Marché brésilien de la télévision et du cinéma

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marché brésilien de la télévision et du cinéma"

Transcription

1 Marché brésilien de la télévision et du cinéma Par RIO TVA mars, 2005 Le ministère du Patrimoine canadien, par le programme des Routes commerciales, a commandé ce rapport. Les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue mars, du ministère du Patrimoine canadien. Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2005 N o de catalogue : CH4-100/2005F-PDF ISBN

2 RAPPORT DE RECHERCHE SUR LE MARCHÉ BRÉSILIEN DE LA TÉLÉVISION ET DU CINÉMA COORDINATION GÉNÉRALE: ANA GOUVEIA EDITEURS: ANA GOUVEIA, CARLOS ALBERTO LUPPI, SEBASTIÃO ABREU DE LOBO NETO RECHERCHEURS: MÁRCIA GILABERTE WILSON DE REZENDE FORMATAGE GRAPHIQUE: IVAN PIMENTEL CONDUITE PAR: RIO TVA Tel. (21) Fax (21)

3 Table des matières 1. SOMMAIRE EXECUTIF 7 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ PERSPECTIVE MACROÉCONOMIQUE 10 UN PAYS QUI OFFRE DES OPPORTUNITÉS 10 DIVERSITÉ CULTURELLE 10 LA DÉMOGRAPHIE 11 COMMERCE ET EXPORTATIONS 11 CLASSES SOCIALES ET NIVEAUX SALARIAUX 11 CULTURE ET LOISIRS CONSOMMATION NATIONALE PROJECTIONS MACROECONOMIQUES 12 PROFIL NATIONAL QUELQUES INDICATEURS IMPORTANTS 12 L INDUSTRIE AUDIOVISUELLE EN EXPANSION 14 LE GOUVERNEMENT ET LE MARCHÉ L AUDIOVISUEL LE CINEMA, UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS INDICES DE CROISSANCE 16 SPECTATEURS DE FILMS PAR CATÉGORIE D AGE 16 ENSEMBLE DE LA PERFORMANCE 16 PRÉFÉRENCE PAR GENRE DE FILM 18 UN SCÉNARIO PROMETTEUR 18 VENTES À L ÉTRANGER 19 SALLES DE CINÉMA 19 FINANCEMENT DE L EXPANSION DES SALLES DE CINÉMA 19 SALLES DE CINÉMA DANS LES CENTRES D ACHATS UNE OPPORTUNITÉ NAISSANTE FILMS ARTISTIQUES 20 A LA RECHERCHE DE LA CONNAISSANCE 21 CINÉCLUBS ET SALLES DE FILMS ARTISTIQUES 21 DISTRIBUTEURS 21 LES PLUS GRANDS EXPLOITANTS DE CINÉMA, DÉJÀ EN MARCHE 22 EXPLOITANTS DE CINÉMA EN TRANSITION 23 MARCHÉ COMPARATIF GLOBAL PRODUCTION 24 COMPÉTITIVITÉ BRÉSILIENNE 25 LE CINÉMA BRÉSILIEN SUR SON CHEMIN VERS LE MARCHÉ ÉTRANGER 25 LES CHAÎNES TÉLÉVISÉES ENTRENT DANS LE MARCHÉ DE LA PRODUCTION DE FILMS 26 LE GOUVERNEMENT STIMULE LA COMPÉTITION 26 LA PERFORMANCE DU PRINCIPAL RADIODIFFUSEUR DANS LE MARCHÉ DU FILM LE CINÉMA NUMÉRIQUE LE FUTUR IMMÉDIAT 27 3/69

4 OFFRES ET LICENCES (DÉRIVÉS) 27 RÉALISATEURS FESTIVALS 28 GRAMADO FESTIVAL CINÉMA BRÉSILIEN ET LATIN 28 EXPOSITION INTERNATIONALE DU FILM DE SAO PAULO 29 PROJECTIONS & CONFÉRENCES DU FESTIVAL DE RIO DE JANEIRO 29 ANIMA MUNDI - RIO DE JANEIRO 29 FESTIVAL DU FILM BRÉSILIEN DE BRASILIA 29 CINE CEARÁ FESTIVAL NATIONAL DE CINÉMA ET DE VIDÉO 29 COMPÉTITIONS 29 FESTIVALS ET MARCHÉS INTERNATIONAUX LA TÉLÉVISION: UNE FORCE QUI MOBILISE LE BRÉSIL LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 32 EXPORTATION DE PROGRAMMES 32 LA TÉLÉVISION PAR NOMBRE D HABITANTS PROFIL BRÉSILIEN 32 COUVERTURE NATIONALE 32 LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ET LE MARCHÉ PUBLICITAIRE 33 L AUDIENCE DE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 34 PRÉFÉRENCES DU CONSOMMATEUR 34 DESSINS ANIMÉS ET DRAMES TÉLÉVISÉS 35 CASSETTES VIDÉO VS. LES DVD 36 LA RADIO VS. LA TÉLÉVISION PARALLÈLES D ÉVALUATION 36 LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE LE MODÈLE BRÉSILIEN 36 L ACHAT DE CHAÎNES TÉLÉVISÉES 36 ACCORDS ET PARTENARIATS CONTACTS D ACHATS DIRECTS RÉSEAUX PUBLICS ET PRIVÉS LA TÉLÉVISION PAYANTE 39 COMPOSITION DU MARCHÉ 39 MODÈLE ADOPTÉ 39 EXTENSION CROISSANCE, DIMINUTION ET RÉAPPARITION 40 L AUDIENCE PAR CRÉNEAU DE MARCHÉ 41 AUDIENCE PAR CHAÎNE TÉLÉVISÉE 41 AUDIENCE PAR CATÉGORIE D ÂGE 42 L AUDITEUR FACE À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ET LA TÉLÉVISION PAYANTE 42 LA TÉLÉVISION PAYANTE EXPANSION À TRAVERS LA CONVERGENCE DES MEDIAS LA TÉLÉVISION À PÉAGE OFFRE ET RÉGULATIONS - IMPÔTS, LICENSES ET SYSTÈMES LICENCES D IMPORTATION SYSTÈMES D IMPORTATION LOGISTIQUE DU MARCHÉ 45 4/69

5 FRAIS INTERNES 46 TAUX DES TARIFS MARCHÉS DE LA PRÉ PRODUCTION ET DE LA POST-PRODUCTION. 47 COÛT DE LA PRÉ PRODUCTION ET DE POST-PRODUCTION PIRATAGE 48 LE PIRATAGE DE LA TÉLÉVISION PAYANTE 48 LE PIRATAGE SUR INTERNET ANCINAV ET LA LÉGISLATION DES INCITATIONS FISCALES ANCINAV UNE LÉGISLATION DE L AUDIOVISUEL 50 CAPITAL ÉTRANGER 50 DROITS D AUTEUR 50 PLATEFORMES ET CONTENU CONDECINE 51 INCITATIONS POUR LE CINÉMA NATIONAL 51 LES INCITATIONS POUR LES PRODUCTIONS INDÉPENDANTES LA LOI ROUANET SUR LES INCITATIONS FISCALES LA LOI DE L AUDIOVISUEL L ATTRACTION DE CAPITAL 54 LES DIX PLUS GRANDS COMMANDITAIRES CULTURELS NOUVELLES AFFAIRES, TENDANCES ET PARTENARIATS L ÉCONOMIE DE L AUDIOVISUEL 55 LE CANADA ET LE BRÉSIL DE BONS PARTENAIRES 55 POTENTIEL BRÉSILIEN 55 LA PRÉSENCE CANADIENNE 55 DES CHANGEMENTS POSITIFS 56 BRÉSIL L IMPACT DES OPPORTUNITÉS LA TÉLÉVISION ET LE CINÉMA OPPORTUNITÉS DANS DES SECTEURS SPÉCIFIQUES 58 FILMS POUR ENFANTS ET POUR LA JEUNESSE UN MARCHÉ FERTILE 58 LA PROGRAMMATION POUR ENFANTS IDÉALE 58 TV CULTURA UNE OPPORTUNITÉ DANS L ANIMATION 58 LA POPULATION ÂGÉE, UNE AUDIENCE POTENTIELLE OUBLIÉE 59 LE 3 ÈME ÂGE À L ÉCRAN 59 DOCUMENTAIRES ET COURTS-MÉTRAGES 59 INCITATIONS IMPORTANTES DANS LES MARCHES DU FILM ET DE L ART 60 RIO DE JANEIRO À LA RECHERCHÉ DE PARTENARIATS INTERNATIONAUX 61 5/69

6 8 LA COMPÉTITIVITÉ CANADIENNE ET LES OPPORTUNITÉS DU MARCHÉ PRODUITS PRINCIPAUX 63 INVESTISSEMENTS CANADIENS 63 ÉVÉNEMENTS COMMERCIAUX ET CULTURELS FORCES DU MARCHÉ ET SPÉCIALITÉS POUR LES PARTENARIATS 64 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 64 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION PAYANT 65 LE MARCHÉ DU CINÉMA 65 JEUX ÉLECTRONIQUES 65 PROGRAMME D ENCOURAGEMENT POUR LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION DES DOCUMENTAIRES 65 FESTIVALS, EXPOSITIONS ET CIRCUITS 65 PRODUCTION RÉGIONALE 65 FINANCEMENT 66 SPIN-OFFS PRINCIPAUX ACCORDS SIGNÉS ENTRE LE CANADA ET LE BRÉSIL CONTACTS DU MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION ET DU CINÉMA RÉFÉRENCES 69 APPENDICES 69 I PRINCIPAUX FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS PROMOTIONNELS 69 II L ASSURANCE CRÉDIT À L EXPORTATION 69 III LÉGISLATION D INTÉRÊT 69 IV FILMS CANADIENS PRÉSENTÉS AU BRÉSIL 69 V ACCORD ENTRE LE BRÉSIL ET LE CANADA 69 VI CONTACTS 69 VII RÉFÉRENCES 69 6/69

7 1. SOMMAIRE EXECUTIF 1. SOMMAIRE EXECUTIF Cette étude vise à servir de guide du marché brésilien dans les segments du cinéma, de la télévision et de l'audiovisuel, pour les tous les professionnels de ces secteurs, se penchant surtout sur les conditions actuelles, favorable et prometteuse pour l exhibition, les revenu, la production et la co-production. Avec des cultures régionales très accentuées, le Brésil, par ses dimensions - presque 8.5 millions de Km2 - et par sa population - presque 180 millions d'habitants - offre beaucoup d'occasions et de segments pour les partenariats internationaux. En 2004, la Population économiquement active a atteint les 90 millions de Brésiliens tandis que la consommation familiale, dans des termes généraux, a atteint les 427 milliards de dollars. 1 En 2004, la totalité des revenus des Brésiliens a augmenté de 1,5% et la consommation des familles a aussi augmenté. Selon Target, Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco), les Brésiliens ont dépensé 4,83 milliards de dollars dans culture et les loisirs, avec une forte concentration de ces dépenses étant dans les Régions Sud et Sud-est. Le Gouvernement Fédéral compte investir 524 millions de dollars dans des projets culturels en 2005 : 305,67 millions de dollars du budget du Ministère de la culture et 218,34 millions de dollars provenant d'incitations fiscales. La Banque du Brésil (Banco do Brasil) prévoit d investir à elle seule 20,08 millions de dollars dans les domaines du cinéma, du théâtre, des conférences et des expositions culturelles. En 2004, le Brésil a été le pays d Amérique Latine qui a attiré le plus grand flux d'investissements étrangers directs: 15,08 milliards de dollars, soit une croissance de 80% par rapport à Télévision 97% des Brésiliens possèdent une télévision, dont 90% de celles-ci sont en couleur. La diffusion de la télévision brésilienne couvre 99,69% du territoire national, avec un total de 240 stations télévisées et six grands réseaux dans tout le pays. TV Globo est le plus grand réseau de télévision du Brésil et il célèbre ses 40 ans d'existence en Ses ondes atteignent 99,69% du territoire du pays, avec une audience moyenne de 54%, et des revenus de 2,84 milliards de dollars en 2004, ce qui représente une augmentation de 29% par rapport à l'année précédente et 80% du total des revenus de toutes les chaînes télévisées publiques. La télévision publique occupe la 1 ère place parmi les divers moyens de communication existants. Les revenus de la télévision publique ont été de 3,58 milliards de dollars en Dans ce qu on appelle "Le pays de la télévision" l'utilisation de ce média est essentielle pour toutes les entreprises qui veulent atteindre les masses, dû à la couverture extensive qu elle offre. La croissance de la télévision payante au Brésil, qui n'avait pas dépassé l'ordre des 1.2% depuis l`an 2000, a déjà augmenté de 2,1% en nombre d'abonnés dans le troisième quart de 2004, atteignant 3,66 millions de dollars. Pour cette raison, le marché de la télévision payante prévoit des dépenses supérieures à 833 millions de dollars, jusqu'en 2006, pour l équipement, les services et l expansion. Aujourd'hui, ce secteur offre de bonnes opportunités d'investissements pour des projets visant l'approvisionnement de matériels, composantes et équipements. 1 Tous les montants sont en dollars canadiens 7/69

8 1. SOMMAIRE EXECUTIF Selon une recherche du FGV 2, les dépenses du Brésilien pour l Internet et la télévision payante, augmenteront de 0,60% à 1,69% du budget domestique mensuel. En huit ans, le marché du DVD a augmenté ses ventes de 3 mille unités en 1996, à des ventes supérieures à 3,5 millions en 2004, et l on prévoit de dépasser les 6,0 millions d'unités vendues en En 2004 les revenus du secteur ont redoublé, atteignant les 296,94 millions de dollars. Au Brésil, des résidences permanentes privées possèdent un lecteur de vidéocassettes, avec 58 millions de personnes vivant dans ces foyers. Le marché de télévision à péage a augmenté considérablement dans les dernières deux années, en incluant principalement des programmes sportifs nationaux et internationaux - football, boxe, tennis, basket-ball - et des programmes spéciaux comme des émissions de télé réalité et des films érotiques. Il y a eu 600 mille adhésions en Les marchés des spin-off et des licences pour la télévision et le cinéma atteignent les 873 millions de dollars par an. Par exemple, la Maison d'édition Martins Forts, qui détient les droits du "Seigneur des Anneaux" a vendu 500 mille livres, totalisant des revenus de 4,36 millions de dollars. La société Solymar, responsable au Brésil pour les licences des produits relatifs au film, a estimé qu elle a fait circuler environ 1,25 millions de dollars en Les droits d auteur sont protégés au Brésil, du moment où ils sont enregistrés au près de l INPI - Institut national de la propriété intellectuelle. En dépit de cela, le piratage reste un grand problème dans le pays. Des programmes gouvernementaux sont entrain d être développés et implantés pour contrôler ce genre de crime. En 2004, les opérateurs de la télévision à péage ont enregistré une chute des branchements clandestins, néanmoins, il existe encore presque 300 mille branchements piratés. Chaque insertion publicitaire durant des téléromans apparaissant aux heures de grande écoute (21h) de la Rede Globo coûte dollars, sans compter les frais de production. Depuis 2003, ce type de publicité a été capable de courvrir les frais de production des téléromans: environ 19,21 millions de dollars. Il y a eu 107 insertions de ce genre dans le téléroman Senhora do Destino ( Dame du destin) diffusé en Cinéma En 2004, on a enregistré 114 millions d'admissions dans les salles de cinéma du pays, soit une croissance du nombre de spectateurs de 11% par rapport à Les revenus ont atteint des chiffres de 334,93 millions de dollars, soit une croissance de 18% par rapport à Le marché du cinéma occupe la 8 ème place parmi les moyens de communication préférés par le public au Brésil. Le marché du film artistique s accroît. Il existe 131 salles dédiées à ce créneau du marché. Ces deux dernières années, le nombre de cinéclubs du Brésil a atteint la marque des Fundação Getúlio Vargas 2004 (Fondation Getúlio Vargas) 8/69

9 1. SOMMAIRE EXECUTIF En 2003, la part du marché occupée par les longs-métrages importés a été de 79,6% tandis que les films brésiliens ont représenté 21,4% du marché. En 2003, le public assistant à des productions brésiliennes a augmenté de 205% en comparaison à l'année précédente. En étudiant les données du recensement de IBGE 2000 on remarque que 5% (233 millions de dollars) des dépenses générales des Brésiliens pour les loisirs et la culture ont été consommées dans le secteur du cinéma. Il y a 17 grandes organisations dans le secteur de l audiovisuel brésilien, représentant plus de entreprises et plus de professionnels. La création de l Ancinav - Agence nationale du cinéma et de l'audiovisuel (Agência Nacional do Cinema e do Audiovisual) - a généré une polémique sur la proposition du gouvernement pour la réglementation du marché, contestée par la classe artistique et par les distributeurs de films, qui ne sont pas d'accord avec la taxe de 4% sur les productions. Cette valeur correspondrait à une taxation supplémentaire, supérieure à 74,23 millions de dollars/année sur la production et la diffusion. Le piratage de films prend de l envergure sur l`internet. En 2004, 500 mille films ont été copiés à travers le web. Les copies piratés de films nationaux, peu importe leur genre, y compris les films érotiques, se vendent pour 4,36 dollars dans le marché informel de rue. Les chiffres d affaires du cinéma brésilien en 2004, qui ont quasiment triplé en comparaison à l année 2003, sont divulgués par Ancine et soulignent les investissements faits à travers la Loi de l'audiovisuel. L année 2004, le pays a connu plus le plus grand nombre de lancements de films nationaux depuis Au total, 48 de ces films ont été des longs-métrages. Les projets cinématographiques qui ont bénéficié de l`application de la Loi de l audiovisuel et de la loi Rouanet ont attiré approximativement 39,78 millions de dollars. 9/69

10 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ 2.1 Perspective macroéconomique Un pays qui offre des opportunités Le Brésil est un pays continental. Il couvre km 2 de territoire avec une population de , de laquelle 147,28 millions vivent dans les secteurs urbains, et 32,2 millions vivent dans les secteurs rurals. Son PIB 4, de l'ordre de 772,48 milliards de dollars en , a grandi de 5,2% par rapport à Le total des revenus a augmenté de 1,5% ainsi que la consommation des familles qui a augmenté en 2004, en atteignant l ordre des 427,01 milliards de dollars. Le Brésil est un pays vaste, divisé en cinq régions géographiques, joint par la même langage. Jusqu'en 1990, les écoles secondaires brésiliennes incluaient l enseignement du français et de l anglais dans leur programme scolaire. Toutefois, depuis ce temps là, l anglais et l espagnol sont les langues principales en ce qui concerne les options d étude d une seconde langue au Brésil. Diversité culturelle Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud-est Région du sud Au Brésil, l'identité culturelle est fortement déterminée par les cultures régionales qui établissent les traditions et les comportements locaux. Les Brésiliens ont la tendance d`assimiler les cultures étrangères, du moment où celles-ci s accordent avec leurs propres traditions. Il n y a aucune restriction à cet égard. Le métissage est une autre caractéristique importante de la population. Dans le monde entier, la prétendue "démocratie brésilienne humaniste" est bien connue. L'intégration sociale et politique et de marchandises culturelles se sont intensifiées avec la croissance rapide de la télévision publique, qui 3 Target, Brasil em Foco PIB Produit Intérieur Brut 5 PIB 2004 = R$1.769 trillions -IBGE CRCVisão Consultoria O Globo Economia 1/04/05 10/69

11 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ couvre 99,69% du territoire national. La démographie Avec un taux de croissance de 1,35% et une densité de 21 habitants/km2, la population brésilienne a récamment connu des changements importants. La population est en majorité féminine, avec 91,5 millions de femmes (ou 51,1%), par rapport à une population de 87,5 millions d hommes. Le Brésil est considéré comme un pays jeune, mais le nombre de personnes de plus de 50 ans a déjà dépassé l ordre des 31,1 millions, et ce nombre continue d augmenter grâce à une meilleure espérance de vie. Âges Nombre d habitants 0 à 9 ans 32,846 millions 10 à 19 ans 35,293 millions 20 à 29 ans 31,482 millions 30 à 49 ans 48,410 millions Plus de 49 ans 31,110 millions Commerce et exportations La consommation par habitant de la population urbaine est de 1 793,77 dollars/an. La consommation par habitant de la population rurale est 315,55 dollars/an. Ces dernières années, dans un pays où le commerce et les compagnies du secteur des services ont une force prépondérante, il y a eu une croissance substantielle des exportations, qui ont surpassé la marque des 83,33 milliards de dollars en 2004, conduites en grande partie par le secteur de l agro-industrie. Nombre de companies : Commerces: compagnies Services: compagnies Industrie: compagnies Agro-industrie: compagnies Agences bancaires: Total des compagnies: Classes sociales et niveaux salariaux Malgré les bons indices de croissance économique, le Brésil a un salaire minimum de 115,28 dollars/mois (enivron 100 dollars américains/mois) et ses classes sociales sont stratifiées par des niveaux salariaux. Classe Sociale Classe A1 Classe A2: Classe B1: Classe B2: Classe C Classe D Classe E Revenu mensuel Plus de 45 fois le salaire minimum Entre 25 et 45 fois le salaire minimum Entre 15 et 25 fois le salaire minimum Entre 10 et 15 fois le salaire minimum Entre 4 et 10 fois le salaire minimum Entre 2 et 4 fois le salaire minimum Jusqu à 2 fois le salaire minimum 11/69

12 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Culture et loisirs Consommation nationale Selon Target, l Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco) les Brésiliens ont dépensé 4,83 milliards de dollars dans la culture et les loisirs, avec une forte prédominance de cette consommation dans les régions du sud et du sud-est. Ceci signifie que les Brésiliens dépensent 1,9% de leur consommation mensuelle dans ces produits, ce qui indique de grands changements dans la croissance des marchés du film, de la télévision et de l audiovisuel. Dépenses par région domaines de culture et des loisirs (en millions de dollars canadiens) Sud-est 2,500 (52.48%) Nord (4.36%) Nord-est (12.94%) Source: Target, Brasil em Foco, 1 er semestre, 2004 Sud 1,167 (24.49%) Centre-ouest (5.74%) 2.2 PROJECTIONS MACROECONOMIQUES Le Brésil est parmi les 15 plus grandes économies du monde, avec un secteur des services qui représente environ 50% du PIB. Le dynamisme économique du pays est bien reflété par la Bourse brésilienne de Sao Paulo - BOVESPA, (Bolsa de Valores De São Paulo) qui, à elle seule, fait circuler plus que toutes les autres bourses latino-américaines mises ensemble. En 2004, l'inflation était de 7% tandis que la croissance du PIB était de plus de 5,13%. L on espère un taux de croissance de 3,17% pour La production industrielle en 2004 a augmenté de 6,0% en moyenne, et les ventes commerciales ont connu l'augmentation la plus importante depuis bien des d'années 6. Il y a eu sans doute un degré considérable de création d'emplois et de recouvrement du revenu. Profil national Quelques indicateurs importants Parmi un total de 49 millions de résidences, 41 millions sont des résidences urbaines et 8 millions sont rurales. D'une façon générale, le revenu total des Brésiliens a augmenté de 1,5% en 2004 et il en va de même pour la consommation des familles. La carte régionale du Brésil démontre quelques données importantes sur le marché brésilien. 6 IBGE Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística et IEDI Instituto de Estudos para o Desenvolvimento Industrial (IBGE Institut Brésilien de géographie et de statistiques et IEDI Institut de recherches pour le développement industriel) 12/69

13 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ NORD POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE/AN: 1019 DOLLARS NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 207 millions de dollars CENTRE-OUEST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 1511 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 274 millions de dollars NORD-EST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 1116 DOLLARS NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 617 millions de dollars SUD-EST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE/AN: 2150 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 2,592 milliards de dollars SUD POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 2241 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 1,148 milliards de dollars 13/69

14 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud Région du sud-est Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud-est Région du sud L industrie audiovisuelle en expansion Depuis 1997, l'industrie audiovisuelle brésilienne a connu une croissance tout à fait singulière, tel qu il est démontré par les statistiques pour ce secteur. Il y a actuellement professionnels brésiliens travaillant directement et indirectement dans l industrie du film, alors que l'industrie audiovisuelle emploie plus de professionnels. Une enquête de FUNDACINE 7, basée sur la supposition qu'un film de long-métrage génère à peu prés 112 emplois et qu un film de court-métrage en génère à peu prés 81, indique que les productions cinématographiques pour le marché global brésilien pourront augmenter de jusqu'à 300% dans les années à venir. Il y a une nécessité de former une main d'oeuvre spécialisée dans certaines fonctions, parmi d autres, des techniciens de son, des spécialistes d édition, des producteurs, et des concepteurs de coutumes et de décors. Le secteur audiovisuel continue d être un important générateur d'emplois et de revenus. Aujourd'hui, au Brésil, plus de 500 compagnies de production audiovisuelle se servent d un large éventail de ressources technologiques. Les stations télévisées brésiliennes emploient près de professionnels, et comptent plus de employés, si l'on inclut également les emplois indirects. 7 Fundação Cinema Rio Grande do Sul (Fondation de cinéma de Rio Grande do Sul) 14/69

15 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Les marchés importants, comme ceux de Rio de Janeiro, de Sao Paulo, de Porto Alegre et de Curitiba ont montré dernièrement des taux de consommation culturelle au-dessus de la marque des 7%. Par exemple, selon une recherche faite par FGV 8, les dépenses des Brésiliens pour l'internet et la télévision payante augmenteront d une valeur de 0,60% à une valeur de 1,69% de la totalité de leur budget domestique mensulle. Le gouvernement et le marché l audiovisuel Selon Target, l Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco), le gouvernement fédéral compte investir 524 millions de dollars dans des programmes culturels en 2005, soit 306 millions de dollars du budget du ministère de la culture et 218 millions de dollars sur les incitations fiscales. La Banque du Brésil (Banco do Brasil), à elle seule, compte dépenser 20,08 millions de dollars dans le cinéma, le théâtre, les conférences et les expositions culturelles. En 2004, le gouvernement, en partenariat avec Petrobrás, la plus grande compagnie pétrolière au Brésil, aura dépensé 2.53 millions de dollars uniquement pour la commercialisation de films de production indépendante. Un des deux principaux investissements gouvernementaux dans le secteur de l audiovisuel est dédié à l'exploitation et à la distribution de films, ce qui indique que ceci a toujours été le problème principal pour le cinéma brésilien. C'est la raison pour laquelle une marge de crédit a été créée pour la construction, l'expansion et la restauration des salles de cinéma dans le pays, y compris les salles de films artistiques et de road show, ainsi que l'expansion des cinéclubs entre d'autres. 8 Fundação Getúlio Vargas (Fondation Getúlio Vargas) 15/69

16 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS 3. LE CINEMA, UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS (Appendice I Liste des principaux festivals présentés au Brésil) 3.1. Indices de Croissance Les sorties au cinéma représentent 5% du total des dépenses des familles brésiliennes pour les loisirs et la culture, si l on se base sur le prix moyen d admission en 2004 qui était de 1,81 dollars 9. Cet indice tendra à s accroître continuellement dans les années à venir. Classe Sociale Dépenses pour les loisirs et la culture (millions de dollars) Dépenses en sorties au cinéma (millions de dollars) A1 414,23 2O,71 A ,79 55,08 B1 935,04 44,25 B2 928,93 43,91 C 916,57 43,33 D 461,81 22,25 E 62,11 3,08 Source: Target em Foco 2004 ensemble final 2004 En 2003, le public des salles de cinéma au Brésil à atteint les 100 millions de personnes, avec des ventes de presque 102,9 millions de billets d'admission, générant des revenus de 283,84 millions de dollars. Ceci a représenté une croissance du public de 13% par rapport à 2002 et une croissance des revenus de 22%. En 2004, le guichet du cinéma au Brésil a atteint les millions de dollars. Les clients peuvent être divisés en catégories d'âge comme ceci : Spectateurs de films par catégorie d âge Rang Catégorie d âge 1 ère place 20 à 29 ans 2 ème place 15 à 19 ans 3 ème place 10 à 14 ans 4 ème place 30 à 39 ans 5 ème place 40 à 49 ans 6 ème place Plus de 49 ans Ensemble de la Performance En 2004, le marché du film brésilien a continué sa croissance d une manière solide. Un total de 114 millions de billets de cinéma ont été vendus 10 par rapport aux millions de "L'importance du Brésil est équivalente à celle du Mexique", a mentionné Rodrigo Saturnino, président de Columbia Brasil Target Anuário e Mídia 2005 = 2,18 dollars 10 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données, mars 2005) 11 Dans le Valor Econômico, 18/02/ /69

17 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS En 2003, la part du marché occupée par des productions brésiliennes était de 21.4%, un niveau qui n avait pas été atteint depuis 1989, alors que l assistance aux films étrangers a enregistré une baisse de 4%, due à une offre inférieure de films à gros succès en 2003 par rapport à Le public assistant à des productions brésiliennes en 2003 a augmenté d un étonnant 205% par rapport à l'année précédente. En 2004 la part du cinéma brésilien a chuté de 6% par rapport à 2003, en raison de la bonne performance des principales productions étrangères et à cause des oeuvres nationales qui n'ont pas crée beaucoup d enthousiasme au près du public. En 2004 au Brésil, les films internationaux ont à nouveau obtenu des ventes de billets de l envergure de "Spider-Man II" millions de billets vendus - et de "La passion du Christ" millions de billets vendus. D'autres grandes succès au guichet ont été: "Le Seigneur des Anneaux III" et "Troie", tous les deux ayant attiré un public de plus de 4 millions de personnes. "Shrek II" en a vendu 4.6 millions; "Harry Potter et le prisonnier d'azkaban" a vendu 3.3 millions de billets ; "Le dernier Samouraï" a vendu 2.7 millions; et "Gang de requins" a vendu 2 millions de billets 12. Films lancés (2003) Brésiliens Étrangers Source: Target, Brasil em Foco 2004 Le revenu total des 30 films brésiliens qui ont été lancés en 2003 fut de 58,51 millions de dollars tandis que le revenu total des 195 films étrangers qui ont été lancés fut de 224 millions de dollars. Le film "Carandiru", dirigé par Hector Babenco et distribué par Colombia, a été vu par presque 4.6 millions de personnes, avec des revenus bruts approchant les millions de dollars. En 2002, le film à grand succès "Cidade de Deus" ("Ville de Dieu"), a attiré plus de 3.2 millions de personnes. En termes de production, un record a été réalisé : 49 longs-métrages, dont 31 étaient des films de fiction et un était un film d animation. Il n y avait jamais eu auparavant autant de documentaires à l'écran : 17 productions. En 2004, le secteur des courts-métrages a battu un record historique, avec 100 films courts. 12 FilmB SDRJ - Sindicato dos Distribuidores do Rio de Janeiro (Syndicat des distributeurs de Rio de Janeiro) 17/69

18 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS Préférence par genre de film 13 L'échelle de préférence du Brésilien par genre de film est la suivante : 1 ère place: action 2 ème place: comédie 3 ème place: suspens 4 ème place: sans préférence 5 ème place: comédie romantique 6 ème place: aventure 7 ème place: horreur 8 ème place: drame 9 ème place: science fiction 10 ème place: policier 11 ème place: enfantin 12 ème place: guerre 13 ème place: autres genres 14 ème place: comédie musicale 15 ème place: dessin animé 16 ème place: érotique/pornographique Préférences féminines: 1 ère place: comédie 2 ème place: comédie romantique 3 ème place: action 4 ème place: suspens 5 ème place: sans préférence 6 ème place: horreur 7 ème place: aventure 8 ème place: drame Préférences masculines: 1 st place: action 2 nd place: comédie 3 rd place: sans préférence 4 th place: suspens 5 th place: aventure 6 th place: science fiction 7 th place: horreur 8 th place: policier Un scénario prometteur La croissance du marché brésilien du film et du nombre de productions est la conséquence d'un large processus qui inclut, entre d'autres facteurs, la reprise du développement du secteur de l exploitation, une offre de production bien régularisée, et en particulier, les investissements faits dans le secteur du marketing et les parrainages faits à travers les lois d'incitation fiscale. Ce scénario peut être évalué par les statistiques suivantes : Nombre de salles de cinéma: 1817 (l on prévoit 2000 salles de cinéma pour 2006); Films lancés en 2003: (30 films brésiliens et 195 films étrangers); (* Tableau) Public général Marché du cinéma: 103 millions (2003); 114 millions, (2004) 14 ; Public Films brésiliens: 22 millions (2003) 18 millions (2004) Public films étrangers: 81 millions (2003) 96 millions (2004) Revenus bruts: millions de dollars (2003) millions de dollars (2004) 15. Exploitants de cinéma principaux: Cinemark (15%); Severiano (11.4%); UCI (6.1%) Prix moyen de l admission (prix historiques pour le mois de janvier 16 ): 2,74 dollars (2003); 2,82 dollars (2004) et 3,02 dollars (2005). Prix moyen de l admission en 2004, par région, uniquement dans les salles de cinéma de Grupo Luiz Severiano Ribeiro: nord/nord-est 3.93 dollars; sud: 4.36 dollars; sudest: 5.24 dollars et centre ouest: 4.80 dollars. 13 Recherche de la compagnie IPSOS/Marplan 14 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données pour 2005) 15 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données pour 2005) 16 Janvier: mois du record au guichet -SDRJ Sindicato Distribuidores Rio de Janeiro Recherche 18/69

19 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS Nombre de compagnies de location de vidéos et de DVD en 2004: Exploitants principaux (2003) Fragmentés : 67.5% Source: Target, Brasil em Foco 2004 Ventes à l étranger La qualité des productions nationales a eu pour cause une augmentation de 22% du volume de ventes des films brésiliens à l'étranger. En 2003 le marché de la vente de films du festival de Brasilia a collecté près de dollars grâce à la vente de 40 films. L oeuvre dont la demande était la plus élevée était O Homem que Copiava ("L'homme qui copiait"). En 2004, lors du 2 ème Marché brésilien du film, qui a eu lieu à Brasilia (avec une grande participation d acheteurs français, chinois et italiens, ainsi que des représentants de plus de 20 pays), 42 films brésiliens ont été négociés, créant des revenus de 1,333 millions de dollars jusqu'en Salles de cinéma L ensemble des salles de cinéma qui opèrent actuellement en 2004, était de dont 60 complexes de salles de cinéma multiplex avec 546 salles et 131 salles d art. En 2003, 148 nouvelles salles de cinéma ont ouvert leurs portes, dont 70 étaient dans la région du sud-est ; 29 dans la région du sud et 49 dans le nord-est. Le nombre moyen d'habitants par salle de cinéma dans les 27 villes capitales brésiliennes est de Le marché pour l implantation de nouvelles salles s accroît toujours grâce aux incitations offertes par le gouvernement et aux établissements gouvernementaux. Actuellement, 213 salles sont en voie de construction, principalement dans les centres d achats. Financement de l expansion des salles de cinéma La Banque fédérale pour le développement économique et social - BNDES (Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico e social) a annoncé une marge de financement pour faciliter la construction des salles de cinéma dans les centres urbains dont la population a un faible pouvoir d'achat. Les exploitants de cinéma peuvent également demander des prêts directement à la banque, commençant à dollars. Hormis cela, l'importation des équipements a également reçu 17 Jornal do Commercio mars/ /69

20 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS un traitement préférentiel. La plupart des machines sont de provenance étrangère et représentent presque 35% des coûts d'installation pour une nouvelle salle de cinéma. L'objectif de la BNDES est de retourner la situation de déclin qu a connu le secteur pendant ces dernières décennies. Salles de cinéma dans les centres d achats Une opportunité naissante Une autre grande opportunité se trouve dans le secteur des centres d achats dont les revenus bruts ont atteint les 15,98 milliards de dollars en 2004, selon Abrasce 18. Le résultat de l expansion des centres d achats a été une augmentation du nombre de complexes de salles de cinéma multiplex qui ont permis une amélioration des conditions des salles de cinéma, ainsi que d offrir la possibilité, aux banlieues des grands centres urbains, d'avoir un cinéma local. Il y a actuellement 131 centres d achats en construction au Brésil, dans un marché dont la demande est de 700 centres commerciaux. Dans tous ces centres d achats, les salles de cinéma jouent le rôle de centres de loisirs, de divertissements, d'art et de culture. Cinemark, le principal exploitant de cinéma dans le pays, possède 27 salles de cinéma multiplex dans des centres d achats. Le Grupo Severiano Ribeiro, le deuxième plus grand exploitant de cinéma au Brésil, avec plus de deux mille sièges dans des salles de cinéma multiplex et 20 salles de cinéma numériques, prévoit des investissements dans l'ordre des millions de dollars d'ici La compagnie espagnole Espanha Cinebox, présente au Brésil depuis les deux dernières années, a déjà 48 salles et planifie d en avoir 78 vers la fin de l année Marcus Araújo, propriétaire de Cinematográfica Araújo, a investi dans des partenariats avec des centres commerciaux et possède aujourd'hui 70 salles de cinéma. Il en ouvrira bientôt huit autres à Cuiabá, Mato Grosso et dans l état de Goiás. La compagnie espère finir l'année avec des revenus d environ millions de dollars, générés par la vente de billets d'admission et plus 6 millions de spectateurs, avec un prix moyen d'admission de 2,72 dollars. Une preuve que le marché des salles de cinéma dans les centres d achats se développe sensiblement est que sur 148 salles de cinéma inaugurées en 2004, 106 ont été construites dans des centres d achats des régions du nord-est, du sud-est et du sud. 3.2 Films artistiques Pendant les dix ou quinze dernières années, nous avons observé le développement d'un public qui, bien qu il soit minoritaire, reste significatif : le public attiré par des films artistiques, plus raffinées, tels que: Frida, Mindwalk, Le déclin de l'empire américain et Les invasions barbares, entre autres. Un excellent exemple est le grand succès qu a eu l'auteur, l'acteur, et le réalisateur canadien Robert Lepage, à la dernière Exposition de cinéma de Sao Paulo. Son film, La face cachée de la lune, a été très bien reçu par le public et fera grandir l'intérêt d organiser une exposition rétrospective des travaux de cet artiste au Brésil. Il est encore trop tôt pour identifier les facteurs déterminants d une telle tendance, mais certains commencent à surgir: l'accès de la classe aisée à l'internet et la conscience globale implantée par la télévision payante, avec ses canaux internationaux de nouvelles et de variétés. Une autre raison est la croissance étonnante des centres d achats sophistiqués avec des salles de cinéma multiplex, des restaurants et d autres options de divertissements. 18 Associação Brasileira de Shopping Centers (Association brésilienne des centres d achats) 20/69

LIGNES DIRECTRICES. Initiative multimédia du Nouveau-Brunswick

LIGNES DIRECTRICES. Initiative multimédia du Nouveau-Brunswick LIGNES DIRECTRICES Initiative multimédia du Nouveau-Brunswick 1. Initiative En vue d appuyer les compagnies de production installées au Nouveau-Brunswick et dans le but d encourager et de faciliter la

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail

2 Le BAIIDA est le bénéfice avant impôts, interest, dépreciation et amortissement.

2 Le BAIIDA est le bénéfice avant impôts, interest, dépreciation et amortissement. Sommaire du mémoire présenté à Industrie Canada dans le cadre de la consultation publique sur les restrictions imposées aux investissements étrangers dans le secteur des télécommunications Les sept associations

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

ED 2022/07. 19 septembre 2007 Original : anglais. Nomination du Chef des opérations

ED 2022/07. 19 septembre 2007 Original : anglais. Nomination du Chef des opérations ED 2022/07 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 19 septembre 2007 Original : anglais F Nomination

Plus en détail

Présentation de Téléfilm Canada. Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes

Présentation de Téléfilm Canada. Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes Présentation de Téléfilm Canada au Comité permanent du Patrimoine canadien de la Chambre des Communes Étude sur l évolution de l industrie de la télévision au Canada et son impact sur les communautés locales

Plus en détail

Le portefeuille TV de Publicitas Présentation des chaînes 2014. Publicitas SA Zurich

Le portefeuille TV de Publicitas Présentation des chaînes 2014. Publicitas SA Zurich Présentation des chaînes 2014 Publicitas SA Zurich Agenda 1. Pourquoi faire de la publicité à la télévision? 2. Aperçu du portefeuille TV de Publicitas 2.1 S1 2.2 CHTV 2.3 Eurosport 2.4 BFMTV 2.5 Escales

Plus en détail

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA C.E.R.A.S Projet 2011/5 - n 324-325 pages 114 à 117 ISSN 0033-0884 Article disponible en ligne à l'adresse: http://www.cairn.info/revue-projet-2011-5-page-114.htm

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

L achat de livres au Canada

L achat de livres au Canada L achat de livres au Canada Une analyse statistique fondée sur les de http://www.hillstrategies.com info@hillstrategies.com Regards statistiques sur les arts, vol. 3, n o 4 Hill Stratégies Recherche Inc.,

Plus en détail

«La télévision tue le cinéma.»

«La télévision tue le cinéma.» «La télévision tue le cinéma.» Le téléspectateur a oublié depuis longtemps que regarder un film à la télévision, ce n est que regarder une mauvaise copie de l original. Jean-Luc Godard Les relations entre

Plus en détail

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte

Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Le déploiement du THD : enjeux et perspectives au regard des usages. Une approche quantitative. Michaël Bourgatte Composition de l échantillon : 1 ère vague de recrutement : 1004 foyers, soit 2440 individus

Plus en détail

Lignes directrices Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture

Lignes directrices Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture Lignes directrices Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture Mandat En ce qui a trait à l industrie cinématographique, la Direction des arts et des industries culturelles a pour mandat de soutenir

Plus en détail

ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE ACCORD RELATIF À LA COPRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE Signé à Beijing, le 23 février 1987 En vigueur le 23 février 1987 ACCORD RELATIF À

Plus en détail

Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces

Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces Audiovisuel et numérique : nouveaux usages, opportunités et menaces 26 novembre 2014 Séminaire régional de formation sur l audiovisuel dans la zone Afrique du Nord et Moyen-Orient yann.bonnet@cnnumerique.fr

Plus en détail

LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA

LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA 1. LA DIVISION HYDROGRAPHIQUE NATIONALE Selon la loi fédérale n. 9.433/97, la gestion de l'eau au Brésil doit être décentralisée, intégrée

Plus en détail

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle

Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle 1 Cadre d intervention de la Région Centre-Val de Loire pour le soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle Délibération CPR n 15.07.24.88 du 3 juillet 2015 Abroge et remplace

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 59 59 PRODUCTION DE FILMS CINÉMATOGRAPHIQUES, DE VIDÉO ET DE PROGRAMMES DE TÉLÉVISION ; ENREGISTREMENT SONORE ET ÉDITION MUSICALE Cette division

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour la production d enregistrements sonores TABLE DES MATIÈRES Sociétés admissibles..... 1 Reconnaissance d une maison de disques.. 2 Biens admissibles... 2 Enregistrements

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB. Lignes directrices du programme

PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB. Lignes directrices du programme PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT D ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES ET BASÉES SUR LE WEB Lignes directrices du programme Remarque : Les documents suivants font partie intégrante des lignes directrices

Plus en détail

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Vers des Médias accessibles Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Le Crédit impôt cinema Le Crédit impôt audiovisuel Le Crédit d impôt cinéma Quel Objectif? Soutenir

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES

TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES TARIFS PRISES DE VUES CINEMATOGRAPHIQUES Prises de vues cinématographiques Tarif "A" Tarif "JOUR" (de 8 h à 20 h) Tarif "NUIT" (de 20 h à 8 h) CINEMA Long-métrage 4 598,66 901,34 5 500 6 856,19 1 343,81

Plus en détail

Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier Cedex 5 Ligne directe : 04 67 14 44 39 PERSONNE AYANT REMPLI LE QUESTIONNAIRE

Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier Cedex 5 Ligne directe : 04 67 14 44 39 PERSONNE AYANT REMPLI LE QUESTIONNAIRE Merci de bien vouloir renvoyer ce questionnaire une fois rempli, de préférence avant le 31/10/2001, soit par courrier soit par fax à : Laurent MICHAUD (cnc.region@idate.fr) IDATE BP4167 34092 Montpellier

Plus en détail

Recommandations concernant le budget fédéral de 2011

Recommandations concernant le budget fédéral de 2011 !!!! Recommandations concernant le budget fédéral de 2011 Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances Préparé au nom de : Timothy Dallett, directeur national par intérim Le 13 août

Plus en détail

REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles

REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles REFERENTIEL Démarche qualité Gestion des activités culturelles Vous trouverez ci-joint à titre d exemples (à la suite) : - Droit en matière de projection vidéo - Mode d emploi audiovisuel USA 2012 Document

Plus en détail

Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au. Comité sénatorial des transports et des communications

Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au. Comité sénatorial des transports et des communications Commentaires de la Confédération des syndicats nationaux présentés au Comité sénatorial des transports et des communications sur l étude sur la Société Radio-Canada 23 octobre 2014 Confédération des syndicats

Plus en détail

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015

REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 REGLEMENT Festival Biarritz Amérique Latine 24ème édition 28 septembre au 4 octobre 2015 Le Festival a pour objet de promouvoir, défendre et encourager la connaissance des cinémas et cultures d'amérique

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Les objectifs Ce fonds a pour objectifs de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012

Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012 Évaluation économique et sociale du périmètre d intervention du CNC en 2012 octobre 2013 Créé en 1958, le BIPE est une société d études économiques et de conseil en stratégie auprès des grandes entreprises

Plus en détail

Le long métrage documentaire canadien

Le long métrage documentaire canadien Le long métrage documentaire canadien Comparution au Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes Examen de l industrie canadienne du long métrage Présenté par M. Claude Joli-Coeur

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t DIRECTION DES PROGRAMMES Département production ŒUVRE AUDIOVISUELLE ŒUVRE CINEMATOGRAPHIQUE SYLVIE BREUIL sylvie.breuil@csa.fr PHILIPPE VIGNON philippe.vignon@csa.fr tél. + 33 1 40 58 37 18 tél. +33 1

Plus en détail

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE Madrid, le 14 janvier 1985 ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT

Plus en détail

Réunion AWEX - Lundi 14 septembre 2015

Réunion AWEX - Lundi 14 septembre 2015 Réunion AWEX - Lundi 14 septembre 2015 & 2 Reed Exhibitions 1er organisateur mondial de salons 500 salons 43 secteurs d activité 43 pays 7 millions de participants 3 700 salariés 41 bureaux dans le monde

Plus en détail

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR WWW.CEI.ULAVAL.CA Les commentaires et recommandations qui suivent sont issus de recherches et d entrevues réalisées

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud

Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Chine-Amérique latine : au cœur des déséquilibres du nouveau commerce Sud-Sud Par Christophe Ventura L Amérique latine pourrait-elle devenir, ces prochaines années, une «plateforme extraterritoriale» de

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence

Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence Stratégies des Grandes Entreprises en Amérique Latine: Exposé du Samedi 28 janvier 2006 Olivier Caillaud - Carlos

Plus en détail

Investir dans notre avenir

Investir dans notre avenir Investir dans notre avenir Consultations sur le budget fédéral 2013-14 Analyse et recommandations Association canadienne du transport urbain 1 er novembre 2012 1 Investir dans notre avenir Au cours de

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI CULTUREL

OBSERVATOIRE DE L'EMPLOI CULTUREL Ministère de la Culture Direction de l'administration générale Département des études et de la prospective Note n 3 L'emploi dans le spectacle vivant et l'audiovisuel d'après les données du GRISS octobre

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles

Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Principale source : Société de développement des entreprises

Plus en détail

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 De grands groupes du cinéma, de l audiovisuel ou liés à Internet

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence La titulaire propose aussi de diffuser annuellement, en soirée, un minimum de productions régionales au

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

Programme nucléo-énergétique du Brésil

Programme nucléo-énergétique du Brésil Programme nucléo-énergétique du Brésil Les études faites par le gouvernement brésilien sur la situation énergétique du pays pour les 25 ou 30 années à venir montrent que les centrales hydroélectriques

Plus en détail

UK Trade & Investment

UK Trade & Investment UK Trade & Investment Présentation avril 2011 Le Royaume-Uni et l Irlande à votre portée Un excellent dossier pour attirer les investissements directs à l'étranger Le «stock» cumulatif des IDE du R.-U.

Plus en détail

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Droits Syndicat français des artistes interprètes Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Les droits des artistes interprètes sont des droits de propriété littéraire et artistique,

Plus en détail

Culture, médias et société de l information

Culture, médias et société de l information Culture, médias et société de l information Panorama Radio et télévision G 16.1 Equipement en biens TIC 1 G 16.2 Part des ménages payant une redevance Part des ménages, en 212 1% 8% 6% 4% 2% Téléviseur

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif AIDE AUX PROGRAMMES D ENTREPRISE Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document tous les éléments concernant le soutien sélectif de Ciclic aux programmes

Plus en détail

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Présentation du Crédit d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle ontarienne (CIPCTO) Le 3 mars 2011 Ordre du jour 1.

Plus en détail

L industrie cinématographique en Fédération de Russie

L industrie cinématographique en Fédération de Russie L industrie cinématographique en Fédération de Russie Etude de l Observatoire Européen de l Audiovisuel Auteurs : Nevafilm, avec des contributions de RFilms European Audiovisual Observatory, Novembre 2009.

Plus en détail

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT)

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT) Québec, le jeudi 4 août 2011 L Honorable James H. Flaherty Ministre des Finances du Canada Objet : Consultations pré-budgétaires fédérales Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique

Plus en détail

Ne restez pas simple spectateur.

Ne restez pas simple spectateur. Ne restez pas simple spectateur. Etude & Echantillon Une étude propriétaire AlloCiné réalisée par Médiamétrie en Mars 2010 via un questionnaire en ligne. 2 399 spectateurs (s étant rendu au moins une fois

Plus en détail

L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel

L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel Appellations Administrateur / Administratrice de compagnie de danse Directeur / Directrice de la musique Administrateur / Administratrice de compagnie de théâtre Administrateur / Administratrice de production

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE SUR LES SERVICES DE MEDIAS AUDIOVISUELS

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE SUR LES SERVICES DE MEDIAS AUDIOVISUELS RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE SUR LES SERVICES DE MEDIAS AUDIOVISUELS Résumé Novembre 2007 La transposition de la directive sur les services de médias audiovisuels dans les

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015 RAPPORT PRÉPARÉ POUR Réseau Capital MAI 2015 2015 par Thomson Reuters (Canada); tous droits réservés Toutes les données utilisées pour

Plus en détail

ANNEXE A DÉLÉGATIONS AUTORISÉES PAR COMPOSANTE

ANNEXE A DÉLÉGATIONS AUTORISÉES PAR COMPOSANTE ANNEXE A DÉLÉGATIONS AUTORISÉES PAR COMPOSANTE Composante : Image de marque, Communications et Affaires institutionnelles Image de marque, Communications et Affaires institutionnelles fournit à CBC/Radio-Canada

Plus en détail

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E

C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Vidéo C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles

Plus en détail

ACCORD DE COPRODUCTION DANS LES DOMAINES DU FILM ET DE LA VIDÉO ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE

ACCORD DE COPRODUCTION DANS LES DOMAINES DU FILM ET DE LA VIDÉO ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE ACCORD DE COPRODUCTION DANS LES DOMAINES DU FILM ET DE LA VIDÉO ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE TCHÉCOSLOVAQUE Signé à Ottawa, le 25 mars 1987 ACCORD DE COPRODUCTION

Plus en détail

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères?

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? MAI 2012 Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? Chunxia Zhu, Manager «Réussir sur les marchés chinois implique au préalable d en maîtriser tant les ressorts économiques

Plus en détail

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Mars 2012 banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Trois métiers cœurs natixis

Plus en détail

Des contenus éducatifs pour tous

Des contenus éducatifs pour tous Des contenus éducatifs pour tous Mémoire de renouvellement de licence 2015 Résumé Renouvellement de licence 2015 1. Au cours des dernières années, les technologies de radiodiffusion ainsi que la demande

Plus en détail

Note d information Paris, 8 septembre 2011

Note d information Paris, 8 septembre 2011 Note d information Paris, 8 septembre 2011 FESTIVAL DE LA ROCHELLE 2011 L OFFRE ET LA CONSOMMATION DE FICTIONS SUR INTERNET Dans le cadre de sa mission d observation des usages numériques et de valorisation

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015

STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) Juin 2015 STATISTIQUES DE FRÉQUENTATION DES SALLES DE CINÉMA (CANADA) ACHAT DE BILLETS DE CINÉMA PAR GROUPE DE SPECTATEURS (CANADA) On dénombre 20,3 millions de Canadiens de plus de 13 ans qui fréquentent les salles

Plus en détail

Défis du tourisme canadien et occasions à saisir

Défis du tourisme canadien et occasions à saisir Défis du tourisme canadien et occasions à saisir Présentation dans le cadre du Symposium sur les mesures de performance et les contributions économiques du tourisme Le 25 septembre 2012 Que signifie le

Plus en détail

La Réunion, terre d images et de tournages

La Réunion, terre d images et de tournages TOP RÉSA 2011 / 20-23 SEPTEMBRE 2011 À PARIS www.regionreunion.com La Réunion, terre d images et de tournages LA RÉUNION AU PATRIMOINE MONDIAL DE L HUMANITÉ cirques, pitons, remparts Terre d images Terre

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Mémoire du Regroupement des producteurs multimédia (RPM) Déposé dans le cadre de la Consultation sur l économie numérique du

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3048 PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE IDCC : 435. Acteurs IDCC : 389. Artistes musiciens IDCC : 294. Ouvriers

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances

Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014. Ministère de la Santé et ministère des Finances Enquête sur la prévalence du jeu au Nouveau-Brunswick de 2014 Ministère de la Santé et ministère des Finances Rapport 27 mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Résumé... 5 Contexte de l enquête... 5 Méthodologie...

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Statistique suisse du film et du cinéma La production de films suisses (cinéma et télévision), 1913 2007

Statistique suisse du film et du cinéma La production de films suisses (cinéma et télévision), 1913 2007 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 16 Culture et médias Juin 28 Statistique suisse du film et du cinéma La production de films suisses (cinéma et télévision), 1913

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC

MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 MISE À JOUR DE NOVEMBRE 2015 LE PLAN ÉCONOMIQUE DU QUÉBEC Mise à jour de novembre 2015 LE plan économique du québec NOTE Le masculin générique

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Avril 2003 Série socio-économique 03-002 Évaluation des investissements de fonds éthiques et socialement responsables dans des projet de logements locatifs abordables pour personnes

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Les biocarburants au Brésil

Les biocarburants au Brésil DIRECTION GENERALE POUR LES POLITIQUES EXTERNES DE L'UNION DIRECTION B - DEPARTEMENT THEMATIQUE - NOTE Les biocarburants au Brésil Contenu: Cette note décrit l évolution de la filière du bioéthanol au

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

FINANCEMENT LOCAL ET BUDGET PARTICIPATIF

FINANCEMENT LOCAL ET BUDGET PARTICIPATIF RÉSUMÉ DU DOCUMENT DE BASE FINANCEMENT LOCAL ET BUDGET PARTICIPATIF Introduction. Le présent document constitue le document de base pour le séminaire de lancement du réseau URBAL Nº 9, Financement Local

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec

Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Le développement de la filière de la musique et du spectacle au Québec Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Ouagadougou, Burkina Faso, octobre 2012 Principale

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail