Solidarité pour l eau L agence de l eau, partenaire du 5 ème Forum mondial de l eau à Istanbul

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Solidarité pour l eau L agence de l eau, partenaire du 5 ème Forum mondial de l eau à Istanbul"

Transcription

1 Solidarité pour l eau L agence de l eau, partenaire du 5 ème Forum mondial de l eau à Istanbul Lille, le 11 mars 2009 Sommaire Communiqué de presse : L agence de l eau, solidaire pour l eau dans le monde Fiche 1 : Le Forum mondial de l eau : où le monde entier se rassemble Fiche 2 : Présentation de la loi Oudin-Santini Fiche 3 : Les actions de coopération menées dans la région Nord-Pas de Calais Fiche 4 : Les actions de coopération menées par l Agence de l Eau Artois-Picardie Fiche 5 : Les objectifs du millénaire pour le développement : évaluer le coût d atteinte de la cible 10 sur l eau et l assainissement Annexe 1 : Programme du Forum d Istanbul Annexe 2 : Le Parlement des jeunes pour l eau Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

2 Communiqué de presse L agence de l eau, solidaire pour l eau dans le monde L agence de l eau se mobilise et mobilise l ensemble de ses partenaires pour la solidarité pour l eau. Financements de projets, mise à disposition de compétences et d expériences l agence fédère une politique financière et technique à destination des pays les plus pauvres. En effet, première cause de mortalité dans le monde, le manque d accès à l eau potable et à l assainissement tue 8 millions d êtres humains chaque année. Le défi mondial de l eau est immense : actuellement, près du quart de la population mondiale (1,5 milliard de personnes) n a pas accès à l eau potable et 2,6 milliards de personnes ne disposent pas d un système d assainissement approprié. Depuis quelques années, la communauté internationale a fait de ce fléau une de ses principales priorités. En France, la loi Oudin- Santini, adoptée en 2005, permet de financer des actions de coopération internationale dans les secteurs de l eau et de l assainissement. Les Agences de l eau, les collectivités locales et leurs regroupements en charge du service de l eau peuvent, grâce à cette loi, consacrer jusqu à 1 % de leurs ressources à des actions de solidarité internationale dans le domaine de l eau. L Agence de l Eau Artois Picardie sera présente au 5 ème Forum de l eau à Istanbul pour valoriser les actions engagées par les collectivités du bassin Artois Picardie. Retrouvez toutes les informations sur presse Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

3 Fiche 1 : Le Forum mondial de l eau : où le monde entier se rassemble Le Forum mondial de l eau est le principal événement dans le monde ayant trait à l eau. Il s emploie à donner plus d importance à l eau sur la scène politique internationale. Marquant une étape vers une collaboration mondiale sur les problèmes liés aux ressources hydriques, le Forum offre à la communauté de l eau et aux décideurs politiques du monde entier, une occasion unique de se rassembler afin de créer des liens, de débattre et de tenter de trouver des solutions en vue de garantir la sécurité de l eau. Le 5 ème Forum mondial de l eau sera une première pour le site à plusieurs niveaux. Tout d abord, ce sera la première fois qu un Forum mondial de l eau se tiendra si près de l eau. La Corne d Or fournit en ce sens un site avec une voie d eau au Forum, jetant un pont entre les deux centres de conférences de chaque rive. Le Pont de Galata établira littéralement des passerelles entre les deux rives. Par ailleurs, c est la première fois que le Centre des Congrès et de la Culture de Sütlüce et celui de Feshane, situé sur l autre rive de la Corne d Or, seront utilisés pour un événement international d un telle ampleur. Programme du Forum Le 5 ème Forum mondial de l eau se tiendra à Istanbul en Turquie du 16 au 22 mars Les divers événements qui se dérouleront tout au long de la semaine s emploieront à couvrir un thème général : «Bridging Divides for Water» (établir des passerelles entre nos divergences). Certains points culminants de la semaine comprendront : La rencontre de chefs d états, ministres, parlementaires et autorités locales qui participeront à des sessions de travail individuelles ou collectives dans le cadre du Forum afin d encourager la discussion et les consensus sur les questions prioritaires liées à l eau ; Les 100 sessions thématiques qui se dérouleront au long de la semaine et qui s efforceront d apporter une réponse et une meilleure compréhension des questions essentielles sur l eau grâce à des débats entre différents participants ; Des discours-programmes que des personnalités de renommée prononceront tous les matins sur les principaux thèmes du Forum ; Des présentations de haut niveau sur le travail accompli dans différentes régions du monde afin d identifier des solutions à leurs problèmes d eau ; Des centaines d exposants présenteront leurs activités et technologies au sein de l Expo mondiale de l eau et de la Foire de l eau ; Des activités sur l eau, aussi excellentes qu essentielles, comme par exemple les candidatures au Grand Prix mondial de l eau de Kyoto qui partageront leurs expériences avec les participants ; Des activités de formation destinées aux participants qui se dérouleront au Centre de connaissance et d autres activités éducatives pour les enfants et les adultes au sein du Village mondial pour l éducation à l eau ; Un espace ouvert et des possibilités de mise en réseau seront facilités afin d établir des passerelles entre les divergences des participants; Un programme social et culturel, comprenant les Rencontres internationales Eau et Cinéma et les événements de la Maison de l eau et du citoyen ; Et encore de nombreux autres événements... Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

4 Fiche 2 : Présentation de la loi Oudin-Santini Depuis le 27 janvier 2005 la loi "Oudin-Santini" permet aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale, aux syndicats mixtes chargés des services publics d eau potable et d assainissement, aux agences de l eau... d affecter jusqu à 1% de leur budget à des actions de coopération et de solidarité internationale. La loi est ambitieuse, elle permet de mobiliser des sommes jamais atteintes dans le domaine de la coopération : 1% du budget annuel des seules agences de l eau, c est 13 millions d euros. D après une estimation de PSEau (Programme Solidarité Eau), il serait possible, si toutes les collectivités jouaient le jeu, d atteindre 100 millions d euros. Cette loi comporte deux articles : LOI n du 9 février 2005 relative à la coopération internationale des collectivités territoriales et des agences de l eau dans les domaines de l alimentation en eau et de l assainissement. Article 1 er - Après l article L du code général des collectivités territoriales, il est inséré un article L ainsi rédigé : Art. L Les communes, les établissements publics de coopération intercommunale et les syndicats mixtes chargés des services publics de distribution d eau potable et d assainissement peuvent, dans la limite de 1% des ressources qui sont affectées aux budgets de ces services, mener des actions de coopération avec les collectivités territoriales étrangères et leurs groupements, dans le cadre des conventions prévues à l article L , des actions d aide d urgence au bénéfice de ces collectivités et groupements, ainsi que des actions de solidarité internationale dans les domaines de l eau et de l assainissement. Article 2 - L article L du code de l environnement est complété par un alinéa ainsi rédigé : dans le respect des engagements internationaux de la France et dans le cadre de conventions soumises à l avis du comité de bassin, l agence peut mener des actions de coopération internationale dans les domaines de l eau et de l assainissement, dans la limite de 1% de ses ressources, le cas échéant et suivant les règles statutaires en vigueur pour chaque catégorie de personnels, avec le concours de ses agents. Le député André Santini, rapporteur de la loi lors du débat à l Assemblée Nationale le 26 janvier 2005, explique les raisons pour lesquelles il a soumis cette loi. Selon lui, certains services de distribution d eau ou d assainissement participent à des actions de coopération décentralisée avec les acteurs concernés de pays en développement. Ainsi, certaines agences de l eau ont aussi mené une politique de coopération internationale jusqu à ce que la Cour des comptes, qui a contrôlé en 2002 les comptes des agences, condamne cette pratique contraire au principe de spécialité des établissements publics que sont les agences de l eau. La loi viserait donc à rendre "légales" des opérations de coopération internationale. En effet, la loi de décembre 1964 stipulait que les agences de l eau devaient attribuer des subventions et des prêts aux personnes publiques et privées pour l exécution de travaux d intérêt commun au bassin, excluant la perspective de solidarité "hors bassin", donc internationale. La loi Oudin-Santini autorise donc les structures en charge des services publics d eau potable et d assainissement à promouvoir une solidarité internationale renforcée dans le domaine de l eau. Sources : Legifrance Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

5 Fiche 3 : Les actions de coopération menées dans la région Nord Pas-de-Calais La région Nord - Pas de Calais compte une multitude d acteurs, engagés dans des projets de coopération internationale avec des pays d Afrique, d Amérique Latine, d Europe de l Est ou d Océanie. Les actions concernent 28 pays pour 115 engagements. Ce sont les pays africains qui concentrent le plus de coopérations avec les acteurs de la région. En premier lieu, l Afrique de l Ouest, et notamment le Sénégal avec qui 126 acteurs de la région coopèrent. La majeure partie des acteurs est située dans l agglomération lilloise (plus de 60 %). 78 % des acteurs sont des associations comme par exemple des associations de solidarité internationale ou des associations de migrants. Parmi ces acteurs, on trouve également des écoles, des collectivités, des établissements publics de coopération intercommunale, des associations de jumelage, des universités, des grandes écoles et quelques organisations socioprofessionnelles. Il arrive parfois que ces acteurs travaillent en partenariat. Les actions de coopération concernent très majoritairement l éducation, avec notamment la construction d infrastructures scolaires, l éducation de base et l enseignement non formel, l échange de lycéens, d étudiants, l enseignement et la recherche universitaire. Les actions de collecte et de don restent importantes, même si l on observe une montée des actions structurantes. Ainsi, dans le domaine de la santé, au-delà de l appui matériel aux infrastructures sanitaires, les actions de formation du personnel de santé se multiplient. Le développement rural concerne essentiellement l accès à l eau, l agriculture et le maraîchage. En matière d action sociale, ce sont surtout des actions pour la protection de la petite enfance, l insertion des jeunes et la promotion des femmes. Les actions jeunesse sont surtout constituées de chantiers de jeunes et d échanges culturels. En ce qui concerne les projets économiques, il s agit surtout d appui aux activités génératrices de revenus. Le tourisme n occupe encore qu une très faible part. Au niveau des projets culturels, ils sont constitués d échanges culturels et artistiques. Quant à l appui institutionnel, il s agit de l appui à l administration locale. Sources : Lianes Coopération Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

6 Fiche 4 : Les actions de coopération menées par l Agence de l eau Artois-Picardie Au-delà de son action dans le bassin Artois-Picardie (région Nord Pas-de-Calais, département de la Somme, nord de l Aisne et de l Oise) et dans le cadre de la Commission Internationale de l Escaut (C.I.E), l Agence de l Eau Artois-Picardie a développé ses actions vis-à-vis des pays en développement ou émergents. Depuis la mise en œuvre de la loi Oudin-Santini, elle apporte une aide technique ou financière dans les domaines de l alimentation en eau et de l assainissement, par le biais d une coopération décentralisée. Ce sont les Organisations Non Gouvernementales (O.N.G) françaises et les collectivités locales ou territoriales du bassin Artois-Picardie qui soumettent à l agence un projet. Pour effectuer une demande d aide, il faut adresser une lettre au Directeur Général de l agence accompagnée d un dossier présentant le projet, ses partenaires, son budget et son financement, le financement sollicité et les indicateurs qui permettront d évaluer la mise en œuvre du projet. Comme le prévoit la loi, ces actions internationales ont un cadre budgétaire, elles peuvent représenter jusqu à 1 % des recettes budgétaires de l agence. Les projets soumis à l agence sont examinés par la Commission des Affaires Internationales et du Développement Durable (C.A.I.D.D) qui est issue du Comité de Bassin et qui est présidée par Jean Schepman (Vice-Président du Conseil Général du Nord, membre du Comité de Bassin et du Conseil d Administration de l agence). La C.A.I.D.D se réunit trois fois par an et elle établit chaque année un rapport sur les actions internationales engagées tant en terme de moyens que de résultats obtenus. L Agence de l Eau Artois-Picardie a établi des partenariats institutionnels avec des pays d Europe de l Est (Bulgarie, Lettonie, Moldavie, Pologne, Roumanie) et soutient des projets dans des pays du continent africain et asiatique (Bénin, Burkina Faso, République Centrafricaine, Guinée, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Mozambique, Sénégal). Sources : AEAP Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

7 Fiche 5 : Les objectifs du millénaire pour le développement : évaluer le coût d atteinte de la cible 10 sur l eau et l assainissement

8

9

10 Lille, le 11 mars 2009 Contacts Presse Agence de l Eau Artois-Picardie : Christine Dericq - Tél : Cathy Debut Tél:

11 Evènements parallèles sur le Pavillon français pour l Eau 5ème Forum Mondial de l Eau, Istanbul mars mars 2009 Lundi 16 mars 15h30 16h30 : Inauguration du Pavillon français pour l eau Inauguration par M. Bernard EMIE, Ambassadeur de France en Turquie, En présence de : Michel ROCARD, ancien Premier ministre André FLAJOLET, Président du Comité National de l Eau, Député du Pas-de-Calais, rapporteur de la loi sur l eau et les milieux aquatiques (LEMA) de 2006 Jean-François LE GRAND, Sénateur de la Manche, président du Cercle Français de l Eau Martin MALVY, Président de la Région Midi Pyrénées, Président du Comité de Bassin Adour-Garonne, Président de l Assemblée des Petites Villes de France Laurent STEFANINI, Ambassadeur délégué à l environnement du Ministère des Affaires Etrangères ainsi que d autres personnalités et membres du PFE 17h00 19h15 : La concertation entre les parties prenantes à la gestion de l eau : qu en attendre et comment l organiser? Leçons de l expérience Organisateurs : Suez Environnement André FLAJOLET (Député du Pas-de-Calais, Président du Comité National de l Eau) Laurent STEFANINI (Ambassadeur de France délégué à l environnement) Jacques LABRE (Suez Environnement) Patricia WOUTERS et Michael HANTKE-DOMAS (Unesco Centre for Water Law, Policy and Science, University of Dundee, Ecosse) Alain MEYSSONNIER (Marseille Provence) et Monique CORDIER (Confédération des Comités d intérêt de quartiers (CIQ) de Marseille) Luis MARTINEZ CAMPS (Aguas de Barcelona) Igor SEMO (Lyonnaise des Eaux) Jean-François BEL (maire de Montesson, administrateur de l Agence de l Eau Seine-Normandie (AESN) Stella SIRVEN (Parlement de l eau des jeunes (Bassin Artois-Picardie) Mme FATINE (Fondation Mohamed VI) Brigitte COLIN et Mohamed LOULI (Société d Eau et d Assainissement d Alger - SEAAL) Félix ADEGNIKA (Partenariat pour le Développement Municipal - PDM, Bénin) Valérie CHERIGIE (Commission Locale de l'eau, Directrice du Syndicat Mixte pour le SAGE de la Canche dans le Pas de Calais)

12 Mardi 17 mars 8h30 10h15 : Musées virtuels de l'eau Organisateur : Académie de l Eau, ONEP, SIAAP, MEEDDAT, UNESCO, Sepia Conseils et Kei Iwasaki Stefania MIZARA (photographe, Grèce) Pierre-Alain ROCHE (Académie de l Eau) Dominique DE COURCELLES (CNRS GDC) Anne LE STRAT (Adjointe au Maire de Paris, chargée de l eau, de l assainissement et de la gestion des canaux) Nabil MOSLEH (Direction communication et coopération de l Office National de l Eau Potable du Maroc - ONEP) Yves KOVACS (Président Directeur Général Sepia Conseils) Alexander OTTE (Coordinateur de Projet - Unesco) Kei IWASAKI (Kei Iwasaki Environmental Planning, Japon) 10h30-12h30 : Session de formation par le jeu EcoWhat «GIRE et économie : apprenez en jouant!» Organisateur : Agence de l Eau Artois-Picardie 13h00 14h30 (une collation sera servie): Formation aux métiers de l eau et renforcement des compétences Organisateur : Office International de l Eau Laurent STEFANINI (Ambassadeur de France délégué à l environnement) André N GUESSAN (Réseau Projection des Jeunes Professionnels - Côte d Ivoire) Abderrafii MARDI (Réseau International des Centres de Formation aux Métiers de l Eau - Maroc) Jean-Pierre Elong MBASSI (Cités et Gouvernements Locaux Unis d Afrique Cameroun) Michel GUINAUDEAU (Agro Paris Tech, Master MANWAS) Annie COULANGE (Société des Eaux de Marseille) Jean-Francois DONZIER (Office International de l Eau) Martin PARENT (Agence Française de développement - AFD) 15h00-16h00 : Signature de l accord de jumelage Agence de l Eau Artois-Picardie / Arménie En présence de M. Paul RAOULT Sénateur du Nord, président du Comité Opérationnel du Grenelle «trame verte et bleue», vice-président du conseil d administration de l agence de l eau Artois-Picardie. 16h30 18h30 : La Gestion Patrimoniale et la planification du renouvellement des réseaux d eau potable Organisateur : G2C Environnement Jean-Paul CHIROUZE (Association Scientifique et Technique pour l Eau et l Environnement ASTEE) Bernard BARRAQUE (Ecole Nationale du Génie Rural, de l Eau et des Forêts - ENGREF) Sylvain ROTILLON (Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques ONEMA) Bernard BREMOND (Centre National du Machinisme Agricole, du Génie Rural, des Eaux et Forêts - CEMAGREF) Fréderic MAUREL (G2C environnement) Christian LAPLAUD (Alteréo) 2

13 19h00 21h00 (une collation sera servie): Entre urgence humanitaire et développement, l eau et l assainissement, une priorité pour les populations Organisateur : Solidarités Laurent STEFANINI (Ambassadeur de France délégué à l environnement) Julie PATINET (Groupe Urgence, Réhabilitation, Développement U.R.D.) Anne Sophie ARNOUX, (Solidarités) Un représentant de la Croix Rouge Française Stéphanie OUDOT, (Agence Française de Développement A.F.D.) Thierry VAN DE VELDE, (Fondation Veolia Water Force) Florence GIBERT, (Groupe Urgence, Réhabilitation, Développement U.R.D). Mercredi 18 mars 10h30-12h30 : Session de formation par le jeu EcoWhat «GIRE et économie : apprenez en jouant» Organisateur : Agence de l Eau Artois-Picardie 13h00 14h30 (une collation sera servie): Performance des services d eau et d assainissement Organisateur : Fédération Professionnelle des Entreprises de l Eau FP2E et Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques ONEMA Robin SIMPSON (Consumers International) Patrick LAVARDE (Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques - ONEMA) Marc RENEAUME (Fédération Professionnelle des Entreprises de l'eau FP2E) Association des Maires des Grandes Villes de France AMGVF (Nantes Métropole) Aminata DIOP (Office National de l Assainissement du Sénégal- ONAS) 16h30-17h00 : Business social, une expérience pour l eau potable au Bangladesh Organisateur : Veolia eau Intervenant Eric LESUEUR, Veolia Eau 19h00 21h00 (une collation sera servie): Le Système d information sur l eau : un outil au service de la connaissance et de la gestion des ressources, des usages et des milieux Organisateurs : Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques ONEMA et Office International de l Eau - OIEAU André FLAJOLET, député du Pas-de-Calais, Président du Comité national de l'eau (France) Président de séance Patrick LAVARDE (Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques - ONEMA) Beate WERNER (Agence Européenne de l Environnement - AEE) Walter MAZZITTI (Système Euro-méditerranéen d'information sur les Savoir-faire dans le Domaine de l'eau (SEMIDE) Tamsir NDIAYE (Système pan-africain d Information sur l Eau - SADIEau) Mauricio CEZAR REBELLO CORDEIRO (Agence Nationale de l Eau du Brésil - ANA) Stéphane SIMONET (Conseil Mondial de l Eau - CME) Arthur ASKEW (Association Internationale des Sciences Hydrologiques) 3

14 Jeudi19 mars 10h30-12h30 : Coopération décentralisée : Appuyer la gestion du service public de l eau Organisateur : Agence de l Eau Seine Normandie, PSeau Jean SCHEPMAN (Conseil Général de la Région Nord, Président de la Commission internationale du Comité de Bassin Artois-Picardie) Denis DANGAIX (Agence régionale de l'environnement et des nouvelles énergies) Jacques MONVOIS (Groupe de Recherche et d'echanges Technologiques GRET) Noumpheak VIRABOUTH (Autorité Nationale de l Eau Potable au Laos) Marc VEZINA, Responsable de la Solidarité internationale au SEDIF (cas du Tchad, région de Moundou) Association Groupe de Recherche et de Réalisation pour le Développement Durable) M. FALLOU (Responsable du programme AISHA du Vallée fleuve Sénégal) Christian CAMBON (Sénateur, Vice Président du SEDIF) J.D. RASOALOFONIAAINA (Ministre Malgache de l eau) M. MAGALAHES (Vice Pt de la Commission Gestion Solidaire du Comité de Bassin de AESN, Adjoint au maire de Cherbourg-Octeville) M. Laurent SEDOGO, ministre de l eau du Burkina Faso 13h00 14h30 (une collation sera servie): Economie d'eau en systèmes irrigués : les défis de l'innovation pour les agricultures de la Méditerranée Organisateurs : Association française pour l'étude des irrigations et du drainage AFEID Laurent STEFANINI (Ambassadeur de France délégué à l environnement) Henri TARDIEU (Association française pour l étude des irrigations et du drainage - AFEID) Gaëlle THIVET (Plan Bleu) Mostafa ERRARJ (Ecole Nationale d agriculture de Meknès) Marcel KUPER (CIRAD) Céline PAPIN (Mission Régionale Eau et Agriculture/ Société du Canal de Provence et d'aménagement de la région provençale) François PREVOST (Société du Canal de Provence et d'aménagement de la région provençale) Jean-Yves GROSCLAUDE (Agence Française de Développement - AFD) 16h30 18h00 : La mise en œuvre concrète du droit à l eau et à l assainissement Organisateurs : Action Contre la Faim, Académie de l Eau Henri SMETS (Académie de l Eau) Julie AUBRIOT (Action Contre la Faim) Olivier GILBERT (Veolia Eau) Christophe CLUZEAU (Suez Environnement) Daniel MARCOVITCH (Conseiller de Paris) Laminé KOUATE (Eau Vive et Comité National de l Eau, Burkina Faso) 18h15 19h30 (une collation sera servie): L assainissement : un investissement qui rapporte! Organisateurs : Hydroconseil, Agence Française de Développement Lise BREUIL, Janique ETIENNE et Maurice BERNARD (Agence Française de Développement) Meriem EL MADANI (World Wildlife Fund, Maroc) Jean DUCHEMIN (Agence de l Eau Seine-Normandie) 4

15 M. MAGALAES (Maire adjoint de Cherbourg) Amadou LAMINE DIENG (Directeur Général de l ONAS Office National de l Assainissement du Sénégal) Bruno VALFREY-VISSER (Hydroconseil) 19h30 21h00 (une collation sera servie): Mise en œuvre de l assainissement urbain en Afrique Organisateur : Programme Solidarité Eau Jean-Pierre ELONG MBASSI (Cités et gouvernements locaux unis d Afrique) Christophe LE JALLE (Programme Solidarité Eau) Emmanuel NGIKAM (ERA Cameroun) Samir BENSAÏD (Office National de l Eau Potable Maroc) Anne LE STRAT (Mairie de Paris) Vendredi 20 mars 8h30 12h30 : La coopération décentralisée au service de l'accès à l'eau et à l'assainissement pour tous : retour d'expériences et perspectives d'amélioration Organisateurs : Association des Maires des Grandes Villes de France AMGVF et Cités Unies France, avec le soutien de Programme Solidarité Eau Charles JOSSELIN (Président de Cités Unies France) Jean-Claude ANTONINI (Président de la Commission Développement Durable de l AMGVF, Maire d Angers, Président Angers Loire Métropole) Jean-Paul COLIN (Vice-président du Grand Lyon, délégué à l eau et à l assainissement) Raymond LANNUZEL (Adjoint au Maire de Nantes, Vice-président de Nantes Métropole en charge de l eau) Anne LE STRAT (Adjointe au Maire de Paris, chargée de l eau, de l assainissement et de la gestion des canaux) Henri BEGORRE (Maire de Maxéville) Ali ALLASANE Toure (Maire de Goa, Mali) Pierre-Marie Grondin (Directeur Programme Solidarité Eau) Mamadou DIARRA (Association GDDR, Mali) Antoine JOLY (Délégué pour l Action extérieure des collectivités locales, Secrétaire de la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée Ministère des Affaires Etrangères et Européennes) Jacques OUDIN (Sénateur honoraire) Jacky COTTET (Président du Conseil d Administration de l Agence de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse) André VEZINHET (Président du Conseil Général de l Hérault Député) Daniel MARCOVITCH (Administrateur du Syndicat Interdépartemental pour l Assainissement de l Agglomération Parisienne SIAPP - et de l AESN) Denis DANGAIX (ARENE) José Tomas FRADE (Directeur adjoint, chef de la division Eau et Protection de l Environnement BEI) Jean-Pierre ELONG MBASSI (Secrétaire général de Cités et Gouvernements Locaux Unis d Afrique) Monica SCATASTA (Coordinatrice des projets Eaux, OCDE) Ceridwen JOHNSON (Responsable communication du réseau Fresh Water Action Network) Victor VINUALES (Allianza por el Agua, Espagne) Maurice BERNARD (Directeur Eau et Assainissement, AFD) Peregrine SWANN (Expert Eau et Assainissement, Department for International Development DFID - Royaume Uni) Thomas ZELLER (Coopération Suisse) 5

16 13h00 14h30 (une collation sera servie): L eau dans la ville de demain Organisateur : Agence de l Eau Seine-Normandie (AESN) Guy FRADIN (Agence de l Eau Seine-Normandie - AESN) Bernard GUIRKINGER (Lyonnaise des Eaux) Eric LESUEUR, (Veolia Eau) Dominique LORRAIN (Directeur de recherche au CNRS, Directeur de la chaire Ville à Sciences Politiques, Paris) Sunita NARAIN (Directrice du Centre pour la science et l environnement, Inde) Teng CHYE KHOO (Directeur de l Agence nationale de l eau de Singapour) Benedito BRAGA (Directeur de l Agence Nationale de l Eau du Brésil ANA ; Vice Pt Conseil Mondial de l Eau) Michel VAMPOUILLE, Vice Pt de la région Ile de France, Président de la Commission Ecorégion de Metropolis Abdel Aly LADIB, Maire et gouverneur d Alexandrie 16h30 18h30 : L accès à l eau et à l assainissement pour les populations défavorisées : comment leur offrir un service de qualité à un coût abordable sur le long terme? Organisateur : Veolia Eau Chantal JOUANNO (Secrétaire d Etat à l Ecologie, France) Maurice BERNARD (Chef de la Division Eau et Assainissement de l Agence Française de Développement - AFD) Jacques MONVOIS (Chargé de Programmes eau et électrification au GRET, ONG française) Julien GABERT (Responsable de la Cellule Assainissement et gestion des déchets du Rail, ONG nigérienne) Olivier GILBERT (Directeur Développement Durable de Veolia Eau, Afrique-Moyen Orient - Inde) Modératrice : Houria TAZI-SADEK (Gouverneur au Conseil Mondial de l Eau - Présidente de l Alliance Maghreb-Machrek pour le droit à l eau, ONG marocaine) Samedi 21 mars 13h00 14h30 (une collation sera servie): Gestion Intégrée des Ressources en Eau y compris transfrontalières Organisateurs : Agence de l Eau Rhône, Méditerranée et Corse Pascal BONNETAIN (Vice-président du Comité de Bassin Rhône-Méditerranée - France) Jamel KRAYEM (Président Directeur Général de l Etablissement des Eaux du Liban Nord - Liban) Jean-Paul COLIN (Vice-président du Grand Lyon chargé de l eau et de l assainissement - France) François RAPIN (Secrétaire de la Commission Internationale pour la Protection des Eaux du lac Léman - Suisse) Jean SCHEPMAN (vice-président du conseil général du Nord chargé de la politique de l eau, président de l Institution Interdépartementale des Wateringues, président de la commission permanente internationale et du développement durable de l agence de l eau Artois-Picardie) Lubka KATCHAKOVA (Vice ministre Environnement et eau - Bulgarie) Jean-Michel CITEAU, directeur adjoint environnement et institutions, Bas-Rhône-Languedoc Ingénierie (France) Robert DESSOUASSI, Autorité de Bassin du Niger. 6

17 Paroles de Présidente Le Parlement des jeunes pour l eau en 2008 c est : Élève au lycée Thérèse d Avila à Lille Stella Sirven 60 parlementaires 9 établissements scolaires 3 réunions plénières 3 rencontres internationales 2 animations en classe ww w. ea u- L année prochaine, je souhaite garder des liens avec le parlement (si on me l autorise!!) même si je ne suis plus dans la région. rd ie.fr Conception graphique AEAP. Avril 2008 affiche 60x80 PJE.indd 1 Quelles sont tes envies pour demain? ar to is- pi ca Cdrom Jeu Affiches Questionnaire de consultation du public Puzzle 30/04/ :31:33 5 è Forum mondial de l eau Si tu ur l eau. e au questio réponds vitocitoyens, engagés po / nd up ublic jeunes éc /c on su ltatio Oui, cela m a permis d acquérir et d accroître mes connaissances sur l eau et plus le temps passait et plus mon implication était forte! Sur le plan personnel, une certaine ouverture d esprit, une prise de conscience sur l environnement et la protection de l eau mais également une maîtrise de la prise de parole (c est d ailleurs grâce au parlement que je suis parvenue à m exprimer en public plus facilement). l eau L aveneir mdeaintenant se jouec toi! et veauxv participer à lannsaaiuvreegcoarnçdeu deparl edeaus, Ce qui a été fait ou produit dans le cadre du parlement répond-il à tes attentes? Que retiens-tu de cette expérience? Les produits réalisés : S? e 12 et 16 an! tu as entr t t importan ton avis es Conception graphique AEAP. Crédits photos : AEAP. Février En 2003, mon intérêt était plutôt de découvrir l eau dans le cadre des itinéraires de découverte (IDD) en intégrant des notions d écocitoyenneté. Ceci m a permis de mener des actions à mon niveau (économies d eau à la maison et sensibilisation de mon entourage). Aujourd hui, c est surtout l envie de communiquer vers l étranger, de mener des actions fortes et aussi de sensibiliser les autres qui me motivent. Pour moi, le Parlement comporte un double intérêt : le partage de la connaissance de l eau lorsque l on est au collège et la concertation pour l eau lorsque l on est au lycée. de l Eau L Agence rdie et le PFE a ic -P is Arto rum es du Fo partenair l eau e d le ia mond ISTANBUL 2009 Pourquoi avoir intégré le Parlement des jeunes pour l eau en 2003? Ton intérêt est-il toujours le même aujourd hui? Qu est ce que le Parlement des jeunes pour l eau? C est une instance de débats et de réflexion sur la thématique de l eau, ouverte aux collégiens et lycéens du bassin Artois-Picardie. Cette instance démocratique a été lancée en 2003, lors de la Journée Mondiale de l Eau.

18 Fondée sur le principe de la participation active, cette instance dédiée à l eau est une première en France. Elle est un véritable moyen d expression citoyenne, d échanges et de concertation. La charte de l écocitoyen de l eau en est son fondement. Le Parlement des jeunes pour l eau permet à chacun de prendre conscience de sa responsabilité envers l eau. Il offre à chaque parlementaire la possibilité d acquérir les bases d une réflexion ouverte et citoyenne et de comprendre les enjeux de l eau et sa gestion. Que font les membres du Parlement des jeunes pour l eau? Les membres du parlement mènent des débats et des réflexions sur des thèmes aussi variés que l eau au quotidien, le partage de l eau, la pollution Les différentes problématiques de l eau discutées permettent de cerner les impératifs et les contraintes de la gestion de l eau. Au-delà des discussions, des sorties sur le terrain et des échanges internationaux, les parlementaires mènent des projets d information et de sensibilisation à la protection de la ressource en eau. L engagement pour le fleuve international Escaut Depuis 2005, les parlementaires français et belges échangent sur la gestion de l eau et s initient à la concertation sur les enjeux qu elle représente. La dimension internationale du district de l Escaut est un atout que le parlement a décidé de valoriser au travers du Parlement des jeunes citoyens de l Escaut. Cette instance, rassemble les parlementaires français, belges et néerlandais. Elle leur permet de se forger une identité commune liée à leur appartenance au district de l Escaut et de réflechir ensemble sur les problématiques spécifiques de l Escaut. L agence de l eau et le Parlement des jeunes pour l eau : un outil de la politique d éducation au développement durable Dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive Européenne Cadre sur l Eau, et tout particulièrement, en application de son article 14, et des circulaires Education à l environnement pour un développement durable de 2004 et 2007, l agence de l eau et l Education Nationale se sont engagées à promouvoir le thème de l eau en milieu scolaire. Le Parlement des jeunes pour l eau est un outil de cette politique qui contribue au changement des mentalités par la sensibilisation et l éducation au thème et aux enjeux de l eau. Les objectifs de l agence de l eau sont nombreux : Être actif au regard de l article 14 de la Directive Cadre Eau. Organiser et fédérer les initiatives locales du monde enseignant, et faire de l agence, l élément clé de cette dynamique existante. Faire du PJE, un outil permettant de générer des débats et des échanges sur la thématique de l eau : multiplier les initiatives sur le bassin. Mettre en réseau les forces éducatives et générer des échanges : prises de contacts par les établissements scolaires auprès d autres structures éducatives telles que les associations d éducation à l environnement. Faire connaître l agence sur le terrain de l éducation au thème de l eau. Sensibiliser le monde scolaire du bassin Artois-Picardie et du district de l Escaut à la thématique de l eau, préparer les citoyens de demain. Transmettre une connaissance sur l eau de façon à intéresser les jeunes à la problématique de l eau sur leur territoire, et leur apprendre la concertation. Faire de l éducation au développement durable une composante de la formation initiale pour permettre aux élèves d agir de manière responsable vis-à-vis de l environnement. Les dates clés du Parlement des jeunes pour l eau Novembre 2003 Première séance du Parlement des jeunes pour l eau Participation à la première consultation du public. Mai jeunes parlementaires français participent au Parlement des jeunes bruxellois pour l Eau. Octobre membres du parlement participent au 7 ème Parlement européen des jeunes pour l eau en Moldavie. 22 mai 2006 Les I ères Rencontres internationales de l Escaut aux sources de l Escaut accueillent plus de 100 jeunes. Mai 2007 Parcours non motorisé le long de l Escaut, entre Hergnies et Condé-sur-Escaut, organisé par les français. Septembre èmes Rencontres Internationales de l Escaut, à Wez-Velvain (B) Participation à la deuxième consultation du public. Septembre èmes Rencontres internationales de l Escaut, à Beveren (B). Octobre 2008 Installation officielle du I er Parlement des jeunes citoyens de l Escaut, à Anvers (B).

Evènements parallèles sur le Pavillon français pour l Eau - 5ème Forum Mondial de l Eau, Istanbul mars 2009

Evènements parallèles sur le Pavillon français pour l Eau - 5ème Forum Mondial de l Eau, Istanbul mars 2009 Evènements parallèles sur le Pavillon français pour l Eau - 5ème Forum Mondial de l Eau, Istanbul mars 2009 9 mars 2009 Lundi 16 mars 15h30 16h30 : Inauguration du Pavillon français pour l eau Inauguration

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010

SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE. COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 SCHÉMA D AMÉNAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT OISE-ARONDE COMPTE RENDU du BUREAU de la COMMISSION LOCALE de l EAU du 22 avril 2010 Lieu : Salle 212 Agglomération de la Région de Compiègne

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE

COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE Fédération des Géomètres Francophones 40 Avenue Hoche 75008 PARIS COMPTE RENDU de la réunion du 21 juin 2010 MARSEILLE Il s agit d une réunion du bureau ouverte aux membres des délégations. Sont présents

Plus en détail

Lundi 5 novembre, programme Solidarité Eau 32 rue Le Peletier, 75009 Paris, 6 ème étage SOMMAIRE

Lundi 5 novembre, programme Solidarité Eau 32 rue Le Peletier, 75009 Paris, 6 ème étage SOMMAIRE Compte-rendu de la rencontre EAU ET ASSAINISSEMENT EN HAÏTI (2) Développement des services et décentralisation Perspectives et opportunités pour la coopération décentralisée et non gouvernementale Une

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT -

Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT - Ecole Régionale Postuniversitaire d Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux - ERAIFT - 2 ème Subvention forfaitaire à l Ecole Régionale post-universitaire d Aménagement et

Plus en détail

PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE

PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE PREMIER FORUM FRANCO-ARGENTIN DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE Bilan de séjours des collectivités s en provinces s Complété suite à la réunion du 1 er avril 2009 à Cités Unies France I- Introduction : Du

Plus en détail

Les Etats Généraux du Logement en VAUCLUSE

Les Etats Généraux du Logement en VAUCLUSE Les Etats Généraux du Logement en VAUCLUSE 3 novembre 2011 Avignon DOSSIER de PRESSE SOMMAIRE Pourquoi des États Généraux du Logement en Vaucluse?... 3 Programme du 3 novembre 2011... 4 Les ateliers travaillés

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

4 ème Réunion de l Initiative de l OCDE sur la gouvernance de l eau

4 ème Réunion de l Initiative de l OCDE sur la gouvernance de l eau 4 ème Réunion de l Initiative de l OCDE sur la gouvernance de l eau AGENDA 24-25 Novembre 2014 Centre de conférence de l OCDE CC12 Paris, France Á propos de l OCDE L OCDE offre aux gouvernements un forum

Plus en détail

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Forum de l eau de Kyoto Contribution à la session du RIOB «Les progrès réalisés dans le monde dans la gestion intégrée des ressources en eau par bassin» GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Par M. Jean-Michel

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Management de la Communication dans les Organisations de Services aux Publics master

Plus en détail

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial Note conceptuelle Forum Social Mondial 2015 - Tables rondes Les contributions des acteurs territoriaux à la promotion de la cohésion sociale et du développement durable aux niveaux local, national et mondial

Plus en détail

Les droits à l essentiel

Les droits à l essentiel LA SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE Les droits à l essentiel A la Seyne sur mer du 17 au 23 novembre Programme provisoire A l initiative de l association AMIVEC- relais RITIMO avec l appui et la

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate Programmation détaillée du 4 ème DAVOC, 5 au 7 mai, Palais des congrès, Yaoundé Yaoundé, le 28 avril 2011 CASA-NET (CAmeroonian Skills Abroad NETwork) est

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan

Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan Le monde évolue, l Afrique se transforme, 2iE accompagne cet élan FORMATIONS EAU & ASSAINISSEMENT ÉNERGIE & ELECTRICITÉ ENVIRONNEMENT & DÉVELOPPEMENT DURABLE GÉNIE CIVIL & MINES MANAGEMENT & ENTREPRENEURIAT

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir?

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? 7 èmes Rencontres parlementaires sur l Énergie Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir? Organisées et présidées par Claude GATIGNOL Député de la Manche, président du Groupe d

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT 2013 LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT INSTITUT DES SCIENCES ET INDUSTRIES DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT AgroParisTech s est donné deux missions

Plus en détail

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau

Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau ROYAUME DU MAROC Secrétariat d État chargé de l Eau et de l Environnement Agences de Bassins Hydrauliques & Gouvernance de l eau Mohamed HACHIMI Du 08 au 09/07/2009 à Tunis Gouvernance au niveau des Agences

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

CORRESPONDANTS «HANDICAP» DES MINISTERES

CORRESPONDANTS «HANDICAP» DES MINISTERES Le 4 juin 2015 CORRESPONDANTS «HANDICAP» DES MINISTERES MINISTRES MINISTERES CORRESPONDANT «HANDICAP» TÉLÉPHONE Laurent FABIUS Ministre des Affaires Etrangères et du Développement international Direction

Plus en détail

En tant que firme, l'africa-belgium Business Week 2015 est pour vous l'opportunité de participer à un forum économique unique, réunissant à Genval

En tant que firme, l'africa-belgium Business Week 2015 est pour vous l'opportunité de participer à un forum économique unique, réunissant à Genval En tant que firme, l' est pour vous l'opportunité de participer à un forum économique unique, réunissant à Genval des chefs d'entreprise africains, européens et québécois ainsi que des décideurs politiques

Plus en détail

Composition du conseil d administration d AgroParisTech

Composition du conseil d administration d AgroParisTech Personnalités qualifiées Composition du conseil d administration d AgroParisTech Nom Hubert Garaud Olivier de Bohan Gaëlle Regnard Pascale Hébel François Houllier Olivia Rose Qualité Président de Terrena

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre

GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre Je vote Tu votes Elle vote Il vote Nous votons Vous votez GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre Septembre 2010 Préface Elaboré au

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2011-1427 14 - Relations Internationales - Coopération avec Aqabat Jabr - Bilan du premier programme de coopération relatif à la rénovation du réseau d eau -

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 janvier 2013 L an deux mil treize, le dix-sept janvier, à dix-neuf heures trente, les membres composant le Conseil Municipal de BONDOUFLE, régulièrement convoqués

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal

L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal L'histoire du tourisme à Arles et L'étonnante redécouverte du 2 ème buste de César Jeudi 4 octobre 2012 Théâtre Municipal 16h45 : accueil des participants Hervé SCHIAVETTI, Maire d'arles, Vice-président

Plus en détail

D o s sier de p r e sse

D o s sier de p r e sse D o s sier de p r e sse Les semaines creilloises du développement durable Du 1 er au 15 avril Maison de la Ville éco-citoyenne Inauguration mardi 2 avril à 18h Sommaire Présentation des semaines creilloises

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15)

Séminaire de haut niveau. La paix, la sécurité et le développement durable PROGRAMME (29/09/15) Séminaire de haut niveau La paix, la sécurité et le développement durable Le rôle des parlements africains et européens pour lutter contre les causes profondes et les conséquences de l extrémisme violent

Plus en détail

L AMS EN MISSION OFFICIELLE AU MALI du 12 au 18 Juin 2011

L AMS EN MISSION OFFICIELLE AU MALI du 12 au 18 Juin 2011 L AMS EN MISSION OFFICIELLE AU MALI du 12 au 18 Juin 2011 Suite à l adhésion de la République du Mali, le 30 mai 2011, à l Organisation Intergouvernementale Alliance Mondiale des Sports (AMS), une Délégation

Plus en détail

Présentation de l Agence Départementale INGÉNIERIE70 19 octobre 2012

Présentation de l Agence Départementale INGÉNIERIE70 19 octobre 2012 Présentation de l Agence Départementale INGÉNIERIE70 19 octobre 2012 1 La Haute-Saône 545 communes pour une population de 240 000 habitants. 45 habitants / km 2 Vesoul 80% de communes de moins de 500 hab

Plus en détail

Une Convention placée sous le signe de «l avenir»

Une Convention placée sous le signe de «l avenir» Une Convention placée sous le signe de «l avenir» Montpellier accueillera la prochaine Convention nationale des avocats, du 28 au 31 octobre 2014 se pliera au rythme des 6 000 avocats français étrangers

Plus en détail

Agenda des réunions. Mis à jour le 9 avril 2015

Agenda des réunions. Mis à jour le 9 avril 2015 Agenda des réunions Mis à jour le 9 avril 2015 jeudi 9 avril Commission Permanente (CP) (Salle Pierre Charles Krieg) Culture, communication (Salle 1) (Jean-Philippe Mallé) Agriculture, ruralité et environnement

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

Assemblée générale de l AOMF Dakar, 28 novembre 2013. Compte rendu

Assemblée générale de l AOMF Dakar, 28 novembre 2013. Compte rendu Assemblée générale de l AOMF Dakar, 28 novembre 2013 Compte rendu 1. Rapport du Président de l AOMF (voir le rapport complet joint) Consolidation du Recueil de doctrine Élargissement et renforcement de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy IntégrerSciencesPoAix en Provence,Lille,Lyon,Rennes,Strasbourg,Toulouse Lundi24juin2013 DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR Contact presse : Catherine Amy Coordination de la

Plus en détail

Séance publique du. 20 avril 2015 OBJET : FIXATION DES RATIOS D'AVANCEMENT DE GRADE AU TITRE DE L'ANNEE 2015

Séance publique du. 20 avril 2015 OBJET : FIXATION DES RATIOS D'AVANCEMENT DE GRADE AU TITRE DE L'ANNEE 2015 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE D'AIX EN PROVENCE N DL.-114 Séance publique du 20 avril Accusé de réception en préfecture Identifiant : 013-211300017-0420- lmc165460-de-1-1

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE

JEUDI 13 DÉCEMBRE 2012 MAISON DE LA CHIMIE ORGANISÉE ET PRÉSIDÉE PAR Armand JUNG Député du Bas-Rhin, membre de la Commission des affaires économiques, président du Comité national de sécurité routière Dominique RIQUET Député européen, vice-président

Plus en détail

LES ATELIERS LES RESSOURCES LES PROJETS

LES ATELIERS LES RESSOURCES LES PROJETS 13-25 ans Pôle Ressources Jeunesse PROGRAMMATION JANVIER - SEPTEMBRE 2013 LES ATELIERS LES RESSOURCES LES PROJETS www.ville-roubaix.fr Fiche D ADHéSION SAISON 2012 /2013 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS : NOM

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2011-2012 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 28 juin (1 er août en ligne) au 28 octobre 2011 (minuit,

Plus en détail

Procès-verbal de la Commission Europe Jeudi 26 juin à 15h00

Procès-verbal de la Commission Europe Jeudi 26 juin à 15h00 Procès-verbal de la Commission Europe Jeudi 26 juin à 15h00 Présent(e)s : Mme. PAPON Monique MM. BEAUMLER Jean-Pierre, BATEUX Jean-Claude, BLESSIG Emile, CHAUMONT Jacques, DELMAR Pierre, DROUIN René, DUBERNARD

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Enrichir et développer ses compétences tout au long de la vie

Enrichir et développer ses compétences tout au long de la vie Des formations d excellence dans le domaine de l environnement, de l alimentation, de la santé et des politiques publiques Enrichir et développer ses compétences tout au long de la vie Mastères Spécialisés

Plus en détail

L eau: de la source à la facture

L eau: de la source à la facture L eau: de la source à la facture «Le prix de l eau a baissé à St CYR» et votre facture a augmenté? cherchez les erreurs ou Dominique OLIVIER ingénieur en chef du Génie rural, des eaux et des forêts en

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2 Le contexte global Superficie : 41 526Km 2 Population: 16,34M.(89,6% urbaine: / 10,4% rurale:) 2006 PIB/hab 2007: 35 576 USD Divisions administratives: 12 provinces et 467 communes en nombre variable Régime:

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis En partenariat avec Programme 17 et 18 octobre 2007 1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis Les technologies de demain : opportunités pour les PME/PMI Chambre de commerce et d industrie de

Plus en détail

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier.

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier. Chambre de commerce et d industrie de Paris Seine-Saint-Denis Service innovation, R&D, développement industriel 191 avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny de se mobiliser pour l innovation > Echanger

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Livret du tuteur Année 2014-2015

Livret du tuteur Année 2014-2015 SOMMAIRE Présentation de Prépa Rémois... 3 Les 6 axes du tutorat... 4 Axe 1 : Ouverture Culturelle... 4 Axe 2 : Techniques d expression... 5 Axe 3 : Aide à l orientation scolaire et professionnelle...

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L ADEME

CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L ADEME CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L ADEME DECRET du 1 er février 2013 portant nomination des membres du conseil d administration de l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie DECRET du 14 mars

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION?

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? Le mercredi 19 juin 2013 de 14h à 18h suivi d un cocktail A La Maison de l UNESCO (salle IV) - 7 Place Fontenoy, 75007 Paris DEBAT

Plus en détail

Un lieu de débats privilégié

Un lieu de débats privilégié Un lieu de débats privilégié Créé en 2009 par La Rechercheet Le Monde, le Forum Science, Recherche Sociétéattire chaque année près de 900 personnesvenant s informer, réfléchir, débattre autour de multiples

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

AIDES EN NATURE AIDES FINANCIERES. Cartographie

AIDES EN NATURE AIDES FINANCIERES. Cartographie Répertoire de l aide alimentaire destinée aux étudiants AIDES EN NATURE AIDES FINANCIERES Cartographie 1 AIDES EN NATURE Croq étudiants Association ARC EN CIEL Siège social: 47 rue de Rennes 49000 ANGERS

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

SOLIDARITÉS NUMÉRIQUES

SOLIDARITÉS NUMÉRIQUES RENCONTRE des Espaces Culture Multimédia SOLIDARITÉS NUMÉRIQUES proposée par le Ministère de la culture et de la communication (Délégation au développement et aux affaires internationales) en partenariat

Plus en détail

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président.

M. Robert COMTE, doyen d âge des membres du Conseil de Communauté a présidé la suite de cette séance en vue de l élection du Président. REPUBLIQUE FRANCAISE Département du Bas-Rhin Arrondissement de STRASBOURG-CAMPAGNE Nombre de membres Séance du 11 avril 2008 Elus : 16 Date de la convocation Président de séance : A. SCHALL En fonction

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG

Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG Aéroport Marseille Provence Réunion du Conseil de Surveillance 12 septembre 2014 ALB/DG A l occasion de sa première réunion, le Conseil de Surveillance de la société Aéroport Marseille Provence nomme les

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Septembre 2010 1 SOMMAIRE 1. Présentation de la Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la soustraitance

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. Mardi 6 novembre 2012 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Mardi 6 novembre 2012 Sont présents: Madame Julie Figueiredo représentante des enseignants Madame Isabelle Gauthier représentante du personnel professionnel Madame

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2010-2011 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 10 novembre 2010 au 10 janvier 2011 1. DOCUMENT DE PRESENTATION

Plus en détail