MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT"

Transcription

1 MODELISATION DU COMPORTEMENT A RUPTURE DES COMPOSITES A MATRICE POLYMERE. PRISE EN COMPTE DU DURCISSEMENT POST ENDOMMAGEMENT A. Mokhtari, M. Ould Ouali Laboratoire Elaboration et Caractérisation des Matériaux et Modélisation. Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou, BP 17 RP, Tizi-Ouzou. Résumé : L approche développée dans ce travail a pour objectif de construire un outil numérique capable de prédire la dégradation des propriétés mécaniques des composites stratifiés. Le modèle de comportement aborde certaines problèmes identifiées dans les lois de comportement s appliquant aux composites. Cette nouvelle loi de comportement combine le modèle d endommagement de Matzenmiller [1] avec le modèle de rupture basé sur l estimation de type Langlie et Cheng [2]. Ce modèle a été implémenté dans le code de calcul Abaqus/Explicit en utilisant la subroutine VUMAT. Afin d attester de la capacité de ce modèle à reproduire correctement les résultats expérimentaux, des simulations numériques de validation ont été effectuées à l aide de différentes méthodes de discrétisation. Les résultats de la simulation numérique sont comparés aux résultats expérimentaux, puis commentés. Mots clés : comportement, endommagement, implémentation, composite, matrice polymère. 1. Introduction : Les matériaux composites à matrice thermoplastique sont de plus en plus utilisés dans les industries de pointe (automobile, aéronautique) en raison notamment du bon compromis poids/résistance qu ils offrent [3]. Cependant, la complexité de leurs structures fait que les mécanismes gouvernant leur endommagement sont encore difficiles à prédire. D une manière générale, les modes d endommagement des matériaux composites sont classés suivant que la dégradation du matériau apparaît : au niveau du pli, il s agit principalement de l apparition de microfissure dans la matrice et la rupture des fibres ou entre plis, il s agit des cohésions de l interface. La compréhension des mécanismes d endommagement passe par l identification expérimentale phénomènes physiques qui les gouvernent (présence de microfissures, délaminage etc.) mais aussi par l observation de la réponse du matériau à l échelle macroscopique. A partir de l observation de l enchainement de ces mécanismes, la modélisation du comportement par des lois mathématiques est alors réalisée de manière plus ou moins fine. Dans ce travail, nous utilisons un outil numérique permettant de prendre en compte le durcissement post endommagement du composite afin de 268

2 modéliser la rupture. On introduit alors un critère définit en seuil d endommagement et un critère défini en rupture. 2. Modèle d endommagement Les composites renforcés de fibres ont une variété de mécanismes d endommagement. A l échelle micro, ces mécanismes peuvent inclure la rupture des fibres, arrachement des fibres, retrait des fibres, rupture fibre/matrice et rupture de la matrice. Les mécanismes d endommagement à l échelle du lamina peuvent inclure les ruptures transverses dans les deux plans parallèle et perpendiculaire aux fibres et le délaminage entre deux plis du lamina [4]. Parmi les variétés de modèles d endommagement ayant rencontré du succès, Langlie et Cheng [2] proposent trois modes de rupture, rupture en traction dans le sens des fibres, rupture en compression à travers l épaisseur et rupture en cisaillement. Les trois modes de rupture peuvent être décrits par les relations suivantes : Rupture en traction : Rupture en compression Rupture en cisaillement Ou est la déformation ultime sens fibre du composite, et est la déformation ultime en compression à travers l épaisseur du composite. sont les déformations ultimes en cisaillement à travers l épaisseur du composite. Le mode de rupture par délaminage n est pas inclus dans ce modèle. Matzenmiller et al. ont développé un modèle de comportement pour matériaux composites basé sur la mécanique d endommagement [1]. Ce modèle a apporté des améliorations significatives notamment lors de la prédiction de l endommagement [5, 6]. Il inclus des variables d endommagement d i pour modéliser la dégradation du stratifié, traduit la perte de raideur des différents modules d élasticité. Le tenseur de compliance élastique du matériau endommagé s écrit à l aide de deux variables scalaires d 1 et d 2 : [ ] [ ] 269

3 Contrainte (MPa) Déformation (%) Où est la matrice de compliance. L expression suivante est utilisée pour les variables d endommagement : [ ( )] est la variable d endommagement associée aux modes de rupture, j indique le mode de rupture, le paramètre m décrit le type de comportement après vérification du critère. Les endommagement vallent 0 pour un composite à l état initial non endommagé. l évaluation de l endommagement est relié à l accroissement de jusqu à à atteindre les valeurs des déformations ultimes pour un composite à l état final totalement rompu. L idée derrière ce modèle étant de prendre en compte un adoucissement post endommagement afin de modéliser la rupture. On introduit alors un critère définit en seuil d endommagement et un critère défini en rupture. La loi de comportement s écrit : [ ( )] { [ ( )] La figure 1 montre l influence du paramètre m sur le comportement du modèle. Figure 1 : Influence du paramètre m sur le comportement [7]. Cette loi de comportement montre alors un endommagement progressif durcissant fonction du paramètre m a puis simule la rupture, fonction du paramètre m b. Endommagement 270 Rupture

4 Figure 2 : Comportement du modèle à deux critères endommagement-rupture Ce modèle a été implémenté dans Abaqus explicte en utilisant la subroutine utilisateur Vumat. Des simulations numériques de validation tests ont été réalisées. 3. Application Le modèle d endommagement présenté ci-dessus a été implémenté dans le code de calcul Abaqus/Explicit. Ce logiciel permet de calculer à un instant donné, l incrément de contraintes induit par un incrément de déformations imposé en utilisant un schéma d intégration explicite. Dans le cas présent, la méthode de résolution consiste à effectuer un calcul élastique puis à calculer la dégradation des propriétés du composite une fois un des critères ci-dessus atteint. Afin de tester la capacité du modèle présenté précédemment à décrire la rupture des stratifiés, nous avons réalisé plusieurs essais expérimentaux de traction, compression et cisaillement. Le matériau utilisé est un empilement de 4 plis, chaque pli est composé d une matrice thermoplastique (Polypropylène) et d un renfort naturel tissé (jute). L essai de traction est réalisé des plaques de dimensions 25x250mm. La simulation de cet essai a été effectuée en utilisant un maillage composé d éléments de type «S4R». Chaque pli en longueur est maillé par dix éléments en longueur et deux éléments en largueur. Le comportement du composite est suposé orthotrope, les caractétistiques mécaniques du composite de matrice thermoplastique à renfort naturel tissé (jute) sont donnée dans le tableau Table 1. caractéristiques mécaniques du composite. (MPa) (MPa) PP/Jute , Résultats et discussions Selon les observations expérimentales, le premier mode d endommagement est la fissuration transverse. Ensuite de nouveaux modes d endommagement qui sont soit le délaminage entre les couches, soit la fissuration longitudinale apparaissent. La figure 2 illustre la courbe contraintedéformation et les variables endommagement- déformation. La courbe contrainte-déformation se présente dans un premier temps sous forme linéaire jusqu à une valeur proche de 14 MPa, au-delà de 271

5 Variables d endommagement cette valeur, la courbe prend une autre allure jusqu à atteindre sa valeur maximale ( 26,13MPa), par la suite, la dégradation commence après la rupture de la fibre où se propage la fissure jusqu à la rupture totale. Ces observations sont confirmés par la figure 2-b) qui donne l évolution de l endommagement du composite : l évolution des deux variables d a et d b sont en accord avec les différents mécanismes de dégradations. Figure 2 : Comportement du modèle à deux critères endommagement-rupture (seuil d endommagement 14,36 MPa, rupture 26,13 MPa) Sur la fugure 3-a) est donnée une comparaison de l évolution de la contrainte nominale en fonction de la déformation nominale mesurée expérimentalement avec celle calculée numériquement en utilisant le modèle présenté précédemment. Un très bon accord entre deux courbes. De plus, ce modèle permet de rendre compte de l enchaînement des différents mécanismes de dégradations. Deux autres essais ont été réalisés en compression et en cisaillement sur les éprouvettes constituées du même matériau. Nous observons sur les figures 3-b) et 3-c) que le modèle prédit correctement le comportement et la rupture du composite. 5. Conclusion Un modèle de comportement capable de prédire l endommagement jusqu à la rupture des composites à matrice thermoplastique et à renfort naturel tissé (jute) a été présenté. Les aspects numériques liés à son implémentation dans le code éléments finis Abaqus/explicit sont donnés. Pour attester de la capacité de ce modèle à décrire les résulats expérimentaux, des essais de traction, compression et cisaillement sont réalisés sur des éprouvettes en composites à matrice thermoplastique et à renforts tissés. Les comparaisons des résultats expérimentaux et numériques ont montré la pertinence de la méthodologie de calcul suivie car prenant en compte les mécanismes de dégradations du composite. 272

6 a) b) c) Figure 3 : Comparaison des résultats numérique et expérimentaux de a) traction b) compression et c) cisaillement, sur un composite à matrice polymère et renfort naturel tissé. Remerciements Je tiens à remercier tout les participants de ce congrès, et tous les gents qui mon aidé à réaliser ce travail. Références bibliographiques [1] A. Matzenmiller, J. Lubliner, R. L. Taylor, "A constitutive model for anisotropic damage in fibercomposites". Mechanics of materials, Vol. 20, Issue 2, pp ,

7 [2] S. Langlie, W. Cheng, "A high velocity penetration model for thick fiber-reinforced composites", ASME Pressure vessels and piping division, 174, 1989, pp [3] H. Nouri, "Modélisation et identification de lois de comportement avec endommagement en fatigue polycyclique de matériaux composites à matrice thermoplastique". Arts et Métiers Paris Tech (2009). [4] C.T. Herakovich, "Mechanics of Fibrous Composites", John Wiley, 1998, pp.303. [5] J. Van Hoof, M.J. Woeswick, P.V. Straznicky, M. Bolduc and S. Tylko, Proceedings of the 5th international LS-DYNA users conference, [6] C.F. Yen, "Ballistic impact modeling of composite materials", Proceedings of the 7th international LS-DYNA users conference, Detroit, MI,

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue F.Z.KETTAF 1, N.H.CHERIET 2, B. BOUCHOUICHA 3 Laboratoire LMSR.Université Djillali Liabès Sidi Bel Abbes- Algérie. 1 fz.kettaf@gmail.com

Plus en détail

Modélisation numérique d assemblages collés : Application à la réparation de structures en composites. Lingling PENG

Modélisation numérique d assemblages collés : Application à la réparation de structures en composites. Lingling PENG Modélisation numérique d assemblages collés : Application à la réparation de structures en composites Lingling PENG THESE de l Université de Bourgogne Pour obtenir le grade de DOCTEUR Discipline : mécanique

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

Effet de la forme géométrique du patch sur la réduction du FIC en mode I

Effet de la forme géométrique du patch sur la réduction du FIC en mode I Journées d Etudes Nationales de Mécanique, JENM 2011 Ouargla, Algérie, 07-08 Mars, 2011, pp. xxx-xxx Effet de la forme géométrique du patch sur la réduction du FIC en mode I Ouinas Djamel, Zenasni Ramdane

Plus en détail

Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique

Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique Identification de la saturation d un renfort fibreux par analyse thermique Maxime VILLIERE 1*, Sébastien GUEROULT 2, Vincent SOBOTKA 1, Nicolas BOYARD 1, Joël BREARD 2, Didier DELAUNAY 1 1 : Université

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Laboratoire de recherche en risques industriels, contrôle non destructif et sureté de fonctionnement Université Badji Mokhtar Annaba

Laboratoire de recherche en risques industriels, contrôle non destructif et sureté de fonctionnement Université Badji Mokhtar Annaba Effet de l incorporation granulaire de noyaux de dattes sur le comportement thermomécanique d un composite prothétique par les techniques de thermographie infrarouge et corrélation d images. a K. Tadjine

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées.

Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées. Elaboration, modélisation et simulation de membranes architecturées. M. REBOUAH a, G. CHAGNON b, D. FAVIER b a Université de Lyon, INSA-Lyon, LaMCoS, CNRS UMR559, 8- rue des sciences, F-696 Villeurbanne,

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème

Chapitre I: Position du problème. Chapitre I: Position du problème Chapitre I: Position du problème 21 I.1. GÉNÉRALITÉS SUR LES CHEVILLES... 23 I.1.1. CLASSIFICATION DES CHEVILLES... 23 I.1.2. SOLLICITATIONS... 24 I.1.3. MODES DE RUINES... 24 I.2. MÉTHODES DE RÉSOLUTION...

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé

Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Simulation des procédés d infusion et d injection: de la caractérisation des matériaux à la définition et l optimisation du procédé Marius MIHALUTA, PPE Auteurs: Jérôme RAYNAL, PPE Aurélien PHILIPPE, PPE

Plus en détail

Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable

Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable Mark F. Green Queen s University at Kingston Auteurs: John Gales Tom Parker Hamze Hajiloo Martin Noël Duncan Cree Luke Bisby

Plus en détail

VULnérabilité des matériaux et structures COMPosites

VULnérabilité des matériaux et structures COMPosites VULnérabilité des matériaux et structures COMPosites Phase 1 Présenté par: Caroline Petiot (EADS Innovation Works Porteur du projet) À partir des contributions de: Benoit Malherbe (Airbus France); Jean-Pierre

Plus en détail

Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D

Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D Analyse expérimentale des phénomènes de l arrachement d inserts dans un composite à renfort tissé 3D D. ROESSNER *, J.-Y. DREAN *, J.-F. OSSELIN * * Laboratoire de Physique et Mécanique Textiles (LPMT),

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues

Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues Récents développements dans la mise en œuvre des composites thermoplastiques à fibres continues David Trudel-Boucher Octobre 2015 RICQ 2015 Plan de la présentation Définition et rappel Composites TP Formes

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 1ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 21 Identification du dommage par EA de stratifiés composites chargés en statique et cyclique M. Kharoubi 1, L. Fatmi 1, A. El Mahi 2, R. EL Guerjouma

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1

Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Critères de retrait d exploitation pour les fissures affectant les disques frettés BP CP0-CP1 Maïlys Pache EDF SEPTEN Journée des utilisateurs de Salome-Meca et Code_Aster 19 mars 2013 Contexte : fissuration

Plus en détail

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs Rui Pedro Carreira, DECATHLON Introduction Les composites se sont progressivement imposés dans le domaine des sports et loisirs en se substituant

Plus en détail

This is an author-deposited version published in: http://oatao.univ-toulouse.fr/ Eprints ID: 5165

This is an author-deposited version published in: http://oatao.univ-toulouse.fr/ Eprints ID: 5165 This is an author-deposited version published in: http://oatao.univ-toulouse.fr/ Eprints ID: 5165 To cite this document: Lachaud, Frédéric Multi scale analysis of composite structures behavior. (211) [HDR].

Plus en détail

Comportement des réparations structurales en béton :

Comportement des réparations structurales en béton : Comportement des réparations structurales en béton : Couplage des effets hydriques et mécaniques C.R.I.B. Comportement des réparations structurales en béton : Couplage des effets hydriques et mécaniques

Plus en détail

Forme progressive. Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée

Forme progressive. Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée Forme progressive Des polymères bien moulés grâce à la simulation numérique avancée ROBERT SEKULA, KRZYSZTOF KASZA, LUKASZ MATYSIAK, LUKASZ MALINOWSKI, DARIUSZ BEDNAROWSKI, MICHAL MLOT, GERHARD SALGE Avec

Plus en détail

Etude de la réparation des fissures par patch dans les réservoirs de stockage sous pression interne.

Etude de la réparation des fissures par patch dans les réservoirs de stockage sous pression interne. Etude de la réparation des fissures par patch dans les réservoirs de stockage sous pression interne. S. MEDJDOUB a, B. BACHIR BOUADJRA b, A. HOCINE a, A. BENHAMOU a a. Laboratoire Contrôles, Essais, Mesures

Plus en détail

Influence du procede d injection dans la simulation mecanique de thermoplastiques charges en fibres de verre courtes

Influence du procede d injection dans la simulation mecanique de thermoplastiques charges en fibres de verre courtes Influence du procede d injection dans la simulation mecanique de thermoplastiques charges en fibres de verre courtes Antoine Launay, Habibou Maitournam, Yann Marco, Ida Raoult To cite this version: Antoine

Plus en détail

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite»

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» Règlement du concours Page 1/5 Article 1 : Introduction La compétition est ouverte exclusivement aux Écoles et Universités. L objectif est de concevoir et fabriquer

Plus en détail

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF ETUDE D AMELIORATION DE LA DEFORMEE. CREAFORM Mr Edmond J.P Table des matières Objectifs de l étude. Données pour la simulation injection 2.5D de la base plate.

Plus en détail

SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF DE CHALEUR D UN ÉCOULEMENT LAMINAIRE AU-DESSUS DU BOIS

SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF DE CHALEUR D UN ÉCOULEMENT LAMINAIRE AU-DESSUS DU BOIS VII ème Colloque Interuniversitaire Franco-Québécois sur la Thermique des Systèmes 23-25 mai 2005, Saint-Malo SIMULATION CFD ET COMPARAISON AVEC DONNÉES EXPÉRIMENTALES DU COEFFICIENT DE TRANSFERT CONVECTIF

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 26 Lyon (France) VERS UNE MEILLEURE GESTION DU RISQUE ASSOCIE A LA POSE DE CANALISATIONS EN TRANCHEE : ANALYSE NUMERIQUE DU COMPORTEMENT

Plus en détail

ÉTUDE DU COMPORTEMENT À LONG TERME ET À LA FATIGUE DE SYSTÈMES D ANCRAGE DE PIÈCES MÉTALLIQUES DANS LE BÉTON

ÉTUDE DU COMPORTEMENT À LONG TERME ET À LA FATIGUE DE SYSTÈMES D ANCRAGE DE PIÈCES MÉTALLIQUES DANS LE BÉTON PROJET D INITATION À LA RECHERCHE ET AU DÉVELOPPEMENT Laboratoire LGCIE Site Coulomb 2 ÉTUDE DU COMPORTEMENT À LONG TERME ET À LA FATIGUE DE SYSTÈMES D ANCRAGE DE PIÈCES MÉTALLIQUES DANS LE BÉTON Tuteur:

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Développez vos compétences! A travers une formation adaptée à vos besoins, Venez mettre à jour vos connaissances, découvrir ou redécouvrir nos produits! Que ce soit à Antony (région

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

THESE. Docteur de l Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d Aérotechnique

THESE. Docteur de l Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d Aérotechnique THESE Pour l obtention du grade de Docteur de l Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d Aérotechnique (Diplôme National arrêté du 7 Août 006) Ecole doctorale : Sciences et Ingénierie en Matériaux,

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 La méthode CGSM pour l analyse statique des plaques avec variabilité Mahyunirsyah MAHJUDIN 1,2 *, Frédéric DRUESNE 1, Irwan KATILI

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques

Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques Comportement au jeune âge et phénomènes Thermo-Hydro-Mécaniques Alain SELLIER Objectif des essais en retrait gêné Analyser finement le comportement THM au jeune âge d une structure type (RG8) Analyser

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Prix Jeunes Chercheurs «René Houpert». E.N.S. Cachan, 29 au 31 mai 2013 2

Prix Jeunes Chercheurs «René Houpert». E.N.S. Cachan, 29 au 31 mai 2013 2 Etude du renforcement des chaussées à l aide de grilles en fibre de verre Arsenie Ioana Maria 12 1 Laboratoire de sciences de l Ingénieur, de l Informatique et de l Imagerie (ICUBE, UMR 7357), INSA de

Plus en détail

ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON. Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés.

ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON. Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés. ANALYSE STRUCTURELLE DU PANTHEON Un exemple de modélisation de systèmes maçonnés complexes par les éléments finis : résultats et difficultés. PLAN 1. Introduction : pathologies des maçonneries 2. Comparaison

Plus en détail

Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre

Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre Modélisation multiéchelles du comportement mécanique des interconnexions cuivre S. LEFEBVRE, B.DEVINCRE, P. VEKEMAN, P. AUBERT, T. HOC Univ Evry Diminution de la taille des interconnexions de cuivre dans

Plus en détail

Domaine : Sciences et Technologies, Santé

Domaine : Sciences et Technologies, Santé Domaine : Sciences et Technologies, Santé Mention : Mécanique Spécialité recherche: Mécanique et Science des Fibres Secrétariat Marie-Claude ROUHIER marie-claude.rouhier@uha.fr ENSISA 11, rue Alfred Werner

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail

Les premiers BP fibrés en France à la SNCF

Les premiers BP fibrés en France à la SNCF Les premiers BP fibrés en France à la SNCF Historique G. Rivallain INTRODUCTION Après VIERZY en 1972 et les recommandations ministérielles de 1973 : vaste campagne de réhabilitations d OA chantiers lourds

Plus en détail

Analyse thermomécanique de l endommagement en. carbone/époxy: détermination de la limite d endurance à partir d essais d auto-échauffement.

Analyse thermomécanique de l endommagement en. carbone/époxy: détermination de la limite d endurance à partir d essais d auto-échauffement. Analyse thermomécanique de l endommagement en fatigue de stratifiés carbone/époxy: détermination de la limite d endurance à partir d essais d auto-échauffement Ophélie Westphal To cite this version: Ophélie

Plus en détail

Evaluation ultrasonore des réparations de structures métalliques par collage de patchs composites

Evaluation ultrasonore des réparations de structures métalliques par collage de patchs composites Evaluation ultrasonore des réparations de structures métalliques par collage de patchs composites Bénédicte LE CROM Sous la direction de Michel CASTAINGS Correspondant scientifique DGA : Gilles Raimondi

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Logiciels Ouvrages d Art. Retrait et auto contraintes Janvier 2014

Logiciels Ouvrages d Art. Retrait et auto contraintes Janvier 2014 Logiciels Ouvrages d Art Retrait et auto contraintes Janvier 2014 SOMMAIRE Calcul du retrait et du gradient thermique... Remarques :... Retrait du béton...4 Calcul du retrait à la mise en service...4 Calcul

Plus en détail

Rupture et Plasticité. Pierre Suquet

Rupture et Plasticité. Pierre Suquet Rupture et Plasticité Pierre Suquet Table des matières 1 Comportements non linéaires des matériaux solides 1 1.1 Variété des comportements macroscopiques.................. 1 1.2 Diversité des mécanismes

Plus en détail

Application du projet de dalle gaufrée du PN MIKTI sur un ouvrage à Livron-Loriol

Application du projet de dalle gaufrée du PN MIKTI sur un ouvrage à Livron-Loriol Application du projet de dalle gaufrée du PN MIKTI sur un ouvrage à Livron-Loriol F. Tavakoli, S. Bouteille, F. Toutlemonde. Contexte général Les bétons fibrés à ultra-hautes performances (B.F.U.P.) constituent

Plus en détail

ETUDE DU COMPORTEMENT MECANIQUE D UN MATERIAU COMPOSITE THERMOPLASTIQUE (PP)/ VERRE : EFFET DE DIFFERENTS MILIEUX

ETUDE DU COMPORTEMENT MECANIQUE D UN MATERIAU COMPOSITE THERMOPLASTIQUE (PP)/ VERRE : EFFET DE DIFFERENTS MILIEUX MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTE DU GENIE DE LA CONSTRUCTION DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE MEMOIRE DE MAGISTER Spécialité

Plus en détail

Méthodes de caractérisation mécanique

Méthodes de caractérisation mécanique Méthodes de caractérisation mécanique M. Blétry Centre des Matériaux - ENSMP April 25, 2007 Plan 1 2 Essais multiaxiaux 3 Mesures d indentation 4 Fatigue 5 Rupture Plan 1 2 Essais multiaxiaux 3 Mesures

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

Calcul de structures en bureau d études ISMANS

Calcul de structures en bureau d études ISMANS 1 2 REPRESENTATION SURFACIQUE Le soufflet est suffisamment mince pour que l on puisse travailler avec une surface représentative : approximation «éléments finis». 3 REPRESENTATION SURFACIQUE Soufflet_coque.stp

Plus en détail

N09 Viaduc de Chillon

N09 Viaduc de Chillon Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes N09 Viaduc de Chillon Solution innovante en relation avec la RAG Conférence JERI

Plus en détail

Etude et Modélisation de l orientation de fibres dans des thermoplastiques renforcés

Etude et Modélisation de l orientation de fibres dans des thermoplastiques renforcés École Doctorale 364 : Sciences Fondamentales et Appliquées N attribué par la bibliothèque THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR de L École Nationale Supérieure des Mines de Paris Spécialité :Sciences

Plus en détail

BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents.

BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents. École de technologie supérieure GTS-815: Biomécanique orthopédique Professeur Natalia Nuño BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE Traumatologie Branche de la médecine qui s occupe des accidents. La chirurgie

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL LCPC Instrumentation et Mesures sur Chantier CFMSG - 18 Septembre 2002 LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL JM. Caussignac Le Risque et le Génie Civil - F.O.-ENPC 3/02/00 1 Sommaire

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP LECLERC CETE NC/ DEIOA

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP LECLERC CETE NC/ DEIOA Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP Aude PontPETEL Pinel SETRA/CTOA/DGO Aude complété PETEL par / Gérard GérardLECLERC LECLERC CETE NC/ DEIOA 1 Déroulement de la présentation I - Présentation

Plus en détail

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT)

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Procédé de fabrication des Celstran: Pultrusion Rovings de fibres Extrudeuse Tirage Granulation Polymère fondu Procédé d imprégnation Granulés en forme de

Plus en détail

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON J. Miranda Vizuete Résumé Bien qu appelé «pierre artificielle», le béton est un matériau vivant qui se modifie tout au long de sa vie utile. Il

Plus en détail

Dame KEINDE 1,2, Siham KAMALI-BERNARD 1, Maryline CORNEN 3, Fabrice BERNARD 1, Laboratoire GCGM, Rennes. Laboratoire SCR, Rennes.

Dame KEINDE 1,2, Siham KAMALI-BERNARD 1, Maryline CORNEN 3, Fabrice BERNARD 1, Laboratoire GCGM, Rennes. Laboratoire SCR, Rennes. Utilisation de la micro-indentation pour la détermination des paramètres élastiques de la matrice cimentaire dans un béton traité à différentes températures Dame KEINDE 1,2, Siham KAMALI-BERNARD 1, Maryline

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 1 INRIA-Rocquencourt, B.P. 105, F-78153 Le Chesnay Cedex Email: laila.amir@inria.fr

Plus en détail

Modélisation simplifiée d assemblages par éléments équivalents

Modélisation simplifiée d assemblages par éléments équivalents Modélisation simplifiée d assemblages par éléments équivalents Maxime Berot To cite this version: Maxime Berot. Modélisation simplifiée d assemblages par éléments équivalents. Mechanics. École Nationale

Plus en détail

AVIS DE CONSULTATION N 42/UMMTO/Rectorat/2011

AVIS DE CONSULTATION N 42/UMMTO/Rectorat/2011 AVIS DE CONSULTATION N 42/UMMTO/Rectorat/2011 L Université «Mouloud MAMMERI» de Tizi-Ouzou lance une consultation pour les «travaux de peinture» au profit de l Université «Mouloud MAMMERI» de Tizi-Ouzou.

Plus en détail

CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON. (calcul de la courbe force-déplacement)

CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON. (calcul de la courbe force-déplacement) CALCUL NON LINEAIRE DE DALLES EN BÉTON ARMÉ (calcul de la courbe force-déplacement) Résumé Dans cette note, on calcule la courbe force-déplacement de dalles en béton armé, en prenant en compte le comportement

Plus en détail

ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DES POUTRES EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ RENFORCÉES DE BÉTON FIBRÉ À ULTRA-HAUTE PERFORMANCE ET DE BARRES DE POLYMÈRE RENFORCÉ DE FIBRES

ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DES POUTRES EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ RENFORCÉES DE BÉTON FIBRÉ À ULTRA-HAUTE PERFORMANCE ET DE BARRES DE POLYMÈRE RENFORCÉ DE FIBRES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Faculté de génie Département de génie civil ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DES POUTRES EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ RENFORCÉES DE BÉTON FIBRÉ À ULTRA-HAUTE PERFORMANCE ET DE BARRES DE POLYMÈRE RENFORCÉ

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

APTITUDE AU SERVICE. Martin RICHEZ GEMER 2014

APTITUDE AU SERVICE. Martin RICHEZ GEMER 2014 APTITUDE AU SERVICE Martin RICHEZ GEMER 2014 PLAN 1. Introduction 2. Informations nécessaires pour l application de ces méthodes 3. API 579-1/ASME FFS-1 Fitness for service 4. ASME PCC-2 - Repair of Pressure

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Mokhfi Takarli Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique - INSA de Rennes - 20 Avenue

Plus en détail

Simulation numérique des couplages thermomécaniques par un procédé de fusion laser (ALM) : prédiction des déformations résiduelles

Simulation numérique des couplages thermomécaniques par un procédé de fusion laser (ALM) : prédiction des déformations résiduelles Simulation numérique des couplages thermomécaniques par un procédé de fusion laser (ALM) : prédiction des déformations résiduelles Emna GHAZALI a, Eric LACOSTE a, Corinne ARVIEU a, Jean-Yves HASCOET b

Plus en détail

Sols industriels. Texte de soumission

Sols industriels. Texte de soumission Sols industriels 6.2. 1 Nous vous conseillons volontiers pour l élaboration de soumissions en fonction de l ouvrage. Vous trouverez d autres exécutions sur notre site Web. Préparation du support... Fraisage

Plus en détail

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT

GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT 06 GEOSYNTHETIQUES MURS DE SOUTENEMENT information général & applications FR GEOSYNTHETIQUES En appliquant les constructions de soutènement Emoblock avec la géogrille Fortrac, nous créons une solution

Plus en détail

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE

SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE SIMULATION DU PROCÉDÉ DE FABRICATION DIRECTE DE PIÈCES THERMOPLASTIQUES PAR FUSION LASER DE POUDRE Denis DEFAUCHY Gilles REGNIER Patrice PEYRE Amine AMMAR Pièces FALCON - Dassault Aviation 1 Présentation

Plus en détail

Modélisation analytique et numérique de structures sandwich de type carton ondulé

Modélisation analytique et numérique de structures sandwich de type carton ondulé Modélisation analytique et numérique de structures sandwich de type carton ondulé S. Allaoui, Z. Aboura, M.L. Benzeggagh, N. Talbi, R. Ayad To cite this version: S. Allaoui, Z. Aboura, M.L. Benzeggagh,

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Journée «Thermographie infrarouge pour le bâtiment et les travaux publics» Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Jean Dumoulin (LCPC) Mario Marchetti (LRPC Nancy) Frédéric Taillade

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

Cours de béton armé Comportement du béton en flexion simple

Cours de béton armé Comportement du béton en flexion simple Cours de béton armé Comportement du béton en flexion simple BAC3 - HEMES -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Conventions/notations Signes : + compression - traction Min Maj NOM 2

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Resistance thermique de contact entre inclusion métallique et matrice dans les composites à matrice thermoplastique

Resistance thermique de contact entre inclusion métallique et matrice dans les composites à matrice thermoplastique Resistance thermique de contact entre inclusion métallique et matrice dans les composites à matrice thermoplastique Eric CHAPELLE 1 *, Bertrand GARNIER 1, Bezeid DEDDY 1, Abderrahim BOUDENNE 2, Brahim

Plus en détail