N.G.P.F NIVELLEMENT GENERA L DE POLYNESIE FRANCAISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N.G.P.F NIVELLEMENT GENERA L DE POLYNESIE FRANCAISE"

Transcription

1 Matricule : ,692 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 0,80 côté montagne X= m Y= m Identi fication : M ur de soutènement Origine : IGN Date de création : ,681 IGN 1966 Orthométrique

2 Matricule : 647 2,782 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 1,66 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont VAIAHORE Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

3 Matricule : 648 2,555 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 2,62 côté mer X= m Y= m Identi fication : Temple Origine : IGN Date de création : ,525 IGN 1966 Orthométrique Ce document décrit les repères de nivellement tels que le service de l urbanism e en a connaissance à sa date d édition. Toute remarque concernant

4 Matricule : 649 0,838 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 3,13 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Ponceau Origine : IGN Date de création : ,820 IGN 1966 Orthométrique

5 Matricule : 650 1,853 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 4,25 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Pilier de clôture Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

6 Matricule : 651 SAU (cylindrique) 3,993 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 4,84 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont RAROURI Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

7 Matricule : 652 3,341 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 5,65 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Transformateur Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

8 Matricule : 653 2,308 m TAIARAPU-EST AFAAHITI Route de ceinture (RT n 3) PK 6,45 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Pont TEHORO Origine : IGN Date de création : ,333 IGN 1966 Orthométrique

9 Matricule : 654 0,720 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 7,26 côté mer X= m Y= m Identi fication : Ponceau Origine : IGN Date de création : ,690 IGN 1966 Orthométrique

10 Matricule : 655 2,773 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 8,28 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Pont TEVAIPOHE Origine : IGN Date de création : ,730 IGN 1966 Orthométrique

11 Matricule : 656 1,722 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 8,83 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont TERUVEA Origine : IGN Date de création : ,690 IGN 1966 Orthométrique

12 Matricule : 657 2,340 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 9,55 côté montagne X= m Y= m Identi fication : M ur de soutènement (enceinte du temple) Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

13 Matricule : 658 2,867 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 10,66 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Pont VAIPOOPOO Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

14 Matricule : 659 SAU (cylindrique) 3,553 m TAIARAPU-EST PUEU Route de ceinture (RT n 3) PK 11,64 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont AHAAVINI Origine : SAU Date de création : A ,505 IGN 1966 Orthométrique

15 Matricule : 660 0,757 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 12,58 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont VAITAPUA Origine : IGN Date de création : 1966 Etat du repère : Mauvais à la date du 19 janvier ,709 IGN 1966 Orthométrique

16 Matricule : 661 4,764 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 13,10 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont PAEPAEOTIA Origine : IGN Date de création : ,736 IGN 1966 Orthométrique

17 Matricule : 662 1,483 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 14,09 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont VAIMU Origine : IGN Date de création : ,440 IGN 1966 Orthométrique

18 Matricule : 663 0,951 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 15,05 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Ponceau FAREMATO Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001 Remplace le repère 153 A côté mer imprenable

19 Se rv ic e d e l U r b a nisme Se ctio n to p og r a p hie Matricule : 664 3,013 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 15,82 côté mer X= m Y= m Identi fication : Ponceau Origine : SAU Date de création : 2001 Etat du repère : Neuf à la date du 29 août 2001

20 Matricule : 665 SAU (cylindrique) 7,089 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 16,60 côté mer X= m Y= m Identi fication : Pont VAITEPIHA Origine : SAU Date de création : A ,040 IGN 1966 Orthométrique

21 Matricule : 666 1,229 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 17,24 côté mer X= m Y= m Identi fication : Ponceau Origine : IGN Date de création : ,175 IGN 1966 Orthométrique

22 Matricule : 667 SAU (cylindrique) 1,928 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 17,74 côté montagne X= m Y= m Identi fication : M onument Origine : SAU Date de création : A ,870 IGN 1966 Orthométrique

23 Matricule : 668 2,446 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 18,26 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Temple de TAUTIRA Origine : IGN Date de création : ,387 IGN 1966 Orthométrique

24 Matricule : 669 2,549 m TAIARAPU-EST TAUTIRA Route de ceinture (RT n 3) PK 18,48 côté montagne X= m Y= m Identi fication : Eglise de TAUTIRA Origine : SAU Date de création : A ,500 IGN 1966 Orthométrique

11 Tableau de ponts roulants RSU Tableau de système mécanique Type de Capacité réducteur T. Rail H m Vitesse Portée Capacité Ouverture Groupe de levage du pont préhenseur maxi du FEM préhenseur m/mn roulant

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

TABLE RONDE Retour d expériences d acteurs touristiques régionaux engagés dans le tourisme durable : présentation des dispositifs d aides régionaux

TABLE RONDE Retour d expériences d acteurs touristiques régionaux engagés dans le tourisme durable : présentation des dispositifs d aides régionaux TABLE RONDE Retour d expériences d acteurs touristiques régionaux engagés dans le tourisme durable : présentation des dispositifs d aides régionaux Hugues TRIDON DE REY, Conseil régional du Centre Les

Plus en détail

1.1 L inscription au relevé de salaire WEB

1.1 L inscription au relevé de salaire WEB 1.1 L inscription au relevé de salaire WEB 1.1 L inscription au relevé de salaire WEB Étape 1 : En donnant l adresse du site Services à l employé au fureteur, la page suivante apparaît : Pour s inscrire,

Plus en détail

RAPPORT D'ACCIDENT VÉHICULE D'AUTOMOBILE

RAPPORT D'ACCIDENT VÉHICULE D'AUTOMOBILE Gouvernement du Canada Government of Canada RAPPORT D'ACCIDENT VÉHICULE D'AUTOMOBILE N du véhicule Rapport confidentiel à l'intention de l'avocat-conseil en cas de litige Ministère Direction de l'accident

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS

RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS RANDONNEES AUTOUR DE PORTE PUYMORENS Toutes les balades proposées sont faites pour offrir un panorama varié, sans trop de difficultés, pour découvrir la faune et la flore des Pyrénées, découvrir les espaces

Plus en détail

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION 1. LES DIFFERENTS TYPES DE CARTES A. Cartes routières et touristiques - MICHELIN 1/150 000 à 1/200 000 - IGN Régionales : 1/250 000 TOP 100 1/100 000 Série Plein

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LÉANDRE

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LÉANDRE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LÉANDRE Séance ordinaire du conseil de la Paroisse de Saint-Léandre, tenue le 3 juin 2015, à la salle municipale située au 2005, rue de l

Plus en détail

Les exigences envers les «agents de maintenance d aujourd hui et de demain»

Les exigences envers les «agents de maintenance d aujourd hui et de demain» Les exigences envers les «agents de maintenance d aujourd hui et de demain» Présentation du profil professionnel de l agent de maintenance disposant d un diplôme fédéral d après le nouveau concept de formation

Plus en détail

Rééducation de la personne âgée. R ééducation de la personne âgée. Rééducation de la personne âgée. Rééducation de la personne âgée

Rééducation de la personne âgée. R ééducation de la personne âgée. Rééducation de la personne âgée. Rééducation de la personne âgée R ééducation de la personne âgée A.Thevenon Le syndromede glissement Perte des repères Déafférentation Le syndromede glissement Le syndromede régressionpsychomotrice Le syndromede glissement Le syndromede

Plus en détail

Du paysage à la carte

Du paysage à la carte séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Du paysage à la carte Observer un paysage séance 1 Observe attentivement cette photo, prise depuis la place du marché de Montréjeau, dans les Pyrénées. Repère les différents

Plus en détail

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral SECTION 21 LA PROTECTION DU MILIEU RIVERAIN 21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral Toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont

Plus en détail

Accueil du site. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24. Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite.

Accueil du site. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24. Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite. Mode d emploi Simu-rt2012 Page 1 sur 24 Accueil du site Paramètre de connexion : adresse mail + mot de passe. Réaliser une inscription gratuite. Accéder au site internet de Fluditec. Nous contacter. Mode

Plus en détail

K>6 9DB>I>6 86C6A 9J B>9> 8=:B>CH 9: HI"?68FJ:H

K>6 9DB>I>6 86C6A 9J B>9> 8=:B>CH 9: HI?68FJ:H Sud de France N EDITO Conception et réalisation : Crédits photos : P. Palau, B. Liégeois, D. Faure, F. Laharrague, M. Monticelli, C. Bertrand. vivez VIA les ch em ins de l h isto ire languedoc-roussi llon

Plus en détail

Cours de Topographie. Partie 1 : Généralités et Nivellement

Cours de Topographie. Partie 1 : Généralités et Nivellement Cours de Topographie Partie 1 : Généralités et Nivellement 1. Rappel Mathématiques 1.1. Théorème d Al-Kashi Le théorème d'al-kashi est également connu sous le nom de théorème de Pythagore généralisé, car

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing

Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing Université Cadi Ayyad FSJES - Marrakech Audit Commercial et Marketing THEME: 2008/2009 Introduction Cadre général : 1) Qu est que c est qu un tableau de bord? a) Définitions b) Les rôles essentiels du

Plus en détail

Strasbourg. Strasbourg. mouvement. Porte de France : de nouveaux logements en lisière du jardin des Deux Rives

Strasbourg. Strasbourg. mouvement. Porte de France : de nouveaux logements en lisière du jardin des Deux Rives Porte de France : de nouveaux logemts lisière du jardin des Deux Rives mouvemt exposition des projets du 13 septembre au 15 octobre 2007 Direction du développemt urbain : Conduite des projets urbains,

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

"Sport et accessibilité " Réunion ANDII SS 5 mai 2012 EXEMPLE DE CONSTRUCTION DE VESTIAIRES STADE LEO LAGRANGE - VILLE DE LA QUEUE EN BRIE (94)

Sport et accessibilité  Réunion ANDII SS 5 mai 2012 EXEMPLE DE CONSTRUCTION DE VESTIAIRES STADE LEO LAGRANGE - VILLE DE LA QUEUE EN BRIE (94) "Sport et accessibilité " Réunion ANDII SS 5 mai 2012 EXEMPLE DE CONSTRUCTION DE VESTIAIRES STADE LEO LAGRANGE - VILLE DE LA QUEUE EN BRIE (94) Les textes en vigueur Loi du 11 février 2005 consolidée le

Plus en détail

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris Topographie de Paris Les grandes étapes de la formation de Paris lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris La carte des voies «naturelles» qui par leur tracé ont marqué la formation de Paris Lutèce

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques d Inondation du département de Paris

Plan de Prévention des Risques d Inondation du département de Paris Plan de Prévention des Risques d Inondation du département de Paris Contenu du Plan de Prévention des Risques d Inondation Pièces informatives rapport de présentation, 4 plans généraux au 1/15000 : - plan

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION MAIRIE D AMIENS

DOSSIER DE PRESENTATION MAIRIE D AMIENS 02 59 60 62 80 Présentation du : Sommaire : Nom site : Code site : Adresse : Amiens_S Claudel 80021_002_02 20 Avenue Paul Claudel 80000 Amiens Fiche synthétique Descriptif du projet Carte IGN Zone de recherche

Plus en détail

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois - Riom Une réglementation vers des bâtiments basse consommation puis des bâtiments 27 septembre à énergie 2010 positive Ministère de l'écologie,

Plus en détail

La géodésie des Antilles Françaises

La géodésie des Antilles Françaises La géodésie des Antilles Françaises Historique et perspectives La succession des réalisations en matière de référence géodésique, inéluctable car motivée par le progrès technologique et l amélioration

Plus en détail

15-FOR02. Contenu de. la formation. Public visé. Pré requis. Déroulement. Participation aux frais. Programme. Organisateurs : Jean Frann

15-FOR02. Contenu de. la formation. Public visé. Pré requis. Déroulement. Participation aux frais. Programme. Organisateurs : Jean Frann 25 et 26 octobre 2014 Cartographie - orientation niveau II N d'agrément fédéral : 2015FCFCCO210701 15-FOR02 Organisateurs : Jean Frann çois Deshaye s Michel Diamantis mdiamantis@orange.fr Déroulement Le

Plus en détail

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques»

Voir en annexe 1 la liste de vocabulaire «milieux géographiques» à soi-même S éveiller à sa responsabilité de citoyen au monde Remarques : - on construit l espace en le vivant, en le représentant (maquette et plan), - les faits humains doivent être appréhendés simultanément

Plus en détail

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+

Autoroute A16. Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) A16- A16+ 01 / 24 0 0!( 10 10 20 20 02 / 24 20 20 30 30 40 40 Système de Repérage de Base (SRB) - Localisation des Points de repère (PR) 03 / 24 40 40 50 50 60 60 60 60 04 / 24 70 70 80 80 80 80 Système de Repérage

Plus en détail

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11

CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES À RÉSOUDRE 11 Chapitre 1 Topométrie: relevé de terrain avec un niveau 1/1 CHAPITRE 1 TOPOMÉTRIE: RELEVÉ DE TERRAIN AVEC UN NIVEAU OBJECTIFS 2 INTRODUCTION 2 1.1 DÉFINITIONS 3 1.2 STADIMÉTRIE 4 EXEMPLE RÉSOLU 10 EXERCICES

Plus en détail

PLAN RELIEF DE STRASBOURG EN 1725 CIRCULER SUR L EAU ET SUR TERRE, ETUDE DE GEOGRAPHIE HISTORIQUE

PLAN RELIEF DE STRASBOURG EN 1725 CIRCULER SUR L EAU ET SUR TERRE, ETUDE DE GEOGRAPHIE HISTORIQUE Thierry Hatt Professeur agrégé de l'université Consultant auprès du Musée Historique de Strasbourg Mars 2004 PLA RELIEF DE STRASBOURG E 1725 CIRCULER SUR L EAU ET SUR TERRE, ETUDE DE GEOGRAPHIE HISTORIQUE

Plus en détail

École nationale de police du Québec

École nationale de police du Québec École nationale de police du Québec Présentation du TAP-ENPQ Condition d admission au programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie 28 août 2007 PRÉSENTATION DU TAP-ENPQ Le TAP-ENPQ a été créé

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

1.2-1.3- Ex : Format AO (84cm x 118.8cm) à 1 500 Fcfp

1.2-1.3- Ex : Format AO (84cm x 118.8cm) à 1 500 Fcfp ANNEXE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE PRODUITS PROPOSES A LA VENTE ET LES BASES DE LA REDEVANCE 1. LES DOCUMENTS IMPRIMES SUR COMMANDE 1.1- Impressions de cartes et photographies aériennes sur papier ordinaire

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.1 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie

Plus en détail

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer.

La table des structures est unique et toute application informatique utilisée dans la gestion de l UNIL ou d une de ses parties doit s y référer. Directives de la Direction Directive de la Direction 0.13 Modification de structure Préambule A l exception de la création ou de la suppression de facultés, qui relèvent du Conseil de l UNIL, la Direction

Plus en détail

Dépôt-Relais de propane. St HERVE

Dépôt-Relais de propane. St HERVE Dépôt-Relais de propane St HERVE Réunion POA 15 décembre 2009 Objectif de l étude Demande formulée par l Administration à TOTALGAZ : CLIC du 19 juin : Examiner les possibilités de revoir la configuration

Plus en détail

TYPE DE CONSTRUCTION PISCINE HORS-TERRE PISCINE CREUSÉE OU SEMI-CREUSÉE SPA

TYPE DE CONSTRUCTION PISCINE HORS-TERRE PISCINE CREUSÉE OU SEMI-CREUSÉE SPA FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION / RÉNOVATION D UNE PISCINE OU D UN SPA IMMEUBLE VISÉ PAR LA DEMANDE ADRESSE : LOT : MATRICULE : PROPRIÉTAIRE REQUÉRANT* (SI AUTRE QUE PROPRIÉTAIRE) NOM :

Plus en détail

TUTORIEL OPENRUNNER. www.openrunner.com

TUTORIEL OPENRUNNER. www.openrunner.com TUTORIEL OPENRUNNER www.openrunner.com Connexion à OpenRunner...2 Création d'un compte... 3 Rechercher un tracé existant... 4 Visualisation d'un circuit... 7 Création d'un circuit simple... 9 Forcer un

Plus en détail

Programme Garantie de prêt

Programme Garantie de prêt 2010-2011 Programme Garantie de prêt 2015-2016 Pekuakamiulnuatsh Takuhikan Approuvé le 15 décembre 2014 Règles d'interprétation INTERPRÉTATION DU TEXTE Il est à noter que le genre masculin est utilisé

Plus en détail

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques Chapitre 4 Distributions de courants En électrostatique, les charges restent immobiles. Leur déplacement est à l origine des courants électriques qui sont la source du champ magnétique que nous étudierons

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE

PERMIS DE CONSTRUIRE PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous aider à établir votre demande d'autorisation de construire. C'est un aide mémoire non exhaustif de la législation en vigueur. Mise à jour au 1 juin 2011

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

BTS Travaux Publics Le stage en entreprise

BTS Travaux Publics Le stage en entreprise BTS Travaux Publics Le stage en entreprise BTS TP U61 : Stage 1 ACTIVITES PROFESSIONNELLES ET COMPETENCES Le Référentiel «Métier»(ou Réf des Activités Professionnelles) regroupe : - Les Fonctions - Les

Plus en détail

Système de veille des dispositifs nationaux de lutte préventive contre le criquet pèlerin MEMO SVDN - CLCPRO

Système de veille des dispositifs nationaux de lutte préventive contre le criquet pèlerin MEMO SVDN - CLCPRO MEMO SVDN - Tableau Financements / Sources Ce tableau permet de lister la ventilation du budget du DNLAA par partenaire et par année. Les noms de chaque bailleur doivent être explicites. Les sommes exprimées

Plus en détail

Apprentissage en français

Apprentissage en français Apprentissage en français Université Pierreet-Marie-Curie www.upmc.fr / MedLine PubMed = interface de consultation de Medline (il en existe d autres). -Medline est une base de données bibliographiques

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Avis Technique 14/09-1458 Raccords métalliques à glissement Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fittings Kunststoffrohre Verbindungen Ferroplast Titulaire : Braseli Tubos y Accesorios

Plus en détail

Secteur de la banane. Antilles 2008 à 2012. Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue. Délégation Antilles - Guyane

Secteur de la banane. Antilles 2008 à 2012. Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue. Délégation Antilles - Guyane Délégation Antilles - Guyane Secteur de la banane Enjeux et bilan de la formation professionnelle continue Antilles 28 à 212 Jérôme Despey, Président : Philippe Peuchot, Secrétaire général : Œuvrer pour

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

De quelle couleur est... 1 C. Lemoine pour Maternailes.net-2011. Lʼescargot. Le crabe. La tortue. La baleine. Lʼétoile de mer

De quelle couleur est... 1 C. Lemoine pour Maternailes.net-2011. Lʼescargot. Le crabe. La tortue. La baleine. Lʼétoile de mer De quelle couleur est... C. Lemoine pour Maternailes.net-20 Prendre en main le jeu. Repérer, associer des couleurs identiques De quelle couleur est... 2 C. Lemoine pour Maternailes.net-20 Prendre en main

Plus en détail

candidate / candidat?

candidate / candidat? Une publication de la CSC bâtiment - industrie & énergie rue de Trèves 31-1040 Bruxelles T 02 285 02 11 cscbie@acv csc.be www.cscbie.be Décembre 2015 Elections sociales mai 2016 Serez-vous cette NOUVELLE

Plus en détail

Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux

Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux Contenu Retrospective sur 10 ans «pratique concernant les clôtures de protection» Situation initiale: Article de soutien OChP 2013,

Plus en détail

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Manuel d'utilisation Date : 26.03.2015 Version: 1.0 Collaborateur /-trice : Urs Matti Statut : en cours d élaboration validé Classification : public

Plus en détail

Frédéric LEFEVRE Radiologue SFR4i CHU de NANCY SCP RADIOLOR L environnement médico-économique Complexité des prises en charge patients suivi long terme, spécialisation, contraintes environnementales Développement

Plus en détail

Etude de définition pour la densification d un secteur urbain suite à l implantation d un équipement et d une ligne de tramway

Etude de définition pour la densification d un secteur urbain suite à l implantation d un équipement et d une ligne de tramway FREDERIC DRUOT ARCHITECTURE Etude de définition pour la densification d un secteur urbain suite à l implantation d un équipement et d une ligne de tramway Sur le site de la porte de la Villette, l arrivée

Plus en détail

RÈGLEMENT VISANT L IMPLANTATION D UN SERVICE DE VIDANGE DE FOSSES SEPTIQUES DANS LES TNO DE LA MRC DE MÉKINAC

RÈGLEMENT VISANT L IMPLANTATION D UN SERVICE DE VIDANGE DE FOSSES SEPTIQUES DANS LES TNO DE LA MRC DE MÉKINAC PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MÉKINAC RÈGLEMENT VISANT L IMPLANTATION D UN SERVICE DE VIDANGE DE FOSSES SEPTIQUES DANS LES TNO DE LA MRC DE MÉKINAC Afin d offrir un service de vidange

Plus en détail

Faciliter le développement de l énergie solaire

Faciliter le développement de l énergie solaire Faciliter le développement de l énergie solaire Conférence de presse du jeudi 20 février 2014 Pascal Broulis, chef du DFIRE en charge des constructions et du patrimoine Jacqueline de Quattro, cheffe du

Plus en détail

Ce diaporama 2 fait suite au diaporama présenté en étape 1. Il fait le point sur les différents outils du géographe et sur la façon dont on enseigne

Ce diaporama 2 fait suite au diaporama présenté en étape 1. Il fait le point sur les différents outils du géographe et sur la façon dont on enseigne Ce diaporama 2 fait suite au diaporama présenté en étape 1. Il fait le point sur les différents outils du géographe et sur la façon dont on enseigne la géographie aujourd hui. GLOBE PLANISPHERE L IMAGE

Plus en détail

LISTE C À L ANNEXE III 1 MENTIONNÉE À L ARTICLE 4, PARAGRAPHE 3 DROITS DE DOUANE ET TAXES D EFFET ÉQUIVALENT

LISTE C À L ANNEXE III 1 MENTIONNÉE À L ARTICLE 4, PARAGRAPHE 3 DROITS DE DOUANE ET TAXES D EFFET ÉQUIVALENT LISTE C À L ANNEXE III 1 MENTIONNÉE À L ARTICLE 4, PARAGRAPHE 3 DROITS DE DOUANE ET TAXES D EFFET ÉQUIVALENT Les droits de douane et taxes d effet équivalent applicables à l importation au Maroc aux produits

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des

PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des PERMIS DE CONSTRUIRE Ce document est destiné à vous particuliers, désireux de faire construire, de réaliser une extension de votre maison ou des travaux courants, et ce afin de vous aider à établir votre

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE

RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE Date de l'inspection : 202-0-8 Statut : FERMÉE Numéro de structure : 387 Nom : Resp. gestion : 0 - MTQ Classe route : 20 - Nationale An. const. : 972 Niveau de structure :

Plus en détail

La Roque-Gageac : une gabarre sur la Dordogne.

La Roque-Gageac : une gabarre sur la Dordogne. 11-RC03 «VALLÉE DE LA DORDOGNE ET PÉRIGORD NOIR» (RANDONNÉE-CAMPING) Pont du Jeudi 11 au Dimanche 14 novembre 2010 Itinérant niveau M+ Organisateur : Pascal BAUD, tél. 01 30 45 29 01 06 80 35 51 42 - pascal-baud@wanadoo.fr

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI AU C.G.A.

BORDEREAU D ENVOI AU C.G.A. B.P. 40098 Lieu dit «Boutolle» 47003 AGEN CEDEX Tél 05 53 98 65 00 Fax 05 53 98 65 01 E-mail contact@cerfrance.cgar47.fr Centre de Gestion Agréé Décision d agrément n 20/8 du 28/02/2008 N d agrément 3/01/470

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 4.6.3 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l'appui d'une demande de crédit pour des travaux sur les canalisations Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, 1. INTRODUCTION En adéquation avec

Plus en détail

Chablais d hier et d aujourd hui

Chablais d hier et d aujourd hui - 1 - Chablais d hier et d aujourd hui On constatera bien sûr de nombreuses nouvelles constructions, mais surtout la grande emprise de la forêt et le retrait des glaciers Pour peindre le Grammont et les

Plus en détail

La précision dans les mesures RTK

La précision dans les mesures RTK La précision dans les mesures RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Club d utilisateurs du PICC & dix ans de Walcors Wépion, le 6 décembre 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée

Plus en détail

Partie I : Activités numériques (12 points)

Partie I : Activités numériques (12 points) Correction du brevet blanc février 2011 Exercice n 1 (2 points) 8 + 1 A = 5 6 1 = 8 Partie I : Activités numériques (12 points) Calculer A en détaillant les étapes. Donner le résultat sous forme d une

Plus en détail

VIDANGE REMPLISSAGE PURGE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT MOTEUR

VIDANGE REMPLISSAGE PURGE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT MOTEUR Outillages. VIDANGE REMPLISSAGE PURGE DU CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT MOTEUR Moteurs : RFH [1] Cylindre de charge : 4520-T [2] Tige d obturation du cylindre de charge : 4370-T [3] Adaptateur pour cylindre

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Géoportail ecadastre. Les géodonnées au guichet cartographique

Géoportail ecadastre. Les géodonnées au guichet cartographique Géoportail ecadastre Les géodonnées au guichet cartographique E-Mail : ecadastre@act.etat.lu URL : ecadastre.public.lu/portail Page 2 Auteur du document Date de la dernière mise à jour ACT 5.3.2008 Page

Plus en détail

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure DESCRIPTION DU PROJET Le projet consiste en la rénovation de l ancienne cure de Wauthier-Braine en maison rurale,

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN CONTEXTE REGIONAL 2008/2009 2013/2014 Ecart % SAU TOTALE (en hectares) 451920 563650 25% * dont SAU irriguée 60386

Plus en détail

Conduire en Nouvelle-Zélande

Conduire en Nouvelle-Zélande Conduire en Nouvelle-Zélande FRANÇAIS Il y a un certain nombre de choses qui risquent de vous surprendre lorsque vous prendrez le volant en Nouvelle-Zélande. Par exemple : nous conduisons à gauche ; il

Plus en détail

CATALOGUE des produits et prestations

CATALOGUE des produits et prestations CATALOGUE des produits et prestations de la section topographie du Service de l Urbanisme 2015 Section topographie du Service de l Urbanisme Catalogue des produits et prestations 2015 CARTES IMAGERIE DONNéES

Plus en détail

Électrostatique et rayonnement

Électrostatique et rayonnement ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURS DE L AÉRONAUTIQUE ET DE L ESPACE DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLECOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE, DES

Plus en détail

E dépôt 216 SAINT-EPAIN ***** ARCHIVES COMMUNALES. DEPOT DU 13 janvier 1994 * * * REPERTOIRE NUMERIQUE par Sylvie Adolphe

E dépôt 216 SAINT-EPAIN ***** ARCHIVES COMMUNALES. DEPOT DU 13 janvier 1994 * * * REPERTOIRE NUMERIQUE par Sylvie Adolphe E dépôt 216 SAINT-EPAIN ***** ARCHIVES COMMUNALES DEPOT DU 13 janvier 1994 * * * REPERTOIRE NUMERIQUE par Sylvie Adolphe SAINT-EPAIN Archives communales déposées aux Archives départementales SERIE B :

Plus en détail

FICHE DE LOT PHASE 1 DE LA TRANCHE 1: Lot I E

FICHE DE LOT PHASE 1 DE LA TRANCHE 1: Lot I E : Lot I E 1 1. ETAT EXISTANT 2. LOCALISATION DES LOTS 3. REGLE D IMPLANTATION / PLAN D AMENAGEMENT 4. REFERENTIEL DE QUALITE ENVIRONNEMENTALE 5. TABLEAU RESUME DES CONSTRUCTIBILITES 2 1. ETAT EXISTANT

Plus en détail

ACHAT PUBLIC ET DÉVELOPPEMENT DURABLE. Quelques pistes de réflexion pour passer du «penser global» à l action locale

ACHAT PUBLIC ET DÉVELOPPEMENT DURABLE. Quelques pistes de réflexion pour passer du «penser global» à l action locale ACHAT PUBLIC ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Quelques pistes de réflexion pour passer du «penser global» à l action locale 1 L achat public durable : du cadre national à l action locale I- De quoi parle t on

Plus en détail

Fontaine LeS odelias

Fontaine LeS odelias Fontaine LES ODELIAS idéale Côté nature ouverte à la fois sur un bel environnement de montagnes et sur la coulée verte du Drac avec ses promenades piétonnes et cyclables, Fontaine fera le bonheur des amoureux

Plus en détail

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com Journée du 22 mars 2013 : Les indices actions finissaient hier la séance dans le rouge soucieux de l'évolution du cas chypriote dans les prochains jours. Les indices américains patissaient également de

Plus en détail

Laurence et Framboiz Latine Loquere PISE GENERALITES

Laurence et Framboiz Latine Loquere PISE GENERALITES PISE GENERALITES Laurence et Framboiz Latine Loquere Pise est une ville fastueuse grâce à son passé historique; Elle est traversée par l Arno et proche de la mer.elle est entourée de remparts dans lesquels

Plus en détail

Pour rejoindre Selor en voiture :

Pour rejoindre Selor en voiture : Selor est situé avenue Bischoffsheim 15, à 1000 Bruxelles, entre le Jardin Botanique et la place Pour rejoindre Selor en voiture : A partir de Mouscron, Tournai, Ath ou Enghien : Vous prenez l'autoroute

Plus en détail

Le géométral topographique Projet 3. Un socle entre terre et ciel Mise en forme de la terre

Le géométral topographique Projet 3. Un socle entre terre et ciel Mise en forme de la terre ENAC / LATER 1 ère année Ecole d architecture Professeur Vincent MANGEAT http://later.epfl.ch Projet 3 Un socle entre terre et ciel Mise en forme de la terre THP3 / Représentation 3 Table des matières

Plus en détail

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX?

QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? 1 QUELLE AUTORISATION POUR QUELLE NATURE DE TRAVAUX? Principes posés par le code de l urbanisme PRINCIPE EXCEPTIONS Constructions Nouvelles Art. Permis de construire Constructions dispensées de formalités

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Gestion des Ouvrages de Protection de Falaise (OPF)

Gestion des Ouvrages de Protection de Falaise (OPF) Gestion des Ouvrages de Protection de Falaise (OPF) Le Conseil Général des Hautes Alpes CG 05 : responsable et gestionnaire des routes départementales Contexte montagnard : 1960 Km de routes départementales,

Plus en détail

CONSEILS AUX VOYAGEURS

CONSEILS AUX VOYAGEURS CONSEILS AUX VOYAGEURS INTRODUCTION «Le paradis ne peut pas être juste trouvé il doit être découvert et il faut le chercher», voici les propos d un philosophe grec d antan. En accord avec cette citation,

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) Les principes essentiels pour la période allant de 2010 à 2013 sont alignés sur le XI Plan National de Développement avec

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

APOLLO PELLETS APOLLO PELLETS CONDUIT CONCENTRIQUE SORTIE APPAREILS À GRANULÉS DE BOIS TUBAGE FLEXIBLE RACCORDEMENT SIMPLE PAROI INSTALLATION TYPE

APOLLO PELLETS APOLLO PELLETS CONDUIT CONCENTRIQUE SORTIE APPAREILS À GRANULÉS DE BOIS TUBAGE FLEXIBLE RACCORDEMENT SIMPLE PAROI INSTALLATION TYPE Appareils granulés de bois (pellets) CONDUIT CONCENTRIQUE 54 APPAREILS À GRANULÉS DE BOIS SORTIE CYLINDRIQUE MURALE CARRÉE 56 TUBAGE FLEXIBLE 58 RACCORDEMENT 59 SIMPLE PAROI INSTALLATION TYPE 61 LES SOLUTIONS

Plus en détail

Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (13/01/2014 - v2)

Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (13/01/2014 - v2) Guide d utilisation de l outil de génération en ligne des attestations (13/01/2014 - v2) Introduction La loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (loi Grenelle

Plus en détail

Assurer la sécurité :

Assurer la sécurité : Vaincre Alzheimer UN LIVRET-CONSEIL de la LIGUE EUROPÉENNE CONTRE LA MALADIE D ALZHEIMER Assurer la sécurité : La Déambulation et le patient atteint de la maladie d Alzheimer ASSURER LA SÉCURITÉ : LA DÉAMBULATION

Plus en détail

sur un territoire minuscule, l État d Israël est le celui du retour des juifs du monde entier sur la terre ancestrale., Israël est un pays chargé

sur un territoire minuscule, l État d Israël est le celui du retour des juifs du monde entier sur la terre ancestrale., Israël est un pays chargé Créé le sur un territoire minuscule, l État d Israël est le celui du retour des juifs du monde entier sur la terre ancestrale., Israël est un pays chargé d'histoire. De y ont vu le jour, raison pour laquelle,

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ET INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC

ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ET INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ET INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC Direction départementale de l'équipement de la Haute-Vienne Pôle constructions publiques SOMMAIRE Les ERP concernés Les Nouvelles exigences

Plus en détail