Conduite à tenir devant un regret de stérilisation tubaire. Pascaline HAGNERE ROUEN 9 mars 2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conduite à tenir devant un regret de stérilisation tubaire. Pascaline HAGNERE ROUEN 9 mars 2005"

Transcription

1 Conduite à tenir devant un regret de stérilisation tubaire Pascaline HAGNERE ROUEN 9 mars 2005

2 Épidémiologie Taux de stérilisation tubaire en France : 4.5% (5.7% chez les ans et 16.3% chez les ans Bajos et al,2003) Taux de regret : entre 3 et 10%

3 Facteurs influençant le risque de regrets

4 AGE de la stérilisation Avant 30 ans : 2 fois + de regrets (4.3% contre 2.4%) Wilcox et al Étude danoise de KJER : 19.4% de regrets entre 25 et 29 ans PARITE/âge des enfants EQUILIBRE ET STABILITE DU COUPLE Notion de conflits conjugaux dans 20% des cas Wilcox et al : 21.5% ; Taylor et Brooks (Canada) : 19% MOMENT DE LA STERILISATION Per césarienne ou PP immédiat ou perivg : période défavorable au niveau psychologique Jusqu à 21.9% de regrets à 5 ans Rosenfeld et al

5 Circonstance principale de consultation CHANGEMENT DE PARTENAIRE Entre 63 et 90% des patientes + RAREMENT : Désir du «petit dernier» Perte d un enfant 4% Perte de la fonction de reproduction assimilée à la perte de le féminité

6 DEMARCHE 3 à 10% de regrets Parmi ces femmes qui déclarent regretter, seule une partie consultera en vue d une nouvelle grossesse 3% regrettent 2.3% consultent ; 1% seront opérées Siegler et al soit 30% des patientes De même dans les études de Brooks(28%) et Kjer(25%) AU TOTAL un tiers des patientes regrettant iront jusqu à l intervention chirurgicale

7 Raisons du renoncement au projet initial Nervo P,Dubois M,J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris) Conseils d un psychologue Lourdeur des traitements Âge > 40 ans État de santé insuffisant Pathologie spermatique Divorce

8 BILAN DU COUPLE CHEZ LA FEMME Interrogatoire, examen clinique Âge Type de stérilisation tubaire utilisée : clips, anneaux, ligature-section (Pommeroy), Essure,recherche des compte-rendus opératoires Bilan hormonal (en cas symptômes pertinents) Absence de CI ou de risque élevé vis-à-vis de la grossesse Hystérosalpingographie : Localisation de la stérilisation tubaire Longueur du segment proximal résiduel et présence de lésions tubaires proximales (endométriose) État de la cavité utérine Coelioscopie : recherche d adhérences,endométriose État du segment distal de la trompe, position des clips et défect tubaire (longueur)

9 BILAN DU COUPLE CHEZ L HOMME : Spermogramme + spermocytogramme Nbre de Spz fécondants + Déligature - AMP Oriente les différents traitements proposés POUR LE COUPLE : Entretien psychologique

10 TECHNIQUES PROPOSEES 2 thérapeutiques différentes : CURATIF=Chirurgie : Microchirurgie tubaire Reperméabilisation cœlioscopique PALLIATIF=AMP avec FIV ou ICSI

11 Microchirurgie tubaire Années 70 Technique de référence Par laparotomie, utilisation du microscope Résection puis anastomose avec rétablissement de la continuité Pendant sutures : sérum physiologique pour «hydratation» pour éviter dessication des tissus

12 Facteurs pronostiques du Taux de grossesse après microchirurgie AGE LONGUEUR TROMPES DUREE LT TYPE LT TECHNIQUE CHIR TUBAIRE POIDS <35 ans = 85.7% >35 ans = 45.5% Hanafi, Fertil Steril 2003 >7cm Kim JD,Fertil Steril cm vs 6.7 cm Tourgeman DE,Fertil Steril 2001 <8 ans =87.2% >8 ans = 65.2% Hanafi, Fertil Steril 2003 >Si stérilisation par anneaux ou clips Westhof,Fertil Steril 2000 Site anastomose Anastomose uni ou bilat : > si bilat Yoon,Fertil Steril 1999 BMI <25 =85.4% BMI>25 =65.9% Hanafi, Fertil Steril 2003

13 Résultats de la microchirurgie en fonction de la méthode de stérilisation Méthode N. de cas Acct (%) FCS (%) GEU (%) Pommeroy ,6 Electrocoagulation ,5-4,6 Anneaux de Yoon Clips ,5 3 Méta analyse Audebert.A. Tarbes 2002

14 Résultats des anastomoses tubaires microchirurgicales Type d anastomose Cornuoampullaire Cornuoisthmique Isthmoisthmique Isthmoampullaire Ampulloampullaire Nb d interventions Nb de patientes enceintes 26 (70%) 25 (54%) 50 (89%) 31 (65%) 12 (40%) Nb de GEU Dubuisson JB 1997 IFFS

15 Résultats après microchirurgie tubaire Temps moyen entre chirurgie et survenue d une grossesse : 6 mois (Ribeiro,Brazil 2004 ; Kim JD,Corée 97) Taux de grossesse de 40 à 94% : 80% à 12 mois 83.3% à 18 mois (Yoon TK,Fertil Steril 1999) Taux de GEU entre 1 et 3% Étude chinoise Liu J et al 1029 opérées Taux GEU=1.17% Études coréennes Kim JD 387 opérées Taux GEU=1.7% Yoon TK 202 opérées Taux GEU=3.2%

16 Reperméabilisation cœlioscopique Principe : résection de la portion ligaturée puis anastomose pour rétablir la continuité Technique chirurgicale : Section de la partie proximale (du côté de l utérus) bien perpendiculaire à l axe de la trompe Injection de bleu de méthylène Section de la partie distale (du côté du pavillon) Résection de la partie de la trompe comprise entre les 2 sections

17 Point de rapprochement entre les 2 extrémités à suturer,au Vicryl 4/0 passé dans la trompe distale en regard du mésosalpinx,l aiguille ressort au ras de la muqueuse tubaire puis dans la partie proximale, suture sans tension. Sutures suivantes au fil plus fin 6/0 (prolène, PDS) pour affronter les 2 parties et faire coïncider l axe des 2 lumières (4 pts cardinaux). On peut s aider d une tubulure fine pour repérer le canal tubaire. Test de perméabilité de la trompe : la suture ne doit pas fuir,le bleu sort au niveau du pavillon ( on peut s aider d une tubulure fine pou repérer le canal tubaire). Idem du côté controlatéral

18 1- Etat de la trompe droite 2- Section proximale de la trompe droite

19 3- Section proximale de la trompe droite (2) 4- Section proximale de la trompe droite (

20 5- Section distale de la trompe droite 6- Résection de la partie ligaturée

21 7- Etat après préparation des deux bouts 8- Début de suture de la trompe droite (point de rapprochement)

22 9- Suture de la trompe

23 9- Suture de la trompe 10- Suture proximale de la trompe

24 11- Fin du point de rapprochement à droite 12- Début de suture de la trompe d'affrontement

25 13-Suture de la trompe droite 14- Fin de la suture de la trompe droite

26 15- Test de perméabilité de la trompe droite

27 Résultats de la Reperméabilisation tubaire coelioscopique conceptions Fausses couches GEU accouchements % moyen 77,5 13,6 4,3 59,4 % extrêmes ,1 21,7 3,2 16, ,3 Méta analyse (504 cas) Audebert.A. Tarbes 2002

28 Microchirurgie ou coelioscopie? Aucune étude comparative randomisée n a comparé les 2 techniques Une étude rétrospective a comparé de manière rétrospective ces 2 techniques (37 coelio /44 laparo) Taux grossesse Temps opératoire coelioscopie 80,5 % 201,1 mn +/- 33,8 laparotomie 80% 148 mn +/- 32 Temps hospitalisation Intervalle chirurgie et G 3,3 +/- 2j idem 6,1 +/- 0,6j idem (Cha SH 2001)

29 AMP FIV / ICSI Technique mise au point initialement pour les occlusions tubaires Taux de grossesses par transfert (FIVNAT 2002) : FIV : 25,4% ICSI : 25,9% Taux théorique de 52% d accouchement pour 4 tentatives FIV (FIVNAT 2002) Taux de succès identique à d autres causes de stérilité tubaire

30 Quelle technique choisir? Stratégie pratique Choix du couple, clairement informé des différentes méthodes y compris des risques La chirurgie peut être privilégiée pour les femmes jeunes La cœliochirurgie devrait être la technique privilégiée compte tenu de ses résultats comparables et de ses avantages bien connus / à la laparotomie (mais pas toujours disponible) AMP si : Pathologie spermatique associée Lésions pelviennes (endométriose, adhérences) Occlusions tubaires distales Échec de la microchirurgie ou coeliochirurgie (délai variable 6 à 12 mois selon les auteurs) après vérification de la perméabilité tubaire par HSG

31 Hospitalisation Intervention Anesthésie Convalescence Taux de succès Contraception ultérieure Absentéisme Médicalisation de l acte procréatif Coût Microchirurgie +/- 4 jours Coelio + laparo générale +/- 1 mois 50 à 80% Nécessaire si succès +/- 1 mois aucune + FIV Hôpital de jour Ponction échoguidée locale aucune 15 à 25%/cycle (25 à 75% en cumulatif, selon âge) aucune faible Nervo P 2000 Gynécol.Obst Obst.biol..biol.Reprod.

32 Système ESSURE Par voie hystéroscopique,mise en place d un stent au niveau des trompes Mécanisme : sclérose de la trompe Efficace 3 mois après la mise en place IRREVERSIBILITE du système Seule technique AMP peut être proposée

33 Conclusion Le jeune âge, la parité, la stabilité du couple,les circonstances de la stérilisation sont autant de facteurs susceptibles d influencer le risque de regrets. Sélection rigoureuse des candidates à la stérilisation tubaire

34 Conclusion La restauration de la fertilité peut être obtenue soit par anastomose tubaire soit par AMP. 80% d accouchement à 1 an de la chirurgie, pour les cas favorables. Choix de l option thérapeutique selon : Désir du couple Facteurs associés d hypofertilité Alors peut-on considérer la stérilisation comme une méthode réversible? Essure? Techniques de restauration de la fertilité pas anodines

Causes. Introduction. Généralités. Touche % des couples infertiles, selon les pays. Souvent la FIV est proposée en première ligne...

Causes. Introduction. Généralités. Touche % des couples infertiles, selon les pays. Souvent la FIV est proposée en première ligne... Introduction Touche 25-40 % des couples infertiles, selon les pays Souvent la FIV est proposée en première ligne... Quelles sont les indications actuelles? afin d éviter les cœlioscopies inutiles Généralités

Plus en détail

Techniques de stérilisation tubaire. Babin guillaume (interne)

Techniques de stérilisation tubaire. Babin guillaume (interne) Techniques de stérilisation tubaire Babin guillaume (interne) Sommaine Rappel anatomique Point de vue légal Techniques chirurgicales Techniques électriques Techniques mécaniques Hystéroscopie Conclusion

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYDROSALPINX

PRISE EN CHARGE DE L HYDROSALPINX PRISE EN CHARGE DE F.ARBOUZ Clinque Ahlem F.DJENDER Ain-Taya INTRODUCTION Obstruction complète du pavillons avec disparition des franges et distension liquidienne distale Pathologie fréquente 30 à 40 %

Plus en détail

Prise en charge du couple infertile. Adapté par le groupe AMP (Coordination : Pr Claude Hocké) A partir des recommandations CNGOF 2011 (Dr Ayel)

Prise en charge du couple infertile. Adapté par le groupe AMP (Coordination : Pr Claude Hocké) A partir des recommandations CNGOF 2011 (Dr Ayel) Prise en charge du couple infertile Adapté par le groupe AMP (Coordination : Pr Claude Hocké) A partir des recommandations CNGOF 2011 (Dr Ayel) Prise en charge du couple infertile!!!!!!!! Informations

Plus en détail

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE

Journées Euro-Pharmat NICE Octobre 2015 CONTRACEPTION DÉFINITIVE CONTRACEPTION DÉFINITIVE Déclaration de liens d intérêts 2 CONTRACEPTION DANS LE MONDE 3 63% des couples ont recours à la contraception Dont 29,9% à la stérilisation féminine EN EUROPE 4 EN FRANCE 5 Plus

Plus en détail

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC Pr Claude Hocké CHU Bordeaux NOSOLOGIE DEFINITION OMS : Un couple est infécond s il n a pu avoir de conception après deux ans de rapports non protégés RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

LA STERILISATION FEMININE. DR E. MBOUDOU Gynécologue

LA STERILISATION FEMININE. DR E. MBOUDOU Gynécologue LA STERILISATION FEMININE DR E. MBOUDOU Gynécologue cologue-obstétricientricien CCV: OBJECTIFS DECRIRE LA STERILISATION FEMININE EXPLIQUER LE CONCEPT DE CONSENTEMENT ECLAIRE ET VOLONTAIRE DU CLIENT CITER

Plus en détail

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC. Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INFERTILITE DU COUPLE BILAN DIAGNOSTIC Pr Claude Hocké CHU Bordeaux NOSOLOGIE DEFINITION OMS : UN COUPLE EST INFECOND S IL N A PU AVOIR DE CONCEPTION APRES DEUX ANS DE RAPPORTS NON PROTEGES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

Pr Jean-Marie ANTOINE

Pr Jean-Marie ANTOINE QUEL CHOIX DE STIMULATION DANS L ENDOMETRIOSE? Pr Jean-Marie ANTOINE Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction Hôpital TENON 4 rue de la Chine - 75020 PARIS jemantoine@aol.com ENDOMETRIOSE

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

Salpingite : rôles de la coelioscopie

Salpingite : rôles de la coelioscopie Salpingite : rôles de la coelioscopie Dr AS AZUAR Nécessité d un outil diagnostique fiable. car Epidémiologie Problème de santé publique -130.000 cas / an - 15.000 cas de stérilités tubaires - Pb liés

Plus en détail

Imagerie / gynécologie médicale

Imagerie / gynécologie médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. HÉDON Deuxième partie Imagerie / gynécologie médicale 38 ES JOURNÉES NATIONALES Paris, 2014 97 Échographie de la cavité

Plus en détail

ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX

ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX ENDOMETRIOSE THORACIQUE ET PNEUMOTHORAX CATAMENIAUX Dr Christine Rousset-Jablonski Service de Gynécologie-Endocrinologie du Pr Gompel Hôtel Dieu de Paris INTRODUCTION Glandes et stroma endométrial dans

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 PRISE EN CHARGE DE LA GEU Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 Épidémiologie: incidence Augmentation X 4 entre 70 et 90 2 GEU pour 100 naissances Actuellement évolution

Plus en détail

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire INTRODUCTION Le concept de formation post-graduée approfondie du département de gynécologie-obstétrique

Plus en détail

Item 35 (Item 27) Contraception masculine EVALUATIONS

Item 35 (Item 27) Contraception masculine EVALUATIONS Item 35 (Item 27) Contraception masculine EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, quels sont les critères qualités incontournables d une méthode contraceptive? A - Efficace

Plus en détail

Qu est-ce que la fécondation In Vitro?

Qu est-ce que la fécondation In Vitro? CHT de Nouméa Laboratoire d Assistance Médicale à la Procréation 78 rue du 18 juin Magenta 98800 Nouméa Tél. 25 67 34 Fax 25 68 81 Madame, Monsieur, Vous allez commencer prochainement un traitement de

Plus en détail

LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux

LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux LES PATHOLOGIES UTERINES BENIGNES : Quel rôle dans l infertilité? Pr Claude Hocké CHU Bordeaux INTRODUCTION «THE WOMB IS THE FIELD OF GENERATION; AND IF THIS FIELD BE CORRUPTED IT IS VAIN TO EXPECT ANY

Plus en détail

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille)

Sexualité après stérilisation tubaire. Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) Sexualité après stérilisation tubaire Dr Emmanuelle Cohen-Solal / Pr Aubert Agostini (Sce Pr Gamerre,Hôpital La Conception Marseille) «Suppression délibérée et réfléchie de la fécondité, sans atteintes

Plus en détail

La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine?

La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine? JOURNEES JEAN COHEN Paris, 21 et 22 Novembre 2014 La contraception augmente-t-elle le risque de grossesse extra-utérine? Arnaud LE TOHIC, Marie MEUNIER, Julien NIRO, Pierre PANEL Centre Hospitalier de

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DEFINITION a 2 DEFINITION a 3 DEFINITION a 4 Prise en charge de la

Plus en détail

PLAQUETTE DE PRESENTATION DE CLINIQUE ENROTH

PLAQUETTE DE PRESENTATION DE CLINIQUE ENROTH PLAQUETTE DE PRESENTATION DE LA CLINIQUE ENROTH TABLE DES MATIERES BIENVENU... 3 1- LA CLINIQUE... 3 2- NOUS SERVICES... 3 a- LES CONSULTATIONS... 3 b- ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE... 4 c- CHIRURGIE...

Plus en détail

EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE

EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE EPU ASGO FIV SENEGAL DAKAR 17-12-2016 Dr Joël ADJAKOU DEFINITION Incapacité d un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports réguliers non

Plus en détail

Les morcellateurs hystéroscopiques: une nouvelle approche dans la prise en charge des polypes utérins

Les morcellateurs hystéroscopiques: une nouvelle approche dans la prise en charge des polypes utérins Les morcellateurs hystéroscopiques: une nouvelle approche dans la prise en charge des polypes utérins Dr François STOLL Hôpitaux universitaires de Strasbourg - FRANCE Introduction Incidence élevée des

Plus en détail

Le drilling ovarien. C. Eboué CHR Clémenceau Caen 2005

Le drilling ovarien. C. Eboué CHR Clémenceau Caen 2005 Le drilling ovarien C. Eboué CHR Clémenceau Caen 2005 PLAN Historique Le syndrome des ovaires polykystiques Indications du drilling ovarien Techniques opératoires Résultats TO DRILL Traduction : percer,

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES Dr Perrine CAPMAS! Hôpital Bicêtre - HEGP! CEGORIF 30 Janvier 2015! 1 EPIDÉMIOLOGIE Grossesse ectopique: 1,5% des naissances! Grossesse tubaire: 90%! Grossesse interstitielle:

Plus en détail

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame,

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame, ETUDE Hy-Per Chère Mademoiselle, Chère Madame, Vous avez accepté de participer au protocole HYPER comparant l efficacité de l hystéroscopie au curetage dans le traitement chirurgical des avortements spontanés

Plus en détail

Le cycle menstruel du normal au pathologique. III Actions du moniteur

Le cycle menstruel du normal au pathologique. III Actions du moniteur Le cycle menstruel du normal au pathologique III Actions du moniteur Deux situations Difficulté à concevoir Isolée ou avec troubles du cycle Primaire ou secondaire Pas de souhait de concevoir, mais troubles

Plus en détail

VASECTOMIE. Dr M.VINET. Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz

VASECTOMIE. Dr M.VINET. Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz VASECTOMIE Dr M.VINET Urologie Hôpital Privé Jean Mermoz DÉFINITION Méthode de stérilisation qui consiste à sectionner ou bloquer chirurgicalement les canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes.

Plus en détail

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine La grossesse extra-utérine Professeur Gilles Body Centre Olympe de Gouges Service de gynécologie obstétrique A Groupement de Gynécologie Obstétrique, Médecine fœtale et Reproduction humaine. Hôpital Bretonneau

Plus en détail

Complications Digestives de la Cœlioscopie Mécanismes et Prévention

Complications Digestives de la Cœlioscopie Mécanismes et Prévention Complications Digestives de la Cœlioscopie Mécanismes et Prévention K. Slim CHU Clermont-Ferrand Introduction Elles peuvent survenir à n importe quel moment Les facteurs classiques sont - Les adhérences

Plus en détail

Item 35 (Item 27) Contraception masculine Collège Français des Urologues

Item 35 (Item 27) Contraception masculine Collège Français des Urologues Item 35 (Item 27) Contraception masculine Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Le préservatif masculin... 3 3. Le coitus interruptus (retrait)... 4 4. La

Plus en détail

Centre Hospitalier de Poissy St Germain en Laye

Centre Hospitalier de Poissy St Germain en Laye Centre Hospitalier de Poissy St Germain en Laye AECG 17 septembre 2014 ! Thème des journées de l AECG L endomètre dans tous ses états.! Qu est ce qui peut intéresser les IBO?! Endomètre Endométriose Endométriose

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique. CNGOF 2010 Dr Vanessa LUBIN)

Recommandations pour la pratique clinique. CNGOF 2010 Dr Vanessa LUBIN) Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2010 Dr Vanessa LUBIN) RPC prise en charge du couple infertile 2010 CNGOF 5 étapes Le promoteur(cngof) pose la question et désigne les membres du comité

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

Médecine. Médecine, chirurgie et physiologie de la femme. Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques

Médecine. Médecine, chirurgie et physiologie de la femme. Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques Médecine Formation Médecine, chirurgie et physiologie de la femme Vers une nouvelle démarche diagnostique et thérapeutique La médecine d'aujourd'hui est attachée à l'hyperspécialisation et à la performance

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

ANNEE : Code centre :

ANNEE : Code centre : RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES BIOLOGIQUES ET CLINIQUES D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ANNEE : 2015 Code centre : Un rapport unique par équipe clinico-biologique (Si plusieurs équipes biologiques

Plus en détail

STRATEGIE THERAPEUTIQUE CONSERVATRICE DE LA GROSSESSE EXTRA UTERINE EN POPULATION GENERALE

STRATEGIE THERAPEUTIQUE CONSERVATRICE DE LA GROSSESSE EXTRA UTERINE EN POPULATION GENERALE STRATEGIE THERAPEUTIQUE CONSERVATRICE DE LA GROSSESSE EXTRA UTERINE EN POPULATION GENERALE : DONNEES DU REGISTRE DE GEU D AUVERGNE DE 1992 à 2006 Xavier TRAN GROSSESSE EXTRA-UTERINE Pathologie grave, risque

Plus en détail

varicocèle Que faire? Docteur Eric HUYGHE CHU Toulouse

varicocèle Que faire? Docteur Eric HUYGHE CHU Toulouse varicocèle Que faire? Docteur Eric HUYGHE CHU Toulouse Hippocrates (460-377 B.C.) Ambroise Paré (1510-1590 «sacs de vers» 1 ère description 1 er traitement 00 Quelques chiffres Retrouvée chez 15% des hommes

Plus en détail

Dr Catherine Rongieres

Dr Catherine Rongieres Dr Catherine Rongieres Ne pas traiter pour rien par un traitement inadéquat Ne pas perdre de temps Age ou Réserve ovarienne diminuée Pathologie excluant une grossesse spontanée Avoir un discours clair

Plus en détail

Diverticulite sigmoïdienne

Diverticulite sigmoïdienne Diverticulite sigmoïdienne Place de la chirurgie Frédéric BRETAGNOL Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de l Appareil Digestif (PMAD) - Hôpital Beaujon Université Paris 7 - Clichy Diverticulite

Plus en détail

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l

Plus en détail

RPC Prise en charge du couple infécond. Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2010

RPC Prise en charge du couple infécond. Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2010 RPC Prise en charge du couple infécond Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2010 RPC Prise en charge du couple infécond Méthodologie (HAS)! 9 questions! Littérature! Rédaction! Validation! Relecture!

Plus en détail

Les méthodes de contraception permanente féminine

Les méthodes de contraception permanente féminine CHAPTER 6 Contraception permanente CONTRACEPTION FÉMININE Les méthodes de contraception permanente féminine sont les méthodes contraceptives les plus populaires à l échelle mondiale 1 ; au Canada, elles

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Etat des lieux Fréquence: 0,3 à 2% des grossesses Indications: Urgences abdominales (app, cholecystectomie, occlusions)

Plus en détail

Conduite à tenir devant un couple infertile

Conduite à tenir devant un couple infertile Conduite à tenir devant un couple infertile Introduction On parle de fécondité lorsque l'individu a conçu. Le contraire est l'infécondité, qu'elle soit volontaire ou involontaire. Un individu fertile est

Plus en détail

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Macrocéphale Microcéphale Flagelle enroulé Reste cytoplasmique

Plus en détail

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES. Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES. Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi TRAITEMENTS CHIRURGICAUX DES MENOMETRORRAGIES ORGANIQUES Dr M Carbonnel Hôpital Foch, Suresnes Service de Gynécologie Obstétrique du Pr Ayoubi Hyperplasie atypique Traitement de référence : hystérectomie

Plus en détail

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle FICHE INSEMII INATION Contexte : L agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP). Pour ce faire, les

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Conduite à tenir en cas d avortements spontanés Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Avortement spontané O Synonymes : O fausse couche spontanée = FCS O Définition

Plus en détail

Les fibromes utérins : L ampleur du problème. Une demande grandissante de conservation utérine. L émergence de nouveaux traitements.

Les fibromes utérins : L ampleur du problème. Une demande grandissante de conservation utérine. L émergence de nouveaux traitements. EMBOLISATIONS PRE-OPERATOIRES DANS LES FIBROMYOMES TRES VOLUMINEUX DE LA FEMME JEUNE Suivi à moyen long terme (33 patients) N. Butori, N. Méjean, B. Guiu, R. Loffroy, L. Mezzetta, L. Filipuzzi, L.Vadanici,

Plus en détail

L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE

L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE L ENDOMÉTRIOSE DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DU de Gynécologie 11 Juin 2013 Thomas Hebert Centre Olympe de Gouges CHRU Tours PLAN L Endométriose: Qu est ce que c est? Quand la suspecter? Comment la trouver?

Plus en détail

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI

REFERENTIEL DE BON USAGE DE DMI Date : 15/04/2014 Rédaction Nom(s) : Pr Michel Cosson, gynécologue obstétricien Dr J Philippe Lucot, gynécologue obstétricien Hélène BACHELET, pharmacien Xavier ARRAULT, pharmacien Nom(s) : Groupe Epert

Plus en détail

Echographie de la cavité utérine et des trompes en 2D et 3D dans le bilan d infertilité.

Echographie de la cavité utérine et des trompes en 2D et 3D dans le bilan d infertilité. GE Healthcare Echographie de la cavité utérine et des trompes en 2D et 3D dans le bilan d infertilité. Deux techniques en une : L Hystéro-Sonographie et l Hystéro-Sono-Salpingographie. Jean-Marc LEVAILLANT,

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 31 octobre 2007 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 31 octobre 2007 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 31 octobre 2007 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles : Service Attendu

Plus en détail

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Myomes et périménopause Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Définition de la périménopause À partir de 47 ans + année qui suit l arrêt des règles

Plus en détail

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de

Plus en détail

GENESIS. Contraception définitive par implants intra-tubaires ESSURE : le point en 2014

GENESIS. Contraception définitive par implants intra-tubaires ESSURE : le point en 2014 GENESIS Contraception définitive par implants intra-tubaires ESSURE : le point en 2014 Cette méthode réalisée sous hystéroscopie est simple et efficace. Elle nécessite une information des patientes et

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail

Fibrome et stérilité. Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011

Fibrome et stérilité. Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011 Fibrome et stérilité Atelier de Stérilité Collège de Gynécologie Médicale 10 mars 2011 Fibrome et stérilité CERTITUDE!: Tumeur de la femme la + N en age de procréer Augmentation des fibromes avec l age!

Plus en détail

Rupture utérine : prédiction, diagnostic et prise en charge.

Rupture utérine : prédiction, diagnostic et prise en charge. RPC : Utérus cicatriciel Journées du Collège National! des Gynécologues Obstétriciens Français! Paris, 5 décembre 2012! Rupture utérine : prédiction, diagnostic et prise en charge. Olivier PARANT (CHU

Plus en détail

Questionnaire fertilité

Questionnaire fertilité Questionnaire fertilité Madame, Monsieur, En vue de votre consultation d infertilité, ce formulaire d'évaluation nous permettra de vous aider de la façon la plus efficace qu il soit. Veuillez le compléter

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Cerclage du col : techniques et indications Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Absence de diminution du taux de prématurité spontanée incompétence

Plus en détail

CHIRURGIE POUR ABLATION DE

CHIRURGIE POUR ABLATION DE Informer CHIRURGIE POUR ABLATION DE FIBROMES UTERINS (MYOMECTOMIE) PAR VOIE ABDOMINALE PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUE SONT LES MYOMES (FIBROMES-LEIOMYOMES) UTÉRINS?

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

Chirurgie de la cloison recto-vaginale: chirurgie radicale? Marcos Ballester, Marc Bazot, Emile Daraï Hôpital Tenon, Paris

Chirurgie de la cloison recto-vaginale: chirurgie radicale? Marcos Ballester, Marc Bazot, Emile Daraï Hôpital Tenon, Paris Chirurgie de la cloison recto-vaginale: chirurgie radicale? Marcos Ballester, Marc Bazot, Emile Daraï Hôpital Tenon, Paris Incidence des lésions digestives de l endométriose l Sur 7000 patientes endométriosiques:

Plus en détail

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau Définition Situation du problème Lorsque l échographie pelvienne ne met pas en évidence

Plus en détail

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Recommandations pour la pratique clinique Prise en charge du couple infertile Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Sophie Bringer-Deutsch Joelle Belaisch-Allart, Annick Delvigne

Plus en détail

Quand la famille est complète

Quand la famille est complète Quand la famille est complète Introduction Une fois que le couple a le nombre d enfants qu il souhaitait et n en veut plus d autres, compte tenu de ses capacités à les élever et à subvenir à leurs besoins,

Plus en détail

Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins. Dr M M NIANG Pr C T CISSE

Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins. Dr M M NIANG Pr C T CISSE Actualités sur le traitement chirurgical des fibromyomes utérins Dr M M NIANG Pr C T CISSE Enseignement Post-Universitaire ASGO - Salle Paul Corréa (EPS1 IHS) - Mercredi 23 Mars 2016 Introduction Définition

Plus en détail

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient

CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient CENTRE D ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION DE BRETAGNE-SUD Lorient Référentiel de prise en charge des patients en AMP 26/03/2015 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Ce document précise les règles de prise

Plus en détail

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME

CONTRACEPTION POST-IVG. Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME CONTRACEPTION POST-IVG Dr S. FRANTZ-BLANCPAIN DU DE LA REGULATION DES NAISSANCES ET SUIVI DE LA FEMME 2012-2013 INTRODUCTION Les études montrent que la proportion de femmes n ayant pas de contraception

Plus en détail

Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital

Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital Voie d abord en cas de récidive de prolapsus génital M Cosson JP Lucot, V Bot-Robin, G Giraudet Jeanne de Flandre Hospital Regional University Hospital of Lille France Conflits d intérêts Sessions formation:

Plus en détail

Que faut-il penser des fausses couches répétées d origine thrombotique? P. Edelman Club de Périfoetologie

Que faut-il penser des fausses couches répétées d origine thrombotique? P. Edelman Club de Périfoetologie Que faut-il penser des fausses couches répétées d origine thrombotique? P. Edelman Club de Périfoetologie Introduction De quoi parle-t-on? A la suite de différentes propositions : - D.W. Branch, Lupus

Plus en détail

AUTOGREFFE PÉDICULÉE DU PLEXUS BRACHIAL, PAR ABORD

AUTOGREFFE PÉDICULÉE DU PLEXUS BRACHIAL, PAR ABORD AUTOGREFFE PÉDICULÉE DU PLEXUS BRACHIAL, PAR ABORD SUPRACLAVICULAIRE ET PAR ABORD INFRACLAVICULAIRE Classement CCAM : 01.05.03.02 Code : AHEA018 AVRIL 2006 Service évaluation des actes professionnels 2

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EPU 12 Juin 2014 Dr Soizic LE PARCO Institut mutualiste Montsouris, Unité d AMP Dr Valérie SCARABIN-CARRE Hôpital Antoine Béclère / Hôpital de Bicêtre Unité de Médecine

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon INTRODUCTION 4 % des cancers de la femme 4000 nouveaux cas/an

Plus en détail

Actualités Prise en charge du couple infertile

Actualités Prise en charge du couple infertile Actualités Prise en charge du couple infertile Blandine COURBIERE Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital de la Conception, Marseille Journées d Actualités en Gynécologie Obstétrique 9 Avril

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente.

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente. DOSSIER DE PRESSE Centre de l endométriose Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente www.hpsj.fr Contact presse : Marine Dufour - The Desk - 01 49 24 58 44 -

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL La stérilisation féminine volontaire ou contraception définitive? H. Marret Pole de gynécologie obstétrique médecine de la reproduction et génétique Hôpital Bretonneau 37044 Tours Cedex1 France Un mode

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences?

EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences? EllaOne en vente libre sans prescription: quelles conséquences? Christian Jamin Paris www.gynecole.com Liens d interêt: consultant pour HRA Pharma, gérant Gynécole.com Les Contraceptions d urgence Le DIU..

Plus en détail

ÉVALUATION DES TECHNIQUES DE STÉRILISATION CHEZ LA FEMME ET CHEZ L HOMME

ÉVALUATION DES TECHNIQUES DE STÉRILISATION CHEZ LA FEMME ET CHEZ L HOMME ÉVALUATION DES TECHNIQUES DE STÉRILISATION CHEZ LA FEMME ET CHEZ L HOMME DOCUMENT DE SYNTHÈSE DES TRAVAUX DE L ANAES La Haute Autorité de santé diffuse un document réalisé par l Agence nationale d accréditation

Plus en détail

Diagnostic en 1 jour. Dr Perrine CAPMAS Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Bicêtre

Diagnostic en 1 jour. Dr Perrine CAPMAS Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Bicêtre Métrorragies post-ménopausiques: Diagnostic en 1 jour Dr Perrine CAPMAS Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Bicêtre Métrorragies post-ménopausiques 10 à 15% de cancer de l endomètre Echographie

Plus en détail

Chirurgie robo+sée en cancéro gynéco. JP Estrade B Gurriet A Lazard

Chirurgie robo+sée en cancéro gynéco. JP Estrade B Gurriet A Lazard Chirurgie robo+sée en cancéro gynéco JP Estrade B Gurriet A Lazard Quelle est l évolution actuelle? Coelioscopie en France / HT indic oncologiques : 15-25% HT coelioscopiques (SFOG 2009) Robotique aux

Plus en détail

Chirurgie du grec kheirourgia kheir (main) et ergon (travail) signifie travailler avec les mains.

Chirurgie du grec kheirourgia kheir (main) et ergon (travail) signifie travailler avec les mains. Chirurgie du grec kheirourgia kheir (main) et ergon (travail) signifie travailler avec les mains. La chirurgie n est ni plus ni moins qu un artisanat. Le chirurgien est l artisan du vivant par opposition

Plus en détail

L INFERTILITE. Bilan au cabinet du généraliste. N.Carlotti PL Broux. DINAN le 25 FEVRIER 2009! Copyright :Dr Nathalie CARLOTTI

L INFERTILITE. Bilan au cabinet du généraliste. N.Carlotti PL Broux. DINAN le 25 FEVRIER 2009! Copyright :Dr Nathalie CARLOTTI L INFERTILITE Bilan au cabinet du généraliste N.Carlotti PL Broux DINAN le 25 FEVRIER 2009! L INFERTILITE Bilan au cabinet du généraliste N.Carlotti Mme A, secrétaire,26 ans consulte car elle désire une

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

DEPARTEMENT DE GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHUV 1011 LAUSANNE CONCEPT DE FORMATION POST-GRADUEE

DEPARTEMENT DE GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHUV 1011 LAUSANNE CONCEPT DE FORMATION POST-GRADUEE DEPARTEMENT DE GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHUV 1011 LAUSANNE CONCEPT DE FORMATION POST-GRADUEE Préambule Ce plan de formation post-graduée du Département de gynécologie et obstétrique du CHUV (DGO) a été

Plus en détail