Dynamique inverse CH V

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dynamique inverse CH V"

Transcription

1 Dynamique inverse CH V

2 0.377H 0.465H 0.630H H 0.818H 0.870H 0.936H 0.285H 0.520H 0.520H Anthropométrie (Winter, Allard & Blanchi) Longueurs segmentaires 0.130H Centres de masse 0.129H 0.259H 0.186H 0.146H 0.108H Masses segmentaires HAT = H Largeur du pied : 0.055H Longueur du pied : 0.152H

3 Dynamique inverse : Cinématique (déplacements, vitesses, accélérations Moment musculaire résultant Anthropométrie (longueur, masses, CdG, moments d inertie) DI Force articulaire de compression Cinétique (Force et Moment externes) Force articulaire de cisaillement

4 Dynamique inverse : Moment musculaire résultant : somme vectorielle des moments de force développés par chaque muscle agissant autour d une articulation. Force articulaire de compression : composante verticale de la force de réaction articulaire. FComp Force articulaire de cisaillement : composante horizontale de la force de réaction articulaire. M triceps M biceps FCis M Res

5 Les étapes de la dynamique inverse

6 Net muscle power (W) Net muscle moment (N m) Angular velocity (rad s -1 ) Angle (rad) Moment résultant estimé par dynamique inverse Hip Knee Ankle Stance Swing Stance Swing Stance Swing Flexion Extension Flexion Extension Flexion Extension 40 Extensor 20 Extensor 10 Extensor Flexor -10 Flexor -50 Flexor Eccentric Concentric % of cycle duration % of cycle duration % of cycle duration

7 Puissance : Notion de puissance : la puissance correspond à la quantité de travail fournie par unité de temps (unité, Watts (W)) : W P W P t t Pour des mouvements linéaires, la puissance (d une force) est égale au produit de l intensité de cette force par la vitesse : P = F v Pour des mouvement angulaires, la puissance (d un moment de force) est égale au produit de l intensité de ce moment par la vitesse angulaire : P = M ω

8 Notion de rendement : Rendement brut : Rendement net : Rbrut Travail produit Energie dépensée Rnet Travail produit Energie dépensée Energie de repos Rendement apparent : Rapp Travail produit Energie dépensée Energie vide

9 That s all

10 Dynamique inverse : Objectif : Estimer le moment musculaire et l effort de réaction à une articulation i connaissant la cinématique des segments corporels et les efforts appliquées à l extrémité distale du système pluri articulé. O 3 α 3 Fy? 4 O 4 α 4 O 2 α 2 F α Fx? 4 O 1 M? 4

11 Moment résultant estimé par dynamique inverse (Accélérations : Cahouët et al. 2002)

12 Estimation indirecte des efforts musculaires Moments agoniste et antagoniste en combinant l utilisation de l EMG et de l optimisation numérique (Amarantini & Martin, 2004; Centomo et al. 2007; Rao et al, soumis)

13 la co-contraction C est un phénomène de contraction simultanée des muscles agoniste(s) et antagoniste(s), nécessaire (stabilisation de l articulation, et homogénéité des pressions internes) mais entraînant un supplément de dépense énergétique (E). M biceps M triceps

14 Protocole : 9 sujets Piétinement Enregistrements : Electromyographie (Myodata, 1024 Hz) Fléchisseurs (GA, BF) Extenseurs (RF, VM) Cinématique (Selspot, 400 Hz) Pied Jambe Cuisse Réaction au sol (AMTI, 200 Hz) Rx, Ry Mz

15 Conditions Isométriques Estimation des moments Quel que soit le niveau de force Quelle que soit l activité musculaire

16 Conditions dynamiques Correspondance entre : MG et Amplitude maximale «réaliste» Mˆ G Respect de la convention de signes

17

18

19 Moments agoniste et antagoniste en combinant l utilisation de l EMG et de l optimisation numérique (Application(s) clinique(s) : Centomo et al. 2007)

20 Estimation indirecte des efforts musculaires Forces musculaires isométriques en contraignant l optimisation par l EMG (Vigouroux et al., 2007)

21

22

23 Estimation indirecte des efforts musculaires Forces musculaires en conditions dynamiques (Buchanan et al., 2004, 2005 ; Seth & Pandy, 2007)

24 Tâche : 9 sujets 11 squats (0.5Hz) Charge : 20% PC (Rao et al., sous presse) Matériels : Electromyographie (Biopac, 1000Hz) Fléchisseurs (GA, BF) Extenseurs (RF, VM) Cinématique (Vicon, 120Hz) Force de réaction (AMTI, 1000Hz)

25 Estimation des moments résultants : Système pluri-articulé de 4 segments Paramètres anthropométriques (Zatsiorsky and Seluyanov, 1983) Dynamique inverse : 2 M A θ θ B θ θθ C θ θ G θ Estimation des moments agoniste et antagoniste : (Amarantini & Martin, 2004) M ˆ G find: t M ˆ t M ˆ t G Ext. G Fléch. pi EMG Δθ θ& w t i i t 1 E E fci,fc, p, w,, that minimize: 2 G G 1 min Mˆ M 2 t 0 et 0 with: 1 w 0 Mˆ 0 et Mˆ G Flech. G Ext. 0

26 Estimation des forces musculaire Optimisation min-max combinée à l utilisation de l EMG Critère : Contraintes : PCSA & et bras de levier des muscles : Visser et al. (1990)

27

28 500 Classical minimax optimization 500 EMG-assisted minimax optimization Knee extensor muscles Knee flexor muscles force (N) force (N) Rectus Femoris 100 Vastus Medialis Vastus Intermedius Vastus Lateralis time (% cycle) 10 Biceps Femoris Longus Biceps Femoris Brevis Gastrocnemius Semimembranous 5 Semitendinosus force (N) force (N) time (% cycle) time (% cycle) time (% cycle)

29 Travail et énergie : Pour des mouvements linéaires, le travail d une force est égal au produit de cette force par le déplacement dans le sens de la force : W = F d F est l intensité de la force d est la valeur du déplacement créé selon la direction et le sens de la force. Pour des mouvements angulaires, le travail d un moment de force est égal au produit de ce moment par le déplacement angulaire : W = M θ M est l intensité du moment de force est la valeur du déplacement angulaire.

30 E met = VO 2 Eq energ O2 Eq energ O2 = équivalent énergétique de l O 2 C est la quantité d énergie libérée chaque fois qu on «brûle» 1 litre d O 2. L équivalent énergétique de l O2 varie en fonction du QR utilisation de tables du QR

31 Équivalent énergétique de l O 2 Eq energ O2 = 5,2 kcal / l = 21,7 kj / l si QR = 1 (1kCal = 4,18 kj) Eq energ O2 = 5,086 kcal / l = 21,25 k J / l si QR = 0,9 Eq energ O2 = 4,971 kcal / l = 20,77 kj / l si QR = 0,8 Eq energ O2 = 4,854 kcal / l = 20,29 kj / l si QR = 0,7

32

33 Puissance et mode de contraction musculaire : Puissance = 0 isométrique Puissance > 0 concentrique Puissance < 0 excentrique

34 Electromyographie (surface / aiguille) : Indicateur de l activité musculaire ON / OFF Effet(s) fatigue / entraînement Analyse fréquentielle Ne donne pas l intensité de la force musculaire

35 Activité d'une unité motrice vs. EMG Unité motrice : Moto-neurone de la moelle épinière. Axone (ou fibre nerveuse). - Moto-neurone fibre musculaire. - Inclus dans un nerf. Fibres musculaires adjacentes. Jonction neuro-musculaire.

36 Activité d'une unité motrice vs. EMG La zone de dépolarisation peut être assimilée à un dipôle électrique en déplacement : Partie avant : concentration de charges positives (entrée d'ions +). Partie arrière : concentration de charges négatives (sortie d'ions -). + Dipôle capté par une électrode. Enregistrement d une différence de potentiel = EMG

37 Activité d'une unité motrice vs. EMG Potentiel capté en provenance d'une fibre Positions successives du dipôle par rapport à l'électrode : 1. distance(+) ~ distance(-) V ~ distance(+) < distance(-) V > distance(+) ~ distance(-) V ~ distance(+) > distance(-) V < distance(+) ~ distance(-) V ~ 0.

38 Activité d'une unité motrice vs. EMG Potentiel capté en provenance d'une fibre Variation du potentiel au cours du temps : V 0 mv T

39 Enregistrement du signal EMG Préparation de la peau : objectifs Réduire les artéfacts inhérents à l EMG Améliorer la conductivité Préparation de la peau : méthode Rasage Ponçage Nettoyage à l alcool Séchage Mesure de l impédance < 5 k

40 Signaux myoélectriques Sommation de signaux provenant de nombreuses fibres musculaires. Voyagent jusqu'à la peau Tissus graisseux (derme). Couche superficielle (épiderme). Électrodes de surface (semg). Le type le plus courant. Utilisées en clinique pour examens rapides, en réhabilitation, interfaces neuroélectriques et prothèses. Utilisées en recherche pour étude du mouvement (contrôle moteur, biomécanique). Electrodes à gel, sèches, actives

41 Skin Tendon Nerve Electrode Muscle Electrode Raw EMG Signal Tendon

42 Exemple

43 Activité agoniste et antagoniste De Luca 1985

44

45 Enregistrement du signal EMG

46 Traitement du signal EMG Traitement du signal EMG brut d un essai Rectification. Normalisation d'amplitude. Filtrage / Lissage. Moyennage et intégration par intervalle de temps (bin). RMS EMG. Analyse de fréquence (FFT). Traitement de signaux EMG brut d enregistrements répétés Moyennage. Normalisation temporelle ou d'amplitude.

47 Signal propre EMG rectifiée

48 LEFT RIGHT RF RF HS HS AT AT G/S G/S % stride TO % stride TO

49 LEFT RF V %Max Activity % Max Activity Value = 75 mv TO % stride 100 Magnitude At time 0:16 Freq = 133 Hz Frequency (Hz) Time (ms)

50 Potentiels d action De Luca 1982

51 Traitement du signal EMG ANALYSE DE FOURIER (FFT) Objectif : Obtenir la distribution en fréquence par une transformée de Fourier rapide (FFT). Avantage : signature caractéristique des muscles. Fréquence moyenne : Fréquence proportionnelle à la vitesse de conduction Fréquence médiane : Fréquence qui partage en 2 le spectre de fréquences

52 Evolution de l EMG avec la fatigue Au cours d une contraction isométrique fatigante, la fatigue se traduit par : Une augmentation de la puissance totale du spectre Un déplacement vers les basses fréquences

53 Evolution de l EMG avec la fatigue La diminution des fréquences moyenne et médiane est liée à une diminution de la vitesse de conduction au niveau des fibres musculaires. Cette diminution est fonction de la typologie des fibres, elle est d autant plus grande que le muscle est riche en fibres rapides.

54 Evolution de l EMG avec la fatigue Exemple : modification de l amplitude RMS du signal EMG des muscles fléchisseurs du coude au cours d une contraction isométrique à 50% de la force maximale volontaire. Maintien d un plateau isométrique à 50% du maximum RMS augmente pour maintenir le même niveau de force

55 Evolution de l EMG avec la fatigue FATIGUE Augmentation des amplitudes des EMG et apparition de tremblements plus importants au niveau des muscles du poignet.

56

57 EMG et Parkinson

58

POTENTIEL D ACTION D UNITE MOTRICE

POTENTIEL D ACTION D UNITE MOTRICE INTRODUCTION 1 On a trois catégories de muscles: squelettiques, lisses, et cardiaques. Les muscles cardiaques forment les parois du coeur, et les muscles lisses se trouvent dans les intestins et les vaisseaux

Plus en détail

ufrstaps TOULOUSE ufrstaps TOULOUSE L3 UE47E L3 UE47E Amarantini David Puissance Énergie Impulsion et quantité de mouvement

ufrstaps TOULOUSE ufrstaps TOULOUSE L3 UE47E L3 UE47E Amarantini David Puissance Énergie Impulsion et quantité de mouvement ufrstaps TOULOUSE L3 UE47E.2 2007-2008 Amarantini David david.amarantini@cict.fr Pôle Sport 3ème étage Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE L3 UE47E.2 2007-2008 Puissance Énergie Impulsion et quantité de mouvement

Plus en détail

La force musculaire. La force : définitions. La force : définitions. Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps

La force musculaire. La force : définitions. La force : définitions. Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps La force musculaire Jeannot AKAKPO En tant que caractéristique mécanique du mouvement : Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps En tant que propriété humaine : Aptitude

Plus en détail

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur»

Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur» Cours généraux de la formation «Moniteur Sportif Entraineur» Thématique 3 : Facteurs déterminants de l activité et de la performance Module 2 : Optimisation des facteurs biomécaniques de l activité et

Plus en détail

Programmes de renforcement musculaire : mode isotonique versus isocinétique?

Programmes de renforcement musculaire : mode isotonique versus isocinétique? JOURNÉE DE MÉDECINE ORTHOPÉDIQUE ET DE RÉÉDUCATION Amphi X : 0 h 00 Programmes de renforcement musculaire : mode isotonique versus isocinétique? A. REMAUD 1, A. GUEVEL, C. CORNU Introduction Les modes

Plus en détail

LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES

LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES LE DEVELOPPEMENT PRECOCE DE LA PUISSANCE CHEZ LES JEUNES UNE PRIORITE DANS LA STRATEGIE DU SAVOIR S ENTRAÎNER 1 La CP5 pourrait aussi définir son objet de la façon suivante Le développement de toutes les

Plus en détail

Pré-étude : Evaluation de l effet de la PCP-Therapy sur les muscles squelettiques de la jambe gauche de trois sujets sains.

Pré-étude : Evaluation de l effet de la PCP-Therapy sur les muscles squelettiques de la jambe gauche de trois sujets sains. Pré-étude : Evaluation de l effet de la PCP-Therapy sur les muscles squelettiques de la jambe gauche de trois sujets sains. * Tous les résultats présentés dans ce rapport ne doivent en aucun cas être utilisés

Plus en détail

Étude de la conduction nerveuse motrice

Étude de la conduction nerveuse motrice ELECTROMYOGRAPHIE Étude de la conduction nerveuse motrice Le principe est d'enregistrer un muscle par des électrodes de surface et de stimuler le nerf afférent en plusieurs points. un point distal, des

Plus en détail

CINEMATIQUE DU CORPS HUMAIN

CINEMATIQUE DU CORPS HUMAIN CINEMATIQUE DU CORPS HUMAIN Cinématique du point En biomécanique, nous utilisons généralement trois plans imaginaires liés au corps humain et orientés perpendiculairement les uns aux autres. Ce sont les

Plus en détail

TD Biomécanique et Analyse du Mouvement M1-Sc2 TD N 1 : CINEMATIQUE

TD Biomécanique et Analyse du Mouvement M1-Sc2 TD N 1 : CINEMATIQUE TD N 1 : CINEMATIQUE Exercice 1 : Déplacement, vitesse et accélération instantanées Le tableau ci-dessous présente les enregistrements des positions d un objet animé d un mouvement unidirectionnel en fonction

Plus en détail

structure du muscle squelettique strié

structure du muscle squelettique strié Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 5 Ergonomie et santé au travail www.ergonomie.chups.jussieu.fr

Plus en détail

Chapitre L : tenir debout & réflexe myotatique. Jambier

Chapitre L : tenir debout & réflexe myotatique. Jambier Chapitre L : tenir debout & réflexe myotatique Problématique : tenir debout, comment ça marche? 1/ Tenir debout : vous n y pensez pas! 1.1/ Défier la gravité Soléaire Soléaire Jambier Jambier EXTENSION

Plus en détail

TP1 Le réflexe myotatique

TP1 Le réflexe myotatique Réflexe rotulien TP1 Le réflexe myotatique L objectif de ce TP est de caractériser le réflexe achilléen. Lycée E. Delacroix Tale S RAPPELS DE LA CLASSE DE 2 NDE Schéma A : Schéma de l action musculaire

Plus en détail

Réflexe myotatique - réflexe achilléen. Circuit neuronique simple du réflexe myotatique. percussion du tendon d Achille. muscle extenseur du pied

Réflexe myotatique - réflexe achilléen. Circuit neuronique simple du réflexe myotatique. percussion du tendon d Achille. muscle extenseur du pied Réflexe myotatique - réflexe achilléen muscle extenseur du pied percussion du tendon d Achille extension du pied Circuit neuronique simple du réflexe myotatique Neurone multipolaire (motoneurone) L'axone

Plus en détail

Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle.

Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle. Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle. Le réflexe myotatique est un outil diagnostique utilisé par les médecins pour vérifier le bon fonctionnement du système neuromusculaire

Plus en détail

3. La Cinétique. La cinétique s intéresse de rechercher les causes / les raisons du mouvement. Pourquoi un objet immobile commence-t-il à se mouvoir?

3. La Cinétique. La cinétique s intéresse de rechercher les causes / les raisons du mouvement. Pourquoi un objet immobile commence-t-il à se mouvoir? 3. La Cinétique La cinétique s intéresse de rechercher les causes / les raisons du mouvement. Pourquoi un objet immobile commence-t-il à se mouvoir? Qu est-ce qui amène un corps à accélérer ou ralentir?

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015

DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE. Sébastien MAITRE mai 2015 DÉVELOPPEMENT & ÉVALUATION DES QUALITÉS DE FORCE Sébastien MAITRE mai 2015 www.preparation-physique.net I. INTÉRÊT DE LA PRATIQUE DE LA MUSCULATION La musculation est reconnue comme étant une méthode efficace

Plus en détail

Biomécanique. Chapitre 4. Modélisation, système de mesure et calculs

Biomécanique. Chapitre 4. Modélisation, système de mesure et calculs Biomécanique Chapitre 4 Modélisation, système de mesure et calculs 1 Introduction La complexité des systèmes réels nous contraint le plus souvent à les simplifier afin d être en mesure de répondre aux

Plus en détail

k r z j r i r II. La cinématique de la marche. II.1. Capture du mouvement.

k r z j r i r II. La cinématique de la marche. II.1. Capture du mouvement. V Marche humaine II. La cinématique de la marche. II.1. Capture du mouvement. i r k r z O j r cuisse y x Les coordonnées des marqueurs permettent d obtenir : - La position des articulations au cours du

Plus en détail

INTRODUCTION LES NEURONES

INTRODUCTION LES NEURONES Neurophysiologie PARTIE II : LE NEURONE INTRODUCTION LES NEURONES NEURONE SENSITIF (afférent) DENDRITE NEURONE MOTEUR (efférente) INTERNEURONE DENDRITE CORPS CELLULAIRE DENDRITE Cell. SCHWANN Cell. SCHWANN

Plus en détail

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES Sommaire A. La structure musculaire 1. Les fibres musculaires 2. La répartition des fibres 3. Les facteurs induisant leur transformation B. Les différents types de

Plus en détail

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

La pliométrie: aspects pratiques

La pliométrie: aspects pratiques La pliométrie: aspects pratiques CESA Les régimes de contraction 4 grands régimes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique Pliométrique Anisométriques Régimes de contraction et méthodes d entraînement

Plus en détail

1 S TP 51 : ORGANISATION FONCTIONNELLE DU REFLEXE MYOTTIQUE

1 S TP 51 : ORGANISATION FONCTIONNELLE DU REFLEXE MYOTTIQUE 1 S TP 51 : ORGANISATION FONCTIONNELLE DU REFLEXE MYOTTIQUE Le réflexe myotatique est un mouvement involontaire réglant la longueur du muscle : celui-ci répond à un étirement par une contraction. Ce réflexe

Plus en détail

Le système nerveux: contrôle du mouvement

Le système nerveux: contrôle du mouvement Le système nerveux: contrôle du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème 3: Corps humain et santé Thème 3B: Neurone et fibre musculaire: la communication nerveuse Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Rappels : - Muscles

Plus en détail

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE

Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE Thème 3B : Corps humain et santé Chapitre 1 : LE RÉFLEXE MYOTATIQUE, UN EXEMPLE DE COMMANDE RÉFLEXE DU MUSCLE 1- RAPPELS ET DEFINITIONS Cortex cérébral Cervelet Moelle épinière Nerfs Tronc cérébral Schéma

Plus en détail

10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1

10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1 INTERETS DE LA PREPARATION PHYSIQUE CHEZ LE JEUNE GOLFEUR Se préparer au mieux à la pratique d un véritable «sport de compétition» 10/08/2011 Intervention Michel Pradet 1 Le Golf victime de son histoire

Plus en détail

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU PORTRAIT DE L ATHLÈTE DE NIVEAU INTERNATIONAL Un portrait de l athlète de niveau international sur le plan de la zone d âge optimal au haut niveau est de 23 et 27 ans.

Plus en détail

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers

Musculation. Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Musculation Formation ADEPS LBFA Educateur - Lancers Cette présentation a été réalisée pour le compte de la LBFA et de l ADEPS en 2015-2016 par : Marc Delforge Mise en page : Simon Berteau MS Educateur

Plus en détail

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005

Nicolas FABRE STAPS Tarbes. 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE Nicolas FABRE STAPS Tarbes 1 CM Physio L2 2005 LA SOUPLESSE 1. Les différentes formes de souplesse 1.1. La souplesse générale et la souplesse spécifique 1.2. Les souplesses statique et dynamique

Plus en détail

Explorations EMG. Delmont E Centre de référence maladies neuromusculaires et SLA Coordonateur professeur C Desnuelle

Explorations EMG. Delmont E Centre de référence maladies neuromusculaires et SLA Coordonateur professeur C Desnuelle Explorations EMG Delmont E Centre de référence maladies neuromusculaires et SLA Coordonateur professeur C Desnuelle Electromyogramme EMG Exploration des maladies du système nerveux périphérique Maladie

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Préparation physique. Centre d'expertise de la Performance G. Cometti Dijon. Nicolas Babault

Diplôme Universitaire de Préparation physique. Centre d'expertise de la Performance G. Cometti Dijon. Nicolas Babault Les méthodes de développement de la FORCE Nicolas Babault Les 2 relations fondamentales Isométrie : relation force longueur Principes de Dynamique : relation force vitesse l entraînement musculaire Principes

Plus en détail

Corrigé de l examen CCF1 de Biomécanique du mouvement

Corrigé de l examen CCF1 de Biomécanique du mouvement Licence 2 (Semestre 4) 3LTC4 19 mars 2008 Corrigé de l examen CCF1 de Biomécanique du mouvement Correction de l exercice 1 (Étude d un kinogramme). (1) (a) Le traitement qui a permis l obtention du kinogramme

Plus en détail

Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse. Rappels : - Muscles et mouvements

Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse. Rappels : - Muscles et mouvements Thème : Corps humain et santé : Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Rappels : - Muscles et mouvements Un mouvement (flexion ou extension) est dû à la contraction d un muscle squelettique

Plus en détail

La physiologie du neurone et du nerf

La physiologie du neurone et du nerf THÈME 5 La physiologie du neurone et du nerf Le neurone est l unité fonctionnelle du système nerveux. Il est caractérisé par trois propriétés : l excitabilité, la capacité à modifier son activité en réponse

Plus en détail

La force: généralités

La force: généralités La force: généralités La force : définitions En tant que caractéristique mécanique du mouvement : Toute cause capable de modifier l état de repos ou de mouvement d un corps. En tant que propriété humaine

Plus en détail

Dans ce chapitre : Définition des termes 198

Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Composantes de la forme physique 200 La force musculaire 200 La puissance 200 L endurance musculaire 201 L endurance cardiorespiratoire 203 La flexibilité 205

Plus en détail

Groupe musculaire des BRAS

Groupe musculaire des BRAS Groupe musculaire des BRAS Grâce au travail de F.DELAVIER «Guide des mouvements de musculation» Biceps brachial Fiche, 2, 3, 4,5 Triceps brachial Fiche 6, 7, 8, 9 Extenseurs du poignet Fiche 0, Fléchisseurs

Plus en détail

ELECTROMYOGRAMME (EMG) DES MUSCLES ANTAGONISTES LORS DE MOUVEMENTS VOLONTAIRES

ELECTROMYOGRAMME (EMG) DES MUSCLES ANTAGONISTES LORS DE MOUVEMENTS VOLONTAIRES «Expliciter les résultats obtenus». ELECTROMYOGRAMME (EMG) DES MUSCLES ANTAGONISTES LORS DE MOUVEMENTS VOLONTAIRES - PROTOCOLE, RÉSULTATS ET INTERPRÉTATION - 1 - Introduction «Expliciter des résultats

Plus en détail

Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique

Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique Partie 4 : système nerveux Chapitre 4 : l intégration au niveau du neurone postsynaptique Le circuit neuronique est composé de neurones connectés au niveau des synapses. Au niveau de la synapse le message

Plus en détail

Généralités sur les muscles

Généralités sur les muscles Généralités sur les muscles A introduction définition :Les muscles sont une forme contractile des tissus Ils forment l'un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant: le tissu épithélial, le tissu

Plus en détail

Marche normale Marches pathologiques

Marche normale Marches pathologiques Marche normale Marches pathologiques Pr. JM Viton, Pr. L. Bensoussan, Dr. M. Kerzoncuf, Pr. A. Delarque Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Timone, Marseille jean-michel.viton@ap-hm.fr Définition

Plus en détail

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT»

MΔ(F ) = F d CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» CHAPITRE 7 : «FORCES, COUPLES, MOMENTS, TRAVAUX ET ENERGIES DANS LE TRANSPORT» Introduction : Ce chapitre a pour but de relier les concepts de forces et couples de forces (causes des mouvements) appliquées

Plus en détail

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L ET DU MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU Introduction Réalisation d une tâche motrice impliquant les membres inférieurs : - Système

Plus en détail

COORDINATIONS INTERARTICULAIRES AU

COORDINATIONS INTERARTICULAIRES AU UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON1 UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE1 CENTRE DE RECHERCHE ET D INNOVATION EN SPORT MASTER RECHERCHE SPORT, PERFORMANCE, SANTE COORDINATIONS INTERARTICULAIRES AU COURS D UN

Plus en détail

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

Evaluation des qualités de force et mesure de la puissance maximale au cours du geste sportif

Evaluation des qualités de force et mesure de la puissance maximale au cours du geste sportif Evaluation des qualités de force et mesure de la puissance maximale au cours du geste sportif Exemples du saut, pédalage, course et mouvements de musculation Cours L3 ES - Nantes Avril 2015 Sylvain DOREL

Plus en détail

Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle

Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle Chapitre 15 Le reflexe myotatique, un exemple de commande nerveuse du muscle 1) Le réflexe myotatique : un réflexe monosynaptique Bilan des activités 1 et 2 : Le centre nerveux impliqué dans le reflexe

Plus en détail

Séminaire «Poumon et Sport»

Séminaire «Poumon et Sport» Séminaire «Poumon et Sport» Raphael.zory@UVSQ.fr Groupement de Recherche Clinique et Technologique sur le Handicap (EA 4497) Service de médecine physique de réadaptation Hôpital Raymond Poincaré Définition

Plus en détail

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités

Tronc commun scientifique Mahdade Allal année scolaire Énergie cinétique et travail : activités Énergie cinétique et travail : activités Application 1 a. Calculer l énergie cinétique : d une voiture de masse 1, 0tonnes roulant à 90km/h d un camion de masse 30tonnes roulant à 90km/h b. Calculer la

Plus en détail

BIOMÉCANIQUE. COURS Spécialité Athlétisme SAMIHA AMARA MKAOUER

BIOMÉCANIQUE. COURS Spécialité Athlétisme SAMIHA AMARA MKAOUER BIOMÉCANIQUE COURS Spécialité Athlétisme SAMIHA AMARA MKAOUER BIOMÉCANIQUE La Biomécanique est: La description du mouvement humain (cinématique) L analyse des facteurs physiques affectant la production

Plus en détail

Illustration. π /2. ω 1. Chaque onde est représentée par un vecteur tournant (avec une vitesse angulaire ω appelé vecteurs de Fresnel.

Illustration. π /2. ω 1. Chaque onde est représentée par un vecteur tournant (avec une vitesse angulaire ω appelé vecteurs de Fresnel. Les vecteurs de Fresnel (section 7.5) Interférence à N fentes Position des maxima principaux Position des minima Position des maxima secondaires Illustrations Intensité de la figure de diffraction (section

Plus en détail

Paramètres biomécaniques et sensorimoteurs affectant la réponse biodynamique du système main-bras

Paramètres biomécaniques et sensorimoteurs affectant la réponse biodynamique du système main-bras Paramètres biomécaniques et sensorimoteurs affectant la réponse biodynamique du système main-bras Denis Marchand, UQAM Pierre Marcotte, IRSST Christian Larivière, IRSST Christian Kelly, UQAM Vincent Mandeville-Gauthier,

Plus en détail

Titre de la séance : TP1/ Chapitre 1/ Thème 3B. Le réflexe myotatique.

Titre de la séance : TP1/ Chapitre 1/ Thème 3B. Le réflexe myotatique. Titre de la séance : TP1/ Chapitre 1/ Thème 3B. Le réflexe myotatique. Deux réflexes myotatiques sont couramment étudiés : le réflexe rotulien (genou) et le réflexe achilléen (tendon d Achille). On travaille

Plus en détail

LA FORCE ET LA FLEXIBILITÉ AU SERVICE DE LA PERFORMANCE

LA FORCE ET LA FLEXIBILITÉ AU SERVICE DE LA PERFORMANCE LA FORCE ET LA FLEXIBILITÉ AU SERVICE DE LA PERFORMANCE PREPARE PAR CAMILLE LAURIER, B. SC. Kinésiologue de formation, elle a toujours été passionnée par l activité physique et le mouvement humain. Ses

Plus en détail

ISOCINETISME. Technique née de la conquête spatiale. De plus en plus répandue. Ne représente qu une composante du processus global de rééducation

ISOCINETISME. Technique née de la conquête spatiale. De plus en plus répandue. Ne représente qu une composante du processus global de rééducation ISOCINETISME Technique née de la conquête spatiale De plus en plus répandue Ne représente qu une composante du processus global de rééducation DEFINITION Méthode d évaluation et de renforcement des couples

Plus en détail

Formation «culturisme» BPAGFF Dominique Dumas Diététicienne-Nutritionniste du sport Educatrice sportive BEES2 HACUMESE

Formation «culturisme» BPAGFF Dominique Dumas Diététicienne-Nutritionniste du sport Educatrice sportive BEES2 HACUMESE Formation «culturisme» BPAGFF Dominique Dumas Diététicienne-Nutritionniste du sport Educatrice sportive BEES2 HACUMESE Gamme montante : Progression adaptative vers une certaine intensité dans la charge,

Plus en détail

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar

Mouvement, motricité : Introduction. Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar Neurobiologie Intégrative Mouvement, motricité : Introduction Licence 2 psychologie Semestre 4 Agnès Nadjar 1 Mouvement, motricité : introduction Système moteur = ensemble formé par la musculature du corps

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1. Planification de l entrainement

Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1. Planification de l entrainement Introduction à la planification de l entrainement CPEP-1 Planification de l entrainement Définition: La planification implique la création de plans détaillés d'entraînements, de compétitions et de récupérations

Plus en détail

DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX

DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX DE LA FATIGUE AUX TROUBLES POSTURAUX G. Péninou Docteur en Biomécanique Laboratoire d analyse du mouvement EFOM Boris Dolto - Paris Effort musculaire et fatigue En situation statique: Un travail musculaire

Plus en détail

III. Présentation structurale et fonctionnelle succincte du système neuromusculaire

III. Présentation structurale et fonctionnelle succincte du système neuromusculaire OUT05O SNM CM2-2009 PHYSIOLOGIE DU SYSTEME NEURO- MUSCULAIRE de l aspect structural à l aspect fonctionnel Caroline.nicol@univmed.fr («Physiologie de l Activité Physique», Maloine/edisem edition) III.

Plus en détail

Conclusion de Hales : l os grandit en longueur par ses extrémités.

Conclusion de Hales : l os grandit en longueur par ses extrémités. Question 1 : Décrire l expérience de Hales (1727) et énoncer la conclusion à laquelle il aboutit - Deux clous n et r sont plantés dans la diaphyse d un os long. 2 mois après - Résultat : 2 mois plus tard,

Plus en détail

Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation

Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation Intérêts des stimulations proprioceptives fonctionnelles (FPS) en rééducation Frederic ALBERT PhD (Marseille, France) CONGRÈS SFRE 2017 C I Professeur Jean-Pierre Roll Déterminant neurobiologique de la

Plus en détail

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune

25/02/ /- Contrôle du mouvement. Voie finale commune Contrôle du mouvement Deux types de motricité : - une motricité «manipulative», volontaire et fine : muscles distaux - une motricité liée à la posture et à la locomotion, largement involontaire : muscles

Plus en détail

Fatigue Neuromusculaire

Fatigue Neuromusculaire Neuromusculaire Définition Physiologie Mise en évidence Les altérations de la fonction neuromusculaire sont associées au concept de fatigueneuromusculaire ou plus simplement de fatigue musculaire. Parmi

Plus en détail

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN COURS NEUROPHYSIOLOGIE : Dr BENMEZROUA Mohammed yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Plus en détail

Comportement moteur, système nerveux et APSA

Comportement moteur, système nerveux et APSA LCOM100 : Semestre 1 / Unité 1 / 10h CM / 2 ECTS Comportement moteur, système nerveux et APSA L. Bringoux & A. Guillaume Bibliographie COLLET C. (2001) Mouvements et cerveau : neurophysiologie des APS.

Plus en détail

CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS!

CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS! CYCLISTES NAZAIRIENS, ÉTIREZ VOUS! VENDREDI 7 OCTOBRE 2016 Patricia MARTIN, Kinésithérapeute Formatrice en prévention Physique AU MENU CE SOIR Les étirements : Définition Les étirements: Pourquoi? Les

Plus en détail

1 Définitions : Dynamique de translation : Dynamique de rotation :

1 Définitions : Dynamique de translation : Dynamique de rotation : M 2 Dynamique Bac pro - Faire l inventaire des forces agissant sur un système - Appliquer la relation fondamentale de la dynamique à un solide en translation, à un solide en rotation. - Calculer un moment

Plus en détail

RINK-HOCKEY RENFORCEMENT MUSCULAIRE - ETIREMENTS

RINK-HOCKEY RENFORCEMENT MUSCULAIRE - ETIREMENTS RINK-HOCKEY RENFORCEMENT MUSCULAIRE - ETIREMENTS PARTICULARITÉS DU RINK-HOCKEY Jeu qui demande des qualités de vitesse et de force. La performance physique est à base de démarrage, de freinage, de vitesse,

Plus en détail

Fréquences cardiaques

Fréquences cardiaques Fréquences cardiaques La fréquence cardiaque maximale (FCM) correspond à la valeur la plus élevée pouvant être atteinte. La formule la plus répandue est 220 - âge quel que soit le sexe Reiss & Prévost

Plus en détail

SOMMAIRE...III PRÉFACE... V REMERCIEMENTS... VII INTRODUCTION...1. Chapitre 1. RÉFÉRENCES, HYPOTHÈSES ET PERSONNAGES...5

SOMMAIRE...III PRÉFACE... V REMERCIEMENTS... VII INTRODUCTION...1. Chapitre 1. RÉFÉRENCES, HYPOTHÈSES ET PERSONNAGES...5 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE...III PRÉFACE... V REMERCIEMENTS... VII INTRODUCTION...1 1 ère PARTIE : PROLÉGOMÈNES...3 Chapitre 1. RÉFÉRENCES, HYPOTHÈSES ET PERSONNAGES...5 1.1. Définition des références...5

Plus en détail

PROTOCOLES. R e v0 3. Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice P R O P R I O C E P T I V E V I B R A T I O N T E C H N O L O G Y

PROTOCOLES. R e v0 3. Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice P R O P R I O C E P T I V E V I B R A T I O N T E C H N O L O G Y L A TECHNOLOGIE EN MOUVEMENT PROTOCOLES R e v0 3 Rééduquez vos patients par stimulation sensori-motrice VIBRASENS VIBRASENS RÉÉDUCATION SENSORI-MOTRICE PAR VIBRATION PROTOCOLES DE TRAITEMENT 01 PROPRIOCEPTION

Plus en détail

Réflexe myotatique - réflexe achilléen. Circuit neuronique simple du réflexe myotatique. percussion du tendon d Achille. muscle extenseur du pied

Réflexe myotatique - réflexe achilléen. Circuit neuronique simple du réflexe myotatique. percussion du tendon d Achille. muscle extenseur du pied Réflexe myotatique - réflexe achilléen muscle extenseur du pied percussion du tendon d Achille extension du pied Circuit neuronique simple du réflexe myotatique Arc réflexe myotatique Circuit réflexe myotatique

Plus en détail

QU'EST-CE QU'OPTOJUMP?

QU'EST-CE QU'OPTOJUMP? QU'EST-CE QU'OPTOJUMP? L Optojump permet d'enregistrer de manière très simple et soignée les temps de vol et de contact avec le sol au cours d'une séquence de bonds. A l'aide d'un logiciel dédié, d'un

Plus en détail

LE FRANCHISSEMENT DES HAIES : SAUTER OU FRANCHIR L OBSTACLE?

LE FRANCHISSEMENT DES HAIES : SAUTER OU FRANCHIR L OBSTACLE? Faculté du sport de Nancy LE FRANCHISSEMENT DES HAIES : SAUTER OU FRANCHIR L OBSTACLE? INTRODUCTION La course de haies appartient au groupe des épreuves athlétiques dans lequel un grand potentiel moteur

Plus en détail

Développement de la force:

Développement de la force: Développement de la force: méthodes concentrique et. Les régimes de contraction 4 grands régimes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique Pliométrique Ans Le concentrique Définition La contraction

Plus en détail

Méthodes concentrique et. Isométrique. Le concentrique Définition. Jeannot AKAKPO CESA - EMSP 1. 4 grands régimes. de contraction.

Méthodes concentrique et. Isométrique. Le concentrique Définition. Jeannot AKAKPO CESA - EMSP 1. 4 grands régimes. de contraction. Méthodes concentrique et isométrique. Les régimes r de contraction 4 grands régimes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique Pliométrique Anisométriques Le concentrique Définition - EMSP 1 L

Plus en détail

LA FORME PHYSIQUE OBJECTIFS FORME PHYSIQUE? QU EST-CE QUE LA FORME PHYSIQUE? *EXERCICE* Elle comprends 12 composantes: FORME PHYSIQUE?

LA FORME PHYSIQUE OBJECTIFS FORME PHYSIQUE? QU EST-CE QUE LA FORME PHYSIQUE? *EXERCICE* Elle comprends 12 composantes: FORME PHYSIQUE? UN ITÉ 2 LA FORME PHYSIQUE LOCAL 11 OBJECTIFS Identifier les diverses composantes de la forme physique. Comprendre la contribution de la forme physique à la santé générale. Examiner sa propre forme physique

Plus en détail

MUSCULATION

MUSCULATION MUSCULATION 2014-2015 Carnet appartenant à : Nom : Prénom : Classe : Rappel de quelques notions : Sécurité : * Verrouillage articulaire, bassin en rétroversion, dos droit et entièrement en contact avec

Plus en détail

Biomécanique Introduction. Licence 2 STAPS

Biomécanique Introduction. Licence 2 STAPS Biomécanique Introduction Licence 2 STAPS Définition La biomécanique est l'exploration des propriétés mécaniques des organismes vivants ainsi que l'analyse des principes d'ingénierie faisant fonctionner

Plus en détail

Cou o rs r sn 4 e mu m sc s l c e l e sq s uel e e l t e t t itq i ue

Cou o rs r sn 4 e mu m sc s l c e l e sq s uel e e l t e t t itq i ue Cours n 4 Le muscle squelettique Aurélien Pichon Le muscle squelettique I.Introduction. A. Définition. B. Les différents types de muscle dans l'organisme. II. Classification des muscles squelettiques selon

Plus en détail

Théorie de l entraînement

Théorie de l entraînement Théorie de l entraînement Les facteurs de condition physique Graphique: HEGNER 2006 2 Kraft Manifestation de la force Force maximale Déployer la plus grande force possible Enduranceforce Maintenir un effort

Plus en détail

Le contrôle de la contraction musculaire :

Le contrôle de la contraction musculaire : Licence Biologie UE physiologie animale Le contrôle de la contraction musculaire : le réflexe r Étienne Roux Adaptation cardiovasculaire à l ischémie INSERM U 1034 UFR des Sciences de la Vie Université

Plus en détail

ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5

ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5 ENSEIGNER ET EVALUER LA MUSCULATION EN CC5 Merci à C. ANTOINE, J.L. ABAD et B. MEARD P. GADUEL Evaluation Les textes de référence Avec des objectifs multiples Enseigner c est gérer des variables Des données

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES RELIÉS AU PONÇAGE

TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES RELIÉS AU PONÇAGE TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES RELIÉS AU PONÇAGE CHRISTIAN KELLY 1 DENIS MARCHAND 1 DENIS GIGUÈRE 2 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL 1 INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique

Chapitre I La commande réflexe du muscle. -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique Chapitre I La commande réflexe du muscle -I -Le réflexe myotatique : organisation macroscopique 1 Tableau présentant les résultats des expériences de démédullation, sections et stimulations électriques

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau SECONDE

LA MUSCULATION AU LYCEE. Niveau SECONDE LA MUSCULATION AU LYCEE Niveau SECONDE COMPETENCES ATTENDUES EN FIN DE SECONDE CONNAITRE LA TERMINOLOGIE DE BASE DES ACTIONS MUSCULAIRES FLEXION La FLEXION est le mouvement qui permet le rapprochement

Plus en détail

DYNAMIQUE DES STRUCTURES

DYNAMIQUE DES STRUCTURES Ecole des Ponts ParisTech Département Génie Civil et Construction DYNAMIQUE DES STRUCTURES Alain PECKER Année 2017 DYNAMIQUE DES STRUCTURES Notions générales Amphi 1 DEFINITION PHENOMENE DYNAMIQUE Phénomène

Plus en détail

L ANALYSE DU MOUVEMENT. Sommaire

L ANALYSE DU MOUVEMENT. Sommaire qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcv bnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjkl zxcvbnmqwertyuiopasdfg hjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopa

Plus en détail

Biomécanique des Activités Physiques et Sportives

Biomécanique des Activités Physiques et Sportives Biomécanique des Activités Physiques et Sportives 2 ème partie Licence 1 Guillaume Costalat Maître de conférences Université Picardie Jules Verne I. Introduction à la biomécanique Quelques rappels I. Introduction

Plus en détail

Les muscles du corps humain. Comité Régional Sports pour Tous Alsace

Les muscles du corps humain. Comité Régional Sports pour Tous Alsace 1 Les muscles du corps humain TITRE SUR UNE OU DEUX LIGNES TITRE SUR UNE OU DEUX LIGNES CHAPITRE 1 Généralités : les caractéristiques du muscle CHAPITRE 2 2 CHAPITRE 1 Généralités Les caractéristiques

Plus en détail

Dipôles électriques - ECG

Dipôles électriques - ECG Dipôles électriques - ECG Stage de pré-rentrée PACES 2016-2017 Basé sur le cours du Pr Salaün 1 Loi de Coulomb La loi de Coulomb s'exerce entre 2 particules chargées. Sa force F est : inversement proportionnelle

Plus en détail

Le nerf Etude du potentiel d action

Le nerf Etude du potentiel d action LUCASELLI Charline Licence SV-2, Groupe 1 Mardi 3 avril 2007 Le nerf Etude du potentiel d action Introduction Le sciatique est un nerf sensitivo-moteur. Ainsi, il transmet d une part les sensations de

Plus en détail

Base Anatomie / Maryse

Base Anatomie / Maryse Base Anatomie / Maryse I - définition : Anatomie : étude de la structure Physiologie : étude du fonctionnement Biomécanique : étude des mécaniques d un mouvement (forces, leviers, trajectoires.) Os : structure

Plus en détail

Renforcement musculaire en Rééducation

Renforcement musculaire en Rééducation Renforcement musculaire en Rééducation A. YAHIA, MH ELLEUCH Service de Médecine Physique Hôpital Habib Bourguiba SFAX Cours collège du 02.09.20 Plan Objectifs Définitions Rappel physiologique Les modes

Plus en détail

Echauffement et Préparation Physique Générale (PPG): Pourquoi, Comment?

Echauffement et Préparation Physique Générale (PPG): Pourquoi, Comment? Echauffement et Préparation Physique Générale (PPG): Pourquoi, Comment? Conférence AJA Marathon / Crédit Mutuel 6 avril 2016 Yoann CABAJ Echauffement Routine précompétitive ou pré-entraînement -> préparer

Plus en détail

Dans ce chapitre : Les différents types de muscles du corps humain 62

Dans ce chapitre : Les différents types de muscles du corps humain 62 Dans ce chapitre : Les différents types de muscles du corps humain 62 Le muscle squelettique 62 Propriétés 62 Synergies musculaires 64 Structure des fibres musculaires 64 Types de fibres musculaires 68

Plus en détail