d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 2012/2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 2012/2016"

Transcription

1 Programme interdépartemental Programme interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 2012/2016

2 PREAMBULE Dans sa nouvelle acception issue de la loi du 21 juillet 2009, le PRIAC est l une des composantes du projet régional de santé (PRS), plus particulièrement du schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS). Le SROMS est désormais le cadre de priorisation régionale à cinq ans des besoins de prise en charge et d accompagnement médico-sociaux. Une fois le schéma adopté, le PRIAC devient donc son plan d action et son budget d exécution. Le SROMS Lorrain, élaboré au terme d une année de travaux menés avec les partenaires institutionnels (Conseils généraux, Conseil régional, Education Nationale, Cohésion sociale, DIRECCTE ) et les acteurs du champ médicosocial vise la structuration de l offre existante, afin d apporter des réponses adaptées à l évolution des attentes et des besoins et faire progresser l efficience. Première étape du cycle planification / autorisation / financement, il comporte à la fois des orientations stratégiques, conformes aux priorités du plan stratégique régional de santé (PSRS), et des objectifs opérationnels précis. Le présent exercice peut donc s inscrire dans le cadre rénové d un PRIAC en «mode PRS», ayant vocation à programmer les actions et les financements permettant la mise en oeuvre des objectifs stratégiques et opérationnels du SROMS dans ces deux composantes d organisation et de développement de l offre. 2

3 Comme précédemment, ce programme ne concerne pas les prestations médico-sociales à destination des publics confrontés à des difficultés spécifiques (addictions ), objets d un volet du schéma régional. Le nouveau PRIAC, instrument de mise en oeuvre du SROMS, se caractérise par deux principales évolutions : Levier de développement de l offre en exécution du schéma, il se recentre sur une programmation financière des mesures nouvelles en enveloppe fermée, strictement encadrée par les notifications d autorisations d engagement de la CNSA et de la DGCS, éventuellement complétée de crédits issus de réaffectations de moyens médico-sociaux et de fongibilité asymétrique. Il évoluera en fonction des notifications d autorisation d engagement pluriannuelles. Levier d évolution de l offre, il doit permettre une programmation des actions impactant l offre existante : actions de transformation, de coopération, de mutualisation, actions menées en transversalité avec d autres politiques publiques, La présente programmation s inscrit dans ce cadre rénové. Enfin, le périmètre financier du PRIAC s inscrit sur la période , sur le champ des personnes en situation de handicap et , sur celui des personnes âgées. Sur les champs conjoints, il pourra faire l objet d une actualisation pour maintenir la cohérence avec les planifications départementales, lors du renouvellement des schémas départementaux. 3

4 Bilan PRIAC - Plan Solidarité Grand Âge Bilan des autorisations financées dans le cadre du PSGA : Reste à autoriser : EHPAD : 1877 places soit HT : 133 places soit AJ : 226 places soit SSIAD : 788 places soit EHPAD : 80 places HT : 38 places AJ : 14 places SSIAD : 217 places 4

5 Bilan PRIAC - Plan Alzheimer 16 PASA: 6 en Meurthe-et-Moselle, 3 en Moselle et 4 dans les Vosges ; auxquels s ajoutent 3 PASA labellisés sur dossier et non encore installés 10 ESA autorisées et installées : 3 en Meurthe-et-Moselle, 1 en Meuse, 4 en Moselle et 2 dans les Vosges 2 UHR sanitaires (en Meurthe-et-Moselle et en Moselle) et 1 UHR médico-sociale dans les Vosges 2 Plateformes de répit autorisées et installées (en Meurthe-et- Moselle et en Moselle) Formation des aidants : 73 actions financées en 2011 pour , 43 actions de formation réalisées à ce jour MAIA : 2 installées en Meurthe-et-Moselle, 1 en Moselle et 2 dans les Vosges. En dehors des places de HT et AJ, dont le financement est délégué dans le cadre du Plan solidarité grand Age, il reste à installer : 36 PASA 5 ESA 2 UHR médico-sociales et 5 UHR sanitaires 2 plateformes de répit 5

6 Bilan PRIAC - Personnes en situation de Handicap ESAT 2012 (pour information) : (année pleine) pour 63 places accordées sur un besoin remonté de 148 places EA 2011/2012 : millions d dans le cadre de création de places en établissements et services pour un accompagnement adapté du handicap tout au long de la vie (ces dotations EA 2011/2012 ont été intégralement utilisées, finalisation des opérations en 2012) 6

7 Bilan PRIAC - Personnes en situation de Handicap Installations 2012 : Département 54 : 6 places MAS JBT MAXEVILLE places SESSAD IJA NANCY Département 55 : 6 places IME THIERVILLE places MAS VERDUN Département 57 : 23 places FAM FORBACH places FAM ST AVOLD CMPP Hayange Département 88 : 12 places MAS ST DIE places SSIAD DARNEY places SESSAD DOGNEVILLE places FAM Le Patio (St Dié)

8 PRIAC 2012/2016 L engagement financier du PRIAC Dorénavant, le PRIAC ne comprend que des actions ou des opérations pour lesquels un financement est assuré. La programmation financière du PRIAC se décompose en 2 temps : - Financement des opérations engagées antérieurement au PRS, sur crédits gagés et enveloppes anticipées (période ) - Lancement de nouvelles opérations sur les autorisations d engagement notifiées, notamment via des appels à projets, (période ) Secteur PH - AE 2011 et 2012 et Crédits de Paiement correspondant (2013 à 2016) : Ce montant est pour l instant préempté sur la dotation Lorraine pour assurer le financement de 3 ITEP Mosellans, anciennement établissements à triple habilitation. Malgré les différentes saisines effectuées auprès de la CNSA, de la DGCS et de la DSS, il appartient désormais à l ARS de Lorraine de régulariser cette situation par imputation sur les AE 2011 et 2012 neutralisant de ce fait toute capacité à mettre en œuvre des mesures nouvelles ( ). 8

9 Orientations du SROMS RAPPEL DES ORIENTATIONS ET PRIORITES AFFICHEES PAR LE SROMS Les orientations transversales aux populations concernées par le SROMS - Améliorer le système d information et l observation des besoins et de l offre médico-sociale - Améliorer le maintien et l accompagnement à domicile - Améliorer l accès aux soins - Assurer la continuité des parcours à chaque étape de la vie - Optimiser les coûts et améliorer la qualité au bénéfice des usagers - Renforcer le soutien aux aidants - Promouvoir une démarche qualité en ESMS Les priorités pour l accompagnement des enfants et jeunes en situation de handicaps - Favoriser le dépistage, le diagnostic et l accompagnement précoces - Adapter lesréponses à la spécificité de chaque handicap et renforcer le soutien aux familles - Améliorer l offre par création et redéploiement - Développer la scolarisation adaptée pour les enfants en situation de handicap et favoriser l insertion professionnelle des jeunes - Développer des réponses adaptées à l accompagnement des troubles envahissants du développement - Développer des réponses adaptées à l accompagnement des troubles de la conduite et du comportement Les priorités pour l accompagnement des adultes en situation de handicaps - Poursuivre le développement des services - Promouvoir les structures innovantes et de répit - Proposer une offre adaptée pour l accompagnement du handicap psychique - Favoriser l employabilité et le maintien à l emploi en trouvant des solutions adaptées au handicap et au problème de santé 9

10 PRIAC Trois objectifs prioritaires : développer et reconfigurer l offre dans un objectif d équité territoriale permettre un accompagnement de qualité du parcours de vie de l usager préserver l autonomie 10

11 PROGRAMMATION : ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAPS Développer et reconfigurer de l offre 1. Le dépistage, le diagnostic et l accompagnement précoces des handicaps : Les centres d action médico-sociale précoce (CAMSP) constituent un maillon essentiel du dispositif d intervention précoce. Suite à une enquête régionale, l ARS va élaborer des propositions afin que les CAMSP structurent l organisation du diagnostic et de l évaluation précoce. Territoire : Lorraine Pour : mise en place d un temps de coordination (IDE puéricultrice) si MN. 2. L inclusion scolaire des enfants et adolescents en situation de handicaps : L adaptation de l offre existante par la reconversion de places en SESSAD sera privilégiée pour l intégration des enfants porteurs de déficiences intellectuelles, motrices, sensorielles, troubles envahissants du développement, ou ayant des troubles des apprentissages. Évaluation de l activité des SESSAD (harmonisation de leurs pratiques), redéfinition de leur territoire d intervention. A l issue, création de places de SESSAD (redéploiement 40 places environs et MN) Territoires d action : Metz (redéploiement) Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges (si MN) 11

12 3. Le suivi des enfants et adolescents avec autisme : Il s agit de poursuivre le développement de l offre pour disposer sur chaque zone de proximité d une palette d offres complètes couvrant l ensemble des tranches d âge et des troubles. A cet effet est priorisé le renforcement des moyens existants pour requalifier des places installées accueillant déjà des enfants avec autisme puis dans un second temps les créations nettes de places. Territoires d action : Meuse (redéploiement 3 places et requalification de 3 places en ITEP) - Moselle et Vosges (si MN) 4. Le suivi des enfants et adolescents (et adultes) avec un handicap sensoriel L accompagnement médico-social des enfants et adolescents déficients sensoriels s établit dans la région à deux niveaux : * un accompagnement institutionnel, positionné exclusivement sur deux départements, la Meurthe et Moselle et Moselle * un accompagnement en milieu ordinaire (existence de places de service dans les départements) L amélioration de l accompagnement médico-social des enfants et adolescents déficients sensoriels nécessite une réorganisation de l offre suite à une évaluation préalable de l accompagnement institutionnel. 12

13 5. La prise en charge des troubles de la conduite et du comportement : Répond à des objectifs multiples : - Assurer la professionnalisation des équipes - Mutualiser les moyens au sein des établissements - Améliorer la couverture en places d ITEP, notamment par renforcement et requalification de places - Offrir des réponses partenariales coordonnées aux situations dites «complexes». Il est prévu de lancer un appel à projets sur la période du PRIAC pour la création de dispositifs innovants (ex : équipe mobile) Création de places en ITEP : - Territoires d action : Meuse (2 places) par redéploiement - Moselle, Meurthe et Moselle et Vosges (si MN) Création de Centre d Accueil et de Ressources (jeunes en situation de rupture) - Territoire d action : Meuse (recomposition de l offre sanitaire psy) D autre part, outre le développement de places nouvelles, une réflexion partenariale associant l ARS, le secteur psychiatrique, l Éducation Nationale, les Conseils Généraux et la PJJ devrait être menée notamment dans le cadre de la loi de 2005, du Plan Santé Mentale, en particulier pour les enfants sous mesures de protection de l enfance. 13

14 PROGRAMMATION : ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAPS Permettre un accompagnement de qualité 1. Soutenir l accompagnement des enfants autistes à domicile : L ARS a soutenu l accompagnement des enfants autistes par une aide à la professionnalisation. D autres pistes de financement auraient pu être envisagées (AEEH - rapport CESE sur l Autisme du 9/10/2012) Territoire : Lorraine (avec CRA) Pour : (éducateur coordinateur et formation) 2. Soutenir l accompagnement des enfants en situation de polyhandicap à domicile: Dans le cadre de la contractualisation, l ARS a favorisé la mise en œuvre d un service d aide à domicile pour enfant polyhandicapé de 8 places (redéploiement). Le bilan d activité de ces services permettra d envisager son renforcement (si MN) Territoires : Vosges et Meurthe-et-Moselle 3. Autisme : précocité du dépistage - Formation de formateurs (EHESP/DGCS/ARS) Mesure 5 de Plan Autisme Territoire : Lorraine Pour : formation (recommandations HAS et ANESM) et sensibilisation par l organisation d un événement dédié : en crédits conjoncturels 14

15 PROGRAMMATION : ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAPS Préserver l autonomie 1. Favoriser les mesures préventives en matière de tabagisme, alcoolisme et toxicomanie : Repérage, prévention et accompagnement du SAF (syndrome d alcoolisme fœtal), en lien avec le Réseau Périnatal Lorrain et les Collectivités Territoriales Territoires : ciblés en lien avec le PRAPS Pour : (FIR si solde disponible) 2. Généraliser les staffs médico psycho sociaux : Généralisation à l initiative des maternités et en lien avec la PMI Territoire : Lorraine ou expérimentation sur 4 maternités Pour : (FIR) 15

16 PROGRAMMATION : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAPS Développer et reconfigurer l offre 1. Prendre en charge des personnes polyhandicapées : Finalisation d opération : MAS (19 places) - Déodatie Territoire : Vosges Pour : (Vosges) Territoire : Moselle 10 places de MAS sur le territoire HAYANGE par fongibilité (2013) 2. Prendre en compte les besoins spécifiques pour les personnes handicapées psychiques : Proposer une solution de prise en charge pour les situations d inadéquation. L objectif est d apporter une réponse institutionnelle adaptée aux besoins d accompagnement de ces personnes (MAS/FAM/SAMSAH). Territoires : Meurthe et Moselle, Meuse et Moselle (recomposition de l offre sanitaire), Pour : procédure d AAP 3. Développer l offre de service: La poursuite du développement de l offre de services et leur coordination est nécessaire au regard de l aspiration des personnes handicapées à vivre à domicile (SAMSAH-SSIAD). Territoires : Meurthe et Moselle, Moselle, Vosges, Meuse Pour : procédure d AAP 16

17 PROGRAMMATION : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAPS 4. Réduire les inégalités entre territoires de santé en matière d offre en Etablissement pour Adultes en situation de Handicap : FAM - médicalisation de places et redéfinition du zonage (géographie de compétence et optimisation des implantations) Territoire : Lorraine après étude d écarts infra-régionaux et critères de priorisation Pour 2013 : procédure d AAP (Meuse) ESAT - Critères de priorisation - taux d équipement, contractualisation - dotation 2013 Territoire : Lorraine Pour 2013 : procédure d AAP 17

18 PROGRAMMATION : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAPS Permettre un accompagnement de qualité 1. Eviter la rupture de prise en charge : Solutions d aval d hospitalisation : création d une structure innovante à la sortie d Hôpital : ex : * pour la phase d éveil des trauma crâniens, cérébro-lésés ou personnes atteintes d AVC * en aval d hospitalisation psychiatrique Territoires : Meurthe et Moselle, Moselle et Vosges (recomposition de l offre sanitaire) Pour : procédure d AAP 2. Accompagner le jeune Adulte en situation de handicap à poursuivre son projet de vie scolaire et universitaire : MAS Territoire : Meurthe et Moselle (réserve nationale) Pour : (procédure d AAP) 3. Poursuivre le développement des GEM : Aucune mesure nouvelle n a été notifiée à ce jour. Dans un souci d équité territoriale, la priorité serait donnée aux territoires non couverts par un GEM pour cérébro-lésés. Par ailleurs, travail d évaluation en cours (consignes nationales) Territoires : GEM Cérébro-lésés : Meuse, Vosges (si enveloppe nationale) Pour : procédure d AAP 18

19 PROGRAMMATION : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAPS : Permettre un accompagnement de qualité 4. Offrir une offre adaptée pour adultes avec un handicap de faible prévalence : Handicap rare - SAMSAH Prader Willi Territoires : Meurthe et Moselle Pour 2013 : (enveloppe nationale - Plan Handicaps rares) 5. Accompagner le vieillissement des personnes en situation de handicap : Différents indicateurs soulignent sur le plan régional, la problématique des personnes handicapées vieillissantes Territoires : Lorraine, notamment pour 2013 : Vosges secteur Ouest (recomposition de l offre sanitaire) Pour : procédure d AAP 19

20 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Développement et reconfiguration de l offre 1. Prendre en compte les besoins spécifiques des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou de troubles apparentés Le nombre des personnes âgées atteintes de la maladie d Alzheimer ou apparentée est en progression constante, avec une prévalence de 270 malades pour personnes. Il convient de prendre en compte ces besoins spécifiques en développant et diversifiant les formules d aide aux aidants, de prise en charge en institution ou à domicile. Poursuivre la mise aux normes des accueils de jour Conformément à la circulaire du 25 février 2010 et au décret du 29 septembre 2011 définissant la capacité minimale des accueils de jour, la mise aux normes des accueils de jour de la région se poursuit. Elle se fait essentiellement par regroupement des places existantes en respectant une offre cohérente par zone de proximité. En Moselle 180 places ont fait l objet de régularisation (avec la création de 13 places supplémentaires). 20

21 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Développement et reconfiguration de l offre 2. Améliorer la coordination des acteurs en poursuivant le développement des Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer (MAIA): Le déploiement se poursuit : un appel à candidature a été lancé au premier semestre 2012 et 3 MAIA ont été retenues (2 dans les Vosges et 1 en Meurthe et Moselle), ce qui portera à 5 le nombre de MAIA en Lorraine fin Poursuivre la labellisation des Pôles d Activités et de Soins Adaptés (PASA): La DGCS a notifié pour la région, 52 PASA. A ce jour 16 PASA sont labellisés, il reste donc 36 PASA à labelliser. Pour mémoire, la répartition des 16 PASA labellisés est la suivante : 6 en Meurthe-et-Moselle 3 en Moselle 4 dans les Vosges auxquels s ajoutent 3 PASA labellisés sur dossier 21

22 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Développement et reconfiguration de l offre 4. Mailler la région en plateformes de répit : Actuellement 2 départements bénéficient d une plateforme de répit : Moselle et Meurthe et Moselle. En 2012, la région a bénéficié de 2 plates formes supplémentaires, ce qui représente en année pleine. Un appel à candidatures lancé en Aout 2012 va permettre d équiper en priorité les départements non couverts. Territoires : Vosges et Meuse (retenus suite à AAC d octobre 2012) Pour 2012 : (procédure d AAC) 5. Doter le territoire régional d Equipes Spécialisées Alzheimer à Domicile (ESA) : L objectif est de renforcer des places de SSIAD destinées aux personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou troubles apparentés, en créant des équipes spécialisées pour atteindre d ici fin 2012, 15 ESA dans la région, 9 étant actuellement autorisées. Pour 2012, 2 équipes sont programmées, ce qui représente Un appel à candidature a donc été lancé qui, dans un souci d équité territoriale. 22

23 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Permettre un accompagnement de qualité 1. EHPAD : Adapter l offre en hébergement permanent: Dans le cadre du PSGA, depuis 2007, ont été délégués au titre de l hébergement permanent, soit plus de 1880 places autorisées, sur lesquelles 742 places ne sont toujours pas installées à ce jour. Par ailleurs, 371 de ces places pourraient faire l objet d une caducité. Compte-tenu de ce volume important de places autorisées et non installées, il devient nécessaire de mesurer l impact des créations sur les besoins avant d envisager de nouveaux projets et notamment de constater des caducités sur des projets anciens et d établir en lien avec les Conseils Généraux des critères de priorisation. Pour : procédure d AAP (critères de priorisation) 2. Développer l offre d hébergement temporaire L existence d une offre alternative à l hébergement complet permet d accompagner les familles et les résidents dans leurs parcours de vie. Le développement de l offre institutionnelle alternative permet d anticiper et de gérer les situations d épuisement de l aidant et de prévoir des solutions permettant de répondre aux situations d urgence. Territoire : Lorraine Pour : procédure d AAP - 38 places HT 23

24 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Permettre un accompagnement de qualité 3. Permettre le maintien à domicile en renforçant l offre de service de proximité : La politique de création ou extension de Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) est poursuivie, avec priorité aux département les moins bien dotés en SSIAD et infirmiers libéraux afin d atteindre un taux d équipement cible d au moins 18 places pour 1000 habitants de plus de 75 ans tout en maintenant l équilibre entre les départements. Territoires : Longwy (60 places), Pont à Mousson (10 places), Nancy (30 places), Metz (10 places), Bassin houiller (40 places), Toul (17 places) Pour : (procédure d AAP) 4. Développer l offre en faveur du répit des aidants naturels : Le soutien apporté par les aidants naturels est essentiel au maintien à domicile des personnes âgées. Mise en œuvre de la formation des aidants. Territoire : Lorraine Pour 2012 : 50 actions d information et de formation (1 400 /actions) -Plan Alzheimer NB : AAC du mois d octobre 2012 : 29 actions retenues. 24

25 PROGRAMMATION : PERSONNES AGEES Préserver l autonomie Éviter le vieillissement pathologique: Prévention des chutes à domicile Territoire : Lorraine en lien avec le service Prévention et la CARSAT Pour : en coordination avec la CARSAT 25

26 Conclusion Au regard du déficit d enveloppe du handicap, l ARS de Lorraine, qui par ailleurs doit assurer une reconversion du secteur sanitaire, souhaite mettre en œuvre une politique de reconfiguration de l offre au profit du médico-social, et ce, dans un souci d apporter la meilleure réponse aux besoins identifiés, tout en permettant l'émergence de solutions innovantes. L année 2013 est annoncée comme une année de bilan. Cette évaluation doit également permettre d amorcer avec nos partenaires une démarche de coopération et de contractualisation. 26

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre

Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Direction de l Autonomie Annexe N MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT PIVETEAU Déclinaison sur le territoire de la Nièvre Le plan d actions d amélioration de la prise en charge des personnes en situation de handicap

Plus en détail

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP PROJET REGIONAL DE SANTE 2012-2016 SCHEMA REGIONAL D ORGANISATION MEDICO-SOCIALE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC) - 2014-2018 Mise à jour 2015

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

SOMMAIRE OBJECTIF STRATEGIQUE 1 16 ORGANISER ET STRUCTURER UNE OFFRE MEDICO-SOCIALE ADAPTEE ET DE PROXIMITE. Objectifs opérationnels 1-1 16

SOMMAIRE OBJECTIF STRATEGIQUE 1 16 ORGANISER ET STRUCTURER UNE OFFRE MEDICO-SOCIALE ADAPTEE ET DE PROXIMITE. Objectifs opérationnels 1-1 16 SOMMAIRE OBJECTIF STRATEGIQUE 1 16 ORGANISER ET STRUCTURER UNE OFFRE MEDICO-SOCIALE ADAPTEE ET DE PROXIMITE Objectifs opérationnels 1-1 16 Réduire les inégalités territoriales pour une accessibilité de

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation Médico-Sociale

Schéma Régional d Organisation Médico-Sociale p.1 Schéma Régional d Organisation Médico-Sociale Organisation des soins Prévention 06 mars 2012 Version du 06 mars 2012 Médico-Social Plan du schéma régional d organisation médico-sociale p.3 Introduction

Plus en détail

Document soumis à la consultation

Document soumis à la consultation Document soumis à la consultation 7/12/2011 SOMMAIRE 1 ère partie : LE SCHEMA REGIONAL D ORGANISATION MEDICO-SOCIALE DECLINE LE PLAN STRATEGIQUE REGIONAL DE SANTE 1. Le SROMS s inscrit dans les objectifs

Plus en détail

Schémas régionaux. Schéma régional d organisation médico-sociale

Schémas régionaux. Schéma régional d organisation médico-sociale Schémas régionaux Schéma régional d organisation médico-sociale Sommaire État des lieux en résumé.............5 Objectifs et actions du schéma régional d organisation médico-sociale 2012/2016.........13

Plus en détail

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE Proposition de révision 2014 I - Le contexte de la réactualisation du PRIAC 2014/2017 1. Le champ du PRIAC Le PRIAC

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social 4 juin 2013 1 Déroulement des campagnes PA-PH dans un cadre préservé Progression de l ONDAM médico-social 2013 : Taux le plus élevé des sous objectifs

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL d ORGANISATION MEDICO-SOCIALE. Document de cadrage. Supprimé :

SCHEMA REGIONAL d ORGANISATION MEDICO-SOCIALE. Document de cadrage. Supprimé : SCHEMA REGIONAL d ORGANISATION MEDICO-SOCIALE Document de cadrage 1 Sommaire 1 Propos introductifs...4 2 Diagnostic et priorités SROMS...5 2.1 Présentation de la méthodologie mise en œuvre...5 2.2 Principaux

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Préambule. Ce décloisonnement, cette transversalité dans l action publique reposent sur l action des ARS.

Préambule. Ce décloisonnement, cette transversalité dans l action publique reposent sur l action des ARS. Avertissement Destiné à aider les ARS dans la construction des premiers schémas régionaux d organisation médicosociale, le Guide méthodologique pour l élaboration du SROMS V1 comporte des éléments de cadrage

Plus en détail

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?»

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Atelier n 3 «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Florence DELORIERE Secrétaire Générale de Région UNIFAF Aquitaine SOMMAIRE : Le contexte d évolution des missions

Plus en détail

Plan autisme 2013-2017

Plan autisme 2013-2017 Etat des lieux Plan autisme 2013-2017 Haute-Normandie Organisation du COPIL de Haute-Normandie Le COPIL de Haute-Normandie a été installé le 12 novembre 2013 Il est composé de 7 collèges : - CRSA (5 membres)

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale.

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Lille, le 14 février 2013 Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. L ARS Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL DU 7 JUILLET 2015

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL DU 7 JUILLET 2015 CONSEIL DU 7 JUILLET 2015 8 juillet 2015 Un Conseil de la CNSA ouvert par Ségolène Neuville et axé sur les perspectives d avenir de la Caisse Annexe 1 : un deuxième budget modificatif 2015 pour intégrer

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Commentaire aux adhérents de la fiche 55837. Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010

Commentaire aux adhérents de la fiche 55837. Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010 Comm Commentaire aux adhérents de la fiche 55837 Parution de la circulaire relative à la campagne tarifaire 2010 Cette circulaire tant attendue, ne fait que préciser aux toutes nouvelles ARS les modalités

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

Le plan autisme 2013-2017 prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED.

Le plan autisme 2013-2017 prévoit la création d Unités d Enseignements (UE) en classes maternelles pour des enfants avec autisme ou autres TED. Cahier des charges relatif à la création par extension de 7 places de SESSAD ou d IME (semi-internat) à destination de jeunes enfants de 3 à 6 ans avec autisme et autres TED et accompagnés au sein d une

Plus en détail

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap

La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap La démarche de contractualisation (CPOM) sur le secteur du handicap A.R.S. Auvergne Ce document est largement inspiré d un document de référence élaboré par l ARS Pays de Loire Le cadre juridique inachevé

Plus en détail

Rapport d Orientation Budgétaire

Rapport d Orientation Budgétaire Rapport d Orientation Budgétaire Cahier des Charges : Allocation des Crédits Non Reconductibles 2013 Contexte Dans son projet régional de santé, l ARS Rhône-Alpes a rédigé un plan d action afin d adapter

Plus en détail

budgétaire médico-sociale 2014

budgétaire médico-sociale 2014 Journée d information sur la campagne Journée d information sur la campagne budgétaire médico-sociale 2014 Ordre du jour Le bilan de la campagne budgétaire médico-sociale 2013 Les orientations stratégiques

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement

Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement Une formation-action relative à la vie affective et sexuelle des personnes handicapées en établissement, psychologue, sociologue, conseillère technique du CREAI de Bourgogne Délégation Franche-Comté Un

Plus en détail

Vers un schéma médico-social unifié

Vers un schéma médico-social unifié Vers un schéma médico-social unifié Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire? La réglementation en vigueur et principalement le code de l action sociale

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013 2017 ETAT DES LIEUX REGIONAL ET TERRITORIAL

PLAN AUTISME 2013 2017 ETAT DES LIEUX REGIONAL ET TERRITORIAL PLAN AUTISME 2013 2017 ETAT DES LIEUX REGIONAL ET TERRITORIAL 31/03/2014 1 Sommaire 1 PREVALENCE ET INCIDENCE THEORIQUE... 3 2 LE DIAGNOSTIC PRECOCE AU NIVEAU DES ENFANTS... 4 Réseau de repérage (niveau1)

Plus en détail

Campagne budgétaire médico-sociale 2015

Campagne budgétaire médico-sociale 2015 1 Campagne budgétaire médico-sociale 2015 2 Sommaire Eléments de contexte Eléments d'évolution de l'objectif Global de Dépenses et modalités de détermination de la Dotation Régionale Limitative En Bourgogne

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE ----------

REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L'AIN --------- DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE SOLIDARITÉ --------- domaine autonomie --------- Buis Marlene 0474325837 CONSEIL DEPARTEMENTAL Réunion Mars 2016

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants

Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Les Etablissements et Services Accueillant les Enfants Handicapés Si chaque établissement ou service est spécialisé dans le type d handicap accueilli, tous sont complémentaires et indissociables. Pour

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE. Sous-direction des affaires financières et de la modernisation

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE. Sous-direction des affaires financières et de la modernisation DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-direction des affaires financières et de la modernisation Modalités d élaboration des dispositions réglementaires, budgétaires et comptables, en application

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

SOMMAIRE II.5. ANNEXES. II.5.c. Annexes relatives au SROMS. Handicap... 2. Vieillissement... 25. Les Annexes SROMS Janvier 2012

SOMMAIRE II.5. ANNEXES. II.5.c. Annexes relatives au SROMS. Handicap... 2. Vieillissement... 25. Les Annexes SROMS Janvier 2012 Les Annexes SROMS Janvier 202 II.5. ANNEXES II.5.c. Annexes relatives au SROMS SOMMAIRE Handicap... 2 Vieillissement... 25 Les Annexes SROMS Janvier 202 Handicap / Vieillissement HANDICAP PREAMBULE Le

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

PROJET d actualisation du PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC)

PROJET d actualisation du PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC) PROJET d actualisation du PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC) 2014-2018 Document soumis à concertation 1 SOMMAIRE DU PRIAC 2014-2018 DE LA REGION

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME

PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME PLAN REGIONAL D ACTION POUR L AUTISME SYNTHESE DES PROPOSITIONS D ACTIONS DU GROUPE 2 Version 2 intégrant propositions du COPIL du 30/01/2014 (actions 10 à 15) «FACILITER LA MISE EN ŒUVRE DU PARCOURS DE

Plus en détail

I Les Orientations principales

I Les Orientations principales Présentation Dans le cadre de ses compétences, il appartient au Conseil général de définir et de mettre en œuvre la politique d action sociale, en tenant compte des compétences respectives des autres collectivités

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP LA SCOLARISATION DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP Réflexions du groupe de travail «médico-social» de l UNASEA Septembre 2009 1 L Union nationale des associations de sauvegarde de l enfance, de l adolescence

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2015 POUR LA REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON

RAPPORT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2015 POUR LA REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON Direction de l Offre de soins et de l Autonomie Pôle Médico-social Date : 20/05/2015 RAPPORT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2015 POUR LA REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON Les orientations en Languedoc-Roussillon pour

Plus en détail

LES SCHéMAS. Schéma d organisation médico-sociale (SOMS)

LES SCHéMAS. Schéma d organisation médico-sociale (SOMS) LES SCHéMAS Schéma d organisation médico-sociale (SOMS) P 7 PREAMBULE P 9 TRANSVERSALITES «OCEAN INDIEN» 10 Un schéma ancré sur ses territoires SOMMAIRE 12 Et une volonté commune d améliorer la performance

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Rapport d orientation budgétaire 2015 relatif aux établissements et services d aide par le travail (ESAT) financés par l Etat.

Rapport d orientation budgétaire 2015 relatif aux établissements et services d aide par le travail (ESAT) financés par l Etat. Service émetteur : Direction des coopérations territoriales et de la performance Direction adjointe financement et performance du système de santé Pôle allocation de ressources médico-sociales Affaire

Plus en détail

Fiche n 18 : Permettre une éducation et une scolarisation appropriées aux besoins des enfants en situation de handicap

Fiche n 18 : Permettre une éducation et une scolarisation appropriées aux besoins des enfants en situation de handicap Fiche n 18 : Permettre une éducation et une scolarisation appropriées aux besoins des enfants en situation de handicap Situation actuelle La loi du 11 février 2005 et un certain nombre de textes qui en

Plus en détail

Programme handicap et perte d autonomie Appel à recherches 2015 - Session 6

Programme handicap et perte d autonomie Appel à recherches 2015 - Session 6 Programme handicap et perte d autonomie Appel à recherches 2015 - Session 6 09/03/2015 L IReSP lance une sixième session de l appel à recherches «Handicap et perte d autonomie». Cette nouvelle session

Plus en détail

Dossier technique. Octobre 2013 SROMS

Dossier technique. Octobre 2013 SROMS Dossier technique Octobre 2013 SROMS Bilan national de la première génération des schémas régionaux d organisation médico-sociale 2012-2016 SROMS Bilan national de la première génération des schémas régionaux

Plus en détail

PLAN D ACTION REGIONAL AUTISME PACA 2014-2017

PLAN D ACTION REGIONAL AUTISME PACA 2014-2017 Direction de l Offre Médico-Sociale (DOMS) PLAN D ACTION REGIONAL AUTISME PACA 2014-2017 AOUT 2014 Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d'azur-siège : 132, boulevard de Paris - CS 50039-13331

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Séminaire Gérontologie sociale et coordination en EHPAD

Séminaire Gérontologie sociale et coordination en EHPAD Séminaire Gérontologie sociale et coordination en EHPAD Attentes et relations entre le département et les EHPAD et USLD 20 mars 2014 1 Véronique COLIN responsable du service OARES, direction PA/PH, CG35

Plus en détail

Préambule. Ce décloisonnement, cette transversalité dans l action publique reposent sur l action des ARS.

Préambule. Ce décloisonnement, cette transversalité dans l action publique reposent sur l action des ARS. Préambule Le Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) prend place au sein d une politique de santé profondément renouvelée par la loi HPST, en ce qu elle intègre désormais non seulement les

Plus en détail

Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées

Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées Offre, besoins et modalités de financement des établissements et services pour personnes handicapées Le contexte du rapport Ce rapport de l Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) et de l Inspection

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux?

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? . LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? Des crédits en augmentation pour financer les établissements

Plus en détail

Feuille de route 2014 Personnes âgées de plus de 75 ans

Feuille de route 2014 Personnes âgées de plus de 75 ans Feuille de route 2014 Personnes âgées de plus de 75 ans Version du 20 février 2014 Enjeux pour Enjeux le territoire Enjeux Le vieillissement de la population, accentué par l'arrivée à l'âge de la retraite

Plus en détail

L offre à domicile en Seine-Saint-Denis Enjeux et perspectives. Présentation à la conférence de territoire du 28 janvier 2015

L offre à domicile en Seine-Saint-Denis Enjeux et perspectives. Présentation à la conférence de territoire du 28 janvier 2015 L offre à domicile en Seine-Saint-Denis Enjeux et perspectives Présentation à la conférence de territoire du 28 janvier 2015 Soutenir le choix du domicile : une problématique pour les Départements Une

Plus en détail

PLAN REGIONAL D ACTION (PRA) POUR L AUTISME 2013-2017. Plan Régional d Action pour l autisme 2013-2017 Juin 2014 1/96

PLAN REGIONAL D ACTION (PRA) POUR L AUTISME 2013-2017. Plan Régional d Action pour l autisme 2013-2017 Juin 2014 1/96 PLAN REGIONAL D ACTION (PRA) POUR L AUTISME 2013-2017 Juin 2014 1/96 SOMMAIRE 1 Les éléments de contexte... 4 1.1 Le Plan régional d action pour l autisme... 4 1.2 Les enjeux... 4 1.3 Les territoires de

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 )

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 ) «Faire le choix de la bientraitance» Conseil général de la Sarthe Le Mans Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

SOMMAIRE. Spécificités méthodologiques de la Réunion Spécificités méthodologiques de Mayotte

SOMMAIRE. Spécificités méthodologiques de la Réunion Spécificités méthodologiques de Mayotte l e26dé c e mbr e2011 SOMMAIRE PREAMBULE TRANSVERSALITES «OCEAN INDIEN» Un schéma ancré sur ses territoires Et une volonté commune d améliorer la performance globale et la qualité des accompagnements médico-sociaux

Plus en détail

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Monographie CRP - Centre Rééducation Professionnelle, Centre de préorientation, UEROS - Unité d Evaluation, de Réentrainement

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE

Evaluation externe de. l EHPAD de la Fondation Roguet SYNTHESE Evaluation externe de l EHPAD de la Fondation Roguet 2012 SYNTHESE I. Introduction L évaluation externe a été introduite par la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale.

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DE L OFFRE DE SERVICES DES CAMSP ET CMPP DE LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE

ÉTAT DES LIEUX DE L OFFRE DE SERVICES DES CAMSP ET CMPP DE LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE ÉTAT DES LIEUX DE L OFFRE DE SERVICES DES CAMSP ET CMPP DE LA RÉGION PAYS DE LA LOIRE MARS 2013 «Le Sillon de Bretagne» 8 av. Thébaudières CP 30406-44804 SAINT-HERBLAIN CEDEX Tél. : 02 28 01 19 19 / Fax

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés

Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés DES ORGANISATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE V1. 250215 Programme de la journée Le réseau des certifiés. Quelques informations chiffrées Point sur habilitation,

Plus en détail

Assemblée Générale du 18.06.12

Assemblée Générale du 18.06.12 Assemblée Générale du 18.06.12 1 Sommaire Les valeurs qui nous animent. 4 L histoire des Genêts d Or.... 5 Nos engagements... 6 Nos offres de services Prestations et coopérations... 7 Nos compétences...

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Filière DéfiScience. Maladies Rares du Développement Cérébral et Déficience Intellectuelle NOTRE PLAN D ACTIONS EN SYNTHÈSE

Filière DéfiScience. Maladies Rares du Développement Cérébral et Déficience Intellectuelle NOTRE PLAN D ACTIONS EN SYNTHÈSE Filière DéfiScience Maladies Rares du Développement Cérébral et Déficience Intellectuelle NOTRE PLAN D ACTIONS EN SYNTHÈSE La filière DéfiScience a fait le choix, dès sa constitution, en septembre 2014,

Plus en détail

Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires

Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires Chaque année en France 155 000 personnes sont prises en charge à l hôpital pour un traumatisme crânien et, parmi elles,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ASH

GUIDE PRATIQUE DE L ASH GUIDE PRATIQUE DE L ASH ADAPTATION SCOLAIRE ET SCOLARISATION DES ELEVES HANDICAPES La loi du 11 février 2005 a fixé les obligations nationales en faveur des personnes handicapées. Trois grands principes

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge.

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. OBJECTIFS (ENC): - Argumenter les principes d orientation et de prise en charge d un enfant handicapé Auteur : Pr Yves Chaix Enseignant

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil PERSONNES ÂGÉES CAPACITÉS D ACCUEIL ET SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES Contexte A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil dans les établissements d hébergement

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires PROPOSITIONS D AMENDEMENTS DE L UNASEA L UNASEA est favorable à l objectif affiché

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

- Trame de Rapport d activité des MDPH -

- Trame de Rapport d activité des MDPH - - Trame de Rapport d activité des MDPH - Introduction... 2 I. Situation départementale 2 Données générales sur le public en situation de handicap 2 I Evolution de l activité de la MDPH et de son contexte

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail