REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS"

Transcription

1 REDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DES ENTREPRISES EN IMPLIQUANT LES TRAVAILLEURS Points saillants du projet pilote pour la promotion de l éco-exemplarité dans les entreprises wallonnes Structure de la présentation Motivation du projet pilote Méthodologie de travail testée Partenariat mis en œuvre Entreprises pilotes Panorama des accompagnements Etude de cas : l entreprise NRB Exploitation des acquis du projet pilote Vers une généralisation des pratiques éco-exemplaires en entreprise? 1

2 Motivation initiale, méthodologie testée, partenariat mis en œuvre Motivation du projet pilote Les défis environnementaux sont avant tout des enjeux humains, qui mettent en balance la préservation du cadre de vie et des ressources que nous utilisons. L'environnement est également un enjeu économique, aussi bien qu un atout de développement réel pour un territoire ou une entreprise. Pour faire évoluer leur activité et s'adapter à cette nouvelle donne, les entreprises responsables d aujourd hui ont besoin de mettre en place des changements structurels progressifs permettant de réaliser des économies d'échelle et de faire évoluer les comportements des travailleurs, dans une logique d économie circulaire. 2

3 Motivation du projet pilote Ce processus évolutif comporte plusieurs étapes : - identifier les impacts environnementaux et financiers liés à l activité des travailleurs (mobilité professionnelle, gestion du papier, de l eau et de l énergie dans les locaux, management «déchets», etc.); - mettre en place un plan d actions de réduction efficace et pertinent. Motivation du projet pilote Tester la mise en œuvre d une méthode de travail permettant de mettre en œuvre une stratégie pertinente et personnalisée, dans laquelle se reconnaissent (adhésion) des travailleurs mis en capacité d agir («empowerment») pour l environnement. 3

4 Méthodologie de travail testée L EcoTeam Réseau international GAP, Ecolife (depuis 1995 pour les ménages, depuis 2002 dans les entreprises), Espace Environnement (pilotes en administrations françaises Interreg IIIB REDUCE) Objectif : amener les travailleurs à choisir volontairement et librement des comportements favorables au développement durable L action se déroule avec l appui d un animateur et repose sur des techniques d autonomisation Ces techniques encouragent les travailleurs à donner le meilleur d eux-mêmes, et à s entraider mutuellement pour permettre à l équipe de réussir Méthodologie de travail testée La mise en place d une EcoTeam comporte 2 étapes : 1/ un diagnostic des éco-comportements : Objectif : faire apparaître les comportements des employés au moyen d un questionnaire rempli par chaque travailleur. L analyse du questionnaire permet de mettre en évidence la proportion des employés prêts à modifier leurs comportements en faveur de l environnement, et les thématiques susceptibles d offrir le plus de possibilité de changement 2/ l EcoTeam à proprement parler 4

5 Méthodologie de travail testée Constitution de l EcoTeam : - 6 à 10 travailleurs volontaires - mixité et transversalité - approche multi-thématiques - pour chaque thématique, les participants, guidés par l accompagnateur, réfléchissent aux actions possibles à mettre en place pour amener leurs collègues à modifier leurs comportements. - une sélection est ensuite opérée (faisabilité) et traduite sous forme de plan d actions (à court, moyen, long termes). Méthodologie de travail testée Étapes de travail (sur 6 mois) : 1. Lancement du diagnostic des éco-comportements par voie électronique ou papier, suivant les possibilités, accompagnée d une présentation rapide des objectifs de l enquête - Analyse des résultats et production d un rapport. Durée : 3 semaines Mois 1 2. Constitution de l EcoTeam : une sélection des volontaires s étant manifestés au cours de l enquête est opérée. 3. Réunion de lancement de l EcoTeam : prise de contact entre l accompagnateur et les membres de l EcoTeam, clarification des motivations de chacun, identification des problématiques, construction du projet. Durée : 2 heures Mois 1 5

6 Méthodologie de travail testée 4. 4 réunions thématiques : 1 thème/réunion, préparé par les «préparateurs» (présentation générale de la problématique, récolte des données spécifiques à l organisation) proposition d actions sur le thème (sensibilisation générale, actions techniques ou liées à la gestion, procédures ), portées par les membres de l EcoTeam. Le suivi des actions a lieu à la réunion suivante. Durée : 4 x 2 heures toutes les 4 à 6 semaines Mois 2 à 5 5. Présentation des résultats : rapport de l accompagnateur, présentation à la Direction Mois 6 Partenariat mis en œuvre La démarche doit être encadrée et accompagnée par des opérateurs maîtrisant : - les codes de fonctionnement du monde de l entreprise; - les clés méthodologiques pour la mise en œuvre de dynamiques environnementales de type participatif. Espace Environnement, IDETA et Spi + ont décidé d associer leurs compétences, avec le soutien du Ministre régional wallon de l Economie. Démarrage du projet pilote «Eco-exemplarité des entreprises wallonnes» en 02/10. 6

7 Entreprises pilotes 8 entreprises-pilotes réparties équitablement sur le territoire : - 4 entreprises en Province de Liège; - 4 entreprises en Wallonie Picarde et présentant des caractéristiques socio-économiques variées (taille, profil de personnel, objet social, etc.). Sélection opérée par IDETA et par la Spi+, compte tenu de leur parfaite connaissance du tissu économique local. Entreprises pilotes Cette diversité avait pour objectif de permettre : - une approche personnalisée pour chaque entreprise; - une étude approfondie des meilleures méthodologies de travail et solutions pratiques à apporter en fonction de la typologie de l entreprise accompagnée. L accompagnement était réalisé par Espace Environnement. Une contribution financière de l ordre de euros était demandée à chaque entreprise pilote. 7

8 Entreprises pilotes En Province de Liège Appel à candidatures lancé par Spi+ Intérêt immédiat de nombreuses entreprises Sélection finale : Démarrage rapide, organisation d une réunion à mi-parcours (1er échange d expériences) Entreprises pilotes En Wallonie Picarde Appel à candidatures lancé par Ideta Beaucoup de difficultés à recruter des entreprises pilotes (concurrence avec d autres démarches «qualité» proposées par l Intercommunale?) Démarrage plus lent, plus étalé dans le temps Sélection finale : 8

9 Panorama des accompagnements Zone Spi+ GREISCH thème réunion 0 réunion 1 réunion 2 réunion 3 réunion 4 26-mai-2010 Mercredi 23 juin 2010 à 9h30 Mardi 28 septembre 2010 à 15h Présentation Énergie et Eau fourniture entretien et bureau Mercredi 30 novembre 2010 à 9h30 Gestion et consommation papier Mardi 11 janvier 2011 Mobilité JMV thème 31-mai-2010 Présentation Mercredi 30 juin 2010 à 14h Prévention et tri des déchets Vendredi 27 août 2010 à 9h30 Jeudi 30 septembre 2010 à 9h30 Vendredi 29 octobre 2010 à 9h30 Papier Energie & eau Mobilité & achat NRB 1- juin-2010 Mardi 29 juin à 10h00 Présentation Déchets et déchets papier thème Vendredi 3 septembre Mardi 9 Novembre 2010 à 2010 à 10h00 Mardi 5 octobre 2010 à 10h00 9h30 Achat, achat papier et consommation papier Mobilité et transport Energie et eau TDS 7-juillet novembre 15 décembre 2010 Mercredi 26 janvier 2011 Présentation Déchets et énergie Papier Mobilité Panorama des accompagnements Zone Ideta réunion 0 réunion 1 réunion 2 réunion 3 réunion 4 DallaValle thème 30-août novembre janvier janvier février-2011 Présentation Achats - Papiers Déchets Transport Energie Kingspan Door thème 29-avril juin septembre novembre décembre-2010 Présentation Energie - Eau Energie - Eau Papiers Achats Orditech 29-avril septembre septembre octobre-2010 thème Présentation Mobilité Déchets - Papiers Energie - Eau Scierie Maffle 30-août-2010 Présentation 9

10 Etude de cas : l entreprise NRB L entreprise NRB en bref Cœur de métier : Entreprise IT : Création de logiciels sur mesure, gestion et suivi des données informatiques des clients Nombre de travailleurs : 587 personnes (en 2010) 533 pour les services administratifs 54 pour les services techniques 10

11 1. Lancement et retour du diagnostic (mai 2010) Envoi des questionnaires à 587 membres du personnel Pour le personnel administratif (533) via voie électronique Pour le personnel technique (54) via papier Retour des questionnaires Pour le personnel administratif : 236 participations Pour le personnel technique : 11 participations 2. Mise en place de l EcoTeam ( Fin mai 2010) Pour le personnel administratif 32 personnes ont déclaré être intéressées et 60 autres éventuellement Pour le personnel technique 1 personne a déclaré être intéressée et 4 autres éventuellement 33 personnes motivées à participer à l'ecoteam et 64 autres éventuellement) Choix laissé à la direction pour constituer l équipe EcoTeam (10 à 12 personnes) 11

12 Lancement R0 (1er juin 2010) Tour de table pour connaître la motivation Présentation du rôle et de la mission de l écoteam Présentation du rôle du coach Présentation des résultats du scan (base de travail pour les actions préparatoires) Sensibilité aux thèmes consommation papier déchets mobilité énergie R0 (1er juin 2010) Choix des thèmes et des porteurs des thématiques Planification de l agenda des réunions Distribution des documents pour préparer les thèmes Réflexion sur un logo EcoTeam Réunion R0 R1 R2 R3 R4 et R5 1- juin-2010 Mardi 29 juin à 10h00 Vendredi 3 septembre 2010 à 10h00 Mardi 5 octobre 2010 à 10h00 Mardi 9 Novembre 2010 à 9h30 Thème Présentation Déchets et déchets papier Achat, achat papier et consommation papier Mobilité et transport Energie et eau 12

13 R1 : thème «déchets et déchets papier» Le logo choisi par l EcoTeam et validé par la Direction R1 : thème «déchets et déchets papier» Placement de bac «récolte papier» au niveau de chaque bureau. bacs uniformes au sein de chaque local avec une note explicative. 250 boites distribuées. + création d un emplacement prévu dans couloir pour regroupement des papiers Depuis septembre 2010, les papiers et cartons récoltés sont revendus à la tonne : (manque certains relevés) 26 tonnes pour un montant de 2000 euros Achat de toner recyclés : économie de 30% du prix et sensibilisation à l impression en faible qualité suivi de la consommation Suppression progressive des imprimantes individuelles (200) Lancement d une campagne plus large «zéro déchets papiers» via Intranet : mi-octobre

14 R2 : Achat matériel, Achat papier et consommation papier 60 millions de feuilles achetées par année dont 59 millions pour la clientèle. Actions à mener Mise en place d un suivi des compteurs des imprimantes pour mener des actions par la suite (pas de relevé effectué) Préférence à l utilisation de copieurs plutôt que des imprimantes personnelles (200 imprimantes individuelles) Sensibilisation à la réutilisation des feuilles usagées en feuilles de brouillon Sensibilisation du personnel à l utilisation du recto-verso (création d affiches de sensibilisation et utilisation d info-flash via l intranet) R2 : Achat matériel, Achat papier et consommation papier Constat : 60 millions de feuilles achetées par année dont 59 millions pour la clientèle. Actions à mener (suite) Installation et formation à l utilisation du logiciel PDF Creator( pour réduire les impressions inutiles) Achat de feutres rechargeables à la place de feutres jetables 14

15 R3 : Mobilité et transport Peu de chiffres disponibles sur la mobilité Aide au diagnostic Enquête sur la mobilité : durée 2 jours et demi, 169 retours Constat Site peu desservi par les transports en commun Voiture facilite la flexibilité : enfants, courses, horaires variables 350 voitures de fonction R3 : Mobilité et transport Volonté de mettre en place une véritable politique de mobilité Actions à mener Relevé de la consommation des véhicules sera réalisé avec suivi par véhicule. Sensibilisation à la «conduite douce» pour les utilisateurs des 350 voitures de fonction, ainsi qu au contrôle de la pression des pneus (livret de sensibilisation SPW) Utilisation du système de car-pooling à partir de la gare de Liège Guillemins Sensibilisation au covoiturage : création d une carte de localisation des travailleurs et échange d informations pour les déplacements domicile- travail et pour les déplacements professionnels Préférence aux transports en commun : idée de lancer un système de navette avec des travailleurs de NRB et d autres entreprises (liaison avec gare) 15

16 R4 : Energie Consommation électrique difficile à mesurer par service. Action à mener: > Rondes organisées pour relever les pc restés allumés (janvier et mai) > Sensibilisation aux fermeture des PC et écrans ainsi qu à la fermeture des vannes thermostatiques > Achat de wattmètres pour mesurer les consommations > Achat de 40 multiprises à interrupteur pour photocopieuses (couloirs et bureaux) R5 : Suivi de toute les actions en cours Etat d avancement des actions à court terme, moyen terme et long terme Installation d un coach interne Planification des prochaines réunions EcoTeam : rencontres planifiées une fois par mois Création d un répertoire d échange d informations pour l équipe EcoTeam 16

17 Méthode d évaluation utilisée : 1/ Entretiens qualitatifs avec une sélection de représentants d entreprises accompagnées, sur base d un questionnaire-type (faceà-face d 1h). Entreprises rencontrées (après la fin de l accompagnement) : Greisch, NRB, JMV Colas, Orditech 2/ Retour d expérience des coaches 17

18 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Les raisons ayant amené les entreprises à participer au projet pilote sont multiples : intérêt marqué pour le DD, volonté de consolider une démarche interne déjà en place, volonté de développer une image de marque «verte» (marketing), volonté de mobiliser le personnel autour d un projet fédérateur et durable (culture d entreprise) - Dans tous les cas, le rôle de relais joué par l Intercommunale a été perçu positivement, a donné confiance aux entreprises dans le projet, a facilité le «oui» initial - Le personnel a généralement adhéré facilement à l'idée initiale, lorsqu une communication interne a été faite (ce qui n a pas toujours été le cas) Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Le recrutement des membres de l EcoTeam a été effectué de manière variable : sur base volontaire (à partir du scan), sur base obligatoire (décision de la Direction) - Lorsque les candidatures étaient trop nombreuses, des sélections sur base des profils professionnels ont eu lieu. Une entreprise a procédé à un tirage au sort - Dans un cas de figure, des membres suppléants ont été désignés - Les réunions d EcoTeams se sont globalement déroulées dans une bonne ambiance de travail 18

19 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La motivation des membres des EcoTeams est restée constante durant le déroulement de l accompagnement - Le niveau de préparation des réunions s est avéré satisfaisant dans l ensemble - Une réserve, toutefois, pour les cas de figure où les membres de l EcoTeam avaient été désignés sur une base contrainte. Là, le taux d absentéisme était plus important, et le degré de préparation des réunions thématiques plus faible - Globalement, la qualité de la préparation s est aussi révélée meilleure dans les entreprises qui avaient «officiellement» alloué du temps pour la préparation des réunions (pot d heures, item «EcoTeam» dans logiciel de pointage, etc) Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Le postulat du processus participatif a été bien accueilli et s est révélé «jouable» en entreprise. Il a été perçu comme vecteur de créativité et d enthousiasme - L intérêt, et le soutien de la Direction pour la démarche en cours ont été considéré comme une plus-value par les membres de l EcoTeam, pour autant qu ils ne phagocytent pas le processus participatif - Le plan d actions issu du travail de l EcoTeam est spontanément ressenti comme globalement satisfaisant dans la mesure où il amène des propositions d actions concrètes et planifiées dans le temps, et non juste des idées 19

20 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La mixité des actions proposées (solutions techniques et comportementales) permet de rencontrer l ensemble des attentes - Toutes les entreprises reconnaissent une valeur ajoutée au processus EcoTeam par rapport à une approche de consultance traditionnelle (meilleure appropriation par le personnel, travail «au rythme de l entreprise», respect de la culture de travail, transition vers l autonomisation intégrée dans la démarche proposée) - Elles admettent également qu elles ne se seraient jamais lancées dans une démarche similaire si l idée ne leur avait pas été soumise, ni qu elles auraient pu réussir seules Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - Les entreprises pilotes sont toutes prêtes à témoigner de leur expérience et à recommander la mise en place d une EcoTeam - Le montant de la contribution financière réclamée aux entreprises est jugée comme raisonnable, et ressentie comme un élément de motivation. Le coût réel d une Ecoteam semble, par contre, un peu élevé pour des PME/PMI - L autonomisation et la pérennisation du groupe de travail, audelà du coaching externe, reste peu évidente. Certains groupes ne se sont plus réunis depuis la fin du projet pilote. D autres ont réussi à transformer l essai - La demande pour du travail ultérieur en réseau (échanges de bonnes pratiques) est unanime 20

21 Informations issues des entretiens qualitatifs avec les entreprises - La formalisation, la validation, la communication interne et le suivi du plan d actions demeure un problème. Les entreprises ont besoin de pouvoir compter sur des documents et procédurestype auxquels se référer - Les actions à court terme sont généralement mises en œuvre sans trop de souci. Le moyen et long termes sont plus difficile à concrétiser - L exploitation des acquis du projet à des fins de communication externe est variable en fonction des profils d entreprise. Certaines font mention de l existence d une EcoTeam interne sur leur site web, d autres en font un argument commercial dans le cadre d offres de service. D autres n ont pas exploité le filon. Retour d expérience des coaches Leviers pour la réussite d une démarche de type EcoTeam - culture d entreprise, sensibilité initiale du personnel à l environnement et au DD («bruit de fond») - existence d approches connexes sur lesquelles peut s appuyer la démarche (ex : bilan carbone, ISO 14001) - soutien (voir exemplarité) de la direction («prendre l EcoTeam au sérieux») - constitution de l EcoTeam sur une base volontaire - représentation équilibrée des services au sein du groupe de travail - identification de suppléants internes aux membres de l EcoTeam 21

22 Retour d expérience des coaches Leviers pour la réussite d une démarche de type EcoTeam - mobilisation «d experts» internes pour nourrir les réunions thématiques - volonté de s appuyer sur l EcoTeam pour soutenir une démarche de communication externe (image de marque) - circuits et outils de communication interne performants et reconnus par le personnel - désignation d un référent interne avec lequel travailler en binôme et à qui passer le relais en fin de coaching externe Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - peur du changement - auto-censure limitant la créativité - absence de communication interne sur le processus, entraînant jalousies et rumeurs - constitution de l EcoTeam sur une base non volontaire; - irrespect relatif du calendrier de travail - temps à consacrer à la démarche (jours «non facturés») - changement de référent interne en cours d accompagnement - présence systématique de la direction lors des réunions, avec volonté de tout diriger 22

23 Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - externalités influençant le spectre du plan d actions - balance interne défavorable aux choix environnementaux (vs hygiène, bénéfice financier, etc) - absence de formalisation d un plan d actions, actions disparates non coordonnées - déséquilibre entre les solutions techniques et les solutions comportementales. Propension à aller à la facilité - difficulté à se projeter à moyen et à long termes - caractère non contraignant des actions pour le personnel Retour d expérience des coaches EcoTeam Freins - taille de l entreprise, pour la mobilisation de l ensemble du personnel - absence de données de référence (tableau de bord, enquête comportementale) pour mesurer l efficacité des actions retenues 23

24 Merci de votre attention! Personne de contact pour le suivi du dossier : Nathalie Ricaille, Responsable de projet Espace Environnement 29, rue de Montigny 6000 Charleroi Tél : 071/ Portable : 0496/

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable»

Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Proposition de charte pour un Conseil de la Jeunesse plus «durable» Pourquoi cette charte? Le Conseil de la Jeunesse, dont l une des missions est d être le porte-parole de la jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles,

Plus en détail

Expérimentation télétravail au Conseil. Expérimentation télécentres dans le Lot

Expérimentation télétravail au Conseil. Expérimentation télécentres dans le Lot TÉLÉTRAVAIL DANS LE LOT Expérimentation télétravail au Conseil général é du Lot juin 2011/juin 2012 Expérimentation télécentres dans le Lot Focus sur le Télécentre de Latronquière Télétravail au sein du

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation

Le télétravail au sein du Conseil général du Lot. Évaluation expérimentation Le télétravail au sein du Conseil général du Lot Évaluation expérimentation Cadre général Initiative d une étude-action sur le télétravail à l échelle du Massif Central pilotée par MACEO janvier 2010-août

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES Colloque sur les achats publics durables 18 novembre 2014 LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

Maîtriser la consommation d eau

Maîtriser la consommation d eau Maîtriser la consommation d eau S assurer après utilisation que le robinet d eau est bien fermé. Signaler aux agents les éventuelles fuite d eau dans les sanitaires. Un robinet doté d un «mousseur» permet

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE Jean-Pierre LOUVEL, Président de l UCPF Philippe DIALLO,Directeur général Benjamin VIARD,

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 1. Communiquer le plan stratégique : utopie ou défi? par J. MOISSE, Inspecteur général au Service public de Wallonie Cf. présentation.ppt en annexe

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES GUIDE DES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES Ville de Saint-Laurent d Aigouze [ [ Le mot du Maire Le développement durable est un enjeu de société majeur, et bien plus qu un effet de mode. Les changements

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Introduction Notre engagement RSE SterWen Consulting adhère au Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2009. A ce titre, SterWen Consulting soutient

Plus en détail

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans notre société, Synchrone technologies est engagée dans une démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale.

Plus en détail

Le processus d admission au 1 er cycle

Le processus d admission au 1 er cycle Le processus d admission au 1 er cycle Michèle Glémaud, directrice du Service de l admission et du recrutement Marc-Olivier Ouellet Judith Picard Nathalie Côté admission.umontreal.ca Le processus d admission

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

FICHE ACTIONS Impact et Environnement

FICHE ACTIONS Impact et Environnement FICHE ACTIONS Impact et Environnement ACTIONS GLOBALES Organisation autour des lignes directrices de la norme ISO 26000 Démarche de progrès continu validée par une évaluation AFAQ 26000 (obtention du niveau

Plus en détail

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION RÉALISER UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION Dernière révision du document : juillet 2012 Voici en 4 étapes clé quelques conseils à respecter afin de réaliser une campagne de sensibilisation efficace en matière

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

Proximité Ethique Responsabilité

Proximité Ethique Responsabilité Qu est-ce que le développement durable à l échelle de ma TPE-PME? Proximité Ethique Responsabilité cgpme-idf@wanadoo.fr-tel: 01 56 89 09 30 www.cgpme-idf.fr Salon Entreprise Durable 20 octobre 2009 Qu

Plus en détail

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers Guide du tuteur Baccalauréat professionnel Accueil-Relation Clients et Usagers Lycée Professionnel Henri Brulle 65 Route de Saint Emilion 33500 Libourne Tél : 05.57.48.12.30 Fax : 05.57.85.11.52 Présentation

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

BUDGET PARTICIPATIF ET DEMANDES DE SUBSIDES

BUDGET PARTICIPATIF ET DEMANDES DE SUBSIDES APPEL A PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2013-2015 BUDGET PARTICIPATIF ET DEMANDES DE SUBSIDES REGLEMENT Décembre 2013 SOMMAIRE 1. Introduction... 1 2. Rappel des étapes de l appel à projets «Quartiers

Plus en détail

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée

La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée La gestion de la mobilité en entreprise : une approche intégrée Par Benoît Minet et Florence De Brant Responsable et Conseillère auprès de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

w w w. u w e Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle

w w w. u w e Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle Intégrer le NWOW au sein du Mobility Management 1er février 2013 Flémalle Par Benoît Minet Responsable de la Cellule Mobilité de l Union Wallonne des Entreprises 1 L Union Wallonne des Entreprises Qu est-ce

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France

L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France - Communiqué de presse - 11 juin 2008 L Indice Carbone Casino, le premier étiquetage environnemental complet en France Casino poursuit son engagement en faveur du développement durable en lançant le premier

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider la démarche de tourisme durable au travers d'un réseau d'ambassadeurs

Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider la démarche de tourisme durable au travers d'un réseau d'ambassadeurs CAHIER DES CHARGES ANNEE 2014 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES Pays Adour Landes Océanes Axe 1 : Le Tourisme Durable positionnement marketing du territoire Module 1 (PALO.1) : Animer et consolider

Plus en détail

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Evènements FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Mission Locale du Charolais - 17 rue Jean Bouveri - 71 130 GUEUGNON Structure support du projet Rappel de la mise en place et des objectifs de cette action. L

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial GROUPE LEADER TRAVAIL TEMPORAIRE S.A.S. au capital de 3 983 920 euros - SIREN : 423 856 459 NAF 7010 Z Siège Social : 19 Rue des Alouettes B.P. 80110 95604 Eaubonne Cedex Téléphone : 01.30.10.64.64 Fax

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Comment optimiser vos réunions Des réunions efficaces assurent le succès d une organisation

Comment optimiser vos réunions Des réunions efficaces assurent le succès d une organisation Comment optimiser vos réunions Des réunions efficaces assurent le succès d une organisation En Amérique du Nord, les réunions sont incontournables dans le monde des affaires d aujourd hui. Selon le Conseil

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

FORMATION et COACHING «Confiance en soi : Source d épanouissement professionnel et personnel» Toulouse, Bordeaux, Tarbes, Luchon

FORMATION et COACHING «Confiance en soi : Source d épanouissement professionnel et personnel» Toulouse, Bordeaux, Tarbes, Luchon FORMATION et COACHING «Confiance en soi : Source d épanouissement professionnel et personnel» Toulouse, Bordeaux, Tarbes, Luchon Quel est l enjeu de ces 30 heures ou 5 jours du module «Confiance en Soi

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com

LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com LE CAB I N ET É CO -ATT I TU D E, COMMENT ANTIC I PER LE MARC HÉ? www.parlonsentreprise.com SOMMAIRE DEveloppement durable L efficacite environnementale en cabinet : l Eco-attitude La norme ISO 14001 2

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2009

CATALOGUE DE FORMATION 2009 CATALOGUE DE FORMATION 2009 MANAGEMENT Gestion du temps de travail Définir ses objectifs et les atteindre QUALITE, ORGANISATION, DEVELOPPEMENT DURABLE Intégrer des objectifs de Qualité dans son organisation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

Pratiques des entreprises en matière de communication managériale

Pratiques des entreprises en matière de communication managériale Pratiques des entreprises en matière de communication managériale Etude Afci - Andrh Inergie Mardi 14 décembre 2010 Contact Inergie - pôle opinion : Luc Vidal Directeur associé lvidal@inergie.com 01 41

Plus en détail

Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail

Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail Guide de l agent éco-responsable : 30 gestes simples pour réduire notre impact sur l environnement au travail Sommaire Édito - le papier, les fournitures.. - l énergie, l eau.. - les déchets.. - les transports

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Programme Hanploi & School Handicap et enseignement supérieur. Préparons 2011/2012!

Programme Hanploi & School Handicap et enseignement supérieur. Préparons 2011/2012! Programme Hanploi & School Handicap et enseignement supérieur Préparons 2011/2012! Agir pour l égalité des chances en enseignement supérieur! Avec le soutien de : Hanploi & School : créer du lien entre

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable «Le développement durable, c est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.» - Rapport Brundtland - 1987

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

TABLE DES MATIERES III. OPPORTUNITES D AMELIORATION POUR LES PROCHAINES SEMAINES ENTREPRISES... 11

TABLE DES MATIERES III. OPPORTUNITES D AMELIORATION POUR LES PROCHAINES SEMAINES ENTREPRISES... 11 Semaine Entreprises 10 e édition du 8 au 12 mars 2010 Bilan d éco-responsabilité TABLE DES MATIERES I. RAPPEL DES MESURES MISES EN PLACE... 2 a. Sensibilisation à l environnement... 2 b. Transport éco-responsable...

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12

ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 ESPACE INFO JEUNES 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne Téléphone 04 77 48 77 00 Télécopie 04 77 48 77 12 Conception et réalisation : direction de la Communication de la Ville de Saint-Étienne pour

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 BOITE A OUTILS POUR L'ELABORATION DE L'AGENDA 21 RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 Etapes Recommandations du Comité 21 Outils et accompagnement

Plus en détail

Le cabinet du géomètreexpert

Le cabinet du géomètreexpert Le cabinet du géomètreexpert Une gestion d entreprise éco-responsable Notre Agenda 21 en marche, c est d abord penser global et agir local. Parmi les premières actions concrètes locales qui peuvent être

Plus en détail

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Les acteurs du programme Un plan national de professionnalisation à destination des adultes-relais qui se décline au plan territorial sur

Plus en détail

Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation

Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation Expérimenter le télétravail dans 11 administrations d'etat du Massif central Bilan d évaluation 19 juin 2014 POINTS CLES DES RETOURS : PRECONISATIONS RAPPELS SUR L ECHANTILLON LES POINTS SAILLANTS DE L

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir

Déchets : outils et exemples pour agir ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES ET PERCEPTION DES HABITANTS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN MATIERE DE DECHETS DANGEREUX - SYMEVAD Monographie complète Symevad (Nord-pas-de-Calais et Nord) Année 1 du PDP : 2010

Plus en détail

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013 PREFETE DE LA MEUSE Bilan Carbone de la Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS Année 2013 Affaire suivie par : Aimé MAPELLI Chargé de mission Développement Durable Service

Plus en détail

Quels sont les intérêts de cette démarche environnementale collective?

Quels sont les intérêts de cette démarche environnementale collective? Après le bilan carbone, établi en 2008, et le Plan Climat «Vins de Bordeaux 2020», en 2009, le CIVB a initié début 2010 un chantier innovant permettant à l ensemble des professionnels du vignoble bordelais

Plus en détail

LE SERVICE ORIENTATION CARRIERES

LE SERVICE ORIENTATION CARRIERES LE SERVICE ORIENTATION CARRIERES 09/10/2008 ESSEC ALUMNI CONTACTS UTILES SOC Pour s informer sur les offres de services du SOC soc@essecnet.com - 01 56 91 20 61 Pour prendre RV avec un consultant Elisabeth

Plus en détail

Agenda 21 EGID. 1 - Thème communication (30 min) 2 - Thème Hygiène et sécurité (30 min) 3 - Thème Eau (15 min) 4 - Questions diverses (15 min)

Agenda 21 EGID. 1 - Thème communication (30 min) 2 - Thème Hygiène et sécurité (30 min) 3 - Thème Eau (15 min) 4 - Questions diverses (15 min) Agenda 21 EGID Réunion n 5 du 5 septembre 2007 (14h -15 h30) 1 - Thème communication (30 min) 2 - Thème Hygiène et sécurité (30 min) 3 - Thème Eau (15 min) 4 - Questions diverses (15 min) 1 - Thème Communication

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Experts efficience informatique

Experts efficience informatique Experts efficience informatique Date 3 février 2014 Martin Dargent Dirigeant EasyVirt Martin.dargent@easyvirt.com 06 69 55 75 18 Présentation d EasyVirt EasyVirt Jeune Entreprise Innovante issue de 7 ans

Plus en détail

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité

Le règlement REACH. Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Le règlement REACH Transparence des entreprises au sujet de leur mise en conformité Impacts économiques, risques extra-financiers et opportunités pour les entreprises Résumé de l étude réalisée par EthiFinance,

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

L entretien professionnel, retours d expériences

L entretien professionnel, retours d expériences L entretien professionnel, retours d expériences les incontournables et les facteurs de réussite Service conseil en organisation et ressources humaines L entretien professionnel Octobre 2012 Sommaire Préambule

Plus en détail

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe Évènements sportifs et développement durable : gadget ou impératif tif? Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe ADEME Rhône Alpes L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie Établissement

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail