Marché brésilien de la télévision et du cinéma

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Marché brésilien de la télévision et du cinéma"

Transcription

1 Marché brésilien de la télévision et du cinéma Par RIO TVA mars, 2005 Le ministère du Patrimoine canadien, par le programme des Routes commerciales, a commandé ce rapport. Les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue mars, du ministère du Patrimoine canadien. Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2005 N o de catalogue : CH4-100/2005F-PDF ISBN

2 RAPPORT DE RECHERCHE SUR LE MARCHÉ BRÉSILIEN DE LA TÉLÉVISION ET DU CINÉMA COORDINATION GÉNÉRALE: ANA GOUVEIA EDITEURS: ANA GOUVEIA, CARLOS ALBERTO LUPPI, SEBASTIÃO ABREU DE LOBO NETO RECHERCHEURS: MÁRCIA GILABERTE WILSON DE REZENDE FORMATAGE GRAPHIQUE: IVAN PIMENTEL CONDUITE PAR: RIO TVA Tel. (21) Fax (21)

3 Table des matières 1. SOMMAIRE EXECUTIF 7 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ PERSPECTIVE MACROÉCONOMIQUE 10 UN PAYS QUI OFFRE DES OPPORTUNITÉS 10 DIVERSITÉ CULTURELLE 10 LA DÉMOGRAPHIE 11 COMMERCE ET EXPORTATIONS 11 CLASSES SOCIALES ET NIVEAUX SALARIAUX 11 CULTURE ET LOISIRS CONSOMMATION NATIONALE PROJECTIONS MACROECONOMIQUES 12 PROFIL NATIONAL QUELQUES INDICATEURS IMPORTANTS 12 L INDUSTRIE AUDIOVISUELLE EN EXPANSION 14 LE GOUVERNEMENT ET LE MARCHÉ L AUDIOVISUEL LE CINEMA, UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS INDICES DE CROISSANCE 16 SPECTATEURS DE FILMS PAR CATÉGORIE D AGE 16 ENSEMBLE DE LA PERFORMANCE 16 PRÉFÉRENCE PAR GENRE DE FILM 18 UN SCÉNARIO PROMETTEUR 18 VENTES À L ÉTRANGER 19 SALLES DE CINÉMA 19 FINANCEMENT DE L EXPANSION DES SALLES DE CINÉMA 19 SALLES DE CINÉMA DANS LES CENTRES D ACHATS UNE OPPORTUNITÉ NAISSANTE FILMS ARTISTIQUES 20 A LA RECHERCHE DE LA CONNAISSANCE 21 CINÉCLUBS ET SALLES DE FILMS ARTISTIQUES 21 DISTRIBUTEURS 21 LES PLUS GRANDS EXPLOITANTS DE CINÉMA, DÉJÀ EN MARCHE 22 EXPLOITANTS DE CINÉMA EN TRANSITION 23 MARCHÉ COMPARATIF GLOBAL PRODUCTION 24 COMPÉTITIVITÉ BRÉSILIENNE 25 LE CINÉMA BRÉSILIEN SUR SON CHEMIN VERS LE MARCHÉ ÉTRANGER 25 LES CHAÎNES TÉLÉVISÉES ENTRENT DANS LE MARCHÉ DE LA PRODUCTION DE FILMS 26 LE GOUVERNEMENT STIMULE LA COMPÉTITION 26 LA PERFORMANCE DU PRINCIPAL RADIODIFFUSEUR DANS LE MARCHÉ DU FILM LE CINÉMA NUMÉRIQUE LE FUTUR IMMÉDIAT 27 3/69

4 OFFRES ET LICENCES (DÉRIVÉS) 27 RÉALISATEURS FESTIVALS 28 GRAMADO FESTIVAL CINÉMA BRÉSILIEN ET LATIN 28 EXPOSITION INTERNATIONALE DU FILM DE SAO PAULO 29 PROJECTIONS & CONFÉRENCES DU FESTIVAL DE RIO DE JANEIRO 29 ANIMA MUNDI - RIO DE JANEIRO 29 FESTIVAL DU FILM BRÉSILIEN DE BRASILIA 29 CINE CEARÁ FESTIVAL NATIONAL DE CINÉMA ET DE VIDÉO 29 COMPÉTITIONS 29 FESTIVALS ET MARCHÉS INTERNATIONAUX LA TÉLÉVISION: UNE FORCE QUI MOBILISE LE BRÉSIL LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 32 EXPORTATION DE PROGRAMMES 32 LA TÉLÉVISION PAR NOMBRE D HABITANTS PROFIL BRÉSILIEN 32 COUVERTURE NATIONALE 32 LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ET LE MARCHÉ PUBLICITAIRE 33 L AUDIENCE DE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 34 PRÉFÉRENCES DU CONSOMMATEUR 34 DESSINS ANIMÉS ET DRAMES TÉLÉVISÉS 35 CASSETTES VIDÉO VS. LES DVD 36 LA RADIO VS. LA TÉLÉVISION PARALLÈLES D ÉVALUATION 36 LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE LE MODÈLE BRÉSILIEN 36 L ACHAT DE CHAÎNES TÉLÉVISÉES 36 ACCORDS ET PARTENARIATS CONTACTS D ACHATS DIRECTS RÉSEAUX PUBLICS ET PRIVÉS LA TÉLÉVISION PAYANTE 39 COMPOSITION DU MARCHÉ 39 MODÈLE ADOPTÉ 39 EXTENSION CROISSANCE, DIMINUTION ET RÉAPPARITION 40 L AUDIENCE PAR CRÉNEAU DE MARCHÉ 41 AUDIENCE PAR CHAÎNE TÉLÉVISÉE 41 AUDIENCE PAR CATÉGORIE D ÂGE 42 L AUDITEUR FACE À LA TÉLÉVISION PUBLIQUE ET LA TÉLÉVISION PAYANTE 42 LA TÉLÉVISION PAYANTE EXPANSION À TRAVERS LA CONVERGENCE DES MEDIAS LA TÉLÉVISION À PÉAGE OFFRE ET RÉGULATIONS - IMPÔTS, LICENSES ET SYSTÈMES LICENCES D IMPORTATION SYSTÈMES D IMPORTATION LOGISTIQUE DU MARCHÉ 45 4/69

5 FRAIS INTERNES 46 TAUX DES TARIFS MARCHÉS DE LA PRÉ PRODUCTION ET DE LA POST-PRODUCTION. 47 COÛT DE LA PRÉ PRODUCTION ET DE POST-PRODUCTION PIRATAGE 48 LE PIRATAGE DE LA TÉLÉVISION PAYANTE 48 LE PIRATAGE SUR INTERNET ANCINAV ET LA LÉGISLATION DES INCITATIONS FISCALES ANCINAV UNE LÉGISLATION DE L AUDIOVISUEL 50 CAPITAL ÉTRANGER 50 DROITS D AUTEUR 50 PLATEFORMES ET CONTENU CONDECINE 51 INCITATIONS POUR LE CINÉMA NATIONAL 51 LES INCITATIONS POUR LES PRODUCTIONS INDÉPENDANTES LA LOI ROUANET SUR LES INCITATIONS FISCALES LA LOI DE L AUDIOVISUEL L ATTRACTION DE CAPITAL 54 LES DIX PLUS GRANDS COMMANDITAIRES CULTURELS NOUVELLES AFFAIRES, TENDANCES ET PARTENARIATS L ÉCONOMIE DE L AUDIOVISUEL 55 LE CANADA ET LE BRÉSIL DE BONS PARTENAIRES 55 POTENTIEL BRÉSILIEN 55 LA PRÉSENCE CANADIENNE 55 DES CHANGEMENTS POSITIFS 56 BRÉSIL L IMPACT DES OPPORTUNITÉS LA TÉLÉVISION ET LE CINÉMA OPPORTUNITÉS DANS DES SECTEURS SPÉCIFIQUES 58 FILMS POUR ENFANTS ET POUR LA JEUNESSE UN MARCHÉ FERTILE 58 LA PROGRAMMATION POUR ENFANTS IDÉALE 58 TV CULTURA UNE OPPORTUNITÉ DANS L ANIMATION 58 LA POPULATION ÂGÉE, UNE AUDIENCE POTENTIELLE OUBLIÉE 59 LE 3 ÈME ÂGE À L ÉCRAN 59 DOCUMENTAIRES ET COURTS-MÉTRAGES 59 INCITATIONS IMPORTANTES DANS LES MARCHES DU FILM ET DE L ART 60 RIO DE JANEIRO À LA RECHERCHÉ DE PARTENARIATS INTERNATIONAUX 61 5/69

6 8 LA COMPÉTITIVITÉ CANADIENNE ET LES OPPORTUNITÉS DU MARCHÉ PRODUITS PRINCIPAUX 63 INVESTISSEMENTS CANADIENS 63 ÉVÉNEMENTS COMMERCIAUX ET CULTURELS FORCES DU MARCHÉ ET SPÉCIALITÉS POUR LES PARTENARIATS 64 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE 64 LE MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION PAYANT 65 LE MARCHÉ DU CINÉMA 65 JEUX ÉLECTRONIQUES 65 PROGRAMME D ENCOURAGEMENT POUR LA PRODUCTION ET LA DIFFUSION DES DOCUMENTAIRES 65 FESTIVALS, EXPOSITIONS ET CIRCUITS 65 PRODUCTION RÉGIONALE 65 FINANCEMENT 66 SPIN-OFFS PRINCIPAUX ACCORDS SIGNÉS ENTRE LE CANADA ET LE BRÉSIL CONTACTS DU MARCHÉ DE LA TÉLÉVISION ET DU CINÉMA RÉFÉRENCES 69 APPENDICES 69 I PRINCIPAUX FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS PROMOTIONNELS 69 II L ASSURANCE CRÉDIT À L EXPORTATION 69 III LÉGISLATION D INTÉRÊT 69 IV FILMS CANADIENS PRÉSENTÉS AU BRÉSIL 69 V ACCORD ENTRE LE BRÉSIL ET LE CANADA 69 VI CONTACTS 69 VII RÉFÉRENCES 69 6/69

7 1. SOMMAIRE EXECUTIF 1. SOMMAIRE EXECUTIF Cette étude vise à servir de guide du marché brésilien dans les segments du cinéma, de la télévision et de l'audiovisuel, pour les tous les professionnels de ces secteurs, se penchant surtout sur les conditions actuelles, favorable et prometteuse pour l exhibition, les revenu, la production et la co-production. Avec des cultures régionales très accentuées, le Brésil, par ses dimensions - presque 8.5 millions de Km2 - et par sa population - presque 180 millions d'habitants - offre beaucoup d'occasions et de segments pour les partenariats internationaux. En 2004, la Population économiquement active a atteint les 90 millions de Brésiliens tandis que la consommation familiale, dans des termes généraux, a atteint les 427 milliards de dollars. 1 En 2004, la totalité des revenus des Brésiliens a augmenté de 1,5% et la consommation des familles a aussi augmenté. Selon Target, Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco), les Brésiliens ont dépensé 4,83 milliards de dollars dans culture et les loisirs, avec une forte concentration de ces dépenses étant dans les Régions Sud et Sud-est. Le Gouvernement Fédéral compte investir 524 millions de dollars dans des projets culturels en 2005 : 305,67 millions de dollars du budget du Ministère de la culture et 218,34 millions de dollars provenant d'incitations fiscales. La Banque du Brésil (Banco do Brasil) prévoit d investir à elle seule 20,08 millions de dollars dans les domaines du cinéma, du théâtre, des conférences et des expositions culturelles. En 2004, le Brésil a été le pays d Amérique Latine qui a attiré le plus grand flux d'investissements étrangers directs: 15,08 milliards de dollars, soit une croissance de 80% par rapport à Télévision 97% des Brésiliens possèdent une télévision, dont 90% de celles-ci sont en couleur. La diffusion de la télévision brésilienne couvre 99,69% du territoire national, avec un total de 240 stations télévisées et six grands réseaux dans tout le pays. TV Globo est le plus grand réseau de télévision du Brésil et il célèbre ses 40 ans d'existence en Ses ondes atteignent 99,69% du territoire du pays, avec une audience moyenne de 54%, et des revenus de 2,84 milliards de dollars en 2004, ce qui représente une augmentation de 29% par rapport à l'année précédente et 80% du total des revenus de toutes les chaînes télévisées publiques. La télévision publique occupe la 1 ère place parmi les divers moyens de communication existants. Les revenus de la télévision publique ont été de 3,58 milliards de dollars en Dans ce qu on appelle "Le pays de la télévision" l'utilisation de ce média est essentielle pour toutes les entreprises qui veulent atteindre les masses, dû à la couverture extensive qu elle offre. La croissance de la télévision payante au Brésil, qui n'avait pas dépassé l'ordre des 1.2% depuis l`an 2000, a déjà augmenté de 2,1% en nombre d'abonnés dans le troisième quart de 2004, atteignant 3,66 millions de dollars. Pour cette raison, le marché de la télévision payante prévoit des dépenses supérieures à 833 millions de dollars, jusqu'en 2006, pour l équipement, les services et l expansion. Aujourd'hui, ce secteur offre de bonnes opportunités d'investissements pour des projets visant l'approvisionnement de matériels, composantes et équipements. 1 Tous les montants sont en dollars canadiens 7/69

8 1. SOMMAIRE EXECUTIF Selon une recherche du FGV 2, les dépenses du Brésilien pour l Internet et la télévision payante, augmenteront de 0,60% à 1,69% du budget domestique mensuel. En huit ans, le marché du DVD a augmenté ses ventes de 3 mille unités en 1996, à des ventes supérieures à 3,5 millions en 2004, et l on prévoit de dépasser les 6,0 millions d'unités vendues en En 2004 les revenus du secteur ont redoublé, atteignant les 296,94 millions de dollars. Au Brésil, des résidences permanentes privées possèdent un lecteur de vidéocassettes, avec 58 millions de personnes vivant dans ces foyers. Le marché de télévision à péage a augmenté considérablement dans les dernières deux années, en incluant principalement des programmes sportifs nationaux et internationaux - football, boxe, tennis, basket-ball - et des programmes spéciaux comme des émissions de télé réalité et des films érotiques. Il y a eu 600 mille adhésions en Les marchés des spin-off et des licences pour la télévision et le cinéma atteignent les 873 millions de dollars par an. Par exemple, la Maison d'édition Martins Forts, qui détient les droits du "Seigneur des Anneaux" a vendu 500 mille livres, totalisant des revenus de 4,36 millions de dollars. La société Solymar, responsable au Brésil pour les licences des produits relatifs au film, a estimé qu elle a fait circuler environ 1,25 millions de dollars en Les droits d auteur sont protégés au Brésil, du moment où ils sont enregistrés au près de l INPI - Institut national de la propriété intellectuelle. En dépit de cela, le piratage reste un grand problème dans le pays. Des programmes gouvernementaux sont entrain d être développés et implantés pour contrôler ce genre de crime. En 2004, les opérateurs de la télévision à péage ont enregistré une chute des branchements clandestins, néanmoins, il existe encore presque 300 mille branchements piratés. Chaque insertion publicitaire durant des téléromans apparaissant aux heures de grande écoute (21h) de la Rede Globo coûte dollars, sans compter les frais de production. Depuis 2003, ce type de publicité a été capable de courvrir les frais de production des téléromans: environ 19,21 millions de dollars. Il y a eu 107 insertions de ce genre dans le téléroman Senhora do Destino ( Dame du destin) diffusé en Cinéma En 2004, on a enregistré 114 millions d'admissions dans les salles de cinéma du pays, soit une croissance du nombre de spectateurs de 11% par rapport à Les revenus ont atteint des chiffres de 334,93 millions de dollars, soit une croissance de 18% par rapport à Le marché du cinéma occupe la 8 ème place parmi les moyens de communication préférés par le public au Brésil. Le marché du film artistique s accroît. Il existe 131 salles dédiées à ce créneau du marché. Ces deux dernières années, le nombre de cinéclubs du Brésil a atteint la marque des Fundação Getúlio Vargas 2004 (Fondation Getúlio Vargas) 8/69

9 1. SOMMAIRE EXECUTIF En 2003, la part du marché occupée par les longs-métrages importés a été de 79,6% tandis que les films brésiliens ont représenté 21,4% du marché. En 2003, le public assistant à des productions brésiliennes a augmenté de 205% en comparaison à l'année précédente. En étudiant les données du recensement de IBGE 2000 on remarque que 5% (233 millions de dollars) des dépenses générales des Brésiliens pour les loisirs et la culture ont été consommées dans le secteur du cinéma. Il y a 17 grandes organisations dans le secteur de l audiovisuel brésilien, représentant plus de entreprises et plus de professionnels. La création de l Ancinav - Agence nationale du cinéma et de l'audiovisuel (Agência Nacional do Cinema e do Audiovisual) - a généré une polémique sur la proposition du gouvernement pour la réglementation du marché, contestée par la classe artistique et par les distributeurs de films, qui ne sont pas d'accord avec la taxe de 4% sur les productions. Cette valeur correspondrait à une taxation supplémentaire, supérieure à 74,23 millions de dollars/année sur la production et la diffusion. Le piratage de films prend de l envergure sur l`internet. En 2004, 500 mille films ont été copiés à travers le web. Les copies piratés de films nationaux, peu importe leur genre, y compris les films érotiques, se vendent pour 4,36 dollars dans le marché informel de rue. Les chiffres d affaires du cinéma brésilien en 2004, qui ont quasiment triplé en comparaison à l année 2003, sont divulgués par Ancine et soulignent les investissements faits à travers la Loi de l'audiovisuel. L année 2004, le pays a connu plus le plus grand nombre de lancements de films nationaux depuis Au total, 48 de ces films ont été des longs-métrages. Les projets cinématographiques qui ont bénéficié de l`application de la Loi de l audiovisuel et de la loi Rouanet ont attiré approximativement 39,78 millions de dollars. 9/69

10 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ 2.1 Perspective macroéconomique Un pays qui offre des opportunités Le Brésil est un pays continental. Il couvre km 2 de territoire avec une population de , de laquelle 147,28 millions vivent dans les secteurs urbains, et 32,2 millions vivent dans les secteurs rurals. Son PIB 4, de l'ordre de 772,48 milliards de dollars en , a grandi de 5,2% par rapport à Le total des revenus a augmenté de 1,5% ainsi que la consommation des familles qui a augmenté en 2004, en atteignant l ordre des 427,01 milliards de dollars. Le Brésil est un pays vaste, divisé en cinq régions géographiques, joint par la même langage. Jusqu'en 1990, les écoles secondaires brésiliennes incluaient l enseignement du français et de l anglais dans leur programme scolaire. Toutefois, depuis ce temps là, l anglais et l espagnol sont les langues principales en ce qui concerne les options d étude d une seconde langue au Brésil. Diversité culturelle Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud-est Région du sud Au Brésil, l'identité culturelle est fortement déterminée par les cultures régionales qui établissent les traditions et les comportements locaux. Les Brésiliens ont la tendance d`assimiler les cultures étrangères, du moment où celles-ci s accordent avec leurs propres traditions. Il n y a aucune restriction à cet égard. Le métissage est une autre caractéristique importante de la population. Dans le monde entier, la prétendue "démocratie brésilienne humaniste" est bien connue. L'intégration sociale et politique et de marchandises culturelles se sont intensifiées avec la croissance rapide de la télévision publique, qui 3 Target, Brasil em Foco PIB Produit Intérieur Brut 5 PIB 2004 = R$1.769 trillions -IBGE CRCVisão Consultoria O Globo Economia 1/04/05 10/69

11 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ couvre 99,69% du territoire national. La démographie Avec un taux de croissance de 1,35% et une densité de 21 habitants/km2, la population brésilienne a récamment connu des changements importants. La population est en majorité féminine, avec 91,5 millions de femmes (ou 51,1%), par rapport à une population de 87,5 millions d hommes. Le Brésil est considéré comme un pays jeune, mais le nombre de personnes de plus de 50 ans a déjà dépassé l ordre des 31,1 millions, et ce nombre continue d augmenter grâce à une meilleure espérance de vie. Âges Nombre d habitants 0 à 9 ans 32,846 millions 10 à 19 ans 35,293 millions 20 à 29 ans 31,482 millions 30 à 49 ans 48,410 millions Plus de 49 ans 31,110 millions Commerce et exportations La consommation par habitant de la population urbaine est de 1 793,77 dollars/an. La consommation par habitant de la population rurale est 315,55 dollars/an. Ces dernières années, dans un pays où le commerce et les compagnies du secteur des services ont une force prépondérante, il y a eu une croissance substantielle des exportations, qui ont surpassé la marque des 83,33 milliards de dollars en 2004, conduites en grande partie par le secteur de l agro-industrie. Nombre de companies : Commerces: compagnies Services: compagnies Industrie: compagnies Agro-industrie: compagnies Agences bancaires: Total des compagnies: Classes sociales et niveaux salariaux Malgré les bons indices de croissance économique, le Brésil a un salaire minimum de 115,28 dollars/mois (enivron 100 dollars américains/mois) et ses classes sociales sont stratifiées par des niveaux salariaux. Classe Sociale Classe A1 Classe A2: Classe B1: Classe B2: Classe C Classe D Classe E Revenu mensuel Plus de 45 fois le salaire minimum Entre 25 et 45 fois le salaire minimum Entre 15 et 25 fois le salaire minimum Entre 10 et 15 fois le salaire minimum Entre 4 et 10 fois le salaire minimum Entre 2 et 4 fois le salaire minimum Jusqu à 2 fois le salaire minimum 11/69

12 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Culture et loisirs Consommation nationale Selon Target, l Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco) les Brésiliens ont dépensé 4,83 milliards de dollars dans la culture et les loisirs, avec une forte prédominance de cette consommation dans les régions du sud et du sud-est. Ceci signifie que les Brésiliens dépensent 1,9% de leur consommation mensuelle dans ces produits, ce qui indique de grands changements dans la croissance des marchés du film, de la télévision et de l audiovisuel. Dépenses par région domaines de culture et des loisirs (en millions de dollars canadiens) Sud-est 2,500 (52.48%) Nord (4.36%) Nord-est (12.94%) Source: Target, Brasil em Foco, 1 er semestre, 2004 Sud 1,167 (24.49%) Centre-ouest (5.74%) 2.2 PROJECTIONS MACROECONOMIQUES Le Brésil est parmi les 15 plus grandes économies du monde, avec un secteur des services qui représente environ 50% du PIB. Le dynamisme économique du pays est bien reflété par la Bourse brésilienne de Sao Paulo - BOVESPA, (Bolsa de Valores De São Paulo) qui, à elle seule, fait circuler plus que toutes les autres bourses latino-américaines mises ensemble. En 2004, l'inflation était de 7% tandis que la croissance du PIB était de plus de 5,13%. L on espère un taux de croissance de 3,17% pour La production industrielle en 2004 a augmenté de 6,0% en moyenne, et les ventes commerciales ont connu l'augmentation la plus importante depuis bien des d'années 6. Il y a eu sans doute un degré considérable de création d'emplois et de recouvrement du revenu. Profil national Quelques indicateurs importants Parmi un total de 49 millions de résidences, 41 millions sont des résidences urbaines et 8 millions sont rurales. D'une façon générale, le revenu total des Brésiliens a augmenté de 1,5% en 2004 et il en va de même pour la consommation des familles. La carte régionale du Brésil démontre quelques données importantes sur le marché brésilien. 6 IBGE Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística et IEDI Instituto de Estudos para o Desenvolvimento Industrial (IBGE Institut Brésilien de géographie et de statistiques et IEDI Institut de recherches pour le développement industriel) 12/69

13 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ NORD POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE/AN: 1019 DOLLARS NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 207 millions de dollars CENTRE-OUEST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 1511 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 274 millions de dollars NORD-EST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 1116 DOLLARS NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 617 millions de dollars SUD-EST POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE/AN: 2150 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 2,592 milliards de dollars SUD POPULATION: POPULATION URBAINE: CONSOMMATION URBAINE PAR PERSONNE /AN: 2241 dollars NOMBRE TOTAL DE RÉSIDENCES : NOMBRE TOTAL DE COMPAGNIES: DÉPENSES DANS LES SECTEURS DES LOISIRS ET DE LA CULTURE : 1,148 milliards de dollars 13/69

14 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud Région du sud-est Région du nord Région du nord-est Région du centre ouest Région du sud-est Région du sud L industrie audiovisuelle en expansion Depuis 1997, l'industrie audiovisuelle brésilienne a connu une croissance tout à fait singulière, tel qu il est démontré par les statistiques pour ce secteur. Il y a actuellement professionnels brésiliens travaillant directement et indirectement dans l industrie du film, alors que l'industrie audiovisuelle emploie plus de professionnels. Une enquête de FUNDACINE 7, basée sur la supposition qu'un film de long-métrage génère à peu prés 112 emplois et qu un film de court-métrage en génère à peu prés 81, indique que les productions cinématographiques pour le marché global brésilien pourront augmenter de jusqu'à 300% dans les années à venir. Il y a une nécessité de former une main d'oeuvre spécialisée dans certaines fonctions, parmi d autres, des techniciens de son, des spécialistes d édition, des producteurs, et des concepteurs de coutumes et de décors. Le secteur audiovisuel continue d être un important générateur d'emplois et de revenus. Aujourd'hui, au Brésil, plus de 500 compagnies de production audiovisuelle se servent d un large éventail de ressources technologiques. Les stations télévisées brésiliennes emploient près de professionnels, et comptent plus de employés, si l'on inclut également les emplois indirects. 7 Fundação Cinema Rio Grande do Sul (Fondation de cinéma de Rio Grande do Sul) 14/69

15 2. PERSPECTIVE GÉNÉRALE DU MARCHÉ Les marchés importants, comme ceux de Rio de Janeiro, de Sao Paulo, de Porto Alegre et de Curitiba ont montré dernièrement des taux de consommation culturelle au-dessus de la marque des 7%. Par exemple, selon une recherche faite par FGV 8, les dépenses des Brésiliens pour l'internet et la télévision payante augmenteront d une valeur de 0,60% à une valeur de 1,69% de la totalité de leur budget domestique mensulle. Le gouvernement et le marché l audiovisuel Selon Target, l Annuaire de la mise au point des médias du Brésil (Target, Anuário de Mídia Brasil em Foco), le gouvernement fédéral compte investir 524 millions de dollars dans des programmes culturels en 2005, soit 306 millions de dollars du budget du ministère de la culture et 218 millions de dollars sur les incitations fiscales. La Banque du Brésil (Banco do Brasil), à elle seule, compte dépenser 20,08 millions de dollars dans le cinéma, le théâtre, les conférences et les expositions culturelles. En 2004, le gouvernement, en partenariat avec Petrobrás, la plus grande compagnie pétrolière au Brésil, aura dépensé 2.53 millions de dollars uniquement pour la commercialisation de films de production indépendante. Un des deux principaux investissements gouvernementaux dans le secteur de l audiovisuel est dédié à l'exploitation et à la distribution de films, ce qui indique que ceci a toujours été le problème principal pour le cinéma brésilien. C'est la raison pour laquelle une marge de crédit a été créée pour la construction, l'expansion et la restauration des salles de cinéma dans le pays, y compris les salles de films artistiques et de road show, ainsi que l'expansion des cinéclubs entre d'autres. 8 Fundação Getúlio Vargas (Fondation Getúlio Vargas) 15/69

16 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS 3. LE CINEMA, UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS (Appendice I Liste des principaux festivals présentés au Brésil) 3.1. Indices de Croissance Les sorties au cinéma représentent 5% du total des dépenses des familles brésiliennes pour les loisirs et la culture, si l on se base sur le prix moyen d admission en 2004 qui était de 1,81 dollars 9. Cet indice tendra à s accroître continuellement dans les années à venir. Classe Sociale Dépenses pour les loisirs et la culture (millions de dollars) Dépenses en sorties au cinéma (millions de dollars) A1 414,23 2O,71 A ,79 55,08 B1 935,04 44,25 B2 928,93 43,91 C 916,57 43,33 D 461,81 22,25 E 62,11 3,08 Source: Target em Foco 2004 ensemble final 2004 En 2003, le public des salles de cinéma au Brésil à atteint les 100 millions de personnes, avec des ventes de presque 102,9 millions de billets d'admission, générant des revenus de 283,84 millions de dollars. Ceci a représenté une croissance du public de 13% par rapport à 2002 et une croissance des revenus de 22%. En 2004, le guichet du cinéma au Brésil a atteint les millions de dollars. Les clients peuvent être divisés en catégories d'âge comme ceci : Spectateurs de films par catégorie d âge Rang Catégorie d âge 1 ère place 20 à 29 ans 2 ème place 15 à 19 ans 3 ème place 10 à 14 ans 4 ème place 30 à 39 ans 5 ème place 40 à 49 ans 6 ème place Plus de 49 ans Ensemble de la Performance En 2004, le marché du film brésilien a continué sa croissance d une manière solide. Un total de 114 millions de billets de cinéma ont été vendus 10 par rapport aux millions de "L'importance du Brésil est équivalente à celle du Mexique", a mentionné Rodrigo Saturnino, président de Columbia Brasil Target Anuário e Mídia 2005 = 2,18 dollars 10 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données, mars 2005) 11 Dans le Valor Econômico, 18/02/ /69

17 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS En 2003, la part du marché occupée par des productions brésiliennes était de 21.4%, un niveau qui n avait pas été atteint depuis 1989, alors que l assistance aux films étrangers a enregistré une baisse de 4%, due à une offre inférieure de films à gros succès en 2003 par rapport à Le public assistant à des productions brésiliennes en 2003 a augmenté d un étonnant 205% par rapport à l'année précédente. En 2004 la part du cinéma brésilien a chuté de 6% par rapport à 2003, en raison de la bonne performance des principales productions étrangères et à cause des oeuvres nationales qui n'ont pas crée beaucoup d enthousiasme au près du public. En 2004 au Brésil, les films internationaux ont à nouveau obtenu des ventes de billets de l envergure de "Spider-Man II" millions de billets vendus - et de "La passion du Christ" millions de billets vendus. D'autres grandes succès au guichet ont été: "Le Seigneur des Anneaux III" et "Troie", tous les deux ayant attiré un public de plus de 4 millions de personnes. "Shrek II" en a vendu 4.6 millions; "Harry Potter et le prisonnier d'azkaban" a vendu 3.3 millions de billets ; "Le dernier Samouraï" a vendu 2.7 millions; et "Gang de requins" a vendu 2 millions de billets 12. Films lancés (2003) Brésiliens Étrangers Source: Target, Brasil em Foco 2004 Le revenu total des 30 films brésiliens qui ont été lancés en 2003 fut de 58,51 millions de dollars tandis que le revenu total des 195 films étrangers qui ont été lancés fut de 224 millions de dollars. Le film "Carandiru", dirigé par Hector Babenco et distribué par Colombia, a été vu par presque 4.6 millions de personnes, avec des revenus bruts approchant les millions de dollars. En 2002, le film à grand succès "Cidade de Deus" ("Ville de Dieu"), a attiré plus de 3.2 millions de personnes. En termes de production, un record a été réalisé : 49 longs-métrages, dont 31 étaient des films de fiction et un était un film d animation. Il n y avait jamais eu auparavant autant de documentaires à l'écran : 17 productions. En 2004, le secteur des courts-métrages a battu un record historique, avec 100 films courts. 12 FilmB SDRJ - Sindicato dos Distribuidores do Rio de Janeiro (Syndicat des distributeurs de Rio de Janeiro) 17/69

18 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS Préférence par genre de film 13 L'échelle de préférence du Brésilien par genre de film est la suivante : 1 ère place: action 2 ème place: comédie 3 ème place: suspens 4 ème place: sans préférence 5 ème place: comédie romantique 6 ème place: aventure 7 ème place: horreur 8 ème place: drame 9 ème place: science fiction 10 ème place: policier 11 ème place: enfantin 12 ème place: guerre 13 ème place: autres genres 14 ème place: comédie musicale 15 ème place: dessin animé 16 ème place: érotique/pornographique Préférences féminines: 1 ère place: comédie 2 ème place: comédie romantique 3 ème place: action 4 ème place: suspens 5 ème place: sans préférence 6 ème place: horreur 7 ème place: aventure 8 ème place: drame Préférences masculines: 1 st place: action 2 nd place: comédie 3 rd place: sans préférence 4 th place: suspens 5 th place: aventure 6 th place: science fiction 7 th place: horreur 8 th place: policier Un scénario prometteur La croissance du marché brésilien du film et du nombre de productions est la conséquence d'un large processus qui inclut, entre d'autres facteurs, la reprise du développement du secteur de l exploitation, une offre de production bien régularisée, et en particulier, les investissements faits dans le secteur du marketing et les parrainages faits à travers les lois d'incitation fiscale. Ce scénario peut être évalué par les statistiques suivantes : Nombre de salles de cinéma: 1817 (l on prévoit 2000 salles de cinéma pour 2006); Films lancés en 2003: (30 films brésiliens et 195 films étrangers); (* Tableau) Public général Marché du cinéma: 103 millions (2003); 114 millions, (2004) 14 ; Public Films brésiliens: 22 millions (2003) 18 millions (2004) Public films étrangers: 81 millions (2003) 96 millions (2004) Revenus bruts: millions de dollars (2003) millions de dollars (2004) 15. Exploitants de cinéma principaux: Cinemark (15%); Severiano (11.4%); UCI (6.1%) Prix moyen de l admission (prix historiques pour le mois de janvier 16 ): 2,74 dollars (2003); 2,82 dollars (2004) et 3,02 dollars (2005). Prix moyen de l admission en 2004, par région, uniquement dans les salles de cinéma de Grupo Luiz Severiano Ribeiro: nord/nord-est 3.93 dollars; sud: 4.36 dollars; sudest: 5.24 dollars et centre ouest: 4.80 dollars. 13 Recherche de la compagnie IPSOS/Marplan 14 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données pour 2005) 15 União Brasileira de Vídeos (Union brésilienne de vidéos), Exibitor relations et Film B (ensemble des données pour 2005) 16 Janvier: mois du record au guichet -SDRJ Sindicato Distribuidores Rio de Janeiro Recherche 18/69

19 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS Nombre de compagnies de location de vidéos et de DVD en 2004: Exploitants principaux (2003) Fragmentés : 67.5% Source: Target, Brasil em Foco 2004 Ventes à l étranger La qualité des productions nationales a eu pour cause une augmentation de 22% du volume de ventes des films brésiliens à l'étranger. En 2003 le marché de la vente de films du festival de Brasilia a collecté près de dollars grâce à la vente de 40 films. L oeuvre dont la demande était la plus élevée était O Homem que Copiava ("L'homme qui copiait"). En 2004, lors du 2 ème Marché brésilien du film, qui a eu lieu à Brasilia (avec une grande participation d acheteurs français, chinois et italiens, ainsi que des représentants de plus de 20 pays), 42 films brésiliens ont été négociés, créant des revenus de 1,333 millions de dollars jusqu'en Salles de cinéma L ensemble des salles de cinéma qui opèrent actuellement en 2004, était de dont 60 complexes de salles de cinéma multiplex avec 546 salles et 131 salles d art. En 2003, 148 nouvelles salles de cinéma ont ouvert leurs portes, dont 70 étaient dans la région du sud-est ; 29 dans la région du sud et 49 dans le nord-est. Le nombre moyen d'habitants par salle de cinéma dans les 27 villes capitales brésiliennes est de Le marché pour l implantation de nouvelles salles s accroît toujours grâce aux incitations offertes par le gouvernement et aux établissements gouvernementaux. Actuellement, 213 salles sont en voie de construction, principalement dans les centres d achats. Financement de l expansion des salles de cinéma La Banque fédérale pour le développement économique et social - BNDES (Banco Nacional de Desenvolvimento Econômico e social) a annoncé une marge de financement pour faciliter la construction des salles de cinéma dans les centres urbains dont la population a un faible pouvoir d'achat. Les exploitants de cinéma peuvent également demander des prêts directement à la banque, commençant à dollars. Hormis cela, l'importation des équipements a également reçu 17 Jornal do Commercio mars/ /69

20 3. LE CINÉMA UN MARCHÉ EN EXPANSION, OUVERT AUX PARTENARIATS un traitement préférentiel. La plupart des machines sont de provenance étrangère et représentent presque 35% des coûts d'installation pour une nouvelle salle de cinéma. L'objectif de la BNDES est de retourner la situation de déclin qu a connu le secteur pendant ces dernières décennies. Salles de cinéma dans les centres d achats Une opportunité naissante Une autre grande opportunité se trouve dans le secteur des centres d achats dont les revenus bruts ont atteint les 15,98 milliards de dollars en 2004, selon Abrasce 18. Le résultat de l expansion des centres d achats a été une augmentation du nombre de complexes de salles de cinéma multiplex qui ont permis une amélioration des conditions des salles de cinéma, ainsi que d offrir la possibilité, aux banlieues des grands centres urbains, d'avoir un cinéma local. Il y a actuellement 131 centres d achats en construction au Brésil, dans un marché dont la demande est de 700 centres commerciaux. Dans tous ces centres d achats, les salles de cinéma jouent le rôle de centres de loisirs, de divertissements, d'art et de culture. Cinemark, le principal exploitant de cinéma dans le pays, possède 27 salles de cinéma multiplex dans des centres d achats. Le Grupo Severiano Ribeiro, le deuxième plus grand exploitant de cinéma au Brésil, avec plus de deux mille sièges dans des salles de cinéma multiplex et 20 salles de cinéma numériques, prévoit des investissements dans l'ordre des millions de dollars d'ici La compagnie espagnole Espanha Cinebox, présente au Brésil depuis les deux dernières années, a déjà 48 salles et planifie d en avoir 78 vers la fin de l année Marcus Araújo, propriétaire de Cinematográfica Araújo, a investi dans des partenariats avec des centres commerciaux et possède aujourd'hui 70 salles de cinéma. Il en ouvrira bientôt huit autres à Cuiabá, Mato Grosso et dans l état de Goiás. La compagnie espère finir l'année avec des revenus d environ millions de dollars, générés par la vente de billets d'admission et plus 6 millions de spectateurs, avec un prix moyen d'admission de 2,72 dollars. Une preuve que le marché des salles de cinéma dans les centres d achats se développe sensiblement est que sur 148 salles de cinéma inaugurées en 2004, 106 ont été construites dans des centres d achats des régions du nord-est, du sud-est et du sud. 3.2 Films artistiques Pendant les dix ou quinze dernières années, nous avons observé le développement d'un public qui, bien qu il soit minoritaire, reste significatif : le public attiré par des films artistiques, plus raffinées, tels que: Frida, Mindwalk, Le déclin de l'empire américain et Les invasions barbares, entre autres. Un excellent exemple est le grand succès qu a eu l'auteur, l'acteur, et le réalisateur canadien Robert Lepage, à la dernière Exposition de cinéma de Sao Paulo. Son film, La face cachée de la lune, a été très bien reçu par le public et fera grandir l'intérêt d organiser une exposition rétrospective des travaux de cet artiste au Brésil. Il est encore trop tôt pour identifier les facteurs déterminants d une telle tendance, mais certains commencent à surgir: l'accès de la classe aisée à l'internet et la conscience globale implantée par la télévision payante, avec ses canaux internationaux de nouvelles et de variétés. Une autre raison est la croissance étonnante des centres d achats sophistiqués avec des salles de cinéma multiplex, des restaurants et d autres options de divertissements. 18 Associação Brasileira de Shopping Centers (Association brésilienne des centres d achats) 20/69

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Programme nucléo-énergétique du Brésil

Programme nucléo-énergétique du Brésil Programme nucléo-énergétique du Brésil Les études faites par le gouvernement brésilien sur la situation énergétique du pays pour les 25 ou 30 années à venir montrent que les centrales hydroélectriques

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques

Vers des Médias accessibles. Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Vers des Médias accessibles Aides et Financement des projets cinématographiques, audiovisuels et numériques Le Crédit impôt cinema Le Crédit impôt audiovisuel Le Crédit d impôt cinéma Quel Objectif? Soutenir

Plus en détail

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE

ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DE L'ESPAGNE Madrid, le 14 janvier 1985 ACCORD SUR LES RELATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES ENTRE LE GOUVERNEMENT

Plus en détail

La Réunion, terre d images et de tournages

La Réunion, terre d images et de tournages TOP RÉSA 2011 / 20-23 SEPTEMBRE 2011 À PARIS www.regionreunion.com La Réunion, terre d images et de tournages LA RÉUNION AU PATRIMOINE MONDIAL DE L HUMANITÉ cirques, pitons, remparts Terre d images Terre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

UK Trade & Investment

UK Trade & Investment UK Trade & Investment Présentation avril 2011 Le Royaume-Uni et l Irlande à votre portée Un excellent dossier pour attirer les investissements directs à l'étranger Le «stock» cumulatif des IDE du R.-U.

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS

CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS ACADÉMIES COUV ÉVÉNEMENTS REPRÉSENTATION CONSULTING CONFÉRENCE DE PRESSE I LUNDI 31 MAI 2010 I PARIS I SLIDE I 2 ACADÉMIES REPRÉSENTATION ÉVÉNEMENTS CONSULTING

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution

Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution Strasbourg, le 02/04/2015 Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution Introduction Le programme de soutien à la distribution a pour objectif de renforcer la distribution des films européens

Plus en détail

Royaume du Maroc. Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham

Royaume du Maroc. Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham Royaume du Maroc Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario

Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Sociétés de développement de l industrie des médias de l Ontario Présentation du Crédit d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle ontarienne (CIPCTO) Le 3 mars 2011 Ordre du jour 1.

Plus en détail

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007)

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Avril 2009 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de

Plus en détail

!!!!! !"##$%&'!%'(&%##%' !"##$%&'(

!!!!! !##$%&'!%'(&%##%' !##$%&'( "##$%&'%'(&%##%' "##$%&'( "#$%&'(#)%" +,$-./"#0#)%"/#(01/"&$)/$ 2 3/.-4-"/5/"#.670$/. 8 30$-9%$5/&/.($-&)#.&:)56;# )=)#01?'55)# @,0$).50=/.,$% @,0$).50=/.3%(0#)%"AB6%C3/?01%"&/.3)/'B&/D%'$"0=/.

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

L'argent afflue vers l'euro

L'argent afflue vers l'euro L'argent afflue vers l'euro Au cours des dernières semaines la crise de la dette a ressurgi en Europe. Les obligations portugaises, grecques et irlandaises ont été massivement vendues, tandis que les rendements

Plus en détail

Fiamp.2014. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition

Fiamp.2014. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition ICOM Conseil International des Musées Comité pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies de l'image et du son Fiamp.2014 Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Fiamp.2015. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition

Fiamp.2015. Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine. Dossier d'inscription à la compétition ICOM Conseil International des Musées Comité pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies de l'image et du son Fiamp.2015 Festival International de l Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret 1 SOMMAIRE Articles sélectionnés et résumé de ces articles Analyse et comparaison

Plus en détail

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA V Stratégie RTS 2013-2014 ous trouverez dans ce document un résumé de la stratégie RTS pour 2013-2014. Les principaux objectifs qui y figurent seront

Plus en détail

Les médias en quelques statistiques

Les médias en quelques statistiques Les médias en quelques statistiques Daniel Giroux Secrétaire général, Centre d études sur les médias, Université Laval Avec la collaboration de Sébastien Charlton Le fait que les Québécois passent de plus

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise

TIC. Panorama. L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise TIC (Technologies de l'information et de la communication) Panorama L'industrie de l'information et de la communication la première industrie japonaise La taille du marché (en PIB réel) des technologies

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais

PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais PC 60/10 24 mars 2010 Original : anglais F Décisions et Résolutions adoptées par le Comité de promotion à sa 17 e réunion 1. Le Comité de promotion, présidé par M. Mick Wheeler (Papouasie-Nouvelle-Guinée),

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Urbanisation : des faits et des chiffres

Urbanisation : des faits et des chiffres LE MILLÉNAIREURBAIN N La Session extraordinaire de l Assemblée générale des Nations Unies consacrée à l examen et à l évaluation d ensemble de l application du Programme pour l habitat E W Y O R K, 6 8

Plus en détail

ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION

ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION ANNEXE 3 ANALYSE D UN DEVIS DE PRODUCTION Analyse d un devis de production Le devis de production, élaboré à partir des besoins du scénario, est un budget prévisionnel de dépenses comprenant la description

Plus en détail

Les entreprises de distribution de radiodiffusion

Les entreprises de distribution de radiodiffusion Les entreprises de distribution de radiodiffusion A) Ensemble du Canada Entreprises et abonnements D un bout à l autre du Canada, près de douze millions de foyers sont abonnés à un service de distribution

Plus en détail

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES

17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES 17/04/2014 LE PARTAGE DES REVENUS DE LA MUSIQUE ENREGISTREE VRAIS CHIFFRES ET CONTREVERITES Partage des revenus de la musique enregistrée : Les vrais chiffres Pour définir exactement la réalité du partage

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation.

Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Jean Luc Laupeze Prestataire,intervenant spécialisé cinéma colonies, classes découvertes, mjc,croisières. Education à l ' image par l' analyse, et la réalisation. Présentation Je travaille depuis 10 ans

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Les secrets d'un bon business plan

Les secrets d'un bon business plan Les secrets d'un bon business plan Elie Curetti McKinsey & Company octobre 00 TABLE DES MATIÈRES. Positionnement dans la chaîne de valeur. Illustration d un business plan PRODUIT ET PROPOSITION DE VALEUR

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 HAUSSE DU NIVEAU DE SCOLARITÉ DE LA POPULATION ACTIVE EN AMÉRIQUE DU NORD Selon des statistiques récentes, la population

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

1.1. Introduction... 9 1.2. Un siècle de transport aérien au Brésil... 9. 1.3. Le transport aérien au Brésil... 13

1.1. Introduction... 9 1.2. Un siècle de transport aérien au Brésil... 9. 1.3. Le transport aérien au Brésil... 13 6 SOMMAIRE 1. PANORAMA...9 1.1. Introduction... 9 1.2. Un siècle de transport aérien au Brésil... 9 1.2.1. Les pionniers...9 1.2.2. La période militaire...10 1.2.3. Le retour au libéralisme....10 1.2.4.

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS

UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS BUREAU DE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS CONFÉRENCE MONDIALE DE DÉVELOPPEMENT DES TÉLÉCOMMUNICATIONS (CMDT-98) La Valette, Malte, 23 mars - 1 avril 1998

Plus en détail

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

Culture Sector. United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Culture Sector 10 Contrats pour la musique écrit par JEAN VINCENT en collaboration avec GERARD LOUISE Maquette et design : Christine Hengen

Plus en détail

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C)

Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Fiche méthodologique Le Business to Consumer (B to C) Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition et catégories 3 : Critère de définition 1 : la nature des produits 4 : Critère de définition

Plus en détail

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme IREDU-CNRS Ministère de la Culture et de la Communication Délégation aux Arts plastiques Magali Danner Gilles Galodé L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme Enquête

Plus en détail

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES

LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES EN LA BANQUE ROYALE DU CANADA DEVIENDRA L'UNIQUE PROPRIÉTAIRE DE RBC DEXIA INVESTOR SERVICES RBC pourra mieux tirer parti des activités d'une entreprise solide et stable avec une clientèle institutionnelle

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Action Ciné Média Jeunes (ACMJ)

Action Ciné Média Jeunes (ACMJ) Action Ciné Média Jeunes (ACMJ) Action Ciné Média Jeunes (ACMJ) Rue Godefroid 20 5000Namur Belgique 0476 / 84 94 56 081 / 74 29 19 www.acmj.be info@acmj.be Héloïse Rouard : heloise.rouard@acmj.be Manuela

Plus en détail

DONNÉES DE VIETTEL. Au Vietnam : Nom de l'enseigne : Viettel

DONNÉES DE VIETTEL. Au Vietnam : Nom de l'enseigne : Viettel PROFIL VIETTEL Viettel est le premier groupe vietnamien dans le secteur des télécommunications et de l'informatique, le pionnier dans la généralisation des services de télécommunications dans les zones

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

CENTRE D ÉTUDES SUR LES MÉDIAS

CENTRE D ÉTUDES SUR LES MÉDIAS La télévision Services et écoute On compte actuellement 33 stations de télévision qui émettent des signaux numériques par voie hertzienne à partir du Québec. Vingt-cinq d entre elles appartiennent à des

Plus en détail

Conceptrice-Réalisatrice / Cadreuse / Monteuse / JRI

Conceptrice-Réalisatrice / Cadreuse / Monteuse / JRI Marion Lecareux Tel : 06 66 94 89 28 Adresse : 18 rue Eugène Varlin - 75010 Paris Date de naissance : 17/12/1984 Mail : marion.lecareux@gmail.com Site web : www.fabrique-images.fr Conceptrice-Réalisatrice

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012

Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 AFPF APC APFP SPI UPF Convention collective de la production cinématographique : Etude d'impact sur le texte signé le 19 janvier 2012 Notre étude d impact a été réalisée à partir de données objectives

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

La promotion des films. Analyse en données brutes

La promotion des films. Analyse en données brutes La promotion des Analyse en données brutes Juillet 2007 Sommaire Synthèse... 3 Méthodologie... 5 1. Les en salles : plus de 80 % des bénéficient d une exposition publicitaire... 6 2. L affichage : support

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES)

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation Structure de la formation : * 4

Plus en détail

CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014. Nathalie Clermont. @CMF_FMC #eyeoncanada

CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014. Nathalie Clermont. @CMF_FMC #eyeoncanada CENTRE D ENTREPRISES ET D INNOVATION DE MONTRÉAL 18 septembre 2014 Nathalie Clermont @CMF_FMC #eyeoncanada Ordre du jour 1. Présentation générale du Fonds des médias du Canada (FMC) 2. Volet Expérimental

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public Communiqué de presse Bayer SAS 16 rue Jean-Marie Leclair CS 90106 69266 LYON 09 France Tél. : +33.4.72.85.43.21 www.bayer.fr Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mardi 6 décembre 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mardi 6 décembre 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mardi 6 décembre 2011 Les événements quadriennaux contribueront à la croissance du marché de la publicité en 2012, malgré une conjoncture économique difficile Selon les prévisions

Plus en détail

AIR FRANCE ET KLM EN AMERIQUE LATINE

AIR FRANCE ET KLM EN AMERIQUE LATINE AIR FRANCE ET KLM EN AMERIQUE LATINE 1/17 SOMMAIRE ASSURER LA MEILLEURE DESSERTE POSSIBLE ENTRE L AMERIQUE LATINE, L EUROPE, ET AU DELA, L AFRIQUE, LE MOYEN ORIENT ET L ASIE 1) Destinations et fréquences

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR

CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR CONTRAT TYPE DE CESSION DE DROITS D AUTEUR ENTRE LES SOUSSIGNES : L'AGENCE XXX dont le siège est situé représentée aux fins des présentes par CI-APRES DENOMMEE : " L'Agence" D'une part, ET : «NOM» Photographe,

Plus en détail

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1

Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Le droit d auteur dans un environnement numérique : les positions de l IFLA et de l UNESCO 1 Das Urheberrecht in einer digitalen Umwelt: die Positionen der IFLA und der UNESCO Jean-Philippe Accart Information

Plus en détail