Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel»"

Transcription

1 Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» REFERENCE : Objectif général Appréhender la gestion globale du bilan à l'aide de cas pratiques. Maîtriser les mécanismes de mise en œuvre. 2. Participants Dirigeants de banques, responsables ou futurs responsables de la fonction ALM, trésoriers, responsables financiers, contrôleurs de gestion, responsables d'études informatiques. 3. Connaissances requises Bonne connaissance des opérations bancaires et de la gestion financière. 4. Durée 2 jours. 5. Supports et moyens pédagogiques Documentation en power point. Alternance d illustrations et d exercices pratiques. QCU, tests, questions/réponses pour vérifier, réviser et confirmer les acquis. 6. Animateur Henri JACOB. 1

2 7. Langue Français. Anglais. 8. Homologation CNCC 11F Cycle diplômant Non. 2

3 JOUR 1 Temps Objectifs pédagogiques Contenu et activités Supports et moyens pédagogiques 9h00-9h30 9h30-10h30 10h30-10h45 Pause café. Prise de connaissance du groupe et de ses attentes. Avoir une vision d ensemble de la gestion actif-passif. Comprendre les questions clés de l ALM. 10h45-12h30 Bien appréhender le risque de liquidité. 12h30-14h00 Pause déjeuner. 14h00-16h00 Acquérir un niveau d expertise permettant de manipuler aisément dans son activité opérationnelle les notions de risque et de gap de liquidité (en stock ou en flux) TOUR DE TABLE Recueil des attentes, rappel des objectifs et distribution des supports. PARTIE 1 : INTRODUCTION A LA GESTION ACTIF / PASSIF Les rôles de l établissement financier. Origine et effets des risques structurels. Le rôle de la gestion actif-passif. Principes et outils de gestion des risques structurels. PARTIE 2 : LE RISQUE DE LIQUIDITE ET SA GESTION Origine et effets du risque de liquidité. Spread de liquidité. Illustration : la crise financière de Retraitements et choix préalables. PARTIE 3 : LE RISQUE DE LIQUIDITE ET SA GESTION (SUITE) Mesure du risque de liquidité : le gap de liquidité. Gap de liquidité en flux. Paper-board. Quiz et questions / réponses. Positionnement des principaux postes du bilan et du hors-bilan. Cas pratique de risques structurels (liquidité, taux, change). Quiz et questions/réponses. Cahier d exercices Calcul des taux à appliquer sur des swaps de taux et des emprunts. Calcul du risque de liquidité (baisse du résultat de la banque) en fonction d hypothèses défavorables. Construction d un gap de liquidité (en stocks et en flux) et de sa couverture dans le cas d un bilan 3

4 16h00-16h15 Pause café. Savoir appréhender la construction et la couverture d un gap de liquidité. 16h15-17h30 Acquérir un niveau d expertise permettant d appréhender le pilotage du risque de liquidité, notamment par l anticipation des besoins de liquidité futurs et la couverture du risque de liquidité, de manipuler aisément les notions de stocks d actifs disponibles, de spread de liquidité, de Contingency Funding Plan. Savoir appréhender le dispositif réglementaire en France et celui qui est prévu par l accord de Bâle III. PARTIE 3 : LE RISQUE DE LIQUIDITE ET SA GESTION (SUITE) Gestion du risque de liquidité. Dispositif réglementaire relatif au risque de liquidité. simple. Construction d un gap de liquidité en stocks et en flux et mise en place de couvertures pour un bilan bancaire typique d une banque de réseau. Questions / Réponses. JOUR 2 Temps Objectifs pédagogiques Contenu et activités Supports et moyens pédagogiques 9h00-12h30 Acquérir un niveau d expertise permettant d appréhender et de manipuler aisément les concepts de risque de taux, de types de taux, de courbe des taux, de gap de taux. 10h30-10h45 Pause café. PARTIE 3 : LE RISQUE DE TAUX D INTERET ET SA GESTION Origine et effets du risque de taux Première mesure du risque de taux : le gap de taux. PARTIE 3 : LE RISQUE DE TAUX D INTERET ET SA GESTION (SUITE) 10h45-12h30 Comprendre la construction d un Première mesure du risque de taux : le gap de taux Calcul d un gap de taux dans le cas d un bilan simple. Support Powerpoint 4

5 gap de taux et la mise en place d opérations de couverture avec limites. 12h30-14h00 Pause déjeuner. 14h00-15h30 Intégrer le vocabulaire technique permettant de mieux dialoguer avec les équipes ALM. Savoir appréhender le dispositif réglementaire relatif au risque de taux. 15h30-16h00 Avoir une vision d ensemble sur la mesure et la gestion du risque de change. 16h00-16h15 Pause café. 16h15-17h00 Comprendre le rôle de la gestion actif / passif et s insérer facilement dans son dispositif. 17h00-17h30 Vérifier et valider des acquis. Évaluer la formation. Deuxième mesure du risque de taux : Sensibilité Simulations. PARTIE 3 : LE RISQUE DE TAUX D INTERET ET SA GESTION (SUITE) Gestion du risque de taux. Taux de cession interne. Dispositif réglementaire relatif au risque de taux. PARTIE 4 : LE RISQUE DE CHANGE ET SA GESTION Origine et effets du risque de change. Mesure du risque de change. Gestion du risque de change. PARTIE 5 : ORGANISATION DE LA GESTION DES RISQUES STRUCTURELS Le dispositif réglementaire. Le rôle de l ALM dans la banque. Les acteurs de la gestion des risques. PARTIE 6 : SYNTHESE ET CONCLUSION Synthèse des deux journées. Quiz et correction orale. Évaluation de la formation. Construction d un gap de taux pour un bilan typique d une banque de réseau. Calcul de risque de taux en valeur sur une position obligataire. Calcul de l impact d une variation de taux sur le budget prévisionnel de d une banque (aspect dynamique). Exemples de calcul de taux de cession internes. Quiz/QCU. Questions/réponses. Fiches d évaluation. 5

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel»

Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» Formation «Gestion actif/passif (ALM) : L essentiel» REFERENCE : 704 1. Objectif général Appréhender la gestion globale du bilan à l'aide de cas pratiques. Maîtriser les mécanismes de mise en œuvre. 2.

Plus en détail

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests»

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» RÉFÉRENCE : 405 1. Objectif général Avoir une vision d ensemble du pilier 2 de Bâle II et de ses impacts. Acquérir un niveau d expertise permettant de

Plus en détail

Formation «Audit interne bancaire»

Formation «Audit interne bancaire» Formation «Audit interne bancaire» REFERENCE : 801 1. Objectif général Comprendre le rôle de l'auditeur et son positionnement au sein des dispositifs de contrôle (permanent/périodique). Maîtriser les différents

Plus en détail

Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt»

Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt» Formation «Evaluation des produits de taux d intérêt» REFERENCE : 1010 1. Objectif général Initier les participants au calcul et à l évaluation des produits de taux d intérêt. Comprendre les mécanismes

Plus en détail

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP»

Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» Formation «Apprendre les caractéristiques et structures des produits dérivés bourse: MATIF et MONEP» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Donner une connaissance de base des produits récents de marché

Plus en détail

Formation «Contro le interne comptable»

Formation «Contro le interne comptable» Formation «Contro le interne comptable» REFERENCE : 802 1. Objectif général Souligner le rôle et les enjeux du contrôle interne comptable. Identifier les différentes obligations liées au contrôle interne

Plus en détail

Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse»

Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse» Formation «Connaître les opérations sur Titres OST Bourse» REFERENCE : 1008 1. Objectif général Analyser les différentes formes de titres et maîtriser leur fondement juridique. Expliquer le rôle primordial

Plus en détail

Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance»

Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance» Formation «Fonctionnement, réglementation et risques de l assurance» REFERENCE : 113 1. Objectif général Connaître les normes applicables à l assurance. Comprendre le fonctionnement d une compagnie. Analyser

Plus en détail

Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)»

Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)» Formation «Maitriser les caracte ristiques et le fonctionnement des Ope rations Sur Titres (OST)» REFERENCE : 1007 1. Objectif général Comprendre les principes généraux et de gestion des OST. Expliquer

Plus en détail

Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations»

Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations» Formation «Initiation aux produits de rive s : caracte ristiques, me canismes et utilisations» REFERENCE : 1005 1. Objectif général Comprendre les mécanismes et caractéristiques des marchés dérivés. Identifier

Plus en détail

Formation «Audit comptable des établissements de crédit»

Formation «Audit comptable des établissements de crédit» Formation «Audit comptable des établissements de crédit» REFERENCE : 800 1. Objectif général Identifier les risques bancaires de l'audit comptable dans un environnement bancaire. Construire une démarche

Plus en détail

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement»

Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» Formation «La consolidation des comptes : approfondissement» REFERENCE : 207 1. Objectif général Maîtriser les problèmes soulevés par la conversion des comptes des sociétés étrangères, les impôts différés

Plus en détail

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences»

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» REFERENCE : 108 1. Objectif général Comprendre les principales différences entre les IFRS et les US GAAP. Savoir identifier et retraiter les

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations en devises»

Formation «Comptabilité des opérations en devises» Formation «Comptabilité des opérations en devises» REFERENCE : 301 1. Objectif général Expliquer le mécanisme des opérations en devises et son impact sur le risque et le résultat de change. Traduire l'activité

Plus en détail

Formation «Le crédit à la consommation»

Formation «Le crédit à la consommation» Formation «Le crédit à la consommation» REFERENCE : 125 1. Objectif général Connaître les principaux aspects juridiques, techniques et commerciaux liés aux crédits à la Familiariser les personnels avec

Plus en détail

Formation «L essentiel de la réglementation»

Formation «L essentiel de la réglementation» Formation «L essentiel de la réglementation» REFERENCE : 500 1. Objectif général Présenter sous forme synthétique l ensemble des textes réglementaires applicables au secteur bancaire et financier. Identifier

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Formation «Les états COREP : risques de crédit»

Formation «Les états COREP : risques de crédit» Adapté Bâle III Formation «Les états COREP : risques de crédit» REFERENCE : 409 1. Objectif général Permettre à tout participant de se familiariser avec les états COREP relatifs au risque de crédit. Comprendre

Plus en détail

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement»

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» REFERENCE : 301 1. Objectif général Situer les enjeux de la nouvelle réglementation issue de Bâle III : «Capital Requirements Regulation (CRR)» et

Plus en détail

Formation «Bases comptables»

Formation «Bases comptables» Formation «Bases comptables» REFERENCE : 200 1. Objectif général Situer le rôle de la comptabilité dans son contexte économique. Identifier les enjeux des différentes méthodes d évaluation. Traduire les

Plus en détail

Formation «Comptabilite des produits de rive s»

Formation «Comptabilite des produits de rive s» Formation «Comptabilite des produits de rive s» REFERENCE : 303 1. Objectif général Situer le rôle des marchés de produits dérivés et leur lien avec les instruments au comptant. Expliquer le mécanisme

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques»

Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» Formation «Comptabilité bancaire : opérations classiques» REFERENCE : 201 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Identifier les comptes du PCEC

Plus en détail

Formation «Les ope rations de haut de bilan»

Formation «Les ope rations de haut de bilan» Formation «Les ope rations de haut de bilan» REFERENCE : 507 1. Objectif général Mettre en confiance les responsables «clientèles entreprises» lors de la négociation et l octroi d un financement du cycle

Plus en détail

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit»

Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» Formation «Les IFRS dans les e tablissements de cre dit» REFERENCE : 101 1. Objectifs généraux Utiliser les IFRS dans un environnement bancaire. Souligner les normes plus particulièrement importantes pour

Plus en détail

Formation «La banque et son environnement»

Formation «La banque et son environnement» Formation «La banque et son environnement» REFERENCE : 504 1. Objectif général Familiariser les entrants dans l établissement avec la culture bancaire générale nécessaire à: la bonne compréhension de l

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel

Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel Formation «Créer un modèle de prévisions financières» avec Excel REFERENCE 129 1. Objectif général Construire un modèle global de prévisions financières d entreprise ou de projet (compte de résultat, tableau

Plus en détail

Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé»

Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé» Formation «Maîtriser les bases pratiques des régimes matrimoniaux et de la transmission du patrimoine privé» REFERENCE : 1101 1. Objectif général Maitriser l organisation familiale et patrimoniale du couple

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit»

Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit» Formation «Le commissariat aux comptes des établissements de crédit» 1. Objectif général Acquérir les techniques comptables essentielles à un audit légal comptable bancaire. Se familiariser avec le jargon

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Gestion de trésorerie Optimiser la gestion financière de l entreprise à court terme Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3250-4

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

Copyright Michel d'agata 2012 www.dagata.fr

Copyright Michel d'agata 2012 www.dagata.fr Les métiers de l activité d intermédiation L activité d intermédiation bancaire telle que la pratique une banque classique recouvre trois métiers : Le métier de collecteur procure des ressources à un coût

Plus en détail

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser?

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser? LES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE Comprendre et acquérir les bases de la comptabilité DURée : 3j + 1J en option sur logiciel* Toute personne en charge de la gestion en * En option : mise en

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes...

TABLE DES MATIÈRES. II. La théorie de la valeur... 20 A. Les notions de base de mathématiques financières... 20 B. Les annuités constantes... TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 La valeur et le temps... 15 I. De la difficulté d estimer la valeur d un bien... 15 A. La valeur est une rente... 16 B. La valeur est un retour sur investissement... 18 II.

Plus en détail

Assurance Vie, Financement de l économie, Actuariat

Assurance Vie, Financement de l économie, Actuariat Assurance Vie, Financement de l économie, Actuariat Eric MANIABLE Actuaire Human-AS Cameroun 21/11/2013 www.human-as.com 1 Sommaire Les limites de l Assurance Vie Quels outils financiers? Quelles solutions?

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT

ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT ASSURÉMENT TRÉSORERIE, DURABLEMENT EXPERT CONSEIL TRESORERIE LA RÉPONSE 100% ETI/PME POURQUOI CHOISIR OU MIGRER VERS? COMMENT M ASSURER DU NIVEAU DE DISPONIBILITÉ DE LA SOLUTION? MES COÛTS SONT-ILS MAÎTRISÉS?

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques 11/05/2012 Luxembourg Paris Brussels La réforme Bâle III a énoncé de

Plus en détail

Document d accompagnement du référentiel de formation

Document d accompagnement du référentiel de formation Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : BTSA DARC Module : M 53 Gestion économique et financière de l entreprise agricole Objectif général

Plus en détail

Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises

Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises 1 Sujet du cours : Le financement à Long Terme des Entreprises L objectif de ce cours vise à aborder le financement à long terme des entreprises. On entendra par financement à long terme, les actions et

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT Banque & Marchés Cécile Kharoubi Professeur de Finance ESCP Europe Philippe Thomas Professeur de Finance ESCP Europe TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 Chapitre 1 Le risque

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN L'objectif de ce module est de vous familiariser avec le vocabulaire comptable et de vous faire comprendre ce que décrit un bilan Une entreprise vit dans le monde économique

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

Assistant Trader H/F. Ile-de-France Stage

Assistant Trader H/F. Ile-de-France Stage Assistant Trader H/F Ile-de-France Stage HSBC, troisième groupe bancaire mondial, est solidement implanté dans 84 pays et sert plus de 60 millions de clients dans le monde. HSBC France, filiale du Groupe

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Capital Économique et Gestion Actif - Passif dans la Banque de Détail et l Assurance-vie

Capital Économique et Gestion Actif - Passif dans la Banque de Détail et l Assurance-vie Capital Économique et Gestion Actif - Passif dans la Banque de Détail et l Assurance-vie Françoise Turpin / Alexandre Adam Équipe Modèles Financiers Gestion Actif - Passif BNP PARIBAS 1 Plan Objectifs

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts Bac+4

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts Bac+4 Juillet 2014 GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts Bac+4 Business Plan FINA702 Semestre 7 20 heures 2 crédits Français Département académique : Finance, CDG et TQG Coordinateur de département : Amir LOUIZI

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

Principes de comptabilité et de gestion financière

Principes de comptabilité et de gestion financière Commission de Développement Économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Principes de comptabilité et de gestion financière Les 25 et 26 janvier 2011 à Québec Plan de cours Présenté par :

Plus en détail

L incidence des exigences de fonds propres sur le coût du capital bancaire : une étude empirique sur les banques européennes.

L incidence des exigences de fonds propres sur le coût du capital bancaire : une étude empirique sur les banques européennes. L incidence des exigences de fonds propres sur le coût du capital bancaire : une étude empirique sur les banques européennes. Toader Oana Laboratoire d Economie d Orléans MACROFI, Lyon 22 mars 2013 Plan

Plus en détail

Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS

Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS Room document FR orig. SOLVABILITE 2 POINT SUR LES TRAVAUX EN COURS 1. Rappels : Objectif et organisation du projet L objectif du projet Solvabilité 2 est d effectuer une révision de l ensemble des règles

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Né le 2 novembre 1963 Formation 1981 : Baccalauréat C 1986 : ESSEC

Plus en détail

Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques»

Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques» (Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique) L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Master Spécialisé en Finance «Banques et Gestion des risques»

Plus en détail

Livret ECTS Ecole Supérieure Billières - Toulouse - France PREMIERE ANNEE BTS ASSISTANT DE DIRECTION

Livret ECTS Ecole Supérieure Billières - Toulouse - France PREMIERE ANNEE BTS ASSISTANT DE DIRECTION Livret ECTS - Toulouse - France Planning Général... 2 1ADFR... 2 1ADFR Français 1 er Semestre... 3 1ADFR... 3 1ADFR Français 2 ème Semestre... 5 1ADFR... 5 1ADLV Anglais ou Espagnol ou Allemand 1 er Semestre...

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse. En Anglais -------------

TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse. En Anglais ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Contrôle de gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse I. Contexte de la mission En Anglais ( prêt de la Banque Mondiale

Plus en détail

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO La connaissance n est pas un objet comme les autres La connaissance est une information à laquelle vous donnez du sens. Ce processus de construction des connaissances est de ce fait très personnel, lié

Plus en détail

Comptes et plans d épargne-logement

Comptes et plans d épargne-logement Page 1 of 6 Alerte Banques n 2 - avril 2006 ARCHIVES I IMPRIMER Comptes et plans d épargne-logement L avis du CNC relatif à la comptabilisation des CEL et PEL pose le principe suivant : les conséquences

Plus en détail

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS

LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS R Cordier LE BUDGET DE TRÉSORERIE ET LES ÉTATS FINANCIERS PRÉVISIONNELS 1 ) Le bouclage de la construction budgétaire Chaque entreprise se doit d'anticiper ses flux financiers afin d'assurer sa solvabilité

Plus en détail

Comprendre les enjeux essentiels de la gestion. Durée : 3 jours

Comprendre les enjeux essentiels de la gestion. Durée : 3 jours Comprendre les enjeux essentiels de la gestion 3 jours Tout cadre, manager, responsable d'unité opérationnelle, chef de projet, désirant s'initier aux concepts essentiels de la gestion. Connaître et comprendre

Plus en détail

Contrôle interne et audit de projet. Formation. 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Casablanca (Maroc)

Contrôle interne et audit de projet. Formation. 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Casablanca (Maroc) Page 1/5 Formation Référence : Durée 1 : 3 Semaines Date : Du 25 Mai au 12 Juin 2015 Lieu : Casablanca (Maroc) Prix et modalités de payement Le bulletin d inscription doit être accompagné du justificatif

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Section 1 Rôle préventif de l expert-comptable, du reviseur et du comptable dans le cadre d une entreprise en difficulté : mesures à prendre Le rôle

Section 1 Rôle préventif de l expert-comptable, du reviseur et du comptable dans le cadre d une entreprise en difficulté : mesures à prendre Le rôle Section 1 Rôle préventif de l expert-comptable, du reviseur et du comptable dans le cadre d une entreprise en difficulté : mesures à prendre Le rôle de conseiller de l expert-comptable, du reviseur, du

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme.

Cet exercice a pour but d étudier la couverture du besoin de financement à l'aide de ressources financières à court terme et à moyen long terme. Exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (0-013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» (9 points + bonus) Cet exercice a pour but d étudier

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Formation à la prévention des risques professionnels. CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013

Formation à la prévention des risques professionnels. CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013 Formation à la prévention des risques professionnels 1 CARSAT Centre Ouest Petit déjeuner de la prévention 2013 Déroulement de la présentation Origine et évolution de la formation à la prévention Formation

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures)

UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. La valeur (15 heures) 2. Le diagnostic financier des comptes sociaux (40 heures) UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. La valeur (15 heures) Il s agit de prendre conscience, à partir du concept de valeur, de mécanismes fondamentaux en finance en excluant tout

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise L investissement des collectivités locales : un enjeu national «L investissement des collectivités locales est nécessaire à l avenir économique et à la cohésion sociale du

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Présentation du cours de trésorerie

Présentation du cours de trésorerie Présentation du cours de trésorerie Chapitres étudiés : 1. Budget de trésorerie et BFR normatif 2. Environnement financier et bancaire de l entreprise 3. Gestion des liquidités en date de valeur 4. Instruments

Plus en détail

Finance pour Manager non financier. Formation

Finance pour Manager non financier. Formation Page 1/5 Formation Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 02 au 13 Novembre 2015 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix et modalités de paiement Le

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Le management de projet

Le management de projet OBJECTIFS Être capable de planifier, évaluer, planifier, organiser, démarrer, piloter, évaluer un projet simple Être capable de résoudre des problèmes d'optimisation dans les domaines de la logistique

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014

RETREAUSPECTIVE 2014. Bilan financier 2014 Bilan financier 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2013 et 2014 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la trésorerie) et de la

Plus en détail

Séminaire de Formation en Business Weekend

Séminaire de Formation en Business Weekend Séminaire de Formation en Business Weekend A Hammamet, le 31 mai, 1 er et 2 juin 2013 L art de négocier avec sa banque : Astuces et Techniques! Objectifs : Etablir un partenariat durable avec la banque.

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

Entreprises VOS FORMATIONS* Catalogue 2015-2016. Titre Objectif / Programme Date Tarif HT** Les Essentiels

Entreprises VOS FORMATIONS* Catalogue 2015-2016. Titre Objectif / Programme Date Tarif HT** Les Essentiels CATALOGUE FORMATIONS 2015-2016 Entreprises VOS FORMATIONS* Catalogue 2015-2016 Titre Objectif / Date Tarif HT** Les Essentiels du droit social Les Essentiels de la fiscalité Les Essentiels de la gestion

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE

B-1. BLOC DE COMPETENCES : TECHNIQUES DE VENTE ET NEGOCIATION Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE Modules 1 et 2 2 x 8 j = 16 jours B-1 COMPETENCE DE BASE : PREPARER SES ENTRETIENS DE VENTE MODULE DE FORMATION : LA PREPARATION DES ENTRETIENS DE VENTE Durée : 3 jours Rassembler les informations sur

Plus en détail

Pilotage de la masse salariale Déploiement de l outil de budgétisation

Pilotage de la masse salariale Déploiement de l outil de budgétisation Pilotage de la masse salariale Déploiement de l outil de budgétisation par Jean-Michel de Guerdavid, expert pour l AFRITAC de l Ouest 1 Présentation de l outil de budgétisation 1. Utilisation de l outil

Plus en détail