BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE"

Transcription

1 BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE L expression «manque de temps» a probablement été inventée par un expert en marketing qui méditait sur son rythme de vie. Or, personne ne veut ajouter une autre tâche sur sa liste de choses «à faire». C est dans cette optique que cette trousse d outils pratiques, en cinq sections, a été créée afin de vous démontrer à quel point il peut être facile et rapide d intégrer les principes du marketing durable à votre routine de travail. Source : CSR Europe s Sustainable Marketing Guide, 4 Ps for 3 Ps, Environnement 2008, Part II. The Sustainable Marketing Toolkit

2 1 ÉVALUATION DU MARKETING DURABLE Nous vous présentons une liste de vérification pour mesurer l impact d un produit. Bien que les entreprises de services n aient pas de produits tangibles, cette liste peut tout de même vous permettre de mesurer les impacts de vos supports matériels et vos procédés. Répondez simplement aux questions! Par la suite, demandez-vous comment appliquer les principes des 3R (réduire, réutiliser, recycler) pour chaque produit. Par exemple : de quoi est-ce fait? Si la réponse est «de papier», on peut alors penser à en diminuer la taille ; réutiliser du contenu postconsommation pour la fabrication de papier recyclé ; s assurer qu il n y ait pas d enduit afin de le rendre plus facilement recyclable. LES 4 P DANS VOTRE ENTREPRISE Tentez de réduire les impacts à chacune des étapes et vous serez déjà sur la bonne voie! 1. PRODUIT RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE De quoi est-il fait? Qui le fait? Comment est-il emballé? Est-ce que l emballage est réutilisable ou recyclable? Quelle est la durée de vie du produit? Le produit peut-il être réparé ou réutilisé? Que lui arrive-t-il à la fin de sa vie utile? Comment s en débarrassera-t-on? 2. PLACE / DISTRIBUTION RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Où est fabriqué le produit? Comment est-il transporté? Le transport est-il effectué de la manière la plus efficace? L emballage pour le transport est-il réutilisable ou recyclable? Où et comment le produit est-il vendu? Comment le produit arrive-t-il jusqu au consommateur? Boîte à outils pratiques en marketing durable 1

3 3. PRIX RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Est-ce que le prix comprend une garantie de remplacement ou de réparation? Est-ce que le prix tient compte adéquatement les valeurs durables de l entreprise? Est-ce que des rabais offerts encouragent la surconsommation du produit? MARKETING DURABLE Ce processus permet de planifier, de mettre en oeuvre et de contrôler le développement, l élaboration du prix, la promotion et la distribution de produits en vue de satisfaire les trois critères suivants: combler les besoins des clients, atteindre les objectifs de l organisation et s assurer que le processus soit compatible avec les écosytèmes. 4. PROMOTION RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Les caractéristiques du produit sont-elles communiquées de manière précise et honnête aux clients? Les distributeurs et les vendeurs saisissent-ils les valeurs durables du produit et sont-ils capables de bien transmettre l information à leurs clients? Quelles ressources sont utilisées pour communiquer les qualités du produit aux clients? Est-ce que le produit projette une image en accord avec les valeurs de l organisation? Pourrait-on se servir de ce produit pour améliorer l image de la compagnie? Quels points forts du produit sont utilisés pour la promotion et la publicité? Boîte à outils pratiques en marketing durable 2

4 2 PARLONS TACTIQUES! Une mauvaise planification stratégique peut ruiner les meilleurs plans (et réputations). Cette liste vise à vous assurer du meilleur plan de match possible et d une bonne vision à long terme en développement durable. LES CLÉS DU MARKETING DURABLE 1. ÉLIMINEZ LE SUPERFLU Le marketing a une fâcheuse réputation de gaspillage et c est vrai en partie. Si vous utilisez des objets promotionnels «figurines, crayons jetables, sacs de sports et sacs cadeaux», assurez-vous de sélectionner des articles dont les gens ont vraiment besoin. Dans la mesure où votre message se retrouve aux ordures, les objets jetables sont une fausse économie. 2. POSEZ LES QUESTIONS AGAÇANTES Doit-on vraiment mettre un emballage supplémentaire? Quelle en est la composition? En existe-t-il une version recyclée? Quelle distance cette documentation a-t-elle parcourue? Heureusement, vous n aurez probablement qu à demander ces informations qu une fois à vos fournisseurs. 3. FAITES BONNE IMPRESSION Il n est pas nécessaire d éliminer tous les documents imprimés de vos campagnes. Lorsqu il provient de forêts bien gérées, le papier fait partie d une industrie durable. Demandez à vos graphistes et imprimeurs qu ils minimisent l impact de toute production imprimée. Exigez l emploi d un papier recyclé ou en partie recyclé certifié par le Conseil de soutien de la forêt (CSF). 4. LOCALISATION, LOCALISATION, LOCALISATION Bien que l industrie aérienne ne contribue qu à 2 % des émissions globales de carbone, c est le mode de transport le plus polluant. C est pourquoi, avant d organiser des rencontres, des événements impliquant un voyage en avion, demandez-vous s il n existe pas d autres solutions. Par exemple, on peut considérer des moyens de transport alternatifs comme le train, ou remplacer les déplacements par des conférences téléphoniques ou vidéoconférences. 5. FACILITEZ LA VIE DE VOS CLIENTS Aidez vos clients à faire les bons choix. Assurez-vous que votre matériel promotionnel, vos emballages et produits soient les plus recyclables possible, et indiquez-le bien sur chaque article. Par exemple, «100 % recyclable», «veuillez recycler après usage» (voir la référence aux allégations vertes). 6. GARDEZ LES PERSONNES IMPLIQUÉES BIEN INFORMÉES La personne responsable du marketing ne doit pas vivre en vase clos. Il est important que toute personne impliquée dans le processus pose des questions sur les impacts environnementaux de chacune des étapes de la campagne. Boîte à outils pratiques en marketing durable 3

5 7. SOYEZ CONSCIENT DE LA DISTANCE PARCOURUE Le produit, le matériel promotionnel ainsi que l emballage peuvent parcourir beaucoup de kilomètres entre le moment de leur fabrication, l assemblage et l acheminement au destinataire final. Il importe donc de vous poser l une des questions agaçantes : «D où ça vient?» L évaluation de l empreinte écologique peut être complexe et il peut s avérer simpliste de condamner systématiquement l approvisionnement à l étranger, mais posez-vous quand même la question. Si vous n êtes pas à l aise avec la réponse, informez-vous sur les alternatives locales ou des modes de transport plus efficaces. 8. PLANIFIEZ, C EST PAYANT Notre culture du «besoin pour hier» ajoute une pression additionnelle sur les ressources. Des marchandises en provenance du Moyen-Orient acheminées par avion à la dernière minute, du matériel envoyé par messager à travers le continent pour une demande «expresse» chez l imprimeur. On ne peut pas toujours éviter ce genre de situation, mais une bonne planification des tâches permet de réduire les impacts environnementaux en plus d économies substantielles. 9. FAITES-VOUS L AVOCAT DU DIABLE Avant le lancement, mettez-vous en mode «cynique» et évaluez votre campagne du point de vue des groupes écologistes. Que diraient-ils de votre produit, de ses impacts ou de ses allégations vertes? Qu en est-il de votre réseau de distribution? De votre stratégie promotionnelle? Soyez honnête et préparez-vous à modifier tout ce qui va à l encontre de votre image de marque ou bien de vos engagements envers le développement durable. Testez votre concept ou votre campagne auprès de leaders d opinion peut aussi s avérer utile. 10. QU EST-CE QUI FONCTIONNE? En connaissant vos clients, vous saurez ce qui fonctionne ou pas. Il s agit donc d aller à l essentiel et de concentrer vos efforts afin de ne pas perdre de temps et des ressources sur les choses qui, à votre avis, devraient être faites. Par exemple, des lancements de produits qui n attirent généralement que peu de gens peuvent être intéressants mais onéreux, donc peu efficaces. 11. PARTAGEZ UNE VISION COMMUNE Vous devez vous assurer que tous les employés jusqu aux dirigeants adhèrent à l analyse de rentabilité utilisée pour évaluer le virage «développement durable» de l entreprise. Vous ne voulez pas de remises en question en cours de processus. S ils ne sont pas convaincus, faites circuler l information surtout en ce qui a trait à la partie «tendances et parts de marché». 12. PARTAGEZ VOS CONNAISSANCES Finalement, si vous trouvez de nouveaux moyens pour réduire l impact de votre campagne, partagez vos découvertes avec vos collègues du marketing ou autres. Boîte à outils pratiques en marketing durable 4

6 3 TELLEMENT VERT!!! Il est important d éviter la mascarade écologique (greenwashing) qui consiste à transmettre au public des informations ou des avancées en termes de développement durable, avancées qui ne sont pas accompagnées d actions véritables et qui sont une présentation erronée des faits et de la vérité, dans le but d apparaître socialement et environnementalement responsable. Actuellement, il n existe pas de lois au Canada régissant les allégations vertes. Toutefois, le Bureau de la concurrence du Canada a émis une série de balises à ce sujet. Pour plus de renseignements, on peut consulter la page suivante : PERTINENTE UNE ALLÉGATION VERTE DOIT ÊTRE Elle doit se référer directement au produit et à ses bénéfices environnementaux. Par exemple, il serait juste de déclarer que «ce papier contient 75 % de contenu post-consommation». Cette allégation serait fausse si on affirmait «ne contient pas d essences de bois tropical», dans la mesure où ce produit n est pas utilisé dans la confection du papier. CLAIRE On doit indiquer précisément à quelle partie du produit se réfère l'avantage environnemental allégué. Par exemple, l information environnementale sur l emballage d un produit, tel son contenu en matières recyclées, peut être pertinente. Mais il serait trompeur de laisser sous-entendre que le produit dans son entièreté soit recyclé si tel n était pas le cas. VRAIE, PRÉCISE ET VÉRIFIABLE Bien qu une vérification externe ne soit pas obligatoire, il est prudent de suivre les exigences requises par la norme standard ISO EXPLICITE QUANT À LA SIGNIFICATION DE TOUT SYMBOLE utilisé dans l allégation à moins que la présence de ce symbole ne soit requise par la loi, obligatoire selon certaines normes ou standards, ou émanant d une agence de certification indépendante. RÉDIGÉE DANS UN LANGAGE SIMPLE et selon des définitions reconnues. La norme internationale ISO donne des définitions détaillées sur plusieurs termes communément utilisés dans les allégations environnementales, telles que compostable, recyclable; faible consommation d énergie; réutilisable et remplissable. Il est fortement recommandé aux entreprises désirant utiliser ces termes de suivre cette norme. Boîte à outils pratiques en marketing durable 5

7 ÉVITER LA MASCARADE ÉCOLOGIQUE UNE ALLÉGATION VERTE NE DOIT PAS ÊTRE VAGUE OU AMBIGÜE Une allégation devrait toujours éviter d employer des termes vagues, tels que «durable», «vert», «non polluant», etc. INSINUER QU ELLE EST RECONNUE PAR TOUS, surtout s il y a des doutes importants ou une divergence d opinions dans la communauté scientifique sur le sujet concerné. DONNER PLUS D IMPORTANCE À L ALLÉGATION QU ELLE NE LE MÉRITE, surtout si elle se réfère qu à une partie limitée du produit ou de sa fabrication, ou bien n est pas pertinente par rapport au type de produit concerné. FAIRE DES COMPARAISONS, à moins que la comparaison ne soit justifiée, claire et précise. Par exemple, il serait incorrect d affirmer qu un produit «est maintenant moins dommageable pour l environnement», «consomme moins d énergie», et ce, sans toute autre forme d information. Par contre, il serait correct d affirmer que le produit utilise «20 % moins d électricité lors d un usage normal que notre modèle précédent». INSINUER QUE LE PRODUIT OU LE SERVICE EST EXCEPTIONNEL, lorsque l allégation réfère à une pratique courante dans l industrie. Par exemple, il est inutile d affirmer qu un produit est biodégradable si tous les autres produits semblables le sont. EXAGÉRER les avantages environnementaux de l allégation. Par exemple, il serait malhonnête d affirmer «renferme deux fois plus de matières recyclées qu avant», si le contenu en matières recyclées d origine est très faible. INSINUER QUE LE PRODUIT OU SERVICE A REÇU L APPROBATION ou est certifié par un organisme externe alors qu il ne l est pas. Boîte à outils pratiques en marketing durable 6

8 4 LES 4 P POUR 3 P: PERSONNES, PLANÈTE, PROFITS La prochaine liste est pour ceux qui, estimant qu ils maîtrisent bien les règles de base, sont prêts à user de leur influence pour intégrer adéquatement les principes du développement durable dans toute l entreprise. L INTÉGRATION DU MARKETING DURABLE 1. EST-CE QUE L ENTREPRISE EST ENGAGÉE? Les cadres supérieurs prennent-ils vraiment la démarche de développement durable au sérieux? Le support des leaders de l entreprise est essentiel si des changements stratégiques importants doivent être effectués. S ils ne sont pas entièrement convaincus, des efforts supplémentaires devront être déployés pour améliorer l analyse de rentabilité. 2. ÉVITEZ LES PROMOTIONS «VERTES» Le développement durable n est pas une stratégie de marketing, c est une éthique d affaires. Une promotion verte ne réussira pas à modifier votre image si le reste de votre offre demeure inchangée. Si l entreprise s engage vraiment dans le processus, elle devra mesurer l impact environnemental de toutes ses actions et corriger la situation lorsque nécessaire. Cette démarche peut paraître longue, mais tant que l engagement est sincère et appuyé par des actions, ce n est pas problématique. 3. L ENTREPRISE VOIT-ELLE UNE OPPORTUNITÉ D AFFAIRES? Si l entreprise est convaincue du caractère bénéfique des principes de développement durable, elle améliore ses chances de profiter des nouvelles opportunités d affaires générées par ces principes. 4. QUELLE EST LA VOLONTÉ ET LA CAPACITÉ D ADAPTATION DE L ENTREPRISE? Cette question demande une bonne dose d honnêteté. Si elle veut profiter des nouvelles opportunités offertes par le virage durable, l entreprise doit être prête et capable de modifier son modèle d affaires, ses procédés et ses systèmes. 5. AVEZ-VOUS DES SQUELETTES DANS LE PLACARD? Il n existe pas d organisation parfaite. Avant d utiliser systématiquement le développement durable dans vos communications, assurez-vous de réaliser une analyse stratégique complète afin de détecter vos maillons faibles. Ceux-ci pourraient miner votre message et entacher votre réputation. Recourir aux services d une ressource externe permet généralement une analyse plus objective. Boîte à outils pratiques en marketing durable 7

9 6. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMME «PROPOSITION UNIQUE DE VENTE» (USP) Du moment où vous utiliserez le développement durable comme «proposition unique de vente», vos communications seront passées au peigne fin par tout un chacun. N utilisez donc cet argument que si votre proposition est assez solide pour réussir l épreuve de l analyse de faits. 7. CONSTRUISEZ DES PONTS Les équipes de marketing et de «responsabilité sociétale de l entreprise»(rse) ne sont généralement pas sur la même longueur d onde, mais cette situation change tranquillement. Prenez donc le temps et faites-votre réseautage! On retrouve aussi dans plusieurs entreprises des équipes multidisciplinaires d experts dont le mandat est de mettre à contribution les compétences des départements de RSE, des achats, de la RD ainsi que des spécialistes techniques. Cette collaboration permet de développer et de mettre en marché de nouveaux produits et des solutions plus efficaces. 8. TÂTEZ LE POULS DE LA POPULATION Il ne fait aucun doute que votre équipe de RSE est bien branchée. Servez-vous de vos réseaux pour vous assurer d être constamment à jour sur les vrais débats et les nouveaux développements en matière sociale et environnementale. Ne vous fiez pas uniquement à ce qu on dit dans les médias. Boîte à outils pratiques en marketing durable 8

10 5 EXEMPLE D UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION: OBJETS PROMOTIONNELS Les organigrammes décisionnels, comme celui qui suit, sont des outils pratiques pour la prise de décisions stratégiques. OUI L utilisation de cet objet promotionnel est-il essentiel au succès de cette campagne? OUI Cet objet est-il utile ou désirable? En voudriez-vous un et a-t-il une valeur à vos yeux? Est-il durable? Va-t-on pouvoir s en servir longtemps? S il ne l est pas, mieux vaut allouer une partie du budget à quelque chose qui l est. Peut-être devriez-vous y penser à deux fois. Même les objets gratuits doivent avoir une valeur pour leur public cible. Oui, fantastique! Plus longue sera sa vie utile, plus il contribuera à faire connaître votre marque. OUI Est-il fait de matières recyclées ou bien à partir d une ressource renouvelable? OUI. Fantastique! Ce choix donnera une valeur ajoutée à votre marque. Connaissez-vous la provenance de votre produit et comment il a été transporté? OUI. C est bien! Un conseil : commandez vos objets à l avance pour éviter d avoir à les faire transporter par avion à la dernière minute. OUI. C est bien, mais on devrait s assurer qu il est facilement recyclable. Des informations sur la composition de l objet et la bonne marche à suivre pour s en débarrasser après usage ont-elles été fournies à votre client? L emballage est-il réutilisable ou facilement recyclable? A-t-on réduit l emballage? Ça vaudrait la peine de le savoir. Pourquoi pas? Il s agit peut-être d une occasion manquée. Le papier, le plastique et les vêtements peuvent tous maintenant être faits de matières recyclées, ce qui contribue à encourager le marché du recyclage. OUI. Bravo! Le suremballage, par exemple des boîtes de «démonstration», n est pas nécessaire. Si ces boîtes ne sont pas réutilisables, elles se ramasseront rapidement au site d enfouissement. Une bonne communication est essentielle pour informer vos clients sur l utilisation et la manière de se débarrasser des objets. Peut-être devriez-vous réfléchir au message qui sera envoyé à vos clients! Vous obligez donc votre client à l envoyer au site d enfouissement à votre place! Peut-on réutiliser, remplir à nouveau ou recycler l objet promotionnel? Peut-être devriez-vous réfléchir au message qui sera envoyé à vos clients! OUI Excellent! Vous envoyez le bon message à votre client. Vous avez bien mesuré les impacts environnementaux potentiels de votre objet promotionnel. Allez, bonne chance avec votre campagne! Boîte à outils pratiques en marketing durable 9

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

L Approche CPA 6 - Communication

L Approche CPA 6 - Communication L Approche CPA 6 - Communication La présente fiche d information porte sur la communication, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le dernier volet de l Approche CPA. Pour avoir un aperçu

Plus en détail

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES

BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES BOURSE DE SOUTIEN FINANCIER EN ENTREPRENEURIAT DES CLD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR RÉDIGER LE PLAN D AFFAIRES 1. LE PROJET 1.2 Résumé du projet Sous cette rubrique, il est important de préciser l origine

Plus en détail

GUIDE DU. bureau vert

GUIDE DU. bureau vert GUIDE DU bureau vert Ivanhoé Cambridge, en accord avec une de ses valeurs fondamentales, la responsabilité sociale d entreprise, a su faire l expérience au cours des dernières années de nouvelles pratiques

Plus en détail

Code des pratiques de marketing

Code des pratiques de marketing Information sur les produits Code des pratiques de marketing Produits de santé consommateurs du Canada est consciente de sa situation privilégiée comme partenaire dans l offre de produits de santé consommateurs

Plus en détail

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. LA CONSULTATION DE CET OUTIL N ÉQUIVAUT EN RIEN À UNE FORMATION EN BONNE ET

Plus en détail

Il rappelle les objectifs du plan à trois ans et les corrige éventuellement.

Il rappelle les objectifs du plan à trois ans et les corrige éventuellement. Le plan marketing : C est le plan opérationnel par excellence, car il précise dans le détail la stratégie à mettre on œuvre et les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs annuels. Il rappelle les

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Préambule : Le développement durable est défini par la capacité des générations présentes à satisfaire leurs besoins sans compromettre l aptitude des générations futures à couvrir

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique Information partagée par Daniel Lefebvre (Bureau de la vice-rectrice recherche) 2010-01-15 Important de se rappeler qu il y a deux processus distincts : o Le processus d approbation du congé sabbatique

Plus en détail

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Table des matières 2 Introduction 3 Les actions du Palais 4 Première étape : Les objectifs 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Le Palais des congrès de Montréal Le rôle de l organisateur 8 Une

Plus en détail

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire.

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire. QUESTIONNAIRE DESTINÉ À L ACTUAIRE DÉSIGNÉ AUX FINS DES RAPPORTS FINANCIERS DES ORGANISMES D ASSURANCE-VIE ET SANTÉ AU CANADA FIN D ANNÉE 2000 PARTIE II Ce questionnaire a été préparé pour traiter des

Plus en détail

Tableau de bord de la COMMUNICATION RESPONSABLE

Tableau de bord de la COMMUNICATION RESPONSABLE + Tableau de bord de la COMMUNICATION RESPONSABLE Première partie : Guide de réflexion et de bonnes pratiques Pour le marché québécois Nancy Corriveau Fabien Durif (Ph.D.) Candidate au DBA Assistante de

Plus en détail

LES DISPENSES DE PROSPECTUS

LES DISPENSES DE PROSPECTUS LES DISPENSES DE PROSPECTUS 1 2 Qu est-ce qu une dispense de prospectus? 4 Pourquoi se prévaloir d une dispense? 4 7 Les conditions qu un émetteur doit remplir pour se prévaloir d une dispense de prospectus

Plus en détail

Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière

Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière disposition : n hésitez pas à les imprimer autant de fois

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

DES PAPIERS ÉCO-RESPONSABLES POUR DES ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES. Green Connection

DES PAPIERS ÉCO-RESPONSABLES POUR DES ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES. Green Connection DES PAPIERS ÉCO-RESPONSABLES POUR DES ENTREPRISES ÉCO-RESPONSABLES Green Connection LE LIVRE BLANC DU PAPIER VERT Le papier : élément essentiel de la politique de Responsabilité Sociale des Entreprises

Plus en détail

ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES

ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES 11 ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES Conçu dans le cadre de la démarche gouvernementale de développement durable, ce document a pour but d accompagner les ministères et organismes

Plus en détail

Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise

Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise Check-list des points à présenter dans l établissement d un business-plan de création d entreprise I. Description du projet A. Quelles activités exercez-vous ou envisagez-vous d exercer? B. Quels sont

Plus en détail

La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes

La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes COMITÉ DE COMMUNICATION DE L AOMF FICHE-CONSEIL N 1 La réalisation d'un plan de communication en 10 étapes Avant de mettre sur pied une campagne d'information, de publicité ou de relations publiques, il

Plus en détail

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise La politique environnementale

Plus en détail

ÉCO-CONCEPTION : RÉCONCILIER L ENVIRONNEMENT & L EMBALLAGE ISLEM YEZZA DIRECTEUR MARKETING DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES

ÉCO-CONCEPTION : RÉCONCILIER L ENVIRONNEMENT & L EMBALLAGE ISLEM YEZZA DIRECTEUR MARKETING DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉCO-CONCEPTION : RÉCONCILIER L ENVIRONNEMENT & L EMBALLAGE ISLEM YEZZA DIRECTEUR MARKETING DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES 2 EMBALLAGE: ENTRE MYTHE & VÉRITÉ 1. L emballage : Est-il le fléau de notre société

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : GUIDE DU BUREAU VERT TOURISME MONTRÉAL 3 e édition Janvier 2010 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations dans le monde d aujourd

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre

Plus en détail

Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres?

Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres? GUIDE DU PROPRIÉTAIRE Que rechercher dans une garantie de remplacement de portes et fenêtres? 5 conseils qui pourront vous faire économiser des milliers de dollars lors du remplacement de vos portes et

Plus en détail

Malheureusement, il n existe pas de mission de décision du CE en rapport avec l environnement.

Malheureusement, il n existe pas de mission de décision du CE en rapport avec l environnement. L ENVIRONNEMENT ET LE CONSEIL D ENTREPRISE Julie RIGO, Bruxelles, le 18 février 1999. I. INTRODUCTION Si le CPPT semble de prime abord l organe privilégié pour traiter du thème de l environnement, il n

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Procurations. Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick

Procurations. Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Procurations Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Procurations Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau- Brunswick (SPEIJ-NB) est un organisme

Plus en détail

Formation sur le Sentier canadien. pour les sections LE MEMBRE DE SOUTIEN ET LA MÉTHODE PLANIFICATION-ACTION-RÉVISION. Sentiercanadien.

Formation sur le Sentier canadien. pour les sections LE MEMBRE DE SOUTIEN ET LA MÉTHODE PLANIFICATION-ACTION-RÉVISION. Sentiercanadien. Formation sur le Sentier canadien pour les sections LE MEMBRE DE SOUTIEN ET LA MÉTHODE PLANIFICATION-ACTION-RÉVISION OBJECTIF DE L ATELIER Cette formation pour les sections est conçue pour être utilisée

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

Club des Responsables d Infrastructures et de Production. Les trois domaines cibles d évaluation de la continuité :

Club des Responsables d Infrastructures et de Production. Les trois domaines cibles d évaluation de la continuité : Fiche Pratique PRA - PCA Club des Responsables d Infrastructures et de Production L audit de la continuité d activité d un organisme La continuité d activité correspond à la capacité d un organisme (entreprise

Plus en détail

Le Spécialiste des Solutions d Impressions Grands Formats. Année 2012

Le Spécialiste des Solutions d Impressions Grands Formats. Année 2012 Politique Environnementale en matière de distribution de consommable d impression Année 2012 Programme CLUB BUREAUTIQUE pour le Développement Durable Notre approche environnementale se concentre sur 3

Plus en détail

POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014

POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014 POLITIQUE POUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET LE SITE web CHIWOS 15 Mai 2014 Politique des Médias Sociaux CHIWOS L Étude sur la santé sexuelle et reproductive des femmes vivant avec le VIH au Canada (CHIWOS) a

Plus en détail

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 ISO 14001 Guide de transition Révisions ISO Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management environnemental ISO 14001 - Système de Management Environnemental

Plus en détail

Trousse d évaluation. Monitrice de synchro. Résultat attendu 2- Soutien aux athlètes en entraînement

Trousse d évaluation. Monitrice de synchro. Résultat attendu 2- Soutien aux athlètes en entraînement Trousse d évaluation Monitrice de synchro Résultat attendu 2- Soutien aux athlètes en entraînement Août 2005 Le Programme national de certification des entraîneurs est un programme auquel collaborent le

Plus en détail

Écoconception et Développement durable

Écoconception et Développement durable Écoconception et Développement durable Congrès A.C.V. 2011 Lille, France Carole Poirier Profil de l entreprise Thomas & Betts Corporation Fondée en 1898 Siège social à Memphis, Tennessee Leader mondial

Plus en détail

La preuve scientifique est faite: Le carton ondulé, c est vraiment génial aussi sur le plan écologie.

La preuve scientifique est faite: Le carton ondulé, c est vraiment génial aussi sur le plan écologie. La preuve scientifique est faite: Le carton ondulé, c est vraiment génial aussi sur le plan écologie. Le carton ondulé à la pointe de l écologie Les emballages en carton ondulé sont plus fonctionnels et

Plus en détail

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques

Choisir son matériel de façon responsable. Etat des lieux de la prise en compte du développement durable par les marques Choisir son matériel de façon responsable Glisser en montagne et ne laisser aucune autre trace que les quelques S dont on vient de marquer la neige : difficile car aujourd hui le ski vert n existe pas

Plus en détail

Tryo : Greenwashing. Paroles et musique : Christophe Mali Columbia / Sony Music. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes

Tryo : Greenwashing. Paroles et musique : Christophe Mali Columbia / Sony Music. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes Tryo : Greenwashing Paroles et musique : Christophe Mali Columbia / Sony Music Thèmes La surconsommation, l écoblanchiment. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire des modes de consommation. Exprimer

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution

Présentation de CIM. Un outil de notre temps l Éco-Lean. pour réussir le virage vert de votre institution Présentation de CIM Un outil de notre temps l Éco-Lean pour réussir le virage vert de votre institution 5 octobre 2011 1 Ordre du jour 1 2 3 4 Gestion des parcs immobiliers défis environnementaux Historique

Plus en détail

UNE LISTE DE CONTRÔLES POUR VOTRE EXPOSITION

UNE LISTE DE CONTRÔLES POUR VOTRE EXPOSITION CHAPITRE 13 UNE LISTE DE CONTRÔLES POUR VOTRE EXPOSITION Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Etudiez votre exposition VO : les zones clés Passe en voiture devant votre site par toutes les directions

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang

Q et R. Questions et réponses sur le financement privé de second rang Q et R Questions et réponses sur le financement privé de second rang En quoi consiste le financement de premier et de second rang pour notre coopérative? Le financement de premier rang de votre coopérative

Plus en détail

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ARTICLE SUR LA THÉRAPEUTIQUE pour les résidents Cette fiche de travail devrait accompagner le Formulaire de soumission remis à votre superviseur. Elle s inspire

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Ensemble pour un Développement Durable. Notre stratégie Développement Durable «ECO FUTURE» eco.lyreco.ca. Pour nous, le N 1 c est Vous!

Ensemble pour un Développement Durable. Notre stratégie Développement Durable «ECO FUTURE» eco.lyreco.ca. Pour nous, le N 1 c est Vous! Ensemble pour un Développement Durable Environnement Social Économie Notre stratégie Développement Durable «ECO FUTURE» eco.lyreco.ca Pour nous, le N 1 c est Vous! NOTRE VISION «Être La référence pour

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper White Paper ISO 17799 : 2005/ISO 27002 Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information Éric Lachapelle, CEO Veridion René St-Germain, Président Veridion Sommaire Qu est-ce que la sécurité

Plus en détail

Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable

Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable Séduction, Leadership & Web Marketing pour une Image de Marque Écoresponsable Mon Plan Marketing VertTM Jean-Philippe Vézina Directeur et Coach www.monplanmarketingvert.ca Mon Plan Marketing VertTM «4

Plus en détail

Superviseur immediate : Directeur : Gestionnaire :

Superviseur immediate : Directeur : Gestionnaire : 1 Date: / / Recherche faite par Section AOPC Recherche approfondies sur l évaluation du rendement Nom du membre : Numéro d identification : Position actuelle : Depuis quand : Date d ancienneté : Bureau

Plus en détail

«Le marketing social»

«Le marketing social» LE MARKETING SOCIAL Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Le marketing social» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés au marketing social. Cet atelier, qui favorise le

Plus en détail

Le développement durable en action

Le développement durable en action Le développement durable en action Medline s engage! Notre mission est de fournir des produits et des services de qualité aux professionnels de santé ainsi qu aux utilisateurs finaux, optimiser la prise

Plus en détail

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT)

GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) GUIDE D IMPLANTATION D UN PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) MARS 2011 Conseil québécois des ressources humaines en tourisme 1 AVANT-PROPOS Ce guide d implantation s adresse spécifiquement

Plus en détail

Guide pour le Programme en ligne de certification en interprétation communautaire

Guide pour le Programme en ligne de certification en interprétation communautaire Guide pour le Programme en ligne de certification en interprétation Servicesd interprétationculturellepournoscommunautés Rue Eccles 44, suite 100, Ottawa, Ontario K1R 6S4 Canada Téléphone (+1) 613-237-0502

Plus en détail

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique

assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité et d éthique Nos responsabilités en matière de pratiques d affaires et de gestion Nous nous engageons à assurer le développement rentable de notre entreprise en respectant les principes de transparence, d intégrité

Plus en détail

QUESTIONNAIRE EVALUATION FOURNISSEUR MCO EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES

QUESTIONNAIRE EVALUATION FOURNISSEUR MCO EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES MCO EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES Direction Déléguée Qualité Fournisseurs Page 1 / 24 Dossier n Annexe 8.08.01 Pôle achat concerné : Nom de l acheteur : Téléphone : Le questionnaire ci-joint comporte deux

Plus en détail

PETIT GUIDE DE SURVIE

PETIT GUIDE DE SURVIE PETIT GUIDE DE SURVIE PRÉPARATION POUR LA CARAVANE La Caravane démystifiée! Vous trouverez dans ce petit guide une multitude d information qui vous permettra de mieux comprendre l étape importante qu est

Plus en détail

La simplicité de se lancer en affaires

La simplicité de se lancer en affaires La simplicité de se lancer en affaires Mon but en écrivant ce livre est de vous démontrer que si vous avez la volonté de vous lancer en affaires, c est facile d y parvenir. Se lancer en affaires C est

Plus en détail

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES

L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 1 Octobre 2010 L ECO CONCEPTION 1 L ECO-CONCEPTION DANS LES PME ET PMI ENJEUX, OPPORTUNITES ET PRIORITES Développement durable et éco-conception

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF

Charte. de l Éco-partenaire. Concours de l éco-exposant. Composition du comité du jury. Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Composition du comité du jury Charte de l Éco-partenaire Cette charte a été établie en partenariat avec EDF Concours de l éco-exposant Préambule Le Décastar 2015 organisé par l ADEM s est engagé, comme

Plus en détail

L enjeu commercial du recyclage

L enjeu commercial du recyclage L enjeu commercial du recyclage Le vendredi 19 octobre 2007 Patrice Clerc Directeur, Approvisionnement et services Cascades Récupération En fait, qu est-ce que le recyclage? Nous croyons tous savoir ce

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure analyse de risques santé et sécurité et impacts Environnementale

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure analyse de risques santé et sécurité et impacts Environnementale Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 12 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d

Plus en détail

Entreprise Socialement Responsable. Un passeport pour le secteur belge des entreprises privées de gestion de l environnement

Entreprise Socialement Responsable. Un passeport pour le secteur belge des entreprises privées de gestion de l environnement Entreprise Socialement Responsable Un passeport pour le secteur belge des entreprises privées de gestion de l environnement L ENTREPRISE SOCIALEMENT RESPONSABLE EST PROFONDÉMENT ENRACINÉE DANS NOTRE SECTEUR

Plus en détail

Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes. Document d introduction à la gestion des actifs

Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes. Document d introduction à la gestion des actifs Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes Document d introduction à la gestion des actifs Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes 2012 Pour de plus amples renseignements au sujet

Plus en détail

1. Les avantages de la mobilité professionnelle

1. Les avantages de la mobilité professionnelle Lors du caucus 2006 de l Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes (AIFBD), nous avons constaté qu il n existe actuellement aucun programme officiel de mobilité professionnelle

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2015) Public Works and Government Services Canada Canadian General Standards Board Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

Les allergies alimentaires en restauration

Les allergies alimentaires en restauration LE POINT SUR... Les allergies alimentaires en restauration De plus en plus de personnes ont ou développent des allergies alimentaires. Les dernières statistiques parlent de 8% des enfants et de 4% des

Plus en détail

Dans tous ces cas de figure, il faut déterminer en premier la vraie raison de l audit.

Dans tous ces cas de figure, il faut déterminer en premier la vraie raison de l audit. Auditez votre service de documentation Les professionnels de l information et de la documentation le savent bien : les situations stables n existent pas (ou peu) quelle que soit l entreprise où l on exerce,

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne

L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne L Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne Développement de mesures de sécurité respectueuses des droits de la personne Pour obtenir de plus amples renseignements sur

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT RELATIF À LA COMPENSATION POUR LES SERVICES MUNICIPAUX FOURNIS EN VUE D ASSURER LA RÉCUPÉRATION ET

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

-DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES

-DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES CHAPITRE 17 -DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre 6 moyens pour diversifier votre business VO Le rôle clé du commercial Mettre

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS :

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : LA PRÉSENTE PROPOSITION SE RAPPORTE À UNE GARANTIE D

Plus en détail

Le coût de revient et la prise de décision stratégique

Le coût de revient et la prise de décision stratégique Le coût de revient et la prise de décision stratégique economie.gouv.qc.ca/mpa_cr CAHIER D ACTIVITÉS 2 Classifier les types de coûts pour mieux comprendre leur comportement ACTIVITÉ 1A Les catégories

Plus en détail

Les snacks fromagers

Les snacks fromagers Les snacks fromagers Les snacks fromagers Août 2011 Etude réalisée avec le soutien de la Wallonie Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perceptions des snacks fromagers 4. Critères de choix d un snack

Plus en détail

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA L industrie vinicole canadienne sait comment laisser une impression à la fois agréable et durable. Dès les premiers instants où un visiteur planifie

Plus en détail

ETAPE 1 CONCEPTION DU PRODUIT FICHE 1

ETAPE 1 CONCEPTION DU PRODUIT FICHE 1 ETAPE 1 : CONCEPTION DU PRODUIT Q1 Est-il possible d augmenter la durée de vie du produit? (Exemples : en augmentant le nombre d applications / d utilisations par/de l unité vendue) FICHE 1 ETAPE 1 Q2

Plus en détail

ARRÊT FAISANT AUTORITÉ

ARRÊT FAISANT AUTORITÉ MAGASINS À RAYONS PEOPLES INC. (SYNDIC DE) C. WISE LIENS DU CURRICULUM: Le droit canadien et international, 12e année, cours préuniversitaire (CLN4U) Comprendre le droit canadien, 11e année, cours préuniversitaire/

Plus en détail

Guide de demande d agrément de la SOGC, en vertu de l article 1 du Programme de maintien du certificat, à l intention des organisations médicales

Guide de demande d agrément de la SOGC, en vertu de l article 1 du Programme de maintien du certificat, à l intention des organisations médicales Guide de demande d agrément de la SOGC, en vertu de l article 1 du Programme de maintien du certificat, à l intention des organisations médicales Introduction La Société des obstétriciens et gynécologues

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

Exemples de sujets. www.learning-for-the-planet.org

Exemples de sujets. www.learning-for-the-planet.org LEARNING FOR THE PLANET Exemples de sujets Site internet Nous surfons quotidiennement sur internet et visitons des sites différents, cherchons des horaires de transport, des informations, des recettes

Plus en détail

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l? La RSE associée e au management du risque, levier de performance pour la pérennité de l entreprisel Présentation Eco Avenir Conseil

Plus en détail

pour les scouts et les scouts aventuriers

pour les scouts et les scouts aventuriers pour les scouts et les scouts aventuriers Thème : intimidation et violence verbale Tout commence avec les Scouts. Programme Démarrage pour les scouts et les scouts aventuriers Thème : intimidation et violence

Plus en détail

Tourisme Laval pense vert!

Tourisme Laval pense vert! Tourisme Laval pense vert! DE TOURISME LAVAL Guide pratique pour l organisation d un événement écoresponsable TOURISME LAVAL PENSE VERT! Le présent guide s inscrit dans la mission de Tourisme Laval au

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1. Qu est-ce qu une marque de commerce?... 5

TABLE DES MATIÈRES. 1. Qu est-ce qu une marque de commerce?... 5 TABLE DES MATIÈRES Introduction........................................... 1 1. Qu est-ce qu une marque de commerce?............... 5 L anatomie de la marque de commerce............... 7 Qui peut être

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane BSF5000(F) Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane Dans cette publication toutes les expressions désignant les personnes visent à la fois les hommes

Plus en détail