oref Les métiers et formations dans le secteur de l assurance D E L

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "oref Les métiers et formations dans le secteur de l assurance D E L"

Transcription

1 L A L E T T R E D E L oref Bulletin d information de l Observatoire Régional Emploi-Formation décembre 2013 n 33 Les métiers et formations dans le secteur de l assurance Le secteur des assurances relève d activités de gestion du risque basées sur la solidarité. Il permet de se prémunir contre les aléas qui peuvent peser sur son habitat, sa voiture, sa santé ou encore sur son épargne. En effet, c est la communauté des assurés qui prend en charge les coûts financiers des dommages subis par l un de ses membres. Depuis la dernière décennie, le secteur a connu une forte croissance et représente aujourd hui plus de emplois salariés à La Réunion. Cependant, sur un territoire soumis à de forts risques naturels (éboulis, cyclones etc.) et dans un contexte économique difficile, comment évolue l activité du secteur? Le secteur des assurances est-il pourvoyeur d emplois? Les formations sont elles adaptées aux besoins actuels et à venir?

2 Un secteur encadré Quatre types de structures interviennent dans le secteur de l assurance. Les entreprises relevant du code des assurances Les entreprises régies par le code de la mutualité Les institutions régies par le code de la sécurité sociale Les organismes professionnels des sociétés d assurance 2 types d acteurs : les sociétés d assurance et les intermédiaires les sociétés d assurance distribuent directement leurs produits auprès de leur clientèle via leurs propres salariés. Les intermédiaires vendent les produits proposés par les sociétés d assurance auprès de leurs clients. Ces intermédiaires se distinguent entre autres par la nature de leur lien avec les compagnies avec lesquelles ils travaillent. Assureur Les intermédiaires peuvent être des : Agents généraux : peuvent engager l assureur avec qui ils sont liés, et gérer les contrats (besoin client, indemnisation sinistre, conseil client et suivi de contrats). Courtiers : représentent les clients, pour qui ils cherchent les meilleures offres. Ils ne gèrent pas les dossiers, l indemnisation relevant de la société d assurance. Des courtiers peuvent choisir de gérer les sinistres. Réseau des distribution Mandataires d assurances : ils agissent dans le cadre d un mandat délivré par une ou plusieurs entreprises d assurances avec ou sans lien d exclusivité contractuelle. Ils ne sont pas autorisés à gérer les contrats ou à régler les sinistres. Mandataires d intermédiaires d assurances : ils sont mandatés par des courtiers, des agents généraux, ou des mandataires d assurances. Client Distribution Mandataire d intermédiaire Conception produits Gestion des dossiers Agents généraux Courtiers Mandataire Assuré / Client Guichets de banques Gestion dossiers Schéma récapitulatif de l organisation de l activité de distribution de l assurance 2

3 Le secteur des assurances Un ralentissement de l activité mais un maintien de l emploi salarié Au niveau national : une concentration des sociétés La concentration des entreprises se poursuit, on recense en 2011, 434 sociétés, soit 97 de moins qu en A ces sociétés, il faut ajouter agents généraux, 2700 courtiers et 4400 experts. Depuis 2008, la rentabilité des entreprises a été divisée par deux. Cela s explique par : une augmentation du nombre de sinistres liés à des crises climatiques : inondations, tempêtes, grêle une augmentation des coûts moyens de remboursement des sinistres : + 0,3 % en 1 an, un contexte économique morose, les états européens ont maintenu les efforts pour ne pas alourdir leur dette et le marché obligataire a connu d importantes baisses de rendement, la fiscalité sur les produits sur l assurancevie a fortement augmenté : + 40 % depuis En 2012 pour la première fois, la collecte de l assurance vie est négative. Malgré la crise, l emploi reste stable et représente plus de emplois en France : salariés dans les compagnies : + 3 % depuis 2004, intermédiaires, dans les banques. A La Réunion : une majorité de petites entreprises En 2011, les activités d assurance, comptent 285 entreprises, soit une baisse de 2,4 % par rapport à Parmi ces entreprises, 220 sont des agents généraux et courtiers (77 %), 57 sont des assureurs et 8 se concentrent sur l activité d évaluation des risques. Plus de 60 % des entreprises n ont pas de salariés. Répartition des entreprises du secteur de l assurance Sociétés d'assurance 20 % Courtiers et agents généraux 77 % Source : INSEE Fichier détail Traitement CARIF OREF Evaluation des risques et dommages 3 % La crise de la dette et la situation économique mondiale affectent aussi l activité à La Réunion. La baisse du rendement des marchés obligataires et la concurrence d autres produits financiers (Livret A ) ont impacté négativement la collecte d assurance. Nb d'entreprises Répartition des entreprises de l assurance et activités connexes par tailles d entreprises en de 1 à 2 de 3 à 5 de 6 à 9 de 10 à 19 de 20 à 49 de 100 à 199 Tranche d'effectifs Courtiers et agents généraux Compagnie d assurance Source : INSEE Fichier détail - Traitement CARIF OREF Evaluation des risques et dommages En 2011, on dénombre plus salariés réunionnais, à cela s ajoutent 235 chefs d entreprises. L emploi salarié est porté à 60 % par les sociétés d assurance et 40 % par les courtiers et agents généraux. Le secteur a créé plus de 449 emplois salariés au cours de la dernière décennie. En moyenne, une quarantaine de nouveaux salariés sont recrutés chaque année, principalement par les agents généraux et les courtiers. En 11 ans, le nombre de salariés des agents généraux et courtiers a augmenté de 46 %, tandis que le nombre de salariés des assureurs a augmenté de 11 %. Evolution du nombre de salariés Evolution du nombre de salariés sur les périodes et % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % Courtiers et agents généraux Compagnie d assurance Evaluation des risques 0 % -20 % 0 % 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % 120 % -10 % Evolution du nombre de salariés Pôle Emploi ; Acoss Traitement CARIF OREF Le courtage est le deuxième secteur qui concentre le plus de salariés. Entre 2002 et 2007, les emplois ont augmenté de 43 % contre 10 % pour les sociétés d assurance. Entre , les emplois ont augmenté de 6 % contre 3 % pour les sociétés d assurance. La mutation économique entamée depuis les années 1993 semble terminée. Le ralentissement des emplois sur le secteur s explique par la diminution des besoins en professionnels sur les métiers de traitement et suivi des dossiers d assurance. Les sociétés d assurance ont effectué de gros efforts depuis 2002 pour changer leur fonctionnement avec la mise en place de plateformes délocalisées. Le nombre de recrutement a ainsi diminué suite aux développements de nouveaux outils informatiques qui ont automatisé certaines tâches de gestion et de suivi des dossiers. A noter la création d emploi au sein des sociétés d évaluation-risque depuis 2007, et qui augmente régulièrement : elle a été multipliée par 2 entre 2008 et 2012, mais ne représente que 2 % des emplois du secteur. 3

4 Le secteur des assurances 15 familles métiers pour le secteur 6 familles de métiers cœurs, 4 familles de métiers support, 5 familles de métiers de pilotage. ACTUARIAT ET CONCEPTION TECHNIQUE MARKETING Actuariat et études financières Actuariat et études techniques DISTRIBUTION ET DEVELOPPEMENT COMMERCIAL Vente itinérante Vente en bureau ou point de vente Vente des contrats sur plateforme (téléphonique ou internet) Vente et gestion des contrats en bureau ou point de vente Vente et gestion des contrats sur plateforme (téléphonique ou internet) Encadrement d un réseau de vente salarié Animation de réseau non salarié (prescripteurs, partenaires, intermédiaire) Support et appui aux réseaux CONTRÔLE TECHNIQUE ET PREVENTION Evaluation des risques, contrôle technique, prévention Expertise salariée Management des risques Contrôle interne Audit interne Conseil juridique et fiscal GESTION ET MAITRISE DES RISQUES INTERNES Accueil, standard Gestion administrative de données Secrétariat / assistanat SUPPORT ADMINSTRATIF SYSTEME D INFORMATION Architecture, urbanisme, sécurité et méthodes Conception, développement et intégration des SI Production, maintenance Assistance / support aux utilisateurs COMMUNICATION Communication interne, externe, relations publiques Conception et animation multimédia Documentation, traduction, interprétariat Marketing stratégique et études Marketing opérationnel GESTION DES CONTRATS OU PRESTATIONS Souscription des risques non standards Gestion des contrats sur plateforme d accueil (téléphonique ou Internet) Gestion des contrats hors plateforme Gestion polyvalente des contrats et des sinistres sur plateforme d accueil (téléphonique ou Internet) Gestion polyvalente des contrats et des sinistres hors plateforme Gestion et indemnisation des sinistres standards et conventionnels Gestion et indemnisation des sinistres complexes ou contentieux Gestion des prestations maladie, retraite ou prévoyance Contrôle et surveillance du portefeuille GESTION DES ACTIFS ET DU PATRIMOINE IMMOBILIER Gestion financière et mobilière Investissement immobilier Gestion du patrimoine immobilier PILOTAGE ECONOMIQUE, COMPTABLE ET FINANCIER Comptabilité générale ou spécifique (assurance, réassurance, placements financiers) Encaissement et recouvrement de cotisations ou de créances Contrôle de gestion, pilotage budgétaire Achats de biens et prestations Etudes économiques, financières et statistiques GESTION DES CONTRATS OU PRESTATIONS Entretien, maintenance et sécurité des bâtiments Approvisionnements, gestion des stocks et restauration Courrier, archivage, transport Reprographie, éditique ORGANISATION ET QUALITE Maîtrise d ouvrage, organisation, planification Pilotage de la qualité Administration des RH Développement opérationnel des RH Formation Pilotage et expertises RH Médico-social RESSOURCES HUMAINES PILOTAGE ET GOUVERNANCE D ENTREPRISE Direction générale ou de centre de profit Secrétariat général, conseil de direction Etudes stratégiques et prospectives Source : Observatoire de l évolution des métiers de l assurance

5 Le secteur des assurances Des emplois locaux plus jeunes et plus tournés vers l opérationnel A La Réunion, le taux de cadre exerçant dans le métier de l assurance est moins important que pour le reste de la France. Cela s explique par : une activité essentiellement opérationnelle, nécessitant des profils commerciaux et de gestion de dossiers ; la localisation en métropole d activités supports (ressources humaines, marketing, conception produits ) L effectif salarié est légèrement plus jeune qu en métropole : durant les années 2000, l effet de la LOOM 1 a incité au départ à la retraite des salariés de plus de 55 ans. Le turn-over des salariés est faible dans les compagnies d assurance. Les entreprises sont anciennes, stables et solides financièrement. La convention collective nationale et les accords d entreprises procurent des avantages pour les salariés qui sont moins tentés par une mobilité professionnelle. Le métier de conseiller clientèle assurance deux fois plus recherché En 2011, on dénombre plus de 173 offres d emplois correspondant aux métiers de l assurance. Les conseillers clientèles en assurance sont les plus recherchés avec 160 offres d emploi. Sur un an, l offre d emploi sur ce métier a été multipliée par 2. Le taux de tension est d ailleurs peu élevé : 1, 4 demandeurs d emplois pour une 1 offre. Le deuxième métier le plus recherché, est celui de gestionnaire en assurance et ne correspond qu à 13 offres d emploi enregistrées. Le taux de tension est assez élevé avec plus de 2 demandes d emploi pour une offre. Métiers de l assurance Offre Demande Demande / offre Conseil clientèle en assurances ,4 Rédaction et gestion en assurances ,5 Source : DIECCTE Nostra (Données Pôle Emploi) Décembre 2011 Traitement CARIF-OREF REUNION, Données brutes au 31/12 Majoritairement des commerciaux ou des gestionnaires de dossiers Les métiers qui relèvent du commercial et de la gestion des contrats concentrent à eux seuls 60 % des emplois du secteur au niveau national. Ils constituent avec les métiers de la conception et de l adaptation des produits, le cœur de métier de l assurance. La plupart des grandes sociétés locales dépendent de groupes nationaux ou internationaux. De ce fait, les métiers de la conception des produits d assurance ne sont pas très présents à La Réunion. La dernière offre d emploi enregistrée à Pôle Emploi concernant les études actuarielles en assurances remonte à Un niveau de formation élevé Les conseillers clientèle en assurances représentent 90 % des recrutements. Le niveau Bac + 2 (BTS) est le minimum requis, l idéal étant la Licence professionnelle Banque-Assurance (BAC+ 3). Difficultés de recrutement sur les postes de commerciaux mobiles La véritable problématique en matière de besoins en compétences pour les compagnies d assurance porte sur la recherche de commerciaux non sédentaires et présents de manière plus importante sur le terrain. Un accompagnement est assuré pour faciliter la prise de poste. L objectif est de faire découvrir aux jeunes le métier sur le terrain. Le jeune est alors accompagné pendant une année par un sénior. Difficultés de recrutement sur des postes de management Les difficultés s expriment sur des métiers où les compétences sont à la fois pointues techniquement et liées au management/encadrement d équipe mais le volume de recrutements est très faible : Managers commerciaux : Animateur de réseau commercial/responsable commercial, Managers back office : Responsable de pôle ou chargé d indemnisation. Ces difficultés de recrutement sont en général palliées localement par des évolutions internes. Des besoins de compétences importantes sur quelques postes A court / moyen terme, les recrutements devraient principalement être liés : au remplacement des départs à la retraite, soit environ près de 150 pour les 10 prochaines années (une centaine chez les assureurs, une cinquantaine chez leurs intermédiaires), au remplacement lié au turn-over (de l ordre de 7 % à 10 %), soit 110 à 160 par an, dont 90 % concerne les profils commerciaux. à des besoins en compétences spécifiques mais limités en nombre : actuaire, analyste de risque, contrôleur de gestion. On estime donc entre 120 et 130, les besoins en recrutements annuels à venir dans le secteur de l assurance à La Réunion sur des postes commerciaux essentiellement. 1 LOOM : Loi d Orientation pour L outre-mer 5

6 Présentation de l offre de formation locale initiale et continue 2013 Voie de formation Libellé Diplôme Niveau Lieu Commune Places offertes ou inscrits Initiale Continue Master Pro droit, économie, gestion mention économie spécialité ingénierie économique et financière I Université de La Réunion Saint Denis 16 BTS Assurance III Lycée le Verger Saint Denis 24 MC services financiers IV Lycée Professionnel Saint Paul 14 Licence Pro assurance, banque, finance spécialité conseiller clientèle particuliers Licence Pro assurance, banque, finance spécialité conseiller clientèle particuliers BTS Assurance Licence Pro assurance, banque, finance spécialité conseiller clientèle particuliers II IUT Saint Pierre 30 II III Pôle Technologie universitaire Lycée GRETA NEOTECH III Saint Denis 30 Saint Pierre ND II IUT Saint Pierre 30 Conseiller clientèle en assurance III AGEPAC Formation Sainte Clotilde 15 Conseiller clientèle en assurance III C2K PRO Saint Pierre 15 Source : Base de données Formanoo.org 2012 Une offre de formation qui répond aux besoins des professionnels Les compagnies d assurance utilisent régulièrement l alternance, et privilégient l embauche des élèves qui se sont spécialisés dès leurs études dans le secteur. Les compagnies d assurance sont d ailleurs impliquées dans le contenu des formations proposées. Pour les métiers plus techniques spécifiques au secteur, les diplômés de la Licence Professionnelle Banque-Assurance ou du BTS Assurance sont les plus recherchés. Pour les métiers de la vente, les professionnels peuvent privilégier l embauche des BTS MUC (Management des Unités Marchandes) et/ou NRC (Négociation Relation Clients) plus orientés sur la relation commerciale client. Les diplômés de niveau Master sont également recherchés par les compagnies d assurance et les mutuelles sur des postes clés : analyse de nouveaux produits de commercialisation, poste de responsable commercial avec des capacités rédactionnelles importantes pour répondre aux appels d offres. mais partiellement aux besoins de commerciaux du secteur Les professionnels recherchent principalement des profils vente et relation clientèle alors que les diplômés en BTS assurance se tourneraient principalement vers les métiers administratifs. Les recrutements sont réalisés en priorité sur l expérience professionnelle notamment en tant que commercial. Ensuite, des formations spécifiques aux métiers de l assurance sont privilégiées avant la prise de poste. La formation interne importante dans les sociétés d assurance Les compagnies d assurances expliquent avoir souvent recours aux formations internes. Les assureurs qui possèdent leurs propres centres de formations internes et localisés en métropole en profitent pour former les salariés et les nouveaux entrants sur les spécialisations et/ou des remises à niveau produits (des stages en agence à Paris et/ ou des stages de formation au siège pour avoir la vision générale et les caractéristiques des produits dans leur globalité). Des pistes d amélioration de la formation pour les courtiers Le souhait des professionnels du courtage est de se rapprocher de l offre de formation existante afin d améliorer la visibilité des métiers de courtage. Au niveau national, la Branche Courtage a ouvert des Certificats de Qualification Professionnelle suivants : chargé de clientèle (BAC+2), gestionnaire d assurance de personne (BAC), gestionnaire production IARD (Incendie, Accidents et Risques Divers) (BAC), gestionnaire de sinistre (BAC). Les professionnels pourraient également mobiliser les dispositifs de «Préparation opérationnelle à l emploi» et d «Action de formation préalable au recrutement» avant d intégrer de manière durable un nouvel employé. Ces dispositifs permettent de tester les capacités des candidats dans leur environnement de travail. 6

7 Le secteur des assurances Tendances et facteurs de développement du secteur Le CARIF OREF s est appuyé sur les professionnels pour identifier les principales tendances et facteurs de développement du secteur. Facteurs Ce qui se passe Impact sur le secteur La loi Solvabilité II Projet de La Directive européenne sur l intermédiation 2 L Accord National Interprofessionnel 2013 Evolution du marché des professionnels L impact des NTIC sur les activités Des nouveaux marchés à exploiter Favorise la transparence dans les processus des assurances, Oblige le secteur à identifier toutes les sources du risque, (financiers/opérationnels) pour les maîtriser au maximum : lutte contre le blanchiment, Souhait de renforcer la protection des clients, Obligation d informer les clients sur le statut professionnel des intermédiaires et de sa rémunération. Généralise la complémentaire santé au sein de l entreprise, Les PME spécialisées dans l assurance santé sont en danger. Le marché des professionnels constituerait le marché avec le plus de perspectives de développement sur le secteur. L impact des NTIC est importante aussi bien sur la vente en ligne, la gestion des dossiers, la gestion des sinistres. Recherche de nouvelles niches non exploitées, Nouvelles stratégies commerciales. un regroupement d activités et/ou d entreprises, entre 2011 et 2013, les PME pourraient ne pas survivre et devoir se rapprocher de partenaires plus importants. L obligation d immatriculation pour tous les intermédiaires, La création d une obligation légale de conseil au consommateur. Baisse du marché des particuliers sur la santé, Les PME spécialisées dans l assurance santé des particuliers sont en danger. De nouvelles stratégies commerciales sont à adopter, Recherche des «niches» non encore exploitées. Vente en ligne Le développement du commerce électronique est en train de modifier la situation des acteurs de la distribution de l assurance et certains métiers. Gestion des dossiers La gestion électronique et la dématérialisation des documents facilitent l activité. Toutefois, cet outil primordial augmente la partie de tâches administratives des vendeurs. Gestion des sinistres La gestion des sinistres de plus en plus automatisée pourrait avoir pour conséquence une gestion plus industrialisée des dossiers via des plateformes téléphoniques ou de gestion. De nouveaux produits pourraient se développer, en réponse à la hausse des coûts générés par l allongement de l espérance de vie (soins, assistance, maisons médicalisées ) : - des produits d épargne retraite caractérisés par une épargne longue, - des produits de prestations dépendance Synthèse des besoins en emplois et en compétences par type de métiers Type de métiers Besoins des professionnels Besoins à La Réunion Les métiers de cadres Les métiers de conception de produits ou d actuariat Les métiers de commerciaux Besoins d experts pointus, autonomes et capables de travailler en transversalité (compréhension du fonctionnement de l entreprise), capacité juridique et commerciale afin de répondre à des appels d offre, Besoins en Bac + 5 et personnalités et expériences adaptées. Besoins en expertise technique et une vision d ensemble du champ de l assurance et de ses services, Besoins en capacité d analyse de nouveaux marchés potentiels adaptés à la situation locale, Besoins de Bac +5. Faire évoluer les pratiques d une position sédentaire (attente du client) à une présence plus importante sur le terrain, Offrir un panel de services plus complets et compétitifs (service après-vente efficace et réactif ), Des commerciaux capables de répondre aux besoins des professionnels, Besoins en Bac+2/3. Très faibles Essentiellement sur des postes clés lors de promotion interne Très faibles voir quasi nuls Importants Besoins en France métropolitaine Importants S explique par de nombreux départs à la retraite Très importants Importants Les métiers de gestion des dossiers, indemnisation, etc. Front office : interlocuteur des clients, besoins en compétences relationnelles et moins techniques et capacité à rebondir sur les besoins des clients => Bac +2 relation client, Back office : métiers qui tendent à disparaître avec l arrivée des outils NTIC. Des besoins spécifiques pourraient se présenter sur des profils juridiques et administratifs. Besoin diminuant et qui doit s adapter vers plus de relation clientèle Besoin diminuant et qui doit s adapter vers plus de relation clientèle 7

8 Point de vue de l Oref Le secteur de l assurance à La Réunion paraît solide dans un contexte de mutations réglementaires, économiques et technologiques importantes. Face aux différentes crises financières, et malgré une baisse de la rentabilité, le secteur affiche une bonne résistance de ses emplois salariés. A La Réunion, les recrutements se réalisent essentiellement sur les métiers de commercial et de gestion de dossier. Les formations locales spécifiques assurances semblent répondre aux besoins des professionnels et peuvent être complétées par la formation continue et interne des salariés. A moyen terme, il semble que les prochaines formations devront intervenir en complémentarité avec l offre existante. Elles devront répondre aux besoins des professionnels sur l évolution du contexte économique, l utilisation des nouvelles technologies et les enjeux liés aux nouvelles réglementations. L offre de formation à destination des métiers du courtage à La Réunion pourrait être complétée par les CQP de la branche (chargé de clientèle, gestionnaire assurances de personnes, gestionnaire de production Incendie, Accidents et Risques Divers, gestionnaire de sinistre). Directeur de publication Jean-René HOAREAU Sous la collaboration de Guillaume BRIONNE Rédaction Vincent CATAPOULE Suivi de publication Gilda TINJUS Adresse physique 190, rue des Deux Canons Imm. Futura, RDC Sainte-Clotilde Cedex Tél. : Fax : Courriel : Site Web : Portail grand public :

Distribution et développement commercial

Distribution et développement commercial 03 Distribution Cte famille rassemble des métiers dont la finalité est de participer à la isation des contrats ou produits de l entreprise, soit en réalisant des actes de vente, soit en encadrant, animant

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

' () ) * +, $0! *-"-*- - "!3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-"/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2"!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*."!.

' () ) * +, $0! *--*- - !3''-2-3-.-*2 /3- '!.1*- /-3! -.!'22-3-.-/*3!./!1./*.-*-2/ 2!'--'! *!'-2!3''-2-3-.-*202--2 /3- '!.1*-/-3! -*.!. !"#$%#$%#$ ) ) * +, -*"! Attaché Commercial BTS Assurance BTS Négociation et Relation Client Deust Banque, organismes financiers et de prévoyance Diplôme d expert automobile DUT Carrières juridiques -!1

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA Diagnostic portant sur la situation de l'emploi des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances adhérentes de la FFSA et du GEMA au 31/12/2013 1 Sommaire 1 Données générales sur les effectifs

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Les formations doivent figurer sur la liste COPANEF ou la liste COPAREF ou la liste de branche

DOCUMENT DE TRAVAIL. Les formations doivent figurer sur la liste COPANEF ou la liste COPAREF ou la liste de branche DOCUMENT DE TRAVAIL PROPOSITION D'UNE LISTE PROVISOIRE POUR LA BRANCHE DES IRC DES ACTIONS DE FORMATION ELIGIBLES AU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION RAPPEL: Les formations doivent figurer sur la liste COPANEF

Plus en détail

UN RÉSEAU ET DES MÉTIERS

UN RÉSEAU ET DES MÉTIERS LA MUTUALITÉ UN RÉSEAU ET DES MÉTIERS MUTUALITÉ Les mutuelles Une mutuelle est un organisme à but non lucratif. Portent le nom de «mutuelle» les organismes immatriculés au registre national des mutuelles

Plus en détail

Soirée remise des diplômes

Soirée remise des diplômes Soirée remise des diplômes CQP Réceptionniste Responsable développement commercial Attaché(e) commercial(e) vendeur(euse) conseiller(e) commercial(e) Tous toqués! Tous toqués! Dossier de presse vendredi

Plus en détail

LICENCE PRO. Gestion et transaction immobilières

LICENCE PRO. Gestion et transaction immobilières LICENCE PRO Gestion et transaction immobilières Objectifs de la formation La licence professionnelle Gestion et transaction immobilières vise à former des diplômés qualifiés pouvant exercer différents

Plus en détail

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité

Intérim Bancaire Banque, de l Assurance, des Mutuelles et du Secteur Financier connaissance approfondie du secteur pertinence efficacité L Intérim BancAire, une mission d Experts Filiale du groupe Carrières Bancaires, Intérim Bancaire a été créée pour répondre aux besoins spécifiques en travail temporaire du secteur de la Banque, de l Assurance,

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Promotion 9/ Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Objectifs de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet de trouver un emploi

Plus en détail

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION

DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION DÉCOUVRIR L AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION Autorité administrative indépendante adossée à la Banque de France, l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est en charge de l agrément

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Assistant Manager. Vendeur spécialisé BTS Management des Unités Commerciales

Assistant Manager. Vendeur spécialisé BTS Management des Unités Commerciales Les offres d emploi décrites ci-dessous vous permettent de suivre une formation en alternance dans le cadre du contrat de professionnalisation. Vous pouvez ainsi acquérir de l expérience professionnelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Ce dossier est destiné à vous présenter à la fois l activité du cabinet de courtage A2C GROUPE, les services mis à la disposition de ses partenaires. Ce dossier se présente sous

Plus en détail

NOTE FILIERE PETITE ENFANCE

NOTE FILIERE PETITE ENFANCE NOTE FILIERE PETITE ENFANCE Octobre 2013 Table des matières Rappel de la commande... 3 I - Eléments de contexte... 3 1.1 Faible taux d équipement de La Réunion en structures de garde, malgré la croissance

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute!

RECRUTEMENT. Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Vous recherchez un emploi? ARVAL, filiale de BNP Paribas recrute! Des postes de Chargé de clientèle Assurances, Gestionnaire service client, Souscripteur assurances et Gestionnaire carburant sont à pourvoir!

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Pilotage économique, comptable et financier

Pilotage économique, comptable et financier 08 Pilotage Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de contribuer à la connaissance et à la maîtrise des données, flux et résultats économiques, s s de l entreprise. Les différentes sous-familles

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT

ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 ENTREPRISES DE L IMPORT- EXPORT SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 09 DONNÉES FORMATION Page 11 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI

Plus en détail

ANALYSE DU SYSTÈME D INFORMATION ET DES RISQUES INFORMATIQUES

ANALYSE DU SYSTÈME D INFORMATION ET DES RISQUES INFORMATIQUES ANALYSE DU SYSTÈME D INFORMATION ET DES RISQUES INFORMATIQUES RÉFÉRENTIEL EPREUVE E6 UC61 BTS Assistante de Gestion Le métier actuel : bien au-delà du secrétariat Gérer l entreprise de manière globale

Plus en détail

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT

du Groupe AFC L école supérieure de l Alternance www.afc-formation.fr POITIERS Tél. 05 49 38 08 38 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT POITIERS LA ROCHE SUR YON LA ROCHELLE L école supérieure de l Alternance du Groupe AFC POITIERS 13, allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT Tél. 05 49 38 08 38 Fax : 05 49 38 28 14 - info@afc-formation.fr

Plus en détail

LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES COMMERCIALES EN FRANCE DAVID LAGEDAMON, IA-IPR ECONOMIE-GESTION ARMAND TAESCH, IEN ECONOMIE-GESTION

LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES COMMERCIALES EN FRANCE DAVID LAGEDAMON, IA-IPR ECONOMIE-GESTION ARMAND TAESCH, IEN ECONOMIE-GESTION LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES COMMERCIALES EN FRANCE DAVID LAGEDAMON, IA-IPR ECONOMIE-GESTION ARMAND TAESCH, IEN ECONOMIE-GESTION Bonn BIBB 9 mars 2010 1 Les parcours de formation Bac général Université

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

FORMATION EN ALTERNANCE SOUS CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CENTRE DE FORMATION CONTINUE SAINTE AGNÈS - JEANNE D ARC - VERNON 126, rue d Albuféra 27200 VERNON 02 32 51 14 86 DES ATOUTS POUR REUSSIR Une petite structure pour favoriser un travail de proximité et

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette

Plus en détail

REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE)

REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE) REPÉRAGE FLASH EMPLOI (RFE) Branche professionnelle du commerce de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique BILAN 1 er juillet 2014 au Service Observatoires AGEFOS PME

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

La gestion des contrats ou prestations

La gestion des contrats ou prestations La gestion des contrats ou prestations Du produit au client, de la technique au service, un changement de culture 1 Présentation de l étude Méthodologie Portrait de famille Des organisations orientées

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de l'immobilier de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents

Fiches métiers de la Vente Directe. développeurs de talents Fiches métiers de la Vente Directe développeurs de talents les métiers de la Vente Directe pour construire votre avenir La Fédération de la Vente Directe (FVD) créée en 1966 œuvre depuis de nombreuses

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION LICENCE PRO MÉTIERS DU TOURISME ET DES LOISIRS. Hôtellerie Restauration. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION LICENCE PRO MÉTIERS DU TOURISME ET DES LOISIRS. Hôtellerie Restauration. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION LICENCE PRO MÉTIERS DU TOURISME ET DES LOISIRS Hôtellerie Restauration www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif est de former de futurs managers de l hôtellerie

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GÉNÉRALISTE OU DISTRIBUTION OBTENIR UN : BAC+2 (NIVEAU III) DIPLÔME INSCRIT AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES (RNCP) PUBLIC CIBLE PUBLIC Jeunes

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Bourse de l Emploi Rapport d activité 2013

Bourse de l Emploi Rapport d activité 2013 Bourse de l Emploi Rapport d activité 2013 Commission Paritaire Emploi et Formation 8 Avril 2014 Sommaire : 1. Activité 2013 p.2 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi p.11 Participation

Plus en détail

Alliez liberté et sécurité

Alliez liberté et sécurité Alliez liberté et sécurité des missions indépendantes un statut de salarié Chagall Portage Salarial 5 rue de Gutenberg- BP 22 91071 BONDOUFLE Cedex 21 rue Edouard Jacques 75014 Paris Tel. 01 69 11 68 97

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19.

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19. Chiffres-clés 2008 Evolution membres-assures (societaires) 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 0 2002 11.873 2003 13.309 2004 14.030 2005 15.712 2006 19.727 2007 21.486 2008 24.407 2009 26.979 DEPUIS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entreprises et cabinets d affaires : assistance juridique de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL Ecole Privée d'enseignement Technique Prenez en main votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL POURQUOI choisir?? 2? IFOPI est une école privèe d enseignement technique, dynamique et ambitieuse,

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Aprecialis Actuariat conseil

Aprecialis Actuariat conseil Actuariat conseil des prestations adaptées Les domaines Aprecialis intervient sur la totalité de la technique assurantielle, en individuel ou collectif : En assurances de personnes : assurance vie en uros

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

Assistant Analyste Risques et Engagements (H/F)

Assistant Analyste Risques et Engagements (H/F) Assistant Analyste Risques et Engagements (H/F) BNP Paribas fait partie des premiers acteurs européens de la banque, avec une présence internationale forte. Nous rejoindre, c est partager notre volonté

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009

Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 Enquête sur le devenir des diplômés 2007 de Licence Professionnelle au 1 er décembre 2009 L enquête a été réalisée entre décembre 2009 et mars 2010. Elle concerne les diplômés de 2007 de 12 licences professionnelles

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

Chiffres. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé. Evolution membres-assurés (sociétaires)

Chiffres. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé. Evolution membres-assurés (sociétaires) Chiffres 29 a s s u r a n c e s Evolution membres-assurés (sociétaires) 3 25 2 15 1 5 24 25 26 27 28 29 11.873 13.39 14.3 15.712 19.727 21.486 24.47 3.754 Depuis, le nombre de sociétaires a augmenté de

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION-ADMINISTRATION Formation en trois ans après la troisième intégrant le diplôme intermédiaire du BEP MSA (Métiers des Services Administratifs) Une nouvelle voie de réussite

Plus en détail

«Commercial(e) Senior / futur responsable d agence (H/F)»

«Commercial(e) Senior / futur responsable d agence (H/F)» «Commercial(e) Senior / futur responsable d agence (H/F)» Description du poste : Groupe incontournable dans le recouvrement de créances, AGREGE DOMTOM s appuie sur des outils propriétaires, des collaborateurs

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - données 2009 provisoires ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La banque et l assurance n : 22 Novembre 2010 EMPLOI SALARIE A Le champ couvert correspond au secteur

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI - BTS AG

OFFRE D EMPLOI - BTS AG 2 août 2012 OFFRE D EMPLOI - BTS AG à Vannes, membre du réseau régional Forma3, propose des BTS en alternance ainsi que des DEES (Diplôme Européen Niveau BAC+3) et recrute pour une de ses entreprises partenaires

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS

CIFAM FORMATEUR DE TALENTS CIFAM FORMATEUR DE TALENTS Les Métiers du Tertiaire par l Apprentissage Comptable Gestionnaire Assistant de Gestion PME/PMI Retrouvez toutes nos formations sur www.cma-nantes.fr (espace CIFAM) Sommaire

Plus en détail

Formation et conseil en réassurance

Formation et conseil en réassurance Formation et conseil en réassurance Formation personnalisée Formation-conseil Strada Conseil, spécialiste reconnu des secteurs de l assurance et de la réassurance depuis 2002, complète sa gamme de prestations

Plus en détail

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement Données chiffrées Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement (Enquête réalisée en juillet 2010) Forum des métiers de la Banque Clermont-Ferrand 16 novembre 2010 1 Les entreprises bancaires :

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi FORMATIONS PROPOSÉES PAR LES EXPOSANTS Immobilier Banque Assurances Pour plus d informations, retrouvez l ensemble des formations sur : www.lorpm.eu Gardien d immeubles IMMOBILIER - Il participe à la gestion

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS cordiste.mov - MÉTIERS DE LA COUVERTURE - DECEMBRE 2012 1. L emploi 1 241 couvreurs en 2010 soit 5% des salariés de la production du BTP

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

Jeudi 9 juillet 2009. Compte-rendu de la matinée Complété par des apports documentaires

Jeudi 9 juillet 2009. Compte-rendu de la matinée Complété par des apports documentaires Jeudi 9 juillet 2009 Compte-rendu de la matinée Complété par des apports documentaires Rédaction et mise en forme par Brigitte Lukasiewiez et Estelle Faivre, avec l aide des documents présentés par les

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur

Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Acheteur Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Diplôme. de l Ecole nationale d assurances. www.enass.fr

Diplôme. de l Ecole nationale d assurances. www.enass.fr Diplôme de l Ecole nationale d assurances Bac +2 Vous êtes > élève d une classe préparatoire HEC Concours de la Banque Commune d Epreuves Ecrites pour le Haut Enseignement Commercial Dossiers à demander

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

MASTER GESTION DE PATRIMOINE, SPÉCIALITÉ GESTION DE PATRIMOINE

MASTER GESTION DE PATRIMOINE, SPÉCIALITÉ GESTION DE PATRIMOINE MASTER GESTION DE PATRIMOINE, SPÉCIALITÉ GESTION DE PATRIMOINE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Ce Master professionnel

Plus en détail