CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre"

Transcription

1 CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

2 Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement Durable - sensibilité croissante de la population - des collectivités très engagées Logement - une demande qui reste forte face à une chute de plus de 15 % des autorisations de construire - une activité maintenue grâce aux incitations financières (PTZ+, Scellier..) mais cela pourrait s arrêter => La certification: un outil d évaluation au service des acteurs économiques des collectivités et du particulier. 2

3 Les différentes certifications du Groupe QUALITEL Certification Qualitel (qualité, confort et maîtrise des charges) LOGEMENT NEUF Certification Habitat & Environnement (qualité environnementale) Certifications NF Logement et NF Maison Individuelle (qualité et services) et déclinaisons Démarche HQE Patrimoine Habitat (qualité patrimoniale) LOGEMENT EXISTANT Patrimoine Habitat & Environnement (environnement et patrimoine) Patrimoine Copropriété 3

4 Des demandes de certifications de plus en plus nombreuses logements en demande Plus de 65% de taux de pénétration pour CERQUAL (collectif et individuel groupé neuf) avec logements 4

5 Des collectivités toujours très présentes Une soixantaine de conventions sur l ensemble du territoire 06/10/2011 5

6 En route vers la garantie de performance Lancements de 2 nouveaux millésimes de certification : - PH/PH&E en juillet Qualitel/H&E en janvier 2012 (seront traités après la pause) Mise à jour des référentiels Qualitel/ H&E Oct ( ANRU) Début des travaux relatifs à la certification de l exploitation des bâtiments résidentiels QUALITEL, membre fondateur de France GBC, maillon français du réseau international World Green Building Council CERQUAL et CEQUAMI expérimentent le calcul des indicateurs environnementaux et sanitaires avec l association HQE et SB Alliance 6

7 Comment vit-on dans un logement certifié? Enquête CSA réalisée auprès de 603 occupants de logements certifiés entre 1990 et 2007 Logements individuels certifiés Logements collectifs certifiés 95% de satisfaction par rapport à la qualité de leur logement Un bon confort thermique 40% Un bon confort acoustique 23% En logement collectif, le confort acoustique est une caractéristique jugée plus importante que le confort thermique (23% contre 22%) Une bonne luminosité Un bon confort acoustique Un air de qualité, peu d'humidité et une bonne ventilation de l'air 23% 13% 11% Un bon confort thermique Un accès bien sécurisé Une bonne luminosité Un air de qualité, peu d'humidité et une bonne ventilation de l'air 8% 22% 19% 16% 79% des personnes interrogées Estiment qu un logement certifié est Des équipements sanitaires de qualité de meilleure qualité qu un logement non certifié Ne sait pas, refus 9% 6% Des équipements sanitaires de qualité Des espaces communs de qualité Ne sait pas, refus 6% 0% 4% 7

8 De la conception au «bien vivre dans son logement» en ligne depuis le 15 juin Un guide pratique dédié aux propriétaires. L objectif : Répondre à toutes les questions sur la qualité de leur logement actuel ou futur

9 Comment vit-on dans un logement BBC? Mise en place de l observatoire «vivre dans un logement BBC» Une dizaine d opérations (une trentaine de logements observés) certifiées BBC Effinergie sur l ensemble du territoire Mesure des consommations d énergie et de la qualité de l air intérieur Observation des comportements par une équipe de sociologues 06/10/2011 Conférence de presse QUALITEL 9

10 Communication Campagne Automne Affichages :de semaine 37 à 41 Affiches de différents formats ( 12m² / 8m² / 2m²) situées en extérieur. Paris Rennes, Lyon, Toulouse, Strasbourg Presse locale

11 : 2 spots radios au format de 30 + interview d Antoine Desbarrières dans Les conseils d Amélie (chronique diffusée sur RTL) Communication Campagne Automne Radio : semaine 40 /41 2 spots radios au format de 30 + interview d Antoine Desbarrières dans Les conseils d Amélie (chronique diffusée sur RTL) sur Web : pavé web sur se loger.com / Vague 1 : semaines 40/41/42 Vague 2 : semaines 45/46/47

12 Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Bretagne

13 La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications

14 La demande de labels en France Demande de labels en IDF à partir du nombre d'opérations H&E et Qualitel 6% 2% 35% 55% BBC Effinergie THPE Enr THPE HPE Niveau réglementaire La présence du BBC Effinergie est prépondérante en France avec plus de 57% des labels recherchés (hors NR) parmi les demandes de certification % Au total : opérations Au total : logements

15 La demande de labels en Bretagne Demande de labels en Bretagne à partir du nombre d'opérations H&E et Qualitel Le BBC Effinergie est demandé en Bretagne environ dans les mêmes proportion qu en moyenne en France 38% 6% 2% 54% BBC Effinergie THPE HPE Niveau réglementaire 144 opérations, 3842 logements certifiés 27 logements par opération (en moyenne)

16 Les labels obtenus en 2010 dans le cadre des certifications

17 L obtention des labels en France Obtention de labels en France à partir du nombre d'opérations H&E et Qualitel 6% 18% 1% 42% 33% BBC Effinergie THPE Enr THPE HPE Niveau réglementaire Au total : opérations Au total : logements Le label obtenu en plus grande proportion, pour les opérations certifiées en 2010, est le THPE. En deuxième position, vient le HPE et le niveau réglementaire. Le BBC Effinergie n est attribué que dans 7% des opérations labellisées en Le label BBC Effinergie tend à se développer.

18 L obtention des labels en Bretagne Obtentions de labels en Bretagne à partir du nombre d'opérations H&E et Qualitel Le label THPE est nettement moins répandu en Bretagne qu en moyenne en France. Le BBC Effinergie n est pas encore bien implanté. Il y a 32% d opérations non labellisées. 5% 32% 29% 34% BBC Effinergie THPE HPE Niveau réglementaire 105 opérations, logements certifiés 26 logements par opération (en moyenne)

19 Quelques pratiques constructives en 2010 dans le cadre de

20 Les notes obtenues par rubrique Répartition des opérations certifiées en 2010 selon la note obtenue par rubrique 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Acoustique intérieure Aération / Ventilation Choix des matériaux Durabilité de l'enveloppe Economie d'eau Information des habitants et du gestionnaire Maîtrise des consommations électriques Plomberie Sanitaire Thermique d'été Thermique d'hiver Note 3 Note 4 Note 5 Exigences difficiles à atteindre pour l Acoustique. Rubriques Durabilité de l Enveloppe et Thermique Hiver permettent à certaines opérations d aller au-delà des exigences minimales.

21 Type de chauffage Répartition des opérations certifiées en 2010 selon le type d'énergie utilisée 100% 80% 60% 40% 20% 0% Logement collectif Logement individuel Total Electricité Electricité et énergie renouvelable Electricité et Gaz Gaz Gaz et énergie renouvelable Réseau chaleur Autre Energie renouvelable seule 57,5% des logements utilisent le gaz comme énergie. L électricité est utilisée comme énergie de chauffage dans 25,4% des logements certifiés. L utilisation des énergies renouvelables reste encore marginale pour le chauffage (1,5% des logements certifiés).

22 Eau Chaude Sanitaire (ECS) Type d'énergie utilisée pour l'ecs, calculé à partir du nombre de logements 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Electricité Energie renouvelable Gaz Réseau de chaleur Autre Contrairement au chauffage, l utilisation d énergie renouvelable pour la production d ECS est assez répandue. L utilisation d énergie renouvelable concerne 22% des logements en 2010, stable depuis Cette proportion devrait augmenter dans les prochaines années, avec la généralisation des opérations BBC Effinergie.

23 Isolation Isolation du bâti des opérations en phase provisoire de certification 7% 3% 24% 66% Isolation répartie (monomur ou béton cellulaire) Isolation thermique intérieure Isolation thermique extérieure Isolation intégrée à une ossature bois L isolation intérieure reste prédominante, bien que les ponts thermiques ne soient pas traités. L arrivée de rupteurs de ponts thermiques permet néanmoins à ce type d isolation de réduire les pertes linéaires. L isolation extérieure représente ¼ des opérations, tendance qui se confirmera avec l arrivé du BBC Effinergie.

24 Type de ventilation Type de ventilation des opérations certifiées 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% VMC autoréglable VMC gaz autoréglable VMC hygroréglable A VMC hygroréglable B VMC gaz hygroréglable Double flux La VMC hygroréglable B, de qualité supérieure à l hygroréglable A, est la plus utilisée avec près de 70% de part de marché. La VMC double flux, plus performante d un point de vue confort, mais aussi en terme d économie d énergie, peine à se faire une place avec 1,8% des logements en 2010

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications La demande de labels en France

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 27 Novembre Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011 OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications NF Logement et NF Logement Démarche HQE en 2011 SOMMAIRE 1. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 4. 5. Introduction p.3 L activité de certification en 2011

Plus en détail

Qualitel - Millésime Les principales évolutions

Qualitel - Millésime Les principales évolutions Qualitel - Millésime 2008 Les principales évolutions Le millésime 2008 intègrent les mises à jours de : septembre 2006 et juillet 2007 relatives à l application de la RT. janvier 2007 intégrant la réglementation

Plus en détail

OBSERVATOIRE. L activité des certifications

OBSERVATOIRE. L activité des certifications OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications Qualitel et Habitat & Environnement en 01 SOMMAIRE 1...1......4..5..6..7...1......4. 4. 5. Introduction p. La demande de certification p.4 Historique

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés La réglementation thermique 2012 est entrée en vigueur pour immeubles neufs dont

Plus en détail

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment

Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla 10/02/2012 12:46 Bâtiment Page 1/5 ACTUALITE Maisons BBC : des techniques éprouvées eiie Duffaure-Galla" 10/02/2012 12:46 Bâtiment Hla Qmb E3 H2a H H2b H3 Consommation conventionnelle d'énergie primaire moyenne par zone climatique

Plus en détail

L efficacité énergétique des résidences principales

L efficacité énergétique des résidences principales L efficacité énergétique des résidences principales Etude de la région Midi-Pyrénées Document de synthèse 1 Julien LAVAUD MASTER II GSE-VRT OREMIP 2007 L étude sur l efficacité énergétique des résidences

Plus en détail

CERQUAL. Point d actualité. Aix en Provence 10 Juin 2010

CERQUAL. Point d actualité. Aix en Provence 10 Juin 2010 CERQUAL Point d actualité Aix en Provence 10 Juin 2010 Un contexte en pleine évolution Crise économique - des acteurs économiques lourdement endettés Développement Durable - sensibilité croissante de la

Plus en détail

SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT

SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT Labels et Certifications en France Intervenant : Arnaud GAUTHIER AJir Environnement : 27 rue Saint Vincent 54 700 NORROY LES PONT A MOUSSON Tél

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

Classe 4. H&E - Millésime septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual

Classe 4. H&E - Millésime septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual Classe 4 H&E - Millésime 2008 18 septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual Habitat & Environnement : les domaines d application Rappel des thèmes H&E 2 thèmes d organisation et de conception

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

LES CERTIFICATIONS. Xavier DANIEL - Directeur Délégué. Baptiste PAIN Responsable Copropriété

LES CERTIFICATIONS. Xavier DANIEL - Directeur Délégué. Baptiste PAIN Responsable Copropriété LES CERTIFICATIONS Xavier DANIEL - Directeur Délégué Baptiste PAIN Responsable Copropriété La certification : Qu est-ce que c est? Constitue une certification de produit l'activité par laquelle un organisme,

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S Le mot de l architecte Pour ce qui est de l avenir, il ne s agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de St Exupéry Les créations urbaines d aujourd hui sont le patrimoine de demain.

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Habitat & Environnement : quels objectifs? Se doter d un outil d évaluation et de mesure

Plus en détail

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95)

Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) Thibault GIMOND Ingénieur FFB IDF (78-91-95) RT 2012 : Outil majeur de l application du Grenelle pour le secteur du Bâtiment But : Limiter les consommations énergétique des bâtiments neuf. La RT 2012 impose

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois)

La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) La réglementation 2020 enfoncera le clou du stockage de Carbone Jean-Marc Pauget, CNDB (Comité National Développement Bois) Horizon 2020: le BEPOS. Quid de l énergie grise Bois et autres matériaux Réhabiliter

Plus en détail

Référentiel «Haute Performance Energétique»

Référentiel «Haute Performance Energétique» 1 Référentiel «Haute Performance Energétique» (HPE 2005, HPE EnR 2005, THPE 2005, THPE EnR 2005, BBC Effinergie) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

Prés entation d E njeux et référentiel. Mars 2007

Prés entation d E njeux et référentiel. Mars 2007 Prés entation d E njeux et référentiel Mars 2007 Un double enjeu environnemental et énergétique Bouleversements climatiques // émissions de gaz à effet de serre Épuisement et coût des ressources pétrolières

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

milliards milliards milliard

milliards milliards milliard 2050 9 milliards 2000 6 milliards 1800 1 milliard Des solutions pour la planète Une O.N.G. sous statut associatif depuis 25 ans 23 personnes Notre mission Introduire le changement pour préserver les ressources

Plus en détail

POUR UNE QUALITÉ DURABLE

POUR UNE QUALITÉ DURABLE POUR UNE QUALITÉ DURABLE Association créé en 1974 dotée d une mission d intérêt général : «Promotion et la valorisation de la qualité du logement» L INFORMATION QUALITEL est membre de : LA CERTIFICATION

Plus en détail

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies!

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Kendall PALAISEAU À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Le centre-ville Palaiseau, une ville dynamique tournée vers l avenir et la nature! Palaiseau offre tous les avantages de la région

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION Défis «Bâtiment & Santé» 2012 L association QUALITEL Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable

Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT. Un engagement durable Pour un habitat durable et solidaire GRANDLYON HABITAT Un engagement durable Sommaire Des expérimentations Re-Start Une volonté Des objectifs Des moyens Une méthode Des opérations de construction Des interventions

Plus en détail

Les aides financières. équipement

Les aides financières. équipement Les aides financières équipement Modification à venir Le début d année 2011 augure des modifications dans les aides financières. Parution prochaine de la loi de finance. Les aides dans le neuf Nouveau

Plus en détail

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION

500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES. «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION AIDE RÉGIONALE 500 LOGEMENTS «BÂTIMENT BASSE CONSOMMATION» EN POITOU-CHARENTES «Logements BBC» DEMANDE DE SUBVENTION 8 Pièces à retourner à : FREE Poitou-Charentes 15 rue de l'ancienne Comédie BP 575 86021

Plus en détail

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible!

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Maison TENDANCE 2020 28, rue des Papillons - 85300 CHALLANS (accès par le bd Schweitzer) maison La maison Tendance 2020, c

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable.

7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable. DÉVELOPPEMENT DURABLE en Lorraine www.logiest.fr 7 projets et actions d actualité engagés par LogiEst en Lorraine en faveur du développement durable. 67 logements livrés cet été sur le 1 er éco-quartier

Plus en détail

INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I

INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I INTRODUCTION à la TECHNOLOGIE du BATIMENT TOME I 29/12/2010 BATIMENT ET ENVIRONNEMENT version2 SOMMAIRE I- Contexte et enjeux II- Réglementation thermique III- Labels énergétiques IV- Certifications environnementales

Plus en détail

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013 Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE PASSIF, RÈGLEMENTATION THERMIQUE, BEPOS : COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE GUILLAUME MENET PASSIPHILE PAUL LIRET - DIAGOBAT Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable 13

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Logement social et Développement Durable

Logement social et Développement Durable Logement social et Développement Durable CRC 3 juin 2008 Données de contexte 122 000 logements (dont 105 000 logements familiaux) 43 organismes du logement social (dont 17 en Haute-Garonne) Haute-Garonne

Plus en détail

Habitat & Environnement. Référentiel Millésime 2008

Habitat & Environnement. Référentiel Millésime 2008 Référentiel Millésime 2008 Edition 1 ER JANVIER 2008 Le présent document se définit comme le référentiel de la certification, marque collective de certification propriété de l Association QUALITEL 136

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés,

Colloque Bâtiments BBC neufs ou rénovés, Colloque "Bâtiments BBC neufs ou rénovés, LES CONDITIONS DU DÉPLOIEMENT DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE, LES PREMIERS ENSEIGNEMENTS DES CAMPAGNES DE MESURES REHABILITATION THERMIQUE DE 8 LOGEMENTS 288 RUE

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai

Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Réunion Thématique Régionale CRDP Montpellier-31 Mai Du BBC à la RT Quels impacts sur la construction des logements et quels coûts de fonctionnement? Didier CACHARD d.cachard@enrconcept.fr SOMMAIRE RT

Plus en détail

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie»

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie» Référentiels et certification Laurent Chanussot : Rhônalpénergie Environnement Rhônalpénergie-Environnement : RAEE Agence régionale de l énergie et de l environnement Domaines d intervention Utilisation

Plus en détail

Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets

Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets 25 novembre 2010 Observatoire BBC Indicateurs page 1/18 1 Echantillonnage: Habitation Logement Individuel Habitation Logement collectif

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

Les nouveaux labels effinergie

Les nouveaux labels effinergie Maison La Bocaine Première maison Bepos-effinergie 2013 Les nouveaux labels effinergie QUALIBAT - 5ème réunion des opérateurs de mesures autorisés - 10/03/2017 Labels effinergie Contexte Labels BBC effinergie

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN :

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 3 1. Les

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage FORUM 22 Intervenants : Béatrice COUTURIER, Chargée de

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39)

Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39) Rencontres ENERGIVIE Jeudi Rénovation de 6 logements BBC Effinergie à Morez dans le Jura (39) SOMMAIRE Contexte du projet Le bâtiment (avant) Le projet de rénovation BBC-Effinergie Étanchéité à l air /

Plus en détail

LE LABEL HQE EXPLOITATION. Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS

LE LABEL HQE EXPLOITATION. Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS 1 LE LABEL HQE EXPLOITATION Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS LE LABEL HQE EXPLOITATION I- Présentation du Label HQE II- Le label HQE Exploitation III- Exemples de mise en place du label HQE Exploitation

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

De la conception à l usage des maisons BBC effinergie par Céquami en 2011

De la conception à l usage des maisons BBC effinergie par Céquami en 2011 De la conception à l usage des maisons BBC effinergie par Céquami en 2011 La conception : chiffres & analyses Données portant exclusivement sur les demandes de labels BBC effinergie traitées par Céquami.

Plus en détail

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits.

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits. Le mot du Commissaire Un pari réussi! Des échanges à prolonger... Cette deuxième édition du Salon Planet Energy a réussi son pari : démontrer que, dans un climat de crise, un salon centré sur les économies

Plus en détail

Le BLOC Béton et la MAISON BBC

Le BLOC Béton et la MAISON BBC Le BLOC Béton et la MAISON BBC Bureau d Etude Thermique Calculs réglementaires BBC Tests d étanchéité à l air Effinergie Calculs thermiques réglementaires Tests d étanchéité à l air (BBC ) Le BLOC Béton

Plus en détail

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales

15 logements sociaux «de type passifs» à. la Sarthe. 'nium, Bureau d Etudes Environnementales GERA architectes www.gera-architectes.com GERA'nium 'nium, Bureau d Etudes Environnementales www.geranium-environnement.com 15 logements sociaux «de type passifs» à Montfort le Gesnois, dans la Sarthe

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 // CONSORTIUM MOBILISÉ Phénix Evolution : filiale de GEOXIA Travaux de rénovation et d embellissement Renforcement des

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

Depuis 1974, grâce aux certifications de QUALITEL, les particuliers peuvent identifier les logements proposés par les promoteurs et les constructeurs

Depuis 1974, grâce aux certifications de QUALITEL, les particuliers peuvent identifier les logements proposés par les promoteurs et les constructeurs Enquête de satisfaction auprès des occupants de logements certifiés Depuis 1974, grâce aux certifications de QUALITEL, les particuliers peuvent identifier les logements proposés par les promoteurs et les

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF TIMOTHÉE MARAIS GÉONOMIA Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF Jeudi

Plus en détail

ECO PRET 0% en toute confiance

ECO PRET 0% en toute confiance ECO PRET 0% L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet,grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie

Plus en détail

NF habitat & nf habitat hqetm SYNTHÈSE RÉFÉRENTIEL. exploitation. Applicatif - NF V1 Applicable à partir du 15/09/2015

NF habitat & nf habitat hqetm SYNTHÈSE RÉFÉRENTIEL. exploitation. Applicatif - NF V1 Applicable à partir du 15/09/2015 NF habitat & nf habitat hqetm SYNTHÈSE RÉFÉRENTIEL Certification exploitation Applicatif - NF 500-16 - V1 Applicable à partir du 15/09/2015 introduction Le contexte démographique de la France et la confrontation

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez

Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez Marché de maîtrise d œuvre pour la la rénovation énergétique et la réorganisation de l accueil de la Maison du Parc Livradois-Forez MARCHE DE MAÎTRISE D ŒUVRE «PROCEDURE ADAPTEE» (ARTICLE 28 DU CODE DES

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur

La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur La Réglementation Thermique 2012 entre en vigueur Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement a prévu la mise en oeuvre d un programme de réduction des consommations

Plus en détail

# N 1 20 novembre 2014 / Riom

# N 1 20 novembre 2014 / Riom Laurent GAUVIN CRR Architecture A l initiative de : Organisée par : # N 1 20 novembre 2014 / Riom REQUALIFICATION DES FAÇADES, ISOLATION DES IMMEUBLES ET AMÉLIORATION DES PERFORMANCES THERMIQUES DE 515

Plus en détail

Classe 4 18 septembre 2008. Certification Qualitel - Millésime 2008. Jean François Redt - Emmanuel Peillex

Classe 4 18 septembre 2008. Certification Qualitel - Millésime 2008. Jean François Redt - Emmanuel Peillex Classe 4 18 septembre 2008 Certification Qualitel - Millésime 2008 Jean François Redt - Emmanuel Peillex Les marques de qualité Certification Qualitel (qualité, confort et maîtrise des charges) NEUF Certification

Plus en détail

Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC

Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC Retours d expériences sur projets et appels à projets BBC Antoine DESBARRIERES Président de CERQUAL 22 mai 2008 Qui sommes nous? L Association QUALITEL QUALITEL, Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional Pour répondre aux besoins du marché et aux nouvelles normes réglementaires

Plus en détail

AVIGNON Vert Lumière. Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts

AVIGNON Vert Lumière. Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts AVIGNON Vert Lumière Vivre l authenticité d Avignon, à 800 mètres des remparts * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur

Plus en détail

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone MINISTERE MINISTERE DE DE L ENVIRONNEMENT, L ENVIRONNEMENT, DE DE L ENERGIE L ENERGIE ET ET DE DE LA

Plus en détail

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT

LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT 30 mai 2008 - Lille Réseau RAFHAEL LES PROJETS DE LOI DU GRENELLE DE L ENVIRONNEMENT GRENELLE de l ENVIRONNEMENT groupes de travail tables rondes finales discours de clôture 33 comités opérationnels 2

Plus en détail

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E +

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + TBC Innovations Robin Cartier, Stagiaire Génie Civil et Construction Durable Bérenger Favre, Responsable étude et projet de

Plus en détail

Référentiels Qualitel Habitat &Environnement. Millésime 2012 Mise à jour Octobre 2011

Référentiels Qualitel Habitat &Environnement. Millésime 2012 Mise à jour Octobre 2011 Référentiels Qualitel Habitat &Environnement Millésime 2012 Mise à jour Octobre 2011 Millésime 2012 Etat des lieux Référentiels complexes et denses (400 pages). Non adaptés aux différents types de lecteurs

Plus en détail

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Jean-Christophe VISIER, directeur Energie Santé Environnement, CSTB 26 juin 2009Date Energie Santé Environnement PAGE 1

Plus en détail

Adaptation des critères techniques des référentiels NF logement et NF Logement démarche HQE aux logements étudiants V 8.0

Adaptation des critères techniques des référentiels NF logement et NF Logement démarche HQE aux logements étudiants V 8.0 Adaptation des critères techniques des référentiels NF Logement et NF Logement démarche HQE pour les résidences étudiantes et foyers jeunes travailleurs Document applicable pour opération déclarée à CERQUAL

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail