SYMPTOMATOLOGIE DES URINES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYMPTOMATOLOGIE DES URINES"

Transcription

1 SYMPTOMATOLOGIE DES URINES OBJECTIFS SPECIFIQUES : A la fin du cours les étudiants de l année commun (infirmier ou sage femme) devront être capable de : 1- Décrire la physiologie de système urinaire 2- Définir les termes suivants : urine, miction, diurèse 3- Déceler sur la base de l observance ou de la pratique les anomalies liées à la miction et à l urine. 4- Citer quatre groupes d examens d urine 5- Citer au moins quatre examens d urine pouvant se pratiquer au lit du malade. I- GENERALITES 1-1. RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Pour tout individu l élimination des déchets toxiques de l organisme est un impératif. En effet, le rein est l un des organes principaux qui contribue au maintien à leurs valeurs normales des constantes physiologiques de l individu car il intervient dans : - L élimination des déchets à côté de nombreuses substances ; - Le maintien de l équilibre acido-basique ; - Le mécanisme des électrolytes et le maintien de leur équilibre. La sécrétion urinaire joue donc un rôle de premier plan dans les fonctions d excrétions. L urine est élaborée au niveau du néphron qui est l unité anatomique du rein et qui est composée du glomérule de filtration et les tubes urinifères. La formation de l urine se passe selon un mécanisme complexe comprenant trois phases La filtration glomérulaire Le glomérule ne laisse filtrer que les petites molécules (eau, sel, glucose) et retient les grosses molécules (protéines) La réabsorption tubulaire Elle porte sur l eau et les matières dissoutes (glucose, sodium, potassium, chlorures). Dans certaines pathologies, le rein est débordé et la réabsorption ne se fait plus, c est le cas du glucose dans le diabète qui se retrouve dans les urines quand la glycémie est supérieure ou égale à 1,6g/l.

2 L excrétion tubulaire Les tubes urinifères synthétisent certaines substances qui sont observées dans les urines et qui passent dans le torrent circulatoire. La formation de l urine est donc conditionnée par trois phases : - La filtration glomérule - La réabsorption - L excrétion tubulaire 1-2. DEFINITIONS DE L URINE C est un déchet organique d élimination rénale de consistance liquide, de couleur jaune ambre, de saveur amère légèrement salée, sécrétée par les reins et comprenant certains produits toxiques pour l organisme. Elle est conduite dans la vessie par les uretères, emmagasinée dans celle-ci avant d être rejetée à l extérieur lors d une miction. - La miction : est l action d uriner - La diurèse : c est la quantité d urine émise par unité de temps, généralement par 24 heures CARACTERISTIQUES DE L URINE NORMALE La composition L urine normale est une solution d eau contenant certaines substances dissoutes. La composition moyenne pour un litre est de : - Eau : 950g - Urée : 15 à 25g - Acide urique : 0,30 à 0,40g - Chlorures : 2 à 7g - Phosphates : 1,5 à 2g - Ammoniac : environ 0,5g Cette composition peut être influencée par l alimentation, l activité métabolique et l état de la fonction rénale. L élimination de l urine n est pas constante dans le nycthémère (une journée et une nuit consécutives). L élimination d urine nocturne est inférieure à l élimination diurne (au moins quatre fois la journée et une fois la nuit).

3 L odeur Normalement l urine est d odeur safranée La réaction L urine est normalement acide, anormalement elle est alcaline, trouble dans ce cas La couleur L urine normale est de couleur jaune plutôt ambré ou citron clair, limpide, translucide et homogène en raison de la présence d un pigment appelé urochrome. La couleur varie suivant la concentration de l urine et le volume de la diurèse. L urine diluée est claire alors que celle concentrée est foncée. Il faut retenir que certains médicaments modifient la couleur de l urine : - Le bleu de méthylène colore les urines en bleu - L antipyrine et le pyramidon colorent les urines en rouge - Le pindione et la pyridine donnent une couleur orange à l urine Il y a aussi certains aliments qui peuvent modifier la couleur de l urine. Exemple la betterave. II- ANOMALIES LIEES A LA MICTION ET A L URINE Ces anomalies sont constatées selon des éléments d appréciation basée sur les modifications quantitatives, qualitatives, sur la fréquence et la réaction des urines. 2-1 MODIFICATION QUANTITATIVE La diurèse normale se situe entre 1,2l et 1,5l mais on peut noter des modifications quantitatives qui sont : La polyurie C est l augmentation de la diurèse supérieure à 2 litres. Elle peut atteindre 6 à 8 litres voir même 40 litres dans les cas du diabète insipide. Elle se rencontre dans : - Le diabète sucré ; - Certaines néphrites chroniques ; - Le traitement aux diurétiques

4 L oligurie C est la diminution du volume des urines (inférieure à 1l, entre 100 et 600cc). Elle se rencontre dans : - Les insuffisances cardiaques ; - Les états de déshydratation ; - Les vomissements ; - Les diarrhées etc L anurie C est l absence de la sécrétion urinaire avec l absence d urine dans la vessie. Elle est différente de la rétention d urine (la vessie est remplie d urine mais le malade a des difficultés pour uriner). L anurie se rencontre dans : - Les intoxications médicamenteuses et au plomb ; - Les accidents transfusionnels ; - Les états de choc etc. 2-2 LA FREQUENCE La pollakiurie C est l augmentation de la fréquence des mictions avec de petites émissions petites à chaque fois. Elle se rencontre dans : Les cystites ; L adénome de la prostate La dysurie C est une difficulté douloureuse ou une gêne douloureuse lors de la miction. Le malade peut rester longtemps avant d uriner. Elle se rencontre dans : La gonococcie Certaines affections de l appareil urinaire L énurésie C est une incontinence d urine, une émission involontaire d urine correspondant à un dysfonctionnement des sphincters et survenant pendant le sommeil. Si elle est récente chez un enfant, il faut toujours penser à un diabète juvénile. Chez l adulte elle peut s observer : Après un accouchement ;

5 Pendant la phase tonique de la crise d épilepsie ; En cas de paralysie par traumatisme de la moelle La rétention d urine C est l impossibilité d évacuer une partie ou la totalité de l urine contenue dans la vessie. Elle est due à un défaut de contraction de la vessie ou une compression de l urètre L anisurie L'anisurie est caractérisée par une grande variation de la diurèse d un jour à l autre pendant plusieurs jours. Elle se produit dans certaines affections hépatiques et rénales Incontinence C est l incapacité de contrôler volontairement l émission d urine ou de matières fécales. C est une émission d urine involontaire LES MODIFICATIONS QUALITATIVES Les compositions anormales L urine normale est limpide. Cependant on peut trouver des constituants anormaux : - Le pus : il donne la pyurie due à la présence de leucocytes ; on le rencontre dans les cystites. - Le sucre : il donne la glycosurie et se rencontre dans le diabète sucré - Le sang : il donne l hématurie, c'est-à-dire la présence de globules rouges, se rencontre dans certaines lésions rénales. - L albumine donne l albuminurie et se rencontre par exemple dans les néphrites. - L acétone : donne l acétonurie, se rencontre dans les comas diabétiques, le jeûne prolongé. - Les sels et pigments biliaires : sont rencontrés dans les maladies du foie Les couleurs anormales - Une urine trouble indique la présence d hématurie, de spermatozoïdes, de liquide prostatique, de mucus ou de bactéries. - Une urine rouge ou rouge brune indique la présence de sang due à une réaction transfusionnelle ou à une lésion des voies urinaires. - Une urine orange indique la présence d urobiline (dérivé des pigments biliaires). Elle se rencontre dans les maladies fébriles ou hépatiques.

6 - Une urine jaune brune ou verte indique la présence de bilirubine (pigment jaune rougeâtre provenant de la destruction de l hémoglobine). Elle se rencontre dans l obstruction des voies biliaires, dans la leucémie Les odeurs anormales L odeur normale est safranée mais peut se modifier et devenir dans certaines affections : - ammoniacale dans le coma urémique ou les cystites - acétonique dans le diabète compliqué de coma - putride dans les infections urinaires - fétides dans les cancers du rein et de la vessie - fécale dans les fistules vésico-rectales (passage anormal entre la vessie et le rectum) LA REACTION En cas de trouble, l urine cesse d être acide et devient alcaline. III- LA SURVEILLANCE DES URINES Le rôle de l infirmier est capital dans la surveillance des maladies. En effet, il lui revient la responsabilité de prélever les urines au lit du malade et de les envoyer au laboratoire dans les meilleures conditions et de faire des analyses physico-chimiques au lit du malade LES EXAMENS D URINE On distingue quatre grands groupes Les examens cytologiques Ils recherchent les cellules par examen direct au microscope ou par culture. Une forte bactériurie indique une infection des voies urinaires. Les urines sont recueillies aseptiquement par sonde avant d être envoyées au laboratoire Les examens parasitologiques Ils recherchent la présence d œufs de parasites ou de parasites. Exemple : Schistosoma hématobium dans la bilharziose urinaire Les examens physiques Ces examens interpellent la compétence de l infirmier et se font la plupart du temps au lit du malade. Sur le plan physique, il s agit de l examen :

7 - De volume (diurèse) - De la couleur (épreuve des trois verres par exemple) - De l odeur Les examens chimiques Sur le plan chimique, c est la recherche des éléments suivants : - Les protéines - Le glucose - Les corps cétoniques - Les pigments biliaires. Document 1 : L'appareil urinaire vu de face

8 Document 2 : Le néphron

MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS

MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS Noms : Foyer MODULE 5 ÉTUDE DE CAS SUR LES REINS Contexte Vous avez déjà exploré les caractéristiques du système circulatoire et identifié le sang comme véhicule des éléments nécessaires à tout l organisme.

Plus en détail

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA FONCTION URINAIRE Sébastien Kozal CCA Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris Cours IFSI S.Kozal -- Mars 2015 Fonction Urinaire Anatomie Physiologie Fonction infirmière : En urgence En post-opératoire

Plus en détail

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher

«Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans. Dr. Luc Radermacher «Je prends soins de mes reins, en connaissance de causes» Conférence santé - Ans Dr. Luc Radermacher Plan Les reins sains. Les reins malades. Les symptômes. Les traitements. La prévention de l insuffisance

Plus en détail

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire Les problèmes du système excréteur urinaire http://www.bioweb.lu/anatomie/rein/rein.jpg Guide de l enseignant Document de travail RienST_guide de l'enseignant modifié.doc 1 Nous avons choisi façon de présenter

Plus en détail

Physiologie rénale Marianne Zeller

Physiologie rénale Marianne Zeller UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Physiologie rénale Marianne Zeller Physiologie rénale 1. Anatomie fonctionnelle 2. Physiologie rénale Filtration glomérulaire Processus tubulaires Urine et

Plus en détail

Constituants urinaires pathologiques

Constituants urinaires pathologiques Constituants urinaires pathologiques Constituants pathologiques Constituants urinaires normalement absents ou présents en quantités très faibles Intérêt diagnostique: maladies rénales, maladies qui affectent

Plus en détail

Physiologie rénale Marianne Zeller

Physiologie rénale Marianne Zeller UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Physiologie rénale Marianne Zeller Physiologie rénale 1. Anatomie fonctionnelle 2. Physiologie rénale Filtration glomérulaire Processus tubulaires Urine et

Plus en détail

On trouve la zone externe du rein le cortex rénal. Elle comporte les néphrons qui sont les éléments essentiels du rein.

On trouve la zone externe du rein le cortex rénal. Elle comporte les néphrons qui sont les éléments essentiels du rein. 1 Le rôle de ce système est de former l'urine. L'urée est excrétée par les reins qui fabriquent l'urine ; cette urine est acheminée par l'uretère jusqu'à la vessie, une poche retenant l'urine, ensuite

Plus en détail

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le APPAREIL GENITAL MASCULIN L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le médecin andrologue est le spécialiste de l andrologie. Les principaux organes de l appareil

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 2007/2008 1 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Etre capable quelle que soit la demande de soin : De repérer les signes objectifs et ou subjectifs évoquant une atteinte

Plus en détail

ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE

ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE Buts Identifier les structures anatomiques et l organisation du système urinaire Dissection d un rein Identifier les structures anatomiques et l organisation du rein Matériel

Plus en détail

I Les reins. Système urinaire. Au niveau externe : Au niveau interne : A Anatomo-physiologie

I Les reins. Système urinaire. Au niveau externe : Au niveau interne : A Anatomo-physiologie Quand modules 2 et 3 se rencontrent M2 : Apprécier l état clinique d une personne à tout âge de la vie M3 : Réaliser des soins adaptés à l état clinique de l enfant A l issue de ce cours, l élève devra

Plus en détail

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI Acidocétose diabétique Dr Brahim RAHFANI Définition C est une Complication aigue du diabète résultant de la carence sévère d'insuline Elle se définit de façon arbitraire par un ph < à 7,2 et une hyperglycémie

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

Indications de la consultation spécifique en urologie chez l enfant et l adolescent en situation de handicap (au-delà du spinabifida)

Indications de la consultation spécifique en urologie chez l enfant et l adolescent en situation de handicap (au-delà du spinabifida) R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes Indications de la consultation spécifique en urologie chez l enfant et l adolescent Indications de la consultation spécifique

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Présentation d un cas Monsieur X. 38 ans, appelle SOS Médecin

Plus en détail

On va s intéresser à l aspect macroscopique des urines, à quoi elles ressemblent?

On va s intéresser à l aspect macroscopique des urines, à quoi elles ressemblent? Lemaître Daniel Ronéo du 16 Mars 2012, 16h 17h UE9 Reins et Voies urinaires BUCHLER Matthias Sé dimént urinairé On va s intéresser à l aspect macroscopique des urines, à quoi elles ressemblent? Les urines

Plus en détail

DEVEZ-VOUS AUSSI VOUS LEVER LA NUIT?

DEVEZ-VOUS AUSSI VOUS LEVER LA NUIT? DEVEZ-VOUS AUSSI VOUS LEVER LA NUIT? Parlez-en à votre médecin! Brochure d information rédigée par: DEVEZ-VOUS AUSSI VOUS LEVER LA NUIT? Parlez-en à votre médecin! Quand est-il préférable de consulter

Plus en détail

RAPPELS ANATOMIQUES ET PHYSIOLOGIQUES

RAPPELS ANATOMIQUES ET PHYSIOLOGIQUES RAPPELS ANATOMIQUES ET PHYSIOLOGIQUES SÉ MIOLOGIE EN NÉPHROLOGIE I/ Rappel anatomique 1 L'appareil urinaire Haut appareil urinaire (néphrologie): 2 reins (= fonctions de filtration, sécrétion et réabsorption)

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique Le dépistage des maladies rénales au laboratoire Les reins sont formés de milliers d unités fonctionnelles élémentaires, appelées néphrons. Ils filtrent

Plus en détail

Sujets SMS. Sujet national, septembre 1999 BIOLOGIE HUMAINE. Partie I (10 points) LYCEETECH / 1999 / Biologie humaine et physiopathologie

Sujets SMS. Sujet national, septembre 1999 BIOLOGIE HUMAINE. Partie I (10 points) LYCEETECH / 1999 / Biologie humaine et physiopathologie LYCEETECH / 1999 / Biologie humaine et physiopathologie SMS Sujet national, septembre 1999 Sujets Partie I (10 points) BIOLOGIE HUMAINE L'appareil urinaire et les fonctions rénales 1. L appareil urinaire

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007 EQUILIBRE ACIDE- BASE V.Moulaire Juin 2007 Objectif Maintien de la concentration en ions H+ dans les secteurs extra et intra cellulaires Gazométrie artérielle Valeurs normales: ph = 7,38-7,42 PCO2 = 38

Plus en détail

Qu est ce qu un syndrome néphrotique?

Qu est ce qu un syndrome néphrotique? Qu est ce qu un syndrome néphrotique? le glomérule, les protéines du sang et de l urine Pr Christine Pietrement CHU de Reims Société de Néphrologie Pédiatrique 5 novembre 2016 Les substances du corps Certaines

Plus en détail

Introduction. Chapitre 1 : Professeur Diane GODIN-RIBUOT. UE3-2 - Physiologie rénale

Introduction. Chapitre 1 : Professeur Diane GODIN-RIBUOT. UE3-2 - Physiologie rénale UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 1 : Introduction Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. 1. Equilibre de l eau et des

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles du Parisis. Section de Montigny-lès-Cormeilles DON DE SANG

Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles du Parisis. Section de Montigny-lès-Cormeilles DON DE SANG Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles du Parisis Section de Montigny-lès-Cormeilles DON DE SANG 1 Le Sang Les cellules sanguines sont produites par la moelle osseuse située dans les os. Le sang apporte,

Plus en détail

Quels sont les signes cliniques les plus évocateurs de périnée neurologique?

Quels sont les signes cliniques les plus évocateurs de périnée neurologique? Quels sont les signes cliniques les plus évocateurs de périnée neurologique? Dr Marianne de Sèze Cabinet de Neuro-Urologie et Urodynamique Clinique Saint Augustin, Bordeaux En collaboration avec le Dr

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

UEF4: Physiologie grandes fonctions

UEF4: Physiologie grandes fonctions UEF4: Physiologie grandes fonctions LE SYSTEME URINAIRE Aurélien Pichon I. Introduction Système urinaire : - deux reins - vessie - urêtre Les fonctions des reins : - filtration du sang, régulation de la

Plus en détail

«Biochimie clinique»

«Biochimie clinique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Biochimie clinique» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Biochimie Clinique - Public cible : Etudiants de 2 ème année de Médecine

Plus en détail

LA FONCTION DIGESTIVE. Schéma d ensemble de l appareil digestif

LA FONCTION DIGESTIVE. Schéma d ensemble de l appareil digestif Annoter les schémas suivants. LA FONCTION DIGESTIVE Schéma d ensemble de l appareil digestif Version du 2 Décembre 2014 1 1. Citer les fonctions du colon. 2. Citer les 2 fonctions essentielles de l intestin

Plus en détail

Chapitre 16 AFFECTIONS URINAIRES, SEXUELLES ET GÉNITALES

Chapitre 16 AFFECTIONS URINAIRES, SEXUELLES ET GÉNITALES Chapitre 16 AFFECTIONS URINAIRES, SEXUELLES ET GÉNITALES Introduction Ce chapitre contient les critères permettant d évaluer la déficience permanente résultant d affections urinaires, sexuelles et génitales

Plus en détail

Exercice Anatomie et physiologie du système urinaire / 15 PTS

Exercice Anatomie et physiologie du système urinaire / 15 PTS Nom : RÉSULTAT : _ / 100 PTS Exercice Anatomie et physiologie du système urinaire _ / 15 PTS 1. À l aide des listes suivantes, identifiez-les parties anatomiques du système urinaire. Utilisez les chiffres.

Plus en détail

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine

Pharmacocinétique. Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine Pharmacocinétique = étudie le devenir des médicaments dans l organisme I. Absorption Transfert du principe actif du site d administration jusqu à la circulation sanguine On peut choisir différentes voies

Plus en détail

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Rein Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le rein normal 1700 l de sang > 1 l d urine Homéostasie du milieu liquide Rôle endocrine: Erythropoïétine

Plus en détail

MEDICAMENTS DES METABOLISMES

MEDICAMENTS DES METABOLISMES MEDICAMENTS DES METABOLISMES I. Le métabolisme phosphocalcique Le phosphate de calcium : substance des os Hydroxyapatite de Ca : Ca 10(PO 4) 6(OH) 2 98% du calcium se trouve dans les os. 1. Le calcium

Plus en détail

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente?

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente? Dossier 1 Madame V, 60 ans est suivie depuis peu pour un cancer pulmonaire à petites cellules sans aucun signe de complications diagnostiqué lors d un bilan réalisé pour asthénie persistante. Il s agit

Plus en détail

Système excréteur (cours 08) Chap. 15 (Marieb-2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez

Système excréteur (cours 08) Chap. 15 (Marieb-2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Système excréteur (cours 08) Chap. 15 (Marieb-2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur (SE) Excréter action de séparer (excrétion) Action par laquelle

Plus en détail

CONTRÔLE DU PH DU SANG

CONTRÔLE DU PH DU SANG C2 : Réaction acidobasique, ph et équilibre chimique CONTRÔLE DU PH DU SANG Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Extraire et exploiter des informations pour montrer l'importance

Plus en détail

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes)

LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) LES GLOBULES BLANCS (ou leucocytes) Cellule du sang des mammifères contenant un noyau, appelée également leucocyte et jouant essentiellement un rôle dans la défense de l'organisme contre les agents étrangers.

Plus en détail

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES Le point de vue de l urologue JF HERMIEU Clinique urologique CHU Bichat Paris Rétention vésicale : les causes - Augmentation des résistances uréthrales - Diminution

Plus en détail

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire.

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. II/- Anatomie et physiologie des voies hautes (Rein) 1/- Anatomie :

Plus en détail

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire Les problèmes du système excréteur urinaire http://www.bioweb.lu/anatomie/rein/rein.jpg Cahier de l élève Document de travail ReinST_eleve.doc 1 Contexte : Vous avez déjà exploré les caractéristiques du

Plus en détail

Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire

Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire Le 10/01/2013 à 15:00 - Par la rédaction de Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire Découvrez le dossier incontinence urinaire en détail. En France, trois millions de personnes souffrent d'incontinence,

Plus en détail

LA CIRCULATION SANGUINE ET L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS

LA CIRCULATION SANGUINE ET L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS Partie 1, Chapitre 4 LA CIRCULATION SANGUINE ET L'ÉLIMINATION DES DÉCHETS Intro : Nous avons vu que des échanges ont lieu en permanence entre le sang et différents organes : le sang recueille des substances

Plus en détail

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU BAS APPAREIL URINAIRE 1 L APPAREIL URINAIRE 2 L APPAREIL URINAIRE Le haut appareil urinaire (les deux reins, les deux uretères) Le bas appareil urinaire (vessie et urètre). 3

Plus en détail

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction

LE SANG Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie. I)Introduction 29.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Pharmacologie-Physiologie I)Introduction LE SANG Cela constitue un moyen de communication entre les cellules des différentes parties du corps et l'environnement externe. Il

Plus en détail

Apport de l acupuncture chez les sujets dyscommunicants

Apport de l acupuncture chez les sujets dyscommunicants Apport de l acupuncture chez les sujets dyscommunicants Dr Elise FERTOUT-AHAROUNI Responsable Structure Douleur Chronique de l Hôpital Sainte Anne, Paris XIVème Présidente du CLUD du CHSA I. PRINCIPES

Plus en détail

Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage. Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal

Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage. Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal PHYSIOLOGIE DES GRANDES FONCTIONS SYSTEME RENAL I - Fonctions rénales. II - Structure de l appareil urinaire

Plus en détail

Buvez, buvez... éliminez!!!

Buvez, buvez... éliminez!!! Buvez, buvez... éliminez!!! 1. L'urine: produit d'une régulation. Afin que les cellules fonctionnent à plein rendement, le milieu intérieur dans lequel elles baignent doit présenter une composition aussi

Plus en détail

Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel

Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel QUESTIONS UROLOGIE Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel 4/ vous prenez en charge un patient insuffisant Rénal porteur d'une FAV Quels sont les éléments de

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / er semestre SALLE 7. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / er semestre SALLE 7. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 3 / 2014-2015 1 er semestre SALLE 7 Date Cours Enseignant Lundi 27/10/2014 Mardi 28/10/2014 Mercredi 29/10/2014 Jeudi 30/10/2014 Samedi 01/11/2014 8h30-10h00

Plus en détail

16/10/2014. Anatomie. Les reins Les uretères La vessie L urètre. La prostate chez l homme

16/10/2014. Anatomie. Les reins Les uretères La vessie L urètre. La prostate chez l homme Anatomie Les reins Les uretères La vessie L urètre La prostate chez l homme 1 Chez l homme et la femme Les Reins Deux organes en forme de haricot Taille : 12 cm de hauteur Poids : environ 150 g / rein

Plus en détail

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate.

Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. Ne fermez pas les yeux sur le cancer de la prostate. MDS_503041_Depl-FR.indd 1-2 30/03/07 15:48:56 Le cancer de la prostate Les maladies de la prostate comptent parmi les plus fréquentes chez l homme.

Plus en détail

Fiche de révision 5 eme primaire

Fiche de révision 5 eme primaire Complète les phrases suivantes : Fiche de révision 5 eme primaire 1- La force de frottement affecte en sens inverse. 2- Le sang coule dans un réseau nommé. 3- La vitesse de l auto est quand la force de

Plus en détail

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150 1. Les instruments en urologie 1 Mesures de calibre des instruments en urologie 3 Les sondes vésicales et prostatiques 4 Les sondes urétérales 5 Les endoprothèses (sondes en «double J») 5 Les ballons de

Plus en détail

PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE

PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE PARTIE I : CORPS HUMAIN ET SANTE Chapitre III : L approvisionnement du sang en nutriments Ce que je sais : Problème : Comment réapprovisionner le sang en nutriments? / Comment le sang se renouvelle-t-il

Plus en détail

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE VESSIE NEUROLOGIQUE Vous avez eu un accident qui a provoqué un traumatisme de la colonne vertébrale entraînant une blessure de la moelle épinière. Cette atteinte médullaire a été responsable d une paraplégie

Plus en détail

Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie

Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie Introduction : - De nombreux médicaments (sirops, injections, perfusions) sont sous forme liquide. Que contiennent-t-ils? Comment les préparer? - De

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge du cancer de la vessie GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du cancer de la vessie Novembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer sur le cancer de la

Plus en détail

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES Pierre Mozer MCU-PH Service d Urologie Processus obstrutif de l'appareil rénal et lithiase urinaires Anatomie Physiologie Comprendre les causes

Plus en détail

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2 Université Montpellier I FACULTÉ de MÉDECINE Montpellier - Nîmes Cas clinique Physiologie rénale Un patient consulte pour une fatigue progressivement croissante. Il s inquiète également d une perte de

Plus en détail

Milieu intérieur. I Rôle et caractéristiques. II Echanges entre les milieux liquidiens

Milieu intérieur. I Rôle et caractéristiques. II Echanges entre les milieux liquidiens Milieu intérieur I Rôle et caractéristiques II Echanges entre les milieux liquidiens Milieu intérieur I Rôle et caractéristiques II Echanges entre les milieux liquidiens Plan 1 Définition et caractéristiques

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique

Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Prostatite chronique / syndrome douloureux pelvien chronique Résumé vulgarisé des articles : - «Approche symptomatique des douleurs prostatiques chroniques et du syndrome douloureux pelvien chronique»

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Définition... 3 3. Étiologies... 3 3.1. IUE... 3 3.2. IU par

Plus en détail

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE METABOLISME RENAL Le rein est un organe complexe chargé de maintenir l homéostasie de l organisme en assurant l élimination de déchets produits par le métabolisme (urée, ammoniaque, acide urique ), le

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Aspect des Urines

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Aspect des Urines CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Aspect des Urines Définition Les urines sont normalement limpides, stériles et de couleur jaune clair. Cet aspect habituel peut varier en fonction de différentes circonstances.

Plus en détail

LES REINS : UNE STATION D EPURATION?

LES REINS : UNE STATION D EPURATION? LES REINS : UNE STATION D EPURATION? Classe : 5ème durée : 55 minutes la situation-problème Le père de Thibaut est déficient rénal, c est-à-dire que ses reins ne fonctionnent pas correctement. Il doit

Plus en détail

Les formules sanguines et vous

Les formules sanguines et vous Les formules sanguines et vous Programme-clientèle d oncologie Madame, Monsieur, dès votre admission au 5 e CD, une analyse de votre sang sera effectuée et cette technique se répètera très fréquemment

Plus en détail

Etude de la Diurèse osmotique

Etude de la Diurèse osmotique Etude de la Diurèse osmotique I. Introduction L objectif de ce TP est d étudier les effets de l adjonction de liquide physiologique (NaCl.9%) d une part, et une solution de mannitol (1%) d autre part,

Plus en détail

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci.

Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Généralités Par pré-analytique on entend toutes les étapes qui précèdent l analyse proprement dite et qui peuvent influencer le résultat de celle-ci. Nous énumérons ci-dessous ces facteurs, et fournissons

Plus en détail

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez

Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Questions Donnez-moi deux caractéristiques des globules rouges Qu est-ce qu un globule blanc Quelles sont les deux familles de globules

Plus en détail

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire?

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? La Rhumatologie au quotidien Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? M M O. Razanaparany, O. H Rakotonirainy, H. Rakotoarivelo, F. Andrianjafison, H. Rakotomalala, S. Ralandison

Plus en détail

Les options de l enseignement secondaire technique et professionnel concernées par ces règles sont :

Les options de l enseignement secondaire technique et professionnel concernées par ces règles sont : REGLES D UTILISATION DES AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX DANS LES LABORATOIRES DE SCIENCES DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Les

Plus en détail

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs

Plan annuel des Sciences Classe : EB Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Date / Durée Unité Chapitre Objectifs Septembre / Octobre Les plantes et Chapitre 1: L organisation des plantes vertes Citer l'utilité du microscope. Nommer les différentes parties du microscope et leurs

Plus en détail

Comment freiner les troubles de la prostate.

Comment freiner les troubles de la prostate. Comment freiner les troubles de la prostate. Testez votre prostate! Pionnier de la Naturopathie depuis 1923 Schéma et fonction de la prostate. La prostate est une glande de la taille d une noix, située

Plus en détail

Cours de Physiologie rénale

Cours de Physiologie rénale Cours de Physiologie rénale Chapitre 2 Compartiments liquidiens Équilibre acide base Le rein Équilibre acide base Rappel ph = log [H + ] ph = pk + log [sel]/[acide] Deux formes d ions H + : libre : acidité

Plus en détail

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30

Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/ Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 Lycée CITE ELMANAR Prof. : ACHOURI NAJET Année scolaire: 201 5/201 6 Niveau : 3 ème sciences expérimentales Durée : 1h 30 EXERCICE N 1 : (4.5 points): Chaque série d affirmation peut comporter une ou plusieurs

Plus en détail

1- Exemple de la digestion du chewin gum page Définitions page Présentation de l appareil digestif page 8

1- Exemple de la digestion du chewin gum page Définitions page Présentation de l appareil digestif page 8 1 La digestion 1- Exemple de la digestion du chewin gum page 1 2- Définitions page 7 3- Présentation de l appareil digestif page 8 4- L absorption des nutriments au niveau des intestins voir suite du cours

Plus en détail

Sémiologie de l appareil urinaire

Sémiologie de l appareil urinaire Hôpital Central de l Armée Service de Médecine Interne Pr D.E.TALBI Sémiologie de l appareil urinaire Dr N.BALI Dr L. DJILALI - L étude repose sur : Interrogatoire Examen clinique Examens des urines Examens

Plus en détail

Colle présentielle n 1 :

Colle présentielle n 1 : Colle présentielle n 1 : Question 1 : A propos du ph dans l organisme, laquelle ou lesquelles de ces propositions est/sont exactes : A. L état acido-basique de l organisme est défini par la concentration

Plus en détail

AIH Levuroses. Levuroses

AIH Levuroses. Levuroses 30/04/2014 DROUILLY Marie L2 AIH Pr Fenollar 6 pages AIH Levuroses Levuroses Plan A.Aspects cliniques I.Candidose cutanée II.Candidose unguéale III.Candidose muqueuse IV.Candidose cutanéo-muqueuse chronique

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie

CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Cystectomie Cher patient, Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association of Urology (BAU) avec l aide du Groupement des unions professionnelles

Plus en détail

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Compétences théoriques P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Deux questions importantes Pour Qui? Et Pourquoi? Pour Qui? Pour le patient bien sûr, Pour son entourage Mais également

Plus en détail

Toxicocinétique. Sommaire

Toxicocinétique. Sommaire La toxicocinétique est une étude descriptive chargée d enregistrer de manière quantitative le sort d un toxique dans l organisme c est-à-dire son absorption distribution métabolisme et élimination. Sommaire

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Licence STAPS L1 S2 Module Physiologie Anatomie et physiologie digestive Didier Chapelot

Licence STAPS L1 S2 Module Physiologie Anatomie et physiologie digestive Didier Chapelot Licence STAPS L1 S2 Module Physiologie Anatomie et physiologie digestive Didier Chapelot Anatomie digestive Le plus primitif Gueule Spécialisations dans différentes régions Jabot Gésier Intestin Gueule

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie I»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie I» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Physiologie I» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Physiologie 1 - Public cible : Etudiants 2 ème année médecine - Nombre

Plus en détail

PREANALYTIQUE LE SEDIMENT URINAIRE AU LABORATOIRE. Bandelette suite BANDELETTE URINAIRE SEDIMENT URINAIRE MICROSCOPIE

PREANALYTIQUE LE SEDIMENT URINAIRE AU LABORATOIRE. Bandelette suite BANDELETTE URINAIRE SEDIMENT URINAIRE MICROSCOPIE PREANALYTIQUE LE SEDIMENT URINAIRE AU LABORATOIRE Jeudi 11 octobre 2007 Philippe Godon, ICHV Martigny Pas de nettoyage avec une sol. antiseptique 2ième miction des urines du matin Milieu du jet Analyser

Plus en détail

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides.

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le sang Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le constituant liquide du sang (environ 55% de la composition

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano Insuffisance rénale aigue Dr. L.Albano Insuffisance rénale aiguë (IRA) Définitions Physiopathologie: IRA obstructive IRA fonctionnelle IRA organique Clinique Complications Diagnostic Principes de traitement

Plus en détail

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy DEFINITION INSUFISANCE RENALE : Diminution progressive rapide du pouvoir de filtration des reins

Plus en détail

Les Entrailles. 1) La Vésicule Biliaire a une fonction de régulateur et est maître de la décision

Les Entrailles. 1) La Vésicule Biliaire a une fonction de régulateur et est maître de la décision Les ENTRAILLES I 1) La Vésicule Biliaire a une fonction de régulateur et est maître de la décision Elle est vouée à la cause de l équité et de la loyauté. Tous les organes et entrailles sont sous la dépendance

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009 NAUSÉES ET VOMISSEMENTS

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009 NAUSÉES ET VOMISSEMENTS Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 NAUSÉES ET VOMISSEMENTS NAUSÉES ET VOMISSEMENTS Ce qu il faut savoir Les nausées correspondent à une sensation de malaise ou

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail