Les services d hébergement Internet en France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les services d hébergement Internet en France"

Transcription

1 Networks and Communication Studies NETCOM, vol. 17, n 1-2, 2003 p Les services d hébergement Internet en France Clément Jacquin 1 Résumé. Le centre d hébergement, véritable interface entre monde réel et monde virtuel, permet de dégager les grands traits de la matérialisation d un réseau réputé immatériel et affranchi des contraintes physiques et spatiales. L auteur remarque la pesanteur des facteurs techniques, mais aussi économiques, sociaux, et spatiaux, et observe une forte corrélation entre l emplacement des centres d hébergement et la topologie des réseaux de télécommunications des opérateurs. Mots clés. France - Internet - Réseaux - Télécommunications Abstract. The residence of sites is a fundamental constituent of Internet : a material and concrete support, the real interface between real world and virtual world. Far from speculations, myths and fantasies the author will notice gravities of the technical, economic, social, and spatial factors. Key words. France - Internet - Networks - Telecommunications INTRODUCTION L hébergement de sites constitue une composante fondamentale d Internet. C est un support matériel et concret à partir duquel il est possible de s interroger sur les logiques spatiales à l œuvre dans le développement de ce réseau de communication. Le centre d hébergement, véritable interface entre monde réel et monde virtuel, permet de dégager les grands traits de la matérialisation d un réseau réputé immatériel et affranchi des contraintes physiques et spatiales. Loin des spéculations, mythes et fantasmes on remarquera la pesanteurs des facteurs techniques, mais aussi économiques, sociaux, et spatiaux. On observe une forte corrélation entre l emplacement des centres d hébergement et la topologie des réseaux de télécommunications des opérateurs. 1. Manuscrit prêt en décembre 2002.

2 24 NETCOM, vol. 17, n 1-2, QU EST CE QUE L HÉBERGEMENT INTERNET? A) Définition L activité d hébergement consiste à stocker les données et les programmes nécessaires au fonctionnement d un site. En outre, l hébergeur assure la fonction de raccordement au réseau par l intermédiaire des opérateurs de télécommunication, la gestion de la sécurité et éventuellement de maintenance. Étant donné l importance et la diversité des tâches assurées par l hébergeur, ce dernier s avère être un partenaire indispensable pour la plupart des entreprises: 84 % d entre elles confient l hébergement à un prestataire extérieur. B) Typologie Selon la nature des prestations proposées, les prix peuvent varier selon un facteur de 1 à pour une même gamme de service. C est la raison pour laquelle l hébergement s est rapidement segmenté en quatre catégories. L hébergement gratuit : il se fait de plus en plus rare, bien que les fournisseurs d accès proposent ce type de service afin de procurer à leur offre une valeur ajoutée. Certains organismes associatifs ou hébergeurs dont le mode de financement est fondé sur la publicité proposent également cette offre, qui est sans doute amenée à disparaître. D un point de vue professionnel, c est avant tout l image du site qui est en question, puisque sur chaque site sera accolé un bandeau publicitaire sur lequel le propriétaire du site n aura aucun contrôle. En outre l adresse du site contiendra l adresse du prestataire. Ces deux points nuisent au sérieux des sites professionnels, qui généralement s en détournent. En outre les performances et les services de ce type d hébergement sont réduits au minimum et ne sont tenus à aucune garantie de résultat. Malgré ces nombreux handicaps, le rôle de l hébergeur gratuit ne doit pas être minoré car il permet d héberger une partie des sites personnels et par ce biais contribue à la persistance d un Internet libre et gratuit. L hébergement mutualisé : c est la solution professionnelle de base. Son principe est proche de celui de la copropriété : sur chaque serveur, une partie de l espace disque est attribuée à un site. Il n est pas rare dans ce type d hébergement qu un même serveur puisse compter en son sein 500 sites différents. L offre type d un hébergeur mutualisé comprend un espace disque (de 3 à 5 Go), 5 à 10 Go de bande passante par mois, et quelques services de maintenance. Le problème est que le serveur étant partagé, il suffit qu un site devienne populaire pour que l essentiel des ressources du serveur lui soit alloué, au détriment des autres sites qui pourtant auront payés le même prix. Qui plus est, cette solution implique une assistance réduite, une plus grande exposition aux risques de piratages et de bugs et le fait que certains programmes ou applications ne peuvent être développés.

3 LES SERVICES D HÉBERGEMENT INTERNET EN FRANCE 25 Les hébergeurs mutualisés doivent trouver un compromis entre rentabilité (donc l hébergement du maximum de sites sur chaque serveur) et la satisfaction de la clientèle. Il reste un mode d hébergement privilégié, attirant à lui les entreprises qui développent des sites peu complexes, généralement des sites vitrines équivalent électronique des plaquettes commerciales. L hébergement dédié : dans ce cas, l hébergeur alloue à chaque client un serveur unique pour son site. Par rapport à l hébergement mutualisé, l hébergement dédié apporte des capacités supérieures d espace disque et de bande passante, renforce la sécurité et la fiabilité, inclut plus de possibilités de développement et d applications, et des services plus nombreux. Cette gamme supérieure vise les entreprises plus exigeantes, maîtrisant Internet et l informatique. Colocation : c est le système d hébergement le plus ancien, pourtant il s agit d une offre visant une clientèle disposant d un budget élevé pour développer des sites complexes assurant par exemple l achat en ligne. La colocation est la location d un espace dans un centre d hébergement et d une connexion à Internet. Le matériel est à la charge du client, qui doit aussi assurer lui-même les services de surveillance et de maintenance. La colocation garantit donc aux entreprises une maîtrise complète de leur site dans un environnement optimal tout en les soulageant d une partie des investissements et des compétences. La maintenance et la surveillance de l architecture de l entreprise sont à la charge du client, ce qui suppose qu il possède sa propre équipe technique et que cette dernière soit à proximité du centre d hébergement pour intervenir au plus vite le cas échéant. Or, si au début d Internet il était relativement facile d avoir sa propre équipe, aujourd hui les compétences sont de plus en plus rares et chères. D où la naissance vers 1997 des MSP (Managed Services Providers 2 ). La combinaison colocation / Msp est devenue courante, mais son prix est parmi les plus élevés du marché de l hébergement. Le marché de l hébergement est un marché en devenir : 68 % des entreprises françaises font héberger ou comptent faire héberger au moins une de leurs applications e-business en Estimé à 200 millions d euros en 2001, ce marché pourrait donc atteindre les 850 millions d euros en Msp et Asp : faire appel à un MSP revient à louer une équipe d intervention dédiée au site du client (quel que soit le mode d hébergement retenu). En fonction du prix, l équipe sera uniquement dédiée au site de l entreprise ou bien aura à sa charge d autres sites (principe proche de la distinction entre hébergement mutualisé et dédié). Cette équipe assumera les fonctions de service pour un fonctionnement optimal du site au quotidien. En outre elle permet à l entreprise propriétaire de ne plus se soucier de la localisation spatiale du centre. Les ASP (Application Services Providers) permettent d externaliser certaines applications complexes, notamment dans le domaine des transactions en ligne ou du travail coopératif. Ces applications ne seront pas hébergées par le serveur de l entreprise mais par l ASP, ce dernier étant souvent lui même client d un centres de colocation.

4 26 NETCOM, vol. 17, n 1-2, 2003 Fonction de protection et de sécurité Station de travail Station de travail Station de travail Station de travail C) Contraintes physiques Quel que soit le mode d hébergement proposé par un prestataire, l activité d hébergement se traduit par de lourdes contraintes en terme d infrastructures pour les centres d hébergement. Ces centres répondent à des exigences strictes. Chaque point d entrée au centre (réseau électrique, réseau Internet ) est au minimum doublé et réparti dans un autre point du centre. Concernant l alimentation en électricité, chaque centre est censé disposer au minimum de deux groupes électrogènes afin d assurer l autonomie du centre en cas de coupure du courant. À l intérieur du centre, une fois passés les différents points de contrôles (vigiles, digicodes etc.), on observe des systèmes d aération particulièrement sophistiqués diffusant l air frais par les dalles du sol afin de pénétrer directement dans les circuits des serveurs. De même, le système anti-incendie est original: afin d éteindre au plus vite les foyers sans mettre en péril le matériel, il repose sur un dispositif d absorption de l oxygène. À noter que le mobilier permettant d entreposer le matériel, qu il s agisse de racks ou de cages, fait partie de l investissement initial de l hébergeur. L ensemble de ces dispositifs, représentant la norme en terme d équipement des centres d hébergement, explique que le prix moyen du mètre carré pour un centre de première catégorie soit de l ordre d environ euros. (fig. 1) Compte tenu des éléments qui précédent, quelles sont les logiques de localisation géographique de l activité d hébergement? 2. LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE D UNE ACTIVITÉ INTERNET Réseau internet Liaison louée Opérateur d'accès Fonction de raccordement au réseau Fonction de fourniture du mobilier Bande passante Techniquement, l hébergement n a pas besoin de se trouver à proximité des grands pôles d activités, qui s avèrent être également les grands foyers de développement de l Internet. Étant donné les possibilités du réseau une activité telle que l hébergement peut en effet, à l échelle du territoire français, s implanter à distance des grands foyers. Il est donc tout à fait possible pour un hébergeur de réduire ses investissements en s installant dans des territoires moins demandés où le prix du mètre carré est plus faible. Cette possibilité, dont on mesure les enjeux en terme d Aménagement du Territoire, doit donc être vérifiée en étudiant les logiques à l œuvre dans l implantation des hébergeurs. Routeurs Serveur internet Serveur internet Serveur internet Serveur internet Rack Centre d'hébergement Figure 1

5 LES SERVICES D HÉBERGEMENT INTERNET EN FRANCE 27 B) La localisation des hébergeurs en France Les besoins d espace d hébergement sont croissants. Alors que l on comptait en France moins de mètres carrés consacrés à l hébergement en 1999 et en 2000, en 2002 l espace est supérieur à mètres carrés. Étant donné que l on estime à environ 200 le nombre d hébergeurs à la même période, chaque centre aurait donc une superficie moyenne de mètres carrés. La localisation de ces centres sur la carte permet d identifier clairement quelques grands pôles. Il s agit d espaces frontaliers et de grands pôles urbains : région lilloise, bordelaise, parisienne, strasbourgeoise, la Côte d Azur, les environs de Lyon, Marseille ou Toulouse. En revanche les hébergeurs sont absents de deux axes, des diagonales Nord Est / Sud Ouest et Nord Ouest / Sud Est. Si l on étudie la répartition des hébergeurs en fonction de la prestation offerte, on constate que les disparités sont de plus en plus évidentes au fur et à mesure que les prestations sont spécialisées. Ainsi la colocation permet de dégager cinq pôles majeurs : Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg et Toulouse (fig. 2). Selon la carte du prix des prestations par département, les pôles précédemment cités sont situés dans les régions les plus chères, ce qui porte à croire que les effets d échelles obtenus par le regroupement des hébergeurs dans certains pôles ne permet pas une réduction du coût des offres proposées. Cependant, ce constat doit ici être nuancés par l étude du type de prestation offert. En effet, on remarquera que les régions les plus chères sont également celles qui offrent des services de colocation. Si l on observe la répartition des prix pour un même type de prestation, mutualisée par exemple, ils s avèrent que les pôles de l activité proposent des prix comparables à la moyenne. (fig. 3) Ces observations nous permettent de constater que la localisation des hébergeurs français correspond à celle de l ensemble des activités de service innovantes, le fait d être en lien direct avec Internet ne modifie pas la donne. Il est donc impératif de déceler les facteurs qui pèsent sur les hébergeurs et expliquent qu ils ne profitent pas des possibilités de délocalisation. 3. DES CONTRAINTES SPATIALES CLASSIQUES POUR UNE ACTIVITÉ ORIGINALE A) Une demande encore timide Concernant la demande en matière d hébergement, celle ci est directement liée à la consommation du grand public, or celle ci concerne essentiellement une clientèle jeune et urbaine. Quand à la demande des entreprises, elle reste encore timide. Beaucoup de chefs d entreprises restent dubitatifs, voire suspicieux, à l égard du développement commercial d Internet. Si l on ajoute à cette défiance la complexité de mise en œuvre d un site Internet et son coût, on comprendra pourquoi en France les besoins en matière d hébergement sont fortement corrélés à la taille de l entreprise.

6 28 NETCOM, vol. 17, n 1-2, a 2b Nombre d'hébergeurs Nombre d'hébergeurs mutualisés c 2d Nombre de prestataires d'hébergement mutuel Nombre de centres de colocation Figure 2. a. Le nombre d hébergeurs par département français en (tous types d hébergement, revendeurs exclus). b. Le nombre d hébergeurs mutuels par département français en c. Le nombre d hébergeurs dédiés par département français en d. Le nombre d hébergeurs de colocation par département français en 2002 Ainsi les grandes entreprises, dites grands comptes représentent une clientèle de choix tandis que peu de PME / PMI sont prêtes à mettre en place une politique de développement d un site Internet. Or ces grands comptes se situent dans les grands foyers tels que la région parisienne. L installation à proximité de ces grands comptes est, de l aveu même des acteurs concernés, un impératif d ordre commercial. En effet il est remarquable de voir que les responsables français, à l instar de l ensemble de la population, ne se sont pas encore appropriés les principes de décentralisation et d immatérialité dans ce domaine. Malgré les possibilités avérées de travail et de contrôle à distance, peu d entre eux sont prêts à accorder leur confiance à un prestataire de service Internet éloigné. De plus, l image conférée par une adresse dans un territoire réputé pour son dynamisme et/ou son prestige joue encore beaucoup.

7 LES SERVICES D HÉBERGEMENT INTERNET EN FRANCE 29 Figure 3. Le prix moyen d une prestation d hébergement par département français en 2002 (tous types d hébergement confondus) Prix moyen en euros d'une prestation d'hébergement pas d'hébergeur Les hébergeurs (tableau 1) ne disposent pas des moyens financiers pour faire évoluer ce type de comportement L importance des investissements initiaux ne laisse que peu de fonds pour développer une politique commerciale d envergure chargée de démontrer les possibilités de l hébergement. Cette situation s est accentuée depuis le marasme relatif à l effondrement des valeurs de la nouvelle économie en l an 2000, lorsque certaines sociétés phares de l hébergement comme Exodus durent déposer le bilan. Dans cette perspective, les grands groupes tels que France Telecom ou Cegetel disposent d une forte avance concurrentielle. Les structures commerciales et de communication dont elles disposent ainsi que la reconnaissance de l enseigne auprès de tous sont un atout fondamental, comme en témoigne leurs parts de marché. Le peu de marge de manœuvre des hébergeurs afin de faire évoluer la demande et les comportements explique en partie l impossibilité de se démarquer des grands pôles urbains et économiques. B) Le rôle des partenaires Qu en est-il des fournisseurs des centres d hébergement? Jouent-ils un rôle dans la localisation observée? Une réponse positive apparaît sans équivoque. D une part parce que les localisations observées sont celles où l on trouve le plus facilement une denrée rare, à savoir les techniciens et ingénieurs disposant des savoir faire en matière d hébergement. Le revenu moyen d un technicien dans un centre (environ francs par mois) montre bien que cette main d œuvre nouvelle est particulièrement recherchée, or celle ci se trouve essentiellement dans les foyers urbains, où elle est formée. En outre le matériel informatique et les différentes pièces détachées se

8 30 NETCOM, vol. 17, n 1-2, 2003 Tableau 1 Société Chiffre d affaires Hébergement web 2000 (en millions d euros) France Telecom 53 Atos Origin 24 Cable & Wireless 21 IBM Global Services 17 Colt-Imaginet 15 Source : Pac Group, 2002 trouvent aussi plus facilement dans les mêmes espaces. Plus encore que la main d œuvre et l équipement, la localisation des hébergeur se justifie par une raison technique liée à la présence d un partenaire essentiel, à savoir l opérateur Internet. Pour des raisons de connectivité maximale au réseau, les hébergeurs ont tout intérêt à se trouver à proximité des points de raccordement (les PoPs, Points of Presence) au Backbone, épine dorsale du Net constituée par l agrégation des réseaux des différents opérateurs. Une telle proximité présente l intérêt pour l hébergeur d une plus grande vitesse des échanges d information et évite le surcoût relatif au fait de tirer les lignes à haut débit vers le centre d hébergement. La localisation des centres d hébergement se calque sur celle des nœuds des réseaux des opérateurs, dont l implantation répond à deux principes simples : des zones de forte densité et/ou au caractère stratégique dans le cadre d une politique de développement à l échelle européenne ou mondiale. Cette relation entre localisation des centre d hébergement et points de présence des opérateurs est renforcée par le fait que nombre des opérateurs sont, en vertu de la confusion des rôles des prestataires Internet, également des hébergeurs. Il existe une corrélation forte entre les points de présence des réseaux des opérateurs de télécommunication et la localisation des centres d hébergement. La répartition sur le territoire français se fait essentiellement sur ces frontières, à l image de l Alsace ou de la Côte d Azur, dans la perspective d un développement d échelle européenne ou mondiale. En revanche le centre de la France est lui dans une situation nettement moins privilégiée. Certains emplacements apparaissent particulier, notamment dans la région Nord-Ouest. Sa position de carrefour des liaisons entre Grande Bretagne et États Unis, de même qu une politique des collectivités particulièrement dynamique peuvent être un élément d explication. Ainsi il apparaît que la demande, la main-d œuvre et la matière première dans une certaine mesure, mais surtout les opérateurs de communication concourent à une organisation des centres selon un modèle centre et rayons, sur lequel sont fondés la plupart des sites. De la même manière que les sites sont hébergés au centre de l aire de marché de l entreprise, les centres d hébergement sont situés au centre de l aire de marché des hébergeurs. En outre la localisation dépend de la stratégie de développement des hébergeurs, selon qu il s agit de grands hébergeurs à rayonnement mondial ou européen. Les hébergeurs qui ont une stratégie à l échelle mondiale, à l image de Cable &

9 LES SERVICES D HÉBERGEMENT INTERNET EN FRANCE 31 Wireless ou Genuity, développent un réseau avec un grand centre dans chaque métropole à rayonnement mondial. Les hébergeurs d envergure européenne s attachent à développer des centres dont la qualité est un cran en deçà de ceux évoqués précédemment. Ils sont implantés dans de grandes villes bénéficiant d une situation stratégique, à l instar de Strasbourg, Lille ou Nice. Concernant le choix des sites, les hébergeurs privilégient particulièrement les friches industrielles, qui permettent de réduire les coûts de construction et donc les investissements. Les pôles industriels et tertiaires dynamiques sont également des sites de choix permettant de bénéficier d une économie d échelle et d une image prestigieuse. C) Perspective d avenir Des innovations technologiques pourraient modifier la donne. C est notamment le cas des CDN, content Delivery Network Il s agit d une technique permettant de réduire la capacité des serveurs et de mettre en place des serveurs satellites situés à proximité des serveurs principaux. La mise en place de ces CDN à différents endroits permet la redondance géographique, et par suite une meilleure accessibilité. Techniquement, le CDN prend le contrôle d une partie de l architecture du site et répartit le trafic vers des serveurs de bord en fonction de la distance, de la vitesse, de la fiabilité et du coût du transfert. Généralement ces serveurs de bord sont placés au plus près des points de présence d un maximum de fournisseurs d accès. L utilisation des CDN est croissante, et même les hébergeurs mutualisés et dédiés commencent à intégrer cette offre dans leurs services. Ainsi les CDN, aujourd hui adjuvants de sites web centralisés, sont considérés par certains comme le futur de l architecture et pourraient remettre en question le modèle dit centre et rayons. CONCLUSION À l issue de cette étude une conclusion s impose : les activités de service relatives à Internet, de la même manière que le réseau lui même, renforcent les disparités géographiques et la polarisation des territoires plutôt qu elles ne les atténuent. C est pour cela que les institutions publiques jouent un rôle fort. La politique de libéralisation du secteur des télécommunication, posée comme le postulat du développement des nouvelles technologies, a eu pour conséquence une localisation des réseaux selon des principes purement commerciaux et faisant fi de tout principe d équilibre territorial. Parallèlement l action des collectivités territoriales est remarquable. Elle se fonde sur deux axes fondamentaux : la volonté de promouvoir le développement d infrastructures sur leur territoire afin qu ils restent compétitifs et attractifs, et la formation et familiarisation des PME / PMI au média Internet. Le diagnostic des collectivités locales sur le rôle des opérateurs et la maîtrise de l outil Internet par les chefs d entreprises témoigne ainsi d un diagnostic lucide de la situation.

10 32 NETCOM, vol. 17, n 1-2, 2003 Cependant se pose pour les collectivités le problème de la planification des équipements structurants : comment planifier le développement d infrastructures compétitives lorsque l on sait que la puissance des équipements informatiques, à prix égal, croît très rapidement? L étude de l hébergement Internet montre que la révolution attendue de ce nouveau réseau, en matière d Aménagement du Territoire, se fait attendre. La vraie révolution pourrait venir de la progressive pénétration de l outil informatique dans les entreprises et les foyers. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES Généralités 3 AGNUS Christophe, 7 ans d aventure Internet en France, Numéro spécial hors - série Libération / Transfert, décembre 2001, 114 p. CNRS, 1995, L Internet professionnel : témoignages, expériences, conseils pratiques de la communauté de l enseignement et de la recherche, Paris, CNRS Éditions, 448 p. DUFOUR Arnaud, 1998, Internet, Paris, Presses Universitaires de France, col. Que sais-je?, 125 p. HENNO Jacques, 2001, Internet, Paris, Éditions le Cavalier Bleu / Idées reçues, 127 pages. JUBERT Anne, TRONC Jean Noël, GARCIA Sylvie, Les autoroutes de l information, Regards sur l actualité, n 217, Commerce électronique BESSON Chrystèle, FROSSARD Fabrice, VILLACAMPA Francisco, E-commerce : l âge de raison, Décision micro-ordinateur, n 501, semaine du 25 au 31 mars 2002, p BROUSSEAU Eric, Commerce électronique : ce que disent les chiffres et ce qu il faut savoir, Économie et statistique, n , 2000, p MACAREZ Nicolas, LESLE François, 2001, Le Commerce électronique, Paris, Presses Universitaires de France, col. Que sais-je?, 128 p. MONNOYER-LONGE Marie-Christine, Le commerce électronique, une voie de développement pour les activités de services, Notes de recherche du centre d économie régionale, n 213, 1998, 18 p. MULLER Andrée, 2001, La Net économie, Paris, Presses Universitaires de France, col. Que sais-je?, 128 p. Hébergement ABOU Olivier, L hébergement idéal pour votre site, Netpro, n 39, décembre 2001, p Les ouvrages datant d avant 2000 doivent être lus avec précaution. Les analyses sont parfois obsolètes, mais elles restent intéressantes pour observer le regard porté sur Internet en pleine période d euphorie.

11 LES SERVICES D HÉBERGEMENT INTERNET EN FRANCE 33 ANDRIEU Olivier, LAFONT Denis, 1995, Hébergement ou création sur site? in Internet et l entreprise, Paris, Éditions Eyrolles, p CAULIER Sophie, Confier son hébergement pour aller plus vite, La Tribune - Dossier spécial salon Interop, 18 septembre 2001, p. 12. KAYE Doug, 2002, Strategies for web hosting and managed services, Londres, Wiley Computer publishing, 360 p. LE GUELVOUIT Arnaud, 1999, Pourquoi un service web, un service web dans quel but? in Comment concevoir un service web, de la théorie à la pratique, Paris, ADBS Éditions, p VARANDAT Marie, SIMOTTEL Frédéric, BONTOUX Sylvain, L hébergement en 10 questions, Internet professionnel, n 55, juillet-août 2001, p VARANDAT Marie, SIMOTTEL Frédéric, BONTOUX Sylvain, L hébergement sécurisé au meilleur prix, Internet professionnel, n 61, février 2002, p X, Paris, Le cahier des charges d un site, Informatique entreprises, septembre Géographie de l Internet : AUDOUIN Jean, E-développement : chance ou mirage pour les territoires?, Stratégies de développement local, n 14, décembre 2000, p DUPUY Gabriel, 2002, Géographie de l Internet, Ellipses coll. Carrefours de géographie, 160 pages. IDATE, Étude sur les choix stratégiques des opérateurs de télécommunication, IDATE fax, n 143, 28 mars IDATE, Les acteurs locaux face à la société de l information Paris, Étude IDATE, 2000 JACQUIN Clément, 2002, Étude des logiques d implantation spatiale des hébergeurs Internet, Mémoire de Maîtrise de Géographie (Dir. Gabriel Dupuy), Université Paris I, 125 p. SITES INTERNET Sites institutionnels : Source d informations générales sur le Net et ses activités marchandes. : Association des fournisseurs d accès : Institution chargée de l attribution des noms de domaine français. Intéressante base de données. : Un ensemble de textes et d études du gouvernement français : Site de la société Internet française. est le site de la société Internet américain. : Site du gouvernement français. Nombreux chiffres sur l équipement des ménages et des entreprises.

12 34 NETCOM, vol. 17, n 1-2, 2003 Études et analyses : Source d informations générales sur le Net et ses activités marchandes. : annuaire des hébergeurs en France moteur de recherche d articles relatif à Internet et aux services commerciaux. : moteur de recherche sur études relatives à Internet. : moteur de recherche sur études relatives à Internet. : un site lié à France Télécom contenant un moteur de recherche et quelques analyses. : articles sur les services d hébergement : études sur le marché et les services Internet. : pour avoir un résumé des études IDC et quelques chiffres : moteur de recherche sur études relatives à Internet. : articles sur les services d hébergement Divers : Dans la rubrique services se trouve un portail B2B de matériel informatique. C est un exemple de site commercial rencontrant un certain succès. En recherchant différents produits (serveur par exemple) on peut avoir une idée des prix du matériel informatique pour héberger un site. : Photos de centre d hébergement. Ou comment devenir revendeur sans la moindre infrastructure nav=6 : Exemple d infrastructure d un Data Center : glossaire des expressions du Net : à propos de la responsabilité juridique des hébergeurs. : des cartes originales sur Internet & : Des victimes du krach? : à propos des CDN Sites d hébergeurs :

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h)

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) Les dynamiques des espaces productifs français dans la mondialisation ETUDE DE

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE

STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE STRATEGIE de DEVELOPPEMENT REGIONALE DJIBOUTI : HUB REGIONAL Pour LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Mars 2012 DRAFT PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE INTERNET REGIONALE A DJIBOUTI Mars 2012

Plus en détail

L Internet est pour tout le monde. Les points d échange Internet (IXP) Document d information

L Internet est pour tout le monde. Les points d échange Internet (IXP) Document d information L Internet est pour tout le monde Les points d échange Internet (IXP) Document d information Les points d échange Internet (IXP) Vue d ensemble Internet est devenu un outil essentiel pour la communication,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET

CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES DE REALISATION DE SITE INTERNET Nom de l entreprise : Adresse : Tel : Fax : Email : Personne à contacter dans l entreprise : 1 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE L ENTREPRISE...3 2 PRESENTATION

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

QUEL HEBERGEMENT POUR MON SITE WEB?

QUEL HEBERGEMENT POUR MON SITE WEB? Afin de rendre disponible et visible un site internet 24h/24h, il est nécessaire que celui-ci soit hébergé sur un serveur connecté à Internet. Pour avoir un service de qualité, il est conseillé de recourir

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET.

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. SERVICES INTERNET EASY ONLINE NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. Utiliser à son avantage les nouveaux médias pour optimiser ainsi la communication

Plus en détail

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région Pour examiner la situation de la région Aquitaine dans le domaine du haut débit, sans doute sera-il efficient de faire le diagnostic de l existence

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Quadria e.services. U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s. Expertise

Quadria e.services. U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s. Expertise Quadria e.services U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s Structure Entité de la société Quadria, représentant 400 collaborateurs sur une vingtaine

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Executive Briefing Managing Data Center Performance 2013 et après

Executive Briefing Managing Data Center Performance 2013 et après Managing Data Center Performance 2013 et après Selon les entreprises de la zone économique EMEA, le plus grand défi dans l exploitation de leurs centres de calcul est d assurer la disponibilité des services

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Programme Partenaires Fournisseurs de services Parallels. Profitez du cloud!

Programme Partenaires Fournisseurs de services Parallels. Profitez du cloud! Programme Partenaires Fournisseurs de services Parallels Profitez du cloud! 1 Devenir Partenaire Parallels vous permet d'offrir une large gamme de services cloud aux PME-PMI, parmi lesquels : _Services

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

51 Idées pour créer son entreprise

51 Idées pour créer son entreprise Écrit et réalisé par William Le Rolland 51 Idées pour créer son entreprise Première impression : janvier 2011 Dernière édition le : 7 mars 2013 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre papier

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants.

MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants. MPT 1327, une norme TRUNK ouverte pour des réseaux à ressources partagées performants. Fiabilité, Rentabilité TN 1100 est une gamme de Réseaux à Ressources Partagées évolutifs et fiables proposés par TAIT

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps

1 I NTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante La franchise, stratégie commerciale, évolue avec son temps 1INTRODUCTION La franchise se développe en France depuis les années soixante. Elle comptait, fin 2007, plus de 1150 réseaux actifs dans tous les secteurs d activité (commerce de détail aussi bien que services)

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Maïté Marteau IMMOBILIER. des transactions immobilières. Un projet immobilier, vers une nouvelle vie! Appuyez-vous sur nous.

Maïté Marteau IMMOBILIER. des transactions immobilières. Un projet immobilier, vers une nouvelle vie! Appuyez-vous sur nous. Guide des transactions immobilières Maïté Marteau IMMOBILIER www.maite-marteau.com Un projet immobilier, vers une nouvelle vie! Appuyez-vous sur nous L'immobilier grand comme ça LOCATION - GESTION LOCATIVE

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

Quel hébergement choisir?

Quel hébergement choisir? Quel hébergement choisir? Introduction Choisir la meilleure solution d hébergement pour un projet Internet peut s avérer une lourde tâche. Les modalités d hébergement disponibles sont très variées, avec

Plus en détail

L EXPO PERMANENTE. L Usine Nouvelle vous ouvre les portes de son salon professionnel sur Internet : Page 0

L EXPO PERMANENTE. L Usine Nouvelle vous ouvre les portes de son salon professionnel sur Internet : Page 0 L Usine Nouvelle vous ouvre les portes de son salon professionnel sur Internet : L EXPO PERMANENTE Page 0 L Expo Permanente, le salon de l industrie en ligne L Expo Permanente est un salon professionnel

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information. Juillet 2013

Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information. Juillet 2013 Informations destinées aux clients Connexion aux systèmes SIX Financial Information Juillet 2013 Sommaire 1 Introduction 3 2 Solutions de connexion 4 2.1 Vue d ensemble 4 2.2 IP VPN via MPLS 5 2.2.1 Connexion

Plus en détail

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL POURQUOI CHOISIR COLO-D? COLO-D RÉINVENTE L OFFRE DE COLOCATION FLEXIBLE ET ÉCONOMIQUE NOUVEL ÉCOSYSTÈME RÉPLICATION SYNCHRONE QUALITÉ ET ROBUSTESSE DES

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

Fiche 15 Le système des prix de cession interne.

Fiche 15 Le système des prix de cession interne. Analyse des coûts Fiche 15 Le système des prix de cession interne. 1. Définition. Les orientations actuelles ou récentes de la gestion publique (par exemple, le développement des centres de responsabilité

Plus en détail

L INTERACTION STRATEGIQUE ENTRE UNE BANQUE ET UNE INSTITUTION DE MICROFINANCE

L INTERACTION STRATEGIQUE ENTRE UNE BANQUE ET UNE INSTITUTION DE MICROFINANCE Consortium pour la Recherche Economique et sociale 2014 / O4 NOTES DE POLITIQUE DU CRES Version provisoire L INTERACTION STRATEGIQUE ENTRE UNE BANQUE ET UNE INSTITUTION DE MICROFINANCE par François Seck

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr «Comment bien choisir sa plateforme e-commerce» Merci de mettre votre portable en mode silencieux Mais vous pouvez twitter C est au programme - Les solutions open source - Les plateformes en mode SAAS

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

Recovery as a Service

Recovery as a Service Recovery as a Service Quand le Cloud Computing vole au secours des entreprises Membres du groupe : KIRCHHOFER Nicolas BUISSON Marc DJIBRINE Rayanatou DUVAL Fabien JOUBERT Yohan PAQUET Jérôme 1 Coachés

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique

Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique IBM Global Services Soyez plus réactifs que vos concurrents, optimisez votre chaîne logistique Supply Chain Management Services Supply Chain Mananagement Services Votre entreprise peut-elle s adapter au

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Le marché de l Outsourcing en France

Le marché de l Outsourcing en France Copyright 2008 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Le marché de l Outsourcing en France Février 2008 www.idc.com Franck Nassah Program Manager 2 La taille du marché 3

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

010 : UNE EXCEPTIONNELLE NELLE ANNEE DE CREATION ET D IN

010 : UNE EXCEPTIONNELLE NELLE ANNEE DE CREATION ET D IN 200 009-201 010 : UNE ANNEE DE CREATION ET D IN INNOVATION EXCEPTIONNELLE NELLE Une stratégie efficace et une situation financière particulièrement saine, ont donné au groupe Bénéteau les moyens d accélérer

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY

E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY E-PARTICIPATION AND THE FUTURE OF DEMOCRACY par Andrew Acland Résumé version longue L auteur estime que les imperfections de la démocratie citées le plus fréquemment sont entre autres le faible taux de

Plus en détail

Evaluation économique et positionnement des offres techniques

Evaluation économique et positionnement des offres techniques Evaluation économique et positionnement des offres techniques Séminaire sur les enjeux des infrastructures de réseaux de télécommunications pour les collectivités territoriales 1 Plan Positionnement des

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail