Perspectives pour l'analyse des données du réseau LIGO-Virgo. AC Clapson (et beaucoup d autres)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspectives pour l'analyse des données du réseau LIGO-Virgo. AC Clapson (et beaucoup d autres)"

Transcription

1 Perspectives pour l'analyse des données du réseau LIGO-Virgo AC Clapson (et beaucoup d autres)

2 Détection d ondes gravitationnelles au sol Sensibilité instrumentale visée : quelques Hz 200 Hz Source Système binaire d étoiles à neutrons Taux annuel Galactique (an -1 ) Taux annuel détectable (an -1 ) Fréquences (Hz) ~ (LSO) Supernova Estimations des performances pour une situation optimale. Prise en compte des limitations des détecteurs. Améliorations par une analyse en réseau.

3 Fonction d antenne Acceptance géométrique Polarisation du signal Orientation dans l espace Horizon effectif = Horizon optimal x 2/5 Couverture de ~ 50 % du ciel Diagramme d antenne Virgo Source au centre galactique

4 Observations multiples Réseau de détecteurs (OG + autres) Couverture plus complète du ciel Confiance dans la détection Localisation spatiale de la source Difficultés de l analyse en réseau Combinaison efficace des données coïncidence / cohérence Compatibilité des chaînes d analyse Pour un réseau de détecteurs OG Faible SNR : gestion des fausses alarmes Éventuelle reconstitution de la forme d onde

5 Groupe de travail LIGO-Virgo Constitué en 2004 Initialement limité aux coalescences et signaux impulsionnels. Données simulées. Objectif: quantifier les gains d une analyse combinée LIGO et Virgo. Plan de travail Comparaison des algorithmes de recherche Analyse coïncidente Exploration de l analyse cohérente en cours. Analyse conjointe de données réelles.

6 Méthodes de détection Variété des algorithmes de recherche de signaux courts. Grandes banques de signaux tests pour les coalescences. Signaux Courts Coalescences Filtres temporels: ALF, MF Correlateurs: EGC, PC Temps-fréquence: FWDAW, PF, ST Filtrage adapté: (2PN) MBTA, Merlino Corrélateur: QT Temps-fréquence: Kleine Welle, WaveBurst Filtrage adapté (2PN)

7 Comparaison des méthodes Comparaison et validation des chaînes d analyse Instrument unique Résolution de problèmes techniques Comparaison des taux de fausse alarme et efficacités de détection. (M Zanolin, F Beauville, GWDAW 9, CQG ) Signaux impulsionnels SNR=10 Coalescences Comparaison des formes d onde Accord des SNR et masses détectées SNR=5 (H Dimmelmeier, JA Font, E Mueller, AA )

8 Analyse en réseau diagrammes d antenne Livingston Hanford LIGO Recouvrement du champ des instruments LIGO Complémentarité de couverture avec Virgo. Virgo

9 Détection coïncidente Une liste de candidats par détecteur. Test de compatibilité temporelle. LIGO-Virgo Injections cohérentes. Comparaison des stratégies de coïncidence Travail en parallèle sur les signaux courts et les coalescences. Estimation du bénéfice d une analyse en coïncidence Visibilité des sources Réduction du taux de fausses alarmes (S Fairhust, Amaldi 2005, à paraître CQG) Bursts H L V HLV HL HV LV HL υ HV υ LV FA Hz DE % ~

10 t ITF = t Terre + t Géométrie du réseau Instant d arrivée du signal aux instruments Terre ITF ( α, δ ) Localisation de source: compatibilité temporelle Cercles iso-délais : (α,δ) tels que l erreur sur les délais d arrivée du signal soit faible. LH Point source et point miroir. (spécifique à N ITF =3) LV HV

11 Reconstruction de direction source Exploitation des événements vus par tous les instruments: Estimation de la direction source à partir des temps d arrivée. Totalité du ciel Applicable à tous les types d événements. Limite : résolution temporelle de détection (SNR). Résultats de simulation numérique (F Cavalier, article en préparation) Résolution angulaire σ ms SNR 0 0 Erreur de détection σ 0 30 ms SNR ITF = 10 Résolution de 1 sur 40 % du ciel

12 Limites intrinsèques Erreurs de reconstruction localisées Le plan des détecteurs Les trous du diagramme d antenne Illustration pour une source en δ=0 Distance angulaire source-miroir Faible SNR (diagramme d antenne)

13 Analyse cohérente Nombreuses approches envisagées, sur le même principe: Éléments clés Données à combiner : mesure ou signal filtré Normalisation pour des détecteurs non-identiques Éventuelle extraction d informations sur le signal (polarisation) h = a h ( t + t ) cohérent Réseau ITF ITF ITF (N Leroy, travail en cours) Exemple d analyse cohérente Bilan provisoire: Faible localisation spatiale Performances de détection à quantifier.

14 Analyse cohérente illustration des effets cumulés (analytique) Compatibilité temporelle Diagrammes d antenne Sensibilité instrumentale => SNR optimal SNR (injection au centre galactique) Prise en compte du diagramme d antenne ITF H aveugle

15 Analyse cohérente simulation SNR en filtrage adapté Bruit + Injection Gaussienne 1 ms Injectée au Centre Galactique Energie raisonnable (hrss ) Bruit (Blanc gaussien) Validation de la méthode Similitude avec calcul analytique Visibilité du signal => méthode de détection? Résolution spatiale limitée

16 LIGO-Virgo: résultats à venir Recherche multi-filtres de signaux courts: Validation de groupes de méthodes complémentaires. Analyse en réseau: conclusion sur l analyse coïncidente. évaluation de l approche cohérente. Publication conjointe sur les stratégies d analyse en réseau justifiant la poursuite par un échange de données réelles.

17 Données actuelles LIGO Sensibilité nominale presque atteinte: Horizon NSNS ~ 9 Mpc Horizon SN ~ 12 kpc Prise de données S5 (1 an) prévue fin Trois instruments : analyse coïncidente. VIRGO Amélioration progressive de la sensibilité Horizon NSNS pendant C7 : ~ 0.5 Mpc Horizon SN pendant C7 : ~ 1 kpc Arrêt pour modifications matérielles. Limitation importante : le taux de fausses alarmes.

18 (F Marion, Virgo Week 10/05) Données Virgo actuelles Longs temps de fonctionnement. Stabilité instrumentale encore problématique. Début de run Données C6 (7/2005) Fluctuations à toutes les échelles de temps 10 jours après Injections matérielles Filtrage adapté avec des sinus gaussiens ( Hz). (MA Bizouard, Virgo Week 7/05) Données Virgo C7 (9/2005)

19 Fausses alarmes Recherche de veto sur les canaux auxiliaires pour les signaux impulsionnels: Problème électronique sur un actuateur de bobine (miroir NE) Oscillations dans les contrôles angulaires ~680 événements restant à interpréter Veto sur les contrôles angulaires (MA Bizouard, Virgo Week 10/05) ~70 événements Attendus pour un bruit Gaussien Suppression de 20 fausses alarmes

20 Définition de veto Travail critique pour les signaux impulsionnels. Démarche: Constatation de coïncidences avec des événements en frange noire. Identification du processus physique. Problème des signaux réinjectés dans les boucles de contrôle. Découplage OG: utilisation des injections matérielles (excitation d un miroir). Glitch en frange noire Contrôles angulaires frange blanche (MA Bizouard, Virgo Week 10/05) Injection Contrôles angulaires frange blanche Pas affectés

21 Conclusions Évolution de l analyse dans Virgo: Identification de sources de bruit. Veto. Compréhension de la statistique des données. Conditions d observations réelles : apports de l analyse en réseau. Réseau LIGO-Virgo efficace (en simulation) Couverture du ciel Sensibilité combinée Projet de prises de données simultanées.

22 Livingston Hanford Virgo ), ( ),, ( ), ( ),, ( ),, ( source t h ITF source t F source t h ITF source t F ITF source t h = = + ) ( ), ( ) ( K b géométrie t a R F F ψ

23 Reconstruction de source 2 χ ( ( t +, ) = ITF ( tterre tterre, α δ σ tterre 2 Réseau ITF ITF ( α, δ ))) σ = ITF 2 σ 0 SNR ITF Erreur angulaire selon la direction de la source Résolution avec biais Résolution sans biais ( biais ( ) σ i 1.5 )

24 Méthodes burst S Transform Filtrage adapté Peak Corrleator Signal et template désadaptés Template : w = 1 ms. Signal : w = 5 ms Signal : SNR = (h h) = 10 Sortie de filtre : ρ (h t) = 7

25 Données Virgo: recherche de CB Signaux analytiques 2PN Couverture de l espace des paramètres Banque de templates Templates virtuels Données C6: réduction du taux de fausse alarme par application d un veto (valeur de χ 2 ) (L Bosi, Virog Week 10/05)

26 Schéma optique de Virgo

Virgo et les Ondes Gravitationnelles

Virgo et les Ondes Gravitationnelles Virgo et les Ondes Gravitationnelles Nicolas Leroy Laboratoire de l'accélérateur linéaire Séminaire GReCO 16 avril 2007 Courte introduction Ondes gravitationnelles : Faible perturbation de l'espace-temps

Plus en détail

La Première Détection Directe Des Ondes Gravitationnelles

La Première Détection Directe Des Ondes Gravitationnelles La Première Détection Directe Des Ondes Gravitationnelles Cavalier Fabien 16/10/2016 Fête de la Science 11 février 2016, 16:30 heure de Paris Conférences de presse simultanées à Washington Cascina (site

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

Plan du cours. 1 Espace, temps et gravitation. 2 Qu est-ce qu un trou noir? 3 Qu est-ce qu une onde gravitationnelle?

Plan du cours. 1 Espace, temps et gravitation. 2 Qu est-ce qu un trou noir? 3 Qu est-ce qu une onde gravitationnelle? Plan du cours 1 Espace, temps et gravitation 2 Qu est-ce qu un trou noir? 3 Qu est-ce qu une onde gravitationnelle? 4 Les sources d ondes gravitationnelles 5 Anatomie de l onde GW150914 Plan du cours 1

Plus en détail

«Etude et réalisation d un télémètre laser par temps de vol»

«Etude et réalisation d un télémètre laser par temps de vol» Titre 1 THESE pour obtenir le grade de Docteur de l INPG Spécialité : Optique, Optoélectronique et Micro-ondes Préparée au Département Systèmes du LETI - CEA Grenoble Titre : «Etude et réalisation d un

Plus en détail

Les ondes gravitationnelles Écouter l'univers avec LIGO et Virgo

Les ondes gravitationnelles Écouter l'univers avec LIGO et Virgo Les ondes gravitationnelles Écouter l'univers avec LIGO et Virgo Nicolas Leroy Laboratoire de l'accélérateur Linéaire d'orsay Séminaire MIPEGE 20 avril 2011 Comment a-t-on des informations sur l'univers?

Plus en détail

Détection et Estimation en Environnement non Gaussien

Détection et Estimation en Environnement non Gaussien Détection et Estimation en Environnement non Gaussien Frédéric Pascal Encadrant ONERA : Directeurs de thèse : Jean-Philippe Ovarlez (ONERA DEMR/TSI) Philippe Forster (GEA - IUT de Ville d Avray) Pascal

Plus en détail

Virgo en quête des ondes gravitationnelles. Florent Robinet

Virgo en quête des ondes gravitationnelles. Florent Robinet Virgo en quête des ondes gravitationnelles Einstein & la Relativité Générale! F =G M1M2 R G =8 T 2 Newton (1687) Einstein (1915) La gravité n'est pas une force instantanée mais résulte d'une déformation

Plus en détail

Les ondes gravitationnelles

Les ondes gravitationnelles Les ondes gravitationnelles Écouter l'univers Nicolas Leroy Laboratoire de l'accélérateur Linéaire d'orsay Ecole d'été de physique 2013 Comment a-t-on des informations sur l'univers? Ce qui nous tombe

Plus en détail

100 ans de relativité générale et 99 ans d ondes gravitationnelles

100 ans de relativité générale et 99 ans d ondes gravitationnelles 100 ans de relativité générale et 99 ans d ondes gravitationnelles Laboratoire Univers et Théories Observatoire de Paris / CNRS aligo, avirgo, GEO, KAGRA, ( elisa, ET,... ( La relativité générale d Einstein

Plus en détail

Visite du site de l expérience Virgo : l European Gravitation Observatory (EGO)

Visite du site de l expérience Virgo : l European Gravitation Observatory (EGO) Visite du site de l expérience Virgo : l European Gravitation Observatory (EGO) 6 Octobre 2016 Nicolas Arnaud (narnaud@lal.in2p3.fr) Laboratoire de l Accélérateur Linéaire (CNRS/IN2P3 & Université Paris-Sud)

Plus en détail

Perception pour la conduite automatisée

Perception pour la conduite automatisée Perception pour la conduite automatisée Aurélien Cord (aurelien.cord@lcpc.fr) Jean-Philippe Tarel (jean-philippe.tarel@lcpc.fr) Déroulé du cours (1/3) Introduction * Présentation du cours et des intervenants.

Plus en détail

OBSERVATION D ONDES GRAVITATIONNELLES DE LA FUSION DE DEUX TROUS NOIRS

OBSERVATION D ONDES GRAVITATIONNELLES DE LA FUSION DE DEUX TROUS NOIRS OBSERVATION D ONDES GRAVITATIONNELLES DE LA FUSION DE DEUX TROUS NOIRS Tania Regimbau pour la Collaboration Scienti4ique LIGO et la Collaboration Virgo SF2A, LYON, 14/06/2016 Nous avons détecté des Ondes

Plus en détail

EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES

EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES Première année télécommunications et réseaux 204 205 I. EXERCICE : SIGNAL BIPHASE On veut générer un signal de type biphase dans lequel les bits à seront

Plus en détail

Def Spec Est Valid Prev Appli Inter. ARMA models. Laurent Ferrara. Master 2 EIMPC Université Paris Ouest Octobre 2011

Def Spec Est Valid Prev Appli Inter. ARMA models. Laurent Ferrara. Master 2 EIMPC Université Paris Ouest Octobre 2011 ARMA models Laurent Ferrara Master 2 EIMPC Université Paris Ouest Octobre 2011 Overview 1. Définition 2. Spécification 3. Estimation 4. Tests 5. Prévision 6. Applications 6.1 Stock prices : BNP-Paribas

Plus en détail

La relativité générale d Einstein

La relativité générale d Einstein La relativité générale d Einstein G ab +Λg ab = 8πT ab La relativité générale est la théorie de l espace, du temps et de la gravitation formulée par Albert Einstein en 1915 Relativité générale et astrophysique

Plus en détail

Localisation indoor basée sur l exploitation des réseaux MIMO. Paul STEFANUT, Abdelmottaleb NASR, Davy GAILLOT, Martine LIENARD

Localisation indoor basée sur l exploitation des réseaux MIMO. Paul STEFANUT, Abdelmottaleb NASR, Davy GAILLOT, Martine LIENARD Localisation indoor basée sur l exploitation des réseaux MIMO Paul STEFANUT, Abdelmottaleb NASR, Davy GAILLOT, Martine LIENARD Sommaire Contexte de l étude Etat de l art de la localisation indoor Localisation

Plus en détail

première détection directe des ondes gravitationnelles

première détection directe des ondes gravitationnelles Les premières détections des ondes gravitationnelles Nicolas Arnaud (narnaud@lal.in2p3.fr) Laboratoire de l accélérateur linéaire, UMR8607 CNRS-Université Paris Sud, BP 34, 91898 Orsay Cedex et European

Plus en détail

On a détecté les ondes gravitationnelles!

On a détecté les ondes gravitationnelles! On a détecté les ondes gravitationnelles! Prédites par Albert Einstein il y a 100 ans, G. Bogaert CNRS, ARTEMIS, Observatoire de la Côte d Azur Congrès de l UDPPC, Dijon, 26 octobre 2016 Simulation https://youtu.be/zt8z_uzg71o

Plus en détail

Plan de la présentation :

Plan de la présentation : Projet DETECTION Détection de sources pour l astronomie et la microscopie sans lentille : traitement optimal et limite ultime en imagerie multi-variée Loïc Denis Laboratoire Hubert Curien CNRS / Univ.

Plus en détail

Sources astrophysiques d ondes gravitationnelles

Sources astrophysiques d ondes gravitationnelles Sources astrophysiques d ondes gravitationnelles Jérôme Novak LUTH : Laboratoire de l Univers et de ses THéories CNRS / Observatoire de Paris F-92195 Meudon Cedex, France http://www.luth.obspm.fr/ En collaboration

Plus en détail

Démarche de statistique inférentielle. par opposition à l estimation qui est une opération de quantification

Démarche de statistique inférentielle. par opposition à l estimation qui est une opération de quantification Test d hypothèses Démarche de statistique inférentielle Opération de validation par opposition à l estimation qui est une opération de quantification Principe Formuler une hypothèse sur la population,

Plus en détail

Chapitre III. Analyse de données

Chapitre III. Analyse de données Chapitre III Analyse de données Damir Buskulic, LAPP/Université de Savoie Ecole de Physique Théorique de Jijel, Septembre 2009 Généralités Outils de base Outils et notions d analyse du signal Rapport signal

Plus en détail

expression dans laquelle on suppose que l on a filtré l observation au moyen d un filtre linéaire de réponse impulsionnelle h(t).

expression dans laquelle on suppose que l on a filtré l observation au moyen d un filtre linéaire de réponse impulsionnelle h(t). 5 Détection optimale Le problème de la détection optimale s attache à décider si un signal, dont tout ou partie des caractéristiques sont connues, est présent ou non dans une observation donnée. Il ne

Plus en détail

LES SUPERNOVAE RAAGSO 8 10/09/2016. Ambeyrac. Antoine Cailleau APAM ALBIREO T60 - Aude

LES SUPERNOVAE RAAGSO 8 10/09/2016. Ambeyrac. Antoine Cailleau APAM ALBIREO T60 - Aude LES SUPERNOVAE RAAGSO 8 10/09/2016 Ambeyrac Antoine Cailleau APAM ALBIREO T60 - Aude LES SUPERNOVAE Un bref rappel d'histoire de la mesure des distances Les différents types de supernovæ Type Ia Type II

Plus en détail

Introduction aux signaux discrets aléatoires TP N II

Introduction aux signaux discrets aléatoires TP N II TP - Traitement u Signal 1 Introuction aux signaux iscrets aléatoires TP II I-otions théoriques intervenant ans le TP I.1 Variables aléatoires Variables aléatoire (VA) réelles (notions supposées connues)

Plus en détail

Ondes gravitationnelles : une nouvelle fenêtre sur l Univers.

Ondes gravitationnelles : une nouvelle fenêtre sur l Univers. Ondes gravitationnelles : une nouvelle fenêtre sur l Univers. Jérôme Novak LUTH : Laboratoire de l Univers et de ses THéories CNRS / Observatoire de Paris F-92195 Meudon Cedex, France http ://www.luth.obspm.fr/,

Plus en détail

Astrophysique 16 Amas de galaxies

Astrophysique 16 Amas de galaxies Astrophysique 16 Amas de galaxies Alain Bouquet Laboratoire AstroParticule & Cosmologie Université Denis Diderot Paris 7, CNRS, Observatoire de Paris & CEA Échelles de distance 1 mars 2012 Alain Bouquet

Plus en détail

Einstein «découvre» les ondes gravitationnelles

Einstein «découvre» les ondes gravitationnelles Virgo et la quête des ondes gravitationnelles Prédites théoriquement il y a cent ans dans le cadre de la Relativité Générale, les ondes gravitationnelles sont traquées depuis cinquante ans par les expérimentateurs.

Plus en détail

Observation des raies cyclotron de Vela X-1 X par le spectromètre INTEGRAL/SPI

Observation des raies cyclotron de Vela X-1 X par le spectromètre INTEGRAL/SPI Observation des raies cyclotron de Vela X-1 X par le spectromètre INTEGRAL/SPI David ATTIÉ Journée Jeunes Chercheurs 2003 Cosmologie et Astrophysique Décembre 2003 D.Attie@cea.fr Observations de Vela X-1

Plus en détail

Vincent Lanfranchi. Habilitation à Diriger des Recherches

Vincent Lanfranchi. Habilitation à Diriger des Recherches Contribution à l étude des phénomènes couplés (multi-physiques et systèmes) pour la conception et la commande des actionneurs électriques LABORATOIRE ELECTROMECANIQUE DE COMPIEGNE Vincent Lanfranchi Habilitation

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES EPREUVE E4 Etude d un Système Technique Unité U4.2 PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures coefficient : 4 Systèmes électroniques embarqués dans la C6

Plus en détail

École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande

École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande École d automne du GDR-ONDES Ultra-Large Bande Lionel Fillatre ENST Bretagne, département Signal & Communication Lionel Fillatre (département SC) Ultra-Large Bande 1 / 24 Structure de l exposé 1 Introduction

Plus en détail

Un spectrographe pour la radioastronomie solaire aux ondes courtes, au voisinage de la coupure ionosphérique

Un spectrographe pour la radioastronomie solaire aux ondes courtes, au voisinage de la coupure ionosphérique Un spectrographe pour la radioastronomie solaire aux ondes courtes, au voisinage de la coupure ionosphérique Alain Lecacheux (*), Cédric Dumez-Viou(**) et Karl-Ludwig Klein (*) LESIA (*) et Nançay (**),

Plus en détail

Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique

Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique Mines Paristech / Armines Centre de Géosciences / Géophysique Expertise du dossier Stockage géologique de CO2 sur le site de Rousse Réseau d écoute micro-sismique 2009-10-28.1 Fontainebleau, 28 Octobre

Plus en détail

DÉTECTION DES ONDES GRAVITATIONNELLES. Tania Regimbau Collège de France, 1 er Février 2016

DÉTECTION DES ONDES GRAVITATIONNELLES. Tania Regimbau Collège de France, 1 er Février 2016 DÉTECTION DES ONDES GRAVITATIONNELLES Tania Regimbau Collège de France, 1 er Février 2016 La lunette de Galilée a complètement changé notre vision de l Univers «Mais le 10 les étoiles apparurent dans cette

Plus en détail

Introduction : Relevé optique grand hamp champ : les les points clefs Comment étudier une large fraction fraction d e de l l univers observable?

Introduction : Relevé optique grand hamp champ : les les points clefs Comment étudier une large fraction fraction d e de l l univers observable? LSST Pierre Antilogus LPNHE IN2P3, Paris CDF 6 Février 2017 1 Introduction : Relevé optique grand champ : les points clefs ou Comment étudier une large fraction de l univers observable? L Etendue : facteur

Plus en détail

Index. Bande passante Biais Bloqueur d ordre zéro Bruit blanc discret gaussien

Index. Bande passante Biais Bloqueur d ordre zéro Bruit blanc discret gaussien Index Acquisition des données Action dérivée Action intégrale Aérotherme identification de régulation numérique de Algorithme d adaptation paramétrique (A.A.P.) Algorithme du gradient amélioré Algorithme

Plus en détail

Pulsar Timing Arrays

Pulsar Timing Arrays Pulsar Timing Arrays Programme soutenu par : PNCG, AS-GRAM, Gphys/OP Journées du PNCG, décembre 2015, Nice G.Theureau (LPC2E/USN/LUTh), I.Cognard (LPC2E/USN), + L.Guillemot (LPC2E/USN), A.Petiteau (APC)

Plus en détail

CONCOURS D ENTRÉE CYCLE INGENIEUR

CONCOURS D ENTRÉE CYCLE INGENIEUR CONCOURS D ENTRÉE CYCLE INGENIEUR OPTION : PHYSIQUE MP / PC / PSI / PT / TSI Samedi 15 Avril 2017 Durée : 2 Heures Condition(s) particulière(s) Calculatrice interdite OPTION : PHYSIQUE MP / PC / PSI /

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Quantification scalaire UNIFORME

UV Théorie de l Information. Quantification scalaire UNIFORME Cours n 7 : UV Théorie de l Information Compression de l information Codage de source avec distorsion : Quantification scalaire Quantification vectorielle Prediction linéaire 1 Quantification scalaire

Plus en détail

Conversion analogique

Conversion analogique Conversion analogique Principes de la quantification et de l échantillonnage Convertisseurs analogique à numérique Convertisseurs numérique à analogique Conversion analogique à numérique La conversion

Plus en détail

Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR. Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures

Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR. Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures Étalonnage - validation en vol de MADRAS et SAPHIR Lien entre le fonctionnement des instruments et l utilisation des mesures Enjeux de l étalonnage en vol et validation Objectif : assurer la précision

Plus en détail

Réseaux de neurones Multicouches

Réseaux de neurones Multicouches Réseaux de neurones Multicouches Partie 1 Caractérisé par: état interne s S voisinage s 1,., s n fonction de transfert f changement d état s=f(s 1, s 2,.,s n ) s 1 s 2 Neurone élémentaire s=f(s 1, s 2,.,s

Plus en détail

Le canal de propagation large bande multicapteurs Mesure et modélisation

Le canal de propagation large bande multicapteurs Mesure et modélisation Le canal de propagation large bande multicapteurs Mesure et modélisation 31 mai 21 P. Laspougeas, P. Pajusco Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation

Plus en détail

Recalage d images 2D et 3D

Recalage d images 2D et 3D Recalage d images 2D et 3D Isabelle Bloch http://www.tsi.enst.fr/ bloch Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications - CNRS UMR 5141 LTCI Paris - France Recalage p.1/35 Introduction Intérêt et nécessité

Plus en détail

Micro-résonateurs et pression de radiation : vers l'optomécanique quantique

Micro-résonateurs et pression de radiation : vers l'optomécanique quantique Micro-résonateurs et pression de radiation : vers l'optomécanique quantique Antoine Heidmann Pierre-François Cohadon, Tristan Briant Thomas Antoni, Michaël Bahriz, Aurélien Kuhn, Chiara Molinelli, Alexandros

Plus en détail

Fouille des données Introduction

Fouille des données Introduction Fouille des données p. 1/? Fouille des données Introduction Maria Malek Filière TSI EISTI Fouille des données p. 2/? Vous avez dit? Data Mining? Fouille des données p. 2/? Vous avez dit? Data Mining? Découverte

Plus en détail

Turbo Egalisation MIMO pour canaux sélectifs en fréquences

Turbo Egalisation MIMO pour canaux sélectifs en fréquences Turbo Egalisation MIMO pour canaux sélectifs en fréquences Nicolas Le Josse Contexte d études: contrat FTR&D Département Signal et Communications 6 Novembre 2006 /3 Sommaire Introduction aux systèmes MIMO

Plus en détail

Le bruit des marchés financiers

Le bruit des marchés financiers Le bruit des marchés financiers Xavier Brokmann Cours Bruits & Signaux - Institut d'optique - mardi 3 janvier 2012 Fluctuations de prix le modèle gaussien - Ses propriétés fondamentales - Deux exemples

Plus en détail

Chapitre 2. Test de comparaison d une moyenne à une valeur théorique. Test bilatéral pour une population de loi normale et d écart-type connu

Chapitre 2. Test de comparaison d une moyenne à une valeur théorique. Test bilatéral pour une population de loi normale et d écart-type connu Chapitre 2 Test de comparaison d une moyenne à une valeur théorique I Test bilatéral pour une population de loi normale et d écart-type connu 24 Exemple 1 Score d Achenbach : mesure les problèmes comportementaux

Plus en détail

Contributions à l'analyse pour la recherche d'ondes gravitationnelles

Contributions à l'analyse pour la recherche d'ondes gravitationnelles Vincen Germain 5 ocobre 205 Conribuions à l'analyse pour la recherche d'ondes graviaionnelles Bilan ère année de hèse Plan Quelles sources asrophysiques cherche--on? L insrumen & les difficulés renconrés

Plus en détail

Reconnaissance / extraction de bâtiments pour la cartographie rapide

Reconnaissance / extraction de bâtiments pour la cartographie rapide Reconnaissance / extraction de bâtiments pour la cartographie rapide Stéphane MAY stephane.may@cnes.fr 1 Extraction de bâtiments pour la cartographie rapide Contexte Exemple : Inondation suite à la tempête

Plus en détail

Spectroscopie à haute résolution (spatiale) d arcs gravitationnels à z > 3 avec MUSE

Spectroscopie à haute résolution (spatiale) d arcs gravitationnels à z > 3 avec MUSE Spectroscopie à haute résolution (spatiale) d arcs gravitationnels à z > 3 avec MUSE Johan Richard (Durham) avec Mark Swinbank (Durham), Fabrice Lamareille (LATT) Motivation Résultats récents sur des arcs

Plus en détail

Bases du traitement des images. Transformée de Fourier - Numérisation

Bases du traitement des images. Transformée de Fourier - Numérisation Transformée de Fourier - Numérisation Séverine Dubuisson 28 septembre 2009 1 / 60 Plan du cours 1 Transformée de Fourier d un signal continu 2 Numérisation d un signal continu 3 Transformée de Fourier

Plus en détail

ENSEIRB - Année 1. Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna. Traitement du Signal Numérique p.1/50

ENSEIRB - Année 1. Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna. Traitement du Signal Numérique p.1/50 ENSEIRB - Année 1 Traitement du Signal Numérique : Pierre Hanna hanna@labri.fr Traitement du Signal Numérique p.1/50 ENSEIRB Informatique Année 1 Introduction au Traitement du Signal Numérique 14 (?) séances

Plus en détail

Projet MANUREVA. Frédéric Dias

Projet MANUREVA. Frédéric Dias Projet MANUREVA Modélisation mathématique et étude expérimentale des instabilités non linéaires, des vagues scélérates et des phénomènes extrêmes Programme SYSCOMM 2008-2011 Frédéric Dias Equipes Frédéric

Plus en détail

Gyromètre à atomes froids de très grande aire. M. Meunier, I. Dutta, C.L. Garrido Alzar, A. Landragin

Gyromètre à atomes froids de très grande aire. M. Meunier, I. Dutta, C.L. Garrido Alzar, A. Landragin Gyromètre à atomes froids de très grande aire Gyromètre à atomes froids de très grande aire M. Meunier, I. Dutta, C.L. Garrido Alzar, A. Landragin 1 Gyromètre à atomes froids de très grande aire i. Introduction

Plus en détail

Mise en œuvre d analyseur de surface d onde de haute précision pour l optique active spatiale

Mise en œuvre d analyseur de surface d onde de haute précision pour l optique active spatiale Mise en œuvre d analyseur de surface d onde de haute précision pour l optique active spatiale C. Escolle C. Engel, E. Hugot, M. Mas, T. Fusco, A. Bonnefois, S. Meimon, L. Mugnier, M. Bernot, A. Liotard,

Plus en détail

Amélioration des mesures Doppler, Mosaïque de cisaillement et Champs 3D Métropole

Amélioration des mesures Doppler, Mosaïque de cisaillement et Champs 3D Métropole Amélioration des mesures Doppler, Mosaïque de cisaillement et Champs 3D Métropole Antoine Kergomard, Clotilde Augros, Météo France, Forum des Utilisateurs Radar, Mardi 2 Février 2009 2 Plan Principe de

Plus en détail

Quelques mesures de distances

Quelques mesures de distances Quelques mesures de distances 2013-2014 : TD 2 Résumé du TD : Ce TD a pour but l étude de différents types de mesures de distances galactiques et extra-galactiques, basées sur : La parallaxe et le mouvement

Plus en détail

Méthodes haute-résolution : Instrumentation et ingénierie JC Cousin

Méthodes haute-résolution : Instrumentation et ingénierie JC Cousin Méthodes haute-résolution : Instrumentation et ingénierie JC Cousin Télécom ParisTech Méthodes haute-résolution : Instrumentation et ingénierie Paramètres de mesure page 1 Méthodes haute-résolution : Instrumentation

Plus en détail

Détection d obstacles et de cibles de collision par un radar FMCW aéroporté

Détection d obstacles et de cibles de collision par un radar FMCW aéroporté Encadrement E. Itcia: Rockwell-Collins J.-Y. Tourneret: IRIT/N7 F. Vincent: ISAE Philippe Goy Détection d obstacles et de cibles de collision par un radar FMCW aéroporté 18/12/2012 1 Contexte applicatif

Plus en détail

Filtrage linéaire des signaux

Filtrage linéaire des signaux Filtrage linéaire des signaux 1 Filtrage - Exemples 2 Filtrage du son réalisé par un «bouchon d oreille» Le filtrage réalisé par le «bouchon d oreille» dépend de son positionnement Filtrage- Exemples Filtre

Plus en détail

TP2 : Modulations/démodulation sur fréquence porteuse

TP2 : Modulations/démodulation sur fréquence porteuse Université Mohamed Khider Biskra. Faculté : des Sciences et Technologie Département : Génie Electriques Filière : Electronique Option : Réseaux et Télécommunication Module : Communication Numérique avancée

Plus en détail

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002 Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière D. Geraets le 21 octobre 2002 Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière

Plus en détail

PART II Part II : la transmission en bande de base

PART II Part II : la transmission en bande de base plan PART II Part II : la transmission en bande de base Définitions Quelques exemples de codes en ligne Code M-aire dans un canal idéal sans bruit, avec bruit, non idéal sans bruit Code M-aire cas général

Plus en détail

Identification audio pour la reconnaissance de la parole

Identification audio pour la reconnaissance de la parole Identification audio pour la reconnaissance de la parole Matthieu Camus Encadrants au DIADEX LIPADE Marie-José Caraty Claude Montacié Encadrants à Orange Labs Patrice Collen Jean-Bernard Rault Introduction

Plus en détail

Etude de trous noirs stellaires accrétants avec le satellite INTEGRAL

Etude de trous noirs stellaires accrétants avec le satellite INTEGRAL Etude de trous noirs stellaires accrétants avec le satellite INTEGRAL Marion Cadolle Bel DEA Astrophysique et Méthodes Associées Thèse 1 ère année, Service d Astrophysique, CEA Saclay, France JJC 2003,

Plus en détail

Atomes froids et mesures de précision

Atomes froids et mesures de précision Mesurexpo, 0 Juin 010 Atomes froids et mesures de précision Pierre LEMONDE 1 Atomes froids et mesures de précision L interférométrie : optique / atomique Les horloges atomiques Capteurs inertiels : la

Plus en détail

Le multiplex numérique du RTC

Le multiplex numérique du RTC Communications Numériques et Théorie de l'information Contrôle de Connaissances avec documents Jeudi 28 juin - 10h15 à 11h045 I Le multiplex numérique du RTC On se propose d'étudier le fonctionnement du

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

ELECTRONIQUE NUMERIQUE Les capteurs

ELECTRONIQUE NUMERIQUE Les capteurs Les Capteurs sont les éléments qui permettent de mettre en relation la partie Opérative (Chaîne d énergie) et la partie Commande (chaîne d information). Ils sont de plusieurs natures, logiques, numeriques,

Plus en détail

Défis et enjeux de la détection des ondes gravitationnelles R. Gouaty

Défis et enjeux de la détection des ondes gravitationnelles R. Gouaty Défis et enjeux de la détection des ondes gravitationnelles R. Gouaty Grenoble Ecole de Physique et Chimie 2017 Le programme Ondes gravitationnelles Défis instrumentaux Les premières détections Et la suite?

Plus en détail

Introduction aux plans expérimentaux

Introduction aux plans expérimentaux Licence 3 Semestre 5 Initiation à la recherche dans le domaine des Sciences et Techniques de la Réadaptation Introduction aux plans expérimentaux Laure HUOT laure.huot@chu-lyon.fr Unité de Recherche Clinique,

Plus en détail

Frédéric Audo, Jean-Pierre Coulon, Fabien Kéfélian Laboratoire ARTEMIS Observatoire de la Côte d Azur, Université de Nice, CNRS

Frédéric Audo, Jean-Pierre Coulon, Fabien Kéfélian Laboratoire ARTEMIS Observatoire de la Côte d Azur, Université de Nice, CNRS Assemblée générale du Labex First-TF Institut d optique d Aquitaine, jeudi 8 juin 2017 Mise en évidence expérimentale d'un plancher de bruit de fréquence au niveau de 0,1 Hz/ Hz dans l'asservissement d'un

Plus en détail

L automobile en France: De la diffusion sociale vers la saturation

L automobile en France: De la diffusion sociale vers la saturation L automobile en France: De la diffusion sociale vers la saturation (E. Boucq, R. Collet, J.-L. Madre, L. Hivert) 10ème séminaire est-ouest francophone de socio-économie des transports Montréal, le 02 juin

Plus en détail

ProFoss. Dedicated Analytical Solutions

ProFoss. Dedicated Analytical Solutions Analyse du process du concentré de lait en poudre et du concentré de lactosérum en poudre Optimisez votre production avec une analyse en ligne à haute définition ProFoss Dedicated Analytical Solutions

Plus en détail

Confrontation essais-modèle sur une structure composite sandwich originale

Confrontation essais-modèle sur une structure composite sandwich originale Confrontation essais-modèle sur une structure composite sandwich originale - Du projet encadré au TP - François Louf (3 ans) Agrégé - Docteur es Mécanique Maître de conférences Enseignements en CAO, conception,

Plus en détail

Introduction à l identification

Introduction à l identification Introduction à l identification Présentation rapide et incomplète de la toolbox Ident de Matlab Vincent MAHOUT March 13, 2017 Vincent MAHOUT Introduction à l identification March 13, 2017 1 / 36 Idée de

Plus en détail

PERTURBATIONS PUISSANCES ÉNERGIES

PERTURBATIONS PUISSANCES ÉNERGIES PERTURBATIONS PUISSANCES ÉNERGIES Présenté par Hédi Besrour Puissances, Énergies, Perturbations page 1 Plan d exposé NOTIONS DE CHARGE (LINEAIRE et DEFORMANTE) LE SPECTRE HARMONIQUE LA PROBLÉMATIQUE EFFETS

Plus en détail

Quelle philosophie pour une détection efficace?

Quelle philosophie pour une détection efficace? PREAMBULE D un nouveau métier, du Savoir Faire, et du développement commercial Quelle philosophie pour une détection efficace? Enjeux : La règlementation (DT/DICT, NFS70-003, Certification 2017) La sécurité

Plus en détail

N.MOLINARI. La statistique. Schéma général de la statistique. La variabilité. 2 ème cycle DCEM1 MB6 Année Universitaire

N.MOLINARI. La statistique. Schéma général de la statistique. La variabilité. 2 ème cycle DCEM1 MB6 Année Universitaire Biostatistique MB6 2008-2009 Nicolas Molinari La statistique Ce document doit obligatoirement être associé aux notes de cours pour représenter un support de travail complet. La statistique ti ti est un

Plus en détail

= 1000 V. Capteur de tension DVL 1000/SP1 V PN

= 1000 V. Capteur de tension DVL 1000/SP1 V PN Capteur de tension DVL 1/SP1 V PN = 1 V Pour la mesure électronique des tensions : DC, AC Impulsionnelles..., avec une isolation galvanique entre le circuit primaire et le circuit secondaire. Particularités

Plus en détail

Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques

Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques Chapitre 9: Introduction aux tests statistiques 1. Approche 2. Formalisme général d un test statistique 3. P-value 4. Intervalle de confiance 5. Test bilatéral et test unilatéral 1 1. Approche Procédé

Plus en détail

RACE RESULT SYSTEM. 5000 Series. www.raceresult.fr. Décodeur. Antenne passive. Puces passives. Active Extension. Transpondeurs actifs.

RACE RESULT SYSTEM. 5000 Series. www.raceresult.fr. Décodeur. Antenne passive. Puces passives. Active Extension. Transpondeurs actifs. RACE RESULT SYSTEM 5000 Series. Décodeur Antenne passive Puces passives Active Extension Transpondeurs actifs LoopBox USB Timing Box Management Box www.raceresult.fr RACE RESULT SYSTEM 5000 SERIES. Le

Plus en détail

Analyse de la sensibilité du détecteur d ondes gravitationnelles Virgo

Analyse de la sensibilité du détecteur d ondes gravitationnelles Virgo Analyse de la sensibilité du détecteur d ondes gravitationnelles Virgo R. Gouaty To cite this version: R. Gouaty. Analyse de la sensibilité du détecteur d ondes gravitationnelles Virgo. Physique des Hautes

Plus en détail

L exposé de Patrice Hello Les ondes gravitationnelles, une nouvelle fenêtre sur l Univers

L exposé de Patrice Hello Les ondes gravitationnelles, une nouvelle fenêtre sur l Univers 1 L exposé de Patrice Hello Les ondes gravitationnelles, une nouvelle fenêtre sur l Univers L exposé de Patrice Hello sur les ondes gravitationnelles fait suite et complète Blanchet, effectué le 6 octobre

Plus en détail

TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010

TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010 TUTORAT UE4 2010-2011 Biostatistiques Séance n 4 - Colle Semaine du 1/11/2010 Séance préparée par les tuteurs de l UE4 Sauf mention contraire, les tests sont réalisés en bilatéral avec α=5% QCM n 1 : Concernant

Plus en détail

Estimation Structurée de la Covariance du Bruit en Détection Adaptative.

Estimation Structurée de la Covariance du Bruit en Détection Adaptative. Université Paris Ouest - Nanterre La Defense. École Doctorale 39 Connaissances, Langages, Modélisations Laboratoire GEA Estimation Structurée de la Covariance du Bruit en Détection Adaptative. THÈSE présentée

Plus en détail

VÉLOCIMETRIE LASER DOPPLER

VÉLOCIMETRIE LASER DOPPLER Nom des étudiants : Date : VÉLOCIMETRIE LASER DOPPLER Date de retour 1 jour de retard -2pts 2 jours de retard Note /2 + de 2 jours de retard Note=0/20 N Questions Pts. Prof. Pts. Remarques des correcteurs

Plus en détail

Mathématiques Seconde 510 ; année scolaire 2010 / 2011

Mathématiques Seconde 510 ; année scolaire 2010 / 2011 07 / 09 09 / 09 10 / 09 14 / 09 16 / 09 17 / 09 Mathématiques TD : groupe 2 ; algorithmique vocabulaire page 10 Exercices 1 et 4 page 11 ; exercices 9, 11 et 13 page 13 Chapitre 1 : Généralités sur les

Plus en détail

Définition. Caractéristiques

Définition. Caractéristiques RESPONSABILISER LES GESTIONNAIRES La responsabilisation des gestionnaires constitue la pierre angulaire de la démarche de modernisation de la gestion publique, cependant elle suscite de nombreuses interrogations

Plus en détail

Impact des appareils domestiques sur les transmissions CPL haut débit et rayonnement électromagnétique du CPL

Impact des appareils domestiques sur les transmissions CPL haut débit et rayonnement électromagnétique du CPL Impact des appareils domestiques sur les transmissions CPL haut débit et rayonnement électromagnétique du CPL Jean-Charles LE BUNETEL Groupe de Recherche en Matériaux, Microélectronique, Acoustique, Nanotechnologies

Plus en détail

III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES

III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES III - INTRODUCTION AUX TESTS STATISTIQUES J-P. Croisille Université de Lorraine UEL - Année 2012/2013 1-PRINCIPE DES TESTS D HYPOTHESE HYPOTHESE NEUTRE ET HYPOTHESE ALTERNATIVE: Une hypothèse est une affirmation

Plus en détail

Fonctionnement des CRBM. Approche pseudo-temporelle. Compréhension des performances d'une injection bi-source

Fonctionnement des CRBM. Approche pseudo-temporelle. Compréhension des performances d'une injection bi-source 1 Fonctionnement des CRBM Approche pseudo-temporelle Compréhension des performances d'une injection bi-source Janvier 2012 Florian Desquines 2 Introduction Plan Rappels sur le fonctionnement d'une CRBM

Plus en détail

Télédétection Radar. Auteur : Jean- Paul Rudant Réalisateur : Lucas Ternynck. Cours proposé par l Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG)

Télédétection Radar. Auteur : Jean- Paul Rudant Réalisateur : Lucas Ternynck. Cours proposé par l Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG) Télédétection Radar Cours proposé par l Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG) Auteur : Jean- Paul Rudant Réalisateur : Lucas Ternynck Plan du cours et Connaissances préalables utiles Séquence

Plus en détail

CTA: Bilan et perspectives à 3 5 ans

CTA: Bilan et perspectives à 3 5 ans CTA: Bilan et perspectives à 3 5 ans Biennale du LPNHE Octobre 2016 Julien Bolmont A. Jacholkowska, J.-P. Lenain, (J.-P. Tavernet), P. Vincent J. Coridian, P. Corona, S. Karkar, J.-L. Meunier, (P. Nayman),

Plus en détail

System Identification

System Identification Identification de systèmes dynamiques System Identification Alireza Karimi Laboratoire d Automatique ME-C2 397 email:alireza.karimi@epfl.ch Site: http://lawww.epfl.ch, List of courses Fall 2010 (Introduction)

Plus en détail