bservatoire R O M A apport 1998 étiers des salariés (données au 31/12/1997) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "bservatoire R O M A apport 1998 étiers des salariés (données au 31/12/1997) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE"

Transcription

1 ÉVOUTO S ÉTS SSU de l sur les de l O apport 1998 bservatoire étiers des salariés ssurance (données au 31/12/1997)

2 près celle de 1997, voici la deuxième édition du apport de l Observatoire de l volution des étiers de l ssurance vous présentant les données sociales actualisées au 31 décembre vant d aborder les éléments significatifs d évolution, escription de la population globale des salariés des entreprises d assurance p. 7 escription par famille et sous-famille de métiers des salariés des entreprises d assurance p.15 emarques et ommentaires : quelques éclairages complémentaires p.49 il convient de remarquer que ce document est publié au cours de l exercice de constitution de la base de données. était pour l équipe de l Observatoire, un engagement et une volonté de répondre aux besoins des entreprises, afin que celles-ci aient entre les mains un outil leur permettant de comparer au plus tôt, leurs évolutions à celles de la profession. ans le cadre de sa mission, l Observatoire fournit par ailleurs à chaque société adhérente à la S ou au ayant participé à l enquête, un tiré-à-part de ses données spécifiques et reste à la disposition de chacune pour participer à tout approfondissement jugé utile. n effet, pour nous, l Observatoire de l volution des étiers de l ssurance est un outil supplémentaire pour les entreprises dans la maîtrise et la définition de leur politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences que nous nous efforcerons bien entendu d améliorer au fil du temps. our réaliser cet instrument professionnel, les entreprises se sont mobilisées ; nous ne pouvons que nous en féliciter et remercier tous ceux qui ont permis cette réalisation. érard objeois Secrétaire énéral arie-lbane Scotto hargée d tudes aris, le 1 décembre 1998

3 résentation de la démarche a S, le et l Observatoire de l évolution des métiers de l assurance, après avoir lancé en 1997 une enquête portant sur l ensemble des salariés du secteur de l assurance, qui comportait trois thèmes : identification de la société, données sociales individuelles, données salariales individuelles, la renouvelle dans la perspective de constituer un référentiel de suivi statistique. es informations relatives à l évolution des métiers (données sociales individuelles) sont présentées et analysées par l Observatoire dans le présent rapport, les données salariales étant exploitées par ailleurs par la S et le. QU SOT S SS OS? enquête et les informations contenues dans la base de données de l Observatoire portent sur les salariés présents au dans les sociétés d assurance adhérentes à la S ou au ainsi que dans les organismes professionnels. QU ST STTVT QUT? a base de données de l Observatoire comprend salariés, soit 91.3% de la population totale comptant salariés* (source : S «volution de l emploi salarié dans les sociétés d assurances au 31 décembre 1997»). QU ST TO YS? Une même grille de lecture des informations est appliquée à l ensemble de la population, ce qui constitue un référentiel, puis à des sous-populations remarquables. es sous-populations sont constituées : - à partir d une information particulière (salariés travaillant à temps partiel, salariés en, salariés en apprentissage, salariés en alternance, salariés ayant une ancienneté inférieure à un an, salariés de plus de 55 ans), - à partir de la typologie en familles et sous-familles de métiers rmis au point par l Observatoire, avec le concours de la profession. haque famille de métiers est analysée, ainsi que les sous-familles des deux familles de métiers comprenant le plus grand nombre de salariés. *OU non-compris 3

4 présentation de la démarche QUS SOT S OTOS STS? a nature et la structure des informations composant la base de données de l Observatoire ont été définies en concertation avec une cinquantaine de sociétés d assurance ou d organismes professionnels afin de veiller à la cohérence des données par rapport aux nomenclatures existantes ainsi qu à leur pérennité. es informations sont présentées en pourcentage ou en extrapolation par rapport au nombre total de salariés de la profession. lles sont regroupées selon quatre thèmes : TSTQUS VUS - sexe - âge - ancienneté TVTS - familles et sous-familles de métiers - situation géographique la distinction le-de-rance / rovince est principalement retenue - branche d activité les principales branches d activité sont présentées : ommages Vie capitalisation ulti-branches assurances et les branches comptant plus de 5% de la sous-population - taux d activité la proportion de temps partiel est retenue OS O - catégorie professionnelle les catégories comptant moins de 2% de la sous-population sont agrégées sous le vocable «autres» - type de contrat - niveau de qualification (par référence aux classes de fonction des conventions collectives ; les salariés ne dépendant pas des conventions collectives 27 mai et 27 juillet 1992 sont codés "autres conventions") OTO 4 es données sur la formation étant facultatives, elles ne sont disponibles que pour une partie des salariés. ependant, ont pu être exploités cette année le niveau et le domaine de diplôme.

5 Synthèse odes nsemble des salariés oids en % population totale ages soit 91,3% de la population totale * 1, % 1191* 7 odes par familles oids en % xtrapolation à la ages et sous-familles de métiers population totale OTO T TTO OUTS 2,2 % OTÔ TQU T VTO 1,4 % STO S OTTS 28,1 % souscription 7,1 % émission / production / encaissement des cotisations 8,18 % gestion polyvalente souscription / production 15,2 % indemnisation / règlement 36,28 % gestion polyvalente souscription / production / règlement 19,4 % recouvrement de créances sur des tiers,92 % qualité et surveillance du portefeuille 6,5 % suivi des risques en assurance crédit,48 % gestion des décomptes maladie (O)** 3,9 % autres 8 O vente des contrats aux guichets 7,87 % vente des contrats dans un réseau salarié 52,35 % vente directe et souscription par téléphone 1,98 % vente aux guichets et gestion polyvalente 18,84 % vente hors guichets et gestion polyvalente 1,17 % animation ou gestion de guichets, 6,8 % agences générales ou cabinets de courtage 7 encadrement d'un réseau salarié 7,61 % autres 3,38 % 13 OTT 5, % SSU 1, % STTO STT T SSSTT OUTO,7 % 8 4 STO S TS 1, % OTQU T TOUTO 6, % TUS T OS STO T OSTO 1,8 % OSTQU 5,5 % SSOUS US 2,2 % TO 1,2 % * roupama non-compris (source S volution de l emploi salarié dans les sociétés d assurances au 31 décembre 1997 ) ** régime obligatoire 5

6 ÉVOUTO S ÉTS SSU STO de la population globale des salariés des entreprises d assurance 7

7 nsemble des salariés personnes âge moyen est de 4 ans. a répartition est de : hommes : 46,5% - femmes : 53,5% a moyenne d âge pour les femmes est de 4 ans et de 41 ans pour les hommes. par classes d âges (en %) 12,9 15,43 16,37 18,3 17,7 11,71 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 5,99 8,8 7,83 7,57 7,23 5,54,3,4 2,74 1,3,1,25 2,12 2,2,5 5,72 9,62 1,2 8,8 8,2 6,55 4,86 3,5,7,65,4 moins de 2 2/24 3/34 4/44 5/54 6/64 plus de 65 'ancienneté moyenne et médiane est de 13,5 ans ancienneté est plus élevée pour les femmes (15 ans en moyenne) que pour les hommes (12 ans en moyenne). plus de 4,11,8 par classes d ancienneté (en %) 24,8 35/4 3/35 25/3,63 2,23 4,11,97 3,18 6,52 2/25 5,13 8,6 19,5 15/2 5,14 7,2 1/15 5,97 6,28 12,25 12,34 13,73 1,63 5/1 moins de 5 13,6 9,54 9,51 11,2 5,41 1,6,19 moins de plus de 4 8

8 nsemble des salariés personnes 6,56% des salariés ont une ancienneté de moins d un an au 31/12/97 ce qui représente environ 7 8 salariés par familles de métiers (en %) 6/64 5/54 4/44 3/34 19,93 2/24 moins de 2 44,4 % sont des femmes. 41,2 % ont entre (23 et 27) ans,3,3,49 2,42 4,51 4,37 5,88 8,92 8,68,34,7,14 1,1 2,11 2,76 3,16 5,35,46 15,24 14,1 onception et adaptation de produits ontr le technique et pržvention estion des contrats ommercial omptabilitž Žassurance dministration SecrŽtariat et assistanat ommunication 2,5 1,2 3,2 1, 2,5 4,2,8 16,5 52,5 adres administratifs : 14,2 % on cadres administratifs : 41,7% roducteurs : 32,7 % 17,9% sont en estion des actifs nformatique et tžlžcommunication tudes et conseil estion et organisation 1,2 4,5 2,8 1,5 78,7 % ont un niveau supérieur ou égal au bac* 14,9 % ont un niveau supérieur à la maîtrise* *sur la base des 54,6 % de répondants ogistique essources humaines irection 3,8 1,,8 5,55% des salariés ont plus de 55 ans soit environ 6 6 salariés : hommes : 57,% femmes : 43,% ncienneté moyenne : 23 ans onception et adaptation de produits ontr le technique et pržvention par familles de métiers (en %) estion des contrats 1,6 2,6 23,1 adres administratifs : 27,5% on cadre administratifs : 4,4% nspection : 1,2% Échelons intermédiaires : 6,2% roducteurs : 1,5% adres de direction : 5,2% ommercial omptabilitž Žassurance dministration SecrŽtariat et assistanat 4,9,7 4, 5,1 3,6 iveau de formation : 81,8% ont un niveau inférieur ou égal au bac* ommunication estion des actifs nformatique et tžlžcommunication,8 1, 3,2 tudes et conseil 2,2 estion et organisation 1,3 ogistique 11,6 essources humaines 2,8 *sur la base des 63,2% de répondants irection 4,5 9

9 nsemble des salariés personnes étiers et branches d activité des salariés : cœur de l assurance et transversalité par familles de métiers (en %) onception et adaptation de produits 2,2 ontr le technique et pržvention 1,4 estion des contrats 28,1 ommercial 32,9 omptabilitž 5, Žassurance dministration 1, 2,4 SecrŽtariat et assistanat 6,3 ommunication estion des actifs,7 1, nformatique et tžlžcommunication 6, tudes et conseil estion et organisation 2,3 1,8 ogistique 5,5 essources humaines irection 2,2 1,2 par branches d activité (en %) 34,7 27,5 15,1 14,7 2,1 2,4 1,5,8,7,5 1 ommages Vie capitalisation ssurance collective SantŽ Žassurance ssurance crždit rotection juridique ulti-branches assurances utres branches dõassurance ucun rattachement ˆ une branche assurance

10 nsemble des salariés personnes 1,2 % des salariés travaillent à temps partiel, soit environ 12 2 salariés selon le taux d activité Temps partiel 1,2 % es salariés travaillant à temps partiel sont : : 91,6% ge moyen : 39 ans ncienneté moyenne :15 ans 14,4% sont des cadres administratifs 84,6% sont des non cadres administratifs. rincipales classes : 2 : 18,7% 4 : 17,9% 3 : 41,% 5 : 9,7% Temps plein 89,8 % Taux d activité : 5 % ou moins : 14,6% 51 % - 7 % : 16,6 % 71 % - 8 % : 45,3% 55,8 % des salariés sont en en rovince, soit environ 66 4 salariés 44,2 % des salariés sont en le-de-rance, soit environ 52 7 salariés 11

11 nsemble des salariés personnes odes d'emplois atégories professionnelles par catégories professionnelles (en %) encadrement de plus d une personne concerne* on cadres administratifs adres administratifs 23,8 53,3 16, % des salariés, 49,8 % des inspecteurs, 37,1 % des cadres administratifs 77,4 % des cadres de direction * sur la base des 74,3% de répondants roducteurs 1,6 par niveaux de qualification (en %) (1) chelons intermždiaires 5,6 22,8 18,9 16,1 16,4 nspecteurs 5,3 1,5 9,1 adres de direction 1,4 (1) salariés relevant des conventions collectives du 27 mai 1992 et du 27 juillet 1992 ; les salariés rattachés à d autres conventions collectives sont rangés dans la catégorie autres conventions 3,7 classe 1 classe 2 classe 3 classe 4 classe 5 classe 6 classe 7 autres conventions 2,5 odes d'emplois, alternance, apprentissage : 97,6 % : 1,7 % es salariés en sont environ 2 72,7 % ont entre 2 et 3 ans 67, % sont des femmes 69,4 % ont une ancienneté de moins de 1 an 85,4 % sont des non cadres administratifs 5 sont en le-de-rance es salariés en apprentissage sont environ 37 41,9 % ont 21 ans ou moins 57,2 % sont des femmes rincipales familles de métiers gestion des contrats : 38,6 % commercial : 27, % informatique : lternance :,3 % pprentissage :,3 % utres contrats :,1 % es salariés en alternance sont environ 38 31,8 % ont 21 ans ou moins 69,7 % sont des femmes rincipales familles de métiers gestion des contrats : 46,4 % commercial : 26,2 % secrétariat et assistanat : 7,6 % comptabilité : 5, % 54,5 % sont en rovince 12

12 nsemble des salariés personnes ormation es données sur la formation étant facultatives pour cette année, elles ne sont disponibles que pour une partie de la population. our l ensemble des répondants, soit 63,1% de la base de données : omenclature de l ducation ationale : 1 : iplôme supérieur à celui de la maîtrise 2 : iplôme équivalent à la licence ou à la maîtrise par niveaux de diplôme (en %) 3 : iplôme de brevet de technicien supérieur, diplôme des instituts universitaires de technologie, diplôme de fin de premier cycle de l nseignement supérieur ou équivalent 32,4 4 : accalauréat ou équivalent 23,1 5 : iplôme de brevet d études professionnelles, certificat d aptitudes professionnelles, certificat de formation professionnelle des adultes ou diplôme équivalent 8, 9,7 14,7 12,1 55 : iveau de formation courte d une durée maximum d un an, conduisant au certificat d éducation professionnelle ou à toute autre attestation de même nature et : iveau correspondant à la fin de la scolarité obligatoire ormation our l ensemble des répondants, soit 41,5% de la base de données : es dix domaines de diplôme les plus fréquents 3,6 % ormations générales 13,1 % Secrétariat bureautique 1 omptabilité gestion 11,5 % roit et sciences politiques 6, % ommerce vente marketing distribution 4,3 % athématiques et sciences 4,1 % conomie et sciences sociales 3,7 % ettres et arts 3,4 % écanique électricité électronique 3,2 % nformatique traitement de l information réseaux de transmission 13

13 nsemble des salariés personnes ormation omaines de diplôme les plus fréquents* pour chaque famille de métiers onception et adaptation de produits ontrôle technique et prévention estion des contrats ommercial omptabilité éassurance dministration Secrétariat et assistanat ommunication estion des actifs nformatique et télécommunication tudes et conseil estion et organisation ogistique essources humaines irection ormations générales athématiques et sciences roit et sciences politiques ommerce vente marketing distribution ormations générales écanique électricité électronique roit et sciences politiques énie civil bâtiment construction ormations générales roit et sciences politiques Secrétariat bureautique omptabilité gestion ormations générales omptabilité gestion ormations générales omptabilité gestion ormations générales ormations générales Secrétariat bureautique Secrétariat bureautique ormations générales ormations générales roit et sciences politiques ettres et arts ommerce vente marketing distribution omptabilité gestion ormations générales inances banques immobilier nformatique traitement de l information réseaux de transmission ormations générales athématiques et sciences roit et sciences politiques ormations générales omptabilité gestion omptabilité gestion ormations générales roit et sciences politiques ormations générales Secrétariat bureautique écanique électricité électronique ormations générales omptabilité gestion Secrétariat bureautique roit et sciences politiques omptabilité gestion ormations générales athématiques et sciences 19.% 15.8% 14.8% 12.% 17.8% 17.2% 16.8% 1.8% 3.3% 19.6% 14.9% 11.7% 35.4% 48.1% 27.% 28.8% 2.% 54.6% 18.9% 55.3% 27.% 16.6% 15.% 13.7% 12.1% 26.9% 13.7% 1.6% 37.7% 18.1% 12.6% 37.7% 12.3% 1.4% 21.3% 19.9% 1.9% 47.1% 16.4% 11.1% 23.8% 18.1% 12.9% 25.4% 12.% 11.2% 11.% 14 * réquence supérieure à 1 %

14 ÉVOUTO S ÉTS SSU STO par familles et sous-familles de métiers des salariés des entreprises d assurance 15

15 onception et adaptation de produits 2 6 personnes 28,1 % 5, %,7 % : hommes : 5 femmes : 48,6% ge moyen : 38 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,% ncienneté moyenne : 11 ans ancienneté de moins de 1 an : 7,5% tudes techniques ou actuarielles arketing et animation commerciale tudes polyvalentes par sous-familles (en %) 18,7 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 37,3 42,4 6,4 9,3 7,93 8,48 1,3 6,46,34,13 2,35 1,22,76 1,97 le-de-rance : 66,2% rovince : 33,8% ommages : 29,2% Vie : 26,8% ulti-branches assurances : 19,5% 3,57 5,33 5,75 8,44 12,3 9,87 utres 1,6 roportion de temps partiel : 6,6% 6, % 1,8 % 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 62,8% on cadres administratifs : 23,7% nspecteurs : 12,5% utres : 1,% : 97,5% : 2,1% autres :,4% ormation par niveaux de qualification (en %) 39,1 25,7 12, 6,8 7,6 6,,1 2,7 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 63,7% des salariés ont un niveau de diplôme supérieur ou égal au bac+2* (niveau 3) 29,1% des salariés ont un niveau de diplôme supérieur à la maitrise (niveau 1) * sur la base des 65,4% de répondants 16

16 ontrôle technique et prévention 1 6 personnes : hommes : 56,6% femmes : 43,4% ge moyen : 42 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 1,7% ncienneté moyenne : 11 ans ancienneté de moins de 1 an : 6,% nalyse des risques pržvention ontr le technique certification xpertise salariže par sous-familles (en %) 13,7 19,1 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,7,94,34 5,72 3,63 1,7 5,38 1,36 5,5 9,2 6,19 8,8 6,86 7,74 7,7 3,43 6,93,54 1,95 65,8 le-de-rance : 44,% rovince : 56,% ommages : 61,9% Vie : 3,6% ulti-branches assurances : 13,% 28,1% 5, %,7 % utres 1,4 roportion de temps partiel : 5,7 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 71,1% on cadres administratifs : 17,1% nspecteurs : 1,3% utres : 1,5% : 97,7% : 1,6% autres :,7% par niveaux de qualification (en %) 52,8 24,4 11,2 5,1 3,9,5 1,1 1, lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 6, % 1,8 % 5,5 % 1,2 % 17

17 2,2% 28,1 % 5, %,7 % 6, % 1,8 % 5,5 % 1,2 % estion des contrats : hommes : 31,5% femmes : 68,5 % ge moyen : 41 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,6% ncienneté moyenne : 17 ans ancienneté de moins de 1 an : 3,8% Souscription mission production encaissement estion polyvalente souscription production ndemnisation r glement estion polyvalente souscription production r glement ecouvrement de cržances sur des tiers QualitŽ et surveillance du portefeuille Suivi des riques en assurance crždit estion des džcomptes maladie (O) odes d emplois par catégories adres administratifs : 23,9% on cadres administratifs : 74,% utres : 2,1% : 97,3% : 1,5% autres : 1,2% ormation 33 5 personnes par sous-familles (en %) autres 7,1 8,2,9 6,5,5 3,9 2,4 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 15,2 19, 1,6 36,3,1,27,21 1,76 2,3 4,36 6,45 6,37 4,54 3,96 3,14,58 2,24,3,7 le-de-rance : 46,9% rovince : 53,1% ommages : 43,7% Vie : 9,% ulti-branches assurances : 3,% Santé : 5,8% ssurance collective : 4,9% roportion de temps partiel : 14,1% par niveaux de qualification (en %) 14,9 31,8 25,6 15,7 7,5 13,78 15,5 11,19 9,22 7,42 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 7,1 2, 1,3 7,7% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 68,9% de répondants 18

18 estion des contrats / souscription 2 4 personnes : hommes : 38,9% femmes : 61,1% ge moyen : 42 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,8% ncienneté moyenne : 18 ans ancienneté de moins de 1 an : 4,% le-de-rance : 58,2% rovince : 41,8% ommages : 61,7% Vie : 4,5% ulti-branches assurances :19,6% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 8,98 8,34,4,23 1,98 4,7 5,85 5,3 3,18,28,4 2,53 8,11 6,13 4,61 1,1,5 13,4 14,56 1, ,1 % 5, %,7 % roportion de temps partiel : 9,7% odes d emplois par catégories adres administratifs : 43,9% on cadres administratifs : 52,2% nspecteurs : 3,9% : 98,6% :,5% utres :,9% ormation par niveaux de qualification (en %) 31,5 33,4 15,4 1,9 5,4 2,5,5,4 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 6, % 1,8 % 5,5% 1,2% 71,1 % des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 76,4 % de répondants 19

19 2,2% Observatoire estion des contrats / mission production encaissement des cotisations 2 7 personnes 28,1 % 5, %,7 % : hommes : 24,3% femmes : 75,7% ge moyen : 4 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 3,5% ncienneté moyenne : 17 ans ancienneté de moins de 1 an : 3,6% le-de-rance : 51,3% rovince : 48,7% ommages : 54,5% Vie : 11,2% ulti-branches assurances : 24,9% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,32,24,68 2,28 2,44 5,6 4,83 3,2 3,52 3,8,6 2,28 9,24 11,31 9,16 8,92 16,63 15,67 roportion de temps partiel : 14,7% 6, % 1,8% 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 8,3% on cadres administratifs : 9 utres :,3% : 96,7% : 2,3% autres : 1,% ormation par niveaux de qualification (en %) 46,7 23,2 2, 5,5 2,2 1,,8,6 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 81,6% des salariés ont un niveau de dîplome inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 72,9% de répondants 2

20 estion des contrats / estion polyvalente souscription production 5 1 personnes : hommes : 32,5% femmes : 67,5% ge moyen : 39 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,8% ncienneté moyenne : 16 ans ancienneté de moins de 1 an : 5,7% le-de-rance : 55,9% rovince : 44,1% ommages : 39,% Vie : 7,2% ulti-branches assurances : 45,5% ssurance collective : 3,3% roportion de temps partiel : 14,9% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,24,26 1,89 2,37 3,66 5,74 6,65 4,73 4,45 4,26,8 4,,6,4 6,5 11,66 12,1 1,26 1,8 9, ,1 % 5, %,7 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 18,3% on cadres administratifs : 8,9% utres :,8% : 96,8% : 1,9% autres : 1,3% 1,7 par niveaux de qualification (en %) 35,4 24,6 19,1 9,2 5,7 2,5 1,8 6, % 1,8 % 5,5% ormation lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 1,2% 43,8% des salariés ont un niveau de diplôme égal au bac ou bac +2 (niveaux 3 et 4)* * sur la base des 58,3% de répondants 21

21 2,2% estion des contrats / ndemnisation règlement 12 1 personnes 28,1 % 5, %,7 % : hommes : 34,2% femmes : 65,8% ge moyen : 41 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,8% ncienneté moyenne : 16 ans ancienneté de moins de 1 an : 3,7% le-de-rance : 39,4% rovince : 6,6% ommages : 6,% Vie : 2,5% ulti-branches assurances : 27,1% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,1,41 2,27 5,3 7,17 6,66 4,66 4,17 3,2,33,1,21 1,93 1,72,1 6,4 12,28 13,68 11,94 9,79 7,85 roportion de temps partiel : 13,7% 6, % 1,8% 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 27,7% on cadres administratifs : 68,7% nspecteurs : 3,3% utres :,3% : 98,1% : autres :,5% ormation par niveaux de qualification (en %) 34, 26,4 2,1 9,1 7,7,8 1,,9 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 65,6% des salariés ont un niveau de diplôme supérieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 59,1% de répondants 22

22 estion des contrats / estion polyvalente souscription production règlement : hommes : 29,1% femmes : 7,9% ge moyen : 4 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,5% ncienneté moyenne : 16 ans ancienneté de moins de 1 an : 3,8% le-de-rance : 52,5% rovince : 47,5% 6 4 personnes ommages : 2,3% Vie : 17,9% ulti-branches assurances : 47,5% ssurance collective : 9,4% roportion de temps partiel : 14,5% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,2,21,31 1,34 2,58 3,95 5,49 5,81 4,55 3,95 2,94,75 2,6,7,9 6,85 7,13 1,68 1,55 14,1 16, ,1 % 5, %,7 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 2,1% on cadres administratifs : 79,% utres :,9% : 96,5% : 2,3% autres : 1,2% ormation par niveaux de qualification (en %) 41,9 21,4 12,8 11,8 5,7 3, 2,8,6 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 6, % 1,8 % 5,5% 1,2% 75,4% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 79,9% de répondants 23

23 2,2% 1 estion des contrats / ecouvrement de créances sur des tiers 3 personnes 28,1 % 5, %,7 % : hommes : 28,8% femmes : 71,2% ge moyen : 4 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 5,7% ncienneté moyenne : 16 ans ancienneté de moins de 1 an : 2,5% le-de-rance : 81,9% rovince : 18,1% ommages : ulti-branches assurances : 27,% ssurance crédit : 39,5% rotection juridique : 19,2% roportion de temps partiel : 18,1% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 7,83 2,14 4,27 4,98 3,2 3,56 2,14,71 3,56 3,56 8,18 1,32 7,83 8,54 14,95 14,23 6, % 1,8% 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 54,1% on cadres administratifs : 45,9% : 97,9% : 2,1% par niveaux de qualification (en %) 3,6 21,4 17,5 11, 8,9 7,4 2,5,7 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 24

24 estion des contrats / Qualité et surveillance du portefeuille 2 2 personnes : hommes : 28,7% femmes : 71,3% ge moyen : 43 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 4,2% ncienneté moyenne : 21 ans ancienneté de moins de 1 an : 1,2% le-de-rance : 43,3% rovince : 56,7% ommages : 23,5% Vie : 29,3% ssurance collective : 28,1% Santé : roportion de temps partiel : 17,% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 1,26 2,92 3,92 6,69 6,89 4,93 2,67 5,28 2,6 3,22,25 1,1,5 8,8 11,7 2,12 18, ,1 % 5, %,7 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 2,% on cadres administratifs : 79,1% utres :,9% : 98,8% :,5% autres :,7% ormation par niveaux de qualification (en %) 44,6 26,4 12,5 7,2 5,9 1,5 1,8,1 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 6, % 1,8 % 5,5% 1,2% 86,9% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 94,7% de répondants 25

25 2,2% estion des contrats / Suivi des risques en assurance crédit 2 personnes 28,1 % 5, %,7 % : hommes : 44,1% femmes : 55,9% ge moyen : 37 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 2,1% ncienneté moyenne : 13 ans ancienneté de moins de 1 an : 6,2% le-de-rance : 98,6% rovince : ssurance crédit : 97,2% roportion de temps partiel : 9,% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 8,97 11,3 8,97 8,27 4,14,69,69,69,69,69 4,14 6,21 6,2 1,34 8,97 8,97 1,34 6, % 1,8% 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 63,4% on cadres administratifs : 36,6% : 95,9% : 3,4% utres :,7 % par niveaux de qualification (en %) 36,6 38,6 11,7 13,1,,,, lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 26

26 estion des contrats / estion des décomptes maladie (O) 1 3 personnes : hommes : 1,6% femmes : 89,4% ge moyen : 41 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 1,8% ncienneté moyenne : 2 ans ancienneté de moins de 1 an : 1,7% le-de-rance : 6,5% rovince : 93,5% Santé : 82,1% roportion de temps partiel : 17,2% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 1,51 1,51 3,61 2,18,84,84,8 1,85 1,9 7,21 5,87 6,8 14,93 22,65 29, ,1 % 5, %,7 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 3,1% on cadres administratifs : 96,8% utres :,1% : 99,2% :,8%,1 par niveaux de qualification (en %) 62,5 18,3 11,7 2,,5,1 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 95,6% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* 76,7% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au (niveau 5)* * sur la base des 85,7% de répondants 4,8 6, % 1,8 % 5,5% 1,2% 27

27 28,1 % 5, %,7 % ommercial 39 2 personnes : hommes : 63,2% femmes : 36,8% ge moyen : 39 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 5,2% ncienneté moyenne : 1 ans ancienneté de moins de 1 an : 1,5% et de moins de 2 ans : 19,8% Ventes des contrats aux guichets Vente des contrats dans un ržseau salariž Vente directe et souscription par tžlžphone Vente aux guichets et gestion polyvalente Vente hors guichets et gestion polyvalente nimation ou gestion de guichets, agences gžnžrales, cabinets de courtage ncadrement d'un ržseau de salariž par sous-familles (en %) utres 2, 1,2 3,4 7,9 6,8 7,6 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 18,8 6,95 9,29 9,45 1,75 11,1 9,8 52,3,3,1,44,16 3,42 1,11 3,23 5,31 5,9 6,2 6,39 6,28 1,91 2,39,2,4 le-de-rance : 2,% rovince : 8,% ommages : 18,7% Vie : 25,4% ulti-branches assurances : 52,7% roportion de temps partiel : 6,9% 6, % 1,8 % 5,5 % 1,2 % odes d emplois par catégories adres administratifs : 7,1% on cadres administratifs : 31,2% nspecteurs : 12,6% chelons intermédiaires : 16,8% roducteurs : 32,1% utres :,2% : 98,6% :,8% utres :,6% ommissionnés : 57,6% on commissionnés : 42,4% par niveaux de qualification (en %) 49,9 19,6 8, 8,4 9,1,5 2,9 1,6 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions ormation 69,% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 55,8 % de répondants 28

28 ommercial / Vente des contrats aux guichets 3 1 personnes hommes : 35,3% femmes : 64,7% ge moyen : 37 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 1,8% ncienneté moyenne : 11 ans ancienneté de moins de 1 an : 8,1% le-de-rance : 19,% rovince : 81,% ommages : 12,1% Vie :,5% ulti-branches assurances : 87,% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2,4,35 1,38 3,12 5,11 5,78 5,89 6,92 6,25 1,7,14,35 5,68 5,75 9,62 11,4 8,52 1,61 11, ,1% 5, %,7 % roportion de temps partiel : 18,9% odes d emplois par catégories adres administratifs : 13,3% on cadres administratifs : 86,5% utres :,2% : 95,4% : 2,2% utres : 2,4% ommissionnés :,7% on commissionnés : 99,3% par niveaux de qualification (en %) 44,5 22,1 19,8 6,7 6,5,1,,3 lasse 1 lasse 2 lasse 3 lasse 4 lasse 5 lasse 6 lasse 7 autres conventions 6, % 1,8 % 5,5 % 1,2 % 29

29 Observatoire ommercial / Vente des contrats dans un réseau salarié 2 5 personnes 28,1 % 5, %,7 % hommes : 77,1% femmes : 22,9% ge moyen : 38 ans roportion de salariés ayant plus de 55 ans : 5,7% ncienneté moyenne : 7 ans ancienneté de moins de 1 an : 15,6% le-de-rance : 13,% rovince : 87,% ommages : 3,3% Vie : 39,2% ulti-branches assurances : 54,9% 6/64 5/54 4/44 3/34 2/24 moins de 2 1,59 1,81 12,57 14,6 14,16 7,82,4,46 3,89 2,67,1,21 1,7 2,24 3,14 2,95 2,94 3,82 4,86 1,69 roportion de temps partiel :,8% 6, % odes d emplois 1,8 % par catégories adres administratifs : 2,2% on cadres administratifs : 3,9% chelons intermédiaires : 32,2% roducteurs : 6,7% utres : 1,% 5,5% 1,2 % : 99,4% :,3% utres :,3% ommissionnés : 93,7% on commissionnés : 6,3% ormation 73,% des salariés ont un niveau de diplôme inférieur ou égal au bac (niveau 4)* * sur la base des 61,3% de répondants 3

bservatoire O M apport 2002 étiers des salariés (données au 31/12/2001) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE

bservatoire O M apport 2002 étiers des salariés (données au 31/12/2001) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE ÉVOUTO S ÉTS ASSUA apport 2002 de l sur les O bservatoire étiers des salariés de l A ssurance (données au 31/12/2001) a édération rançaise des Sociétés d Assurances (SA) et le roupement des ntreprises

Plus en détail

bservatoire R O M A apport 1997 étiers des salariés (données au 31/12/1996) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE

bservatoire R O M A apport 1997 étiers des salariés (données au 31/12/1996) DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE DE L ÉVOLUTION DES ÉTIES DE L ASSUANCE de l sur les de l O A apport 1997 bservatoire étiers des salariés ssurance (données au 31/12/1996) Le 4 février 1997 a eu lieu le lancement de l Observatoire de l

Plus en détail

PILOTAGE ÉCONOMIQUE, COMPTABLE ET FINANCIER

PILOTAGE ÉCONOMIQUE, COMPTABLE ET FINANCIER PILOTG ÉONOMIQU, OMPTL T FINNIR 8 346 personnes (données au 31//20) : hommes : 38,5% femmes : 61,5% ge moyen : 42,1 ans ayant 55 ans et plus : 16,9% ncienneté moyenne :,0 ans ayant une ancienneté de moins

Plus en détail

PILOTAGE ÉCONOMIQUE, COMPTABLE ET FINANCIER

PILOTAGE ÉCONOMIQUE, COMPTABLE ET FINANCIER PILOTG ÉONOMIQU, OMPTL T FINNIR 8 678 personnes (données au 31//20) : hommes : 40,1% femmes : 59,9% ge moyen : 42,1 ans ayant 55 ans et plus : 17,0% ncienneté moyenne :,2 ans ayant une ancienneté de moins

Plus en détail

plus de 64 60/64 55/59 50/54 45/49 40/44 35/39 30/34 25/29 20/24 moins de 20 27,7 25,4 7,0

plus de 64 60/64 55/59 50/54 45/49 40/44 35/39 30/34 25/29 20/24 moins de 20 27,7 25,4 7,0 RSSOURS HUMINS 3 289 personnes (données au 31//20) 3 : hommes : 23,2% femmes : 76,8% ge moyen : 43,9 ans ayant 55 ans et plus : 19,4% ncienneté moyenne :,2 ans ancienneté de moins de 1 an : 8,8% dministration

Plus en détail

1. Contexte de la gestion

1. Contexte de la gestion 1. Contexte de la gestion La Gestion peut se représenter sous plusieurs chaînes d activité mettant en jeu, du point de vue de l Observatoire, un certain nombre de métiers regroupés autour d une même finalité

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur 1 Les métiers et les qualifications 1 Le métier Doc. 1 La notion de métier Un métier est une activité, mettant en œuvre des compétences et des savoir-faire, généralement exercée dans un but lucratif. L

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE ACCORD

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 8/3/2013 00 h 01 LES SALAIRES DES FEMMES CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-08 MARS 2013 Ecarts de salaires entre hommes et femmes cadres Influence des caractéristiques

Plus en détail

Observatoire. Étude & Documents. Métiers et formations des salariés handicapés dans l'assurance. juillet 2000 DE L ÉVOLUTION

Observatoire. Étude & Documents. Métiers et formations des salariés handicapés dans l'assurance. juillet 2000 DE L ÉVOLUTION DE L ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L ASSURANCE Étude & Documents Métiers et formations des salariés handicapés dans l'assurance juillet 2000 Étude réalisée dans le cadre de la première convention FFSA/Agefiph

Plus en détail

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 09 DONNÉES FORMATION Page 11 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

Master Management des PME PMI

Master Management des PME PMI IUP anagement et gestion des entreprises 9/ aster anagement des PE PI Lieu de formation : Clermont errand Les objectifs du : - comprendre, analyser et agir dans le contexte d'évolution des PE-PI (économie

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats

Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Synthèse du portrait prospectif approfondi de la branche des cabinets d avocats Observatoire des Métiers des Professions Libérales 52-56, rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 77 -

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-67 SEPTEMBRE 2013 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ»

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» «LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» N 2 La capacité professionnelle des salariés en relation avec la clientèle Paris, le 16 juillet 2014 Chère Madame, Cher Monsieur, Cher Adhérent, Parmi les missions dévolues à l

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Economie-Finance, spécialité Banque Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Synthèse des grandes tendances 2013

Synthèse des grandes tendances 2013 Synthèse des grandes tendances 2013 Le diplôme de Sciences Po préserve les jeunes de la dégradation du marché du travail Les résultats de l enquête annuelle d insertion professionnelle Jeunes Diplômés,

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A)

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A) 14 Ressources Humaines Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de permettre l'atteinte des objectifs de l'entreprise par la mobilisation des ressources et des compétences nécessaires,

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre

N 2015-XX. Les études de l emploi cadre DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 4 MARS À 00 h 01 LES ÉCARTS DE SALAIRE HOMMES-FEMMES ÉDITION 2015 Les études de l emploi cadre N 2015-XX Mars 2015 Composantes de la rémunération des cadres Méthode employée

Plus en détail

Pilotage économique, comptable et financier

Pilotage économique, comptable et financier 08 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à la connaissance et à la maîtrise des données, flux et résultats économiques, s s de l entreprise. Les différentes sous-familles

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France

NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Ile-de-France NOTE DE CADRAGE EMPLOI FORMATION 2013 Chaque année, l'observatoire Emploi Formation de la branche des acteurs du lien social et familial propose une photographie des associations, des salariés et des formations

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) ACCORD DU 9 DÉCEMBRE

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC)

Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC) DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015 2017 FORMATION CONTINUE EN 2 ANS Licence professionnelle Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion (LGC) Photo Nom : (pour les femmes, indiquer le

Plus en détail

- Validation des Acquis de l Expérience - Certificat de Qualification Professionnelle «Relation Clientèle Assurance»

- Validation des Acquis de l Expérience - Certificat de Qualification Professionnelle «Relation Clientèle Assurance» L assurance et son environnement Note d information 6 juin 2006 - Validation des Acquis de l Expérience - Certificat de Qualification Professionnelle «Relation Clientèle Assurance» Référence 2006 / DAS

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE Avignon, le 20 août 2012 CAHIER DES CHARGES POE COLLECTIVE 2013 METIERS DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION

PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION PROPOSITION DE CONTENU D UN ACCORD GPEC EN VUE DE SA NEGOCIATION SOMMAIRE Préambule... 2 1.2 Définition (réf Wikipédia)... 2 2 La démarche GPEC... 3 2.1 Phase de diagnostic... 3 2.2.1 Observatoire des

Plus en détail

Auto entrepreneurs : qui sont ils?

Auto entrepreneurs : qui sont ils? Décryptage Par André Letowski Auto entrepreneurs : qui sont ils? La création d entreprises en France se maintient à des niveaux toujours élevés. Selon les derniers chiffres publiés par l INSEE, le nombre

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE

ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE ACCORD SUR LA NON DISCRIMINATION PAR L AGE ET L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BANQUE Préambule La profession bancaire s est toujours attachée au respect et à l effectivité des principes de nondiscrimination

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS

Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS Appel d offres Page 1 SOMMAIRE I - Présentation de la branche professionnelle et de l Observatoire des métiers et des qualifications

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre

Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre Les éducateurs de jeunes enfants En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes enfants et de leurs familles dans les différents

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/09/2013 16:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence Professionnelle : Licence Professionnelle Gestion des ressources

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires

ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires 2011 ENQUETE RH TIC Baromètre des Salaires Note de Synthèse Présentation de l étude Réalisé par 1 SOMMAIRE Partie 1 : PRESENTATION DE L ENQUETE p. 3 Partie 2 : ENQUETE DES SALAIRE TIC : RESTITUTION DES

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Observatoire de l emploi et des Métiers en MUTUALITE

Observatoire de l emploi et des Métiers en MUTUALITE Observatoire de l emploi et des Métiers en MUTUALITE Introduction Rapport final des travaux menés sur les emplois repères Les partenaires sociaux de la branche Mutualité ont mis en place, dans le cadre

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement De quoi s agit-il?

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles

Observatoire 2014 des Universités & Écoles. Observatoire 2014 des Universités & Écoles I Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles Observatoire 2014 des Universités & Écoles 1 Sommaire Avant-propos 1. Méthodologie 2. Universités 2.1 Recettes 2.2

Plus en détail

NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE

NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS NOMENCLATURE COMMUNE DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE Rapport de la phase 3 Marché N 13/2007/MMSP Nomenclature

Plus en détail

INC - Répertoire des Métiers. Présentation des évolutions pour 2014

INC - Répertoire des Métiers. Présentation des évolutions pour 2014 INC - Répertoire des Métiers 1 Présentation des évolutions pour 2014 Rappel général du cadre 2 Le Répertoire des Métiers 3 Un principe conventionnel Protocole d accord du 30 novembre 2004 Des finalités

Plus en détail

Licence professionnelle Finances Comptabilité

Licence professionnelle Finances Comptabilité Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 29/2 Licence professionnelle Finances Comptabilité Lieu de formation : Clermont Ferrand, Vichy et Martinique Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, procédures, métiers du contentieux

Licence professionnelle Droit, procédures, métiers du contentieux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, procédures, métiers du contentieux Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010 007/008 Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Comptabilité, Contrôle, Audit Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 007/008 au er mars 00 Au er mars 00 Total

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Dossier de demande de subvention pour l année 2015 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Ce dossier est à adresser à : Monsieur le Maire de Bayonne Direction des finances et du contrôle

Plus en détail

UCANSS. Protocole d'accord relatif au contrat de génération

UCANSS. Protocole d'accord relatif au contrat de génération UCANSS Protocole d'accord relatif au contrat de génération Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale, représentée par son directeur, Didier Malric, dûment mandaté à cet effet

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Logistique et commercialisation des boissons (Distech 1) de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TEXTES OFFICIELS RELATIFS AU B.T.S. Décret n 95-665 du 9 mai 1995 Portant règlement général des B.T.S. B.O. n 23 du 8 juin 1995 Décret n 96-195 du 8

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

MASTER Gestion du patrimoine privé

MASTER Gestion du patrimoine privé MASTER Gestion du patrimoine privé Parcours Droit Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 professionnel Mention Droit privé Spécialité Gestion du patrimoine privé (GPP) Conditions d accès Pré-requis

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE Commission paritaire nationale de la formation professionnelle et de l emploi des sociétés d assurances L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE à destination des entreprises et des salariés 2015 1 Préambule

Plus en détail

Contours. Les 12 familles. des métiers de la banque. Édition 2011

Contours. Les 12 familles. des métiers de la banque. Édition 2011 Édition 2011 Contours des métiers de la banque Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque des métiers de la banque Contours

Plus en détail

Étude prospective pour l emploi et la formation dans la filière numérique en Basse-Normandie

Étude prospective pour l emploi et la formation dans la filière numérique en Basse-Normandie Étude mandatée par : FAFIC 25, quai Panhard et Levassor 75013 Paris Cedex Conseil Régional de Basse-ormandie Abbaye-aux-Dames Place Reine athilde 14035 Caen Cedex 1 Étude prospective pour l emploi et la

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail