forum Social Mondial 2015 - Tables rondes Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS

1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS 1er SEMINAIRE TECHNIQUE AISS Séminaire technique sur l extension de la couverture de la sécurité sociale en Afrique centrale : Défis, Solutions, et Perspectives. PRESENTATION DE LA CAISSE NATIONALE DE

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1

AP A R P E R F E F ju j i u n n 20 2 1 0 1 1 1 APREF juin 2011 1 Pourquoi la micro-assurance? Lien fort et évident entre pauvreté et vulnérabilité Si quelqu un est protégé contre les risques de base pour lui et sa famille, il est plus enclin à prendre

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE rue de la Science 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 www.belspo.be Fiche de projet pour les institutions publiques Cette fiche est remplie par une institution

Plus en détail

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint Panzi Fondation : Assistant Program Manager FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint La Fondation Panzi RDC était créée en 2OO8 pour la gestion et la Coordination des projets qui vont au- delà

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants:

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants: Bourses belges La notion de "bourse d études et de stages hors projet" se rapporte aux bourses d études et de stages obtenues en dehors du cadre de la mise en œuvre d un projet ou programme de coopération

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail