Trois événements dans l Oise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trois événements dans l Oise"

Transcription

1 Trois événements dans l Oise Des visites d entreprises Les JPO du CFA Un colloque sur l accessibilité

2

3 ous sommes des établissements publics, créés par l État, qui s appuient sur la légitimité démocratique. Nous connaissons mieux que quiconque les entreprises artisanales et leurs besoins. Nous leur apportons des services toujours adaptés et efficaces, et ce malgré des surcoûts notamment dus à une réforme importante et chronophage. Pourtant, fidèles à nos engagements, nous n avons pas augmenté la pression fiscale qui pèse sur nos entreprises, volonté d autant plus renforcée par le contexte économique actuel. Je ne vous cacherai pas que nous avons eu des débats lourds le mois dernier, lors de l Assemblée Générale de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Picardie. En effet, vous n êtes pas sans ignorer, que le montant de la Taxe pour Frais de Chambre de Métiers est dorénavant fixé au niveau de la Chambre Régionale. Mais nous avions une ligne de conduite et nous n avons pas voulu en démordre. Ainsi, malgré de fortes pressions, nous avons réussi à préserver un taux de droit additionnel pour 2012, analogue à celui de 2011, soit 65 % du produit du droit fixe, soit le plus bas de France. Pour mémoire, celui-ci peut varier de 60 à 90 %, et si nous pouvons le garder aussi bas, c est que la CMA 60 au moment où la conjoncture était plus favorable, a su se préparer à faire face à des échéances plus difficiles. Nous avons été élus pour préserver les intérêts des artisans de l Oise, et vous pouvez compter sur moi pour mettre toute mon énergie à ce qu il en soit ainsi; aujourd hui mais aussi à l avenir. J en profite d ailleurs pour vous souhaiter au nom des élus et du personnel de la Chambre de Métiers et de l Artisanat, une bonne et heureuse année 2012, ainsi qu à tous ceux qui vous sont chers. Artisanalement vôtre TEMA presse

4 ans le cadre de ses actions en faveur de la jeunesse, le Conseil général a décidé, en 2007, la création du concours «Jeunes Talents de l Oise», qui a pour objet de promouvoir, valoriser et faciliter l esprit d initiative des jeunes Isariens. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 30 ans résidant dans l Oise et ayant créé ou repris une entreprise ou une association dans le département. Ces dernières doivent avoir entre un et cinq ans d existence. Pour cette quatrième édition, deux catégories étaient définies : La catégorie «Création d entreprise», qui récompense trois entreprises innovantes en matière de développement durable, de nouvelles technologies et de services à la personne. La catégorie «Reprise d entreprise» prime quant à elle une reprise d entreprise ou de commerce. Cette année, trois artisans se sont illustrés : Thomas Breton a reçu le premier prix de la catégorie création pour le lancement de son entreprise de motoriste systémique juste devant Philippe Poittevin, plombier chauffagiste. Sébastien Leroy, grâce à qui la société Leroy a poursuivi son activité, s est, pour sa part, vu décerner le premier prix de la reprise d entreprise. Plus de trente participants avaient déposé un dossier! Lumière sur des jeunes talents de l Oise

5

6 el était l intitulé d une réunion d échanges organisée jeudi 17 novembre dernier par la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Oise et la Banque de France en partenariat avec la Banque Populaire, le Crédit Agricole, la Siagi et Oséo. Celleci a permis de mettre face à face les artisans et les dirigeants d organismes bancaires afin d enrayer le dialogue de sourds qui prévaut encore trop souvent dans les relations entre deux mondes certes différents, mais pourtant dans la nécessité de s entendre. Pour que deux partenaires qui ne parlent pas le même langage aient des chances de se comprendre, il importe qu ils dialoguent et acquièrent la connaissance du fonctionnement de l autre. En cela, cette réunion d échanges était prometteuse et la qualité des intervenants, tous hommes et femmes de terrain nantis d une solide expérience, augurait d échanges fructueux, étayés de quelques exemples concrets. Attentifs et intéressés par les exposés, les 129 artisans présents ont profité de l occasion pour s exprimer, donner leur point de vue, voire relater une expérience personnelle. Cette soirée fut enrichissante pour tous les participants, les intervenants ayant parfaitement expliqué les mécanismes de leur fonctionnement.

7 a Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Oise a participé à la «Semaine du Goût» en organisant et en soutenant plusieurs événements sur le département de l Oise. Dimanche 9 octobre dernier a eu lieu le 7 e Marché fermier organisé par le comité des fêtes et la municipalité d Agnetz. Une vingtaine d exposants y ont fait déguster leurs produits. Animations pour les enfants, baptêmes de tracteurs et exposition de tracteurs anciens étaient au rendez-vous. À Beauvais, le samedi 22 octobre, sur la place Jeanne Hachette, les bouchers et bouchers charcutiers de l Oise ont tenu un stand de dégustation sur le marché du goût. Choucroute géante, bœuf grillé étaient à y découvrir. La CMA Oise a organisé à l hôpital général de Clermont, pôle gériatrie, le lundi 24 octobre, une «Leçon de Goût». Ce sont près de 70 personnes âgées qui ont tenté de retrouver à l aveugle le nom de certains produits à partir du goût. À l aide de tests, d explications et de dégustations, ils ont redécouvert le sucré, le salé, l acide et l amer. n Forum des Métiers s est tenu au sein du Centre de Formation d Apprentis de Compiègne le 17 octobre dernier. L objectif de ce forum était d informer aussi bien les scolaires que les adultes sur les métiers, les parcours professionnels et l accès aux formations Au cours de cette journée, 200 jeunes de 8 établissements différents ont été reçus.

8 e Président Legendre a, au préalable, invité les personnes présentes, en compagnie de Jean-François Mancel, Député de l Oise, à une visite guidée de l Institut des Métiers de l Artisanat maintenant opérationnel. Avant les incontournables rapports de commissions (finances, formation, économique), le Président a souhaité apporter quelques informations sur l artisanat et le contexte économique actuel avec notamment : Les objectifs fixés par l État en termes de formation des jeunes par la voie de l apprentissage. La place légitime des Chambres de Métiers et de l Artisanat dans le contexte de la Révision Générale des Politiques Publiques. Le montant de la taxe pour frais de Chambre de Métiers, dorénavant fixé au niveau de la Chambre Régionale de Picardie. «Nous avons réussi à préserver un taux de droit additionnel pour 2012, analogue à celui de 2011, soit 65 % du produit du droit fixe, soit le plus bas de France», a-t-il annoncé. Les élections d un trésorier adjoint et d un cinquième secrétaire adjoint au bureau de la CMA Oise ont également eu lieu. Président : Zéphyrin Legendre - Plomberie sanitaire chauffage climatisation à Fitz-James 1er Vice-Président : Philippe Frasier - Installation de tous systèmes d alarmes à Verberie 2 e Vice-Président : Gérard Desjardins - Boucherie Charcuterie au Plessis Belleville 3 e Vice-Président : Denis Debraine - Charpentier à Bresles Trésorier : Serge Lestrade - Chauffagiste à Villers-Saint-Paul Trésorier Adjoint : Stéphane Coffin - Réparation de matériel électrique, bobinage de moteurs à Beauvais Secrétaire : Yanick Garet - Imprimerie à Breteuil 1 er Secrétaire Adjoint : Brigitte Grenu - Coiffure mixte à Wavignies 2 e Secrétaire Adjoint : Christian Fourny - Pâtisserie à Beauvais 3 e Secrétaire Adjoint : Louis François - Couverture zinguerie Plomberie à Cuts 4 e Secrétaire Adjoint : Cyrille Kerdraon - Informatique à Beauvais 5 e Secrétaire Adjoint : Patrick Durussel - Conception, fabrication et montage de machines industrielles à Compiègne

9 a CMA de l Oise était t présente sur les Salons du Mariage de Chantilly les 7, 8 et 9 octobre et celui de l Elispace de Beauvais les 5 et 6 novembre, à travers six artisans! Les métiers de la mode, la beauté, la décoration sont forcément concernés par un Salon du mariage! Aussi, les élus du Bureau de la CMA ont souhaité offrir à de jeunes entreprises (moins de trois ans d activité) de tester l efficacité d un salon. Votre CMA a donc loué des espaces et a eu le plaisir d y accueillir : Salon du mariage de Chantilly : d événements. tion florale à Agnetz. Salon du mariage de Beauvais : ML Delagrange», créations couture à Angicourt. tisme à Goincourt. bijoux fantaisie à La Neuville-en-Hez. Vous êtes intéressés pour participer à un salon? N hésitez pas à nous contacter! a Sélection Régionale du Meilleur Apprenti Boulanger de France a eu lieu lundi 3 octobre dernier à l Institut des Métiers de l Artisanat de Beauvais. Six jeunes étaient en compétition. Simon Godet (80) et Romain Levent (02) se sont qualifiés pour la finale nationale du 31 e Concours des Meilleurs Jeunes Boulangers de France.

10 ctualités Hausse de la TVA Un tollé dans l Artisanat Après avoir posé la question du taux intermédiaire de la TVA à la fin du mois d octobre, le gouvernement a annoncé début novembre le relèvement de la TVA réduite à 7%. Les réactions du secteur de l artisanat ont été immédiates. Au départ suggéré par des articles de presse, le projet du gouvernement de hausse de la TVA réduite a immédiatement fait réagir le secteur du bâtiment. Pour Patrick Liébus, président de la Capeb, «le maintien de la TVA à 5,5 % est un élément essentiel à la croissance intérieure. Il est grand temps que nos élus comprennent que la TVA à taux réduit n est et ne peut être considérée comme une niche fiscale. Deux raisons à cela : elle bénéficie à tous les Français et concerne tous les travaux de rénovation.» Le 7 novembre, alors que la mesure a été officiellement confirmée, il évoque «un coup de massue» pour le bâtiment : «le gouvernement a décidé d anticiper un net ralentissement de la croissance et de compenser cette dernière par une recherche de 8 milliards d euros. Avec l augmentation de la TVA dans le bâtiment, il fait plus et pire : il provoque lui-même un ralentissement de l économie et se tire ainsi une balle dans le pied. Conséquence : contrairement à ce qu affirme le premier ministre, il affaiblit l un des secteurs les plus contributeurs à la croissance». Du côté de l UPA, on ne décolère pas et on dénonce «une décision injuste et contreproductive». L organisation estime que «la priorité devait aller à la réduction des dépenses publiques plutôt qu à l augmentation des ressources de l État et ( ) que l effort de redressement des comptes publics devrait concerner l ensemble des secteurs économiques». Elle rappelle d ailleurs les propos du premier ministre lors du congrès national le 20 octobre dernier : «certains qui proposent de remettre en cause le taux réduit dont bénéficient les secteurs du bâtiment et de la restauration commettent un contre-sens économique. + Info Revue de presse : Les titres du 7 novembre dernier Nouveau plan de rigueur : le BTP boit la tasse. TVA restauration : la révision d un engagement présidentiel. TVA : la note va être plus salée au fast-food, au bistrot ou au palace. TVA à 7% dans le bâtiment : les professionnels protestent. Impôts : les surprises du plan Fillon. Nous ne prendrons pas cette décision parce que nous savons les conséquences que cela aurait sur l emploi». Seule la FFB «comprend la nécessité d une telle mesure» et se félicite «que la hausse préserve un réel différentiel entre taux réduit et taux normal, seul gage d une véritable efficacité dans la lutte contre le travail au noir». Elle note cependant que «la mesure accentuera la concurrence inacceptable des auto-entrepreneurs» et déplore «les atteintes renouvelées aux niches fiscales immobilières». LAURENT VICENZOTTI 10 Le monde des artisans janvier-février 2012

11 NOUS LES PROS ON VEUT UN ASSUREUR QUI S ENGAGE Les engagements de MAAF PRO n Vous apporter l expertise d un conseiller pro n Vous faire gagner du temps n Récompenser votre fidélité n Vous simplifier la vie n Vous écouter pour nous améliorer Contactez votre Conseiller MAAF PRO au du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 9h à 12h (appel non surtaxé + coût selon opérateur) Pour en savoir plus Connectez vous sur MAAF AU SERVICE DES PROS MAAF ASSURANCES SA - RCS NIORT /11 - Crédits photos : Getty Images - Marc Romanelli, Serge Krouglikoff, Caroline Schiff, John Burke - Création :

12 Avance Remboursable à L Artisanat (ARA) intervient dans le cadre d un programme de développement global de l entreprise. En création reprise, l ARA finance en complément d un prêt bancaire les investissements productifs (achat ou reprise de bien d équipement, matériel, machine, véhicule utilitaire, etc.). Après la phase de création reprise, les investissements matériels productifs ou de mise en conformité qui participent au développement de l entreprise sont éligibles, sans obligation de prêt bancaire. Ces investissements doivent être amortissables. Il faut un minimum d investissements de HT. L avance remboursable est calculée à hauteur de 30 % maximum du matériel retenu. Le prêt à taux zéro est plafonné à L artisan devra justifier d une qualification professionnelle attestée par des diplômes ou par des références professionnelles. La situation financière de l entreprise doit être saine. Pour pouvoir bénéficier de l ARA, le dossier financier doit passer en comité d attribution régional sur devis, avant la réalisation des investissements. Vous avez un projet, un investissement? Votre CMA est à votre service

13 rtisans, artisans-commerçants, en cette période de fin d année, vous avez un double défi à relever : réussir les fêtes, bien sûr, mais aussi, et surtout, penser à renouveler votre offre commerciale pour être toujours plus attractifs! En effet, pour séduire la clientèle, il est indispensable de faire preuve d imagination, de créativité, d originalité et surtout de performance en employant des techniques nouvelles et sophistiquées. Pour vous permettre de dynamiser au mieux les fêtes de fin d année, votre Chambre de Métiers et de l Artisanat vous a proposé plusieurs formations techniques. Se former, c est se ressourcer, améliorer ses compétences techniques et s adapter aux évolutions de notre environnement : autant d impératifs qui s imposent à vous, chefs d entreprise!

14 Style de vie Nombre d artisans travaillent au quotidien avec leur conjoint. Un modèle ancestral qui perdure mais évolue. C est un atout qui peut s avérer compliqué à gérer au jour le jour. Témoignages de quelques couples qui s épanouissent en travaillant côte à côte. Vie quotidienne Ils travaillent en couple Afin d éviter les conflits et les malentendus, la première chose à mettre au point lorsque l on décide de travailler en couple est la répartition des rôles. «Dans le boulot, nous sommes ensemble mais séparés. Chacun gère ses tâches, il y a deux têtes et quatre bras», explique Aude Cizeron de Paëlla Réception (Bouches-du-Rhône). À la création de l entreprise, en 1994, elle était étudiante et a poursuivi jusqu au doctorat. Ce n est qu en 2006 qu elle a intégré la société : «Depuis mon arrivée, c est plus organisé, notamment par rapport à la paperasse. C est lourd à gérer et ma présence a permis à mon mari d être soulagé de ce poids.» De leur côté, dans leur toute nouvelle boulangerie des Ardennes, David Seizelet et Aurélie Camus ont trouvé leur bonheur, «chacun a son rôle, son espace», explique l artisan de 29 ans. Sa compagne, ancienne conseillère en assurance, s occupe notamment des papiers. «Il faut avoir chacun sa partie, fixer des limites dès le début et s y tenir sinon ça se passe mal» Si le conjoint ne possède pas forcément les connaissances techniques du métier, il apporte autrement sa contribution au développement de l entreprise : «Je gère le côté clientèle avec plaisir, je développe les mailings et relance les commandes», précise Aude Cizeron. Plus forts pour surmonter les difficultés Ainsi la réussite de l entreprise est aussi la réussite du couple : «C est un engagement fort si on veut que ça marche», commente Sophie Boutillier, maître de conférences et directrice du Master Side (Stratégie d innovation et dynamique entrepreneuriale) à l université du Littoral de la côte d Opale. Pour Aude Cizeron, «c est plutôt une force d être en couple. On fait corps pour l entreprise. D être deux, ça fait bouger les choses, L e statut du conjoint-collaborateur contrastwerkstatt «L entente au sein du couple rejaillit sur l affinité professionnelle». La loi prévoit trois statuts pour le conjoint : conjoint-collaborateur, conjoint salarié et conjoint associé. Le statut de conjoint-collaborateur peut être choisi si le conjoint est marié avec le chef d entreprise, exerce une activité régulière dans l entreprise, ne perçoit pas de rémunération et enfin, n a pas la qualité d associé. Le statut de conjoint-salarié peut s appliquer lorsque le conjoint est titulaire d un contrat de travail de droit commun, qu il travaille dans l entreprise et perçoit une rémunération correspondant à sa qualification. Enfin, le conjoint peut choisir le statut de conjointassocié lorsqu il s associe à l entreprise par une participation à la constitution du capital social.il doit être signataire des statuts sociaux qui mentionnent son apport. vous misez plus sur l entreprise.» «L entente au sein du couple rejaillit sur l affinité professionnelle», confirme Sophie Boutillier. «Ensuite c est par la pratique que l on apprend à surmonter les difficultés. Je pense qu il n existe pas de recette miracle. Le plus important est de partager la même passion et de savoir faire des concessions», ajoute-t-elle. Pour y parvenir, Aude Cizeron conseille de bien communiquer : «C est comme dans un couple, il y a toujours une solution.» Mais elle admet qu il faut «une entente, une base solide dès le départ». Alors que le couple a les mêmes préoccupations professionnelles et qu il vit parfois sur son lieu de travail, ce n est pas toujours évident de préserver sa vie privée. «Quand on rentre à la maison, on en parle bien sûr. Si on n habitait pas sur place, ce serait sûrement différent», déduit David Seizelet. Pour permettre à sa femme de profiter de leur fils, il a choisi d embaucher une vendeuse : «Au début, cela faisait vraiment de grosses journées pour elle, là elle peut aller chercher le petit à l école et récupérer un peu.» Le dimanche après-midi, c est le moment de détente et de coupure hebdomadaire : «On finit à 13h30, on nettoie tout et on part se promener, rejoindre nos proches.» La famille est souvent le bon prétexte pour s éloigner des préoccupations professionnelles : «En couple, on parle facilement du travail en dehors. Quelquefois, on se dit : on arrête, on coupe, on n en parle plus. Il y a le boulot et le reste. Quand on est à la maison, on essaie de penser à autre chose, et notamment quand on est avec notre petit garçon de 4 ans», justifie Aude Cizeron. B.C. 14 Le monde des artisans janvier-février 2012

15 FNAC PRO : BOOSTEZ VOTRE BUSINESS! Un service dédié aux professionnels et aux entreprises Découvrez toutes nos offres et tous nos avantages en allant dès maintenant sur fnacpro.com ou contactez nos experts au * LES AVANTAGES POUR LES PROFESSIONNELS : Un site internet et un call center dédiés exclusivement aux professionnels. Des prix bas et des offres commerciales réservées. Toute l offre de la Fnac avec des produits exclusifs. * Appel non surtaxé depuis un poste fixe du lundi au vendredi de 9h à 18h. Sauf jours légalement chômés et sauf interdiction législative ou réglementaire. Retrouvez également tous les services Fnac pro dans les magasins Fnac Vélizy, La Défense, Odéon, Noisy-le-Grand, Lyon Bellecour, Toulouse Micro, Lille et Rennes

16 lus de 300 jeunes diplômés du CAP dans les métiers de la boulangerie, de la pâtisserie, de la charcuterie, de la boucherie mais aussi de la coiffure et de la maréchalerie ont reçu leur diplôme mais aussi une récompense, en présence de Louis-Michel Bonte, sous-préfet de Senlis, de Sylvie Hubert, vice-présidente du Conseil Régional en charge de l Apprentissage, Jean-François Dardenne, maire de Nogent-sur-Oise, Gérard Decorde, conseiller général, et de nombreux représentants d organisations professionnelles. Lors de cette soirée, les membres de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Oise ont rendu un hommage à Jean-Paul Roussel, ancien Vice-Président de la chambre, décédé cet été dans un accident d ULM. Vingt apprentis particulièrement méritants issus des CFA de la CMA Oise, de la CCIO, du Bâtiment et de Proméo ont reçu une dotation financière de la CMA Oise de 80 à 150 euros. Des maîtres d apprentissage ont été mis à l honneur et récompensé par le Conseil Régional de Picardie : Herminia Delaforge est artisane coiffeuse installée à Crépy-en- Valois depuis Elle a déjà formé 8 apprentis et en a un en cours de formation. Michel Vilmont, artisan boucher charcutier à Hermes depuis 2005, a formé sept apprentis et en a un en cours de formation. Cyrille Dugrosprez est artisan boulanger pâtissier installé à Crèvecœurle-Grand depuis Il a formé dix apprentis et en a encore deux en cours de formation. Michel Canu, artisan charcutier traiteur à Beauvais depuis 1989, est membre la CMA Oise, du Syndicat des charcutiers traiteurs. Il a formé 29 apprentis et en forme actuellement cinq. Laurent Delarue est artisan boulanger pâtissier, installé à Saint- Martin-le-Noeud depuis Il a formé 14 apprentis et trois sont en formation chez lui actuellement. Par ailleurs, MAAF Assurances, notre partenaire privilégié et habituel, a remis trois trophées à des maîtres d apprentissage : Jean-Paul Roussel (cité précédemment). Pierre Vermont, peintre en bâtiment installé à Noyon depuis 1990, a formé sept apprentis dont un actuellement. Sylvain Dupont (entreprise Syldelec), artisan en électricité générale à Essuiles-Saint-Rimault depuis 1999, a formé cinq apprentis et continue cette année encore.

17 é clairage Où sont les femmes? Et bien partout, car désormais, il n y a plus de domaines réservés. S il faut parfois faire ses preuves pour se faire accepter dans un secteur traditionnellement masculin, cela n effraie pas les femmes. Bâtiment, paysage, soufflage de verre, boulangerie, plusieurs artisanes nous racontent leurs parcours et leurs attentes. Dossier réalisé par Barbara Colas Romain Milert / fotolia L artisanat au féminin Dans de nombreux secteurs, auparavant «réservés» aux hommes, les femmes font leur apparition. Mais pour que leurs compétences soient reconnues, elles doivent constamment prouver qu elles savent faire. Gwendoline Bonnet, 40 ans, souffleuse de verre, co-gérante de «Verre l Essentiel», le confirme : «La différence, c est que les hommes ont juste à montrer une fois qu ils savent travailler. Pour les femmes, c est tous les jours.» Faire preuve de son savoir-faire est souvent le meilleur moyen d être respectée: «Il faut prouver de quoi on est capable, c est ce qui m a beaucoup aidée à m intégrer» témoigne Laure Ligneau, 26 ans, artisan charcutier-traiteur de la Boucherie Mezin. Installée dans un petit village, elle précise que «pendant 6 mois, le fait d être une femme m a vraiment compliqué les choses. Les clients étaient un peu réticents». Femmes de l artisanat, conjointes d artisan Nombre de femmes dans l artisanat ont longtemps été, en quelque sorte, des femmes «de l ombre». Elles travaillaient sans être rémunérées et Jean-Luc Bertini sans reconnaissance dans l entreprise de leur mari. «Le plus important pour elles, c était la reconnaissance du travail et c est arrivé grâce à la loi de Mais surtout c est la loi de 2005, imposant le choix d un statut, qui a véritablement changé la donne», explique Catherine Foucher, à la tête de la commission femmes de la Capeb et conjointe-collaboratrice d un électricien «Il faut arrêter d envoyer les femmes dans des métiers dits féminins, qui sont saturés, alors que dans le bâtiment il y a du boulot» Leïla Ouadah, 45 ans, EI Dames Titulaire d un CAP peinture revêtement vitrerie et après 20 ans dans le bâtiment, Leïla Ouadah sait de quoi elle parle quand elle annonce qu «il n y a pas de femmes dans le secteur». À ce constat, s ajoute le fait qu elle peine à trouver de la main-d œuvre qualifiée pour ses chantiers. En 2008, elle décide donc de lancer un projet pour susciter l intérêt des femmes dans le bâtiment. «Je veux m adresser notamment aux mères de familles monoparentales sans qualification.» En créant son association, elle veut sensibiliser les femmes éloignées de l emploi, leur permettre de construire un projet professionnel viable et les professionnaliser. Pour cela, elle dirige une entreprise en parallèle depuis «Cela permettra de faire de la mise en pratique. Elles pourront ainsi acquérir une expérience et se vendre auprès des entreprises.» Son projet est en bonne voie et elle a déjà obtenu plusieurs soutiens. «Il faut arrêter d envoyer les femmes dans des métiers dits féminins du secteur tertiaire, qui sont saturés, alors que dans le bâtiment, il y a du boulot.» chauffagiste en Dordogne. Ce nouveau statut étant désormais acquis, c est un nouveau cheval de bataille qui intéresse les femmes d artisans. «Au-delà du statut, ce qui fait le métier, c est la compétence commerciale, comptable... C est là-dessus qu il faut obtenir une reconnaissance pour les conjointes», ajoute Catherine Foucher. Aujourd hui, les femmes d artisans peuvent travailler Le monde des artisans janvier-février

18 é clairage à temps partiel et se décharger de certaines tâches sur les employés. Cependant, elles sont toujours un soutien important pour l artisan notamment dans la gestion de la société. Ainsi les nouvelles chefs d entreprise sont parfois d anciennes conjointes collaboratrices qui reprennent l entreprise de leur mari. «Soit elles attendent la relève des enfants encore étudiants, soit elles ne sont pas encore à la retraite, ou ont envie de travailler dans ce secteur», précise Catherine Foucher. C est le cas de Fabienne Gorge, 57 ans : «J ai repris l entreprise de paysage de mon mari en 2009». De conjointe-collaboratrice, elle est donc passée à gérante. Si elle n a pas ressenti de difficulté par rapport à sa condition de femme : «Dans la mesure où vous connaissez votre métier, vous êtes crédible», elle admet que les femmes sont trop souvent «en retrait», pensant qu «elles n ont pas assez de compétences». Si la femme est chef d entreprise, c est l homme qui se retrouve conjoint collaborateur, une situation qui étonne : «En rentrant dans le salon, les gens ont tendance à se tourner vers mon conjoint», confie Audrey Jadot, artisan coiffeur, participante de l exposition «Portraits d entrepreneuses». «Rares sont les entreprises qui ont une femme comme chef d entreprise et le mari comme collaborateur», ajoute-t-elle. «La différence c est que les hommes ont juste à montrer une fois qu ils savent travailler. Pour les femmes, c est tous les jours», explique Gwendoline Bonnet de «Verre l Essentiel». S imposer dans un monde d hommes Pour Laure Ligneau, de la boucherie Mezin, s imposer n a pas été un problème : «Je n ai connu aucune difficulté mais je ne suis pas d un tempérament à me laisser faire». Et on peut dire que le milieu de la boucherie lui réussit puisqu à seulement 26 ans, elle possède déjà deux magasins! «Quand il y a besoin, je sais remettre les gens à leur place. Il faut avoir du caractère car on vous attend au tournant», confirme Élodie Plagnes, 36 ans, artisan peintre, gagnante du prix MetFem. «Finalement, c est DR Élodie Plagnes, artisan peintre : «Il faut avoir du caractère car on vous attend au tournant». plutôt un atout pour moi, je suis la petite touche féminine!», ajoute-t-elle. Les milieux typiquement masculins ne sont pas une nouveauté pour Nadine Le Gallo, à la tête d une boulangerie-pâtisserie à Le Tholonnet : «j étais chef de cuisine, j avais dix hommes en dessous de moi. C est un milieu très macho, beaucoup plus misogyne il y a 25 ans qu aujourd hui». Les codes de l univers masculin Selon Valérie Rocoplan, directrice de la société Talentis et auteur du livre «Oser être la chef», pour travailler dans un milieu traditionnellement masculin, «il faut prendre conscience des codes qui comptent pour les hommes. Si on refuse le système, on est exclue. Devenez une joueuse et ensuite faites évoluer les règles», conseille-t-elle. «Les DR Jean-Luc Bertini «Je ne considère pas que la coiffure soit un secteur féminin. Chacun y a sa place. La mixité est une bonne chose, l amour du métier est plus important que le genre», explique Audrey Jadot, artisan coiffeur. Photographies de «Portraits d entrepreneuses» sur 18 Le monde des artisans mois 2011

19 1&1 READYNET OBJECTIF WEB VOTRE SITE EN LIGNE EN QUELQUES CLICS Chez 1&1, nous pensons que chaque entreprise doit pouvoir bénéficier d un site Web à son image. C est pourquoi nous avons conçu 1&1 ReadyNet Pro. Grâce à des modèles adaptés à plus de 100 secteurs d activité, vous obtenez un site de qualité entièrement personnalisable, même sans aucune connaissance en programmation. Vous disposez de tout ce dont vous avez besoin pour votre succès en ligne : une multitude de designs, des textes et images prédéfinis, une adresse Internet, des s professionnels Plus de utilisateurs déjà convaincus. Pourquoi pas vous? PLUS DE 100 SECTEURS D ACTIVITÉ, UNE INFINITÉ DE POSSIBILITÉS Appelez-nous au (non surtaxé)

20 é clairage hommes ont horreur des femmes castratrices, ils aiment les femmes maternelles. Quant aux séductrices, elles jouent un jeu dangereux car elles risquent d être rejetées et de renforcer les préjugés des hommes». Il faut donc savoir être dans l autorité sans être castratrice ni séductrice. «Pouvoir jouer la complicité, c est important», ajoute-telle. C est d ailleurs ce que confirme Gwendoline Bonnet de «Verre l Essentiel». «Le métier de souffleur de verre est très hiérarchisé, très codé car ancestral. J ai travaillé dans des cristalleries, en bleu de travail. On s attache les cheveux et on se fond dans la masse. C est le meilleur moyen de s intégrer. Lorsque les ouvriers vous voient travailler, ils vous respectent. Mais bien sûr, il y a des moments où il faut être plus ferme, s imposer.» Pour l artisane, c est «aux femmes d aller explorer ces mondes qui leur semblent fermés». «Pendant longtemps les femmes n ont pas été prises au sérieux en tant que chefs d entreprises, encore moins dans les milieux masculins», Renée Fernandez, présidente de la commission «Femmes dans l artisanat» de la CMA des Bouches-du-Rhône. CMA 13 «Bonjour Messieurs les plombiers, Mesdames les esthéticiennes» Laurent Giordanengo, responsable du service Développement de l Apprentissage et de l Emploi à la CMA des Bouches-du-Rhône «La CMA des Bouches-du-Rhône a créé une commission «Femmes dans l Artisanat» en Elle participe notamment à la remise du prix MetFem qui récompense les femmes qui créent une entreprise et l intégration par l apprentissage de femmes dans un métier ou il y a moins de 25 % de femmes. Nous éditons également des dépliants spécifiques. Dans mon service, nous travaillons sur cette thématique puisque nous sensibilisons les jeunes. Lorsque l on présente les métiers de l artisanat dans les collèges ou les lycées, on précise qu il n y en a pas réservés aux femmes ou aux hommes. On met en avant les artisans ayant un profil atypique. Souvent, j accueille les jeunes en disant «Bonjour Messieurs les plombiers, Mesdames les esthéticiennes». C est une bonne introduction, on met à plat les stéréotypes. On est là pour faciliter les choses. Je me souviens d une jeune fille qui voulait faire de la carrosserie, sa mère était coiffeuse. C était le drame. Il a fallu discuter avec les parents et les rassurer.» «Dans le bâtiment, les filles commencent à trouver leur place, notamment dans le second œuvre», Marie- Christine Gaultier, viceprésidente de la CMA des Côtes d Armor et artisan crêpière. DR Des mentalités qui évoluent «Pendant longtemps les femmes n ont pas été prises au sérieux en tant que chefs d entreprises, encore moins dans les milieux masculins», relate Renée Fernandez, présidente de la commission «Femmes dans l artisanat» de la CMA des Bouches-du-Rhône, vice-présidente de la Fédération nationale de la coiffure des Bouches-du-Rhône et artisan coiffeur. «Maintenant les messieurs se sont rendu compte qu elles avaient leur place et ça va mieux.» Elle voit les mentalités évoluer et notamment dans les milieux traditionnellement masculins : «j ai des collègues qui prennent maintenant des jeunes filles en apprentissage mécanique, je leur demande comment ça se passe, ils me répondent : «Si vous m en trouvez six autres comme ça, je les prends»». Dans d autres secteurs, le ressenti est tout aussi positif, comme l observe Domitille Flichy, 33 ans, gérante de Farinez-vous, une boulangerie artisanale : «Je suis une femme, de surcroît jeune, et lorsque j ai présenté mon projet au président du Syndicat de la boulangerie, il a été très enthousiaste. De la même manière, le meunier que j ai contacté m a tout de suite prise au sérieux.» Pour Philipa Martin, de «Verre l Essentiel», l évolution des mentalités est visible : «on travaille avec des ferronniers, ils nous voient d abord comme des chefs d entreprise et ensuite comme des femmes». Laure Ligneau, du haut de ses 26 ans, tire également un bilan optimiste : «il y a de vieilles mentalités et des nouvelles. Certains de mes collègues ont des jeunes filles en apprentissage et les deux ouvriers que j ai n ont aucune difficulté face à ma nature féminine». La tendance à la mixité de certains métiers «Dès que l on montre la compétence, il n y a aucun problème : de plus en plus de femmes sont dans la production. Tous les artisans parlent bien de ces salariées qui féminisent le métier. Il y a des chances que ça continue dans ce sens», remarque Catherine Foucher de la Capeb. Cette évolution, Marie-Christine Gaultier, vice-présidente de la CMA des Côtes d Armor et artisan crêpière, l observe également : «dans le bâtiment, les filles commencent à trouver leur place, notamment dans le second œuvre». Les choses évoluent et de nombreux métiers deviennent mixtes. Tendance que confirme Gwendoline Bonnet : «Ceux qui nous ont appris sont des hommes, nos collègues sont des hommes. Mais cela se féminise beaucoup. Dès les années 60-70, avec le développement de la verrerie d art, des couples de verriers se sont installés : la femme dessinait et l homme soufflait. Petit à petit, des centres de formation se sont ouverts et cela a attiré les femmes.» Dans les secteurs plus féminins comme la coiffure, la mixité est également en train de se mettre en place : «Avant il y avait peu de coiffeurs. Plus ça va, plus je reçois des CV d hommes. Cela est dû au fait que le métier est plus valorisé. Avant, la coiffure était la voie de garage pour les femmes et le garage celle des hommes», confie Audrey Jadot, artisan coiffeur à Montpellier «Je ne considère pas que ce soit un secteur féminin. Chacun y a sa place. La mixité est une bonne chose, l amour du métier est plus important que le genre». 20 Le monde des artisans mois 2011

Nous essayons de développer le concept «choisirunartisan.fr» afin de mieux vous faire connaître. N hésitez pas à nous contacter sur ce sujet

Nous essayons de développer le concept «choisirunartisan.fr» afin de mieux vous faire connaître. N hésitez pas à nous contacter sur ce sujet es derniers temps, j entends très souvent nos collègues se plaindre : peu de travail, prix trop bas, concurrence féroce des départements voisins, concurrence déloyale des autoentrepreneurs À tous, j ai

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Bouchers-Charcutiers Traiteurs Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers

Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers Conférence «Les femmes dans l Artisanat» Catherine ELIE Directrice des Etudes et du Développement économique à l Institut Supérieur des Métiers L artisanat : de quoi parle-t-on? 1,1 million d entreprises

Plus en détail

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen

Dossier de presse. Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Dossier de presse Foire internationale de Rouen Du 1 er au 10 avril 2011 Parc Expo Rouen Village de l'artisanat Journée de l apprentissage Concours MAF Chambre de métiers et de l Artisanat de la Seine-Maritime

Plus en détail

DEVENIR. L apprentissage BOULANGER BOULANGER. Votre Avenir professionnel se prépare aujourd hui. Boulanger. www.boulangerie.org

DEVENIR. L apprentissage BOULANGER BOULANGER. Votre Avenir professionnel se prépare aujourd hui. Boulanger. www.boulangerie.org DEVENIR Boulanger L apprentissage La profession de boulanger compte parmi les authentiques métiers de tradition et de savoir-faire qui associent tour de main et technologie. L apprentissage en est la première

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Une maison BBC, Eco-construction... PAGE. Par Séverine Littière

Une maison BBC, Eco-construction... PAGE. Par Séverine Littière PAGE 20 Eco-construction... Par Séverine Littière La maison BBC relève le niveau A l heure des préoccupations environnementales, de nombreux efforts sont faits pour préserver notre planète. Nos chères

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE.

LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. LISTE DES ENTREPRISES ARTISANALES A REPRENDRE EN CREUSE. (Avec accord de diffusion sur le site de la CMA23) Pour plus de renseignements et connaître l ensemble des opportunités de reprise, votre contact

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE

I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE Vous êtes ici : Entreprendre» Défis du 21ème siècle» Énergie» Entreprises & Énergie I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE Une entreprise utilise de l énergie pour différents postes. Voici quelques exemples

Plus en détail

NOS VALEURS. L atelier des Chefs

NOS VALEURS. L atelier des Chefs NOS VALEURS L atelier des Chefs UNE EXPERIENCE UNIQUE Faites de votre événement un moment gourmand inoubliable La cuisine est un spectacle L atelier des Chefs lui offre une scène au cœur d un lieu innovant

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Restauration. Objectifs

Restauration. Objectifs Restauration Objectifs Le commis/collaborateur cuisine réalise les préparations chaudes, froides, les desserts suivant les instructions du cuisinier. Il prépare, dispose et garnit els mets. Il exerce donc

Plus en détail

SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011. Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE. L'énergie et notre avenir, économisons-la!

SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011. Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE. L'énergie et notre avenir, économisons-la! SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011 Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE Gaz réseau Distribution France à votre service Gaz réseau Distribution France qui sommes nous? Une

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance

A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance Communiqué de presse/invitation presse A l occasion de la Journée nationale des Jeunes, Randstad ouvre les portes de son CFA, l IMC Alternance Paris, le 26 novembre 2012 Le Groupe Randstad France s associe

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois EDITO Les chiffres clés Niveau départemental (au 01.01.2012) : 11 273 entreprises* Alors que les indicateurs économiques se montrent toujours pessimistes, qu en est-il de la santé des entreprises artisanales?

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants

Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants Plafonds & Murs Chauffants Rafraîchissants VOTRE SOLUTION BASSE CONSOMMATION POUR UN CONFORT IDÉAL TOUTE L ANNÉE Le bien-être avec la plus compétitive des innovations L EFFICACITÉ ET LE CONFORT SANS ÉGAL

Plus en détail

Faire réaliser des travaux chez soi

Faire réaliser des travaux chez soi Faire réaliser des travaux chez soi Agence Locale de l Energie et du Climat SQY rue Haroun Tazieff, 78 11 Magny-les-Hameaux 01 0 7 98 90 - alec@energie-sqy.com du lundi au vendredi de 9h à 1h et de 1h0

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS)

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) INTERVIEW YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) «Faire de la SGBS, la banque de référence dans la qualité de service clients» Arrivé fin Novembre à Dakar

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme!

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! Être Gestionnaire d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! La certification GEAB un grand nombre de conjoints travaillent au sein des entreprises artisanales

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014

TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014 TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014 Ce qu il faut retenir! TVA DANS LE BTP : LA NOUVELLE DONNE Comment facturer? Décembre 2013 - FBTP 35 1 3 nouveaux taux de Tva pour le BTP

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Editions MCBG 2004-2005 ISBN 2-912929-03-2 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

LA PRIME ÉNERGIE. Votre arme de rénovation massive

LA PRIME ÉNERGIE. Votre arme de rénovation massive LA PRIME ÉNERGIE Votre arme de rénovation massive VOUS RECHERCHEZ DES REPÈRES FIABLES ET CONCRETS EN MATIÈRE DE CERTIFICAT D ÉCONOMIE D ÉNERGIE? VOUS ÊTES EXIGEANT EN MATIÈRE DE SERVICE ET D ACCOMPAGNEMENT?

Plus en détail

Hervé, électricien électronicien

Hervé, électricien électronicien Devenir électricien J ai la chance d exercer un métier qui offre désormais une grande diversité d interventions. En plus du câblage électrique, j installe de plus en plus de systèmes domotiques, je fais

Plus en détail

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle!

ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : misez sur la propriété industrielle! ENTREPRENEURS : MISER SUR LA PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE! Novatrices, les start-up, PME et ETI omettent parfois d établir une stratégie de propriété industrielle.

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France»

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» Yves THURIES ET LE CHOCOLAT En 1992, Yves THURIES crée la «Chocolaterie Excellence». Si très vite les «Chocolats Yves THURIES» ont su s imposer parmi

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax

Le 11 octobre 2013 PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» à St Paul les Dax Le 11 octobre 2013 à St Paul les Dax PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le vendredi 11 octobre 2013 Sommaire

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE. Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUE Guide Travaux Le guide pour réussir ses travaux SOMMAIRE 1. Obtenir des devis pour les travaux souhaités 1.1 Le devis travaux : définition et contenu du devis 1.2 Les différents

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Galerie de portraits d ORPISTES

Galerie de portraits d ORPISTES Galerie de portraits d ORPISTES Christophe Girard - ORPI Girard Immobilier - Romorantin Lanthenay (41) J ai derrière moi une carrière de boxeur de haut niveau : j ai participé entre autres à trois championnats

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse

Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe. Dossier de Presse Prix «Stars et Métiers 2014» Sarthe Dossier de Presse Le 25 mars 2014 Prix «STARS et METIERS» 3 artisans sarthois valorisés par la Banque Populaire de l Ouest Le Prix «Stars et Métiers» est destiné à promouvoir

Plus en détail

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes

Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Vendredi 21 novembre 2014 Inauguration de l Institut Régional de Formation des Métiers de l Artisanat à Rivesaltes Contact Presse Chambre de Métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Orientales Virginie Colmenero

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE

SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE Communiqué de presse Nanterre, le 23 janvier 2015 SOUTIEN AU SECTEUR DES METIERS DE BOUCHE DANS LES HAUTS-DE-SEINE Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Daniel

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Discours Ministre. C est un immense plaisir d être parmi vous ce matin, au sein de l Université de Reims Champagne Ardennes.

Discours Ministre. C est un immense plaisir d être parmi vous ce matin, au sein de l Université de Reims Champagne Ardennes. Visite IUT de Reims le 7 mars 2013 Discours Ministre Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs les parlementaires Madame la Maire, Madame la secrétaire générale de l académie, représentant le recteur Monsieur

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

Guide des aides à l apprentissage

Guide des aides à l apprentissage APPRENTISSAGE Guide des aides à l apprentissage 2015-2016 La Région Languedoc-Roussillon s est engagée à améliorer les conditions de vie des apprentis en participant aux frais liés à leur parcours de formation.

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR CFA RÉGIONAL DES MÉTIERS 2015 MÉTIERS DE L ENVIRONNEMENT & DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Qui sommes nous? Le CFA Régional des Métiers de l Environnement et du Développement

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous.

Si vous êtes à la recherche d un business, que vous souhaitez arrondir vos fins de mois, ce guide s adresse directement à vous. Ce e-book vous a été offert par Stéphane. En aucun cas il ne peut être vendu. Je suis heureux de vous offrir ce petit book qui je l espère vous aidera dans le développement de votre activité à domicile.

Plus en détail

«DECOUVRONS LES METIERS DU COMMERCE»

«DECOUVRONS LES METIERS DU COMMERCE» «DECOUVRONS LES METIERS DU COMMERCE» Visite du village de l'emploi le 21 octobre 2010 à TARBES (65) Nous remercions Mme Cassagne du CCI de Tarbes pour l'invitation à ce village. Réalisé par les élèves

Plus en détail

Choisir son artisan. Propriété de Tech Facile SAS Tous droits réservés

Choisir son artisan. Propriété de Tech Facile SAS Tous droits réservés Choisir son artisan Propriété de Tech Facile SAS Tous droits réservés Vous rechercher un artisan? Chacun de nous est ici à votre écoute. Nous avons construit ce guide pour vous aider à bien choisir celui

Plus en détail