La Finance participative : Contexte, risques et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Finance participative : Contexte, risques et perspectives"

Transcription

1 La Finance participative : Contexte, risques et perspectives Hier réservé à des citoyens militants engagés localement, l'outil numérique permet aujourd'hui au financement participatif de toucher un public plus large tant du point de vue des investisseurs que de celui des porteurs de projets. Tout le monde peut maintenant soutenir en ligne des projets et en suivre l'histoire (storytelling). Encore en émergence en France, la finance participative bénéficie depuis Avril 2013 de l'intérêt de l État, François Hollande promettant un cadre juridique sécurisé pour le secteur d'ici Septembre. En réponse à cet engagement, les principaux acteurs du financement participatif on organisé le 30 Septembre en partenariat avec le ministère du redressement productif, la Caisse des Dépôts et la BPI les premières assises nationales du financement participatif. Cette journée a été l'occasion d'échanges riches autour de l'évolution de ce secteur en pleine expansion, de ses avantages, de ses risques et de ses enjeux. Respectant les engagement pris en Avril, Fleur Pellerin a affermis le positionnement de l État sur le sujet en annonçant une série de mesures prise en sa faveur : création du statut de Conseiller en Investissement Participatif, simplification des procédures juridiques, possibilité de contracter des prêts rémunérés pour particuliers et lancement du site supervisé par BpiFrance. Porteurs d'un projet de création d'une plate-forme locale de financement participatif, nous avons réalisé un travail de collecte et d'analyse des données disponibles sur le sujet en vue de juger de la pertinence d'une telle plate-forme. Ce document s appuie sur les travaux menés par plusieurs acteurs locaux (groupe de travail, veille, conférences, publications nationales et internationales), tous impliqués dans la création d'un Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) : CoopAxis.

2 1. Le financement participatif : une voie d'avenir en pleine expansion Les plate-formes Françaises de financement participatif connaissent une forte expansion depuis quelques années, les fonds collectés ayant plus que doublé en deux ans, pour atteindre 33 M au premier semestre Parmi les différents types de plate-formes (don avec contrepartie, prêt et investissement en capital), c'est le prêt qui connaît la plus forte croissance en ayant vu les montant collectés passer de 4M en 2011 à plus de 18M en Juin Concernant le nombre de contributeurs, la tendance se confirme, le financement participatif mobilisant plus de contributeurs en 2013 (contre en 2011) : les fonds investis par chaque contributeurs n'évoluent pas de manière conséquente, mais nous assistons à un réel engouement des citoyens pour ce nouveau type de financement. Ce sursaut d'intérêt s'explique également par la diversité des plate-formes développées, qui permettent aujourd'hui de soutenir un panel d'activités complet (projets solidaire, art, audiovisuel, musique, environnement, entreprises, édition...). Le financement participatif : un nouveau modèle Le concept même du financement participatif pourrait laisser à penser d'une relation de concurrence entre les plate-formes et les institutions financières classiques. Bernard Cohen Hadad 2 réfute cette hypothèse : en permettant aux investisseurs de faire le choix de placements transparents, le financement participatif incite les banques à suivre cette voie en répondant ainsi aux attentes actuelles de leurs clients. Selon lui, le financement participatif montre donc l'exemple et vient même souvent suppléer aux banques en finançant des projets qui n'ont pas trouver de financeurs auprès des circuits classiques, concernant notamment des secteurs innovants sur lesquels les banques n'ont que peu d'expertise. Lorsqu'il s'agit de projets pouvant être financé par les banques, Laurent Thuvignon 3 démontre en s'appuyant sur son expérience que le financement participatif devient complémentaire puisqu il a également un effet levier donnant accès aux porteurs de projets à un crédit bancaire classique. Le financement participatif s'appuie donc sur des valeurs de coopération et un engagement citoyen en s'inscrivant au sein de la chaîne de financement comme un acteur à part entière. Pour Philippe Lemoine 4, le financement participatif a alors trois types impacts sur notre société : médiatiques, Économiques et Sociologiques. 1 Association Finance Participative France, premier baromètre de la Finance Participative, 2 Président du Think Tank Etienne Marcel 3 Créateur de CyclHollande, entreprise ayant eu recours au financement participatif, 4 Président du Forum d'action Modernité

3 Des impacts Médiatiques : L'impact du financement participatif tient, selon Philippe Lemoine, à la nature du média utilisé par les plate-formes : internet. L'implantation en ligne des plate formes permet des modes de raisonnement et d'engagement plus adaptés à la société actuelle, très adossés aux réseaux sociaux et reposant notamment sur l'empathie. Il donne par exemple le cas des campagne d'appel aux dons dans les ONG humanitaires, pour lesquelles le support papier (ne touchant plus que les plus de 65 ans) laisse peu à peu sa place aux campagnes en ligne, facilités par les plate-formes de financement participatif. Son analyse met également en avant le rôle prépondérant des réseaux sociaux, qui permettent pour les porteurs de projet d'aller au delà du premier cercle (amis et famille) et de toucher plus facilement leur deuxième cercle (amis des amis) voir parfois d'atteindre le troisième si le projet à un fort potentiel empathique (les effets de mode et d'engouement étant deux leviers supplémentaires). Bernard Cohen Hadad complète ce point en affirmant que le numérique en tant qu'outil facilite un engagement citoyen en faveur de structures locales puisqu'aucune démarche physique ni compétences spécifiques ne sont nécessaires pour choisir et financer un porteur de projet. Les plate-forme endossent alors un rôle que l'on pourrait qualifier de médiateur entre citoyens et entrepreneurs, augmentant ainsi le nombre d'investisseurs potentiels. Des impacts Économique Pour Philippe Lemoine, un des avantages majeurs du financement participatif est de permettre à chacun des citoyens de s'engager pour l'économie locale (à hauteur de ses moyens et compétences) en s'appropriant l'économie par la transparence inhérente à ce mode d'investissement. Le financement participatif augmente de manière importante le montant et l'accessibilité des fonds mobilisables par les porteurs de projets. Au lieu de laisser à un organisme le soin de décider des projets qui seront financé, chacun se réapproprie sa richesse en choisissant sa destination de manière autonome. Ce constat est étayé par l expérience de Mélanie Péron 5 qui explique que le financement participatif finance une économie ancrée dans le réel et généralement locale. De plus, le fait d'être financé par ses futurs clients permet de mieux juger de la viabilité du projet, vérifiant ainsi l'étude de marché préalablement effectuée. Bernard Cohen Hadad met quant à lui en avant le fait que chacun peut certes financer un projet, mais que chacun peut également soumettre son projet allant au delà des limites habituelles. Ainsi, un projet ayant eu des difficultés de démarrage peut y trouver un nouvel élan, ce qui est plus difficile auprès des financeurs classiques. C'est également le cas des projet très innovants, qui ne trouvent pas de réponses positives auprès des banques, mais peuvent en trouver auprès de ce public plus réactif sur ce secteur et mieux à même d'évaluer le potentiel de ces projets. Des impacts Sociologique Le financement participatif, c'est aussi favoriser l'implication des clients ou investisseurs puisque, finançant la structure, ils sont amenés à la porter collectivement. C'est ainsi que pour Philippe Lemoine et Bernard Cohen Hadad, de nouveaux rapports «financeurs/financés» apparaissent. Les rapports verticaux au sein desquels les financeurs dictent une ligne de conduite au porteur de projet laissent la place à des rapports plus horizontaux basés sur un sentiment d'empathie et des relations d'accompagnement bienveillant. 5 Fondatrice de l'effet Papillon, entreprise sociale, coordinatrice de mieux être en milieu hospitalier

4 Chacun pouvant participer à la hauteur de ses moyens, nous pouvons faire émerger une nouvelle typologie d'investisseurs d'après Rosa Tandjaoui 6, notamment en démocratisant le financement participatif via des pôles de quartiers. Cela présente un double intérêt : permettre à des publics écartés du monde de l'entreprise de se réapproprier l'économie tout en retrouvant une place valorisante au sein de la société(en favorisant un retour des commerces de proximité par exemple). Pour conclure, Catalina Briceno 7 nous propose une synthèse intéressante : le financement participatif fédère des volontés d'action locales ou individuelles pour leur permettre d'atteindre un objectif globale et collectif. 2. Il existe des freins au développement du financement participatif Un cadre réglementaire encore inadapté Pour Reid Feldman, «on ne peut effectivement pas faire confiance au marché pour se réguler, mais dans le cas du financement participatif, les régimes réglementaires sont encore trop lourds». Ainsi, même si certaines avancées sont indéniables (création du statut de Conseiller en Investissement Participatif notamment), il reste de gros efforts à accomplir pour parvenir à un cadre réglementaire favorable, comme on en trouve dans d'autres pays européens. Le plate-formes peinent donc à se lancer et à trouver leur place du fait d'une réglementation qui ne fait que peu de cas de leurs situations spécifiques et les astreignant à des régimes existants et inadaptés. Au delà d'avancées sur une simple réglementation, les acteurs du secteurs attendent de l État des signaux forts d'engagement, qui pourraient par exemple également se manifester par une aide au démarrage des plate-formes comme c'est le cas dans d'autres pays, précise Geoffroy Guigou. Le cadre réglementaire ne permettant pas encore de bien différencier financements traditionnels et financements participatifs, il est légitime pour les acteurs historiques de la finance de faire preuve d'une certaine méfiance à leur égard. C'est ici le risque d'ostracisme que met en avant Thierry Merquiol : la manière dont les autres acteurs du financement de projets perçoivent les plate-formes constitue un risque pour leur développement. Il faut selon lui co-investir afin que ces acteurs puissent se retrouver partenaires et non concurrent. Il est donc ici uniquement question de perception : il faut que chacun des acteurs prennent conscience de la complémentarité et de la légitimité des autres. D'un point de vue du public, l'enjeu est proche : il faut permettre au financement participatif de se revendiquer différent des banques. Geoffroy Guigou suggère alors de créer des labels, tels que finansol afin d'identifier plus facilement les plate formes en lequels on peut avoir confiance. Un pas a été fait dans ce sens avec le lancement du site qui ne recense que des plate-formes respectant une charte stricte. Lors des Assises du financement Participatif, certains acteurs ont également souligné que, s'il se développe via des plate-formes internet, la finance participative peut également revêtir des formes non-numérique. Se pose alors encore une fois la question réglementaire, aucun statut n'étant réellement adapté à l'investissement participatif dé-numérisé (montants d'investissement inadéquate, nombre de contributeurs limités,...). 6 Fondatrice de la librairie des orgues, utilisatrice de plate-formes de financement participatif 7 Représentante du Fond des Médias du Canada

5 Une analyse des risques encore fragile L'analyse du risque (évaluation de la viabilité des projets) est une étape essentielle pour sécuriser les investissements et rassurer les investisseurs. Or, selon André Jaunay les plate-formes n'ont pas encore les moyens d'évaluer la solidité d'un projet suffisamment pour garantir un risque acceptable aux investisseurs. De plus, le support internet favorise les investissement «amateurs» où des citoyens peuvent investir sans réellement comprendre les risques et le fonctionnement des plate-formes qui n'existent que depuis peu. Ce positionnement est affermi par Pierre Valentin qui confirme que l'analyse des risques reste une compétence encore réservée aux banques. La gestion des contentieux reste également problématique dans le cas du financement participatif puisque peu encadrée. Pierre Valentin affirme qu'elle ne peut se faire de façon désintermédiée, et l'argument des plate-formes selon lesquelles il n'y a pas encore eu de litiges ne sera pas longtemps valable au regard de la forte croissance du secteur. Thierry Merquiol met en lien ces risques à la notion d'ostracisme : les investisseurs en capital ne feront pas facilement confiance aux plate-formes tant que la question des contentieux ne trouvera pas de réponse satisfaisante. Le problème de la confiance est également repris par Bernard Cohen Hadad qui relève une certaine euphorie basée sur des «Success Story» et qui contribue à camoufler les véritables problématiques du financement participatif. Selon lui, un bon développement des plate-formes passe nécessairement par une relation de confiance établie via la multiplication des échanges entre porteurs de projet et investisseurs. Le développement des «communauté d'utilisateurs» est un début de solution, et l'organisation des rencontres physiques en serait l'aboutissement. Néanmoins, ce rapprochement physique est complexe à organiser dans le cas de projets financés par des investisseurs partout en France, et est facilité lorsqu'il s'agit de projets plus locaux (épicerie de quartier, boulangerie, librairie,...). La pérennité des projets dépend du niveau d'accompagnement La moment de la création est la phase la plus risquée dans la vie d'un projet, et c'est souvent des projets en démarrage qui demande un soutien sur les plate-formes de financement participatif, comme le souligne Pierre Valentin. De plus, pour Michael Goldman, il est vital pour la solidité d'un projet de dépasser rapidement le premier (famille et amis) et second cercle (amis d'amis) pour toucher le troisième cercle, ce que ne permet pas à chaque fois le support numérique, et ce même s'il améliore la portée du projet. La pérennité des projets (notamment ceux qui se situent en phase d émergence) dépend directement de la qualité de l'accompagnement des porteurs de projets. Le rôle des plate-formes étant de faire le lien entre investisseurs et créateurs d'activité, il est indispensable de faire entrer un troisième intermédiaire ayant en charge l'accompagnement. Catherine Barbaroux et Karen Le Chanadec incitent fortement les plate-formes à aller vers un rapprochement des différents acteurs pour permettre une pérennité. Nous pouvons alors imaginer des rapprochement entre des structures d'accompagnement existantes (ADIE, BGE,...), les projets présents sur les plate-formes pouvant alors avoir une crédibilité supplémentaire si ils ont été validés par l'expertise de ces structures. Ainsi, des projets non-accompagnés peuvent toujours être proposés (il n'y a donc pas de frein à l innovation), mais d'autres peuvent bénéficier d'un appuie de structures reconnues.

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015

Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à. la Ville dans le cadre de la Charte Entreprises & Quartiers 2014/2015 9_1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MDDSTIRE DI LÉDALI I L DES LRRI IOI[SLS ET 1)1 I (XLME'Çf \II\ISTLRF DLI LDI L A LA VILLE Convention de partenariat entre le Groupe BPCE et le Ministère délégué à la Ville dans

Plus en détail

FINANCE PARTICIPATIVE

FINANCE PARTICIPATIVE DOSSIER DE PRESSE Mercredi 2 septembre 2015 Conseil départemental de la Corrèze Mise en œuvre du dispositif départemental de soutien à la FINANCE PARTICIPATIVE Signature de la convention partenariale avec

Plus en détail

Comment se lancer dans le crowdfunding

Comment se lancer dans le crowdfunding Comment se lancer dans le crowdfunding Selon une étude de Massolution, le crowdfunding a permis de lever, en 2014, 15 milliards d'euros, dont 3 en Europe. Déjà énorme, le potentiel de ce nouveau type de

Plus en détail

Financer son Entreprise

Financer son Entreprise 1 En élaborant votre business plan, vous avez évalué vos besoins et établi votre plan de financement. Subventions, prêts, garanties, aides fiscales et sociales En fonction de votre profil, de votre lieu

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Convention de partenariat. entre. la Médiation du Crédit aux entreprises. le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables

Convention de partenariat. entre. la Médiation du Crédit aux entreprises. le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables Convention de partenariat entre la Médiation du Crédit aux entreprises et le Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables Convention de partenariat relative aux Tiers de confiance de la Médiation

Plus en détail

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Dans son dernier rapport d activité, l Hadopi a identifié les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Coaching DD. Accompagnement des pratiques professionnelles. Accompagnement des métiers de l'environnement et du DD en individuel ou en équipes

Coaching DD. Accompagnement des pratiques professionnelles. Accompagnement des métiers de l'environnement et du DD en individuel ou en équipes Coaching DD Accompagnement des pratiques professionnelles Accompagnement des métiers de l'environnement et du DD en individuel ou en équipes Pourquoi? Vous êtes responsable, chargé de mission, conseillé

Plus en détail

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4 Des hypothèses testées aux limites rencontrées 4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4.1.1 Retour sur les hypothèses initiales

Plus en détail

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations»

Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Paris, le 23 mai 2001 Vers une nouvelle solidarité Ou «L Economie Sociale et solidaire comme lieu d innovations» Emetteurs : Collège des actrices et acteurs français, Paul Picard, Rémi Laurent Objet :

Plus en détail

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE

ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE 9H30 9H40 10H00 ACCUEIL ET OUVERTURE DES TRAVAUX Nicols CHILLOF - Président de CCI CENTRE Thierry MARTIGNON Directeur Régional BPIFRANCE LE FINANCEMENT PARTICIPATIF : UNE VERITABLE REVOLUTION FINANCIERE

Plus en détail

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES

RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Open IT For Development Résumé - Page 1 / 6 ASSOCIATION OPEN IT FOR DEVELOPMENT RÉSUMÉ PLAN D'AFFAIRES Document: Résumé plan d'affaires, du 2012-05-24 Entreprise: Siège: Activités: Rédaction: Relecture:

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

BILAN GESTION DE LA DETTE 2012

BILAN GESTION DE LA DETTE 2012 BILAN GESTION DE LA DETTE 2012 Conformément à la délibération du 15 février 2012 relative à la délégation du Conseil Municipal à Monsieur le Maire en matière de gestion de la dette, il est prévu de présenter

Plus en détail

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

LE FINANCEMENT PARTICIPATIF LE FINANCEMENT PARTICIPATIF Jeudi 22 octobre 2015 Ce que nous allons voir ensemble Présentation mutuelle Tour de table Présentation de l'airdie La finance participative Principes et chiffres clefs Une

Plus en détail

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

La réalisation des tâches de planification stratégique

La réalisation des tâches de planification stratégique Identifier les principaux composants de la réussite Pour obtenir les résultats escomptés, un projet doit bénéficier d'objectifs clairement définis et approuvés, d'une équipe motivée, ainsi que d'un plan

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Création d'enercoop en Rhône-Alpes

Création d'enercoop en Rhône-Alpes Création d'enercoop en Rhône-Alpes Présentation et plan d avancement Mai 2009 Le Projet Créer une coopérative régionale ayant, entre autres activités, la commercialisation, en exclusivité, de l'offre Enercoop

Plus en détail

Chef de file. Avec le soutien de. Partenaires. 2 Le Gestionnaire de Centre-Ville

Chef de file. Avec le soutien de. Partenaires. 2 Le Gestionnaire de Centre-Ville Chef de file Avec le soutien de Partenaires 2 Le Gestionnaire de Centre-Ville TABLE DES MATIERES 1 2 3 4 5 6 QUEL EST LE ROLE D'UN GESTIONNAIRE DE CENTRE-VILLE? QUEL EST LE PROFIL D'UN GESTIONNAIRE DE

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

LES REGLES DE BASE. Ø Le porteur de projet. Ø Le financement. Ø La contrepartie. [Choisir la date] Ø L éligibilité du projet

LES REGLES DE BASE. Ø Le porteur de projet. Ø Le financement. Ø La contrepartie. [Choisir la date] Ø L éligibilité du projet GUIDE CO- CITY Comment réussir sa campagne de crowdfunding? LES REGLES DE BASE Ø L éligibilité du projet Co-city ne finance pas de projet personnel, il doit s agir d un projet collectif à but non lucratif.

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE)

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE) A C T I V I T E 2 0 0 8 Le mot du président «Le développement de nouveaux outils, la reconnaissance de nos capacités d'expertise et l'engagement de nos équipes, justifient la confiance que nous témoignent

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau

de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau COORACE journée entreprendre solidaire Paris, 16 décembre 2014 de nettoyage de véhicules à la main, en mobilité et sans eau Document confidentiel : toute reproduction, copie ou utilisation sans l'autorisation

Plus en détail

Prestation d'accompagnement individuel :

Prestation d'accompagnement individuel : Prestation d'accompagnement individuel : «Accompagner une structure dans sa campagne de Crowdfunding» Objectifs fixés : «Mobiliser les financements utiles au démarrage (fond de roulement), à l investissement

Plus en détail

Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY

Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY (mars 2008) Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY (mars

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 14 au 16 sept. 2012 dans le cadre

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail

REVUE DE PRESSE. FFCT Tour de l horloge. 4 place Louis Armand - 75063 Paris cedex 12 Tél. : 01 72 74 55 29 - Fax : 01 72 74 55 99

REVUE DE PRESSE. FFCT Tour de l horloge. 4 place Louis Armand - 75063 Paris cedex 12 Tél. : 01 72 74 55 29 - Fax : 01 72 74 55 99 REVUE DE PRESSE La naissance de la a fait l objet d une conférence de presse en décembre 2008. Ci-dessous, une sélection d articles publiés dans la presse et sur le web. N 24 - Novembre 2009

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 %

1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014, +30 % COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS)

La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) La Bourse aux Financements Solidaires (BFS) 1/ Contexte Socio-économique global La BFS est née d'un double constat. D'une part, le parcours d'un créateur d'entreprise ou d'activité est difficile, particulièrement

Plus en détail

L'agriculture biologique : des atouts à cultiver «

L'agriculture biologique : des atouts à cultiver « 2 Stéphane Le Foll Ministre de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt. L'agriculture biologique : des atouts à cultiver «L agriculture biologique et les produits qui en sont issus représentent

Plus en détail

Le crowdfunding. Laurent Dorey

Le crowdfunding. Laurent Dorey Laurent Dorey Mardi 31 Mars 2015 Etude de cas -Ateliers Roubaud à préparer pour TP Prospection : Partie I 1. Dois-je préciser à mon client américain le retard de la 2 ème machine, dès ma prochaine visite,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sommaire Préambule - Kickstarter dépasse le milliard de dollars collectés - Mouvement de fonds ou épiphénomène? - Un ensemble d opportunités et d enjeux pour les différents acteurs

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3)

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) Pour une entreprise issue de l'économie sociale, il n'est pas toujours facile de financer ses activités. Pourtant, un outil de financement

Plus en détail

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse «L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse Ce titre, «l économie sociale et solidaire, une réponse à la crise?» aurait pu être trompeur.

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE)

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Domaine : Droit, Économie, Gestion Licence professionnelle : Dénomination Nationale «Assurance, banque, finance» Spécialité :

Plus en détail

Le financement participatif ou LE CROWDFUNDING, OUTIL CRÉDIBLE DU FINANCEMENT DE PROJETS L ACTION DE FINANCEMENT PARTICIPATIF FRANCE

Le financement participatif ou LE CROWDFUNDING, OUTIL CRÉDIBLE DU FINANCEMENT DE PROJETS L ACTION DE FINANCEMENT PARTICIPATIF FRANCE ENQUÊTE FINANCEMENT ALTERNATIF DU TOURISME LE CROWDFUNDING, OUTIL CRÉDIBLE DU FINANCEMENT DE PROJETS L ACTION DE FINANCEMENT PARTICIPATIF FRANCE Le financement participatif (ou crowdfunding) devient progressivement

Plus en détail

6 PROPOSITIONS EN FAVEUR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN FRANCE

6 PROPOSITIONS EN FAVEUR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN FRANCE 6 PROPOSITIONS EN FAVEUR DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN FRANCE 2 èmes Assises du Financement Participatif le 11 décembre 2014 sous le haut patronage d'emmanuel Macron, ministre de l'economie, de l'industrie

Plus en détail

Financement Participatif

Financement Participatif Financement Participatif Etat des lieux en France et en Aquitaine 3 octobre 2014 Intervenant Préambule Les bases du Financement Participatif (FP) : Qu est le FP? Le FP dans le monde et en France Pourquoi

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

à l'économie sociale et solidaire

à l'économie sociale et solidaire Guide des aides à l'économie sociale et solidaire en Haute-Normandie L'édito du président ÉDITO 2 Désireuse de redynamiser un tissu économique territorial parfois fragilisé, tout en encourageant localement

Plus en détail

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015

LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020. ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 LANCEMENT DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER FSE POITOU-CHARENTES 2014-2020 ATELIER 1 : Recherche, développement, innovation et PME Mardi 21 avril 2015 Monsieur Jean-François MACAIRE Président de la Région

Plus en détail

Synergie entre Migration et Développement. Abdelhamid EL JAMRI. Président du Comité UN sur les travailleurs migrants

Synergie entre Migration et Développement. Abdelhamid EL JAMRI. Président du Comité UN sur les travailleurs migrants Synergie entre Migration et Développement Abdelhamid EL JAMRI Président du Comité UN sur les travailleurs migrants Membre du Conseil de la Communauté Marocaine à l Etranger et Président du Groupe de Travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015

COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL RÉGIONAL. Réunion du 24 avril 2015 CONSEIL RÉGIONAL POITOU-CHARENTES Réception à la Préfecture de la Vienne : 28 avril 2015 2015CP0127 IX.16 Affichage à la Maison de la Région : 28/04/15 ID Télétransmission : 086-238600019-20150424-14720-DE-1-1

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT ************ Introduction : Pourquoi cette feuille de route régionale? La promotion et le développement des démarches de GPECT se trouvent au cœur

Plus en détail

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS

LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS LE PROJET ASSOCIATIF DE LA MJC / CENTRE SOCIAL PALENTE-LES ORCHAMPS Créée en septembre 1979, l'association"maison des Jeunes et de la Culture/Centre Social de Palente les Orchamps" constitue un élément

Plus en détail

Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions

Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions Programme stratégique 2014-2015 Plan d'actions Un plan d'actions stratégique, pour quoi faire? L'association des Anciens de Sciences Po Rennes, forte d'un réseau de 3300 anciens, compte environ 250 membres

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

1. PANORAMA DES FINANCEMENTS 2.LES NOUVEAUX OUTILS 3.VOTRE ACCOMPAGNEMENT

1. PANORAMA DES FINANCEMENTS 2.LES NOUVEAUX OUTILS 3.VOTRE ACCOMPAGNEMENT 1. PANORAMA DES FINANCEMENTS 2.LES NOUVEAUX OUTILS 3.VOTRE ACCOMPAGNEMENT Des principes 1. EQUILIBRE ECONOMIQUE 2.COMPLEMENTARITE DES ACTEURS 3.EFFET LEVIER PUBLIC/PRIVE Les modalités 1. FONDS PROPRES

Plus en détail

Les acteurs publics et privés se mobilisent pour les Gazelles

Les acteurs publics et privés se mobilisent pour les Gazelles Les acteurs publics et privés se mobilisent pour les Gazelles D ores et déjà, de nombreux partenaires ont annoncé leur mobilisation pour accompagner les Gazelles dans la poursuite de leur croissance :

Plus en détail

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille?

Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Comment développer la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones d'activités du Val d'ille? Synthèse de l'étude réalisée par la SEMAEB d'avril à décembre 2014 pour le compte

Plus en détail

Une vision très pessimiste de la Commission.

Une vision très pessimiste de la Commission. Note de synthèse sur le livre blanc de la Commission européenne relatif à la stratégie européenne en matière de retraite (Février 2012) 1 La commission européenne vient de publier son livre blanc sur les

Plus en détail

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS Règlement CSSF N 12-01 - Fonds d'investissement spécialisés Règlement CSSF N 12-01 arrêtant les modalités d'application de l'article 42bis de la loi du 13 février 2007 relative aux fonds d'investissement

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Thierry WIEDEMANN-GOIRAN Frédéric PERIER François LÉPINEUX Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Préface de Frédéric Tiberghien Président de l ORSE (Observatoire sur

Plus en détail

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN

LES DETERMINANTS DE L'INVESTISSEMENT PRIVE AU BENIN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE UNION- DISCIPLINE -TRAVAIL MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET ~-'-\:.-?:> \~ DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ~ ~,.;'~ ~"1...; c.,' -..~ L'. UNIVERSITE DE COCODY PROGRAMME

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant

Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Fiscalité des associations du secteur du spectacle vivant Annexe 10 1. Association de création artistique Question : Dans quels cas les activités des associations de création artistique sont-elles exonérées

Plus en détail

Soyez le héros de l économie moderne

Soyez le héros de l économie moderne Soyez le héros de l économie moderne Un nouveau mode de financement entre entrepreneurs et particuliers au service du territoire www.kiosktoinvest.com Définition Crowdfunding : Crowd = la foule Funding

Plus en détail

Document!Exclusif!l Opinion!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire "Adhérents

Document!Exclusif!l Opinion!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire Adhérents ! Document!Exclusif!l Opinion!!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire "Adhérents!! Chère Amie, Cher Ami, Au lendemain de son élection à la présidence

Plus en détail

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur

Canevas d'accompagnement destiné au paysan-essaimeur Canevas d'accompagnement destiné au paysan- Version 1-9 février 2012 Association des AMAP du Nord Pas-de-Calais Maison des paysans 40 avenue Roger Salengro 62223 St Laurent Blangy Tél 03.21.23.00.53 @

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT

POLITIQUE D INVESTISSEMENT Centre local de développement DE LA MRC DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ADOPTÉE : 26 mars 2014 MAJ : Mars 2014 Mai 2003 Avril 2001 Janvier 2001 Août 1999

Plus en détail

Pôle Entreprises solidaires & associations solutions de financement

Pôle Entreprises solidaires & associations solutions de financement Pôle Entreprises solidaires & associations solutions de financement Votre contact : Christophe DESSAGNE Directeur 04 77 01 34 84 christophe.dessagne@loireactive.org Loire Active - www.loireactive.org Qui

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES APPEL A PROPOSITIONS - CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d actions de formation Accompagnement des Mutations Economiques et Technologiques dans les entreprises du Commerce de Détail Date 22/09/2014 Opération

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Texte pour le rtes Septembre 2013. Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie

Texte pour le rtes Septembre 2013. Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie Texte pour le rtes Septembre 2013 Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie Amélie Artis, Sciences Po Grenoble, PACTE CNRS 1030 avenue Centrale 38400 Saint Martin d'hères

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Développer l entrepreneuriat féminin. Un plan d action en marche

DOSSIER DE PRESSE. Développer l entrepreneuriat féminin. Un plan d action en marche DOSSIER DE PRESSE Développer l entrepreneuriat féminin Un plan d action en marche Jeudi 6 février 2014 SOMMAIRE Déroulé du déplacement de la ministre au Salon des entrepreneur s... 2 Retour sur le plan

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

«la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations»

«la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations» PREMIER MINISTRE Conseil National de la vie associative Avis sur «la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations» Avis adopté en Session Plénière le

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme «Initiative pour l Emploi des Jeunes»

CAHIER DES CHARGES. Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme «Initiative pour l Emploi des Jeunes» 2015 CAHIER DES CHARGES Le GRAIN met en place une procédure de mise en concurrence en conformité avec les exigences réglementaires et notamment les principes fondamentaux de la commande publique, à savoir

Plus en détail

Suivi du Livre Blanc "Un nouvel élan pour le Jeunesse"

Suivi du Livre Blanc Un nouvel élan pour le Jeunesse Suivi du Livre Blanc "Un nouvel élan pour le Jeunesse" Positionnement du CNAJEP sur les propositions d'objectifs Communs pour "les activités volontaires" et "une meilleure compréhension et connaissance

Plus en détail

FINANCEMENT PARTICIPATIF

FINANCEMENT PARTICIPATIF Opération départementale FINANCEMENT PARTICIPATIF COPIL 2 Septembre 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Un programme politique cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail