La Finance participative : Contexte, risques et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Finance participative : Contexte, risques et perspectives"

Transcription

1 La Finance participative : Contexte, risques et perspectives Hier réservé à des citoyens militants engagés localement, l'outil numérique permet aujourd'hui au financement participatif de toucher un public plus large tant du point de vue des investisseurs que de celui des porteurs de projets. Tout le monde peut maintenant soutenir en ligne des projets et en suivre l'histoire (storytelling). Encore en émergence en France, la finance participative bénéficie depuis Avril 2013 de l'intérêt de l État, François Hollande promettant un cadre juridique sécurisé pour le secteur d'ici Septembre. En réponse à cet engagement, les principaux acteurs du financement participatif on organisé le 30 Septembre en partenariat avec le ministère du redressement productif, la Caisse des Dépôts et la BPI les premières assises nationales du financement participatif. Cette journée a été l'occasion d'échanges riches autour de l'évolution de ce secteur en pleine expansion, de ses avantages, de ses risques et de ses enjeux. Respectant les engagement pris en Avril, Fleur Pellerin a affermis le positionnement de l État sur le sujet en annonçant une série de mesures prise en sa faveur : création du statut de Conseiller en Investissement Participatif, simplification des procédures juridiques, possibilité de contracter des prêts rémunérés pour particuliers et lancement du site supervisé par BpiFrance. Porteurs d'un projet de création d'une plate-forme locale de financement participatif, nous avons réalisé un travail de collecte et d'analyse des données disponibles sur le sujet en vue de juger de la pertinence d'une telle plate-forme. Ce document s appuie sur les travaux menés par plusieurs acteurs locaux (groupe de travail, veille, conférences, publications nationales et internationales), tous impliqués dans la création d'un Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) : CoopAxis.

2 1. Le financement participatif : une voie d'avenir en pleine expansion Les plate-formes Françaises de financement participatif connaissent une forte expansion depuis quelques années, les fonds collectés ayant plus que doublé en deux ans, pour atteindre 33 M au premier semestre Parmi les différents types de plate-formes (don avec contrepartie, prêt et investissement en capital), c'est le prêt qui connaît la plus forte croissance en ayant vu les montant collectés passer de 4M en 2011 à plus de 18M en Juin Concernant le nombre de contributeurs, la tendance se confirme, le financement participatif mobilisant plus de contributeurs en 2013 (contre en 2011) : les fonds investis par chaque contributeurs n'évoluent pas de manière conséquente, mais nous assistons à un réel engouement des citoyens pour ce nouveau type de financement. Ce sursaut d'intérêt s'explique également par la diversité des plate-formes développées, qui permettent aujourd'hui de soutenir un panel d'activités complet (projets solidaire, art, audiovisuel, musique, environnement, entreprises, édition...). Le financement participatif : un nouveau modèle Le concept même du financement participatif pourrait laisser à penser d'une relation de concurrence entre les plate-formes et les institutions financières classiques. Bernard Cohen Hadad 2 réfute cette hypothèse : en permettant aux investisseurs de faire le choix de placements transparents, le financement participatif incite les banques à suivre cette voie en répondant ainsi aux attentes actuelles de leurs clients. Selon lui, le financement participatif montre donc l'exemple et vient même souvent suppléer aux banques en finançant des projets qui n'ont pas trouver de financeurs auprès des circuits classiques, concernant notamment des secteurs innovants sur lesquels les banques n'ont que peu d'expertise. Lorsqu'il s'agit de projets pouvant être financé par les banques, Laurent Thuvignon 3 démontre en s'appuyant sur son expérience que le financement participatif devient complémentaire puisqu il a également un effet levier donnant accès aux porteurs de projets à un crédit bancaire classique. Le financement participatif s'appuie donc sur des valeurs de coopération et un engagement citoyen en s'inscrivant au sein de la chaîne de financement comme un acteur à part entière. Pour Philippe Lemoine 4, le financement participatif a alors trois types impacts sur notre société : médiatiques, Économiques et Sociologiques. 1 Association Finance Participative France, premier baromètre de la Finance Participative, 2 Président du Think Tank Etienne Marcel 3 Créateur de CyclHollande, entreprise ayant eu recours au financement participatif, 4 Président du Forum d'action Modernité

3 Des impacts Médiatiques : L'impact du financement participatif tient, selon Philippe Lemoine, à la nature du média utilisé par les plate-formes : internet. L'implantation en ligne des plate formes permet des modes de raisonnement et d'engagement plus adaptés à la société actuelle, très adossés aux réseaux sociaux et reposant notamment sur l'empathie. Il donne par exemple le cas des campagne d'appel aux dons dans les ONG humanitaires, pour lesquelles le support papier (ne touchant plus que les plus de 65 ans) laisse peu à peu sa place aux campagnes en ligne, facilités par les plate-formes de financement participatif. Son analyse met également en avant le rôle prépondérant des réseaux sociaux, qui permettent pour les porteurs de projet d'aller au delà du premier cercle (amis et famille) et de toucher plus facilement leur deuxième cercle (amis des amis) voir parfois d'atteindre le troisième si le projet à un fort potentiel empathique (les effets de mode et d'engouement étant deux leviers supplémentaires). Bernard Cohen Hadad complète ce point en affirmant que le numérique en tant qu'outil facilite un engagement citoyen en faveur de structures locales puisqu'aucune démarche physique ni compétences spécifiques ne sont nécessaires pour choisir et financer un porteur de projet. Les plate-forme endossent alors un rôle que l'on pourrait qualifier de médiateur entre citoyens et entrepreneurs, augmentant ainsi le nombre d'investisseurs potentiels. Des impacts Économique Pour Philippe Lemoine, un des avantages majeurs du financement participatif est de permettre à chacun des citoyens de s'engager pour l'économie locale (à hauteur de ses moyens et compétences) en s'appropriant l'économie par la transparence inhérente à ce mode d'investissement. Le financement participatif augmente de manière importante le montant et l'accessibilité des fonds mobilisables par les porteurs de projets. Au lieu de laisser à un organisme le soin de décider des projets qui seront financé, chacun se réapproprie sa richesse en choisissant sa destination de manière autonome. Ce constat est étayé par l expérience de Mélanie Péron 5 qui explique que le financement participatif finance une économie ancrée dans le réel et généralement locale. De plus, le fait d'être financé par ses futurs clients permet de mieux juger de la viabilité du projet, vérifiant ainsi l'étude de marché préalablement effectuée. Bernard Cohen Hadad met quant à lui en avant le fait que chacun peut certes financer un projet, mais que chacun peut également soumettre son projet allant au delà des limites habituelles. Ainsi, un projet ayant eu des difficultés de démarrage peut y trouver un nouvel élan, ce qui est plus difficile auprès des financeurs classiques. C'est également le cas des projet très innovants, qui ne trouvent pas de réponses positives auprès des banques, mais peuvent en trouver auprès de ce public plus réactif sur ce secteur et mieux à même d'évaluer le potentiel de ces projets. Des impacts Sociologique Le financement participatif, c'est aussi favoriser l'implication des clients ou investisseurs puisque, finançant la structure, ils sont amenés à la porter collectivement. C'est ainsi que pour Philippe Lemoine et Bernard Cohen Hadad, de nouveaux rapports «financeurs/financés» apparaissent. Les rapports verticaux au sein desquels les financeurs dictent une ligne de conduite au porteur de projet laissent la place à des rapports plus horizontaux basés sur un sentiment d'empathie et des relations d'accompagnement bienveillant. 5 Fondatrice de l'effet Papillon, entreprise sociale, coordinatrice de mieux être en milieu hospitalier

4 Chacun pouvant participer à la hauteur de ses moyens, nous pouvons faire émerger une nouvelle typologie d'investisseurs d'après Rosa Tandjaoui 6, notamment en démocratisant le financement participatif via des pôles de quartiers. Cela présente un double intérêt : permettre à des publics écartés du monde de l'entreprise de se réapproprier l'économie tout en retrouvant une place valorisante au sein de la société(en favorisant un retour des commerces de proximité par exemple). Pour conclure, Catalina Briceno 7 nous propose une synthèse intéressante : le financement participatif fédère des volontés d'action locales ou individuelles pour leur permettre d'atteindre un objectif globale et collectif. 2. Il existe des freins au développement du financement participatif Un cadre réglementaire encore inadapté Pour Reid Feldman, «on ne peut effectivement pas faire confiance au marché pour se réguler, mais dans le cas du financement participatif, les régimes réglementaires sont encore trop lourds». Ainsi, même si certaines avancées sont indéniables (création du statut de Conseiller en Investissement Participatif notamment), il reste de gros efforts à accomplir pour parvenir à un cadre réglementaire favorable, comme on en trouve dans d'autres pays européens. Le plate-formes peinent donc à se lancer et à trouver leur place du fait d'une réglementation qui ne fait que peu de cas de leurs situations spécifiques et les astreignant à des régimes existants et inadaptés. Au delà d'avancées sur une simple réglementation, les acteurs du secteurs attendent de l État des signaux forts d'engagement, qui pourraient par exemple également se manifester par une aide au démarrage des plate-formes comme c'est le cas dans d'autres pays, précise Geoffroy Guigou. Le cadre réglementaire ne permettant pas encore de bien différencier financements traditionnels et financements participatifs, il est légitime pour les acteurs historiques de la finance de faire preuve d'une certaine méfiance à leur égard. C'est ici le risque d'ostracisme que met en avant Thierry Merquiol : la manière dont les autres acteurs du financement de projets perçoivent les plate-formes constitue un risque pour leur développement. Il faut selon lui co-investir afin que ces acteurs puissent se retrouver partenaires et non concurrent. Il est donc ici uniquement question de perception : il faut que chacun des acteurs prennent conscience de la complémentarité et de la légitimité des autres. D'un point de vue du public, l'enjeu est proche : il faut permettre au financement participatif de se revendiquer différent des banques. Geoffroy Guigou suggère alors de créer des labels, tels que finansol afin d'identifier plus facilement les plate formes en lequels on peut avoir confiance. Un pas a été fait dans ce sens avec le lancement du site qui ne recense que des plate-formes respectant une charte stricte. Lors des Assises du financement Participatif, certains acteurs ont également souligné que, s'il se développe via des plate-formes internet, la finance participative peut également revêtir des formes non-numérique. Se pose alors encore une fois la question réglementaire, aucun statut n'étant réellement adapté à l'investissement participatif dé-numérisé (montants d'investissement inadéquate, nombre de contributeurs limités,...). 6 Fondatrice de la librairie des orgues, utilisatrice de plate-formes de financement participatif 7 Représentante du Fond des Médias du Canada

5 Une analyse des risques encore fragile L'analyse du risque (évaluation de la viabilité des projets) est une étape essentielle pour sécuriser les investissements et rassurer les investisseurs. Or, selon André Jaunay les plate-formes n'ont pas encore les moyens d'évaluer la solidité d'un projet suffisamment pour garantir un risque acceptable aux investisseurs. De plus, le support internet favorise les investissement «amateurs» où des citoyens peuvent investir sans réellement comprendre les risques et le fonctionnement des plate-formes qui n'existent que depuis peu. Ce positionnement est affermi par Pierre Valentin qui confirme que l'analyse des risques reste une compétence encore réservée aux banques. La gestion des contentieux reste également problématique dans le cas du financement participatif puisque peu encadrée. Pierre Valentin affirme qu'elle ne peut se faire de façon désintermédiée, et l'argument des plate-formes selon lesquelles il n'y a pas encore eu de litiges ne sera pas longtemps valable au regard de la forte croissance du secteur. Thierry Merquiol met en lien ces risques à la notion d'ostracisme : les investisseurs en capital ne feront pas facilement confiance aux plate-formes tant que la question des contentieux ne trouvera pas de réponse satisfaisante. Le problème de la confiance est également repris par Bernard Cohen Hadad qui relève une certaine euphorie basée sur des «Success Story» et qui contribue à camoufler les véritables problématiques du financement participatif. Selon lui, un bon développement des plate-formes passe nécessairement par une relation de confiance établie via la multiplication des échanges entre porteurs de projet et investisseurs. Le développement des «communauté d'utilisateurs» est un début de solution, et l'organisation des rencontres physiques en serait l'aboutissement. Néanmoins, ce rapprochement physique est complexe à organiser dans le cas de projets financés par des investisseurs partout en France, et est facilité lorsqu'il s'agit de projets plus locaux (épicerie de quartier, boulangerie, librairie,...). La pérennité des projets dépend du niveau d'accompagnement La moment de la création est la phase la plus risquée dans la vie d'un projet, et c'est souvent des projets en démarrage qui demande un soutien sur les plate-formes de financement participatif, comme le souligne Pierre Valentin. De plus, pour Michael Goldman, il est vital pour la solidité d'un projet de dépasser rapidement le premier (famille et amis) et second cercle (amis d'amis) pour toucher le troisième cercle, ce que ne permet pas à chaque fois le support numérique, et ce même s'il améliore la portée du projet. La pérennité des projets (notamment ceux qui se situent en phase d émergence) dépend directement de la qualité de l'accompagnement des porteurs de projets. Le rôle des plate-formes étant de faire le lien entre investisseurs et créateurs d'activité, il est indispensable de faire entrer un troisième intermédiaire ayant en charge l'accompagnement. Catherine Barbaroux et Karen Le Chanadec incitent fortement les plate-formes à aller vers un rapprochement des différents acteurs pour permettre une pérennité. Nous pouvons alors imaginer des rapprochement entre des structures d'accompagnement existantes (ADIE, BGE,...), les projets présents sur les plate-formes pouvant alors avoir une crédibilité supplémentaire si ils ont été validés par l'expertise de ces structures. Ainsi, des projets non-accompagnés peuvent toujours être proposés (il n'y a donc pas de frein à l innovation), mais d'autres peuvent bénéficier d'un appuie de structures reconnues.

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

OCA African Desk. Audit et Conseil des opérations en Afrique

OCA African Desk. Audit et Conseil des opérations en Afrique Audit et Conseil des opérations en Afrique 2 Le société OCA OCA est une société d'audit, de Conseil et d'expertise Comptable. Fondée en 1984 par Alain Ouaniche, OCA intervient à tous les stades de la vie

Plus en détail

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS)

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) 1/ Contexte Socio-économique global La BFS est née d'un double constat. D'une part, le parcours d'un créateur d'entreprise ou d'activité est difficile, particulièrement

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 %

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 % COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020 ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 Monsieur Jean-François MACAIRE Président de la Région

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Open IT For Development Résumé - Page 1 / 6 ASSOCIATION OPEN IT FOR DEVELOPMENT RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Document: Résumé plan d'affaires, du 2012-05-24 Entreprise: Siège: Activités: Rédaction: Relecture:

Plus en détail

ayant le potentiel de recréer rapidement une partie des emplois détruits ces dernières années.

ayant le potentiel de recréer rapidement une partie des emplois détruits ces dernières années. Les franchises solidaires Une nouvelle filière économique innovante, dynamique, éthique et durable vecteur de développement/créatrice d emplois pour tous les territoires 08/02/2010 1 Les franchises solidaires

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Projets d entreprise et accès aux financements Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES avril 2011 ACCORD DE PLACE SUR LA MÉDIATION DU CRÉDIT AUX ENTREPRISES Entre: - L'Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, ministre de l'economie, des Finances et de l'industrie et par Monsieur Frédéric

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Annexe 10 1. Association de création artistique Question : Dans quels cas les activités des associations de création artistique sont-elles exonérées

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur Canevas d'accompagnement destiné au paysan- Version 1-9 février 2012 Association des AMAP du Nord Pas-de-Calais Maison des paysans 40 avenue Roger Salengro 62223 St Laurent Blangy Tél 03.21.23.00.53 @

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013

ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 ORIENTATIONS D'ACTION POUR LE PDASR 2013 Cocher la ou les orientations auxquelles répondent votre projet COMMUNICATION GRAND PUBLIC Travailler sur les représentations liées à l'alcool et aux drogues. Comprendre

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Rapport d'activité -Année2011 -

Rapport d'activité -Année2011 - METZ TECHNOPOLE Société Anonyme d'economie Mixte Locale Au capital de 266 785,78 4 Rue Marconi 57070 METZ RCSMetz TIB 391 705 787 Rapport d'activité -Année2011 - A - ACTIVITE OE LA SOCIETE 1-LA SECTION

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie

Caisse Nationale de l'assurance Maladie Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mesdames et Messieurs les Médecins Conseils Régionaux Date : Monsieur le Médecin Chef de La Réunion

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO

DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO Opération PLATO Programme 2008-2009 Un tremplin pour les PME / PMI Dossiier «ENTREPRISE» 1 DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO 1- DESCRIPTION DU PROGRAMME PLATO L'origine de PLATO PLATO est un programme de

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE

PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE Note Conceptuelle PAYS INVITE D'HONNEUR :LA FRANCE La Tunisie renouvelle son engagement pour le développement et la prospérité de l'afrique et des pays arabes, par l'organisation de la 8ème édition de

Plus en détail

Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental

Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental Le développement de l'industrie du crédit, telle qu'on la connaît aujourd'hui, a notamment été rendu possible grâce au modèle

Plus en détail

Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions

Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions Un plan d'actions stratégique, pour quoi faire? L'association des Anciens de Sciences Po Rennes, forte d'un réseau de 3300 anciens, compte environ 250 membres

Plus en détail

Economie solidaire : présentation de la FEBEA

Economie solidaire : présentation de la FEBEA Economie solidaire : présentation de la FEBEA BIM - 29 juin 2004 Anne-Claude CREUSOT Le 25 mai dernier, nous faisions un tour d'horizon des produits d'épargne solidaire et éthique en. Aujourd'hui, le BIM

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe Convention de l'onu relative aux droits des personnes handicapées Rôle et tâches de la DOK (resp. de la future faîtière IH) dans la promotion et la surveillance de la mise en œuvre de la CDPH Contexte

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 14 au 16 sept. 2012 dans le cadre

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor Règlement Intérieur 2015 Défi Lor 1 Préambule Depuis 10 ans, la situation de la jeunesse française s est aggravée. A la fracture sociale, s ajoute désormais une fracture territoriale et à court terme une

Plus en détail

Entreprendre avec GREENEO

Entreprendre avec GREENEO Pour moins dépenser, maîtrisons nos consommations Entreprendre avec GREENEO Réseau de consultants indépendants au service des projets d'économie de ressources Eco-consultant, en quoi consiste ce métier?

Plus en détail

ADRT, l'efficacité certifiée! L'Agence de Développement et de Réservation Touristiques de l'aisne décroche la certification internationale ISO 9001.

ADRT, l'efficacité certifiée! L'Agence de Développement et de Réservation Touristiques de l'aisne décroche la certification internationale ISO 9001. Contact : Christian Batardière Responsable Qualité ISO 03.23.27.76.73 c.batardiere@aisnetourisme.com AGENCE DE DEVELOPPEMENT ET DE RESERVATION TOURISTIQUES (ADRT) COMMUNIQUÉ ADRT, l'efficacité certifiée!

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR)

Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR) Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR) 1. Objet La Fondation de Luxembourg a reçu une dotation initiale de la part de l'etat et de l'oeuvre Nationale de Secours

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 11-830 ANNEXES A LA DELIBERATION @BCL@6C0E61A0 27/09/11 09:09:00 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 CP 11-830 1. Etat récapitulatif des subventions @BCL@6C0E61A0 27/09/11

Plus en détail

FICHE MEMO LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS PRIVÉS PREAMBULE FINANCEMENT SOLIDAIRE NOVEMBRE 2014 TOUT SAVOIR SUR LE FINANCEMENT SOLIDAIRE

FICHE MEMO LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS PRIVÉS PREAMBULE FINANCEMENT SOLIDAIRE NOVEMBRE 2014 TOUT SAVOIR SUR LE FINANCEMENT SOLIDAIRE FINANCEMENT FICHE MEMO NOVEMBRE 2014 LA RECHERCHE DE FINANCEMENTS PRIVÉS PREAMBULE Aujourd hui, il devient nécessaire pour beaucoup d acteurs culturels de faire appel à des financements privés afin de

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

LA 3 ème EDITION DU FORUM ANNUEL DU FINANCEMENT DES ENTREPRISES DU NUMERIQUE 10 DECEMBRE 2015 PÔLE MEDIAS DE LA BELLE DE MAI MARSEILLE

LA 3 ème EDITION DU FORUM ANNUEL DU FINANCEMENT DES ENTREPRISES DU NUMERIQUE 10 DECEMBRE 2015 PÔLE MEDIAS DE LA BELLE DE MAI MARSEILLE LA 3 ème EDITION DU FORUM ANNUEL DU FINANCEMENT DES ENTREPRISES DU NUMERIQUE 10 DECEMBRE 2015 PÔLE MEDIAS DE LA BELLE DE MAI MARSEILLE 1 LE CONCEPT QU EST-CE QUE LE FITD MÉDITERRANÉE? Un Forum annuel du

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées

REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Appel à Propositions REACTIV PME Start-up AGEFOS PME Midi-Pyrénées Cahier des charges du projet Date de lancement de l appel d offre : 15 avril 2015 Date de clôture des candidatures : 15 mai 2015 VERSION

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Document de synthèse

Document de synthèse Document de synthèse Réalisation d une plateforme financière novatrice pour la canalisation et la valorisation des remises d argent à travers les Institutions de Micro finance dans le couloir Italie-Sénégal

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Texte de référence : article 262-1 du règlement général de l AMF Le titre VI du livre II du règlement général

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

Anaplan facilite la planification stratégique des effectifs dans une société de cloud computing en pleine expansion. Introduction. Cas d'usage.

Anaplan facilite la planification stratégique des effectifs dans une société de cloud computing en pleine expansion. Introduction. Cas d'usage. Cas d'usage Planification des effectifs Défi Dépendance àvis à vis de l'informatique pour la fédération de données de toute l'organisation Les demandes d'évolution prennent trop de temps. La gestion de

Plus en détail

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014 Baromètre de confiance dans l exécutif Vague 21 Février 2014 Sommaire Méthodologie de l enquête P.3 1. La confiance envers le couple exécutif P.4 2. Les raisons de la confiance ou du manque de confiance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Contrôle de gestion. Cabinet de conseil. Du conseil à la formation action. La méthode ABC/ABM Le tableau de bord prospectif

Contrôle de gestion. Cabinet de conseil. Du conseil à la formation action. La méthode ABC/ABM Le tableau de bord prospectif Cabinet de conseil Contrôle de gestion Du conseil à la formation action La méthode ABC/ABM Le tableau de bord prospectif Amélioration de la RENTABILITE Réduction des coûts Indicateurs de PERFORMANCE Pilotage

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole.

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

> LE CONTRAT DE COPRODUCTION

> LE CONTRAT DE COPRODUCTION CENTRE NATIONAL DE LA DANSE > Département des métiers > LE CONTRAT DE COPRODUCTION Centre national de la danse Département des métiers 1 rue Victor Hugo 93507 Pantin cedex Le contrat de coproduction, l

Plus en détail

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours

NÉGOCIER LES ACHATS. durée 2x2 jours Catalogue Achats NÉGOCIER LES ACHATS durée 2x2 jours L'OBJET DE LA NEGOCIATION Fixer les objectifs à atteindre d'une négociation interne ou externe à l'achat. Préparer cette négociation en structurant

Plus en détail

Qui est Smart AdServer?

Qui est Smart AdServer? Qui est Smart AdServer? Smart AdServer développe et commercialise l'une des principales technologies d'adserving pour la gestion des campagnes en ligne pour les agences média et les éditeurs. Créée en

Plus en détail

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT Membres du groupe AGASSANT Benoit BAGHERZADEH Morvarid BERNARD Colette BERTHAUD Jean-Marc BIGLIAZZI Yves CORNILLIE Nelly DUPUIS Anne MARCLET Jeanne MARKEL Susan PASTOR Geneviève THERET Jean-Pierre VILLERS

Plus en détail

Fascicule "PILOTER LA QUALITE"

Fascicule PILOTER LA QUALITE DIRE 1 Fascicule "PILOTER LA QUALITE" Sommaire INTRODUCTION... 2 QUELQUES DÉFINITIONS... 3 1. EN PRÉALABLE AU PILOTAGE DE LA QUALITÉ... 5 1.1 Pourquoi piloter la qualité?...5 1.2 Une fonction décisionnelle...5

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" ILE-DE-FRANCE

CONCOURS REGIONAL CREATION D'ENTREPRISE ILE-DE-FRANCE CONCOURS REGIONAL "CREATION D'ENTREPRISE" Les Banques Populaires de la région parisienne ont fondé, en 1978 : avec la participation de l'association des Banques Populaires pour la Création d'entreprise,

Plus en détail

Contrats sur différence (CFD)

Contrats sur différence (CFD) Avertissement à l attention des investisseurs 28/02/2013 Contrats sur différence (CFD) Principales recommandations Les contrats sur différence (CFD) sont des produits complexes qui ne sont pas adaptés

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

«S'évaluer ensemble pour progresser ensemble»

«S'évaluer ensemble pour progresser ensemble» Guide du Bilan Sociétal PME «S'évaluer ensemble pour progresser ensemble» Développement territorial durable Engagement citoyen Transparence. Participation des salariés Respect de l environnement Utilité

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta PROJET FORMATION DE LEADERS POUR LA DEMOCRATISATION ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA MUNICIPALITE DE SAN JOSE DE CUCUTA COLOMBIE. 1. CADRE D'INSERTION DU PROJET Les conditions de vie de la population,

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 ANNEE 2014 CHARTE DE PARRAINAGE CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Le Groupe EDF, en France comme à l'international, soutient

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES

FORMALISATION ET CAPITALISATION DES FORMALISATION ET CAPITALISATION DES CONNAISSANCES DANS L ECOSYSTEME DE L INNOVATION 1 Le constat 1.1 L apparition des écosystèmes Depuis une trentaine d années, des écosystèmes dédiés à l innovation se

Plus en détail