SAINT-DENIS : Cap Ampère - Pleyel La Cité du Cinéma Le Stade France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAINT-DENIS : Cap Ampère - Pleyel La Cité du Cinéma Le Stade France"

Transcription

1 Sortie interrégionale nationale du mardi 4 novembre 2014 SAINT-DENIS : Cap Ampère - Pleyel La Cité du Cinéma Le Stade France Que de soucis pour organiser cette journée! Après bien des difficultés entre grève SNCF et RATP, embouteillages en conséquence, et malgré un changement de programme de dernière minute, sur 25 initialement prévus, 17 participants venant d Alsace-Franche-Comté, de Picardie, d Orléans, de Marseille et de Paris IdF se sont finalement retrouvés à la Cité du Cinéma de Luc Besson installée dans l ancienne centrale EDF de St Denis II. Puis après une bonne blanquette de veau à l ancienne, ce sont les coulisses et la pelouse du Stade de France que nous avons visitées au lieu du musée Pierre Cardin comme prévu initialement (l imprévu : le musée Pierre Cardin ayant déménagé de Saint-Ouen à Paris recevait le CHSCT ce jour là! ). Nous voilà donc sur la passerelle et entrons dans ce que l on appelle désormais la nef de 220 mètres de longueur, c est l ancienne salle des machines! où un des trois petits groupes turbo-alternateur a été conservé. Malgré ses vieux "manos" de contrôle de la turbine encore présents, il est totalement "re-looké", habillé de peintures vives et s appelle maintenant "la machine du rêve", nous dira Antoine. Nous sommes donc 17 sur le parking de la Cité du Cinéma, pour aller retrouver notre guide qui nous attend à 10h00 à l entrée du bâtiment sur la passerelle. Mais pour atteindre la passerelle faut-il encore que le gardien nous y donne accès. Refus d entrer! Il n a aucune consigne! Décidément c est pas le jour! Après quelques coups de téléphone, c est à 10h30 précise que le gardien recevra la liste des visiteurs et qu Antoine notre guide arrivera... par le parking! Mésentente sur l heure et lieu de rendez-vous entre la Cité du Cinéma et l Office de Tourisme de Saint-Denis. Voilà pour l anecdote, bref, tout se déroulera ensuite parfaitement en trainant cette demi-heure de retard toute la journée...

2 De la fée électricité à la magie du cinéma : la cité du cinéma de Luc Besson à Saint-Denis II C est en 2003 que Luc Besson présente pour la première fois son projet de construction d une cité du cinéma qu il imagine sur le site de l ancienne centrale thermique de Saint Denis II (la plus récente) occupant une surface de 6,5 hectares. Il envisage la réhabilitation du bâtiment avec l aménagement de plateaux de tournage et de bureaux dans le but d y accueillir l ensemble de la production cinématographique européenne. Le choix du site n est pas anodin : repérée par Besson dans les années 1990, le site de la centrale électrique a été investi par l équipe du film "Léon" en Puis peu à peu, le projet prend corps et en 1999, Luc Besson propose sa cité aux élus. Plus de 10 ans après, ces studios vont permettre à Paris de rivaliser avec les studios "Pinewood" de Londres pour les tournages de grande ampleur. Pour réaliser son projet pharaonique, Besson crée, en 2000, une société de production et de distribution, EuropaCorp, dont il est l actionnaire majoritaire. Le projet initial est présenté en Celui-ci prévoit d intégrer sur le lieu l ensemble de la chaîne de production cinématographique allant des studios, matériels et décors de tournage, aux bureaux destinés aux diverses sociétés et prestataires de cette industrie. Le projet de Besson est fortement soutenu au niveau gouvernemental et reçoit le label «Opération d intérêt national». C est le cabinet d architecture Reichen & Robert, celui ayant eu en charge la réhabilitation des Grands Moulins de Pantin, qui réalise cellede Saint-Denis II. Source photos : Concients du potentiel du site et de son intérêt majeur en terme de redynamisation et de structuration du territoire dyonisien, la Caisse des Dépots et VINCI Immobilier décident en 2008 d investir dans la réalisation des surfaces tertiaires. C est fin mars 2010 que les travaux réalisés par VINCI Immobilier, en étroite collaboration avec Bateg (Groupe VINCI), peuvent démarrer. Le 6 avril 2012 deux ans après le démarrage des travaux, la Cité du Cinéma voit le jour. Elle est inaugurée le 21 septembre La Cité du cinéma se déploie sur environ m², qui se répartissent comme suit : m² de bureaux, desservis sur les 220 mètres de la nef, pouvant être loués ou accueillir des équipes en développement ou en préparation de tournage m² de locaux de formation pour l Ecole Louis Lumière (école privée gratuite). Installée auparavant en Seine-Saint-Denis à Noisy le Grand depuis 1989, cette prestigieuse école et ses 150 étudiants ont fait leur rentrée de septembre 2013 à la Cité du cinéma et reçoit 60 nouveaux étudiants tous les ans sur candidats au concours d entrée m² de salles de projection et de réception répartis en trois salles de 50, 100 et 1000 places, permettant d organiser des avant-premières exclusives m² de plateaux de tournage (9 plateaux de 600 m² à m²) et m² de locaux d activité dédiés au cinéma (loges, ateliers de peinture, menuiserie, serrurerie, magasins lumière et caméra, salles de montage) m² de rue couverte, dans la nef monumentale totalement réhabilitée m² de services communs (restaurants, cafétérias, conciergerie...). L ensemble permet d accueillir environ utilisateurs. C est un complexe unique en Europe qui a pour ambition, à l instar des lieux mythiques comme Hollywood aux États-Unis ou Cineccita en Italie, de permettre, sur un même site, la réalisation d un film, de l écriture du scénario à la post-production en passant par la fabrication de décors, la préparation des films et du tournage. Antoine, nous donnera quelques autres chiffres : le coût de la rénovation de la nef avec ses matériaux de façade (brique, verre, métal, béton lasuré, béton matricé) et de second œuvre comme son carrelage reproduit à l identique en béton poli : 140 millions d euros et le coût de la construction des neuf plateaux de tournage où nous irons toutà l heure : 45 millions d euros. Mais, il ne nous parlera pas des ennuis actuels de Luc Besson et de sa société EuropaCorp, faute d éléments. En revanche, il nous propose de nous parler d un 5 ème élément et nous emmène au fond de la nef.

3 Mais avant de rejoindre les décors du "cinquième élément", continuons l histoire «De la fée électricité, à la magie du cinéma» et revenons à celle du site de Saint-Denis et de cette ancienne «cathédrale électrique» avant de se muer en «cathédrale du cinéma» Le baron Édouard EMPAIN fait édifier la centrale électrique Saint-Denis I L aventure électrique commence dans les années Destinée dans un premier temps à l éclairage, l électricité est rapidement utilisée pour les transports urbains parisiens. L électrification industrielle n arrivera que plus tardivement, après la seconde guerre mondiale. Le succès de la «fée électricité» provoque la multiplication des implantations d usines productrices en banlieue. En 1903, le baron Empain crée la Société d Electricité de Paris (la SEP) et prend l engagement de fournir, dès 1906, suffisamment de courant pour alimenter la Compagnie du Métropolitain, fondée depuis La SEP acquiert un terrain de m² à la Plaine Saint-Denis, entre le quai de Saint-Ouen et la rue Ampère, face à L'Ile-Saint-Denis. Une usine thermique y est construite en un temps record. La centrale thermique de Sant-Denis I est née! La conception générale de la centrale Saint-Denis I est attribuée à l ingénieur Nicolini (on ignore le nom de l architecte) qui procèdera également aux extensions extérieures ainsi que les bâtiments annexes : la conciergerie et le bâtiment administratif d entreprise, séparés par un jardin d usine, le perron «Art Déco» de la salle des machines, les vestiaires pour le personnel, les garages, la station de filtrage, le tableau triphasé dont l accès se fait dans la salle des machines par un escalier métallique à double volée divergente, le bâtiment autotransformateur, l atelier de réparation. Le charbon est acheminé jusqu à la centrale par la Seine et par un embranchement du Chemin de Fer du Nord. Équipée de quatre groupes turboalternateurs, Saint-Denis I offre une puissance utile de MW (contre 11 MW à l usine de Bercy désormais insuffisante). Les 24 chaudières sont fabriquées par la Société des Fonderies et Ateliers à La Courneuve (Babcock et Wilcox) qui réalisent également les travaux de fondation. La Société des Fonderies et Ateliers édifie également, en bordure du fleuve, un appontement en béton armé où accostent péniches et chalands apportant le charbon. Les bateaux sont déchargés par des grues électriques qui élèvent le charbon qui se trouve alors transporté par des convoyeurs à tabliers métalliques jusqu à la tour de concassage puis aux silos situés au-dessus des chaudières. L eau froide étant nécessaire à la production, une canalisation conduit l eau de la Seine jusqu aux stations de pompage et de filtrage de l usine. Dès lors, elle ne cesse d augmenter sa puissance afin de répondre à la demande grandissante et devient le plus gros fournisseur d électricité de Paris et de la banlieue parisienne. Après la 1 ère guerre mondiale, La SEP décide de moderniser ses installations et construit, en 1920, une quatrième chaufferie à pulvérisation, multipliant les hautes cheminées crachant leurs vapeurs. La centrale thermique du bord de Seine, Saint-Denis I, devient «l usine aux dix-huit cheminées», maintes fois reproduites par les artistes. Les 18 cheminées à St-Denis par Paul Signac (1933) Sources : et Du point de vue architectural, Saint-Denis I a été construite avec une ossature métallique. Comme cela se faisait encore lors de son édification, l ossature métallique de la salle des machines (longue de 240 mètres) est cachéederrièreune compositionde façadeclassique,avec fronton, pilastreset frises décoratives.

4 Avec les beaux jours de la fée électricité, Saint-Denis II sort de terre : La multiplication des lignes du métropolitain, l accroissement de la demande énergétique liée à la croissance urbaine et le développement intensif de la consommation électrique industrielle conduisent la SEP à augmenter ses capacités de production. C est le temps de la construction des grandes centrales électriques de la région parisienne : Gennevilliers, Ivry- Port, centrale thermique de Vitry-Nord, usine électrique de la Compagnie des Tramways de l Est Parisien à Vitrysur-Seineet lacentralethermiquearrighi, égalementà Vitry-sur-Seine. À Saint-Denis, la SEP envisage, en 1928, la construction d une seconde usine près de la première. Encadrés par Nicolini et l ingénieur en chef des travaux, Boudrant, les ingénieurs de la SEP conçoivent un projet d extension. Le «boîtier enveloppant» de l usine est conçu par l architecte Gustave Umbdenstock, professeur d architecture à l école polytechnique. Saint-Denis II est construit dans un style Art Déco avec les façades rose/orangée que Besson a réhabilité. Le plan de la seconde centrale subit les contraintes du terrain qui mesure 400 mètres sur 150. Cette configuration oblige l architecte à une succession de bâtiments dont il tente une unification architecturale par l usage de lignes verticales et horizontales. En revanche, dans sa volonté de glorification de l entreprise, il réalise deux visages distincts de l entreprise : côté Seine, celui des bureaux, le bâtiment affiche des façades de prestige ; côté Est, donnant vers les anciens parcs à charbon, l extérieur de la chaufferie célèbre la production en imaginant de hautes baies étroites et des cheminées métalliques. Les Forges et Ateliers de Constructions électriques de Jeumont (fournisseur des alternateurs) réalisent la charpente métallique de la salle des machines. Dans cette salle des machines, réalisée en béton armé, un escalier double, revêtu de comblanchien, un calcaire dur utilisé pour la décoration, permet d accéder aux trois groupes turbo-alternateurs. C est cet escalier en vis qui séduira Luc Besson lors du tournage de Léon qu il réalisa dans l anciennesalle des machinesde Saint-Denis II et décideradu sort prestigieux de la centraledésaffectée. Le "Poste Ampère" (transformateurs, bâtiment de décuvage, pavillon de contremaître) et le "kiosque vigie" (poste de garde) sont élevés à la fin des années Une avenue privée reliait cet ensemble aux pavillons des ingénieurs aujourd hui détruits. Cette ancienne avenue privée est devenue la rue Ampère. Dès 1933, Saint-Denis II contribue, avec ses 150 MW et ses six chaudières, à l alimentation des grands services publics comme le métropolitain, les Transports en Commun de la Région parisienne (TCRP) et la Compagnie Parisienne de Distribution d Electricité (la CPDE). En 1935, la centrale participe à l électrification de la ligne ferroviaire Paris-Le Mans. Ce destin prestigieux ne durera qu une vingtaine d années et le déclin est lent mais irrémédiable. Lorsque commence la désindustrialisation de la banlieue proche dans les années 1950, la centrale électrique de Saint-Denis est rétrogradée en centrale d appoint. Malgré une cinquième tranche de production mise en service en 1953 et une conversion au fioul lourd en 1960, l usine de Saint-Denis II ne résiste pas à la concurrence de la centrale thermique de Champagne-sur-Oise (250 MW), ouverte en 1961, et de la centrale nucléaire de Chinon I, inaugurée en La centrale de Saint-Denis II est placée en position de déclassement-réserve en Malgré un sursaut d utilisation lors des pointes hivernales de 1976 à 1980, elle est définitivement déclassée en La production d électricité à la Plaine Saint Denis avait vécu. Source photos : L'ancienne centrale électrique de Saint-Denis II en mars 1985.

5 Une reconversion spectaculaire pour le site Dès les années 1950, une partie des bâtiments désaffectés du site de Saint Denis I sont réaménagés et reçoivent divers services et laboratoires d EDF Études & Recherches qui bénéficient ainsi de leur emplacement privilégié et utilisentles superstructures existantes. À partir de 1988, l Organisation De Gestion des Sites (ODGS) y prépare l accueil de l ensemble des activités de la Direction Electricité Production Transport (DEPT). Puis, l ancienne tour de concassage est entièrement transformée afin d abriter les bureaux de l ODGS et les archives de la centrale y sont transférées. Le Service Contrôle Non Destructif du Groupe des Laboratoires (GDL) de l EPN (Exploitation Production Nucléaire) en charge du contrôle en maintenance des centrales nucléaires s y installera jusqu en 2003 avant de s installer définitivement au CEIDRE (Centre d Expertise et Ingénierie dans le Domaine de la Réalisation et de l Exploitation) 300 mètres plus bas dans la rue Ampère sur un ancien centre de stockage de Total. La valeur patrimoniale du site de Saint-Denis incite à différents projets qui ne voient pas le jour, jusqu à l arrivée du réalisateur du Grand Bleu, de Léon, de Nikita, ou du Cinquième Elément, producteur de plusieurs films comme Taxi, qui va concrétiser l un de ses rêves à travers Saint-Denis II : la création d une Cité du Cinéma au niveau européen... Vous connaissez la suite... Retrouvons notre guide, Antoine, en arpentant le magnifique carrelage il nous emmène au fond de la nef, où nous trouvons les voitures volantes du "cinquième élément". Nous reconnaissons le taxi jaune de Bruce Willis et une voiture bleue de la Police. Un peu plus loin, une grosse maquette du pont de Brooklyn de New-York, ou encore un bonzaï géant (c est un faux...) ayant servi au dernier film de Besson : "Lucy". Réalisé par Luc Besson en 1996, "le Cinquième Élément" constitue le plus grand succès d un film français à l étranger. Le réalisateur a en effet veillé à ce que le film soit reconnu de nationalité française, malgré le fait que la majorité des acteurs soient américains. Ainsi, ce sont des français qui ont été nommés à la tête des postes techniques clés tels que le montage, la photographie, la musique, etc...

6 Nous en profitons pour remarquer, au plafond, après l horloge restée d origine que le pont roulant de la salle des machines a également été conservé. Avant de descendre à la catering (cantine) que nous apercevons déjà du dessus installée dans l ancienne station de pompage, Antoine nous montre une vieille Cadillac pour traveling qui finit sa vie cinématographique ici... C est une Cadillac 75 Fleetwood 1939 / Auto Travelling. Type Touring Imperial 7533, moteur V8 à soupapes latérales 346 ci (5700 cc). Cette voiture fut livrée neuve, partiellement démontée (CKD) à la General Motors Continental à Anvers (Belgique), en mars A qui était-elle destinée? On l ignore. On ignore aussi commentelle traversa la période de guerre. On retrouve sa trace en 1945 dans les Alpes maritimes, puis à Versailles et Paris en 1953 et Sa carrière cinématographique débute en 1958 à la SOVIC qui exploite Les Studios de La Victorine à Nice. Jean Gimello, chef machiniste aux studios effectue la découpe arrière, pour quel film? Mr Stable, chef serrurier, construit la structure en tubes quelques années plus tard. Dans les années 60, elle est utilisée dans la plupart des nombreux films réalisés à Nice. En 1972, François Truffaut lui rend un hommage discret pendant le tournage de "La Nuit Américaine". Sa carrière s achève sur le tournage d un film publicitaire pour la Renault 18. Le bloc moteur fendu, elle est remisée... Un compte rendu de tournage, manuscrit, est apposé sur sa vitre arrière...

7 Nous descendons donc dans l ancienne station de pompage, qui fut aussi, après exploitation de la centrale, un magasin de pièces détachées ou de grosses pièces et aujourd hui la "catering" (le restaurant). C est un lieu particulièrement important et il est indispensable de bien y manger, en quantité et en qualité, nous explique Antoine. En effet, tous les techniciens travaillant autour d un tournage sont nourris et logés (c est dans le contrat), mieux ils sont nourris, plus ils sentirons que le producteur a le budget pour son film, et mieux ils se concentrerons sur leur travail et la réussite du film... Nous traversons la "catering", en remarquant à nouveau au plafond les ponts roulants et poulies de manutention conservés. Puis, nous sortons coté Seine, pour re-rentrés rapidement au pied du fameux escalier de "Léon", bien rénové, voire reconstruit depuis, puisqu il desserre maintenant les bureaux installés dans des bâtiments neufs à la place des six chaudières. Nous nous dirigeons maintenant, par l extérieur, vers les fameux plateaux de tournage. Nous longeons les anciens bâtiments de la Centrale de Saint-Denis I. A ce propos, Antoine nous explique, qu ils sont, comme St Denis II, classés "patrimoine industriel" et qu ils ne font pas partie, aujourd hui de la Cité du Cinéma de Luc Besson. En revanche, ils vont être rénovés d ici d un an pour recevoir l université PARIS 8, autrefois connue aussi sous le nom d "université de Vincennes", et actuellement sous celui d "Université Vincennes à Saint-Denis". Saint Denis I deviendra sous peu la Cité des Arts. Nous voilà devant le premier plateau de tournage, la porte est ouverte : un décor est en réalisation. On n entre pas et pas de photos nous précise Antoine! Top secret... Antoine nous explique : Il y a neuf plateaux de tournage de 600 à m², accompagnés d ateliers de fabrication de décors (menuiserie, impression, photo, costumes, etc...) que nous visiterons un peu plus tard... Les espaces de bureaux aux côtés des plateaux de tournages sont loués à des sociétés de production étrangères pour attirer ainsi de nouveaux tournages et permettre des partenariats plus aisés entre les sociétés qui interviennent dans le domaine. Tous les studios font 16 mètres de hauteur sous plafond de façon à recevoir de faux petits buildings, tours, pont, monuments, bateaux, voitures, etc... La prise de vue selon l axe de la caméra les rendra réels et en vraie grandeur... Il faut entre cinq semaines et trois mois pour confectionner un décor. Besson a voulu que seuls des intermittents du spectacle soient employés à ces taches. Le plus grand des neuf plateaux est le studio n 5 : mètres carrés, 16 mètres de haut, plancher en béton lisse, au centre une fosse de 20 mètres sur 20, profonde de 3 mètres. Besson l a investi, pour "Malavita", entièrement tourné en intérieur. Antoine nous ouvre le studio n 9 : 600 mètres carrés. Il est muni d une piscine dont on recouvre les bords de draps bleus et nous voilà en pleine en mer ou dans un lac.. comme à la fin du film "Gravity",film d'aventure spatiale de Alfonso Cuarón, sorti en 2013 avec George Clooney et Sandra Bullock (7 Oscars en 2014), tourné ici. Lorsque la capsule se pose dans un lac et suite à un feu électrique, il faut à Ryan (Sandra Bullock) ouvrir l'écoutille, l eau s engouffre dans l habitacle, la capsule coule et se pose au fond du lac heureusement peu profond (et pour cause, la piscine fait 3 m de profondeur!). Ryan parvient in extremis à s en extirper en se libérant de son lourd scaphandre. Elle rejoint alors la surface et de là regagne la rive à la nage. Toute cette scène et d autres catastrophes du film ont été tourné ici, avec des figurants au visage caché derrière leurs casques! Les acteurs ne sont jamais venus à la Cité du Cinéma! Les scènes d émotions de leur visage ont été tournées ailleurs, puis recollées sous le casque des figurants! Grosse déception de certains d entre nous! C est ça la magie du cinéma!, et puis c est moins cher qu un déplacement de Georges Clooney ou Sandra Bullock, conclura Antoine! Source :

8 Notre guide, lui-même, technicien réalisation en régie, nous explique les différents métiers du cinéma. Le chef, le Grand Chef c est le Réalisateur, puis derrière il y a plein d autres chefs : chef son, chef machiniste, chef lumière, etc... Et surtout juste derrière le Grand Chef, la scripte, collaboratrice direct technique et artistique du réalisateur. Pourquoi la scripte? De toute sa jeune carrière, et force de constater que de tout temps dans le monde du Cinéma c est un métier féminin! nous répondra Antoine. Mais pourquoi? Sans doute parce que c'est un métier d'observation minutieuse et d'organisation détaillée. La scripte assure la continuité des scènes et leur conformité au scénario. Elle note tous les détails du tournage. Elle doit assurer un parfait raccord entre les plans, les scènes et les séquences. Elle a une pensée constante du montage et veille à sa bonne mise en œuvre auprès des différents départements pendant la préparation et le tournage du film. Elle fait le lien entre le montage et la direction de production. La scripte est considérée comme le bras droit du réalisateur. D ailleurs, le métier de scripte (historiquement "secrétaire de plateau") a été inventé par une femme : Sarah Y. Mason qui est considérée comme la première scripte de l'histoire du cinéma, pour le tournage du film "Arizona" de Douglas Fairbanks en A noter aussi : Luc Besson a également voulu ouvrir son école de métier du cinéma : L'école de la Cité qui est, à l'inverse de l école Louis Lumière, ouverte à tous les étudiants entre 18 et 25 ans et le principal critère de recrutement est le talent. Deux formations sont proposées : auteur-scénariste et réalisateur. Antoine nous conduit maintenant aux ateliers de fabrication des décors qui se trouvent sous la nef (sous les anciennes turbines de la salle des machines, donc au niveau des anciens condenseurs et poste d eau de refroidissement...). L atelier impression, d abord. Impressions sur bois ou sur papier ou sur toile afin de reproduire un sol de carrelage ou de marbre, un mur de tissu ou de velours... Encore une fois moins couteux que de vrais décors en matière réelle. Puis l atelier menuiserie, où trône une magnifique petite Tour Eiffel de à peine un mètre de hauteur encore brut de bois. Pour quel film à venir? Tous les décors de bois sont fabriqués par découpe numérique à échelle réduite mais au millimètres près. Nous y retrouvons aussi, d autres décors du "cinquième élément" : La jonque volante du chinois qui vient livrer son repas à Bruce Willis au moment où ce dernier apprend qu il est licencié..., les masques et costumes dessinés par Jean-Paul Gauthier ; mais aussi les sarcophages égyptiens (en résine) produits dans "Les Aventures extraordinaires d'adèle Blanc-Sec" (2010) ; ou encore les voitures du film "Michel Vaillant" (2003)... Adèle Blanc-Sec, le Tintin de Luc Besson https://www.flickr.com/

9 Construction dynamique et vigoureuse, Cap Ampère pointe fièrement son étrave dans le paysage du carrefour Pleyel à Saint-Denis. Mais cette partie visible au premier regard depuis le carrefour n est en fait que l extrémité d un vaste ensemble de m² de bureaux qui abrite, depuis 1998, la Direction Production, Ingénierie et Nucléaire et le dispatching national et international de transport de l électricité. L édifice abrite environ personnes et reçoit chaque jour de nombreux visiteurs. Dessiné par l architecte Claude Parent, le plan de masse de l ensemble se devait de répondre à l organigramme de l entreprise et aux contraintes de fonctionnement des différents services, ainsi qu à la nécessité de trouver une réponse économique. Luc Besson : premier tour de manivelle de "Lucy" Nous quittons Luc Besson et la Cité du Cinéma pour nous diriger maintenant vers la "3 ème Mi-temps" où une blanquette de veau à l ancienne nous attend, face au Stade de France. Mais avant, encore un petit mot sur ce quartier "Pleyel Cap Ampère", antre d EDF depuis le début du XX ème siècle; et encore aujourd hui. En effet, face à la Cité du Cinéma et jusqu au Carrefour Pleyel et sa tour s est élevé : CAP-AMPERE; construit sur une ancienne cité pavillonnaire d habitations EDF et un poste de distribution. Le projet devait aussi prendre en compte les desiderata de la ville de Saint-Denis qui souhaitait que le nouvel ensemble de bureaux recolle avec le front urbain sur le boulevard Anatole-France et participe à sa reconstitution en intégrant un mail existant (ancienne allée privée), situé au nord du terrain. Ce mail amorce un cheminement piétonnier public qui dans l avenir devrait se prolonger et permettre d atteindre les bordsde Seine depuislecarrefour Pleyel. L Arc et la Rotonde : Le plan de masse définit un bloc central dense constitué d immeubles fortement reliés les uns aux autres et regroupant l essentiel des bureaux, les restaurants d entreprise, les parkings, etc... De ce bloc se détachent deux édifices spécifiques, l Arc et la Rotonde. L Arc, initialement prévu pour accueillir la Direction et ses services, abrite la division internationale. Une passerelle le relie au bloccentral. Le bâtiment de la Rotonde se veut plus autonome et plus en retrait de la composition. C est en fait un édifice particulier, qui est enterré et abrite le dispatching d électricité sur le territoire national et à l étranger. De l Arc part un axe visuel orienté sur le Sacré-Coeur qui crée une césure dansle bloc central. La masse de ce bloc est fragmentée afin d en atténuer la densité et les dimensions, mais aussi pour créer des sous-échelles. Il se décompose ainsi en trois corps de bâtiment dénommés Tête-Pleyel, l Atrium et les Patios. Ce dernier est séparé des deux autres par le grand axe visuel. La proue du bâtiment Tête-Pleyel affiche la présence de Cap Ampère sur le carrefour. Les lignes courbes des ailettes en béton noir poli accompagnent le développement du bâtiment Tête-Pleyel le long du mail L Atrium et les Patios : À gauche : Le paysage de la première cour intérieure est marqué par le dessin des grands panneaux de béton préfabriqués, tantôt plans, tantôt rainurés. À droite : Coiffée par une imposante verrière, la première cour des Patios forme une véritable place couverte.

10 Les pannelles se retrouvent à l intérieur de l Atrium, pour une agréable continuité de parement de part et d autre de la verrière. Structure béton : L Arc et la Rotonde ( m 2 ) sont l oeuvre des architectes Reichen et Robert. Si ces deux édifices possèdent l un et l autre une structure en béton, leur architecture fait appel à la pierre et au verre en façade. Il se détachent tous deux du corps central ( m²) conçu et dessiné par Claude Parent. Là aussi, la structure est entièrement en béton, mais l écriture des façades fait appel à des panneaux de béton préfabriqués, sous divers aspects et sous diverses formes. Le principe de fragmentation du bloc central défini par Claude Parent se perçoit aussi clairement en plan que dans l expression des volumes. Chaque entité compose une figure qui abrite une ou deux cours intérieures laissées à l air libre ou recouvertes d une verrière. Ainsi les deux ailes de Tête-Pleyel forment une pointe. L atrium dessine un H et les patios un double carré. Ces différentes entités constituent un ensemble uniforme et dense, qui conjugue équilibre des formes, des échelles et des dimensions. Source : Construction moderne n 99 / 2 ème trimestre Au bout de la rue Ampère, 300 mètres plus bas de la Cité du Cinéma, se trouve depuis 2003 un autre bâtiment EDF : le CEIDRE (Centre d Expertise et d Ingénierie dans le Domaine de la Réalisation et de l Exploitation). Devant l entrée est exposée la première MIS (Machine d Inspection en Service) qui a servi à la première inspection dela cuve des deux réacteurs de Fessenheim (2x900 MW) avant leur mise en service en Ressemblant à une gigantesque araignée de métal, la machine d inspection en service (MIS) est un robot qui permet de contrôler l intérieur de la cuve d un réacteur nucléaire. Elle mesure plus de 11 mètres de haut et pèse plus de 12 tonnes. Elle est utilisée dans la cadre des visites décennales pour inspecter l état de la cuve, quand le réacteur est à l arrêt. Mais la MIS est également utilisée lors de la visite initiale, juste avant la mise en service d un réacteur, mais aussi au cours de la première visite complète qui a lieu au plus tard 30 mois suite à la mise en service. Ultra perfectionné, ce robot a été conçu à la fin des années 70, par le Commissariat à l énergie atomique (CEA) et à la demande d EDF. Il a été perfectionné par la suite pour la filiale 1.300MW. La MIS dernière génération est la MIS 9 qui a été développée pour inspecter le futur réacteur EPR de Flamanville. La manipulation des MIS est assurée par INTERCONTROLE, une branche d Areva spécialisée dans les contrôles non destructifs appliqués aux centrales nucléaires. Cette filiale assure les inspections de tous les réacteurs du parc français. Lors des contrôles, le robot est plongé dans la cuve. Il est piloté à partir d un poste de contrôle situé au pied du bâtiment réacteur. Ce poste contient des appareils qui analysent les données collectées par la MIS. La MIS permet d effectuer plusieurs types de contrôles. Elle vérifie l état du revêtement intérieur de la cuve, l état de toutes les soudures, et l état des tubulures d arrivée et de sortie de l eau. Les trois techniques appliquées par la MIS sont les contrôles par ultrasons (proche de l échographie médicale, ils permettent d observer la surface et l intérieur du métal de la cuve), les contrôles gammamétriques (la gammagraphie est proche de la radiographie médicale, elle permet de détecter d éventuels défauts dans le volume de la cuve), et l examen télévisuel (observation de la cuve avec des caméras couleur).

11 Nous quittons maintenant ce quartier de la Plaine Saint Denis, fief d EDF depuis près d un siècle, résumons nous. Au début du XX ème siècle, l éclairage urbain au gaz est progressivement remplacé par l électricité. C est à la même période que se développe le métro parisien. Pour répondre à la demande croissante d électricité, des usines électriquess implantentauxabordsde lacapitale. En 1906, le célèbre financier et industriel belge Edouard Empain fait construire une usine thermique comprenant quatre groupes de production qui fournissent le métro parisien. Les chaudières fonctionnent grâce au charbon acheminé en péniches par la Seine. L usine s agrandit et en 1927 on parle de " l usine aux dix-huit cheminées ". En 1929, à côté de l ancienne centrale, est construit Saint-Denis II, un groupe de production à haute pression doté de six cheminées. En 1946, la centrale est nationalisée et devient EDF. En 1953, la centrale se dote d une cinquième tranche avec quatre cheminées supplémentaires. A partir de 1969, l énergie nucléaire se développe et l usine ferme définitivement en Seul subsiste sur le site un laboratoire de contrôle/expertise et de recherches. En 1990, EDF regroupe de nouveau ses activités de production et de transport sur le site, puis en 1998 c est la Direction de la Production Ingénierie et Nucléaire et le dispatching national enterré sous l ancien poste de distribution qui s installent à Cap-Ampère carrefour Pleyel, non loin de l ancienne centrale. En 2012 l ancienne centrale de Saint Denis II, accueille la cité du Cinéma de Luc Besson et prochainement, après rénovation, les bâtiments de Saint Denis I, classé également «Patrimoine industriel» accueillerons Paris 8 et deviendra la Cité des Arts. Pour se rendre au Stade de France, nous passons par le Carrefour Pleyel et au pied de la Tour Pleyel : La route de la Révolte et l origine du nom, Pleyel : Ouverte à partir de 1750, depuis la porte Maillot, afin de permettre à Louis XV de se rendre directement de Versailles à Saint-Denis sans avoir à traverser Paris susceptible d être en proie à des émeutes, la route de la Révolte change de nom en 1924 pour devenir le Boulevard Anatole France. Cet hommage à l écrivain lui est rendu l année même de sa mort. En 1968, la tour Pleyel, haute de 37 étages est édifiée sur l emplacement de la célèbre manufacture de pianos. Si on ne compte pas les antennes des tours Mercuriales de Bagnolet, avec ses 143 m de hauteur, c'est la plus haute tour de Seine-Saint-Denis devant la Tour La Villette, culminant à 125 m. Un projet pharaonique de quatre tours? Différents projets se succédèrent à partir de 1959 ; c'est finalement celui des architectes Michel Folliasson / Bernard Favatier et du promoteur Cogifrance qui fut adopté, prévoyant la construction de quatre tours identiques sur les 4 points cardinaux (possédant chacune une hélisurface à son sommet), le tout au milieu d'un parc de 4 hectares, sur l'emplacement des anciennes usines Pleyel. Finalement, suite à un changement de politique d'urbanisme de l'état français et donc à un manque d'investisseurs, une seule et unique tour dite "tour Ouest" fut réalisée. Construite entre 1969 et 1973, elle possède une structure métallique renforcée avec du béton. En 1985, à l'occasion de très importants travaux de rénovation effectués suite à une dégradation anormale des façades (*), une enseigne géante rotative pour la marque Bayer fut installée à son sommet, portant sa hauteur totale à 143 m. Remplacée en 1997 par la marque Philips, puis à partir de 2006, par Siemens, l'enseigne change encore fin août 2013 pour un contrat de 3 ans avec le constructeur automobile sud-coréen Kia. En plus d'être visible jusqu'à 3 kilomètres par potentiellement 1 million de personnes, cette enseigne lumineuse rotative est la plus imposante d'europe : 34 mètres de large et 5,2 mètres de haut et elle pèse 7 tonnes. (*) : Un échantillon de l acier de la façade de la tour a été confié au laboratoire d expertises métallurgiques d EDF DEPT installé, à l époque, juste en face. A l origine, la tour n était pas recouverte comme aujourd hui, elle était nue et en acier "Corten", un acier riche en cuivre qui devait rapidement s auto-passiver en donnant à la tour un bel aspect de couleur rouge cuivré. L expertise a montré un trop faible pourcentage de cuivre qui a empêché la passivation de l acier et favorisé la corrosion de la structure métallique!...

12 Nous voilà arrivés devant le Stade de France, mais pas sans difficulté, toujours en raison des grèves et embouteillageset il faut dire aussi l indisciplinedes conducteursparisiens bloquantles carrefours... Nous avons toujours notre demi-heure de retard en arrivant au restaurant... Pas question de manger à "vitesse grand V", un nouveau petit coup de portable préviendra le Stade de France de notre retard. Après cette fameuse blanquette de veau à l ancienne (particulièrement copieuse...), nous quittons deux couples ayant déjà fait la visite du Stade de France, et nous ne serons donc plus que 13, à 14h30 (au lieu de 14h00) au point G (ce qui a fait beaucoup rire...) des grilles du Stade. Et, là "je vous le donne en mille"... le gardien n a pas les consignes, il nous attendait à 14h00! Bref, nouvelles négociations, mais beaucoup plus conciliant qu à la Cité du Cinéma, il nous donne accès très rapidement à la boutique du Stade de France où nous avons rendez-vous, à l Espace Accueil Tourisme. Mais ce n est pas terminé! le guide est déjà parti avec quatre visiteurs qui ne voulaient pas nous attendre et la prochaine visite est à 16h30! Non, Non, pas possible! Gardons notre calme! "re-négo..." et finalement un autre guide nous emmènera rapidement rejoindre le premier qui est déjà dans le vestiaire de l équipe de France et qui nous promet à la fin, de prolonger notre visite avec le haut des tribunes qu il a déjà fait avec ses quatre premiers visiteurs en début de visite. C est donc au pas de course, dans un long tunnel circulaire, que nous suivons notre accompagnateur qui lui, marche avec une certaine dextérité à reculons, tête face à nous, pour nous donner quelques premières explicationssur ce couloirque l on appelle la VCI. La VCI ou Voie de Circulation Interne est un boyau de 800 mètres de longueur, 10 mètres de largeur, qui véhicule 500 km de câbles (électriques, téléphoniques, internet, informatique, système de contrôle d accès, etc...) et dessert sur sa circonférence, différents locaux indispensables à la vie du stade comme : un centre médical avec 12 antennes infirmerie et chirurgicales, la police, les pompiers et m 2 de vestiaires pour les arbitres et les joueurs dont 2 vestiaires de 378 m 2 chacun d'une capacité de 23 joueurs ; vers lesquels nous nous dirigeons. A noter également, sous nos pieds places de parking pour voitures et 100 places deux roues. Juste avant d arriver aux vestiaires des joueurs, nous voyons, dessiné sur le mur, la direction de l entrée des officiels et de l entrée des joueurs. Notre accompagnateur nous précise : pour l entrée des officiels, il y a deux ascenseurs bien séparés pour accéder directement à la tribune officielle. En effet, lorsque le Président de la République et le Premier Ministre arrivent en même temps au stade, ils empruntent chacun un ascenseur différent : application du même principe que leur voyage en voitures, trains ou avions...

13 Nous pénétrons dans le vestiaire des joueurs, où nous retrouvons les quatre premiers visiteurs et notre guide officiel. Nous sommes dans le vestiaire de l équipe de France, nous dira t-il et précisera : En réalité lors de la finale de la coupe du monde 1998, ce vestiaire a été prêté à l équipe du Brésil, car c était un Brésil-France et non un France Brésil, hiérarchie (de l époque!...) oblige... Toujours est-il quece sont bien les différents maillots del équipe de France qui sont exposés ici, soigneusement rangés dans leur case... Nous pouvons en remarquer certains particulièrement célèbres qui ont marqué l histoire du "foot" français! Nous irons jeter un œil à la salle de massage et à la salle de douches des joueurs et nous serons assez surpris, de la grande simplicité et sobriété qui s en dégagent... Nous entrons aussi dans la salle d échauffement et de concentration... La salle est particulièrement lumineuse, les murs sont blancs et insonorisés ; la lumière est même difficile à supporter sans cligner des yeux... C est volontaire! C est pour habituer les joueurs de sorte qu ils ne soient pas éblouis quand ils rentreront dans les lumières du stade peu de temps après cette mise en concentration.

14 Notre guide, nous demande maintenant de choisir deux capitaines qui vont mener chacun une équipe choisie pour rentrer sur la pelouse du stade... Nos quatre premiers visiteurs choisissent immédiatement l équipe d Algérie, l autre sera, bien sûr!, l équipe de France. Chacun se range en deux files indiennes derrière leur capitaine, comme deux équipes (comme vu à la télé...) qui vont s affronter et arrivent dans le stade! Et c est ainsi que nous rentrons sur la pelouse du stade accompagnés par une simulation sonore des cris des spectateurs qui nous attendent avec impatience... D autant que la puissance du son augmente au fur et à mesure que nous approchons de la pelouse... On imagine alors, que, pour les sportifs, entrer sur la pelouse par cette "grande porte" doit provoquer une belle montée d'adrénaline... Et nous voilà au bord de la pelouse : La pelouse : m²de surface (119 m x 75 m), mais la surface engazonnée totale est de m², elle est entretenue en permanence avec des remplacements réguliers de gros morceaux 3 fois/an pour /an. Cette opération (le déplacage) est réalisée à l aide d une machine (la déplaqueuse) qui découpe des bandes de gazon de largeur et longueur uniformes puis les enroule. Pendant cette étape, un film plastique blanc est ajouté entre le brin d herbe et la couche de terre pour éviter qu ils entrent en contact et que la pelouse ne se salisse. Après 12 mois minimum de maturation en gazonnière, les m² de pelouse sont choisis avec précaution par "le responsable logistique et arène" du Stade de France. Pour recouvrir la totalité du terrain, près de rouleaux de 1,20 m de largeur par 8 m de longueur sont nécessaires. Le poids total de tous ces rouleaux s élève à environ tonnes. Pour accueillir les sports mécaniques tels que «The Race of Champions», une piste en goudron est fabriquée directement dans l arène. Afin d obtenir une surface solide, la pelouse est en grande partie recouverte de "lavaille" (une roche volcanique) pour faire une sous couche portante pour le circuit. Ensuite, 15 jours avant la course et pour la réalisation de la piste, tonnes de goudron sont coulées. Dans ces conditions, la pelouse ne peut pas résister et doit être intégralement renouvelée à la fin de la manifestation. Pour recevoir l athlétisme : l'ensemble des tribunes basses est mobile, les gradins sont montés sur des vérins et se rétractent pour découvrir la piste d'athlétisme sans toucher à la pelouse.. Lors des concerts la pelouse ne souffre aucunement, puisqu entièrement protégée par une mousse alvéolée elle même recouverte d une moquette pour devenirla fosse.

15 Avec ses différentes manifestations nécessitant des modifications de fonctionnalités du stade, sports mécaniques, piste d athlétisme, concerts et spectacles, etc..., il convient de noter que le Stade de France est la plus grande arène modulable du monde. Petite précision : pour les concerts ou spectacles : La scène est toujours installée au Nord, afin de protéger la ville de Saint-Denis du bruit occasionné! Notre guide, se sépare de nos quatre premiers visiteurs, et comme convenu, nous emmène finir la visite dans le haut des tribunes où il nous fait assoir pour nous raconter l histoire de la construction de ce fameux stade. Il faut dire que de là où nous sommes, la vue est impressionnante et le stade devient encore plus grandiose! Nous voilà installés, et tout ouïs : La construction du Stade de France remonte à l année 1998, à l occasion de la Coupe du Monde de foot organisée par la France. Mais en réalité le projet avait déjà été pensé 10 années auparavant. Les candidatures des architectes avaient été déposées dès 1988! Ce stade devait avoir au moins places, et il en contient en fait en version football/rugby ; en version Jeux Olympiques/athlétisme et en version spectacles. En concurrence avec le Val de Marne (Le Tremblay ou la plaine de Brie), la Ville de Saint-Denis fut choisie pour son accessibilité grâce aux réseaux métro et RER ainsi que 2 autoroutes (A1 et A86). Sa construction s étendit du 2 mai 1995 au 30 novembre 1997 : elle fut très rapide, 31 mois! alors qu il avait fallu 7 ans pour construire Wembley! Quelques chiffres : plans ont été nécessaires à sa construction et tonnes de béton et d acier (c est le poids d un pétrolier géant!) La superficie totale du stade et de l'enceinte est de 17 hectares (4,5 ha de parvis), depuis le haut des gradins sa longueur est de 270 m et sa largeur de 230 m et au niveau de sa toiture, 320 m de longueur et 280 m de largeur, la hauteur du toit au parvis est de 35 m et par rapport à la pelouse de 47 m (soit l équivalent de 11 étages). Les premiers gradins sont à moins de 15 mètres de la ligne de touche, les loges à 44 mètres et le dernier rang des gradins supérieurs à 70 mètres. L ovale fait, en intérieur 400 m (correspondant à la piste d athlétisme), et 1,2 km de périphérie en extérieur. Il y a 18 portes d'entrée, 18 escaliers monumentaux de 70 marches qui mènent à la tribune haute ( sièges), 22 passerelles qui mènent à la tribune intermédiaire ( sièges) et des pentes douces qui mènent à la tribune basse ( sièges). L évacuation de personnes peut se faire en 6 47! Record absolu mondial. En général il faut moins de 15 minutes aux spectateurs pour se retrouver à l extérieur du stade. Le coût : 364 millions d euros partagés entre Bouygues et Vinci (45 %) et l État français (55 %). Le chiffre d'affaires : 115 millions d'euros (saison juin 2006 / juin 2007) - Effectif : 200 salariés (dont 130 permanents au stade de France + intervenants extérieurs avec 6 prestataires) - Actionnariat : Bouygues (33 %) et Vinci (67 %).

16 Les écrans géants : Il y en a deux, un dans chaque virage, ce sont les plus grands d Europe, 10 mètres de haut et 20 mètres de longueur soit 200 m² chacun, l'équivalent d'un court de tennis. La surface totale des deux écrans géants représente l'équivalent de télévisions à écran plasma. Un poids de 12 tonnes par écran, soit 2 éléphants adultes... Les structures des tribunes ont du être renforcées pour pouvoir supporter l'ensemble. L'éclairageest adapté aux retransmissions TV Haute Définition (1 600 lux). La toiture : La construction du toit est une véritable prouesse architecturale et technique. Il est suspendu sur 18 poteaux aiguilles de 1,6 mètre de diamètre, il pèse tonnes! Soit presque deux Tour Eiffel. Sa surface est de 6 hectares dont 1 ha de verrière, (l'équivalent de la Place de la Concorde). Sous le toit, coté couloir d arrivée des joueurs, la vitrine, où se trouve le restaurant panoramique (300 couverts répartis sur 2 étages, dirigé par Le Notre). En dessous se trouve la tribune de presse pour 750 journalistes. L emplacement présidentiel est en dessous, le Président pouvant recevoir 200 invités... Notons encore : 170 loges pour VIP, un deuxième restaurant, m² de surfaces de réception qui accueillent 200 congrès ou séminaires par an. 24 kiosques-boutiques, 24 kiosques-restauration,43 bars buvettes (750 m de comptoirs), 5 Villages Officiels du Stade et un musée où nous allons maintenant, après avoir fait la "Ola"!

17 Notre guide nous abandonne pour nous laisser découvrir le musée où trône une magnifique maquette du stade éclairé. Tous les murs sont habillés de vitrines qui retracent des matchs, spectacles, concerts ou manifestations célèbres. Costume et course de char du spectacle "Ben-Hur" de Robert Hossein (septembre 2006) ACDC (18 juin 2010) Allumez le feu! Costume de l'opéra "Turandot" (mai 2005) Nous nous quittons sur le parvis du stade, tout étoilé, à la "Hollywood Avenue" de LA, des empreintes des célébrités qui ont marqué la vie du Sade de France. Tout est bien qui finit bien. Quelle chouette journée, finalement! Source : sauf indication particulière précisée dans le texte (http://www...), les textes sont empruntés au sites internet de la ville de Saint-Denis ou de l Office de Tourisme 93 Les photos sont de Maurice Rault - Les commentaires sont de Jean-Paul Gauchet

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios Cinéma Télévision Cinéma & Télévision Une nouvelle génération de studios 9 Studios de tournages de 600 m² à 2 000 m² Euro Media France est l opérateur des, situés au cœur de la Cité du Cinéma (pôle cinématographique

Plus en détail

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios

Studios de Paris. Une nouvelle génération de studios Cinéma Télévision Cinéma & Télévision Une nouvelle génération de studios 9 Studios de tournage de 600 m² à 2 000 m² Idéalement situé à Saint-Denis, à seulement 10 minutes de Paris et 15 minutes de l aéroport

Plus en détail

Leader de la prestation audiovisuelle. Studios de Paris. Présentation Générale

Leader de la prestation audiovisuelle. Studios de Paris. Présentation Générale Leader de la prestation audiovisuelle Studios de Paris Présentation Générale A1 Studios de Paris Au cœur d un pôle dédié à l image : la Cité du Cinéma A 86 Une Situation idéale Aux portes de Paris, sur

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Studios de Paris. Présentation Générale

Studios de Paris. Présentation Générale Présentation Générale Au cœur d un pôle dédié à l image : la Cité du Cinéma Une Situation idéale Aux portes de Paris, sur les bords de Seine, dans le quartier Pleyel à Saint-Denis 2 Au sein de la Cité

Plus en détail

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010 Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE Visite de chantier le 28 janvier 2010 Un immeuble aux dimensions hors normes situé en bordure du quartier de La Défense qui regroupera des activités spécifiques de la

Plus en détail

Studios de Bry. Bry Sur Marne IDF EST

Studios de Bry. Bry Sur Marne IDF EST Cinéma Télévision Cinéma & Télévision Bry Sur Marne IDF EST 8 Plateaux de 290 m2 à 1085 m2 + 1500 m 2 de décors extérieurs Situé à 10 kilomètres à l est de Paris, l ensemble du site de Bry-sur-Marne, inauguré

Plus en détail

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves C est Pas Sorcier Aux origines de Paris S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves Le bassin parisien Les Hommes se sont installés

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Guide Tourisme et Handicap à Metz Visiter la ville de Metz

Guide Tourisme et Handicap à Metz Visiter la ville de Metz Guide Tourisme et Handicap à Metz Visiter la ville de Metz A. Accessibilité des circuits, aménagements et services des sites touristiques 1. Cathédrale Saint Etienne L entrée principale permet d accéder

Plus en détail

1 2 3 LA MACHINE À RÊVE 4 LA MACHINE À RÊVE Véritable carrefour de l industrie cinématographique européenne, la belle et ambitieuse Cité du Cinéma, initiée par Luc Besson, rassemble talents, studios, étudiants

Plus en détail

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER La cité radieuse est haute de 17 étages et regroupe 337 appartements (137x 56 x 24m). Le toit comporte une école maternelle, une piste

Plus en détail

LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER

LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER DINAN EXPANSION - 2, rue Théodore Botrel 22100 Dinan : 02.96.85.47.41 (dimensions et

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé

Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé Château Sainte-Suzanne, France : mêler architecture contemporaine et monument classé FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château centre d interprétation de l architecture et du patrimoine Localisation

Plus en détail

Chessy. bâtiment simple en rez-de-chaussée, La mairie-école de 1883, au comprenant centre du village de. occupé > un dojo l'espace pour répondre

Chessy. bâtiment simple en rez-de-chaussée, La mairie-école de 1883, au comprenant centre du village de. occupé > un dojo l'espace pour répondre le gymanse Extension de de Magny l hôtel le de Hongre ville Rue Rue Charles de la Sourde Gaulle Pari architectural : jouer avec les époques pour continuer l'architecture du bourg et annoncer les architectures

Plus en détail

OFFREZ VOUS UN CHATEAU!

OFFREZ VOUS UN CHATEAU! OFFREZ VOUS UN CHATEAU! Pour vos soirées, vos séminaires, vos événements familiaux ou professionnels, nous vous proposons un cadre incroyable, un voyage dans le temps et dans la nature, en plein cœur de

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS

UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS LES LABORATOIRES D AUBERVILLIERS UNE ARCHITECTURE INDUSTRIELLE EXCEPTIONNELLE AUX PORTES DE PARIS Location d espaces - contact Sorana Munteanu s.munteanu@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 91 1 Un lieu-mémoire

Plus en détail

Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels. Zénith Strasbourg Europe

Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels. Zénith Strasbourg Europe Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels Zénith Strasbourg Europe la Grande Salle 2 600 m 2 au sol Imaginez vos événements sous un nouvel angle Pouvant accueillir jusqu à 12 079 personnes,

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Saint Georges d Oleron. Les Jardins de l Archipel. Primavera. Mon rêve, ma maison... une réalité

Saint Georges d Oleron. Les Jardins de l Archipel. Primavera. Mon rêve, ma maison... une réalité Saint Georges d Oleron Les Jardins de l Archipel Primavera Mon rêve, ma maison... une réalité A Oléron, Le Concept L objectif de Primavera est de proposer l accès à la propriété de maisons individuelles

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise

Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise Lieu prestigieux, unique, idéalement situé, pour vos événements d entreprise Pour vos assemblées générales, congrès, séminaires, petitsdéjeuners... choisissez l originalité, la nouveauté, le confort et

Plus en détail

«Menuiserie Charpente»

«Menuiserie Charpente» «Menuiserie Charpente» Présentation sommaire Identification : Entreprise de charpente, menuiserie, escalier et spécialisée dans la restauration du bâti ancien. Egalement ouverts à la création contemporaine.

Plus en détail

Architecture Durable & BOIS 1

Architecture Durable & BOIS 1 Architecture Durable & BOIS 1 Surélévation et extension / chantier Prouesse architecturale Restructuration, extension par l arrière, surélévation en façade! Réalisé par : Pierre-Olivier Chanez Photos :

Plus en détail

Résidence 72-74 Haute Seille

Résidence 72-74 Haute Seille METZ Résidence 72-74 Haute Seille Collection 2015 2016 Résidence 72-74 Haute Seille Au cœur de la ville Au centre ville de Metz, cette résidence propose une belle adresse et se situe au 72-74 rue Haute

Plus en détail

Continuez tout droit, vous croiserez le BOULEVARD DIDEROT.

Continuez tout droit, vous croiserez le BOULEVARD DIDEROT. PROMENADE PLANTEE 1h0 4.5 km 1 Depuis l'opéra Bastille, empruntez la rue de Lyon puis les escaliers sur votre gauche à coté de l'entrée du parking. Vous serez ainsi au-dessus de l'avenue Daumesnil, sur

Plus en détail

La première gare de Troyes

La première gare de Troyes La Gare de Troyes La première gare de Troyes La première gare de Troyes date de 1847 se situait à la place actuelle de l'epace Argence, c'était l'embarcardère de la ligne Troyes-Montereau (Yonne), qui

Plus en détail

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur.

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. HANDICAP MOTEUR Le Château de Versailles & Les Jardins Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. Le Château Circuits de Visites : Des

Plus en détail

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique Le Centre Pompidou Sommaire I/ Le projet, analyse historique. Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes II/ Analyse architecturale III/ Interprétation

Plus en détail

INGENIERIE DE LA CONSTRUCTION Références

INGENIERIE DE LA CONSTRUCTION Références INGENIERIE DE LA CONSTRUCTION Références Nos compétences nous permettent d'intervenir sur des projets variés, publics ou privés telles que des installations industrielles, installations classées pour la

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Document de contribution au débat public

Document de contribution au débat public RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE DU PARC ÉOLIEN EN MER AU LARGE DE FÉCAMP Document de contribution au débat public UNE LIAISON DOUBLE SOUS-MARINE ET SOUTERRAINE Pour raccorder le parc éolien en mer au réseau public

Plus en détail

parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements

parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements parfumerie Sozio, actuellement immeuble à logements 25 avenue Sainte-Lorette quartier Sainte-Lorette Grasse Dossier IA06001597 réalisé en 2008 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE.

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE. CONSTRUIRE BOIS MASSIF ET TRADITION COSSU, FLAMBANT NEUF, LUMINEUX, CE CHALET EN BOIS MASSIF EST IMPLANTÉ SUR LES HAUTEURS DE SAINT-GERVAIS EN HAUTE-SAVOIE. LE MONT-BLANC D UN CÔTÉ ET LA CHAÎNE DES FIZ

Plus en détail

le bâtiment administratif

le bâtiment administratif Le bâtiment administratif 1, avenue du Rock n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette le bâtiment administratif le bâtiment administratif La construction à Belval du premier bâtiment administratif pour le compte

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

À la découverte d un métier

À la découverte d un métier THIERRY LE NOUVEL & PASCALE-JOANNE RABAUD À la découverte d un métier Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 2-212-12688-4 Sommaire Chapitre 1 Le décor dans l histoire du cinéma.....................................7

Plus en détail

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES CNPE de Cattenom BILAN 2014 ET PERSPECTIVES Commission Locale d Information 19 mai 2015 BILAN 2014 Ce document est la propriété d EDF. Toute diffusion externe du présent document ou des informations qu

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France)

L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) L éclipse de Soleil du 20 mars 2015 comme on la verra en région lyonnaise (et dans le reste de la France) Pierre Thomas, ENS Lyon Observatoire de Lyon 384 000 km Voici les orbites de la Terre et de la

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures 1 2 3 Préface Face aux besoins croissants en matière d équipements collectifs, le Ministère du Développement durable et des Infrastructures continue à persévérer dans son effort en ce qui concerne l extension

Plus en détail

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère Paris L immeuble du 14, rue Bergère offre un remarquable exemple d architecture bancaire. Construit pour le Comptoir national d escompte de Paris (CNEP), ancêtre direct de BNP Paribas, il en est resté

Plus en détail

Septfonds, Tarn-et-Garonne

Septfonds, Tarn-et-Garonne La Chapellerie Septfonds, Tarn-et-Garonne Grand projet de pépinière d activités de l économie solidaire 3000 m 2 ouverts à la location pour la création d un lieu associant des activités liées à la culture,

Plus en détail

Athénée de Luxembourg Structure temporaire

Athénée de Luxembourg Structure temporaire Athénée de Luxembourg Structure temporaire DOSSIER DE PRESSE 26 mai 2011 1/9 Contexte Le bâtiment de l Athénée de Luxembourg sur le campus Geesseknaeppchen datant des années soixante, nécessite des travaux

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Présentation Dossier technique Contacts

Présentation Dossier technique Contacts ummum Présentation Dossier technique Contacts Pourquoi Grenoble? Le potentiel de consommation est supérieur à la moyenne nationale. Grenoble est une ville historiquement riche en divertissement culturel

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

DOSSIER D'INFORMATION :

DOSSIER D'INFORMATION : Atelier d'architecture Nantes : 24 ter, rue Armand Brossard 44000 Nantes Tél. 02 51 25 01 50 Fax 02 51 25 01 55 Paris : 26, rue Rémy Laurent 92260 Fontenay-aux-Roses Tél. 01 55 52 13 13 Fax 01 55 52 13

Plus en détail

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 12 Ville de Saguenay Table des matières - Chapitre 12 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 12 DISPOSITIONS APPLICABLES À L ARCHITECTURE... 12-1 SECTION 1 ARCHITECTURE D UNE CONSTRUCTION...

Plus en détail

Approches en matière de PIIA

Approches en matière de PIIA Approches en matière de PIIA Démarche méthodologique PIIA - Beloeil à la Ville de Beloeil AQU 27 octobre 2012 Portrait de la Ville de Beloeil Située en Montérégie; En bordure de la rivière Richelieu et

Plus en détail

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine Résidence étudiante MAGELLAN Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine SITUATION DE LA RÉSIDENCE Au pied du tramway relié directement à la Défense, proche des grands pôles universitaires, à

Plus en détail

Cachez ces éoliennes que je ne saurais voir?

Cachez ces éoliennes que je ne saurais voir? Planète éolienne fédère les associations locales de promotion de l éolien. l Notre association se donne notamment pour mission de proposer des informations objectives pour mieux comprendre les enjeux des

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

l installation D un solarium Zytco DiDier P. ayel Josée lemieux FréDéric auclair 11

l installation D un solarium Zytco DiDier P. ayel Josée lemieux FréDéric auclair 11 L installation d un Solarium La compagnie Zytco offre un vaste choix de solariums dans une gamme tout aussi étendue de prix répondant aux attentes et respectant les budgets de toutes les familles québécoises.

Plus en détail

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 2 Au pied des Buttes-Chaumont, Sur les Hauts de Belleville, à la conquête de votre espace. Passage de l'atlas - Paris XIX ème montagedoc

Plus en détail

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012 Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange Septembre 2012 Sommaire Le projet Retour au naturel Les travaux Historique et calendrier des travaux L inauguration p. 3 p. 4 p.

Plus en détail

vers un nouveau quartier

vers un nouveau quartier Les Hauts de Joinville vers un nouveau quartier Ensemble, partageons le projet et concevons l espace public de demain réunion publique jeudi 2 juillet 2009 20h salle Pierre & Jacques Prévert Hôtel de Ville

Plus en détail

Le Vieux Moulin. «La Grange», lot A. 8 pièces

Le Vieux Moulin. «La Grange», lot A. 8 pièces Le Vieux Moulin «La Grange», lot A 8 pièces Real estate agency - Agence immobilière - Immobilienagentur Tél. +41 (0)24 495 16 66 Villars-Chalets sa - Rue Centrale - Case postale 134 - CH 1884 Villars Fax

Plus en détail

PARC Olympique Lyonnais

PARC Olympique Lyonnais PARC Olympique Lyonnais Le mot du président Mieux vous accueillir les soirs de matchs, vous proposer des prestations personnalisées et des solutions BtoB innovantes : c est la ligne de conduite que j ai

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME Signature du protocole entre l Etat et la société Icade Jeudi 22 décembre

Plus en détail

Depuis 1920. Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com

Depuis 1920. Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com Depuis 1920 Bureaux d exception à louer ( De 250 à 6 100 m 2 ) www.reverso-geneve.com www.reverso-geneve.com 4 tradition Rapprocher modernité et classicisme, une alliance rare et élégante que propose

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin Vendredi 30 août 2013 Jean Claude Mathis, Président d Aube Immobilier et de la SIABA, inaugure ce vendredi 30 aout 2013, en présence d Eric Vuillemin, maire de Romilly sur Seine, les dernières opérations

Plus en détail

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE 16-05-2013 14 Architecture Le beau geste citoyen de la Société Générale Société Générale rénove l une de ses agences historiques à Casablanca. Ce chantier

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

MANOIR et SON LOGIS d'amis, SURPLOMBANT LA SEINE, ENTRE PARIS ET DEAUVILLE

MANOIR et SON LOGIS d'amis, SURPLOMBANT LA SEINE, ENTRE PARIS ET DEAUVILLE MANOIR et SON LOGIS d'amis, SURPLOMBANT LA SEINE, ENTRE PARIS ET DEAUVILLE Ref : 2953 MM et 2937MM Situation En Normandie, à 8 km de l'autoroute A13, 110 kilomètres de Paris qui se rejoint tout comme Deauville

Plus en détail

Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!!

Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!! AISSO NEWS nr 6 mai 2009 www.aisso.org A. Herman www.volens.be Construction de l Ecole Aisso à Tombouctou!!! Construire dans les dunes En 2007 déjà, l Ecole Aisso avait construit 3 petites classes locaux

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements.

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements. Entre Romans et Valence, la capitale stratégique du Sud Rhône Alpes : la Drôme, vous offre de nombreux attraits culturels, historiques et gastronomiques. Un département aux multiples facettes, composées

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

NANTES MACHINES DE L ÎLE

NANTES MACHINES DE L ÎLE NANTES MACHINES DE L ÎLE Venez découvrir des machines extraordinaires sur le site des anciens chantiers navals de Nantes. Installées dans les «grandes Nefs», lieu emblématique du patrimoine industriel

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Confort. Argenteuil (95) Allégoria. La symphonie du bien-être pour tous... Vie de quartier Calme

Confort. Argenteuil (95) Allégoria. La symphonie du bien-être pour tous... Vie de quartier Calme Allégoria Argenteuil (95) La symphonie du bien-être pour tous... Nature Environnement Confort Vie de quartier Calme Faites le choix d un logement respectueux de l environnement (1) N 12 SARTROUVILLE HOUILLES

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) REPONSES AUX QUESTIONS

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) REPONSES AUX QUESTIONS ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) REPONSES AUX QUESTIONS Ce document est destiné à l enseignant. Il contient les réponses au document d enquête distribué aux élèves. Les

Plus en détail

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris CAMPUS GALLIENI HAUTS-DE-SEINE Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris RÉSIDENCE POUR ÉTUDIANTS LOI SCELLIER PARIS - ILE DE FRANCE 1 ère région économique française Située au carrefour des échanges européens

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME 33 Avenue Pierre de Coubertin 75640 Paris cedex 13

FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME 33 Avenue Pierre de Coubertin 75640 Paris cedex 13 FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME 33 Avenue Pierre de Coubertin 75640 Paris cedex 13 LIGUE : DEPARTEMENT : COMMUNE : CLASSEMENT D UNE INSTALLATION SPORTIVE COUVERTE POUR LA PRATIQUE DE L ATHLETISME Dénomination

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

B) Notice d accessibilité des personnes à mobilité réduite

B) Notice d accessibilité des personnes à mobilité réduite VILLE DE NICE RENOVATION ET REAMENAGEMENT DE LA PISCINE JEAN MEDECIN Maîtrise d'ouvrage : Ville de Nice 5 rue de l Hôtel de Ville 06364 NICE CEDEX 4 Maîtrise d'oeuvre : Atelier SEQUANA Architectures R.

Plus en détail

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1 dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève 1 Comment bien se comporter dans un lieu culturel? Entoure les dessins ci-dessous : en rouge pour ce qu un visiteur ne peut pas

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram

BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram RESIDENCE WAGRAM BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram PRESENTATION DU PROGRAMME La résidence WAGRAM est située au 17 rue de WAGRAM, en plein centre ville, à 500m du RER A qui relie notamment aux gares de

Plus en détail

Lille Métropole - Direction de la Communication. Novembre 2013. Pascaline Chombart, Vincent Lecigne, Antoine Repessé. L HISTOIRE CONTINUE AVEC VOUS!

Lille Métropole - Direction de la Communication. Novembre 2013. Pascaline Chombart, Vincent Lecigne, Antoine Repessé. L HISTOIRE CONTINUE AVEC VOUS! Lille Métropole - Direction de la Communication. Novembre 2013. Pascaline Chombart, Vincent Lecigne, Antoine Repessé. L HISTOIRE CONTINUE AVEC VOUS! LES OFFRES Offre de parkings conséquente A moins de

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée

Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée Les Gratte-Ciel : une autre utopie réalisée Nous sommes un groupe de 26 secondes professionnelles (G.A SEN, MRCU). Le mardi 25 septembre nous sommes allés visiter le quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne.

Plus en détail