Accréditation des médecins et aide la souscription d'un contrat d'assurance RCP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accréditation des médecins et aide la souscription d'un contrat d'assurance RCP"

Transcription

1 Accréditation des médecins et aide la souscription d'un contrat d'assurance RCP Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous certaines conditions, bénéficier de la prise en charge par l Assurance Maladie d une partie de leur cotisation d assurance de responsabilité civile professionnelle. Il faut pour cela qu ils soient accrédités par l organisme d accréditation agréé par la Haute Autorité de Santé. Spécialité(s) : Médecin spécialiste Sommaire L'accréditation des médecins La prise en charge partielle de l'assurance en responsabilité civile professionnelle Auteur : Valérie CORDONNIER, Juriste / MAJ : 20/04/2016 L'accréditation des médecins Accréditation, certification et formation continue s inscrivent dans une logique de démarche continue d amélioration de la qualité et de la sécurité des pratiques professionnelles. L accréditation est un dispositif volontaire de gestion des risques médicaux en établissement de santé. Elle fait partie d un dispositif global de qualité et de sécurité des soins, et d amélioration des pratiques. Les médecins s engageant dans la procédure d accréditation le font obligatoirement par l intermédiaire de l organisme opérateur pour leur spécialité, agréé par la Haute Autorité de Santé ( Ces organismes sont chargés d instruire les demandes d engagement dans la démarche d accréditation, d assurer la gestion des risques par spécialité et d accompagner les médecins. L accréditation est délivrée aux médecins ayant satisfait aux obligations de la démarche durant une période de 12 mois la première fois, puis tous les 4 ans. Quelques chiffres au 17/06/2015 (source: tableau de bord de l accréditation HAS) : demandes d engagement dans le dispositif d accréditation ont été enregistrées par la HAS depuis septembre spécialités, sur 19 potentielles, sont aujourd hui agrées, médecins ont été accrédités depuis octobre 2008 et sont engagés dans la démarche d accréditation déclarations d évènements porteurs de risques (EPR) ou d évènements indésirables associés aux soins (EIAS) ont été analysées et enregistrées dans la base de retour d expérience du dispositif d accréditation 1.LES CONDITIONS DE L ACCREDITATION 1) Les spécialités médicales visées L accréditation concerne les spécialités dites «risque» en établissement de santé, listées dans le décret n du 21/07/2006, article D du Code de Santé Publique: 1 Chirurgie générale 2 Neurochirurgie 3 Chirurgie urologique 4 Chirurgie orthopédique et traumatologie 5 Chirurgie infantile

2 6 Chirurgie de la face et du cou 7 Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, ou chirurgie maxillo-faciale 8 Chirurgie plastique reconstructrice 9 Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 10 Chirurgie vasculaire 11 Chirurgie viscérale et digestive 12 Gynécologie-obstétrique ou gynécologie médicale et gynécologie-obstétrique 13 Anesthésie-réanimation 14 Réanimation médicale 15 Stomatologie 16 Oto-rhino-laryngologie 17 Ophtalmologie 18 Cardiologie 19 Radiologie 20 Gastro-entérologie 21 Pneumologie 2) L activité visée Il s agit de l activité chirurgicale ou interventionnelle (article D CSP) 3) La charte médecins établissements de santé Elle est destinée mettre en synergie les démarches de gestion des risques des médecins et des établissements de santé. La charte, engagement mutuel, définit les règles de fonctionnement, de partage de l information et de confidentialité nécessaires la mise en œuvre de l accréditation des médecins. La signature d une telle charte n est pas obligatoire pour les médecins engagés dans le processus d accréditation, mais fortement recommandée. 2. LES ENGAGEMENTS DES MEDECINS ACCREDITES L organisme fédérateur unique par spécialité, agréé pour l accréditation, définit la stratégie nationale de gestion des risques valable pour la spécialité toute entière dans toutes ses composantes, traduite par un programme d accréditation. Ce programme définit les actions devant être réalisées annuellement par les médecins engagés dans l accréditation de façon individuelle ou en équipe. Il comprend: 1) Des activités d analyse de pratique : le recueil et l analyse des EIAS(évènement indésirable associé aux soins): Un EIAS correspond tout incident préjudiciable un patient hospitalisé survenu lors de la réalisation d'un acte de prévention, d'une investigation ou d'un traitement (article R du Code de la santé publique). L analyse de ces événements conduit produire des recommandations individuelles (en réponse aux événements déclarés par le médecin) et tirer des enseignements (résultants de l analyse de la base de données de retour d expérience [Base REX], de la veille scientifique et d études de risques) ; la participation des activités d évaluation des pratiques professionnelles (RMM, registres, audit clinique, etc.) mises en œuvre, ou non, par l Organisme d accréditation. 2) Des activités d acquisition ou de perfectionnement des connaissances : la mise en œuvre de recommandations ou référentiels professionnels ; la mise en œuvre de recommandations individuelles élaborées et diffusées par l Organisme d accréditation sur la base de l analyse des EIAS réalisée par les experts ; la participation des activités de perfectionnement des connaissances (journées de formation, congrès, etc.) mises en œuvre, ou non, par l Organisme d accréditation. NB: L accréditation en équipe. L équipe est définie par le décret n du 21 juillet 2006 comme étant composée de médecins d une même spécialité exerçant en établissement de santé.

3 La HAS a revu en 2014 et les modalités de réalisation de la démarche pour les médecins engagés et d agrément des organismes dans l accréditation afin d intégrer cette dimension collective. Unprogramme réalisé en équipe Les fondamentaux de l accréditation sont retrouvés dans l approche en équipe: les médecins mettront en œuvre un programme annuel défini par leur spécialité comportant: - Un volet évaluatif par le repérage, l analyse et la déclaration d événements indésirables associés aux soins (EIAS) - Et un volet cognitif consistant la mise en œuvre de recommandations et la réalisation d activités favorisant le développement d un socle de connaissances partagées. L accréditation en équipe valide donc aussi le développement professionnel continu (DPC) des praticiens. Ce programme en équipe complète celui réalisé par un médecin individuellement par une dimension de travail collectif, comportant par exemple des actions sur la coordination des acteurs, le partage d informations, l harmonisation des pratiques. Les EIAS sont également sélectionnés et analysés par l équipe en revue de mortalité et de morbidité (RMM), puis déclarés l organisme agréé. A ce titre, il est tout fait logique que l équipe de médecins de même discipline associe, dans l établissement de santé, d autres professionnels de disciplines et métiers différents intéressés par cette démarche collective, qu ils soient éligibles ou non au dispositif d accréditation. Par exemple, une équipe de chirurgiens peut réaliser une analyse d'eias en RMMavec des médecins anesthésistes et des paramédicaux. L accréditation des médecins et la reconnaissance de l équipe L équipe réalise chaque année une évaluation de sa réponse aux exigences du programme définit par l organisme agréé. Cette évaluation, examinée par un expert de l organisme agréé, permet de porter une appréciation externe sur le fonctionnement de l équipe et sur l implication individuelle de chaque médecin. Au vu de cette appréciation, la HAS délivre une attestation de réalisation de la démarche d accréditation en équipe ainsi qu un certificat individuel d accréditation aux médecins. Si, par ailleurs, l organisme agréé est reconnu comme organisme de DPC, les médecins valideront leur DPC. Les paramédicaux de l équipe valideront également leur DPC, si l établissement de santé est lui-même organisme agréé de DPC. 3. LES BENEFICES DE L ACCREDITATION 1) Les bénéfices administratifs pour les médecins: - L accréditation constitue une méthode de DPC (développement professionnel continu) des médecins. - Les résultats de la procédure sont publics (article L CSP): la liste des médecins accrédités est publiée et consultable sur le site de la HAS. 2) Les bénéfices administratifs pour les établissements de santé: - L accréditation des médecins contribue la procédure de certification des établissements de santé, - Elle participe l essor d une culture de sécurité des établissements par le développement de la gestion des risques et la mobilisation des acteurs. 3) Les bénéfices techniques - L accréditation permet aux médecins de sécuriser leur pratique et ainsi de diminuer le nombre des actions en justice, - L intérêt de l engagement collectif simultané des membres d une même équipe médicale permet de mutualiser efforts et résultats. - Les spécialités ont l opportunité de répondre elles-mêmes l exigence croissante de sécurité et de réduction des risques des patients et des pouvoirs publics, en définissant elles-mêmes leurs exigences professionnelles. 4) Les bénéfices financiers pour les médecins Les médecins accrédités ou engagés dans une procédure de renouvellement d accréditation, peuvent bénéficier d une prise en charge partielle de la cotisation de leur assurance en responsabilité civile professionnelle.

4 La prise en charge partielle de l'assurance en responsabilité civile professionnelle Il s agit d une aide annuelle dont le montant et les conditions sont fixés, en fonction des spécialités et des conditions d exercice, par les décrets n du 21 juillet 2006 et n du 7 décembre 2006, ainsi que l arrêté du 06 février Cette aide est la charge de la Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). 1. LES CONDITIONS DU BENEFICE DE L AIDE 1) L accréditation par la HAS Nous avons vu plus haut les conditions et modalités du dispositif d accréditation. Si l accréditation devait être refusée ou retirée par la HAS ou si le professionnel de santé renonce poursuivre la démarche d accréditation engagée, l aide éventuellement perçue doit être remboursée 2) L exercice libéral en établissement L aide concerne les médecins libéraux qui exercent en établissement de santé (public ou privé) dès lors qu ils ont leur charge le paiement de leur prime d assurance en responsabilité civile professionnelle. Si le médecin est couvert par l assurance de son établissement de santé, il n est donc pas concerné par cette aide. 3) La proportion d actes techniques requise L aide concerne les médecins qui réalisent parmi les actes techniques effectués dans le cadre de leur spécialité, plus de la moitié des actes techniques énoncés: 1 Chirurgie générale - Accouchements 2 Neurochirurgie - Échographies obstétricales 3 Chirurgie urologique - Actes inscrits sur la liste des actes remboursables par l Assurance Maladie sous l appellation «actes de 4 Chirurgie orthopédique et traumatologie 5 Chirurgie infantile 6 Chirurgie de la face et du cou 7 Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, ou chirurgie maxillo-faciale 8 Chirurgie plastique reconstructrice 9 Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 10 Chirurgie vasculaire 11 Chirurgie viscérale et digestive 12 Gynécologie-obstétrique ou gynécologie médicale et gynécologie-obstétrique 13 Anesthésie-réanimation 14 Réanimation médicale 15 Stomatologie 16 Oto-rhino-laryngologie 17 Ophtalmologie

5 18 Cardiologie - Actes d endoscopie de l appareil digestif 19 Radiologie - Actes de proctologie 20 Gastro-entérologie - Actes d endoscopie de l appareil respiratoire 21 Pneumologie - Actes par voie vasculaire transcutanée - Échographies obstétricales 1) La situation conventionnelle Tous les médecins spécialistes conventionnés (convention 2005 ou décision arbitrale) sont visés par le dispositif d aide financière la souscription d un contrat d assurance de responsabilité civile professionnelle, qu il s agisse des médecins en secteur 1, en secteur 2 (ayant adhéré ou non l option de coordination) ou de ceux bénéficiant d un droit permanent dépassement. 2) Les pièces justificatives fournir - La copie du certificat d accréditation délivré par la HAS pour confirmer chaque année le maintien du médecin dans la démarche. - La copie du contrat d assurance pour attester que le contrat couvre le risque professionnel - L attestation du paiement de la prime d assurances; cette attestation est fournie la demande aux sociétaires concernés par le dispositif. 1. MONTANT ET CALCUL DE L AIDE 1) Le montant de l aide dépend de la combinaison de 3 paramètres: - le montant de la prime d assurance de responsabilité civile professionnelle réglée - la spécialité exercée - la situation conventionnelle (cf. tableau de synthèse) Seuil minimal d'appel cotisation et plafond applicable par spécialité Taux de prise en charge de Médecin bénéficiant d'un dro Spécialité exercée Seuil minimal d'appel cotisation Plafond de la prime prise en charge Situation conventionnelle ( 1 Chirurgie générale Mé 2 Neurochirurgie 3 Chirurgie urologique 4 Chirurgie orthopédique et traumatologie 5 Chirurgie infantile Médecin en secteur 2 6 Chirurgie de la face et du cou Médecin en secteur 2 (s 7 Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, ou chirurgie maxillo-faciale Médecin bénéficiant d'u 8 Chirurgie plastique reconstructrice 9 Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire 10 Chirurgie vasculaire 11 Chirurgie viscérale et digestive 12 Gynécologie-obstétrique ou gynécologie médicale et gynécologie-obstétrique Anesthésie-réanimation Médecin en secteur 1 14 Réanimation médicale Médecin en secteur 2 (adhés 15 Stomatologie Médecin en secteur 2 (sans

6 Médecin en secteur 2 (adhés Médecin en secteur 2 (sans Médecin bénéficiant d'un dro 16 Oto-rhino-laryngologie Médecin en secteur 1 17 Ophtalmologie Médecin en secteur 1 18 Cardiologie Médecin en secteur 2 (adhés 19 Radiologie Médecin en secteur 2 (sans 20 Gastro-entérologie Médecin bénéficiant d'un dro 21 Pneumologie 1)La situation conventionnelle Tous les médecins spécialistes conventionnés (convention 2005 ou décision arbitrale) sont visés par le dispositif d aide financière la souscription d un contrat d assurance de responsabilité civile professionnelle, qu il s agisse des médecins en secteur 1, en secteur 2 (ayant adhéré ou non l option de coordination) ou de ceux bénéficiant d un droit permanent dépassement. 2) Les pièces justificatives fournir - La copie du certificat d accréditation délivré par la HAS pour confirmer chaque année le maintien du médecin dans la démarche. - La copie du contrat d assurance pour attester que le contrat couvre le risque professionnel - L attestation du paiement de la prime d assurances; cette attestation est fournie la demande aux sociétaires concernés par le dispositif. 1. MONTANT ET CALCUL DE L AIDE 1)Le montant de l aide dépend de la combinaison de 3 paramètres: Auteur : Valérie CORDONNIER, Juriste / MAJ : 20/04/ le montant de la prime d assurance de responsabilité civile professionnelle réglée - la spécialité exercée - la situation conventionnelle (cf. tableau de synthèse) A découvrir sur notre site : Dossier : loi de santé FAQ médecin généraliste Tendance des décisions de justice (N. Gombault) Télécharger la synthèse du rapport annuel 2014 (pdf Ko)

Retour au sommaire. Article 1

Retour au sommaire. Article 1 Décret n 2006-909 du 21 juillet 2006 relatif à l'accréditation de la qualité de la pratique professionnelle des médecins et des équipes médicales exerçant en établissements de santé Retour au sommaire

Plus en détail

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle Dossier mis à jour le 9 juillet 2013 Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS, INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS, INSTITUTIONS La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications.

Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications. 01 39 84 41 80 Aide à la prime Responsabilité Civile Médicale par l Assurance Maladie Explications. Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous certaines conditions,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 7 janvier 2015,

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 7 janvier 2015, REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2015.0003/DC/MSP du 7 janvier 2015 du collège de la Haute Autorité de santé adoptant le cahier des charges des organismes agréés pour l accréditation des médecins et des

Plus en détail

Accréditation des médecins et déclaration des pratiques à risque (JO du 24 Juillet 2006)

Accréditation des médecins et déclaration des pratiques à risque (JO du 24 Juillet 2006) Accréditation des médecins et déclaration des pratiques à risque (JO du 24 Juillet 2006) Organisation de la gestion des risques Gestion des risques en établissements de santé Déclaration des Evénements

Plus en détail

NOR : MESH A. (Journal officiel du 20 mars 1998)

NOR : MESH A. (Journal officiel du 20 mars 1998) Arrêté du 11 mars 1998 relatif au concours national de praticien hospitalier et à l'examen des candidatures à la fonction de praticien hospitalier associé au titre de l'année 1998 NOR : MESH9820932A (Journal

Plus en détail

9-5 LES CHIRURGIENS. Une répartition inégale, la part croissante du secteur 2

9-5 LES CHIRURGIENS. Une répartition inégale, la part croissante du secteur 2 9-5 LES CHIRURGIENS Toutes spécialités confondues 84, près de 9400 chirurgiens exercent en France métropolitaine en 2007 (source : CNOM), dont 48% en libéral contre 48,6% pour l ensemble des spécialistes.

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

Fiche d évolution réglementaire N 131

Fiche d évolution réglementaire N 131 Fiche d évolution réglementaire N 131 Actualisation des tables 2 et 20.x pour la spécialité 69 Date d application de la mesure : Textes associés : Immédiate Décret du 31/03/2011 JO du 19/04/2011 Professionnels

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Fiche du programme 26821500012 de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Descriptif du programme: Référence Programme Agence nationale du DPC 26821500012 du programme LA PREVENTION

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER 87000 LIMOGES JUIN 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

EPP ET ACCREDITATION QUELLES METHODOLOGIES?

EPP ET ACCREDITATION QUELLES METHODOLOGIES? EPP ET ACCREDITATION QUELLES METHODOLOGIES? Dr Danièle GOUMARD Dr Pierre PERUCHO CH LA ROCHELLE CH PERPIGNAN MAPAR 9 et 10 juin 2006 INTRODUCTION L EPP : (art 14 de la loi du 13 août 2004, décret du 14

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES en CHIRURGIE PEDIATRIQUE. 1. Organisation générale

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES en CHIRURGIE PEDIATRIQUE. 1. Organisation générale DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES en CHIRURGIE PEDIATRIQUE 1. Organisation générale 1.1 Objectifs généraux de la formation Former un spécialiste de premier et de second recours en. 1.2 Durée totale du DES

Plus en détail

Agence nationale du DPC

Agence nationale du DPC Organisme Titre Description U.M.F.C.S. Unité Mixte de Formation Continue en Santé de Marseille FORMATION CONTINUE MULTIDISCIPLINAIRE A LA «CONCILIATION DES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX (CTM) Référence Agence

Plus en détail

Guide méthodologique États E11 relatifs à la responsabilité civile médicale

Guide méthodologique États E11 relatifs à la responsabilité civile médicale Guide méthodologique États E11 relatifs à la responsabilité civile médicale Pour faciliter l établissement des états E11, la présente note précise le contexte (1), le périmètre de ces états (2), la définition

Plus en détail

Publié : MB 7 août Modifié : A.M M.B Abroge le Chap. 1 er de l annexe (critères pour la chirurgie)

Publié : MB 7 août Modifié : A.M M.B Abroge le Chap. 1 er de l annexe (critères pour la chirurgie) 18 JUILLET 1979 - Arrêté ministériel fixant les critères spéciaux d'agréation des médecins spécialistes, des maîtres de stage et des services de stage pour la spécialité [de la chirurgie] 1, de la chirurgie

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 8 octobre 2014,

REPUBLIQUE FRANCAISE. Le collège de la Haute Autorité de santé, ayant valablement délibéré en sa séance du 8 octobre 2014, REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0202/DC/MSP du 8 octobre 2014 du collège de la Haute Autorité de santé adoptant la procédure d accréditation des médecins et des équipes médicales Le collège de la

Plus en détail

DPC Développement Professionnel Continu des professionnels de santé publique

DPC Développement Professionnel Continu des professionnels de santé publique DPC Développement Professionnel Continu des professionnels de santé publique P François Pôle Santé Publique, CHU de Grenoble Origines 1996 : Obligation de FMC Conseils nationaux de FMC Financement des

Plus en détail

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques L EPP : la mise en place de la RMM dans un Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC). Son articulation avec la certification dans sa version 2010 et avec la gestion des évènements indésirables

Plus en détail

Accréditation des médecins

Accréditation des médecins Accréditation des médecins Patrick-Georges Yavordios président de la commission accréditation du CFAR cycle ARRES ASSPRO 2013-2014 Definition de l accreditation L'accréditation des médecins ou des équipes

Plus en détail

Données sur les médecins au 1 er janvier issues de l exploitation statistique du RPPS

Données sur les médecins au 1 er janvier issues de l exploitation statistique du RPPS Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREE Données sur les médecins au 1 er janvier issues de l exploitation statistique du RPP OURCE ET DÉFINITION Mise à jour : 16

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE DES CHANDIOTS 36, rue des Chandiots 63014 Clermont-Ferrand Novembre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Spécialiste en Anesthésie - Clinique

Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Spécialiste en Anesthésie - Clinique Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Anesthésie Spécialiste en Anesthésie - Clinique Clinique Praticien salarié entre 8.000 et 15.000 EUR

Plus en détail

J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4

J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4 J.O n 88 du 15 avril 2005 page 6730 texte n 4 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Décret n 2005-346 du 14 avril 2005 relatif à l'évaluation

Plus en détail

Mise en place du DPC des professionnels de santé

Mise en place du DPC des professionnels de santé Mise en place du DPC des professionnels de santé CME 13 novembre 2012 Pr Daniel SERENI Pdt du Comité d Orientation de Formation Médicale Continue Dr Chef du Dpt du DPC Médical Dr Nicole PERIER DPM Qualité

Plus en détail

Les méthodes de DPC pour la biologie médicale. Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS

Les méthodes de DPC pour la biologie médicale. Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS Les méthodes de DPC pour la biologie médicale Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS 1 Historique 1. Avant 1996 : FMC et EPP = un devoir déontologique (art.11) 2. Ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

La démographie médicale En Région Rhône-Alpes

La démographie médicale En Région Rhône-Alpes La démographie médicale En Région Rhône-Alpes Situation en 2015 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP)

Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP) Formation médicale continue (FMC) Évaluation des pratiques professionnelles (EPP) Une double obligation pour tous les médecins libéraux, salariés et hospitaliers. Journées Dauphiné Savoies 23 Nov 2007

Plus en détail

EPP /DPC. Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon

EPP /DPC. Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon EPP /DPC Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon Le développement professionnel continu a pour objectifs l évaluation des pratiques professionnelles,

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

DPC CARDIORISQ Pr Jean Marc DAVY Dr Philippe COMMEAU Pr Hervé LE BRETON Pr Yves COTTIN

DPC CARDIORISQ Pr Jean Marc DAVY Dr Philippe COMMEAU Pr Hervé LE BRETON Pr Yves COTTIN DPC CARDIORISQ Pr Jean Marc DAVY Département de Cardiologie et Maladies Vasculaires CHU Arnaud de Villeneuve - Montpellier Dr Philippe COMMEAU Département de Cardiologie et Radiologie Vasculaire Interventionnelle

Plus en détail

Le développement professionnel continu (DPC) des professionnels de santé

Le développement professionnel continu (DPC) des professionnels de santé Le développement professionnel continu () des professionnels de santé Dr Pascal GOUEZEL 1 = une obligation LOI n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ. 387, route de Saint-Simon TOULOUSE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE AMBROISE-PARÉ 387, route de Saint-Simon 31076 TOULOUSE Décembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE

Plus en détail

Tout ce que vous avez voulu savoir sur la réforme du 3 e cycle des études de médecine sans oser le demander. Conférence nationale des doyens

Tout ce que vous avez voulu savoir sur la réforme du 3 e cycle des études de médecine sans oser le demander. Conférence nationale des doyens Tout ce que vous avez voulu savoir sur la réforme du 3 e cycle des études de médecine sans oser le demander Conférence nationale des doyens L internat, avant Plusieurs types de diplômes Les «Diplômes d

Plus en détail

Bilan du concours CNPH - session 2008

Bilan du concours CNPH - session 2008 Bilan du concours CNPH - session 2008 (AO AOÛT 2009 - Département Concours, Mobilité, Développement Professionnel - cellule statistique du CNG) Chaque année, un concours national de praticien des établissements

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051400238 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051400238 Titre du programme Consolidation et intégration des savoirs et des pratiques en

Plus en détail

Modification 65 à l Accord-cadre

Modification 65 à l Accord-cadre 272 À l intention des médecins spécialistes 25 février Modification 65 à l Accord-cadre Assurance responsabilité professionnelle Les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION DOM-TOM Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION DOM-TOM Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION DOM-TOM Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

MÉTHODES ET MÉTHODOLOGIES HAS

MÉTHODES ET MÉTHODOLOGIES HAS MÉTHODES ET MÉTHODOLOGIES HAS HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ (HAS) La HAS valide les méthodologies après avis des Commissions Scientifiques Avec pour objectifs : D impliquer toutes les professions et tous les

Plus en détail

Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins?

Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins? Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins? Dr Sylvia Benzaken Vice Présidente CME CHU Nice Pr Patrice François, CHU Grenoble IQSS 24 Juin 2016 SB " DPC et Q et S soins" 1 Les épisodes

Plus en détail

Aboutissement de l étude : montants de charges pour 14 disciplines ou groupes de disciplines, en secteur I, pour l année 1998.

Aboutissement de l étude : montants de charges pour 14 disciplines ou groupes de disciplines, en secteur I, pour l année 1998. Etude du CREDES Charges professionnelles des médecins libéraux Etude préparatoire à la refonte de la tarification des actes médicaux (Analyse pour l année 1998) Aboutissement de l étude : montants de charges

Plus en détail

Secteurs d exercice pour les acteurs des blocs opératoires. Situation et perspectives

Secteurs d exercice pour les acteurs des blocs opératoires. Situation et perspectives Secteurs d exercice pour les acteurs des blocs opératoires Situation et perspectives Depuis 1990 et la fermeture du secteur 1, blocage tarifaire de la NGAP qui devait être résolu par la CCAM Iniquité de

Plus en détail

LA REFORME DES ETUDES IADE : POINT D ETAPE

LA REFORME DES ETUDES IADE : POINT D ETAPE LA REFORME DES ETUDES IADE : POINT D ETAPE Journée de l ALIADE 19 novembre 2011 Dominique AUGUSTE Directeur des Soins Directeur Ecole IADE LE MENU Pour commencer Quelques éléments de contexte Pour continuer

Plus en détail

Fiche d information à l intention des médecins pratiquant des IVG en

Fiche d information à l intention des médecins pratiquant des IVG en Page 1 sur 6 INFOS MINISTÈRE ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 19h00 Fiche d information à l intention des médecins pratiquant des IVG en médecine de ville 31 janvier 2011 Vous envisagez de pratiquer

Plus en détail

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2013/443 du 20 décembre 2013 3910/1336 En vigueur à partir du 1 janvier 2014 Tarifs ; médecins - prestations médicales

Plus en détail

J Médecine généraliste et spécialisée

J Médecine généraliste et spécialisée Appellations (Métiers courants) Allergologue Chirurgien / Chirurgienne Endocrinologue Gastro-entérologue Hématologue Médecin Anesthésiste Réanimateur -MAR- Médecin du sport Médecin généraliste Médecin

Plus en détail

Réforme du Troisième Cycle Réunion d information. 03 Février 2016

Réforme du Troisième Cycle Réunion d information. 03 Février 2016 Réforme du Troisième Cycle Réunion d information 03 Février 2016 Ali Bellamine Représentant étudiant au conseil d UFR de Médecine 1 / 24 2 / 24 Réforme du Troisième Cycle - Réunion d information > Le troisième

Plus en détail

DHOS/SDM DOCUMENT DE TRAVAIL

DHOS/SDM DOCUMENT DE TRAVAIL DHOS/SDM DOCUMENT DE TRAVAIL ARRETE DU RELATIF A LA PART COMPLEMENTAIRE VARIABLE DE REMUNERATION PREVUE AU 5 DES ARTICLES D.6152-23-1 ET D. 6152-220-1 DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Le ministre de l économie,

Plus en détail

Le Développement professionnel continu

Le Développement professionnel continu COLLOQUE CNEH «Médecins à l hôpital, quoi de neuf Docteur?» 13 juin 2012 - PARIS Claudie FARDO Consultante RH Le Développement professionnel continu 1 Historique Avant 1996 : Obligation déontologique Années

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Fiche du programme 26821500007 de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Descriptif du programme: Référence Programme Agence nationale du DPC 26821500007 du programme HYPNOANALGESIE

Plus en détail

Bruxelles, Chère Consœur, Cher Confrère,

Bruxelles, Chère Consœur, Cher Confrère, Chère Consœur, Cher Confrère, Bruxelles, 07.11.2016 Concerne : Statut social INAMI et possibilité de dénonciation individuelle de l accord médicomutuelliste du 22/12/2015, avant le 15/12/2016 et ce, pour

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

L'établissement susvisé est accrédité à compter de l'année universitaire en vue de la délivrance des diplômes nationaux suivants :

L'établissement susvisé est accrédité à compter de l'année universitaire en vue de la délivrance des diplômes nationaux suivants : Annexe de l'arrêté du 28 juin 2016 Académie de LYON Université de Saint-Etienne L'établissement susvisé est accrédité à compter de l' universitaire 2016-2017 en vue de la délivrance des diplômes nationaux

Plus en détail

Démographie médicale...

Démographie médicale... MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES Préfectures de Guadeloupe, Guyane et Martinique DIRECTIONS DE LA SANTE Service Études & Statistiques

Plus en détail

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p.

Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance. 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p La généralisation du tiers payant p. DOSSIER D EXPERT N 2 février 2017 Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance CERTIFIÉ 100 % Expertise Humanis CONFORME humanis.com Au sommaire 1 - Les garanties à degré élevé de solidarité p.

Plus en détail

Docteur Jean BELLAMY URML-IDF Chirurgien thoracique Clinique du Val d'or, Saint-Cloud Hopital Claude Galien, Quincy-sous- Sénart

Docteur Jean BELLAMY URML-IDF Chirurgien thoracique Clinique du Val d'or, Saint-Cloud Hopital Claude Galien, Quincy-sous- Sénart Conséquences du Plan Cancer sur l'exercice chirurgical libéral Docteur Jean BELLAMY URML-IDF Chirurgien thoracique Clinique du Val d'or, Saint-Cloud Hopital Claude Galien, Quincy-sous- Sénart Activités

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 5 mars 2007 fixant les modalités d organisation des épreuves de vérification des connaissances et de maîtrise

Plus en détail

RETOUR EXPERIENCE V2014

RETOUR EXPERIENCE V2014 RETOUR EXPERIENCE V2014 Hôpital Saint Joseph Marseille Muriel TOUBOUL, Directeur Qualité Gestion des risques Relations avec les usagers Hôpital Saint Joseph - Marseille mtouboul@hopital-saint-joseph.fr,

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU Journée d enseignement de l ALIADE DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU Samedi 11 octobre 2014 Limoges Sylvie LE ROUGE, CSS - Responsable qualité / gestion des risques - GHNV 2 Qu est-ce que le DPC?

Plus en détail

Liste nationale des experts en accidents médicaux au 01/06/08

Liste nationale des experts en accidents médicaux au 01/06/08 Liste nationale des experts en accidents médicaux au 01/06/08 Au total, ce sont 276 experts qui ont été inscrits depuis le début du fonctionnement de la CNAMed, dont 273 pour la France métropolitaine *.

Plus en détail

fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 31 mars 2008 fixant la liste des hôpitaux du canton de Fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 39 de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie (LAMal)

Plus en détail

PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS

PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS PARTENARIAT DES ETABLISSEMENTS PRIVES ET PUBLICS PARTAGE DE PLATEAUX TECHNIQUES. Congrès Unibode Metz - 23 Mai 2012. Docteur Charles PLUVINAGE Anesthésiste-Réanimateur HISTORIQUE Dès 1994 Le Schéma Régional

Plus en détail

EPP /DPC. Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon

EPP /DPC. Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon EPP /DPC Vincent PIRIOU Université Claude Bernard Lyon 1 Centre Hospitalier lyon Sud Hospices Civils de lyon Le développement professionnel continu a pour objectifs l évaluation des pratiques professionnelles,

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU DPC PRESENTATION / REGROUPEMENT MAI 2013GFG DES SALARIES / 5 AVRIL 2012 ANFH AQUITAINE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU L ANFH = OPCA L ANFH est un OPCA qu est-ce qu un OPCA? 2 L ANFH = OPCA L ANFH,

Plus en détail

Points-clés et Solutions. Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien)

Points-clés et Solutions. Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien) Points-clés et Solutions Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien) DÉCLARATION DE LIEN D INTÉRÊT PM Mertes : Président du

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE CHIRURGIE PLASTIQUE, RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE CHIRURGIE PLASTIQUE, RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE CHIRURGIE PLASTIQUE, RECONSTRUCTRICE ET ESTHETIQUE 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation : Former un spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT , rue du Commandant-Charcot SAINTE-FOY-LÈS-LYON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT , rue du Commandant-Charcot SAINTE-FOY-LÈS-LYON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA CLINIQUE MÉDICOCHIRURGICALE CHARCOT 51-53, rue du Commandant-Charcot 69110 SAINTE-FOY-LÈS-LYON Mars 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»... p.3

Plus en détail

... (nom de l organisme),... (adresse)... (forme juridique de l entreprise)... (adresse)

... (nom de l organisme),... (adresse)... (forme juridique de l entreprise)... (adresse) CONTRAT-TYPE NATIONAL POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA COORDINATION DES SOINS PORTANT SUR LE TRANSPORT SANITAIRE Entre les soussignés : L Agence Régionale de Santé (ARS)... (nom de l organisme),......

Plus en détail

0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation

0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation INAMI SPECIALITE 0 Indéterminée 1 Médecin de médecine générale 2 Médecin de médecine générale + ECG 75% 3 Médecin de médecine générale avec certificat de formation complémentaire 4 Médecin de médecine

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010 Les conventions avec les professionnels de santé libéraux - 1 Echelon régional du service médical PACA Les conventions nationales Elles régissent les relations entre les Professionnels de santé et l assurance

Plus en détail

Note méthodologique sur votre pratique tarifaire

Note méthodologique sur votre pratique tarifaire Cette note méthodologique a pour objectif de présenter le mode de calcul associé aux principes du contrat d accès aux soins auquel l Assurance Maladie vous invite à adhérer : Le maintien de votre pratique

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION RHÔNE-ALPES Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION RHÔNE-ALPES Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION RHÔNE-ALPES Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

La chirurgie pédiatrique et le système de santé

La chirurgie pédiatrique et le système de santé DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2009 - PARIS La chirurgie pédiatrique et le système de santé Organisation Intégration Y Héloury Service de chirurgie pédiatrique Hôpital Mère - Enfant NANTES.

Plus en détail

Médecine spécialisée et second recours : dossier statistique de la Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques

Médecine spécialisée et second recours : dossier statistique de la Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques Médecine spécialisée et second recours : dossier statistique de la Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques Avis «Organiser la médecine spécialisée et le second recours

Plus en détail

EPP pour les gynécologues obstétriciens

EPP pour les gynécologues obstétriciens EPP pour les gynécologues obstétriciens Cadre réglementaire Obligatoire (loidu 13 aout 2004) Analyse de la pratique professionnelle en référence à des recommandations et selon une méthode élaborée ou validée

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

Sécurité, composante critique de la qualité

Sécurité, composante critique de la qualité Sécurité, composante l expérience de l Anaes en France Henri Parent Madrid, 8 février 2005 HP Madrid 8 février 2005 1 2 remarques préliminaires l Anaes n est pas la seule institution nationale, loin s

Plus en détail

OUI. Diplôme de Docteur en médecine d un pays membre de l UE ou de l EEE

OUI. Diplôme de Docteur en médecine d un pays membre de l UE ou de l EEE Médecin de nationalité d un pays ou ressortissant d un des Etats visés par article L4111-1-2 du Code de la santé publique (nationalité française, citoyenneté andorrane, ressortissant d un Etat membre de

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE

Fiche du programme de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Fiche du programme 26821500009 de l'organisme Institut Européen de Formation en Santé IEFSANTE Descriptif du programme: Référence Programme Agence nationale du DPC 26821500009 du programme AFGSU niveau

Plus en détail

Agence nationale du DPC

Agence nationale du DPC Organisme Titre Description CHU de Rennes Centre hospitalier universitaire de Rennes Journées armoricaines Plaies et Cicatrisation Action : Evaluation des pratiques professionnelles, Formation continue

Plus en détail

Prévention et traitement des effets indésirables lies à l utilisation du citrate lors d une aphérèse

Prévention et traitement des effets indésirables lies à l utilisation du citrate lors d une aphérèse Programme de DPC Prévention et traitement des effets indésirables lies à l utilisation du citrate lors d une aphérèse Comité DPC du Congrès SFH Paris 2014 Et Groupe de Pairs Généralités ] Un programme

Plus en détail

De la FMC, EPP au DPC

De la FMC, EPP au DPC L OGDPC octobre 13 De la FMC, EPP au DPC Une obligation de formation médicale continue depuis 1996 pour les médecins Le dispositif de 2004, malgré des avancées indiscutables, était jugé peu lisible, complexe

Plus en détail

Mise en œuvre du DPC au Centre Hospitalier de Valenciennes. Focus sur le programme de Radioprotection des travailleurs

Mise en œuvre du DPC au Centre Hospitalier de Valenciennes. Focus sur le programme de Radioprotection des travailleurs Mise en œuvre du DPC au Centre Hospitalier de Valenciennes Focus sur le programme de Radioprotection des travailleurs Le 7 octobre 2016 Le DPC : une obligation Obligation individuelle à laquelle doivent

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

Programme. Lecture et analyse des Polygraphies Ventilatoires

Programme. Lecture et analyse des Polygraphies Ventilatoires Programme Lecture et analyse des Polygraphies Ventilatoires A. IDENTIFICATION DE L ORGANISME OU DE LA STRUCTURE Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil : La SFRMS est une société savante

Plus en détail

Système de facturation SESAM-Vitale

Système de facturation SESAM-Vitale Facturation AVENANT AVENANT 13 Avenant au CDC SESAM-Vitale EV91-2 Convention Médicale 2016 - Tarification CCAM Système de facturation SESAM-Vitale GIE SESAM-Vitale 5, boulevard Marie & Alexandre Oyon -

Plus en détail

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2016/359 du 20 décembre 2016 3910/1544 En vigueur à partir du 1 janvier 2017 Tarifs ; médecins - prestations médicales

Plus en détail

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Vu le code de santé publique, notamment les articles L.6113-12, D.710-1 à D710-5 ; Vu l avis des représentants des professionnels

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations

Plus en détail

Hôpital Privé Guillaume de Varye 210 Route de Vouzeron SAINT DOULCHARD

Hôpital Privé Guillaume de Varye 210 Route de Vouzeron SAINT DOULCHARD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2015-021593 Orléans, le 08 juin 2015 Hôpital Privé Guillaume de Varye 210 Route de Vouzeron 18230 SAINT DOULCHARD Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité

I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2014/295 du 23 juillet 2014 3910/1393 En vigueur à partir du 1 juillet 2014 Tarifs ; Implants - Art. 35 et 35bis

Plus en détail

CODEP-LYO Centre Hospitalier de Villefranche-sur-Saône Plateau d Ouillis VILLEFRANCHE Cedex

CODEP-LYO Centre Hospitalier de Villefranche-sur-Saône Plateau d Ouillis VILLEFRANCHE Cedex RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 17/02/2017 Réf. : CODEP-LYO-2017-004649 Centre Hospitalier de Villefranche-sur-Saône Plateau d Ouillis 69655 VILLEFRANCHE Cedex Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ SANTÉ Professions de santé Arrêté du 22 décembre 2016 fixant, pour l année universitaire 2017-2018, le nombre et la répartition des places offertes au titre

Plus en détail