Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen"

Transcription

1 Évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques de trois projets d aménagement forestier écosystémique et implications pour le développement d une stratégie d adaptation pour l aménagement forestier au Québec Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen Mai 2012

2 Remerciements Nous remercions Yves Bergeron (UQAT-UQAM), Sonia Légaré (MRNF), Sophie Dallaire (Tembec) et les membres du comité technique de mise en œuvre de la stratégie d'aménagement écosystémique de l'uaf pour avoir contribué à l'évaluation des vulnérabilités au climat du projet Tembec. Nous remercions Nadyre Beaulieu (Abitibi-Bowater), Gerardo Reyes (UQAM), Dan Kneeshaw (UQAM) et les membres du comité consulté pour avoir contribué à l'évaluation des vulnérabilités climatiques du projet Triade. Nous remercions Martin-Michel Gauthier (Université Laval), Édith Cadieux (Université Laval), Michel Campagna (MRNF) et Louis Bélanger (Université Laval), la table des partenaires du projet d aménagement de la Réserve faunique ainsi que les nombreux représentants du MRNF qui ont contribué à l'évaluation des vulnérabilités du projet de la Réserve faunique des Laurentides. Merci à Anne Blondlot, Nathalie Bleau et Travis Logan (Ouranos) pour avoir facilité le déroulement de ce projet et pour avoir fourni l'atlas de scénarios climatiques pour la forêt québécoise. Nous remercions aussi Danielle Charron (Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable) et Mélanie Desrochers (CEF). Enfin, nous tenons à souligner la contribution du Conseil Canadien des Ministres des Forêts par l'organisation d'ateliers sur l'évaluation des vulnérabilités ainsi que par le développement d'une communauté de pratique dédiée à ce sujet. Les coûts relatifs à cette étude ont été assumés par Ouranos et Tembec (grâce à la Chaire industrielle CRSNGUQAT- UQAM en Aménagement Forestier Durable), Triade et la Réserve faunique des Laurentides (grâce au Fonds vert). L étude a également été réalisée en collaboration avec Ressources naturelles Canada.

3 ii

4 Table des matières Remerciements i Liste des figures iv Liste des tableaux v Liste des annexes vi 1. Introduction 1 2. Contexte et objectifs 2 3. Cadre théorique / compte-rendu de la revue de la littérature Vulnérabilités des écosystèmes forestiers boréaux aux changements climatiques Vulnérabilités de l'aménagement forestier aux changements climatiques Développement d'outils permettant l inclusion de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 5 4. Méthodologie Trois projets d aménagement forestier écosystémique Consultation d'un comité pour chaque stratégie d'aménagement Cadre d'évaluation des vulnérabilités pour l'aménagement forestier écosystémique Tenir compte de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Résultats Portrait régional du climat futur Vulnérabilités et opportunités aux changements climatiques Mesures d adaptation proposées Simulation de la récolte avec le régime de feu sous l influence des changements climatiques Analyse et discussion Vulnérabilités et opportunités identifiées Les options d adaptation Simulation de la récolte avec le régime de feu sous l influence des changements climatiques 28 ii

5 6.4 Les politiques existantes et l adaptation aux changements climatiques L'applicabilité de l'aménagement forestier écosystémique dans le contexte des changements climatiques Limites à l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques dans le cadre de l'aménagement forestier Recommandations Favoriser l'échange des connaissances sur les changements climatiques Initier la réflexion sur l'adaptation aux changements climatiques autour des préoccupations des partenaires régionaux Format de la restitution des résultats Évaluer la capacité d adaptation initiale de la stratégie d'aménagement examinée Identifier les synergies entre l'adaptation aux changements climatiques et l'aménagement forestier écosystémique Des stratégies d'aménagement robustes pour agir en dépit des incertitudes Conclusions Références 34 iii

6 Liste des figures Figure 1 Localisation des trois territoires des projets d'aménagement forestier écosystémique examinés dans le cadre du présent projet. 6 Figure 2 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 11 Figure 3 Distributions de probabilité des valeurs à risque relatives à la possibilité (en %/période) pour deux scénarios d aménagement (normalisation, NORM et écosystémique, AME) et trois régimes de feu: actuel (2000) et pour deux scénarios de changements climatiques (B1 et A2). 25 Figure 4 Coût des stratégies de protection à couverture variable (protection de la médiane, du premier quartile et du 5 ème centile de la distribution de probabilité du taux de succès de la planification) exprimé en Mm³ de bois/période contre le risque causé par le feu pour trois régimes de feu (actuel, B1 et A2) et deux stratégies d aménagement (NORM (a) et AME (b)) 26 iv

7 Liste des tableaux Tableau 1 Géographie, domaine bioclimatique et dynamique naturelle des trois projets d AFE _ 7 Tableau 2 Enjeux d'aménagement forestier des stratégies examinées (Boulfroy et Lessard 2009) 7 Tableau 3 Composition des comités consultés pour les trois projets d'aménagement forestier écosystémique examinés 8 Tableau 4 Principaux changements climatiques médians (10ème et 90ème percentiles) annuels attendus dans les trois territoires des projets d'aménagement examinés.. 13 Tableau 5 Principales vulnérabilités (V) et opportunités (O) des trois stratégies d'aménagement forestier examinées face aux changements climatiques 14 Tableau 6 Principales options d adaptation proposées dans le cadre des trois projets d aménagement forestier écosystémique examinés.. 21 v

8 Liste des annexes Annexe 1: Mesures d'adaptation aux changements climatiques pour l'aménagement forestier 39 Annexe 2: Fiches synthèses réalisées pour chacun des projets d aménagement forestier écosystémique 43 Annexe 3 Questionnaire concernant les options d adaptation proposées en aménagement forestier face aux changements climatiques 61 vi

9 1. Introduction Au cours du prochain siècle, les changements climatiques devraient modifier considérablement les écosystèmes du Québec et avoir des impacts importants sur les communautés. Les écosystèmes forestiers seront exposés à un climat différent de celui auquel ils sont adaptés et cela aura des effets, parfois importants, sur la croissance, la phénologie et la mortalité des arbres, ainsi que sur l intensité et la fréquence des perturbations naturelles (feux, insectes et maladies) et des événements extrêmes (ex. sécheresses, précipitations). Ces modifications auront assurément des conséquences sur les services écologiques offerts par la forêt tels que la production de bois et de produits non ligneux, la production d oxygène, la régulation du climat, la captation et la séquestration du carbone et les valeurs récréotouristiques et culturelles (Hassan et al. 2005). Le secteur forestier, comme plusieurs autres secteurs d activité, sera donc confronté à cette nouvelle réalité climatique. Pour cette raison, le gouvernement du Québec décidait en 2006 d adopter une série de mesures, stratégies et politiques engageant les acteurs de divers milieux afin d atténuer les changements climatiques et favoriser l adaptation à ceux-ci. Ainsi, le Plan d action sur les changements climatiques (PACC) fut mis en œuvre par le Ministère du Développement Durable, de l Environnement et des Parcs du Québec (MDDEP 2008). La mesure 24 de ce plan vise directement le secteur forestier. L objectif de cette mesure est de «déterminer la vulnérabilité des forêts québécoises et du secteur forestier aux changements climatiques et intégrer les effets anticipés de ces changements dans la gestion forestière». Parallèlement, la Loi sur l aménagement durable du territoire forestier, sanctionnée en 2008, mentionne également qu il est nécessaire de tenir compte de l impact des changements climatiques dans la gestion des ressources forestières. Cette loi requiert l élaboration d une stratégie d aménagement durable des forêts (SADF), articulée autour de cinq défis principaux dont l'un porte sur la lutte et l adaptation aux changements climatiques. La nouvelle loi sur l aménagement durable du territoire forestier, qui entrera en vigueur en 2013, vise à implanter un nouveau régime forestier basé sur un aménagement forestier durable par le biais de l aménagement écosystémique. L aménagement écosystémique vise le maintien d écosystèmes forestiers sains et résilients à long terme en diminuant les écarts entre les paysages naturels et les paysages aménagés (Gauthier et al. 2008; MRNF 2010). Cette approche nécessite une bonne connaissance de la dynamique naturelle et intégrée des écosystèmes forestiers. Aussi, l aménagement écosystémique exige un cadre de gestion adaptatif permettant des améliorations dictées par une meilleure compréhension de la dynamique forestière ou une remise en question de l efficacité des mesures mises en place. La prise en compte des changements climatiques dans les stratégies d aménagement est incontournable dans un tel contexte puisque ceux-ci influencent la dynamique naturelle à long terme. Le risque de feu, par exemple, est étroitement lié au climat qui conditionne la teneur en eau du combustible, les précipitations, l humidité relative, la température de l air, la vitesse du vent et la foudre. On peut ainsi s attendre à des variations dans l activité des feux en fonction des changements climatiques et cela doit être considéré dans un contexte d aménagement écosystémique. 1

10 2. Contexte et objectifs Il existe une abondante littérature sur les impacts biophysiques des changements climatiques sur les écosystèmes forestiers et pour l aménagement forestier. Cependant, ces connaissances: sont disponibles surtout sous la forme de rapports encyclopédiques (Parry et al. 2007, Lemmen et al. 2008, Bourque et Simonet 2008); sont formulées à des échelles spatiales de l ordre du biome, du continent ou de la région et sont donc difficiles à intégrer dans les prises de décisions qui entourent la planification forestière d une unité d aménagement forestier particulière; nécessitent souvent une compréhension préalable des changements climatiques et de leurs conséquences sur les écosystèmes forestiers que les praticiens n ont pas forcément au sein d une équipe de planification forestière. La planification stratégique de l aménagement forestier se base sur de longs horizons temporels et sur des conditions climatiques constantes si bien que les projections de la dynamique forestière et de la productivité forestière sont à risque dans un contexte de changements climatiques. L adaptation aux changements climatiques devient alors nécessaire pour limiter les impacts négatifs des changements climatiques, mais également pour profiter des opportunités offertes par les nouvelles conditions climatiques (l'augmentation de la productivité de certaines essences par exemple). L adaptation aux changements climatiques vise à «réduire la vulnérabilité des systèmes naturels aux effets des changements climatiques réels ou prévus» (Parry et al. 2007). Le passage au nouveau régime forestier représente un moment propice pour discuter des approches qui permettraient d'intégrer l adaptation aux changements climatiques dans l aménagement forestier au Québec et de développer des outils pour que les partenaires régionaux puissent faire face à cette nouvelle orientation stratégique. Dans le cadre de ce projet, nous avons analysé la vulnérabilité aux changements climatiques de trois projets d aménagement forestier écosystémique (le projet Tembec en Abitibi, le projet Triade en Mauricie et le projet de la Réserve faunique des Laurentides). Cette étude exploratoire combine une revue de la littérature à des échanges avec les professionnels impliqués dans la planification de l'aménagement forestier au Québec. Pour chacun des projets d'aménagement forestier écosystémique examiné, nous avons consulté un comité afin d'examiner la stratégie d'aménagement dans le contexte des changements climatiques. L'objectif des échanges était d'identifier les vulnérabilités actuelles et futures aux changements climatiques ainsi que les mesures d'adaptation déjà en place ou à développer. Ce rapport fait la synthèse des conclusions issues des trois évaluations des vulnérabilités, une par stratégie d'aménagement forestier examinée, et servira de référence au moment où la nouvelle loi sur l aménagement durable du territoire forestier entrera en vigueur. Il brosse un portrait des vulnérabilités potentielles et des options d adaptation possibles pour permettre d assurer encore longtemps la présence d une foresterie saine et rentable au Québec. Les objectifs généraux du projet étaient de : 1. Sensibiliser les partenaires régionaux (représentants de compagnies forestières, du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), du Bureau du Forestier en Chef (BFEC) et d'autres instances impliquées dans la planification de l'aménagement forestier à l'échelle de l'unité d'aménagement forestier) aux implications des changements climatiques dans leur pratique professionnelle; 2. Offrir de l information spécialisée sur les changements climatiques et adaptée à la compréhension et aux préoccupations des partenaires régionaux; 3. Identifier les principales vulnérabilités réelles (face au climat actuel) et potentielles (face au climat futur) pour chaque stratégie d'aménagement examinée; 4. Analyser le risque que l'activité de feu représente pour la planification forestière et développer des outils pour mieux gérer ce risque; 5. Identifier les options d adaptation déjà en place et les options d adaptation potentielles en réponse aux vulnérabilités identifiées; 6. Identifier les barrières et les éléments facilitant l intégration des options d adaptation dans le système actuel d aménagement forestier. 2

11 3. Cadre théorique / compte-rendu de la revue de la littérature 3.1 Vulnérabilités des écosystèmes forestiers boréaux aux changements climatiques La forêt boréale est particulièrement exposée et sensible aux changements climatiques car les écosystèmes situés à des latitudes nordiques subissent des changements climatiques de plus grande amplitude que les écosystèmes situés à des latitudes plus méridionales. Notamment, l'augmentation des températures observée récemment ainsi que celle anticipée pour le futur sont plus importantes dans les régions nordiques (Solomon et al. 2007). Ces impacts devraient toucher plusieurs processus biologiques et écologiques limités par les conditions climatiques (incendies forestiers, épidémies, croissance, aires de répartition des différentes espèces, etc.), ce qui rend la forêt boréale particulièrement sensible aux changements climatiques. Pour les écosystèmes forestiers boréaux, les changements climatiques qui auront le plus de conséquences sont (Logan et al. 2011): la hausse des températures atmosphériques, qui influencent par exemple la croissance des arbres; l altération des régimes de précipitations (fréquence, amplitude des évènements); l altération des saisons (hivers plus doux et plus courts, étés plus précoces et plus longs); les changements de la fréquence et de l amplitude des évènements météorologiques extrêmes (sécheresses, cycles gel-dégel, pluies abondantes, etc.). Ces changements auront comme principaux impacts biophysiques (Prato 2008, Ogden et Innes 2008, Logan et al. 2011): une modification dans la fréquence et la sévérité des perturbations naturelles; une modification de la croissance radiale des arbres, et donc de la productivité forestière; une augmentation de l aire occupée par des espèces de début de succession en réponse aux perturbations accrues (feux, inondations, épidémies d insectes); un changement spatial et temporel dans l occurrence et l assemblage des espèces, et donc un changement de la composition forestière; une migration latitudinale et altitudinale des aires de distribution des espèces, dans la mesures où les conditions édaphiques et les processus écologiques (perturbations naturelles, compétition, etc.) y sont propices; la présence accrue d espèces envahissantes et exotiques; une altération de la quantité et de la qualité des habitats fauniques et des relations prédateurproie. 3

12 3.2 Vulnérabilités de l'aménagement forestier aux changements climatiques L'aménagement forestier doit faire face aux conséquences biophysiques des changements climatiques à plusieurs niveaux: Les écosystèmes forestiers aménagés sont modifiés par les variations et les changements climatiques : changements des régimes de perturbation, de la croissance et de la composition en espèces; La planification forestière doit faire face à des imprévus : occurrence de feux et d'épidémies d'insecte qui touchent les volumes de bois prévus pour la récolte; Les opérations forestières (coupes d'hiver, transport du bois) sont affectées de plus en plus fréquemment par les variations du climat (dégels hâtifs, interruption des travaux estivaux en raison d'un risque élevé de feu, enlisement de la machinerie) (Provencher 2005). Les travaux de synthèse sur l'ensemble des vulnérabilités face aux changements climatiques des grands secteurs économiques se sont multipliés les dernières années et plusieurs portaient spécifiquement sur la forêt boréale canadienne (Williamson et al. 2005, Johnston et al. 2010, Ogden et Innes 2007a, 2008, 2009). 3.3 Développement d'outils permettant l inclusion de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Le risque posé par l'activité des feux pour la planification stratégique de l'aménagement forestier fait l'objet de recherches depuis plusieurs décennies. Il s'agit d'une vulnérabilité particulière de l'aménagement forestier en milieu boréal face aux changements climatiques. En effet, l'activité des feux dépend essentiellement du climat puisque le combustible n'est généralement pas un facteur limitant (couverture forestière continue sur un vaste territoire). Le niveau maximum de récolte de bois qui est permis en forêt publique est définit par la possibilité forestière. Elle correspond «au volume maximum des récoltes annuelles de bois [...] que l'on peut prélever à perpétuité, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier, tout en tenant compte de certains objectifs d'aménagement durable des forêts, telles la dynamique naturelle des forêts [..] ainsi que leur utilisation diversifiée.» (LRQ A-18.1, art. 48). De façon fondamentale, le calcul de la possibilité projette sur plus d un siècle (150 ans au Québec) la structure d âge de la forêt en tenant compte des activités de récolte et de la dynamique naturelle des peuplements forestiers. Les perturbations naturelles sévères (feux, épidémies d insectes, chablis) représentent le moteur de la dynamique naturelle en forêt boréale, car en détruisant les peuplements forestiers, elles ré-initient le processus de succession naturelle. Les perturbations sévères représentent un risque pour les décisions prises pendant la planification forestière (Peter et Nelson 2005) mais leurs effets ne peuvent être inclus dans le calcul de possibilité (BFEC 2010, Savage et al. 2010, Armstrong 2004) pour deux raisons. La première est que le calcul de la possibilité forestière est fondamentalement déterministe et ne permet pas de tenir compte de processus stochastiques comme les feux (Bettinger et al. 2009). La seconde raison tient au fait que le calcul de possibilité est recommencé de façon périodique (tous les 5 ou 10 ans) et que l occurrence d une perturbation suffisamment majeure dans un territoire déclenche un nouveau calcul de possibilité (Savage et al. 2010). On estime généralement que la replanification périodique est suffisante lorsqu elle est associée à un fonds de réserve préventif (BFEC 2010). Ce fonds est estimé en diminuant la possibilité forestière d'un certain pourcentage pour constituer une réserve de volume de bois que l'on peut utiliser lorsque des volumes prévus pour la récolte sont touchés par des perturbations naturelles. Cependant cette approche de gestion a posteriori du risque de feu ne résout pas les problèmes reliés aux coûts additionnels des opérations de récupération des bois brûlés et la nécessité de recommencer la planification tactique et opérationnelle de l'aménagement forestier (soumise au même risque de feu). Ainsi, la prise en compte a priori du risque et de l incertitude qui entoure l horizon de planification du calcul de possibilité reste un enjeu important à considérer au moment de prendre des décisions (par exemple au moment de définir une stratégie d aménagement) et les conséquences de stratégies alternatives peuvent être difficiles sinon impossibles à évaluer sans inclure le risque et l incertitude (Gardiner et Quine 2000). La planification stratégique devrait donc au moins identifier et quantifier les risques et les incertitudes, et 4

13 l aménagiste choisira le plan, qui selon lui, aura les plus grandes probabilités de succès (Gardiner et Quine 2000). Augmenter la probabilité de succès d une stratégie d aménagement face au risque a un coût, puisque le fait d incorporer le risque de feu dans le calcul de possibilité mène nécessairement à une réduction du niveau de la possibilité forestière (van Wagner 1983, Armstrong 2004, Peter et Nelson 2005, Savage et al. 2010). Ce coût peut être assimilé à l inclusion d une police d assurance. Dans le cadre du présent projet, nous nous sommes intéressés à cette problématique et avons proposé une approche pour développer et évaluer différentes «polices d'assurance» afin de diminuer la vulnérabilité du calcul de possibilité forestière à l'occurrence de feu pour différents scénarios climatiques. 3.4 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques Ce n'est que récemment que la façon d'évaluer ces vulnérabilités aux changements climatiques a fait l'objet d'efforts de recherche afin de standardiser et de rendre plus rigoureuse cette évaluation (Füssel et Klein 2006, Johnston et Williamson 2007, Swift 2012). Ces recherches ont permis de décomposer l'adaptation en plusieurs composantes (définition du système d'intérêt, de son exposition et de sa sensibilité aux changements climatiques, impacts biophysiques et socioéconomiques, vulnérabilités, adaptation spontanée et planifiées) afin de faciliter l'évaluation de la capacité adaptative face aux changements climatiques du système examiné, mais surtout de faciliter l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques dans la gestion actuelle de ces systèmes (Burton et al. 2002). Notre cadre d'évaluation des vulnérabilités s'appuie sur cette réflexion et sur les travaux en cours au sein du Conseil Canadien des Ministres des Forêts (CCMF) dans un contexte d'échanges avec les partenaires régionaux impliqués dans la planification forestière. 5

14 4. Méthodologie 4.1 Trois projets d aménagement forestier écosystémique Les trois projets d aménagement écosystémique examinés sont le projet de l Unité d aménagement forestier géré par la compagnie Tembec en Abitibi-Témiscamingue, le projet de la Réserve faunique des Laurentides (RFL) entre la région de Québec et celle du Saguenay-Lac-St-Jean et le projet de la Triade en Mauricie (Figure 1 et Tableaux 1 et 2). Pour une description complète des projets, voir les rapports se rapportant à chaque projet (Cadieux et al. 2011; Le Goff et Jayen 2011; Reyes et al. 2011). Dans le cadre du présent projet, les vulnérabilités aux changements climatiques ont été évaluées pour la stratégie d'aménagement forestier de chacun des trois territoires considérés. Nous définissions une stratégie d'aménagement comme les caractères écologiques des forêts sous aménagement (composition, structure d'âge, régimes de perturbation) combinés aux enjeux d'aménagement (récolte de bois, produits non-ligneux, conservation, etc.). Les enjeux écologiques associés à chacun des territoires sont présentés dans le Tableau 2. Parmi ceux-ci, certains sont communs aux trois territoires (raréfaction des vieilles forêts) alors que d'autres leur sont propres (paludification pour le territoire du projet Tembec). Figure 1 Localisation des trois territoires des projets d'aménagement forestier écosystémique examinés dans le cadre du présent projet. Carte réalisée par Mélanie Desrochers, Centre d Étude de la Forêt. 6

15 Tableau 1 Géographie, domaine bioclimatique et dynamique naturelle des trois projets d AFE Projet Localisation Superficie Domaine bioclimatique Dynamique Km 2 naturelle dominante Tembec Nord de l Abitibi Pessière noire à mousses Régime de feux Réserve faunique des Laurentides Entre la Capitale Nationale et le Saguenay-Lac- Saint-Jean Paludification Sapinière à bouleau blanc Épidémie d insectes Triade Mauricie Érablière à bouleau jaune au sud Sapinière à bouleau jaune au centre Pessière noire à mousses au nord Régime de feu Épidémies d insectes Tableau 2 Enjeux d'aménagement forestier des stratégies examinées (Boulfroy et Lessard 2009) Projet Tembec Réserve faunique des Laurentides Triade Enjeux d'aménagement Répartition spatiale des perturbations naturelles et anthropiques dans un paysage de forêt ouverte Stratégie de conservation du caribou des bois Déficit de vieilles forêts dans le sud Maintien et/ou amélioration de la productivité des peuplements paludifiés Disparition de la dominance des forêts mûres et surannées Raréfaction des forêts mûres et surannées Raréfaction du bois mort Perte d intégrité de la lisière boisée adjacente aux milieux humides riverains Uniformisation des structures horizontale et verticale des peuplements Raréfaction des forêts mûres et surannées et de leurs fonctions biologiques Raréfaction de certaines essences résineuses Raréfaction des peuplements mixtes à dominance résineuse Simplification de la structure interne des peuplements 7

16 4.2 Consultation d'un comité pour chaque stratégie d'aménagement Un comité consultatif a été sollicité pour chaque projet d AFE. Ces comités étaient composés de représentants du milieu industriel, du milieu scientifique et du MRNF (Tableau 3). Nous avons échangé avec chacun de ces comités à plusieurs reprises, dans le but d évaluer la perception des changements climatiques qu avaient les personnes impliquées dans l aménagement forestier, de les sensibiliser à cette problématique, de déterminer leurs préoccupations face aux changements climatiques et d identifier les vulnérabilités aux changements climatiques pour leur territoire respectif. Notons que les personnes consultées étaient représentatives des organismes responsables de la planification forestière (sauf pour la RFL) et non des utilisateurs des territoires forestiers examinés. La consultation des comités avait pour objectifs: d'évaluer la perception que les partenaires régionaux ont des changements climatiques et leur importance comparativement à leurs autres préoccupations; de les sensibiliser aux conséquences des changements climatiques pour leur pratique professionnelle; de déterminer les vulnérabilités aux changements climatiques pour le territoire d intérêt. Dans la suite de ce rapport, le terme «partenaires régionaux» désigne l'ensemble des trois comités consultés la première année du projet (mars 2010-mars 2011). Tableau 3 Composition des comités consultés pour les trois projets d'aménagement forestier écosystémique examinés Projet Composition du comité consulté Nombre de rencontres Tembec RFL Triade 7 représentants de l industrie forestière (Tembec et Norbord) 7 représentants du MRNF, dont 1 BFEC et 1 MRNF Abitibi 2 chercheurs universitaires 7 représentants du MRNF (chercheurs et autres) 1 chercheur SCF/RNCan 4 chercheurs universitaires 3 représentants de l industrie forestière (AbitibiBowater) 1 représentant du MRNF Mauricie 1 représentant de la ville de La Tuque 3 chercheurs universitaires avec la table des partenaires* 2 *La table des partenaires, pilotée par le MRNF, était jusqu'en 2010, l entité décisionnelle du projet par rapport aux recommandations faites au ministre. Elle est composée d environ 25 organismes qui ont des intérêts sur la réserve faunique, et qui proviennent de regroupements divers (industriels et travailleurs forestiers, milieu régional, groupes environnementaux, premières nations, intervenants fauniques, organisations de bassin versant, parcs nationaux, organisations liées à la récréation). Participent aussi aux travaux de la Table des représentants des opérations régionales du MRNF (secteurs Forêt et Faune), du Bureau du Forestier en chef et du Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs (Boulfroy et Lessard 2009). 8

17 Projet Tembec Le projet Tembec est issu d une collaboration avec la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable. Ce projet, commencé en 1999, visait l implantation de l aménagement écosystémique au sein de l UAF Le déroulement de ce projet est assuré par deux comités (comité d orientation et comité technique) et trois sous-comités (suivi aménagement adaptatif, sylviculture et calcul de possibilité) (Boulfroy et Lessard 2009). C est le comité technique, responsable de la direction du projet, de la coordination des activités et du transfert d information, qui a été consulté dans le cadre du présent projet (Tableau 3). Ce comité a suspendu ses activités pendant 6 mois au cours du présent projet, ce qui n a pas permis d échanger aussi régulièrement qu initialement planifié. Cependant, c est le projet d aménagement qui a fait l objet des rencontres les plus fréquentes. Projet Réserve faunique des Laurentides (RFL) La table des partenaires, organe central du projet d aménagement écosystémique de la RFL, a déposé son rapport final au printemps 2010, au moment où le présent projet débutait. Ainsi, nous n'avons participé qu'à deux rencontres pour présenter le projet ainsi que l avancement des travaux. Il a fallu créer un comité spécifique au présent projet pour procéder à l'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques de la stratégie d'aménagement de la RFL. Un comité scientifique (Tableau 3) a été mis sur pied afin d identifier les principaux enjeux reliés aux changements climatiques pour le territoire de la RFL. Pour chacune des vulnérabilités identifiées, le comité a évalué le degré de confiance dans l analyse et la probabilité que les impacts se réalisent. Les discussions ont également permis d identifier les impacts associés aux changements climatiques qui représentaient les plus grands risques, c'est-à-dire, ceux qui sont les plus susceptibles de se produire et qui auront les impacts les plus importants. La composition exclusivement scientifique du comité a fortement influencé la nature des vulnérabilités aux changements climatiques mentionnées et analysées dans le rapport sur le projet de la RFL. Tout d'abord, la question des changements climatiques n'a pas pu être resituée parmi les autres préoccupations d'aménagement forestier. Cependant, le document de référence sur les enjeux de biodiversité ne fait pas mention des changements climatiques comme question d'importance (CSEB 2007). Et comme ce document a été entériné par la table des partenaires, il est clair que la question des changements climatiques n'est pas prioritaire. Comme pour les autres stratégies d'aménagement examinées, les vulnérabilités mentionnées sont reliées aux intérêts et expertises des membres consultés. La disponibilité des connaissances et le champ d expertise des personnes consultées déterminent grandement la nature des vulnérabilités identifiées. Par exemple, pour la RFL, l'absence de professionnels impliqués dans les opérations forestières (représentés au sein des comités consultés pour les deux autres stratégies) explique que la question des opérations d'hiver (coupes et transport) n'a pas été mentionnée, alors que sur le terrain, cet aspect est certainement d'importance. Par contre, dans le cas de la RFL, la composition exclusivement scientifique du comité consulté a permis de dresser une analyse plus poussée des vulnérabilités identifiées puisque davantage de données, d'analyses et d'expertise étaient alors disponibles. 9

18 Projet Triade Un comité a été mis sur pied afin d identifier les principaux enjeux climatiques associés au territoire de la Triade. Le comité s est réuni à deux reprises au cours de la première année du projet (Tableau 3). Ces rencontres ont permis d identifier les appréhensions et les vulnérabilités associées au territoire de la Triade. Les membres du comité étaient très sensibles et intéressées à la problématique des changements climatiques, car les consultations se sont faites au moment du feu de Wemotaci en juin 2010, qui avait fortement affecté le territoire. Bien que les membres du comité n'imputaient pas directement l'occurrence de ce feu aux changements climatiques, cet événement les rendait particulièrement conscients des conséquences potentielles des conditions climatiques et de leurs variations sur leur pratique professionnelle. Par ailleurs, ce comité était le seul avoir identifié d'emblée une mesure d'adaptation parmi leurs pratiques d'aménagement récemment mises en œuvre : le diamètre des ponceaux a été augmenté afin de tenir compte des crues de plus en plus importantes observées suite aux événements de précipitation extrêmes au printemps. 4.3 Cadre d'évaluation des vulnérabilités pour l'aménagement forestier écosystémique L'approche méthodologique utilisée s inspire des travaux de Ogden et Innes (2007a, 2008, 2009), ainsi que des travaux du Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) (Jason Edwards, Service Canadien des Forêts, communication personnelle, 2011). En avril 2010, le CCMF a organisé un atelier sur l'évaluation des vulnérabilités de l'aménagement forestier durable et de l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques. L'objectif était de créer une communauté de pratique au Canada afin de mettre en commun les expériences et de promouvoir les bonnes pratiques. Le CCMF y a proposé un cadre de travail pour l'évaluation des vulnérabilités de l'aménagement forestier durable et de l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques. Nous avons adapté cette proposition à l'échéancier (un an) et aux moyens (un stagiaire postdoctoral par projet d AFE) du présent projet pour procéder en cinq étapes (Figure 2): 1. Dresser un portrait de la végétation, de la dynamique naturelle, du climat, des approches d aménagement et des enjeux de biodiversité qui caractérisent le territoire; Dans le cadre de ce projet, le système à l'étude est la stratégie d'aménagement de chacun des trois projets d'aménagement forestier écosystémique examiné, c'est-à-dire son territoire forestier (composition forestière, régime de perturbations naturelles, relief) et ses enjeux écologiques pour l'aménagement. 2. Identifier les vulnérabilités de l'aménagement forestier au climat actuel (éléments associés aux écosystèmes forestiers et aux opérations forestières qui sont présentement fragilisés par les aléas du climat); 3. Caractériser le climat futur des territoires à l étude à l aide des simulations climatiques fournies par Ouranos; 4. Identifier les vulnérabilités que pourraient occasionner les changements climatiques projetés, tant sur la dynamique que les opérations forestières; 5. Réaliser une revue de littérature des mesures d adaptation pour limiter les effets négatifs des changements climatiques ou de tirer profit des opportunités qui pourraient survenir suite à ceux-ci (ex. augmentation de la croissance des arbres). 10

19 Figure 2 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 4.4 Tenir compte de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Ce projet a été l'occasion d'analyser les conséquences des changements de régime des feux sur l'évaluation de la possibilité forestière pour le territoire du projet Tembec. Le risque causé par le feu est induit d une part en brûlant les peuplements sur pied qui sinon seraient programmés à la récolte et d autre part en changeant la composition forestière prévue dans la planification. Cette analyse a pour but de développer une stratégie d'adaptation pour diminuer cette vulnérabilité particulière aux changements climatiques. 11

20 Deux stratégies d aménagement (écosystémique et de normalisation) et trois régimes de feu (actuel, sous les scénarios B1 et A2 d émission de gaz à effet de serre) ont été comparés. Dans un premier temps, les distributions de probabilité des superficies brûlées avec ou sans changements climatiques ont été calculées pour les trois régimes de feu. Puis ces distributions ont servi à calculer la possibilité forestière pour le territoire. Enfin, une stratégie de protection de la planification de la récolte contre le risque induit par les feux a été élaborée. Celle-ci repose sur la théorie de la valeur à risque (Stambaugh 1996) en la faisant correspondre à l occurrence de ruptures de stock intolérables pour les activités socioéconomiques. La méthodologie détaillée est décrite dans Raulier et al. (2012). 12

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

PROGRAMMATION 2014-2019

PROGRAMMATION 2014-2019 PROGRAMMATION 2014-2019 Ressources forestières Vulnérabilités, impacts et adaptation «Appuyer l adaptation aux changements climatiques et la gestion de la forêt québécoise» Rédigé par Daniel Houle en collaboration

Plus en détail

LISTE des ARBRES INDIGÈNES

LISTE des ARBRES INDIGÈNES LISTE des ARBRES INDIGÈNES FEUILLUS Aubépine ponctuée (Crataegus punctata) Hauteur : 7 à 10 m Largeur : 7 à 10 m Sol : tous, sauf trop humide Photo : Flore Laurentienne Wikipédia Photo: Bill Moses Aubépine

Plus en détail

Objectifs présentés. Discussion générale

Objectifs présentés. Discussion générale Risque de feux et productivité forestière, de part et d autre de la limite nordique d attribution des forêts dans un contexte de changements climatiques Sylvie Gauthier Collaborateur : Yves Bergeron, Martin

Plus en détail

Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques

Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques Présenté à : L Association des transports du Canada Présenté par : Le ministère des Transports du Québec PRIX DE RÉALISATION

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER AIRE COMMUNE 073-01 POUR LA PÉRIODE DU 1 er avril 2000 au 31 mars 2025 DÉTENTEURS DE CAAF UNITÉS D AMÉNAGEMENT 3742989 Canada inc. (Industries Franc Bois le texte).

Plus en détail

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012

Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Le Plan Nord et les «travailleurs forestiers» MARS 2012 Plan de présentation : 1) Conférence régionale des élus (CRÉ) et Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT)? 2)

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Méthodes d étude et projections Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME Projections climatiques à l échelle planétaire Projections climatiques

Plus en détail

Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC

Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC Sélection de messages clefs du rapport de synthèse du 5 e rapport d évaluation du GIEC Paris, le 3 novembre 2014 Dans l'attente de la publication de la traduction officielle en langue française sous la

Plus en détail

FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f.

FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f. CURRICULUM VITAE FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f. FONCTION Ingénieur forestier CONSULTANTS FORESTIERS DGR INC. ÉTUDES 2006 Université Laval, Québec B.Sc.A. (Aménagement et environnement forestiers) ASSOCIATIONS

Plus en détail

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Le défi de l'ae au BSL: Concevoir des modalités d'aménagement qui tiennent compte des effets créés par les processus qui ont dynamisé

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso ECO Consult au nom de PROFOR Session Technique PROFOR Agenda 1. Objectives de l etude 2. Methodologie 3. Vulnerabilite de la sous-filiere

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne ganisation ons Unies éducation, la culture Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne Un recueil de textes en réponse à Agir sur les changements climatiques

Plus en détail

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER!

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER! MÉMOIRE DÉPOSÉ À ENVIRONNEMENT CANADA DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DE RÉTABLISSEMENT DE LA POPULATION BORÉALE DU CARIBOU DES BOIS (RANGIFER TARANDUS CARIBOU) AU CANADA VERS LE RÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Pêche sportive et chasse Juin 2009 * Veuillez considérer la présente directive

Plus en détail

Préparé par. Guy Chiasson, Ph.D. Saïd Boukendour Ph.D. Frédérik Doyon, Ph.D. Élodie Plassin. Annie Montpetit. Novembre 2012

Préparé par. Guy Chiasson, Ph.D. Saïd Boukendour Ph.D. Frédérik Doyon, Ph.D. Élodie Plassin. Annie Montpetit. Novembre 2012 Prise de décision collaborative et gestion des risques dans le contexte d adaptation aux changements climatiques : le cas de la collectivité forestière du projet Le Bourdon Préparé par Guy Chiasson, Ph.D

Plus en détail

Indices agroclimatiques

Indices agroclimatiques Indices agroclimatiques pour faciliter la prise de décision en agriculture Dominique Plouffe, Gaétan Bourgeois, René Audet Marie-Pier Lepage Indices agroclimatiques ± 1920 : apparition de l agrométéorologie

Plus en détail

Antoine Verville, Regroupement des organismes de bassin versant du Québec (ROBVQ) Compte rendu

Antoine Verville, Regroupement des organismes de bassin versant du Québec (ROBVQ) Compte rendu Sherbrooke, le vendredi 17 avril 2015 Objet : Compte rendu de la rencontre du projet Maintien de la productivité forestière par une gestion intégrée par bassin versant des milieux humides, bassin versant

Plus en détail

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT

ILWAC UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT ILWAC GESTION INTEGREE DE LA TERRE ET DE L EAU POUR L ADAPTATION A LA VARIABILITE ET AU CHANGEMENT CLIMATIQUE RAPPORT DE SYNTHESE UNE THEMATIQUE CRUCIALE ET UN PROJET INNOVENT A l'instar des autres pays

Plus en détail

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques

Villes, climat et Changement Climatique. Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes, climat et Changement Climatique Valéry Masson Centre National de Recherches Météorologiques Villes et changement climatique Des impacts divers et variés d'une ville à l'autre : Hausse du niveau

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE

DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE DIRECTIVES POUR LES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE Pour la certification LEED Canada pour bâtiments existants : exploitation et entretien 10 août 2009 1. BUT DES CRÉDITS DE PRIORITÉ RÉGIONALE Afin de reconnaître

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique

Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Le suivi des écosystèmes forestiers, une démarche indispensable à l approche écosystémique Atelier Aménagement écosystémique : s inspirer des perturbations naturelles - Gaspésie Rock Ouimet, Ing.f., Ph.D.

Plus en détail

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution PRATIQUES relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution CADRE NORMATIF DESTINÉ AUX CLIENTS ET PROMOTEURS QUI RÉALISERONT LES TRAVAUX TABLE DES MATIÈRES 5

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Introduction = lieu d'accident suivi du déversement en mer de pétrole brut ou d'hydrocarbure supérieur à 500 tonnes, dans la période 1955-2006

Introduction = lieu d'accident suivi du déversement en mer de pétrole brut ou d'hydrocarbure supérieur à 500 tonnes, dans la période 1955-2006 Introduction = lieu d'accident suivi du déversement en mer de pétrole brut ou d'hydrocarbure supérieur à 500 tonnes, dans la période 1955-2006 Sources : période 1955-1979 - A.R.V. BERTRAND, Revue de l'institut

Plus en détail

Projet présenté dans le cadre du programme d aide à la recherche technologique

Projet présenté dans le cadre du programme d aide à la recherche technologique Application de l'approche TRIADE en forêt boréale Projet présenté dans le cadre du programme d aide à la recherche technologique 2009 1 Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale ()

Plus en détail

Impact de la récupération sur la diversité des oiseaux en forêt d épinettes noires

Impact de la récupération sur la diversité des oiseaux en forêt d épinettes noires 7 Impact de la récupération sur la diversité des oiseaux en forêt d épinettes noires Jacques Ibarzabal Université du Québec Chicoutimi Ermias T. Azeria Ressources naturelles Canada Service canadien des

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

Aménagement écosystémique : fondements et perspectives

Aménagement écosystémique : fondements et perspectives Définition officielle de l aménagement écosystémique selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune : L aménagement écosystémique se définit comme une approche écologique appliquée à l aménagement

Plus en détail

DossierDéveloppement. durable

DossierDéveloppement. durable La forêt est une ressource économique dont l exploitation contribue à l enrichissement collectif. L enjeu de l utilisation de toute ressource naturelle renouvelable est évidemment d en faire une gestion

Plus en détail

Analyse des sites d abattage de l orignal (Alces alces) au parc éolien de Carleton

Analyse des sites d abattage de l orignal (Alces alces) au parc éolien de Carleton Analyse des sites d abattage de l orignal (Alces alces) au parc éolien de Carleton Par Claudel Pelletier et Martin Dorais Direction de l expertise Énergie Faune Forêts Mines Territoire de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Plus en détail

GESTION DURABLE DE LA FORÊT BORÉALE: VISION GLOBALE ET RECHERCHE DE L ÉQUILIBRE. Avis du Forestier en chef

GESTION DURABLE DE LA FORÊT BORÉALE: VISION GLOBALE ET RECHERCHE DE L ÉQUILIBRE. Avis du Forestier en chef GESTION DURABLE DE LA FORÊT BORÉALE: VISION GLOBALE ET RECHERCHE DE L ÉQUILIBRE Avis du Forestier en chef Déposé à M me Nathalie Normandeau, ministre des Ressources naturelles et de la Faune, le 7 décembre

Plus en détail

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois La collecte de renseignements utiles aux prises de décisions au

Plus en détail

IMPACTS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR LA DISPONIBILITÉ DE L EAU DANS LE SUD DU QUÉBEC. Par Sarah Lambert

IMPACTS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR LA DISPONIBILITÉ DE L EAU DANS LE SUD DU QUÉBEC. Par Sarah Lambert IMPACTS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES SUR LA DISPONIBILITÉ DE L EAU DANS LE SUD DU QUÉBEC Par Sarah Lambert Essai présenté au Centre Universitaire de Formation en Environnement en vue de l obtention du grade

Plus en détail

PLAN DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES FORÊTS PRIVÉES DES APPALACHES DOCUMENT DE STRATÉGIE

PLAN DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES FORÊTS PRIVÉES DES APPALACHES DOCUMENT DE STRATÉGIE Document de connaissance Remerciements PLAN DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES FORÊTS PRIVÉES DES APPALACHES DOCUMENT DE STRATÉGIE Avril 2014 Coordonnées : Agence de mise en valeur 201, rue Claude-Bilodeau,

Plus en détail

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD RISQUES NATURELS 1. D importantes régions dans le monde sont exposées à des risques naturels. Les pays l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ne sont pas exempts des ces risques naturels.

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR?

CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS 1900, QUEL CLIMAT FUTUR? 1800 CHANGEMENT CLIMATIQUE PARIS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE À PARIS ÉVOLUTION DU CLIMAT À PARIS DEPUIS, QUEL CLIMAT FUTUR? PARIS-MONTSOURIS, LA MÉMOIRE DU CLIMAT PARISIEN Depuis 1872, différents paramètres

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

Prendre une longueur d'avance

Prendre une longueur d'avance Prendre une longueur d'avance Stratégie intégrée pour l'adaptation aux changements climatiques Valerie Chort, associée Responsabilité de l'entreprise et développement durable Le vendredi 9 mai 2008 Aperçu

Plus en détail

Préambule : Sous le patronage de :

Préambule : Sous le patronage de : Sous le patronage de : Association reconnue d utilité publique Université Paris VI Laboratoire d Anatomie comparée 2 place Jussieu 75005 PARIS http://www.societeherpetologiquedefrance.com Préambule : L

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES ESPÈCES FOCALES POUR LES RÉSERVES FAUNIQUES MASTIGOUCHE (RFM) ET DU SAINT-MAURICE (RFSTM)

PLAN DE GESTION DES ESPÈCES FOCALES POUR LES RÉSERVES FAUNIQUES MASTIGOUCHE (RFM) ET DU SAINT-MAURICE (RFSTM) RAPPORT PRÉSENTÉ À LA FONDATION DE LA FAUNE DU QUÉBEC DANS LE CADRE DU PROJET MISE EN ŒUVRE DU PROJET PILOTE D AIRE PROTÉGÉE POLYVALENTE DANS LA MAURICIE : UNE VOIE POUR BONIFIER LA PROTECTION DES TERRITOIRES

Plus en détail

Observations du commissaire au développement durable, M. Jean Cinq-Mars

Observations du commissaire au développement durable, M. Jean Cinq-Mars Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2015-2016 Rapport du commissaire au développement durable Printemps 2015 Observations du commissaire au développement durable,

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA MAÎTRISE DE LA VÉGÉTATION PRÈS DES LIGNES ÉLECTRIQUES

POLITIQUE RELATIVE À LA MAÎTRISE DE LA VÉGÉTATION PRÈS DES LIGNES ÉLECTRIQUES POLITIQUE RELATIVE À LA MAÎTRISE DE LA VÉGÉTATION PRÈS DES LIGNES ÉLECTRIQUES Travaux publics Mai 2015 Résolution 230-2015 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. Objectif de la politique... 3 2. Contexte...

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

Diplôme d études supérieures spécialisées en analyse et prévention des risques naturels

Diplôme d études supérieures spécialisées en analyse et prévention des risques naturels Diplôme d études supérieures spécialisées en analyse et prévention des risques naturels Préparé par : Le comité de programme de cycle supérieur en géographie Page 1 Objectifs du programme 1.1 Objectif

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat»

«Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» «Les sols agricoles : un atout pour la sécurité alimentaire et le climat» Catherine Geslain-Laneelle Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt de France L agriculture fait aujourd

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

1 LE TERRITOIRE. DECLIC Drôme : Eau, CLimat et Impacts liés aux Changements FICHE INITIATIVE

1 LE TERRITOIRE. DECLIC Drôme : Eau, CLimat et Impacts liés aux Changements FICHE INITIATIVE FICHE INITIATIVE DECLIC Drôme : Eau, CLimat et Impacts liés aux Changements 1 LE TERRITOIRE Le département de la Drôme est particulièrement intéressant pour une étude climatologique car : c est une mosaïque

Plus en détail

Guide destiné au milieu municipal québécois

Guide destiné au milieu municipal québécois Guide destiné au milieu municipal québécois janvier 2010 Avec la participation de : Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Ministère des Affaires municipales, des Régions et

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Mémoire présenté par le Consortium pour le développement durable de la forêt gaspésienne lors de la consultation publique tenue le

Plus en détail

Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR

Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR Planification forestière opérationnelle Solutions optimisées par LiDAR Département foresterie Secteur Secteur Frazie Environnement UAF 31-53 Québec an de la présentation. Mise en contexte général. Sapinière

Plus en détail

L eau et les secteurs des ressources naturelles au Canada (énergie, agriculture, mines, foresterie)

L eau et les secteurs des ressources naturelles au Canada (énergie, agriculture, mines, foresterie) L eau et les secteurs des ressources naturelles au Canada (énergie, agriculture, mines, foresterie) Déjeuner-causerie de l IRPP Québec, Québec 19 janvier 2010 René Drolet Table ronde nationale sur l environnement

Plus en détail

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE»

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Janvier 2015 Table des matières Introduction 2 Objectifs et principes directeurs du Fonds 3 Qui est admissible au Fonds? 3 Quels types de projets sont financés?

Plus en détail

La gestion des propriétés protégées

La gestion des propriétés protégées La gestion des propriétés protégées Ateliers sur la conservation des milieux naturels 16 octobre 2015 Caroline Gagné Chargée de projets - Outaouais Contenu de la formation! Le cas des propriétés en plein

Plus en détail

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec?

Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Le développement durable et les changements climatiques une occasion pour le Québec? Claude Villeneuve Directeur de la Chaire en Éco-conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec

Plus en détail

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO

ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO ENTENTE POUR UN ÉVÈNEMENT CARBONE ZÉRO www.asf-estrie.org Dans ce document, vous retrouverez les détails concernant les démarches pour effectuer un évènement à zéro carbone par la plantation compensatoire.

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Chaque année, les entreprises ont de nombreux challenges à relever; adaptation à des contraintes légales nationales, européennes ou internationales, lancement de nouveaux services

Plus en détail

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année

2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Année Pourcentage de mortalité ENQUÊTE SUR LA MORTALITÉ HIVERNALE DES COLONIES D ABEILLES HIVER 2013-2014 Contexte Bien qu elle varie selon les années, la mortalité hivernale des colonies d abeilles demeure,

Plus en détail

Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition

Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition Colloque J ai le goût de l eau, 16 e édition Plan d adaptation aux changements climatiques Ville de Trois-Rivières Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion

Plus en détail

Rédaction générale et coordination. Claude DesJarlais, Anne Blondlot. Auteurs principaux par section

Rédaction générale et coordination. Claude DesJarlais, Anne Blondlot. Auteurs principaux par section Rédaction générale et coordination Claude DesJarlais, Anne Blondlot Auteurs principaux par section Michel Allard : le Nord Alain Bourque : sommaire et conclusion Diane Chaumont : le climat du Québec et

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent.

Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent. Sélection et développement d un réseau de refuges forestiers au Bas Saint-Laurent. Par Amélie Gilbert Candidate à la maîtrise Gestion de la faune et se ses habitats Sous la direction conjointe de Luc Sirois

Plus en détail

Économie du changement climatique :

Économie du changement climatique : Économie du changement climatique : quelles stratégies pour les systèmes alpins? Nathalie Rousset Doctorante LEPII-EPE nathalie.rousset@upmf-grenoble.fr Économie du changement climatique : quelles stratégies

Plus en détail

Atelier de concertation

Atelier de concertation Atelier de concertation Adaptation au changement climatique, Efficacité énergétique, énergies renouvelables Toulouse - 22 octobre 2012 1. Introduction Les étapes de la concertation Rapport de concertation

Plus en détail

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires!

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires! Consultation des réseaux sur la gestion adaptative Présentation des résultats intermédiaires! CONSULTATION! Objectifs! État des lieux des contraintes climatiques auxquelles sont confrontés les gestionnaires!

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

Termes de références :

Termes de références : Benin Environment and Education Society BEES NGO www.bees-ong.org bees@hotmail.fr 03 BP 779 Jéricho, Cotonou Bénin, Tel: (229) 68 487 909; (229) 97 167 835; Termes de références : Recrutement de consultants

Plus en détail

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Le défi du changement climatique Glaciers en fonte, élévation du niveau de la mer, diminution des ressources

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

TARIF DE CUBAGE GÉNÉRAL Volume marchand brut. Jean-Yves Perron, ing.f.

TARIF DE CUBAGE GÉNÉRAL Volume marchand brut. Jean-Yves Perron, ing.f. TARIF DE CUBAGE GÉNÉRAL Volume marchand brut Jean-Yves Perron, ing.f. Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs Forêt Québec Direction des inventaires forestiers 1 re édition - février

Plus en détail

Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable. 3 juin 2015

Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable. 3 juin 2015 Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la consultation préalable 3 juin 2015 Ordre du jour Heure Déroulement 19 h Mise à jour sur le projet Énergie Saguenay et bilan de la démarche consultative

Plus en détail

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui

Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd hui Animatrice : Mme Stella Anastasakis Transfert Environnement Mathieu Castonguay Martin Vaillancourt Cosmin Vasile Les enjeux liés aux changements climatiques régionaux et les solutions applicables aujourd

Plus en détail

L amélioration du boisé lors des coupes

L amélioration du boisé lors des coupes L amélioration du boisé lors des coupes Feuillet technique 1 Les propriétaires de boisés présents sur le territoire de l Agence de mise en valeur des Appalaches sont très actifs dans leurs boisés comme

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES

DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Questions et commentaires pour le projet d'aménagement d'un lien cyclable sur le territoire de la municipalité régionale de comté Robert-Cliche par la municipalité

Plus en détail

Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur

Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur Réglementation parasismique: intérêts pour l assureur CFMS, demi-journée technique du 4 octobre 2006 (14h-18h30) ENPC rue des Saints Pères (Amphi Caquot) Guillaume Pousse Assurer contre une catastrophe

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat

4 pour 1 000. rejoignez L initiative. Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat rejoignez L initiative 4 pour 1 000 Les sols pour la sécurité alimentaire et le climat En s appuyant sur une documentation scientifique solide et des actions concrètes sur le terrain, l initiative «4 pour

Plus en détail

Constat de l état de santé des arbres et évaluation du risque.

Constat de l état de santé des arbres et évaluation du risque. Constat l état santé s arbres et évaluation du risque. À la man : Association s propriétaires du Camping Lac Vert Inc. 124 chemin du Pont Bois Val s Bois, Québec J0X 3C0 Préparé par : Pascal Aut, ing.f.

Plus en détail

Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés

Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés Extrait de l étude Avertissement Ce document est un extrait d une étude approfondie réalisée en 2012. Pour connaître les modalités d

Plus en détail

Présenté par Patrice Leroux, ing.

Présenté par Patrice Leroux, ing. & Élaboration d un plan des eaux pluviales: Une approche alternative de l entreprise Présenté par Patrice Leroux, ing. Le 30 avril 2014 Sommaire de la présentation Enjeux et problématiques Approche de

Plus en détail

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Nom : Groupe : La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau. Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE, ST-STE, 4 e secondaire La lithosphère La lithosphère, se compose de la croûte terrestre (continentale et océanique) et de la partie supérieure du manteau.

Plus en détail