Une unité de production de menuiseries acier chez Baumert dans l est de la France.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une unité de production de menuiseries acier chez Baumert dans l est de la France."

Transcription

1 DOSSIER MANAGEMENT, PRODUCTIVITÉ ET MARGE Le Lean au bout du compte? On parle de méthode d organisation, mais aussi de philosophie. Le Lean, né chez le constructeur automobile Toyota dans les années 60, s est mondialisé dans l industrie. Depuis peu, il intéresse le monde de la construction soumis à de fortes baisses des prix. Est-ce la solution pour améliorer le compte de résultat? MÉTALFLASH N O Une unité de production de menuiseries acier chez Baumert dans l est de la France. Le Lean manufacturing a été développé au Japon où la question du manque de place est récurrente. DR

2 L usine paraît récente tant elle est propre. Sur un poste de travail s affairent deux ouvriers autour d un bâti en fonte. Ils se parlent à voix basse, portent des gants et ont des gestes précis. Ils sont âgés d une vingtaine d années et arborent un air décontracté. Nous sommes dans l usine de l industriel Amada au pied du mont Fuji au Japon où se fabriquent entre autres des machines de découpe laser. À aucun moment le binôme ne se sépare pour aller chercher une pièce ou un outil. Un signal sur un écran suffit à déclencher la commande des accessoires ou des pièces dont ils ont besoin. Un autre service se charge de les livrer sur le poste. Il s agit d un exemple japonais de l industrie de pointe, certes. Quel rapport avec la métallerie française? Nous aurions pu citer l automobile. L exemple d Amada est intéressant, car les opérateurs s affairent à deux sur une machine posée au sol, comme un ouvrage de métallerie posé sur les tréteaux ou une table à souder. On y travaille dans la propreté, sans stress particulier, sans efforts considérables, sans déplacements inutiles, et de surcroît avec quasiment zéro déchet et zéro gaspillage. Ce sont là quelques-uns des grands principes du Lean manufacturing qui, comme d autres méthodes d optimisation de la production, est né au Japon dans les années 60. POURQUOI SPÉCIALEMENT CHOISIR DU LEAN? «On fait du Lean pour améliorer le compte de résultat et la trésorerie.» Daniel Marco, cofondateur du cabinet Geolean à Paris, n y va pas par quatre chemins. «Il y a une obligation de résultat comptable dans la démarche, on ne fait pas du Lean pour le plaisir», insiste-t-il. Or justement, dans la métallerie comme dans le reste du second œuvre du bâtiment, les résultats sont mis à mal. On ne pourra pas compter Réduire les efforts pour augmenter la disponibilité est un des axes du Lean. sur une hausse des prix des ouvrages comme des prestations pour améliorer la situation comptable. «Je connais des dizaines d entreprises du secteur qui disposent de marges de potentiels d amélioration considérables», explique Daniel Marco. Déjà Michel Burtey, métallier et ancien dirigeant de Constructions Saint-Éloi, avait, il y a des années, relevé que le métier devait se préparer à redéfinir sa manière de concevoir, de produire et de poser. «Le prix de la construction est prohibitif, il devra obligatoirement baisser, autrement on ne pourra pas loger les gens. Nous devrons pouvoir vendre moins cher en conservant les marges, voire en les améliorant», disait-il en Patrick Dupin, consultant spécialisé et auteur du livre «Le Lean appliqué à la construction», partage ce constat. Selon lui, «en métallerie, 70 % de la valeur ajoutée provient de la production. Or, optimiser la production c est faire demain en 54 minutes ce que l on fait aujourd hui en une heure». La démarche Lean s appuie sur une dizaine de principes et globalement sur une amélioration des flux, une amélioration continue, une montée en compétence des individus et la réduction des gaspillages (qui n est finalement qu une conséquence de la montée en qualité). Elle est, selon Patrick Dupin, parfaitement applicable à la construction. Et en particulier la métallerie, qui est à cheval entre l industrie, par la transformation de matière brute, et les entreprises classiques de construction. Aussi, le Lean repose sur la stratégie «des petits pas» (Kaizen) : il est, comme le dit Patrick Dupin, «un voyage et non une destination». La démarche, vise à créer une «entreprise apprenante» dans laquelle le personnel de terrain, dans les ateliers notamment, doit être stimulé à contribuer à sa propre amélioration dans l organisation du travail. Patrick Dupin, consultant de plusieurs entreprises de métallerie, cite des exemples «Une version allégée pour la métallerie» «Le Lean n est à mon avis pas applicable dans son intégralité à nos PME qui ne permettent pas une mobilisation de plusieurs postes à son application. Néanmoins une version allégée et adaptée nous permettrait de faire des gains de productivité importants, j en suis convaincu! Nous vivons depuis une dizaine d années une «révolution industrielle» qui induit une accélération prodigieuse du temps Nous avons dû réagir face à ces contraintes en mettant en place des procédures de planning, de transmissions des documents, de mutualisation des achats et d amélioration des retours d informations des chantiers. Les petites séries que nous fabriquons ne permettent pas une application rigoureuse du Lean. Pour autant je suis tenté par une méthode Lean appliquée à nos métiers.» Eric Boudier, dirigeant de Boudier SAS à Chenove (21). MÉTALFLASH N O 113 DOSSIER 35

3 DOSSIER MÉTALFLASH N O «Pour des fabrications répétitives» «Le Lean est plus facile à mettre en place dans des entreprises travaillant sur stock, sur des produits référencés, des fabrications répétitives, sur une organisation déjà engagée dans une démarche qualité, possédant déjà l esprit des règles, des standards et des procédures. Nos entreprises de métallerie sont souvent trop animées par l urgence. On s y réfugie souvent derrière l idée que l on n a pas le temps et que l on verra plus tard. Le management Lean exige une grande disponibilité et une exemplarité vis-à-vis des collaborateurs. Nous constatons trop souvent un fonctionnement en vase clos, lié au côté «speed» des tâches à réaliser. En revanche, utiliser certains outils du Lean plutôt que l ensemble me paraît judicieux.» Jocelyn Peuvrel, responsable de fabrication, Lenoir Métallerie à Villeurbanne (69). concrets. «Dans une PME de l est de la France nous avons en une matinée changé la disposition de la cisaille et de la plieuse. Nous nous sommes rendu compte que l on avait déjà atteint l objectif de gagner 10 % de temps sur un type de travail tout en réduisant considérablement l effort de l opérateur.» Le consultant n est pas le VRP des fabricants machines. Il aime répéter : «on fait avec ce que l on a». L augmentation de la productivité n est pas seulement une question d équipement. Pas de création de poste non plus, il faut pouvoir compter avec les effectifs existants et surtout ne pas ajouter un niveau hiérarchique supplémentaire. LES MÉTALLIERS SONT-ILS VRAIMENT CONCERNÉS? L enquête Métal Flash menée auprès d une cinquantaine de dirigeants de la métallerie révèle que près de la moitié d entre eux affirment connaître le Lean. Parmi ceux-ci, ils sont plus de la moitié à considérer que le Lean est adapté à leur secteur d activité. Pour autant, ce tableau enthousiasmant ne doit pas être pris à la lettre. Les avis sont en réalité plus nuancés. Plusieurs dirigeants estiment que les méthodes d amélioration de la productivité sont réservées aux grandes structures à dimension industrielle, et ce alors que la métallerie ne cesse de clamer sa différence avec cet univers. Aussi, les PME de la métallerie n ont pas encore acquis une culture de «progrès continu» tant en conception qu en production, la prise de conscience est récente. Enfin, et c est sans doute le frein majeur à la mise en place d une démarche de progrès (comme de qualité), certains dirigeants n ont pas le sentiment d avoir autour d eux les collaborateurs en mesure de faire vivre et de faire fructifier la démarche. Le consultant Daniel Marco est catégorique : «Tout secteur manufacturier est concerné. Dès qu il y a transformation de matière par des hommes et des machines, dès qu il y a des postes de travail, on peut envisager une traduction du Lean Lean, la cure d amaigrissement? En anglais «lean» veut dire maigre. Il ne faut cependant pas voir dans la méthode Lean Management une «cure d amaigrissement». Noël Peyramayou, dirigeant de Duval Metalu aime dire «qu il faut revenir au muscle, enlever le gras», là encore il serait faux d imaginer que les entreprises baignent dans l opulence et la gabegie. Il ne s agit pas non plus de «dégraisser» du personnel. Ce qu il faut comprendre par «amaigrissement» c est d aller vers le plus précis dans la demande du Dans certains ateliers, la modification des flux est limitée par la configuration même du bâtiment. pour l adapter à l environnement en question.» Pour ce qui est de prendre des «fragments du Lean», de piocher dans les outils selon ses envies, pourquoi pas? Il ne faudra cependant pas en attendre de miracle. Faire du «5S», de la «TPM» ou du «SMED» sans dynamiser l ensemble de sa structure n a qu un effet cosmétique. Un atelier propre et bien rangé c est formidable : si les flux de matière sont toujours aussi inadaptés il n y aura pas de signes visibles sur le compte de résultat. LA CHASSE AU GASPILLAGE NE SUFFIT PAS Aussi, faire la chasse au gaspillage n est pas un but en soi et souvent le Lean est ramené à cette seule dimension. Le professeur à l Essec Philippe Lorino adopte un regard critique sur la dérive que connaît le Lean : «Aujourd hui, les dirigeants ont une vision a posteriori des problèmes. C est le principe de l assurance : si l on souscrit une assurance et qu aucun incident ne se produit, une personne avec une vision a posteriori considérera qu il s agit d une dépense inutile, donc un gaspillage. Si l on revient à la philosophie première du Lean, le Muri consiste client. Et cela se décide dès les études. Par exemple, ne pas opter pour un plat de 12 mm quand un plat de 8 mm répond parfaitement à la demande. Viser au plus juste sans «gaspillage» inutile de matière. Car en fin de compte le gaspillage au sens propre est faible en métallerie. C est la «surabondance de matière» qui peut être désignée comme du gaspillage et c est dans ce sens qu il faut comprendre le terme de «Lean».

4 L idée que «celui qui fait est celui qui sait», place l opérateur au centre de la démarche. à créer un matelas de ressources, c est-à-dire des dépenses qui servent à mettre le système dans une situation confortable, insensible aux aléas, dans lequel les opérateurs ont le temps de prendre du recul et de lancer des améliorations». De manière plus pragmatique, il est utile de rappeler qu une façon d éviter le gaspillage est de faire bien du premier coup. Cela revient à intégrer dans la démarche les chargés d affaires, les dessinateurs et les bureaux d études. Ces derniers gagneraient à être équipés d outils tels que la GED, la gestion documentaire informatisée. Connue dans les grandes structures de la métallerie, elle l est moins dans les entreprises artisanales. Mais, là encore, l essentiel n est pas l outil mais la démarche globale qui implique tout le monde. À la base de celle-ci, il y a la volonté du dirigeant. Il doit être convaincu que le Lean peut améliorer sa trésorerie et son compte de résultat. Certains consultants semblent convaincants, c est peutêtre le moment d essayer. JAN MEYER ENQUÊTE MÉTAL FLASH Des métalliers tentés par le Lean Métal Flash a interrogé 50 dirigeants et cadres représentatifs du secteur de la métallerie. Des entreprises artisanales, moyennes et grandes ont été consultées. 46 % des personnes ont dit connaître la démarche Lean. 54 % d entre elles estiment que Lean est adaptable à la métallerie. 34 % projettent de mettre en œuvre le Lean au moins en partie. LA GAMME DE TRANSSTOCKEURS PAR FABRICANT FRANÇAIS DE SYSTÈMES DE STOCKAGE AUTOMATIQUE UN GAIN DE PRODUCTIVITÉ 1 PARTEZ À LA CONQUÊTE DE L ESPACE DE STOCKAGE AUTOMATISEZ VOTRE STOCK DE BARRES, TUBES, PROFILÉS, TÔLES... OPTIMISATION DE L ESPACE 4 2 ERGONOMIE & SÉCURITÉ GESTION DE MATIÈRE 3 5 QUALITÉ DES PRODUITS TECAUMA PA La Belle Entrée LES ESSARTS Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0) CONCEPTEUR DE LIGNES DE PRODUCTION AUTOMATIQUES 37

5 DOSSIER ENTRETIEN AVEC PATRICK DUPIN, CONSULTANT EN LEAN CONSTRUCTION «Chercher la marge dans l entreprise» Au début des années 90 aux USA, le Lean a commencé à se pencher sur la construction. En France, la démarche est récente. Rencontre avec l auteur du livre «Le Lean appliqué à la construction». MÉTALFLASH N O 113 DR MÉTAL FLASH Pourquoi avoir illustré la couverture de votre livre avec une image de métallerie? PATRICK DUPIN La métallerie est à la croisée des chemins entre industrie et bâtiment, c est ce qui est intéressant et rend une démarche Lean pertinente. On peut y chasser les gaspillages autant que les déplacements inutiles, aussi on peut y réfléchir à la «surproduction» qu il faut éviter. C est-à-dire de mettre des moyens disproportionnés par rapport à l emploi. Typiquement, si l on n optimise pas sa conception et sa logistique on se retrouve PATRICK DUPIN «La débrouille c est un savoir-faire, mais ça ne paye pas». en métallerie avec un chantier sur-consommateur d heures. MÉTAL FLASH Avez-vous un exemple précis? PATRICK DUPIN Je suis arrivé sur un chantier et j ai vu l équipe de pose en train d attendre. «On attend les châssis et les garde-corps, ils sont où?» «Chez le laqueur.» La chaîne défaillante des sous-traitants et des prestataires extérieurs impacte immédiatement la rentabilité de l entreprise. L entreprise paie des gars à attendre! C est un exemple parmi d autres et ils sont nombreux. MÉTAL FLASH Vous dites que le Lean fait «Chercher 10 % de valeur ajoutée». Qu entendez-vous par là? PATRICK DUPIN En métallerie, 70 % de la valeur ajoutée provient de la production et la part de VA de la production représente 50 % du CA. Sur un chiffre d affaires de 6 millions, ça représente 3 millions. Si l on augmente de 10 % la valeur ajoutée, on gagne euros. Je prétends qu en optimisant les flux de production et de logistique on peut aller chercher ces euros. J ai des exemples précis où, en une journée de déplacement de machines, on a gagné largement plus que 6 minutes par heure. L opérateur peut se retrouver avec des douleurs et des efforts à fournir simplement parce que les machines sont mal positionnées, des angles saillants qui traînent, on se blesse, on déchire les bleus Aussi, la non-gestion des stocks est un point noir en métallerie. Le temps perdu sur ce poste est considérable. Plutôt que de se plaindre de la baisse des prix de marché, il faut aller chercher la marge dans son entreprise. MÉTAL FLASH Certains dirigeants avancent le manque de place pour mettre en œuvre une organisation optimisée PATRICK DUPIN C est un faux problème, le Lean est apparu dans un pays qui est en manque de place chronique, le Japon. On peut gagner de la place et du temps en quelques mouvements. Dire qu on n a pas de place c est reconnaître qu on ne voit pas comment faire bouger les choses et il n y a pas de mal, il faut un regard extérieur, qui n a aucun état d âme par rapport au lieu et aux habitudes. Idéalement, il faut procéder à une réorganisation d ensemble. MÉTAL FLASH Quel est votre mode opératoire? PATRICK DUPIN En premier, nous faisons un audit, dans lequel nous cherchons les points où les gains potentiels sont les plus importants. À partir de cette cartographie, nous identifions les points de non- 38

6 «Le Lean appliqué à la construction», par Patrick Dupin. Éditions Eyrolles, 160 pages, 22,50 euros. Échelles à crinoline en aluminium FORTAL Structure 100 % aluminium, alliage série 6000 qui garanti une bonne résistance dans le temps, même en milieu agressif Montants en profils 65 x 65 mm en aluminium extrudé pour une rigidité accrue Visserie traitée Geomet 500 Barreaux carrés 25 x 25 mm fixés par double sertissage dans les montants Possibilité de pré-montage pour diviser par 2 le temps de montage Les seules crinolines à la marque NFE * POUR CHAQUE PROJET : DEVIS GRATUIT AVEC PLAN 3D *Marque NFE pour les références suivantes : F F F F F F qualité. Ensuite, nous organisons une formation de tout le personnel (½ journée ou 4 jours). Il s agit de donner les clés principales du Lean au chef d entreprise comme aux salariés. Tout le monde comprend et l ouvrier est souvent celui qui avant tout le monde dira : «Je l ai dit maintes fois». Enfin, nous finissons avec l accompagnement. Dans l entretien individuel que j ai avec les salariés, je demande : «Qu est-ce qui vous fait rester dans l entreprise et qu est-ce qui pourrait vous faire partir?» Ça donne des informations pertinentes et des leviers sur lesquels il faut appuyer. La première règle du Kaizen c est : «celui qui fait est celui qui sait». MÉTAL FLASH Quels sont selon vous les points noirs récurrents en métallerie? PATRICK DUPIN Il y a beaucoup d attente en métallerie. On attend les plans, la matière, le retour de chantier, le retour de traitement de surface C est un frein à l optimisation de la production. Le flux n est pas continu ni constant. On devrait être en flux tiré (tiré par les besoins du client et du chantier), or on est souvent au travail en flux poussé (on stocke la matière, on transforme à l avance ). Surtout, il ne faut pas chercher à valoriser ce temps d attente, mais en traiter les causes. L autre point noir est l organisation interne de l atelier, l emplacement des machines hérité du passé et des parcours dictés par les habitudes. En revanche, il n y a pas comme dans certaines industries de problèmes de disponibilité des machines, car elles sont assez peu sollicitées. MÉTAL FLASH Est-il possible de se passer d une réflexion de type Lean dans les entreprises? PATRICK DUPIN Le BIM va être un accélérateur d une optimisation dans la production. Faire que le chantier ne soit plus qu une succession d assemblages et pas des réglages permanents avec des cales et des mousses isolantes pour boucher les espaces d imprécision. Il y a des points de marge que l on ne peut plus perdre, la débrouille c est un savoir-faire, mais ça ne paye pas. On sait en métallerie rattraper les choses, mais ça n est pas rentable. Il faut être bon au premier coup. Accès en toiture et condamnation basse Crinoline et passerelle intérieures pour accès en toiture CAILLEBOTIS Acier Inox Aluminium Polyester Pressé Électroforgé Polyester Grilles de sécurité Lames inclinées Mi-fer Escalier hélicoïdal Crinoline de 30 m sur silo de stockage Z.I. du MUCKENTAL - F BARR & : +33 (0) : +33 (0) : Retrouvez-nous au salon Batimat du 2 au 6 novembre 2015 à Paris Nord Villepinte Consultez notre nouveau Programme de Stock sur notre site Parc Industriel Sud - Z.I. Edison - Rue Abbé Louis Verdet SARREGUEMINES Tél. : Fax : web 39

Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management?

Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management? Comment améliorer la performance de la production au sein du cabinet grâce au lean management? Philippe Barré Notre programme Une profession en pleine mutation Qu est-ce que le lean management? Le client

Plus en détail

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE

Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE DOSSIER TECHNIQUE TPE Améliorer sa compétitivité DOSSIER TECHNIQUE par l amélioration TPE continue DOSSIER TECHNIQUE TPE 1. CONTEXTE Une marge industrielle trop faible est un frein à l investissement et

Plus en détail

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine

visite virtuelle ORGANISATION Les coûts Logistique (L3P) d une usine visite virtuelle d une usine ORGANISATION Les coûts La maîtrise de la qualité, la performance des machines, la bonne utilisation des équipements, les temps de fabrication... ont un impact direct sur les

Plus en détail

Guide de repérage des gaspillages

Guide de repérage des gaspillages Guide rédigé par Anne Laure DELPECH Anne Laure Delpech Conseil V3 contact@parcours performance.com Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l article L 122 5 du Code de la propriété

Plus en détail

LE LEAN MANUFACTURING

LE LEAN MANUFACTURING LE LEAN MANUFACTURING LEAN signifie littéralement : «maigre», «sans gras». On le traduit parfois par «gestion sans gaspillage» ou par «au plus juste». LEAN est un qualificatif donné par une équipe de chercheurs

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric

La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric La mise en place du Lean Supply Chain chez Schneider Electric Gérard JORGE Directeur de la division Ibérique & Internationale, Schneider Electric Revoir complètement la chaîne d approvisionnement, assurer

Plus en détail

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1 Et Santé au travail Miguel Lefrançois Syndicat Sud Renault Trucks 5 juillet 2012 1 Sommaire Histoire du Lean management ou Lean manufacturing Les grands principes du Lean Quelques exemples du Lean Le chez

Plus en détail

JC COLOMBO. Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance = DES SOLUTIONS. www.jccolombo.fr. Un service + Une gamme

JC COLOMBO. Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance = DES SOLUTIONS. www.jccolombo.fr. Un service + Une gamme Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance Équipements pour les Serruriers, Métaliers, Menuisier aluminium. Un service + Une gamme = DES SOLUTIONS La philosophie Equiper votre outil

Plus en détail

Escalier hélicoïdal JK technic Marches d escalier JK technic

Escalier hélicoïdal JK technic Marches d escalier JK technic Escalier hélicoïdal JK technic Marches d escalier JK technic P r e s s é I É l e c t r o f o r g é I M a r c h e s d e s c a l i e r I G r i l l e s d e s é c u r i t é Caillebotis sur mesure Programme

Plus en détail

La Chine reste attractive

La Chine reste attractive É t u d e La Chine reste attractive En dépit des difficultés économiques, les multinationales maintiennent et renforcent leur présence en Chine. C est ce qui résulte de la seconde enquête «China Manufacturing

Plus en détail

La genèse d une ambition régionale

La genèse d une ambition régionale 1 La genèse d une ambition régionale Un besoin régional En France, de nombreuses initiatives ont vu le jour ces dernières années grâce à l appui des pouvoirs publics. L un des objectifs communs est de

Plus en détail

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma

Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Vers l excellence opérationnelle de la DSI avec Lean Six Sigma Dans le monde des services, Lean Six Sigma est en train de s imposer comme démarche d excellence opérationnelle et de progrès permanent. Au

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux.

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. Très grandes performances en un temps record: Scies automatiques

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR. Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT. SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Anticiper et simuler les besoins de compétences futures dans un projet d automatisation WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION : le référentiel d activités et de compétences

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage

métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage métallerie menuiserie aluminium - acier façade - bardage L expérience au service de l avenir! DUVAL Métalu est la contraction de Métallerie, métier à fort corporatisme appuyé sur le savoir-faire des compagnons,

Plus en détail

Démarche, philosophie et concepts Lean

Démarche, philosophie et concepts Lean Introduction Démarche, philosophie et concepts Lean Le 07 juin 2012, Coca-Cola HBC Suisse SA David Méneur, ARIAQ Consultant senior en industrialisation & amélioration continue 2012 ARIAQ SA / DAM / SAQ

Plus en détail

LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE

LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE EN PARTENARIAT EXCLUSIF AVEC G5 LE LEAN SUPPLY CHAIN DANS L AUTOMOBILE AMPHITHÉATRE GÉLIS ESCP-EAP 79, AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE 75011 PARIS INTRODUCTION Jean-Philippe GUILLAUME / Directeur des Rédactions

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE

LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME AUDIT CONSEIL FORMATION. 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE LA MÉTHODE LEAN ET VOTRE ORGANISME PLAQUETTE TÉLÉCHARGEABLE SUR LE SITE AUDIT CONSEIL FORMATION 05 55 64 23 15 06 82 68 00 21 www.lqc-mt.org MICHEL TOURTE CONSULTANT Auditeur AFNOR Certification DIAGNOSTIC

Plus en détail

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International

Lean Manufacturing. «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Lean Manufacturing «La maîtrise globale des flux au service des clients» Showcase ESSILOR International Une stratégie industrielle mondiale claire qui se traduit en plan de progrès pour l European Molds

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers

M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers M E S. Organiser et suivre la performance de ses ateliers Lorraine La nécessité de «piloter au plus juste» les équipements et les ateliers est à l origine de la naissance des logiciel de Manufacturing

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

LA RUBRIQUE «SUR MESURE»

LA RUBRIQUE «SUR MESURE» LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR NOS EXPERTS ONT IMAGINÉ VOS SOLUTIONS. Maintenance industrielle, aéronautique, agro-alimentaire, logistique, transport, btp, entretien de mobilier urbain

Plus en détail

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux.

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. Compétence sur toute la ligne Depuis plus de 160 ans, KASTO, synonyme de qualité et d innovation, propose le programme

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir

fiche pratique Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 #12 des repères pour agir h fiche pratique des repères pour agir #12 Prendre en compte les signes indicateurs de stress au travail pour se préparer à agir Octobre 2010 Le travail évolue, les risques professionnels aussi. Depuis

Plus en détail

Au-delà du flux. «Lean Management» et risques psycho-sociaux. Pour une politique de civilisation du travail 1. Interview de Marcel Lepetit

Au-delà du flux. «Lean Management» et risques psycho-sociaux. Pour une politique de civilisation du travail 1. Interview de Marcel Lepetit Au-delà du flux. «Lean Management» et risques psycho-sociaux. Pour une politique de civilisation du travail 1 Interview de Marcel Lepetit Fondateur de DSetO, Marcel Lepetit est un observateur attentif

Plus en détail

Matinée Lean. Schneider Electric Consulting «Do more withless» ENNERY Mardi 3 juin 2008

Matinée Lean. Schneider Electric Consulting «Do more withless» ENNERY Mardi 3 juin 2008 Matinée Lean ENNERY Mardi 3 juin 2008 Schneider Electric Consulting «Do more withless» Christophe BOY Consultant Senior Xavier SCHNEBELEN ingénieur commercial Schneider Electric et la Performance Industrielle

Plus en détail

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise.

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Sur quels marchés votre entreprise de Sauvegarde en Ligne évolue t elle? Dans un contexte de montée en puissance de l insécurité, les solutions

Plus en détail

d escalier fiche technique Dimensions Entraxes de perçage Application Caractéristiques et normes Marches pour escalier droit

d escalier fiche technique Dimensions Entraxes de perçage Application Caractéristiques et normes Marches pour escalier droit JK technic - Parc Industriel Sud - ZI Edison Rue Abbé Louis Vert - 57 Sarreguemines Tél. 03 87 98 88 76 / Fax. 03 87 98 82 87 e-mail : jktechnic@jktechnic.fr - Internet : www.jktechnic.com d escalier O

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA

TESA SA. 20.02.2014 TESA Group SA TESA SA 20.02.2014 TESA Group SA Plan de présentation 01 02 TESA, qui sommes nous Introduction de la philosophie LEAN de TESA 03 Exemple 1: Lean petite machine 04 Exemple 2: Lean cellule de décolletage

Plus en détail

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté.

Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. Une contribution proposée par IMMERGENCE PRODUCTIVE, expert de la communauté. L auteur Cette contribution est proposée par Christian KERMOAL : expert de la communauté Performance Industrielle, auditeur

Plus en détail

SPS Système de production Schneider

SPS Système de production Schneider Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Schneider Electric Master Tech 70 Rue de la Grange Batie Centr alp 38430 MOIRANS Tel. 33 (0)4 76 57 72 72 SPS Système de production Schneider www.schneider-electric.com

Plus en détail

LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST. Nadeau, S., Morency, F., Nsangou, J.-R. École de technologie supérieure

LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST. Nadeau, S., Morency, F., Nsangou, J.-R. École de technologie supérieure LE LEAN MINING ET LES DÉFIS ASSOCIÉS À LA SST École de technologie supérieure 2 Qu est-ce que le lean mining? Une contextualisation des principes du lean manufacturing au secteur minier. 3 Qu est-ce que

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

métallerie LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Notre indépendance fait la différence

métallerie LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE Notre indépendance fait la différence Gamme métallerie LA QUALITÉ & LE SERVICE AU COEUR DE NOTRE DÉMARCHE GRILLAGE SERRURIER Le grillage serrurier résulte d un process d assemblage par soudure de fils entre eux. Les fils assemblés peuvent

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Un partenariat dans la durée

Un partenariat dans la durée Un partenariat dans la durée «Créativité, technicité et réactivité» : telle pourrait être la devise de France Décors, PME spécialisée dans la conception, fabrication, installation et maintenance de mobilier

Plus en détail

Il est pourtant vital pour l entreprise de se réconcilier avec son système d information. Pour ce faire, il faut que le DSI évolue.

Il est pourtant vital pour l entreprise de se réconcilier avec son système d information. Pour ce faire, il faut que le DSI évolue. Le DSI du futur par Monsieur Dominique Jaquet DSI APEC ( www.apec.fr ) Compétent, innovant mais surtout convaincant. L entreprise est un organisme vivant ; son efficacité, comme son évolution, reposent,

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Susciter des productivités réciproques auprès des fournisseurs

Susciter des productivités réciproques auprès des fournisseurs «J ai obtenu 15 % il y a deux ans en revoyant à la baisse le cahier des charges. L année dernière, on a encore fait 10 % grâce à l enchère. Mais, cette année, les fournisseurs ne veulent plus faire d enchères

Plus en détail

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 1 Octobre 2010 L ECO CONCEPTION 1 L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Développement durable et éco-conception

Plus en détail

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE

TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE NOM : Prénom : Diplôme préparé : BACCALAUREAT PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE Session : 20.. / 20.. Seconde BAC PRO Première BAC PRO Terminale BAC PRO PFMP + Certification PFMP +

Plus en détail

INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE

INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE INGÉNIERIE Process INVENTONS LE FUTUR ENSEMBLE Assistance à maîtrise d ouvrage (AMOA et/ou AMOE) L assistance à la maîtrise d ouvrage et/ou l assistance à maîtrise d œuvre vous aide à définir, piloter

Plus en détail

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR 9 DÉC 2015 / 2 MARS / 1 JUIN / 27 SEPT / 6 DÉC 2016 Partager les préalables et fondamentaux pour conduire une démarche de transformation Lean Appréhender le chemin à parcourir

Plus en détail

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES

RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 1 RENDRE NOS ENTREPRISES PLUS ATTRACTIVES 2 Plan Introduction : Attractivité qu est-ce? Pourquoi être attractif? Peut-on être attractif en France? Comment être attractif : Les leviers? Positionnement :

Plus en détail

Le Lean Management appliqué aux services administratifs

Le Lean Management appliqué aux services administratifs www.avlconsulting.fr Le Lean Management appliqué aux services administratifs Michel BALDELLON 1er avril 2015 Un petit exercice de contrôle de gestion préparatoire (1/2) Une comptabilité fournisseur d un

Plus en détail

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels

La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels La démarche lean dans le secteur public : conditions de mise en oeuvre et résultats potentiels Mercredi de L INET Mercredi 28 mars 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIETAIRE Toute utilisation de ce matériel sans

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

SEPTEMBRE 2015 LEAN CONSTRUCTION

SEPTEMBRE 2015 LEAN CONSTRUCTION les dossiers de BATI METIERS LA REVUE DES BÂTISSEURS SEPTEMBRE 2015 LEAN CONSTRUCTION Des chantiers plus performants EXTRAIT DE BÂTIMÉTIERS N 40 LEAN CONSTRUCTION Des chantiers plus performants Aborder

Plus en détail

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement FICHE ACTION n 07 Atlantic Agencement ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Installation d un système d aspiration de poussières de bois dans l atelier, Protection santé, sécurité et conditions de travail ACTIONS

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

Maintenance Productive Totale (TPM)

Maintenance Productive Totale (TPM) Cours de Productique Maintenance Productive Totale (TPM) Par BENSASSI NOUR Younès Glossaire: Historique...2 Contexte...2 Définition plus formelle...2 La démarche TPM...2 1-La phase d'analyse...2 1.1-Les

Plus en détail

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean.

LEAN MANUFACTURING. 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. LEAN MANUFACTURING 18h00-18h10 : Ouverture de M.THOS 18h10 18h40 : Le Lean Manufacturing : les origines, les objectifs. Description du système et des outils Lean. 18h40-19h20 : Godefroy Beauvallet «Le

Plus en détail

Précision sans gaspillage (lean)

Précision sans gaspillage (lean) ManuFuture-CH Effizient Produzieren in der Schweiz Aarau, 26 septembre 2008, Kultur & Kongresshaus Précision sans gaspillage (lean) Präzises Fertigen ohne Verschwendung A la recherche du temps perdu Valeur

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes 22095026 COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN ÉPREUVE 2 Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes Instructions destinées aux candidats N ouvrez pas cette épreuve avant d'y être autorisé(e). Section A

Plus en détail

METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison

METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison METAPACK : PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR Une étude approfondie de l impact des attentes des consommateurs sur le secteur de la livraison SOMMAIRE Sommaire 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 Plus de choix

Plus en détail

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée

G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée G P A O Maîtriser sa logistique et ses flux à valeur ajoutée Lorraine Dans les périodes de crise, la capacité des entreprises industrielles à maîtriser leurs modèles économiques et leur apport de valeur

Plus en détail

Formations PRODUCTION ET LEAN MANUFACTURING

Formations PRODUCTION ET LEAN MANUFACTURING Formations PRODUCTION ET LEAN MANUFACTURING Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Safety Change Lean Office Lean Manufacturing (PR-0) Impacts du Lean Manufacturing dans

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

LE LEAN MANAGEMENT. www.emergences.fr

LE LEAN MANAGEMENT. www.emergences.fr LE LEAN MANAGEMENT www.emergences.fr 1 Le Lean en quelques dates 1936-37 : Kiichiro Toyoda, fils de Sakichi Toyoda fondateur de TOYOTA, reconvertit l entreprise familiale (industrie textile) dans l industrie

Plus en détail

Salon Progiciels 2010

Salon Progiciels 2010 BELIER ASSOCIES Salon Progiciels 2010 Conférence LEAN & ERP, QUELLES INTERACTIONS? Avec le témoignage de la société SOMMAIRE Présentation de BELIER ASSOCIES D. de Boissieu 1 mn Présentation de BOLLHOFF

Plus en détail

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr

CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr CIPE 40 bd. Edgar Quinet 75014 Paris 01 40 64 59 18 www.cipe.fr Sommaire 1. Le Lean Management 2. Objectifs de la simulation 3. Public 4. Horaires 5. Vue d ensemble du scénario 5.a. Contenu de la phase

Plus en détail

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure

Pour accompagner la réduction de la. Les dossiers obtenus au fur à mesure MÉTALLERIE MENUISERIE BARDAGE-VÊTURE STRUCTURES SOLAIRE Si Cesiom reste en 2D en ce qui concerne la saisie afin d associer modifications et rapidité, la 3D, présente dans la solution, permet une meilleure

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

Jeter un œil dans la benne d une métallerie peut. La métallerie face au virage de l efficacité

Jeter un œil dans la benne d une métallerie peut. La métallerie face au virage de l efficacité 28-33 MF99BIS:6 à 17 MF65 13/04/12 15:05 Page 28 28 Dans le nouveau site des Métalleries du Forez les ateliers de menuiserie aluminium et de menuiserie acier sont cote à cote. Le second est quasiment aussi

Plus en détail

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Pôle d activités, 1, Acharaf 2, GH22, N6 CASABLANCA Fax : 05 22 89 60 69- GSM : 06.69.00.64.75 2015 Web: www.chalimontconseil.com

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

Samuel Bassetto 04/2010

Samuel Bassetto 04/2010 Industrialisation Lean manufacturing 4.2 Réalisé avec V. FIGENWALD - SIEMENS Samuel Bassetto 04/2010 Plan de la partie 2 : Vers une production Lean 1. Valeur Ajoutée et Gaspillages Muda walk 2. Temps de

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

3M Supply Chain Solutions. Comment justifier un projet de SCE auprès de votre Direction

3M Supply Chain Solutions. Comment justifier un projet de SCE auprès de votre Direction 3M Supply Chain Solutions Comment justifier un projet de SCE auprès de votre Direction 1 Sommaire 1 2 3 Le meilleur des mondes a aujourd hui besoin d un système d information adaptable.............page

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Systèmes Dynamiques. making workspace work

Systèmes Dynamiques. making workspace work Systèmes Dynamiques making workspace work Système dynamiques Systèmes de stockage avec le LISTA Lift Optimiser l espace, optimiser le temps, optimiser les coûts Une technique de stockage rationnelle fait

Plus en détail

SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR

SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR SOLUTIONS D AGENCEMENT D ACCÈS ET DE TRAVAUX EN HAUTEUR web FEGERSHEIM 18 rue du Commerce - Z.I.-67640 FEGERSHEIM SOMMAIRE Présentation de notre entreprise... P.2-3 Nos solutions... P.4-5 TranKilis...P.6

Plus en détail

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat CATALOGUE 2015 Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat Système breveté Patented system Sun Ballast exerce la fonction de structure et de LEST Sans profilés, sans assemblage, sans perçage

Plus en détail

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N 296 CHASSAGNE Jean-Marie, CASTELLAN Joëlle [Équipe PATRE, ENFA LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Cette communication se situe dans le

Plus en détail

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources

Le Lean management pour conférer avantage concurrentiel et durabilité des ressources Le recueil des communications du deuxième colloque international sur : La bonne performance des organisations et des gouvernements Deuxième édition: La croissance des entreprises et des économies entre

Plus en détail

uni Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : J-M.A : Unilin : J-M.A : L.T : Unilin : J-M.A : Unilin : J-M.A : L.

uni Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : L.T : Unilin : J-M.A : Unilin : J-M.A : L.T : Unilin : J-M.A : Unilin : J-M.A : L. uninews Le 17 février 2012, Unilin rencontre Monsieur Ludovic Talon (Architecte Diplômé Par Le Gouvernement) et Monsieur Jean-Michel André (Coordinateur des travaux / Société EGA) sur le chantier «La cotonnière»

Plus en détail

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE Modelos e Instrumentos de Calidad y Buenas Prácticas para la Mejora de Empresas e Instituciones Verano Curso 2012 Tetuán. 9 al 13 de julio LES OUTILS DE LA QUALITE Mohammed RAJAA Curs o Modelos e Instrumentos

Plus en détail

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché!

Actualité. Edito. Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché! N 06 NOV. 04 Actualité Reprise d entreprise : Sentiers battus et marché caché! Bernard S., ex cadre supérieur d un groupe international rentre chez lui à la nuit tombée, après une journée de rendez- vous

Plus en détail

7 * 8 8? = 1 * ( 9 7 4 + 4 7,? & 7 ( - * 8 ) C * 8 ( & 1. * 7 7. 1 1 * 8 ) * 8? ( : 7. 9?

7 * 8 8? = 1 * ( 9 7 4 + 4 7,? & 7 ( - * 8 ) C * 8 ( & 1. * 7 7. 1 1 * 8 ) * 8? ( : 7. 9? 7 8 8? = 1 ( 9 7 4 4 7,? & 7 ( - 8 ) C 8 ( & 1. 7 7. 1 1 8 ) 8? ( : 7. 9? Caillebotis sur mesure Programme complet PRESSÉ Acier Inox ou Aluminium > APPLICATIONS : Plancher industriel, remplissage de garde-corps,

Plus en détail

Identification des incontournables à la démarche Lean

Identification des incontournables à la démarche Lean Identification des incontournables à la démarche Lean Analyse des résultats 7/09/2010 Barbara Lyonnet, Laboratoire SYMME, Université de Savoie barbara.lyonnet@univ-savoie.fr 1. Introduction Toute entreprise

Plus en détail

La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants

La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants La technologie de l énergie éolienne La perfection de la construction de tours et de composants EXPERIENCE IN STEEL Siège social de SIAG à Dernbach 2 Le groupe SIAG Expérience en acier L acier se situe

Plus en détail