Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen"

Transcription

1 Évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques de trois projets d aménagement forestier écosystémique et implications pour le développement d une stratégie d adaptation pour l aménagement forestier au Québec Héloïse Le Goff, Albanie Leduc et Karelle Jayen Mai 2012

2 Remerciements Nous remercions Yves Bergeron (UQAT-UQAM), Sonia Légaré (MRNF), Sophie Dallaire (Tembec) et les membres du comité technique de mise en œuvre de la stratégie d'aménagement écosystémique de l'uaf pour avoir contribué à l'évaluation des vulnérabilités au climat du projet Tembec. Nous remercions Nadyre Beaulieu (Abitibi-Bowater), Gerardo Reyes (UQAM), Dan Kneeshaw (UQAM) et les membres du comité consulté pour avoir contribué à l'évaluation des vulnérabilités climatiques du projet Triade. Nous remercions Martin-Michel Gauthier (Université Laval), Édith Cadieux (Université Laval), Michel Campagna (MRNF) et Louis Bélanger (Université Laval), la table des partenaires du projet d aménagement de la Réserve faunique ainsi que les nombreux représentants du MRNF qui ont contribué à l'évaluation des vulnérabilités du projet de la Réserve faunique des Laurentides. Merci à Anne Blondlot, Nathalie Bleau et Travis Logan (Ouranos) pour avoir facilité le déroulement de ce projet et pour avoir fourni l'atlas de scénarios climatiques pour la forêt québécoise. Nous remercions aussi Danielle Charron (Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable) et Mélanie Desrochers (CEF). Enfin, nous tenons à souligner la contribution du Conseil Canadien des Ministres des Forêts par l'organisation d'ateliers sur l'évaluation des vulnérabilités ainsi que par le développement d'une communauté de pratique dédiée à ce sujet. Les coûts relatifs à cette étude ont été assumés par Ouranos et Tembec (grâce à la Chaire industrielle CRSNGUQAT- UQAM en Aménagement Forestier Durable), Triade et la Réserve faunique des Laurentides (grâce au Fonds vert). L étude a également été réalisée en collaboration avec Ressources naturelles Canada.

3 ii

4 Table des matières Remerciements i Liste des figures iv Liste des tableaux v Liste des annexes vi 1. Introduction 1 2. Contexte et objectifs 2 3. Cadre théorique / compte-rendu de la revue de la littérature Vulnérabilités des écosystèmes forestiers boréaux aux changements climatiques Vulnérabilités de l'aménagement forestier aux changements climatiques Développement d'outils permettant l inclusion de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 5 4. Méthodologie Trois projets d aménagement forestier écosystémique Consultation d'un comité pour chaque stratégie d'aménagement Cadre d'évaluation des vulnérabilités pour l'aménagement forestier écosystémique Tenir compte de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Résultats Portrait régional du climat futur Vulnérabilités et opportunités aux changements climatiques Mesures d adaptation proposées Simulation de la récolte avec le régime de feu sous l influence des changements climatiques Analyse et discussion Vulnérabilités et opportunités identifiées Les options d adaptation Simulation de la récolte avec le régime de feu sous l influence des changements climatiques 28 ii

5 6.4 Les politiques existantes et l adaptation aux changements climatiques L'applicabilité de l'aménagement forestier écosystémique dans le contexte des changements climatiques Limites à l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques dans le cadre de l'aménagement forestier Recommandations Favoriser l'échange des connaissances sur les changements climatiques Initier la réflexion sur l'adaptation aux changements climatiques autour des préoccupations des partenaires régionaux Format de la restitution des résultats Évaluer la capacité d adaptation initiale de la stratégie d'aménagement examinée Identifier les synergies entre l'adaptation aux changements climatiques et l'aménagement forestier écosystémique Des stratégies d'aménagement robustes pour agir en dépit des incertitudes Conclusions Références 34 iii

6 Liste des figures Figure 1 Localisation des trois territoires des projets d'aménagement forestier écosystémique examinés dans le cadre du présent projet. 6 Figure 2 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 11 Figure 3 Distributions de probabilité des valeurs à risque relatives à la possibilité (en %/période) pour deux scénarios d aménagement (normalisation, NORM et écosystémique, AME) et trois régimes de feu: actuel (2000) et pour deux scénarios de changements climatiques (B1 et A2). 25 Figure 4 Coût des stratégies de protection à couverture variable (protection de la médiane, du premier quartile et du 5 ème centile de la distribution de probabilité du taux de succès de la planification) exprimé en Mm³ de bois/période contre le risque causé par le feu pour trois régimes de feu (actuel, B1 et A2) et deux stratégies d aménagement (NORM (a) et AME (b)) 26 iv

7 Liste des tableaux Tableau 1 Géographie, domaine bioclimatique et dynamique naturelle des trois projets d AFE _ 7 Tableau 2 Enjeux d'aménagement forestier des stratégies examinées (Boulfroy et Lessard 2009) 7 Tableau 3 Composition des comités consultés pour les trois projets d'aménagement forestier écosystémique examinés 8 Tableau 4 Principaux changements climatiques médians (10ème et 90ème percentiles) annuels attendus dans les trois territoires des projets d'aménagement examinés.. 13 Tableau 5 Principales vulnérabilités (V) et opportunités (O) des trois stratégies d'aménagement forestier examinées face aux changements climatiques 14 Tableau 6 Principales options d adaptation proposées dans le cadre des trois projets d aménagement forestier écosystémique examinés.. 21 v

8 Liste des annexes Annexe 1: Mesures d'adaptation aux changements climatiques pour l'aménagement forestier 39 Annexe 2: Fiches synthèses réalisées pour chacun des projets d aménagement forestier écosystémique 43 Annexe 3 Questionnaire concernant les options d adaptation proposées en aménagement forestier face aux changements climatiques 61 vi

9 1. Introduction Au cours du prochain siècle, les changements climatiques devraient modifier considérablement les écosystèmes du Québec et avoir des impacts importants sur les communautés. Les écosystèmes forestiers seront exposés à un climat différent de celui auquel ils sont adaptés et cela aura des effets, parfois importants, sur la croissance, la phénologie et la mortalité des arbres, ainsi que sur l intensité et la fréquence des perturbations naturelles (feux, insectes et maladies) et des événements extrêmes (ex. sécheresses, précipitations). Ces modifications auront assurément des conséquences sur les services écologiques offerts par la forêt tels que la production de bois et de produits non ligneux, la production d oxygène, la régulation du climat, la captation et la séquestration du carbone et les valeurs récréotouristiques et culturelles (Hassan et al. 2005). Le secteur forestier, comme plusieurs autres secteurs d activité, sera donc confronté à cette nouvelle réalité climatique. Pour cette raison, le gouvernement du Québec décidait en 2006 d adopter une série de mesures, stratégies et politiques engageant les acteurs de divers milieux afin d atténuer les changements climatiques et favoriser l adaptation à ceux-ci. Ainsi, le Plan d action sur les changements climatiques (PACC) fut mis en œuvre par le Ministère du Développement Durable, de l Environnement et des Parcs du Québec (MDDEP 2008). La mesure 24 de ce plan vise directement le secteur forestier. L objectif de cette mesure est de «déterminer la vulnérabilité des forêts québécoises et du secteur forestier aux changements climatiques et intégrer les effets anticipés de ces changements dans la gestion forestière». Parallèlement, la Loi sur l aménagement durable du territoire forestier, sanctionnée en 2008, mentionne également qu il est nécessaire de tenir compte de l impact des changements climatiques dans la gestion des ressources forestières. Cette loi requiert l élaboration d une stratégie d aménagement durable des forêts (SADF), articulée autour de cinq défis principaux dont l'un porte sur la lutte et l adaptation aux changements climatiques. La nouvelle loi sur l aménagement durable du territoire forestier, qui entrera en vigueur en 2013, vise à implanter un nouveau régime forestier basé sur un aménagement forestier durable par le biais de l aménagement écosystémique. L aménagement écosystémique vise le maintien d écosystèmes forestiers sains et résilients à long terme en diminuant les écarts entre les paysages naturels et les paysages aménagés (Gauthier et al. 2008; MRNF 2010). Cette approche nécessite une bonne connaissance de la dynamique naturelle et intégrée des écosystèmes forestiers. Aussi, l aménagement écosystémique exige un cadre de gestion adaptatif permettant des améliorations dictées par une meilleure compréhension de la dynamique forestière ou une remise en question de l efficacité des mesures mises en place. La prise en compte des changements climatiques dans les stratégies d aménagement est incontournable dans un tel contexte puisque ceux-ci influencent la dynamique naturelle à long terme. Le risque de feu, par exemple, est étroitement lié au climat qui conditionne la teneur en eau du combustible, les précipitations, l humidité relative, la température de l air, la vitesse du vent et la foudre. On peut ainsi s attendre à des variations dans l activité des feux en fonction des changements climatiques et cela doit être considéré dans un contexte d aménagement écosystémique. 1

10 2. Contexte et objectifs Il existe une abondante littérature sur les impacts biophysiques des changements climatiques sur les écosystèmes forestiers et pour l aménagement forestier. Cependant, ces connaissances: sont disponibles surtout sous la forme de rapports encyclopédiques (Parry et al. 2007, Lemmen et al. 2008, Bourque et Simonet 2008); sont formulées à des échelles spatiales de l ordre du biome, du continent ou de la région et sont donc difficiles à intégrer dans les prises de décisions qui entourent la planification forestière d une unité d aménagement forestier particulière; nécessitent souvent une compréhension préalable des changements climatiques et de leurs conséquences sur les écosystèmes forestiers que les praticiens n ont pas forcément au sein d une équipe de planification forestière. La planification stratégique de l aménagement forestier se base sur de longs horizons temporels et sur des conditions climatiques constantes si bien que les projections de la dynamique forestière et de la productivité forestière sont à risque dans un contexte de changements climatiques. L adaptation aux changements climatiques devient alors nécessaire pour limiter les impacts négatifs des changements climatiques, mais également pour profiter des opportunités offertes par les nouvelles conditions climatiques (l'augmentation de la productivité de certaines essences par exemple). L adaptation aux changements climatiques vise à «réduire la vulnérabilité des systèmes naturels aux effets des changements climatiques réels ou prévus» (Parry et al. 2007). Le passage au nouveau régime forestier représente un moment propice pour discuter des approches qui permettraient d'intégrer l adaptation aux changements climatiques dans l aménagement forestier au Québec et de développer des outils pour que les partenaires régionaux puissent faire face à cette nouvelle orientation stratégique. Dans le cadre de ce projet, nous avons analysé la vulnérabilité aux changements climatiques de trois projets d aménagement forestier écosystémique (le projet Tembec en Abitibi, le projet Triade en Mauricie et le projet de la Réserve faunique des Laurentides). Cette étude exploratoire combine une revue de la littérature à des échanges avec les professionnels impliqués dans la planification de l'aménagement forestier au Québec. Pour chacun des projets d'aménagement forestier écosystémique examiné, nous avons consulté un comité afin d'examiner la stratégie d'aménagement dans le contexte des changements climatiques. L'objectif des échanges était d'identifier les vulnérabilités actuelles et futures aux changements climatiques ainsi que les mesures d'adaptation déjà en place ou à développer. Ce rapport fait la synthèse des conclusions issues des trois évaluations des vulnérabilités, une par stratégie d'aménagement forestier examinée, et servira de référence au moment où la nouvelle loi sur l aménagement durable du territoire forestier entrera en vigueur. Il brosse un portrait des vulnérabilités potentielles et des options d adaptation possibles pour permettre d assurer encore longtemps la présence d une foresterie saine et rentable au Québec. Les objectifs généraux du projet étaient de : 1. Sensibiliser les partenaires régionaux (représentants de compagnies forestières, du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), du Bureau du Forestier en Chef (BFEC) et d'autres instances impliquées dans la planification de l'aménagement forestier à l'échelle de l'unité d'aménagement forestier) aux implications des changements climatiques dans leur pratique professionnelle; 2. Offrir de l information spécialisée sur les changements climatiques et adaptée à la compréhension et aux préoccupations des partenaires régionaux; 3. Identifier les principales vulnérabilités réelles (face au climat actuel) et potentielles (face au climat futur) pour chaque stratégie d'aménagement examinée; 4. Analyser le risque que l'activité de feu représente pour la planification forestière et développer des outils pour mieux gérer ce risque; 5. Identifier les options d adaptation déjà en place et les options d adaptation potentielles en réponse aux vulnérabilités identifiées; 6. Identifier les barrières et les éléments facilitant l intégration des options d adaptation dans le système actuel d aménagement forestier. 2

11 3. Cadre théorique / compte-rendu de la revue de la littérature 3.1 Vulnérabilités des écosystèmes forestiers boréaux aux changements climatiques La forêt boréale est particulièrement exposée et sensible aux changements climatiques car les écosystèmes situés à des latitudes nordiques subissent des changements climatiques de plus grande amplitude que les écosystèmes situés à des latitudes plus méridionales. Notamment, l'augmentation des températures observée récemment ainsi que celle anticipée pour le futur sont plus importantes dans les régions nordiques (Solomon et al. 2007). Ces impacts devraient toucher plusieurs processus biologiques et écologiques limités par les conditions climatiques (incendies forestiers, épidémies, croissance, aires de répartition des différentes espèces, etc.), ce qui rend la forêt boréale particulièrement sensible aux changements climatiques. Pour les écosystèmes forestiers boréaux, les changements climatiques qui auront le plus de conséquences sont (Logan et al. 2011): la hausse des températures atmosphériques, qui influencent par exemple la croissance des arbres; l altération des régimes de précipitations (fréquence, amplitude des évènements); l altération des saisons (hivers plus doux et plus courts, étés plus précoces et plus longs); les changements de la fréquence et de l amplitude des évènements météorologiques extrêmes (sécheresses, cycles gel-dégel, pluies abondantes, etc.). Ces changements auront comme principaux impacts biophysiques (Prato 2008, Ogden et Innes 2008, Logan et al. 2011): une modification dans la fréquence et la sévérité des perturbations naturelles; une modification de la croissance radiale des arbres, et donc de la productivité forestière; une augmentation de l aire occupée par des espèces de début de succession en réponse aux perturbations accrues (feux, inondations, épidémies d insectes); un changement spatial et temporel dans l occurrence et l assemblage des espèces, et donc un changement de la composition forestière; une migration latitudinale et altitudinale des aires de distribution des espèces, dans la mesures où les conditions édaphiques et les processus écologiques (perturbations naturelles, compétition, etc.) y sont propices; la présence accrue d espèces envahissantes et exotiques; une altération de la quantité et de la qualité des habitats fauniques et des relations prédateurproie. 3

12 3.2 Vulnérabilités de l'aménagement forestier aux changements climatiques L'aménagement forestier doit faire face aux conséquences biophysiques des changements climatiques à plusieurs niveaux: Les écosystèmes forestiers aménagés sont modifiés par les variations et les changements climatiques : changements des régimes de perturbation, de la croissance et de la composition en espèces; La planification forestière doit faire face à des imprévus : occurrence de feux et d'épidémies d'insecte qui touchent les volumes de bois prévus pour la récolte; Les opérations forestières (coupes d'hiver, transport du bois) sont affectées de plus en plus fréquemment par les variations du climat (dégels hâtifs, interruption des travaux estivaux en raison d'un risque élevé de feu, enlisement de la machinerie) (Provencher 2005). Les travaux de synthèse sur l'ensemble des vulnérabilités face aux changements climatiques des grands secteurs économiques se sont multipliés les dernières années et plusieurs portaient spécifiquement sur la forêt boréale canadienne (Williamson et al. 2005, Johnston et al. 2010, Ogden et Innes 2007a, 2008, 2009). 3.3 Développement d'outils permettant l inclusion de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Le risque posé par l'activité des feux pour la planification stratégique de l'aménagement forestier fait l'objet de recherches depuis plusieurs décennies. Il s'agit d'une vulnérabilité particulière de l'aménagement forestier en milieu boréal face aux changements climatiques. En effet, l'activité des feux dépend essentiellement du climat puisque le combustible n'est généralement pas un facteur limitant (couverture forestière continue sur un vaste territoire). Le niveau maximum de récolte de bois qui est permis en forêt publique est définit par la possibilité forestière. Elle correspond «au volume maximum des récoltes annuelles de bois [...] que l'on peut prélever à perpétuité, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier, tout en tenant compte de certains objectifs d'aménagement durable des forêts, telles la dynamique naturelle des forêts [..] ainsi que leur utilisation diversifiée.» (LRQ A-18.1, art. 48). De façon fondamentale, le calcul de la possibilité projette sur plus d un siècle (150 ans au Québec) la structure d âge de la forêt en tenant compte des activités de récolte et de la dynamique naturelle des peuplements forestiers. Les perturbations naturelles sévères (feux, épidémies d insectes, chablis) représentent le moteur de la dynamique naturelle en forêt boréale, car en détruisant les peuplements forestiers, elles ré-initient le processus de succession naturelle. Les perturbations sévères représentent un risque pour les décisions prises pendant la planification forestière (Peter et Nelson 2005) mais leurs effets ne peuvent être inclus dans le calcul de possibilité (BFEC 2010, Savage et al. 2010, Armstrong 2004) pour deux raisons. La première est que le calcul de la possibilité forestière est fondamentalement déterministe et ne permet pas de tenir compte de processus stochastiques comme les feux (Bettinger et al. 2009). La seconde raison tient au fait que le calcul de possibilité est recommencé de façon périodique (tous les 5 ou 10 ans) et que l occurrence d une perturbation suffisamment majeure dans un territoire déclenche un nouveau calcul de possibilité (Savage et al. 2010). On estime généralement que la replanification périodique est suffisante lorsqu elle est associée à un fonds de réserve préventif (BFEC 2010). Ce fonds est estimé en diminuant la possibilité forestière d'un certain pourcentage pour constituer une réserve de volume de bois que l'on peut utiliser lorsque des volumes prévus pour la récolte sont touchés par des perturbations naturelles. Cependant cette approche de gestion a posteriori du risque de feu ne résout pas les problèmes reliés aux coûts additionnels des opérations de récupération des bois brûlés et la nécessité de recommencer la planification tactique et opérationnelle de l'aménagement forestier (soumise au même risque de feu). Ainsi, la prise en compte a priori du risque et de l incertitude qui entoure l horizon de planification du calcul de possibilité reste un enjeu important à considérer au moment de prendre des décisions (par exemple au moment de définir une stratégie d aménagement) et les conséquences de stratégies alternatives peuvent être difficiles sinon impossibles à évaluer sans inclure le risque et l incertitude (Gardiner et Quine 2000). La planification stratégique devrait donc au moins identifier et quantifier les risques et les incertitudes, et 4

13 l aménagiste choisira le plan, qui selon lui, aura les plus grandes probabilités de succès (Gardiner et Quine 2000). Augmenter la probabilité de succès d une stratégie d aménagement face au risque a un coût, puisque le fait d incorporer le risque de feu dans le calcul de possibilité mène nécessairement à une réduction du niveau de la possibilité forestière (van Wagner 1983, Armstrong 2004, Peter et Nelson 2005, Savage et al. 2010). Ce coût peut être assimilé à l inclusion d une police d assurance. Dans le cadre du présent projet, nous nous sommes intéressés à cette problématique et avons proposé une approche pour développer et évaluer différentes «polices d'assurance» afin de diminuer la vulnérabilité du calcul de possibilité forestière à l'occurrence de feu pour différents scénarios climatiques. 3.4 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques Ce n'est que récemment que la façon d'évaluer ces vulnérabilités aux changements climatiques a fait l'objet d'efforts de recherche afin de standardiser et de rendre plus rigoureuse cette évaluation (Füssel et Klein 2006, Johnston et Williamson 2007, Swift 2012). Ces recherches ont permis de décomposer l'adaptation en plusieurs composantes (définition du système d'intérêt, de son exposition et de sa sensibilité aux changements climatiques, impacts biophysiques et socioéconomiques, vulnérabilités, adaptation spontanée et planifiées) afin de faciliter l'évaluation de la capacité adaptative face aux changements climatiques du système examiné, mais surtout de faciliter l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques dans la gestion actuelle de ces systèmes (Burton et al. 2002). Notre cadre d'évaluation des vulnérabilités s'appuie sur cette réflexion et sur les travaux en cours au sein du Conseil Canadien des Ministres des Forêts (CCMF) dans un contexte d'échanges avec les partenaires régionaux impliqués dans la planification forestière. 5

14 4. Méthodologie 4.1 Trois projets d aménagement forestier écosystémique Les trois projets d aménagement écosystémique examinés sont le projet de l Unité d aménagement forestier géré par la compagnie Tembec en Abitibi-Témiscamingue, le projet de la Réserve faunique des Laurentides (RFL) entre la région de Québec et celle du Saguenay-Lac-St-Jean et le projet de la Triade en Mauricie (Figure 1 et Tableaux 1 et 2). Pour une description complète des projets, voir les rapports se rapportant à chaque projet (Cadieux et al. 2011; Le Goff et Jayen 2011; Reyes et al. 2011). Dans le cadre du présent projet, les vulnérabilités aux changements climatiques ont été évaluées pour la stratégie d'aménagement forestier de chacun des trois territoires considérés. Nous définissions une stratégie d'aménagement comme les caractères écologiques des forêts sous aménagement (composition, structure d'âge, régimes de perturbation) combinés aux enjeux d'aménagement (récolte de bois, produits non-ligneux, conservation, etc.). Les enjeux écologiques associés à chacun des territoires sont présentés dans le Tableau 2. Parmi ceux-ci, certains sont communs aux trois territoires (raréfaction des vieilles forêts) alors que d'autres leur sont propres (paludification pour le territoire du projet Tembec). Figure 1 Localisation des trois territoires des projets d'aménagement forestier écosystémique examinés dans le cadre du présent projet. Carte réalisée par Mélanie Desrochers, Centre d Étude de la Forêt. 6

15 Tableau 1 Géographie, domaine bioclimatique et dynamique naturelle des trois projets d AFE Projet Localisation Superficie Domaine bioclimatique Dynamique Km 2 naturelle dominante Tembec Nord de l Abitibi Pessière noire à mousses Régime de feux Réserve faunique des Laurentides Entre la Capitale Nationale et le Saguenay-Lac- Saint-Jean Paludification Sapinière à bouleau blanc Épidémie d insectes Triade Mauricie Érablière à bouleau jaune au sud Sapinière à bouleau jaune au centre Pessière noire à mousses au nord Régime de feu Épidémies d insectes Tableau 2 Enjeux d'aménagement forestier des stratégies examinées (Boulfroy et Lessard 2009) Projet Tembec Réserve faunique des Laurentides Triade Enjeux d'aménagement Répartition spatiale des perturbations naturelles et anthropiques dans un paysage de forêt ouverte Stratégie de conservation du caribou des bois Déficit de vieilles forêts dans le sud Maintien et/ou amélioration de la productivité des peuplements paludifiés Disparition de la dominance des forêts mûres et surannées Raréfaction des forêts mûres et surannées Raréfaction du bois mort Perte d intégrité de la lisière boisée adjacente aux milieux humides riverains Uniformisation des structures horizontale et verticale des peuplements Raréfaction des forêts mûres et surannées et de leurs fonctions biologiques Raréfaction de certaines essences résineuses Raréfaction des peuplements mixtes à dominance résineuse Simplification de la structure interne des peuplements 7

16 4.2 Consultation d'un comité pour chaque stratégie d'aménagement Un comité consultatif a été sollicité pour chaque projet d AFE. Ces comités étaient composés de représentants du milieu industriel, du milieu scientifique et du MRNF (Tableau 3). Nous avons échangé avec chacun de ces comités à plusieurs reprises, dans le but d évaluer la perception des changements climatiques qu avaient les personnes impliquées dans l aménagement forestier, de les sensibiliser à cette problématique, de déterminer leurs préoccupations face aux changements climatiques et d identifier les vulnérabilités aux changements climatiques pour leur territoire respectif. Notons que les personnes consultées étaient représentatives des organismes responsables de la planification forestière (sauf pour la RFL) et non des utilisateurs des territoires forestiers examinés. La consultation des comités avait pour objectifs: d'évaluer la perception que les partenaires régionaux ont des changements climatiques et leur importance comparativement à leurs autres préoccupations; de les sensibiliser aux conséquences des changements climatiques pour leur pratique professionnelle; de déterminer les vulnérabilités aux changements climatiques pour le territoire d intérêt. Dans la suite de ce rapport, le terme «partenaires régionaux» désigne l'ensemble des trois comités consultés la première année du projet (mars 2010-mars 2011). Tableau 3 Composition des comités consultés pour les trois projets d'aménagement forestier écosystémique examinés Projet Composition du comité consulté Nombre de rencontres Tembec RFL Triade 7 représentants de l industrie forestière (Tembec et Norbord) 7 représentants du MRNF, dont 1 BFEC et 1 MRNF Abitibi 2 chercheurs universitaires 7 représentants du MRNF (chercheurs et autres) 1 chercheur SCF/RNCan 4 chercheurs universitaires 3 représentants de l industrie forestière (AbitibiBowater) 1 représentant du MRNF Mauricie 1 représentant de la ville de La Tuque 3 chercheurs universitaires avec la table des partenaires* 2 *La table des partenaires, pilotée par le MRNF, était jusqu'en 2010, l entité décisionnelle du projet par rapport aux recommandations faites au ministre. Elle est composée d environ 25 organismes qui ont des intérêts sur la réserve faunique, et qui proviennent de regroupements divers (industriels et travailleurs forestiers, milieu régional, groupes environnementaux, premières nations, intervenants fauniques, organisations de bassin versant, parcs nationaux, organisations liées à la récréation). Participent aussi aux travaux de la Table des représentants des opérations régionales du MRNF (secteurs Forêt et Faune), du Bureau du Forestier en chef et du Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs (Boulfroy et Lessard 2009). 8

17 Projet Tembec Le projet Tembec est issu d une collaboration avec la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable. Ce projet, commencé en 1999, visait l implantation de l aménagement écosystémique au sein de l UAF Le déroulement de ce projet est assuré par deux comités (comité d orientation et comité technique) et trois sous-comités (suivi aménagement adaptatif, sylviculture et calcul de possibilité) (Boulfroy et Lessard 2009). C est le comité technique, responsable de la direction du projet, de la coordination des activités et du transfert d information, qui a été consulté dans le cadre du présent projet (Tableau 3). Ce comité a suspendu ses activités pendant 6 mois au cours du présent projet, ce qui n a pas permis d échanger aussi régulièrement qu initialement planifié. Cependant, c est le projet d aménagement qui a fait l objet des rencontres les plus fréquentes. Projet Réserve faunique des Laurentides (RFL) La table des partenaires, organe central du projet d aménagement écosystémique de la RFL, a déposé son rapport final au printemps 2010, au moment où le présent projet débutait. Ainsi, nous n'avons participé qu'à deux rencontres pour présenter le projet ainsi que l avancement des travaux. Il a fallu créer un comité spécifique au présent projet pour procéder à l'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques de la stratégie d'aménagement de la RFL. Un comité scientifique (Tableau 3) a été mis sur pied afin d identifier les principaux enjeux reliés aux changements climatiques pour le territoire de la RFL. Pour chacune des vulnérabilités identifiées, le comité a évalué le degré de confiance dans l analyse et la probabilité que les impacts se réalisent. Les discussions ont également permis d identifier les impacts associés aux changements climatiques qui représentaient les plus grands risques, c'est-à-dire, ceux qui sont les plus susceptibles de se produire et qui auront les impacts les plus importants. La composition exclusivement scientifique du comité a fortement influencé la nature des vulnérabilités aux changements climatiques mentionnées et analysées dans le rapport sur le projet de la RFL. Tout d'abord, la question des changements climatiques n'a pas pu être resituée parmi les autres préoccupations d'aménagement forestier. Cependant, le document de référence sur les enjeux de biodiversité ne fait pas mention des changements climatiques comme question d'importance (CSEB 2007). Et comme ce document a été entériné par la table des partenaires, il est clair que la question des changements climatiques n'est pas prioritaire. Comme pour les autres stratégies d'aménagement examinées, les vulnérabilités mentionnées sont reliées aux intérêts et expertises des membres consultés. La disponibilité des connaissances et le champ d expertise des personnes consultées déterminent grandement la nature des vulnérabilités identifiées. Par exemple, pour la RFL, l'absence de professionnels impliqués dans les opérations forestières (représentés au sein des comités consultés pour les deux autres stratégies) explique que la question des opérations d'hiver (coupes et transport) n'a pas été mentionnée, alors que sur le terrain, cet aspect est certainement d'importance. Par contre, dans le cas de la RFL, la composition exclusivement scientifique du comité consulté a permis de dresser une analyse plus poussée des vulnérabilités identifiées puisque davantage de données, d'analyses et d'expertise étaient alors disponibles. 9

18 Projet Triade Un comité a été mis sur pied afin d identifier les principaux enjeux climatiques associés au territoire de la Triade. Le comité s est réuni à deux reprises au cours de la première année du projet (Tableau 3). Ces rencontres ont permis d identifier les appréhensions et les vulnérabilités associées au territoire de la Triade. Les membres du comité étaient très sensibles et intéressées à la problématique des changements climatiques, car les consultations se sont faites au moment du feu de Wemotaci en juin 2010, qui avait fortement affecté le territoire. Bien que les membres du comité n'imputaient pas directement l'occurrence de ce feu aux changements climatiques, cet événement les rendait particulièrement conscients des conséquences potentielles des conditions climatiques et de leurs variations sur leur pratique professionnelle. Par ailleurs, ce comité était le seul avoir identifié d'emblée une mesure d'adaptation parmi leurs pratiques d'aménagement récemment mises en œuvre : le diamètre des ponceaux a été augmenté afin de tenir compte des crues de plus en plus importantes observées suite aux événements de précipitation extrêmes au printemps. 4.3 Cadre d'évaluation des vulnérabilités pour l'aménagement forestier écosystémique L'approche méthodologique utilisée s inspire des travaux de Ogden et Innes (2007a, 2008, 2009), ainsi que des travaux du Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) (Jason Edwards, Service Canadien des Forêts, communication personnelle, 2011). En avril 2010, le CCMF a organisé un atelier sur l'évaluation des vulnérabilités de l'aménagement forestier durable et de l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques. L'objectif était de créer une communauté de pratique au Canada afin de mettre en commun les expériences et de promouvoir les bonnes pratiques. Le CCMF y a proposé un cadre de travail pour l'évaluation des vulnérabilités de l'aménagement forestier durable et de l'intégration de l'adaptation aux changements climatiques. Nous avons adapté cette proposition à l'échéancier (un an) et aux moyens (un stagiaire postdoctoral par projet d AFE) du présent projet pour procéder en cinq étapes (Figure 2): 1. Dresser un portrait de la végétation, de la dynamique naturelle, du climat, des approches d aménagement et des enjeux de biodiversité qui caractérisent le territoire; Dans le cadre de ce projet, le système à l'étude est la stratégie d'aménagement de chacun des trois projets d'aménagement forestier écosystémique examiné, c'est-à-dire son territoire forestier (composition forestière, régime de perturbations naturelles, relief) et ses enjeux écologiques pour l'aménagement. 2. Identifier les vulnérabilités de l'aménagement forestier au climat actuel (éléments associés aux écosystèmes forestiers et aux opérations forestières qui sont présentement fragilisés par les aléas du climat); 3. Caractériser le climat futur des territoires à l étude à l aide des simulations climatiques fournies par Ouranos; 4. Identifier les vulnérabilités que pourraient occasionner les changements climatiques projetés, tant sur la dynamique que les opérations forestières; 5. Réaliser une revue de littérature des mesures d adaptation pour limiter les effets négatifs des changements climatiques ou de tirer profit des opportunités qui pourraient survenir suite à ceux-ci (ex. augmentation de la croissance des arbres). 10

19 Figure 2 Cadre d'évaluation des vulnérabilités aux changements climatiques 4.4 Tenir compte de l impact des changements climatiques sur l activité des feux dans le calcul de possibilité forestière Ce projet a été l'occasion d'analyser les conséquences des changements de régime des feux sur l'évaluation de la possibilité forestière pour le territoire du projet Tembec. Le risque causé par le feu est induit d une part en brûlant les peuplements sur pied qui sinon seraient programmés à la récolte et d autre part en changeant la composition forestière prévue dans la planification. Cette analyse a pour but de développer une stratégie d'adaptation pour diminuer cette vulnérabilité particulière aux changements climatiques. 11

20 Deux stratégies d aménagement (écosystémique et de normalisation) et trois régimes de feu (actuel, sous les scénarios B1 et A2 d émission de gaz à effet de serre) ont été comparés. Dans un premier temps, les distributions de probabilité des superficies brûlées avec ou sans changements climatiques ont été calculées pour les trois régimes de feu. Puis ces distributions ont servi à calculer la possibilité forestière pour le territoire. Enfin, une stratégie de protection de la planification de la récolte contre le risque induit par les feux a été élaborée. Celle-ci repose sur la théorie de la valeur à risque (Stambaugh 1996) en la faisant correspondre à l occurrence de ruptures de stock intolérables pour les activités socioéconomiques. La méthodologie détaillée est décrite dans Raulier et al. (2012). 12

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

Objectifs présentés. Discussion générale

Objectifs présentés. Discussion générale Risque de feux et productivité forestière, de part et d autre de la limite nordique d attribution des forêts dans un contexte de changements climatiques Sylvie Gauthier Collaborateur : Yves Bergeron, Martin

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

Préparé par. Guy Chiasson, Ph.D. Saïd Boukendour Ph.D. Frédérik Doyon, Ph.D. Élodie Plassin. Annie Montpetit. Novembre 2012

Préparé par. Guy Chiasson, Ph.D. Saïd Boukendour Ph.D. Frédérik Doyon, Ph.D. Élodie Plassin. Annie Montpetit. Novembre 2012 Prise de décision collaborative et gestion des risques dans le contexte d adaptation aux changements climatiques : le cas de la collectivité forestière du projet Le Bourdon Préparé par Guy Chiasson, Ph.D

Plus en détail

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Le défi de l'ae au BSL: Concevoir des modalités d'aménagement qui tiennent compte des effets créés par les processus qui ont dynamisé

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Pêche sportive et chasse Juin 2009 * Veuillez considérer la présente directive

Plus en détail

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois La collecte de renseignements utiles aux prises de décisions au

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

On estime que 15 à 25 % de la population

On estime que 15 à 25 % de la population 4 DOSSIER Développement d un indicateur du changement climatique sur la biodiversité : exemple des pollens MICHEL THIBAUDON, SAMUEL MONNIER Réseau National de Surveillance Aérobiologique On estime que

Plus en détail

Rédaction générale et coordination. Claude DesJarlais, Anne Blondlot. Auteurs principaux par section

Rédaction générale et coordination. Claude DesJarlais, Anne Blondlot. Auteurs principaux par section Rédaction générale et coordination Claude DesJarlais, Anne Blondlot Auteurs principaux par section Michel Allard : le Nord Alain Bourque : sommaire et conclusion Diane Chaumont : le climat du Québec et

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides Présentation des résultats Sant-Jérôme, septembre 2014 Marcel LeBreton Bac et maîtrise

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

Mémoire du CREAT. Présenté au :

Mémoire du CREAT. Présenté au : Mémoire du CREAT Présenté au : Bureau d audiences publiques en environnement dans le cadre des audiences publiques sur les projets de réserves de biodiversité projetées du lac Opasatica, du lac des Quinze,

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière

LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA. biomasse forestière LA RECHERCHE AU CENTRE DE FORESTERIE DES LAURENTIDES DE RESSOURCES NATURELLES CANADA La biomasse forestière Mention de source De haut en bas et de gauche à droite Page 1 J. Morissette (RNCan) Page 2 N.

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE -

FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE - FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE - CAS PRATIQUES EN COUPES PARTIELLES Le Consortium en foresterie Gaspésie-Les-Îles, en collaboration avec le MRNF-région Gaspésie, le Centre collégial de

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT

CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT CONSEIL RÉGIONAL DE L ENVIRONNEMENT BAS-SAINT-LAURENT Application de la corrélation entre l utilisation du territoire et la concentration de phosphore total développée par Gangbazo (MDDEP, 2005) 1 Évaluation

Plus en détail

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council

CBBC Canadian Business & Biodiversity Council CBBC Canadian Business & Biodiversity Council Centre de la Science de la Biodiversité du Québec 72 chercheurs et 350 étudiants en thèse distribués sur un réseau de 8 partenaires universitaires et 2 institutions.

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques.

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. Besma Bouslimi 1, 2, 3, Ahmed Koubaa 1, 2, 3 et Yves Bergeron 2, 3

Plus en détail

ANALYSE DE LA RENTABILITÉ ÉCONOMIQUE

ANALYSE DE LA RENTABILITÉ ÉCONOMIQUE ANALYSE DE LA RENTABILITÉ ÉCONOMIQUE DES SCÉNARIOS D INTENSIFICATION SYLVICOLE EN PLANTATION RÉSINEUSE - Critère régional fondamental pour le déploiement de la stratégie de production de bois en Abitibi-Témiscamingue

Plus en détail

La gestion du risque chez AXA

La gestion du risque chez AXA Séminaire International de la Presse Suduiraut 21 & 22 juin 2006 La gestion du risque chez AXA François Robinet Chief Risk officer Groupe AXA Sommaire I. La Gestion du Risque : Définition D II. III. La

Plus en détail

Comité technique sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE #4 4 MAI 2015. L'art de bâtir des ponts

Comité technique sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE #4 4 MAI 2015. L'art de bâtir des ponts Comité technique sur l'étude d'impact du PSBLSJ de Rio Tinto Alcan COMPTE RENDU RENCONTRE #4 4 MAI 2015 L'art de bâtir des ponts transfertconsult.ca MONTRÉAL - QUÉBEC - SAGUENAY - SHERBROOKE ii Table des

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique?

Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Note de position de CARE sur le changement climatique Qu est-ce que l adaptation au changement climatique? Le changement climatique représente une menace sans précédent pour les populations des pays en

Plus en détail

Marteloscope Gounamitz 2

Marteloscope Gounamitz 2 Marteloscope Gounamitz 2 Description du dispositif Michel Soucy et André Cyr Faculté de foresterie, Université de Moncton, Campus d Edmundston Jean-Martin Lussier Centre canadien sur la fibre de bois,

Plus en détail

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire ARTICLE & ETUDE Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud Ediab Ali Le concept de la politi- Économiste que monétaire La politique monétaire est une des plus importants piliers

Plus en détail

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS

MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS MODELES FAIRTRADE POUR LA PLANIFICATION ET LES RAPPORTS Les modèles suivants peuvent aider l OPP à être en conformité avec les critères 4.1.1 4.1.10 de la partie Potentiel de Développement ainsi que les

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1.

Table of Contents 1 Aperçu... 3 1.1.1 Description informelle... 3 1.1.2 Métadonnées des spécifications de contenu informationnel... 3 1.1. Données de gestion de l Outil cartographique d inventaire de la biomasse Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Table of Contents 1 Aperçu...

Plus en détail

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale

Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada Cadre stratégique pour l agriculture du Canada Programmes d intendance environnementale Les initiatives environnementales Eau Nutriments,

Plus en détail

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English.

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English. Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2 This document is also available in English. La présente Note d orientation s adresse à toutes les caisses populaires de catégorie

Plus en détail

Développement durable au Bas-Saint-Laurent

Développement durable au Bas-Saint-Laurent Développement durable au Bas-Saint-Laurent Mai 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE...3 2. GRILLE D ANALYSE DES PROJETS AVANT LEUR MISE EN ŒUVRE...5 Comment utiliser la grille?...6 Objectif 1 Viser

Plus en détail

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Bandes riveraines restreintes, beaucoup de stabilisation Rivière Yamachiche: champ de maïs sans bande riveraine Rivière

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

Quel avenir pour les écosystèmes forestiers du bassin du Congo?

Quel avenir pour les écosystèmes forestiers du bassin du Congo? Quel avenir pour les écosystèmes forestiers du bassin du Congo? Projet d analyse prospective Réunion Kinshasa 28 février 12009 Jean Noël Marien Historique et finalité Insertion dans l environnement régional

Plus en détail

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité .FOR Inventaire et suivi forestier de qualité FOR : l atout pour la gestion de votre patrimoine forestier 2 1. Présentation de.for Créé en 2010,.FOR est une association d'entreprises belges soutenues par

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE

LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE 1. Contexte La Financière agricole contribue au développement économique du Québec et de ses régions. Elle offre une gamme d'outils financiers

Plus en détail

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation

La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation La modélisation, un outil pour reconstituer (et prédire) climat et végétation Quels rôles jouent les surfaces continentales dans le système climatique? Nathalie de Noblet-Ducoudré nathalie.de-noblet@lsce.ipsl.fr

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS

Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS Cliquez pour modifier le style du titre TRANSFORMER LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES EN AVANTAGES COMPETITIFS L entreprise CLIMPACT Essaimage de l Institut Pierre Simon Laplace des Sciences de l Environnement

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Le nouveau Code forestier

Le nouveau Code forestier Aimer la forêt, c est la préparer aux défis du XXI ème siècle. Le nouveau Code forestier Découvrez ce qui se cache derrière. 1. Le nouveau Code forestier : pourquoi et comment? p5 2. Une nouvelle ambition

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N o 10

FICHE TECHNIQUE N o 10 Comité Zone d Intervention Prioritaire Date d'ouverture du dossier : 01/04/2003 FICHE TECHNIQUE N o 10 Thématique : Projet : Localisation : Protection et restauration écologique des milieux naturels Aménagement

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE

I.1. OBJECTIF DE L ETUDE I.2. CHAMP DE L'ETUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ETUDE Il

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Formulaire d'adhésion PEFC

Formulaire d'adhésion PEFC Formulaire d'adhésion PEFC Acte d'engagement du propriétaire dans la démarche de certification par portage proposée par la Coopérative Provence Forêt I Présentation La certification PEFC doit permettre

Plus en détail

L application d acide formique par la méthode flash

L application d acide formique par la méthode flash TITRE DE LA PRÉSENTATION : L application d acide formique par la méthode flash AUTEUR : Jean-Pierre Chapleau, Ba.L. Apiculteur et éleveur de reines Les Reines Chapleau inc., Saint-Adrien On appelle «flash»

Plus en détail

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE INTRODUCTION La nature est incroyablement diversifiée. Elle regroupe la Terre avec ses zones aquatiques telles que les

Plus en détail

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ

702 012 956 RCS Nanterre TVA FR 03 702 012 956 Certifiée ISO 9001 par l AFAQ MCC et incertitude 10 mars 2015 Par Christophe Béesau et Christian Leliepvre Avec Altran, Solar Impulse s attaque au défi du tour du monde à l énergie solaire. Depuis 2010, Solar Impulse vole à l énergie

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple

Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Une empreinte réparatrice L abri à chauve-souris, un exemple Problèmes environnementaux auxquels l empreinte apporte des solutions : Les chauvessouris sont essentielles pour l écosystème puisqu elles se

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Application à l'exploitation des équipements de production d'électricité Par : Daniel Thériault, B.Urb., M.Sc.A Conférence internationale

Plus en détail

climatiques 2013-2020

climatiques 2013-2020 Stratégie gouvernementale d adaptation aux changements climatiques 2013-2020 Un effort collectif pour renforcer la résilience de la société québécoise Juin 2012 Dépôt Légal Bibliothèque et Archives nationales

Plus en détail

Nous avons soumis la question au (( Bureau sur les changements climatiques du ministère de l'environnement D qui nous a fait la réponse suivante :

Nous avons soumis la question au (( Bureau sur les changements climatiques du ministère de l'environnement D qui nous a fait la réponse suivante : Première question de la Commission 180 DB26 Dragage d'entretien du chenal entre Hudson et Oka Lac des Deux-Montagnes 6211.02-104 c Est-ce que vous savez si les gouvernements, provincial et fédéral, ont

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland 171, rue Léger ~ Sherbrooke (Québec) CANADA J1L 1M2 Tél. : 819 340-6124 ~ Fax : 819 562-7888 ~ www.genivar.com Référence à

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

Intensifier l aménagement forestier pour un réseau industriel optimisé

Intensifier l aménagement forestier pour un réseau industriel optimisé Intensifier l aménagement forestier pour un réseau industriel optimisé Luc LeBel Directeur Consortium de recherche FORAC 21 Novembre 2012 Colloque sur l intensification de l aménagement forestier au BSL

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE

Synthèse OBJECTIF DE L ÉTUDE "Bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du gaz naturel et du mazout comme combustible pour le chauffage domestique" Synthèse I.1. OBJECTIF DE L ÉTUDE Il

Plus en détail

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction OMM GROUPE D EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L ÉVOLUTION DU CLIMAT PNUE Introduction Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé Les activités humaines

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Partie V Convention d assurance des cultures légumières

Partie V Convention d assurance des cultures légumières Partie V Convention d assurance des cultures légumières Légumes de transformation Moyenne du rendement agricole A. Dispositions générales La présente partie s applique à la betterave à sucre, à la betterave

Plus en détail

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Le Cahier des Techniques de l INRA 2014 (81) n 1 Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Sylvie Niollet 1, Maya Gonzalez 2, Laurent Augusto 1 Résumé. Les banques

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société MARIE DIDIER AUTOMOBILES Il ressort de l inventaire des accidents technologiques

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail