MECANISMES ADAPTATIFS A LA MALADIE. Faculté de médecine de Lille Psychologie médicale PCEM 2 Pr. M. GOUDEMAND

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MECANISMES ADAPTATIFS A LA MALADIE. Faculté de médecine de Lille Psychologie médicale PCEM 2 Pr. M. GOUDEMAND"

Transcription

1 MECANISMES ADAPTATIFS A LA MALADIE Faculté de médecine de Lille Psychologie médicale PCEM 2 Pr. M. GOUDEMAND

2 La notion de mécanismes adaptatifs! Théorie psychanalytique : les «mécanismes de défense»! Théorie cognitivo-comportementale : le «coping» Psychologie médicale PCEM 2 2

3 La notion de mécanismes adaptatifs! Théorie psychanalytique : les «mécanismes de défense»! Théorie cognitivo-comportementale : le «coping» Psychologie médicale PCEM 2 3

4 Théorie psychanalytique (S. FREUD)! Opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modification susceptible de mettre en danger l intégrité et la constance de l individu biopsychologique! Concernent les «pulsions» et les représentations qui y sont attachées (souvenirs, fantasmes) susceptibles de générer de l angoisse! Attachés et intégrés au «Moi»! Définissent les psychonévroses (névroses psychogènes) Psychologie médicale PCEM 2 4

5 Mécanismes de défense et théorie psychanalytique! Inconscients! Refoulent, dénient et modifient la réalité extérieure! Maintiennent les affects dans des limites raisonnables au cours de perturbations émotionnelles soudaines Psychologie médicale PCEM 2 5

6 «Le Moi et les Mécanismes de Défense» (Anna FREUD)! Refoulement! Formation réactionnelle! Isolation! Annulation rétroactive! Projection! Introjection! Dénégation! Renversement dans le contraire! Sublimation Psychologie médicale PCEM 2 6

7 «Le Moi et les Mécanismes de Défense» (Anna FREUD)! Refoulement : opération par laquelle le sujet maintient dans l Ics des représentations liées à des pulsions! Formation réactionnelle : attitude psychologique de sens opposé à un désir refoulé! Isolation : mettre à l écart une pensée afin de la déconnecter du contexte affectif ou d autres pensées Psychologie médicale PCEM 2 7

8 «Le Moi et les Mécanismes de Défense» (Anna FREUD)! Annulation rétroactive : s efforcer de faire en sorte que des pensées, des actes passés n aient pas eu lieu en adoptant des pensées et des actes opposés! Projection : le sujet expulse de soi et localise dans l autre des sentiments, des désirs qu il méconnaît ou refuse pour lui! Introjection (identification) : faire passer du «dehors» au «dedans» des caractéristiques propres à des «objets» Psychologie médicale PCEM 2 8

9 «Le Moi et les Mécanismes de Défense» (Anna FREUD)! Dénégation : le sujet se «permet» de formuler une pensée, un désir, un sentiment précédemment refoulés à condition de nier qu ils le concernent! Renversement dans son contraire : processus par lequel le but d une pulsion se transforme en son contraire (le sadisme en masochisme)! Sublimation : pulsion est dite sublimée quand elle est dirigée vers un but non sexuel, socialement valorisé (la création artistique, le métier, etc.) Psychologie médicale PCEM 2 9

10 Les mécanismes de défense (VAILLANT)! Psychotique : projection délirante, déni, distorsion! Immature : projection, rêverie autistique, hypochondrie, conduite passive-agressive! Névrotique : intellectualisation, refoulement, déplacement, formation réactionnelle, dissociation! Mature : altruisme, humour, répression, anticipation, sublimation Psychologie médicale PCEM 2 10

11 Conséquences pour le sujet! Adaptation, attitude souple et équilibrée face aux pressions, par exemple la maladie somatique mise en jeu harmonieuse des mécanismes de défense! Inadaptation, non appropriation inefficacité ou rigidité ou inadaptation aux réalités internes et externes des mécanismes de défense Psychologie médicale PCEM 2 11

12 Quelques exemples d attitudes face à la maladie! Persécution agression : Rejet sur l extérieur de ses malheurs (maladie = châtiment ou faute) Conviction d être mal soigné ou que la vérité lui est cachée ou que les soins sont responsables des troubles Se manifeste de manière soit évidente soit camouflée Le médecin (le soignant) est visé soit ouvertement soit tacitement Psychologie médicale PCEM 2 12

13 Quelques exemples d attitudes face à la maladie! Déni : refus de la maladie et de ses conséquences Incapacité à se plier aux exigences de la maladie et de son traitement! Pensée magique : croyance irrationnelle pour la cause, l origine, l évolution, le traitement de la maladie! Complaisance : tendance à la valorisation de la maladie Exagération ou étalage Psychologie médicale PCEM 2 13

14 Quelques exemples d attitudes face à la maladie! Compensation : obtention d une satisfaction de remplacement Dépassement de la maladie ou de l infirmité! Surcompensation : adoption d une attitude opposée et valorisée Effacement de l infériorité, de l échec, etc Psychologie médicale PCEM 2 14

15 Quelques exemples d attitudes face à la maladie! Sublimation : dépassement de la maladie de l infirmité, du handicap par une réalisation socialement reconnue S investir dans des associations d aide aux malades, Aider les autres malades ou handicapés etc Psychologie médicale PCEM 2 15

16 Instrument d évaluation des mécanismes de défense! Le «Defense Style Questionnaire» (BOND, 1984 et 1994) comme auto appréciation des dérivés conscients: les «styles de défense»! Échelle à 88 items Echelle DSQ.doc Psychologie médicale PCEM 2 16

17 Analyse factorielle :! Styles de défense répartis en 3 facteurs Facteur I ou styles de défense matures : sublimation, humour, anticipation, répression, activité Facteur II ou styles de défense immatures : projection, agression passive, omnipotence/dévalorisation, plainte rejetant l aide, isolation, identification projective, rêverie autistique, déni, clivage, somatisation, régression Facteur III ou styles de défense névrotiques : idéalisation, annulation, formation réactionnelle, pseudo altruisme, inhibition, retrait, affiliation, consommation Psychologie médicale PCEM 2 17

18 La notion de mécanismes adaptatifs! Théorie psychanalytique : les «mécanismes de défense»! Théorie cognitivo-comportementale : le «coping» Psychologie médicale PCEM 2 18

19 L adaptation! Fonction interactive, dynamique concernant un sujet dans ses relations avec son environnement! Équilibre (homéostasie) varie avec le temps, les évènements de vie et l état interne du sujet Psychologie médicale PCEM 2 19

20 Le stress! Définition : réponse de l organisme aux agressions physiologiques et psychologiques! Concerne l individu placé dans un environnement! Ambiguïté du mot : à la fois «l action» et la «réaction» Psychologie médicale PCEM 2 20

21 Psychologie médicale PCEM 2 21

22 Historique du stress! Étymologie : «stringere» = «tendre de façon raide»! CANNON (1920) : émotion est associée à libération d adrénaline concept d homéostasie! SELYE (1936) : Syndrome Général d Adaptation Psychologie médicale PCEM 2 22

23 Le syndrome général d adaptation selon SELYE : données biologiques! Phase d alerte (alarme) : réponse physiologique immédiate et brève avec libération de catécholamines (adrénaline par le système sympathique ; noradrénaline par la médullo-surrénale). Anticipation de l effort :! fréquence cardiaque et TA Psychologie médicale PCEM 2 23

24 Le syndrome général d adaptation selon SELYE : données biologiques! Phase de lutte (résistance) : système HHCS en relais (néoglycogénèse productrice d énergie et contrôle des réactions excessives des autres systèmes). Recharge des moyens de défense Psychologie médicale PCEM 2 24

25 Le syndrome général d adaptation selon SELYE : données biologiques! Phase d épuisement (décompensation) : épuisement des surrénales, atrophie du thymus, ulcères gastriques. Mécanismes d adaptation cèdent. Psychologie médicale PCEM 2 25

26 Le syndrome général d adaptation selon SELYE : données cliniques! Alerte : hypervigilance Stimulation des compétences cognitives Anticipation de l action et mise en place des plans d action pour réponse! Lutte : adaptation et élaboration d autres stratégies adaptatives! Épuisement : désorganisation et désadaptation (physiques, psychiques et comportementales) du sujet à son environnement Psychologie médicale PCEM 2 26

27 Le stress : conception actuelle! Prend en compte l adaptation du sujet à l agression! Avec Expérience passée (apprentissage, mémorisation, etc ) Auto-appréciation du sujet sur ses propres capacités «Désir» du sujet de contrôler et d anticiper " COPING Psychologie médicale PCEM 2 27

28 Le coping comme «ajustement aux situations difficiles»! Coping implique : (to cope = faire face) difficulté réelle ou imaginaire mise en place d une réponse pour faire face à cet évènement stressant! LAZARUS et LAUNIER (1978) : «ensemble des processus qu un individu interpose entre lui et l évènement perçu comme menaçant pour maîtriser, tolérer ou diminuer l impact de celui-ci sur son bien être physique et psychologique»! LAZARUS et FOLKMAN (1984) : «ensemble des efforts cognitifs et comportementaux destinés à maîtriser, réduire ou tolérer les exigences internes ou externes qui menacent ou dépassent les ressources d un individu» Psychologie médicale PCEM 2 28

29 Coping = stratégies conscientes et inconscientes! Riposte : «coping strategy» c est-à-dire «stratégie d ajustement»! Stratégies : activité comportementale processus de pensée (cognitions) +++ Psychologie médicale PCEM 2 29

30 THÉORIE COGNITIVE DU STRESS ET DU COPING! Le coping comme modérateur de la relation : évènement stressant/détresse émotionnelle Psychologie médicale PCEM 2 30

31 THÉORIE COGNITIVE DU STRESS ET DU COPING! Processus d évaluation Évaluation primaire/secondaire Primaire = évaluation de ce qu y est en jeu dans la situation (perte, menace, défi) Secondaire = sujet se demande ce qu il peut faire pour remédier à la perte, prévenir la menace ou obtenir le bénéfice (stratégies de coping) Évaluation et les ressources personnelles Croyances, lieu de contrôle interne Endurance, maîtrise personnelle des évènements de la vie Anxiété-trait, tendance à percevoir les situations aversives comme menaçantes Psychologie médicale PCEM 2 31

32 THÉORIE COGNITIVE DU STRESS ET DU COPING! Processus d évaluation (suite) Évaluation et les caractéristiques environnementales Caractéristiques de la situation, nature du danger, imminence, durée Ressources sociales, réseau d aide de l individu Psychologie médicale PCEM 2 32

33 THEORIE COGNITIVE DU STRESS ET DU COPING! Les stratégies de coping Stratégie «centrée sur l émotion» quand la situation n est pas susceptible de changement. Stratégie «centrée sur le problème» quand la situation est susceptible de changement.! Coping = stratégie multi-dimensionnelle de contrôle Psychologie médicale PCEM 2 33

34 Échelles de coping! Lazarus et Folkman (1984) : The ways of coping check-list ; 67 items ; 8 souséchelles : 2 «coping centré sur le problème» résolution de problème, esprit combatif et 6 «coping centré sur l émotion» prise de distance, réévaluation positive, auto-accusation, évitement, recherche d un soutien social, maîtrise de soi Psychologie médicale PCEM 2 34

35 ! Vitalano, Russo, Carr, Maiuro et Becker The coping check-list ; 42 items ; 5 facteurs : résolution du problème, autoaccusation, réévaluation positive, recherche de soutien social, évitement. Psychologie médicale PCEM 2 35

36 Vitalano, Russo, Carr, Maiuro et Becker : The coping check-list! Résolution de problème : «j ai établi un plan d action et je m y suis tenu», «j ai parlé à quelqu un pour en savoir plus au sujet de la situation»! Auto-accusation : «j ai compris que c est moi qui ait créé le problème»! Réévaluation positive : «je suis sorti de cette expérience plus fort que j étais avant» Psychologie médicale PCEM 2 36

37 Vitalano, Russo, Carr, Maiuro et Becker : The coping check-list! Recherche de soutien social : «j ai acceptéla sympathie et la compréhension de quelqu un»! Évitement : «j ai essayé de me sentir mieux en mangeant, buvant, fumant ou en prenant des médicaments», «j ai essayé de tout oublier» Echelle _coping.doc Psychologie médicale PCEM 2 37

38 Efficacité du coping sur la détresse émotionnelle! Critères : anxiété et dépression Patients hospitalisés pour chirurgie : coping actif (recherche d informations, participation) est associé à moins d anxiété et moins de complications post-opératoires en regard d un coping passif (attitude résignée, inhibition) [Schmidt, 1988] Cancer du sein : déni et réévaluation positive favorise un bon ajustement ie pas d anxiété et de dépression [Greer et al., 1979 ; Dean et al., 1989] Psychologie médicale PCEM 2 38

Mécanismes de défense

Mécanismes de défense Mécanismes de défense Concept psychanalytique, «Différents types d opérations dans lesquelles peut se spécifier la défense».(laplanche et Pontalis, 1967) Anna Freud y consacre un ouvrage «le moi et les

Plus en détail

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif

Désigne la lutte du moi contre les idées et les affects indésirables i Ensemble d opérations dont la finalité est de réduire, de supprimer toute modif Mécanismes de défense Concept psychanalytique, «Différents types d opérations dans lesquelles peut se spécifier la défense».(laplanche et Pontalis, 1967) Anna Freud y consacre un ouvrage «le moi et les

Plus en détail

B.TOUMANION Ph.D, TMC Consulting Group

B.TOUMANION Ph.D, TMC Consulting Group 1 Définition de la santé La définition de la santé proposée par l OMS en 1978 «La santé est un état complet de bien être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en l absence de la maladie

Plus en détail

Conduites Stress EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS : 18/10/2011 LE STRESS, UN CONCEPT COMPLEXE. Courant

Conduites Stress EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS : 18/10/2011 LE STRESS, UN CONCEPT COMPLEXE. Courant EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS : du modèle biologique de Selye (1936) à l approche transactionnelle de Lazarus et Folkman (1984). Bruno QUINTARD Professeur de Psychologie de la Santé Laboratoire

Plus en détail

TCC appliquée aux lombalgies chroniques

TCC appliquée aux lombalgies chroniques TCC appliquée aux lombalgies chroniques Introduction 1er cause d invalidité chez les moins de 40ans 1ere cause d arrêt de travail Dans la très grande majorité des cas la lombalgie aigue disparaît dans

Plus en détail

LES MECANISMES D ADAPTATION

LES MECANISMES D ADAPTATION LES MECANISMES D ADAPTATION L ANALYSE DE LA RELATION EN SITUATION SCAM - Claude - Pierre VINCENT 1 Les mécanismes d adaptation L analyse de la relation en situation 1. Introduction : Dans son adaptation

Plus en détail

Aspect psychologique et gestion de la maladie chez les étudiants universitaires.

Aspect psychologique et gestion de la maladie chez les étudiants universitaires. Anne-Marie ETIENNE Professeure Psychologue clinicienne Aspect psychologique et gestion de la maladie chez les étudiants universitaires. Directrice de l Unité de Recherche interfacultaire Santé et Société

Plus en détail

DÉFINITION DU STRESS. Relation minimale

DÉFINITION DU STRESS. Relation minimale DÉFINITION DU STRESS Relation particulière entre la personne et son environnement qui est évaluée par la personne comme dépassant ses propres ressources et mettant en danger son bienêtre (Lazarus& Folkman)

Plus en détail

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite

Partie 1. Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Partie 1 Points importants sur la psychiatrie pour comprendre la suite Chapitre n 1 Troubles psychiatriques Item n 59 Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne

Plus en détail

Chapitre 5 : Freud et l'inconscient (pp ) L'angoisse selon la théorie freudienne

Chapitre 5 : Freud et l'inconscient (pp ) L'angoisse selon la théorie freudienne Chapitre 5 : Freud et l'inconscient (pp. 136-141) L'angoisse selon la théorie freudienne Biographie de Sigmund Freud et Quelques données pour meilleure compréhension Sigmund Freud est né le 6 mai 1856

Plus en détail

LA RELAT A ION D AIDE Chevalier Sébastien,Bouchonnet David, IFSI de Lens, le 10/02/2009

LA RELAT A ION D AIDE Chevalier Sébastien,Bouchonnet David, IFSI de Lens, le 10/02/2009 LA RELATION D AIDE avi PLAN Définition Les objectifs Les critères Communication, observation, Écoute Rôle infirmier et relation d aide dans les psychoses DEFINITION Rapport privilégié entre le soignant

Plus en détail

LE SOIGNANT : Accompagnateur «EN» changement «POUR» la maladie chronique «D UNE» personne

LE SOIGNANT : Accompagnateur «EN» changement «POUR» la maladie chronique «D UNE» personne LE SOIGNANT : Accompagnateur «EN» changement «POUR» la maladie chronique «D UNE» personne Aux sources du projet ETP : Se construire après l annonce L annonce est le fait de porter oralement à la connaissance

Plus en détail

Santé psychique au travail : Une question d équilibre

Santé psychique au travail : Une question d équilibre Santé psychique au travail : Une question d équilibre Les obligations de l employeur L employeur prend les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de

Plus en détail

Les stratégies de défense et de coping

Les stratégies de défense et de coping Année 2005-2006 Université de Paris 10 Nanterre MC Gay, C Mazé, JF Verlhiac Les stratégies de défense et de coping Jean-François Verlhiac Libre niveau licence: Initiation à la psychologie de la santé JFV

Plus en détail

NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES

NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES 12.01.09 Dr Lagier Psychiatrie NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES Névrose : façon dont on est fabriqué pour être dans la société : lot du genre humain Décompensation dans une névrose :

Plus en détail

EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS :

EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS : EVOLUTION DES CONCEPTIONS RELATIVES AU STRESS : Bruno Quintard, Ph.D Professeur de Psychologie de la Santé Laboratoire EA 4139 Psychologie, Santé & Qualité de Vie Université Bordeaux Segalen EVOLUTION

Plus en détail

CONTRIBUTION DU MODELE PSYCHANALYTIQUE A LA COMPREHENSION DU CONCEPT DE STRESS

CONTRIBUTION DU MODELE PSYCHANALYTIQUE A LA COMPREHENSION DU CONCEPT DE STRESS CONTRIBUTION DU MODELE PSYCHANALYTIQUE A LA COMPREHENSION DU CONCEPT DE STRESS Bruno Quintard Professeur de Psychologie de la Santé INSERM U1219 Equipe Psycho-Epidémiologie du vieillissement et des maladies

Plus en détail

LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN

LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN LES ABORDS PSYCHOLOGIQUES DU CANCER DU SEIN Valance Ramis - Psychologue Centre hospitalier de Versailles Service de gynécologie L annonce Comment dire le difficile à dire? Comment gérer ses propres émotions

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif S.I. PSY Tableau récapitulatif 1 2 3 4 PSYCHOTIQUE ETAT LIMITE NEVROTIQUE TRAUMATIQUE ANGOISSE Morcellement Perte d'objet Castration Mort Défense Projection-Déni- Délire Clivage Idéalisation Refoulement

Plus en détail

Syndrome névrotique. Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle. Emmanuel Mulin,

Syndrome névrotique. Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle. Emmanuel Mulin, Syndrome névrotique Névrose d angoisse et phobique, hystérie de conversion, névrose obsessionnelle Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr Plan I. Enjeux et définition II. Généralités III. Physiopathologie IV.

Plus en détail

Une étude sur le stress professionnel en milieu hospitalier. Ludivine Galle Doctorante au LPEQ-UNSA Thèse sous la direction de Dirk Steiner

Une étude sur le stress professionnel en milieu hospitalier. Ludivine Galle Doctorante au LPEQ-UNSA Thèse sous la direction de Dirk Steiner Une étude sur le stress professionnel en milieu hospitalier Ludivine Galle Doctorante au LPEQ-UNSA Thèse sous la direction de Dirk Steiner 1 Le stress professionnel? Définition physiologique du stress:

Plus en détail

Stress et copping. Adversité Syndrome général d'adaptation(description par Selye) Coping

Stress et copping. Adversité Syndrome général d'adaptation(description par Selye) Coping Stress et copping Adversité Syndrome général d'adaptation(description par Selye) Phase d'adaptation Répercussion Phase de résistance psychologique Phase d'épuisement =>Burn Out {manifestation physique}

Plus en détail

Qu est-ce que le stress?

Qu est-ce que le stress? Qu est-ce que le stress? une réaction non spécifique de l organisme à une demande ou un défi (Dr Hans Selye) c est toute chose qui: - Nous menace, nous pousse, nous fait peur, nous inquiète, nous électrise

Plus en détail

Le développement de l enfant dans la perspective psychanalytique

Le développement de l enfant dans la perspective psychanalytique Le développement de l enfant dans la perspective psychanalytique Les aspects cliniques et psychopathologiques auxquels le psychologue clinicien se confronte CM1 : 12 Septembre CM2 : 26 Septembre CM3 :

Plus en détail

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008

LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 LE BURN OUT: SEULEMENT POUR LES AUTRES? Dr Évelyne CAHEN NANCY Thionville, mardi 9 décembre 2008 Historique En France, 1959, Claude Veil: les états d épuisement au travail, fruit de la rencontre d un

Plus en détail

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni

Plan. I Définition II Cognition et douleur III Facteurs associés. Douleur et Cognition. Christine Moroni Plan Douleur et Cognition Christine Moroni http://nca.recherche.univ-lille3.fr/ Douleur : expérience émotionnelle et sensorielle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite

Plus en détail

Et si on parlait d autre chose?

Et si on parlait d autre chose? Des concepts en psychologie de la santé à la création d un outil pédagogique visant le renforcement des stratégies de coping actif des patients atteints de maladie chronique Et si on parlait d autre chose?

Plus en détail

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes LA PARTICULARITE DE LA RELATION SOIGNANT/SOIGNE UNE SITUATION DE CRISE LES

Plus en détail

Comprendre et prévenir les nombreux cas d accidents à l adolescence. Identifier les mécanismes cognitifs de la prise de risque

Comprendre et prévenir les nombreux cas d accidents à l adolescence. Identifier les mécanismes cognitifs de la prise de risque Comprendre et prévenir les nombreux cas d accidents à l adolescence Identifier les mécanismes cognitifs de la prise de risque Comment utiliser les connaissances sur la prise de décision pour prévenir des

Plus en détail

UNIVERSITE P. MENDES FRANCE DE GRENOBLE U.F.R. SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETE S3.U.E.1 L2 PSYCHOPATHOLOGIE DE L ENFANT

UNIVERSITE P. MENDES FRANCE DE GRENOBLE U.F.R. SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETE S3.U.E.1 L2 PSYCHOPATHOLOGIE DE L ENFANT UNIVERSITE P. MENDES FRANCE DE GRENOBLE U.F.R. SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETE S3.U.E.1 L2 PSYCHOPATHOLOGIE DE L ENFANT Examen 1 ère session 2009-10 (11 janvier 2010) Durée 1h sans documents. 1) On

Plus en détail

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Définition de la souffrance psychique : se sentir mal Sentiment pénible, désagréable de la pensée Expression

Plus en détail

Date. Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance

Date. Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance Date Les besoins fondamentaux de l enfant De l universel au particulier en protection de l enfance Sommaire Une démarche de consensus Les besoins fondamentaux universels de l enfant Les facteurs de risque

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS Définitions. La libido.! Il s agit selon Freud, de l énergie considéré comme une grandeur quantitative quoiqu elle ne soit

Plus en détail

Dr. Françoise LAROCHE Dr. Francine HIRSZOWSKI

Dr. Françoise LAROCHE Dr. Francine HIRSZOWSKI Dr. Françoise LAROCHE Dr. Francine HIRSZOWSKI 1 . Modèle multidimensionnel de la douleur MECANISMES GENERATEURS DOULEUR PERCEPTION COMPORTEMENT ENVIRONNEMENT P A T H O L O G I E NOCICEPTIF NEUROPATHIQUE

Plus en détail

R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur

R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur R.Baraka, B.Griene & l équipe de la Consultation Douleur La douleur est rattachée au corps elle est, comme chaque personne, unique aux contextes social, culturel, psychologique et à la personnalité de

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur ressentie par le patient? Delphine CAYZAC Psychologue Réseau Enfant-Do, Hôpital des Enfants de Toulouse

Plus en détail

Mécanismes de défense et coping

Mécanismes de défense et coping Mécanismes de défense et coping p s y c h o s u p Henri Chabrol Stacey Callahan Mécanismes de défense et coping 2 e édition entièrement revue et actualisée Illustration de couverture France Novati Dunod,

Plus en détail

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Définition de la souffrance psychique : se sentir mal n Sentiment pénible, désagréable de la pensée n

Plus en détail

Le praticien face à l annonce de mauvaises nouvelles

Le praticien face à l annonce de mauvaises nouvelles Le praticien face à l annonce de mauvaises nouvelles Dr Stéphane Cattan,, Lille Pr Véronique V Christophe, Lille Que pensez-vous de Annoncer des mauvaises nouvelles s apprend sur le tas, avec l expérience

Plus en détail

U.E 2.3 Santé, maladie et handicap 16/03/12. Les concepts. ==> Syndrome est définie par un ensemble de signes et de symptômes.

U.E 2.3 Santé, maladie et handicap 16/03/12. Les concepts. ==> Syndrome est définie par un ensemble de signes et de symptômes. Les concepts I. Définitions : ==> La maladie désigne l'altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal. Elle est caractérisée par des causes, des symptômes, une évolution

Plus en détail

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA

Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV. Intervention du 7 mars Dufeil SOUNGA Projet professionnel Licence 1 de psychologie UPJV Intervention du 7 mars 2016 Dufeil SOUNGA leybrodneil@yahoo.fr Dufeil SOUNGA Psychologue clinicien Psychologue cognitivo-comportementaliste Psychothérapeutique

Plus en détail

Le STRESS au travail Approche Clinique

Le STRESS au travail Approche Clinique Le STRESS au travail Approche Clinique Présenté par Pauline Hanique, psychologue clinicienne, EPSM Lille Metropole, doctorante en psychopathologie clinique et santé. Membre de l association PROMOCOM. phanique@epsm-lille-metropole.fr

Plus en détail

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008

DOULEUR: du symptôme au syndrome. Dr Franck TADDEI 17/03/2008 DOULEUR: du symptôme au syndrome Dr Franck TADDEI 17/03/2008 Plan Général A- Concept de douleur 1- Définition 2- Décodage 3- Douleur aiguë vs douleur chronique 4- Syndrome douloureux chronique 5- Mécanismes

Plus en détail

La résilience au quotidien. Carole Carrière, Service de soutien et d expertise régionaleen santé mentaleet psychopathologie

La résilience au quotidien. Carole Carrière, Service de soutien et d expertise régionaleen santé mentaleet psychopathologie La résilience au quotidien Carole Carrière, Service de soutien et d expertise régionaleen santé mentaleet psychopathologie CQJDC 11 octobre 2013 2 L intention Compétence : Transmission de connaissances

Plus en détail

ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES

ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES ESTIME DE SOI ET COMPÉTENCES PSYCHO-SOCIALES Gwénaëlle Boscher Ingénieure de formation Pole régional des savoirs 115 Bd de l Europe 76100 Rouen 02.32.18.07.60 Première conférence internationale pour la

Plus en détail

Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB

Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB actualités Mercredi 23 janvier 2008 : Santé au travail en CNPE et INB Espace Charles Louis HAVAS 1, rue des Huissiers - 92220 NEUILLY Métro ligne 1, station Pont de Neuilly LA PRÉVENTION DU STRESS DANS

Plus en détail

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard)

Enfant instables et hyperactifs. Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) Enfant instables et hyperactifs Compte rendu de la conférence de Paul Fernandez du 28 mars 2007 (rédigé par Agnès Guyard) I- Le TDAH ou THADA : trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité ( approche

Plus en détail

Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation

Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation Prise en charge psychologique du patient blessé médullaire en clinique de réadaptation Stéphanie Granges Cordonier Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP Sion, janvier 2017 Les deux activités principales

Plus en détail

Le CBSM outil éducatif intégré pour une participation active du patient douloureux chronique à sa prise en charge

Le CBSM outil éducatif intégré pour une participation active du patient douloureux chronique à sa prise en charge Le CBSM (Cognitive Behavioral Stress Management) outil éducatif intégré pour une participation active du patient douloureux chronique à sa prise en charge Dominique GILLET - Sophie HERITIER Unité d Evaluation

Plus en détail

Chapitre 5 : Freud et l'inconscient

Chapitre 5 : Freud et l'inconscient Chapitre 5 : Freud et l'inconscient Introduction I. L'angoisse selon la théorie freudienne II. Les émotions selon la théorie freudienne III. Les mécanismes de défense I. L'angoisse Rappel du ça, du moi

Plus en détail

DU MODELE TRANSACTIONNEL AUX MODELES SOCIO-COGNITIFS EXPLICATIFS DES COMPORTEMENTS DE SANTE

DU MODELE TRANSACTIONNEL AUX MODELES SOCIO-COGNITIFS EXPLICATIFS DES COMPORTEMENTS DE SANTE DU MODELE TRANSACTIONNEL AUX MODELES SOCIO-COGNITIFS EXPLICATIFS DES COMPORTEMENTS DE SANTE Bruno Quintard, Professeur de Psychologie de la Santé Département de Psychologie Université Bordeaux Segalen

Plus en détail

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Cours intensif de psychiatrie Toulouse, 27 février 2014 Dr Ludivine Franchitto, SUPEA franchitto.l@chu-toulouse.fr Les interactions parents bébé

Plus en détail

Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés.

Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés. Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés. Ce sont ces troubles qui sont les premiers repérés. Leur degré d intensité doit interpeler voire inquiéter l équipe éducative

Plus en détail

La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS. Caroline BLANC. 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail

La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS. Caroline BLANC. 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail Ou La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS Caroline BLANC 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail Historique Fin 19 è s. : Freud installe ses patients sur un divan 1932 : Pr Schultz

Plus en détail

Troubles psychologiques et décrochage scolaire. D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien

Troubles psychologiques et décrochage scolaire. D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien Troubles psychologiques et décrochage scolaire D après la conférence de Christian Boeldieu, psychologue clinicien Pour apprendre, il faut que l énergie psychique soit consacrée aux apprentissages et non

Plus en détail

Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD

Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD Prise en charge des résidents présentant des troubles psychiques en EHPAD Public : l équipe pluriprofessionnelle Durée : 5 jours par groupe (2 j + 2 j + 1 j à 6 mois) Calendrier : à définir Nombre de participants

Plus en détail

Précarité économique et Vulnérabilité psychosociale :

Précarité économique et Vulnérabilité psychosociale : Coïmbra 7 Décembre 2000 Précarité économique et Vulnérabilité psychosociale : comparaison franco-portugaise Prof. Doutor Pierre TAP Centro Europeu de Investigação sobre condutas e instituções (C.E.I.C.I

Plus en détail

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE

EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE EVALUATION DE LA DOULEUR CHEZ LA PERSONNE NON COMMUNICANTE Gabrielle DAUCE, Morgan FRIBAULT Infirmières coordinatrices 2017 INTRODUCTION La douleur de la personne âgée est sous estimée alors que la fréquence

Plus en détail

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES

TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC THÉRAPIES COMPORTEMENTALES ET COGNITIVES TCC INTRODUCTION INTRODUCTION En France, les thérapies comportementales et cognitives (TCC) se développent dans les années 1970 Pierre Janet serait à l origine

Plus en détail

LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES

LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES EOM N.I LES TROUBLES FONCTIONELS ET PSYCHIATRIQUES I. TROUBLES FONCTIONNELS : - Symptômes physiques sans organicité. - Sensation réelle Demande de soins. - Composante psychologique importante. - Impact

Plus en détail

Elisabeth Charcosset

Elisabeth Charcosset Elisabeth Charcosset Psychologue-Clinicienne au CHU de Bordeaux CARDIOLOGIE SAU - USIC (service Pr Coste) et : - Réadaptation cardiaque - chirurgie, rythmologie APPAC 8-9-10 juin 2011 Le psychologue à

Plus en détail

Le Soutien Social 54

Le Soutien Social 54 Le Soutien Social 54 Coping et soutien social Evénement négatif Amis, Époux, Proches,Organisations, Institutions, etc Entourage social Quotidien Confort Attention Estime Aide de qualité Bien être psychologique

Plus en détail

Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»?

Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»? Appréhender le vécu psychologique du patient et de la famille : «la douleur a-t-elle un sens»? DU de Soins Palliatifs et d Accompagnement Décembre 2014 Philippe Ceccaldi, psychiatre, Unité 29, CHU Nena

Plus en détail

Psychologie médicale

Psychologie médicale Psychologie médicale Définitions, données de base Structure de la personnalité et décompensation Psychologie Médicale Pr Jean Louis Senon Faculté de Médecine de Poitiers Bibliographie générale (1) Ouvrage

Plus en détail

Dernière fille de Sigmund. D abord maitresse d école, convertie à la psychanalyse après 1918 a été analysée par son père. En opposition avec M.

Dernière fille de Sigmund. D abord maitresse d école, convertie à la psychanalyse après 1918 a été analysée par son père. En opposition avec M. Dernière fille de Sigmund. D abord maitresse d école, convertie à la psychanalyse après 1918 a été analysée par son père. En opposition avec M. Klein Pour une pédagogie analytique Se fait en plus du diagnostique

Plus en détail

PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN CHARGE CONCLUSION

PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN CHARGE CONCLUSION SYMPTOMES PSYCHOCOMPORTEM EN--TAUX DANS LA DEMENCE Docteur DA SILVA Sofia Service médecine interne- gériatrie CHAMPMAILLOT CHU DIJON PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN

Plus en détail

Impact de la pratique religieuse sur la stratégie d adaptation de la personne malade

Impact de la pratique religieuse sur la stratégie d adaptation de la personne malade Symposium Laïcité, religions et soins Impact de la pratique religieuse sur la stratégie d adaptation de la personne malade Christophe Debout Inf PhD Directeur de l institut de soins infirmiers supérieurs

Plus en détail

L approche psychopathologique

L approche psychopathologique L approche psychopathologique Les troubles qui affectent les patients, les résidents accueillis dans les structures, institutions sociales, médico sociales ou sanitaires sont souvent énigmatiques. Leur

Plus en détail

Conséquences psycho-comportementales et adaptation à long terme de la maladie chronique

Conséquences psycho-comportementales et adaptation à long terme de la maladie chronique Conséquences psycho-comportementales et adaptation à long terme de la maladie chronique Carine Segrestan-Crouzet Psychologue clinicienne de la santé, PhD INTRODUCTION Définition d une maladie chronique

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I 2 0 1 7 D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 INTRODUCTION LE SUJET AGE QUI S ALCOOLISE Vulnérabilité du sujet

Plus en détail

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL QUALITE DE VIE AU TRAVAIL 1 L APPROCHE DU RPS PAR LE SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL DES DEUX-SEVRES Par le Dr Monique CUVILLIER, médecin du travail, en collaboration avec : Jacky BALLET psychologue Dr Francis

Plus en détail

La Relation Médecin Malade. Pr BOUSSAYOUD.K Service de médecine légale Centre hospitalo-universitaire Bab El Oued

La Relation Médecin Malade. Pr BOUSSAYOUD.K Service de médecine légale Centre hospitalo-universitaire Bab El Oued La Relation Médecin Malade Pr BOUSSAYOUD.K Service de médecine légale Centre hospitalo-universitaire Bab El Oued La relation médecin-malade est une relation faite d attente et d espérances mutuelles. pour

Plus en détail

LE MODÈLE PSYCHOSOCIOLOGIQUE ET CULTUREL

LE MODÈLE PSYCHOSOCIOLOGIQUE ET CULTUREL LE MODÈLE PSYCHOSOCIOLOGIQUE ET CULTUREL Cours P1 de Psychologie Dr Caroline DUBERTRET propriété de la faculté de médecine Paris 7- Denis Diderot Tout comportement humain explicable par : Facteurs biologiques

Plus en détail

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon «Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon Conduites suicidaires Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement au cours

Plus en détail

L anamnèse. DIU de Sexologie 28 Janvier Dr Marie Hélène Colson. Directeur d Enseignement DIU Sexologie Marseille et Montpellier

L anamnèse. DIU de Sexologie 28 Janvier Dr Marie Hélène Colson. Directeur d Enseignement DIU Sexologie Marseille et Montpellier L anamnèse DIU de Sexologie 28 Janvier 2005 Dr Marie Hélène Colson MH Colson, 2006 Directeur d Enseignement DIU Sexologie Marseille et Montpellier Les caractéristiques de l interrogatoire en sexologie

Plus en détail

Généralité sur le stress

Généralité sur le stress Généralité sur le stress Stress et émotion définissent un même processus. Leurs mécanismes neurologiques, et leurs manifestations corporelles et mentales sont identiques. Même si elles n ont pas les mêmes

Plus en détail

Stress. Catherine Voynnet Fourboul

Stress. Catherine Voynnet Fourboul Stress Catherine Voynnet Fourboul Anxiété Cité par Freud dès 1936 comme un état émotionnel désagréable ou une condition de l organisme humain qui inclut des composantes vécues psychologiques et comportementales

Plus en détail

LE SURMOI ET L'IDÉAL DU MOI

LE SURMOI ET L'IDÉAL DU MOI LE SURMOI ET L'IDÉAL DU MOI Précisions "Moi", "Surmoi" et "Idéal du Moi" sont des concepts Freudiens; Instances (rappel) - Systèmes, parties de l'appareil psychique d'après la conception Freudienne. -

Plus en détail

QUELQUES DÉFINITIONS :

QUELQUES DÉFINITIONS : QUELQUES DÉFINITIONS : TROUBLE DE SANTÉ MENTALE : C est lorsqu une personne agit très différemment de sa façon habituelle et qu'elle présente une augmentation marquée de comportements bizarres qui durent

Plus en détail

12 octobre De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique

12 octobre De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique 12 octobre 2010 De la Fragilité de la Personne Agée à l Evaluation Gérontologique Concept de fragilité Approche psychique Intervention du Docteur FREDET Psychiatre Fédération de Géronto-Psychiatrie Centre

Plus en détail

Le deuil. Mme Maïder MÉLIN Psychologue Unité de Soins Palliatifs et d'accompagnement Hôpital Saint André BORDEAUX. DU Soins Palliatifs 16/10/15

Le deuil. Mme Maïder MÉLIN Psychologue Unité de Soins Palliatifs et d'accompagnement Hôpital Saint André BORDEAUX. DU Soins Palliatifs 16/10/15 Le deuil Mme Maïder MÉLIN Psychologue Unité de Soins Palliatifs et d'accompagnement Hôpital Saint André BORDEAUX DU Soins Palliatifs 16/10/15 LE DEUIL Définition Freud : réaction à la perte d une personne

Plus en détail

COURS N 9 : LE MODELE PSYCHOSOCIAL ET CULTUREL.

COURS N 9 : LE MODELE PSYCHOSOCIAL ET CULTUREL. COURS N 9 : LE MODELE PSYCHOSOCIAL ET CULTUREL. I. Généralités A. Les facteurs du comportement Tout comportement humain est explicable par : - Les facteurs biologiques (génétique, structure du système

Plus en détail

Stress et émotions chez les animaux

Stress et émotions chez les animaux Journée SEZ et AEHA, Paris 21 mai 2015 Les animaux dans la Grande Guerre Stress et émotions chez les animaux Alain BOISSY 1 & Pierre MORMÈDE 2 1 UMR 1213 Herbivores, Centre ARA site de Theix 2 UMR 1388

Plus en détail

Approche psychophysiologique des émotions liées à l épuisement professionnel. Rôle de l ergonomie

Approche psychophysiologique des émotions liées à l épuisement professionnel. Rôle de l ergonomie Approche psychophysiologique des émotions liées à l épuisement professionnel. Rôle de l ergonomie Julie FLUHR, Vincent GROSJEAN, Olivier REMY et Marc MOUZE-AMADY 1 PLAN I. Les émotions au travail : quel

Plus en détail

La sophrologie pour un bien être en entreprise

La sophrologie pour un bien être en entreprise La sophrologie pour un bien être en entreprise q Le stress qu est ce que c est? Le stress est un fonctionnement, un mécanisme qui nous permet de réagir aux menaces extérieures en provoquant la production

Plus en détail

LA GESTION DU STRESS. Lundi 9 Octobre 2006

LA GESTION DU STRESS. Lundi 9 Octobre 2006 LA GESTION DU STRESS Lundi 9 Octobre 2006 Déroulement de la rencontre 1 ère partie : Le mécanisme du stress - Facteurs et conséquences 2 ème partie : Les raisons d agir - Les actions préventives 3 ème

Plus en détail

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Formation Coach Ski Forme Juillet 2016 L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Mots clés Définitions du bien être (bien être physique, mental et social) Questionnaire d aptitude à l

Plus en détail

Vivre avec une maladie chronique

Vivre avec une maladie chronique Vivre avec une maladie chronique «L éducation thérapeutique des patients» A. LACROIX, JPH ASSAI En France 15 millions de personnes soit 20 % de la population souffre de maladies chroniques. Maladie chronique

Plus en détail

Trouble psychosomatique Q289. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire

Trouble psychosomatique Q289. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire Trouble psychosomatique Q289 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Bibliographie Pauhlan I., Bourgeois M. : stress et coping, nodules, PUF, 1995 Stora J. B. : le

Plus en détail

Prise en charge des patients aprés une chirugie mutilante. Marie Cicéro

Prise en charge des patients aprés une chirugie mutilante. Marie Cicéro Prise en charge des patients aprés une chirugie mutilante Marie Cicéro Vous avez dit chirurgie mutilante? Implique une altération du corps, du psychisme, des émotions, de l'estime de soi Différents types

Plus en détail

LES MECANISMES DE DEFENSE

LES MECANISMES DE DEFENSE 09.01.09 Mme Millet Sciences Humaines LES MECANISMES DE DEFENSE INTRODUCTION I)Principes généraux II)La conception de l'appareil psychique A)Métapsychologie B)La première topique C)La deuxième topique

Plus en détail

De quoi s agit-il? L analyse fonctionnelle (AF) en Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) Définition. Modèles classiques

De quoi s agit-il? L analyse fonctionnelle (AF) en Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) Définition. Modèles classiques De quoi s agit-il? L analyse fonctionnelle (AF) en Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) Emmanuel Granier Clinique Belle Rive - Pro-TCC 84 000 Avignon La Thérapie Comportementale cible des «comportements-problèmes»,

Plus en détail

PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT. PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015

PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT. PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015 PSYCHOTRAUMATISMES ET ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE CHEZ L ENFANT PSYCHOMOTRICITE 2ème ANNEE PSYCHIATRIE andy paul - Interne 05/03/2015 INTRODUCTION Troubles anxieux sentiments intenses et persistants

Plus en détail

Prévenir les troubles du comportement alimentaire

Prévenir les troubles du comportement alimentaire Prévenir les troubles du comportement alimentaire Rébecca SHANKLAND Psychologue-Chargée de prévention Maître de Conférences Université de Grenoble 1. Aux origines de la prévention des TCA 1.1. Des messages

Plus en détail

ÉLEMENTS DE PSYCHOPATHOLOGIE LES MECANISMES DE DEFENSE

ÉLEMENTS DE PSYCHOPATHOLOGIE LES MECANISMES DE DEFENSE Les mécanismes de défense O. GRONDIN, MCU Psychologie clinique, Département de Psychologie, Université Victor Segalen Bordeaux2. ÉLEMENTS DE PSYCHOPATHOLOGIE LES MECANISMES DE DEFENSE Olivier Grondin Maître

Plus en détail

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute Un stress post traumatique Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute après une chute où station au sol prolongé accumulation de plusieurs

Plus en détail

Comprendre la névrose n pour pouvoir la prendre en charge. Cours ifas

Comprendre la névrose n pour pouvoir la prendre en charge. Cours ifas Comprendre la névrose n pour pouvoir la prendre en charge Cours ifas Objectifs Identifier les mécanismes m psychopathologiques mis en jeu dans les troubles névrotiques n pour savoir prendre en charge Introduction

Plus en détail