Compte-titres. Sommaire : 1. Utilité du compte-titres. 1.1 Ouvrir un compte-titres 1.2 Services attachés au compte-titres. 2.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-titres. Sommaire : 1. Utilité du compte-titres. 1.1 Ouvrir un compte-titres 1.2 Services attachés au compte-titres. 2."

Transcription

1 Compte-titres Compte-titres Mots clés :! Banque! Société de Bourse! Valeur mobilière! Action! Obligation! Warrant! Certificat! Fiscalité! Plus-value! Dividende! Gestion! Courtage! Garde! Agrément! Ordre de Bourse! Mandat! Seuil de cession! SRD! Levier Sommaire : 1. Utilité du compte-titres 1.1 Ouvrir un compte-titres 1.2 Services attachés au compte-titres 2. Frais fiscalité 2.1 Frais 2.2 Fiscalité des plus-values Résumé : «Vous souhaitez ouvrir un compte-titres, ce Chapitre vous donnera toutes les clés pour choisir un dépositaire en connaissance de cause. Les services offerts et les frais prélevés sont particulièrement étudiés. Vous trouverez également des conseils pour optimiser votre gestion en regard de la fiscalité applicable aux valeurs mobilières détenues dans un compte-titres.» Mise à jour : Juillet 2009 Auteur : Fabien Joly Expert : A.J / P.N / Y.B ISSN :

2 Compte-titres Utilité du compte-titres 1.1 Ouvrir un compte-titres A. Un compte spécialisé 1. Quels supports d'investissement? 2. Caractéristiques distinctives par rapport aux autres comptes destinés à l'investissement B. Ouverture de compte 1. Formalités 2. La mise de départ A. Un compte spécialisé 1. Quels supports d'investissement? Un compte-titres est un compte sur lequel vous détenez et pouvez faire des opérations sur tous types de valeurs mobilières : Actions, Obligations, Bons de souscription, Warrants, Certificats, OPCVM (SICAV ou FCP)... Cette liste n'est pas limitative. 2. Caractéristiques distinctives par rapport aux autres comptes destinés à l'investissement Le compte-titres est le seul type de compte sur lequel vous pourrez utiliser l'effet de levier sur vos achats d'actions. En effet l'achat et la vente à découvert sont totalement interdits sur les comptes de type PEA. Vous avez donc intérêt à intervenir sur un compte-titres si vous souhaitez utiliser cette possibilité. L'effet de levier est une technique permettant d'intervenir sur des montants de valeurs mobilières plus importants que ceux dont vous disposez réellement. Les autres séries de comptes ne permettent pas d'intervenir sur tous types de produits financiers. De plus, l'argent déposé sur un PEA ou un contrat d'assurance-vie est bloqué sous peine d'être fiscalisé, ce qui n'est pas le cas du compte-titres. Mais en contrepartie de cette liberté d'utilisation, le compte-titres ne bénéficie pas d'une fiscalité attractive. Comparaison du compte-titres avec le PEA et l'assurance-vie (+ : avantageux ; = : moyen ; - : désavantageux)

3 Compte-titres B. Ouverture de compte 1. Formalités Pour ouvrir un compte-titres, vous devrez remplir une convention de service et d'ouverture de compte précisant les prestations assurées par votre intermédiaire ainsi que leur tarification. 2. La mise de départ Pour cette ouverture, la plupart des intermédiaires vous réclameront un dépôt initial pouvant aller de quelques centaines d'euros à euros (voire plus), selon les établissements. Vous pourrez en outre y faire transférer des valeurs mobilières que vous déteniez sur un autre compte-titres. Attention, la somme déposée sur un compte-titres n'est pas anodine. Elle doit être proportionnée à l'ensemble de vos autres comptes. En effet, les sommes déposées sur un compte-titres ne produisent pas d'intérêts, elles doivent donc être investies pour être productives. En outre, il vous faudra procéder par virement pour faire sortir de l'argent de ce compte. Si, à la suite d'un besoin passager, vous êtes obligé de vendre des titres alors que vos placements n'ont pas encore donné la performance que vous en attendiez, cela peut se révéler très pénalisant. L'argent mis sur un compte-titres doit être considéré comme étant non disponible à court terme (à moins d'un an) afin de pouvoir procéder à des investissements en toute quiétude.

4 Compte-titres Services attachés au compte-titres A. Services offerts par le teneur de compte 1. Exécution d'ordres de bourse 2. Conservation des titres et des produits financiers 3. Information 4. Spécificités juridiques de l'ordre de Bourse 5. Gestion sous mandat B. Choix du dépositaire 1. Etablissement agrémenté par le CMF CEI 2. Différents types d'opérations 3. Transmission d'ordres A. Services offerts par le teneur de compte Un compte-titres doit toujours vous offrir les services de base suivants : 1. Exécution d ordres de bourse Possibilité d'acquérir ou de vendre des produits financiers en transmettant des ordres de bourse (chaque ordre exécuté doit faire l'objet d'un avis d'opéré précisant la date de négociation, le sens de l'opération, le code et le nom du titre sur lequel elle a porté, la quantité de titres négociés, le prix moyen d'exécution et le montant des frais retenus par l'intermédiaire) ; 2. Conservation des titres et des produits financiers Conservation des titres acquis : - Encaissement des revenus perçus sous forme d'intérêts ou de dividendes, - Information régulière sur la composition du compte-titres par le biais de relevés (compte de liquidation recensant tous les achats et les ventes de la période, les avoirs en compte...), - Information sur les opérations concernant les titres que vous détenez en portefeuille (vous devez par exemple être informé des conditions d'une OPA) ; 3. Information Enfin, votre intermédiaire doit normalement vous faire parvenir tous les documents nécessaires à vos déclarations fiscales. Les services de base assurés par le dépositaire d'un compte-titres.

5 Compte-titres Spécificités juridiques de l'ordre de Bourse Sur le plan juridique, le passage d'un ordre de bourse est un contrat de mandat avec un professionnel (votre intermédiaire). De ce fait, l'intermédiaire vous doit une information sur les risques de l'investissement en Bourse. Mais en plus, s'il n'a pas correctement exécuté vos ordres, il s'expose à des poursuites (vous trouverez toutes les précisions nécessaires à ce propos dans le Chapitre intitulé " Aspects juridiques des ordres de Bourse "). 5. Gestion sous mandat Si vous ne souhaitez pas gérer directement votre compte-titres, vous pouvez vous adresser à des professionnels de la gestion de portefeuille. Pour ce faire, il vous faudra signer un mandat fixant le cadre dans lequel vous souhaitez qu'il intervienne (objectifs de gestion, supports sur lesquels intervenir,...). Les entreprises d'investissement et les banques proposent ce type de service. D'autre part, la gestion de votre portefeuille pourra être assurée par une société de gestion de patrimoine à condition que celle-ci ait un agrément spécial de la COB. Bien souvent ces établissements n'acceptent pas de mandat pour de petits portefeuilles ; euros semble être un minimum. Si vous ne disposez pas de ces capitaux, il faudra vous reporter sur des OPCVM. La rémunération correspond généralement à un pourcentage sur le capital géré, mais elle pourra le cas échéant être plafonnée. Le gérant n'a pas d'obligation de résultat, les marchés étant par nature imprévisibles. Cependant, il a une obligation de moyens, c'est-à-dire qu'il doit gérer dans les limites de son mandat en mettant en Suvre toutes les diligences nécessaires. Lorsque votre portefeuille est ainsi géré, il est plutôt déconseillé d'interférer trop régulièrement dans les orientations de gestion. B. Choix du dépositaire 1. Etablissement agrémenté par le CECEI Le compte-titres peut être ouvert auprès d'une banque ou d'une entreprise d'investissement (ex. société de bourse). Cependant seules ces dernières sont agrémentées pour passer des ordres sur le marché parisien (elles ont un monopole de négociation). Si vous avez un compte-titres dans une banque, celle-ci devra faire transiter vos ordres par un établissement intermédiaire qui prélèvera une commission supplémentaire, ce qui alourdira vos coûts de transaction. Dans tous les cas, l'établissement dépositaire doit avoir un agrément Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement (CECEI). 2. Différents types d'opérations D'autre part, selon le type d'agrément de votre intermédiaire, vous n'aurez pas les mêmes prestations. Ainsi l'accès au MONEP et au MATIF (respectivement marché d'option et de produits à terme) est réservé à certains établissements. En outre, votre intermédiaire peut tout à fait refuser d'accepter les opérations avec effet de levier sur action. Notons qu'un certain nombre d'acteurs profitent du développement d'internet pour offrir des services spécialisés sur certains types de produits (obligations, warrants, introductions...). Ouvrir un compte chez eux peut-être utile si vous souhaitez avoir une gestion active sur le type de produits qu'ils offrent. Mais attention à ne pas trop vous disperser. 3. Transmission d'ordres En matière de transmission de vos ordres, il y a de grandes disparités. Les établissements disposant de sites Internet doivent naturellement être privilégiés si vous souhaitez une grande réactivité. D'autres privilégient la transmission des ordres par téléphone ou par Minitel.

6 Compte-titres Certains, enfin, ne vous autoriseront que des opérations au guichet ou par courrier (c'est encore le cas de certaines banques). Ces derniers sont à exclure si vous souhaitez gérer vos titres en direct et de manière dynamique, d'autant qu'il n'est pas rare que les ordres de bourse ne soient alors transmis au marché qu'une seule fois par jour. On peut attendre d'un intermédiaire une grande réactivité s'il offre un service par Internet. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que pour des raisons techniques le site peut être temporairement hors service. Mieux vaut que votre intermédiaire offre également un service alternatif : par téléphone par exemple.

7 Compte-titres Frais fiscalité 2.1 Frais A. Frais sur ordre de Bourse 1. Un barème dégressif avec facturation minimum 2. Attention au fractionnement de vos ordres pour les frais de courtage B. Autres types de frais 1. Le Service de Règlement Différé C. Droits de garde 1. Principe de tarification 2. Ne pas ajuster son portefeuille pour diminuer les droits de garde A. Frais sur ordre de Bourse Dans le cadre de son fonctionnement, le compte-titres donne lieu à divers types de frais. 1. Principe de tarification Dès que vous passez un ordre, vous êtes assujetti à des frais de courtage (ou de négociation). Ceux-ci sont calculés en pourcentage du montant de vos ordres exécutés et font généralement l'objet d'une facturation minimum. En règle générale le barème des frais de courtage est dégressif en fonction de la taille de l'ordre. 2. Attention au fractionnement de vos ordres pour les frais de courtage Par ordre " exécuté ", il faut entendre " exécuté dans la même séance ". Exemple : Si votre ordre passé le matin a été exécuté en trois fois sur la séance, il est pris en compte comme un seul ordre. Par contre, si l'exécution s'est étalée sur plusieurs séances, vous serez facturé plusieurs fois du minimum par ordre (à chaque séance ou votre ordre a fait l'objet d'une exécution partielle). D'autre part, si vous transmettez deux ordres ayant les mêmes caractéristiques dans la même journée, ceux-ci seront considérés comme étant distincts. Enfin, la commission minimum pourra vous paraître élevée si, à l'occasion d'une introduction, vous n'avez reçu que quelques titres. Plus le nombre d'ordres que vous passez est élevé, plus vous aurez intérêt à limiter le pourcentage de frais de transaction. Ces frais, peu élevés unitairement, peuvent limiter la performance annuelle. Pour éviter le désagrément du fractionnement sur plusieurs séances, il ne faut pas hésiter à recourir à des ordres tout ou rien (interdits sur les valeurs du CAC 40). On peut également opter pour des ordres à tout prix sur les titres les plus liquides. B. Autres types de frais 1. Le Service de Règlement Différé D'autres types de frais peuvent également être perçus. Il s'agit par exemple des frais liés au passage d'ordres avec Service de Règlement Différé (SRD) pour bénéficier d'un règlement livraison différé (cf. Chapitre intitulé "Service de Règlement Différé"). Des frais seront également prélevés à l'occasion du report de ces positions.

8 Compte-titres C. Droits de garde 1. Principe de tarification Les droits de garde sont généralement prélevés de manière annuelle. Ils servent à facturer les services de base assurés par votre intermédiaire en matière de conservation. Ils sont calculés en fonction de la taille et de la composition de votre portefeuille au 31 décembre de l'année précédente. Il existe trois types de commissions : Proportionnelle sur l'encours de chaque valeur (ayant même code ISIN ex-sicovam), Fixe par ligne, Fixe selon le pays émetteur. La composante de ces commissions varie d'un établissement à l'autre. La composante fixe peut ainsi être un minimum de perception. Dans certains cas, le calcul des droits de garde est fait de manière semestrielle. 2. Ne pas ajuster son portefeuille pour diminuer les droits de garde Pour contourner ces frais, il peut être tentant de procéder à un remaniement de votre portefeuille à l'approche de la fin de l'année. Cela est à déconseiller. D'abord cela implique des frais de négociation souvent plus élevés que les droits de garde. Ensuite, ces arbitrages non justifiés par des objectifs financiers vont déséquilibrer votre portefeuille. Dans la pratique, si vous trouvez que vos droits de garde sont trop élevés, mieux vaut limiter le nombre de lignes. En outre, sachez que les droits de garde viennent en réduction de la plus-value imposable sur cessions de valeurs mobilières.

9 Compte-titres Fiscalité des plus-values A. Fiscalité applicable aux plus-values réalisées sur compte-titres 1. Plus-values imposables au delà d'un plafond annuel de cession B. Tenez compte de la fiscalité 1. Eviter d'atteindre le plafond 2. Extérioriser des moins-values en fin d'année 3. Rendre ses pertes reportables A. Fiscalité applicable aux plus-values réalisées sur compte-titres A la différence du PEA, les opérations réalisées sur un compte-titres sont soumises à une fiscalité ordinaire tant en ce qui concerne les revenus que les plus-values sur valeurs mobilières. Dans le cadre de la gestion de votre compte-titres, il faut s'attarder sur ces dernières. 1. Plus-values imposables au delà d'un plafond annuel de cession Toutes les plus-values et moins-values, réalisées par votre foyer fiscal suite à la cession de valeurs mobilières pendant l'année civile, sont sommées pour dégager votre résultat net global sur cession de valeurs mobilières. Ce montant n'est imposable que si vous avez dépassé le plafond annuel de cession de valeurs mobilières qui est fixé à Si vous êtes imposable et que le résultat est une perte, vous n'aurez rien à payer et pourrez reporter cette perte sur les plus-values réalisées durant les cinq années suivantes. Si le résultat est un gain vous devrez payer 18 % d'impôt et 12,10 % de prélèvement sociaux. Exemple : Vous réalisez un gain sans atteindre le plafond de cession, celui-ci reste non imposable. Durant l'année, vous avez cédé euros d'actions, euros de SICAV actions et euros de warrants. Sur ces opérations, vous avez dégagé une plus-value nette de euros. Votre total de cession pour l'année s'élève à euros. Vous êtes donc imposable au titre des plus-values sur valeurs mobilières. Vous devrez payer 30,1 % de 3 000, soit 903 d'impôt et prélèvements sociaux. Les plus-values réalisées sur des actions achetées depuis le 1 er janvier 2006 et détenues plus de 5 ans bénéficient d un abattement d un tiers par année de détention. Ainsi, au terme de 8 années de détention sont-elles exonérées. B. Tenez compte de la fiscalité La gestion du compte-titres doit tenir compte de la fiscalité et trois conseils de base vous permettront d'optimiser votre situation fiscale. 1. Eviter d'atteindre le plafond Le premier conseil que l'on puisse donner est d'éviter d'atteindre votre seuil de cession. En effet, dès que vous le franchissez, vous devez payer 30,10 % d'impôt sur l'ensemble de vos plus-values alors qu'en restant en dessous, vous êtes totalement exonéré. Cela suppose de rester longtemps sur les mêmes lignes, ce qui n'est pas très compatible avec une gestion dynamique, surtout si vous intervenez sur un portefeuille conséquent. En outre, il est important de savoir que le report d'une opération à découvert avec Service de Règlement Différé " SRD " fait tourner le compteur des cessions, que cette position soit à l'achat ou à la vente. 2. Extérioriser des moins-values en fin d'année Si malgré votre attention vous avez dépassé le seuil de cession, il faudra vous attacher à réduire la facture fiscale. Pensez alors à extérioriser des pertes latentes sur votre compte (même si votre fierté doit " en prendre un coup ").

10 Compte-titres Il vous suffit de vendre les lignes sur lesquelles vous êtes perdant avant la fin de l'année (avant la dernière liquidation pour les ventes à terme SRD). Vous pourrez reprendre position dès la vente effectuée ou en profiter pour réorganiser votre portefeuille si vous le souhaitez. Les moins-values ainsi dégagées viendront diminuer le montant de plus-values imposables. L'économie ainsi réalisée est de 30,10 % de la moins value extériorisée moins les frais de transaction : pas si mal pour des pertes! 3. Rendre ses pertes reportables Si vous avez réalisé une perte nette sans toutefois atteindre le seuil de cession, il peut être préférable de réaliser d'autres ventes sur votre compte-titres. En effet, tant que vous n'atteignez pas le seuil de cession, votre perte n'est pas reportable. Par contre, dès que le seuil est atteint, elle peut être utilisée pour diminuer les plus values réalisées dans les dix années suivantes (pour les moins-values réalisées avant 2002, la durée du report n est que de 5 années). Traitement fiscal des plus-values mobilières et implications sur la gestion du compte-titre

11 Compte-titres AVERTISSEMENT : - Les modules de formation dénommés «Guide de la Bourse» qui vous sont proposés ne constituent pas des conseils boursiers. Il s'agit d'un manuel d'auto-formation qui est mis à votre disposition. Il faut signaler notamment que : - les tests constituent une vérification des connaissances mais ne donnent aucune garantie de savoir-faire, ni d'aptitude à une application. - les exemples utilisés ne constituent pas des règles mais ont un objet pédagogique d'explication. - les avis exprimés ne sont pas des conseils pour le futur mais des opinions fondées sur le passé. - l'ensemble du «Guide» représente une explication, une analyse ou une opinion raisonnable mais n'est pas un conseil ni un mode opératoire complet. Ces modules vous permettront d'approfondir vos connaissances des mécanismes économiques ou financiers, mais ne prétendent pas vous apporter la totalité des éléments nécessaires à la formation de votre jugement ni à l'élaboration de vos décisions. Quel que soit le soin apporté à la rédaction des textes, ils peuvent en outre comporter des erreurs ou des oublis. Dans le cas même où tous les éléments d'information "nécessaires" seraient à votre disposition, il faudrait ajouter l'expérience et le savoir-faire pour obtenir la meilleure décision possible qui reste soumise, dans toutes les hypothèses, aux aléas de la vie des affaires et des sociétés. Dans tous les cas, la responsabilité de MemoPage.com S.A. ne saurait être engagée par le simple fait qu'une information erronée aurait été donnée ou qu'une information serait absente ou encore du fait du contenu de ces modules. Les seules informations qui font foi sont celles des organismes officiels, tant dans le domaine strict de la Bourse (Autorités de marché comme la COB), de l'information (cote officielle) ou de la loi (Journal Officiel). Vos décisions futures seront donc prises sous votre seule et entière responsabilité. Limites d'utilisation : la formation mise à disposition de l'utilisateur, l'est à titre strictement personnel par MemoPage.com S.A. Toute reproduction, rediffusion etc., par quelque moyen que ce soit, à des fins autres que l'usage personnel, est strictement interdite. IMPORTANT : Tout utilisateur du présent «Guide» certifie : - avoir lu la page d'avertissement ci-dessus. - avoir pris connaissance du caractère purement informatif, à l'exclusion de tout conseil d'investissement, des documents fournis par le site de MemoPage.com - ne les mettre en oeuvre qu'avec les conseils appropriés et à ses propres risques. - consulter ce site à titre personnel. - à ne pas copier, enregistrer ou diffuser les informations contenues sauf pour son usage personnel. Tout utilisateur décharge l'éditeur du site de toute responsabilité quant à son contenu. Tout utilisateur s'engage à ne pas poursuivre l'éditeur par une quelconque action judiciaire. Tout utilisateur certifie ne pas trouver à redire aux restrictions énoncées ci-dessus.. Une publication de MemoPage.com S.A. - Directeur de la Publication : Patrice Noailles

Compte Courant Rémunéré

Compte Courant Rémunéré - 1 - Compte Courant Rémunéré Mots clés : Sommaire :! Compte rémunéré! Epargne! Versements! Rémunération! Livret 1. Définition du compte courant rémunéré 1.1 Historique 1.2 Description 1.3 Différences

Plus en détail

Compte sur livret. Mots clés : Sommaire : Compte sur livret. 1. Qui peut bénéficier d un compte sur livret? 2. Le compte sur livret au quotidien

Compte sur livret. Mots clés : Sommaire : Compte sur livret. 1. Qui peut bénéficier d un compte sur livret? 2. Le compte sur livret au quotidien - 1 - Compte sur livret Mots clés :! Compte! Epargne! Versements! Rémunération! Livret! Fiscalité Sommaire : 1. Qui peut bénéficier d un compte sur livret? 1.1 Un produit d épargne ouvert à tous 1.2 Les

Plus en détail

Fiscalité des plus-values boursières (1)

Fiscalité des plus-values boursières (1) - 1 - Fiscalité des plus-values boursières (1) Mots clés : Sommaire : Cession Opération imposable Opération à terme Domicile fiscal Seuil de cession Modalités de calcul Mesure de faveur Evènement exceptionnel

Plus en détail

Obligations (3) : les convertibles

Obligations (3) : les convertibles - 1 - Obligations (3) : les convertibles Mots clés :! Action! Actuariel! Conversion! Convertible! Hybride! Obligation! OC! Océane! Option! Parité! Prime de conversion! Remboursement anticipé! Support!

Plus en détail

Compte à terme. Sommaire : Mots clés : Compte à terme. 1. Qu est ce qu un Compte à terme? 2. Pourquoi choisir un Compte à terme?

Compte à terme. Sommaire : Mots clés : Compte à terme. 1. Qu est ce qu un Compte à terme? 2. Pourquoi choisir un Compte à terme? - 1 - Compte à terme Mots clés : Sommaire :! Compte! Epargne! Versements! Rémunération 1. Qu est ce qu un Compte à terme? 1.1 Présentation générale 1.2 Différents Comptes À Terme 2. Pourquoi choisir un

Plus en détail

Warrants (3) : les stratégies

Warrants (3) : les stratégies - 1 - Warrants (3) : les stratégies Mots clés : Sommaire :! Call! Cash! Couverture! Delta! Prime! Prix d'exercice! Put! Sous-jacent! Straddle! Strangle! Stratégie! Support! Warrant 1. Stratégie avec un

Plus en détail

Service de Règlement Différé

Service de Règlement Différé - 1 - Service de Règlement Différé Mots clés : Sommaire :! Découvert! Levier! France! Bourse! SRD! Service de Règlement Différé! PEA! Achat! Vente! Report! Liquidation! Comptant! Commission! Propriété!

Plus en détail

Le plan d'epargne en Actions

Le plan d'epargne en Actions Le plan d épargne en actions - 1 - Le plan d'epargne en Actions Mots clés :! PEA! Plan d'épargne en actions! Fiscalité! Patrimoine! Exonération! Plus-value! Investissement! Français! Finance! Bourse! Banque!

Plus en détail

OPCVM (1) : comprendre

OPCVM (1) : comprendre - 1 - OPCVM (1) : comprendre Mots clés :! OPCVM! SICAV! FCP! Valeur mobilière! Fonds commun de placement! Variable! Action! Obligation! Part! notice d'information! fiscalité! cours connu! cours inconnu

Plus en détail

Fiscalité des plus-values boursières (2)

Fiscalité des plus-values boursières (2) - 1 - Fiscalité des plus-values boursières (2) Mots clés : Prix de cession Prix d'acquisition Succession Donation Conversion Opération à terme FCIMT Evaluation forfaitaire Moins-value Compensation Report

Plus en détail

Les chandeliers japonais

Les chandeliers japonais - 1 - Les chandeliers japonais Mots clés : Sommaire :! Chandeliers japonais! Retournement! Doji! Marteau! Pendu! Etoile du matin! Configuration d'absorption! Harami 1. Construction et première interprétation

Plus en détail

Warrants : initiation

Warrants : initiation - 1 - Warrants : initiation Mots clés : Sommaire :! Call! Echéance! Maturité! Monnaie! Option! Parité! Point mort! Premium! Prix d'exercice! Put! Sous-jacent! Support! Warrant 1. Les caractéristiques de

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Taxation des produits de placement à revenu fixe

Taxation des produits de placement à revenu fixe - 1 - Taxation des produits de placement à revenu fixe Mots clés :! Obligations! Barème de l'impôt sur le revenu! Assurance vie! Créances! Dépôts! Cautionnements! Compte courant! Bons de caisse! Bons de

Plus en détail

Contrat de capitalisation

Contrat de capitalisation - 1 - Contrat de capitalisation Mots clés : Sommaire :! Contrat! Capitalisation! Versements! Retraite! Assurance Vie! Epargne! Titres 1. Caractéristiques du contrat de capitalisation 1.1 Définition du

Plus en détail

Assurance-vie (3) : contrats multi-supports

Assurance-vie (3) : contrats multi-supports - 1 - Assurance-vie (3) : contrats multi-supports Mots clés :! Arbitrage! Assurance-vie! Date d'effet! Frais! DSK! NSK! FCP! Gestion libre! Multi-gestionnaire! Profil! Rachat! SICAV! Unité de compte! Actions!

Plus en détail

S informer sur. Les frais liés à vos investissements financiers

S informer sur. Les frais liés à vos investissements financiers S informer sur Les frais liés à vos investissements financiers Janvier 2012 Autorité des marchés financiers Les frais liés à vos investissements financiers Sommaire Les frais liés à l investissement dans

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

Warrants : les bases

Warrants : les bases - 1 - Warrants : les bases. Mots clés : Sommaire :! Warrant! Call! Put! Support! Sous-jacent! Echéance! Prix d'exercice! Parité! Effet de levier! Anticipation! Spéculation! Valeur! Valeur intrinsèque!

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

---------------------------

--------------------------- F I S C A L I T E A P P L I C A B L E A U X D I V I D E N D E S P A Y E S P A R D E X I A Principe général : Les dividendes d actions payés par des sociétés belges à leurs actionnaires, quelque soit leur

Plus en détail

Obligations (2) : rémunérations

Obligations (2) : rémunérations - 1 - Obligations (2) : rémunérations Mots clés :! Anticipation! Coupon! Courbe des taux! Duration! Indexation! Inflation! Maturité! Obligation! Sensibilité! Taux actuariels! Taux fixes! Taux variables!

Plus en détail

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL.

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL. - 1 - PEL et CEL Mots clés : Plan Epargne Logement Compte Prêt PEL CEL Crédit Construction Acquisition Résidence Versement Prime Sommaire : 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL 1.1 Caractéristiques

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com E-BOOK LOBOURSE Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com Il est interdit de proposer cet e-book à la vente sans l'autorisation du Webmaster

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

Warrants (2) : la valeur

Warrants (2) : la valeur - 1 - Warrants (2) : la valeur Mots clés :! Bon de souscription! Call! Delta! Effet de levier! Elasticité! Gearing! Intrinsèque! Option! Prime! Put! Sensibilité! Spéculer! Temps! Volatilité! Warrant Sommaire

Plus en détail

Le Plan d'epargne Entreprise

Le Plan d'epargne Entreprise - 1 - Le Plan d'epargne Entreprise Mots clés :! PEE! Epargne collective! Valeur mobilière! Abondement! Blocage! Versements volontaires! Règlement du plan! Participation! Intéressement! Plafonnement! Décote!

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

Plan d'épargne Populaire

Plan d'épargne Populaire Plan d'épargne Populaire Résumé : Le PEP regroupe une famille de produits d'épargne à long terme et à fiscalité privilégiée. Si le PEP bancaire ne paraît pas être très performant, le PEP assurance a quant

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Veuillez lire attentivement les indications suivantes relatives aux risques associés à l'achat de titres financés par des fonds empruntés :

Veuillez lire attentivement les indications suivantes relatives aux risques associés à l'achat de titres financés par des fonds empruntés : COPIE POUR LA BANQUE p. 1/3 Demande d'utilisation des services IW ENTRE : Le(s) client(s), et IW Bank, établissement de crédit de droit italien, exerçant ses activités en France en libre prestation de

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Contrôle de l'information et des marchés financiers Annexe II : modèle d addendum belge au prospectus Addendum belge au prospectus d émission Date Dénomination de l OPCVM Forme juridique de l OPCVM (société

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com

Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse. Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com E-BOOK LOBOURSE Tout ce qu il faut savoir pour débuter en bourse Tutorial crée par le webmaster du site www.lobourse.com Il est interdit de proposer cet e-book à la vente sans l'autorisation du Webmaster

Plus en détail

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions

L essentiel sur. Le Plan d Epargne en Actions L essentiel sur Le Plan d Epargne en Actions Qu est ce que c est? Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est ce qu on appelle une enveloppe fiscale. Il permet d investir en actions en bénéficiant d une fiscalité

Plus en détail

ISF (2) : calcul de l'impôt

ISF (2) : calcul de l'impôt - 1 - ISF (2) : calcul de l'impôt Mots clés : Sommaire : Valeur vénale Résidence principale Abattement Foyer fiscal France Meubles Immeubles Inventaire Evaluation globale Valeur mobilière Stock Etranger

Plus en détail

Convention d ouverture et de gestion sous mandat d un portefeuille titres

Convention d ouverture et de gestion sous mandat d un portefeuille titres MAC S.A. Intermédiaire en Bourse Agrément N 44/89 du 01/05/98 Convention d ouverture et de gestion sous mandat d un portefeuille titres Identifiant unique N :. Entre les Soussignés : Monsieur(Mme) : Né(e)le

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA

NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA NOTICE D'INFORMATION BEAU FIXE REBOND PEA Forme juridique de l'opcvm : FCP Promoteur : CREDIT LYONNAIS Société de Gestion : CAAM Gestionnaire financier par délégation : CREDIT AGRICOLE STRUCTURED ASSET

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Menu INVEST STORE. COMMENT VOUS CONNECTER SUR VOTRE CAEL AVEC OPTION BOURSE : Adresse du site www.ca-normandie.fr

Menu INVEST STORE. COMMENT VOUS CONNECTER SUR VOTRE CAEL AVEC OPTION BOURSE : Adresse du site www.ca-normandie.fr MODE D EMPLOI INVEST STORE INITIAL Consultez vos comptes 24 h/ 24-7 j / 7 Bourse et OPCVM en ligne à tout moment Rapide Facile Pratique VOTRE ACCES BOURSE DISPONIBLE A TOUT MOMENT COMMENT VOUS CONNECTER

Plus en détail

9certificat renaissance 9x9

9certificat renaissance 9x9 9 9certificat renaissance 9x9 Les objectifs de renaissance 9x9 Un gain potentiel de 9% accumulable tous les 9 mois pendant 9 ans Un objectif de rendement annuel brut compris entre 8,5% et 11,2% (pour un

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier,

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier, Décret n 99-2773 du 13 décembre 1999 relatif à la fixation des conditions d ouverture des «Comptes Epargne en Actions», des conditions de leur gestion et de l utilisation des sommes et titres qui y sont

Plus en détail

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre-

Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre- MAC S.A. Intermédiaire en Bourse Agrément N 44/89 du 01/05/98 Entre les Soussignés : Convention d ouverture et de gestion libre d un Compte Epargne en Actions CEA Libre Identifiant unique N :. Monsieur(Mme):...........

Plus en détail

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS FIP hexagone patrimoine 1 Avantage fiscal à l entrée d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d impôt

Plus en détail

NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL

NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL N 2041-GL-NOT (2012) N 50565#12 NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL Transfert du domicile fiscal hors de France avant le 1 er janvier 2005 : Plus-values mobilières - Expiration du sursis de paiement

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation

I. CONTEXTE. 1.1. Fondement de l homologation Union Monétaire Ouest Africaine -------------------------------- Consultation de place Du 1 er au 31 juillet 2009 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION DU

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

DOMICILE FISCAL HORS DE FRANCE : PLUS-VALUES MOBILIÈRES EXPIRATION DU SURSIS DE PAIEMENT ET DEMANDE DE DÉGRÈVEMENT

DOMICILE FISCAL HORS DE FRANCE : PLUS-VALUES MOBILIÈRES EXPIRATION DU SURSIS DE PAIEMENT ET DEMANDE DE DÉGRÈVEMENT N 2041 GL-NOT-SD 50565#09 (02-2009) DOMICILE FISCAL HORS DE FRANCE : PLUS-VALUES MOBILIÈRES EXPIRATION DU SURSIS DE PAIEMENT ET DEMANDE DE DÉGRÈVEMENT La base imposable est arrondie à l euro le plus proche,

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT 2 / 3 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE 03 LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LES 3 FORMES

Plus en détail

GUIDE DE L ACTIONNAIRE AU NOMINATIF AOUT 2015

GUIDE DE L ACTIONNAIRE AU NOMINATIF AOUT 2015 GUIDE DE L ACTIONNAIRE AOUT 2015 SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE Les différents modes de détention des titres... p.3 Les avantages d'une inscription au nominatif pur... p.4 Les caractéristiques détaillées du nominatif...

Plus en détail

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS

POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS POLITIQUE D EXECUTION DES ORDRES SUR INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, des informations sur la politique d exécution des ordres sur instruments

Plus en détail

B.O.I. N 106 du 6 JUIN 1997 [BOI 5I-7-97 ]

B.O.I. N 106 du 6 JUIN 1997 [BOI 5I-7-97 ] B.O.I. N 106 du 6 JUIN 1997 [BOI 5I-7-97 ] Références du document 5I-7-97 Date du document 06/06/97 2. Application de la CSG dans le temps La CSG prélevée en application des dispositions de l'article 1600-0

Plus en détail

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS Article 1 - Parts de copropriété Les droits des copropriétaires sont exprimés en parts, chaque part correspondant à une même fraction

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 13 DU 9 FEVRIER 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 C-1-12 INSTRUCTION DU 26 JANVIER 2012 IMPOT SUR LE REVENU. PLUS-VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES ET

Plus en détail

BOURSE OFFRES & TARIFS T.T.C.

BOURSE OFFRES & TARIFS T.T.C. bourse.qxd:9528 bpca 2 offre bourse modifie 26/11/12 15:09 Page1 BOURSE OFFRES & TARIFS T.T.C. AU 01/01/2013 CÔTE D'AZUR bourse.qxd:9528 bpca 2 offre bourse modifie 26/11/12 15:09 Page2 NOTRE OFFRE Pour

Plus en détail

Nouvelles dispositions fiscales pour 2008

Nouvelles dispositions fiscales pour 2008 - 1 - Nouvelles dispositions fiscales pour 2008 Mots clés :! Fiscalité! Impôt de Solidarité sur la Fortune! Impôt sur le revenu! Seuil d imposition! Impôt de Bourse! Barème! Emprunts immobiliers Sommaire

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

LA SOCIETE DE TITRISATION

LA SOCIETE DE TITRISATION LA SOCIETE DE TITRISATION La Loi du 22 mars 2004 introduit le cadre légal permettant la constitution d'organismes de titrisation. La Titrisation permet à un cédant (société, entreprise ou personne physique)

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

Tarifs des principales opérations sur titres

Tarifs des principales opérations sur titres Deutsche Bank Tarifs des principales opérations sur titres Tarifs d application à partir du 01/07/2015 06764 Cette brochure livre un aperçu des tarifs d application pour les opérations les plus courantes

Plus en détail

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES Action Valeur mobilière représentant une part du capital d'une société. Le détenteur d'une action bénéficie d'une rémunération sous forme de dividendes et a normalement un

Plus en détail

DECISIONS ET AVIS PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER

DECISIONS ET AVIS PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER Société des Bourses Françaises 39, rue Cambon - 75 001 Paris Tél : 49 27 10 00 DECISIONS ET AVIS Service des abonnés : Télécopie : PUBLIES PAR LA SOCIETE DES BOURSES FRANÇAISES N 92-709 SOURCE PERRIER

Plus en détail

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients

Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Politique de traitement des demandes d informations ou des réclamations clients Document public 27/09/2013 La Banque Postale Structured Asset Management - 34, rue de la Fédération 75737 Paris cedex 15

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

Afilium Gestion Privée Capi

Afilium Gestion Privée Capi Afilium Gestion Privée Capi Conditions Générales valant Note d Information CONDITIONS GÉNÉRALES VALANT NOTE D INFORMATION....................................................................................

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010249888 Dénomination : ATOUT VIVACTIONS Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion : Crédit

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1)

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Page 1 sur 5 Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est une enveloppe fiscale destinée à recevoir des placements en actions européennes. Il n impose

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574

J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574 J de DEMANDOLX Gestion SA Société Anonyme au capital de 1 000 000 Euros Siège social : 8 place Vendôme 75001 Paris RCS Paris : B 351 171 574 PROCEDURE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES Collaborateurs concernés

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

Les principaux produits d épargne retraite.

Les principaux produits d épargne retraite. 1 Les principaux produits d épargne retraite. 2 Contrats individuels Nom Type de contrat Public Fonctionnement Sortie Fiscalité Versement Nb de bénéficiaires / encours Loi Madelin PREFON CRH (CGOS), à

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur l indice CAC 40 Même dans un contexte de

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 LES PLACEMENTS NON BOURSIERS 5 LES PLACEMENTS BOURSIERS

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

INEDIT PEA COURT TERME

INEDIT PEA COURT TERME PROSPECTUS SIMPLIFIE INEDIT PEA COURT TERME PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN : FR0000990483 Dénomination : INEDIT PEA COURT TERME Forme juridique : Fonds Commun de Placement (FCP) de

Plus en détail

ISF 2015 MODE D EMPLOI. Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2015?

ISF 2015 MODE D EMPLOI. Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2015? DECLARATION DE L ISF 2015 ISF 2015 MODE D EMPLOI Comment déclarer sa réduction d ISF pour l année 2015? Comment exonérer ses investissements ISF des années précédentes (FIP, Holdings et PME en direct)?

Plus en détail

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Procédure PHCG Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Auteur : RD Date d édition : 29/07/2011 Date de mise à jour : 21/08/2013 I. Objectif : Déterminer les conflits d intérêt au sein

Plus en détail

Certificats BONUS CAPPÉS

Certificats BONUS CAPPÉS Certificats BONUS CAPPÉS Investissez différemment sur les actions, les indices et les matières premières! Produits non garantis en capital, non éligibles au PEA www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS

REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS REGLEMENT DU FONDS COMMUN DE PLACEMENT TITRE I - ACTIFS ET PARTS ARTICLE 1 - PARTS DE COPROPRIETE Les droits des copropriétaires sont exprimés en parts, chaque part correspondant à une même fraction de

Plus en détail

AGF OCTOPLUS. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS. Caractéristiques financières Code Isin : FR0007082755 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de vie du FCP, et

Plus en détail

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF Position recommandation AMF n 2007-21 Les obligations professionnelles à l égard des clients non professionnels en matière de gestion de portefeuille pour le compte de tiers Textes de référence : articles

Plus en détail

Obligations (1) : les bases

Obligations (1) : les bases Obligations (1) : Les bases - 1 - Obligations (1) : les bases Mots clés : Sommaire : 1. Obligation 2. Taux d'intérêt 3. Taux actuariel 4. Amortissement 5. In fine 6. Annuité constante 7. Coupon zéro 8.

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS * * * AVERTISSEMENT 1. «La Commission des opérations de bourse appelle l attention des souscripteurs sur les risques spécifiques qui s attachent aux FCPI ( fonds

Plus en détail

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties.

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties. Descriptif de la société Equigest est une société de gestion de portefeuille indépendante qui a reçu l agrément de la COB le 3 août 1999. La société Equigest a pour objet social la gestion pour compte

Plus en détail