La Finance participative : Contexte, risques et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Finance participative : Contexte, risques et perspectives"

Transcription

1 La Finance participative : Contexte, risques et perspectives Hier réservé à des citoyens militants engagés localement, l'outil numérique permet aujourd'hui au financement participatif de toucher un public plus large tant du point de vue des investisseurs que de celui des porteurs de projets. Tout le monde peut maintenant soutenir en ligne des projets et en suivre l'histoire (storytelling). Encore en émergence en France, la finance participative bénéficie depuis Avril 2013 de l'intérêt de l État, François Hollande promettant un cadre juridique sécurisé pour le secteur d'ici Septembre. En réponse à cet engagement, les principaux acteurs du financement participatif on organisé le 30 Septembre en partenariat avec le ministère du redressement productif, la Caisse des Dépôts et la BPI les premières assises nationales du financement participatif. Cette journée a été l'occasion d'échanges riches autour de l'évolution de ce secteur en pleine expansion, de ses avantages, de ses risques et de ses enjeux. Respectant les engagement pris en Avril, Fleur Pellerin a affermis le positionnement de l État sur le sujet en annonçant une série de mesures prise en sa faveur : création du statut de Conseiller en Investissement Participatif, simplification des procédures juridiques, possibilité de contracter des prêts rémunérés pour particuliers et lancement du site supervisé par BpiFrance. Porteurs d'un projet de création d'une plate-forme locale de financement participatif, nous avons réalisé un travail de collecte et d'analyse des données disponibles sur le sujet en vue de juger de la pertinence d'une telle plate-forme. Ce document s appuie sur les travaux menés par plusieurs acteurs locaux (groupe de travail, veille, conférences, publications nationales et internationales), tous impliqués dans la création d'un Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) : CoopAxis.

2 1. Le financement participatif : une voie d'avenir en pleine expansion Les plate-formes Françaises de financement participatif connaissent une forte expansion depuis quelques années, les fonds collectés ayant plus que doublé en deux ans, pour atteindre 33 M au premier semestre Parmi les différents types de plate-formes (don avec contrepartie, prêt et investissement en capital), c'est le prêt qui connaît la plus forte croissance en ayant vu les montant collectés passer de 4M en 2011 à plus de 18M en Juin Concernant le nombre de contributeurs, la tendance se confirme, le financement participatif mobilisant plus de contributeurs en 2013 (contre en 2011) : les fonds investis par chaque contributeurs n'évoluent pas de manière conséquente, mais nous assistons à un réel engouement des citoyens pour ce nouveau type de financement. Ce sursaut d'intérêt s'explique également par la diversité des plate-formes développées, qui permettent aujourd'hui de soutenir un panel d'activités complet (projets solidaire, art, audiovisuel, musique, environnement, entreprises, édition...). Le financement participatif : un nouveau modèle Le concept même du financement participatif pourrait laisser à penser d'une relation de concurrence entre les plate-formes et les institutions financières classiques. Bernard Cohen Hadad 2 réfute cette hypothèse : en permettant aux investisseurs de faire le choix de placements transparents, le financement participatif incite les banques à suivre cette voie en répondant ainsi aux attentes actuelles de leurs clients. Selon lui, le financement participatif montre donc l'exemple et vient même souvent suppléer aux banques en finançant des projets qui n'ont pas trouver de financeurs auprès des circuits classiques, concernant notamment des secteurs innovants sur lesquels les banques n'ont que peu d'expertise. Lorsqu'il s'agit de projets pouvant être financé par les banques, Laurent Thuvignon 3 démontre en s'appuyant sur son expérience que le financement participatif devient complémentaire puisqu il a également un effet levier donnant accès aux porteurs de projets à un crédit bancaire classique. Le financement participatif s'appuie donc sur des valeurs de coopération et un engagement citoyen en s'inscrivant au sein de la chaîne de financement comme un acteur à part entière. Pour Philippe Lemoine 4, le financement participatif a alors trois types impacts sur notre société : médiatiques, Économiques et Sociologiques. 1 Association Finance Participative France, premier baromètre de la Finance Participative, 2 Président du Think Tank Etienne Marcel 3 Créateur de CyclHollande, entreprise ayant eu recours au financement participatif, 4 Président du Forum d'action Modernité

3 Des impacts Médiatiques : L'impact du financement participatif tient, selon Philippe Lemoine, à la nature du média utilisé par les plate-formes : internet. L'implantation en ligne des plate formes permet des modes de raisonnement et d'engagement plus adaptés à la société actuelle, très adossés aux réseaux sociaux et reposant notamment sur l'empathie. Il donne par exemple le cas des campagne d'appel aux dons dans les ONG humanitaires, pour lesquelles le support papier (ne touchant plus que les plus de 65 ans) laisse peu à peu sa place aux campagnes en ligne, facilités par les plate-formes de financement participatif. Son analyse met également en avant le rôle prépondérant des réseaux sociaux, qui permettent pour les porteurs de projet d'aller au delà du premier cercle (amis et famille) et de toucher plus facilement leur deuxième cercle (amis des amis) voir parfois d'atteindre le troisième si le projet à un fort potentiel empathique (les effets de mode et d'engouement étant deux leviers supplémentaires). Bernard Cohen Hadad complète ce point en affirmant que le numérique en tant qu'outil facilite un engagement citoyen en faveur de structures locales puisqu'aucune démarche physique ni compétences spécifiques ne sont nécessaires pour choisir et financer un porteur de projet. Les plate-forme endossent alors un rôle que l'on pourrait qualifier de médiateur entre citoyens et entrepreneurs, augmentant ainsi le nombre d'investisseurs potentiels. Des impacts Économique Pour Philippe Lemoine, un des avantages majeurs du financement participatif est de permettre à chacun des citoyens de s'engager pour l'économie locale (à hauteur de ses moyens et compétences) en s'appropriant l'économie par la transparence inhérente à ce mode d'investissement. Le financement participatif augmente de manière importante le montant et l'accessibilité des fonds mobilisables par les porteurs de projets. Au lieu de laisser à un organisme le soin de décider des projets qui seront financé, chacun se réapproprie sa richesse en choisissant sa destination de manière autonome. Ce constat est étayé par l expérience de Mélanie Péron 5 qui explique que le financement participatif finance une économie ancrée dans le réel et généralement locale. De plus, le fait d'être financé par ses futurs clients permet de mieux juger de la viabilité du projet, vérifiant ainsi l'étude de marché préalablement effectuée. Bernard Cohen Hadad met quant à lui en avant le fait que chacun peut certes financer un projet, mais que chacun peut également soumettre son projet allant au delà des limites habituelles. Ainsi, un projet ayant eu des difficultés de démarrage peut y trouver un nouvel élan, ce qui est plus difficile auprès des financeurs classiques. C'est également le cas des projet très innovants, qui ne trouvent pas de réponses positives auprès des banques, mais peuvent en trouver auprès de ce public plus réactif sur ce secteur et mieux à même d'évaluer le potentiel de ces projets. Des impacts Sociologique Le financement participatif, c'est aussi favoriser l'implication des clients ou investisseurs puisque, finançant la structure, ils sont amenés à la porter collectivement. C'est ainsi que pour Philippe Lemoine et Bernard Cohen Hadad, de nouveaux rapports «financeurs/financés» apparaissent. Les rapports verticaux au sein desquels les financeurs dictent une ligne de conduite au porteur de projet laissent la place à des rapports plus horizontaux basés sur un sentiment d'empathie et des relations d'accompagnement bienveillant. 5 Fondatrice de l'effet Papillon, entreprise sociale, coordinatrice de mieux être en milieu hospitalier

4 Chacun pouvant participer à la hauteur de ses moyens, nous pouvons faire émerger une nouvelle typologie d'investisseurs d'après Rosa Tandjaoui 6, notamment en démocratisant le financement participatif via des pôles de quartiers. Cela présente un double intérêt : permettre à des publics écartés du monde de l'entreprise de se réapproprier l'économie tout en retrouvant une place valorisante au sein de la société(en favorisant un retour des commerces de proximité par exemple). Pour conclure, Catalina Briceno 7 nous propose une synthèse intéressante : le financement participatif fédère des volontés d'action locales ou individuelles pour leur permettre d'atteindre un objectif globale et collectif. 2. Il existe des freins au développement du financement participatif Un cadre réglementaire encore inadapté Pour Reid Feldman, «on ne peut effectivement pas faire confiance au marché pour se réguler, mais dans le cas du financement participatif, les régimes réglementaires sont encore trop lourds». Ainsi, même si certaines avancées sont indéniables (création du statut de Conseiller en Investissement Participatif notamment), il reste de gros efforts à accomplir pour parvenir à un cadre réglementaire favorable, comme on en trouve dans d'autres pays européens. Le plate-formes peinent donc à se lancer et à trouver leur place du fait d'une réglementation qui ne fait que peu de cas de leurs situations spécifiques et les astreignant à des régimes existants et inadaptés. Au delà d'avancées sur une simple réglementation, les acteurs du secteurs attendent de l État des signaux forts d'engagement, qui pourraient par exemple également se manifester par une aide au démarrage des plate-formes comme c'est le cas dans d'autres pays, précise Geoffroy Guigou. Le cadre réglementaire ne permettant pas encore de bien différencier financements traditionnels et financements participatifs, il est légitime pour les acteurs historiques de la finance de faire preuve d'une certaine méfiance à leur égard. C'est ici le risque d'ostracisme que met en avant Thierry Merquiol : la manière dont les autres acteurs du financement de projets perçoivent les plate-formes constitue un risque pour leur développement. Il faut selon lui co-investir afin que ces acteurs puissent se retrouver partenaires et non concurrent. Il est donc ici uniquement question de perception : il faut que chacun des acteurs prennent conscience de la complémentarité et de la légitimité des autres. D'un point de vue du public, l'enjeu est proche : il faut permettre au financement participatif de se revendiquer différent des banques. Geoffroy Guigou suggère alors de créer des labels, tels que finansol afin d'identifier plus facilement les plate formes en lequels on peut avoir confiance. Un pas a été fait dans ce sens avec le lancement du site qui ne recense que des plate-formes respectant une charte stricte. Lors des Assises du financement Participatif, certains acteurs ont également souligné que, s'il se développe via des plate-formes internet, la finance participative peut également revêtir des formes non-numérique. Se pose alors encore une fois la question réglementaire, aucun statut n'étant réellement adapté à l'investissement participatif dé-numérisé (montants d'investissement inadéquate, nombre de contributeurs limités,...). 6 Fondatrice de la librairie des orgues, utilisatrice de plate-formes de financement participatif 7 Représentante du Fond des Médias du Canada

5 Une analyse des risques encore fragile L'analyse du risque (évaluation de la viabilité des projets) est une étape essentielle pour sécuriser les investissements et rassurer les investisseurs. Or, selon André Jaunay les plate-formes n'ont pas encore les moyens d'évaluer la solidité d'un projet suffisamment pour garantir un risque acceptable aux investisseurs. De plus, le support internet favorise les investissement «amateurs» où des citoyens peuvent investir sans réellement comprendre les risques et le fonctionnement des plate-formes qui n'existent que depuis peu. Ce positionnement est affermi par Pierre Valentin qui confirme que l'analyse des risques reste une compétence encore réservée aux banques. La gestion des contentieux reste également problématique dans le cas du financement participatif puisque peu encadrée. Pierre Valentin affirme qu'elle ne peut se faire de façon désintermédiée, et l'argument des plate-formes selon lesquelles il n'y a pas encore eu de litiges ne sera pas longtemps valable au regard de la forte croissance du secteur. Thierry Merquiol met en lien ces risques à la notion d'ostracisme : les investisseurs en capital ne feront pas facilement confiance aux plate-formes tant que la question des contentieux ne trouvera pas de réponse satisfaisante. Le problème de la confiance est également repris par Bernard Cohen Hadad qui relève une certaine euphorie basée sur des «Success Story» et qui contribue à camoufler les véritables problématiques du financement participatif. Selon lui, un bon développement des plate-formes passe nécessairement par une relation de confiance établie via la multiplication des échanges entre porteurs de projet et investisseurs. Le développement des «communauté d'utilisateurs» est un début de solution, et l'organisation des rencontres physiques en serait l'aboutissement. Néanmoins, ce rapprochement physique est complexe à organiser dans le cas de projets financés par des investisseurs partout en France, et est facilité lorsqu'il s'agit de projets plus locaux (épicerie de quartier, boulangerie, librairie,...). La pérennité des projets dépend du niveau d'accompagnement La moment de la création est la phase la plus risquée dans la vie d'un projet, et c'est souvent des projets en démarrage qui demande un soutien sur les plate-formes de financement participatif, comme le souligne Pierre Valentin. De plus, pour Michael Goldman, il est vital pour la solidité d'un projet de dépasser rapidement le premier (famille et amis) et second cercle (amis d'amis) pour toucher le troisième cercle, ce que ne permet pas à chaque fois le support numérique, et ce même s'il améliore la portée du projet. La pérennité des projets (notamment ceux qui se situent en phase d émergence) dépend directement de la qualité de l'accompagnement des porteurs de projets. Le rôle des plate-formes étant de faire le lien entre investisseurs et créateurs d'activité, il est indispensable de faire entrer un troisième intermédiaire ayant en charge l'accompagnement. Catherine Barbaroux et Karen Le Chanadec incitent fortement les plate-formes à aller vers un rapprochement des différents acteurs pour permettre une pérennité. Nous pouvons alors imaginer des rapprochement entre des structures d'accompagnement existantes (ADIE, BGE,...), les projets présents sur les plate-formes pouvant alors avoir une crédibilité supplémentaire si ils ont été validés par l'expertise de ces structures. Ainsi, des projets non-accompagnés peuvent toujours être proposés (il n'y a donc pas de frein à l innovation), mais d'autres peuvent bénéficier d'un appuie de structures reconnues.

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF LE FINANCEMENT PARTICIPATIF Jeudi 22 octobre 2015 Ce que nous allons voir ensemble Présentation mutuelle Tour de table Présentation de l'airdie La finance participative Principes et chiffres clefs Une

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ Dossier de presse Lundi 10 février 2014 18h00 Amphitéâtre du centre de formation Pierre Cointreau de la CCI de Maine-et-Loire UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 53 - Proposition de résolution de la commission - 53 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution, Vu la proposition de règlement du Conseil confiant à la Banque centrale européenne

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Préambule «Le voyage est pourtant d'abord une rencontre humaine, un cheminement vers soi et une quête de l'autre grâce au détour de l'ailleurs.

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Financer son Entreprise

Financer son Entreprise 1 En élaborant votre business plan, vous avez évalué vos besoins et établi votre plan de financement. Subventions, prêts, garanties, aides fiscales et sociales En fonction de votre profil, de votre lieu

Plus en détail

Conférence de presse. Jeudi 23 avril 2009 LIVRE BLANC. pour développer les enchères électroniques et protéger le consommateur

Conférence de presse. Jeudi 23 avril 2009 LIVRE BLANC. pour développer les enchères électroniques et protéger le consommateur Conférence de presse Jeudi 23 avril 2009 LIVRE BLANC pour développer les enchères électroniques et protéger le consommateur Les enchères électroniques : de vrais enjeux économiques Selon une étude du BIPE,

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de

PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE. Avec le soutien de PLATEFORME DE LA FINANCE SOLIDAIRE EN BOURGOGNE Avec le soutien de L épargne solidaire, c est quoi? L épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant de placer son épargne au bénéfice d activités

Plus en détail

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS NUMERIQUE & INFORMATIQUE Les établissements publics rencontrent les PME 7 JUILLET 2014 1 ère édition Centre de conférences Pierre Mendès-France 139, rue de Bercy

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE 9H30 9H40 10H00 ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : UNE VERITABLE REVOLUTION FINANCIERE

Plus en détail

CONFERENCE DAUPH INNOV

CONFERENCE DAUPH INNOV CONFERENCE DAUPH INNOV AVEC LE PARRAINAGE DE INTERNET PEUT-IL FINANCER L ENTREPRENEURIAT INNOVANT? UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE 31 mars 2010, 18h30 ANIMATION : Didier REYNAUD, Directeur Fondateur AFFILIANCE,

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

FINANCE PARTICIPATIVE

FINANCE PARTICIPATIVE DOSSIER DE PRESSE Mercredi 2 septembre 2015 Conseil départemental de la Corrèze Mise en œuvre du dispositif départemental de soutien à la FINANCE PARTICIPATIVE Signature de la convention partenariale avec

Plus en détail

Finances Conseil Méditerranée / ESIA

Finances Conseil Méditerranée / ESIA Finances Conseil Méditerranée / ESIA - Financement des TPE - Financement des entreprises responsables - Dispositif CEDRE 25 avril 2013 QUI EST ESIA? Un outil de développement local créé en 2001 par la

Plus en détail

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Open IT For Development Résumé - Page 1 / 6 ASSOCIATION OPEN IT FOR DEVELOPMENT RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Document: Résumé plan d'affaires, du 2012-05-24 Entreprise: Siège: Activités: Rédaction: Relecture:

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement

Communiqué de Presse. L ARCHE de RECRUTEMENT. Les Actions Innovantes! LES TERRITOIRES en MOUVEMENT - Evénement Les Actions Innovantes! L ARCHE de RECRUTEMENT Communiqué de Presse INTERLOCUTEURS Intervenant Territorial Interlocuteurs Locaux Jean-Marc TEUTSCH Communiqué de Presse Conseiller à l Emploi / Conseils

Plus en détail

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES PLAN INNOVATION Inciter les entreprises à investir dans les PME de croissance : LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES 1 Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances «Après cinq années de

Plus en détail

Financement des TPE-PME

Financement des TPE-PME Financement des TPE-PME Présentation d initiatives françaises Atelier 2 Introduction Les banques sont soumises à des contraintes internes liées à la marge et au risque crédit et des contraintes externes

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons

Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Ouvrez-vous à de nouveaux horizons Avec le crowdlending, financez vos projets d avenir www.pretgo.fr Le crowdlending, le nouvel eldorado de l économie réelle Réelle alternative au financement bancaire

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans!

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2009 L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! Contacts presse Dons Solidaires 13 rue de Temara 78100 St Germain en laye Responsable Communication Danièle

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT LOCAL DURABLE DE L ILE DE LA REUNION

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT LOCAL DURABLE DE L ILE DE LA REUNION Collège Coopératif de La Réunion Contact : Jacques TIREL - Président Adresse de messagerie : contact@pocpoc.re LE FINANCEMENT PARTICIPATIF AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT LOCAL DURABLE DE L ILE DE LA REUNION

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Conférence sur le Crowdfunding

Conférence sur le Crowdfunding Conférence sur le Crowdfunding 16 décembre2014 Marie-Agnès NICOLET Présidente fondatrice de Regulation Partners Présidente du club des marchés Financiers marieagnes.nicolet@regulationpartners.com +33.6.58.84.77.40

Plus en détail

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE

L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 2014 MIPISE L opportunité de la finance participative 18 Mars 2014 La finance participative : un marché en plein essor dans le monde La finance participative ou «crowdfunding» : Modèle innovant apparu aux Etats- Unis,

Plus en détail

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts, un établissement spécial La Caisse des Dépôts est une institution financière publique, créée par la loi du 28 avril 1816 Avec

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------- La Commission SYLLABUS DE FORMATION DU MASTER COMMUNAUTAIRE SPECIALISE EN MARCHES PUBLICS

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------- La Commission SYLLABUS DE FORMATION DU MASTER COMMUNAUTAIRE SPECIALISE EN MARCHES PUBLICS UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------- La Commission SYLLABUS DE FORMATION DU MASTER COMMUNAUTAIRE SPECIALISE EN MARCHES PUBLICS I - Module 1 : 200 heures 1.- Droit communautaire des

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE

FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE FINANCE PARTICIPATIVE ET AGRICULTURE PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE JURIDIQUE Saf agr idébats Paris, 4 novembre 2014 Christine Lebel, Maître de conférences HDR à la Faculté de Droit de Besançon (Université

Plus en détail

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP

Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Coopérative pour le Développement de l Emploi dans les Services A la Personne CDE SAP Gérant : Laurent BONNET Directeur : Thierry SARKISSIAN Coordonnées : cde-sap@orange.fr - 04.91.93.54.75 Siège social

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4 Des hypothèses testées aux limites rencontrées 4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4.1.1 Retour sur les hypothèses initiales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste

Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste Octobre 2013 Modèle d évaluation du coût net de la mission d aménagement du territoire de la Poste Synthèse de la consultation publique Menée du 17 juillet au 10 septembre 2013 ISSN : 2258-3106 Du 17 juillet

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école

EDUKLAB. Le crowdfunding pour votre école EDUKLAB Le crowdfunding pour votre école Le crowdfunding dans l éducation Nos offres pour les écoles Ils nous font confiance Qui nous sommes Nous contacter Le crowdfunding dans l éducation Le crowdfunding

Plus en détail

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS NUMERIQUE & INFORMATIQUE Les établissements publics rencontrent les PME 1 ère édition 7 JUILLET 2014 Centre de conférences Pierre Mendès-France 139, rue de Bercy

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Note d orientation 2009-2014

Note d orientation 2009-2014 Note d orientation 2009-2014 medias Ingrid Lieten Vice-Ministre-Présidente du Gouvernement flamand et Ministre flamande de l Innovation, des Investissements publics, des Médias et de la Lutte contre la

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET FINANCER SON PROJET SOMMAIRE Les atouts de l accompagnement Les critères d appréciation du projet par la banque Les prêts à taux zéro L intermédiation bancaire et les garanties L Adie, un financement alternatif

Plus en détail

10 sources de financement pour un créateur d entreprise passées au crible!

10 sources de financement pour un créateur d entreprise passées au crible! 10 sources de financement pour un créateur d entreprise passées au crible! SOMMAIRE Epargne personnelle Solliciter votre réseau Trouver un ou plusieurs associés Aides ou subventions Microcrédit Solliciter

Plus en détail

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD

Synthèse nationale des enjeux. Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Synthèse nationale des enjeux Congrés de Nantes Octobre 2009 Emmanuel RICARD Initiation du projet Travail lancé en Mars 2008 avec pour objectif : Réagir sur la place de la promotion de la santé dans la

Plus en détail

Convention de partenariat. entre. la Médiation du Crédit aux entreprises. le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables

Convention de partenariat. entre. la Médiation du Crédit aux entreprises. le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables Convention de partenariat entre la Médiation du Crédit aux entreprises et le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables Convention de partenariat relative aux Tiers de confiance de la Médiation

Plus en détail

Dossier de presse. Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire. Contacts presse :

Dossier de presse. Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire. Contacts presse : Dossier de presse Création du Fonds de dotation Adie pour l entrepreneuriat populaire Contacts presse : Sandrine Bonamy Tél. : 01 56 03 59 03 06 86 17 48 76 - s.bonamy@adie.org Audrey Thirot Tél. : 01

Plus en détail

Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89. CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin

Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89. CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin Axel BARTORELLO Animateur numérique a.bartorello@cbeventoux.com 04 90 63 71 89 CBE Pays du Ventoux Comtat Venaissin 1 La définition CROWD = foule FUNDING = Financement = FINANCEMENT PARTICIPATIF Des petits

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

Accompagnement des PME et des TPE

Accompagnement des PME et des TPE Accompagnement des PME et des TPE Première rencontre des banques francophones Marrakech 20 Septembre 2012 Maria Teresa Venuta Secrétaire Générale FCM /1 Représente les experts comptables et les commissaires

Plus en détail