LES ENSEIGNEMENTS-CLES. Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ENSEIGNEMENTS-CLES. Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance"

Transcription

1 Compte rendu du 9 ème rendez vous APIA, tenu le 2 décembre 2009 sur le thème : «Dirigeants, administrateurs, banques : quels enseignements, quelles nouvelles règles de gouvernance?» LES ENSEIGNEMENTS-CLES Après la phase aigüe de la crise, qui a touché les entreprises de plein fouet et la période des mesures d urgence, vient le temps des enseignements et celui de la place de fonctionnements nouveaux, ou le rappel de principes de bonne gestion parfois oubliés Il convient pour cela de prendre de la distance, et d élargir ses horizons. Rendez-vous animé par Catherine DUNAND, Responsable APIA Ile de France Les principaux enseignements de cette matinée en matière de gouvernance - Encourager la recherche d administrateurs intègres et compétents dans les Conseils d administration. - Bien clarifier le rôle de chacun et ses limites : actionnaire, dirigeant, administrateur, banquier. - Leur donner les moyens de leur action par : o la mise à disposition d informations structurées, compréhensibles, et en temps utiles sur tous les dossiers sensibles, - Insister sur l importance d une information financière de qualité, propre à l anticipation et à l évaluation du risque, avec les instruments de mesure adéquats : o en particulier, encourager le chef d entreprise à considérer le BFR et le free cash flow comme des instruments de gestion stratégiques, avec un reporting idoine, devant être intégrés dans les schémas de rémunération des dirigeants. o intégrer à la réflexion stratégique la structure de financement : en conseillant sur le renforcement éventuel des fonds propres et les moyens de ce renforcement en adoptant une attitude distanciée et prudente sur les LBO, en particulier quand ils sont successifs en encourageant un dialogue institutionnalisé, normé, transparent, anticipatif et prospectif avec les banques aidant les dirigeants à comprendre les critères de jugement et les systèmes de notation des banques, directement liés à la capacité de l entreprise à produire du cash - Encourager le recours aux conseils externes dès que la situation l exige. - Normaliser la prise de risque et l accompagner des politiques de couverture adaptées. - Mesurer, particulièrement en période de difficulté le risque induit par la qualité d administrateur, et ses corollaires en terme de niveau d exigence, et de vigilance. Les recommandations aux banques - Transparence sur leurs critères d évaluation : expliquer à leurs clients comment ils sont notés et leur communiquer les évolutions. - Prise en compte de la qualité de la gouvernance, des dirigeants, la qualité et la transparence de l information financière, la qualité des prévisions. - Limitation du turnover actuellement trop important, les entreprises clientes ont besoin de connaître leurs interlocuteurs : la confiance se bâtit dans le temps. 1

2 Intervention de Sylvie CASENAVE-PöRö, PDG de POSSON PACKAGING En 1995, Sylvie CASENAVE PERE reprend, à la barre du tribunal, l entreprise Posson Packaging, qui enregistrait un passif de 44 MF pour un chiffre d affaires de 40 MF... S appuyant sur son expérience de la distribution et de l administration judiciaire, elle s entoure de conseils juridique, financier et industriel pour mener à bien cette reprise à haut risque. Elle concentre toute l activité de trois à un seul site et réduit les effectifs de 120 à 70 collaborateurs. Elle s appuie sur la démarche de certification ISO 9001 pour réorganiser l entreprise. En 2000, elle atteint l ISO et en 2004 fait construire une usine neuve aux normes de haute qualité environnementale. Aujourd hui, l entreprise a remboursé toutes ses dettes. Elle est certifiée vis-à-vis de l ISO 9001, et OHSAS Son chiffre d affaires 2009 est en progression dans un marché global de l emballage en baisse de 15 %. Une première clef de ce succès provient d un dialogue régulier et ouvert avec les banques. Deux fois par an, elle fait un point sur la situation de l entreprise avec ses banquiers et leur explique sa stratégie à court et moyen terme. Une deuxième clef réside dans le recours à des conseils externes dont elle apprécie la pertinence du point de vue extérieur. Son Conseil d administration lui apporte de multiples compétences à la fois en matière de stratégie, de contacts et de bons consultants. Elle a choisi ses administrateurs extérieurs pour leur compétence, leur esprit critique et leur impertinence. Elle attend d eux qu ils lui fournissent des repères pour baliser sa route et l aident à rompre sa solitude de chef d entreprise. Elle en respecte donc l indépendance. Sylvie CASENAVE PERE est elle-même administrateur indépendant, et trouve dans ses mandats une source de développement personnel. Après avoir été administrateur d une entreprise industrielle cédée à 3M France, elle est aujourd hui Trésorier de la fondation Vasarely Intervention de René RICOL, Président de RICOL, LASTEYRIE ET ASSOCIES René RICOL considère comme archaïque et dépassé la notion d administrateur indépendant et lui préfère celle d administrateur externe : en effet, l indépendance est subjective et difficile à démontrer. Qui peut en effet affirmer qu un administrateur indépendant siégeant à un conseil depuis de nombreuses années puisse encore revendiquer son indépendance vis-àvis du président? A vrai dire tant les administrateurs salariés que les administrateurs externes se doivent d être indépendants. Il importe que les administrateurs externes soient compétents et intègres. Faire une distinction entre administrateurs indépendants et administrateurs non indépendants revient à créer une césure non souhaitable dans un Conseil censé constituer une équipe soudée autour du président. Le tissu industriel de PME françaises est très fragile et constitué d entreprises 5 à 10 fois plus petites que leurs homologues européennes. Les rôles de l administrateur externe : - Ouvrer à la restructuration du tissu industriel. L administrateur externe doit réfléchir au renforcement des champions nationaux qui doivent sortir de la crise suffisamment solides pour résister à leurs concurrents étrangers. Là où les politiques doivent penser «filière», les hommes d entreprise et singulièrement les administrateurs externes doivent penser «restructuration». - Jouer un rôle de modérateur dans la succession de LBO sur la même cible, succession de LBO qui a créé un marché de gré à gré de revente de participations loin de la logique d entreprise et de la réalité économique. - Aider le management à réfléchir sur la stratégie de croissance de l entreprise et sur son accès aux capitaux. A cet égard, il est à regretter que les PME françaises aient le seul accès commode aux capitaux les conduisent à en passer nécessairement par les fonds qui stratégiquement restent «dans leurs rails». En France, l accès aux marchés boursiers est de fait trop limité, et une réflexion doit être menée pour le faciliter, afin d aider les PME françaises à renforcer durablement leurs fonds propres. 2

3 Intervention de Jean-Pierre DENIS, Président du Groupe CREDIT MUTUEL ARKEA Quelles sont les principales clés de la bonne relation Entreprise/Banque, tant pour les dirigeants, que pour les administrateurs? Ou en d autres termes, comment éviter le recours à la médiation du crédit? Les administrateurs exercent un rôle majeur pour aider les dirigeants à créer dans la durée une relation de confiance et optimiser les relations bancaires. Quelques règles élémentaires peuvent y contribuer : - Anticiper au maximum la communication des informations, bonnes ou mauvaises, - Instaurer une communication périodique formelle, - Garantir la pertinence et l exhaustivité de l information transmise, - Avoir un œil particulier sur l évolution du BFR, de la génération de cash et des prévisions de trésorerie, - Penser à communiquer aussi auprès des assureurs-crédits. La qualité de la gouvernance est aussi un critère d appréciation de la performance globale de l entreprise par le banquier, d où l importance de : - prendre le temps de préparer les conseils en transmettant en amont des dossiers de qualité aux administrateurs, dans la forme et le fond, - veiller à la qualité de la composition des conseils d administration, en évitant la «consanguinité» ou les «suiveurs». En conclusion, le seul mot d ordre, c est «JOUER CARTES SUR TABLE». Intervention de Jacky LINTIGNAT, Directeur Général de KPMG SA Les entreprises paient le prix d une crise dont elles ne sont pas à l origine. Le système financier, lui, a été sauvé parce qu il est vital, comme un système sanguin. Et les entreprises françaises, en particulier les PME, sont fragilisées : fonds propres insuffisants, relations avec les banquiers empreintes d incompréhension. La situation peut s améliorer si on travaille dans trois directions. 1. Améliorer la relation entreprise/banque ou financeur - Développer la transparence de la relation entre l entreprise et la banque : réunion périodique avec son banquier, ritualisation de celle-ci et préparation comme on prépare un Conseil d administration. Mais il faut aussi que la communication de la banque sur l entreprise soit meilleure. - Comprendre les critères selon lesquels la banque évalue l entreprise. Il n est pas infamant d être sensible à la conjoncture et aux difficultés. Les critères de la banque sont quantitatifs (fonds propres, dettes, trésorerie, EBE ) mais aussi qualitatifs (qualité de la gouvernance, des dirigeants, transparence de la communication, qualité des prévisions). - Faire état des réalisations et des projets futurs : marché, métier, succès obtenus, difficultés rencontrées, avec une conclusion portant sur ce à quoi a servi l argent des financeurs et comment il est remboursé. Exposer aussi les projets et la stratégie : développements, investissements, organisation 2. Faire évoluer les indicateurs de pilotage La majorité des entreprises qui déposent leur bilan donne deux explications : «Mon banquier m a lâché», et «J ai perdu un marché ou un client important». La vraie raison, bien qu elle soit rarement citée, est le plus souvent que l entreprise est à court de liquidités. Le chef d entreprise conduit souvent son entreprise sur la base du chiffre d affaires, de son résultat, et de leur progression. Ces critères sont indispensables et puissants, mais insuffisants. 3

4 Ils ne donnent pas d information sur les moyens et ressources mis en œuvre, donc sur l efficacité de la stratégie. Il faut intégrer, en plus, les éléments pris en compte par les banques tels que la trésorerie ou encore le besoin en fonds de roulement. Le chef d entreprise considère souvent ces paramètres comme de l intendance, alors qu il s agit d indicateurs stratégiques pour le banquier, qui segmente les entreprises entre celles qui génèrent et celles qui brûlent du cash. KPMG a réalisé une étude sur les PME performantes. Nous avons identifié et analysé les 2000 entreprises entre 10 et 300 M de chiffre d affaires dont le taux de croissance est quatre fois supérieur à la moyenne de leur secteur sur cinq ans. Ces «PME qui grandissent» représentent 10% des entreprises françaises et ont trois caractéristiques majeures : - l amour du risque et l obsession de la croissance, - des besoins de financement élevés et un endettement fort, - un capital peu ouvert. Ces entreprises se sont souvent retrouvées en première ligne en termes de fragilité financière face à la crise, et doivent trouver des moyens de sécuriser leur développement. 3. Faire évoluer les pratiques de gouvernance - Vérifier que les projets de l entreprise sont sécurisés et que celle-ci a les moyens de les financer ; - Imposer comme élément majeur de reporting, la trésorerie, le cash-flow, la maîtrise du risque ; - Associer ces mesures à une autre exigence : faire en sorte que les systèmes de rémunération des dirigeants n intègrent pas seulement le chiffre d affaires et le résultat, mais aussi la génération de cash et la trésorerie. L administrateur a un rôle important à jouer dans ces adaptations nécessaires, rôle pédagogique et rôle de censeur. Il doit y avoir un lien entre les ressources mobilisées et le résultat économique. Il faut donc de nouveaux outils de pilotage. Un des défis majeurs de l administrateur est de s assurer qu ils sont mis en place. Intervention d Eric RÉMUS, Président d ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS Courtier spécialisé en gestion du risque pour les dirigeants et les fonds, Eric RÉMUS jouit d une plate forme d observation privilégiée de l évolution des risques. De nombreuses difficultés rencontrées actuellement par les entreprises se solderont par des actions en justice dans les années 2011 et Si l on observe une augmentation des dépôts de bilan, le nombre des actions en comblement de passif est stable pour le moment. En revanche on observe une croissance des actions hors procédures collectives contre des dirigeants de sociétés «in bonis», notamment dans le cadre de garanties de passif liées aux cessions, et suite aux révocations, parfois brutales, de dirigeants Dans ce contexte Eric RÉMUS nous rappelle quelques vérités et mesures de prudence En matière de gouvernance : - Il n y a pas de mandat social anodin. - Le mandat d administrateur est le plus «exposant» en termes de risque. - Il convient de faire appel à des conseils extérieurs. - Il faut savoir interpréter les signaux précoces et faire preuve d anticipation. - Enfin, il faut faire la part des rôles de chacun : dirigeant, administrateur, actionnaire. En matière d assurance - Faire le choix d y croire, et ne pas s en passer. - Négocier de professionnel à professionnel en étant attentif : dans le cadre d un groupe, à ce que le périmètre de couverture reflète bien l organigramme juridique (prise en compte de la holding, des filiales, des joint ventures) ; à retenir un montant de garantie adapté au risque en se souvenant que la garantie couvre plusieurs personnes qui, chacune, en cas de mise en cause collective, peut utiliser la garantie et donc contribuer à son épuisement. 4

5 Table ronde animée par Jean-François LABBÉ, membre APIA Table ronde avec de droite à gauche : Lionel PUGET, Jacky LINTIGNAT, Jean-François LABBÉ, membre APIA, Eric RÉMUS, Sylvie CASENAVE-PÉRÉ et Denis KIBLER, Président de APIA Selon Lionel PUGET, PDG d AXSON Technologies, le LBO permet bien souvent à l entreprise de rester indépendante et de ne pas être cédée à des groupes industriels, français ou étrangers. Il avait envisagé en 2007 d entrer en bourse et a stoppé le processus en raison de l influence négative sur le marché de la crise des sub primes. L année suivante, devant une baisse d activité importante liée à la crise de l automobile il a organisé une augmentation de capital de 600 k. Ses banquiers lui ont opposé une fin de non recevoir et l ont obligé à passer par une conciliation qui a réussi mais lui a coûté 300 K soit la moitié de l augmentation de capital. Dans ses relations avec ses banques, il souffre principalement du turn-over important de ses interlocuteurs, ce qui rend plus aléatoire l instauration d un climat de confiance et affaiblit la gestion des dossiers. Sylvie CASENAVE-PÉRÉ expose qu un des facteurs clés du retournement des entreprises est de bien comprendre le point de vue du banquier, de lui fournir l information dont il a besoin. Elle s est adressée à la Banque de France, et a obtenu du Service Géode un référentiel qui permet de positionner stratégiquement son entreprise, de la «benchmarker». Il n est pas inutile de faire de l intelligence économique afin de mieux comprendre et donc d anticiper les réactions des banquiers. La tenue de «réunions de transparence» fréquentes avec les banquiers permet de sécuriser la relation avec eux. Jacky LINTIGNAT insiste sur la nécessité que les banquiers intègrent les notions de gouvernance de leurs propres notations. Il confirme que pour favoriser de bonnes relations avec ses banquiers, il faut faire une large place à l anticipation. Eric RÉMUS souligne quant à lui l importance de la communication financière. A cet égard, le chef d entreprise, au travers de son conseil dispose d un organe qui le soutient et le challenge, et doit pouvoir l aider dans cette nécessaire mission. 5

6 Les intervenants de ce ce 9 ème Rendez-Vous APIA Sylvie CASENAVE-PöRö P.D.G. de POSSON PACKAGING Née en 1959 à Nantes. Etudes secondaires puis supérieures à Nantes. Ecole de commerce de Nantes / DECS juridique et fiscal/ Licence de Droit. Après 2 années au Contrôle de gestion du Groupe TABUR, intègre en 1983 le Groupe familial de Distribution au Mans pour fonder une filiale de distribution de produits techniques aux professionnels. Quitte l entreprise en 1992, pour poursuivre dans l administration judiciaire en qualité de stagiaire. Stage validé. En 1995, reprend 34% de la société POSSON PACKAGING, alors en dépôt de bilan, à la demande de son principal actionnaire. Démarche ISO dès Redressement de la société, remboursement des dettes, développement de l activité. Nouvelle usine en En 2010,10 ans de certification ISO En décembre 2007, reprend la totalité du capital via un LMBO René RICOL, Président fondateur de RICOL, LASTEYRIE Expert Comptable, commissaire aux comptes, René Ricol est impliqué depuis plus de 30 ans aux côtés des entreprises avec la démarche d un socioprofessionnel engagé. Fondateur de Ricol Lasteyrie, il fait le choix en 1987, avec ses associés, de la spécialisation et place l évaluation et le contrôle des risques financiers au coeur de son programme d action. Ricol Lasteyrie figure aujourd hui parmi les leaders de l expertise indépendante et de la gestion du risque financier en France. Il occupe successivement les fonctions de Président de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (85 à 89), de Président du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts Comptables (94 à98) en France puis celle de Président de la Fédération Internationale des Experts Comptables (IFAC) en C est à son initiative qu une réforme de la profession comptable internationale et des pratiques d audit est mise en œuvre avec les régulateurs et les normalisateurs internationaux. Au printemps 2008, Nicolas Sarkozy lui confie la mission d un rapport sur la crise financière destinée à préparer la concertation des pays européens dans la perspective de la présidence Française de l Union européenne. En octobre 2008, René Ricol est nommé Médiateur du Crédit aux entreprises. Depuis octobre 2009, René Ricol est revenu à ses fonctions au sein de Ricol Lasteyrie et poursuit son action pour le développement du capital investissement, au sein de France Investissement dont il préside le conseil d orientation depuis novembre Jean-Pierre DENIS, Président du Groupe Crédit Mutuel ARKEA 45 ans, diplômé de l Institut d Etudes politiques de Paris (IEP) et de HEC, titulaire d une maîtrise de sciences Economiques et d une maîtrise de droit, a rejoint l Inspection des Finances en 1988, à sa sortie de l ENA (promotion Michel de Montaigne). Directeur adjoint du cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris de juin 1992 à juin 1995, il l a ensuite suivi à l Elysée, au titre de Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République. En octobre 1997, Jean-Pierre Denis entre dans le groupe Vivendi comme conseiller du président Jean- Marie Messier. Il est alors en charge des opérations de croissance externe. En septembre 1998, il est nommé directeur délégué de Dalkia, dont il devient directeur général en février 1999, puis présidentdirecteur général de 2001 à 2003 et membre du Directoire de Vivendi Environnement ( ). En novembre 2003, il est nommé président du Directoire de la banque des PME et en août 2004, président directeur général de l'anvar. A l occasion de la mise en place du nouveau groupe OSEO (né du rapprochement de l Anvar et de la BDPME), il devient en juillet 2005, président-directeur général d OSEO. Jacky LINTIGNAT, D.G. de KPMG S.A. Jacky Lintignat, Associé, 57 ans, est diplômé de l ESC Rouen, promotion Il est entré chez KPMG en 1977, où il a effectué toute sa carrière. Expert-comptable et commissaire aux comptes, il est titulaire d un DEA de gestion financière de Paris Dauphine. Il a été successivement Directeur de bureau à Limoges, Directeur régional de la région Limousin- Poitou-Périgord, puis Directeur régional à Toulouse en 2001 pour la région Sud-Ouest de KPMG Entreprises. En 2005, il est devenu Directeur Général de KPMG S.A. Il enseigne à l ESC et l Université de Toulouse et est membre de l Association Progrès du Management. Eric RöMUS, Président d Assurance et Capital Partners Eric Rémus, 52 ans, est diplômé de l Institut d Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) et titulaire d un MBA de Stern Business School (New York University). Il a été banquier jusqu en 1990 (Chemical Bank, Canadian Imperial Bank of Commerce) puis a été l un des fondateurs et le dirigeant opérationnel du cabinet de courtage d assurance Risque & Finance, dont l actionnaire majoritaire a été vendu au Groupe Aon en Eric Rémus a rejoint Aon France et a dirigé pendant quelques mois (Octobre 1997 Juin 1998) le pôle Institutions Financières Fusions-Acquisitions avant de créer, en 1998, Assurance & Capital Partners en partenariat avec le courtier américain William Gallagher Associates. Lionel PUGET, P.D.G de AXSON Technologies ESCP Paris USC Los Angeles : Lloyds Bank International en Californie puis à Paris Credit Manager 80 à 84 : Responsable export Groupe holophane (éclairage) Directeur Europe du Groupe Petitjean ; Numéro 1 mondial des supports d éclairage et de lignes à haute tension : DG de HEXCEL France filiale du numéro un mondial des matériaux composites. En 1994 : reprend l activité qu il dirige au groupe HEXCEL dans un contexte tendu (le groupe américain est sous chapitre 11). Depuis, il dirige cette société qui a bouclé son troisième LBO en 2006 et au sein de laquelle les managers (environ 35) détiennent 75% du capital. 6

7 Les partenaires de ce 9 ème Rendez-Vous APIA CREDIT MUTUEL ARKEA, groupe coopératif et mutualiste né de l'alliance des Fédérations de Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif Central, recherche la satisfaction des besoins bancaires, financiers et d'assurance de ses sociétaires et clients. KPMG est le premier cabinet français d audit, d expertise comptable et de conseil*. Il compte plus de clients en France de toutes tailles. Avec près de 7200 professionnels présents dans 194 villes, le cabinet privilégie une proximité très forte avec ses clients, et les accompagne à chaque étape de leur développement. * source : La Profession Comptable 2009» ASSURANCE & CAPITAL PARTNERS, courtier d assurance, a bâti une expérience particulière en matière de couverture des risques personnels des dirigeants et mandataires sociaux au premier plan desquels les risques de responsabilité. APIA est une association d entrepreneurs exerçant des mandats d administrateur indépendant et soucieux de perfectionner leurs pratiques. A travers l expérience de ses membres l association est un véritable centre d expertise qui organise régulièrement rencontres et échanges avec d autres chefs d entreprise Contacts : Catherine DUNAND, Responsable APIA Ile de France Christine BEYSSAC, Déléguée APIA Tel :

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE

RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE RAPPORT ANNUEL DE TRANSPARENCE DECEMBRE 2014 Etabli en application des dispositions de l article R. 823-21 du Code de commerce 1 Préambule Le présent rapport établi par la Société Thierry MOREL & Associés

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET Cabinet de conseil sur les opérations de cession, acquisition et levée de fonds 14, rue Marignan 75008 Paris - Tel: +33 1 42 96 58 41 - Fax: +33 1 46 22 51 27 - E-mail: info@2acapital.com

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes :

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014 I PRESENTATION DU CABINET 1.1. - Description des entités CAC L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : - La Société FIDECOMPTA

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E

COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS SÉMINAIRES THÉMATIQUES // 13 OCTOBRE I PARIS 2 E SÉMINAIRES THÉMATIQUES // COOPÉRATIVES AGRICOLES ET FINANCEMENTS Quels besoins et moyens pour financer les stratégies de croissance sur les marchés français et internationaux? 13 OCTOBRE I PARIS 2 E INTERVENANTS

Plus en détail

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides 1 Principes de gouvernance Les entrepreneurs n ont pas encore fait évolué leur activité en société. Les entrepreneurs activent un conseil d administration.

Plus en détail

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies.

de la part des membres de la holding afin que l intégration des sociétés entrantes se déroule pour le mieux et concrétise les synergies. Chapitre 2 LA HOLDING : COHÉSION ET SYNERGIE La trentaine de membres s organisent autour de pôles de compétences nommés directions fonctionnelles du Groupe : Direction financière, Direction commerciale,

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL

CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL Trésorerie Tableaux de bord CONSEIL FINANCIER & OPERATIONNEL Organisation Le partenaire financier et opérationnel clé de votre croissance Business Plan Communication financière Systèmes d information Recherche

Plus en détail

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace Accès aux financements NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement REGION : Alsace Diagnostic et enjeux (1/8) Région : Alsace Nom du groupe de travail (reprendre l une des appellations des GT nationaux)

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller!

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! Qui sommes-nous? Le cabinet SECOVAL Expertise & Conseils, fort d une expérience de plus de 35 ans sur Manosque et ses environs, est spécialisé dans

Plus en détail

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée»

LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Un double objectif LE CURSUS CERTIFIANT «Dirigeant d Entreprise Adaptée» Développer vos capacités à manager une entreprise et à maîtriser les conditions de son développement en intégrant les pratiques

Plus en détail

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Ou de la nécessitéde structurer sa communication pour répondre aux attentes de son banquier. Présentation AIBT du 9 Novembre

Plus en détail

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils Qui sommes-nous? Le cabinet SECOVAL Expertise & Conseils, fort d une expérience de plus de 35 ans sur Manosque et ses

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE CorporateFinance Développement Montage et coordination des opérations de corporate finance. Levée de fonds privés, Introduction en bourse, Restructuration/refinancement

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION

LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION LE PROCESSUS D OCTROI D UN CREDIT COMMERCIAL ET LES CRITERES DE DECISION Marija Vukmanovic, Director, chef de secteur clientèle entreprises Office de Promotion Economique du Canton de Genève Petit-déjeuner

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel

Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel Le transfert de la direction Quand l'entreprise demeure familiale Carnet «B» Le transfert de la direction à un gestionnaire professionnel Contexte du présent carnet Le PDG de la PME devra un jour laisser

Plus en détail

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1

Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit. Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Société Fiduciaire de Révision Alpha Audit RAPPORT DE TRANSPARENCE Audit Expertise comptable Social et taxes Conseil et accompagnement 1 Cabinets de commissariat aux comptes 2 avenue de Bruxelles F-68350

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Le Microcrédit Relance

Le Microcrédit Relance La Ministre Céline Fremault soutient une nouvelle aide pour favoriser la relance des petites entreprises bruxelloises Le Microcrédit Relance Un partenariat CEd Crédal Conférence de presse du 17 décembre

Plus en détail

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015 Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES FDE / FEPC 19 RUE BEAUREPAIRE 75010 PARIS 1 SOMMAIRE 1. Les rôles et fonctions du commissaire

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Gouvernance et communication financière

Gouvernance et communication financière COLLECTION QUESTIONS DE GOUVERNANCE Gouvernance et communication financière Yves Brissy Didier Guigou Alain Mourot Préface Alain Viandier Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54204-2 Sommaire Les auteurs...

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Intervenants Pascal Ferron Expert-comptable Jean-Jacques Brunet Consultant (CRA Formation) Marielle Poisson Avocat Jean-Jacques Vaxelaire Directeur

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

En premier lieu sur leur rôle respectif de l'expert-comptable et du commissaire aux comptes :

En premier lieu sur leur rôle respectif de l'expert-comptable et du commissaire aux comptes : Intervention à la Cour d appel le 10 décembre 2010 Le rôle du commissaire aux comptes dans l'anticipation et la prévention des difficultés des entreprises Particulièrement sur le sujet de la prévention

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

Réviseur d entreprises Expert-comptable Conseil fiscal Conseil financier

Réviseur d entreprises Expert-comptable Conseil fiscal Conseil financier Réviseur d entreprises Expert-comptable Conseil fiscal Conseil financier Connected for success Parmi les principaux cabinets en Belgique, RSM Belgium est une société d audit, d expertise et de conseil

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage 6 Les indicateurs de performance des processus Généralisés à la fin des années 1980

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

Trouver des solutions efficaces

Trouver des solutions efficaces Trouver des solutions efficaces & adaptées à vos enjeux VOTRE PARTENAIRE SPÉCIALISTE EN ORGANISATION, GESTION, COMPTABILITÉ ET FINANCE Comment développer votre entreprise? Comment piloter efficacement

Plus en détail

Bien se faire conseiller

Bien se faire conseiller Bien se faire conseiller Comment choisir son cabinet d aide à la création Se faire accompagner surtout au début, est vraiment indispensable. Une boutique de gestion est le partenaire idéal pour vous aider

Plus en détail

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements

Vous êtes actionnaires? objectif. CAsh. Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Aux côtés des actionnaires pour la rentabilité financière de vos investissements Vous êtes actionnaires? Vous avez investi dans une entreprise et vous vous posez 4 questions essentielles

Plus en détail

Ambition. Assistance

Ambition. Assistance Ambition Sécurité Assistance Performance Nous contacter. Assistance Philippe Limbourg Jean de Chabannes philippe.limbourg@sherpassur.fr jean_de_chabannes@sherpassur.fr +33 0 607 951 729 +33 0 770 888 000

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Transformer en trésorerie des délais d encaissements aléatoires...

Transformer en trésorerie des délais d encaissements aléatoires... oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6516-05 Juin 2010 Ce document est imprimé avec des encres végétales sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT

LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS DE FINANCEMENT POUR DÉVELOPPER VOS PROJETS Salon des Entrepreneurs de Paris 5 février 2015 10h00-10h45 Intervenant Elsa Simoni o Directeur des missions d accompagnement et de

Plus en détail

Kiosque Mission : Transmission du cabinet. Dernière actualisation HF: 01/06/2007

Kiosque Mission : Transmission du cabinet. Dernière actualisation HF: 01/06/2007 : Transmission du cabinet Dernière actualisation HF: 01/06/2007 Déroulé de l intervention Propos introductifs Êtes-vous prêt à transmettre votre cabinet? Se couvrir contre la transmission subie Faire prendre

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

CSM. Cabinet Salima MALL. Avocat - Conseil NOTRE SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE NOS CLIENTS UN CABINET AUX COMPÉTENCES ELARGIES

CSM. Cabinet Salima MALL. Avocat - Conseil NOTRE SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE NOS CLIENTS UN CABINET AUX COMPÉTENCES ELARGIES Cabinet Salima MALL Avocat - Conseil NOTRE SAVOIR FAIRE AU SERVICE DE NOS CLIENTS UN CABINET AUX COMPÉTENCES ELARGIES Maître Salima MALL est inscrite au Barreau de Saint- Denis depuis le 29 juin 2005.

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées

Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Présentation du guide relatif à la prévention des manquements d initiés imputables aux dirigeants des sociétés cotées Bernard Esambert, membre du Collège Benoît de Juvigny, secrétaire général adjoint Conférence

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE Maurice Blondel CONSTITUER VALORISER TRANSMETTRE VOTRE PATRIMOINE Notre objectif Vous apporter un conseil sur

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce

Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce [Texte] Rapport de transparence Etabli en application de l article R. 823-21 du Code de Commerce Groupe Fiduciaire de Commissariat et d Audit Exercice clos le 30 septembre 2013 Sommaire Présentation du

Plus en détail

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées

Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées Reprendre une entreprise en Midi-Pyrénées «Inventaire et mode d emploi» Transaxiall - Atelier RM 5 5 2014 Le marché de la reprise en France - 500 000 entreprises à reprendre? - 350 000 n ont pas de valeur

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite.

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Les fondateurs d Edelsen ont mis leur expérience au service d une nouvelle conception du rôle de l expert-comptable. Au-delà des

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT

PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT PRÉVENIR LES RISQUES DE DÉFAUT ET OPTIMISER VOTRE FILIERE RECOUVREMENT DANS UN ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE MARQUÉ PAR UNE FORTE MONTÉE DES RISQUES, LA CAPACITÉ À ANTICIPER ET À «METTRE SOUS TENSION» L ENSEMBLE

Plus en détail

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE DE PERFORMANCE PROVOCATEUR DE PERFORMANCE PROVOCATEUR Notre société s est créée en 1996 autour d une ambition forte. Apporter une réponse globale, personnalisée et innovante à nos clients pour les aider

Plus en détail