LES ENSEIGNEMENTS-CLES. Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENSEIGNEMENTS-CLES. Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance"

Transcription

1 Compte rendu du 9 ème rendez vous APIA, tenu le 2 décembre 2009 sur le thème : «Dirigeants, administrateurs, banques : quels enseignements, quelles nouvelles règles de gouvernance?» LES ENSEIGNEMENTS-CLES Après la phase aigüe de la crise, qui a touché les entreprises de plein fouet et la période des mesures d urgence, vient le temps des enseignements et celui de la place de fonctionnements nouveaux, ou le rappel de principes de bonne gestion parfois oubliés Il convient pour cela de prendre de la distance, et d élargir ses horizons. Rendez-vous animé par Catherine DUNAND, Responsable APIA Ile de France Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance - Encourager la recherche d administrateurs intègres et compétents dans les Conseils d administration. - Bien clarifier le rôle de chacun et ses limites : actionnaire, dirigeant, administrateur, banquier. - Leur donner les moyens de leur action par : o la mise à disposition d informations structurées, compréhensibles, et en temps utiles sur tous les dossiers sensibles, - Insister sur l importance d une information financière de qualité, propre à l anticipation et à l évaluation du risque, avec les instruments de mesure adéquats : o en particulier, encourager le chef d entreprise à considérer le BFR et le free cash flow comme des instruments de gestion stratégiques, avec un reporting idoine, devant être intégrés dans les schémas de rémunération des dirigeants. o intégrer à la réflexion stratégique la structure de financement : en conseillant sur le renforcement éventuel des fonds propres et les moyens de ce renforcement en adoptant une attitude distanciée et prudente sur les LBO, en particulier quand ils sont successifs en encourageant un dialogue institutionnalisé, normé, transparent, anticipatif et prospectif avec les banques aidant les dirigeants à comprendre les critères de jugement et les systèmes de notation des banques, directement liés à la capacité de l entreprise à produire du cash - Encourager le recours aux conseils externes dès que la situation l exige. - Normaliser la prise de risque et l accompagner des politiques de couverture adaptées. - Mesurer, particulièrement en période de difficulté le risque induit par la qualité d administrateur, et ses corollaires en terme de niveau d exigence, et de vigilance. Les recommandations aux banques - Transparence sur leurs critères d évaluation : expliquer à leurs clients comment ils sont notés et leur communiquer les évolutions. - Prise en compte de la qualité de la gouvernance, des dirigeants, la qualité et la transparence de l information financière, la qualité des prévisions. - Limitation du turnover actuellement trop important, les entreprises clientes ont besoin de connaître leurs interlocuteurs : la confiance se bâtit dans le temps. 1

2 Intervention de Sylvie CASENAVE-PöRö, PDG de POSSON PACKAGING En 1995, Sylvie CASENAVE PERE reprend, à la barre du tribunal, l entreprise Posson Packaging, qui enregistrait un passif de 44 MF pour un chiffre d affaires de 40 MF... S appuyant sur son expérience de la distribution et de l administration judiciaire, elle s entoure de conseils juridique, financier et industriel pour mener à bien cette reprise à haut risque. Elle concentre toute l activité de trois à un seul site et réduit les effectifs de 120 à 70 collaborateurs. Elle s appuie sur la démarche de certification ISO 9001 pour réorganiser l entreprise. En 2000, elle atteint l ISO et en 2004 fait construire une usine neuve aux normes de haute qualité environnementale. Aujourd hui, l entreprise a remboursé toutes ses dettes. Elle est certifiée vis-à-vis de l ISO 9001, et OHSAS Son chiffre d affaires 2009 est en progression dans un marché global de l emballage en baisse de 15 %. Une première clef de ce succès provient d un dialogue régulier et ouvert avec les banques. Deux fois par an, elle fait un point sur la situation de l entreprise avec ses banquiers et leur explique sa stratégie à court et moyen terme. Une deuxième clef réside dans le recours à des conseils externes dont elle apprécie la pertinence du point de vue extérieur. Son Conseil d administration lui apporte de multiples compétences à la fois en matière de stratégie, de contacts et de bons consultants. Elle a choisi ses administrateurs extérieurs pour leur compétence, leur esprit critique et leur impertinence. Elle attend d eux qu ils lui fournissent des repères pour baliser sa route et l aident à rompre sa solitude de chef d entreprise. Elle en respecte donc l indépendance. Sylvie CASENAVE PERE est elle-même administrateur indépendant, et trouve dans ses mandats une source de développement personnel. Après avoir été administrateur d une entreprise industrielle cédée à 3M France, elle est aujourd hui Trésorier de la fondation Vasarely Intervention de René RICOL, Président de RICOL, LASTEYRIE ET ASSOCIES René RICOL considère comme archaïque et dépassé la notion d administrateur indépendant et lui préfère celle d administrateur externe : en effet, l indépendance est subjective et difficile à démontrer. Qui peut en effet affirmer qu un administrateur indépendant siégeant à un conseil depuis de nombreuses années puisse encore revendiquer son indépendance vis-àvis du président? A vrai dire tant les administrateurs salariés que les administrateurs externes se doivent d être indépendants. Il importe que les administrateurs externes soient compétents et intègres. Faire une distinction entre administrateurs indépendants et administrateurs non indépendants revient à créer une césure non souhaitable dans un Conseil censé constituer une équipe soudée autour du président. Le tissu industriel de PME françaises est très fragile et constitué d entreprises 5 à 10 fois plus petites que leurs homologues européennes. Les rôles de l administrateur externe : - Ouvrer à la restructuration du tissu industriel. L administrateur externe doit réfléchir au renforcement des champions nationaux qui doivent sortir de la crise suffisamment solides pour résister à leurs concurrents étrangers. Là où les politiques doivent penser «filière», les hommes d entreprise et singulièrement les administrateurs externes doivent penser «restructuration». - Jouer un rôle de modérateur dans la succession de LBO sur la même cible, succession de LBO qui a créé un marché de gré à gré de revente de participations loin de la logique d entreprise et de la réalité économique. - Aider le management à réfléchir sur la stratégie de croissance de l entreprise et sur son accès aux capitaux. A cet égard, il est à regretter que les PME françaises aient le seul accès commode aux capitaux les conduisent à en passer nécessairement par les fonds qui stratégiquement restent «dans leurs rails». En France, l accès aux marchés boursiers est de fait trop limité, et une réflexion doit être menée pour le faciliter, afin d aider les PME françaises à renforcer durablement leurs fonds propres. 2

3 Intervention de Jean-Pierre DENIS, Président du Groupe CREDIT MUTUEL ARKEA Quelles sont les principales clés de la bonne relation Entreprise/Banque, tant pour les dirigeants, que pour les administrateurs? Ou en d autres termes, comment éviter le recours à la médiation du crédit? Les administrateurs exercent un rôle majeur pour aider les dirigeants à créer dans la durée une relation de confiance et optimiser les relations bancaires. Quelques règles élémentaires peuvent y contribuer : - Anticiper au maximum la communication des informations, bonnes ou mauvaises, - Instaurer une communication périodique formelle, - Garantir la pertinence et l exhaustivité de l information transmise, - Avoir un œil particulier sur l évolution du BFR, de la génération de cash et des prévisions de trésorerie, - Penser à communiquer aussi auprès des assureurs-crédits. La qualité de la gouvernance est aussi un critère d appréciation de la performance globale de l entreprise par le banquier, d où l importance de : - prendre le temps de préparer les conseils en transmettant en amont des dossiers de qualité aux administrateurs, dans la forme et le fond, - veiller à la qualité de la composition des conseils d administration, en évitant la «consanguinité» ou les «suiveurs». En conclusion, le seul mot d ordre, c est «JOUER CARTES SUR TABLE». Intervention de Jacky LINTIGNAT, Directeur Général de KPMG SA Les entreprises paient le prix d une crise dont elles ne sont pas à l origine. Le système financier, lui, a été sauvé parce qu il est vital, comme un système sanguin. Et les entreprises françaises, en particulier les PME, sont fragilisées : fonds propres insuffisants, relations avec les banquiers empreintes d incompréhension. La situation peut s améliorer si on travaille dans trois directions. 1. Améliorer la relation entreprise/banque ou financeur - Développer la transparence de la relation entre l entreprise et la banque : réunion périodique avec son banquier, ritualisation de celle-ci et préparation comme on prépare un Conseil d administration. Mais il faut aussi que la communication de la banque sur l entreprise soit meilleure. - Comprendre les critères selon lesquels la banque évalue l entreprise. Il n est pas infamant d être sensible à la conjoncture et aux difficultés. Les critères de la banque sont quantitatifs (fonds propres, dettes, trésorerie, EBE ) mais aussi qualitatifs (qualité de la gouvernance, des dirigeants, transparence de la communication, qualité des prévisions). - Faire état des réalisations et des projets futurs : marché, métier, succès obtenus, difficultés rencontrées, avec une conclusion portant sur ce à quoi a servi l argent des financeurs et comment il est remboursé. Exposer aussi les projets et la stratégie : développements, investissements, organisation 2. Faire évoluer les indicateurs de pilotage La majorité des entreprises qui déposent leur bilan donne deux explications : «Mon banquier m a lâché», et «J ai perdu un marché ou un client important». La vraie raison, bien qu elle soit rarement citée, est le plus souvent que l entreprise est à court de liquidités. Le chef d entreprise conduit souvent son entreprise sur la base du chiffre d affaires, de son résultat, et de leur progression. Ces critères sont indispensables et puissants, mais insuffisants. 3

4 Ils ne donnent pas d information sur les moyens et ressources mis en œuvre, donc sur l efficacité de la stratégie. Il faut intégrer, en plus, les éléments pris en compte par les banques tels que la trésorerie ou encore le besoin en fonds de roulement. Le chef d entreprise considère souvent ces paramètres comme de l intendance, alors qu il s agit d indicateurs stratégiques pour le banquier, qui segmente les entreprises entre celles qui génèrent et celles qui brûlent du cash. KPMG a réalisé une étude sur les PME performantes. Nous avons identifié et analysé les 2000 entreprises entre 10 et 300 M de chiffre d affaires dont le taux de croissance est quatre fois supérieur à la moyenne de leur secteur sur cinq ans. Ces «PME qui grandissent» représentent 10% des entreprises françaises et ont trois caractéristiques majeures : - l amour du risque et l obsession de la croissance, - des besoins de financement élevés et un endettement fort, - un capital peu ouvert. Ces entreprises se sont souvent retrouvées en première ligne en termes de fragilité financière face à la crise, et doivent trouver des moyens de sécuriser leur développement. 3. Faire évoluer les pratiques de gouvernance - Vérifier que les projets de l entreprise sont sécurisés et que celle-ci a les moyens de les financer ; - Imposer comme élément majeur de reporting, la trésorerie, le cash-flow, la maîtrise du risque ; - Associer ces mesures à une autre exigence : faire en sorte que les systèmes de rémunération des dirigeants n intègrent pas seulement le chiffre d affaires et le résultat, mais aussi la génération de cash et la trésorerie. L administrateur a un rôle important à jouer dans ces adaptations nécessaires, rôle pédagogique et rôle de censeur. Il doit y avoir un lien entre les ressources mobilisées et le résultat économique. Il faut donc de nouveaux outils de pilotage. Un des défis majeurs de l administrateur est de s assurer qu ils sont mis en place. Intervention d Eric RÉMUS, Président d ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS Courtier spécialisé en gestion du risque pour les dirigeants et les fonds, Eric RÉMUS jouit d une plate forme d observation privilégiée de l évolution des risques. De nombreuses difficultés rencontrées actuellement par les entreprises se solderont par des actions en justice dans les années 2011 et Si l on observe une augmentation des dépôts de bilan, le nombre des actions en comblement de passif est stable pour le moment. En revanche on observe une croissance des actions hors procédures collectives contre des dirigeants de sociétés «in bonis», notamment dans le cadre de garanties de passif liées aux cessions, et suite aux révocations, parfois brutales, de dirigeants Dans ce contexte Eric RÉMUS nous rappelle quelques vérités et mesures de prudence En matière de gouvernance : - Il n y a pas de mandat social anodin. - Le mandat d administrateur est le plus «exposant» en termes de risque. - Il convient de faire appel à des conseils extérieurs. - Il faut savoir interpréter les signaux précoces et faire preuve d anticipation. - Enfin, il faut faire la part des rôles de chacun : dirigeant, administrateur, actionnaire. En matière d assurance - Faire le choix d y croire, et ne pas s en passer. - Négocier de professionnel à professionnel en étant attentif : dans le cadre d un groupe, à ce que le périmètre de couverture reflète bien l organigramme juridique (prise en compte de la holding, des filiales, des joint ventures) ; à retenir un montant de garantie adapté au risque en se souvenant que la garantie couvre plusieurs personnes qui, chacune, en cas de mise en cause collective, peut utiliser la garantie et donc contribuer à son épuisement. 4

5 Table ronde animée par Jean-François LABBÉ, membre APIA Table ronde avec de droite à gauche : Lionel PUGET, Jacky LINTIGNAT, Jean-François LABBÉ, membre APIA, Eric RÉMUS, Sylvie CASENAVE-PÉRÉ et Denis KIBLER, Président de APIA Selon Lionel PUGET, PDG d AXSON Technologies, le LBO permet bien souvent à l entreprise de rester indépendante et de ne pas être cédée à des groupes industriels, français ou étrangers. Il avait envisagé en 2007 d entrer en bourse et a stoppé le processus en raison de l influence négative sur le marché de la crise des sub primes. L année suivante, devant une baisse d activité importante liée à la crise de l automobile il a organisé une augmentation de capital de 600 k. Ses banquiers lui ont opposé une fin de non recevoir et l ont obligé à passer par une conciliation qui a réussi mais lui a coûté 300 K soit la moitié de l augmentation de capital. Dans ses relations avec ses banques, il souffre principalement du turn-over important de ses interlocuteurs, ce qui rend plus aléatoire l instauration d un climat de confiance et affaiblit la gestion des dossiers. Sylvie CASENAVE-PÉRÉ expose qu un des facteurs clés du retournement des entreprises est de bien comprendre le point de vue du banquier, de lui fournir l information dont il a besoin. Elle s est adressée à la Banque de France, et a obtenu du Service Géode un référentiel qui permet de positionner stratégiquement son entreprise, de la «benchmarker». Il n est pas inutile de faire de l intelligence économique afin de mieux comprendre et donc d anticiper les réactions des banquiers. La tenue de «réunions de transparence» fréquentes avec les banquiers permet de sécuriser la relation avec eux. Jacky LINTIGNAT insiste sur la nécessité que les banquiers intègrent les notions de gouvernance de leurs propres notations. Il confirme que pour favoriser de bonnes relations avec ses banquiers, il faut faire une large place à l anticipation. Eric RÉMUS souligne quant à lui l importance de la communication financière. A cet égard, le chef d entreprise, au travers de son conseil dispose d un organe qui le soutient et le challenge, et doit pouvoir l aider dans cette nécessaire mission. 5

6 Les intervenants de ce ce 9 ème Rendez-Vous APIA Sylvie CASENAVE-PöRö P.D.G. de POSSON PACKAGING Née en 1959 à Nantes. Etudes secondaires puis supérieures à Nantes. Ecole de commerce de Nantes / DECS juridique et fiscal/ Licence de Droit. Après 2 années au Contrôle de gestion du Groupe TABUR, intègre en 1983 le Groupe familial de Distribution au Mans pour fonder une filiale de distribution de produits techniques aux professionnels. Quitte l entreprise en 1992, pour poursuivre dans l administration judiciaire en qualité de stagiaire. Stage validé. En 1995, reprend 34% de la société POSSON PACKAGING, alors en dépôt de bilan, à la demande de son principal actionnaire. Démarche ISO dès Redressement de la société, remboursement des dettes, développement de l activité. Nouvelle usine en En 2010,10 ans de certification ISO En décembre 2007, reprend la totalité du capital via un LMBO René RICOL, Président fondateur de RICOL, LASTEYRIE Expert Comptable, commissaire aux comptes, René Ricol est impliqué depuis plus de 30 ans aux côtés des entreprises avec la démarche d un socioprofessionnel engagé. Fondateur de Ricol Lasteyrie, il fait le choix en 1987, avec ses associés, de la spécialisation et place l évaluation et le contrôle des risques financiers au coeur de son programme d action. Ricol Lasteyrie figure aujourd hui parmi les leaders de l expertise indépendante et de la gestion du risque financier en France. Il occupe successivement les fonctions de Président de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (85 à 89), de Président du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts Comptables (94 à98) en France puis celle de Président de la Fédération Internationale des Experts Comptables (IFAC) en C est à son initiative qu une réforme de la profession comptable internationale et des pratiques d audit est mise en œuvre avec les régulateurs et les normalisateurs internationaux. Au printemps 2008, Nicolas Sarkozy lui confie la mission d un rapport sur la crise financière destinée à préparer la concertation des pays européens dans la perspective de la présidence Française de l Union européenne. En octobre 2008, René Ricol est nommé Médiateur du Crédit aux entreprises. Depuis octobre 2009, René Ricol est revenu à ses fonctions au sein de Ricol Lasteyrie et poursuit son action pour le développement du capital investissement, au sein de France Investissement dont il préside le conseil d orientation depuis novembre Jean-Pierre DENIS, Président du Groupe Crédit Mutuel ARKEA 45 ans, diplômé de l Institut d Etudes politiques de Paris (IEP) et de HEC, titulaire d une maîtrise de sciences Economiques et d une maîtrise de droit, a rejoint l Inspection des Finances en 1988, à sa sortie de l ENA (promotion Michel de Montaigne). Directeur adjoint du cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris de juin 1992 à juin 1995, il l a ensuite suivi à l Elysée, au titre de Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République. En octobre 1997, Jean-Pierre Denis entre dans le groupe Vivendi comme conseiller du président Jean- Marie Messier. Il est alors en charge des opérations de croissance externe. En septembre 1998, il est nommé directeur délégué de Dalkia, dont il devient directeur général en février 1999, puis présidentdirecteur général de 2001 à 2003 et membre du Directoire de Vivendi Environnement ( ). En novembre 2003, il est nommé président du Directoire de la banque des PME et en août 2004, président directeur général de l'anvar. A l occasion de la mise en place du nouveau groupe OSEO (né du rapprochement de l Anvar et de la BDPME), il devient en juillet 2005, président-directeur général d OSEO. Jacky LINTIGNAT, D.G. de KPMG S.A. Jacky Lintignat, Associé, 57 ans, est diplômé de l ESC Rouen, promotion Il est entré chez KPMG en 1977, où il a effectué toute sa carrière. Expert-comptable et commissaire aux comptes, il est titulaire d un DEA de gestion financière de Paris Dauphine. Il a été successivement Directeur de bureau à Limoges, Directeur régional de la région Limousin- Poitou-Périgord, puis Directeur régional à Toulouse en 2001 pour la région Sud-Ouest de KPMG Entreprises. En 2005, il est devenu Directeur Général de KPMG S.A. Il enseigne à l ESC et l Université de Toulouse et est membre de l Association Progrès du Management. Eric RöMUS, Président d Assurance et Capital Partners Eric Rémus, 52 ans, est diplômé de l Institut d Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et titulaire d un MBA de Stern Business School (New York University). Il a été banquier jusqu en 1990 (Chemical Bank, Canadian Imperial Bank of Commerce) puis a été l un des fondateurs et le dirigeant opérationnel du cabinet de courtage d assurance Risque & Finance, dont l actionnaire majoritaire a été vendu au Groupe Aon en Eric Rémus a rejoint Aon France et a dirigé pendant quelques mois (Octobre 1997 Juin 1998) le pôle Institutions Financières Fusions-Acquisitions avant de créer, en 1998, Assurance & Capital Partners en partenariat avec le courtier américain William Gallagher Associates. Lionel PUGET, P.D.G de AXSON Technologies ESCP Paris USC Los Angeles : Lloyds Bank International en Californie puis à Paris Credit Manager 80 à 84 : Responsable export Groupe holophane (éclairage) Directeur Europe du Groupe Petitjean ; Numéro 1 mondial des supports d éclairage et de lignes à haute tension : DG de HEXCEL France filiale du numéro un mondial des matériaux composites. En 1994 : reprend l activité qu il dirige au groupe HEXCEL dans un contexte tendu (le groupe américain est sous chapitre 11). Depuis, il dirige cette société qui a bouclé son troisième LBO en 2006 et au sein de laquelle les managers (environ 35) détiennent 75% du capital. 6

7 Les partenaires de ce 9 ème Rendez-Vous APIA CREDIT MUTUEL ARKEA, groupe coopératif et mutualiste né de l'alliance des Fédérations de Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif Central, recherche la satisfaction des besoins bancaires, financiers et d'assurance de ses sociétaires et clients. KPMG est le premier cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil*. Il compte plus de clients en France de toutes tailles. Avec près de 7200 professionnels présents dans 194 villes, le cabinet privilégie une proximité très forte avec ses clients, et les accompagne à chaque étape de leur développement. * source : La Profession Comptable 2009» ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS, courtier d assurance, a bâti une expérience particulière en matière de couverture des risques personnels des dirigeants et mandataires sociaux au premier plan desquels les risques de responsabilité. APIA est une association d entrepreneurs exerçant des mandats d administrateur indépendant et soucieux de perfectionner leurs pratiques. A travers l expérience de ses membres l association est un véritable centre d expertise qui organise régulièrement rencontres et échanges avec d autres chefs d entreprise Contacts : Catherine DUNAND, Responsable APIA Ile de France Christine BEYSSAC, Déléguée APIA Tel :

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris

Cabinet d Expert Comptable inscrit au tableau de l Ordre des Experts Comptable de Paris Axess Conseil est un cabinet d Expertise Comptable, d Audit, et de Commissariat aux Comptes. Cette structure à taille humaine a pour vocation principale d accompagner les Entreprises qui lui font confiance.

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Médiation du crédit aux entreprises

Médiation du crédit aux entreprises Médiation du crédit aux entreprises Gérard Rameix, Médiateur du crédit > Commission système financier et financement de l économie 7 novembre 2011 Sommaire 1. La Médiation du crédit au service des entreprises

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides 1 Principes de gouvernance Les entrepreneurs n ont pas encore fait évolué leur activité en société. Les entrepreneurs activent un conseil d administration.

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL

CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL Trésorerie Tableaux de bord CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL Organisation Le partenaire financier et opérationnel clé de votre croissance Business Plan Communication financière Systèmes d information Recherche

Plus en détail

Communication des perspectives financières

Communication des perspectives financières Communication des perspectives financières Analyse portant sur les sociétés du CAC 0 Evolution 2010-2012 Janvier 201 Une étude basée sur les sociétés du CAC 0 * Le choix des groupes dans leur communication

Plus en détail

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment?

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? DOSSIER : la culture Cash Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? Avant de chercher financements ou capitaux auprès de banques ou d investisseurs, pourquoi ne pas chercher et

Plus en détail

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Option : Audit comptable et financier Effectif total de la promotion 2009 : 9 Non concernés

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées «Inventaire et mode d emploi» Transaxiall - Atelier RM 5 5 2014 Le marché de la reprise en France - 500 000 entreprises à reprendre? - 350 000 n ont pas de valeur

Plus en détail

Repères Rapport annuel 2012

Repères Rapport annuel 2012 Édito En confiant au Haut Conseil la supervision des commissaires aux comptes, le législateur a mis en place un mécanisme indépendant, capable de traiter à la fois les cas individuels et les problématiques

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET Cabinet de conseil sur les opérations de cession, acquisition et levée de fonds 14, rue Marignan 75008 Paris - Tel: +33 1 42 96 58 41 - Fax: +33 1 46 22 51 27 - E-mail: info@2acapital.com

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

DOMAINES D EXPERTISE

DOMAINES D EXPERTISE DOMAINES D EXPERTISE Banque & Finance Président du Directoire de Wafa Immobilier : - Domaines de compétence : financement des crédits immobiliers acquéreurs, financement de la promotion immobilière, expertises

Plus en détail

LES GUIDES SAGE POUR LA GESTION DE VOTRE ENTREPRISE. L optimisation de la trésorerie, un enjeu majeur de la maîtrise des coûts

LES GUIDES SAGE POUR LA GESTION DE VOTRE ENTREPRISE. L optimisation de la trésorerie, un enjeu majeur de la maîtrise des coûts LES GUIDES SAGE POUR LA GESTION DE VOTRE ENTREPRISE L optimisation de la trésorerie, un enjeu majeur de la maîtrise des coûts TRÉSORERIE L optimisation de la trésorerie, un enjeu majeur de la maîtrise

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le traitement des difficultés des associations (Dossier réalisé par Christophe Callet, Deloitte - In Extenso Juillet 2012) Plus les difficultés de l association sont anticipées,

Plus en détail

3. Renforcer la trésorerie

3. Renforcer la trésorerie 3. Renforcer la trésorerie La trésorerie est fortement impactée en permanence par le poids des stocks, les délais de paiement des clients ou aux fournisseurs et d autres paramètres récurrents (cotisations

Plus en détail

Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets.

Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets. Les outils de gestion, tableaux de bord, indicateurs et budgets. Les identifier, les comprendre et les appliquer. Petit déjeuner des PME et des start-up du Service de la promotion économique de Genève

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE LE COMMISSAIRE AUX COMPTES CRÉATEUR DE CONFIANCE se former à son rythme Dans un monde de plus en plus ouvert et réactif, nos économies réclament des informations comptables et financières les plus fiables

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES

FAITS MARQUANTS RÉSULTATS STRATÉGIE ET PERSPECTIVES 1 Le groupe a progressé dans une année contrastée CA Cegid Group 264 M +5,7 % UN PREMIER SEMESTRE AVEC DES PERSPECTIVES FAVORABLES UN SECOND SEMESTRE MARQUÉ PAR UNE NOUVELLE CRISE 2 Les principales tendances

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'EXPERT-COMPTABLE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'EXPERT-COMPTABLE... 10 EN

Plus en détail

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18

SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 SOMMAIRE RÉSULTATS SEMESTRIELS 2011 PRÉAMBULE 2 PERFORMANCE COMMERCIALE 6 RÉSULTATS CONSOLIDÉS 9 STRUCTURE FINANCIÈRE 13 SQLI EN BOURSE 18 STRATÉGIE & PERSPECTIVES 21 CONCLUSION 28 1 RAPPEL DU POSITIONNEMENT

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008!

Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008! Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008! 19 mars 2009 SUBVENTIUM propose un dispositif d urgence incluant hotline et pré-diagnostic gratuit pour aider les

Plus en détail

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE 8 étapes pour aboutir N 1 : Réaliser un bilan retraite et réfléchir au repreneur

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

S.E.C.E.F. SOCIETE D'EXPERTISE COMPTABLE ECONOMIQUE ET FINANCIERE

S.E.C.E.F. SOCIETE D'EXPERTISE COMPTABLE ECONOMIQUE ET FINANCIERE S.E.C.E.F. SOCIETE D'EXPERTISE COMPTABLE ECONOMIQUE ET FINANCIERE RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R.823-21 du Code de commerce SOMMAIRE 1. Présentation de SECEF...3 2. Présentation

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013

6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION. Réunion d informati on 6 mars 2013 6 MARS 2013 RÉUNION D INFORMATION 1 Réunion d informati on 6 mars 2013 CONTEXTE 2012 PIB 0,0 % CROISSANCE IT +0,7 % SAAS +30 % SOURCE INSEE 2012 +2,7% 0,0% 2012 2012 2010 2011 2012 +3,8% +1,6% +7,0% +2,0%

Plus en détail

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Intervenants Pascal Ferron Expert-comptable Jean-Jacques Brunet Consultant (CRA Formation) Marielle Poisson Avocat Jean-Jacques Vaxelaire Directeur

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

9 octobre 2014. Acquérir et redresser une cible sous-performante

9 octobre 2014. Acquérir et redresser une cible sous-performante Acquérir et redresser une cible sous-performante , des compétences multiples, un partenaire unique au service de vos transactions Banquier d affaire Avocats Commissaires aux comptes Consultants en stratégie

Plus en détail

Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier. Note de présentation à l attention des Repreneurs

Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier. Note de présentation à l attention des Repreneurs Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier Note de présentation à l attention des Repreneurs Les raisons d une association avec un partenaire financier Motivations positives Motivations

Plus en détail

Le développement par fusionsacquisitions

Le développement par fusionsacquisitions Chapitre 1 Le développement par fusionsacquisitions Le développement par fusions-acquisitions s inscrit en général dans le champ de la croissance externe. Il est proposé de clarifier les différentes définitions

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Les étapes clés pour reprendre une entreprise en difficulté Anne GUILLERM, Synextrans Guillaume BROUILLET, Avocat Liberté La reprise d une entreprise en difficulté serait perçue comme une «bonne affaire»

Plus en détail

Nomination de 22 nouveaux Associés chez KPMG

Nomination de 22 nouveaux Associés chez KPMG , le 28 septembre 2011 Nomination de 22 nouveaux Associés chez KPMG KPMG, premier groupe français de services pluridisciplinaires, annonce la nomination de vingt-deux nouveaux Associés, à compter du 1

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Dahir n 1-92-139 du 14 rajeb 1413 (8 janvier 1993) portant promulgation de la loi n 15-89

Dahir n 1-92-139 du 14 rajeb 1413 (8 janvier 1993) portant promulgation de la loi n 15-89 Dahir n 1-92-139 du 14 rajeb 1413 (8 janvier 1993) portant promulgation de la loi n 15-89 Décret n 2-89-519 du 23 hijja 1410 (16 juillet 1990) relatif au diplôme national d expert comptable Règlement du

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE PROMOTION 2012 MARNE-LA-VALLÉE / PARIS COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen objectifs Aujourd hui, sous l effet conjugué de la mondialisation

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 NOUVEAUTÉS À PARAÎTRE LE 20 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 NOUVEAUTÉS À PARAÎTRE LE 20 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE LES ÉDITIONS DUNOD S ASSOCIENT À ET LANCENT LA COLLECTION «LES 5 CLÉS» : DES OUVRAGES PRATIQUES, SYNTHÉTIQUES ET PRAGMATIQUES POUR AVOIR LA VIE PLUS FACILE AU TRAVAIL 4 NOUVEAUTÉS À PARAÎTRE

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage 6 Les indicateurs de performance des processus Généralisés à la fin des années 1980

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E SÉMINAIRES THÉMATIQUES // COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS Quels besoins et moyens pour financer les stratégies de croissance sur les marchés français et internationaux? 13 OCTOBRE I PARIS 2 E INTERVENANTS

Plus en détail

Prévention & Restructuration. KPMG Entreprises

Prévention & Restructuration. KPMG Entreprises Prévention & Restructuration La Fiducie : Un nouvel outil de gestion des difficultés Cas d application d une restructuration à un groupe de distribution réalisé au 3 ème trimestre 2009 KPMG Entreprises

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3.

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. CHIFFRES CLES 1- CLIENTS Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. PME / PMI 04% Taille des Entreprises ou des Business Units 1. CA < 30

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Résumé : Cet article a pour objet d aborder la conduite des missions d assistance et d investigation ordonnées par

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil au service d entreprises marocaines et de filiales d entreprises internationales MTB CONSULTING accompagne des entreprises marocaines et des filiales

Plus en détail

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29

A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 ENQUÊTE PRÉALABLE A L ÉLABORATION DU CATALOGUE RÉGIONAL DE FORMATION CERECAMP 2009 2010 A renvoyer au plus tard le 9 mars 2009 Par Mail : cerecamp@oec-toulousemp.org - Par fax : 05.61.55.33.29 Nom, Prénom

Plus en détail

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE CorporateFinance Développement Montage et coordination des opérations de corporate finance. Levée de fonds privés, Introduction en bourse, Restructuration/refinancement

Plus en détail

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise

Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise PETITES ENTREPRISES - PROFESSIONS LIBÉRALES Vous accompagner dans la transmission-reprise de votre entreprise kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard Nos engagements KPMG est le 1 er cabinet français d audit,

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME»

société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME» FINAPERE Capital société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME» Une Société d investissements pour

Plus en détail

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises Palais du Luxembourg Jeudi 4 avril 2013 Jacques Hérard Groupe Cegos La formation des actionnaires salariés

Plus en détail

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris

Réunion Actionnaires. Nantes 14 septembre 2009. Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris Réunion Actionnaires Nantes 14 septembre 2009 1 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES

GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2012 CONCOURS EXTERNE 5ème épreuve d admissibilité GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES (durée : cinq heures coefficient 2) Une composition portant sur la gestion

Plus en détail

Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME. Alger, 11 et 12 mars 2009

Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME. Alger, 11 et 12 mars 2009 11 mars2009 Banque et Capital-Investissement Un double partenariat pour les PME Alger, 11 et 12 mars 2009 Amaury Mulliez, Proparco Représentant Maroc et Capital-investissement au Maghreb RAPPEL: DIFFERENCE

Plus en détail

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 220 étudiants 80 heures de cours 68 heures de simulation de création d entreprise Développer les compétences entrepreneuriales par l expérimentation Présentation

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

Quelles solutions pour faire face aux difficultés?

Quelles solutions pour faire face aux difficultés? Animé par : Quelles solutions pour faire face aux difficultés? Animé par : Régis MORENNE Vincent LOUBIERE Gaëlle PAMBOUR Introduction Une des solutions, c est la prévention Comment faire pour que les difficultés

Plus en détail

L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés.

L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés. L Avocat et l Expert-Comptable, pour une convergence de compétences au service de l entreprise en difficultés. Jean-François TOGNACCIOLI Avocat au Barreau de Nice Président de la Commission Droit des Entreprises

Plus en détail

BAC+4. Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial. Responsable du Développement Commercial

BAC+4. Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial. Responsable du Développement Commercial FILIÈRE COMMeRCe DIsTRIBuTION MARKeTING et services Un programme pour développer votre carrière de Manager Commercial Responsable du Développement Commercial Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Cabinets de commissariat aux comptes 2 avenue de Bruxelles F-68350

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment BÂTIMENT Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre entreprise de bâtiment kpmg ENTREPRISES KPMG en un regard KPMG est le 1 er cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil.

Plus en détail

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014 Programme Synthèse Mardi 11/03/2014 Première journée 1.1 Gouvernance de l entreprise en général Marc

Plus en détail

LES CLEFS DU FINANCEMENT. Comment bien préparer sa demande de financement?

LES CLEFS DU FINANCEMENT. Comment bien préparer sa demande de financement? LES CLEFS DU FINANCEMENT Comment bien préparer sa demande de financement? LES CLEFS DU FINANCEMENT Dolène MINATCHY Déléguée Commerciale Professionnels BRED BANQUE POPULAIRE Marcelino BUREL Président de

Plus en détail

La référence du courtage en crédit immobilier

La référence du courtage en crédit immobilier La référence du courtage en crédit immobilier Sommaire 1. Un acteur historique du courtage en France. 2. Un actionnaire prestigieux 3. Notre métier : le courtage en crédit immobilier. 4. L équipe dirigeante

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com

Rsa Corporate Finance. Visitez notre site web www.groupe-rsa.com Rsa Corporate Finance Visitez notre site web www.groupe-rsa.com La puissance d un réseau mondial doté d une forte implantation nationale Le Groupe Rsa, membre du du 9 ème réseau mondial Crowe Horwath International

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2015

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2015 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2015 Sommaire Cibles et besoins La naissance d un concept Les objectifs Les forces

Plus en détail

www.company-partners.com

www.company-partners.com DES CHEFS D ENTREPRISE AU SERVICE DES CHEFS D ENTREPRISE ET DES INVESTISSEURS www.company-partners.com Membres de l équipe Frédéric Fines +33 (0)6 01 39 00 81 +212 (0)6 48 49 64 75 fines@company-partners.com

Plus en détail