REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS"

Transcription

1 REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS Points saillants du projet pilote pour la promotion de l éco-exemplarité dans les entreprises wallonnes Structure de la présentation Motivation du projet pilote Méthodologie de travail testée Partenariat mis en œuvre Entreprises pilotes Panorama des accompagnements Etude de cas : l entreprise NRB Exploitation des acquis du projet pilote Vers une généralisation des pratiques éco-exemplaires en entreprise? 1

2 Motivation initiale, méthodologie testée, partenariat mis en œuvre Motivation du projet pilote Les défis environnementaux sont avant tout des enjeux humains, qui mettent en balance la préservation du cadre de vie et des ressources que nous utilisons. L'environnement est également un enjeu économique, aussi bien qu un atout de développement réel pour un territoire ou une entreprise. Pour faire évoluer leur activité et s'adapter à cette nouvelle donne, les entreprises responsables d aujourd hui ont besoin de mettre en place des changements structurels progressifs permettant de réaliser des économies d'échelle et de faire évoluer les comportements des travailleurs, dans une logique d économie circulaire. 2

3 Motivation du projet pilote Ce processus évolutif comporte plusieurs étapes : - identifier les impacts environnementaux et financiers liés à l activité des travailleurs (mobilité professionnelle, gestion du papier, de l eau et de l énergie dans les locaux, management «déchets», etc.); - mettre en place un plan d actions de réduction efficace et pertinent. Motivation du projet pilote Tester la mise en œuvre d une méthode de travail permettant de mettre en œuvre une stratégie pertinente et personnalisée, dans laquelle se reconnaissent (adhésion) des travailleurs mis en capacité d agir («empowerment») pour l environnement. 3

4 Méthodologie de travail testée L EcoTeam Réseau international GAP, Ecolife (depuis 1995 pour les ménages, depuis 2002 dans les entreprises), Espace Environnement (pilotes en administrations françaises Interreg IIIB REDUCE) Objectif : amener les travailleurs à choisir volontairement et librement des comportements favorables au développement durable L action se déroule avec l appui d un animateur et repose sur des techniques d autonomisation Ces techniques encouragent les travailleurs à donner le meilleur d eux-mêmes, et à s entraider mutuellement pour permettre à l équipe de réussir Méthodologie de travail testée La mise en place d une EcoTeam comporte 2 étapes : 1/ un diagnostic des éco-comportements : Objectif : faire apparaître les comportements des employés au moyen d un questionnaire rempli par chaque travailleur. L analyse du questionnaire permet de mettre en évidence la proportion des employés prêts à modifier leurs comportements en faveur de l environnement, et les thématiques susceptibles d offrir le plus de possibilité de changement 2/ l EcoTeam à proprement parler 4

5 Méthodologie de travail testée Constitution de l EcoTeam : - 6 à 10 travailleurs volontaires - mixité et transversalité - approche multi-thématiques - pour chaque thématique, les participants, guidés par l accompagnateur, réfléchissent aux actions possibles à mettre en place pour amener leurs collègues à modifier leurs comportements. - une sélection est ensuite opérée (faisabilité) et traduite sous forme de plan d actions (à court, moyen, long termes). Méthodologie de travail testée Étapes de travail (sur 6 mois) : 1. Lancement du diagnostic des éco-comportements par voie électronique ou papier, suivant les possibilités, accompagnée d une présentation rapide des objectifs de l enquête - Analyse des résultats et production d un rapport. Durée : 3 semaines Mois 1 2. Constitution de l EcoTeam : une sélection des volontaires s étant manifestés au cours de l enquête est opérée. 3. Réunion de lancement de l EcoTeam : prise de contact entre l accompagnateur et les membres de l EcoTeam, clarification des motivations de chacun, identification des problématiques, construction du projet. Durée : 2 heures Mois 1 5

6 Méthodologie de travail testée 4. 4 réunions thématiques : 1 thème/réunion, préparé par les «préparateurs» (présentation générale de la problématique, récolte des données spécifiques à l organisation) proposition d actions sur le thème (sensibilisation générale, actions techniques ou liées à la gestion, procédures ), portées par les membres de l EcoTeam. Le suivi des actions a lieu à la réunion suivante. Durée : 4 x 2 heures toutes les 4 à 6 semaines Mois 2 à 5 5. Présentation des résultats : rapport de l accompagnateur, présentation à la Direction Mois 6 Partenariat mis en œuvre La démarche doit être encadrée et accompagnée par des opérateurs maîtrisant : - les codes de fonctionnement du monde de l entreprise; - les clés méthodologiques pour la mise en œuvre de dynamiques environnementales de type participatif. Espace Environnement, IDETA et Spi + ont décidé d associer leurs compétences, avec le soutien du Ministre régional wallon de l Economie. Démarrage du projet pilote «Eco-exemplarité des entreprises wallonnes» en 02/10. 6

7 Entreprises pilotes 8 entreprises-pilotes réparties équitablement sur le territoire : - 4 entreprises en Province de Liège; - 4 entreprises en Wallonie Picarde et présentant des caractéristiques socio-économiques variées (taille, profil de personnel, objet social, etc.). Sélection opérée par IDETA et par la Spi+, compte tenu de leur parfaite connaissance du tissu économique local. Entreprises pilotes Cette diversité avait pour objectif de permettre : - une approche personnalisée pour chaque entreprise; - une étude approfondie des meilleures méthodologies de travail et solutions pratiques à apporter en fonction de la typologie de l entreprise accompagnée. L accompagnement était réalisé par Espace Environnement. Une contribution financière de l ordre de euros était demandée à chaque entreprise pilote. 7

8 Entreprises pilotes En Province de Liège Appel à candidatures lancé par Spi+ Intérêt immédiat de nombreuses entreprises Sélection finale : Démarrage rapide, organisation d une réunion à mi-parcours (1er échange d expériences) Entreprises pilotes En Wallonie Picarde Appel à candidatures lancé par Ideta Beaucoup de difficultés à recruter des entreprises pilotes (concurrence avec d autres démarches «qualité» proposées par l Intercommunale?) Démarrage plus lent, plus étalé dans le temps Sélection finale : 8

9 Panorama des accompagnements Zone Spi+ GREISCH thème réunion 0 réunion 1 réunion 2 réunion 3 réunion 4 26-mai-2010 Mercredi 23 juin 2010 à 9h30 Mardi 28 septembre 2010 à 15h Présentation Énergie et Eau fourniture entretien et bureau Mercredi 30 novembre 2010 à 9h30 Gestion et consommation papier Mardi 11 janvier 2011 Mobilité JMV thème 31-mai-2010 Présentation Mercredi 30 juin 2010 à 14h Prévention et tri des déchets Vendredi 27 août 2010 à 9h30 Jeudi 30 septembre 2010 à 9h30 Vendredi 29 octobre 2010 à 9h30 Papier Energie & eau Mobilité & achat NRB 1- juin-2010 Mardi 29 juin à 10h00 Présentation Déchets et déchets papier thème Vendredi 3 septembre Mardi 9 Novembre 2010 à 2010 à 10h00 Mardi 5 octobre 2010 à 10h00 9h30 Achat, achat papier et consommation papier Mobilité et transport Energie et eau TDS 7-juillet novembre 15 décembre 2010 Mercredi 26 janvier 2011 Présentation Déchets et énergie Papier Mobilité Panorama des accompagnements Zone Ideta réunion 0 réunion 1 réunion 2 réunion 3 réunion 4 DallaValle thème 30-août novembre janvier janvier février-2011 Présentation Achats - Papiers Déchets Transport Energie Kingspan Door thème 29-avril juin septembre novembre décembre-2010 Présentation Energie - Eau Energie - Eau Papiers Achats Orditech 29-avril septembre septembre octobre-2010 thème Présentation Mobilité Déchets - Papiers Energie - Eau Scierie Maffle 30-août-2010 Présentation 9

10 Etude de cas : l entreprise NRB L entreprise NRB en bref Cœur de métier : Entreprise IT : Création de logiciels sur mesure, gestion et suivi des données informatiques des clients Nombre de travailleurs : 587 personnes (en 2010) 533 pour les services administratifs 54 pour les services techniques 10

11 1. Lancement et retour du diagnostic (mai 2010) Envoi des questionnaires à 587 membres du personnel Pour le personnel administratif (533) via voie électronique Pour le personnel technique (54) via papier Retour des questionnaires Pour le personnel administratif : 236 participations Pour le personnel technique : 11 participations 2. Mise en place de l EcoTeam ( Fin mai 2010) Pour le personnel administratif 32 personnes ont déclaré être intéressées et 60 autres éventuellement Pour le personnel technique 1 personne a déclaré être intéressée et 4 autres éventuellement 33 personnes motivées à participer à l'ecoteam et 64 autres éventuellement) Choix laissé à la direction pour constituer l équipe EcoTeam (10 à 12 personnes) 11

12 Lancement R0 (1er juin 2010) Tour de table pour connaître la motivation Présentation du rôle et de la mission de l écoteam Présentation du rôle du coach Présentation des résultats du scan (base de travail pour les actions préparatoires) Sensibilité aux thèmes consommation papier déchets mobilité énergie R0 (1er juin 2010) Choix des thèmes et des porteurs des thématiques Planification de l agenda des réunions Distribution des documents pour préparer les thèmes Réflexion sur un logo EcoTeam Réunion R0 R1 R2 R3 R4 et R5 1- juin-2010 Mardi 29 juin à 10h00 Vendredi 3 septembre 2010 à 10h00 Mardi 5 octobre 2010 à 10h00 Mardi 9 Novembre 2010 à 9h30 Thème Présentation Déchets et déchets papier Achat, achat papier et consommation papier Mobilité et transport Energie et eau 12

13 R1 : thème «déchets et déchets papier» Le logo choisi par l EcoTeam et validé par la Direction R1 : thème «déchets et déchets papier» Placement de bac «récolte papier» au niveau de chaque bureau. bacs uniformes au sein de chaque local avec une note explicative. 250 boites distribuées. + création d un emplacement prévu dans couloir pour regroupement des papiers Depuis septembre 2010, les papiers et cartons récoltés sont revendus à la tonne : (manque certains relevés) 26 tonnes pour un montant de 2000 euros Achat de toner recyclés : économie de 30% du prix et sensibilisation à l impression en faible qualité suivi de la consommation Suppression progressive des imprimantes individuelles (200) Lancement d une campagne plus large «zéro déchets papiers» via Intranet : mi-octobre

14 R2 : Achat matériel, Achat papier et consommation papier 60 millions de feuilles achetées par année dont 59 millions pour la clientèle. Actions à mener Mise en place d un suivi des compteurs des imprimantes pour mener des actions par la suite (pas de relevé effectué) Préférence à l utilisation de copieurs plutôt que des imprimantes personnelles (200 imprimantes individuelles) Sensibilisation à la réutilisation des feuilles usagées en feuilles de brouillon Sensibilisation du personnel à l utilisation du recto-verso (création d affiches de sensibilisation et utilisation d info-flash via l intranet) R2 : Achat matériel, Achat papier et consommation papier Constat : 60 millions de feuilles achetées par année dont 59 millions pour la clientèle. Actions à mener (suite) Installation et formation à l utilisation du logiciel PDF Creator( pour réduire les impressions inutiles) Achat de feutres rechargeables à la place de feutres jetables 14

15 R3 : Mobilité et transport Peu de chiffres disponibles sur la mobilité Aide au diagnostic Enquête sur la mobilité : durée 2 jours et demi, 169 retours Constat Site peu desservi par les transports en commun Voiture facilite la flexibilité : enfants, courses, horaires variables 350 voitures de fonction R3 : Mobilité et transport Volonté de mettre en place une véritable politique de mobilité Actions à mener Relevé de la consommation des véhicules sera réalisé avec suivi par véhicule. Sensibilisation à la «conduite douce» pour les utilisateurs des 350 voitures de fonction, ainsi qu au contrôle de la pression des pneus (livret de sensibilisation SPW) Utilisation du système de car-pooling à partir de la gare de Liège Guillemins Sensibilisation au covoiturage : création d une carte de localisation des travailleurs et échange d informations pour les déplacements domicile- travail et pour les déplacements professionnels Préférence aux transports en commun : idée de lancer un système de navette avec des travailleurs de NRB et d autres entreprises (liaison avec gare) 15

16 R4 : Energie Consommation électrique difficile à mesurer par service. Action à mener: > Rondes organisées pour relever les pc restés allumés (janvier et mai) > Sensibilisation aux fermeture des PC et écrans ainsi qu à la fermeture des vannes thermostatiques > Achat de wattmètres pour mesurer les consommations > Achat de 40 multiprises à interrupteur pour photocopieuses (couloirs et bureaux) R5 : Suivi de toute les actions en cours Etat d avancement des actions à court terme, moyen terme et long terme Installation d un coach interne Planification des prochaines réunions EcoTeam : rencontres planifiées une fois par mois Création d un répertoire d échange d informations pour l équipe EcoTeam 16

17 Méthode d évaluation utilisée : 1/ Entretiens qualitatifs avec une sélection de représentants d entreprises accompagnées, sur base d un questionnaire-type (faceà-face d 1h). Entreprises rencontrées (après la fin de l accompagnement) : Greisch, NRB, JMV Colas, Orditech 2/ Retour d expérience des coaches 17

18 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Les raisons ayant amené les entreprises à participer au projet pilote sont multiples : intérêt marqué pour le DD, volonté de consolider une démarche interne déjà en place, volonté de développer une image de marque «verte» (marketing), volonté de mobiliser le personnel autour d un projet fédérateur et durable (culture d entreprise) - Dans tous les cas, le rôle de relais joué par l Intercommunale a été perçu positivement, a donné confiance aux entreprises dans le projet, a facilité le «oui» initial - Le personnel a généralement adhéré facilement à l'idée initiale, lorsqu une communication interne a été faite (ce qui n a pas toujours été le cas) Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Le recrutement des membres de l EcoTeam a été effectué de manière variable : sur base volontaire (à partir du scan), sur base obligatoire (décision de la Direction) - Lorsque les candidatures étaient trop nombreuses, des sélections sur base des profils professionnels ont eu lieu. Une entreprise a procédé à un tirage au sort - Dans un cas de figure, des membres suppléants ont été désignés - Les réunions d EcoTeams se sont globalement déroulées dans une bonne ambiance de travail 18

19 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La motivation des membres des EcoTeams est restée constante durant le déroulement de l accompagnement - Le niveau de préparation des réunions s est avéré satisfaisant dans l ensemble - Une réserve, toutefois, pour les cas de figure où les membres de l EcoTeam avaient été désignés sur une base contrainte. Là, le taux d absentéisme était plus important, et le degré de préparation des réunions thématiques plus faible - Globalement, la qualité de la préparation s est aussi révélée meilleure dans les entreprises qui avaient «officiellement» alloué du temps pour la préparation des réunions (pot d heures, item «EcoTeam» dans logiciel de pointage, etc) Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Le postulat du processus participatif a été bien accueilli et s est révélé «jouable» en entreprise. Il a été perçu comme vecteur de créativité et d enthousiasme - L intérêt, et le soutien de la Direction pour la démarche en cours ont été considéré comme une plus-value par les membres de l EcoTeam, pour autant qu ils ne phagocytent pas le processus participatif - Le plan d actions issu du travail de l EcoTeam est spontanément ressenti comme globalement satisfaisant dans la mesure où il amène des propositions d actions concrètes et planifiées dans le temps, et non juste des idées 19

20 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La mixité des actions proposées (solutions techniques et comportementales) permet de rencontrer l ensemble des attentes - Toutes les entreprises reconnaissent une valeur ajoutée au processus EcoTeam par rapport à une approche de consultance traditionnelle (meilleure appropriation par le personnel, travail «au rythme de l entreprise», respect de la culture de travail, transition vers l autonomisation intégrée dans la démarche proposée) - Elles admettent également qu elles ne se seraient jamais lancées dans une démarche similaire si l idée ne leur avait pas été soumise, ni qu elles auraient pu réussir seules Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Les entreprises pilotes sont toutes prêtes à témoigner de leur expérience et à recommander la mise en place d une EcoTeam - Le montant de la contribution financière réclamée aux entreprises est jugée comme raisonnable, et ressentie comme un élément de motivation. Le coût réel d une Ecoteam semble, par contre, un peu élevé pour des PME/PMI - L autonomisation et la pérennisation du groupe de travail, audelà du coaching externe, reste peu évidente. Certains groupes ne se sont plus réunis depuis la fin du projet pilote. D autres ont réussi à transformer l essai - La demande pour du travail ultérieur en réseau (échanges de bonnes pratiques) est unanime 20

21 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La formalisation, la validation, la communication interne et le suivi du plan d actions demeure un problème. Les entreprises ont besoin de pouvoir compter sur des documents et procédurestype auxquels se référer - Les actions à court terme sont généralement mises en œuvre sans trop de souci. Le moyen et long termes sont plus difficile à concrétiser - L exploitation des acquis du projet à des fins de communication externe est variable en fonction des profils d entreprise. Certaines font mention de l existence d une EcoTeam interne sur leur site web, d autres en font un argument commercial dans le cadre d offres de service. D autres n ont pas exploité le filon. Retour d expérience des coaches Leviers pour la réussite d une démarche de type EcoTeam - culture d entreprise, sensibilité initiale du personnel à l environnement et au DD («bruit de fond») - existence d approches connexes sur lesquelles peut s appuyer la démarche (ex : bilan carbone, ISO 14001) - soutien (voir exemplarité) de la direction («prendre l EcoTeam au sérieux») - constitution de l EcoTeam sur une base volontaire - représentation équilibrée des services au sein du groupe de travail - identification de suppléants internes aux membres de l EcoTeam 21

22 Retour d expérience des coaches Leviers pour la réussite d une démarche de type EcoTeam - mobilisation «d experts» internes pour nourrir les réunions thématiques - volonté de s appuyer sur l EcoTeam pour soutenir une démarche de communication externe (image de marque) - circuits et outils de communication interne performants et reconnus par le personnel - désignation d un référent interne avec lequel travailler en binôme et à qui passer le relais en fin de coaching externe Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - peur du changement - auto-censure limitant la créativité - absence de communication interne sur le processus, entraînant jalousies et rumeurs - constitution de l EcoTeam sur une base non volontaire; - irrespect relatif du calendrier de travail - temps à consacrer à la démarche (jours «non facturés») - changement de référent interne en cours d accompagnement - présence systématique de la direction lors des réunions, avec volonté de tout diriger 22

23 Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - externalités influençant le spectre du plan d actions - balance interne défavorable aux choix environnementaux (vs hygiène, bénéfice financier, etc) - absence de formalisation d un plan d actions, actions disparates non coordonnées - déséquilibre entre les solutions techniques et les solutions comportementales. Propension à aller à la facilité - difficulté à se projeter à moyen et à long termes - caractère non contraignant des actions pour le personnel Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - taille de l entreprise, pour la mobilisation de l ensemble du personnel - absence de données de référence (tableau de bord, enquête comportementale) pour mesurer l efficacité des actions retenues 23

24 Merci de votre attention! Personne de contact pour le suivi du dossier : Nathalie Ricaille, Responsable de projet Espace Environnement 29, rue de Montigny 6000 Charleroi Tél : 071/ Portable : 0496/

Espace Environnement

Espace Environnement Réduire l impact environnemental des administrations communales en Wallonie Comment le dispositif «EcoTeam» permet de renforcer l éco-exemplarité dans les structures publiques wallonnes Forum annuel CFDD

Plus en détail

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi?

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Perspectives Asbl - Liège 6 juin 2012 CSEF Animateur de territoire Concertation avec acteurs de terrain (enseignement, professionnels

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f.

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f. Le Plan de développement durable (PDD) du Service public de Wallonie (SPW), approuvé par le Comité stratégique fin 2011, représente l implication concrète de l administration face aux nombreux défis actuels

Plus en détail

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation Le télétravail au sein du Conseil général du Lot Évaluation expérimentation Cadre général Initiative d une étude-action sur le télétravail à l échelle du Massif Central pilotée par MACEO janvier 2010-août

Plus en détail

Fiche action Petit déjeuner de la mobilité

Fiche action Petit déjeuner de la mobilité Fiche action Petit déjeuner de la mobilité Eco E Team Sommaire Le jour de cette opération, le personnel est invité à se rendre à l administration communale par un autre moyen que la voiture individuelle.

Plus en détail

Formation BTS Assistant de gestion pme-pmi - 1 ère année

Formation BTS Assistant de gestion pme-pmi - 1 ère année Formation BTS Assistant de gestion pme-pmi - 1 ère année A1-A2 Gestion de la relation avec la clientèle et les fournisseurs ~ ~ Recherche de clientèle et contacts La connaissance de la clientèle Prospecter

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

«MATINÉE SUR LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉNERGIE À DESTINATION DES MEMBRES DE MESSAJE»

«MATINÉE SUR LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉNERGIE À DESTINATION DES MEMBRES DE MESSAJE» UNIPSO, UNION DES ENTREPRISES À PROFIT SOCIAL A.S.B.L. «MATINÉE SUR LA PROBLÉMATIQUE DE L ÉNERGIE À DESTINATION DES MEMBRES DE MESSAJE» FANNY ROUX, CONSEILLÈRE EN ÉNERGIE Assemblée Générale de MESSAJE,

Plus en détail

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010 Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21 METROPOLIS 15 décembre 2010 Vue d ensemble de la démarche Plan Climat 2 Livre Vert Etat des lieux des enjeux Information et implication

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES Colloque sur les achats publics durables 18 novembre 2014 LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

Les audits énergétique : une approche pédagogique

Les audits énergétique : une approche pédagogique Les audits énergétique : une approche pédagogique Journée information «Les changements climatiques et la gestion énergétique : mon école dans l ère de Kyoto» 12 mars 2009 Sommaire I. Projets et principes

Plus en détail

Intitulé du projet : «Professionnalisation de la lutte contre le décrochage scolaire»

Intitulé du projet : «Professionnalisation de la lutte contre le décrochage scolaire» Céreq Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Expérimentation télétravail au Conseil. Expérimentation télécentres dans le Lot

Expérimentation télétravail au Conseil. Expérimentation télécentres dans le Lot TÉLÉTRAVAIL DANS LE LOT Expérimentation télétravail au Conseil général é du Lot juin 2011/juin 2012 Expérimentation télécentres dans le Lot Focus sur le Télécentre de Latronquière Télétravail au sein du

Plus en détail

Mobilité des zones rurales en Grande Région. Bar-le-Duc 19/04/2013

Mobilité des zones rurales en Grande Région. Bar-le-Duc 19/04/2013 Mobilité des zones rurales en Grande Région Bar-le-Duc 19/04/2013 1 Plan de l exposé Missions de la Direction de la planification de la mobilité au sein du Service public de Wallonie la Wallonie rurale

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

ANNEXE 1 VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE. STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image

ANNEXE 1 VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE. STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image ANNEXE 1 VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image 31 rue du gal de Gaulle 59493 VASCQ Tél : 06.82.04.99.48 www.style-revelation.fr

Plus en détail

Construction d un tableau de bord de conduite de projet

Construction d un tableau de bord de conduite de projet Construction d un tableau de bord de conduite de projet Le 26 octobre dernier, l Association, en collaboration avec la Fondation pour les Générations Futures et avec le soutien de Bruxelles Environnement,

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015

ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015 ATELIER TECHNIQUE TELETRAVAIL 9 MARS 2015 Se déplacer autrement, tout le monde y gagne! Programme cofinancé par l Union Européenne avec le fond européen de développement régional Sommaire Introduction

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

Covoiturage et déplacements domicile-travail : des outils et des infrastructures

Covoiturage et déplacements domicile-travail : des outils et des infrastructures Covoiturage et déplacements domicile-travail : des outils et des infrastructures 1. Les grands enjeux du covoiturage 2. Les freins et les conditions de réussite 3. Les outils à disposition des citoyens

Plus en détail

Engagement Eco-exemplaire

Engagement Eco-exemplaire Charte d Eco-exemplarité Engagement Eco-exemplaire Nom de la structure :... Après l état des lieux réalisé le (date)... avec (animateur du tri du secteur)... ma structure s engage à : 1 - Trier ses déchets

Plus en détail

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014 SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI Journées d échanges de l ErE 2014 Territoires des «Actions de quartier» du CPAS Quartiers ouest c est-à-dire : Dampremy Marchienne Docherie

Plus en détail

Notre politique de développement durable

Notre politique de développement durable Notre politique de développement durable Sensibiliser nos visiteurs, personnels et partenaires au développement durable Agir à long terme sur la protection de l environnement Maîtriser voire réduire nos

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE Jean-Pierre LOUVEL, Président de l UCPF Philippe DIALLO,Directeur général Benjamin VIARD,

Plus en détail

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Pour se positionner comme partenaire en matière de sensibilisation, le BEP veut : Développer un programme de

Plus en détail

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité.

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité. Plus qu un simple mode de transport, TediCov offre une solution facile, économique, écologique et fiable pour se déplacer. C est surtout une manière pratique et conviviale de partager ces trajets et les

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Ecologie au bureau. Pour tous

Ecologie au bureau. Pour tous EAU 80% de papier dans les poubelles; des ordinateurs, imprimantes, fax, machine à café, qui fonctionnent en permanence,... Sensible aux conséquences écologiques de votre activité professionnelle, vous

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE. STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image

VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE. STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image VOTRE NOUVEAU METIER CONSEILLER(E) EN IMAGE STYLE REVELATION Centre de formation et agence de conseil en image 74 rue de la crête 59650 Villeneuve d Ascq Tél : 06.82.04.99.48 www.style-revelation.fr Siret

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

MINISTRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE PHILIPPE HENRY TITRE MINISTRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE VERS DES VILLES BAS CARBONE Sommaire 1. 6 raisons de freiner l étalement urbain 2.Quel territoire wallon en 2040? 3.Politiques d aménagement

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE

CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS CREATION REPRISE DEVELOPPEMENT D ENTREPRISE La solution pour ouvrir votre boite BGE Morbihan 02 97 21 25 25 www.bge-morbihan.com Chaque année, plus de 300 entreprises sont

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général pour le projet de gestion de Sommaire Modèle de Questionnaire Diagnostic.......................... 2 Modèle de Projet (contenu et présentation du plan d actions)............ 6 Fiche d évaluation des actions

Plus en détail

UN PLAN POUR UNE ADMINISTRATION EXEMPLAIRE

UN PLAN POUR UNE ADMINISTRATION EXEMPLAIRE UN PLAN POUR UNE ADMINISTRATION EXEMPLAIRE L Agenda 21 et le Plan Climat répondent à la volonté des élus de faire de GPSO un territoire innovant et exemplaire, en maintenant l équilibre entre une forte

Plus en détail

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC

GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC GENERALISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) DANS L ENSEIGNEMENT AU ROYAUME DU MAROC Dossier de présentation générale Avril 2005 Réf. : ICTEI/2/27042005 Page 1 sur 10 SOMMAIRE

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014

Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014 Bilan annuel au personnel fédéral Vendredi 4 avril 2014 J K L x Action réalisée Action en cours de réalisation Action à engager Action abandonnée ou ne s'appliquant plus 1 2 3 (Domicile Travail) Aménager

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS OFFRE FORMATION CALENDRIER DE FORMATION INTER ENTREPRISE SOLUTION DE FORMATION SUR MESURE FORMATION CREATION ENTREPRISE PERMIS EXPLOITATION

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

FICHE ACTIONS Impact et Environnement

FICHE ACTIONS Impact et Environnement FICHE ACTIONS Impact et Environnement ACTIONS GLOBALES Organisation autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 Démarche de progrès continu validée par une évaluation AFAQ 26000 (obtention du niveau

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES Ville de Saint-Laurent d Aigouze [ [ Le mot du Maire Le développement durable est un enjeu de société majeur, et bien plus qu un effet de mode. Les changements

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Tri et réduction des déchets

Tri et réduction des déchets Tri et réduction des déchets dans les espaces de travail de son établissement # 1 - Comprendre avant d agir dans les espaces de travail # 2 - Organiser le tri du papier dans les espaces de travail # 3

Plus en détail

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA

BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA BAROMETRE ANNUEL LA RSE DANS LES TPE/PME DE PACA Présentation annuelle des résultats statistiques obtenus via l outil LE CONSTAT Les TPE / PME s approprient peu à peu les principes du développement durable

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

Communication sur le progrès 2010

Communication sur le progrès 2010 Communication sur le progrès 2010 Le groupe GENESIS confirme sa politique en faveur du développement durable, à travers son adhésion aux principes du Pacte Mondial (Global Compact) et ce depuis décembre

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE Où en êtes-vous avec le développement durable dans votre association? 6 Agenda 21 du Clermontais QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE Dans le cadre de son Agenda 21, la Communauté de communes du Clermontais invite

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015

Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015 PRSE3 & précarité énergétique Atelier santé et précarité énergétique n 2 ARENE - 3 février 2015 Sommaire 1. Avancement et bilan du PRSE 2 2. Adoption du PNSE3 : élaboration & axes principaux 3. Déclinaison

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 1. Communiquer le plan stratégique : utopie ou défi? par J. MOISSE, Inspecteur général au Service public de Wallonie Cf. présentation.ppt en annexe

Plus en détail

Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées

Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées Direction de la Protection de la Famille de l Enfance et des personnes Agées Fonds des Nations Unies pour la Population Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé d accompagner le Ministère

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Guide de cadrage pour bien penser son Plan de Déplacements d Entreprise (PDE)

Guide de cadrage pour bien penser son Plan de Déplacements d Entreprise (PDE) Guide de cadrage pour bien penser son Plan de Déplacements d Entreprise (PDE) Guide réalisé lors des travaux menés dans le cadre de la dynamique climat Nord-Pas de Calais. INTRODUCTION Ces dernières années,

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Déchets ménagers Quelle sensibilisation?

Déchets ménagers Quelle sensibilisation? Déchets ménagers Quelle sensibilisation? prévention - communication Les Intercommunales wallonnes de gestion des déchets 1. Photographie 2. Campagnes communes de sensibilisation 3. Actions locales (IC)

Plus en détail

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable? Deuxième enquête destinée aux professionnels du Développement Durable dans les Collectivités Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action

Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action AMÉNAGEMENT ET HABITAT SERVICE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Atteindre les objectifs du Plan Climat-Energies Territorial : mobiliser le grand public pour accompagner le passage à l action

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne. Jeudi 4 juillet 201 3

Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne. Jeudi 4 juillet 201 3 Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne Jeudi 4 juillet 201 3 DOSSIER DE PRESSE 100 % des préfectures labellisées Sommaire 100 % des préfectures

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France

Panorama. des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable. en France Panorama des agendas 21 locaux et des pratiques territoriales de développement durable en France Décembre 2009 TERRITOIRES AYANT DÉCLARÉ UN AGENDA 21 LOCAL - SEPTEMBRE 2009 En 2009, l Observatoire s est

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

Quelle transformation de l état dentaire et quels principaux actes réalisés? OBJECTIFS ET MÉTHODES

Quelle transformation de l état dentaire et quels principaux actes réalisés? OBJECTIFS ET MÉTHODES OBJECTIFS ET MÉTHODES L évaluation de l action a pour objectif de mesurer l efficacité de la campagne en termes de santé, l intérêt financier à engager une telle action, d appréhender le degré de compréhension

Plus en détail

Le territoire en chiffres Spécificités territoriales

Le territoire en chiffres Spécificités territoriales La politique énergétique du Pays du Mans à travers le lien SCoT / PCET Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Jacqui Cullen Chargée

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail