CONSTRUCTION DE LA NATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTRUCTION DE LA NATION"

Transcription

1 CONSTRUCTION DE LA NATION 1

2 Profil des clients Exploitant tranche supérieure Exploitant tranche moyenne Exploitant tranche inférieure M & M F S L 2

3 Statut social/caractéristiques Profil des clients Exploitant tranche supérieure Exploitant tranche moyenne Exploitant tranche inférieure Parcelle Grande > 4 ha 0,8 à 4 ha Petite < 0,8 ha Application transports routiers 0 % 30 % 100 % Accédant pour la première fois 0 % 30 % 100 % Habitudes bancaires 100 % 70 % 10 % Revenu (Capacité financière) Revenu actuel Capacité financière-100 % Actuel-30% Revenu futur Capacité financière-70 % Revenu futur Capacité financière-70 % 3

4 Statut social/caractéristiques Profil des clients Exploitant tranche supérieure Exploitant tranche moyenne Exploitant tranche inférieure Habitudes bancaires 100 % 70 % 10 % Fréquence remboursements Logement Mode de remboursement Antécédents de remboursement Semi annuel Maison Pakka Semi annuel Maison Pakka PDC 70 % PDC + 30 % liquide Semi annuel Semi Pukka 100 % liquide Bons Bons Bons mais retards circonstanciels 4

5 Segment de clients Équipement agricole Agriculture Agriculture & louage Segment contrat Préférence financement Banques Banque et NBFC NBFC Exigence Faible taux & Financement à long terme Moyen terme Faible taux Financement élevé Défi Saisonnalité Compétences appréciation Amortissement élevé Faible revente 5

6 M&MFSL Agriculture Agriculture & louage Segment contrat Préférence financement Banques Banque et NBFC NBFC Exigence Faible taux & Financement à long terme Moyen terme Faible taux Financement élevé Défi Saisonnalité Compétences appréciation Amortissement élevé Faible revente 6

7 Approche de la décision de crédit Revenu futur issu de l agriculture (Gagner & Payer) 70 % Revenu actuel issu de l agriculture 30% 7

8 Paramètres au moment de l appréciation du crédit Application du produit :- Transport ou agriculture ou les deux (moyens de payer) Référence locale :- (étude de l intention de payer) 8

9 Établissement d un canal pour le service à la clientèle et la compréhension de ses besoins % 90.00% Employés 80.00% 70.00% 60.00% 50.00% 40.00% 30.00% 20.00% Réseau d agences Sutradhar Marketing direct 10.00% 0.00% 9

10 Produit M&MFSL atténuation des risques (évolution sur 15 ans) Produit M&M Auto/Tracteur Véhicules non-m&m sur le même marché rural Activité automobiles d occasion Courtage d assurance Produits responsabilité ( Distribution fonds communs de placement) 2005 Logement rural Commercial lourd 2012

11 Atténuation des risques géographiques M&MFSL Semi urbain Semi urbain + Rural Semi urbain + Rural +Urbain Semi urbain +Rural + Urbain + Rural éloigné

12 Atténuation des risques segments de clients M&MFSL Gagner et payer Gagner et payer + Revenu moyen Gagner et payer + Revenu moyen + Revenu plus élevé

13 Produits pour clients sous un toit ACTIF Prêt tracteur Prêt logement Tracteurs d occasion Financement équipement Prêts automobile Véhicule commercial (lourd et léger) Équipement de construction Deux roues Prêts personnels PASSIF Distribution produits d assurance Dépôts à terme Distribution fonds communs de placement 13

14 M&MFSL Source activité Marketing direct 20 % Concessionnaire tracteurs 78 % CLIENT Référence/ Autres canaux 2 % 14

15 Introduction de contrôles Technologie :- Appareil de poche. Connexion avec client via SMS à la date d échéance. Appel de rappel automatique Confirmation du solde Processus :- Document post déboursement Centralisation du stock Méthode de mise au rebut aux enchères Renforcement de l aspect juridique Personnes :- Encadrement par personne chevronnée Gestion. Multitâche Géographie :- Réseau d agences. Centres ruraux. 15

16 Vaste réseau d agences MMFSL est doté d un vaste réseau d agences avec une présence dans 25 États et 4 territoires de l union en Inde avec 675 bureaux au 30 juin 2013 Les agences sont autorisées à approuver des prêts dans les limites prévues Couverture Évolution des agences JK 5 HP PB UC 9 22 HAR Delhi 7 UP RAJ GUJ MP CH 19 MAH 63 Sikkim 1 AS 16 BH 2 24 Megh JH 5 12 WB 1 32 Tripura Mizoram OR 14 AP 57 2 KK GOA 39 1 PONDICHERRY 1 Port Blair TN KER Andaman & Nicobar Mar'02 Mar'05 Mar'08 Mar'11 Mar'12 Mar'13 Jun'13 16

17 Gestion des employés et initiatives en matière de technologie Motivation et formation des employés Initiatives en matière de technologie Programmes de formation pour les employés à intervalles réguliers Programme d introduction de 5 jours sur la connaissance des produits, les processus commerciaux et les compétences Programmes de formation de la Mahindra Finance Academy pour les employés existants et potentiels dans 5 sites Centre d évaluation et de développement pour les employés prometteurs Programmes de reconnaissance des employés comme Dhruv Tara, Prix de la convention annuelle et Boîte aux réussites Participation au programme de gestion et de rétention des talents du Mahindra Group Environ 98 % de nos 675 bureaux sont connectés au centre de données centralisées à Mumbai À travers des dispositifs de poche connectés par GPRS au serveur central, nous transférons des données qui fournissent les informations suivantes : Message par SMS aux clients Informations complètes pour traiter les questions des clients concernant la sécurité des transactions Recueil en ligne du SIG sur le tableau de bord de la direction Enregistrement des engagements des clients Possibilité de meilleurs contrôles et vérifications en interne 17

18 Exemple d une offre de produit à un client Prix du tracteur - Rs /- Ajout :- Équipements -Rs /- Assurance - Rs /- Carte grise -Rs /- Coût total - Rs /- Moins :- Marge - - Rs /- Montant financement - Rs /- Remboursement biannuel-rs /- 18

19 19

20 20

21 Activité tracteur à ce jour unités 230 milliards Rs. 21

22 Déboursement tracteur-exercice 2013 *50 milliards de roupies ** Valeur arrondie 22

23 Prospérité des clients Nous nous préoccupons du client Nous nous préoccupons du client ASPIRATION OBJECTIF CAPACITÉ Nous nous préoccupons du client CAPACITÉ DE PRENDRE DES RISQUES PROSPÉRITÉ DU CLIENT 23

24 Merci 24

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT

MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT MOBILE AGENT BANKING SYSTEM BENEFICE ET CARACTERISTIQUE DU PRODUIT Version 1.0 Avril 2013 INTRODUCTION Ce document fournit d un coup d œil toutes les caractéristiques de maviance Mobile Agent Banking System

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 Table des matières NMB en bref Structure du service agrinégoce Contexte agricole en Tanzanie Approche de NMB du

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Exécution d ALES: le cas Yapı Kredi. Gestion du segment agricole Istanbul, août 2013

Exécution d ALES: le cas Yapı Kredi. Gestion du segment agricole Istanbul, août 2013 Exécution d ALES: le cas Yapı Kredi Gestion du segment agricole Istanbul, août 2013 Table des matières Logique de l activité bancaire agricole Yapı Kredi Bank en bref ALES Processus & Schéma Démo Politique

Plus en détail

FINANCE ISLAMIQUE ET PME : CAS DE LA BIS

FINANCE ISLAMIQUE ET PME : CAS DE LA BIS FINANCE ISLAMIQUE ET PME : CAS DE LA BIS SOMMAIRE DEFINITION DE LA PME PROBLEMATIQUE DU FINANCEMENT DE LA PME SOLUTIONS ET PRODUITS DE LA FINANCE ISLAMIQUE : REPONSE DE LA BIS DEFINITION DE LA PME Selon

Plus en détail

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTIE 2 CAS PRATIQUES PARTIE 3 MODÈLE D APPLICATION Bibliographie Annexes PAGE VII Notions théoriques 1 INTRODUCTION... 1 1.1 Qu est-ce que la gestion de trésorerie?...

Plus en détail

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS Brochure Réservé aux courtiers en prêts hypothécaires à titre d information À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS La Banque au service des courtiers. À propos

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Une réalisation de la: Une collaboration de: ACCÈS FINANCEMENT. Foire des entrepreneurs 1 er mai 2014

Une réalisation de la: Une collaboration de: ACCÈS FINANCEMENT. Foire des entrepreneurs 1 er mai 2014 Une réalisation de la: Une collaboration de: ACCÈS FINANCEMENT Agenda 11h00 11h15: Introduction 11H15 12H15: Présentation des organismes de financement 12h15 12h30: Période de questions et invitation aux

Plus en détail

Symposium du STTP sur les services bancaires postaux Ottawa, les 26 et 27 avril 2014

Symposium du STTP sur les services bancaires postaux Ottawa, les 26 et 27 avril 2014 «L offre de marché des Postes Italiennes : principaux produits et résultats économiques» Communication sous la direction de SLP CISL Italie (deuxième partie) Symposium du STTP sur les services bancaires

Plus en détail

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques Michael Andrade 1INCE FARMERS) L agriculture en Inde 10 % tranche supérieure Progressif & inclus Plus grand groupe d exploitants Exploitants

Plus en détail

4eme EDITION TRIBUNE DE LA MICROFINANCE : «Mobile Banking comme moyen de développement de la finance rurale»

4eme EDITION TRIBUNE DE LA MICROFINANCE : «Mobile Banking comme moyen de développement de la finance rurale» 4eme EDITION TRIBUNE DE LA MICROFINANCE : «Mobile Banking comme moyen de développement de la finance rurale» Université Alioune DIOP de Bambey, 19 juin 2013 Mansa OUALY Economiste, Expert senior Microfinance,

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Copyright Michel d'agata 2012 www.dagata.fr

Copyright Michel d'agata 2012 www.dagata.fr Les métiers de l activité d intermédiation L activité d intermédiation bancaire telle que la pratique une banque classique recouvre trois métiers : Le métier de collecteur procure des ressources à un coût

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Gestion de la trésorerie 3-211-02

Gestion de la trésorerie 3-211-02 Gestion de la trésorerie 3-211-02 Séance 1 Introduction aux cours Qu est que la gestion de trésorerie???? Notion peu enseignée dans les écoles de gestion au Canada. Néanmoins, il s agit d un sujet d une

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

Prêts pour exploitants agricoles et PME

Prêts pour exploitants agricoles et PME Prêts pour exploitants agricoles et PME Conférence AgriFin 21 août 2013 Hans Balyamujura Table des matières 1. Présence de Barclays Africa et adaptation des solutions. 2. Prêts à l agriculture. 3. Produits

Plus en détail

ECOBANK. Trade Financement de l immobilier au Sénégal

ECOBANK. Trade Financement de l immobilier au Sénégal ECOBANK Trade SOMMAIRE Le marché de l immobilier Modes de financement : financement bancaire, fonds propre L offre de crédit immobilier Financement et blanchiment d argent L offre LE MARCHE DE L IMMOBILIER

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété

Prêt hypothécaire. Programme de financement intégré Caméléon. Financez vos projets à la valeur de votre propriété Prêt hypothécaire Programme de financement intégré Caméléon Financez vos projets à la valeur de votre propriété 2 Programme de financement intégré Caméléon Profiter de la valeur nette accumulée de votre

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail

OUTIL GÉREZ ET FACTUREZ DE DESJARDINS

OUTIL GÉREZ ET FACTUREZ DE DESJARDINS GUIDE D UTILISATEUR OUTIL GÉREZ ET FACTUREZ DE DESJARDINS INTERNET ET APPAREIL MOBILE Table des matières Cliquez sur la section qui vous intéresse 2 Présentation générale Simplifiez la gestion de votre

Plus en détail

ALES Système d évaluation des prêts agricoles

ALES Système d évaluation des prêts agricoles ALES Système d évaluation des prêts agricoles Notation du crédit pour prêts agricoles 20 août 2013 F r a n k f u r t S c h o o l. d e À propos de l école de gestion et des finances de Francfort École de

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

Groupe du financement et des investissements

Groupe du financement et des investissements Groupe du financement et des investissements Exposé à l intention des délégués commerciaux Robert Pelletier, représentant en chef, Asie Adam Smith, Associé principal, Solut. de financement à l intern,

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

MARKETING SOCIAL ET EXAMEN FINANCIER

MARKETING SOCIAL ET EXAMEN FINANCIER MARKETING SOCIAL ET EXAMEN FINANCIER Un project du Groupe consultatif d assistance aux pauvres (CGAP) Documenter et analyser l utilisation du marketing social pour renforcer le bien-être financier QUELQUES

Plus en détail

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @..

... ... N SIRET: / / / / / / / / / / / / / / / (fourni par l INSEE) Activité exercée :.. Code postal / / / / / / Commune :... Courriel :. @.. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE AU DEVELOPPEMENT DU E-TOURISME I - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE PORTEUR DE PROJET Raison sociale : Nom de la personne ou de la collectivité..... Forme juridique N

Plus en détail

CES7046-2013_00_00_TRA_INFO (EN)

CES7046-2013_00_00_TRA_INFO (EN) o FR PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Population de 10 millions 1,6 million d'entreprises enregistrées en Hongrie 99% sont des petites et moyennes entreprises (PME) 688 000 actives 2,2 employés par entreprise

Plus en détail

MODÈLE D APPLICATION MONTAGE FINANCIER ET PLAN D AFFAIRES

MODÈLE D APPLICATION MONTAGE FINANCIER ET PLAN D AFFAIRES MODÈLE D APPLICATION MONTAGE FINANCIER ET GÉNÉRALE Liste des abréviations PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Section 6 Section 7 Section 8 Section 9 Section 10

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION Étude sur les ressources humaines du commerce international du FITT d intérêts et de connaissances. Toutefois, compte tenu de la nature du commerce d intégration,

Plus en détail

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité»

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Ron Lamb Président, Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Lorsque le calme

Plus en détail

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances

Donnez vie. à votre projet automobile. le meilleur. Financeurs Créatifs, pour vous offrir. du financement et des assurances Financeurs Créatifs, pour vous offrir le meilleur du financement et des assurances DES FINANCEMENTS QUI VOUS RESSEMBLENT Des solutions qui font toute la différence. Avec CGI, vous allez découvrir toute

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre du plan de trésorerie de l Etat

Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre du plan de trésorerie de l Etat FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre

Plus en détail

FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO

FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO A. Historique FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO Le Fond de Développement Agaciro est le premier fond de solidarité au Rwanda, basé sur des dons volontaires. Ce fond a été initié par les Rwandais lors du Dialogue

Plus en détail

Termes de références. Étude de faisabilité sur le Mobile Banking

Termes de références. Étude de faisabilité sur le Mobile Banking Termes de références Étude de faisabilité sur le Mobile Banking Date limite 22/04/2013 Pays : Tunisie Institution : Secteur : Microfinance Partenaire : Union Européenne Date d émission : 10/04/2013 Date

Plus en détail

Visual. Concept. Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale

Visual. Concept. Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale Visual Concept Logiciel de Comptabilité et de Gestion Commerciale Visual Concept Description générale Etats consultables avec impression Générateur de listes Boîte à outils (simplification des manipulations)

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT

COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT COURS N 1 : INTRODUCTION AU PLACEMENT LE CONTEXTE DE PLACEMENT LES MARCHÉS ET LES INSTRUMENTS FINANCIERS LES TENDANCES DU PLACEMENT LE CALCUL DE TAUX DE RENDEMENT ET DU RISQUE 1) LE CONTEXTE DE PLACEMENT

Plus en détail

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)?

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)? Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation

Plus en détail

LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME

LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME LE DEFIS DU FINANCEMENT DES PME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ETAT DES LIEUX CAUSE DE LA SITUATION ACTUELLE NOS OBJECTIFS SOLUTIONS Brazzaville, Congo 1 1. INTRODUCTION A. CHIFFRES CLES DE LA FISRT BANK 28 ans

Plus en détail

Un compte d activité de la banque de détail en France?

Un compte d activité de la banque de détail en France? Suites du rapport«lignes de métiers bancaires» Un compte d activité de la banque de détail en France? Emilie Crété, Direction Générale des Statistiques/SESOF BANQUE DE FRANCE 1 Plan I. Contexte II. Exploitation

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN

Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Octobre 2014 : La Coopérative Vendéenne du Logement lance le PASS TERRAIN Avec le PASS TERRAIN, la Coopérative Vendéenne du Logement concoure aux Trophées des Opérations remarquables, Catégorie Innovation

Plus en détail

Module 4 Le management des risques

Module 4 Le management des risques DVM-09-102809-06529A Module 4 Le management des risques GTZ INERIS Du 7 au 9 juin 2010 - ORAN Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord Systèmes

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

«Ton assureur dans ta poche»

«Ton assureur dans ta poche» Séminaire Innovation «Ton assureur dans ta poche» - mars 2013-1 Sommaire Chiffres clés Le champ des possibles et les solutions existantes Ton assureur dans ta poche Déclinaison possible sur d autres offres

Plus en détail

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ;

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ; CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT R-139 (tel que modifié par le R-139-2) RÈGLEMENT DÉLÉGUANT À CERTAINS EMPLOYÉS LE POUVOIR D EFFECTUER DES OPÉRATIONS DE TRÉSORERIE ET DE SIGNER TOUT DOCUMENT REQUIS

Plus en détail

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS Présenté par : YEO SIONLE Date : 4 au 6 novembre 2009 Lieu : CCT/BNETD Département des Etudes Economiques et Financières Plan

Plus en détail

Crystal Clear Software Ltd

Crystal Clear Software Ltd NOM DU PRODUIT Loan Performer Version 7.10.12 NOM FOURNISSEUR Crystal Clear Software Ltd Examen 2009 Septembre 2009 Examens précédents 2005 SYNTHÈSE Impression générale Loan Performer est un logiciel intégré

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement

Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Contrôle de l intermédiation en opération de banque et services de paiement Paris, 4 avril 2012 Cécile Sellier - Directeur adjoint Direction du contrôle des pratiques commerciales 1 Sommaire 1. Mission

Plus en détail

Étude de cas Desjardins

Étude de cas Desjardins Le cas Jean Desjardins Étude de cas Desjardins INFORMATION CLIENT (ATTENTION : inscrivez comme date de naissance le 1 er janvier pour les analyses faites avant le 30 juin; le 1 er juillet pour celles faites

Plus en détail

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23

d. Tendances du marché...22 e. Une vision européenne...22 III. La distribution en France... 23 Table des matières: 8 PARTIE 1 SYNTHESE... 3 I. Combien d acteurs sur ce marché?... 3 II. Une offre large... 4 III. Facteur de croissance du marché... 4 IV. Impact du cloud computing... 4 V. Homogénéité

Plus en détail

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE Numéro Liste de compétences - cours Introduction aux mathématiques comptables et financières Utiliser à des fins de gestion des méthodes statistiques

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. - PLATEFORME ODA Futures -

GUIDE D UTILISATION. - PLATEFORME ODA Futures - GUIDE D UTILISATION - PLATEFORME ODA Futures - INTRODUCTION Cette plateforme de trading comprend une multitude de fonctions, de modules de trading et d'informations pour vous aider à négocier plus efficacement

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation. Corrigé de l épreuve de GESTION

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation. Corrigé de l épreuve de GESTION REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l éducation Corrigé de l épreuve de GESTION Session Principale 2009 Corrigé de l épreuve de GESTION SESSION PRINCIPALE Juin 2009. Recommandations Chers élèves, on vous

Plus en détail

Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance. Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011

Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance. Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011 Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011 Ce document a pour objectif de vous permettre d apprécier l évolution de la société UPTO dans

Plus en détail

Clientèle commerciale

Clientèle commerciale Clientèle commerciale Une vaste gamme de prestations toute à votre mesure. Des prestations loyales calquées sur vos besoins Vous et votre société avez conquis une place sur le marché. Grâce à nos conseils

Plus en détail

REGLEMENT - VENTE FLASH CREDIT CONSOMMATION DU 4 au 8 DECEMBRE 2014

REGLEMENT - VENTE FLASH CREDIT CONSOMMATION DU 4 au 8 DECEMBRE 2014 REGLEMENT - VENTE FLASH CREDIT CONSOMMATION DU 4 au 8 DECEMBRE 2014 Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ART.1 La Caisse Régionale

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Coface et les soutiens publics à l Exportation

Coface et les soutiens publics à l Exportation Coface et les soutiens publics à l Exportation Béatrice Langella 15 Février 2013 Vos besoins, notre offre 1. L Assurance Prospection 2. L Assurance- Crédit ( >2 ans) 3. Les Assurances Risque Exportateur

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM. Dakar 11 &12 mai 2014. Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien

MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM. Dakar 11 &12 mai 2014. Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien MFW4A 2014 PARTNERSHIP FORUM Dakar 11 &12 mai 2014 Crédit à l habitat et secteur informel Expérience du marché indien Olivier Hassler Housing Finance Consultant ohhfinance@gmail.com 1 Aperçu du crédit

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR)

Gestion des risques de crédit. Termes de référence (TDR) Séminaire de formation Gestion des risques de crédit organisé par la Banque centrale des Comores (BCC) à l attention des cadres des banques de la place de Moroni Termes de référence (TDR) 1. Contexte La

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES

ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES ASSURANCE PRÊT HYPOTHÉCAIRE POUR PROPRIÉTAIRES-OCCUPANTS VISANT À FAVORISER LA PRODUCTION DE LOGEMENTS INDIVIDUELS ABORDABLES Assurance SCHL pour propriétaires-occupants s appliquant aux logements individuels

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail