1 / INFORMATIONS GÉNÉRIQUES 2 / COMPTE RENDU DE RÉUNION. 1. Introduction. RÉUNION DU : 5 octobre 2012 VILLE DE :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 / INFORMATIONS GÉNÉRIQUES 2 / COMPTE RENDU DE RÉUNION. 1. Introduction. RÉUNION DU : 5 octobre 2012 VILLE DE :"

Transcription

1 1 / INFORMATIONS GÉNÉRIQUES RÉUNION DU : 5 octobre 2012 VILLE DE : Boulogne-Billancourt SALLE / ADRESSE : Hôtel de Ville / 26 avenue André Morizet GARE(S) CONCERNÉE(S) : Pont de Sèvres PARTICIPANTS : 400 personnes DÉBUT > FIN : 20 h 02 > 22 h 17 QUESTIONS-RÉPONSES : 17 interventions du public 2 / COMPTE RENDU DE RÉUNION 1. Introduction 1.1 Accueil Christian GARCIA, directeur des relations institutionnelles de la Société du Grand Paris et animateur des débats, ouvre la réunion publique qui se tient à Boulogne-Billancourt. La gare de Pont de Sèvres sera au cœur des débats. Pierre-Christophe BAGUET, maire de Boulogne-Billancourt et président de la Communauté d Agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO), introduit son propos en remerciant Pierre- André PEYVEL, préfet des Hauts-de-Seine, André SANTINI, député-maire d Issy-les-Moulineaux et président du Conseil de surveillance de la SGP, Étienne GUYOT, président du directoire de la SGP, l ensemble des élus et des représentants des institutions, ainsi que tous les participants. Il se félicite de la tenue de cette réunion publique à l Hôtel de Ville, cœur de la vie démocratique de Boulogne-Billancourt. Le Grand Paris Express est un projet majeur, qui va transformer la vie quotidienne de nombreux Boulonnais et d habitants de Grand Paris Seine Ouest. La ville, en partenariat avec la SGP, travaille depuis 2 ans à la réussite de ce projet, au commencement duquel se situe le premier tronçon Sud. Les équipes de la ville travaillent en concertation étroite avec la SAEM Val-de-Seine Aménagement, qui coordonne les projets sur les anciens terrains Renault, et GPSO. Le Contrat de Développement Territorial (CDT) est la feuille de route du développement de Boulogne-Billancourt au sein du Grand Paris. M. le maire rappelle que la ville a été la première à valider le principe général de ce CDT (le 25 septembre dernier), qui sera soumis à la concertation par une enquête publique début Malgré l extrême complexité technique du projet, la ville de Boulogne-Billancourt bénéficiera de deux sorties au niveau de la gare (l une à Pont de Sèvres, l autre sur le quai Georges Gorse). Un tel projet apportera des améliorations Ville de Boulogne-Billancourt 05 octobre

2 notables en termes de qualité de vie et d environnement. Il favorisera également le développement et le rayonnement économiques du territoire, ainsi que l emploi. Dans ce cadre a été signé, en mai 2011, un contrat entre l État et la région Ile-de-France pour le lancement du projet. Enfin, Pierre- Christophe BAGUET revient sur la «cacophonie» gouvernementale qui a été relevée ces derniers jours : d une part, le gouvernement qui décide de ne pas inscrire dans la loi de programmation budgétaire , le milliard d euros devant constituer la première tranche de la dotation en capital de la SGP ; d autre part, Cécile DUFLOT, ministre de l Égalité des territoires, qui assure que le projet n est pas remis en cause. Sur ce point, il confirme que les maires des 7 villes de GPSO défendront fermement la bonne réalisation du projet. Il conclut son intervention par deux questions, adressées à Étienne GUYOT. L une sur la situation financière du projet, l autre sur le futur nom de la gare (M. le maire souhaiterait le nom de «Pont de Sèvres île Seguin»). Christian GARCIA remercie l ensemble des services de la ville de Boulogne-Billancourt pour l aide apportée dans l organisation de cette réunion publique. Il rappelle par ailleurs qu une enquête publique est prévue, fin 2012-début 2013, afin d informer les citoyens et recueillir leurs avis. Avant cette procédure réglementaire, la Société du Grand Paris a souhaité informer les citoyens sur le projet et invite donc le public à s exprimer de trois manières : soit en assistant aux réunions et en interrogeant les intervenants, soit en déposant des questions écrites dans une urne installée dans la salle, soit en les enregistrant sur le site Internet de la concertation (www.lignerougesud.fr). 1.2 Présentation du débat public Étienne GUYOT remercie le maire de Boulogne-Billancourt pour son accueil. Il salue également André PEYVEL, préfet des Hauts-de-Seine, Pierre-Alain JEANNENEY et Didier BENSE, membres du directoire de la SGP, Ghislaine SENÉE, administratrice du STIF, ainsi que les parlementaires, les conseillers régionaux et généraux, les maires, les membres du Conseil municipal de la ville, l ensemble des élus et les services du STIF, de la RATP, de la SNCF, de RFF, des collectivités territoriales et de l État. Il remercie enfin tous les participants à cette réunion et présente les membres de la tribune :. André SANTINI, député-maire d Issy-les-Moulineaux et Président du Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris. Guillaume PONS, directeur du projet.. Florence CASTEL, directrice de l ingénierie environnementale et de la qualité.. Isabelle RIVIÈRE, directrice des relations institutionnelles en charge du département des Hautsde-Seine.... Henri WATISSÉE, garant du débat, nommé par la Commission nationale du débat public. Avant la réalisation de l enquête publique qui permettra d aboutir à la déclaration d utilité publique du projet, la Société du Grand Paris souhaite présenter au public la mise en œuvre opérationnelle du Grand Paris Express. Le tracé du métro et le positionnement des gares (notamment celle de Pont de Sèvres) seront présentés. L objectif majeur est d informer le public, d échanger et de recueillir l ensemble des avis. Il espère que les interventions, aussi concrètes soient-elles, offriront les informations nécessaires. Toutes les contributions seront analysées et reprises dans le bilan de la concertation qui complètera le dossier d enquête publique. Ce dossier sera disponible en mairie et ouvert aux remarques et propositions. Étienne GUYOT indique que l emplacement des gares a été défini avec les élus et les partenaires de la Société du Grand Paris. Ces choix seront partagés avec le public, ainsi que les points relatifs à la construction du métro, aux infrastructures, aux précautions environnementales, à l évacuation des déblais et aux caractéristiques de la gare Pont de Sèvres. Les remarques pourront être prises en considération dans la déclaration d utilité publique (DUP), prises sur la base du rapport de la commission d enquête. Elles pourront également être prises en considération dans la mise en œuvre du projet, pour les points n ayant pas à figurer dans la DUP. 2

3 Il apporte enfin quelques éléments d éclairage sur le projet. Le Grand Paris avance, à travers les 21 réunions publiques prévues, les Contrats de Développement Territorial en cours, ou encore l apport des 5 es Assises de la Vallée scientifique de la Bièvre (qui se sont tenues les 5 et 6 octobre) qui concerne le département des Hauts-de-Seine. De plus, le gouvernement a confirmé le projet, rappelle-t-il. Cécile DUFLOT a souhaité que les enquêtes publiques soient lancées de manière échelonnée. Il y a donc un phasage du projet. Le Gouvernement a notamment voulu faire le point sur les coûts de l ensemble du projet, déterminer les priorités de mise en œuvre et sécuriser les moyens financiers. Parmi ces derniers se trouvent donc la fiscalité, l emprunt, la dotation en capital et la participation des collectivités locales (l accord État-région prévoit une participation des collectivités à hauteur 900 millions d euros). Le phasage du projet va permettre de déterminer le montant des ressources nécessaires et leurs répartitions entre emprunt et dotation en capital. Des précisions pourront être apportées lors de la session des questions-réponses. Le Conseil de Surveillance André SANTINI remercie à son tour Pierre-André PEYVEL, Etienne GUYOT, Pierre-Christophe BAGUET, Hervé MARSEILLE, maire de Meudon, ainsi que les parlementaires. Il rappelle la tenue du grand débat public en , qui a rassemblé personnes. Le Grand Paris est fondé sur l écoute, le respect. Ce grand projet va servir de nombreux citoyens, qui sont autant de contributeurs à sa bonne réalisation. Jusqu à présent, les délais sont respectés, confirme-t-il. La Commission nationale du débat public Henri WATISSÉE rappelle qu après la clôture du débat public en janvier 2011 (67 réunions publiques, participants), la Société du Grand Paris a mis en place le dispositif de concertation continue. Des comités de pilotage ont été mis en place dans toutes les communes concernées par le tronçon Sud et 21 réunions ont été programmées pour ouvrir une nouvelle phase de dialogue avec le public. Dans ce cadre, la SGP informe régulièrement la Commission nationale du débat public (CNDP) des modalités de la concertation. Par ailleurs, elle a souhaité bénéficier du concours d un garant qui a été nommé par la CNDP. La CNDP est une autorité administrative indépendante saisie par les maîtres d ouvrage en amont des projets d infrastructure d intérêt national. Elle définit si le projet fera l objet d un débat public ou d une concertation. Depuis le débat et pendant la phase d instruction du dossier de déclaration d utilité publique, la CNDP est avisée en continu des modalités d information du public. Elle fait intervenir quatre valeurs dans la concertation :. La neutralité : ni les membres de la Commission, ni le garant ne prennent parti sur le projet.. La transparence : tous les propos de la concertation sont enregistrés et retranscrits.. L argumentation : la concertation est l occasion de poser des questions et de présenter des points de vue.. L égalité de traitement : la concertation est un débat citoyen et un exercice de démocratie participative où chacun dispose du même droit à s exprimer. En amont de la concertation, le garant veille à la qualité et à la sincérité des informations diffusées et il s assure des dispositions prises pour leur diffusion. Pendant les réunions publiques, il favorise l expression du public et s assure de la transparence et de la qualité des réponses apportées. En fin de concertation, le garant rédige un rapport sur le déroulement de la concertation. Ce document sera remis à la CNDP, puis rendu public et joint au compte rendu du maître d ouvrage et au dossier d enquête publique. Enfin, Henri WATISSÉE invite le public à le contacter par mail pour toute question relative au déroulement de la concertation. 3

4 2. La Ligne Rouge Sud entre Pont de Sèvres et Noisy Champs 2.1 Le Grand Paris Express Étienne GUYOT indique que la carte du schéma d ensemble a été publiée au Journal officiel. Le projet du Grand Paris Express prévoit 4 lignes de métro (Rouge, Verte, Bleue, Orange) en correspondance avec le réseau de transport actuel, soit 205 km de lignes jalonnés de 72 gares en connexion avec les aéroports, les gares TGV existantes ou en projet. L objectif est de faciliter le transport de banlieue à banlieue grâce à un système de rocade de transport en commun qui rapprochera les zones d habitations et les emplois, et réduira considérablement les temps de parcours en supprimant les correspondances dans Paris. Par exemple, il faut aujourd hui compter 1 h 26 pour rejoindre Champigny Centre et Issy RER en prenant le bus 106, le RER A, le métro 8 et le RER C. Avec le Grand Paris Express, le temps de parcours sera réduit à 27 minutes. Outre l amélioration de l accessibilité en Île-de-France, le Grand Paris Express aura un impact positif sur les réseaux de transports en commun existants en diminuant de façon notoire la charge qui pèse sur eux : environ 10 % de moins sur les RER A, B et E, environ 15 % à 20 % de moins sur les tronçons centraux des RER A et B aux heures de pointe, environ 15 à 20 % de moins pour les métros en correspondance aux heures de pointe, soit les lignes 4, 6, 7, 9 et 13. En outre, une forte diminution du nombre d automobiles vers la zone centrale est attendue grâce à cette infrastructure. Étienne GUYOT présente enfin le calendrier du Grand Paris Express :. Fin 2012 : le lancement de l enquête publique.. Fin 2013 : l obtention de la déclaration d utilité publique qui permettra d engager les expropriations lorsque cela s avérera nécessaire.. Fin 2013 et début 2014 : le début des premiers travaux sur les réseaux concessionnaires (eau, électricité, gaz, télécom ) et ensuite : la poursuite des travaux avec la dépollution, la fabrication et le montage des tunneliers, la réalisation des travaux de génie civil, la fabrication et la livraison des matériels roulants, la phase d essai et de marche à blanc.. Fin 2018 : les premières mises en service. 2.2 La Ligne Rouge Sud Isabelle RIVIÈRE annonce que le tronçon entre Pont de Sèvres et Noisy Champs mesure 33 km et compte 16 gares. Il traverse 22 communes et 4 départements (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne). Son tracé concerne plus de 1 million d habitants. Entre et voyageurs sont attendus à l heure de pointe et voyageurs/jour sont prévus dès l ouverture du premier tronçon. Sur le Val-de-Marne, le tracé reprend l intégralité du tracé porté par l association Orbival. Sur les Hauts-de-Seine, la Ligne Rouge Sud concerne 9 communes qui bénéficieront de 5 gares, à savoir Bagneux, Châtillon Montrouge, Fort d Issy Vanves Clamart, Issy RER et Pont de Sèvres. Grand Paris Seine Ouest, dont la ville de Boulogne-Billancourt fait partie, sera donc desservie par 3 gares : Fort d Issy Vanves Clamart, Issy RER, et Pont de Sèvres. Ce tronçon et ces gares sont le fruit d une série d études et de rencontres qui ont permis de localiser les différents sites industriels qui feront fonctionner la Ligne Rouge: le site de maintenance et de remisage (SMR), situé à Champigny, qui accueillera les futures rames et assurera la maintenance en atelier du matériel roulant ainsi que le lavage et le remisage des trains ; le poste de commande et de contrôle (PCC), situé à Champigny, par lequel transitent toutes les informations relatives à l exploitation et à la régulation de la ligne. Enfin, le site de maintenance industrielle (SMI), situé aux Ardoines (Vitry-sur-Seine), qui accueillera le stockage 4

5 des pièces nécessaires pour la maintenance de la ligne et le remisage des trains de travaux. Ces trois sites favoriseront la création de 650 emplois. Sur le tronçon, il fallait aussi localiser l entrée et la sortie des 7 tunneliers et des 57 accès pompiers et ventilation, mais aussi positionner les 16 gares qui seront toutes en connexion avec le réseau existant (RER A, B, C, D ; le Transilien N ; les lignes de métro 7, 8, 9, et 13 ; le futur terminus de la ligne 4 à Bagneux et la future Ligne Orange en interconnexion avec Nanterre, Pleyel, Noisy Champs et Champigny). La concertation avec les acteurs locaux et les citoyens est utile, mais aussi essentielle pour respecter le calendrier de mise en service du premier tronçon en Pour cela, 44 comités de pilotages et 104 comités techniques ont déjà été tenus dans toutes les communes concernées par le tracé de la Ligne Rouge Sud. Ces réunions sont des lieux d échange et d examen des meilleures solutions techniques, urbaines et environnementales, pour l implantation des futures gares du métro. Depuis la fin du débat public (31 janvier 2011) et la mise en place du 1 er comité de pilotage (4 mars 2011), près de 800 réunions ont été organisées pour l ensemble des 57 gares, dont la Société du Grand Paris a la maîtrise d ouvrage. Sur le territoire des Hauts-de-Seine, plus de 60 réunions se sont tenues dont 13 comités de pilotage, 23 comités techniques et d autres réunions spécifiques. Le premier comité de pilotage de Grand Paris Seine Ouest s est tenu le 27 avril 2011 pour traiter des gares de Pont de Sèvres, Issy RER et Fort d Issy Vanves Clamart. Cette méthode de travail est mise en œuvre sur l ensemble du projet du Grand Paris. Ce dispositif de concertation se fait en partenariat avec l État, la région, les départements, les communes, les intercommunalités et les partenaires naturels que sont le STIF, la RATP, la SNCF et RFF. Pour réaliser la Ligne Rouge Sud, la SGP doit procéder à des acquisitions foncières de l ordre de 33 hectares de terrain en surface. Ces emprises accueilleront les gares, les sites industriels (PCC, SMR et SMI) et les issues de secours et seront implantées, autant que possible, sur des emprises publiques. Par ailleurs, le tunnel de la Ligne Rouge Sud sera principalement réalisé en sous-sol et à grande profondeur. Pour ces interventions, la SGP achètera aux propriétaires les terrains nécessaires au passage du tunnel. Le travail d identification foncière des parcelles et des propriétaires est en cours, autour des gares et le long du tracé. L opérateur foncier (SEGAT/SCET), présent dans la salle, mandaté par la Société du Grand Paris, prendra des contacts individualisés avec chaque propriétaire. 2.3 Le Grand Paris Express près de chez vous Guillaume PONS indique que la commune de Boulogne-Billancourt bénéficiera de l accès à 3 nouvelles gares : Saint-Cloud Transilien, Issy RER et Pont de Sèvres. Les zones d influence de ces gares vont s agrandir par les correspondances avec les lignes de métro existantes, par le complément des modes doux, ou par une organisation efficace des dessertes par bus. La gare Saint-Cloud Transilien sera implantée sur la commune de Saint-Cloud au droit de la gare actuelle du Transilien. Elle sera principalement accessible par bus depuis les quartiers nord de Boulogne-Billancourt. Le Grand Paris Express pourra favoriser, si nécessaire, une adaptation des rabattements Bus. La gare d Issy RER, située au niveau de la place Léon Blum à Issy-les- Moulineaux, sera également accessible par bus depuis certains quartiers de Boulogne-Billancourt. Enfin, la gare de Pont de Sèvres permettra de desservir le plus grand nombre d habitants de Boulogne-Billancourt, directement à pied, ou indirectement avec la ligne 9 du métro, avec le complément des bus déjà nombreux en direction de la gare routière, ou avec les modes doux. Les contraintes environnementales et techniques Florence CASTEL explique que les enjeux environnementaux ont conditionné certains ajustements du projet et ont conduit, dès à présent, à envisager des dispositions ou des autorisations particulières pour la préparation du futur chantier. Parmi les principaux enjeux peuton citer : 5

6 - L eau : la gare sera située en limite de la zone des plus hautes eaux connues, ce qui impose certains ajustements lors de sa construction. De plus, la nappe souterraine est sensible (atteinte dès les premiers mètres de profondeur, juste sous les remblais) et alimente des pompages pour des usages industriels ou de géothermie qu il conviendra de préserver. - La présence de quelques polluants dans les remblais des premiers mètres du sol : il conviendra de rester vigilant pour que les travaux n entraînent aucun risque de pollution pour cette nappe particulièrement sensible. - Les fouilles archéologiques : la réalisation des travaux peut induire la mise à nu de vestiges archéologiques lors des terrassements. La gare de Pont de Sèvres est directement concernée par un périmètre au sein duquel des fouilles archéologiques préventives pourront être prescrites par les services du ministère de la Culture préalablement à la réalisation des travaux. Cette prise en compte des enjeux locaux a permis d ajuster la position de la gare, et des études complémentaires seront menées afin d obtenir les autorisations de travaux. Cette anticipation permettra de prévenir de futurs problèmes et de respecter le calendrier du projet. Guillaume PONS ajoute que d autres contraintes techniques ont influé sur le tracé du métro entre Pont de Sèvres et Saint-Cloud : l existence de fondations très profondes des bâtiments du secteur, le passage du tunnel sous la Seine à 2 reprises, et enfin la topographie (le tronçon entre Noisy Champs et Pont de Sèvres devra être raccordé avec la partie de la Ligne Rouge allant vers la Défense et desservant une gare sur la colline de Saint-Cloud). Compte tenu de ces contraintes, et en respect des objectifs de la gare Pont de Sèvres (correspondance avec la ligne 9 du métro, amélioration de l accès aux nouveaux quartiers de Boulogne-Billancourt), il a été décidé d implanter la gare sous le quai Georges Gorse, entre le Pont de Sèvres et le Pont Renault. Ce choix de scénario d implantation a été défini dans le cadre d un travail collaboratif, avec les différents partenaires des territoires, et notamment la communauté d agglomération Grand Paris Seine Ouest, les villes concernées dont Boulogne-Billancourt, le Conseil général des Hauts-de- Seine, le STIF et la RATP. L implantation de la gare Guillaume PONS apporte quelques précisions. Vers l Est, le tunnel rejoint la gare d Issy RER. Vers l ouest, il est réalisé jusqu au niveau de l île de Monsieur, afin de disposer d une arrière-gare qui permettra de retourner les trains, et ainsi d exploiter le tronçon entre Pont de Sèvres et Noisy Champs. Au sein de la gare, au niveau des quais du Grand Paris Express, la remontée se fera par des escaliers mécaniques, ou par des ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite. Arrivant à la mezzanine, le voyageur aura deux possibilités : un premier accès, vers l ouest, permettant de rejoindre la gare routière, la ligne 9 du métro ou sortir par l accès principal. Un accès secondaire, à l est, permettra d accéder notamment aux nouveaux quartiers de Boulogne-Billancourt, et à l île Seguin via le pont Renault. À noter que le volume souterrain sera réalisé à ciel ouvert, et que les travaux seront organisés afin de ne pas interrompre la circulation automobile. La connexion entre le volume souterrain de la gare et le lien souterrain se fait par une salle excentrée pouvant disposer d un éclairage naturel zénithal. Cette salle permet également de réserver des espaces compatibles avec la réalisation d une future passerelle dans le cadre du projet de l île Seguin. Afin de raccourcir les temps d accès et de correspondance, le principe du lien souterrain est de remonter progressivement vers l accès principal. Cela permet en quelque sorte de «rapprocher» les quais de la ligne 9 du métro et de la gare routière. À l arrivée de ce lien, les 6

7 voyageurs pourront soit emprunter les correspondances souterraines vers la ligne 9 du métro et la gare routière, soit sortir et rejoindre la ville en montant d un niveau. Les principaux ouvrages du tronçon Noisy-Champs / Pont de Sèvres nécessaires à la réalisation du métro : Guillaume PONS souligne que l élément le plus visible dans la ville sera la gare. Elle permet principalement l achat des titres de transport, leur validation, et l accès aux quais dans de bonnes conditions de sécurité, d accessibilité et d information. Par exemple, tous les quais du Grand Paris Express seront équipés de façades de sécurité et toutes les gares seront accessibles aux personnes à mobilité réduite. La gare est envisagée comme un lieu de vie avec des commerces et des services. Sa conception sera également compatible avec un développement immobilier connexe. Au-delà de la gare en elle-même, doivent être créés le tunnel et les puits de sécurité implantés le long du parcours (maximum tous les 800 m) pour le désenfumage et l accès des pompiers en cas d incendie. Enfin, pour assurer la maintenance et l entretien des voies et des caténaires, des sites industriels seront implantés à Champigny et Vitry-sur-Seine avec des bâtiments industriels et des voies de garage. Afin de réaliser ce tronçon de 33 km, les chantiers sont organisés sur plusieurs fronts simultanés, notamment pour les travaux longs et complexes de génie civil des gares. De plus, comme un tunnelier progresse d environ 3 km par an, certaines phases du calendrier verront la mise en œuvre simultanée de 7 tunneliers. Afin de minimiser les impacts dus à l évacuation des déblais de chantier, les emprises des puits de départ des tunneliers ont été installées, autant que possible, au plus près des voies fluviales ou ferrées. Florence CASTEL souligne que l évacuation des déblais est toujours un sujet complexe. Pour le Grand Paris Express, elle a fait l objet d une étude globale et anticipée sous la forme d un schéma directeur à l échelle du réseau (travail réalisé pour tous les puits de départ de tunnelier et toutes les gares), afin de garantir une évacuation rapide et organisée. L objectif est d éviter l entreposage sauvage de déblais et de permettre la programmation, le plus tôt possible, des circuits de circulation au cœur des villes. Une attention particulière a été apportée sur le respect de l équilibre territorial et l évacuation des déblais au plus près de leur zone de production, afin de minimiser le nombre de kilomètres parcourus en camion. Ce schéma directeur sera transmis dans les prochaines semaines au président du Conseil régional et contribuera à l élaboration du plan régional d élimination des déchets de chantier. Dans le cadre de la gare de Pont de Sèvres, la proximité de la Seine permettra une évacuation des déblais par voie fluviale. À priori, les terres excavées pourraient contenir plusieurs polluants nécessitant une prise en charge par des installations spécialisées. Les déblais seraient donc évacués en direction des Yvelines, de l Eure ou de la Seine-Maritime. L évacuation se fera par barge, sans risque ni nuisance pour les habitants. En outre, des dispositions spécifiques seront imposées au chantier afin de limiter les gênes sonores dues aux travaux, telles que des grilles acoustiques, des capotages, des écrans antibruit ou végétalisés. De plus, les horaires de chantier seront fixes et obligatoires et seront contrôlés dans le cadre d un plan de management du chantier : les opérations seront planifiées en fonction de leur niveau sonore et seront regroupées en dehors des plages sensibles (nuit ou repas). Les performances du Grand Paris Express Guillaume PONS conclut l exposé en rappelant qu un des objectifs du Grand Paris Express est de mettre en place un métro efficace pour obtenir des gains de temps de parcours importants entre les territoires. Le tunnel a été conçu pour faire circuler les trains à une vitesse commerciale comprise entre 55 et 60 km/h, ce qui permettra d aller de Pont de Sèvres à Noisy Champs en 35 minutes. Afin que la ligne puisse transporter un grand nombre de voyageurs et satisfaire aux prévisions de trafic, elle sera ouverte à des trains de grande capacité toutes les 3 à 4 minutes à 7

8 l heure de pointe. Avec la mise en service progressive du reste du réseau, la fréquence des trains pourra être de 2 minutes. Pour garantir cette fréquence élevée et une circulation régulière, les trains seront gérés de manière automatique et supervisés par le poste de commandement centralisé (localisé à Champigny). Il permettra aussi de visualiser et de gérer la circulation des trains en temps réel. Il supervisera également les stations et les installations nécessaires au fonctionnement du métro. Le futur Grand Paris Express sera à la pointe de la modernité. 3. Questions/Réponses Christian GARCIA demande aux intervenants de se présenter, de poser des questions courtes et d attendre le micro pour s exprimer, sinon leurs propos ne pourront pas être enregistrés. 3.1 Projet Fabrice FENWICK souhaite évoquer le sujet des grilles d aération et des puits de ventilation. Sur le site internet du projet, il est indiqué que ces grilles représentent une emprise de 20 mètres par 20 mètres. Manifestement, la grille n aura pas cette taille. Il serait donc important de vérifier l information délivrée, afin de la rendre cohérente. Guillaume PONS explique que la réglementation impose d avoir, tous les 800 mètres, des puits de sécurité pour permettre l accès des pompiers (trappe d accès au niveau du sol). Une autre fonction du puits de sécurité est de ventiler le tunnel en cas d incendie ou pour le confort, à l aide de grilles qui font environ 40 m² et sont au niveau du sol. Didier COTTIN demande s il ne serait pas judicieux de construire un couloir de correspondance plus direct entre la Ligne Rouge et la ligne 9 du métro. Guillaume PONS estime que le temps de correspondance, prévu de 5 minutes entre les quais du Grand Paris Express et les quais du métro, est un temps raisonnable compte tenu des fortes contraintes techniques qui ont imposé l emplacement du volume souterrain de la gare comprenant les quais.. De plus, les raisons pour lesquelles la création d un couloir direct n a pas été retenue sont les suivantes : l emplacement d une place basse sous la bâtiment de l accès principal, légèrement au-dessus des quais M9 et juste sous le niveau de la gare routière, constitue une espèce de «rotule» qui offre à la fois une correspondance efficace vers les quais du métro en descendant quelque marches, mais également un accès rapide vers la gare routière. Enfin, il a été décidé de privilégier une remontée en pente douce mécanisée pour «rapprocher» en termes de temps de parcours les quais Grand Paris Express des correspondances métro et bus Un Isséen évoque la question du transport de marchandises, et se demande pourquoi il n a pas été pris en compte dans le projet. Etienne GUYOT répond que le nouveau métro passera toutes les 2 minutes et générera un flux de voyageurs très important. Dans ce cadre, il serait impossible d y insérer un trafic de marchandise. La décision prise a donc été de réserver le métro aux seuls voyageurs. Par ailleurs, la nuit sera consacrée à l entretien du réseau. Olivier DELOURME, administrateur d «Environnement 92», demande si la population de Saint- Cloud va être consultée, le tracé du métro traversant le domaine national de Saint-Cloud. Par ailleurs, il souhaiterait savoir où y seront placés les puits de sécurité. Etienne GUYOT répond que la même méthode de concertation va être utilisée, tronçon par tronçon. Sur le tronçon Pont de Sèvres Les Grésillons, la population de Saint-Cloud sera bien entendu concernée et consultée. 8

9 Sur l emplacement des puits de sécurité, Guillaume PONS rappelle que les contraintes techniques imposaient de passer sous le domaine national de Saint-Cloud. Depuis plusieurs mois, une concertation étroite est menée avec les équipes du domaine pour déterminer les emplacements les moins gênants. Florence CASTEL rajoute que ce travail de concertation se traduit par une convention de partenariat. Il est obligatoire d avoir deux puits d aération au sein du domaine. Ces derniers seront mutualisés avec les puits de sécurité. Des travaux de diagnostic sont en cours. L un des puits se situera dans les anciennes serres à côté du domaine de Montretout, l autre sera placé un peu en retrait de l Allée de Chartres, dans une zone dans laquelle les arbres connaissent apparemment une certaine mortalité. Sur ce sujet, un travail de diagnostic phytosanitaire des arbres (mené par Phytoconseil, et financé par la SGP) a été engagé le 14 septembre dernier. Enfin, plus largement, une aide sera apportée au domaine de Saint-Cloud pour financer des études destinées à lutter contre la mortalité excessive des arbres du domaine. Henri WATISSEE apporte un complément. Le tracé a été acté lors du débat public de La concertation sur Saint-Cloud a donc eu lieu. Enfin, il précise que le tracé Pont de Sèvres La Défense fera l objet d un autre débat. Gilles LEPARMENTIER, habitant Issy-les-Moulineaux, s interroge sur le développement des modes doux (piétons et vélos) autour des gares. Il souhaiterait par ailleurs avoir des précisions supplémentaires concernant le transport de marchandises. Enfin, il demande s il sera possible d accéder au nouveau métro avec son vélo. Sur les modes doux, Michèle CHEVRANT-BRETON indique que le STIF souhaite les privilégier. En moyenne, 40 % des accédants aux stations de métro sont des piétons. Les cyclistes sont peu nombreux. Un programme de création «consignes vélo sécurisé» s est progressivement mis en place. À l horizon 2020, places sécurisées pour les vélos seront créées. Toutefois, le STIF n intervient pas sur les voiries. Isabelle RIVIÈRE rajoute que, concernant la gare de Pont de Sèvres et dans le cadre des comités de pilotage, un travail est mené sur ces sujets en collaboration avec la ville de Boulogne-Billancourt, le STIF et le Conseil général. L objectif sera de favoriser l accessibilité à la gare à tout type de modes. Daniel MOURANCHE, président de l association «Vivre à Meudon», souhaiterait avoir des précisions concernant la RD 1. Par ailleurs, il demande s il est possible de mettre le tract du collectif des associations du Val-de-Seine sur le site du projet. Claude GUIHARD, directeur de la voirie au conseil général des Hauts-de-Seine, répond que le projet relatif à la RD 1 prendra en considération les effets de la gare et les résultats visibles sur l autre côté de la rive. Ce projet fera l objet de concertation et d enquête publique. Par ailleurs, il informe que le Conseil général a un schéma directeur prévoyant la circulation douce sur son secteur. 3 millions d euros par an sont investis pour les vélos, indépendamment de l investissement fait systématiquement sur tous les projets de route ou de transport en commun. Concernant le tract, Isabelle RIVIÈRE informe qu il n est pas possible de le mettre sur le site, sur lequel ne se trouvent que les informations du maître d ouvrage. Henri WATISSEE précise que le site de la concertation prévoit l intégration de questions. En revanche, il n est pas prévu l intégration de cahier d acteurs. Ghislaine SENEE (STIF) revient sur les questions d interconnexion. Elle précise que le STIF travaille en collaboration étroite avec la SGP pour que le Grand Paris Express s intègre pleinement au réseau existant. De même, une offre de bus de rabattement sera prévue dans ce cadre. Enfin, le STIF met en place des schémas directeurs pour que les systèmes de transports s harmonisent de la meilleure manière possible. 9

10 Yves BOUTRY, Association des usagers des transports, souhaiterait connaître l impact sur la ligne 9 du métro. Du fait des flux importants de voyageurs que va engendrer le Grand Paris Express, il aimerait savoir si les installations de la RATP sont suffisamment adaptées. Dans le cas contraire, il demande comment seraient financés les travaux nécessaires. Guillaume PONS indique qu à terme, la gare concernera voyageurs à l heure de pointe du matin (40 % des flux iront entre le Grand Paris Express et le métro). Sur l ensemble des gares en connexion, il a été demandé à la RATP d en déterminer l impact. Concernant la gare de Pont de Sèvres, les études montrent que l impact est très limité. Il peut cependant y avoir quelques ajustements à faire au niveau de la salle de correspondance. Michèle CHEVRANT-BRETON rajoute que, depuis la loi de 2005, il est obligatoire de rendre accessible les réseaux de transports de surface aux personnes à mobilité réduite d ici En 2009, le STIF a adopté un schéma directeur d accessibilité pour l ensemble des réseaux. Il fixe les dispositions à prendre dans les gares pour installer des ascenseurs, et améliorer l accès aux quais et la jonction entre les quais et les trains. Le budget est de 2 milliards d euros pour toutes les gares SNCF avec un objectif de fin de travaux en Pour le réseau de surface, l ensemble du réseau de bus de Paris et de la petite couronne sera entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Des interventions sur le matériel roulant seront faites, pour permettre les entrées et sorties des fauteuils roulants, et sur la voirie pour que les hauteurs de trottoir soient adaptées. De même, le Grand Paris Express sera entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, le métro existant n est pas considéré comme un réseau de surface. Concernant la ligne 9 et la station du métro, il n est pas prévu d accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, pour des raisons techniques. À noter qu un renouvellement du matériel roulant à court terme est prévu. Pierre-Christophe BAGUET rappelle que 2 contrats de pôles ont été signés sur le sujet de la connexion avec le réseau existant. L un a été signé en 2006 (entre la ville de Saint-Cloud, Boulogne-Billancourt, la Communauté d agglomération, le conseil général, le conseil régional, le STIF, la RATP et la Caisse des Dépôts et Consignations), avec pour objet une facilitation des flux entre la partie Saint-Cloud du pont et la partie Boulogne-Billancourt, et une accessibilité aux personnes à mobilité réduite de la station de métro «Rhin et Danube». Les travaux actuels sur cette dernière répondent à ce cahier des charges d aménagement entre les ponts. L autre contrat, signé en 2009, concerne le Pont de Sèvres. Il prévoit une couverture d un des deux trottoirs pour protéger les piétons des intempéries. L autre trottoir bénéficiera d une piste cyclable. Des travaux sont en cours. M. le Maire confirme donc que les connexions sont prévues de part et d autre de la Seine. Didier BENSE, membre du directoire de la SGP, apporte un complément sur les coûts de connexion. De nombreuses actions sont prévues pour assurer les correspondances. Elles sont prises en compte dans les coûts de construction du Grand Paris Express. Le raccordement du couloir du nouveau métro au réseau existant de la RATP sera pris en charge par la SGP. Sur le sujet de l amélioration des lignes existantes, en particulier de la ligne 9 du métro, des projets sont également prévus. Carmilo PICCIOTTO estime indispensable d accélérer la mise en place du tramway Paris Sèvres Versailles. Un habitant fluvial souhaiterait avoir des précisions sur les modalités de tarification lors de la mise en service en Ghislaine SENEE et Michèle CHEVRANT-BRETON expliquent qu un projet de révision du système tarifaire est en cours. L objectif est de «sortir» du système de zones concentriques. La création d un porte-monnaie électronique est également un projet à l étude. Il contiendrait des 10

11 unités de transports, qui seraient débités en fonction du trajet «réellement» parcouru. Mais aucune décision n est arrêtée aujourd hui. 3.2 Foncier Un intervenant souhaiterait avoir plus de précisions sur les possibilités de projets immobiliers annexes. Pierre-Christophe BAGUET informe qu une réflexion sur un Contrat de Développement Territorial a été engagée. Ce CDT a fait l objet d une présentation au Préfet de région le 25 septembre dernier, en présence de Pierre-André PEYVEL. Il sera ensuite présenté à l ensemble des Conseils municipaux des 7 villes, et du Conseil communautaire. Une séance de validation avec les services préfectoraux régionaux aura lieu la première quinzaine de novembre. Une enquête publique sera engagée à partir du 1er trimestre 2013, avant la signature définitive. Aucune densification particulière n est prévue. Par ailleurs, des projets culturels (pôle musical, pôle d art contemporain) sont envisagés sur l île Seguin, ce qui justifie certainement le passage du nouveau métro. Le positionnement de la gare, avec ces deux accès, répond à ces projets. 3.3 Insertion dans la ville Un intervenant revient sur la présentation de la gare. Il demande si d autres modèles de présentation ont été réalisés afin de renforcer la clarté et la bonne compréhension du volume en surface de la gare. Guillaume PONS répond que la présentation faite est volontairement schématique, même si des études plus détaillées et techniques ont été réalisées. Ce qui est présenté lors des réunions est un éclairage sur le fonctionnement de la gare. Pour l accès secondaire, en élévation, un édicule d environ 200 m² permet d accéder au métro. Pour l accès principal est prévu un bâtiment émergent d environ 1000 m², à proximité de la gare routière. Tout le reste sera en souterrain. Une habitante de Boulogne-Billancourt souhaiterait avoir quelques précisions sur les accès piétons à la gare. Guillaume PONS explique qu un travail d ajustement est mené avec le STIF, la RATP, le Conseil général, et la Ville pour sécuriser l accès principal aux piétons. Concernant l accès secondaire, l émergence se fait au niveau du trottoir situé au pied du bâtiment Square Com. La gare sera donc totalement accessible aux piétons. 3.4 Travaux Pedro FERREIRA, rameur et utilisateur de la base nautique de l île de Monsieur, questionne les orateurs sur les conséquences de l évacuation des déblais pour les activités nautiques de l île. Florence CASTEL rappelle qu une réunion avec l ensemble des acteurs concernés par les activités nautiques de l île a été organisée. Effectivement, un puits d accès du tunnelier sera positionné sur l île de Monsieur, et des travaux auront lieu pour l excavation de la gare du Pont de Sèvres. Dans tous les cas, l évacuation se fera par voie fluviale. Sur l île de Monsieur, cela représentera 1 barge par jour. Tout sera mis en œuvre pour limiter les nuisances et ne pas compromettre l utilisation de la base nautique. Les accès à la base seront également maintenus pendant toute la durée de la phase de chantier. En contrepartie, des mesures de compensation ont été proposées. Concernant la gare de Pont de Sèvres, cela représentera aussi 1 barge par jour. Ces évacuations de déblais se feront vers l ouest. 11

12 Un intervenant demande si une connexion a été envisagée avec le réseau de transport en commun fluvial. Michèle CHEVRANT-BRETON (STIF) apporte des éclairages sur le projet Voguéo. Il a fait l objet d une expérimentation entre 2008 et 2011 sur 5 escales dans Paris. Suite à cela, les collectivités ont souhaité que ce service soit étendu au Val-de-Marne et au territoire des Hauts-de-Seine. Une concertation a été effectuée au printemps dernier, concluant à la poursuite de ce projet sous 2 orientations : d une part le maintien de l itinéraire prévu initialement à condition que les bateaux utilisent le bras nord de la Seine au niveau de la base nautique, sous réserve de l accord des services de navigation de la Seine. D autre part, le raccourcissement du parcours au niveau du Pont d Issy, afin de ne pas gêner le fonctionnement de la base nautique. En fonction des décisions retenues, une correspondance avec le réseau du Grand Paris sera étudiée. Un boulonnais évoque l installation d une deuxième barge pour l évacuation des déblais sur le quai Alphonse le Gallo, sur lequel existe actuellement une plateforme de déchargement de déblais. Cette dernière est source de grandes nuisances. Une pétition a d ailleurs été lancée sur ce sujet et a été présentée à Pierre-Christophe BAGUET. Il souhaiterait avoir confirmation de l installation de cette deuxième barge. Guillaume PONS explique que, pour réaliser les travaux de la gare de Pont de Sèvres, le transbordement fluvial sera privilégié. Plusieurs contacts ont été pris avec VNF et le Ports de Paris. Le transbordement est envisagé au niveau du quai Georges Gorse. L objectif est d avoir un transbordement au plus près de la gare. Pour information, cela permettra d éviter la circulation de camions pendant la phase de chantier. Par ailleurs, Pierre-Christophe BAGUET indique que l un de ses collaborateurs a rencontré l initiateur de la pétition il y a 3 semaines. Le problème majeur concerne les horaires, la plateforme étant utilisée trop tôt le matin. De même, des saletés sont laissées. M. le maire informe qu il a écrit à Ports de Paris. Ils devront apporter des réponses à ces problématiques. Par ailleurs, il ne souhaite pas que cette plateforme serve à l évacuation des déblais dans le cadre de la construction de la gare. Une autre solution, en amont du fleuve, peut être trouvée. Enfin, des négociations avec le Conseil général devront également être menées. Patricia GUILLEMAIN, responsable de site chez GE Capital, explique que sa société va déménager fin 2014 vers Pont de Sèvres. Elle souhaiterait connaître l impact des travaux, et les actions menées concernant la ligne 9 du métro. Guillaume PONS reconnaît qu il y aura quelques nuisances. Toutefois, en amont, un plan de management environnemental est prévu pour réduire au maximum ces nuisances. Les riverains seront prévenus des mesures prises et des éventuels désagréments. Une Boulonnaise demande si les travaux d aménagement de la gare vont entraîner une modification de la circulation des voitures. Guillaume PONS indique que, pendant la phase de travaux, des solutions existent pour maintenir la circulation. Dans son ensemble, le projet est compatible avec le schéma de circulation existant. 3.5 Coûts et Financement Un intervenant souhaiterait connaître la participation financière de Boulogne-Billancourt au projet. Pierre-Christophe BAGUET confirme que la ville ne contribue pas. Il estime par ailleurs que c est une chance pour la ville d avoir été sélectionnée pour «recevoir» une gare, notamment au regard des contraintes techniques que cela induit (passage du tunnel à 2 reprises sous la Seine). 12

13 Olivier DELOURME souhaiterait savoir quel est l organisme indépendant qui a audité le budget prévisionnel du nouveau métro. Pierre-Alain JEANNENEY apporte quelques précisions. En tant qu établissement public de l État, la SGP est soumise à de nombreux contrôles : celui de la mission de contrôle économique et financier, ceux des trois ministères de tutelle de la SGP, représentés au sein du Conseil de Surveillance, et enfin et surtout celui du Conseil de Surveillance lui-même. Au moins 4 fois par an, le directoire de la SGP doit présenter ses activités devant ce dernier. Les questions relatives au coût du projet sont évoquées. Par ailleurs la ministre de l Egalité des territoires et du Logement a confié à, un expert la mission d examiner, l ensemble des projets du Grand Paris Expresse d en vérifier les couts, afin d établir une priorisation et d arrêter les financements nécessaires. 3.6 Autre Enfin, en réponse à la question de Pierre-Christophe BAGUET sur le nom de la future gare, Pierre- Alain JEANNENEY explique que cela n est pas encore fixé. Le nom définitif des gares sera choisi en concertation avec les communes concernées. Par ailleurs, il serait opportun que deux gares en correspondance aient des noms «identiques». 4. Conclusion Christian GARCIA annonce les dates des prochaines réunions publiques. Henri WATISSÉE relève que la majorité des questions était très concrète et pragmatique sur la gare, ses accès, ses impacts. Seuls le fret et le financement global ont fait l objet de questions d ordre général. Il rappelle ensuite l ensemble des sujets qui ont été soulevés dans les différentes interventions de la salle. Étienne GUYOT remercie les participants pour leur présence. Il affirme que la Société du Grand Paris a l envie et le souci de répondre de manière précise aux préoccupations des usagers. Toutes les questions seront reprises dans le bilan de la concertation. Il invite les participants qui le souhaitent à poursuivre les questions directement sur le site de la concertation, et rappelle que d autres phases de communication auront lieu, notamment au lancement de la phase chantier. Pierre-Christophe BAGUET remercie chaleureusement André SANTINI, Etienne GUYOT, Henri WATISSEE, et Pierre-André PEYVEL. Il évoque, avec fierté, que cette réunion est la deuxième organisée à Boulogne-Billancourt. Pour conclure, il se réjouit de ce grand projet et prend l exemple du siège social de Roche, dont le choix d implantation dans la ville avait été motivé par l arrivée prochaine du Grand Paris Express. Il félicite enfin toute l équipe de la SGP. 13

Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon Montrouge 180 personnes 20h04 > 22h09 29 interventions du public

Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon Montrouge 180 personnes 20h04 > 22h09 29 interventions du public 1 / INFORMATIONS GÉNÉRIQUES RÉUNION DU : 17 octobre 2012 VILLE DE : SALLE / ADRESSE : GARE(S) CONCERNÉE(S) PARTICIPANTS : DÉBUT > FIN : QUESTIONS-RÉPONSES : Montrouge Le Beffroi / 2 rue Émile Cresp Châtillon

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L

CACHAN DANS LE. grand. paris. express S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L cahier n 1 CACHAN DANS LE S U P P L É M E N T D U M AG A Z I N E M U N I C I PA L DANS LE GRAND PARIS EXPRESS CACHAN CACHAN AN DANS LE Un projet dans la ville pour les habitants Orbival, un temps d avance!

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique

Compte rendu de la réunion publique du 11 juin au 12 juillet 2014 Compte rendu de la réunion publique CNIT Paris La Défense Gare de Nanterre La Folie Gare de La Défense 10 juillet 2014 18h30 La réunion publique a duré 2h05, de 18h35 à 20h40

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

GRAND PARIS EXPRESS. Ligne Rouge Sud Pont de Sèvres Noisy-Champs. Concertation avant enquête publique Période Avril 2012- Mai 2013

GRAND PARIS EXPRESS. Ligne Rouge Sud Pont de Sèvres Noisy-Champs. Concertation avant enquête publique Période Avril 2012- Mai 2013 GRAND PARIS EXPRESS Ligne Rouge Sud Pont de Sèvres Noisy-Champs Concertation avant enquête publique Période Avril 2012- Mai 2013 Rapport de Henri WATISSEE Garant de la concertation Concertation Grand Paris

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013

Partie 1 : La ligne 11 actuelle. Réunion d information 27 février 2013 Partie 1 : La ligne 11 actuelle Réunion d information 27 février 2013 Réunion publique 7 septembre 2010 Sommaire 1. Introduction 2. Bilan de la concertation préalable 3. Le prolongement : la réponse aux

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

Présentation du programme

Présentation du programme Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES PROGRAMME FIABILITÉ ÎLE-DE-FRANCE 2014-2020 LES PRINCIPAUX CHANTIERS DE L ÉTÉ 2014 REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES AU-DESSUS DU CANAL SAINT-DENIS LIGNE H REMPLACEMENT DE DEUX TABLIERS MÉTALLIQUES

Plus en détail

bilan de la concertation avant enquête publique

bilan de la concertation avant enquête publique bilan de la concertation avant enquête publique DÉCEMbre 2014 sommaire Synthèse 04 Une concertation au plus près du terrain 07 préambule 09 Le projet en bref 10 Caractéristiques du projet et territoires

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À ISSY-LES MOULINEAUX

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À ISSY-LES MOULINEAUX NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO LES PROCHAINES ÉTAPES À ISSY-LES MOULINEAUX En savoir plus sur les travaux www.ligne15sud.fr/issy-les-moulineaux ISSY-LES-MOULINEAUX DANS LE GRAND PARIS EXPRESS La ligne

Plus en détail

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Direction de l Exploitation Offre Ferroviaire 10-01-2014 Thomas WEHRLE COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Présidé par M. Pierre SERNE, Vice-président du conseil régional

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Préalable: mise en perspective de la création envisagée de la ligne 18 de la SGP

Préalable: mise en perspective de la création envisagée de la ligne 18 de la SGP Questions de SAVE concernant la ligne 18 de la SGP version v 3.1 le 13 mai 2015, à enrichir par les apports de tous Préalable: mise en perspective de la création envisagée de la ligne 18 de la SGP Lors

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY

LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES JUIN 2014 N O 1 LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY LE MAGAZINE DU PROLONGEMENT DU TRAMWAY JUIN 2014 N O 1 PORTE DE LA CHAPELLE > PORTE D ASNIÈRES LE TRAMWAY T3 REPREND SA ROUTE À la Une P.2-3 Un succès prolongé Le projet P.4-5 Une ville mieux connectée

Plus en détail

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS RÉSUMÉ 2 PREMIÈRE PARTIE LE GRAND PARIS EXPRESS ÉLÉMENTS DE CONTEXTE 7 D arc Express à la Ligne Orange 8 L acte

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII

du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII du 3 juin au 1 er juillet 2014 Compte-rendu de la réunion publique Mairie du XIII e arrondissement de Paris Station de Maison Blanche Paris XIII Mardi 3 juin 2014 La réunion publique a duré 2h15, de 20h15

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

Notice. Avant-projet modificatif. Prolongement de à Paris d Issy-Val-de-Seine à Porte de Versailles

Notice. Avant-projet modificatif. Prolongement de à Paris d Issy-Val-de-Seine à Porte de Versailles Prolongement de à Paris d Issy-Val-de-Seine à Porte de Versailles Création d un accès supplémentaire à la station Balard et mise en accessibilité de la station Avant-projet modificatif Notice SOMMAIRE

Plus en détail

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS

Sommaire PROJET ACCESSIBILITÉ PANORAMA ENVIRONNEMENT MOBILITÉ EMPLOI 3 ANS DE TRAVAUX PARTENAIRES MAÎTRES D OUVRAGE ET FINANCEURS Sommaire PROJET Le pôle multimodal Créteil Pompadour, c est bien plus qu une gare. Zoom sur les grands aménagements qui composent le projet. ACCESSIBILITÉ Station de bus Pompadour, passerelle de correspondance,

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

Notice pedagogique Grand paris

Notice pedagogique Grand paris Notice pedagogique Grand paris LE GRAND PARIS EXPRESS, LA FUTURE LIGNE 15 SUD ET LES QUARTIERS DE GARES DEFINITION un projet d échelle internationale Le projet du Grand Paris a été initié en 2007 pour

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Le Groupe RATP La RATP en Ile de France RATP Dev L exploitation et la maintenance

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris

Le Nouveau Grand Paris Le Nouveau Grand Paris Transports en Île-de-France Les projets du Nouveau Grand Paris Ambitieux projet de modernisation et de développement des transports d Île-de-France engagé par le Premier Ministre

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE

POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE 2014 POINT D AVANCEMENT SUR LES PRINCIPAUX CHANTIERS MARQUANTS DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN D ILE-DE-FRANCE Juin 2014 SOMMAIRE TRAINS/RER RER B Sud 2 MÉTROS Ligne 4 Mairie de Montrouge - Bagneux (phase

Plus en détail

La qualité de service

La qualité de service La qualité de service en chiffres N 11 Mars 2013 Bulletin d information trimestriel sur la qualité de service des transports en Île-de-France 2012 Janvier - décembre Le STIF a choisi de renforcer encore

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1

Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1 Point d étape Pour suivre l actualité du projet de transformation de la station Balard juin 2012 nº1 À LA UNE! Les travaux à la station Balard, c est parti! Le quartier Balard se dote de nouveaux atouts.

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne 1 GRANDE METROPOLE AFRICAINE Grands projets de développements Cité Financière Internationale. Hub Pour l Afrique 1 200 Km² avec 70 Km de littoral

Plus en détail

RAPPORT CONCERNANT L ENQUÊTE PUBLIQUE

RAPPORT CONCERNANT L ENQUÊTE PUBLIQUE Communes du département des Hauts-de-Seine Enquête parcellaire en vue de l acquisition par la SGP des biens et droits réels immobiliers nécessaires à la réalisation des gares, sites de maintenance et puits

Plus en détail

REUNION AVEC LES ACTEURS DU TERRITOIRE A l Hôtel de Ville de Fontenay-sous-Bois Le 18 novembre 2014 à 19h30

REUNION AVEC LES ACTEURS DU TERRITOIRE A l Hôtel de Ville de Fontenay-sous-Bois Le 18 novembre 2014 à 19h30 REUNION AVEC LES ACTEURS DU TERRITOIRE A l Hôtel de Ville de Fontenay-sous-Bois Le 18 novembre 2014 à 19h30 La réunion a duré 2h10 et a accueilli 31 participants. 20 interventions ont eu lieu depuis la

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

Venir au siège DomusVi à Suresnes

Venir au siège DomusVi à Suresnes PLans de localisation 1/ Quartier 2/ Paris 3/ Île-de-France 160 360 144 MONT VALÉRIEN D3 RUE DU CALVAIRE RUE WORTH LONGCHAMP T 2 D985 Dir. Rueil RUE DES MOULINEAUX BD HENRI SELLIER RUE DE SÈVRES HÔPITAL

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité

Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners. Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Equipe Rogers Stirk Harbour + Partners Séminaire sur l accessibilité et la mobilité Conseil Scientifique AIGPPAU Luzarches 09/09/10 Mobilité métropolitaine Objectifs : Accessible Equitable Equilibré Durable

Plus en détail

Préambule relatif à l élaboration de l avis

Préambule relatif à l élaboration de l avis Avis délibéré de l Autorité environnementale sur la ligne 14 sud (tronçon Olympiades - Aéroport d'orly), ligne bleue du réseau de transport public du grand Paris (75, 91 et 94) n Ae: 2014-105 Avis délibéré

Plus en détail

Dossier de presse. Ensemble pour moderniser le matériel roulant. Financement des. tramways. d Île-de-France. Contacts presse

Dossier de presse. Ensemble pour moderniser le matériel roulant. Financement des. tramways. d Île-de-France. Contacts presse Dossier de presse 7 novembre 2011 Ensemble pour moderniser le matériel roulant Financement des tramways d Île-de-France Contacts presse STIF : Sébastien Mabille +33 (0)1 47 53 29 42 sebastien.mabille@stif.info

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide TRAVAUX D ÉTÉ 2015 Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide UN «GUIDE PRATIQUE» POUR PRÉPARER VOS DÉPLACEMENTS DE L ÉTÉ Pour faire face aux travaux prévus sur les lignes A et C du

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

Accessibilité : Objectif 2015 pour le Groupe RATP

Accessibilité : Objectif 2015 pour le Groupe RATP Accessibilité : Objectif 2015 pour le Groupe RATP Depuis de nombreuses années, le Groupe RATP facilite et rend possible le déplacement des personnes à mobilité réduite sur l ensemble de ses réseaux (bus,

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Nouvelle branche du RER - Parc des Expositions dite Barreau de Gonesse

Nouvelle branche du RER - Parc des Expositions dite Barreau de Gonesse Synthèse du projet Nouvelle branche du RER - Parc des Expositions dite Barreau de Gonesse Le mot du garant François Nau Pourquoi une concertation? Le public a le droit à l information et à la participation

Plus en détail

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres.

Le RER C est une ligne complexe dans sa configuration, «tentaculaire» avec 7 branches qui traversent 7 départements franciliens sur 187 kilomètres. LA LETTRE AUX ÉLUS RÉUNION D INFORMATION SUITE À L INCENDIE DU POSTE D AIGUILLAGE DES ARDOINES Cette lettre fait suite à la rencontre du 29 Juillet dernier, où SNCF et RFF ont souhaité informer les élus

Plus en détail

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES SOUS PREFECTURE DE BAYONNE Grand Projet du Sud-Ouest Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 22 février 2012 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Session plénière du lundi 17 juin 2013 AVIS SUR LA LIGNE NOUVELLE PARIS NORMANDIE PROPOSITION D OPTIMISATION A LA COMMISSION MOBILITÉ 21

Session plénière du lundi 17 juin 2013 AVIS SUR LA LIGNE NOUVELLE PARIS NORMANDIE PROPOSITION D OPTIMISATION A LA COMMISSION MOBILITÉ 21 Session plénière du lundi 17 juin 2013 AVIS SUR LA LIGNE NOUVELLE PARIS NORMANDIE PROPOSITION D OPTIMISATION A LA COMMISSION MOBILITÉ 21 ADOPTÉ A LA MAJORITÉ : 58 POUR 9 ABSTENTIONS 3 CONTRE 1 NE PREND

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement L opération ile seguin-rives de seine présentée au mipim 2009 Pour la troisième année consécutive, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement participeront au MIPIM, Marché international

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Réunion publique du 17 avril 2013 à Achères. Salle Boris Vian

Réunion publique du 17 avril 2013 à Achères. Salle Boris Vian Concertation publique 15 avril 17 mai 2013 Réunion publique du 17 avril 2013 à Achères Salle Boris Vian Compte-rendu synthétique 1. Présentation de la réunion 1.1. Le contexte de la réunion La phase de

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

Les Grands Projets du Sud Ouest

Les Grands Projets du Sud Ouest Les Grands du Sud PARTIE 2 : L ÉTAPE 1 DES GPSO L étape 1 des Grands du Sud- a conduit à : - Choisir le programme fonctionnel restant à définir à l issue des débats publics : dessertes des agglomérations,

Plus en détail

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015

Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Inauguration du nouvel Atelier Central des CFL 11.05.2015 Pourquoi un nouvel Atelier Central? Le nouvel Atelier remplace les 2 sites actuels Atelier Nord Rocade de Bonnevoie (Gare de Luxembourg) Atelier

Plus en détail

Réhabilitation du Parc Rodin à Issy-les-Moulineaux Réalisation des escaliers mécaniques et d un skate parc

Réhabilitation du Parc Rodin à Issy-les-Moulineaux Réalisation des escaliers mécaniques et d un skate parc Réhabilitation du Parc Rodin à Issy-les-Moulineaux Réalisation des escaliers mécaniques et d un skate parc CONTACT PRESSE Nadège Moreira nadege.moreira@ville-issy.fr 01 41 23 82 58 Site : www.issy.com

Plus en détail

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS 1 ère Tranche Bilan de concertation préalable 1 er au 31 octobre 2011 A l issue d une réflexion sur l évolution du réseau de transport urbain,

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

La carte heuristique ou carte mentale

La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique : qu est ce que c est? La carte heuristique : à quoi ça sert? La carte heuristique et les profils de compréhension Carte mentale et fonctionnement

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS

JOURNAL DU DÉBAT N 1 INFORMEZ-VOUS, DONNEZ VOTRE AVIS JOURNAL DU DÉBAT N 1 SEPTEMBRE 2014 RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE (RFF), PRÉSENTE UN PROJET DE NOUVELLES LIAISONS FERROVIAIRES EN BRETAGNE ET PAYS DE LA LOIRE DU 4 SEPTEMBRE 2014 AU 3 JANVIER 2015 INFORMEZ-VOUS,

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Commission Transports Infrastructures - Circulation - Signalétique 6 novembre 2014 Les projets de transport Infrastructures Le

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

- Pièce 2 - Notice explicative

- Pièce 2 - Notice explicative - Pièce 2 - Notice explicative DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE AVANT TRAVAUX JUIN 2004 PAGE 1 PAGE 2 DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE AVANT TRAVAUX JUIN 2004 Sommaire Pièce 2 Notice explicative 1 LA PRÉSENTATION

Plus en détail

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation :

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation : PREAMBULE Présentation : L étude d impact développée ci-après concerne la création d une ligne de tramway entre Villejuif Louis Aragon et Athis-Mons (centre commercial). Le tronçon Athis-Mons Juvisy-sur-Orge,

Plus en détail