INFORMATIONS DE JUIN 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFORMATIONS DE JUIN 2014"

Transcription

1 F.N.AA. Pays de la Loire et Poitou-Charentes Secrétariat Régional et Renseignements : 20 rue Abbé ARTARIT BP LA ROCHE SUR YON CEDEX Tel. : & Fax : INFORMATIONS DE JUIN 2014 FNAA rue du Petit Roc Fer SAINT BENOIT Tel /Fax : Cet envoi est encore riche en informations, notamment : Obligation d informer le consommateur que le maintien de la garantie commerciale n est pas subordonné à la réalisation des opérations d entretien dans le réseau de marque. Si cette disposition était déjà prévue dans la règlementation européenne, un arrêté du 26 mai vient renforcer cette disposition en droit français en imposant aux constructeurs et à tout vendeur de VN d inscrire cette information «de façon claire et lisible, dans le carnet d entretien du véhicule, quel que soit son support». cela concerner même les extensions de garantie (voir note juridique N 09.14). Obligation pour toutes les entreprises des Services de l Automobile de mettre en place une complémentaire santé d entreprise avant le 1 er mars Voir Questions et Réponses cidessous. Points sur les aides 2014 pour les entreprises prenant un ou des apprentis. Nouvelle mention sur le certificat de travail : portabilité de la mutuelle à titre gratuit, etc. Prenez le temps de lire toutes les notes avant de les classer pour que cet envoi vous soit bénéfique. Note Sociale N : Brèves sociales Nouveau N d appel pour le RSI Portabilité de la mutuelle à titre gratuit Note Dépannage Remorquage N 03.14: Tarifs maxima des frais de fourrière applicable au 1 er juillet 2014 Note Juridique N : Contrôle de conformité initial Réception des véhicules Note Carrosserie N : Quelques points d Actualité SOMMAIRE DES NOTES JOINTES Note Dépannage Remorquage N : Relivraison des véhicules : Enjeux règlementaires et relations commerciales avec les assisteurs Note Dépannage Remorquage N : Revalorisation des tarifs de dépannage-remorquage sur autoroutes et routes express à compter du 1 er juillet 2014 Note Juridique N : Information obligatoire du consommateur sur son droit de faire entretenir son véhicule hors réseau constructeur Appel au Président de la République et au Premier ministre Texte commun à toutes les instances patronales Pour vous identifier sur le site votre N d identifiant figure sur votre justificatif d adhésion. Votre mot de passe est le même si vous ne l avez pas modifié Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 1 sur 8

2 COMPLEMENTAIRE SANTE : QUESTIONS REPONSES Date butoir : 1 er MARS 2015 L arrêté d extension du 26 juin 2014 étant paru au Journal Officiel du 3 Juillet 2014, il parait nécessaire de faire un point sur le côté pratique de l application de l accord du 19 septembre 2013 relatif au régime professionnel complémentaire de santé et les avenants 66 et 66 bis du 19 septembre Ais-je l obligation d instaurer la complémentaire santé dans mon entreprise? Oui, au plus tard le 1er Mars Quelles sont les entreprises concernées? Toutes les entreprises entrant dans le champ d application de la convention collective nationale des Services de l automobile, quels que soient leurs effectifs (à partir d un salarié, même si celui-ci est un apprenti). Dans le cas des établissements multiples, tous les salariés de chaque établissement doivent être couverts par un contrat collectif obligatoire. 3. Quel salarié est concerné : Tous les salariés (Ouvriers, Employés, Maîtrises, Cadres) y compris les Apprentis, sauf les stagiaires et les intérimaires. Pour les apprentis, la cotisation IRP AUTO est diminuée de 4, soit 26 pour le RPCS. 4. Quels sont les cas de dispense pour l adhésion du salarié au contrat santé d entreprise? Salariés à temps partiel dont l horaire contractuel est inférieur à 1/5 ème de la durée légale du temps de travail (moins de 7 heures par semaine).. Salariés disposant par ailleurs d une couverture complémentaire «collective, solidaire et responsable» répondant aux caractéristiques prévues par l accord de branche au paragraphe III de l annexe. Dans ce cas, le salarié devra justifier sa demande de dispense dans le délai de 2 mois suivant son embauche. Ce deuxième cas concerne le salarié dont le conjoint travaille dans une entreprise ayant instauré une couverture complémentaire santé collective obligatoire au niveau famille. Des décrets d application de la loi sont en attente d application, notamment pour ce qui concerne les cas de dispense. Si les cas prévus par l accord de branche ne respectent pas les dispositions prévues par les décrets à paraître, des modifications seront apportées aux textes paritaires par les partenaires sociaux. 5. Le conjoint et/ou les enfants sont-ils automatiquement couverts par la complémentaire santé d entreprise? Non, les ayant droits ne bénéficient pas de la couverture obligatoire des frais de santé. C est le salarié qui choisit au moment de l affiliation, s il désire faire adhérer à la complémentaire santé ses ayants droits (conjoint, concubin ou personne liée à lui par un PACS, enfants fiscalement à charge). Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 2 sur 8

3 6. Quelles sont les obligations incontournables de l employeur? Mettre en place la complémentaire d entreprise par Décision Unilatérale (DUE) au plus tard le 1 er mars Si une complémentaire santé entreprise est déjà mise en place, veillez à ce que celle-ci couvre tous les salariés et toutes les catégories et comprend toutes les garanties prévues dans le RPCS. Obligation que ce contrat collectif couvre un minimum de prestations. Celles-ci sont définies par l accord paritaire et sont comprises dans ce qu on appelle le RPCS (Régime Professionnel de Complémentaire Santé). Participer au minimum à 50 % de la couverture du RCPS prévu pour le salarié. Le tarif «isolé» du RPCS à IRP AUTO est de 30, l entreprise a obligation de participer à 50%, soit 15 en part patronale, 15 en part salariale. Si vous prenez un autre organisme, ce sera 50% de la cotisation qu il applique pour ce groupe de garanties. Affilier tous les salariés de l entreprise à partir du 3 ème mois d exécution du contrat de travail (une fois la période d essai terminée), le salarié seulement, pas les ayant droits. 7. Quelle procédure devez-vous suivre pour la mise en place du contrat collectif santé? Etablir une Décision Unilatérale du chef d Entreprise (DUE). C est un écrit. Informer individuellement par écrit vos salariés de cette décision et de son contenu. Informer les délégués du personnel lorsqu il en existe. Affilier chaque salarié. Fournir les documents au salarié pour qu il puisse résilier son contrat individuel Si un salarié demande une dispense d affiliation : avoir sa demande écrite, récolter les justificatifs et vérifier qu il peut bien bénéficier de la dispense. Tous ces documents étant écrits, joindre un exemplaire dans le dossier de chaque salarié. Il n y a pas à faire un avenant au contrat de travail à partir du moment où vous avez la phrase «Les parties contractantes s engagent à se conformer aux dispositions de la Convention Collective Nationale des Services de l Automobile». Par contre, il sera bon d intégrer un article concernant la complémentaire dans vos contrats de travail lors d une nouvelle embauche. 8. IRP AUTO est-il obligatoire? Pourquoi? Non, mais fortement recommandé. IRP AUTO est cité comme «organisme de référence» dans l accord de branche, validé par le Ministère. C est l organisme de Prévoyance et de Santé de votre Branche et seulement de votre Branche. Ce sont les partenaires sociaux qui fixent les taux de cotisations, il n a pas à assurer des critères de rentabilité pour payer ses actionnaires comme les assurances et les banques. L existence d IRP AUTO permet la mutualisation des couts de vos obligations sociales, notamment le Capital de Fin de carrière. Il est essentiel de maintenir son existence. Vous avez la garantie que votre contrat sera toujours à jour par rapport aux accords de branche. Voir également les autres avantages décrits ci-dessous. Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 3 sur 8

4 9. Vous avez choisi IRP AUTO, quelles décisions devez-vous prendre? Date de la mise en place du dispositif : pour des questions pratiques, la date du 1 er janvier 2015 est souvent choisie : coïncidence avec l année civile et les déclarations sociales, souvent les contrats individuels des salariés sont basés sur l année civile, Montant de votre financement, sachant qu il ne pourra pas être inférieur à 15. Niveau des prestations compris dans le contrat collectif : RCPS, Renfort 1, Renfort 2, Renfort 3 ou Renfort 4. Ces deux derniers points relèvent de votre politique salariale et du climat social que vous désirez établir dans votre entreprise. C est un élément de rémunération. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte dans votre choix : coût pour l entreprise, couverture actuelle de vos salariés, niveau de cotisation pouvant être supporté par le salarié par rapport à sa rémunération (voir sa cotisation mensuelle actuelle), le tout étant de ne pas instaurer une couverture trop élevée (prise en charge totale de la cotisation) qui pourrait pénaliser ensuite l entreprise en cas de difficultés ou le jeune lors d un recrutement futur(si cotisation trop élevé en raison du choix du renfort).voir la question N 9. Une fois votre choix fait, contacter votre conseiller d IRP AUTO. Il vous aidera pour la mise en place, vous fournira tous les documents nécessaires, bien entendu, si vous n attendez pas le dernier moment. 10. En fonction du choix de l employeur, comment cela fonctionne? 1 er exemple : Une entreprise de 5 salariés, L employeur choisit le RPCS et une participation de 60%, soit 18. Chaque salarié choisit son tarif : «isolé», «duo», «famille». Dans notre exemple, 2 choisissent le tarif famille, 1 le tarif duo et 2 le tarif isolé. GARANTIE COTISATION IRPAUTO Part Salariale BULLETIN DE SALAIRE Part Patronale Tarif «Isolé» 30, Tarif «Duo» 58,50 40,50 18,00 Tarif «Famille» 84,00 66,00 18,00 Le coût pour l entreprise sera de 90 (18X5), l appel de cotisations d IRP AUTO sera de 286,50 (2X X84). 2 ème exemple : Une entreprise de 5 salariés, L employeur choisit le RPCS+ RENFORT 2 et la participation minimum obligatoire soit 15.Même choix des salariés que l exemple ci-dessus. GARANTIE COTISATION IRPAUTO Part Salariale BULLETIN DE SALAIRE Part Patronale Tarif «Isolé» 49,50 34, Tarif «Duo» 90,00 75, Tarif «Famille» 129,00 114, Le coût pour l entreprise sera de 75 (15X5), l appel de cotisations d IRP AUTO sera de 417,00 (2X49, X129). Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 4 sur 8

5 11. Le salarié peut-il bénéficier de garanties supplémentaires? : Oui, le salarié peut choisir d augmenter ces garanties en souscrivant à un niveau supplémentaire que celui compris dans le contrat d entreprise Dans ce cas, il souscrit directement auprès d IRPAUTO et les cotisations sont retirées directement sur son compte. L entreprise n intervient pas. Il choisit librement le niveau de ses garanties et chaque année, il peut modifier celui-ci. Attention, quand le salarié adhère à titre individuel, les tarifs ne sont pas les mêmes que ceux de la plaquette qui sont les tarifs pour un contrat collectif. Le salarié peut rapidement connaître le coût en allant sur le site IRP AUTO et en utilisant le simulateur pour les salariés. 12. Quelles sont les conséquences de votre choix pour le salarié? Si on comprend rapidement l impact du montant de la participation choisi par l employeur sur les cotisations des salariés, l impact de souscrire à un renfort dans le cadre du contrat d entreprise est moins évident. L avantage pour le salarié (et c est en cela qu il s agit d un élément de rémunération) se situe à deux niveaux : Il paiera moins cher pour avoir le même niveau de protection. Reprenons le 2 ème exemple : si l employeur choisit simplement le régime RPCS, le coût pour le salarié désirant se couvrir au niveau du renfort2 à titre individuel sera au tarif «isolé» de 45 (15+30) au lieu 34,50, au tarif «duo» 94,50 au lieu de 75 et au tarif «famille»144 au lieu de 114. Sa part salariale est déductible des impôts ( pour l instant). 13. Quels avantages pour vous, employeur, si vous avez le statut non salarié? L obligation de mettre en place une couverture complémentaire santé ne concerne que les salariés. Si vous souscrivez à la complémentaire santé IRPAUTO pour vos salariés, vous bénéficiez, à titre individuel en tant que TNS, des tarifs négociés et des mêmes garanties. C est bien sûr un contrat individuel sous le régime de la loi Madelin et vous choisissez le niveau de garantie pour lequel vous voulez cotiser. Ex : Vous avez choisi pour les salariés le renfort 1, vous pouvez choisir pour vous-même le renfort 4 à 69 pour le tarif isolé. Prenez le temps de comparer avec les garanties que vous avez actuellement et le montant de vos cotisations. Cet élément doit rentrer dans votre réflexion, car l expérience prouve que l économie faite sur vos cotisations personnelles couvre une partie non négligeable du coût de la participation patronale tout en vous maintenant le même niveau de garanties. 14. Quelle aide peut vous apporter le site internet d IRP AUTO? Après avoir sélectionné l onglet Entreprises et Adhérez au régime professionnel de santé, vous trouverez de nombreuses informations pour vous et vos salariés. Je vous invite notamment à consulter dans la Rubrique «Adhérez au régime professionnel» le chapitre «Régime professionnel de santé : les réponses à vos principales questions» 22 questions sont traitées, je ne les ai pas reprises ici. Vous avez également un simulateur qui vous permet de calculer le coût pour votre entreprise. Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 5 sur 8

6 Les salariés bénéficient également de nombreuses informations en sélectionnant l onglet Salariés et Santé. Ils ont aussi un simulateur pour connaître le coût s ils veulent augmenter leurs garanties. A savoir également qu une fois la complémentaire en vigueur, le salarié pourra suivre sur le site dans son compte personnel ses remboursements, savoir où il en est dans ses garanties par rapport au forfait, etc. 15. Contacts IRP AUTO à retenir : Un numéro d appel : (de 9h à 18h du lundi au vendredi) Sur le site IRP AUTO, : Besoin d Aide : Demandez à être appelé et indiquez votre horaire Conseiller IRP AUTO du secteur : Pour le 86, 85,79, 17, 16 Sébastien TERRADE Pour le 44,49, 72 : Rodolphe VIVIEN dates à retenir pour vous informer : Lundi 1 er septembre à la Chambre de Métiers de Poitiers à 20h. Jeudi 18 Septembre à Saintes Notre conseil L accord de branche prévoit que vous devez avoir souscrit une complémentaire santé au plus tard le 1 er mars Pour protéger vos intérêts, nous vous invitons à agir dès maintenant en signant un bulletin d adhésion précisant une «date d effet» au 1er janvier Cette précaution comporte 3 avantages majeurs : 1- Vous préparez sereinement l avenir et remplissez vos obligations : vos salariés sont couverts à partir du 1er janvier 2015 par une complémentaire d entreprise et vos cotisations sont prélevées à partir de cette date uniquement. 2- Vos salariés déjà couverts par un contrat santé individuel disposent du temps nécessaire pour résilier ce contrat. En effet, pour tenir compte du délai de prévenance de 2 mois (1), ils devront demander sa résiliation dès le mois d octobre. 3- Enfin, si vous souscrivez le contrat proposé par IR AUTO en 2014, vous bénéficiez d un tarif garanti jusqu au 31/12/2017 (2) (1) la plupart de ces contrats prenant fin le 31 décembre (2) Pour toute souscription avant le 31/12/2014, IRP AUTO garantit le maintien de la cotisation au RPCS pour les années civiles 2014 à La cotisation pourra toutefois être révisée en cas de modification des modalités ou bases de remboursement de la Sécurité sociale. BONUS Un décret du 29 juin modifie les modalités de calcul du plafond de l aide versée pour l ensemble des véhicules pris en location. A compter du 30 juin 2014, l assiette de calcul du plafond de l aide se fait par référence au coût d acquisition du véhicule toutes taxes comprises, augmenté s il y a lieu du coût de la batterie lorsque celle-ci est prise en location, et non plus par rapport à la somme des montants des loyers. Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 6 sur 8

7 AIDES AUX EMPLOYEURS D APPRENTI Les règles ayant été modifiées pour 2014, en cette période de signature des contrats d apprentissage, il est nécessaire de faire le point sur les aides existantes : Exonérations des charges sociales : Le système d exonération des charges sociales est maintenu : a) Pour les entreprises de moins de 11 salariés ou inscrites au répertoire des métiers : exonérations des charges sociales salariales et patronales sauf accident du travail et Cotisation Prévoyance(IPSA). b) Pour les entreprises d au moins 11 salariés non inscrites au répertoire des métiers : Sont dues en plus les charges patronales chômage (4% et 0.40% d AGS), retraite (4.50%) et AGFF (1.20%), Contribution solidarité autonomie (0.30%), FNAL (0.10% pour les ent. de 11 à 19 salariés, 0.50% pour les entreprises de 20 salariés et plus). Crédit d impôt apprentissage : À partir du 1er janvier 2014, le bénéfice du crédit d'impôt apprentissage est limité à la première année du cycle de formation et aux seuls apprentis préparant un diplôme d'un niveau inférieur ou égal à bac+2. Pour l'année 2013, un régime transitoire a été mis en place. Le montant est de Rappel : le crédit d impôt s applique à l année civile. Crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) : Les rémunérations des apprentis sont comprises dans la masse salariale hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC, sur laquelle s appuie le calcul du CICE. Le taux, depuis le 1 er janvier 2014, est de 6%. Prime Régionale : Celle-ci est entièrement décidée par les régions et dépend de leur politique vis-à-vis de l apprentissage. Elle est donc très variable. Ainsi : Pour la Région Pays de Loire, la prime régionale est de par an versée aux entreprises et établissement du secteur privé de moins de 11 salariés. L aide est versée en fin d année scolaire en fonction de l assiduité du jeune en centre de formation et de la durée effective du contrat. Pour la Région Poitou Charentes, il existe 3 primes pour les contrats signés à partir du 1 er juin 2014 : a) Prime régionale de par an versée aux entreprises et établissement du secteur public et privé de 50 salariés ou moins. L aide est versée en fin d année scolaire en fonction de l assiduité du jeune en centre de formation et de la durée effective du contrat. Est supprimée la majoration annuelle variable selon les niveaux de formation. b) Prime complémentaire " Bonus Pacte Emploi Jeunes " de 500 versée si votre apprenti, ne disposant d'aucune qualification, est âgé de 21 ans au moins. Cette prime est versée la 1ère année uniquement. c) Prime " Coup de pouce Insertion" pour l'insertion des jeunes de 500 versée si vous recrutez, à l'issue de la période, l'apprenti en Contrat à Durée Indéterminé (CDI) dans les 3 mois suivants la fin du contrat d'apprentissage Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 7 sur 8

8 1.. CHIFFRES BAUX PROFESSIONNELS ET COMMERCIAUX INDICE DU COUT DE LA CONSTRUCTION DU 1 TRIMESTRE 2014 L indice du coût de la construction du 1er trimestre 2014, paru le 20 juin 2014 s établit à Année 1 er trim. 2 e trim. 3 e trim. 4 e trim Révision annuelle des loyers des baux professionnels et des baux commerciaux Le calcul du loyer révisé s'effectuera ainsi : (dernier loyer X 1 648) / 1 646= loyer révisé. Révision triennale des loyers des baux commerciaux Elle sera pratiquée ainsi : (loyer en cours X 1 648) / 1 554= loyer révisé. Renouvellement des loyers des baux commerciaux (9 ans) Il se calculera de la façon suivante : (loyer d'origine X 1 648) / 1 270= loyer renouvelé. INDICE DES LOYERS COMMERCIAUX Année 1 er trim. 2 e trim. 3 e trim. 4 e trim Indice ,64 104,44 105,31 106,28 Variation sur 1 an % % % % Indice ,01 107,65 108,17 108,34 Variation sur 1 an % % % +1.94% Indice , Variation sur 1 an +1.42% +0.79% % 0.11% Indice ,5 Variation sur 1 an -0.03% peut pas être retenu pour les locaux à usage exclusif de bureaux. Les parties signataires d'un nouveau bail commercial (ou d'un avenant à un bail existant) pour l'exercice d'activités commerciales peuvent, sauf exception, adopter l'indice des loyers commerciaux en lieu et place de l'indice du coût de la construction. Cet indice ne Secrétariat Régional Geneviève JOLLY Juin 2014 Page 8 sur 8

COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE

COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE Régime Professionnel Complémentaire de Santé IRP AUTO Partenaire de l UNIDEC 28 Juin 2014 LA COUVERTURE SANTÉ GÉNÉRALISÉE SOMMAIRE Présentation du groupe IRP AUTO Le contexte

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord collectif MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Picardie et Aisne) (17

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

Info Syndicale : complémentaire Santé

Info Syndicale : complémentaire Santé Info Syndicale : complémentaire Santé La complémentaire santé des Salariés non-cadres La complémentaire santé des salariés agricoles non cadre évolue afin de répondre aux obligations mises en place par

Plus en détail

SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur

SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur OM SPORT DIJON Jeudi 22 octobre 2015 SANTE DES SALARIES : Vos obligations en tant qu employeur Olivier BARON Crédit Mutuel Marché des Professionnels AU PROGRAMME L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL (ANI)

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Chapitre 1 : Champ d application et objet de l accord Le présent accord s applique à l ensemble

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) / COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE CMF SANTE Quel est le CADRE RÉGLEMENTAIRE de la complémentaire santé obligatoire? Qu en est-il pour les structures soumises à la Convention

Plus en détail

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP

Contexte dans le BTP. Contacts PRO BTP Contexte dans le BTP Une nouvelle réglementation De nouvelles obligations pour les entreprises Qui est concerné? Les entreprises sans complémentaire santé Les entreprises avec complémentaire santé Dispenses

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales

Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Guide technique relatif aux contrats collectifs obligatoires complémentaires frais de santé bénéficiant d aides fiscales et sociales Exonération sociale et déductibilité fiscale du financement patronal

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

%,,,, DECISION UNILATERALE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF «FRAIS DE SANTE» A ADHESION OBLIGATOIRE. Etreprnru s ARTICLE 1 OBJET

%,,,, DECISION UNILATERALE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF «FRAIS DE SANTE» A ADHESION OBLIGATOIRE. Etreprnru s ARTICLE 1 OBJET lél ASSOCIATION INTERMEDIAIRE DU PAYS VOIRONNAIS TÉL 04 76 32 72 80 FAX 04 76 32 98 95 MAIL adequation@paysvoironnaiscom de compétences GROUPE ECONOMQUE SOUDAEE DECISION UNILATERALE INSTITUANT UN REGIME

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé

La généralisation de la complémentaire santé La généralisation de la complémentaire santé istya collectives 7 square Max Hymans - 75015 Paris Numéro ORIAS : 14007239 - www.orias.fr www.istyacollectives.fr Le cadre réglementaire Au plus tard le 1er

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

Mise en place par Décision unilatérale de l employeur

Mise en place par Décision unilatérale de l employeur Mise en place par Décision unilatérale de l employeur REGIME COMPLEMENTAIRE AU REGIME FRAIS DE SANTE prévu par l Accord national du 10 juin 2008 sur une protection sociale complémentaire en Agriculture

Plus en détail

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013

LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 LOI DE SÉCURISATION DE L EMPLOI N 2013 504 du 14 juin 2013 Les changements concernant la protection sociale complémentaire Les dates clés 11 janv. 2013 : Signature de l Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord régional du 2 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison sociale

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SOCIALE

NOTE D INFORMATION SOCIALE NOTE D INFORMATION SOCIALE JUIN 2014 CHER CLIENT, Vous avez souscrit un contrat collectif de prévoyance et/ou de frais de santé au profit de vos salariés. Les contributions versées par votre entreprise

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé?

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé? Complémentaire Santé : première Foire Aux Questions 1. Qu est-ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA

FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA FOIRE AUX QUESTIONS SUR LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE CCN HPA Mise à jour du 3 décembre 2015 PREMIERE PARTIE : INFORMATION GENERALE SUR LA MISE EN PLACE DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS TOUTES

Plus en détail

jusqu'au 31/03/2012 à partir du 01/04/2012 Tranche A 2,36% 2,49% Tranche B 3,36% 3,54%

jusqu'au 31/03/2012 à partir du 01/04/2012 Tranche A 2,36% 2,49% Tranche B 3,36% 3,54% COMMUNICATION DE LA COMMISSION PARITAIRE DU 08/03/2012 ÉVOLUTION DU REGIME FRAIS DE SANTÉ ET PRÉVOYANCE DANS LA CONVENTION COLLECTIVE DES CAUE : CE QUI VA CHANGER LE 1 er AVRIL 2012. Les partenaires sociaux

Plus en détail

Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de la société Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux L adaptation de ce modèle dans chaque entreprise relève de la seule responsabilité

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016.

LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016. LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016. AU PROGRAMME Des nouveaux contrats aidés pour les embauches. La DSN. Le nouveau formalisme déclaratif entre en vigueur le 01 janvier

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R)

Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Règles d affiliation pour la prévoyance et la garantie «frais de santé» au 1 er janvier 2013 (Contrat avec l AG2R) Rappels et Historique Depuis le 1 er février 1974 bénéficient des garanties complémentaires

Plus en détail

La complémentaire SANTÉ. de vos salariés. Livret de l employeur

La complémentaire SANTÉ. de vos salariés. Livret de l employeur La complémentaire SANTÉ de vos salariés Livret de l employeur Juin 2015 Complémentaire Santé CREPA La Complémentaire santé CREPA, une offre adaptée au personnel salarié des cabinets d avocats. Le 1 er

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE OCTOBRE 2013 Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE 2013 Avant-propos Afin d encourager la mise en place des régimes collectifs de protection sociale complémentaire

Plus en détail

Ce guide a été élaboré conjointement par les Relais Assistantes Maternelles de Seine-et-Marne et par le Conseil général de Seine-et-Marne.

Ce guide a été élaboré conjointement par les Relais Assistantes Maternelles de Seine-et-Marne et par le Conseil général de Seine-et-Marne. Préambule Depuis le 1 er janvier 2005, la Convention Collective Nationale des assistants maternels du particulier employeur 1 est applicable. Cette convention détermine les conditions d emploi de l assistant(e)

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES MUTUELLE SANTE Branche HPA

QUESTIONS REPONSES MUTUELLE SANTE Branche HPA QUESTIONS REPONSES Obligation d adhérer à Humanis? Une adhérente souhaite conserver sa mutuelle. Sa mutuelle hésite car pour lui proposer les mêmes garanties précisées dans l'accord de branche, cela coûte

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE Qu est ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d hospitalisation ).

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 les infos DAS n 019 27 janvier 2015 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 portant modification de l article 11.2 «Prévoyance des salariés cadres»

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016.

LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016. LA RENTREE DU SOCIAL OU COMMENT BIEN PRÉPARER LES CHANGEMENTS DE 2016. AU PROGRAMME Des nouveaux contrats aidés pour les embauches. La DSN. Le nouveau formalisme déclaratif entre en vigueur le 01 janvier

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Guide D INFORMATION Généralisation de la complémentaire santé Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Généralisation de la complémentaire santé La loi du 14 juin

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé A partir du 1 er janvier 2016, toutes les entreprises seront dans l'obligation de proposer une couverture santé minimale

Plus en détail

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr CONVENTION D'ADHESION A LA CONVENTION DE PARTICIPATION A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 2013-2018 SOUSCRITE PAR LE CIG GRANDE COURONNE

Plus en détail

FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres)

FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres) FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres) Avant toute communication de la DUE aux salariés bénéficiaires, vous devez la compléter à l aide

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

Questions des employeurs

Questions des employeurs Lentilles La MSA vous rembourse à hauteur de 65 %, sur la base d un forfait annuel de date à date, par œil, fixé à 39,48 e, soit 25,70 e (que les lentilles soient réutilisables ou non, journalières ou

Plus en détail

Mise en conformité de votre contrat

Mise en conformité de votre contrat MCEN Mutuelle des Clercs et Employés de Notaire Mise en conformité de votre contrat au 1 er janvier 2016 Nos conseillères Contrat Collectif sont à votre disposition. Alexia BRANCHU et Karine DEPREAY du

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 Loi de finances rectificative 2013 du 29 décembre 2013 Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, l emploi et la démocratie sociale Loi de finances

Plus en détail

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents

Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Une même mutuelle et une même prévoyance pour tous les agents Un nouveau régime de frais de soins de santé et un nouveau régime de prévoyance communs à l ensemble des agents de Pôle emploi seront mis en

Plus en détail

CABINET GM ASSURANCES

CABINET GM ASSURANCES CABINET GM ASSURANCES Mieux vous accompagner dans vos projets Assurer votre santé et votre prévoyance et celle de vos salariés! Constituer votre retraite et celle de vos salariés! Valoriser votre patrimoine

Plus en détail

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE]

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] [REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] CREPA Institution de Prévoyance régie par les dispositions du Titre III du Livre IX du Code de la sécurité sociale N Siret : 784 411 175 00028 80 rue

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE Conditions d exonération des charges sociales PARTIE 1 : CONDITIONS D EXONERATION DE CHARGES SOCIALES DES REGIMES DE PREVOYANCE ET RETRAITE La

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires "incapacité, invalidité et décès"

Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires incapacité, invalidité et décès Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires "incapacité, invalidité et décès" Sur papier à en-tête de l entreprise M A., le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés.

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés. de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du contrat

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COOPERATIVES DE CONSOMMATEURS

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COOPERATIVES DE CONSOMMATEURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COOPERATIVES DE CONSOMMATEURS ACCORD DE BRANCHE DES COOPERATIVES DE CONSOMMATEURS RELATIF A LA MISE EN PLACE D UNE GARANTIE DE FRAIS DE SANTE A ADHESION OBLIGATOIRE

Plus en détail

ACCORD DU 5 AVRIL 2006

ACCORD DU 5 AVRIL 2006 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE (4 novembre 1987) ACCORD DU 5 AVRIL 2006 RELATIF AUX MODALITÉS D APPLICATION

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société } Cotisations de prévoyance complémentaire } Allégements et crédits d impôts } Crédit d Impôt Recherche } Crédit d Impôt Innovation } Jeunes Entreprises Innovantes } Crédit d Impôt Compétitivité Emploi

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions 1 sur 5 12/11/2015 11:59 Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions Comme vous le savez, le CoSMoS vous représente activement dans la négociation qui permettra aux employeurs du

Plus en détail

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE»

(r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES. Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» (r) assurez-vous sur LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE DANS TOUTES ENTREPRISES Plus de temps à perdre! GUIDE PRATIQUE SPÉCIAL «SANTÉ COLLECTIVE» 2 INTRODUCTION SOMMAIRE SOMMAIRE INTRO Transformez une

Plus en détail

«2.2. Couverture facultative

«2.2. Couverture facultative MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 9811. EXPLOITATIONS AGRICOLES (Tarn) (6 mai 2002) (Etendue par arrêté

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ Les réponses apportées aux questions ci-dessous sont données sous réserves des éventuelles réserves ou exclusions que le ministère du travail pourrait prendre

Plus en détail

Le 11/09/2014 Actualité de la protection sociale

Le 11/09/2014 Actualité de la protection sociale Le 11/09/2014 Actualité de la protection sociale Présentation par Michel Boixader Service Juridique et Conformité Actualité de la protection sociale Sommaire 1. Textes 2013 2. La mise en conformité (régimes

Plus en détail

MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES

MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES MODALITES D ACQUISITION DES CHÈQUES-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DE MOINS DE 50 SALARIES Les Chèques-Vacances, institués par l ordonnance n 82-283 du 26 mars 1982, sont des titres, de 10 et 20 euros,

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail