BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE"

Transcription

1 BOÎTE À OUTILS PRATIQUES EN MARKETING DURABLE L expression «manque de temps» a probablement été inventée par un expert en marketing qui méditait sur son rythme de vie. Or, personne ne veut ajouter une autre tâche sur sa liste de choses «à faire». C est dans cette optique que cette trousse d outils pratiques, en cinq sections, a été créée afin de vous démontrer à quel point il peut être facile et rapide d intégrer les principes du marketing durable à votre routine de travail. Source : CSR Europe s Sustainable Marketing Guide, 4 Ps for 3 Ps, Environnement 2008, Part II. The Sustainable Marketing Toolkit

2 1 ÉVALUATION DU MARKETING DURABLE Nous vous présentons une liste de vérification pour mesurer l impact d un produit. Bien que les entreprises de services n aient pas de produits tangibles, cette liste peut tout de même vous permettre de mesurer les impacts de vos supports matériels et vos procédés. Répondez simplement aux questions! Par la suite, demandez-vous comment appliquer les principes des 3R (réduire, réutiliser, recycler) pour chaque produit. Par exemple : de quoi est-ce fait? Si la réponse est «de papier», on peut alors penser à en diminuer la taille ; réutiliser du contenu postconsommation pour la fabrication de papier recyclé ; s assurer qu il n y ait pas d enduit afin de le rendre plus facilement recyclable. LES 4 P DANS VOTRE ENTREPRISE Tentez de réduire les impacts à chacune des étapes et vous serez déjà sur la bonne voie! 1. PRODUIT RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE De quoi est-il fait? Qui le fait? Comment est-il emballé? Est-ce que l emballage est réutilisable ou recyclable? Quelle est la durée de vie du produit? Le produit peut-il être réparé ou réutilisé? Que lui arrive-t-il à la fin de sa vie utile? Comment s en débarrassera-t-on? 2. PLACE / DISTRIBUTION RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Où est fabriqué le produit? Comment est-il transporté? Le transport est-il effectué de la manière la plus efficace? L emballage pour le transport est-il réutilisable ou recyclable? Où et comment le produit est-il vendu? Comment le produit arrive-t-il jusqu au consommateur? Boîte à outils pratiques en marketing durable 1

3 3. PRIX RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Est-ce que le prix comprend une garantie de remplacement ou de réparation? Est-ce que le prix tient compte adéquatement les valeurs durables de l entreprise? Est-ce que des rabais offerts encouragent la surconsommation du produit? MARKETING DURABLE Ce processus permet de planifier, de mettre en oeuvre et de contrôler le développement, l élaboration du prix, la promotion et la distribution de produits en vue de satisfaire les trois critères suivants: combler les besoins des clients, atteindre les objectifs de l organisation et s assurer que le processus soit compatible avec les écosytèmes. 4. PROMOTION RÉPONSE ACTIONS À PRENDRE Les caractéristiques du produit sont-elles communiquées de manière précise et honnête aux clients? Les distributeurs et les vendeurs saisissent-ils les valeurs durables du produit et sont-ils capables de bien transmettre l information à leurs clients? Quelles ressources sont utilisées pour communiquer les qualités du produit aux clients? Est-ce que le produit projette une image en accord avec les valeurs de l organisation? Pourrait-on se servir de ce produit pour améliorer l image de la compagnie? Quels points forts du produit sont utilisés pour la promotion et la publicité? Boîte à outils pratiques en marketing durable 2

4 2 PARLONS TACTIQUES! Une mauvaise planification stratégique peut ruiner les meilleurs plans (et réputations). Cette liste vise à vous assurer du meilleur plan de match possible et d une bonne vision à long terme en développement durable. LES CLÉS DU MARKETING DURABLE 1. ÉLIMINEZ LE SUPERFLU Le marketing a une fâcheuse réputation de gaspillage et c est vrai en partie. Si vous utilisez des objets promotionnels «figurines, crayons jetables, sacs de sports et sacs cadeaux», assurez-vous de sélectionner des articles dont les gens ont vraiment besoin. Dans la mesure où votre message se retrouve aux ordures, les objets jetables sont une fausse économie. 2. POSEZ LES QUESTIONS AGAÇANTES Doit-on vraiment mettre un emballage supplémentaire? Quelle en est la composition? En existe-t-il une version recyclée? Quelle distance cette documentation a-t-elle parcourue? Heureusement, vous n aurez probablement qu à demander ces informations qu une fois à vos fournisseurs. 3. FAITES BONNE IMPRESSION Il n est pas nécessaire d éliminer tous les documents imprimés de vos campagnes. Lorsqu il provient de forêts bien gérées, le papier fait partie d une industrie durable. Demandez à vos graphistes et imprimeurs qu ils minimisent l impact de toute production imprimée. Exigez l emploi d un papier recyclé ou en partie recyclé certifié par le Conseil de soutien de la forêt (CSF). 4. LOCALISATION, LOCALISATION, LOCALISATION Bien que l industrie aérienne ne contribue qu à 2 % des émissions globales de carbone, c est le mode de transport le plus polluant. C est pourquoi, avant d organiser des rencontres, des événements impliquant un voyage en avion, demandez-vous s il n existe pas d autres solutions. Par exemple, on peut considérer des moyens de transport alternatifs comme le train, ou remplacer les déplacements par des conférences téléphoniques ou vidéoconférences. 5. FACILITEZ LA VIE DE VOS CLIENTS Aidez vos clients à faire les bons choix. Assurez-vous que votre matériel promotionnel, vos emballages et produits soient les plus recyclables possible, et indiquez-le bien sur chaque article. Par exemple, «100 % recyclable», «veuillez recycler après usage» (voir la référence aux allégations vertes). 6. GARDEZ LES PERSONNES IMPLIQUÉES BIEN INFORMÉES La personne responsable du marketing ne doit pas vivre en vase clos. Il est important que toute personne impliquée dans le processus pose des questions sur les impacts environnementaux de chacune des étapes de la campagne. Boîte à outils pratiques en marketing durable 3

5 7. SOYEZ CONSCIENT DE LA DISTANCE PARCOURUE Le produit, le matériel promotionnel ainsi que l emballage peuvent parcourir beaucoup de kilomètres entre le moment de leur fabrication, l assemblage et l acheminement au destinataire final. Il importe donc de vous poser l une des questions agaçantes : «D où ça vient?» L évaluation de l empreinte écologique peut être complexe et il peut s avérer simpliste de condamner systématiquement l approvisionnement à l étranger, mais posez-vous quand même la question. Si vous n êtes pas à l aise avec la réponse, informez-vous sur les alternatives locales ou des modes de transport plus efficaces. 8. PLANIFIEZ, C EST PAYANT Notre culture du «besoin pour hier» ajoute une pression additionnelle sur les ressources. Des marchandises en provenance du Moyen-Orient acheminées par avion à la dernière minute, du matériel envoyé par messager à travers le continent pour une demande «expresse» chez l imprimeur. On ne peut pas toujours éviter ce genre de situation, mais une bonne planification des tâches permet de réduire les impacts environnementaux en plus d économies substantielles. 9. FAITES-VOUS L AVOCAT DU DIABLE Avant le lancement, mettez-vous en mode «cynique» et évaluez votre campagne du point de vue des groupes écologistes. Que diraient-ils de votre produit, de ses impacts ou de ses allégations vertes? Qu en est-il de votre réseau de distribution? De votre stratégie promotionnelle? Soyez honnête et préparez-vous à modifier tout ce qui va à l encontre de votre image de marque ou bien de vos engagements envers le développement durable. Testez votre concept ou votre campagne auprès de leaders d opinion peut aussi s avérer utile. 10. QU EST-CE QUI FONCTIONNE? En connaissant vos clients, vous saurez ce qui fonctionne ou pas. Il s agit donc d aller à l essentiel et de concentrer vos efforts afin de ne pas perdre de temps et des ressources sur les choses qui, à votre avis, devraient être faites. Par exemple, des lancements de produits qui n attirent généralement que peu de gens peuvent être intéressants mais onéreux, donc peu efficaces. 11. PARTAGEZ UNE VISION COMMUNE Vous devez vous assurer que tous les employés jusqu aux dirigeants adhèrent à l analyse de rentabilité utilisée pour évaluer le virage «développement durable» de l entreprise. Vous ne voulez pas de remises en question en cours de processus. S ils ne sont pas convaincus, faites circuler l information surtout en ce qui a trait à la partie «tendances et parts de marché». 12. PARTAGEZ VOS CONNAISSANCES Finalement, si vous trouvez de nouveaux moyens pour réduire l impact de votre campagne, partagez vos découvertes avec vos collègues du marketing ou autres. Boîte à outils pratiques en marketing durable 4

6 3 TELLEMENT VERT!!! Il est important d éviter la mascarade écologique (greenwashing) qui consiste à transmettre au public des informations ou des avancées en termes de développement durable, avancées qui ne sont pas accompagnées d actions véritables et qui sont une présentation erronée des faits et de la vérité, dans le but d apparaître socialement et environnementalement responsable. Actuellement, il n existe pas de lois au Canada régissant les allégations vertes. Toutefois, le Bureau de la concurrence du Canada a émis une série de balises à ce sujet. Pour plus de renseignements, on peut consulter la page suivante : PERTINENTE UNE ALLÉGATION VERTE DOIT ÊTRE Elle doit se référer directement au produit et à ses bénéfices environnementaux. Par exemple, il serait juste de déclarer que «ce papier contient 75 % de contenu post-consommation». Cette allégation serait fausse si on affirmait «ne contient pas d essences de bois tropical», dans la mesure où ce produit n est pas utilisé dans la confection du papier. CLAIRE On doit indiquer précisément à quelle partie du produit se réfère l'avantage environnemental allégué. Par exemple, l information environnementale sur l emballage d un produit, tel son contenu en matières recyclées, peut être pertinente. Mais il serait trompeur de laisser sous-entendre que le produit dans son entièreté soit recyclé si tel n était pas le cas. VRAIE, PRÉCISE ET VÉRIFIABLE Bien qu une vérification externe ne soit pas obligatoire, il est prudent de suivre les exigences requises par la norme standard ISO EXPLICITE QUANT À LA SIGNIFICATION DE TOUT SYMBOLE utilisé dans l allégation à moins que la présence de ce symbole ne soit requise par la loi, obligatoire selon certaines normes ou standards, ou émanant d une agence de certification indépendante. RÉDIGÉE DANS UN LANGAGE SIMPLE et selon des définitions reconnues. La norme internationale ISO donne des définitions détaillées sur plusieurs termes communément utilisés dans les allégations environnementales, telles que compostable, recyclable; faible consommation d énergie; réutilisable et remplissable. Il est fortement recommandé aux entreprises désirant utiliser ces termes de suivre cette norme. Boîte à outils pratiques en marketing durable 5

7 ÉVITER LA MASCARADE ÉCOLOGIQUE UNE ALLÉGATION VERTE NE DOIT PAS ÊTRE VAGUE OU AMBIGÜE Une allégation devrait toujours éviter d employer des termes vagues, tels que «durable», «vert», «non polluant», etc. INSINUER QU ELLE EST RECONNUE PAR TOUS, surtout s il y a des doutes importants ou une divergence d opinions dans la communauté scientifique sur le sujet concerné. DONNER PLUS D IMPORTANCE À L ALLÉGATION QU ELLE NE LE MÉRITE, surtout si elle se réfère qu à une partie limitée du produit ou de sa fabrication, ou bien n est pas pertinente par rapport au type de produit concerné. FAIRE DES COMPARAISONS, à moins que la comparaison ne soit justifiée, claire et précise. Par exemple, il serait incorrect d affirmer qu un produit «est maintenant moins dommageable pour l environnement», «consomme moins d énergie», et ce, sans toute autre forme d information. Par contre, il serait correct d affirmer que le produit utilise «20 % moins d électricité lors d un usage normal que notre modèle précédent». INSINUER QUE LE PRODUIT OU LE SERVICE EST EXCEPTIONNEL, lorsque l allégation réfère à une pratique courante dans l industrie. Par exemple, il est inutile d affirmer qu un produit est biodégradable si tous les autres produits semblables le sont. EXAGÉRER les avantages environnementaux de l allégation. Par exemple, il serait malhonnête d affirmer «renferme deux fois plus de matières recyclées qu avant», si le contenu en matières recyclées d origine est très faible. INSINUER QUE LE PRODUIT OU SERVICE A REÇU L APPROBATION ou est certifié par un organisme externe alors qu il ne l est pas. Boîte à outils pratiques en marketing durable 6

8 4 LES 4 P POUR 3 P: PERSONNES, PLANÈTE, PROFITS La prochaine liste est pour ceux qui, estimant qu ils maîtrisent bien les règles de base, sont prêts à user de leur influence pour intégrer adéquatement les principes du développement durable dans toute l entreprise. L INTÉGRATION DU MARKETING DURABLE 1. EST-CE QUE L ENTREPRISE EST ENGAGÉE? Les cadres supérieurs prennent-ils vraiment la démarche de développement durable au sérieux? Le support des leaders de l entreprise est essentiel si des changements stratégiques importants doivent être effectués. S ils ne sont pas entièrement convaincus, des efforts supplémentaires devront être déployés pour améliorer l analyse de rentabilité. 2. ÉVITEZ LES PROMOTIONS «VERTES» Le développement durable n est pas une stratégie de marketing, c est une éthique d affaires. Une promotion verte ne réussira pas à modifier votre image si le reste de votre offre demeure inchangée. Si l entreprise s engage vraiment dans le processus, elle devra mesurer l impact environnemental de toutes ses actions et corriger la situation lorsque nécessaire. Cette démarche peut paraître longue, mais tant que l engagement est sincère et appuyé par des actions, ce n est pas problématique. 3. L ENTREPRISE VOIT-ELLE UNE OPPORTUNITÉ D AFFAIRES? Si l entreprise est convaincue du caractère bénéfique des principes de développement durable, elle améliore ses chances de profiter des nouvelles opportunités d affaires générées par ces principes. 4. QUELLE EST LA VOLONTÉ ET LA CAPACITÉ D ADAPTATION DE L ENTREPRISE? Cette question demande une bonne dose d honnêteté. Si elle veut profiter des nouvelles opportunités offertes par le virage durable, l entreprise doit être prête et capable de modifier son modèle d affaires, ses procédés et ses systèmes. 5. AVEZ-VOUS DES SQUELETTES DANS LE PLACARD? Il n existe pas d organisation parfaite. Avant d utiliser systématiquement le développement durable dans vos communications, assurez-vous de réaliser une analyse stratégique complète afin de détecter vos maillons faibles. Ceux-ci pourraient miner votre message et entacher votre réputation. Recourir aux services d une ressource externe permet généralement une analyse plus objective. Boîte à outils pratiques en marketing durable 7

9 6. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMME «PROPOSITION UNIQUE DE VENTE» (USP) Du moment où vous utiliserez le développement durable comme «proposition unique de vente», vos communications seront passées au peigne fin par tout un chacun. N utilisez donc cet argument que si votre proposition est assez solide pour réussir l épreuve de l analyse de faits. 7. CONSTRUISEZ DES PONTS Les équipes de marketing et de «responsabilité sociétale de l entreprise»(rse) ne sont généralement pas sur la même longueur d onde, mais cette situation change tranquillement. Prenez donc le temps et faites-votre réseautage! On retrouve aussi dans plusieurs entreprises des équipes multidisciplinaires d experts dont le mandat est de mettre à contribution les compétences des départements de RSE, des achats, de la RD ainsi que des spécialistes techniques. Cette collaboration permet de développer et de mettre en marché de nouveaux produits et des solutions plus efficaces. 8. TÂTEZ LE POULS DE LA POPULATION Il ne fait aucun doute que votre équipe de RSE est bien branchée. Servez-vous de vos réseaux pour vous assurer d être constamment à jour sur les vrais débats et les nouveaux développements en matière sociale et environnementale. Ne vous fiez pas uniquement à ce qu on dit dans les médias. Boîte à outils pratiques en marketing durable 8

10 5 EXEMPLE D UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION: OBJETS PROMOTIONNELS Les organigrammes décisionnels, comme celui qui suit, sont des outils pratiques pour la prise de décisions stratégiques. OUI L utilisation de cet objet promotionnel est-il essentiel au succès de cette campagne? OUI Cet objet est-il utile ou désirable? En voudriez-vous un et a-t-il une valeur à vos yeux? Est-il durable? Va-t-on pouvoir s en servir longtemps? S il ne l est pas, mieux vaut allouer une partie du budget à quelque chose qui l est. Peut-être devriez-vous y penser à deux fois. Même les objets gratuits doivent avoir une valeur pour leur public cible. Oui, fantastique! Plus longue sera sa vie utile, plus il contribuera à faire connaître votre marque. OUI Est-il fait de matières recyclées ou bien à partir d une ressource renouvelable? OUI. Fantastique! Ce choix donnera une valeur ajoutée à votre marque. Connaissez-vous la provenance de votre produit et comment il a été transporté? OUI. C est bien! Un conseil : commandez vos objets à l avance pour éviter d avoir à les faire transporter par avion à la dernière minute. OUI. C est bien, mais on devrait s assurer qu il est facilement recyclable. Des informations sur la composition de l objet et la bonne marche à suivre pour s en débarrasser après usage ont-elles été fournies à votre client? L emballage est-il réutilisable ou facilement recyclable? A-t-on réduit l emballage? Ça vaudrait la peine de le savoir. Pourquoi pas? Il s agit peut-être d une occasion manquée. Le papier, le plastique et les vêtements peuvent tous maintenant être faits de matières recyclées, ce qui contribue à encourager le marché du recyclage. OUI. Bravo! Le suremballage, par exemple des boîtes de «démonstration», n est pas nécessaire. Si ces boîtes ne sont pas réutilisables, elles se ramasseront rapidement au site d enfouissement. Une bonne communication est essentielle pour informer vos clients sur l utilisation et la manière de se débarrasser des objets. Peut-être devriez-vous réfléchir au message qui sera envoyé à vos clients! Vous obligez donc votre client à l envoyer au site d enfouissement à votre place! Peut-on réutiliser, remplir à nouveau ou recycler l objet promotionnel? Peut-être devriez-vous réfléchir au message qui sera envoyé à vos clients! OUI Excellent! Vous envoyez le bon message à votre client. Vous avez bien mesuré les impacts environnementaux potentiels de votre objet promotionnel. Allez, bonne chance avec votre campagne! Boîte à outils pratiques en marketing durable 9

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : GUIDE DU BUREAU VERT TOURISME MONTRÉAL 3 e édition Janvier 2010 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations dans le monde d aujourd

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique

Ce que l on doit savoir sur la conversion salariale durant un congé sabbatique Information partagée par Daniel Lefebvre (Bureau de la vice-rectrice recherche) 2010-01-15 Important de se rappeler qu il y a deux processus distincts : o Le processus d approbation du congé sabbatique

Plus en détail

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise

Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise Questionnaire de vérification pour l implantation de la norme ISO 14001 dans une entreprise La politique environnementale

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes

Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Juin 2011 Soyez membre d un conseil : une ressource pour les femmes Pourquoi être membre d un conseil Les gens siègent à des conseils pour diverses raisons. Parfois, ils cherchent une façon de redonner

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

ARRÊT FAISANT AUTORITÉ

ARRÊT FAISANT AUTORITÉ MAGASINS À RAYONS PEOPLES INC. (SYNDIC DE) C. WISE LIENS DU CURRICULUM: Le droit canadien et international, 12e année, cours préuniversitaire (CLN4U) Comprendre le droit canadien, 11e année, cours préuniversitaire/

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1

ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ÉVALUATION CRITIQUE : FICHE DE TRAVAIL 1 ARTICLE SUR LA THÉRAPEUTIQUE pour les résidents Cette fiche de travail devrait accompagner le Formulaire de soumission remis à votre superviseur. Elle s inspire

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Aperçu du programme Juin 2015 À propos du programme FundScrip FundScrip est un programme de levée de fonds pancanadien qui fait en sorte

Plus en détail

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique CCRRA Le 30 mars 2004 Madame, Monsieur, Au nom du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), je suis heureux de vous annoncer la publication d un document de consultation

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS :

PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : PROPOSITION D ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE/RESPONSABILITÉ CIVILE GÉNÉRALE DES ENTREPRISES MULTIMÉDIAS DES DIFFUSEURS AVIS : LA PRÉSENTE PROPOSITION SE RAPPORTE À UNE GARANTIE D

Plus en détail

-DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES

-DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES CHAPITRE 17 -DIVERSIFICATION - DES NOUVEAUX MOYENS POUR AUGMENTER VOS BÉNÉFICES Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre 6 moyens pour diversifier votre business VO Le rôle clé du commercial Mettre

Plus en détail

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes».

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes». Concept totale Le logiciel CRM peut être acheté partout. Tout comme les adresses de vos publipostages. Il existe également de nombreux logiciels pour le marketing par courrier électronique. Mais vous ne

Plus en détail

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative?

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Quelle place pour une alternative? Les consommables d impression alternatifs ont l avantage d être plus économiques et plus écologiques (dans

Plus en détail

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt?

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? Écoutez le webinaire à l aide des haut-parleurs de votre ordinateur Ou composez le numéro suivant

Plus en détail

Publicité et environnement

Publicité et environnement Publicité et environnement Publicité et environnement font-ils bon ménage? C est la question à laquelle répondent les deux invités de l émission C est pas du vent! : Jacques-Olivier Barthes, membre fondateur

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

Identifier et comprendre vos clients

Identifier et comprendre vos clients Identifier et comprendre vos clients Questionnaire Allain Lagadic, Stratège marketing senior Juillet 2013 Identifier et comprendre vos clients Le but de ce questionnaire est de vous permettre de créer

Plus en détail

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012)

Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Rapport Bilan Carbone Groupe GMBA Baker Tilly (exercice 2012) Introduction : GMBA est un cabinet d audit, d expertise comptable et de conseil situé sur 3 sites géographiques différents : deux à Paris et

Plus en détail

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? :

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? : FORMULAIRE POUR NOUVEAU ADHÉRANT PROGRAMME D ASSURANCE DIC Assurance de responsabilité civile et professionnelle pour les membres de designers d intérieur du Canada (DIC) Une copie des documents suivants

Plus en détail

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens

Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Critères de la procédure de qualification de la VAE de logisticiens Carte de compétence Compétences du nouveau profil de qualification 1. Approvisionnement 1.1 L importance de la logistique dans l économie

Plus en détail

Détails de notre performance environnementale

Détails de notre performance environnementale Détails de notre performance environnementale Émissions de gaz à effet de serre Émissions totales de gaz à effet de serre (en tonnes d équivalent CO) 03 03 0 00 009 008 Activités au Canada 07 69 7 73 9

Plus en détail

L Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec (ARPAC)

L Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec (ARPAC) Projet de loi n 25, Loi transférant au président de l Office de la protection du consommateur la responsabilité de la délivrance des licences de commerçant et de recycleur de véhicules routiers Mémoire

Plus en détail

140. Modélisation des données Historisation

140. Modélisation des données Historisation Modélisation de logiciels de gestion 140. Modélisation des données Historisation 1 Préambule Dans les chapitres précédents, nous avons appris à concevoir des modèles de données relativement élaborés en

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par Marie-Michèle Couture-Morissette Essai présenté au centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie LIVRE BLANC 16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie Comment faire face aux challenges prévisibles et inattendus INTRODUCTION Cette année c est la bonne! Votre entreprise

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir.

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. ISO 14001 de BSI. Nos chiffres vont de paire avec la croissance durable. Nos connaissances, notre expertise

Plus en détail

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés.

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés. CODE DE CONDUITE DES CANDIDATS À UNE ÉLECTION AU POSTE DE PRÉSIDENT ET D ADMINISTRATEUR Entrée en vigueur par approbation du conseil d administration le 23 mai 2014 PRÉAMBULE La raison d être de l Ordre

Plus en détail

Hier, Mathilde rencontrer son professeur. A pu A pue. Les animaux.malades pendant une courte période. Sont été Ont été Sont étés

Hier, Mathilde rencontrer son professeur. A pu A pue. Les animaux.malades pendant une courte période. Sont été Ont été Sont étés Hier, Mathilde rencontrer son professeur. A pu A pue Les animaux.malades pendant une courte période. Sont été Ont été Sont étés Le facteur.le paquet à la vieille dame. Est monté A monté Marie 7 ans la

Plus en détail

liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY

liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY L idée de base du Clean-Up-Day est de se mettre ensemble pour nettoyer la Suisse et donner ainsi un signal fort et durable contre les décharges sauvages et pour un

Plus en détail

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS

ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS ÉCO-GUIDE OBJETS PROMOTIONNELS GUIDE DE CHOIX FACTEURS DE RÉUSSITE GUIDE MATIÈRES AUTO ÉVALUATION DD-GUID-012 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication responsable

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE Révision 2014-12-11 1.0 INTRODUCTION Dans le but d alléger le processus pour les achats de valeur modique, l Université de Moncton

Plus en détail

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE Adhésion de club Club (membre actif) Les clubs qui sont dédiés à la promotion de la boxe olympique doivent déposer une demande pour devenir membre actif avec Boxe-Québec

Plus en détail

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels

Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Liste de questions et d initiatives relatives à l établissement d un plan d action pour les fonctions et services essentiels Initiatives en matière d établissement de plans d urgence et de plans d action

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise

Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le guide Banque Scotia pour le choix d'une franchise Le franchisage et la Banque Scotia Consciente de l importante contribution des entreprises franchisées à la vie économique, la Banque Scotia a élaboré

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane

Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane BSF5000(F) Guide de l importateur sur l établissement de la valeur Comment déterminer la valeur en douane Dans cette publication toutes les expressions désignant les personnes visent à la fois les hommes

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Pré qualification d entreprises de Génie Civil

Pré qualification d entreprises de Génie Civil Appel à manifestation d intérêt Pré qualification d entreprises de Génie Civil pour la réalisation de 6 centres de Traitement Epidémiologiques a Fria ; Dalaba ; Tougue ; Dinguiraye ; Mandiana et Yomou

Plus en détail

Code d éthique de l ATTrueQ

Code d éthique de l ATTrueQ Code d éthique de l ATTrueQ Version 2009 Table des matières Introduction..3 1. Devoirs et obligations..4 1.1 Déclarations du travailleur de rue...4 1.2 Dispositions générales du travailleur de rue...6

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas»

responsable? Qui est Sinistres «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Sinistres Qui est responsable? «Nous tenons compte des circonstances de chaque cas» Comment l expert en sinistres détermine la responsabilité L incidence de la responsabilité Possibilités d appel Mars

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

ARCHIV SYSTEM La mémoire vive de votre entreprise

ARCHIV SYSTEM La mémoire vive de votre entreprise Votre société a fait appel à nos services afin de réaliser un audit de ses procédures d archivage. Afin de mieux connaître votre fonctionnement, nous vous saurions gré de bien vouloir répondre au questionnaire

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Technologie de nettoyage. Pour un environnement propre. Notre engagement envers le monde, la nature et la biodiversité

Technologie de nettoyage. Pour un environnement propre. Notre engagement envers le monde, la nature et la biodiversité Technologie de nettoyage Pour un environnement propre Notre engagement envers le monde, la nature et la biodiversité Hako est synonyme de performance, de qualité et de protection environnementale. Depuis

Plus en détail

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX

22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX 22 janvier 2011 CONTRIBUTION POTENTIELLE AU PROGRAMME LEED-CI, V 1.0 CHAISES ARTOPEX Matériaux et ressources Crédit 2.1 : Gestion des déchets de construction, Détourner 50% des déchets des sites d enfouissement

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE 1 MINIMUM REQUIS 1 000 000 $ ON PEUT SOUSCRIRE JUSQU À 10 000 000 $ 2 DÉTERMINATION DE LA PORTÉE DE LA PROTECTION La hausse du montant des réclamations fiscales Multiplication

Plus en détail

En 2010, le tourisme d affaires représentait en volume global 8,81 milliards d euros,

En 2010, le tourisme d affaires représentait en volume global 8,81 milliards d euros, L écoresponsabilité, un enjeu pour les organisateurs d événements professionnels B É A T R I C E E A S T H A M Directrice de Green Événements [beatrice@green-evenements.com] En 2010, le tourisme d affaires

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT,

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, D HÉBERGEMENT ET DE SUBSISTANCE 1.0 BUT, CHAMP D APPLICATION ET PRINCIPES 1.1 La présente politique a pour but d informer les membres des normes à respecter

Plus en détail

Trousse de demande de déménagement

Trousse de demande de déménagement Vous vous apprêtez à déménager et il y a tant de choses à faire... Pourquoi ne pas laisser à Bell le soin de vous faciliter la tâche? Le déménagement d une entreprise peut être une expérience éprouvante.

Plus en détail

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee)

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) Qu est-ce que le cycle de certification des ÉcoÉcoles émérites? Le CCEE est un cycle de certification de deux ans, soit une année d engagement et

Plus en détail

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité.

Etat. factures. portail. res. dématérialiser EDI. fournisseurs. Etat EDI CO2. Dématérialisation des factures. portail. fiabilité. it fournisseurs ourn p tu fi bi r q res e Dématérialisation des Chorus une solution simple 100 % GRATUITE Gains financiers Réduction des coûts d impression, de stockage et d acheminement Gains d espace

Plus en détail

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis.

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis. ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES COÛTS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES DÉCHETS DES ENTREPRISES 6.RESOURCE MANAGEMENT : UNE ALTERNATIVE

Plus en détail

Formation Professionnelle en vente automobile

Formation Professionnelle en vente automobile Formation Professionnelle en vente automobile Suivi en concession 2 w w w. p r o s p e c v e n t e. c o m L ACCUEIL est la première QUALIFICATION que le client ce fait de vous Bonjour / Bonsoir, vous allez

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER AU BUREAU 1. CONSOMMATION DE PAPIER La consommation mondiale de papier augmente de 20% chaque année! En Région de Bruxelles- Capitale (RBC), quelques 60 000

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Pieux Vistech possède une solide équipe à travers le Québec. Elle recherche actuellement de nouveaux distributeurs pour le reste du Canada et à l international. Avec

Plus en détail

Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI

Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI Cette brochure a pour but de fournir au public de l information générale sur les dons de charité. Elle aborde divers aspects tels que les différents statuts des

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

Qu est-ce que le ehealthcheck?

Qu est-ce que le ehealthcheck? Plus la dépendance d une compagnie envers ses systèmes informatiques est grande, plus le risque qu une erreur dans les processus métiers puisse trouver ses origines dans l informatique est élevé, d où

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

ANNEXE F GUIDE D ÉVÉNEMENTS DURABLES. Introduction. Ottawa : La destination

ANNEXE F GUIDE D ÉVÉNEMENTS DURABLES. Introduction. Ottawa : La destination LE LIEU DE CANADA S RENCONTRE MEETING DU CANADA PLACE ANNEXE F GUIDE D ÉVÉNEMENTS DURABLES Introduction Le Centre des congrès d Ottawa a hâte d ouvrir ses portes en avril 2011 dans un environnement sain

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Principe et règles d audit

Principe et règles d audit CHAPITRE 2 Principe et règles d audit 2.1. Principe d audit Le principe et les règles d audit suivent logiquement l exposé précédent. D abord, comme dans toute branche de l activité d une entreprise, l

Plus en détail

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication

Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC*, quels impacts? * : technologies de l information et de la communication LES BONS USAGES Nouvelles technologies, nouveaux usages : les TIC, quels impacts?

Plus en détail

Connaissez-vous votre prix de revient?

Connaissez-vous votre prix de revient? Connaissez-vous votre prix de revient? 15 avril 2014 Producteurs-transformateurs J o u r n é e d i n f o r m a t i o n Votre conférencier Ghyslain Cadieux Directeur principal Tél. : 514 954-4643 cadieux.ghyslain@rcgt.com

Plus en détail

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau

Le guide. de l'écocitoyen. au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau Le guide de l'écocitoyen au bureau SOMMAIRE : Le saviez-vous? Eco-quoi...? Achats responsables Le papier L'électricité La température Les déchets Les déplacements Mesurer

Plus en détail

Programme d assurance de la qualité. Tutoriel Portfolio professionnel

Programme d assurance de la qualité. Tutoriel Portfolio professionnel Programme d assurance de la qualité Tutoriel Portfolio professionnel Information sur le tutoriel Ce tutoriel a été conçu afin d aider les hygiénistes dentaires à compléter les formulaires du portfolio

Plus en détail

code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise

code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise Nous nous adressons à des millions de clients, collaborateurs et fournisseurs, chaque année et il est essentiel de veiller à ce

Plus en détail

GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE

GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE GUIDE DE DÉPLOIEMENT DE L ANIMATION «LE TRI POUR TOUS» À DESTINATION DES ENTREPRISES ADHÉRENTES ADELPHE 18/04/2013 Engagée aux côtés d Adelphe pour assurer le tri, la collecte et le recyclage des emballages

Plus en détail

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant.

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant. Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les planificateurs financiers

Plus en détail